Partagez | 
 

 [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 12:31

Le déchaînement.

C’était sombre… Tout était si sombre. Il n’y avait ni ciel, ni lumière, nulle part. La chaleur infernale qui résidait ici empêchait la créature à l’intérieur de respirer. Il était affaibli à un point où ses bras refusaient de bouger et où les ballotements de son corps étaient devenus insensibles. Quand enfin le supplice se termina, il sentit qu’on le traînait dans une allée poussière, les grains de terre entrant  dans ses branchies. Il toussa à plusieurs reprises et sentit alors l’eau marine lui couler sur le corps. Ce fut une libération. Jusqu’au moment où la pointe d’une aiguille vienne s’enfoncer dans son corps maltraité. Alors la rage monta en lui, l’envie de tuer accapara son esprit. Il bougea son bras puissant pour essayer de détruire ce qui l’entourait et ne put faucher qu’une caisse en bois dont les éclats allèrent se ficher dans le mur d’une maison.

Son hurlement retentit haut dans le ciel. Les personnes autour de lui, jusqu’à présent curieuses, commencèrent à courir dans tous les sens. Elles prirent la poudre d’escampettes plus vite que des lièvres devant la fureur de l’Homme-Poisson. Le port à ses côtés venait d’amarrer quelques bateaux marchands, et le fou se dirigea vers l’un d’eux, s’arrêtant devant lui pour le fendre d’un simple coup. Celui-ci coula comme si de rien était.

« - Qui m’a fait ça ? Qui m’a amené si loin de mes terres ? Hurla-t-il. »

C’était une île plutôt calme, sur laquelle j’étais arrivé la veille en bateau de commerce, reposant ainsi mon pouvoir dont j’avais certainement abusé, malgré le fait qu’il ne me fatigue pas. L’utilisation de la téléportation était, avouons-le, quand même bien utile. L’auberge dans laquelle Miu et moi avions décidé de loger était plutôt agréable, la chambre spacieuse donnait une vue sur la mer scintillante, et on avait une salle de bain personnelle ! Le top du top, en fait. Je rigolais en m’allongeant sur le lit.

C’était tellement bien de ne pas se sentir oppressé par les pirates, les marines ou les hors-la-loi ! De ne pas avoir à s’inquiéter de la présence de telle ou telle personne qui pourrait finir par gâcher mon bon temps. Après tout, une seule chose pouvait m’inquiéter, c’était la présence d’une créature maléfique ou colérique sur les côtes qui tuerait les aventuriers… Mais ça aurait eu une impression de déjà-vu. Je me demandais d’ailleurs si mon ami Yugo arrivait à bien s’intégrer dans son orphelinat.

« - Arrivage de produits frais ! Hurla un homme dans la rue qui jonchait l’auberge, assez fort pour traverser les murs. »

Bien, produits frais, ça signifiait que j’allais pouvoir manger des produits presque ‘de luxe’. Je sortis alors en courant dans la rue, et entendis un hurlement poussé depuis les docks, à peine reconnaissable. C’était de la fureur, j’en étais sûr. Je déglutis et grimpai sur le toit d’une maison avant d’avancer de tuiles en tuiles pour éviter la foule. En arrivant là-bas, je pus voir un navire marchand finir de couler dans l’eau et un Homme-Poisson, c’était le premier que je rencontrais depuis un bout de temps, se déchaîner. Que faisait-il ici ? J’étais au courant qu’une île avait vu sa population de créatures terrestres-marines chassées pour une raison obscure mais… Non, cet homme venait définitivement de l’Île des Hommes-Poissons.

J’atterris alors à quelques mètres de lui, essayant tout de même de garder mes distances, toujours plus avancé que la foule qui s’enfuyait vers l’autre bout du village.
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 16:23

« Loin de ses terres ! ♪ »



L'île de Dawn, cela fait trois jours que nous sommes ici car le commerce de poisson frais et de qualité intéresse grandement notre capitaine. Il est vrai que nous sommes habitués à manger de la viande et des féculents donc un peu de poisson ne fait pas de mal. Seulement, en manger à tous les repas à toutes les sauces, c'est rapidement écœurant, mais bon, c'est la première fois que je le vois aussi heureux et fier de nous faire découvrir ses produits alors, on laisse le capitaine faire. En tout cas, hier soir je me suis couché tôt, ma balade en ville était totalement banale et ennuyeuse à mourir, c'est pourquoi je dors encore, je peux être une marmotte parfois ...

-Qui m’a fait ça ? Qui m’a amené si loin de mes terres ?

Je me réveille en sursaut. Un homme vient de hurler pas loin de mon bateau et de plus, j'ai entendu un bruit de destruction, pas une explosion, un peu comme si on cassait beaucoup de bois d'un coup, dur à expliquer ... Dehors, des gens crient et j'entends aussi que sur le bateau ça s'agite. Soudain, le capitaine entre dans ma cabine, en sueur, puis il ferme la porte.

-Mike ! Il faut que tu protèges le bateau, s'il te plaît ! Il y a un homme poisson complètement fou dehors ! Il vient de détruire un navire juste à côté du notre, je ne veux pas que l'on soit les suivants !

Les esprits tout embrouillés, je me lève, attrape ma flûte et sors avec sur le corps, uniquement mon pantalon en lin et mes gants que je laisse tomber sur le navire pendant que je suis tiré vers le pont. Le soleil me brûle presque les yeux mais le capitaine s'en moque, il pointe du doigt l'homme qui l'effraie en bas. Je me frotte les yeux et pose ma flûte au sol, je n'ai pas mes gants donc en jouer avec les coussins à l'air, je ne sais pas si ce sera prudent. Alors que je descends la passerelle qui relie le pont du navire marchand sur lequel je voyage au port, une silhouette que je vois souvent en ce moment apparaît à côté du mystérieux homme bleu. Il est tout de même à distance raisonnable de l'homme, je ne pense pas qu'il se soit téléporté ainsi pour se prendre des coups, il prend des précautions.

