Partagez | 
 

 It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mar 8 Juil - 10:37

C'est la fête !





Un peu plus d'une semaine s'était écoulé depuis les événements colorés de San Faldo. L'entrepôt avait rapidement été aménagé puisque celui-ci n'avait guère besoin de bien plus d'ajustements. Quelques tables, des employés plutôt futés qui comprirent vite les plans qu'on leur donnait et un bon discours de vente auprès du maire, avait permis au commerce d'être sur les railles en un rien de temps. Les employés avaient déjà une grosse commande à honorer en dehors des plus petites demandes, il fallait fournir la parade qui allait très bientôt avoir lieu. Certes cette île était en quelques sorte une immense parade en permanence, mais cet événement semblait, selon les dires du maire, un cran au-dessus. Les nouveaux employés n'étaient pas les seuls à bosser jours et nuit, en effet le médecin et l'hypnotiseur avaient commencés à travailler d'arrache pieds sur ordre de leur employeur. Ceux-ci s'étaient vu confier une tâche des plus particulière sans vraiment recevoir une explication concernant le but de celle-ci. De son côté l'ingénieur commençait à avoir une certaine envie de quitter les lieux, certes il aimait l'ambiance et étrangement il dormait bien malgré le bruit ambiant, mais cet endroit le fatiguait un peu. Il avait toutefois bien profité de sa semaine, tentant d'occuper la jeune Taya ainsi que leur plus récent employé Shiki. Il en avait également profité pour offrir un poste un peu plus à la hauteur des compétences du maestro. Son organisation roulait bien, il avait établi un petit système de grade afin de mieux passer les ordres et il en avait profité pour expliquer plus en détail le fonctionnement de l'entreprise aux nouveaux venus. Maintenant que la majorité des postes de lieutenants étaient comblés, il ne lui restait plus qu'à trouver son chef. N'importe quel individu charismatique, avec une ambition modéré et qui savait écouter les ordres ferait l'affaire. Bref, il lui fallait son bouc émissaire au moins le temps de voir l'évolution de la situation.

Mais pour l'heure ce dernier recrutement pouvait attendre, il devait se concentrer sur son projet avant tout. Ce plan qui avait germé dans sa tête durant son combat commençait à prendre forme. Il avait déjà terminé sa part du boulot en posant discrètement quelques unes de ses bombes incendiaires dans certains vieux immeubles inoccupés. Il se tenait maintenant devant l'entrepôt et observait la ville les mains dans les poches alors que le dernier chargement quittait les lieux. La nuit était toujours aussi belle malgré l'absence d'étoiles ici. Il réfléchissait aux événements qui se dérouleraient d'ici quelques minutes, si tout se déroulait parfaitement bien son premier coup serait violent et efficace. Il pourrait prendre le monde par surprise et enfin avoir une chance face aux puissants. Dans le pire des cas sa fausse identité écoperait d'une prime, ça n'avait pas vraiment d'importance après tout. Être officiellement un criminel n'affecterait pas son business, il avait pris ses précaution pour brouiller tout lien entre ses commerces et sa personne. Il ne s'était pas donné la peine non-plus d'informer ses partenaires de son plan, en fait si ça se trouvait ils réagiraient comme il l'avait prévu sans même le savoir. Seul certains d'entre eux avaient reçu des instructions précises et ça suffisait amplement. Les employés avaient reçu comme ordre de modifier une cargaison de mannequin dansants d'une manière spécifique. Seulement une caisse, et celle-ci devait également être traité avec une certaine négligence lors du transport, après tout l'entreprise venait de naître les erreurs étaient possibles. Un détour, une saisie par des marines imaginaires, un retard dans la livraison, de toute façon bientôt aucun marine ne serait là pour infirmer ces événements. Cette caisse très particulière avait déjà été acheminé à destination, il n'avait donc plus à s'en soucier. De leur côté Isaac et Alan avaient bossés dur, mais ils avaient finalement réussi à obtenir un nombre d'agents fantômes décent. En effet, ceux-ci avaient passés plusieurs jours à kidnapper divers citoyen avant de les traîner dans la petite cave sous l'entrepôt. Là ils subissaient un jolie lavage de cerveau à la chaîne gracieuseté de leur hypnotiseur excentrique. Le hors-la-loi avait été le premier agréablement surpris de voir que les pouvoirs de son partenaire n'étaient pas que du vent. Les cibles capturés n'avaient reçu qu'un ordre et s'étaient fait ''effacer'' toute mémoire des événements par la suite. Un enlèvement de quelques heures tout au plus en somme, après quoi les civils retournaient à leurs occupations. Les doutes de la marine n'avaient pas étés éveillés et c'était parfait. Les deux hommes avaient même réussis à se saisir de quelques soldats sans se faire voir. Le plan allait fonctionner, ou plutôt il le devait.

Voulant assister au spectacle qui se déroulerait avec la parade l'homme masqué se dirigeât donc vers le centre-ville seul. Il n'avait pas prévenu le reste du groupe de l'événement, ou plutôt il leur avait caché histoire que tout se déroule dans un ordre précis. De sa position sur un petit balcon communautaire, il avait une superbe vue des chars de parade qui commençaient à défiler. La majorité de la ville était réunie là sans compter la sécurité pour éviter tout emportement. Après le char des danseurs accompagnés de mannequins, le char de la chanteuse et celui des cracheurs de feu vînt celui qu'il attendait. Le char vert forêt exposait trois ou quatre mannequins comme les précédents qui étaient accompagnés du maire venu faire un discours. L'homme en tenue de carnaval semblait toujours ignorer le très léger changement qui avait été fait au char quelques jours plus tôt. En effet, derrière lui au milieux des mini-édifices en papier mâché représentant San Faldo et des canon à confettis et à étincelles se trouvait un tube bien camouflé. Rien de bien particulier, juste de quoi tirer une fusée éclairante dans le ciel. Un système ressemblant parfaitement à ceux utilisés pour les feux d'artifices, en somme rien qui mette la puce à l'oreille de qui que ce soit préparant une fête. Alors que le char arrivait presque à sa hauteur l'homme sorti les deux détonateurs qu'il avait préparé,  avant d'appuyer sur l'un d'entre eux à un moment spécifique. La fusée fut lancé sans problème, à la grande surprise du public qui accompagna sa monté d'un ''Ooohh'' alors que celle-ci couvrait le ciel d'une forte lumière rouge. Puis le silence dans la foule, dû moins chez une partie de la foule. Zeke du haut de son perchoir compta les secondes s'écouler de sa main droite maintenant libre.

La réaction fut instantané, comme si un minuteur était arrivé à zéro d'un coup. Soudain quelques marines dans la foule se mirent à brandir leur sabre avant de se mettre à attaquer la population qui commença à fuir l'attaque injustifié. Devant cette foule apeuré et un maire tentant de calmer les choses Zeke entama son second compte à rebours. Environ sept secondes plus tard le macabre cirque qu'il avait créé passa à l'étape deux. Une grande partie de la foule arrêta de bouger un instant avant de hurler de rage pour ensuite attaquer tout les hommes vêtus d'une tenue de marine assistants à l'événement. Les étapes s'enchaînaient comme une sinistre horloge programmé pour n'avoir aucun retard sur son horaire. Un troisième compte à rebours s’entama, au terme duquel, cette fois, ce furent les mannequins du char du maire qui réagirent. Déployant des lames sur leur torse ceux-ci sautèrent dans la foule commençant à courir partout en occasionnant des blessures relativement mineures aux passants. Un dernier compte à rebours s’entama, celui-là d'environ trois secondes, au bout desquelles l'homme masqué se contenta d'appuyer sur son dernier détonateur. Ce geste final eu pour effet de faire exploser les bombes posés dans le courant de la semaine et de mettre le feu à certains établissement. Prenant une seconde pour contempler le chaos se déroulant devant ses yeux, l'homme poussa un léger soupir avant de finalement sortir son den den mushi. Qui appelait-il ? Ses partenaires évidemment. Les mettant en appel conférence il ne prononçât que quelques mots.

-Vous êtes là ? Il y à un bordel pas possible au centre-ville, je vais avoir besoin de votre aide ! Je crois que les marines se sont mis à attaquer la population !

Laissant l’adresse du coin de rue où ils pourraient le trouver l'ingénieur raccrocha le combiné avant de concentrer son attention sur la situation lui faisant face. Avec le jolie concentré de chaos se déchaînant là nul doute que les officiers et le reste des soldats de la base débarqueraient d'ici peu. Pour le moment il devait se concentrer sur un point avant l'arrivé des renforts. Il espérait seulement que Alan aurait du succès de son côté, sans parler du médecin qui avait intérêt à suivre ses instructions initiales et à rester cacher. De son côté l'ingénieur fixait le maire sur le char allégorique qui n'avait pas bougé d'un poil. Il ne savait pas par où fuir au milieu de tout ce foutoir le pauvre bougre, il allait avoir besoin de l'aide d'un bon ami cagoulé...


Dernière édition par Zeke Lundren le Sam 6 Sep - 7:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mar 8 Juil - 19:44



Cela faisait déjà trois jours que Yukimura avait foutu le bordel chez le maire de San Faldo. Depuis, il évitait de sortir du bateau de commerce qui l'avait amené ici. Sa discussion avec un agent de la Marine, l'explosion de la chambre du maire, tout ceci avait renforcé la sécurité sur l'île. Mais il ni avait pas qu'à cause de lui. En effet, il avait apprit ce matin même qu'une grande fête aurait lieu le soir. Certes, sur cette île les fêtes étaient quotidiennes, mais celle-ci avait, parait-il, quelque chose de spéciale. Pour l'occasion, Yuki comptait bien sortir de la soute et profiter un peu de la soirée. Quitte à fuir la Marine en cas de problème, mais il commençait à se sentir claustrophobe à force de ne rien faire.

La journée fut longue: l'homme-explosif était resté dans ses "appartements" à attendre que le temps passe. S'occupant à modifier ses balles de revolver pour les rendre plus puissantes. Depuis trois jours, il s'était confectionné un stock de munitions lui permettant de survivre à un siège de la Marine pour une semaine. Si on prenait en compte qu'il tire une quarantaine de balles par jour et que cela suffise à tenir les officiers du gouvernement à distance. Sortant enfin de sa tanière à la tombée de la nuit, le hors-la-loi se glissa dans la foule pour se diriger vers le centre-ville.

Regardant régulièrement autour de lui pour s'assurer qu'aucun soldat ne l'avait repéré. Au bout de dix minutes, dés que le premier char pointa le bout de son nez, Yuki cessa de s'en faire pour la Marine. Il comptait profiter de la soirée et s'amuser un peu. Des mannequins étaient disposés sur les chars avec de magnifiques décors en papiers mâchés représentant différentes îles de Grand Line. Vint enfin celui de San Faldo, surement la mieux mit en valeur. Mais Yukimura se sentit alors mal à l'aise: sur le char se tenait le maire de la ville. Ce type devait se souvenir de notre homme-bombe et même au milieu d'une fête, il risquait d'ameuter la Marine pour qu'on l'arrête. Décidé à rester libre, Yuki recula et s'éloigna le plus discrètement possible de la foule. Il contourna la rue principale et commença à emprunter une petite ruelle. L'idée était simple: se placer derrière le char du maire et continuer de profiter du spectacle. C'est alors qu'une fusée s'envola dans le ciel sous les acclamations de la foule. Levant les yeux au ciel pour observer à son tour, Yukimura fut alors interrompu par une voix d'homme.

"Vous cherchez quelque chose monsieur?"

Un soldat l'observait, une main posée sur la garde de son sabre. Yukimura poussa un léger soupire avant d'afficher un sourire un peu timide. Jouant la carte de la personne mal à l'aise en public, peut-être que cela fonctionnerait... Ou pas.

"Non, non. Trop de foule, je ne me suis pas senti bien.
-D'accord, rien à voir donc avec les événements des derniers jours alors?
-C'est à dire?
-Je parle d'un cinglé, habillé d'un imper rouge qui s'est introduit chez le maire, a détruit sa chambre."

Démasqué! Inutile de chercher une excuse, ce type savait parfaitement qui il avait en face de lui. Des hurlements éclatèrent dans la rue principale. La foule semblait moins s'amuser que prévu car ces cris semblaient être d'avantage d'effroi que d'amusement. Il voulu aller jeter un regard mais le soldat dégaina son sabre et le pointa sur le hors-la-loi. Lui faisant ainsi comprendre que ceci était bel et bien le dernier avertissement. Cette soirée s'annonçait mal partie pour s'amuser. Le problème n'était pas vraiment ce soldat, mais plutôt ces cris qui inquiétait de plus en plus Yukimura. Il s'apprêta à dire à l'officier qu'il y avait plus urgent, comme trouver la raison de ces hurlements. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, il fut coupé dans son élan par... Une explosion.

Le bâtiment sur la droite du jeune homme vola en éclats. Une puissante explosion venait de la ravager et le souffle projeta l'officier contre le mur de la maison en face. De son coté, Yukimura qui était dos à l'ancienne maison, sentit que ses oreilles sifflaient un peu. Il sortit des flammes en époussetant ses épaules. Depuis quand on faisait exploser la ville pour faire la fête? Et surtout: depuis quand l'explosion n'était pas de sa faute? D'autres résonnèrent dans toute la ville, plusieurs bâtiments tombèrent tels des châteaux de cartes. Ce n'était plus pour la fête, c'était une attaque. Oui, quelqu'un attaquait l'île. Qui et pourquoi?

Retournant rapidement dans la rue principale, le spectacle sur lequel Yuki tomba le laissa sans voix. La Marine était en plein combat avec... Les citoyens de l'île. C'était le chaos, la confusion totale. Seul le maire, encore sur son char, semblait avoir gardé la tête froide. La pauvre bougre cherchait un moyen d'échapper à cette anarchie sans résultat. Un civil se jeta sur Yukimura, qui le repoussa sans ménagement. S'en suivit un soldat, mais là, le soldat prit un magistral uppercut dans la mâchoire et une explosion vint s'ajouter à l'impact. L'homme vola sur plusieurs mètres avant de percuter un groupe de personnes se tapant également dessus. D'instinct contre un officier du gouvernement, il avait usé de son pouvoir, même si là on ne lui en voulait pas à lui spécialement. Mais cette petite explosion eut au moins le mérite d'attirer l'attention du maire sur l'homme-bombe.

"TOI!!! J'AURAI DU ME DOUTER QUE TU ÉTAIS DERRIÈRE TOUT ÇA!!!!"

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mar 8 Juil - 23:34





    It's a wonderful night



      Plus d'une semaine s'était déroulée sans encombre. En effet, l'homme masqué avait monté sa petite entreprise dans son coin et nous avait rapidement expliqué ses objectifs. Cela ne m'intéressait pas beaucoup, pour tout dire, tant qu'il n'avait pas pour but ultime de faire exploser le monde et de tuer tout le monde sur cette terre, il ne m'avait pas l'air bien dangereux, ni même fou, bien au contraire. Je ne lui faisais pas encore confiance et je savais que je ne pourrais pas lui accorder cet honneur tant qu'il ne m'aurait pas montré son visage. De toute façon, ma décision était déjà prise et je ne lui laissais plus que très peu de temps avant de lui laisser une dernière chance. Après cela, je m'en irais le cœur léger et sans regret. Une personne qui refusait de se révéler, je n'aimais pas du tout ça.

