Partagez | 
 

 [FB] Conséquences ( PV Dead-End )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Jeu 20 Mar - 19:06


Action > Reaction




Une nuit comme les autres visiblement. Pourtant, dans le noir d'une certaine ruelle, ce n'est guère le cas. Loin de l'agitation des grandes ruelles, un petit chahut se fait. Prisonnier dans l'ombre, un homme gigote. Il tente de se libérer d'une poigne - c'est-à-dire, la mienne - mais il n'y arrive pas. Ma personne droite comme un i est sérieuse sur ce coup. J'ai eu récemment une petite somme d'argent en échange de son meurtre. De ce fait, je le tuais ni plus ni moins. J'avais traqué sa personne et maintenant, j'allais finir mon travail en douce. Le maintenant par la gorge de ma main droite, je le garde contre le mur. Soulevé d'environ trois petits centimètres, je le regarde de mon regard doré. Son visage se décompose, il sait ce qui va arriver, mais il semble vouloir s'accrocher à la vie. Inutile, futile, rien ne peut le sauver. Ses gémissements légers, ses bruits montrant qu'il n'approuve pas son sort ne vont pas l'aider. Sa vie se stoppe ici et maintenant. Fixant ses yeux devenus globuleux, je l'analyse un bref instant.
Il est de taille normale. Son air est celui d'un parfait homme d'affaires. Manque de chance, en se sachant intelligent, il a joué avec le feu et voilà ce qui se passe. On m'engage pour le tuer suite à une escroquerie. Malheureusement, son ancien client n'était pas un homme comme les autres. C'était un homme qui influe beaucoup dans des affaires sales. De ce fait, cela revient à tenter de se taper par-derrière le diable. Au lieu de lui faire mal.. on ne fait que le tenter à vous montrer comment il se sert de sa fourche. Bref, jouant le rôle de cette fameuse fourche, je le regarde une dernière fois avant de monter ma main au-dessous de sa mâchoire. Il ne peut plus crier, plus parler. Il peut juste me regarder et éventuellement regarder la lune qui brille bien haut dans le ciel. La dernière vision de la lune. Ses derniers instants.

Approchant mon bras gauche de moi, je place mon poignet de ma bouche et je tire doucement via mes dents le tissu de mon haut qui recouvre mon corps. Je dévoile doucement un gant au niveau du poignet. Un gant qui ne laisse aucun doute quant à son utilité. De vue, on peut dire que c'est en quelque sorte un morceau de cuire épais très bien découpé et qui retient un appareil en dessous de mon poignet. Ce dispositif possède un ressort et une lame. Activant rapidement celui-ci, je laisse l'homme voir la lame aiguisée briller dans la nuit.  Admirant moi-même la beauté de ce morceau de métal pur, je finis par poser mon regard sur l'homme et sans attendre... j'agis. Mon bras se recule rapidement et avec autant de vitesse, je le fais foncer sur sa gorge. La lame rencontre donc sa chair et n'a aucun mal à transpercer son épiderme. La lame tranche sa gorge comme un couteau passe dans de la beurre moue. Je transperce sans couper horizontalement la gorge, afin d'éviter les jets de sang. Ce soir, je la joue soft. Lâchant sa personne, je le regarde agoniser en silence. Plaçant sa main sur le " trou " que j'ai fait, il semble chercher à crier, exprimer sa douleur. Mais désormais, il est juste une personne du passé qui s'efface en douceur. Le regardant agoniser, je me place doucement sur une murette un bref instant. Son regard suppliant croise le mien et il semble même aller jusqu'à demander mon aide en me tendant la main. Son geste semble prendre une éternité à se faire. Alors qu'il me pointe en demandant de l'aide via son geste, pour ma part, je sors un mouchoir de poche et nettoie ma lame secrète que je remballe grâce au tissu que je mets toujours dessus. Une fois cela fait, je me contente de simplement descendre de mon perchoir. Finalement, son dernier effort vain le fait s'écrouler au sol comme le cadavre qu'il est. Soupirant de lassitude, je le saisis et le balance dans une poubelle traînant ici avant de partir clope au bec comme une personne normale traversant la ruelle.

Le reste de la nuit se passe de commentaire.  Rentrant à l'hôtel où je logeais, je contactais l'employeur qui m'avais engagé et lui disais que sa mission était accomplie. Sourire aux lèvres, je l'écoutais parler en me disant qu'il ferait livrer la fin de mon versement à domicile. Acceptant le marché, je pouvais m'endormir sur mes deux oreilles comme on dit. J'en oubliais quelques détails. En effet, j'avais tué discrètement selon moi, mais on n'est jamais à l'abri d'être repéré par un passant fouineur ou autres. Ainsi donc, je m'endormais sur mes deux oreilles sans me soucier de ce petit détail. Je m'endormais en pensant simplement à la suite. La suite de mes projets. En effet, être tueur à gages c'est bien beau, cependant, je ne veux pas être cela à jamais.  Je veux de la notoriété, du pouvoir et je suis déterminé à l'obtenir. Ainsi donc, mon idée était celle-ci : former un groupe de mercenaires. Sourire aux lèvres, je savais qui contactait en premier et en second. Du moins ; la seconde serait plus difficile à recruter, mais la première par contre... Je m'endormais sur ces pensées radieuses dans ma tête.

