Partagez | 
 

 Cot cot... FIGHT [ Quête : Les poulets : C'est pas net ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 889
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
488/500  (488/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Cot cot... FIGHT [ Quête : Les poulets : C'est pas net ! ]   Ven 2 Mai - 0:27


Chicken ?




Bien des évènements se sont passés. Entre des rencontres, des vols et des batailles ici et là, on peut dire que j'ai vécu quelques aventures. Loin derrière certains certes, cependant, suffisamment pour me dire que je suis lancé. Désormais, mes objectifs étaient clairs. Je comptais réunir des personnes pour former un groupe qui sera renommé. Les " Shadow Ghosts " verront le jour prochainement et pour cela, j'ai tout prévu. Dans un premier temps, je compte rejoindre des acolytes et notamment une avec laquelle je me suis engagé. Hikari, ma plus fidèle alliée jusqu'à maintenant. Je comptais bien l'avoir à l'oeil, tout en lui laissant énormément de liberté. Suite à cela, j'avais remarqué deux prodiges dans mes périples. Une fille à la chevelure verte et au caractère sanguin et une autre fille bien plus calme, mais tout aussi dangereuse. Autant pour l'une j'étais sûre qu'à force d'insister j'arriverais à la recruter, autant pour la belle demoiselle répondant au nom d'Akaiko... je ne savais guère. Qui sait, peut-être trouvera-t-elle mieux que moi niveau famille. Je me demandais bien qui, mais qui sait. Le destin est si farceur. Les gens qui vous doublent sont si nombreux. M'enfin, malgré tout, je ferais avec.

En ce doux jour, je me devais rejoindre Hikari qui m'avait promis un scoop à mon arrivée. Me demandant bien de quoi il s'agissait, je me demandais bien à quoi j'allais devoir m'attendre. Naviguant paisiblement sur ce bateau de pêche, je me lassais de devoir user d'un navire d'autrui. Marre d'être un tousiste. Je voulais plus d'autonomie, un navire à moi. Voilà une belle idée... Soupirant, je vins noter celle-ci dans ma tête. Voler un navire. Ainsi, j'aurais mon propre navire ou bateau pour naviguer. Moi et mon organisation. Rien que d'y penser, j'en souriais. Au loin, l'île de Trader se dessinait. J'imaginais déjà la miss comme toujours. Sa tenue qui dévoile en partie son corps, son regard malicieux et son sourire des plus enjôleur. Allait-elle comme toujours me faire le coup des yeux de chatons pour avoir droit à des faveurs ? Allez savoir. Quoi qu'il en soit, je comptais bien discuter sérieusement avec elle pour décider de quoi faire avec elle. Mais avant tout, je devais encaisser sa surprise. Car surprise avec elle, c'est aussi hasardeux que le loto. Je ne sais jamais si elle veux m'annoncer une bonne nouvelle, ou une mauvaise de chez mauvaise nouvelle. Cela me rappel de sales souvenirs.

Quittant mon esprit, je revenais à moi uniquement quand nous fûmes arrivés. Descendant sur le port, je remarquais un géant au loin qui semblait patienter. Celui-ci semblait armé avec une hache de fer plus qu'impressionnante. Niveau taille, elle égalise le mat d'un navire bien garnit. Autant dire qu'un coup de hache doit aisément couper le béton comme du simple beurre. Bbrrr, rien que d'y penser, j'espérais jamais me retrouver face à une telle créature, pour le moment. Quoi que pour les battre, il peut y avoir des stratégie assez simple. Le coup du crever les yeux et ligoter les jambes pour le faire tomber... Bref, je me devais trouver Hikari, à moins que ce soit elle qui me trouve. Et en effet, s'était elle qui me trouvait.
Comme toujours, celle-ci joue les aguicheuse et m'interpelle comme étant un " beau rouquin ". Bon sang, heureusement que Rei n'est pas là, elle la tuerait sinon. Soupirant, je répondais simplement en la surnommant " belle blonde ". Ce genre de surnom semblait presque l'exciter. Quelle drôle de relation entre nous. Bref, la laissant me souhaiter la bienvenue etcetc, je me laissais guider dans le lieu et nous terminions rapidement à un endroit devenant " étape " classique à toutes nos rencontres : Une taverne.  Discutant avec elle, je la mettais au courant de mes idées et mes ambitions. Celle-ci accrochait vivement à mes plans et me confirmait donc son souhait de me suivre. Ainsi donc, j'avais gagné mon premier membre. Le sourire aux lèvres donc, je lui demandais sa fameuse surprise et celle-ci me répondit d'une traite.