-Erwin !

Toujours en train de courir, je descends enfin de la passerelle et m'approche doucement du jeune homme que j'ai l'habitude de voir. Décidément, je me demande si ce sont des coïncidences ou s'il me suit celui-là tient. Je me frotte les yeux, oubliant quelques instants l'homme poisson puis y repensant, remarquant quelques personnes plus ou moins courageuses le regarder de plus ou moins loin. Je me tourne vers Erwin, penchant ma main pour lui montrer que je ne peux pas lui serrer la sienne à cause de mes coussinets pour lui dire bonjour. L'homme poisson se tourne vers nous, le regard rempli de rage, de colère, on pourrait même croire qu'ils sont rouges.

-Qu'est-ce que vous voulez vous deux ?

Juste après ses paroles, il fonce vers nous, les poings en avant, ayant pris de l'élan avec ceux-ci pour nous frapper. Je me souviens que les hommes poissons ont une force surnaturelle par rapport à celle de l'homme. S'il nous touche, on peut dire au revoir à nos dents. Rectification, le poisson peut faire du mal. Du coup, je me jette par terre, esquivant ainsi son coup, puis, me relevant, je cherche Erwin du regard. J'espère qu'il a aussi évité le coup ...




Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 17:25

Crise.

Le cri de Mike me sortit de mes pensées tandis que l’Homme-Poisson semble avoir de plus en plus de mal à se contenir. Je regardai la créature un instant avant de me tourner prudemment vers mon ami qui me montrait les coussinets sur ses mains. Je souris, c’était quand même bizarre. Alors le bruit de nouvelles paroles résonna à mes oreilles et notre adversaire passa à l’attaque, le regard certainement rouge à cause du sens qui coulait dans ses vaisseaux sanguins éclatés. Impossible… Cela voudrait-il dire qu’il est drogué ? Ou alors il a juste les vaisseaux d’une fragilité extrême, et ça veut simplement dire qu’ils ont éclatés de cause naturelle. Je soupirai, essayant de ne pas me montrer trop précipité dans mes actes, esquivant aisément cet assaut frontal en me téléportant sur le côté. Comme s’il savait que j’allais faire ça, il rectifia son coup de poing et m’obligea à me téléporter plus en arrière. Quelle plaie. Et dire qu’en plus je n’avais pas d’arme pour me protéger !

« - Fais quelque chose, Mike ! Hurlai-je à celui-ci en esquivant un nouveau coup de poing. »

L’Homme-Poisson était concentré sur moi, apparemment beaucoup trop. Il ne faisait plus attention aux autres personnes et utilisa son poing avec une telle force, une telle violence qu’il fissura le sol. Et par fissuré… C’était un bas mot, je ne savais pas comment on pouvait faire pour casser les briques qu’on ne touchait même pas. L’impact ? L’onde de choc ? Cela me rappelait vaguement quelque chose mais dans la panique, je ne savais plus quoi penser. Il fallait que je l’arrête d’une manière ou d’une autre… Ou que quelqu’un l’arrête, peu importe qui. Je hurlai pour l’attirer vers moi, histoire d’éviter que la population ne soit blessée, mais mes téléportations semblaient commencer à l’agacer et il tenta de me faucher d’un coup plutôt puissant. Voir même carrément meurtrier, puisque cette fois-ci ce fut le pan d’une maison qui fut détruit par sa puissance dévastatrice. Je pouvais voir, en bougeant, que de l’écume avait commencé à sortir de sa bouche, comme un chien enragé.

J’entendis le cri d’une femme retentir à côté de moi, un son strident tandis que la maison commençait à s’écrouler sous son propre poids, à peine retenue par les derniers murs. Elle était sûrement assez ancienne pour flancher pour si peu. La femme tenta de sortir mais une poutre commença à tomber… L’effondrement fut rapide, et la chute terrible, mais je réussis à sauver la femme et à la mettre à une cinquantaine de mètres du ‘monstre’.

« - Tu ferais mieux d’arrêter, maintenant ! M’énervai-je en le pointant du doigt. Ne me provoque pas ! »

Je saisis la première chose qui me vint sous la main : un bâton. Mon attaque fut vive, je me téléportai en face de lui et la surprise fut telle qu’il n’eut pas le temps d’arrêter mon coup. C’était aussi stupide, en prenant en compte la… corpulence de ce bonhomme. Le bâton se brisa au premier coup, pas même le temps de lui en asséner un second ! Je reculai alors, certain que de toutes les manières mes attaques directes ne seraient pas efficace. Mais c’était quoi ce monstre ?

Le sol était chaud, le ciel semblait avoir lâché une bombe incendiaire dessus pour rendre son contact insupportable. Tous les sons, toutes les sensations, toutes les émotions étaient amplifiées. Il n’y avait rien de vivant qui vaille le coup d’être protégé, tous les humains méritaient de mourir, ces hommes qui traitaient leurs semblables comme des bêtes de somme. C’était au tour des Hommes-Poissons de régner sur le monde ! C’était au tour des humains de connaître l’esclavagisme.

Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 18:17

« Loin de ses terres ! ♪ »



Je retrouve Erwin du regard, celui-ci est poursuivi par l'homme aquatique. Celui-ci a l'air de s'être concentré sur le téléporteur.

-Fais quelque chose, Mike !

