Partagez | 
 

 [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Dim 25 Mai 2014, 22:34

Qui est-elle ?



Enfin, enfin le jeune homme avait la possibilité de pénétrer dans ce nouveau monde dont tout le monde n’avait cessé de lui parler au cours de ses pérégrinations. Il en avait entendu des choses sur Grand Line, il en avait entendu des rumeurs sur des îles peuplées de géants ou bien sur des créatures maritimes féroces et suffisamment immenses pour avaler un navire dans son entièreté. Tout le monde n’osait pas s’aventurer sur ce nouveau territoire, ce n’était pas à la portée du premier aventurier venu que de plonger dans ce tout nouvel environnement tout en arrivant à y survivre au moins une journée. Bien sûr le jeune garçon savait qu’il ne fallait pas toujours prendre pour argent comptant toutes les rumeurs qui parvenaient à ses oreilles, il savait que toutes les paroles sorties de la bouche d’un pilier du bar n’étaient pas toujours pleines de sens et de vérité mais la promesse d’aventures encore plus palpitants et des dangers qui allaient ne firent que nourrir sa curiosité naturelle et sa soif de connaissance.
Il avait à peine exploré les quatre mers qui s’étendaient derrières lui que devant lui s’étendait déjà un monde nouveau qui semblait plein de promesses et de mystères. Comment aurait-il pu résister à son appel ? IL ne le pouvait pas et c’était sans doute pour cette raison que, en voyant naitre à l’horizon la forme d’une nouvelle île, il ne put réfréner un sourire béat. Cette île ne semblait pas très originale dans sa forte assez plate, ou du moins était-ce ce que l’on pourrait penser si on faisait abstraction d’un volcan massif qui trônait au centre-même de cette île. Ce n’était pas la première fois que le jeune homme mettait les pieds sur une île comportant une telle merveille de la nature, cependant c’était vraiment un merveilleux spectacle qu’il ne se lassait pas d’admirer. Lorsqu’il parlait de merveilleux paysages que la nature pouvait lui offrir durant son périple, lorsqu’il parlait de merveilles à contempler, cette gigantesque structure en faisait partie.

À mesure qu’il se rapprochait de cette île le jeune homme se rendit compte que des villages et habitations avaient été construits tout autour du volcan comme s’il était une partie intégrante de leur vie, comme si les gens sur cette île ne craignaient pas un seul instant le jour où le volcan déciderait de se réveiller. Son navire arriva et il posa les pieds sur le ponton du seul port de l’île, se rendant immédiatement compte que l’atmosphère de cet endroit était totalement différent de celui qu’il avait connu auparavant : ici l’atmosphère était plus tendue et les habitants, ainsi que les gardes armés en nombre sur cette île, semblaient bien plus à cran et méfiants envers le jeune homme.
Bien sûr que le jeune homme était au courant de l’existence des révolutionnaires et de leur lutte contre le gouvernement mondial, même s’il ne prenait pas part à un tel affrontement il en était tout de même conscient mais il ne savait absolument pas qu’il était tombé sur une île dirigé par ces mêmes révolutionnaires. Quoi ? Non il ne s’était pas du tout renseigné avant de venir et oui il préférait le frisson de l’aventure au fait de connaître à l’avance l’endroit vers lequel il se dirigeait.
Les hommes armés, à l’entrée du port, l’interrogèrent pendant quelques instants afin de lui demander la raison de son séjour ici et quelques autres informations jugées utiles à leurs yeux. C’est donc le plus honnêtement du monde que le garçon répondit et sa sincérité suffit aux gardes pour le laisser passer, lui indiquer l’auberge au centre du port comme plus proche endroit pour se poser, se restaurer et se reposer.

Le pas déterminé, portant ses seuls vêtements, son sabre à sa ceinture et ses pistolets sous sa veste, le jeune homme poussa la porte de la taverne et y pénétra lentement jusqu’à être presque stoppé par les regards suspicieux de ces hommes et de ces femmes qui le toisaient du regard, sans doute peu habitués à de la visite ou n’appréciant sans doute pas les étrangers. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à une telle suspicion mais, à chaque fois, sa personnalité et sa générosité vinrent toujours à bout du scepticisme des autochtones.

Se fendant d’un sourire discret pour détendre l’atmopshère, chose qui ne sembla pas avoir un très grand impact sur la population de cet établissement, le jeune homme s’en alla s’assoir à la seule table non-occupée de cet endroit, non loin du bar et de de ses piliers qui s’échangeaient blagues de mauvais goût et histoires à dormir debout. Finalement à part la suspicion des autochtones envers les étrangers, leur crainte de l’inconnu, l’ambiance d’une auberge était toujours la même et, bien vite, les habitués finirent par détacher leurs regards du jeune bretteur pour revenir à leurs affaires.

Pas trop mal pour un début.

Revenir en haut Aller en bas
Element D Emishi
Pirate
avatar
Messages : 53
Race : Humain
Équipage : N/A

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
138/350  (138/350)
Berrys: 29.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Lun 26 Mai 2014, 12:11


Qui est-il ?



Loneliness by Naruto on Grooveshark

Une lassitude pesante, un dégoût prononcé de cette marée de déchets qu’est le pilier de comptoir, et pourtant, j’en étais un ce soir. Tenant mon verre du bout des doigts, je faisais nonchalamment tinter la glace en balançant ce dernier de droite à gauche, comme pour en geler le contenu. Je repensais à tout ce qui avait été fait bien avant ma venue ici. Il était bien évident que je veillais sur une personne, mais en rien cela ne pourrait être dit. Les jambes croisées, je scrutais le barman en finissant mon verre, ce dernier compris instinctivement et d’un pas calme et assuré, il se saisit de la bouteille de whisky pour revenir m’en servir une goutte, ou deux. Dans mon infinie solitude, je faisais mine d’écouter les ivrognes autour de moi, riant ça et là à leurs blagues, passant inaperçue dans ce tas de graisse, de sueur et d’alcool que sont les révolutionnaires n’étant pas sur le front. Décidément, nous n’avions pas la même notion du devoir. Mais en tous les cas, je me devais de ne pas attirer l’attention. Lâchant un léger soupire, c’était mon cinquième verre que je venais là d’engloutir.

Finalement, tuant la routine mortelle de cet endroit, un inconnu total poussa la porte de l’auberge pour, après un sourire quelque peu raté pour détendre l’atmosphère, aller s’assoir à la seule table encore disponible. Il n’était pas du coin, et n’était clairement pas un révolutionnaire à en juger par les regards qui l’accueillirent. Je souriais doucement à son attention avant de m’en retourner face au bar pour faire un nouveau signe au barman, qu’il me remplisse mon verre. Ceci fait, je me retournais doucement pour faire face à l’homme fraîchement arrivé, j’étais donc à ce moment-là dos au bar. J’hésitais, s’il était un marine, les choses pourraient vite devenir catastrophiques pour lui, et je ne souhaitais risquer la vie de personne aujourd’hui. Attrapant mon katana du bout des doigts, je me levais en tenant mon verre, décidée à entamer la conversation avec l’inconnu. Mais c’était sans compter sur l’exagération des méfaits de l’alcool sur le crâne, bientôt fracturé, des révolutionnaires imbibés. L’homme qui était à ma gauche me saisit par le bras, ayant pour effet de me faire lâcher mon verre qui vint se fracasser sur le sol.

« Hé ma belle ! T’as pas rigolé à la dernière blague ! »

« Lâche-moi… » Pestais-je, en tentant de dégager ma main.

« Ne sois pas si catégorique ! Haha…hiips… Je pensais que l’on allait s’amuser tous les deux ! On a un bon feeling tu ne trouve pas ?! » Déclara t-il en venant se coller contre moi, me saisissant par la taille.

