Partagez | 
 

 [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Dim 6 Avr - 11:43

Besace ?

La journée s’annonçait plutôt chaude. Les premiers rayons du soleil avaient percés à travers les rideaux de l’auberge dans laquelle je m’étais réveillé et s’étaient promenés dans ma chambre avant de rencontrer mon visage. La chaleur sur ma peau me réveilla progressivement, agréablement. C’était si chaud et si doux… Mais tout à coup, quand j’ouvris mes paupières et entendis un bruit à côté de moi, tous mes muscles se bandèrent et je reculai d’un seul bond, vrillant les draps qui servirent à couvrir mon corps nu. Un petit sourire naquit mon visage. Ce n’était que Miu, mon compagnon de voyage, une petite créature verte et blanche aux oreilles de lapin. Il dormait paisiblement mais ses grondements résonnaient dans toute la chambre.

D’habitude, il dormait sur le fauteuil, la table de chevet ou le bord du lit. Mais il n’était pas rare ces derniers temps qu’il se faufile sous les draps pour attraper la chaleur que ceux-ci contenaient. Peut-être avait-il froid, ou alors cela annonçait un grand froid. Je soupirai et me dirigeai vers la salle de bain commune, un simple caleçon pour cacher les parties les plus intimes de mon corps. Un homme était déjà là, en train de se brosser les dents, nu comme un vers. Enfin, c’était une expression, il portait juste une ceinture à laquelle était attachée une besace étanche à l’eau, sûrement une création de professionnel.

Pourquoi garder un ‘habit’ comme ça à moins qu’on ne veuille y garder quelque chose de précieux ? Quand j’entrai totalement, il ne me prêta pas même un regard, mais je pouvais clairement remarquer qu’il m’observait dans le miroir avec un regard à la fois discret et suspicieux. J’allai à la douche, fermant celle-ci, me lavant et m’essuyant avant de sortir pour voir qu’il avait disparu. A quel genre de personne avais-je eu à faire ? Mon sourcil s’arqua à force de m’interroger, puis je vis entrer un groupe de personnes, des jeunes, riant et jouant les uns avec les autres. Je sortis après avoir fini ma toilette matinale et rejoins ma chambre où Miu dormait encore.

« - Il est temps de sortir, dis-je d’une voix claire qui réveilla la malheureuse créature, celle-ci me le faisant comprendre en tapotant ma tête après avoir grimpé sur mon épaule. »

En sortant dans les rues ombragées à cause de la position du soleil, je remarquai que plusieurs personnes avaient commencé à s’affoler. Des portefeuilles disparus ? De l’argent volé ? Et avec pour seul indice une ‘besace’ ? Je me mis une main sur la tête, cachant mes yeux en commençant à avancer dans le village. Une centaine de personne ici devait se promener avec une besace, ce qui rendait les recherches assez compliquées. De toutes les manières, ce n’était pas mon problème ! Même si j’avais une idée de qui était le suspect, je ne connaissais ni sa position, ni son taux de… Dangerosité. En regardant de plus près les habitants, je pouvais lire une expression angoissée sur leurs visages, la même qu’on a lorsqu’on pense que quelque chose qui nous est précieux est en danger, lorsque tout le monde devient suspect…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Dim 6 Avr - 12:50


Mes berry's !

Une nouvelle journée dans ce bel East Blue , avec ces îles splendides et ces citoyens plus que gentil. Cela fait maintenant plusieurs jours que je navigue vers North blue , seul sur mon petit voilier, qui n'est d'ailleurs pas vraiment le mien , bref , une île est en vue. Je pose à peine le pied sur le port que les villageois courent dans tous les sens, que ces passes-t-il ici ?

Mes berry's où sont ils ?

Des Vols ? Quelle ville bizarre , en même temps c'est normal qu'il y est des voleurs ici , on dirait qu'il n'y a aucun marine, d'ailleurs , si je n'avais pas pour objectif d'aller à North blue , je me serais mis aussi quelques beurs en poche. En parlant de Berry's il faudrait que j'ai fait un petit tour du côté des boutiques , on ne sait jamais je pourrais trouver quelques belles pièces pour l'arme de mes rêves.

Hé, toi ?! C'est toi qui as volé nos Berry s ?

Moi pas du tout, mais par contre ne m'énerve pas, je ne suis pas d'humeur

Ouais, c'est cela !

Pas de problème, il est seul, je ne vais juste pas me défendre ici en pleine rue, sinon on va croire que c'est moi qui ai volé tous les Berry s. Je me dirige alors, vers une petite ruelle attendant l'homme qui me suivait depuis quelques minutes maintenant. Citoyen: rends-moi mes Berry s !

Bon-là, tu commences vraiment à m'énerver !

J'active mon gant, je le pris au cou et lui administrai une grosse décharge électrique. Après quelques secondes, il avait l'air d'être tombé dans les pommes, tant mieux il arrêtera de m'énerver. Bon recommençons notre shopping. Pff il y a trop de gens ici cela m'énerve, qu'est-ce qu'ils font ici alors qu'ils n'ont même pas un rond s'eux là. Alors que je me tournais vers un petit bazar, je trouve l'une des pièces principales de mon prochain plan. Cool enfin, je vais pouvoir commencer mon arme de destruction massive.

*Kuroda tapote tout son corps*

Mais est ma réserve de Berry s ? J'avais planqué au moins 5 000 Berry s là-dedans. Berry's volé mes précieux beurs qui ? Alors cherche un homme bizarre qui aurait pu me voler 5 000 Berry's. Bon, cela va être compliqué pour moi tout le monde est bizarre. Alors bon, là-bas, un homme avec une bestiole sur son épaule, là-bas un riche, là-bas un carton qui bouge... Allé, Kuroda réfléchis, ce n'est pas compliqué, il doit se promener simplement et calmement, ah, mais je sais qui cela pourrait être.