Ses mots résonnent dans ma tête. Faire quelque chose oui, mais quoi ? Je dois prendre le risque de me foncer vers lui pour le pousser. De plus, le pousser où ? Il semble enragé avec la bave et les bulles qu'elle commence à former autour de sa bouche ... Même un bain frais dans la mer ne lui fera absolument rien. Erwin évite les coups les uns après les autres. L'un d'eux explose presque le sol, fissurant le port. La fissure passe juste entre mes jambes et, de peur de voir le port se casser en deux, je me décale sur ma gauche. Je fais quelques pas vers l'homme poisson, pensant à le pousser vers un mur plus loin pour que le choc final lui remette les idées à zéro mais, dans mon élan, une femme hurle, m'arrêtant. Un des coups de l'homme que Erwin a évité a détruit une partie d'une maison, faisant de sorte qu'elle est en train de s'écrouler. Heureusement, grâce à sa téléportateur, le jeune Erwin arrive à sauver la femme et il poursuit en s'exclamant envers l'homme poisson, faisant fuir la femme, effrayée par le regard que l'homme enragé porte à mon ami.

-Tu ferais mieux d’arrêter, maintenant ! Ne me provoque pas !

Celui-ci pointe du doigt l'homme en face de lui, ramassant par la suite un petit bâton, se téléportant devant l'homme pour lui en donner un coup. Parfois, je me demande ce à quoi pense Erwin, le bâton vient se casser en deux lorsqu'il touche le pauvre enragé. Il n'a rien senti j'imagine et alors qu'il va pour attraper le jeune homme en face de lui par la gorge, j'arrive près de lui pour le pousser dans des caisses.

-Tu vas bien mec ?

Je tourne la tête vers Erwin, gardant un œil sur le terrible homme poisson.

-Une fois encore, on sauve la population d'un terrible danger tous les deux hein, on est vraiment des super-héros !

Et je le pense ! A chaque fois que l'on se croise, les histoires finissent bien et, heureusement pour nous deux, non, on n'a pas beaucoup d'enfants. Bien sûr, il se relève, explosant les caisses en bois à côté de lui qui n'ont pas explosé sous le choc de ma poussée et il attrape la dernière caisse, nous la laissant puis arrivant derrière. Un peu trop sûr de moi, je pousse la caisse, lui renvoyant pour l'arrêter à mi-chemin. Volant sur quelques mètres en arrière, la caisse en bois lui éclate dessus sous le choc, le laissant ainsi assis à terre, des poissons sur les jambes, la tête et éparpillé autour de lui.

-Calme-toi bon sang !

Je repense ensuite à ce qu'il a dit, enfin, à ce que j'ai retenu lorsqu'il m'a réveillé involontairement. Il me semble qu'il n'est pas ici pour le plaisir et que personne ne lui a fait de mal, alors, pourquoi s'en prendre comme ça, pour rien, aux habitants.

-Si tu veux te battre t'es bien tombé ! Mais saches qu'on ne te laissera pas détruire cette ville ni blesser ses habitants !

Je fronce mes sourcils, fixant l'homme poisson dans les yeux en voyant que le poisson qu'il a sur la tête tombe par terre. Il se relève, courant vers nous.

-Forte-paume !

Je mets ma main à plat, perpendiculairement avec le sol, comme pour viser, donnant ensuite un coup de paume avec l'autre main, visant l'attaquant qui esquive, en préparant un nouveau coup de poing, pour ma poire cette fois. Après avoir réalisé que Erwin était trop rapide avec ses téléportations, je pense qu'à présent il me veut moi, il doit avoir saisi que je ne suis pas aussi rapide ni à l'aise pour esquiver ses coups que l'autre jeune homme qui se téléporte.




Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 20:56

Une solution... Calmante.

J’acquiesçai de la tête en regardant bêtement Mike qui venait de me sauver. Enfin, j’aurais pu esquiver mais son aide m’était, de toutes les manières, précieuse. Il avait raison, on se rencontrait souvent et c’était quelque chose de sympa. Jouer les super-héros ! Cela faisait presque de nous un duo. Mon corps finit par s’immobiliser quand je remarquai que le spectacle de bataille qui s’offrait à moi était des plus… Intéressant. Apparemment le rouquin savait un peu se battre, il utilisa une technique qui tenta de pousser l’adversaire mais celui-ci esquiva, étonnement rapide pour sa taille, et relança une attaque. Mauvaise idée ! Il allait réduire en bouillie la tête de mon brave compagnon, ce qui ne m’arrangeait pas puisque je commençais à m’attacher à lui. Et s’il ne visait pas la tête, son torse nu n’aurait même pas tee-shirt pour amortir sensiblement le choc.

J’arrivai donc à côté de l’Homme-Poisson et le touchai. Ma capacité l’obligea à se téléporter au même endroit mais toute la vitesse qu’il avait accumulé, toute sa force, avait disparu. Il devrait  l’emmagasiner à nouveau pour faire un coup de poing et à chaque fois il me suffirait de le toucher et d’avoir son attention pour détruire toute chance de blesser quelqu’un. Peut-être que sa rage baisserait comme ça et qu’il ne serait plus capable de faire de mal à personne.

« - Calme-toi ! Comme Mike a dit, on ne te laissera blesser personne ! »

Mes mains continuèrent à empêcher mon adversaire d’utiliser son énergie pour attaquer. C’était horrible de le voir se tordre de rage de cette manière. Pourtant je ne pouvais rien faire pour l’en empêcher. C’est à ce moment-là qu’une femme sortie de nulle part arriva, courant dans des souliers de bois épais avec un chignon énorme derrière la tête. Elle semblait plutôt maladroite mais en arrivant à côté de l’Homme-Poisson, elle sortit une aiguille et la planta directement dans son cœur. Il tomba alors à terre, comme évanoui. Qu’est-ce qu’elle avait fait ?

