Partagez | 
 

 Après " dessine moi un mouton " : " Apprends moi à voler "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Après " dessine moi un mouton " : " Apprends moi à voler "    Mar 8 Juil - 1:49


Apprendre à autrui ?




Prendre un peu de repos ne me faisait pas de mal. Je me remettais de mes émotions suite à mon aventure sur l'île d'Umbra. Je me devais d'aller retrouver Hikari, mais celle-ci allait attendre quelques jours. En effet, je me devais de reprendre des forces et réfléchir à comment attraper cette vipère aux cheveux verts. De ce que j'en ai vu, à défaut d'être très susceptible et brutale, elle sait se battre et est difficile à capturer. La recruter sera difficile, mais comme on dit : qui ne tente rien n'a rien. C'est donc vraiment motivé que j'allais me lancer dans cette chasse à l'homme ou plutôt à la femme dans le cas présent. Mais avant cela, comme je l'ai dit plus tôt, je me dois de me reposer. Voilà un mot que j'avais oublié... En effet, penser au mot "repos" ne faisait pas partie de mon vocabulaire dans mon passé. Notamment quand j'étais encore un enfant dans ma nouvelle " famille ". Il m'arrive souvent de repenser à mon père et ma mère. Même si d'autre auraient traité ces gens d'immonde et immorales, pour ma part, c'est tout le contraire. En tant que parents ET mentors, je leur suis reconnaissant à chacun d'eux pour leurs enseignements. J'espère au plus profond de moi qu'ils sont aussi heureux que moi et fier surtout. Car les décevoir serait une chose que je n'apprécierais guère.

Revenant à l'instant présent, j'ouvre les yeux sur ce plafond. Quelle planque miteuse j'ai trouvé moi ? Une cave pourrie dans un lieu malfamé. Je suis vraiment en manque d'argent moi. Sans rien dire donc, je soupire, puis me redresse. Dormir, cela fait du bien. Surtout si c'est pour ensuite repartir à l'assaut. Pas question de chômer. C'est donc dans l'objectif de trouver un peu d'argent que je me lève de là pour remonter à la surface. Passant outre la porte menant à l'étage supérieur, je regarde brièvement les gens présents dans ce qui semble être une salle de bar. Serais-je passé par l'entrée des artistes ? Qu'importe... J'ai fumé le propriétaire et me suis fait passer pour un ami chargé de le retrouver depuis sa disparition. Autant vous le dire, dans le désespoir qu'ils ressentent, ses proches m'ont cru.
J'ai toujours trouvé les gens naïfs. Je ne mens pas super bien pourtant. Mais malgré mes mensonges grossiers, ils me croient. Sans doute est-ce mon visage qui parfois semble neutre au point d'être réaliste. Qu'importe là encore. Avançant, je regarde un bref instant une partie de poker qui semble intéressante. Mais malheureusement, sans argent, pas possible de participer. En revanche...

" C'est combien le minimum ? "
" 100 Berry "

Haussant les épaules, je vins à décrocher mon pendentif au niveau du cou. Cette sorte de chapelet qui ne me quitte jamais. Le jetant sur la table comme si ce n'était rien, je vins à les laisser examiner. Ils semblaient intrigués par l'objet en métal. De l'argent de bonne qualité pour être précis. Silencieux, ils rendaient leurs verdicts et étaient d'accord pour que je participe. Ces personnes puaient l'argent à plein nez. Pour certitude que s'ils perdent à ce jeu, ils auront encore de quoi jouer dans leurs poches. Des brigands à la fierté trop élevée à mon goût. Des cibles parfaites pour commencer ma journée de vol. Ainsi donc, alors que nous jouons, je parle de temps à autre. Uniquement quand cela est nécessaire selon moi. Ces personnes sont arrogantes, se vantent de leurs pseudos-meurtres ou actes violents tandis que moi, je me voile la face en racontant simplement une histoire de vol qui a échoué, des bras cassés que j'ai tués de sang froid et donc au final, quelque chose de ridicule comparé à leurs méfaits en supposant qu'ils soient vrais. Je les laissent donc rire. Profitant de leurs boutades et de leurs moments très joyeux, je glisse une main dans la poche du mec à ma droite, puis je prends son porte-monnaie. Silencieux comme une tombe, la partie continue et je laisse gagner celui à qui j'ai pris son porte-monnaie. Pourquoi ? Pour pas qu'il ait à mettre la main dans sa poche tout simplement.
Même technique pour celui de l'autre côté, suite à quoi, ne pouvant voler celui en face de moi, je mets " all in " pour mieux être éliminé comme un idiot. Perdant officiellement, au final, je me sens vainqueur de la partie. Je m'éclipse donc tranquillement pour alors sortir de ce lieu et m'avancer dans la ruelle sombre. Je compte la récolte et au final... Ce n'est pas si mal pour un début. J'ai gagné plus que j'ai perdu. Et encore... Perdu de façon temporaire à mes yeux, car pas question de laisser ces piafs partir avec mon pendentif.