J’aurai pu, à ce moment-là, lui exploser le bras, mais à quel prix ? Combien était-il ici ? Et par-dessus la crainte de déclencher une bagarre générale, je me plaisais à perdre mon regard sur l’homme entré quelques instants plus tôt. Il était loin d’être bavard, et semblait simplement vouloir se faire discret. Mais était-il lâche au point de laisser faire ce qui semblait simplement être une scène d’agression ? Trop rongée par la curiosité, je décidais d’en rajouter, volontairement, pour voir si oui ou non, il valait la peine que je passe un bout de la nuit à ses côtés pour savoir d’où il vient, qui il est, où il va… Je fis alors mine de glisser pour venir, finalement, atterrir un peu plus contre le révolutionnaire qui lui semblait aux anges de pouvoir ainsi toucher mon corps au travers de ma robe noire.

F*ck you, I'm alive to play with the world.

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Lun 26 Mai 2014, 23:45

Qui est-elle ?



Peu importe le coin mal famé où le jeune homme décida finalement de mettre les pieds, peu importe la taille de la communauté locale : les auberges et tavernes restaient toutes invariablement les mêmes. Les relents d’alcool et de vomis plus ou moins récents étaient tous identiques d’un endroit à l’autre, la musique jouée quand il y en avait était quasiment toujours la même…quant à la population de ce genre d’établissement, inutile de s’attarder sur l’évidence. Les auberges étaient le point de rendez-vous des marchands et des aventuriers de passage dans cette ville, elles étaient le point d’ancrage des pirates et autres criminels de tout genre qui voyaient en ce lieu un moyen de se ravitailler et de faire la fête jusqu’au petit matin. Et enfin il y avait toujours les piliers de bar, les mêmes habitués qui semblaient n’avoir rien d’autre à faire que de passer leurs journées à s’enfiler les mêmes boissons et à se raconter les mêmes blagues de mauvais goût encore et encore jusqu’à ce que quelqu’un soit suffisamment désespéré pour les rejoindre et devenir un pilier à son tour.
Le jeune homme ne voyait pas du tout l’intérêt de passer toutes ses journées et tout son argent à s’alcooliser jusqu’à ne plus être à même de penser et se déplacer correctement, mais comme à chaque fois il tentait de respectait les coutumes de ces personnes sans chercher à les faire changer : il n’était pas vraiment de ce genre-là. Entrant donc lentement dans le bar, bien conscient des regards suspicieux qui se posaient sur lui et l’observaient de la tête aux pieds, le jeune homme se dirigea vers le bar et rendit son sourire à la seule demoiselle du bar qui semblait sortir du lot.

L’espace d’un instant le jeune bretteur ne put s’empêcher de se demander ce qu’une telle perle faisait au milieu de ce banc de poivrots à côté d’elle, rigolant grassement aux blagues de leurs voisins. Mais cela le regardait-il vraiment ? Non, bien sûr que non. Aussi timide de nature qu’il était, il n’était pas du genre à chercher des ennuis et encore moins à aborder une demoiselle avec panache et avec une certaine confiance en lui. Ce n’était pas non plus sa personnalité. S’asseyant donc discrètement, posant sa veste sur sa siège pour laisser largement entrevoir les sabres pendant à sa ceinture et les holsters sous ses aisselles, le jeune homme s’autorisa à perdre son regard dans l’assistance afin de voir s’il y avait quelqu’un d’autre qui sortait de l’ordinaire. Il était aussi pour l’aventure et la nouveauté, il n’était pas là pour parler à des personnes qui se ressemblaient toutes, il était là pour rencontrer des gens qui sortaient du lot et qui semblaient ne pas vraiment être d’ici. Et, à bien y regarder, la seule personne qui fut dans ce cas fut la demoiselle qui lui avait souris en rentrant.

Elle avait quelque d’étrangement intéressant, un petit air qui faisait que le jeune homme ne pouvait braquer ses prunelles écarlates ailleurs que sur le visage d’une demoiselle qui, bientôt, se retourna également vers elle. Mais une telle créature ne restait pas inconnue et ignorée bien longtemps si bien que, rapidement, un pilier de bar l’attrapa par le bras afin de la garder plus près de lui qu’elle ne semblait le désirer. Voyant la demoiselle être violent plaquée contre l’homme, n’ayant pas besoin d’un dessin quant à la suite des évènements, le garçon se leva d’une traite de sa chaise et se dirigea vers le pilier de bar.
S’approchant de l’homme, jetant un regard à la demoiselle pour lui faire comprendre qu’il se chargeait de cela, Kyoshiro lança :

« Je crois que cette demoiselle n’apprécie pas votre compagnie. Puis-je vous suggérer de la lâcher ? »

Il n’était pas nécessaire d’avoir recours à une violence physique d’entrée de jeu, il était bien plus plaisant d’arriver à résoudre pacifiquement une situation sans utiliser autre chose que des mots. Mais malheureusement, l’alcoolisme n’aidant pas, l’homme fort grossier répondit au garçon qu’il savait que Kyoshiro la voulait pour lui tout seul et ne la lui cèderait donc pas. Il suggéra même au garçon de se trouver une autre demoiselle, voire même un autre garçon et de le laisser en paix.
Soupirant devant l’échec de sa tentative, le garçon s’approcha de l’homme et l’attrapa par le poignet qui tenait le bras de la demoiselle. Devant ce contact soudain et gênant, le soulard tenta de se dégager mais se rendit compte que la poigne de son interlocuteur était ferme. Ce dernier renchérit :

« Navré, mais je vais devoir insister. »

Sans effort, affichant un sourire sincère pour masquer la violence de son acte, le jeune homme resserra sa poigne de fer sur le poignet de l’homme jusqu’à ce que celui-ci ait assez mal pour lâcher la demoiselle, reculant de son perchoir tout en tenant son poignet endolori de sa seule main encore valide. Le garçon n’aimait pas user de violence mais cette méthode était la plus directe et la moins invasive qu’il connaissait : comment pouvait-il faire autrement ? Payer l’homme pour qu’il la lâche ? Le parler jusqu’à ce qu’il s’endorme d’ennui ? Non, ce genre de situation nécessitait une réaction rapide et claire.

Voyant l’homme reculer, allant se plaindre à ses compères que les jeunes n’avaient plus aucun respect pour les anciens de nos jours, le jeune bretteur se fendit d’un sourire discret et gêné avant d’entamer la conversation avec cette inconnue :

« Je m’excuse de ce spectacle assez peu plaisant. Puis-je vous proposer ma modeste compagnie ? Il n’est pas toujours plaisant de passer une soirée seul. »

Il s’excusait autant du comportement de l’homme que de sa propre réaction face à ce soulard. Quoi de plus normal ? Bien sûr il se savait peu intéressant à écouter mais, au fond de lui, il espérait secrètement que la demoiselle passe un moment un peu moins désagréable avec lui que celui qu’elle aurait pu passer avec l’autre pilier de bar à la mine boudeuse et renfrognée. D’un geste délicat et prudent, le jeune homme tendit sa main à la demoiselle, paume vers le haut, afin de l’inviter à s’assoir avec lui à sa table.
Ce n’était qu’une simple proposition en toute courtoisie, sans véritable arrière-pensée, mais le jeune homme aimait ne pas passer ses soirées tout seul. Il espérait que la demoiselle accepte de passer quelques instants avec lui, les rencontres de ce type étaient vraiment les plus plaisantes car elles étaient aussi exquises qu’inattendues.

Revenir en haut Aller en bas
Element D Emishi
Pirate
avatar
Messages : 53
Race : Humain
Équipage : N/A

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
138/350  (138/350)
Berrys: 29.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Mar 27 Mai 2014, 13:05


Qui est-il ?