Hé, toi là-bas avec le machin sur l'épaule, attends-moi, je dois te poser une question ou deux.

Si c'est lui qui a pris mes beurs il va goûter à mon poing électrique et à mon sabre, Non mais quel enfoiré, il ose prendre mes beurs à moi , il ne sait pas qui je suis celui-là

Je suis Kuroda Masahiro dit le panda !

Oups j'ai parlé trop fort, il n'a pas l'air méchant, c'est tout le contraire, il a même l'air plus tôt sympa, c'est décidé si ce n'est le méchant hé ben il m'aidera à retrouver mes beaux beurs perdus.





=========================================



.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Dim 6 Avr - 14:22

Le vol... C'est mal.

Je continuai de me promener dans les rues de la ville, observant les passants affolés... Franchement, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander si une quelconque instance de justice allait intervenir ou s'il allait falloir que je m'y colle. En y réfléchissant, même si j'essayais de faire quelque chose ce ne serait que provisoire étant donné que je ne voulais tuer personne. Mon cœur battait la chamade tandis que je repensais à mon début de matinée, l'impression de m'approcher du but à chaque instant emplissait mes réflexions... Puis une voix me sortit de cette 'méditation'. C'était un homme étrange, entièrement couvert d'une sorte de combinaison. On aurait dit le type d'accoutrement que les scientifiques utilisaient pour s'aventurer dans les zones contaminées par des virus, mais dans un coloris plutôt sombre.

Au moment où je m'apprêtai à lui répondre, il se présenta en poussant sa voix un peu trop forte, si bien que la moitié du village aurait pu être au courant de son identité. Une attitude typique d'une personnage qui voulait se faire connaître... Ou d'une personne sans cervelle qui se fichait de voyager incognito. Pour ma part, je préférais garder mon identité secrète le temps de se retrouver dans un endroit un peu moins... bondé de monde. En regardant un peu les alentours, je retrouvai le garçon que j'avais vu aux douches plus tôt. Cette fois-ci, il était habillé au moins. Il me regarda alors, semblant me jauger, puis disparut dans la foule.

- Suis-moi, Monsieur Panda, lançai-je d'une voix sobre en lui faisant un signe de la main.

Il fallait le retrouver au plus vite, avant qu'il ne vole plus de monde. Et comment allait-on rendre l'argent à toutes ces personnes ? Je soupirai, continuant de marcher à travers la foule. Une petite fille passa alors à côté de moi, me bouscula et tenta de s'enfuir rapidement avec une petite bourse de berrys dans ses mains. Je la retins par le col, l'attirant à l'extérieur de la foule et essayant d'indiquer ma position à l'homme en combinaison. J'espérais qu'il puisse me rejoindre, mais il n'y avait rien de moins sûr.

- Qui t'as dit de faire ça ? Demandai-je sans aucune agressivité à la gamine.

- L'homme... L'homme à la besace, dit-elle en fermant les yeux, tremblante. Il est grand, et a des cheveux noirs... Son tee-shirt semble être trop petit pour lui... Je vous jure que je ne sais rien d'autre !

Elle me remit la bourse dans les mains et commença à courir dans la direction opposée en pleurant à chaudes larmes. Je me tournai alors vers le panda et essayai de le retrouver du regard. Je lui lançai alors d'une voix calme :

- Je m'appelle Erwin, au passage, je pense savoir qui a fait ça.

Je lui tendis la main avant de la retirer, m'excusant d'un signe de la tête, ayant remarqué les gants qu'il portait. C'était très certainement dangereux. Cet homme-panda, même si je n'avais pas la confirmation de ce qu'il l'était, semblait avoir quelques atouts dans sa manche, et je n'avais aucune envie de savoir de quoi il était capable.

- La description de la jeune fille... Grand, cheveux noirs, tee-shirt trop petit... Cela restreint les recherches. Une idée de comment procéder ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Dim 6 Avr - 17:51


Mise au point

Je suis arrivé à une distance d'à peu près 10 mètres, quand je me mis à l'examiner, il avait l'air jeune et plutôt musclée, ses yeux marron mettaient en valeur sa coupe plus tôt longue rousse, ses habits étaient assez naturels, mais ce qui trouble le plus c'est la petite bestiole qu'il porte sur son épaule, c'est quoi au juste, un chat, une souris, un chien ?

Suis-moi, Monsieur Panda

Il me fit signe pour accompagner ses paroles, il ne pouvait être méchant, pas un gamin comme lui, bon, je vais le suivre et on va voir ce qu'il me dit, mais on ne sait jamais, j'allume mon gant au cas où. En plus il fallait que je me dépêche de retrouver mes berry's pour me barrer de cette île de pic pocket, et de personne complètement énerve. Il va bien vite ce mec, bon, je vais me dépêcher sinon je vais le perdre de vue. Je suis arrivé dans la ruelle quand je vis qu'il parlait à une petite fille, celle-ci pleurait, alors que je m'approche, elle s'en alla dans l'autre sens, je fais si peur que ça ?

Je m'appelle Erwin, au passage, je pense savoir qui a fait ça.

Hmm intéressant, je vais faire aussi semblant d'avoir des doutes, sur une personne comme ça, je n'aurais pas l'air d'un débile profond. Il me tendit la main, et la retire vite fais, a mon avis, il a compris que j'ai un truc ou deux dans ma manche, donc il est jeune et perspicace, très intéressant, la plus part des gens m'aurais tendu la main, et bien sur je les aurai électrocuter sans me soucier des dommages collatéraux. Je vois bien qu'il fixe tout mon attirail, mais je fais autan, il porte de jolies armes lui aussi, a regarder de plus près, a mon avis, il sait très bien se défendre aussi

La description de la jeune fille... Grand, cheveux noirs, tee-shirt trop petit... Cela restreint les recherches. Une idée de comment procéder ?