Elle semblait plutôt calme et lorsqu’elle attrapa le corps, celui-ci semblait peser une tonne. Elle devait avoir du mal à soulever ce poids. Je le touchai, l’envoyai en l’air et dis sur un ton amusé :

« - Je m’occupe du transport, on doit l’emmener où ? »

Elle semblait plutôt choquée mais n’ajouta pas un mot en indiquant une petite maison du doigt. C’était un lieu simple. En retouchant le corps inerte, je l’envoyai juste devant le pallier de la maison et demanda amicalement à Mike de nous suivre, que je me sentirais sûrement plus rassuré s’il venait avec nous, ce qui était en réalité une certitude. A ce moment-là, j’arrivai à la porte, celle-ci s’ouvrit et un homme à l’intérieur, plutôt jeune, nous dirigea vers un lit où le poisson humain pouvait se reposer. On nous offrit du thé, un bon siège où s’asseoir et tout cela à côté du lit du malade. Ce n’était pas une très grande maison, la première salle était allongée et les escaliers qui montaient jusqu’à l’étage devaient mener à une chambre. Même la cuisine était dans la pièce du bas.

On ne pouvait pas tenir à plus de cinq ou six, assis, mais c’était suffisant. La femme était souriante et l’homme semblait plutôt gentil. Il fallait juste qu’ils nous disent la vérité.

« - Qu’est-ce qu’il s’est passé avec cet Homme-Poisson ?

- Il a été drogué, son agressivité a été décuplée et j’ai dû mettre la dose de calmant pour un cheval pour le contrôler, me dit la femme en regardant le malade. Il va falloir qu’on trouve le remède pour le guérir à présent… »
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mar 1 Avr - 22:51

« Loin de ses terres ! ♪ »



C'est la fin ! Son coup de poing va me pulvériser les os et je vais mourir. C'est la fin, c'est la fin, c'est la fin, c'est la ... Ah non, Erwin arrive et j'ouvre les yeux que j'avais fermés par peur. Le jeune homme s'amuse à téléporter l'homme sur place. Je ne comprends pas l'idée mais au fur et à mesure qu'il le fait, je réalise un truc.

-Calme-toi ! Comme Mike a dit, on ne te laissera blesser personne !

Je crois comprendre qu'en fait, à chaque fois que mon ami téléporte quelqu'un ou quelque chose, celle-ci doit perdre la vitesse ou la puissance ou je ne sais pas comment appeler ça mais, le fait qu'il le téléporte, même sur place, il perd sa motricité et l'empêche ainsi de me frapper. Géniale ce pouvoir, honnêtement, Erwin est le mec le plus puissant que je connaisse. Puis, alors qu'il s'amuse ainsi, une femme arrive bruyamment, claquant ses sabots en bois au sol avec un chignon qui derrière la tête qui se bascule de gauche à droite, se brisant au milieu de la route lorsqu'elle plante son aiguille dans l'homme poisson, en plein dans le cœur du pauvre homme. D'ailleurs, celui-ci tombe inconscient, elle l'a tué ? Elle refait son chignon de cheveux bruns puis se penche vers l'homme à terre, tentant de le porter ou de le tirer avec peine, le bougeant ainsi d'à peine quelques centimètres quand Erwin, dans un élan de galanterie, téléporte le corps de l'homme je ne sais où, s'exprimant envers la femme, amusé.

-Je m’occupe du transport, on doit l’emmener où ?

La jeune femme pointe du doigt une maison un peu plus loin. Et alors que les personnes se dispersent autour de l'endroit où nous sommes, le spectacle étant à présent terminé, l'homme poisson tombe du ciel, tombant sur la main de Erwin qui le téléporte juste devant la maison. Quel pouvoir super pratique ! Erwin me demande de le suivre, chose que je fais sans broncher, levant le pouce en direction du bateau de mon capitaine qui semble rassuré de ce que je peux voir ici où je suis. Rapidement, on arrive dans la maison où un jeune homme nous montre le lit où l'homme poisson peut se reposer. Ensuite, je m'installe dans un canapé dont le dossier me donne des frissons. J'avais oublié que j'étais torse et pieds nus du coup, le froid m'a remis en place. Je refuse le thé en souriant, fixant celui que l'on ne peut plus vraiment appeler adversaire, je me demande ce qu'est son histoire à lui. Erwin, sur ce coup, semble plus ambitieux et curieux que moi, prenant la parole.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé avec cet Homme-Poisson ?
-Il a été drogué, son agressivité a été décuplée et j’ai dû mettre la dose de calmant pour un cheval pour le contrôler. Il va falloir qu’on trouve le remède pour le guérir à présent…

En parlant de cheval, je repense à Rolanda quelques secondes puis, je me penche sur mon siège, posant mes coudes sur mes genoux et croisant les doigts en faisant attention à ne pas me toucher les paumes. La femme continue de parler.

-Je suis médecin et, les vaisseaux sanguins qui ont éclaté ajouté au fait qu'il bavait tel un chien qui a la rage ... C'est une mauvaise drogue qu'il a eue, j'en suis certaine. Je me répète, je suis désolée seulement ... Je n'ai pas du tout ce qu'il faut chez moi pour le soigner.

Pour le moment, je ne saisis pas vraiment ce qu'elle veut. Elle attrape ensuite un bout de papier et une bourse d'argent. Sur le morceau de papier, elle inscrit un nom.