Me réveillant le lendemain, je me devais d'agir vite. La personne ne devrait pas tarder pour mon argent, mais bon, en attendant, je pouvais passer mon coup de téléphone non . Allant voir le réceptionniste, je lui demandais si je pouvais emprunter son Den Den Mushi All sea. Une fois son accord fait, je me mis dans un coin tranquille à l'abri des écoutes. Bien entendu, je me savais pas mis sur écoute... malgré mon travail, peu de gens me connaissent, peu de gens ont conscience de qui je suis. Bref, me sachant en sécurité pour l'heure, j'appelais... Hikari. Cette blonde charmeuse. Regardant le Den Den Mushi ouvrir les yeux pour montrer que l'appel était bon, je commençais à parler.

" Salut Hika... Comment vas tu ? "
" Ren ? ... Reeeeen ? Je vais plus que bien. Dit donc, chercherais tu à m'éviter hm ? Est-ce à cause de ce que j'ai fait la dernière fois ? Non tu sais... je t'en veux pas hein, mais je ne te savais pas si timide hihi. "
" Grrr... Rien à voir. J'étais occupé dirions-nous. Mais là n'est pas le sujet, concentre toi deux minutes s'il te plait. "
" Oh ? Insinuerais-tu que ma couleur de cheveux me rend forcément idiote ? "
" Cesse de jouer à ce jeu et écoute moi un peu... J'ai pas que ça à faire."
" Rhoooo ... Tu es jamais content. Aller va, je t'écoute. "
" Bien... Tu sais, j'ai beaucoup réfléchis et je pense qu'il est temps de sortir de l'ombre. Malheureusement, il ne s'agit pas de claquer des doigts et se proclamer grand quelque chose ou autre. Bref... Je vais être clair. Je veux que tu te joigne à moi dans mon projet. "
" ... Et bien... "

Pas le temps de l'écouter ou autres, je détournais la tête en voyant une personne derrière moi. Habillée en costume noir, celle-ci faisait très homme sérieux. Le regardant, en voyant sa mallette, je comprenais aisément ce qu'il était. Regardant l'escargophone interrompu, je vins simplement à raccrocher et le prends sous mon aile. Me levant, j'allais voir l'homme en question et après une brève discutais, celui-ci me remerciait de mes " services " en me souhaitant une bonne journée. Me laissant la mallette, je me contentais de le regarder partir avant de me retourner vers le gérant du lieu et lui demander si je pouvais emprunter son appareil. Avec son accord donc, je vins simplement remonter dans ma chambre. Branchant l'appareil, je le vis s'activer. La belle était du genre très bavarde et n'aimait pas qu'on l'interrompe. Si bien que dès que je décrochais, je voyais l'expression de l'escargophone changer. Enragé, j'imaginais les traits de la belle en cet instant.

" DEPUIS QUAND ON RACCROCHE AU NEZ HEIN ?!!! Bref... Je disais donc... "

Pas le temps une fois de plus, quelqu'un semblait toquer à ma porte. Lançant la mallette sur mon lit, je vins à interrompre l'escargophone pour alors aller vers ma porte. Qui était-ce ? Qui pouvait me rendre visite hm ?







_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Lun 31 Mar - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 21 Mar - 19:33


Une Première Mission!






Kal regardait l’île sur laquelle ils venaient d’accoster d’un  air dédaigneux en ce début de matinée. Ils venaient d’arriver à leur objectif, l’île de Powder Island se dressait désormais devant eux et déjà le boxeur regrettait presque d’y poser le pied. De toute façon ce n’était pas réellement comme s’il avait le choix, la mission qui leur avait été confiée requérait leur présence en ces lieux et Naito avait demandé à ce qu’ils puissent y aller avant le jour fatidique afin de pouvoir s’habituer aux lieux et apprendre les éventuels raccourcis qui les aideraient certainement dans leur objectif. De plus le fait qu’on les voit plusieurs jours avant le passage à l’acte leur permettrait certainement de ne pas forcément être soupçonné aussitôt et donc de pouvoir demeurer un peu plus longtemps sur l’île sans se dévoiler. Il n’était pas certain que cela se révèle nécessaire et peut-être même pourrait-ils se dévoiler assez rapidement mais tant que ça ne leur avait pas était confirmé il valait mieux prendre ses précautions.

Bon tu te magnes! On a pas que ça à faire!

Tournant la tête vers la voix il regarda le chevalier pendant quelques secondes avant d’attraper ses affaires et de descendre du navire marchand qui les avait emmené jusqu’ici en sautant par-dessus le rebord. L’avantage de ne pas être connu des autorités locales et surtout du Gouvernement Mondial était la possibilité de pouvoir se déplacer tranquillement sans prendre le risque d’être arrêté ou de devoir se battre à tous les coins de rues. Ils se dirigèrent alors vers la taverne la plus proche, entrant à l’intérieur et prenant une table tranquillement ils commandèrent une bière et commencèrent tranquillement à la siroter lorsqu’une femme masquée aux cheveux bleus vint les accoster :

On vous attendait! Suivez-moi Shin ne devrait pas tarder à avoir fini ce qu’il a à faire.

Les deux hommes se regardèrent quelques secondes d’un air interrogatif avant de reconnaître Emra. Ils l’avaient vu au camp lorsqu’ils étaient arrivés mais elle n’avait alors pas tous ces vêtements noirs qui masquaient sa personnalité. Shin par contre ne leur disait absolument rien mais si Emra était là c’est qu’elle devait les emmener à la planque. Ils finirent donc leur verre d’une traite avant de suivre la jeune femme dans la rue. Celle-ci les conduisit alors jusque devant un hôtel où ils s’arrêtèrent, attendant visiblement le dénommé Shin.