      J'avais profité de cette semaine pour régler certaine chose. La première fut de passer un appel à Shiro. Je ne l'avais pas trouvé sur St Poplar et je me demandais à présent où il se trouvait. Il avait plutôt l'air d'aller bien, mais, après tout, il était facile de cacher son état derrière un Den Den Mushi et je ressentis un besoin urgent de le revoir. Cela faisait trop de temps que nous ne nous étions pas rencontré. Il avait certainement beaucoup changé durant ce laps de temps et j'étais persuadée qu'on avait des milliers de choses à se dire. Suite à cet appel, j'avais cru comprendre qu'il se dirigeait vers Shabondy, ou du moins qu'il allait bientôt partir en direction de ce lieu. Je n'y étais jamais allé, mais j'en avais beaucoup entendu parlé. Je n'avais rien dit à Shiro, mais j'avais la ferme intention de le rejoindre là-bas au plus vite. Je n'en avais pas encore parlé à l'homme sans visage, je n'avais pas l'intention de lui dire, du moins, s'il ne me montrait pas son visage. Je partirais donc pour Shabondy sans un mot si rien ne changeait d'ici quelque temps. Je ne voulais pas gaspiller mes journées accompagnée de cette personne.

      Cette semaine m'avait aussi permis d'avoir une conversation avec Akimitsu, ce que je n'avais pas eu l'occasion de faire précédemment. Il ne semblait pas vraiment d'accord avec mes relations avec cet individu masqué. Je lui avais rapidement expliqué que je ne lui faisais pas vraiment confiance. Ce fut lui qui insista pour que je m'en aille sans plus de cérémonie si je ne découvrais pas d'ici quelques temps sa véritable identité. Je cachais néanmoins mes intentions de partir rejoindre Shiro sur Shabondy à mon arme. Je savais que cela n'allait pas lui plaire et tant pis. Par la suite, Akimitsu garda le silence durant cette longue semaine, ne cherchant plus à me donner ni conseil ni remontrance. Il commençait peu à peu à me laisser devenir un peu plus indépendante et le nombre d'erreurs que je faisais chaque journée devait le mettre dans une colère incroyable. J'étais surprise qu'il parvienne à ne plus rien me dire. Il attendait certainement que les conséquences tombent d'elles-même. Cela était peut-être plus cruel qu'autre chose, mais après tout, je ne pouvais qu'apprendre de mes erreurs, non ?

      Enfin, durant cette semaine, je pus mettre un peu d'ordre dans mes affaires et mes idées. En effet, j'avais pris la décision de partir en quête de mon passé à partir de cet instant et je commençais à me demander si intégrer cette organisation pouvait réellement me servir à autre chose qu'à me faire des alliés pouvant être utiles. Je me demandais si elle pouvait également m'aider à trouver des informations précieuses à mes yeux. Il fallait encore que j'interroge le personnage qui semblait être à sa tête sur la question.

      Soupirant, j'étais désormais en train de vagabonder tranquillement dans les rues de San Faldo pour profiter de la fête qui avait lieu. J'avais pris la décision d'avoir une conversation avec l'homme dont j'ignorais le visage. Soudainement, je sursautai à l'entente d'une explosion non loin de moi. Si j'avais été un peu plus proche, j'aurais très bien pu être blessée par celle-ci. Ce fut un instant plus tard que mon Den Den Mushi se mit à résonner. Décrochant, la voix de l'homme masquée expliqua qu'il fallait intervenir dans la ville car le désordre venait d'y prendre place. J'avais bien remarqué. Il nous laissa l'adresse d'un endroit où le rejoindre, je n'allais pas prendre cette peine alors que j'étais déjà sur les lieux.
      Rapidement et tout en suivant les cris de la foule, j'arrivai sur les lieux où le désastre était le plus important. Je remarquai alors que des Marines étaient de s'en prendre à des civils qui n'avaient rien fait et que des civils, en colère, s'en prenaient violemment aux justiciers. Que pouvait-il bien se passer ? Les Marines, bien que certains puissent être mauvais, ne s'en prenaient presque jamais à des civils sans raison, surtout de cette façon. Cela me surprenait et je doutais qu'il fasse cela de leur plein gré. En vérité, je ne savais pas trop quoi en penser.

      Prenant une profonde inspiration, j'étais en train de réfléchir à la meilleure façon de réagir. J'avais du mal à trouver une bonne idée. Une chose était certaine, je devais faire de mon mieux pour éviter la mort de la plupart des personnes. Ce fut au moment où je songeais à cela qu'une voix se fit entendre dans ma tête, me surprenant :

      « Tu ne peux pas tous les sauver. Tu ne peux pas y arriver. Il va falloir faire un choix : les civils ou les Marines. À moins que la meilleure solution pour toi soit encore de partir te cacher et de fuir le combat. Tu as l'habitude de ça, non ? Si tu avais toujours été capable de te défendre, je n'aurais jamais eu à intervenir. Mais tu restes faible comme tu es. Tu veux sauver le plus de monde possible ? Laisse-moi faire, je ferais en sorte que personne ne souffre, je te le promets. Tu devrais pouvoir me faire confiance à présent, non ? Laisse moi faire pour le combat à venir, tu verras qu'il est plus facile de tuer comme ça. »

      Secouant la tête, je voulus faire taire cette petite voix dans ma tête, mais elle continuait, elle ne voulait pas s'arrêter, elle ajoutait un argument à chaque phrase prononcée. Je ne savais plus comment réagir. Elle avait raison. Je ne pouvais rien faire, je devais attaquer, je ne pouvais pas rester inactive, je ne pouvais pas faire ça plus longtemps. Je le savais pourtant : des ennemis allaient un jour ou l'autre se mettre sur ma route et j'aurais à les combattre, voire à les tuer à un moment ou à un autre. Soupirant, je me laissais aller à un moment de faiblesse. Je ne savais pas vraiment ce qui m'arrivait. Deux années que je tentais de résister et c'était maintenant que je me laissais faire. Cela n'allait pas plaire à Akimitsu, mais pas du tout. Tant pis, je ne réfléchissais plus aux conséquences. Je m'étais faite avoir, c'était comme ça.

      Me laissant faire, je saisis donc le plus petit de mes katanas dans ma main droite pour commencer la lutte en douceur. Pas besoin de réfléchir, tout allait être réalisé avec facilité et tranquillité. L'objectif était simple : Faire en sorte que tous les marines disparaissent de cette île ou abandonnent tout bonnement l'idée de s'en prendre à des civils. Je n'étais pas loin du char où se trouvait le Maire de la ville, mais cela ne m'importait pas beaucoup et ne m'empêcha pas de commencer mon combat avec un premier marine de bas niveau.





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 11 Juil - 8:27

Phase 01






De sa position l'homme cherchait le moyen le plus simple d'atteindre le maire sur le char. Il n'était pas certain de pouvoir traverser cette distance en sautant et ses jump-bomb était bien trop instable et puissante pour cette situation. Non étrangement la méthode la plus simple semblait de passer par la force au milieu de la foule. Mais c'est alors qu'il s’apprêtait à plonger sa main dans une poche qu'un son attira son attention. Un son facilement identifiable pour le pyrotechnicien, en effet au milieu de la foule une explosion semblant venir de nul part s'était produite. Les marines avait-ils déjà sorti l'artillerie lourde ? Impossible, qui traînait des grenades à une parade ? Enfin, en dehors de lui. C'est en voyant la réaction du maire vis-à-vis d'un individu en particulier qu'il pu identifier plus facilement la source probable de l'explosion. Un homme en long manteau rouge et à la coupe de cheveux presque aussi improbable que la sienne se tenait au milieu de la foule. Ce type avait des explosif ? Ou peut-être le coupable était-il plus loin ? Peu importe, il doutait que l'homme puisse vraiment troubler son plan, après tout plus d'explosion voulait aussi dire plus de chaos. Ce qui le troublait c'était l'accusation du maire vis-à-vis de l'homme. C'était de sa faute ? Non il ne pouvait pas le laisser croire ça, c'était totalement à l'encontre de l'explication qu'il cherchait à fournir aux habitants de San Faldo. Lui qui avait l'intention de ramener l'homme à son bureau et de l'enfermer dans celui-ci jusqu'à ce que les choses se calment. Il allait devoir changer son plan à la dernière minute malheureusement.

Malgré ses réticences à les utiliser il sorti deux jump-bomb de sa poche avant de les coller sous ses semelles. Alors qu'il tentait de passer par dessus la rambarde du balcon son cœur battait à tout rompre. Il allait se tuer avec cette cascade à la con. Une fois en position sur la planche en bois tout en la tenant fermement il mit un peu de pression au centre de ses pieds. Action qui fut suivie par une explosion digne d'un  coup de fusil et par un ingénieur volant à pleine vitesse dans la direction voulue. Il percuta finalement le maire de plein fouet sur le char avant de tomber avec sa cible en bas de celui-ci pour s'écraser dans la foule. L'homme n'avait probablement rien compris à ce qui venait de se produire et ça n'avait pas d'importance pour le moment. Une bonne dizaine de personne s'était retrouvé au sol avec cette cascade créant ainsi un léger ''trou'' dans la foule. Tentant de faire entendre sa voix au milieu des cris il tenta de rassurer un peu l'homme avant de le capturer.

-Monsieur le maire il faut vous sortir d'ici !

L'inventeur avait eu de la difficulté à se relever après l'impact, il avait eu de la chance de ne rien se briser avec cette action. Mais avant de se soucier de sa santé il devait d'abord sortir de cette foule en colère, le plus dur restait à venir après tout. Pour ce qui était du maire il se chargerait d'ajuster ses explications en fonction de la situation. Pour le moment il était dans sa poche et n'avait plus à s'en inquiéter avant la fin des événements. Il commençait déjà à manquer de temps pour la suite de son plan, il devait stopper l'arrivé des renforts avant que ceux-ci n'atteignent le centre-ville. Remontant sur le char pour avoir une meilleure vue de la situation il observa le reste de la rue vers le sud de l'île. Malgré le grand nombre de citoyens présent dans celle-ci un peu plus tôt, l'endroit était déjà pratiquement désert. Ceux affectés par l'hypnose étaient déjà venus se réunir autour du char sur lequel il se trouvait alors que les autres étaient rentrés chez eux. Le combat pourrait se dérouler dans cette rue sans problème, mais un autre imprévu venait déjà de survenir. En effet, non loin de l’excentrique en manteau rouge une tignasse blanche attira son attention. Il la connaissait, forcément, apparemment plutôt que de rejoindre le point de rendez-vous comme convenu Taya avait préféré venir directement sur les lieux de la parade. Mais comment avait-elle fait pour arriver si vite ? Ça n'avait pas vraiment d'importance après tout, c'était même mieux ainsi il n'avait plus qu'à la cueillir en vitesse et à aller chercher sa vrai cible. Toutefois, il préféra profiter de ce léger moment de répit qu'il n'aurait pas avant un petit moment pour passer un dernier appel.

-Alan ? Quel est ta situation ?

-Le colonel ainsi que deux commandants et... à vue de nez une dizaine de soldats, se dirigent vers le centre-ville depuis le sud comme prévu. On fais quoi ?

-Charge toi de les ralentir s'ils arrivent trop vite, on viens te rejoindre.

Se jetant de nouveau dans la foule il tenta d'atteindre la jeune sabreuse qu'il avait de la difficulté à voir au milieu de la foule. Préparant l'une de ses bombes pour se frayer un chemin, il avait bien l'intention de la sortir de cette zone, c'était trop dangereux d'affronter un tel nombre d'individus aussi vite.

Techniques:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 11 Juil - 21:04



Après les hurlements du maire, beaucoup de visages c'étaient tournés vers Yukimura. Un peu gêné par tant de curiosité, il pensa tout d'abord rougir. Mais quand un Marine se jeta sur lui, il oublia totalement sa gêne. Esquivant le coup du soldat tout en le repoussant vers la foule, Yuki jeta un œil au char et le spectacle fut des plus intéressant. Un homme masqué venait de tomber du ciel pour s'emparer du maire. Genre le super héros venu de nul part pour sauver l'homme le plus important (peut-être) de cette île. L’atterrissage fut apparemment moins violent que ce à quoi s'attendait l'homme-bombe. Yuki avait pensé qu'il y aurait de la casse: mais même pas. Et notre super héros masqué hurla qu'il fallait mettre le maire en lieu sûr. Ouais, c'était vraiment un type bien, un héros. Et la foule semblait parfaitement de cet avis. Enfin, la foule, c'était un bien grand mot, chaque secondes qui s'écoulaient, les gens étaient moins nombreux. Certains restaient vers le char, comme obnubilés par l'envie de se battre. Alors que la plupart avaient déjà fuit pour se mettre en sécurité.

Un soldat hurla aux autres d'attraper le blond au regard ahuri. Yukimura se demandait de qui il pouvait parler mais en même temps, il avait remarqué une petite donzelle aux cheveux blancs qui semblait savoir plutôt bien manier le sabre. Occupé à l'observer en se disant qu'étant jeune, il aurait du se passionner pour les armes blanches au lieu des armes à feu. Ouais, ça en jette vachement plus de découper des gens que de vider un chargeur dans le tas. Il fut alors coupé dans sa réflexion et jeté au sol sans ménagement. Un soldat l'avait agrippé avec force, le tournant face au ciel pour mieux lui coller un uppercut.

"Hum, ça va faire mal..."

Un magnifique crochet du droit vint percuter la mâchoire du blond et une explosion accompagna le choc. Bom Bom Armor. Ouais, quand Yuki s'y attendait, activer une "armure explosive" lui était possible, fallait juste prévoir grosso modo quand le coup allait être mit. Le souffle de l'explosion projeta le soldat et le blondinet se releva tranquillement, comprenant enfin que c'était lui le type au regard d'ahuri. Se frottant la mâchoire car il avait quand même pas mal dégusté, il se dit qu'être un peu plus sur ses gardes ne serait pas du luxe. L'homme masqué passa à coté de lui, le maire avait disparu mais Yukimura avait d'autre soucis à régler pour l'instant. Déjà d'autres Marines se dressaient autour de lui, l'encerclant pour s'assurer qu'il ne puisse s'enfuir. Certains avaient un sabre à la main, d'autre un revolver et quelques-uns étaient juste à main nue.

Alors que les hommes allaient se jeter sur lui. Yuki frappa du pied le sol, engendrant une nouvelle détonation pour se projeter en arrière. Il percuta un soldat, lui collant un coup de coude au passage et sortit ainsi du cercle. Roulant sur le sol à cause de l'élan, il ne tarda pas à se retrouver sur ses pieds. S'offrait à lui deux options: foutre sur la gueule à ses soldats ou fuir. Poussant un soupire, il ne voyait pas trop quoi faire. D'un coté, il voulait savoir qui était derrière tout ce cirque, d'un autre il voulait expliquer au maire qu'il n'avait rien fait. S'excuser encore une fois pour sa chambre aussi. Et enfin, il avait une petite envie de se venger, de se passer les nerfs. Une toute petite partie de lui réclamait une bonne pinte de bière et un sandwich tout en se prélassant dans un hamac. Et oui, comme on dit: dans la vie, l'important c'est le choix. Et Yukimura avait choisit. Il allait éclater ceux s'attaquant à lui, courir après l'apprenti héros masqué pour savoir où était le maire. Puis il s'offrirait un repas bien mérité. Un plan ingénieux, pas sans faille, mais réalisable. Il faut savoir se contenter des petites choses pour avancer dans la vie...