Oui, c'est aussi ce que l'on m'avait rapporté.

Bon maintenant il faut que je trouve des solutions , pas trop bourrin , pas trop réfléchi non plus et en même temps qui pourrait me rapporter gros , en même temps il ne sait pas combien de berry's j'ai perdu, mais la vraie question est pourquoi lui cherche le malfrat lui a-t-il volé de l'argent aussi, ou bien c'est un marine camouflé en civil ?

J'ai plusieurs propositions à te faire les voici

1) Attraper tous ceux qui ont une besace,un tee-shirt trop petit et des cheveux noirs , mais bons ça faits beaucoup de gens a attrapé.

2) Prendre une besace et la remplir de pierre, bout de bois, ... Pour faire semblant qu'elle est remplie, comme ça attirera le malfrat et on pourra l'attraper.

3) On attrape un petit comme tu as fais tantôt et on lui demande qu'il nous mène au mec et là bas, on lui met une bonne dérouillée à ce pauvre type


Mais dit, moi, as, tu une raison de le chercher ce mec ?
.



=============================================



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Lun 7 Avr - 14:55

Le vol... C'est pas bien.

Cet homme semblait plutôt à l'aise sur le sujet que l'on évoquait, il échafaudait plusieurs plans intéressants en l'espace d'un instant et le second qu'il me proposa me semblait être, pour l'instant, le meilleur en date. Attirer l'imbécile qui s'en prenait aux bourses permettrait de ne pas impliquer les gosses et ainsi d'éviter de fortes brimades de la part de leurs parents, lesquels ne les considéreraient comme leurs enfants qu'au moment où il faudrait gueuler. Ils se justifieraient alors en disant que les marmots devraient vivre leurs propres expériences. Je n'avais pas vraiment eu de parents présents, alors je ne pouvais pas dire à quel point c'était dur pour eux d'être dans cette relation conflictuelle avec une gamin pré-pubère, mais une chose était sûre : lâcher la bride n'était le meilleur moyen d'élever son enfant.

Je me tournai vers le panda en souriant, mes mains allant tapoter la bourse presque vide dans laquelle résonnaient les maigres économies qu'il me restait. C'était peut-être pour cette raison que j'avais échappé à la cleptomanie de l'homme. Ou alors voulait-il autre chose de moi ? Quoiqu'il en soit, je ne pouvais pas rester sans rien faire à partir de maintenant. Il fallait que je mette ce plan à exécution. En essayant d'éluder sa dernière question, ce qui pouvait me faire paraître suspect à ses yeux, je m'éloignai dans une rue peu usitée. Dans celle-ci, de nombreux petits bouts de bois pourris, quelques pierres humides et surtout des déchets en état avancé de décomposition gisaient sur le sol comme des cadavres en putréfaction.

« - Quand faut y aller..., dis-je en retenant ma respiration, absorbant au passage une bonne dose d'air pollué. »

Mes mains rencontrèrent à plusieurs reprises des matières visqueuses que je ne voulais pas reconnaître. C'était écœurant... Après avoir rempli ma bourse de babioles en tout genre, je sortis de la ruelle pour retrouver Kuroda et lui lancer un sourire amical, charmeur, puis commençai à vagabonder. Il fallait que j'affine mon rôle. J'étais un jeune homme avec une bourse bien remplie, qui se baladait simplement en ville avec son animal de compagnie pour faire quelques emplettes.

Simplement... Au début, je fis quelques mimiques, surveillant trop ma bourse, mais j'essayai progressivement de me contrôler. C'est dur. En réalité, on bouscule tellement de monde dans la rue que ça devient parfois difficile de dissocier les atteintes physiques des plus petites erreurs. Bon, quand un gars touche les fesses d'une jeune femme, c'est rarement pour attirer son attention et lui demander l'heure. Mais quand ce n'est pas ce cas de figure assez spécifique, on peut imaginer que les personnes ne le font pas exprès... Et elles ne font souvent pas exprès. Au bout de dix minutes, je retournai vers Kuroda, trop énervé pour dire quoique ce soit, et m'assis par terre contre le mur. J'avais failli avoir plusieurs attaques cardiaques d’affilée, alors trop c'est trop !

« - Je n'ai même pas de raison pour le chercher, avouai-je à mi-mot en regardant la foule devant moi. Mais ces gens me font un peu de la peine... Alors je veux essayer, avouai-je en soupirant. »

Miu me tapota l'épaule et je lui souris avant d'inspirer un coup. Il allait falloir y retourner quand tout à coup, un cri strident retentit dans la rue. Des passants commencèrent alors à s'affoler. Que se passait-il ?


Dernière édition par Erwin Dog le Ven 11 Avr - 11:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Jeu 10 Avr - 9:26


L'homme

Il a l'air intéressé par ma deuxième proposition, il ne voulait surement pas impliquer des enfants dans toute cette histoire, en même temps, je peux le comprendre, ils seraient traumatisés à vie si le mec a la besace leur faisais du mal. Il tapote sa besace tout en me souriant, puis tourne les talons, sans répondre à ma question, qu'avait, il a caché, je le regardais de loin, le pauvre rentra dans une ruelle qui avait des apparences de poubelle géante. Après hésitation, il prend enfin quelques "déchets" pour remplir sa maigre besace où il ne devait y avoir que quelques Berry's. Il renvie vers moi en souriant, comme si rien ne venais de se passer, mais enfin le plan pouvait commencer, il entra dans la rue.