Shin quant à lui se trouvait désormais devant la porte de la chambre où il avait vu rentrer l’homme qu’il recherchait. Il venait de toquer, ne pouvant se contenter de l’espionner plus longtemps s’il voulait que la mission soit réalisée et atteindre son objectif. Il s’agissait de leur tout premier client et il valait mieux soigner le travail s’ils voulaient en avoir d’autres assez rapidement. La mission était assez importante pour que le bretteur se déplace de lui-même et surtout qu’il fasse appel à une aide extérieure. A vrai dire il aurait certainement pu réaliser la mission avec Emra mais il leur avait été demandé de trouver quelqu’un qui pourrait la réaliser à leur place. L’organisation commençait juste et avait besoin de se faire connaître dans le milieu si elle voulait pouvoir y progresser. Entendant soudain un bruit légèrement étouffé Shin sortit sa lame et trancha la porte en deux d’un coup sec. Il poussa alors la partie tranchée et pénétra dans la pièce où un homme se tenait. La patience du bretteur avait toujours été mince et le simple bruit qu’il avait entendu lui avait laissé penser à une éventuelle fuite ou à quelques scénarios improbables qui ne prenaient vie que dans le cerveau de l’homme à l’épée. Portant finalement son regard sur la personne présente dans la chambre il lui dit simplement :

J’ai une mission pour vous!


Hello je m'incruste donc dans ton rp les quatre persos sont des PNJ que tu retrouveras en suivant ce lien :
>> http://www.op-seken.com/t3339-pnj-centre-alpha#43501 <<
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 21 Mar - 21:14


Action > Reaction




Tranquille dans ma chambre désormais, j'espérais pouvoir prendre du bon temps. Discuter et pourquoi ne pas réfléchir à un moyen utile de lancer mon plan. Malheureusement, le destin est souvent farceur avec nous. En ce jour, celui-ci semblait vouloir m'empêcher de finir ma conversation avec Hikari. Celle-ci puait la frustration de ne pas pouvoir en placer une depuis un petit moment, mais je n'étais pas celui qui est à blâmer. C'est la situation qui se joue de moi en ce doux jour. Me faisant plisser les yeux, je me contente d'approcher la porte jusqu'à ce que je sente cette drôle d'impression. Alors que ce qui me sert de téléphone derrière moi s'affole encore et toujours, je reste là. La porte... Qui est derrière hm ? N'ayant aucun rendez-vous, je me demande bien qui viens me voir ici. Intrigué, je préfère me reculer plutôt qu'ouvrir la porte comme un parfait idiot. En me reculant, je touche une bouteille vide de bière qui roule au sol. Le bruit provoqué par cet objet peut faire penser à une fuite rapide d'une personne... M'apprêtant à me retourner pour jeter la bouteille, voilà que tout s'enchaîne rapidement. D'un coup sec, je vois la porte se fendre en deux sans tomber. Il suffit d'un geste de la personne derrière la porte pour faire tomber le morceau de bois épais. Regardant étonner l'homme qui entrait visiblement, je laissais l'appareil gueuler derrière moi. Visiblement... Hikari perdait patience et avait entendu ces bruits en plus de cela. Soupirant, je vins simplement à laisser ma voix se faire entendre.

" Tu veux pas te taire deux minutes... J'ai... un visiteur. "

" PARDON ?!! REN-TAO ! Tu vas m'écouter attentivement ok ? Je suis une femme qui t'aide bien souvent, je me suis même salis les mains plusieurs fois pour t'aider. Alors tu vas me parler sur un autre ton ok ? Dit moi ce qui se passe immédiatement sinon... "
" Jte rappel... "

Laissant l'animal s'éteindre à ma demande, je pouvais clairement revenir à mon interlocuteur. Celui-ci semblait d'une patience aussi grande qu'un homme en rute devant des bombes sexuelles. Regardant son épée, je pouvais y voir une belle qualité. Peut-être de qualité supérieure, mais j'en doutais. En tout cas, elle était bien entretenue pour pouvoir couper aisément la porte. Haussant un sourcil étonné d'entendre ses dires, je revenais à moi-même. Plus calme et détendu, je vins me déplacer dans la pièce. Tel un homme qui réfléchit, je me posais contre un mur et regardait dehors. Discrètement, je regardais si au monde encadrait l'endroit. Visiblement non. Peut-être sont-ils à l'intérieur de l'établissement du coup... Autant déjà eut ce genre d'histoire - à savoir me faire " engager " de force - je savais aisément comment se déroulent les plans pour entrer en contact avec la personne. Détournant les yeux pour le regarder en coin tout en croisant mes bras et en me posant contre le mur en formant un angle d'environ 45°, je vins à parler tranquillement.

" Assassin au service du plus offrant ou non, assassin ou non tout court... Toquer à une porte et dire bonjour n'est pas une chose difficile pour un demandeur non ? ... Bref, je ne vais pas faire mon difficile. Les détails que je puisse rapidement me mettre au travail si j'accepte. Sauf si j'ai pas le choix ? "


Arquant un sourcil, j'attendais sa réponse. Malheureusement, peu patient comme lui sur le coup, je repris aussitôt pour compléter mes dires.