Lazy Afternoon by Jazz on Grooveshark

« Je crois que cette demoiselle n’apprécie pas votre compagnie. Puis-je vous suggérer de la lâcher ? »

Finalement, il avait agit. C’était amusant, légèrement prévisible, mais courageux de sa part dans un endroit dont la majorité de vie est hostile à notre présence. Mais le dialogue face à un ivrogne, est-ce intéressant ? Non, il le comprit d’ailleurs rapidement quand l’alcoolique lui suggéra de trouver une autre fille, ou même un homme, pour finir sa nuit, et donc par la présente lui signifia simplement et de  manière courtoises d’aller se faire mettre... Hem. De mon côté, je ne pus retenir un léger rire amusé en venant placer ma main livre devant mon visage. C’était une situation des plus banales, mais au combien cocasse ! Il avait un certain charisme, le nouveau venu, c’était intéressant de voir la tournure que prenaient les choses. Il saisit alors le poignée de l’homme, se présentant comme étant sincèrement désolé d’insister. Il était visiblement assez fort pour faire plier un homme bien plus costaud d’apparence que lui. Forçant suffisamment pour qu’il lâche prise, il lui adressait un sourire sincère, ça devait être embarrassant de se faire mettre une branlée avec une main, si bien qu’il fini par lâcher prise. Finalement, c’est moi qu’il vint croiser du regard, m’adressant ces quelques mots :

« Je m’excuse de ce spectacle assez peu plaisant. Puis-je vous proposer ma modeste compagnie ? Il n’est pas toujours plaisant de passer une soirée seul. »

« Je trouve au contraire ces spectacles toujours très instructifs. Assied-toi, et tutoie moi, je ne suis pas si vieille. Element, ravie de faire ta connaissance… » Saisissant sa main, je venais m’assoir à ses côtés. Je fis un signe au barman qui nous servit deux verres de whisky. Les hommes dans le fond de la salle semblaient maintenant bien couards, ils parlaient entre eux comme des imbéciles heureux, semblant manigancer l’on ne sait quoi. Je le savais avant même que cela ne commence, dans quelques instant, ça allait devenir animé par ici. Le barman jeta un regard amusé vers moi en posant les verres sur le comptoir. Il me connaissait, cela faisait maintenant deux semaines que j’étais arrivée sur cette île, il savait que je pouvais me défendre aisément et avait forcément compris que c’était uniquement pour attirer l’attention du jeune homme que je m’étais laissée faire. Je lui rendis un sourire complice à mon tour en lui faisant un léger clin d’œil avant de reporter mon attention sur le nouveau venu. Je ne savais toujours pas son nom, il ne semblait pas spécialement sociable ou bavard aux premiers abords.

« Dis-moi, quel est ton nom, et que viens-tu faire par ici ? C’est dangereux dans le coin… » Lui lançais-je en tournant doucement la tête vers lui, tentant de capter son regard si spécial. Qui aurait penser pouvoir faire une rencontre intéressante dans un endroit comme celui-ci où tout porte à croire que la mort se cache derrière un mur de bois. Oui, c'était le bois la matière dominante, du bar au plancher, passant par le mur en remontant au plafond. Celui-ci avait légèrement pourri, le temps passant. Sous les pas, il craquait, sous la pression, il cédait. Si bien qu'il ne me semble pas une seule fois déjà avoir vu des murs de bois lézardés. La lumière était tamisée, faîtes à la faible lueur d'une bougie disposée à nos côtés. Le reste de la salle lui avait droit à son lot de consolation, sur chaque table se présentaient des moyens d'éclairage. Contrastant avec la crasse de la clientèle, le bar et le barman eux étaient toujours propre sur eux-mêmes. C'était pour moi un plaisir de venir ici pour penser, les soirs comme celui-ci...


F*ck you, I'm alive to play with the world.

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Mar 27 Mai 2014, 19:58

Qui est-elle ?



D’ordinaire il était vrai que le jeune garçon ici présent essayait d’éviter autant que possible de faire des vagues du fait de sa timidité naturelle. Pour quelqu’un de timide comme il pouvait l’être, se retrouver sur le devant de la scène et sous le regard d’une foule entière était la chose le mettant le plus mal à l’aise qui puisse exister dans ce bas monde. Seulement s’il y avait bien quelqu’un chose qu’il supportait encore moins que cela c’était bien les situations injustes où son aversion pour l’injustice titillait son âme de chevalier servant. Cette demoiselle était en train de se faire malmener par un soulard qui ne voulait pas la lâcher et qui, sans doute, devait avoir des idées très peu catholiques en tête face à une si charmante demoiselle. Il usa donc des fruits de son entraînement et de sa poigne de fer pour faire lâcher prise à l’homme sans lui faire trop mal, ici il ne devait y avoir vraiment que sa fierté qui avait été durement touchée. La demoiselle changea du tout en tout et se montra plus avenante et un peu plus sûre d’elle, ce qui prit de court le jeune homme qui avait l’habitude de faire face à des demoiselles discrètes, fragiles et pas forcément très sûres d’elles.

« Enchanté »

À ce mot, le jeune homme ajouta le geste et souleva sa main jusqu’à porter celle de la demoiselle jusqu’à ses lèvres et d’y poser un discret baiser sur le dos. Certes, ce n’était pas quelque chose qu’il oserait tenter de manière générale mais il avait lu quelque part que, dans certains endroits, c’était ainsi que les gentilshommes saluaient les dames…il pensait donc que c’était judicieux que de ne pas être trop impoli et de faire bonne impression car la première impression était souvent la plus importante. Mais finalement c’était assez plaisant de faire face à une personne confiante et qui semblait savoir clairement ce qu’elle faisait et ce qu’elle attendait dans un lieu pareil. Souriant à la demoiselle qui vint s’assoir à côté de lui, à sa table, sous le regard des quelques soulards qui foudroyaient le jeune homme de leurs regards embrumés par l’alcool, le jeune bretteur reporta son attention sur la demoiselle et son regard dans lequel il plongeait le sien, ne parvenait à rien regarder d’autre. Bizarre non ? Était-ce le temps qui avait passé ou son arrivée dans la cour des grands qui faisait que, ce soir, il ne se sentait plus aussi désemparé qu’avant face à la proximité avec une si charmante créature ? Il ne le savait pas et il ne s’en n’ était probablement pas rendu compte jusqu’à maintenant…il préfèrait profiter de l’instant présent autant que possible, plutôt que de tergiverser sans cesse pour comprendre la raison de sa légère montée de confiance en lui.
Bientôt la demoiselle lui demanda ce qu’il faisait dans un endroit aussi dangereux et, comme s’il ne comprenait pas, le garçon afficha un air surpris et se retourna sur son siège pour balayer la salle, admirant les soulards et habitués qui évitaient son regard et retournaient tranquillement à leurs affaires.