Pendant ce temps je pouvais échafauder un autre plan B si celui-ci ne fonctionnait pas, peut être attendre que quelques d'autre se face voler ou pire tuer, pour coincer se voleur d'économie. À y regarder de plus près, il ne se fera jamais voler sa bourse, il y fait trop attention, moi si j'étais le voleur, je n'irais pas vers lui, pas du tout. Je vois bien qu'il perd le contrôle, s'il y reste plus longtemps, il va commencer à s'énerver. Le voyant s'énerver, je veux lui faire signe, mais il était déjà en route pour venir me voir.

Je n'ai même pas de raison pour le chercher, avouai-je à mi-mot en regardant la foule devant moi. Mais ces gens me font un peu de la peine... Alors je veux essayer, avouai-je en soupirant.

Ah, c'est bêtement pour ça, il est bien gentil ce garçon, encore un bon citoyen, c'est décidé, je vais l'aider et complètement. Sa bestiole, tout en souriant lui tapote son épaule, quand soudain un cri strident se fit entendre, la population court dans tous les sens. Je pris le bras de mon nouveau nakama, enfin si on peut appelle ça comme ça , j'avais bien envie de le connaitre un peu plus , et de le revoir autour d'un verre ou deux.

-Viens vite , on va capturer ce petit merdeux et lui faire payer son crime.

Arrivé dans la rue, une femme était assise a terre, les larme coulant sur son visage, un peu plus loin, un homme grand, cheveux noirs et un t-shirt trop petit, c'est lui, c'est l'homme que nous cherchons, j'entame alors la course vers celui-ci, je vais pouvoir enfin utiliser toutes mes inventions, finalement, c'est bien qu'il soit parti avec ma bourse. Tout en courant, je sortis mon Katana qui était attaché aux bandelettes, qui recouvraient mon bras, je lance alors celui-ci vers le voleur pour l'arrêter en pleine course, en espérant qu'il n'a rien vu !! Aprèc cela j'allumerai mon gant , on verra si la courant passe bien entre nous deux. Un grand sourire vint se dessiné sur mon visage , heureusement que personne ne me vois , sinon on me prendrai pour un psychopate.





===========================================



Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Ven 11 Avr - 11:36

Le vol... ça fait mal.

On arriva devant un spectacle des plus troublants. Une jeune femme s’était écroulée par terre tandis qu’un homme, celui que j’avais vu dans les douches de l’auberge, semblait tenter de s’échapper rapidement dans la direction opposée. Il n’avait aucune grâce, aucune discrétion. Son tee-shirt trop petit pour lui craquait à différents endroits, laissant quelques poils, sous ses bras, respirer l’air frais du village. Il y avait bien une chose qu’on ne pouvait apparemment pas lui reprocher, c’était sa propreté. Cela, c’était avant que Kuroda, l’homme-panda, l’attaque, l’obligeant à se déplacer sur le côté pour esquiver le coup. Il était inquiet, drôlement inquiet... Assez en tout cas pour se ramasser à terre, dans la poussière, et laisser échapper quelques piécettes sur le sol. Elles semblaient tout droit sorties d’une sacoche rose, inhabituelle pour un homme de cette carrure.

Sans faire attention à son assaillant, il commença à ramasser l’argent, un regard fou sur le visage. Je m’approchai de lui et l’obligeai à se relever. N’importe quelle femme, s’il avait été habillé dans un autre accoutrement, l’aurait trouvé attirant. Il était musclé, poilu mais pas trop, des yeux d’un bleu à se damner… Mais bien sûr gâchés par cette expression de folie sur le visage. Je jetai un regard interrogateur à Kuroda avant d’assister à un déferlement de protestations qui s’élevèrent contre le voleur.

Il recula d’un pas et, m’empêchant de le retenir, s’écroula sur les fesses. Il hurla quelques propos incohérents, tout en continuant à reculer devant une foule de personnes qui voulaient retrouver leur argent. Je haussai les épaules, ce n’était pas mon problème s’il se faisait un peu taper dessus, peut-être que ça permettrait de remettre ses neurones à la bonne place.

« - Kuroda, je pense que tu devrais lui demander de te rendre ta bourse… »

J’avais bien sûr dans l’idée qu’il ne soit pas tendre avec cette personne. D’une certaine manière, elle m’agaçait. Quand on me connaît bien, on sait que j’ai tendance à ne pas trop aimer les personnes plus grandes que moi. Cela m’agace que quelqu’un de taille supérieur se croit plus malin ou plus fort à cause de ce seul atout. En revanche, quand on était plus grand, plus musclé et mieux proportionné, là, je pouvais devenir juste mauvais. Pas méchant, ça aurait été vouloir sa mort et ça j’en étais incapable. Mais juste un peu narquois, et en fonction de ses actes, avec une forte envie de le voir se faire réprimander.

Quand mon dos vint se poser contre la façade, je commençai à observer le… massacre. J’interviendrais si la situation commençait à dégénérer mais pas avant. On ne m’avait pas appris que les choses entraient pas un bon coup sur la tête. La base de mon éducation était : ‘la discussion’. Bien sûr, quand on voyait un regard complètement perdu dans la folie, on ne pouvait pas faire grand-chose. Peu de personnes que je connaissais s’étaient adonnées à l’apprentissage du comportement humain, à ses raisons et à la résolution de ses problèmes.