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 11 Juil - 22:57





    It's a wonderful night



      Autour de moi, rien ne me dérangeait. Explosions, arrivée intempestive de l'homme masqué auprès du maire. Toutes ces choses, je ne les avais même pas remarqué. J'étais dans un état qui ne me permettait pas de porter la moindre attention aux événements extérieurs. Pour moi, tout ce qui portait un uniforme de marine était ennemi et à éliminer au plus vite. Cela ne demandait pas de réflexion, juste de l'action. C'était une danse diabolique qui venait à peine d'être entamée pour moi. Je n'avais pas l'intention de m'arrêter. Je pouvais continuer à décrire des lignes avec mes bras des heures durant, sans prendre de repos. Cela ne demandait pas beaucoup d'effort lorsqu'il s'agissait d'un petit groupe de marines. Cela devenait rapidement plus délicat lorsque ce groupe grossissait et se composait d'êtres de plus grandes valeurs. Mais, à ce moment-là, ma pulsion était au-dessus de toutes pensées et toutes faiblesses, qu'elles soient physiques ou mentales.

      Pourtant, ce petit jeu ne pouvait bien durer longtemps et très rapidement, une personne qui était à mes côtés depuis bien longtemps avait pris conscience de la situation dans laquelle je me trouvais et, évidemment, il n'appréciait pas du tout cela. Il gardait tout de même le silence, et cela me surprit, mais j'en profitai pour faire ce que je voulais tandis que l'homme masqué avec le maire s'approchait de moi. Je ne l'avais pas remarqué et, en vérité, je n'y prêtais pas du tout attention. Soudainement, j'eus le plaisir de trancher la gorge d'un marine assez proche de moi. Son sang vint me maculer le visage et les vêtements et cela eut pour effet de me faire doucement frissonner de plaisir. Cette chaleur risquait de rapidement me faire perdre mes moyens et cette petite voix qui avait pris le dessus ne désirait plus seulement le sang des marines, mais celui de toutes personnes présentes sur les lieux. Et cet idiot qui s'approchait de plus en plus de moi. J'allais finir par tuer le maire avec ses bêtises.

      En vérité, je ne me rendais pas compte, et lui non plus, qu'il risquait de rapidement devenir ma première cible ne faisant pas partie du Gouvernement Mondial. En effet, il arriva à côté de moi au moment même où je ressentis le besoin d'en finir avec le plus de monde possible. Sans plus réfléchir, j'avais donc serrer mes deux katanas dans mes mains et envoya valser le tout dans la direction de celui que je prenais pour mon ennemi ou plutôt comme une proie. Ce fut alors à Akimitsu d'intervenir. Il ne se transforma pas en humain, mais se contenta de me dire, toujours dans sa forme de sabre, avec une voix qui ne me laissait pas le choix :

      - Tenshi ! Arrête ça tout de suite.

      Instinctivement, j'obéis à la voix et arrêtai mes sabres alors qu'il n'était plus très loin de l'homme dont je ne connaissais pas le visage. Néanmoins, c'était sans compter sur cette petite voix dans ma tête qui n'allait pas me laisser faire et qui contesta rapidement :

      « Non, ne t'arrête pas ! Comment peux-tu faire confiance à ce genre d'individu ? Tu ne connais même pas son visage, qui te dit qu'il ne va pas te tuer une fois qu'il t'aura bien utilisé pour ses profits ? Tue-le, tue-le avant qu'il ne te tue, toi. C'est la meilleure chose à faire, fais-le avant qu'il ne soit trop tard. Dépêche-toi... »


      Se rendant probablement compte que je n'avais toujours pas baissé mes sabres qui menaçaient encore et toujours le pauvre homme masqué, la voix d'Akimitsu se fit à nouveau entendre, plus grondante et imposante :

      - Tenshi !

      Ce fut à ce moment précis que je baissai mes armes. En réalité, cette scène n'avait pas duré plus de quelques secondes. Lorsque je retrouvai un état plus ou moins normal, j'évitai soigneusement de fixer l'homme masqué. Il devait se poser quelques questions à mon propos à présent et cela ne me plaisait pas du tout. Prenant la parole, je lui dis alors en balbutiant :

      - Je suis désolée...

      J'entendis ma voix se briser en fin de phrase malgré moi. J'avais les larmes au bord des yeux. J'avais l'impression que toutes ces années n'avaient servi à rien. Je n'arrivais toujours pas à me maîtriser. Pire que tout, si Akimitsu n'avait pas été là, je ne serai peut-être jamais revenu à mon état normal avant longtemps. Baissant la tête, j'avais juste envie de fuir cet endroit au plus vite.





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Sam 12 Juil - 0:29

Phase 02






Se frayant un chemin à travers la foule toujours plus agité, il tentait d'éviter les quelques attaquants qu'il arrivait à voir dans son champ de vision. Ayant eu un certain succès avec cette méthode, il tentait de profiter des combattants ayant déjà trouvés leurs adversaires pour passer sans se faire remarquer. Bien vite, il réussi à atteindre la jeune sabreuse qui, à sa surprise, était couverte de sang. Plus important encore la jeune fille d'un naturel si doux pointait maintenant ses sabres dans sa direction tout en lui jetant un regard de mort. Il ne comprenait pas trop honnêtement, elle qui avait tout fait pour éviter de blesser leurs adversaires dans leur précédent combat, semblait maintenant vouloir tuer tout ce qui se présentait. Son sang commençait à bouillir, encore une fois il faisait face à une mort imminente. Il serait la bombe dans sa main, devait-il s'en servir ? Contre sa propre partenaire ? Non, même s'il venait de la rencontrer elle n'allait clairement pas bien et rajouter une explosion à tout cela ne risquait pas d'améliorer les choses. La jeune fille décida finalement de se calmer, baissant ses armes, la larme à l’œil elle s'excusa. Aux yeux de l'inventeur cette scène paraissait étrange,  après tout elle s'excusait alors qu'elle était toujours couverte de sang. Malgré tout elle avait quelque chose... d'attendrissant. Peut-être avait-elle paniqué face à un attaquant et s'était-elle excessivement défendu dans son emportement ? Dans tout les cas il n'avait pas trop le temps de réfléchir à tout cela, la sortie de la foule se trouvait juste derrière elle c'était donc le moment de mettre les voiles. Sans plus de cérémonie il saisit la jeune fille par le bas du dos pour la coller contre lui et commença à courir.

-On doit aller plus bas dans la rue et vite, j'espère que tu ne m'en veux pas.

Au moins son paquet n'était pas trop lourd, la faible corpulence de la jeune fille la rendait facile à transporter. Ce fut finalement après une vingtaine de pas qu'il préféra la déposer avant que celle-ci ne commence à se débattre, il n'avait pas trop de temps de discuter pour le moment après tout. Sans rajouter un mot il commença à marcher le long de la rue où il ne restait plus un passant. C'est en entendant plus de cris qu'il se décida à accélérer le rythme. Le combat faisait déjà rage plus loin, mais étrangement celui-ci n'impliquait que des marines. Devant lui les soldats semblaient s'attaquer à leurs officier avec une rage sans limite, l'un des gradés portant un sabre était déjà bien blessé à la jambe. Une silhouette sorti alors de la ruelle à sa gauche un air plein de regret sur son visage.

-C'est toi qui m'a dit de les ralentir pas vrai ? Je ne savais pas trop quoi faire alors j'ai... Enfin je suis dans la merde si je me fait prendre j'ai jamais attaqué un marine moi ! Je survivrai jamais en prison !

L'hypnotiseur avait abandonné ses grands airs pour redevenir le petit arnaqueur qu'il était encore quelques semaines auparavant. Au moins son coup avait été efficace et leur faciliterait la tâche.

-Du calme, retourne te cacher dans ton coin je t’appellerai si j'ai besoin de toi.

Sans rajouter un mot l'homme s'exécuta et se cacha derrière une poubelle dans la ruelle. De son côté le hors-la-loi préféra retourner son attention vers les marines. Tout les soldats avaient étés assommés avec une certaine adresse par les officiers. La situation était plutôt bonne, l'un des commandants semblait maintenant avoir de la difficulté à bouger, il ne serait sans doute pas un problème. En revanche, le colonel ainsi que l'autre tas de muscle de commandant semblait plein d'assurance, mais également bien énervés. Aucun des deux ne semblait se balader avec une arme à la main, restait à savoir quel était leur style de combat.

-Hé ! C'est qui ce type au juste ? Un autre abruti du carnaval ? Tu saurais pas ce qui vient de se passer des fois ?

Le plus large des trois s'exprimait avec agressivité comme s'il était déjà prêt à attaquer.

-Peu importe... Citoyen je vous demanderais de vous écarter immédiatement de notre chemin ou je me verrai dans l'obligation d'employer la force. Nous devons rejoindre le centre-ville immédiatement...



Code couleur :
Colonel (Rokushiki) ~ niveau 30
Commandant #1 (frappeur) ~ niveau 25
Commandant #2 (sabreur) ~ niveau 23 (blessé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Sam 12 Juil - 15:10



Tentant de suivre l'homme masqué, il remarqua que la demoiselle était parti avec cet individu. Yukimura leur courait après tout en se faisant suivre par plusieurs Marines. N'en pouvant plus de ce jeu du chat et de la souris, il sortit son revolver de son imper. Pointant l'arme sur ses ennemis, il visa rapidement juste devant les pieds des officiers. Avec leurs élans, ils iraient en plus dessus. Le coup de feu retentit. Une explosion ravagea le sol et envoya les soldats dans les airs. Burst Bullet. Une petite balle explosive de son cru aura suffit à semer ses poursuivants. Pour l'instant tout du moins. Malheureusement, ce petit arrêt lui fit perdre la trace de sa cible. En effet, l'homme masqué et la fille avaient disparut. Si le hors-la-loi devait fouiller chaque ruelle pour les retrouver, il y passerait probablement la nuit. Poussant quelques jurons, il continua d'avancer, déjà sortir de ce champ de bataille, ensuite aviser sur la situation.

Traversant la rue principale, il continua de courir en esquivant les soldats ou leur collant un direct s'il n'avait pas le temps de les éviter. Au moins, il en descendait un de temps en temps ce qui réduisait petit à petit le nombre d'ennemis potentiels pour la suite. Reste que Yukimura aurait bien voulu des explications. En quoi ce feu d'artifice avait-il détraqué les gens? Qui avait miné la moitié de la ville? Et surtout dans quel but? Si c'était un coup d'état pourquoi quelqu'un voudrait s'emparer de cette île où tout n'est que festivités et amusements? Un mec fan de fêtes peut-être? Non, il y avait surement un autre intérêt à vouloir diriger cet endroit... La célébrité? Ou juste le moyen d'exprimer au gouvernement sa haine en tuant le plus d'officiers sur une île qui au premier regard semble peu digne d'intérêt.

Trois hommes avançaient tranquillement vers ce foutoir. Les trois officiers les plus grades de l'île. Encore un gros problème qui pointait son nez à l'horizon. Désireux de faire demi-tour, Yukimura hésita. Devant lui: trois hommes surement trop dangereux pour lui. Derrière lui: une foule de soldats s'entretuant. Les petites ruelles étaient sa seule chance s'il voulait échapper à tout ça. Mais une petite voix au fond de lui hurlait qu'il devait se battre. S'il parvenait à vaincre l'un de ces trois types, il pourrait, peut-être, obtenir des informations sur Impel Down et ainsi sur ses parents. Sauf qu'il n'avait aucune chance dans un combat équitable. Il leva son revolver en direction des officiers et leur lança un regard noir.

"J'ignore ce qu'il se passe ici... Mais j'ai quelques questions à vous poser."

Le plus musclé des trois, plus gros et imposant. Voilà une cible qu'il était difficile d'éviter. Yuki lui tira dessus avec une de ses balles explosives. L'idée n'était pas de le vaincre en une fois, plutôt de l'énerver pour l'obliger à lui courir après. Avec un peu de chance, les deux autres iraient s'occuper du chaos général pendant que monsieur muscle s'occupe de la petite frappe qui l'avait défié. Il pressa sur la détente et la balle fusa à toute vitesse pour provoquer une explosion à l'impact. Ignorant s'il toucherait ou non sa cible, Yuki courait déjà vers la ruelle la plus proche. Le bruit caractéristique de l'explosion parvint à ses oreilles alors qu'il disparaissait de la rue principale.

Et maintenant? Se battre avec ce colosse ou chercher l'homme masqué? Dans quel pétrin s'était-il fourré? Frustré, il colla un coup de poing au mur, le faisant exploser à son tour. Et depuis quand il fuyait devant la Marine? Ne s'était-il pas juré de se battre et de sauver ses parents? S'il agissait ainsi, il n'arriverait à rien dans la vie. Déterminé, il fit demi-tour pour revenir dans l'allée principale. Son bras relevé et plié pour poser son revolver sur son épaule. Il s'alluma une cigarette de sa main libre et lança un regard au colonel et aux deux commandants. Ce combat était surement perdu. Mais il ne s'enfuirait pas. Il agirait selon ses convictions, suivant sa rage envers le gouvernement et pas question de se défiler!

"J'imagine que vous questionner maintenant sera inutile. Vous refuserez de répondre. Donc, je vais vous vaincre et là, vous répondrez à tout ce que je veux. Ce marché vous convient?"

Peut-être pourrait-il en vaincre au moins un. Peut-être pas. Mais il allait tout donner pour y parvenir. Le coupable de ce bordel sur cette île finira peut-être à se montrer et cela pourrait s'avérer être un allié de taille contre ces trois là. Beaucoup de suppositions. Si la guerre se gagnait sur un coup de chance, ça se saurait...

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Sam 12 Juil - 17:18





    It's a wonderful night...



      Je m'attendais à bien des réactions de la part de l'utilisateur d'explosifs, mais je ne m'étais pas préparée à ce que mes pieds quittent soudainement le sol lorsque l'homme m'avait saisi par le bas du dos pour se mettre à courir. Je devais vraiment être un poids plume pour lui car il ne semblait pas du tout dérangé par ma présence. Après tout, je n'étais pas bien lourde, une cinquantaine de kilos, tout au plus, auxquels il fallait ajouter le poids de mes sabres et de mes vêtements. La voix de l'homme masqué m'indiqua alors qu'il fallait se rendre au bas de la rue assez rapidement.