Ma marche tranquille - dans ces ruelles où du mauvais monde se trimballe - est interrompue quand soudainement, je me sens comme épié. Se pourrait-il que quelqu'un me prenne en chasse pour me voler ? Ne regardant pas derrière moi, je me contente donc de faire comme si de rien était. M'allumant une clope, je continuais ma route et m'engouffrais dans une ruelle étroite où peu de monde circulaient pour ne pas dire aucun. Attendant la fameuse personne dans l'ombre. Patient comme une statue de marbre, voilà qu'une silhouette entre dans la ruelle. De l'insouciance se dégageait de cette personne, mais qu'importe, d'un geste, je sortais de l'ombre pour attraper son épaule et la plaquer contre un mur. Mes yeux dans les siens, je laissais la douce lumière de la lune nous éclairer en douceur. Borgne ? Ou un simple accessoire pour se donner du style ? Quoi qu'il en soit, la demoiselle ne semblait pas âgée de plus de vingt ans. Je pense même qu'elle a moins. Le regardant droit dans ses yeux bleutés, je vins laisser ma voix se faire entendre. Froide, direct et sans appel.

" Que me veux tu ... petite."
" Tch... Encore un qui juge par la taille... Je veux que tu m'apprennes ce que tu as fait tout à l'heure. "
" Quoi donc ? "
" Voler... "
" ... "

Un gosse qui me demande cela. Super. Sur le coup, ma décision est directe. C'est " non " pur et dur. La relâchant, je me fiche qu'elle aille crier que j'ai volé ou non. Mais pour l'heure, je ne vais pas la tuer. Elle n'est qu'un gosse après tout. Soupirant, je reprends ma route en la laissant là. Ne me souciant guère de la rencontre qui vient de se dérouler, je fais comme si de rien était. Regardant derrière moi de temps à autre, je remarque qu'elle ne me suit plus. Ouf. Un poids en moins. Je reprends donc mon activité principale usant de discrétion et de talent. Mes mains se faufilent ici et là sans se faire prendre. L'argent coule à flot sans que les gens s'en rendent compte et moi, je me fais des ... Des bonbons en or.
Je laisse mes pas me guidaient quand soudain.

" Et là, tu vas me dire que tu n'as rien volé ? ..."

Détournant le regard, voilà qu'elle est là, comme si de rien était. D'où vient-elle ? Elle me suit depuis tout à l'heure. Impossible... C'est comme si elle s'était vaporisée. A-t-elle une capacité ? Ou bien un talent pour se faire oublier ? Quoi qu'il en soit, je ne cache pas mon étonnement en arquant un sourcil. Elle m'a eu sur ce coup, mais comme je le dis toujours : je ne suis pas un prof.

" Ok, admettons. Et ?"
" Apprends moi..."
" Pourquoi je dirais oui ?"
" Parce que tu as pas le choix."
" Pourquoi donc ?"
" Car j'ai dit à ces mecs que tu m'avais demander de les voler pour te faire plein de sous et ils ne semblent pas apprécier cela d'ailleurs..."

Jetant un coup d'œil autour de moi, je voyais bien des racailles se rassembler. Quelle peste... Plissant les yeux un moment, je vins doucement à regarder la miss qui malheureusement avait disparu. Comment faisait-elle hein ? Regardant autour de moi, je ne voyais aucune issue claire et pourtant, une voix me susurrait de venir dans une ruelle. Sans attendre, alors que les voyous approchaient avec des armes en tout genre, je m'enfonce dans la ruelle et soudain, je me fais tirer dans un coin sombre. Restant immobile, je regarde la foule passer outre en me cherchant. Je me rends donc compte que la personne qui m'a aidé n'est autre que la même personne qui m'a mis dans cette merde. Saleté de petite fille. La prenant par le sol, je sors de l'obscurité avec elle puis mon ton se fait plus sec.