En regardant l’homme se faire marteler de coups et de questions, les mots à mon goût plus forts que les coups de pieds, je repensai à cet histoire qu’on m’avait raconté il y a fort longtemps, d’un singe et d’une tortue…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Dim 13 Avr - 17:25


Berry's

Mon katana était lancé pile dans sa direction , mais au dernier moment il se décale vers la gauche , le fourbe il a évité mais malheureusement pour lui , il s'est ramassé a terre , dans un éclat de poussière sortir quelques berry's fraîchement prit à la femme. Il avait commencé à récupérer les pièces quand le jeune homme s'approche de lui pour le relever, son regard fou m'amusait que se passait-il dans la tête de ce maudit personnage, surement la même folie qui nous prend tous un moment ou à un autre. Quand soudain, une foule entière vient au niveau du voleur, il allait passer un mauvais cardeur celui-là. Il tomba sur les fesses tout en reculant, pendant que la foule commence à l'encercler.

Kuroda, je pense que tu devrais lui demander de te rendre ta bourse…

Comme si j'allais oublier mes Berry's est-il fou lui aussi , pff, je commençais a poussé tous les gens tous en allumant mon gant , puis arrivé au niveau du voleur fou , je tendit la main et lui demanda d'un manière très gentille mes berry's , mes celui-ci ne répondant pas assez vite à mon gout pris une légère décharge , heureusement que le jeune ne me vois pas faire , on dirait qu'il a accourut pour que je ne lui face pas mal ... Pourquoi d'ailleurs, bon temps qu'il ne me voit pas, je peux lui faire mal, allé une autre petite décharge pour la route. Tout le monde lui donnait des coups de pied ce qui m'arrangeait vu que ça cachait tout ce que je faisais. Je fis reculer tout le monde d'un pas pour que plus personne ne le touche, nous allions enfin voir s'il avait bien compris, je lui chuchotai alors à l'oreille.

Dis-moi gamin où tu planques tout ton fric et je te jure que je ne te ferrais plus aucun mal.

je cache tout l'argent dans le tonneau dans la troisième rue vers la droite

Heureusement personne n'avait entendu ce que le jeune homme venait de dire, nous parlions tellement bas et les villageois protestaient tellement fort. Je mis alors ma main à son cou et allumai mon gant. En lui chuchotant calmement un dernier mot à l'oreille. Ça c'est pour mes berry's. Je le serrais tellement fort que je pouvais sentir son cœur battre de plus en plus vite, les décharges faisaient partir son petit cou dans tous les sens et les villageois apeuré reculais maintenant. Maintenant mes berry's vengé je vais aller récupéré tout mon butin. Il ne bougeait plus à présent, était-il mort , je ne sais pas , mais en tout cas je sais une chose , c'est que mon gant fonctionne très bien. Mais où est l'autre gamin qui m'a aidé à trouver le voleur ?!







=============================================





Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Lun 14 Avr - 6:30

Encore une histoire qui n'en finit pas.

Je crus que la dernière attaque de Kuroda avait été fatale au voleur, et c’est pour cette raison que j’accourus aux côtés de la victime, lui donnant un coup assez fort au niveau du cœur pour l’obliger à battre à nouveau. Apparemment, cela fonctionna puisqu’il revint à lui, inspirant fortement avant de s’étaler à terre, son regard bordé de larmes. Il m’agrippa, implorant la pitié dont j’étais à peine capable de faire preuve en cet instant. Dans un ultime élan de générosité, je le fis disparaître au milieu d’une foule qui n’y comprenait rien. Ils étaient tous plus bêtes les uns que les autres. Réunis, ils formaient un troupeau d’animaux suivant tranquillement le mouvement le plus audacieux qui leur procurait le moins de chances d’être exclus de cette société. Je ne leur adressai pas un regard en suivant l’homme-panda, après avoir entendu quelques chuchotements dans la foule m’indiquer où l’argent était caché. On allait enfin pouvoir résoudre cette affaire. C’était quelque chose dont je n’étais pas particulièrement fier, après tout, il y avait sûrement d’autres façons d’y arriver… Mais au moins, personne n’était mort. Enfin, je l’espérais sincèrement.

En arrivant près de la rue où le tonneau était caché, j’entendis un peu de grabuge. Sûrement une histoire de famille, mais le bruit était si intrigant qu’il me poussa à regarder par la fenêtre couverte de poussière, à l’intérieur de cette maison si animée en pleine journée. Une scène des plus amusantes s’y déroulait. Un homme, courant à travers la pièce, autour de la table de la cuisine, essayait de fuir la fureur de sa femme qui le poursuivait avec une poêle dans la main. Si les démons devaient avoir eu un visage, ça aurait été celui d’une femme en colère. Cependant le sien était à peine visible à cause des vitres encrassées et de la vitesse de ses déplacements. Assis à côté de l’évier, deux enfants hurlaient des encouragements incompréhensibles, parfois pour l’un de leurs parents, la seconde d’après pour l’autre. C’est mignon à cet âge-là les gamins.

Je respirai un coup avant d’apercevoir un tonneau, à l’intérieur de la maison, à travers un petit point moins sale de que les autres, rempli des portes-feuilles sûrement volés par l’homme qui s’était fait passé à tabac. Bien sûr… C’était inévitable, ce conteneur avait été récupéré par de charmants citoyens qui, ne voulant pas alerter la population, avaient pris sur eux et gardaient bien au chaud l’argent de leurs voisins. Sans le remarquer, à voix haute, je lançai un :

« - Comment vais-je m’y prendre pour récupérer l’argent des mains de ces personnes… ? »

Alors une idée pointa le bout de sa lumière dans mon esprit, et je décidai de m’en emparer. Pour faire ce que je m’apprêtais à faire, il n’allait falloir qu’une bonne dose de courage et l’espoir de ne pas tomber sur des personnes prêtes à aller jusqu’au bout du monde pour de l’argent. Ce serait embêtant de devoir appeler les autorités locales, si efficaces jusqu’à présent, pour une affaire de pickpockets. En soupirant, je toquai à la fenêtre des habitants avant de me diriger vers leur porte d’entrée. Alors je frappai et vis les… phénomènes m’ouvrir la porte. C’était les gamins les plus laids que je n’avais jamais vu. A travers la poussière sur les vitres, il était difficile de discerner clairement le visage de ces avortons, mais à présent la vision était presque insoutenable et je me retournai, parlant ainsi vers le mur opposé.