      Il me déposa alors au sol et je continuai de moi-même le chemin, même si je ne ressentais pas vraiment l'envie de suivre l'homme. J'avais peur de perdre à nouveau mon sang-froid et cela risquait fort d'arriver et bien plus vite que je ne pourrais m'y attendre. Quand l'homme se mit à courir à l'entente de cris, je me contentai de garder le même rythme de marche. Il ne me fallut pas longtemps pour le rejoindre, non sans ressentir une grande envie de m'en aller. J'aurais préféré éviter tout combat, j'aurais préféré vite m'en aller et partir me cacher avant de faire quelque chose que je risquais de regretter. Ou plutôt, de refaire quelque chose que je risquais de regretter à nouveau. Lorsque j'arrivais sur les lieux, un nombre important de soldats était au sol et trois officiers semblaient être encore vivants, même si l'un d'eux était déjà blessé. Je n'avais pas vraiment eu le temps de me rendre compte de ce qui était en train de se passer. En vérité, j'étais encore complètement perdue dans mes pensées. Je ne voulais pas abandonner l'homme masqué, mais d'un autre côté, je ne voulais pas rester ici.

      Mis à part les trois officiers, l'homme masqué et moi-même, un autre personnage était présent. Je ne le connaissais pas, il semblait plutôt déterminé à engager le combat contre les membres du Gouvernement encore vivants. L'abandonner dans cette situation serait plutôt délicat pour lui et, à coup sûr, les soldats ne le laisseraient pas s'en sortir aussi facilement. Je ne savais vraiment pas comment réagir, à la moindre nouvelle effusion de sang je risquais, à nouveau, de perdre la tête. J'étais d'ailleurs toujours dans un état second et il me prenait parfois l'envie d'étrangler l'homme masqué. Je parvenais à me contrôler en tentant de me calmer comme j'avais pris l'habitude de le faire régulièrement. Il est vrai que cela faisait de longues journées que je n'avais pas pris la peine de prendre quelques minutes pour me détendre et c'était peut-être la cause de tout ceci, mais, c'était trop tard. M'approchant de l'homme au visage inconnu et alors que le Colonel venait tout juste d'exiger que nous dégagions le passage, je lui dis alors, assez bas pour que lui seul entende :

      - On devrait peut-être partir, je ne me sens pas...

      Je fus stoppée dans mon élan. Cette fois-ci, ce n'était pas cette petite voix qui venait d'agir directement en me donnant quelques mauvais conseils, mais bien mon champ de vision qui venait d'être modifié. Je ne voyais plus les trois officiers devant moi, mais je me trouvais dans une salle sombre. En vérité, j'étais en train de revivre la même scène qui m'avait permis de m'échapper du Centre, j'étais à nouveau entourée par ces morts et ces yeux qui me fixaient, sans vie. Les larmes coulèrent d'elles-même, sans que je ne puisse rien y faire et je tombai à genoux. Au tour de la voix de prendre la parole, sans pour autant faire disparaître la vision que j'avais :

      « Tu t'en souviens n'est-ce pas ? Tu te souviens aussi que tout ceci est la faute de ce Gouvernement et de ces Marines, comment peux-tu ne pas souhaiter leur mort ? L'heure de la vengeance à sonner, tu devrais commencer par ces trois officiers sans plus attendre, avant qu'ils ne fassent du mal à quelqu'un d'autre. Tu ne voudrais pas qu'il arrive la même chose à Shiro, n'est-ce pas ? »

      Au même moment, l'image du corps sans vie du seul ami que j'avais s'imposa dans mon esprit. J'eus beau fermer les yeux cela ne changea rien et je restai au sol, en larmes, en attendant que quelque chose me sorte de ma torpeur et de ce cauchemar.





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Dim 13 Juil - 18:33

Phase 03






Alors que l'homme cagoulé écoutait, depuis l'ombre de l'entrée de la ruelle, les propos tenus par les trois marines lui faisant face, il était confronté à un dilemme. Devait-il engager le combat immédiatement ? Après tout ils étaient techniquement en infériorité numérique, c'était sans compter l'autre hypnotiseur trop peureux et l'état dans lequel se trouvait sa partenaire. En effet, celle-ci ne semblait pas du tout prête à combattre et elle commençait déjà à fondre en larme à nouveau. C'était un choix plutôt difficile, mais après tout il n'avait guère le choix de lancer le combat maintenant. Si ces individus atteignaient le centre-ville ils auraient vite fait de sécuriser l'endroit et de gâcher le chaos qu'il s'était efforcé de créer.  D'ailleurs les marines semblaient commencer à s'impatienter, devait-il leur répondre pour gagner du temps ? Pas la peine, il allait les engager dès maintenant, même s'il regrettait un peu de ne pas les avoir pris par surprise plutôt que de face. Toutefois, alors qu'il s’apprêtait à se saisir d'une bombe quelque chose de plutôt inattendu se produisit. En effet, alors qu'il n'avait pourtant pas lancé son explosif, l'un des marine se pris une explosion plutôt impressionnante et sortie de nul part. C'était encore ce type en manteau rouge, décidément il avait l'air d'apprécier les bombes autant que lui. Celui-ci ne semblait pas avoir vu le groupe de hors-la-loi arrivé un peu avant lui ou il s'en fichait éperdument tout simplement.

De son côté le colosse qui avait remarqué le nouvel arrivant dès le début n'avait guère eu de difficulté à voir l'attaque arriver. Étrangement plutôt que de l'éviter il avait préférer bloquer le tir... Avec son poing. Comme si ça ne suffisait pas l'homme ne montrait aucun signe de blessure, il semblait juste très énervé par l'attaque du nouvel arrivant. Alors qu'il sembla vouloir se saisir de quelques chose au sol il fut vite surpris de constater que l'homme avait déjà mis les voiles. Est-ce qu'une poursuite était nécessaire ?

-Pas la peine, nous avons plus urgent pour le moment. Nous le retrouveront pour l'interroger plus tard.

Le colonel avait répondu au questionnement de son commandant sans difficulté. Ça ne devait pas être bien difficile de savoir ce que ce tas de muscle avait en tête après tout. Alors qu'il se redressait qu'elle ne fut pas sa surprise de voir le tireur réapparaître de la ruelle dans laquelle il avait disparu. Le marine commençait à croire que l'homme se foutait de sa gueule. De son côté Zeke était des plus attentif aux actions de l'homme, malgré sa fuite pour le moins... Étrange. Il ne semblait pas porter les militaires dans son cœur, et pour preuve plutôt que de s'excuser il avait préférer menacer bêtement les trois hommes. C'était peut-être sa chance de l'emporter, après tout avec un homme de plus il s'en sortirait peut-être. Posant sa main sur la tête de Taya comme s'il souhaitait la rassurer avant d'agir, il sortit de l'ombre dans laquelle il se trouvait pour s’adresser à l’excentrique lui faisant face.

-Je crois que vous allez avoir besoin d'aide pour votre plan mon cher. Ça vous dérange si je me joint à vous ?

Il n'avait pas vraiment pris la peine d'attendre une réponse avant de balancer l'une de ses bombes en direction des deux marines les plus en forme. Il ne pouvait pas je permettre de leur laisser le temps de de mettre en garde après tout d'autant plus que s'il arrivait à les blesser dès maintenant la suite serait plus simple. Toutefois, comme il aurait dû s'y attendre de la part d'individus possédant ce grade, les marines n'eurent aucune difficulté à esquiver le coup. En synchronisation presque totale ils réussirent à se dégager du rayon de l'explosion. Le colosse avait décidé de charger l'énergumène au manteau rouge pour lui rendre le coup qu'il lui avait offert un peu plus tôt à l'aide de son poing. De son côté le colonel avait tout bonnement disparu après avoir prononcé un mot qu'il fut le seul à entendre.

-''Soru''

Toutefois, l'ingénieur eu la chance ou le malheur de remarquer que l'homme se trouvait maintenant à mi-distance avec lui. Il était rapide ça ne faisait aucun doute, mais la lame d'air qui partie de sa jambe lors de sa réapparition l'était encore plus... De son côté le commandant blessé, presque invisible dans cette bataille qui commençait avait été jeté à terre par l'explosion de la bombe. Ayant réussi à éviter le plus gros des dégâts il avait bien l'intention de participer lui aussi au combat. Tout en se débattant pour se relever il en avait profité pour frotter sa lame contre la plaie de sa jambe. Un combat difficile s’annonçait pour le petit groupe de hors-la-loi...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Lun 14 Juil - 19:46



Monsieur muscle semblait avoir bloqué la balle sans le moindre souci. Comme quoi le burst bullet n'allait pas être très utile dans ce combat. Hormis peut-être pour embêter l'ennemi ou encore produire une feinte. Trois contre un, mais où Yukimura avait-il donc la tête pour oser se lancer dans un combat pareil? Il commençait un peu à regretter sa stupide initiative. Mais pas question de fuir! Il se battrait coute que coute pour ses convictions. C'est alors que l'homme masqué sortit d'une ruelle et s'adressa à lui. Proposant son aide pour réussir son plan, il n'attendit cependant aucune réponse pour passer à l'attaque. Lançant quelque chose sur les trois officiers, Yuki ne tarda pas à comprendre ce que c'était. De l'explosif. L'explosion était plutôt pas mal, surement une poudre de bonne qualité ou un mélange. Enfin le jeune homme n'était pas un expert en explosif. Quoique si... Mais sa catégorie était différente. Reste que les trois adversaires parvinrent à éviter l'explosion sans trop de mal: des hommes entrainés ne se font pas avoir si facilement, malheureusement.

Le baraqué fonçait déjà sur Yukimura. Comme quoi il n'avait pas apprécié de se faire tirer dessus. Le hors-la-loi en fit autant et se jeta sur son adversaire. Il bondit alors, armant son poing pour lui coller un uppercut en pleine face mais un élément, très important même, ne fut pas prit en compte. L'allonge du tas de muscles. Plus grand que Yuki, il avait une allonge bien plus importante. Alors que le poing du blond ne fit qu'approcher du visage de l'officier, celui du Marine heurta de plein fouet le thorax du jeune homme. Souffle coupé et stoppé dans son élan, il crut tout d'abord que ses cotes allaient exploser. Et cette pensée eut justement l'effet escompté. Avec un léger retard après l'impact, la détonation se produisit, surprenant surement le commandant. Certes, l'explosion ne fut pas suffisamment puissante pour repousser l'homme, mais suffisante pour légèrement le bruler mais surtout le déstabiliser. Les pieds de Yuki retouchèrent le sol, il profita de l'écran de fumée pour armer son bras. Poing fermé, coude en arrière, le tout contracté. Restait à attendre d'y voir claire pour ne pas se louper.

La grosse tête du commandant apparut alors. Son regard colérique se posa sur le visage du blond. Une première explosion au niveau du coude de Yukimura éclata. Servant uniquement à propulser son bras, son épaule et le reste de son corps pour "alourdir" le coup. Son poing heurta alors avec fracas la mâchoire du Marine qui avait eut le temps de lancer son énorme paluche pour mettre un crochet au hors-la-loi. Le Bom Bom Double Hit fut un peu contré avec cette attaque imprévu mais la seconde explosion eut lieu, le coup étant cependant affaiblit, il suffit à projeter l'officier en arrière. De son coté, Yuki vola au sol en pensant que la moitié de sa dentition venait de faire le saut. Un filet de sang au coin des lèvres, il se releva lentement, la tête lui tournait un peu. Un seul lui donnait déjà incroyablement de mal, il n'osait imaginer ce qu'il serait advenu de lui contre les trois en même temps. Probablement qu'il serait déjà mort, ou inconscient. Il ignorait ce que la Marine ferait de lui s'il se faisait prendre. Sans prime sur sa tête, normalement, il n'était qu'une petite frappe anonyme qui venait de défier l'autorité. Restait encore à faire le rapprochement avec la petite base navale détruire dans un trou perdu de East Blue.

Vacillant sur ses jambes, il cracha le sang qu'il avait en bouche. S'essuya ensuite les lèvres et prit la peine de remettre correctement ses lunettes sur son nez. Le commandant semblait avoir été un peu choqué par le coup, mais rien de mirobolant laissant croire une seconde que le combat était équilibré. S'il l'était, Yukimura se demandait bien comment car il se voyait surtout désavantagé face à ce colosse.

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mar 15 Juil - 10:48





    It's a wonderful night...



      J'aurais du mal à décrire l'état dans lequel je me trouvais à ce moment-là. Je n'étais plus vraiment consciente de ce qui se passait autour de moi. J'avais beau me boucher les oreilles, fermer les yeux, rien ne voulait disparaître, tout restait si réel pour moi, j'en venais à avoir du mal à faire la différence entre l'illusion qu'on m'offrait et la réalité. Je sentais le sol sous mes pieds, sous mes mains et l'odeur caractéristique de récentes explosions m'emplissait le nez, mais j'avais totalement perdue la conscience des sens de la vue et de l'ouïe de telle façon que je me retrouvais entre deux mondes foncièrement différents. Je ne savais plus quoi croire.

      Soudainement, j'eus comme l'impression de sentir quelque chose se poser sur ma tête. Un signe de la réalité ? Mais ce geste, ce ressenti fut si furtif et court que j'eus du mal à croire qu'il avait vraiment existé, j'en venais à croire que c'était mon esprit qui me jouait un mauvais tour. Le mauvais tour n'était pas tactile - car les larmes que je sentais, elles, étaient bien réelles - mais bien plus visuel et auditif qu'autre chose. Je ne l'avais simplement pas encore compris.

      Alors que la vision de la mort de Shiro ne voulait pas s'effacer, la voix reprit la parole, terriblement tentatrice. Elle était certainement celle qui me connaissait le mieux et savait ce qu'il fallait dire et me montrer pour m'amadouer. Elle s'insinua donc dans mon esprit et me susurra tranquillement quelques paroles terribles dans le but d'arriver à ses fins :

      « Tu es faible, Tenshi. Tu n'es pas capable de prendre soin des gens à qui tu tiens car tu es incapable de t'opposer à ceux qui pourraient leur vouloir du mal. Ce jour-là, en partant du centre, pourquoi n'est-tu pas retournée en arrière pour te venger ? Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? Ce vieux bonhomme était démuni, tu aurais pu te venger, tu aurais du le faire. Pourtant, tu ne l'as pas fait. Tu n'as pas été capable de les sauver et, en plus de cela, tu les as laissé se faire humilier, être utilisés pour te faire souffrir sans réagir. Tout ce que tu sais faire, c'est te plaindre sur ton sort et attendre que les réponses et les solutions viennent d'elles-même. Toutes seules. Tu es bien naïve ma chère. Crois-moi, si nous nous battons main dans la main, tu pourras sauver les gens que tu aimes et même plus. Tu pourras obtenir ta vengeance et réaliser tous tes rêves sans la moindre difficulté. C'est une chance que je ne te donnerais pas toujours. »

      Ce que je vis alors, fut plus réconfortant. En effet, des images apaisantes, pleines de sourires et de joie étaient exposées à mes yeux, comme pour me faire croire qu'il s'agissait de ce qui allait se produire. Mais, soudainement, la voix se fit plus grondante et plus dominatrice, me disant :

      « Voilà ce qui arrivera, voilà ce que nous pouvons obtenir ensemble. Je m'occuperai de tes ennemis, tu n'auras plus qu'à t'occuper des moments de bonheur. Ce que je t'offre est simple et il n'y a pas d'entourloupes. »


      Les larmes commencèrent doucement à cesser de couler. Elle avait fini par me convaincre et j'avais cédé, complètement. Je n'avais plus aucun moyen de reprendre mes esprits, j'avais complètement abandonné mon corps à cette voix sournoise. J'avais cédé à la tentation, j'avais croqué avec délice dans le fruit défendu et, bien vite, je serais chassée du Jardin d'Eden à mon tour. C'était le prix à payer pour mon erreur et je ne me sentais pas prête à cela, néanmoins, il était désormais trop tard pour faire machine arrière et j'avais pris la ferme décision d'en finir avec ces marines dans un premier temps et peut-être m'attaquer à un dessert un peu plus tard.