-Si vous allez chez l'épicier et que vous demandiez ceci pour mon nom, il vous donnera ce don j'ai besoin pour soigner cet homme, vous acceptez ?

Elle se tourne vers Erwin, sans doute pense-t-elle que son pouvoir fera qu'il ira plus vite ...




Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mer 2 Avr - 8:35

Petites courses en ville.

Je devais aller faire les courses pour les bienfaits de cet Homme-Poisson, et bien que cette idée ne me dérange pas, c’était surtout le fait de les laisser seuls avec Mike qui m’inquiétait. J’espérais bien que ce n’était pas la vérité, très peu pour moi de retrouver mon ami dans une assiette qu’on me proposerait de bon cœur en m’affirmant qu’il avait quitté l’île pour X ou Y raison qui n’aurait aucun sens. Soupirant, je me dirigeai vers l’épicier du village. Pas la pharmacie, non, mais bel et bien le vendeur de produits en tout genre qui apparemment avait aussi des arrivages d’herbe, de racines en tout genre et de liquide aux noms plus étranges les uns que les autres. En arrivant chez lui, je vis un amoncèlement d’étagères où des articles de tout genre semblaient rendre les lieux plus mystiques et plus calmes. Mes mains voulaient se poser sur un bocal à l’intérieur jaunâtre, mais je ne fis pas un geste et reculai. Bien sûr, c’était quelque chose de… spécial, que de voir un cerveau animal aussi petit enfermé dans un liquide conservateur.

L’homme qui dirigeait l’endroit sortit de l’ombre quelques secondes plus tard. Il semblait âgé d’une quarantaine d’années, ses cheveux commençaient à grisonner et quelques rides apparaissaient au coin de son œil. Je lui tendis la liste qu’il regarda avec un mépris digne des plus indignes commerçants et alla chercher mes articles, les déposant sans ménagement dans un sac en toile. Pendant un instant je crus même qu’un bocal s’était brisé, mais heureusement, c’était bon ! Un soupir de soulagement et je reçus l’attirail que je réglai sans tarder. Avant que je ne passe la porte, la petite voix amer du quadragénaire retentit dans l’enceinte de l’établissement :

« - Pour qui est-ce que vous achetez tout ça ?

- Soigner un homme-poisson, grommelai-je en jetant un regard noir à l’homme qui se figea d’horreur.

- Ces créatures répugnantes mériteraient juste d’aller brûler en…

- Ne vous avisez pas de parler de la sorte en face de moi, l’interrompis-je d’un ton froid, ayant envie de pointer une arme quelconque sur cet abruti. »

La discrimination envers les hommes-poissons était malheureusement une réalité qu’on ne pouvait pas ignorer, et c’était sans compter sur les sirènes qui elles-mêmes connaissaient une période de terreur au marché noir. Ils n’étaient pas faibles, bien au contraire, mais la force est un maigre atout contre la fourberie des humains.

Dehors, le port était toujours sujet à de l’agitation et on remontait les restes déchiquetés, noyés, du petit bateau de commerce qui avait été détruit une dizaine de minutes plus tôt. Un sourire sur le visage, je me dis que c’était une maigre compensation en comparant avec la torture qu’il avait dû subir de la part d’un quelconque contrebandier en étant transporté jusqu’ici… Je me demandais quel était son nom, et peut-être même s’il accepterait un jour de nous raconter son histoire. Continuant ma route jusqu’à la maison, je pénétrai celle-ci. L’homme-poisson dormait toujours, d’un de ces sommeils agités qui nous pourrissent l’existence. Il cauchemardait. Après avoir déposé les médicaments, je me dirigeai à son chevet, et avec une infinité de précautions, changea la serviette qu’il y avait sur son front et y mettant de l’eau plus fraiche. Sa fièvre brûlante ne descendait pas. C’était affolant.
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mer 2 Avr - 15:25

« Loin de ses terres ! ♪ »



Ce que dame veut, dame obtient, et voilà Erwin dehors pour faire une course. Je ne l'ai pas accompagné pour la simple et unique raison que me promener dehors à moitié nu n'est pas vraiment mon passe temps préféré. Je me lève, me dirigeant vers l'homme poisson et tournant ensuite mon regard vers la femme qui se dirige vers nous.

-C'est la première fois que je vois un homme poisson. Il paraît que sur un archipel non loin d'ici, il y avait des hommes tels que lui qui dirigeaient l'endroit de façon tyrannique.
-Vous pensez qu'il peut venir de là-bas ?
-Sans doute, seulement, je ne pense pas qu'il se soit drogué seul ... Tout à l'heure, il a hurlé qu'il ne savait pas ce qu'il faisait ici ...
-Je vais retourner à mon navire, je commence à avoir froid maintenant que l'action est terminée ...

Le jeune homme arrive de derrière moi et me pose une veste sur les épaules, m'expliquant que je peux avoir tout ce que je veux ici car j'ai aidé à faire en sorte que le pauvre homme poisson soit calme. Je remercie le jeune homme, mettant les manches correctement et fermant la veste.

-Je me nomme Cynthia, lui, c'est Cody, et vous ?
-Moi c'est Mike et mon ami c'est Erwin.
-D'accord, j'espère qu'il fera vite !

Au moment où elle dit cette phrase, l'homme dans le lit commence à s'agiter, enlevant la couverture et me poussant du lit sur lequel je suis installé. Une fois debout, je remets la serviette sur son front, me dirigeant ensuite vers la cuisine, demandant pour prendre un verre d'eau que le jeune homme s'empresse de me servir. Je bois le verre d'une traite, entendant Erwin qui rentre avec les médicaments qu'il pose sur la table, laissant ainsi la femme s'en occuper pendant qu'il se dirige vers l'homme dans le lit. Je me pose sur une chaise à côté du jeune homme qui vient de rentrer, gardant la femme à l'œil pour voir ce qu'elle fait. On dirait une sorte de remède à l'ancienne puisqu'elle écrase des herbes dans un récipient en ajoutant de temps à autre un drôle de liquide rouge.