" En réalité, j'ai deux bonnes nouvelles... La première c'est que j'ai trouvé un truc intéressant ici... Et la deuxième, j'ai trouvé un deuxième truc ultra intéressant ici."
" ... Mais encore ? Soit plus explicite."
" Du calme chéris. La première chose est un business intriguant, mais qui rapporte gros. Quant à la deuxième... il semble qu'une personne que tu cherches se trouve sur cette île."

Ouvrant grand les yeux, je croyais comprendre malgré moi. Se pourrait-il que.. En effet, elle me confirmait par la suite que ma proie était là. Sur l'île, jouissant de quelque chose de très spécial. Visiblement, elle s'intéresse à ce qui pourrait m'intéresser, à savoir : un trafic de poulet de combat. Oui, des poulets de combats. Sur le coup, je me contentais de l'envoyer boulet en lui ordonnant de ne pas me prendre pour un idiot, cependant, avec un discours construit et argumenté, elle me faisait voir le profit qu'on peut tirer d'une telle affaire. Autant dire, l'affaire me charmait au lieu de me repousser comme avant. La miss informatrice avait réussit à intercepter des informations disant que bientôt, une sorte de convois passera par ici et fera escale pour déposer une belle cargaison de poulets. L'idée qui en découle ? Voler cette cargaison bien sûr, avant qu'elle ne tombe entre les mains d'un commanditaire . Pour mieux la revendre ensuite. J'aimais cela et donc, nous décidâmes de nous lancer dans cette mission. Visiblement, la miss pomme qui trempait dans ces affaires n'était pas à son premier vol de poulets d'après les informations de ma blonde. Je m'imaginais bien la miss fofolle se faire des chicken wings de combat tient. Que pourrait-elle faire d'autre avec des poulets de toutes façons. Bref, nous nous devions réfléchir, car dans l'histoire, il y a un hic. Un gros hic même. En effet, la cargaison est dite " sécurisée ". Et pas par n'importe qui. En effet, c'est " Big Bob " qui s'occupe de sécuriser le quai à l'aube ce jour-là. Ce géant que j'ai aperçu. Aussitôt cela en tête, je me disais que cela ne serait pas si facile en fin de compte...

Des heures défilaient et dans un premier temps, je me contentais de faire une balade nocturne sur les quais. Allant voir le terrain pour mieux réfléchir à un plan. Après tout, je ne suis pas dieu et malgré les talents d'informatrice de la miss, je n'ai pas de plan sur-mesure des quais. De ce fait, je me devais d'aller voir moi-même ce lieu pour mieux dessiner dans ma tête les plans et m'en imaginer. Marchant en silence donc, dans la douce nuit qui s'annonçait, je regardais chaque recoins. J'étais tranquille, puisqu'il n'y avait personne, cependant, je ressentais soudainement cette impression de déjà vu. Une impression d'être épié. Grognant, je vins à me concentrer et marcher plus doucement. Allant dans un coin plutôt sombre, je me stoppais et pour admirer les lieux en toute discrétion, je faisais mine de m'allumer une clope. Allumant donc le bâton de mort, je faisais tomber mon briquet et c'est là que je cru apercevoir une ombre dans un coin. Mimant le fait de n'avoir rien vu, je repris ma marche et pris délicatement une lame de couteau. Lame que je pouvais placer manuellement dans mon dispositif de lame secrète, mais il y en avait déjà une d'installer et en parfait état. De ce fait, j'allais me servir de celle-ci comme d'un objet de projection. Marchant comme quelqu'un qui n'a rien vu, ce n'est que quand j'entendis un souffle que je me retournais pour alors lancer la lame vers l'ombre qui s'était approchée. Se stoppant net, je pu admirer la silhouette de cette personne.

" Et bien... Cela faisait un petit moment mon cher. Quel déplaisir de te revoir. Depuis cette fois avec l'autre tas de cendres. Il est pas avec toi cette fois ?"
" Keld ? ... Non... Il doit être sur un navire qui vogue au loin. Bref... Que fais tu ici ? Faim de poulet ?"
" Qui sait..."