      Lorsque je me relevai enfin, je retrouvai la vision et l'audition. Je pus voir que les trois officiers étaient toujours assez proches de moi et que l'homme masqué ainsi qu'un personnage inconnu était en train de se battre contre les trois personnages qui risquaient d'avoir rapidement le dessus si rien n'était fait pour les en empêcher. J'étais là pour ça, non ?





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mer 16 Juil - 1:49

Phase 03

(suite)






L'ingénieur s'était soudainement retrouvé sous une forte pression. À première vue, il ne possédait ni la vitesse ni la force de l'adversaire qui lui avait été désigné. Pire encore, Taya semblait toujours ailleurs et comme celle-ci se trouvait juste derrière lui, impossible de bouger librement. Par nécessité, il bloqua donc la lame d'air fondant sur lui à l'aide de son énorme bouclier qu'il sorti de sa poche. C'était ridicule, il n'avait pas la force de combattre sans son fruit du démon, pas encore. Lui qui souhaitait éviter de laisser des indices pour faire le rapprochement entre ses deux personnalité, il échouait lamentablement depuis le début de son entreprise. Qu'est-ce qu'il devait faire de la sabreuse dans cette situation ? La gifler pour la ramener à la raison ? Non il ne pouvait pas faire ça franchement. La mettre dans l'une de ses poches ? En faisant ça il s'assurait qu'elle ne serait pas blessé, mais supprimait aussi tout espoir de renfort dans ce combat. Non le mieux restait de faire front et de ne pas bouger jusqu'à ce qu'elle se ressaisisse. Ce n'était pas vraiment son style de combat, en fait il était plus du genre à fuir et à se cacher c'était une évidence maintenant. C'était ce qui l'avait tenu en vie jusqu'à maintenant après tout, mais s'il ne savait faire que ça il ne risquait pas d'aller bien loin. Peut-être était-il temps d'ajouter une corde à son arc et d'affronter l'ennemi à la loyale ? Mouais il allait crever en tentant ça.

Utilisant l'énorme plaque de fer qu'il avait sorti devant lui comme écran, il posa l'une de ses mines au dos de celle-ci avant de reculer brusquement pour éloigner Taya. Le piège bancal avait vite trouvé un certain succès, même si le colonel était d'un naturel prudent il avait préféré tenter de mettre sa cible à terre le plus vite possible. Même l'étrange pouvoir de l'homme n'avait pas suffit à le convaincre d'arrêter sa course et de prendre du recul, après tout il devait vite en finir. Passant par la droite grâce au Soru, la mine trouva bien vite sa cible et explosa sans prévenir. Toutefois, l'erreur de l'homme n'avait pas eux de conséquences trop graves pour lui, l'explosion étant bien moins puissante que la précédente il s'en tira sans trop de dégâts. Il faut dire que son tekkai l'avait relativement bien protégé. Le gradé se trouvait maintenant entre l'ingénieur et l'homme mystérieux au manteau rouge. Difficile de faire un choix, d'un côté l'homme souhaitait arriver au plus vite au centre-ville, de l'autre il ne devait pas sous-estimer ses adversaire. Il venait juste d'en faire les frais après tout. Les hors-la-lois étaient maudits visiblement, devait-il prendre du recul au risque de perdre du temps ? Pour lui chaque seconde qui s'écoulait entraînait la mort d'un de ses hommes ou d'un civil, pas de temps à perdre. Jetant un regard sur le colosse qui venait à peine de se redresser après son premier assaut sur le blond il décidât de se joindre à son subordonné. En faisant équipe ils se débarrasseraient vite fait de leurs adversaires. Le commandant de son côté se préparait déjà à sa prochaine attaque.

-Tes coups et ta défense sont intéressants petit, mais mes poings sont aussi solides que la pierre !

Son affirmation n'était pas erroné, l'homme pouvait véritablement exploser de la pierre à main nues sans rien sentir, c'était sa fierté. Si bien qu'il n'avait subit aucune blessure depuis le début du combat. Plein de confiance il se jeta à nouveau dans la direction de sa cible tentant de lui asséner un crochet, avant de se faire prendre de vitesse par une ruse du tireur. Les deux partis avaient pris un coup dans cet échange, malheureusement pour lui le colosse avait été bien plus sonné par l'attaque qu'il n'y paraissait. C'est au moment où le commandant posa un genou au sol que le colonel en profita pour prendre la relève et s'en prendre à l'adversaire explosif déstabilisé. De son côté l'ingénieur avait eu le temps d'observer son adversaire s'intéresser d'un peu trop près au tireur quelques secondes auparavant. Jugeant qu'il valait mieux permettre à son allié de prendre du recul il avait balancé une bombe fumigène dans sa direction avant de sortir son poing explosif. C'était le moment de mettre le colonel hors combat en un coup seulement, sous le couvert de la fumée et pendant qu'il était occupé à retrouver sa nouvelle cible l'inventeur savait qu'il pouvait le toucher. Toutefois, si le tireur utilisait une fois de plus ses mystérieuses explosions le mur de fumée risquait de se dissiper sous le souffle de celles-ci. Il devait se grouiller de porter son coup avant de se faire repérer.


Techniques:
 

Alors, le commandant 2 ne fait rien ce tour-ci ! Le commandant 1 est sonné et ne bougera donc pas pour le tour à venir. Toutefois, Yuki le colonel t'attaque en utilisant le Soru et compte te mettre son poing dans la face. (évidemment ça risque de faire encore plus mal que le coup précédent vu son niveau). La fumée bloque sa vue, mais il peut toujours te toucher si tu ne bouge pas. Si t'utilise trop ton pouvoir en prime tu perd ta couverture ! Courage ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Dim 20 Juil - 2:45



Se prendre une mandale de la part d'un type, dont la main fait votre tête. Cela à quelque chose de perturbant, pas que le choc qui vous retourne le cerveau, ni le bruit de vos dents qui s'entrechoquent. Non, il y a autre chose... Quelque chose au fond de vous qui dit: Comment suis-je encore en vie? Oui, cela détruit surtout votre combativité. Ce gros tas de muscles tapait fort, trop pour être précis. Et qu'est-ce que pouvait faire Yuki contre ça? Exploser, provoquer des petites brûlures et au mieux le repousser. Malgré son pouvoir, il manquait cruellement de puissance. C'est là, alors qu'il vacillait après s'être relevé, qu'il songeait à ça: devenir plus fort. Trouver des stratégies, voir comment mieux exploiter son pouvoir aussi. Se contenter de cogner et d'exploser n'était pas la solution, c'était juste la simplicité.

C'est alors que le chef du trio de la Marine se jeta sur lui à une vitesse hallucinante. Avant de comprendre ce qu'il se passait, un écran de fumée se forma. Rendant Yuki invisible aux yeux de l'ennemi mais l'inverse était également vrai. A en juger par l'élan de l'ennemi, s'il ne bougeait pas, notre homme-bombe encaisserait le coup sous peu. Esquiver? Oui mais par où? Il ne pouvait savoir si le colonel n'allait pas lui aussi dévier sa trajectoire. Qui était le responsable de ça? Surement un coup de l'homme masqué! Sans attendre et sans réfléchir, il frappa violemment ses deux poings l'un contre l'autre pour engendrer une explosion afin de dissiper cette purée de pois. La seconde suivante l'officier le percuta d'un puissant coup de pied dans le ventre. Yuki sentit ses pieds se soulever du sol, il entendu aussi plusieurs de ses os rompre dans son corps. C'était comme si avait ralenti, il voyait le regard de son adversaire plongé dans le sien, la fumée qui se dissipait lentement autour d'eux. Sa main agrippa alors la jambe de l'adversaire en ayant provoquer l'explosion, il avait eu les mains très proche du point d'impact, par chance dirait-on. Se cramponnant de toutes ses forces pour ne pas être projeté en arrière, il fixait le colonel. Un gout de fer remontait dans sa gorge et une idée semblait également germer dans son esprit.

Le coup de pied dans le ventre lui fit cracher du sang. Visant le visage de son ennemi pour le souiller. Déjà car cela restait un peu humiliant pour le colonel mais aussi car Yuki espérait un truc qu'il n'avait encore jamais expérimenté. Son sang était-il explosif? Sa réponse fut immédiate. Une explosion se produisit, pas spécialement puissante mais les flammes étaient plus fortes, plus chaudes. Suffisantes en tout cas pour déstabiliser un tant soit peu son adversaire. Sauf que Yuki était à bout de force, il sentait ses doigts glisser du pantalon et un autre coup de pied vint le heurter pour le projeter au sol.

Son corps heurta le béton avec fracas. Il toussota une seconde fois du sang, roula sur le coté pour regarder le ciel et s'essuya d'un revers de main ses lèvres. Deux contre un... Et les deux autres, la gonzesse et l'homme masqué, ils faisaient quoi? Ils s'étaient tirés? La fille semblait pourtant très bien se défendre à l'épée, elle avait découpé aisément les Marines un peu plus tôt, pourquoi semblait-elle totalement affaiblit ce coup-ci? Un coup de l'ennemi ou encore une fourberie de ce type louche? Yukimura commençait à se douter que le chaos organisé ici était bel et bien l’œuvre de cet individu préférant cacher son identité. Mais aux vues de la situation, à présent, il se moquait royalement de son objectif. Il voulait juste s'en sortir, vaincre la Marine et poursuivre sa route jusqu'à Impel Down. Même si ce combat illégal était un bon moyen de progresser, Yuki ne voyait pas bien comment le remporter.

Déjà, il devait retrouver la force de se relever. Trouver également le courage de continuer le combat tout en sachant qu'il subirait surement encore plusieurs coups de cette violence. Il prit appuis lourdement et se redressa lentement. Un autre filet de sang coula de ses lèvres. Surement des cotes cassés, peut-être même pire, une hémorragie interne. Vacillant de plus belles, il utilisait tout ce qu'il lui restait en force pour tenir debout.

"Hey! C'est tout ce que tu as? Même ma petite sœur tape plus fort que ça!"

Provocation gratuite et surtout désespérée. Si ses deux alliés étaient encore là, qu'ils se manifestent au plus vite ou alors il en serait vite terminé du voyage de l'homme bombe rêvant de détruire Impel Down pour sauver sa famille...

H.S: Désolé, j'suis parti sur un coup de pied alors que tu avais dis que le colonel voulait me mettre son poing dans le visage... J'y pensais pu pendant que j'écrivais >< Enfin c'était plus pratique pour moi le coup de pied afin de pouvoir faire quelque chose.

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Dim 20 Juil - 23:57





    It's a wonderful night...



      Alors que je me remettais à peine de mes émotions, je me rendis compte que l'homme masqué était en train de me repousser. N'étant plus vraiment moi-même, mes pensées étaient toutes autres à son égard. Au lieu de me dire qu'il fallait que j'ai une conversation avec lui, j'étais plutôt convaincue qu'il allait falloir que je le bloque quelque part, la lame sous la gorge pour le menacer et le forcer à faire ce que je voulais. J'étais même plutôt tentée de le tuer avant qu'il n'en sache trop sur moi lui-même. Cela serait quelque chose de plutôt délectable, même si mon autre facette y serait opposée. Il valait mieux, pour le moment, ne rien faire qui puisse lui déplaire. Bien au contraire, il fallait lui faire croire à la perfection de son état actuel pour pouvoir enfin prendre totalement le contrôle. C'était deux êtres différents qui combattaient dans un même corps et le gagnant ne le sera jamais éternellement.

      Alors que je repris enfin totalement conscience, je n'eus pas besoin de beaucoup réfléchir. Trois personnages avec un uniforme. Un qui semblait déjà blessé, inutile. Un autre qui avait l'air d'avoir causé des dommages douloureux au personnage inconnu et auprès duquel se dirigeait l'homme au visage inconnu. Enfin, un dernier qui semblait, comme moi, être en train de se remettre de ses émotions. Je n'eus pas à réfléchir beaucoup pour me décider à m'en prendre à l'homme encore un peu sous le choc. Cible facile, mais pas trop, rapide à abattre et pour se mettre en confiance c'était parfait. Une petite entrée en soi. Celui qui semblait le plus fort serait le plat de résistance et le dessert consisterait en cette pauvre créature blessée. Un bon repas qui s'annonçait pour moi. Je m'en délectais d'avance.

      Je pris donc appui sur le sol et pris la direction de mon ennemi qui n'était autre que le commandant bien bâti qui se battait avec ses bras. Mais ça, je ne le savais pas encore. Néanmoins, je pouvais me douter facilement qu'il se battait à l'aide de la force de ses mains et qu'il comptait sur sa force brute plus qu'autre chose. Moi, je comptais sur mes simples aptitudes. Je ne doutais alors plus du tout de mes capacités. Tout me semblait possible, car, une fois que le sang réveillait mes instincts primaires, rien ne pouvait m'arrêter. La douleur était arrêtée par l'adrénaline, la fatigue et le temps n'avaient plus leur place. J'étais comme une zombie qui se battait bêtement pour manger le plus de cerveaux possible. Sauf que je ne mangeais pas les cerveaux, moi.

      Serrant mes katanas dans mes mains, je les dirigeai devant moi et m'approchai rapidement de l'ennemi que je visais. S'il ne faisait rien pour m'arrêter, je le tuerais sur le coup, autrement, je n'aurais de cesse de tenter de le tuer. Mes intentions n'étaient pas de m'amuser, mais bien de tuer et d'en finir rapidement. Pour moi, quelques coups de katana bien placés allaient suffire pour mettre fin à la petite vie de ce personnage. Pour moi, il n'était rien qu'une victime de plus. Prenant une inspiration, je préparais à donner un premier coup de katana vers la gorge de l'ennemi avec Akimitsu et un second coup, en même temps, dans le ventre avec Naoki. Je voulais le tuer rapidement pour faire souffrir celui qui était Colonel et le plus puissant de la bande.