" L'objectif, la ou les cibles, mes limites imposées, des dates, des effectifs ou si je dois faire solo et bien sûr le plus important... le montant de tout ça. Pas que j'aime pas le bénévolat, mais... bref. Ow, simple curiosité, pourquoi moi et comment m'avez vous trouvé ? Suis-je déjà connu dans les coins obscure de ce monde ? J'en doute donc... autant être sincère hm ? "


Claire et précis, je ne me faisais pas prier. J'espérais que le jeune homme puisse me répondre rapidement. En effet, mes rêves naissant de conquête pressaient dans ma tête et contrat ou non, je ne voulais pas les remettre à plus tard. Je me devais de rallier officiellement Hikari à ma cause avant de repartir à une certaine chasse. La chasse à la miss verte rencontrée sur Umbra. Sourire en coin, mais l'air toujours sérieux, je m'approchais du jeune homme sans un mot. Pas un bruit se faisait entendre, pas même les grincements du parquet. Mes pas étaient comme silencieux. Grâce au fait d'avoir appris à " maîtriser " mon poids et ainsi rendre mes pas presque silencieux. Une fois en face de lui à une distance raisonnable, je croisais les bras.

" Qui êtes vous ? Toi et tes possibles alliés. Je me trompe ? Il y en a d'autre hm ? "

Déduction à cause de mon passé, bien que cela pouvait sembler à la limite de la paranoïa, je le regardais toujours avec sérieux. Calme et serein, j'attendais qu'il agisse lui ou des alliés qui pouvaient venir alimenter notre futur dialogue. En supposant qu'il soit là pour ça et non en réalité vouloir me nuire.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Lun 31 Mar - 4:31


Histoire de Choix?






Shin regarda silencieusement l’homme face à lui s’agiter suite à la simple phrase qu’il avait prononcé, assimilant au passage le fait qu’il était au Den Den avec une femme assez proche de lui et impliquée dans ses actes. Il nota cette information dans un coin de sa tête, après tout il savait pertinemment l’importance que pouvait avoir ces détails glanés au hasard si la situation venait à évoluer. Toute information sur une personne pouvait un jour se révéler décisive et même parfois vitale. Au passage il apprit aussi le nom du jeune homme, Ren Tao! Tandis que le tueur lui répondait le bretteur chercha dans sa mémoire si ce nom lui disait quelque chose mais ne trouva rien, s’il avait eu vent d’un des actes de cet homme il n’en savait absolument rien. Et sur ce point il faisait confiance à sa mémoire car il n’oubliait jamais un visage ni un nom, son cerveau était une véritable encyclopédie stockant toutes les informations qu’il pouvait récolter. Revenant finalement aux paroles de son vis-à-vis il laissa un blanc de quelques secondes lorsque celui-ci posa sa dernière question, choisissant ses mots avec soin. D’ailleurs il avait noté le nombre important de questions du dénommé Ren, celui-ci ne devait être qu’un débutant ou n’avait jamais réellement travaillé avec des professionnels pour en poser autant. Il fallait peut-être aussi prendre en compte le fait que l’intrusion peu orthodoxe de Shin pouvait amener ces questions mais le bretteur n’avait pas pour habitude d’agir avec des pincettes. Avançant finalement dans la chambre de manière à se retrouver presque face à son interlocuteur il plongea son regard dans les yeux de celui-ci avant de dire d’un ton neutre :

Mais avons-nous jamais le choix? Avons-nous le choix de vivre ou de mourir? Ma lame a-t-elle le choix de trancher la chair? Ton sang a-t-il le choix de couler? Aviez-vous le choix de tuer cet homme hier soir?

Il stoppa net sa réponse, observant la réaction du tueur à la nouvelle qu’il avait été vu la veille lors de son exécution en règle. Dans un certain sens les phrases qu’il venait de lâcher était un avertissement, une menace à peine déguisée qui devrait faire comprendre à l’homme quelle position il devait adopter. Shin aurait certainement pu faire chanter le mercenaire pour qu’il réalise cette mission à l’œil, un service en échange de son silence, mais le patron avait insisté sur le fait qu’ils devaient développer leur réseau, et il semblait donc qu’ils avaient trouvés le premier chainon de celui-ci. Reprenant alors la parole le bretteur poursuivit comme si de rien était :

Pour ce qui est du reste tout ce que tu as à savoir c’est que tu seras payé 100.000 Berrys pour la mission, les autres détails tu les découvriras assez vite en nous accompagnant.

Il n’était pas revenu sur la possibilité d’un choix, comme pour appuyer d’une manière silencieuse le fait que l’homme ferait mieux de les suivre. Il releva légèrement le menton en continuant de fixer l’homme face à lui, attendant une simple réaction. Son arme était toujours sorti, prête à remplir sa tâche et servant pour le moment d’avertissement supplémentaire à celui qui ne voudrait certainement pas finir comme la porte dont la plaque de bois tombée au sol avait été tranchée comme du beurre. Finalement Shin plaça sa lame sur son épaule, la faisant dépasser derrière sa tête et se donnant ainsi un air beaucoup plus décontracté. Il se dirigea alors vers la porte qu’il franchit à moitié avant de se retourner de nouveau vers Ren en l’invitant à le suivre du regard.