Brisant le gèle entre nous, elle fonce sur moi. Je place mon avant bras droit entre moi et sa main, et c'est là que je peux voir son attirail. Une sorte d'alliage métallique qui recouvre sa main et au bout de chaque doigts, des lames aiguisées. Pas mal pour un combat au corps à corps. Celle-ci sert mon bras, mais ne se doute pas qu'un gant se trouve sous mes habits. Souriant en coin, je la fixe elle et ses yeux dorés. Son regard dans le mien, elle approche le visage sifflant presque comme un serpent.

" Cela t'intéresse aussi ?"
" Qui sait..."

Son regard s'assombrit. Elle ne semble pas aimer mes jeux. Me taisant donc, je la fixe avec sérieux et attrape son autre main. Bloqué, il ne nous reste que nos jambes, mais là encore, j'ai mis une des miennes entre les siennes pour éviter un coup trop bien placé.

" Reste en dehors de mon chemin..."
" Qui a dit que je voulais me mettre en travers ? Depuis le début ?"
" ... Encore avec cette histoire de famille ? "
" Mon offre tient toujours tu sais."
" Ttch... Raconte pas des conneries..."
" Quoi ? Tu crois que je te juge ? Que j'ai peur de toi ? Que je te veux juste pour te manipuler ? Faux... Je te veux pour que tu intègres ma famille. Que tu puisses être libre justement. Comme tu le souhaites vraiment. Ou comme tu dois le souhaiter intérieurement... je me trompe ? "
" Tais-toi..."

D'un coup sec, ne voulant pas me montrer offensif, je viens donc simplement repousser la miss et mettre un espace entre nous. Restant sérieux dans mon regard, je la laisse donc méditer là-dessus.

" Demain... à l'aube."

Suite à ces dires, je me retourne lentement. Comme quelqu'un qui lui fait confiance, je me retourne lui laissant ainsi une opportunité de m'attaquer. Mais elle ne le fait pas. Restant silencieuse, elle se plante là avant de disparaitre dans son coin. Moi, je retourne doucement à mes affaires inspectant le lieu pour mieux me préparer pour le vol à l'arracher de demain. Cela sera vraiment périlleux, mais bon.

Le plan avait été bien réfléchis. J'avais peu dormi durant la nuit, tandis qu'une certaine blonde avait dormit comme une grosse. J'avais dessiné un plan des lieu très sommaires et m'étais imaginé tout plein de possibilités pour combattre un géant. Ma première idée était de faire une diversion. Suite à cela, lui nouer les jambes pour le faire tomber serait une belle idée. Et dans le pire des cas, aussi cruel cela soit-il, lui crever les yeux. Cependant, même avec ces possibilités en tête, je ne pouvais pas me reposer sur ces idées, car on n'est jamais à l'abri d'une erreur, d'un imprévu.  Je me devais imaginer les possibles imprévus. L'arrivée de la marine ? Des concurrents ? Hm... Plus je réfléchissais, plus un dernier détail me faisait du mal. Voler la marchandise ok, mais pour la mettre où ? La transférer où ? Zut... Je n'y ais pas pensé à cela. Me tapant la tête, je m'empresse alors de réveiller la marmotte blonde sur mon lit pour alors lui demander ce qu'elle sait sur le port. Celle-ci encore dans des vapeurs matinales ou nocturnes se met à penser. Silencieuse, elle semble chercher dans son crâne jusqu'à alors me dire amusée.

" Un navire abandonné... Destiné à être détruit. On pourrait le voler ou s'en servir comme planque non ? Il est pas loin du lieu de livraison. "

Cela me semblait raisonnable. Mettant en place une organisation dans le temps, je répétais le plan à la miss pour qu'elle assimile. Suite à cela, je m'endormis tranquillement.

Le lendemain arrivait vite. Chargé à bloc, je me devais d'être performant et idem pour la miss. Soupirant, nous prîmes ce qu'il nous fallait et nous nous dirigions vers le lieu choisis. Proche du lieu de livraison, il n'y avait personne outre le fameux géant. Celui-ci semblant jouer à compter les oiseaux, il nous laissait le temps d'installer nos pièges. Câble de métal pour lui faire un croche-patte ou enrouler ses pieds, un conteneur en équilibre pour éventuellement lui écraser en partie le pied, et d'autres idées, nous passions une bonne heure à jouer à " monsieur et madame bricolage " pour mettre en place le lieu. Jusqu'à ce qu'un bruit de navire se fasse entendre. Le navire en question entrait au port. Pile à l'heure. Laissant donc la blonde aller à son post, je retournais vers le port.
Une fois bien " garé ", le bateau déchargeait sa marchandise tandis que le géant rangeait le tout. Sourire aux lèvres, je vins à attendre que le maximum de la cargaison soit déchargé. Visiblement, le commanditaire de cela arrivera plus tard et c'est une chance. Je me devais d'agir. Aussitôt déchargé, le navire quittait le port pour de nouvelles aventures sans doute. Ce qui me laissais en tête à tête avec le géant qui se remettait à compter des mouettes. S'était le moment d'agir.