_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Lun 21 Juil - 2:07

Phase 03

(suite)






À mi-chemin de sa cible, l'ingénieur tentait de repérer les silhouettes se déplaçant au sein de la fumée. Plus facile à dire qu'à faire, une fois que le colonel eu pénétré l'écran il avait presque totalement perdu sa trace. Dans le doute il ne lui restait plus qu'à se diriger vers la dernière position de l'inconnu au manteau rouge. S'il n'avait pas trop bougé il aurait certainement l'occasion de trouver le marine au milieu de ce chaos. Mais quelque chose alla bien vite à l'encontre de ses plans encore une fois, le même son que précédemment, celui d'une explosion. En un instant la fumée se dissipa dans toute les direction, notamment dans la sienne. Cet abruti s'était débarrassé de la seule couverture qu'il avait à cet instant ? L'avait-il fait volontairement ? Dans tout les cas ce geste était complètement ridicule. L'explosion fut bien vite suivie par un second impact, plus organique cette fois comme un violent coup donné à quelqu'un. Même s'il ne devait pas être à plus de deux secondes de son point d'arrivé celles-ci semblaient interminables. Soudain la fumée disparue pour de bon de son champ de vision avec au bout de celle-ci le colonel qu'il cherchait. Coup de chance il arrivait avec un angle parfait, à cinq heures, l'homme ne risquait pas de le voir. Toutefois, il lançait déjà une deuxième attaque dirigé vers le tireur, impossible de l'arrêter, tant pis. Il ignorait si le type au manteau survivrait à ce second assaut, après tout il avait déjà l'air mal en point, mais il n'avait pas le temps d'y penser. Alors qu'il concentrait toute son attention sur son attaque il vu bien vite qu'au dernier moment son adversaire l'avait remarqué. Devait-il se rétracter ? Non impossible de freiner le mouvement, de toute façon le colonel ne pouvait plus éviter le coup. Il n’eut pas tord, en effet son poing toucha sans difficulté l'ennemi dans les côtes paralysant brièvement son côté droit. La suite ? Son gant ne visait pas qu'a faire un peu plus mal en rajoutant une couche de métal sur son poing, non. Comme prévu les quatre petites bombes sur son poing explosèrent avant que le réel impact, celui de son dial, ne se fasse ressentir. La suite des événements se déroula en une fraction de seconde. Un son assourdissant retenti avant que le choc ne propulse le marine à une vitesse folle en direction d'un petit bâtiment en bois devant lui.

Une fois le mur défoncé par l'homme volant, le court instant de calme qui suivit débuta ce que l'ingénieur attendait. La douleur se propageât dans tout son bras, montant d'un coup jusque dans son torse et le paralysant un instant. Lui qui n'avait pas l'habitude d'avoir mal, ce coup était un vrai supplice. Mais son arme était à double tranchant après tout, elle infligeait des dégâts incommensurables à la cible avant de faire grandement souffrir son utilisateur. Ces quelques secondes de blocage furent rapidement suivie d'un léger coup d’œil vers la silhouette se profilant sur la gauche de l'inventeur. C'était ce qu'il craignait, un énorme poing se dirigeait maintenant vers sa tête comme un rocher tiré par une catapulte. Son cœur s'arrêta un bref instant pour au moins la cinquième fois ce mois-ci, impossible de l'éviter dans sa situation, la seule chose qu'il pu faire fut de fermer un œil par pur réflexe. Bien vite le choc suivi sa réaction et d'un coup tout devint floue autour de lui. La douleur dans son bras fut oublié, en fait il ne sentait même pas encore la douleur dans son visage, seulement une vilaine pression désagréable. Sans vraiment s'en rendre compte, le hors-la-loi vola à son tour dans la direction d'un bâtiment de béton, voisin de celui dans lequel s'était écrasé le colonel. Durant ce court instant son corps s'était transformé en poupée de chiffon incapable de se mouvoir par elle-même. Dans son coin, écrasé contre le sol, il ne pensait plus à rien et ne voyait plus rien. En fait c'était tout ses sens qui semblaient avoir étés remplacés. Remplacés par quoi ? Des... Impressions. C'était la meilleure description qu'il pouvait trouver. Au loin il sentait comme un essaim d'abeille furieuse gigoter dans tout les sens, avec de temps à autre quelques voix disparaissant. Plus près de lui il sentait... Des émotions ? De la rage. De la colère. Une furie démesuré même. Elle ne l'effrayait pas pourtant, non il comprenait cette émotion, il l'appréciait même un peu. Mais juste à côté se trouvait quelque chose de plus troublant, tristesse, extase et... Désir ? Étrange mélange... Plutôt terrifiant même.

Dans son état l'ingénieur n'arrivait pas à comprendre ce qui s'était produit. Il n'arrivait pas à comprendre qu'en voyant son supérieur être violemment blessé le commandant massif s'était relevé, furieux, et lui avait asséné le coup le plus fort dont-il était capable. Il n'arrivait pas non-plus à comprendre que non-loin de là, se dirigeait maintenant à pleine vitesse la petite sabreuse avec une soif de sang sans bornes. En fait, dans sa tête tout ce qu'il ressentait était la danse de deux lucioles s'agitant au dessus du sol. Toutefois pour le colosse, la situation était tout autre. En effet voyant le sabre arriver vers sa tête à la dernière seconde, il s'était contenté de reculer le bras avec lequel il venait de frapper pour le mettre devant sa gorge. Subissant au passage une bonne blessure sur l'avant bras il recula avant de se prendre le deuxième coup qui arrivait. D'où sortait cette petite ? Il ne l'avait même pas remarqué. Il hésitait à charger tête première dans l'affrontement face à elle, quelque chose lui déplaisait chez cette sabreuse. Réalisant qu'il se trouvait maintenant entre le type au manteau rouge et un nouvel adversaire il préféra bondir en direction de son camarade blessé à la jambe, se rapprocher de lui ne serait-ce qu'un peu augmenterait ses chances... Étrangement c'était bien la première fois qu'il se servait de sa tête dans un combat, c'était ce qui le différenciait de son supérieur bien plus réfléchit. De son côté, le marine blessé rageait à l'idée de ne rien pouvoir faire en voyant son supérieur et ami valser dans le bâtiment tout près. Il était trop faible pour intervenir efficacement, avec sa blessure il ne pouvait pas frapper dans un rayon de plus de quatre mètres environ. C'était ridicule, aucun de leurs adversaire ne présentait les conditions idéales même pour frapper à distance. C'était ce qu'il croyait avant de voir une gamine arriver, ce n'était qu'une fillette certes, mais au vu de l'attaque qu'elle avait porté à son camarade elle avait bien plus envie de tuer que ses camarades. C'est en voyant son partenaire se rapprocher de lui que le sabreur décida de créer une ouverture. Donnant un violent coup de sabre en direction de la jeune fille, le sang qu'il avait essuyé sur sa lame précédemment fonça vers les yeux de sa cible.

-Vas-y attaque !




Techniques:
 

Alors, déjà pour le coup de poing devenu coup de pied c'est pas plus grave Yuki, un coup reste un coup. xD

Donc, le colonel est k.o après avoir défoncé un mur, même chose (plus ou moins) pour Zeke. Le commandant 1 est maintenant bien blessé au bras et saigne abondamment, mais il est plus près de son allié. De son côté le commandant 2 tente l'une des seule attaque à distance qu'il possède et tente d'aveugler Taya en lui balançant à grande vitesse son sang dans les yeux. À vous de trouver la meilleure manière de procéder ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Lun 28 Juil - 11:10





    It's a wonderful night...



      Alors que je me rapprochais dangereusement de l'ennemi, quelque chose de surprenant se produisit. En effet, l'homme masqué venait tout juste d'envoyer dans le mur le Colonel, mais, en retour, avait reçu un coup puissant de la part du Commandant qui, soudainement, ne me portait plus du tout attention. Une chance que je n'allais pas oublier de saisir. S'il ne faisait pas attention à mon attaque, alors, il allait en payer les frais. Je n'étais pas là pour m'amuser et je n'avais pas l'intention de lui donner le temps de réagir. Cette fois-ci, il était certain qu'il ne pourrait éviter l'offensive en entier. En effet, mes lames l'atteignirent sans trop de difficulté et, même si je n'étais pas parvenue à le tuer en une seule attaque, il saignait à présent abondamment au niveau de son bras, bras qu'il utilisait afin de combattre. Cela s'annonçait donc plutôt bien. Ils étaient déjà désormais tous blessés et moi, je m'en sortais plutôt bien. En somme, j'étais plutôt confiante pour la suite du combat. Je l'étais peut-être un peu trop.

      Voyant mon adversaire reculer, je le suivis sans bien réfléchir et sans me rendre compte que je m'approchais de son allié blessé qui ne me semblait vraiment pas dangereux. Après tout, si je ne me rapprochais pas trop, il ne pourrait pas m'atteindre. Du moins, c'était ce que je pensais. Suivant le commandant blessé au bras, je m'apprêtais déjà à l'attaquer une nouvelle fois. Je n'étais plus très loin de lui lorsque quelque chose vint perturber mes plans. En effet, du coin de l’œil, je pus apercevoir que le commandant qui ne pouvait plus bouger venait de lancer une attaque dans ma direction. Je n'eus alors pas le temps de réagir et du sang vint m'aveugler les yeux. Néanmoins, il était hors de question pour moi de m'arrêter en si bon chemin. S'ils voulaient me surprendre avec cette attaque sournoise, alors je les surprendrais en leur prouvant que cela ne me perturbait pas le moins du monde. Fermant les yeux et résistant à mon envie de les frotter, je continuai ma course vers l'ennemi. Rapidement, j'envoyai deux lames d'air, chacune devant se diriger vers l'un des commandants si ceux-ci n'avaient pas bougé.

      Profitant des quelques secondes que m'offraient ces lames d'air, rapidement, j'entrai dans un état qui me permettait d’aiguiser mon ouïe. Même si cela ne remplaçait pas totalement la vision, je pourrais appréhender facilement les gestes de mes ennemis sans perdre plus du temps en tentant de me dégager les yeux de ce sang. Entendant les deux respirations des commandants, cela me permit de connaître leur position sans difficulté. Néanmoins, je n'aurais su dire lequel était lequel. N'hésitant plus, je me dirigeais à grande vitesse vers la personne la plus proche de moi. Je pouvais lancer l'offensive en étant presque certaine d'atteindre ma cible si elle ne faisait rien pour l'éviter. Néanmoins, si elle esquivait l'attaque, je n'aurais alors plus aucune difficulté à déterminer de quel commandant il s'agissait. Mes deux sabres étaient désormais croisés devant moi, prêt à trancher l'ennemi.





Techniques:
 

Du coup, le tour de Yuki a sauté, à moins que tu veuilles répondre après moi

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Lun 28 Juil - 19:51

Party Crashers


« Un gentleman est quelqu'un qui ne blesse jamais les sentiments d'autrui sans le faire exprès. » - Oscar Wilde




Lors de leur rencontre avec les deux artistes, l’homme à la peau d’ébène avait dû s’absenter un petit temps, pour quelque chose d’important. Il savait très bien que ses camarades sauraient se débrouiller sans lui, il avait confiance. Etrange pour des personnes qu’il ne connaissait que depuis peu. Cela ne lui faisait pas peur, et il préférait tester ceux qu’il s’était décidé à suivre. Après tout, celui-ci ne connaissait absolument rien de leurs capacités ou même de leur simple force. Ainsi, il ne pouvait rester avec de faibles personnages. Pas ces temps-ci. Toutefois, après un certain temps, le Gentleman reçu un message de la part de celui qui l’avait enrôlé dans l’organisation. En bref, la situation ne s’était clairement pas arrangée. Non pas que les artistes aient été un important problème, mais de nouveaux objectifs étaient en vue. Toutefois, l’homme couvert de bandages n’avait pas tenu à en informer ses hommes. Ce n’était malheureusement pas le pire. Lorsque Shiki’ arriva au point de rendez-vous indiqué, il ne rencontra absolument personne. Zeke et Taya n’étaient pas là, tout comme les quelques autres personnes les suivant. Lui avaient-ils posé un lapin ? Le Musicien ne pouvait se résoudre à en déduire une telle absurdité. Il décida alors d’employer les grands moyens : ses atouts.

Contemplant le ciel légèrement obscurci, Shiki’ tendit les bras, laissant quelques fantômes s’échapper de son corps. Il s’agissait de simples fantômes aux pouvoirs négatifs, rien de bien effrayant. Quoi que. Ceux-ci allaient lui servir de radar pour le moment. Ils s’envolèrent donc suffisamment haut pour voir différentes zones de la ville, lui donnant ainsi la pleine vision des environs. L’un d’eux remarqua d’ailleurs très vite quelque chose d’inhabituel, comme un champ de bataille. Certains murs étaient détruits et l’on pouvait voir des traces voire même à certains endroits des mares de sang. Etait-ce un règlement de compte entre malfrats ? Non. Le Gentleman comprit lorsqu’il reconnut la jeune femme qu’il trouvait si mignonne. Elle se trouvait là, sur ses deux jambes, sans aucune blessure. Ce qui n’était malheureusement pas le cas de Zeke qui, à sa plus grande surprise, était en très mauvaise posture.

Même si leurs opposants se trouvaient dans un état particulièrement lamentable également, notre héros se décida à agir. Trois Marines, apparemment assez bien gradés : un plongé dans les décombres d’une bâtisse en bois, les deux autres se tenant face à la jeune femme. Ainsi, l’homme aux yeux d’or commença à sauter de rebord en rebord sur l’un des commerces qui lui faisait face, arrivant très rapidement au niveau du toit. Exerçant de grandes enjambées –ou plutôt des bonds- avec une agilité et une grâce déconcertantes, Shiki’ se rendit au niveau du champ de bataille. Placé à l’endroit souhaité, il retomba très souplement sur la pointe des pieds, à quelques centimètres du corps abîmé du Colonel. Il ne fut cependant pas le premier à arriver sur les lieux. En effet, avant lui, quatre fantômes aux propriétés explosives s’étaient glissés près des deux Commandants, visant leurs membres sensibilisés. Deux se mirent à exploser au niveau du bras du premier commandant, et les deux autres au niveau de la jambe du second.

Pointant sa lame en direction du torse du marine écroulé, le Gentleman resta immobile, ne le lâchant pas des yeux.


« Excusez mon retard. Quelques affaires à régler. »

A ce moment-là, Shikisha devait être le plus en forme de tous, vu son absence lors du précédent combat. Il ne put toutefois pas s'empêcher de lancer une petite réflexion à ses camarades, sans pour autant être méchant.


« Ton cœur bat un peu trop vite, Taya. Attention à la crise cardiaque. Et toi Basil, déjà fatigué ? »


Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 1 Aoû - 2:11


Fondants au chocolat


Ah, San Faldo. Ville festive, un peu comme Mirror Ball Island. Son air chaud, ses parades, ses déguisements, sa musique, ses chars, ses habitants qui pètent les plombs, ses explosions, … ses… Wow, attention !

- Tout le monde va bien ?

Dix-huit heures de trajet – avec pauses, bien sûr – c’était le temps qu’avec mis Shindô pour traverser Grand Line à la nage. Ce long périple sous-marin s’était globalement déroulé sans encombre. Il avait même eut le temps de s’arrêter chez un marchand ambulant pour lui acheter un paquet de fondants au chocolat, de quoi briser la glace plus facilement avec son futur partenaire et ses associés. Parce que forcément, Lundren ne pouvait pas être seul. L’éternal pose acheté sur Drum lui avait permis d’éviter le voyage en train, qu’on lui aurait très probablement refusé, avec la prime… S’accommoder à cette nouvelle vie d’hors-la-loi n’était pas facile.

- Ca fait partie du folklore local, cette agitation ? demanda-t-il en s’extirpant des décombres.

- Regardez ! s’exclama une autre rescapé en pointant du doigt un type tout de rouge vêtu.

San Faldo, chercher un type en costume noir, avec un masque orné d’un œil. Sans juger le goût vestimentaire assez douteux que laissait imaginer cette description, Shindô l’avait cherché, ce mec en costard… Et en fait il l’avait tellement cherché qu’il avait fini par laisser tomber et était allé s’asseoir siroter un jus de fruit en terrasse. Il avait une belle vue sur la parade, mais était plus préoccupé par ses pâtisseries qui risquaient de fondre, plutôt que par les multiples paires de fesses se dandinant sur certains chars – ça coute quand même un bras ces foutus fondants !