Un nouveau shuriken vînt se planter dans le mur de l’auberge, rejoignant les deux autres qui l’avaient précédé. Emra et les deux autres n’attendaient que depuis quelques secondes et déjà la jeune femme s’ennuyait. Elle n’avait qu’une seule envie, bouger! Que ce soit pour récolter des informations, pour tuer ou même juste pour courir elle ne tenait plus en place, jouant avec ses armes en les envoyant droit sur la façade du bâtiment qui lui faisait face. Les deux recrues qui venaient juste d’arriver ne semblaient pas vraiment ressentir cette impatience et cela rendait Emra encore plus difficile à tenir en place. Si rien ne se passait rapidement elle allait devoir aller chercher Shin et son contact elle-même, et elle les ramènerait en les trainant si ça pouvait faire avancer les choses plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Lun 31 Mar - 14:48


Action > Reaction




La journée prenait un tournant des plus étrange. En peu de temps, je me retrouvais en compagnie d’un bretteur à la politesse des plus douteuses. Pour ma part, je restais calme, voire même trop calme. Bien des gens auraient pris peur ou se seraient soumis vu la situation. Pour ma part, j’estimais être en position de force pour négocier vu que j’étais l’homme qu’il cherchait. Pourquoi ? Je n’en avaient aucune idée. Sûrement un petit boulot tranquille. Haussant les épaules et soupirant intérieurement, je me contentais de le laisser avancer pour se retrouver face à moi. Son air neutre était amusant. Tenterait-il de me faire peur ? Gardant mon sang-froid, je me contentais de le fixer alors qu’il laissait entendre ses tirades. Le choix ? Toujours. Un homme a toujours le choix car il est maître de son destin, de ses actes. Comme là, je me voyais encore capable de refuser son offre. Malheureusement, il allait avoir les mots magiques pour me faire accepter malgré ses impolitesses et son comportement des plus ennuyeux. Je ne laissais voir qu’un sourcil haussé suite à sa fin de première tirade. En effet, celui-ci semblait avoir été témoins de mon meurtre de la veille. Ou alors, peut-être bluffait-il ? Quoi qu’il en soit, je me contentais de hausser les épaules sans répondre à ses paroles sur les choix.

Le jeune homme reprit ses dires pour alors me dire qu’elle allait être ma récompense en cas de travail effectué. 100 000 Berry ? C’est attrayant il faut l’avouer. Ainsi donc, son discours qui se résume en un simple : « Soit beau et tais-toi en échange de l’argent » marchait avec moi sur ce coup. Du moins, j’acceptais le prix de 100 000 Berry, cependant, peut-être que je me mettrais à négocier en fonction du travail à effectuer. Après tout, voler une grosse cargaison bien gardée, cela coûte plus cher. Tuer plusieurs personnes dangereuses bien gardées aussi. Bref, j’avais tout le temps pour voir ce qu’ils me réservaient. « Ils ». J’en étais certain. Car il avait utilisé à un moment dans sa phrase la première personne du pluriel : « nous ».

Ainsi donc, je me mis à suivre gentiment le jeune homme pour ne plus trop poser de soucis à celui-ci. IIl serait dommage de perdre plus de temps que l'on en a déjà perdu avec les questions sur les choix etcetera. Prenant mes outils de travail et les cachant sous mes habits, plus précisément mes manches, je rejoignais le jeune homme et descendais jusqu’en bas. Visiblement, nous étions pile à l’heure. Encore un peu et une certaine personne allait s’énerver. Regardant les alentours, je vis plusieurs shurikens qui étaient plantés dans un mur. Attendant que deux trois personnes se mettent à parler et à agir, je vins prendre deux des trois shurikens plantés dans le mur, puis je les examinais. Bonne qualité, tranchant à souhait. Voilà un joli matériel. Souriant en coin, j’avais presque l’envie de tester les capacités du lanceur en lui lançant sa propre arme. Mais je ne le fis pas. Je me contentais de rester silencieux. Je ne posais plus de questions dans le but de gagner du temps. Après tout, parler ne ferait que nous faire perdre du temps ici alors que j’ai un objectif à remplir.
Dans un geste rapide, je me contentais de me retourner et lancer les shurikens aux pieds de la demoiselle qui s’amusait à les lancer autrefois. Sourire mesquin aux lèvres, malgré le coup, il n’y avait aucune hostilité exprimé dans ce lancé. Je me contentais de rejoindre le petit groupe en priant que les choses avances vite.

« Bon… Ne perdons plus de temps non ? »


Pas impatient… Simplement pressé d’avoir mon argent. Nuance.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 25 Avr - 4:49


La Mission!






L’homme avait suivi le bretteur jusqu’en bas, devant l’auberge, là où Emra et les deux colis les attendaient. Il connaissait les noms des deux personnes qui accompagnaient sa collègue mais il n’avait pas pour habitude de jouer les sentimentaux, ces deux hommes n’étaient pour lui que deux personnes qu’on lui avait demandé de passer prendre, des colis donc. Shin n’était pas du genre démonstratif et pour cause il doutait lui-même d’avoir de quelconques sentiments à l’égard de qui que ce soit. Sa famille tuée quelques années plus tôt semblait pour lui ne plus exister depuis des siècles et pourtant il n’éprouvait aucune haine envers leurs bourreaux désormais mort. Il se contentait de faire ce qu’il avait à faire, n’éprouvant aucune amitié ni attachement pour Emra sa collègue qui l’accompagnait pourtant depuis plusieurs jours désormais. Il n’éprouvait même aucun respect ni admiration pour son patron, si on lui demandait de tuer il tuait, même la mort ne créait rien en lui, il savait qu’un jour elle le vaincrait mais c’était tout ce qu’elle provoquait en lui. Pour certains il était un sans cœur et pour d’autres un soldat parfait, tout ça était une question de point de vue et ce que les autres pensaient de lui était le dernier de ses soucis.