Je ne comprends pas pourquoi il a besoin de médicament, je ne pensais pas que les drogues pouvaient avoir ce genre de très mauvais effets secondaires ... Je soupire, voyant que la femme arrive avec son drôle de breuvage et l'homme avec un seau.

-Poussez-vous, ça ne va pas être beau à voir !

Elle se penche sur l'homme et lui fait avaler le dit médicament. Se levant sur le lit en restant assis sur celui-ci tout de même, l'homme poisson ouvre grand les yeux, mettant sa main sur sa bouche avant de vomir une énorme quantité de vomi dans le seau que l'homme tient, vomissant à son tour. Pour ma part, je grimace, tournant les yeux parfois pour éviter de vomir à mon tour quand enfin tout ce calme, l'homme retombant allongé dans le lit, l'air calme.

-Qu'est-ce qu'il s'est passé au juste ? J'ai mal au crâne !
-Mon pauvre ami, si vous saviez. Reposez-vous un peu, on en parlera après.

La femme se lève, nous entraînant ainsi dans la cuisine et fermant la porte de la chambre. Le jeune homme, Cody, vide le seau dans l'évier, grimaçant à la vue du vomi qui coule.

-J'aimerai quand même savoir ce que l'homme poisson fait ici moi ...




Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mer 2 Avr - 19:49

L'homme qui avait mal.

On se trouvait dans la petite cuisine. Le jeune homme, qui s’était présenté quelques minutes plutôt sous le nom de Cody, vidait un seau remplit d’une substance qui me donner envie de gerber. Ce n’était pas pour donner plus de contenu pour boucher l’évier, mais il fallait tout de même dire que ce spectacle n’était pas des plus réjouissants et je décidai de détourner le regard. La remarque de Mike me fit reprendre conscience de la raison pour laquelle nous étions ici : cet être vivant avait sûrement été emmené loin de chez lui, et à remarquer sa folie il n’était pas dit qu’il avait choisi d’y arriver. C’était étrange ce genre de choses. Ces personnes qui arrivaient à des endroits sans le vouloir… Cela me rappelait ma première téléportation, j’étais revenu au bar où Louise et Léon avaient découvert leur amour tandis que moi je les abandonnais.

Je regardai la femme de Cody, se prénommant Cynthia. Elle semblait plutôt nostalgique, triste, mais savait certainement quelque chose sur ce qui se déroulait actuellement. Ses yeux m’indiquaient qu’elle n’était pas inconnue à ces évènements, et que ça n’était peut-être pas la première fois que cela arrivait par ici. Je lui mis une main sur l’épaule et elle échangea un regard avec notre hôte. Alors des larmes commencèrent à couler le long de ses joues de porcelaine et elle se mordit la lèvre en s’écroulant dans les bras de son amant.

« - Il y a quelques temps, un trafic a été mis en place… Un homme a commencé à amener des créatures en provenance de toutes les mers, que ce soit des hommes-bêtes ou d’autres ! Et maintenant un homme-poisson fou de rage ! Mais qu’ont-ils derrière la tête ? »

Ils ? Alors que j’allai poser la question, j’entendis les cris du malade dans la chambre et ouvris la porte en volée, cherchant alors le douloureux patient du regard. Il était en train de se tortiller sur le sol en se tenant la poitrine, ses gros doigts aux ongles acérés tentant de lacérer sa peau. J’allai vers lui en un pas et tentai de l’immobiliser au sol, demandant de l’aide et en obtenant. Cynthia commença à s’affoler pour aller chercher des calmants mais tout à coup le silence revint… Totalement. Je regardai à tour de rôle les personnes dans la pièce et jetai un dernier coup d’œil sur l’homme-poisson à terre. Il pleurait, comme une madeleine. Son torse rouge à cause de son état semblait se soulever par soubresauts. Je le libérai discrètement et l’aidai à se relever.

« - Je m’appelle Erwin, et eux ce sont Mike, Cody et Cynthia, présentai-je la petit bande en prenant un gant plongé dans l’eau froide à côté du lit. Peut-on savoir ton nom ? Demandai-je sur un ton amical et discret.

- Varyan, répondit-il en nous regardant tour à tour, une lueur de suspicion dans le regard.

- Nous ne sommes pas ceux qui t’ont amené ici, nous pensons que tu as été drogué… Cynthia a évacué les produits chimiques de ton système. »

Elle précisa cependant qu’il en restait quelques traces et qu’il faudrait quelques jours pour qu’il soit totalement remis. De plus, il fallait prendre en compte qu’il ne pourrait pas revenir tout de suite sur l’île des Hommes-Poissons… Celle-ci étant sûrement en danger de toutes les manières. J’avais entendu des rumeurs peu récentes qui me semblaient sûrement fausses mais modéraient mon envie de ramener cet homme jusqu’à son pays natal.
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Mer 2 Avr - 22:00

« Loin de ses terres ! ♪ »



Erwin s'approche de la femme, lui posant une main sur l'épaule et celle-ci commence à pleurer, donnant un air plus théâtral et dramatique à la chose en enlevant son chignon qui laissa ainsi sa chevelure détachée lui cacher une partie du visage, posant celui-ci sur le torse de Cody.

-Il y a quelques temps, un trafic a été mis en place… Un homme a commencé à amener des créatures en provenance de toutes les mers, que ce soit des hommes-bêtes ou d’autres ! Et maintenant un homme-poisson fou de rage ! Mais qu’ont-ils derrière la tête ?