« Dangereux ? »

Le garçon se redressa et replongea son regard hypnotique dans celui de son interlocutrice avant de lui rétorquer :

« Ils n’ont pas l’air si méchants que ça. Et je sais me débrouiller. »

Il jeta un petit coup d’œil discret aux sabres qui pendaient à sa ceinture et aux armes qui pendaient sous ses aisselles, d’ordinaire cachée sous la veste restée posée sur sa chaise. Peut-être n’avait-elle pas fait attention aux armes qu’il portait, car ce n’était pas vraiment ce que l’on regardait en premier chez une personne lors de la première rencontre, mais il se sentait obligé de lui montrer que l’environnement de cette île ne parvenait pas à l’impressionner.
Brusquement, semblant se rappeler qu’il venait d’oublier les règles élémentaires de politesse, le garçon inclina légèrement la tête en signe de respect, comme à son habitude, et se présenta à la demoiselle par un :

« Kyoshiro. Enchanté de te rencontrer. »

Elle voulait en savoir plus sur lui et c’était normal car cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’il n’était absolument pas du coin…ou de cette mer. Souriant sincèrement à la demoiselle, dont il aimait la compagnie, le jeune timide parvint à sortir un :

« Disons que pour ma première soirée sur Grand Line je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi…agréable. »

Il venait d’arriver sur Grand Line et cette révélation était, en soi, suffisante pour révéler ce que le jeune homme venait chercher ici : rares étaient ceux qui s’aventuraient sur cette mer pour le simple plaisir de la visite. Il n’avait pas la tête d’un marine ni d’un horrible hors la loi…que restait-il donc comme options ? Bien sûr qu’il souriait car il trouvait agréable la compagnie d’une demoiselle qu’il ne connaissait pas du tout. N’avait-il pas droit de raconter ce qui était vrai sans qu’il y ait des arrières pensées associées à cette déclaration ? Non, son sourire était franc et dénué de toute pensée perverse semblable à celle que le soulard de tout à l’heure pouvait avoir. Enchaînant avec sa présentation, le jeune homme interrogea sa jolie interlocutrice :

« Puis-je demander ce qu’une si charmante demoiselle fait ici ? Je n’ai pas l’habitude de voir de telles personnes passer leurs soirées, seules, accoudée à un bar. Peut-être attendez-vous quelqu’un ?»

Bien entendu il savait que se montrer trop curieux n’était pas forcément une très bonne chose, cependant si la demoiselle attendait quelqu’un d’autre il ne voulait clairement pas la déranger et se montrer trop familier. La soirée se présentait plutôt bien finalement et le jeune homme espérait pouvoir continuer de parler avec la demoiselle pendant le reste de la soirée…ou plus.

Revenir en haut Aller en bas
Element D Emishi
Pirate
avatar
Messages : 53
Race : Humain
Équipage : N/A

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
138/350  (138/350)
Berrys: 29.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Dim 01 Juin 2014, 11:39


Qui est-il ?



Lazy Afternoon by Jazz on Grooveshark

« Kyoshiro n’est-ce-pas ? Tu es bien amical, tu dois être nouveau sur cette mer, mais méfis-toi, cet endroit renferme bien des surprises… Tu es loin d’être le plus fort de cette salle… Il y’a toujours plus fort que nous, partout sur cette terre… »


FLASH BACK


Il sortit alors du bâtiment qui était consumé par les flammes. A l’extérieur, il put sentir une odeur qui lui était familière. L’odeur de la chair humaine qui cuit et qui après avoir rempli l’air de doux arôme finit par être remplacée par une odeur ignoble de chair carbonisée. Il n’allait pas tarder à rester dans le coin, si on venait à l’attraper, il serait juger puis condamner à mort pour assassinat de plusieurs innocents. Sans se retourner, il s’enfonça alors dans l’obscurité de la nuit toujours troublé par ces âmes qui le suivaient à la trace. Les événements qu’il venait de vivre l’avait dessaoulé sec et maintenant qu’il avait récupéré tous ses esprits il se décida de se rendre dans un temple. Bien que les démons soient rarement acceptés dans des endroits tels que des temples, Il se devait de trouver quelqu’un qui accepterait de se débarrasser de ces esprits. Cela faisait trop longtemps qu’ils étaient avec lui et si cela continuait ainsi, il allait finir par sombrer dans la folie. Il ne connaissait pas encore bien la capitale et le fait qu’il n’y avait plus de lumière n’arrangeait rien à la chose. Il marcha tout d’abord à travers les ruelles sans but précis et au bout de deux heures, il finit par trouver un vieux temple. Ce n’était pas le temple principal de la ville mais au point où il en était, il était prés à aller n’importe tant qu’il n’y avait plus ses âmes qui le poursuivaient. Il poussa les lourds portes faîtes d’un bois inconnu et il pénétra dans la cours qui était alors endormie. Il referma la porte derrière lui et se retrouva seul. Dans chaque extrémité du petit jardin, des flambeaux faits à partir de bois de bambous éclairaient d’une faible lueur les alentours. Il s’avança lentement vers l’entrée du bâtiment endormi. Il passa à côté d’un petit étang au fond duquel dormaient des poissons de différentes espèces. Sur la rive du petit point d’eau, une grenouille croassait. Lorsqu’il arriva en bas des escaliers qui donnaient sur l’entrée du temple, il s’arrêta pour regarder autour de lui. Il était bel et bien seul, il n’y avait aucun esprit aux alentours. Ici, il pourrait peut être trouvé un petit moment de paix. Mais lorsqu’il se retourna pour regarder en haut des marches il vit dans la pénombre de la nuit une silhouette féminine.

La silhouette qui resta figer pendant un instant se mit alors à s’avancer lentement vers les escaliers. Elle les descendit avec grâce et elle arriva juste en face de l’homme qui lui restait immobile, émerveillé par cette femme. Alors que la lune restait derrière les nuages, un seul et unique rayon de celle-ci traversa le voile et vint éclairer les deux personnes. Il put alors voir le visage de cette étrange femme. Un visage unique, des traits fins, une bouche aux lèvres délicieuses, un nez pincé juste comme il le fallait et de magnifiques yeux gris qui reflétaient la lumière de l’astre nocturne. Cette déesse était vêtue d’une longue robe noire sur laquelle était dessiné un dragon d’argent. L’homme quant à lui ne bougeait plus, tétanisé par la beauté irréelle de cette chimère. Ses longs cheveux d’un noir profond lui tombait jusqu’à bas du dos et recouvré sa nuque dénudée. Dans son cou était posé un collier fait de jade sculpté avec une grande précision. Ses mains fines dépassaient légèrement des longues manches de sa tunique.

« Ne t’inquiète pas, moi, je suis vivante et je ne veux pas autant de mal que ces esprits dehors… Et en plus, je veux bien t’aider à t’en débarrasser. J’en ai les moyens… »

Elle était un ange qui tendait sa main pure à un démon qui essayait de s’échapper des enfers. Une âme damnée qui cherchait une existence autre que la souffrance, un démon qui s’était perdu et qui n’avait plus de foyer. Cette femme magnifique qui acceptait de venir en aide à cet assassin qui avait répandu la douleur et la haine derrière lui comme de la peste. Derrière lui il ne régnait que désolation et chaque être vivant qui avait croisé son chemin avait alors partagé sa douleur éternelle en étant envoyé en enfer. Lui qui a toujours était montré du doigt en tant que monstre à la cruauté sans égale, était lavé de tous ses péchés lorsqu’il était en la compagnie de cette femme. Elle était une valkyrie qui en déployant ses ailes chassait les ombres qui rongeaient la vie de ce pauvre homme. De sa douce main, elle était prête à balayer son passé et ses erreurs pour en faire un humain au cœur propre et de nouveau pur. Lui qui pensait être à jamais banni du monde des humains se retrouvait face à un juge qui était prêt à effacer toutes ses erreurs sans aucune compensation. Mais il trouvait bien étrange que cette femme qui ne l’avait jamais rencontrée acceptait de l’aider alors qu’elle en connaissait long sur son passé qui n’était pas des plus pieu. Un homme qui était comparé à un démon expulsé des enfers pour venir semer le chaos sur notre belle planète, se retrouvait maintenant face à la seule personne qui jamais n’avait osé lui parler comme quelqu’un parle à quelqu’un d’autre lorsqu’elle était en connaissance de ses méfaits. Intrigué, il voulut lui poser d’indénombrables questions mais un seul geste suffit pour que ses doutes soient à jamais effacés. Son doigt collé délicatement contre les lèvres du pirate, elle se rapprochait de plus en plus. Elle retira son bras pour l’enlacer d’avantage. Quand à lui, il ne pouvait plus rien faire, il était totalement sous le contrôle de cette chimère. En plus qu’elle l’attirait terriblement, cette femme était prête à lui proposer son aide. Il ne pouvait qu’accepter bien que le danger pouvait être présent mais l’occasion était vraiment trop belle. Elle s’éloigna d’un mètre puis le saisit le bras pour l’attirer dans le temple. Elle ouvrit les portes avec sa main inoccupée et une fois entrés dans l’unique pièce qui composait les lieux, elle se retourna et dit.