Emra s’était senti exceptionnellement soulagée lorsqu’elle avait vue débarqués Shin et l’autre homme. Elle ne le connaissait pas et ne l’avait jamais vu mais le bretteur lui avait assuré qu’il n’y aurait aucun soucis avec lui. Néanmoins elle le regarda d’un œil méfiant attraper ses shurikens et les examiner avant de les lancer à ses pieds, il fallait dire qu’elle n’avait toujours pas digéré le fait de ne pas pouvoir agir par elle-même sur ce coup. Certes la mission n’avait rien de particulièrement dangereux ou de très compliquée pour quelqu’un entrainée comme elle mais il leur avait été impérativement spécifié qu’il ne devait en aucun cas y prendre part. Et cela avait tendance à l’agacer, l’impossibilité d’agir la mettait hors d’elle, elle était de celles qui respectait les ordres certes, donc elle ne ferait rien, mais elle était aussi de celles qui préférait tout faire elle-même pour s’assurer d’avoir un travail bien fait. Elle avait du mal à faire confiance et cet homme ne ressemblait à rien à ses yeux, savait-il seulement se battre ou était-ce un de ces mecs à l’égo surdimensionné qui se la pétait car ils avaient fait un acte répréhensible une fois dans leur vie. Serait-il capable de réaliser la mission? Shin ne semblait pas en douter mais Emra ne pouvait s’empêcher de rester sceptique.

Bon… Ne perdons plus de temps non?

Au moins il prononçait des paroles censées c’était déjà ça de gagné. Récupérant ses shurikens au sol la jeune fille fit un signe rapide aux deux autres qui l’accompagnaient avant de partir à la suite de Shin qui s’éloignait déjà, comme si ses quatre collègues n’existaient-pas. Cette attitude l’avait quelque peu surprise au départ mais désormais elle s’y était faites et aurait même été étonnée de le voir agir autrement. Finalement ils avancèrent tous les cinq en silence jusqu’à s’écarter légèrement de la ville et se retrouver à une vingtaine de mètres du grillage entourant le jardin de ce qui semblait être une sublime villa. Là ils avancèrent encore un peu jusqu’à se retrouver dans une partie légèrement boisée leur permettant de se cacher des gardes qui patrouillaient autour de la demeure. La troupe s’arrêta alors et Shin prit la parole sans même prendre la peine de se retourner :

Dans cette maison il y a un homme avec une balafre à l’œil gauche qui porte une chaine avec une clé autour du cou, tu vas devoir le tuer et nous rapporter la clé. Sois discret et ne tues personne d’autre que cet homme, nous t’attendrons à ton auberge.

Sur ces mots Shin fit demi-tour et repartit en direction de là d’où il venait tandis qu’Emra haussait les épaules à l’attention de l’homme qu’ils avaient recruté avant d’emboîter le pas de son collègue. Naito et Kal s’attardèrent un peu plus à observer la villa avant de repartir d’où ils venaient sur un dernier :

Bonne chance mon vieux!


PS: bon voilà je t'ais lancé la mission éclates toi comme tu veux pour la réaliser et mériter les 100.000B ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 25 Avr - 17:12


Action > Reaction




La mission n'était pas encore détaillée. J'en avais une, mais sans savoir mes objectifs, je n'allais pas pouvoir me préparer de manière optimale. Cela m'agace intérieurement, mais passons. Soupirant, je laissais la troupe décider de ce qu'il fallait faire. Personnellement, je voulais juste mon argent et basta. Et désormais que j'étais enrôlé, je ne comptais pas me défiler. Tant qu'ils ne m'envoient pas voir un satané homme poisson ou un de ces nobles qui se croient tous permis. Restant silencieux, je les laissaient ouvrir la marche vers le lieu de ma mission. Avançant avec eux, je vérifiais une dernière fois mes armes. Mes gants en tout genre pouvant aider en cas de coup dur. Après tout, ils m'offrent un sublime effet de surprise en corps à corps improvisé. Sous mes manches, on ne les remarque pas. Une fois tout ceci vérifié, nous arrivâmes en périphérie du village. Nous étions juste proche d'une villa. Une belle villa il faut dire. Sourire aux lèvres, je sentais que j'allais pouvoir me faire peut-être un petit bonus. Après tout, plus les maisons sont luxueuses, plus elles cachent de l'argent non ?

Nous cachant dans une partie boisée, le chef du petit groupe se mis à parler pour enfin me donner mes instructions. Ainsi donc, je devais m'infiltrer dans cette demeure et tuer un mec ? Simple en soit, mais qui sait ce qui se trouve derrière tout ces murs. Analysant d'un coup d’œil discret le lieu, je me disais que la première difficulté serait de rentrer. Après pour le reste, à voir. Les ordres assimilés, visiblement, ils me laissaient tous à mon sort. Désiraient-ils vraiment que je fasse cela ? Ils sont plus que moi qui suis tout seul. Pourquoi me laisser ? Allaient-ils analyser ma prestation en douce ? Remplit de questions dans mon esprit, je m'apprêtais  à agir. Agir de nuit n'est pas la meilleur chose que je puisse faire mais soit. Silencieux, je réfléchissais à plusieurs scénarios qui pourraient m'aider.
Attendant un petit moment je m'éloignais du petit lieu pour suivre un peu le sentier principal. Alors que je réfléchissais, voilà qu'une sorte de charrette approchait. Haussant un sourcil, je tendais l'oreille pour entendre deux personnes parler de nourriture. Un vieux et un petit jeune. Souriant en coin, je vins alors me placer devant cette charrette. Interpellant ses conducteurs, j'entamais la conversation, jusqu'à ce que je les mette suffisamment en confiance. Montant alors dans celle-ci, j'assommais le petit jeune et le vieux. Cachant un corps dans la roulotte, je pris la casquette du jeune pour alors la mettre et cacher en partie ma personne. M'habillant avec ce qu'il avait, je faisais avec les moyens du bords. Quant au vieux, je le maintenais en position comme s'il était éveillée ou du moins, en position assise. Je plaçais son corps de façon à ce que via ma jambe, je puisse le faire gigoter très doucement comme pour répondre à des futurs questions fermées.