- Ah, mais c’est le mec que je recherche !

La suite vous la connaissez. Le lieu choisi par le Fugu comme aire de repos avait subitement volé en éclat. Par chance, il était parvenu à sauver son petit paquet de bienvenue et d’une pierre-deux-coups, il était tombé sur son rendez-vous du jour, qu’il s’était alors empressé de rejoindre, avant de se rendre compte qu’il n’était pas seul. Des officiers, pas de très haut grade, mais officiers tout de même… puis aussi toute une bande d’individus. Shindô suivit le cagoulé mais resta à l’écart, le temps de comprendre ce qu’il se passait. Il fallait faire preuve de prudence et éviter les éventuels pièges. Il observa donc le déroulement du combat, commentant certains coups douloureux avec une petite onomatopée : « Aîe » « Ouch, ça a du faire mal ». Puis, sans vraiment s’en rendre compte, il avait ouvert le paquet de fondants au chocolat… Il n’en restait que deux.

- Costume noir, cagoule... mmm on va dire blanche même si c’est pas facile à dire avec le sang… Je pense que tu es le type dont Lundren m’a parlé. Je suis Shindô, enchanté.

Shin’ avait attendu que l’homme mystère se retrouve éjecté contre un mur pour venir lui causer. Accroupi à ses côtés, il lui avait tendu une main amicale, avant de se rendre compte que, dans son état, le moment n’était peut-être pas idéal pour une poignée de main.

- Bon, puisque tu n’as pas l’air opé’, je vais te donner mes deux fondants restant. Reste-là un moment, je m’occupe de ces gus’ puis on discute affaire.

La baston avant le business. Oué ! Excité à l’idée de se battre, Shin’ oublia ses soucis et s’étira les épaules. Il avait laissé sa gourde à Whiskey Peak, donc pas de techniques avec l’eau ici. Sourire carnassier aux lèvres, il s’élança vers le premier officier, passant à côté d’autres individus qu’il ignora totalement. Il asséna à sa première cible un premier coup de poing particulièrement efficace, avant de continuer vers le second soldat, réitirant avec la même attaque.

- UMIDAIKO !

Comme il dit, Umidaiko. Inutile de se protéger car le coup de poing propageait dans le corps de la cible une onde de choc. Quel meilleur moyen de faire connaissance avec de futurs associés qu’une distribution de baffes ?



résumé:
 

technique utilisée:
 

Salut. Je suis nouveau, j'espère que je me ferai de bons amis parmi vous.

Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 1 Aoû - 2:44

Phase 03

(suite)


Le combat faisait toujours rage au sein de San Faldo. Alors que les soldats de la marine étaient en bonne voie de calmer l'émeute du centre-ville, d'autres commençaient à se diriger vers les incendies pour les éteindre. Les officiers quand à eux commençaient tout juste à réaliser dans qu'elle mauvaise posture ils se trouvaient. Même si l'un de leurs adversaire avait été mis hors combat, un autre venait d'arriver plutôt confiant. Comme si ça ne suffisait pas la petite sabreuse semblait bien plus compétente qu'elle ne le laissait paraître. En effet ignorant le sang dans ses yeux elle avait envoyé deux lames d'air vers les marines sans broncher. Lames que les deux hommes ne tardèrent pas à éviter grâce à un bond sur le côté. Ils eurent malheureusement moins de chance avec les deux assauts suivants, les lames de la jeune sabreuse touchèrent à nouveau le bras droit du colosse, attaque qui fut immédiatement suivie d'une double explosion. S'étant encore une fois protégé avec son bras le tas de muscle était tombé au sol, profitant du très court moment de répit offert par l'explosion. Il ne sentait plus son bras et était presque certain qu'il était foutu, c'est ce qui arrivait à force de s'en servir comme bouclier après tout. De son côté le sabreur avait vu sa jambe être de nouveau touché, ça ne changeait pas grand chose puisqu'il n'arrivait pas à s'en servir dès le départ, mais il commençait sérieusement à avoir peur d'avoir subit une blessure permanente. Plongés dans la confusion quand à la provenance de la dernière attaque, leur situation semblait de plus en plus désespéré. Devaient-ils appeler des renforts ? Impossible, vu la situation ils n'auraient même pas le temps de sortir leurs den den mushis avant de se faire trucider. Exécutant un effort surhumain pour se relever, les deux hommes réussirent tout de même à se relever. Une expression plutôt sombre s'affichait sur leur visage, le genre que seul quelqu'un de désespéré et faisant face à la mort pouvait avoir. De leur point de vue ils allaient crever ici c'était certain, les deux souffraient d'une violente hémorragie qu'il n'arriveraient pas à stopper sans l'aide d'un médecin. Le mieux qu'il pouvaient faire dans cette situation c'était se battre jusqu'à la mort, dernier acte noble qui ne leur fut même pas accordé par un nouvel homme venant tout juste d'entrer en scène. Recevant chacun un coup qu'ils ne furent même pas en mesure d'éviter ils tombèrent tout les deux lourdement au sol, dans un sommeil qui ne pouvait qu'annoncer la fin.

Au milieu des décombres, pris d'une vive douleur aux côtes, le colonel précédemment mis hors-combat commençait tout juste à retrouver ses esprits. Les yeux à moitiés ouverts, il arrivait à voir la silhouette d'un autre inconnu brandissant une lame vers son torse. Impossible de bouger dans cette situation, il était bien mal, sans compter le carnage qui devait se dérouler du côté du centre-ville. L'homme était inquiet, mais ne pouvait rien faire pour aider, il se sentait redevenu le simple mousse qu'il était au début de sa carrière. Pourtant, il ignorait que dans cette situation c'était le musicien qui lui faisait face qui était en plus mauvaise posture. En effet, du haut du bâtiment voisin une paire de yeux jaunes et globuleux observaient déjà leur proie. Un peu grande, mais immobile. Une cible facile. La sabreuse était trop occupé, les deux autres étaient trop mal en point et... Un nouvel arrivant ? Intéressant. Retournant son attention sur sa première cible il décida donc de la manière d'entrer en jeu. En une fraction de seconde, une épaisse langue gluante quitta la bouche du marine à l'aspect étrange pour aller s'abattre bien plus bas en plein visage de l'homme en tenue de cérémonie. Le but de cette manœuvre ? Le gober. À peine sa langue avait-elle touché quelque chose de solide, elle se rétracta pour revenir dans la bouche de son propriétaire. Une cible maîtrisé d'un coup et sans un bruit... Poursuivant sur sa lancé le batracien se laissa tomber de son perchoir avant de frapper violemment le mur de ce même immeuble. Sa seconde cible serait sans aucun doute les renforts ennemis. Au vu de la puissance mise dans son saut, le chasseur n'aurait aucun mal à fracasser ce qu'il toucherait de son poing...

-------------------------------------------------------------------



De son côté, toujours plongé dans son petit monde l'ingénieur n'avait toujours pas bronché d'un poil. Il était plongé dans ce qu'il croyait être un rêve, se contentant d'observer les changement qu'il voyait dans sa tête, leur donnant une drôle de forme. Cette impression devenait une corde vibrant au rythme des sons ambiants. D'ailleurs ces sons, arrivait-il seulement à les entendre ? D'autres impressions étaient venues s'ajouter à son petit rêve, l'une était plutôt chaleureuse l'autre plus loufoque. Une autre plus faible s'était présenté, comme si cette luciole brillait moins que les autres. Ou peut-être était-elle seulement loin ? Peu importe. Ce qui importait maintenant pour le hors-la-loi c'était cette dernière sensation qui semblait venir du fond de sa tête. Différente celle-là. Elle faisait plutôt mal en fait, comme si le haut de sa colonne vertébrale s'enroulait sur elle même. Plus cette douleur gagnait du terrain plus il se sentait obligé de froncer les sourcils et plus c'était son visage qui lui faisait mal cette fois.

Il avait de plus en plus de difficulté à se concentrer sur son jeu, en fait il n’éprouvait même plus aucun plaisir à sentir les formes. C'était plus agaçant et triste que le désespoir qu'il avait ressenti plus tôt, cette fois il ne ressentait plus que le malheur et à ça était venu s'ajouter la douleur. À un certain point l'homme n’eut pas d'autre choix que de pousser un beuglement digne d'un bœuf maltraité. Bougeant pour la première fois depuis le coup qu'il avait reçu, il saisit sa tête à deux mains alternant entre cris de douleur et grognements. La tête appuyé contre le sol froid et sale il n'arrivait plus à bouger, seul des tremblements provenant de sa nuque se faisaient sentir. Face à une douleur vive et inhabituelle l'homme n'avait qu'une seule réaction, supplier pour que ça s'arrête. Plutôt pathétique il fallait l'avouer, mais recroquevillé et tentant de supporter la douleur il s'en foutait éperdument. Il voulait seulement voir le tapage sortir de sa tête, il avait l'impression que le carnaval de San Faldo au complet y était entré. Où se trouvait-il au fait ? Il n'arrivait simplement pas en s'en souvenir. En fait il arrivait à peine à se poser la question...



Bon poste de piètre qualité, mais je commence à avoir du mal. xD

Du coup le tour de Yuki à sauté, désolé j'ai attendu autant que possible. ^^' (En même temps vu ton état, dur de faire quelque chose !)

Je vous introduit de suite à notre nouvel ami qui est là pour rétablir un minimum l'équilibre des forces vu les nouveaux arrivants. Il s'agit du second colonel qu'il faudra vaincre !

Colonel 2 ==> Niveau 33, Zoan du batracien-modèle grenouille verte + haki de l'armement maîtrise standard.

Il va donc de soit qu'il est plutôt physique et rapide. Il s'en prend tout d'abord à Shiki tentant de le ramener dans sa gueule pour le neutraliser un temps. (Évidemment vu l'écart de niveau, la surprise et la vitesse l'esquive est peu probable). Si tu te fais prendre tu finira gobé jusqu'à la taille environ. Il vise ensuite Shindô en bondissant à pleine vitesse vers lui et en brandissant son poing renforcé au haki ! Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 1 Aoû - 17:37





    It's a wonderful night...



      Soudainement, les choses commencèrent à s’accélérer et je n'eus même pas le temps de lancer une nouvelle offensive. Rapidement, deux nouvelles personnes apparurent sur le champ de bataille. L'une d'elle était plutôt bruyante. À l'écoute de ces pas, je pouvais rapidement dire qu'il s'agissait de quelqu'un de plutôt grand, bien plus que la moyenne. Néanmoins, comme l'apparition de ces deux personnes me donnait l'occasion de retirer ce sang de mes yeux, j'en profitai pour réaliser cette besogne en quelques mouvements de mains. Je pus enfin rouvrir les yeux et constater de moi-même ce qui était en train de se dérouler. Des explosions en direction des ennemis, certainement causée par Shikisha venaient de retentir et, non loin de là, un être des plus étranges s'approchait. Rapidement et en l'espace de quelques mouvements, il mit au tapis les deux commandants. Il venait de me voler mes proies et leur souffle venait de s'éteindre ou, tout du moins, de baisser fortement.

      Pestant intérieurement, je ne fis même pas attention à la remarque de mon camarade concernant la vitesse de mon cœur et le risque d'une crise cardiaque. Il s'agissait bien de mon dernier soucis à cet instant-là. La situation semblait se régler plutôt rapidement et le dernier colonel restant était entre les mains de Shikisha. Que devais-je faire à présent, puisque aucun Marine gradé n'était encore debout ? Mon regard se porta rapidement sur le nouvel arrivant inconnu. L'homme à l'allure de poisson. Je me demandai s'il était puissant. Son coup de poing avait l'air dangereux. Cela devenait plutôt intéressant. Alors que j'avais pris la ferme décision d'engager un combat contre cet inconnu à la drôle d'allure, quelque chose vint me stopper. Peut-être cela valait-il mieux ? Regardant ce qui venait me déranger, je vis Shikisha se faire à moitié avaler par un homme à l'allure de batracien avec une langue rétractable. C'en était effrayant. Il y avait vraiment des gens bizarres dans ce monde et cela commençait à me surprendre de plus en plus. Souriant de toute mes dents, j'avais vite changé de cible. Alors que j'avais l'intention de chasser le crapaud, celui-ci se rapprocha de moi de lui-même en descendant de son perchoir et en utilisant le mur pour se propulser vers le grand individu qui nous avait récemment rejoint. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que cela était dangereux pour celui-ci. Je ne voulais pas le sauver, bien au contraire, néanmoins, je voulais que ce nouvel adversaire porte son attention sur moi et non sur un autre. C'est pourquoi, je pris la décision de lancer moi aussi une offensive vers lui.

      Prenant une grande inspiration, je me dirigeai à mon tour vers l'homme aux allures de poisson pour chercher à attaquer le nouveau Marine dans son élan. Si je me rapprochais assez rapidement, je pourrais lancer l'offensive sans que ce nouvel arrivant ne puisse faire grand chose, puisqu'il était à présent lancé dans sa course. Rapidement je cherchai donc à atteindre le nouvel ennemi en abattant mes lames sur celui-ci sans faire plus attention à ce qu'il avait dans sa bouche. Je n'étais plus préoccupée par l'état de mes alliés à présent.





Du coup, je poste après Zeke o/
Pour faire clair (comme ça l'est pas trop dans le Rp é_è), Tenshi se dirige vers Shin pour frapper le Marine crapaud avant qu'il touche Shin

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Ven 1 Aoû - 19:54



La situation avait vite dégénérée. En quelques secondes, il s'était passé beaucoup de choses. Trop pour que Yukimura assimile tout. Du moins, il avait un peu suivit, mais pour une raison inconnue, son cerveau trop lent peut-être, il n'avait pas spécialement réagit. Tout d'abord, la sabreuse s'était enfin remise, était passée à l'action. Ses lames tailladèrent la chaire du marine mais l'autre, l'homme blessé parvint à faire une attaque des pus sournoises! Il avait réussi à lancer du sang dans les yeux de la jeune fille. Oui, lancer du sang, niveau précision, porté du lancé, enfin évitons les pronostics on se rendrait vite compte que les chances de réussite d'un tel coup, sont trop proche du néant pour être considéré comme viable en combat. Aveuglée, elle ne se dégonfla pas pour autant et lança deux lames d'airs qui touchèrent leurs cibles sans problème. Douée la gamine, enfin est-elle si jeune? Yuki n'en savait rien, elle avait juste un air juvénile.

A peine les deux officiers furent-ils touchés que s'enchainèrent les événements. Des fantômes explosifs, un type relativement grand qui connait l'escrimeuse. Ainsi, elle se nommait Taya, déjà un prénom de connu sur trois... Yukimura progressait sur ce qu'il se passait ici. Un peu. Et encore un type fit son entrée. Un homme étrange, pas vraiment humain ni pour autant être considéré comme un poisson. Il en avait déjà entendu parlé mais c'était la première fois qu'il voyait un homme-poisson. L'hybride donna un coup de poing qui engendra une impulsion, une sorte d'onde de choc. Celle-ci projeta les deux Marines qui furent vaincu. Le combat était donc terminé. Du moins, c'est surement tout ce que ce petit monde devait penser.