« - Est-ce que vos parents sont là ? »

Les enfants appelèrent leur père. Celui arriva devant moi, accompagné de sa femme. Nouveau coup, les gamins étaient un peu moins moches que les parents. Est-ce qu’il y avait une loi sur ça ? En les voyant courir dans la cuisine, je n’avais pas pu observer leurs traits mais à présent je pouvais clairement définir que leurs visages étaient composés de rides, de plis et d’étranges déformations à plusieurs endroits. Pourtant, ils semblaient relativement jeunes, la trentaine bien tassée dira-t-on.

« - Remettez-moi les portes-feuilles s’il-vous-plaît… »

A peine j’eus fini ma phrase qu’on me claqua la porte au nez. Je restai devant elle, le regard abasourdi…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Mar 15 Avr - 15:07


Berry's

À  peine, relevé que le jeune homme qui me suivait depuis le début, Erwin de son nom, se mit à courir en direction du voleur au t-shirt trop court, voilà comment j'allais le nommé bref, il lui tapa la poitrine ce qui fît repartir son petit cœur tout triste. Les gens commençaient à s'agiter de plus en plus autour de mon nouveau ami, les gens se rapprochaient de plus en plus. Il va falloir que je dégage la propulse pour ramener mon ami. À peine avoir dégagé quelques gens et être arrivé en plein milieu du troupeau, les deux cocos n'étaient plus là. Mais où étaient-ils ?
Les autres villageois autour de moi commençaient a dire que le plus jeune les avait détruits, d'autre disaient qu'il c'étaient téléporté , moi je dis que je ne crois que ce que je vois.

Arrivé au bord de la rue où se trouvait le tonneau, je vis le jeune homme de dos s'apprêtant a frapper à la porte, tant qu'il ne me voit pas, je vais aller fouiller le tonneau ou se trouve tout le fric. En ouvrant le tonneau je vis en premier, des centaines de portes feuille, je renversai alors le tonneau a terre , pour re vider ensuite tout l'argent de le tonneau , pour tous dires , je n'avais pas su compter tout l'argent, bof tant pis , il y en avais quand même plus qu'au début donc bon. À peine terminer, j'entendis une porte claquer, surement Erwin qui s'énervait ou un truc du genre, hé, mais attend, il ne s'énerve jamais celui-là, je refermai le couvercle du tonneau et accourut à la porte tout en regardant par la fenêtre remplie de crasse, de bue et de toutes autres chose qui ne sert a rien sur une fenêtre brève, à y regarder plus attentivement, je vis 4 personnes, 1 femme, un homme et deux enfants, je ne savais même pas dire si c'était des filles ou des garçons, on aurait dit plus des choses sorties tout droit de la déchetterie la plus proche, bref arrivé a coter de mon compagnon, je le vis droit comme un piquet devant cette porte le regard abasourdi.


Dis bouge, toi, je vais les appelles moi, c'est impoli !

Je me plaçai devant la porte, le pied levé, car si je me souviens bien, j'ai vu de l'or sur la table, a dieu la pauvreté, bonjour la richesse !






=============================================




Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Mer 16 Avr - 14:19

Vol plané dans un bar.

Je n’avais pas compris ce qu’avait dit Kuroda, concentré sur ce que je devais faire à présent. Il me fallait trouver une idée et vite. C’était presque indispensable… Presque, car la suite des évènements me prouva qu’on pouvait parfois s’en sortir au feeling. La porte s’ouvrit en volée et l’homme sortit de la baraque avec un sac, comme ceux qu’on voyait sur les scènes de théâtre, caractérisant bien les voleurs. Il avait même un masque pour aller avec, et ça ne sembla pas le gêner de me bousculer pour partir, me poussant légèrement en arrière. Sa femme ferma la porte juste derrière lui et je me retrouvai dans la même situation que précédemment. Je soupirai, il fallait qu’on arrive à ce point culminant de nos péripéties pour que l’on doive se séparer encore une fois. Par l’ouverture laissée par l’homme, j’avais pu voir que le tonneau à l’intérieur était à présent vide. Je me retournai vers Kuroda, et lui dis d’une voix ferme :

« - Je poursuis cet homme, toi, essaye d’interroger cette famille et voir ce qu’ils cachent encore. »

On aurait presque pu dire que j’étais né pour ça, même s’il y avait très peu de chances qu’il m’obéisse. Je commençai à poursuivre l’homme, évitant d’utiliser mon pouvoir et suivant simplement ce voleur de voleur de portes-feuilles. J’avançais vite, déambulant dans les rues de la ville, quand enfin j’arrivai au bar dans lequel il entra. « La Grande Évasion ». Si ce bar semblait ne pas manquer d’imagination quant au choix des boissons pour les consommateurs, le bâtiment était en revanche légèrement délabré. Et par légèrement, j’entendais qu’un contrôle du gouvernement l’aurait sûrement fait fermé sans possibilité d’appel. Bien que je n’étais sûr que ça fonctionne de cette façon. Je pénétrai alors dans les lieux, certain d’y trouver les pires atrocités. Je fus surpris de voir qu’à l’intérieur ne s’y trouvaient qu’une dizaine de personnes, installés confortablement en train de siroter des boissons bon marché. Mais où était le voleur ? En tout cas, pas parmi eux… Il n’y avait, à vue de nez, aucune personne particulièrement hideuse.