Ainsi donc, laissant la charrette avancer jusqu'à l'entrée, je vins alors à la stopper et parler assez fort. Je jouais une petite comédie. Le petit vieux jouait la personne endormie ou sourde tandis que moi, je l’appelais vieux. Me stoppant alors devant l'entrée, mais sans faire comme si j'allais y entrer, je laissais ma conversation avancer jusqu'à ce que je puisse interpeller les gardes.

" Bonjour Monsieur... Nous faisons une tournée pour faire goûter nos produits à toutes les personnes de cette île. Pouvons nous vous donner des échantillons ou une véritable cargaison ? "

Les gardes intrigués semblaient hésiter. Usant alors d'escarhophones, ils appelaient le chef de cuisine du proprio qui semblait débordé. Mais là, à l'entente d'une possibilité d'avoir des produits frais, il semblait ravis. Souriant donc, les gardes me disaient que je pouvais entrer. Remontant sur la charrette, je pris le vieux comme s'il s'agissait d'un crouton que j'aidais pour se déplacer et je le mis à côté. Prenant les rennes, j'avançais la charrette pour entrer dans la demeure. M'installant là où il fallait, je vins donc voir le fameux chef qui commençait déjà à fouiller la charrette et être emballé par ce qu'ils avaient. Carottes, navets, bref... des légumes du jardin. Cependant, il était intrigué par une boite bien fermée - par mes soins soit disant en passant -. Je me contentais de lui inventer une excuse comme quoi il s'agissait d'une boite de meubles que nous avions pris au passage chez un artisan du coin. Bien qu'en réalité, ce soit là où se trouve le corps du jeune homme.
Aidant le chef à prendre ce dont il avait besoin, je me jouais de son humeur pour lui dire de me laisser faire. Ainsi donc, il restait dans sa cuisine et j'avais accès à la maison en partie. Quelques gardes passaient de temps à autre et je me devais de faire gaffe. Quand un garde approchait trop prêt à un moment, je vins à le repousser doucement en lui montrant que le pépé faisait dodo. Vantant le fait qu'il était vieux, il semblait me croire. Ouf...

Finissant de livrer le cuisinier, je lui dit rapidement au revoir et lui demander si je pouvais aller dans des toilettes. Il m'indiquait le chemin à prendre et je me dirigeais donc en douce vers le lieu-dit. Lors de mon chemin vers les toilettes, je vérifiais le couloir pour voir s'il n'y avait pas d’escargot qui pouvaient faire caméra ou autre. Heureusement non, juste quelques gardes qui discutaient. Et au final , je remarquais qu'au bout d'un couloir bien gardé, un garde baraqué se trouvait devant une porte. Si je me réfère à l'image mentale que je me faisais de la demeure, il devait s'agir d'une pièce avec vue sur le village. Une pièce idéale pour être le bureau du proprio si ce n'est pas sa chambre. Silencieux donc, je vins à aller aux toilettes et attendre que la ronde de garde se fasse. Ils avaient un rythme facile à calculer. Ils passaient en ronde toutes les cinq minutes visiblement. Ainsi donc, j'aurais que cinq minutes pour agir. Une fois aux toilettes donc, je vins à retirer tout le papier toilettes pour garder que le carton et alors me diriger dans le couloir. Attendant que les gardes de la ronde passent, je me mis dans un angle en jouant le rôle d'un mec embarrassé. Sifflant un peu le baraqué, je lui montrais le carton pour signaler que je .... enfin bref, pas besoin de dessin. Il approchait en douce jusqu'à arrive à ma hauteur. C'est donc là que je lui donnais plusieurs coups à la tête. Costaud, il résistait à mes attaques. Mais heureusement j'usais de la technique qui marche tout le temps... Le coup entre les jambes. Le faisant se cambrer, je sautais sur sa tête et le faisais basculer vers l'avant et l’assommer sévèrement.
Je trainais donc son corps jusqu'aux toilettes et me redirigeais vers le lieu-dit. Ayant pris au passage sa veste noire, je jouais les quasi gardes du corps Toquant à la porte, une voix rauque se fit entendre. Ouvrant la porte, j'entrais en douce pour alors jouer mon nouveau rôle.

" Monsieur... une personne veux vous voir. "
" Qui est-ce ?"
" Je ne sais pas, mais on l'a accompagné jusque devant..."
" Quoi ? ... Idiot..."

Semblant furieux, il se lève et approche. Intrigué par mes explications pour le moins étranges, il semble inquiet et sur ses gardes. Il s'agit bien du gars que je dois tuer. Ainsi donc, je le laisse approcher et me dépasser pour voir qu'il n'y a personne derrière la porte.