Sortant de ma cachette, je me dirigeais vers de marchandises. Celle-ci cocotait comme pas possible. Limite, je passais presque inaperçu grâce au vacarme qu'elle produisait. En effet, les poulets ne sont pas généralement silencieux, bien au contraire. Ils étaient bruyants comme pas possible. C'est donc en évidence que je vins à siffler le géant. Une fois qu'il m'entendait, celui-ci détournait son attention vers moi. Lui faisant des grands signes, il ne semblait pas bien comprendre. Las de ne pas le voir réagir, je vins alors à sortir une arme et la lui lancer. Bien entendu, le lancer d'arme n'avait aucun effet sur lui. Le corp-à-corps était la seule chose qui doit marcher contre lui si on veut l'attaquer avec une arme. Continuant donc à essayer de le faire réagir, quand celui-ci se décidait enfin à bouger. Se levant énervé, il saisit sa hache et commençait déjà à vouloir m'intimider. Souriant de manière narquoise, je commençais à reculer sans cesser de lui lancer des choses histoire de me représenter comme étant une menace. Il mordait à l'hameçon et se mis à donner un coup de hache dans le sol. Un coup vertical que j'esquivais avec aisance. Comme imaginé, la hache n'avait aucun mal à trancher le béton et celle-ci laissait une belle marque dans le sol. Un coup côté tranchant et j'étais fini. Me méfiant donc, je commençais à le faire courir ailleurs.
Le but ? Faire diversion. En effet, je l'éloignais tandis que Hikari allait transférer la marchandise avec quelques brigands bas de gamme qu'elle avait charmé pour les enrôler. Je me devais de tenir une bonne vingtaine de minutes. Mais plus facile à dire qu'à faire. En effet, le géant est comme il est : géant. De ce fait, ses pas valent dix des miens. J'usais donc de mon terrain pour qu'il soit obligé de faire des détours. J'approchais du piège un.  

De son côté, Hikari commençait à charger les caisses de poulets. Ceux-ci étaient agressifs. Pour preuve, un brigand se fait blesser à la main car il a passé une main derrière les barreaux d'une des caisses. Waow... Quelle agressivité. Ces poulets là étaient de qualité pour sûr. Tous ensembles, ils chargeaient doucement plusieurs charrettes pour les emmener au bateau abandonné. Celui-ci avait avait été vérifié et heureusement, malgré son état, il pouvait naviguer quelque peu. Des réparation s'imposeraient, mais bon... Ils s'activaient le plus rapidement possible.

Approchant d'un premier piège, je regardais le géant. Il était là. Il suivait et ne perdait pas haleine comparé à moi. Me plaçant où il fallait, une fois à portée, j’activais le premier piège qui consistait à faire tomber une grosse charge sur un de ses pieds. Il se la prit de plein fouet et se mis à hurler de douleur. Cependant, j'avais fait un mauvais calcul. La douleur n'était pas suffisante pour le stopper net. Au contraire, il était... encore plus motivé pour me combattre. Un coup de hache me frôlait et faillit me scalper. Au final, il ne scalpait pas la tête, mais le toit d'un bâtiment. Waow. Je me devais de reprendre la marche. Me dirigeant vers l'endroit numéros deux, j'espérais que cela allait marcher. Il gueulait, grognait, jurait, il était bien énervé le bougre.
Une fois arrivé sur le second lieu, j’activais le plan qui consistait à tendre un câble métallique pour le faire tomber. Malheureusement, il esquivait la chose car je l'avais activé trop tôt. Merde... Il me lançait un coup de hache que j'esquivais, cependant, sa seconde main qui venait me capturer, je n'en avais pas eu l'occasion d'esquiver. Pris dans cette main qui me compressait, j'étais pris au piège. Merde...