" Je suis pas une baby-sitter et je ne suis pas prof aussi. Donc lâche l'affaire veux-tu ?"
" Combat contre moi."
" Quel rapport ?"
" Un pari. Tu me dois bien ça."
" Ok... Gamine."

La suivant jusqu'à un " terrain adapté ", elle me traine dans une vieille usine désaffectée. Ne disant rien en observant le lieu plus que classique, je la laisse débuter quand elle veut. Dégainant une épée, la belle ne se fait pas prier et fonce sur moi telle une furie. Son arme danse avec son bras et maintes fois, elle manque de peu un de mes membres. Elle est douée pour une gamine, je lui tire intérieurement mon chapeau. Malheureusement, ses coups horizontaux et verticaux ne suffiront pas. Contre-attaquant, je lance plusieurs coups sans avoir pour objectif de la blesser. Ce n'est qu'une enfant. Alors que durant un échange, je me baisse et me tourne pour préparer un salto en arrière pour la prendre par surprise, je ressens une main dans une poche de mon pantalon. Quoi ?!! Je revois mon plan et la fauche avec ma jambe avant de finalement la plaquer au sol en posant une main sur sa nuque. Manque de chance, mon geste pas assez rapide lui laisse le temps d'appuyer le bout de sa lame sur mon ventre. Match nul sans doute. J'ai été trop rapide avec elle et le pire dans l'histoire est que je l'ai sous-estimé. Soit...

" ... Bon ok..."

Elle a gagné, donc pourquoi lui refuser. Puis au fond, si je lui apprends ce qu'elle veut apprendre, elle me fichera la paix non ? Raisonnant ainsi, je me mets donc sur un tas de bois, puis je lui explique la théorie pour bien voler. Un geste fluide, de l'assurance, de la rapidité et surtout de la discrétion. Aussi doué soit-on, on ne peut pas voler quelqu'un qui a une attention particulière sur nos mains. Il faut distraire l'autre. La miss m'écoute comme si j'étais son maître et suite à ma leçon, puis finalement, elle se décide de tester ma technique.
La suivant en douce donc, la voilà qui se balade dans la ville et qui vole des personnes. Oui oui, face à moi, elle vole des gens avec une bonne maîtrise visiblement. Souriant, je la laisse faire jusqu'à ce que finalement, elle s'attaque à un trop gros poisson. Celui-ci dégaine une épée et au lieu de fuir, elle fait de même. Dans un geste rapide, elle découpe une pierre trainant là, puis, elle s'enfuit en usant d'une agilité et d'une technique particulière. Elle connait son environnement et sait jouer sur sa présence. Si bien que des fois, j'ai eu l'impression de la perdre de vue. Elle a un talent c'est certain, mais à elle de le maîtriser et l'améliorer.
La retrouvant sur le lieu de l'apprentissage théorique, je m'amuse à compter son butin et il faut dire qu'elle c'est vachement bien débrouillé. La regardant, je vins alors à tranquillement discuter avec elle.

" Comment t'appelles tu ?"
" Melina."
" Et... Pourquoi veux tu apprendre à voler ?"
" Pour survivre bien sûr."
" Que veux tu dire ? Et ta famille ?"
" ... Je n'en ai pas. Enfin si... Mais ce sont des bandits quoi. Que je crève ou non, ils s'en foutent. Alors je vole tant bien que mal, même si aujourd'hui, je me suis amélioré grâce à mon professeur."
" Je suis pas prof..."
" Tu m'as appris, donc tu es un prof. D'ailleurs, comment t'appelles-tu ?"
" ... Ren... Ren Tao."

Continuant la petite discussion, nous concluions sur un marché. Chaque soir, j'allais lui apprendre des techniques pour voler aisément en échange de quoi, elle m'aiderait pour quelque chose. Ce serait son test final. La finalité de notre discutions avait pour conclusion qu'elle pourrait éventuellement me suivre si elle en a le potentiel. Traduction, libre à elle de me suivre, mais je ne l'attendrais pas. Mélina devra me retrouver si elle veut être à mes côtés. Et là, je deviendrais sa nouvelle famille.