Je localisai rapidement la porte menant à l’arrière-boutique pour y entrer. Là-bas, le barman, ou du moins la personne habillée comme tel, semblait déjà compter les billets qu’il avait gagnés grâce à la cupidité de son nouveau client préféré. Je n’avais ni arme, ni moyen de paraître menaçant. Ils auraient pu me rire au nez, mais leur réaction fut plutôt surprenante. Le premier se retourna et partit dans la direction opposée. Le laid, en revanche, pour le malheur de mes yeux, sembla près à défendre son argent. Moche mais téméraire. Au moins il n’avait pas tout perdu. Je soupirai en le voyant sortir un couteau. Même si je n’étais pas d’une force surprenante, j’avais tout de même vécu sur Grande Line, survécu à des dinosaures et des insectes géants entre autre, il ne faudrait pas un petit couteau pour m’achever. D’un crochet du droit, en apparaissant derrière lui, je lui fis assez perdre l’équilibre. Je secouai ma main en me mordant la lèvre, le corps à corps c’était pas trop mon truc, mais mes jambes étaient tout de même un peu plus préparées pour ce genre de jeux.

Alors, continuant mon assaut, je fis valser le père de famille au milieu de la salle principale du bar. Je me demandais si Kuroda, lui, avait réussi à atteindre son but.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Jeu 17 Avr - 12:31


Équilibre

Me positionnant devant la porte et voyant toujours Erwin dans ses pensées, je voulus enfoncer la porte, mais ai ce moment-là sorti, l'homme, le voleur, qui me poussa moi et Erwin sans vraiment s'en soucier, il fallait réagir vite, sans éveiller trop les soupçons, qu'allais t'on devoir encore faire pour que se pourri nous rende tout notre argent, et plus si possible.

Je poursuis cet homme, toi, essayes d'interroger cette famille et voir ce qu'ils cachent encore.

Ah très bonne idée son sac a l'air vide de toutes façons , je vais attendre qu'il se dégage un peu d'ici et je vais entré faire un petit coucou a la ménagère et ses bambins. Erwin c'était mis a courir. Bon , je me postai le gant électrique allumé

Toc Toc Toc, c'est le panda

J'ai toujours voulu dire ça. 2 minutes passèrent, toujours pas de réponse, mais un peu de bruit dans la maison, me certifia qu'ils étaient toujours là et vu que personne ne me voyais, j'allais enfin pouvoir faire quelque chose. Je fît voler la porte dans un grand fracas se qui eu pour effet de faire sursauté la femme qui portais la poele a la main , surement une arme improvisé.

Bonjour, voyant que personne ne me répondait, j'ai décidé d'entré cela nous vous dérange pas je présume ?

Sortez de chez moi !

Quels Impolitesse, je viens vous parlez calmement et vous vous me criez dessus

Sortez, j'ai dit !

Bon si vous le prenez comme ça

C'était la première fois que je devais donnée une décharge électrique a une femme, rien qu'une petite dose pour l'endormir, cette femme tels un animal combattais la dose électrique, j'allais devoir donné un plus grand choc, qui la fit tomber net au sol, je pris alors son pou ça va toujours en vie.

Maman !

Les deux bambins venaient de courir vers leur mère, les larmes aux yeux, j'approchai alors ma main de ceux-ci et tout en leurs caressant le cuir chevelu

Ne vous inquiéter pas votre mère est toujours vivante , elle dort juste profondément , je viens juste récupéré quelques petites choses qui sont a moi, je ne ferais pas de vieux os ici ne vous inquiétez pas, mais cher enfant.

Me dirigeant vers la table , je vis un magnifique amas d'argent qui m’appelait , je pouvais entendre tous cette argent m’appelle


" Kuroda, Kuroda vient ! "

Je devais surement devenir fou, mais tant pis, de l'argent, c'est de l'argent et c'est mes bébés, personne ne peux y toucher, renversant tout l'argent dans le même tonneau qu'avant, je pus donc constater, que la richesse de beaucoup de civils y était, mais tant pis après tous, il me fallait de l'argent et de l'argent gratuit ça fait toujours du bien, bon maintenant, il va falloir que je cache tous ça. Prennant tout de même 5000 Berry's pour la famille , je réveilla la femme , qui en me voyant hurla de peur , je mis alors ma main sur son visage ce qui la calma un peu. Après lui avoir donné quelques indications , comme celle de s'en aller dans une autre ville , avec les 5000 Berry's. Elle prit un petit coffre qui m'avait l'air bien rempli lui aussi, ainsi que quelques affaires et s'en alla avec ces deux enfants.

Madame veillez encore m'excusez mais je fais cela pour votre bien , et je prendrais la responsabilité du vol sur moi même si vous vous dirigé vers la sortie de cette ville

Mais comment mon mari va nous retrouvez ?

Je lui dirais que vous l'attendez à la sortie de la ville, mais qu'il faut se dépêcher, encore désolé pour la décharge ... Allé dépêchez-vous !

Et la petite famille s'en alla aussi vite que possible, Bon maintenant il faut que je trouve le père qu'Erwin à normalement capturé. Le tonneau rempli est normalement bien caché, dans la cabine de mon petit bateau. Bon où est-ce qu'il se cache Erwin !







==================================




Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3221
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
99/1000  (99/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Jeu 17 Avr - 15:32

Vol plané dans un bar.