« Je m'appelle Element... »


FIN FLASH BACK


Je revins brusquement à la raison, depuis combien de temps n’avais-je pas pensé à lui ? Soupirant doucement, je me saisis délicatement de mon verre dont les glaçons tintèrent contre les parois et, ce dernier terminé, je saisis Kyoshiro par le bras pour l’emmener à l’étage, légèrement haletante. Je plongeais mon regard dans le sien en lui adressant un sourire léger, me rapprochant lentement de lui pour finalement venir passer ma main dans ses cheveux. Je le détaillais le plus possible, sans pour autant chercher à trouver un défaut rédhibitoire à ce qui allait être la suite de cette soirée. Je le savais depuis son entrée dans le bar, lui, le savait depuis que je m’étais installé à ces côtés. Ses dernières paroles d’un potentiel compagnon me rejoignant avaient fusé de chaque côté de mon visage sans en pénétrer l’âme. A quoi bon répondre à ça ? Sa réponse, il l’avait maintenant. Mes lèvres vinrent effleurer les siennes tandis que ma voix, légèrement cassée, vint lui supplier de me faire oublier la mort, ne serait-ce que l’espace d’une nuit…


F*ck you, I'm alive to play with the world.

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Dim 01 Juin 2014, 17:22

Qui est-elle?




Oh oui le jeune garçon était bien conscient du fait que, en arrivant dans ce que l’on appelait généralement la cour des grands, il entrait dans un tout nouveau monde où les adversaires étaient autrement plus puissants, les créatures autrement plus féroces et les nouveaux environnements encore plus impitoyables qu’avant. Même s’il était curieux et optimiste de nature, préférant voire le verre à moitié plein qu’à moitié vide, il était tout de même conscient que tout ceci n’était pas son nouveau terrain de jeu et qu’il devait faire preuve de la plus grande prudence. Cependant sa psyché fragmentée faisait que, étrangement, il ne semblait pas aussi sensible à la peur ou à la pression qu’une personne normalement constituée devrait l’être. Lui-même ne s’en rendait peut-être pas compte puisqu’il n’avait pas vraiment de point de comparaison, il ne se rendait peut-être pas compte qu’il était peut-être un peu trop optimiste pour son propre bien mais c’était peut-être aussi pour cela qu’il aimait autant sa vie : parce qu’elle n’était pas réelle, trop parfaite pour être vraie et parce qu’il ne s’en rendait pas compte. Il laissait son gardien se préoccuper de sa survie de son côté et n’avait plus qu’à profiter des bons côtés de la vie, que demander de plus ?

« Oh, je le sais bien. Mais, étrangement, je ne suis pas stressé par cette perspective pour autant. »

Alors que la demoiselle sembla soudainement rêveuse, pensant à autre chose, le jeune candide se tourna sur son siège et regarda une nouvelle fois l’assistance pour se rendre compte que, effectivement, certaines personnes avaient des têtes peu avenantes et une certaine tension était palpable. Pourquoi ne les avait-il pas remarqués avant ? Sans doute parce que ces personnes ne prêtaient pas attention à lui et à sa proximité avec la charmante demoiselle, contrairement aux poivrots affalés sur le comptoir, il n’avait donc pas vraiment remarqué ces personnes jusqu’à maintenant. Il était vrai qu’elles n’avaient l’air ni d’être amicales ni d’être totalement inexpérimentées.
Bientôt l’attention du jeune homme fut ramené à la demoiselle lorsqu’il entendit celle-ci jouer avec les glaçons qui nageaient au fond de son verre, mouvement qui attestait qu’elle avait sans doute terminé sa petite séance de rêverie et qu’elle était désormais prête à continuer la conversation. Plongeant son regard dans le sien une nouvelle fois, le garçon ne put masquer sa surprise lorsque la demoiselle l’attrapa par la main pour le mener en haut des escaliers, là où se trouvaient les chambres. Ramassant de justesse sa veste posée sur la chaise, le jeune homme suivit la demoiselle en essayant tant bien que mal de masquer sa gêne face à cette proximité avec une si sublime créature. Il n’avait jamais vraiment été à l’aise avec les demoiselles, ne sachant pas vraiment comment s’y prendre ni comment leur parler, mais le fait d’être ainsi mis au pied du mur le forçait à improviser et à gagner une certaine confiance qui lui était, d’habitude, assez étrangère.
L’arrivée dans la cour des grands lui avait fait gagner en confiance et en assurance, cela se voyait, mais il ne pouvait pas totalement changer sa nature profonde qui faisait de lui quelqu’un de timide habituellement. Silencieusement, son gardien observait la situation avec un léger sourire amusé  au coin des lèvres car, enfin, le jeune homme allait pouvoir être mis face à l’un des choses les plus plaisantes de la vie sans qu’il n’ait besoin de s’inquiéter. Qu’il rate ou non cela lui donnerait une bonne expérience, des souvenirs appréciables et la possibilité de toucher du doigt le véritable monde des adultes et du plaisir de la chair.
Il se sentait peut-être trop jeune pour ces choses-là, il ne se sentait peut-être pas forcément suffisamment à l’aise pour donner ce que la demoiselle attendait de lui, mais un homme de son âge était déjà censé avoir de l’expérience dans ce domaine, c’était donc le moment pour lui de rejoindre le monde des adultes et de passer une agréable soirée.
Recevant un léger coup de pousse de son gardien, parvenant à calmer légèrement son cœur qui battait la chamade et son visage qui devenait rouge comme une tomate, le jeune homme écouta ce que voulait réellement cette demoiselle et lui répondit dans un chuchotement discret :

« Si c’est ce dont tu as besoin, je ferais de mon mieux. »

Elle souhaitait passer une soirée où elle ne resterait pas là à se morfondre, une soirée où elle ne resterait pas là à se questionner sur ce qu’elle aurait voulu ou pu faire, elle voulait vivre une soirée assez intense pour ne penser à rien d’autre, pas même la mort qui semblait être un sujet qui l’inquiétait…ou du moins qui ne lui était pas inconnu. Même si son inexpérience devait être palpable, même pour la demoiselle, le jeune homme se doutait de ce que la demoiselle attendait réellement et, bien qu’il ne sache pas par quel bout s’y prendre, il fonctionnerait à l’instinct comme il le faisait d’habitude. C’était trop tard pour demander des conseils aux hommes en bas, accoudés au bar, en train de le foudroyer du regard car ils avaient bien compris ce qui était en train de se passer.
Lentement, aussi délicatement qu’il jugeait cela nécessaire, le jeune homme vint posa sa main dans le dos de la demoiselle sans détacher ses propres prunelles écarlates du regard de la demoiselle. Elle savait ce qu’elle voulait, cela se voyait dans ses yeux. S’excusant, dans un souffle, de son action à venir, espérant qu’elle ne prenne pas mal le fait qu’il choisisse de prendre les devants, le garçon fit remonter sa main le long du dos de la demoiselle, frôlant ses vêtements du bout des doigts, jusqu’à remonter la main dans le cou de la demoiselle. Rapprochant ses lèvres de celles de la demoiselle qui, quelques secondes plus tôt, vinrent à se frôler, le garçon prit les devants et accéléra  la rencontre entre les deux paires de lèvres, déposant un doux baiser sur celles de sa camarade. C’était nouveau pour lui, ce goût. C’était nouveau, doux, et absolument pas désagréable.