Un homme qui amène des hommes-bêtes de divers endroits ? Il ne peut pas se trouver un nouveau loisir plutôt que d'effrayer les populations et de rendre des gens malades celui-là ? Je soupire étant interrompu par des cris de l'homme poisson que nous avons laissé seul sur le lit aux draps blancs dans la chambre juste derrière la cuisine. On s'y précipite tous, se marchant presque dessus pour arriver à l'intérieur de la pièce pour voir que l'homme est au sol, se roulant par terre de douleur, la main presque dans la poitrine. Le pauvre homme semble tellement souffrir et Erwin se jette dessus, demandant de l'aide pour le calmer. Aussitôt, accompagné de Cody, on lui attrape le bras et la femme, Cynthia, sort de la pièce. J'ignore ce qu'elle fait mais une fois dehors, le silence revient dans la pièce, un silence mortuaire. Certes, nous n'avons pas réussi à immobiliser l'homme mais j'ai peur de l'avoir tué avec un coup maladroit de coussinet ... Les accidents arrivent vite dans ce monde. Puis, des petits reniflements suivis de pleurs se font entendre. Je regarde Erwin, puis Cody et enfin l'homme au sol. Ce grand baraqué provenant d'une île lointaine est en train de pleurer. Par réflexe, je me lève et, n'ayant pas le temps de m'excuser au cas où je l'aurais blessé, mon jeune ami l'aide à se lever quand Cynthia rentre dans la pièce, des calmants à la main.

-Je m’appelle Erwin, et eux ce sont Mike, Cody et Cynthia. Peut-on savoir ton nom ?

Je fais un signe de la main à l'homme poisson en lui souriant lorsque Erwin dit mon nom. Je ne sors pas un mot de peur d'interrompre la conversation.

-Varyan.
-Nous ne sommes pas ceux qui t’ont amené ici, nous pensons que tu as été drogué… Cynthia a évacué les produits chimiques de ton système.

Cynthia explique ensuite qu'il n'est pas totalement guéri et que ceci prendra un certain temps. J'attrape de quoi lui servir un thé, encore bien chaud, et le tends à l'homme qui le prend en souriant.

-Du coup, tu viens d'où en fait ?
-C'est plutôt compliqué mon histoire. Je suis né et j'ai grandi sur l'île des hommes poissons. Puis, avec des autres hommes, nous avons été sur l'Archipel Konomi avant de nous faire terrasser. J'ai réussi à m'enfuir, voulant rentrer chez moi mais un homme m'a attrapé ou capturé, je ne serai comment dire et, ensuite le flou total. Je me souviens que j'ai aidé cet homme, et il m'a demandé si je voulais être plus fort.
-Et ensuite ?
-Bah, bien sûr que j'ai accepté, seulement il m'a directement enfoncé une aiguille dans le cou et après ... Rien, aucun souvenir avant mon réveil dans le lit là.

J'acquiesce, il n'a aucune idée de ce qu'il a fait en somme. C'est, d'un côté, bien plus rassurant de savoir que ses actes n'étaient pas volontaires.

-Vous avez ...
-Tu veux du thé encore une fois ? Erwin va te servir !

Je tire la femme plus loin, lui expliquant rapidement qu'il ne faut rien lui dire. L'homme se sent déjà assez mal comment ça physiquement, je ne veux pas non plus qu'il se sente coupable de choses qu'il a fait involontairement. Je retourne donc vers l'homme, souriant toujours.

-Tu comptes faire quoi maintenant ?




Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3109
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Jeu 3 Avr - 16:38

L'homme qui avait mal.

Il n’y a pas grand-chose qui puisse attendrir un homme, et son histoire n’en est pas une. Cody le regardait avec un air plutôt neutre tandis que je soupirai, une envie de partir sur le bout des doigts de pied. Quelque chose me disait que cet homme-poisson allait avoir du mal à s’intégrer dans cette ville, et qu’il ferait sûrement encore plusieurs conneries. Je pris une théière et lui servis du thé sur l’aimable demande de Mike, fusillant celui-ci du regard. Tout comme les autres, j’attendais la réponse du malade, ce qui me fit malheureusement renverser un peu d’eau chaude aromatisée sur le sol. Après avoir servi le thé, je m’assis aux côtés de mes… camarades, on pourrait dire. Mike, oui, les autres, je les connaissais à peine depuis une heure. Un petit sourire encourageant sur les lèvres de Cynthia sembla débloquer la situation.

« - Je pense que...

- Tu devrais rester ici, le temps de récupérer, lança Cynthia sur un ton amical.

- Merci, dit-il en baissant la tête, les joues… rougissantes ? »

Bien sûr, c’était la meilleure solution. Je souris à moitié à mon tour quand j’entendis la poignée de la porte tourner. D’un geste brusque, je me mis à fixer la personne qui venait d’entrer, aux aguets. C’était une jeune femme, elle était plutôt belle. Apparemment, la présence de l’homme-poisson dans cette maison ne la dérangea pas puisqu’elle s’avança vers Cynthia pour lui susurrer quelque chose à l’oreille. J’étais trop loin pour l’entendre. Alors la médecin se leva et se mit à chercher quelques papiers qu’elle tendit vers son invitée, fuyant nos regards. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Je soupirai, mais ne m’intéressai pas trop au reste des évènements, trop occupé à chercher un moyen de m’éclipser.

« - Je dois retrouver Miu ! Lançai-je en me levant. Mon ami… Mike, à une prochaine fois j’espère ! Au revoir à tous ! »

Alors je sortis de la maison après des adieux rapides. Je me dirigeai vers l’auberge et, prenant Miu au passage, décidai de quitter l’île plus tôt que prévu.