Quelque chose me semblait étrange dans ce bar. En esquivant les coups, je compris qu’il y avait de nombreux adversaires que je ne pouvais pas gérer tout seul. Des forbans assoiffés de sang déguisés sous les airs de gentilshommes regardaient avec envie le ridicule affrontement qui m’opposait à ce père de famille chapardeur. Maintenant, j’allais pouvoir le remettre aux autorités. Même s’il lui restait toujours une chance de m’échapper. Je l’éjectai à nouveau, cette fois-ci contre une table où étaient installés deux hommes larges d’épaules au regard de meurtrier. Le premier me prit par l’épaule mais je me téléportai en arrière, reprenant une position que j’avais quelques secondes plus tôt. Au moins il ne pourrait pas me tuer. Je disparus à nouveau, cette fois-ci pour me placer derrière eux. En me retournant, je n’hésitai pas à prendre une chaise et à la leur éclater contre les hanches, prenant au passage l’homme que j’étais venu chercher et arrêtant de jouer…

Ma cible et moi-même étions à présent sur le toit d’une des maisons que j’avais vu lors de ma course, plus tôt. Je le tins par le col pour éviter qu’il ne tombe, ou qu’il ne s’enfuît. J’avais décidé d’être miséricordieux aujourd’hui.

« - Je te laisse une chance de te racheter, si tu rends l’argent que tu as trouvé, je te laisserai tranquille… Dans le cas contraire, je te poursuivrai ! »

Ma voix n’était pas faite pour être menaçante mais sa réaction de petit chiot effrayé me donnait cette agréable sensation d’avoir le pouvoir ou, comme diraient les autres, de tenir ses couilles entre mes mains. Cette image m’amusa un instant avant que je ne reprenne mon sérieux et pointe l’homme du doigt, attendant sa réponse. Il présenta alors milles excuses et justifications qui promettaient de n’en pas finir. Lorsque je l’eus interrompu il m’assura qu’il allait se comporter correctement. Il ne m’en fallait pas plus, j’acceptai cela et le posai à terre, lui recommandant de se promener un peu en ville avant de revenir chez lui. Je ne voulais pas que Kuroda ait des problèmes à cause de moi, ainsi décidai-je de revenir à la maison de cette étrange famille.

Je retrouvai Kuroda, seul, là où je l’avais laissé, ou du moins avec la porte de la maison défoncée. Je le regardai, un peu intrigué par ses méthodes. Que leur avait-il fait ? Cela ne me semblait pas plausible de penser qu’il les avait tué mais… Là encore, je n’étais sûr de rien. Tout à coup je vis la tête d’un des enfants poindre, regardant à la fenêtre avant de s’échapper en courant. Non, il n’avait rien fait. Je soupirai. C’était bien comme ça.

« - Le père fait une promenade en ville… Je lui ai dit de rendre tout l’argent qu’il a pris, j’espère qu’il m’écoutera ! Quoiqu’il en soit, je suis content d’avoir pu faire équipe avec toi, Kuroda ! »

Je lui souris en me retournant vers la sortie du foyer. Elle semblait m’indiquer la fin de cette aventure. Les histoires de vol, j’aurais aimé ne pas être trop impliqué dedans. Je souris au panda avant d’ajouter avec une pointe de bonne humeur, préparant ma sortie :

« - On se reverra sûrement ! »

Et je disparus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   Ven 18 Avr - 17:10


Fin

Assis de nouveau sur les marches de la maison, je vis Erwin revenir moi, ce brave petit gars a l'air contant, et victorieux, je suis contant pour lui, il mérite tout ça, il s'approcha néanmoins intrigués. Quand soudain un des gamins qui était revenu chercher son doudou, couru.

Le père fait une promenade en ville... Je lui ai dit de rendre tout l'argent qu'il a pris, j'espère qu'il m'écoutera ! Quoiqu'il en soit, je suis content d'avoir pu faire équipe avec toi, Kuroda !

Il me sourit en se retournant vers le foyer, il sert retourna le sourire toujours aux lèvres

On se reverra sûrement !

Et il disparut devant moi, donc les rumeurs étaient donc vraies, un mangeur de fruit du démon, il pouvait ce télé portée, quel magnifique spécimen j'espère le revoir aussi, et très bientôt, mais avant tout, je dois retrouvé le père et lui annoncé la nouvelle, en espérant qu'il m'écoute calmement et qu'il me laisse parler, tien en parlant du loup...

Re bonsoir monsieur au t-shirt court, venez je ne vais pas vous mangez

Mais qu'avez vous fais à ma famille ?

Elle est en sécurité et vous attend à la sortie de la ville dépêchez-vous, les civils ont l'air de vous chercher, je couvre vos arrières !

Il me serra la main et me remercia, ensuite, il prit ses jambes à son cou et je ne le vis plus au bout de quelques secondes. Au loin, je pouvais entendre, une foule énervée voulant apparemment en découdre, il vaut mieux que je parte au plus vite., mais avant il fallait que je laisse une trace, mes explosifs feraient l'affaire !! Je pris mes jambes à mon cou

Cher Citoyen, je vous ai libéré du voleur, voici mon dernier Cadeau !

Une grosse explosion se fit retentir et des éclats de maison volais dans tous les sens.

Je suis le panda, à la prochaine !

Arrivé a mon bateau, personne, ouf, je pris alors le large et m'en allai direction North Blue où je pourrai vivre de nouvelles aventures. Pris par une soudaine envie de vérifier les choses , j'ouvris le tonneau, les berry's toujours en aussi grand nombre que tantôt étincelais.

Ouf, vous êtes encore là mes bébés !!







========================================






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Petite histoire de vols [Pv : Kuroda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» humm... heu... Petite histoire courte! (ouais on vas dire ça)
» une petite histoire rigolotte.....
» L'histoire de Nuage de Mimosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-