Il ne saurait décrire ce qu’il ressentait puisque c’était une première pour lui, aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, mais cette sensation était douce, vivifiante et agréable. Bien sûr qu’il aurait voulu rester ainsi durant…l’éternité, mais il avait besoin de respirer et de laisser du temps à la demoiselle pour juger, ou non, s’il avait bien fait de prendre ainsi les devants. De sa main disponible il ouvrit la porte d’une chambre juste derrière la demoiselle, espérant ne pas tomber sur une chambre remplie que leur arrivée soudaine pourrait gêner et déranger.
La demoiselle devait probablement avoir senti son inexpérience, elle devait peut-être avoir senti qu’elle allait, pour un temps du moins, mener la danse et lui montrer quoi faire ou ne pas faire. Il avait beau être inexpérimenté, il était un élève qui avait toujours appris rapidement et s’était toujours adapté très vite à la situation : il espérait que, ici aussi, ce serait le cas.
Il aurait voulu dire « Et maintenant ? » pour montrer qu’il ne savait pas que faire ou jusqu’où il était autorisé à aller, ne voulant pas être trop entreprenant non plus, mais il savait que cela ne ferait que casser l’ambiance voilà pourquoi il replongea son regard écarlate dans celui de sa camarade, à la recherche de réponses.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Element D Emishi
Pirate
avatar
Messages : 53
Race : Humain
Équipage : N/A

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
138/350  (138/350)
Berrys: 29.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Dim 01 Juin 2014, 21:18


Qui est-il ?



People of the North Pole by 植松伸夫 on Grooveshark

« Si c’est ce dont tu as besoin, je ferai de mon mieux. »

Amusant. Il n’y avait rien ici qui ne pouvait prêter à la gêne, mais cela ne semblait pas l’atteindre. C’était assez ironique même, pour la personne du pirate qui se tenait en face de moi. Je souriais en voyant son visage rougir à vu d’œil. Je soupirai alors doucement, comme tentant d’enlever mes appréhensions du moment comme les siennes. Je soupirais face au monde, à l’environnement hostile auquel nous devions faire face, nous les êtres humains, à chaque instant de notre vie. Grand line n’a rien du monde merveilleux décrit par la montagne d’optimiste qui en sont revenus sans en avoir traversé ne serait-ce que la moitié. Rapidement, je fus arrachée à mes pensées sombres. La main de kyoshiro s’était détachée du long de son corps pour venir se loger dans mon dos. Il souffla une légère excuse avant de faire remonter lentement sa main jusqu’au niveau de ma nuque, arrachant un frisson du plus profond de mon âme. Enfin, ce dernier vint l’embrasser, joignant un peu plus brusquement leurs lèvres asséchées par leurs respirations saccadées. Rien n’avait encore commencé que déjà, lui, semblait être transporté dans un autre monde, tentant tant bien que mal de m’emmener faire ce voyage en sa compagnie. C’était étrange, maladroit et parfaitement maîtrisé d’un même plan. Il confirma la pensée par le geste en ouvrant la porte de la première pièce à portée de main pour en pénétrer l’enceinte, sans même réellement regarder à l’intérieur si oui ou non, cette dernière était disponible.

Mes yeux se clorent tandis que mon bras gauche vint entourer sa taille pour le porter un peu plus à moi, tentant de garder l’équilibre en m’appuyant de ma main libre contre le mur de ma main libre. Il plongea son regard dans le miens, come cherchant des réponses à toutes les interrogations auxquelles il devait faire face à cet instant précis. Il était vrai, et cela pouvait se ressentir dans ses mouvements maladroit, que le jeune homme était quelque peu inexpérimenté. Oui, mais à quel point ? Etait-ce-là sa première rencontre charnelle ? Esquissant un léger sourire, je vins nous détacher du mur sur lequel nous semblions scotchés pour se placer au centre de la pièce. De là, je pouvais clairement la voir derrière lui, la lune vers laquelle nous nous étions autrefois tournés Nakata, Raphaël et les autres pour pleurer nos semblables, nos amis, nos frères, tous morts au combat. C’était volontaire si je n’avais donné aucun signe de vie au phœnix durant tout ce temps, il était devenu un personnage étrange, emplit de chagrin, de dégoût et de pessimisme. Il n’en montrait rien, à quelque instant que ce soit, à quelque personne que ce soit. Si bien que j’étais déjà pleinement au courant de la suite des évènements. Sa prise de position quant au poste de shichibukai m’avait fortement émue et déçue.

J’en revenais à mes affaires, me pinçant légèrement la lèvre inférieure des canines pour revenir au présent. Si j’étais ici en sa présence, ce n’était pas pour penser à la mort, à lui, à eux. J’étais ici pour l’espace d’une soirée me vider totalement la tête, ne penser à rien d’autre qu’à moi, qu’à nous. Je ne savais rien au final de cet homme face à moi, et n’en saurais probablement jamais plus que ce que j’avais appris au bar. Il était un pirate fraîchement arrivé sur grand line, à part cela ? Je n’avais même pas songé à lui demander son équipage. Attrapant doucement son col, je vins déposer mes lèvres dans son cou en y appliquant un léger effet de suçon, en le faisant reculer, encore, encore, et encore, pour finalement l’allonger doucement sur le lit en me mettant au dessus de lui. Je vins déposer mon index sur ses lèvres en me redressant, dominant, non pas sans une certaine fierté, la situation. Je laissais ma main courir le long de mon bras pour atteindre une des bretelles de ma robe que je fis tomber le long de mon épaule, dénudant ainsi une partie de ma poitrine en me relevant pour aller fermer les rideaux. Finalement, je me retournais pour lui faire face, laissant tomber la seconde bretelle, dénudant mon corps. Je pris alors une marche lente vers lui, sourire accroché au visage, pour venir reprendre la place qui cette nuit était la mienne. Je passais de nouveau à califourchon sur lui en me penchant en avant pour venir susurrer à son oreille :