De gauche à droite : Violette, Homme-Tigre
Violette regardait le dossier que Cynthia venait de lui donner. C’était le rapport médical de complet de tous les hommes-bêtes qui avaient visité cette île. La plupart répondait bien au traitement, mais certains dosages avaient dérapé et des morts étaient à déplorer. Quel dommage, cela faisait tellement de cobayes en moins. Cependant, dans tous les cas, la réponse aux drogues était là. L’agressivité décuplée, la perte de contrôle… Il ne restait plus qu’un cocktail qui puisse les rendre totalement influençable, ou alors quelques signaux électriques pour les contrôler à distance… C’était encore une question qui devait être portée à réflexion.

Alors la jeune femme aux cheveux verts sortit de la pièce dans laquelle elle se trouvait, prenant les escaliers pour aller dans les soubassements. Elle ouvrit une porte scellée en métal de presque sept centimètres, et elle observa les lieux, comme à chaque fois qu’elle y entrait. En face d’elle, un homme-tigre était attaché par des fils de fer et des menottes à un quadrillage de fils barbelés.

Dans un instant de sadisme, elle appuya sur un bouton vert et sa victime convulsa, sans défense. Elle prenait un malin plaisir à le voir. Alors elle s’approcha de l’animal qui grogna en la voyant arriver, se débattant, ouvrant quelques plaies qui venaient à peine de se refermer.

« - Tu sais, nous venons d’observer de nouveaux sujets d’expériences intéressants aujourd’hui… »

Elle pensait à ces deux jeunes gens et à l’homme-poisson arrivé avec la cargaison, remerciant intérieurement Cynthia d’avoir su calmer la situation, bien qu’elle aurait aimé en voir plus concernant leurs capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Zackary J. Fawkes
Inquisiteur
avatar
Messages : 564
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
3/350  (3/350)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   Jeu 3 Avr - 17:22

« Loin de ses terres ! ♪ »



Je m'installe sur une chaise, attendant une réponse à ma question que la femme me donne à la place de l'intéressé.

-Je pense que...
-Tu devrais rester ici, le temps de récupérer.
-Merci ?

Suite à ce petit échange, une femme entre dans la maison, dans laquelle nous sommes déjà nombreux, et, faisant comme chez elle, elle se dirige vers Cynthia, se penchant pour lui dire quelques mots à l'oreille. Je n'écoute pas ce qu'elle dit, mon regard trop absorbé par son foulard violet qui se balance devant la poitrine de la jeune femme qui vient d'entrer. Une fois les messes basses terminées, notre hôte cherche deux-trois papiers qu'elle donne à la nouvelle femme qui part presque aussitôt après ça. On peut appeler ça un passage éclair. Fixant une tasse de thé, n'écoutant que le silence qui c'est installé, Erwin se lève, expliquant la raison de son départ.

-Je dois retrouver Miu ! Mon ami… Mike, à une prochaine fois j’espère ! Au revoir à tous !

Je lui souris, répondant ainsi à son départ puis me lève, emboîtant le pas derrière lui afin de retourner au bateau. Je commence aussi à avoir faim et je ne veux pas être le genre à rater le succulent poisson que la capitaine a acheté pour tout l'équipage sans exception. Rien que d'y penser, ça me coupe l'appétit, voilà, je suis écœuré du poisson avec toute cette histoire. De retour sur le navire, j'esquive la salle où l'on mange et me dirige dans la cuisine, attrapant une pomme, me dirigeant ensuite dans ma cabine. Je ramasse mes gants sur le chemin, réalisant que personne ne l'a fait pour moi puis ma flûte, encore sur le pont celle-là. J'attrape la poignée de la porte de ma cabine quand une grosse main se pose sur mon épaule, me retournant contre la porte.

-Mike ! Merci pour tout à l'heure, t'es vraiment un gamin génial ! Je te revaudrai ça ! Tu peux me faire confiance.

Me dit-il avec un énorme sourire avant de me prendre dans ses bras. J'en profite pour remettre mes gants et je lui souris, entrant dans ma cabine en disant que c'est normal de défendre ses hôtes au final. J'enlève la veste que j'ai oublié de rendre à Cody et je saute sur le lit, enlevant mon pantalon pour être correctement à l'aise, croisant les bras derrière ma tête pour poser celle-ci sur mes mains, entendant la flûte tomber du lit.

-J'aimerais bien avoir un ami comme Erwin a avec Miu. Je me sentirais moins seul dans ma cabine comme ça.

Je fixe le plafond de ma cabine. Il y a des irrégularités dans le bois puis mes pensées divagues un peu, je suis encore tombé sur Erwin en fait. C'était cool mais on n'est pas resté longtemps ensemble ce coup-ci. C'est décidé, la prochaine fois, je dois essayer de le convaincre de me téléporter avec lui. Mes aventures sont géniales mais les meilleurs que j'ai eus, c'est avec lui ! Et ... J'ai besoin d'un ami. Rolanda est adorable mais je ne peux pas me permettre de voyager avec elle. Elle ne sait pas se défendre et dans un monde tel que le nôtre, j'ai bien peur de la voir finir blesser et ce n'est pas mon but. Au final, Rolanda, c'est ma meilleure amie en fait, je ne veux que son bien. Songeant ainsi pendant presque une heure avant de m'endormir, faisant une sieste.





Shtoum (c)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB] - Loin de ses terres [Pv : Mike]
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» [Avant le SGC] Mike Shirow
» Mike Wallace sur 25 verges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Île de Dawn-