Déjà, l'un des arrivants fut attaqué. Une créature, un homme grenouille, surement un fruit du démon derrière tout ça. Ou alors un autre type d'homme-poisson. Venait de happer le mec aux fantômes avec sa langue. La créature sauta de son perchoir, rebondissant sur le mur pour se jeter sur l'autre homme. La situation s'accélérait alors qu'elle n'avait pas eu le temps de vraiment ralentir... Notre pauvre homme explosif commençait sérieusement à en avoir marre de tout ce bordel. San Faldo allait être à ses yeux une île maudite sur laquelle il n'aurait connu que poisse et désolation.

Mais la jeune femme se jetait déjà dans le combat, surement désireuse de taillader encore quelqu'un. L'élan du batracien et sa force ne devaient pas être prise à la légère. Vu comment il avait si facilement attraper l'homme au teint sombre, il avait prouvé sa force en un instant. Yukimura arma son revolver et le pointa sur cette Taya. Il devait semer un peu le chaos, lui éviter une collision qu'elle n'encaisserait pas sans subir des dégâts. Trop de dégâts même. Suivant ses mouvements, il comprit qu'elle allait croiser ses lames au prochain mouvement et c'est à cet instant que le tireur se décida. Le coup de feu retentit. La balle vint percuter l'arrière d'un des sabres de la fille, une explosion en jaillit et celle-ci fit s'entrechoquer les deux lames, déséquilibrant la fille, repoussant l'homme-poisson dans la foulée. Avec cette intervention, Yukimura avait normalement dévié Taya et l'autre de la trajectoire de la grenouille, tout en leur offrant un écran de fumée pour le prendre à revers. Même blessé et un peu étourdi, il était sur de son tire et ne pensait pas un instant avoir blessé la demoiselle. Un peu galant, il avait surtout voulu l'aider et lui éviter des blessures inutiles. Au pire, elle aurait surement eu un petit coup de chaud suite à la déflagration, plus de peur que de mal. A son caractère, elle voudra surement se venger de cet "affront" mais le tireur s'en soucierait plus tard...

H.S: Voilà, après... 2 tours de retard je poste.
C'est une course sinon qu'on puisse même pas m'attendre? ê_e

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Sam 2 Aoû - 23:02

Party Crashers


« Un gentleman est quelqu'un qui ne blesse jamais les sentiments d'autrui sans le faire exprès. » - Oscar Wilde




Le Colonel était à la merci du Gentleman, le menaçant du bout de sa lame dans une position ressemblant fortement à celle d’un mousquetaire. Les fantômes qu’il avait envoyés précédemment sur les deux commandants venaient d’exploser, les handicapant un peu plus encore. Ainsi, le groupe de hors-la-loi n’avaient plus rien à craindre venant d’eux. A la limite, la seule chose qu’ils pouvaient encore faire, c’était courir. Ironie bien sûr, concernant celui dont la jambe était scarifiée. C’était ce à quoi pensait Shiki’ d’ailleurs, et il ne put s’empêcher de rire tout seul, dans son coin. Sa blague, il était le seul à pouvoir en rire, mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde ! Le Colonel n’arrivait pas à se remettre de sa blessure, si bien qu’il ne put même pas se relever seul comme un grand. On aurait dit un vieillard tombé dans un champ de maïs. Une fois encore, le Musicien entre ouvra la bouche pour rire quelques secondes. Décidément, ses blagues étaient les meilleures. Du moins, c’est ce qu’il disait. En réalité, elles étaient loin d’être drôles.. Seulement pour des hommes comme lui peut-être. Parfois, il regrettait d’être seul, de ne pas être posé avec une belle et jeune demoiselle pour laquelle il ferait n’importe quoi. A vrai dire, il y en avait bien une, qui l’intéressait et pour qui il pourrait décrocher la lune. Malheureusement, elle ne le savait pas, et il ne comptait pas vraiment le lui dire, par peur de se faire rejeter sans doute. Il lança un regard en direction de Taya, laissant un léger sourire embellir son visage, jusqu’à ce qu’un nouvel arrivant fasse son apparition. Un homme poisson à l’allure étrange et aux répliques aussi bizarres. Shiki’ n’eut cependant pas le temps de faire plus ample connaissance avec lui puisque d’un coup rapide et imprévisible, il se fit attraper et tirer telle une mouche sur quelques mètres. Il pouvait sentir cette chose gluante entourer son visage avant qu’il ne soit finalement plongé dans la bouche d’une chose particulièrement dégoutante. Son costume était trempé, recouvert d’une bave collante qui lui donna vite la nausée. Ce costume, il y tenait beaucoup. Mais à ce moment-là, il savait déjà que tout était terminé. Il ne pourrait jamais le récupérer en état, même en le lavant plusieurs fois. Une douce larme à l’œil, il tenta de se débattre à l’intérieur de cette gueule immense.


« Laissez-moi sortiiiiiiiiiiiiiiiir ! C’est dégueulasse ici, je vais vomir ! »

Malgré ses coups, rien ne se passait. Il ne pouvait absolument rien faire pour tenter de s’en sortir. Il lui était impossible d’attraper son sabre, et la seule chose qu’il lui restait, c’était l’harmonica se trouvant dans la petite poche intérieure de sa veste. Heureusement que ses bras étaient suffisamment libres pour pouvoir se mouvoir aisément sinon, il aurait été complètement fichu. C’est alors que le Gentleman eut une idée des plus intéressantes. Quoi que.. Il s’agissait d’un bon moyen pour sortir de cet endroit écœurant mais d’un autre côté.. Shiki’ allait devoir se sacrifier d’une certaine façon. Habituellement, il aurait longuement réfléchi avant de faire une chose pareille mais à ce jour, une unique motivation le convainquait de le faire : une fille.. Celle qu’il ne pouvait se résoudre à ne jamais revoir. Celle qu’il désirait serrer dans ses bras, même s’il savait que cela n’arriverait pas. Celle qui…


Le voilà, il s’était finalement lancé. Déposant ses lèvres sur l’instrument à vent, il commença à en jouer. Une musique aux effets particuliers.. Il n’était pas certain de son coup, mais il n’y avait malheureusement pas grand-chose d’autre à faire. Il s’agissait ... de la musique … Vomitive.




Technique :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Mar 5 Aoû - 3:33


Teamwork ? Mmm, c'pas encore ça.


Un colonel grenouille sauvage apparait !

- Euh… Bonjour ! Allô ! Youhou ! On continue de tabasser des officiers comme si c’était normal, ou bien quelqu’un va se décider à sortir de son mutisme pour m’expliquer la situation ?

Ils étaient quatre combattants valides pour un seul adversaire. Sur le papier, ils avaient clairement l’avantage, mais dans les faits, ce n’était pas du tout le cas. Le dernier arrivé fut le premier visé et finit à moitié gobé par le soldat, qui prit ensuite notre Fugu pour cible. Touché par cette attention, Shin’ s’était mis en position de combat, prêt à riposter. Mais la jeune fille s’élança brusquement dans sa direction. La cinglée, elle veut me trancher, s’était dit Shindô. Ou alors elle me pense incapable de me défendre seul, avait-il pensé ensuite. Dans les deux cas, c’est juste parce qu’elle me connait mal, en avait-il alors conclu.

Sauf qu’il y eu une explosion, encore un coup du mec en rouge. Surpris par la fumée, Shindô perdit le contact visuel avec l’ennemi et reçut donc un magistral poing dans sa face, qui l’envoya valser plusieurs mètres plus loin. Il parvint à se stabiliser avant d’aller s’encastrer dans un mur, mais adressa alors de vives critiques au fana d’explosifs.

- T’es malade ? lui hurla-t-il en tapotant sa tempe avec son index, comme on fait quand on traite quelqu’un de fou.

Ce coup de poing l’avait sonné, à se demander en quel matière il était fait. Shindô s’efforça de garder son calme en inspirant un bon coup. Un mec dans les vapes, un autre dans la gueule du monstre, un troisième à la gâchette un peu trop facile et une dernière humaine pour laquelle visiblement allié ou ennemi était encore une notion floue. Le tout, sans aucun travail d’équipe… Comparé à Renaissance, c’était une belle bande de bras cassés. Mais tant pis, il fallait faire avec. Shindô ôta le haut de sa tenue, tandis que son torse nu virait progressivement du jaune pâle vers l’indigo.

- Ecartez-vous tous et laissez-moi faire. Je lui règle son compte, puis vous m’expliquerez tout ce cirque.

Le haut du corps entièrement recouvert d’une substance indigo, Shindô serra fermement son poing au niveau de la taille puis prit impulsion au sol pour se propulser à toute vitesse vers la grenouille – en tout cas, vers la localisation supposée de la grenouille, puisqu’avec l’écran de fumée, pas évident de s’orienter.

- Senmaigawara Seiken ! cria-t-il avec fougue.

Le puissant coup de poing visait le sternum de l’ennemi et dans le cas d’une parade, la tétrodotoxine se chargerait du reste.



résumé:
 

technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1474
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   Jeu 7 Aoû - 3:10

Phase 03

(suite)



Le vol du colonel était arrivé à bon port sans problème, la sensation molle au bout de son poing lui avait vite indiqué qu'il avait touché sa cible. Un direct du droit renforcé au haki en plein visage, difficile de supporter un tel coup, mais pour un homme-poisson ça devait rester de l'ordre du possible. Il n'avait pas bien fait attention à l'explosion qui avait eu lieu sous lui lors de son saut, mais il n'avait pas l'intention de laisser ses proies s'organiser. Jetant tout d'abord un regard derrière lui grâce à ses yeux globuleux sortant de sa tête, il remarqua bien vite que la sabreuse était dangereusement proche de lui. Malgré la légère fumée dans l'air elle avait été facile à repérer. Devait-il sauter à nouveau ? C'est en se posant cette question qu'un violent choc le frappa à l'estomac, une sensation pour le moins désagréable. Apparemment le captif commençait à s'agiter dans sa gueule et ça lui donnait des maux de ventre. Se retournant d'un coup pour cracher l'individu à l'aide de sa langue sur la petite sabreuse il régla deux problèmes d'un coup. À ses yeux, les hors-la-lois qui s'agitaient devant lui n'étaient que des mouches qu'il devait gober de façon méthodique. Certes la tactique n'était pas vraiment le fort du colonel, mais en gestion de cibles multiple il n'avait rien à envier à qui que ce soit.

Suite à cette petite altercation il hésita une fraction de seconde. Devant lui se trouvait un criminel vêtu de rouge dans un sale état et derrière lui l'homme-poisson semblait déjà remis sur pied. Le choix était vite fait, il devait infliger un maximum de dégâts à ceux qui étaient encore en état de combattre pour ensuite nettoyer ce qui restait. Voyant le combattant maintenant torse nu et d'une drôle de couleur lancer un assaut il préféra prendre du recul. Sautant brusquement sur un bâtiment en face de celui où s'était écrasé son collègue il observa rapidement la scène. Il ignorait le pouvoir exact que conférait ce drôle d'état à son adversaire, mais il préférait garder ses distances jusqu'à le savoir. Se laissant retomber au sol devant la façade du bâtiment, il attendait la contre attaque de ses cibles se tenant prêt à les recevoir...




La douleur de l'ingénieur était devenue presque supportable, du moins il avait retrouvé la vue d'un œil. La première chose qu'il vit en ouvrant celui-ci fut... Deux fondants aux chocolats. L'interrogation de l'homme fut rapidement dissipé par une nouvelle vague de maux de tête. Il sentait encore faiblement toutes ces impressions désagréables autour de lui. Comme si ça ne suffisait pas, le côté gauche de sa cagoule commençait à s'imbiber de sang. Il n'osait pas imaginer les dommages qu'il avait subit à son visage, de toute façon c'était les maux de tête provenant du fond de son crâne qui faisaient le plus mal. En ajoutant à cela le fait qu'il avait du mal à bouger son bras droit et que apparemment un nouvel ennemi avait fait son apparition, il était dans de beaux draps. Retrouvant un peu ses esprits il analysa la situation. Un individu ayant le costume d'un colonel, mais un corps des plus difforme s'était joint au combat. Était-ce une mauvaise chose ? Oui définitivement il risquait de poser problème, mais d'un autre côté il s'agissait là presque d'une assurance qu'il était le dernier. À moins qu'un plus haut gradé n'ai passé par-là, il y avait peu de chance pour que l'île abrite plus de deux colonels. Un autre individu mystère s'était ajouté au lot, un homme-poisson à l'allure étrange qui, vu le coup qu'il venait de se prendre, ne pouvait être qu'un ennemi des marines. Un renfort même temporaire était parfait vu la situation. Ramassant les deux fondants tout en se relevant l'ingénieur décida de la marche à suivre. Apparemment Shiki les avait retrouvé ce qui leur donnait indéniablement l'avantage du nombre. Les deux commandants étaient hors-jeu tout comme les soldats les accompagnants initialement. Il ne restait plus que le premier colonel en fait. Se déplaçant lentement vu sa difficulté à marcher, il préféra vérifier l'état du dernier adversaire.

Comme il le pensait le marine arrivait toujours à bouger même si c'était avec difficulté. S'étant presque redressé en position assise, l'homme ne semblait pas arriver à monter plus haut en raison de sa blessure au torse. Par sécurité l'ingénieur préféra le fixer au sol à l'aide d'une de ses bombes de colle avant de tourner à nouveau son attention sur leur adversaire. Il s'agissait d'une sorte de batracien géant, étrange. L'homme possédait sans doute les pouvoirs d'un fruit du démon. Il se tenait maintenant de manière fixe devant le groupe de hors-la-lois, semblant prendre son temps et se concentrant sur une défense. S'approchant de l'inconnu au manteau rouge il lui glissa doucement à l'oreille des instructions plutôt simple.

-On va tenter de bloquer ses mouvements, si tu veux toujours écraser ses marines tire tes balles explosives dès que tu verra une ouverture.

Après s'être faufilé près d'un Shiki tout baveux il répéta son action, espérant que celui-ci soit toujours en état d'agir.

-Dis, j'aurais besoin que t'es fameux fantômes surprennent ce type. Tu peux les répandre dans la zone ?

Laissant un écart de quelques secondes entre ses paroles et ses actes il se plaça devant son adversaire. Il ne savait lui-même pas trop comment aborder ce type, mais une chose était sûre il ne devait pas le perdre de vue. La douleur venait maintenant par vague dans sa tête, c'était déjà moins énervant à vrai dire. Hésitant un peu sur son choix de bombe il opta finalement pour un gadget qu'il appréciait bien. Plongeant sa main gauche dans sa poche il balançât finalement l'une de ses bombes filet sur sa cible en espérant que ce serait suffisant. Il avait décidé de mettre sa vie en jeu ici, soit il survivait un peu plus longtemps soit il crèverait. C'était plutôt terrifiant comme idée, mais il devait être plutôt sonné car il s'en foutait complètement...



Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a wonderful night... [PV Taya, Yukimura, Shikisha, Shindô] [Conquête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» A wonderful night with an angel
» Wednesday Night Raw # 60
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Perfect night ♪
» Wonderful Pistachios: Le mag'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: San Faldo-