« Ne pense pas à ce que tu dois faire… Juste… Fais-le… »


~~~~~~~~~ Quelques heures plus tard ~~~~~~~~~


Je me réveillais lentement, extraite des bras de Morphée qui pour une nuit avait visiblement songée à venir me prendre en son sein. C’était plaisant de pouvoir dormir. Je me redressais doucement sur le lit pour ne pas réveiller Kyoshiro qui semblait toujours dormir à côté. A sa vue, mon regard s’adoucie légèrement avant que je ne prenne le drap pour m’en faire un vêtement, venant me poster devant la fenêtre pour admirer la vue sur le port. Le monde semblait s’être réveillé bien avant nous, ce jour-ci. S’était plaisant une fois de temps en temps de voir toute cette agitation au port, de voir les marins partir à la pêche, des révolutionnaires partir en mission, sans pour une fois au moins ne pas en faire parti intégrante. J’avais eu le temps de réfléchir à tout ceci, à ce que j’avais à faire. Pour réveiller Nakata et espérer faire un électrochoc dans son crâne, je devais revenir à la vie. Ma prochaine destination seraient les seas blue, l’endroit premier de notre rencontre, l’endroit de ma présumée mort également. Je souriais à cette idée, fermant de nouveau les yeux en allant dans la salle de bain pour prendre une douche. Le temps d’allumer l’eau que déjà je pouvais entendre le froissement de la literie. S’était-il réveillé ?

F*ck you, I'm alive to play with the world.

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Lun 02 Juin 2014, 00:04


Qui est-elle ?



C’était comme un rêve, comme un rêve doux et chaud dont il ne souhaiterait jamais se réveiller, comme un rêve qu’il aimerait lier si intensément à la réalité qu’il ne finirait plus par savoir si c’était un rêve ou sa vie réelle. Certes, sa vie toute entière était un peu comme un rêve, quelque chose qui n’existait pas vraiment, mais ici les choses étaient différentes et aux combiens plus doux que la fausse réalité à laquelle il s’accrochait avec acharnement. En une nuit, en l’espace d’une toute petite nuit il était passé du statut de simple garçon à homme accompli, en une nuit il avait entrevu et touché du doigt ce que cela voulait dire d’entrer dans le monde des adultes et il mettrait sans doute un long moment avant de réaliser ce qui s’était passé durant cette folle nuit. Nombreuses étaient les fois où il avait entendu des passants où des piliers de bar parler de leurs expériences avec des filles peu farouches, nombreuses avaient été les fois où il avait entendu des hommes parler des mensurations d’une demoiselle et des choses pas très catholiques qu’elle avait pu faire avec son corps parfait…mais jusqu’à maintenant cela n’avait été pour lui que des paroles et rien de plus, que des mots sans substances, qu’un nom sans un visage.
Jamais auparavant il n’aurait osé embrasser comme il l’avait fait une demoiselle, qu’il ait son consentement ou non, et jamais au grand jamais il ne se serait préparé au merveilleux spectacle d’une sublime créature se dénudant lentement devant lui, laissant apparaître à sa vue l’ensemble de son corps sans rien en cacher. Il n’y avait rien à dire là-dessus, le corps d’une demoiselle était la chose la plus belle qui lui ait été donné de voir durant sa courte existence, désormais l’image de cette nuit, du regard et du corps de la demoiselle étaient les seules choses qui habitaient ses rêves et qui habitaient sa tête d’une façon plus générale. Il avait franchi une étape, il avait eu le courage de franchir un cap et de passer outre sa timidité naturelle pour passer une nuit douce et charnelle avec une créature semblant tombée du ciel, pour passer une nuit à goûter aux plaisirs de la chair comme certains appelaient cela…et ce fut merveilleux.

Un rêve, réellement comme un rêve. C’est bien le son de la vie, le brouhaha de la vie du village dans lequel il avait dormi qui extirpa le jeune homme de ses doux songes dont il aurait voulu profiter des bienfaits pendant encore longtemps. Ses yeux s’ouvrirent lentement et posèrent sur la petite pièce un voile brumeux semblable à celui d’un rêve si bien que, pendant un court instant, alors qu’il regardait autour de lui, espérant y trouver sa compagne qui avait disparu, il crut encore être en train de dormir. Hormis le fond sonore qui provenait de derrière cette satanée fenêtre, tout était entouré d’un calme et d’un doux brouillard qui laissaient croire le jeune homme qu’il dormait encore…mais le bruit de la douche parvint à sortir le garçon de sa torpeur. Bâillant un bon coup, preuve qu’il aurait pu profiter d’un peu plus de sommeil, il porta ses poings fermés à ses yeux et frotta ses derniers avant de les ouvrir et de constater que ce fameux brouillard avait bel et bien disparu.
Il se redressa lentement et regarda la chambre pour se rendre compte que, à part quelques vêtements éparpillés çà et là, rien n’avait vraiment changé dans cette pièce depuis hier soir. Écartant les draps qui cachaient son corps dépourvu du moindre vêtement, le garçon se leva et, passant outre le frisson qu’il ressentit en posa ses pieds sur le plancher froid, s’approcha de la fenêtre. Alors que, dans cette pièce, le temps semblait s’être arrêté, dehors la vie suivait son corps et les gens continuaient de vaquer à leurs occupations sans regarder l’homme nu à la fenêtre.
Regardant son reflet dans la fenêtre, il replaça ses cheveux légèrement ébouriffés, afin de ressembler à peu près à quelque chose, il tourna son regard vers la salle de bain où devait se trouver sa compagne de la nuit. Lentement, toujours dépourvu de vêtement, ne se sentant pas très pudique aujourd’hui, il pénétra dans la pièce au rythme du son de ses pieds s’appuyant contre le carrelage.

La demoiselle était là, à deux pas d’ici, en tenue d’Eve en train de prendre sa douche mais, sans doute encore enivré par la soirée d’hier, il ne sentit pas stressé ou gêné pour autant par cette proximité. Expirant discrètement, il fit les deux pas qui manquaient et se retrouvant face à la douche dans laquelle se trouve cette demoiselle qu’il salua d’un doux et franc sourire.
Il n’arrivait tout de même pas à réaliser que quelqu’un d’aussi modeste et banal que lui avait eu la chance de toucher du doigt un ange tombé du ciel, il savait que c’était réel, il en avait gardé les souvenirs mais il n’arrivait pas à comprendre pourquoi c’était lui le chanceux qui avait eu le droit à cela et pas un autre. Bien sûr qu’il ne demanderait pas une telle chose car cela gâcherait le tout, cela gâcherait peut-être même l’humeur de la demoiselle.

S’avançant, posant son épaule contre l’entrée de la douche, le jeune garçon salua la demoiselle d’un simple :

« Bien dormi ? »

Quoi ? bien sûr que non il n’était pas assez confiant pour demander à la demoiselle comment il s’était débrouillé hier soir. Cela ne se faisait pas de demander de telles choses car en plus d’être prétentieux, une telle question pourrait amener une réponse qu’il n’aimerait pas forcément. Se réveiller pour entendre qu’il avait été la pire nuit de la demoiselle et qu’il était tout simplement pathétique ? Pas une perspective plaisante, clairement pas. Et puis de toute façon ce n’était pas son style d’être aussi direct. Il ne désirait pas brusquer la demoiselle qui avait sans doute besoin de se rafraichir et de retrouver ses esprits, plongeant donc son regard écarlate dans celui de la demoiselle, espérant le capter, il attendit simplement de voir ce qu’elle allait pouvoir dire.

Revenir en haut Aller en bas
Element D Emishi
Pirate
avatar
Messages : 53
Race : Humain
Équipage : N/A

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
138/350  (138/350)
Berrys: 29.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Lun 02 Juin 2014, 22:05


Qui est-il ?



People of the North Pole by 植松伸夫 on Grooveshark

Je ne pensais à rien en cet instant précis. Je laissais simplement l’eau ruisseler sur mon corps, profitant un dernier instant de la tranquillité d’une vie normale. Peut-être un jour cette vie serait la mienne. Allez faire un travail honnête, gagner ma vie par un travail sain et serein. Mais à quoi bon ? Je savais que le fait de tous les soirs retrouver un mari, d’hypothétiques enfants, tout ceci n’était pas pour moi. Alors pourquoi je venais là me plaindre de ma vie de pirate ? Car c’était usant de toujours, sans cesse, devoir donner le maximum de sa personne dans le but de faire reconnaître des valeurs. Peut-être était-il temps pour moi de créer un équipage ? Alors que je songeais à tout cela, des bruits sourds mais discrets se firent entendre dans la pièce. Kyoshiro venait probablement d’en pénétrer l’enceinte et il ne tarda pas à me rejoindre, m’adressant un franc sourire que je lui rendis avec plaisir, et sans nul besoin de forcer quoi que ce soit. Il était vrai que, contrastant avec mon caractère des plus explosif, la présence d’un homme posé et sain était rassurante, apaisante. Il s’appuya sur la paroi en me regardant, demandant simplement si j’avais bien dormi. Je ne pris pas la peine de répondre tout de suite, préférant sur l’instant relever la tête pour laisser l’eau m’inonder, simplement, en passant ma main dans mes cheveux pour lé dégager de mon visage. Finalement, je me tournais pour lui faire face, toujours sous la ruisselante, pour venir à mon tour plonger son regard dans le sien.