Ainsi donc, les journées passaient et les cours s'enchaînaient. Lui apprenant des coups faciles, puis plus difficile. Comment voler en étant statique. Comment chaparder quelqu'un en mouvement et finalement, comment voler quelqu'un quand on le combat comme elle avait tenté de le faire. C'est au bout de 5 jours fatiguant pour elle ( et moi ) que je lui annonçais l'heure de son test final avant d'être reçu ou non. Ainsi donc, je la dirigeais vers le lieu où habituellement, je dormais. M'assaillant sur une table au loin, je l'observais faire. L'ambiance de l'endroit était conviviale, mais d'humeur joueuse, je vins à déclencher une bagarre en peu de temps. Sortant de là avant de m'en prendre une, je l'attendais à la sortie et ce n'est que cinq minutes plus tard que la miss ressortit de l'établissement. La fixant, je tendais la main en attendant ce qu'elle me dût. Et ce n'est pas QUE mon pendentif qu'elle me tendait, mais... Le porte-monnaie de chacun des joueurs. Intrigué, je vins ricaner pour alors lui passer une main dans sa chevelure comme un petit toutou. La remerciant, je lui annonçais que notre route allait donc se séparer là. Mais voilà qu'elle fait une drôle de moue.

" ... Je veux un vrai dernier test."
" Qu'entends tu par là ? "
" ... Toi... Moi. Un combat... Celui qui attrape le pendentif de l'autre ? "
" ... Ok."

Retournant avec elle sur le principal lieu sur lequel elle avait appris énormément de choses, je le mettais en position lui disant que je ne me retiendrais pas. Elle ne répondait rien si ce n'est un petit rire comme si elle cherchait à m'énerver. Mettre en condition l'autre, c'est un parfait moyen pour le voler aisément. Bon point pour elle.
Comme notre première combat, elle ouvre le bal en donnant des coups avec son épée. Plus de sûreté dans ses coups, elle en veut. Aimant  cela, je tente un coup droit pour alors plonger ma main vers sa nuque, mais là, elle repousse ma main en donnant un coup en avant avec son épée sans avoir le but de me blesser. Son coude dévie ma main et elle me frappe avec son poing me forçant à reculer. Bloody cross ? On voit cela souvent à la boxe. Amusant comme elle apprends vite. Me reculant, je me décide de jouer avec l'environnement et c'est dans l'ombre que je me cache. Parlant dans cet endroit qui raisonne, je la regarde s'approcher de moi.  Se concentrant, elle donne finalement un coup d'épée proche de moi et je lui bondis dessus. Réagissant avec rapidité, elle se recule de peu et court. Tentant de la suivre, sa magie opère... Elle me sème miraculeusement. Pas d'indices, rien. Elle c'est comme volatilisé. Applaudissant, je la félicite de ce tour de magie, puis je ferme les yeux pour me concentrer. D'un geste rapide, je me retourne et tend la main vers elle, mais il est trop tard, son geste a eu raison du mien, je sent la corde de mon pendentif craquer et elle m'arrache mon pendentif.
Ouvrant les yeux, je souris amusé par ce coup magistrale.

" ... "

Reprenant celui-ci en faisant une tête de mauvais perdant, je la fixe avant de sourire.

" Cadeau... ma jeune élève... tu me le rendras la prochaine fois ok ?"
" ... Ren-sama..."

D'un geste qui m'étonne, elle m'enlace. Ne disant rien, je me contente alors de la féliciter une dernière fois en lui disant de s'entraîner dur et surtout... Suivre mon parcours. Ainsi, je retourne dans ma cave miteuse pour y dormir un peu avant de finalement m'en aller, certain qu'un jour... Elle me retrouvera. Cet au revoir n'avait pas été blessant, mais un poil émouvant. Hm ? Aurais-je un certain instinct maternel au fond de moi ? Rei en rigolerait si elle apprenait cela. Secouant la tête, je m'endors doucement, mais sûrement.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
 

Après " dessine moi un mouton " : " Apprends moi à voler "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dessine-moi un mouton (réservée)
» Dessine moi un mouton ...Nan la flemme ✖ Dixiem
» Dessine-moi un mouton !
» La Rose " Dessine moi un mouton "
» Dessine-moi un mouton ... (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-