" Qu'est-ce que tu voulais hein ? ... Et maintenant, une dernière prière ? "
" Amen..."
" Tch... Lamentable..."

Cette voix. Détournant le regard, je vis une chevelure verte sauter d'un conteneur. Armé de bien des armes, celle-ci sautait sur une de ses jambes et elle ne lésinait pas sur les moyens. Non... Armé d'une belle machette, elle donnait de nombreux coups dans une partie où un tendon devait se trouvait. Telle une lionne, elle tailladait la partie qu'elle prenait en chasse. Le géant n'ayant pas le temps de réagir, il succombait à cette douleur qui devait l'envahir. Me relâchant, je tombais de quelques mètres. Me rattrapant de peu, je reculais pour alors voir ce que la miss pomme faisait. Une vraie diablesse. Après la machette, elle usait de son attirail de couteaux. Le géant gémissait et agitait la jambe, mais la verte jouait les chenilles bien accrochée. Elle ne lâchait rien.  Jusqu'à ce qu'il la fasse toucher un coin. Lâchant prise, elle s'étalait au sol quelque peu sonné. Agissant avec rapidité donc, je plantais une arme pointue dans une de ses jambes et usais de mon poids pour retomber et trancher en partie sa jambe. Interpellé par la douleur, il ne donnait pas de coup à la miss, mais se re-focalisait sur moi.

" Je vais vous écraser et ensuite je... ZUT... La cargaison !!! "

Aussitôt qu'il s'en était rappelé, il semblait faire demi-tour. Shit. Fonçant vers la miss pomme, je l'aidais à se redresser et lui disais de me suivre. Me suivant donc, nous partions en chasse de ce géant qui semblait avoir compris notre plan. Sortant mon den-den mushi, je prévenais la miss de se dépêcher. Celle-ci me signalait que la marchandise n'était pas totalement chargé. Et têtue comme j'étais, sur ce coup, ce serait tout ou rien. Sautant sur le géant, j'entamais avec la miss une montée vers son crâne. Périlleux, mais fort utile. Une fois sur son crâne, je m'agrippais à ses cheveux. Il bougeait comme un diable. L'idée maintenant ? Lui crever les yeux. Cela serait barbare, mais c'est ainsi... Alors que la miss pomme semblait plus à l'aise, moi, je risquait de tomber suite à un mouvement de tête maladroit. Seule une mèche de cheveux me retenait d'une chute dangereuse. Pendouillant au niveau de son front, je vins à viser et calculer mon coup.  La miss pomme elle se lançait déjà et attaquait son oeil. Pour ma part, je vins alors à lâcher sa mèche et me laisser tomber. Armé d'une lame aiguisée, je la lançais en direction de son oeil une fois à portée, puis je pris appui sur la première chose de lui la plus proche. Dans le cas actuel, son nez. Je pris appui et sautais vers un tas de conteneurs non loin de nous. Le géant stoppait sa course en poussant un hurlement qui devait alerter la majeure partie de l'île. Il hurlait de douleur et plaçait ses mains sur ses yeux. Moi et la miss, nous le regardions souffrir. Du sang coulait sur son visage et entre ses doigts. Cela n'était pas beau à voir.
Gardant Hikari en contact, je lui demandais des nouvelles et celle-ci me confirmait que le chargement allait bientôt être terminé. Ouf. Admirant le géant se secouer dans tout les sens, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse quoi que ce soit d'offensif, mais malheureusement pour nous, il ne disait pas qu'il abandonnait. Au contraire. Alors qu'il ne voyait plus rien, il saisit sa hache et commençait à l'agiter dans tout les sens. Waow... cela devenait dangereux. Me reculant avec la miss, nous nous dirigions vers la cargaison, mais à notre grande surprise, le géant nous suivait maladroitement. Merde, le vacarme des piafs devait l'aider à trouver le chemin. Nous nous devions de faire de nouveau diversion. Mais comment ? L'agitation de sa hache rendait toutes approches dangereuses. Je réfléchissais jusqu'à ce que...

" Laisse..."