« Quelqu’un m’a aidé, il me semble… » Je lui attrapais alors la main pour le tirer doucement sous l’eau. Il n’était pas coutume, même chez les pirates, de sortir après une nuit comme celle-ci encore sale. Je laissais échapper un léger rire à l’attente de sa réaction face à l’eau qui était tout sauf chaude. L’eau froide était au combien plus revigorante, même si ici il ne s’agissait pas forcément d’un choix. Je fermais alors les yeux en venant poser mon visage sur son épaule, laissant simplement l’eau en bruit de fond me bercer, comme pour ne pas laisser cette nuit se terminer si rapidement. « J’ai très bien dormi… ». Finalement, c’est après quelques longues minutes sans bouger que vint ma réponse. Je me détachais alors de lui pour sortir, lui laissant ainsi la place en venant saisir une serviette que j’enroulais autour de mon corps en rejoignant la chambre, toujours sourire. Je vins me placer de nouveau devant la fenêtre, regardant les bateaux sur le port de Kaiten-su. Cette île révolutionnaire avait encore bien des secrets à me dévoiler, mais j’étais ici depuis déjà trop longtemps. Je devais partir. Pendant de long instant, j’hésitais à demander à Kyoshiro de m’accompagner en mer, rejoindre les seas blues avec moi pour tenter de trouver des compagnons pour ensuite partir conquérir ce monde, mais ça aurait été égoïste de ma part, surtout envers un pirate naissant comme lui.

Me penchant ça et là, je récupérais mes vêtements au sol et vins les enfiler au fur et à mesure de mes prises. Pourquoi en aurait-il été autrement ? J’étais arrivée seule sur l’île, et c’est ainsi que je me devais de repartir. Une fois totalement habillée, les cheveux encore humide et le regard dans le vide, je vins saisir une feuille et un crayon pour y gribouiller quelques mots. J’avais finalement jugée la décision d’un départ plus sage. C’était pendant qu’il était sous la douche qu’il avait put entendre le grincement de la porte et les escaliers menant au rez-de-chaussée. Il devait le savoir, me courir après n’aurait en rien été une solution. Je soupirais, je venais de saluer mon ami le barman qui m’avait fait grâce de la note de mon voyage et me dirigeais maintenant vers le dédale de rues menant au port. J’y songeais encore, à faire demi-tour, mais cela aurait été déraisonnable. Qu’avais-je laissé à son intention sur ce bout de papier ? J’y songeais alors que je montais à bord du premier navire marchand passant sous ma main.

« Tu pourras me joindre sur mon escargophone dont les coordonnées figurent en bas de la page… En l’attente d’une nouvelle rencontre sur les mers, je suis persuadée que nous nous retrouverons très tôt… Amicalement ~ Element D Emishi. »

Enfin, mon embarcation disparue derrière la ligne d’horizon.


F*ck you, I'm alive to play with the world.

Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1466
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.510.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]   Mar 03 Juin 2014, 00:20

Qui est-elle?



Il ne savait pas que demander d’autre que cette bête question, sans doute par crainte de briser cette douce situation ou par crainte de se rendre compte que tout ceci n’était qu’une lubie d’une nuit et que rien d’autre de semblable n’arriverait par la suite. Il n’était pas dupe au point de ne pas savoir que, d’ordinaire, les hommes sans rien de notable comme lui n’arrivaient jamais à attirer des beautés comme celle qui se trouvait devant lui, dans le plus simple appareil, sous la douche. Jamais personne ne pourrait croire qu’un niais tel que lui avait pu avoir la chance de passer une soirée si privée que celle-ci avec une divine créature comme celle devant lui, c’était presque impossible à croire car il n’avait rien qui pouvait attirer le regard…excepté peut-être son regard écarlate et hypnotique.
Mais même si cela ne semblait pas réel, même s’il avait l’impression que tout pouvait s’écrouler au moindre mot de travers, le jeune homme restait là à admirer l’eau couler le long des formes généreuses de la demoiselle qui ne semblait pas être gênée par la présence du jeune candide, ce qui était déjà pas mal.

« Heureux de l’entendre. »

Apparemment elle aussi avait réussi à bien dormir et tentait désormais de se rafraîchir sous cette douche, ou du moins était-ce ce que supposait le jeune homme avait qu’il soit attiré sous cette douche qui se révéla être glaciale. Ayant l’habitude de prendre des douches assez chaudes afin de détendre ses muscles et donc de détendre son corps tout entier, le contact matinal avec cette eau froide déclencha un frisson qui se propagea tout le long de sa colonne vertébrale, le réveilla comme s’il venait de recevoir une décharge électrique. Ce n’était pas la façon la plus douce de se réveiller, c’était une certitude, mais cette façon avait au moins le mérite d’être expéditive et diablement efficace.
La demoiselle profita de cette proximité pour se rapprocha de son amant, ce dernier passa son bras droit dans le dos de la demoiselle pour l’enlacer discrètement, la laissant se reposer sur lui comme une ancre qui ne bougerait jamais. Il était bien ainsi et ne souhaiterait pas bouger de là, même s’il savait qu’il finirait fripé comme un pruneau à force ce rester sous l’eau. Quelques instants plus tard la séparation eut lieu, laissant le jeune homme seul sous cette eau glaciale qui semblait balayer toutes ses pensées et ses questions comme à chaque fois. Elle repartait à ses affaires tandis que le jeune homme restait dans la douche, le dos courbé, la tête baissée et le bras droit tendu contre la paroi de la douche en face de lui. Fermant les yeux il laissa ses doutes quant à la réalité de ce moment coulée le long de son corps et disparaître à travers le siphon. Il aimait ça, il aimait rester sous la douche bien plus que de raison car cela lui faisait du bien, cela lui faisait du bien de rester sous cette petite pluie car c’était un de ces moments où il ne pensait plus à rien. Plus à rien, plus au passé, ni au présent ou au futur.

Il ne leva même pas la tête quand il entendit la porte se fermée car il savait exactement de quoi il retournait. Il ne pouvait vraiment espérer rester avec pareille beauté bien longtemps, cette dernière devait avoir ses propres affaires à gérer et ne pouvait se permettre de traîner avec lui plus longtemps. Il n’était ni étonné, ni déçu, mais simplement satisfait d’avoir pu passer un bon moment et d’avoir permis à cette femme d’oublier la mort l’espace d’une nuit. Quelques instants plus tard il sortit donc de la douche, une serviette autour de la taille et une autre plaquée sur sa tête encore mouillée, il s’approcha du mot et le lut avec un sourire aux lèvres.

Elle ne le quittait pas comme une voleuse, sans un mot, sans une parole car elle était persuadée que, même si cette mer était vaste, ils finiraient forcément par se rencontrer de nouveau. Gardant son sourire amusé, le garçon répondit à haute voix, comme s’il espérait que la demoiselle entende :

« À bientôt, j’en suis sûr. »

Lui aussi était persuadé, sans trop savoir comment l’expliquer, qu’ils finiraient tous deux par se rencontrer bientôt. Elle avait son propre chemin et il avait le sien mais ces deux routes se recroiseraient de nouveau, ils se séparaient pour mieux se retrouver en somme. Il ne lui suffit que quelques minutes pour préparer ses affaires, il reprendrait bientôt la mer en laissant cette dernière le guider sur l’île suivante…mais avant il voulait tout de même rester sur cette île afin de l’explorer et découvrir ses merveilles cachées.

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Qui est-elle ? [PV: Element D Emishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Element D Emishi [FT]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Kaiten-sū-