La demoiselle n'ayant pas froid aux yeux, elle usait d'aucune technique. Elle fonçait en se fichant des conséquences. Évitant les coups de justesse, encaissant quelques coups du côté non tranchant de sa hache, elle se frayait un chemin jusqu'à lui. Grimpant de plus belle, elle recommençait sa véritable boucherie. Pour ma part, j'allais tenter un truc. Allant dans un coin où des conteneurs vides se trouvaient, je me plaçais dans l'un d'eux pour alors hurler. Avec la forme du conteneur, cela agissait comme un amplificateur de voix. Ma voix raisonnant, j'espérais le perturber. Et comme prévu, il se dirigeait vers le conteneur. Faisant du bruit un peu partout pour le déstabiliser, je m'éloignais et laissais la belle le blesser ici et là. Après un certain temps, voilà que la miss se fait repousser et projeté. Tombant dans un coin où il y avait peu d'amorti, je la voyais blessé. Celle-ci grognant comme pas possible, elle essayait de se bouger, mais en vain. Merde. J'allais donc l'aider en oubliant les risques. Le géant trainait non loin de nous et continuait d'agiter sa hache comme pour s'en servir tel un hachoir.
Prenant la miss sur mes épaules, je la tractais ailleurs et là, le géant se ramenait vers nous. Manquant de peu de me faire écraser, je tentais de m'échapper de là, mais celui-ci agitait sa hache comme pas possible. Un coup m'envoyait balader avec la miss et me sonnait légèrement. L'être surdimensionné approchait et je voyais la hache se soulever. Mince, mince miiiiince. Alors que je croyais mon heure arriver, voilà qu'une chose imprévue se passait. Visiblement, une roquette vint heurter de plein fouet les côtés du géant ce qui le déstabiliser et le fit tomber. Détournant la tête vers le ou la responsable de cela, je vis Hikari armé d'une arme assez imposant. Celle-ci hurlait de se dépêcher. Sans attendre, je pris la demoiselle et la traînait. Titubant un peu, ce chemin-là était difficile. Saignant suite à un choc à la tête, je m'installas dans une charrette et sentais ma tête bourdonner. Les bruits que faisaient ces piafs n'étaient pas pour me plaire. J'avais l'impression que ma tête allait exploser.

Nous allions jusqu'à cette espèce de navire, ce bateau qui était en état moyen. Grimpant tant bien que mal dedans, je vins à déposer la miss aux cheveux verts, puis j'aidais à vite embarquer la cargaison. Une fois chargée, les brigands se dépêchaient de hisser les voiles. Certaines en piteux état, d'autre en état intact. Heureusement, il y en avait assez pour naviguer. Hikari pris la barre tandis que moi, j'allais voir la miss aux cheveux verts.
Nous éloignant doucement du quai, nous nous dirigions aux alentours de l'île pour nous faire oublier un peu. Soignant de manière sommaire la demoiselle, j'attendais qu'elle reprenne ses esprits. Durant ce temps, Hikari s'amusait à faire voguer le navire et à compter les cages de poulets. Il y avait de quoi faire des chicken wings.

" Hmmm... Où... Suis-je ? "
" Sur notre navire.."

Regardant le lieu, la demoiselle était encore un peu sonnée. Souriant, je la laissais reprendre ses esprits pour se préparer à la suite. Pour ma part, je retournais auprès d'Hikari. Bien rétabli, je vins à regarder le navire. Grand sans être immense, une fois bien retravaillé, il pourrait être plus qu'utile. Regardant la blonde à côté de moi, je vins à l'interroger.

" Une idée de nom ?"
" Un grince comme pas possible tant il semble bof à certains endroit..."
" Screamer ? "
" Pourquoi pas."

Sourire aux lèvres, j'admirais notre prise et étais content de moi sur ce coup. Je me mis à discuter avec Hikari, celle-ci me racontant que l'arme qu'elle a utilisé tout à l'heure avait été prêté par un des brigands. D'ailleurs, elle n'était même pas sûre qu'elle marche au départ tant elle était vieille. J'en rigolais simplement avant de me re-concentrer sur l'horizon. Ce trafic de poulet allait se montrer fructueux. Désormais, il ne nous restait plus qu'à vendre tout ça à un bon prix et c'est ce que nous faisions. Nous vendions le soir-même la marchandise à un prix assez intéressant.

La mission était un véritable succès et la bonne nouvelle supplémentaire était le fait que désormais, une nouvelle demoiselle me suivait. En attendant d'avoir une réponse à ma question.




Revenir en haut Aller en bas
 

Cot cot... FIGHT [ Quête : Les poulets : C'est pas net ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight
» isveig Ϫ and the only solution was to stand and fight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-