" Mais... Il n'y..."


Ma main se plaque sur sa bouche et je donne un petit coup dans la porte pour la fermer. D'un coup sec, j'active mon gant avec une lame et je la plante dans son cou. Tranchant la gorge, je laisse le sang s'écouler sur le parquet. Posant le corps au sol, je retire sa veste et admire le fameux pendentif. Je le lui retire vivement et je le met dans une poche. Regardant l'heure, je me rend compte que j'ai encore une petite minute avant que les gardes passent et remarque que le baraqué n'est pas là. Je vais donc derrière le petit bureau de l'ancien proprio et je fouille ses tiroirs. Je tombe sur une petite boite avec un joli bijoux. Souriant en coin, je le prend et je regarde donc le balcon derrière ce bureau. Pas mal et peu haut... Ouvrant la baie vitrée, je sort donc en douce et par la suite, retirant ma veste, je remet mes habits de pseudo marchand et alors, je vois là un endroit où de la paille se trouve. Inspectant le lieu, je remarque que la charrette pas hyper loin pourrait être un joli lieu où se cacher. Ainsi donc, je fait un peu de feu avec deux trois allumettes et je met le feu à ce tas de foin. Le feu déclenché alerte un peu les gens qui visiblement n'ont pas tirés l'alerte pour le meurtre du proprio.
Le feu attirant l'attention, quelques personnes se ramène et au final, les gardes de l'entrée aussi. C'est donc à ce moment là que je cours jusqu'à la sortie pour retourner me réfugier dans la pseudo forêt si on peut dire. Mission accomplie visiblement. Ainsi donc, je me dirige de nouveau vers le lieu où j'ai rencontré ces hommes pour annoncer la bonne nouvelle. Combien de temps c'est passé au final ? 1h30 environ de préparation et 8 minutes d'actions ? Haussant les épaules en me fichant de ce détail, je jouais avec le petit bijoux que j'avais récupéré. J'étais content de moi pour une fois.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 6 Juin - 16:38


On Passe à la Suite!






Emra et Shin attendait depuis déjà plus d’une heure devant l’auberge où ils avaient rendez-vous. Ils avaient commencés par amener Naito et Kal à la base secrète dans la montagne et les deux hommes avaient préférés y rester, après tout cette mission n’était pas la leur. Shin c’était mis à méditer, assieds dans une position ridicule il faisait comme si rien ne l’atteignait, laissant sa collègue se plaindre en lançant ses shurikens sans rien dire. Emra quant à elle ne pouvait vraiment pas faire preuve de patience et ne cessait de répéter qu’ils n’auraient jamais dû laisser une telle mission à un inconnu comme ça. Elle était à vrai dire persuadée que l’homme s’était fait tué, ou pire, capturé! Ils auraient vraiment dû régler ça par eux-mêmes, peu importait les ordres l’importance de la mission faisait qu’elle devait être réussie même si pour ça il devait y avoir quelques dommages collatéraux. A force de lancer ses shurikens de frustration elle avait sérieusement entamé le mur de l’auberge mais le tenancier semblait bien trop effrayé par les deux individus pour leur dire quoi que ce soit.


Finalement ce fut Shin qui se leva et stoppa la main de la jeune femme qui allait une énième fois attaquer le pauvre édifice avant de lui dire :

Calmes-toi, le voilà!

Relâchant la pression qu’elle exerçait sur son bras Emra ramassa rapidement ses projectiles avant de s’avancer vers l’homme qu’ils avaient embauchés :

Merde tu foutais quoi?! Bon t’as trouvé la clé?

Voyant alors la jeune femme monter trop rapidement en pression le bretteur frappa simplement dans ses mains, juste pour la rappeler à l’ordre. Il savait pertinemment qu’elle détestait ça et que dans la soirée il subirait de multiples remontrances pour avoir agi ainsi mais pour le moment présent ça avait au moins le mérite de la stopper net sur sa lancée. S’avançant alors tranquillement vers l’homme qu’ils avaient engagé Shin lui indiqua seulement :

Bien suis-nous maintenant il nous reste une dernière chose à accomplir ... Et ne t’inquiètes pas si nous avions voulu te faire taire tu ne serais déjà plus de ce monde.

Sans prêter plus d’attention à l’homme qui venait de réaliser la mission pour eux Shin se retourna et se mit à marcher aussitôt suivi par Emra. Bien sûr il fallait s’attendre à quelques questions de la part de l’inconnu au vu de leur rencontre mais pour cela il faudrait qu’il pose les questions. Le bretteur ne dévoilerait que ce qui s’avérerait nécessaire et si l’homme ne voulait rien savoir de spécial cela l’arrangeait même.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Ven 6 Juin - 23:14


Action > Reaction




Me dirigeant là où il fallait que j'aille, je me contentais de jouer le simple homme qui est un abruti heureux. J'avais rangé mon petit bijou au passage pour ne pas attirer l'attention. Fumant une clope en chemin, j'espérais ne pas décevoir le groupe. Pour moi, ils n'étaient que des mercenaires, mais des mercenaires qui paient bien. Voilà sans doute la seule motivation que j'avais à travailler pour eux en ce jour de repos. S'ils ne m'avaient pas réquisitionné, j'aurais pu discuter en paix avec Hikari pour des affaires plus importantes, mais passons. Arrivant proche de l'auberge, je me demandais bien ce qu'ils faisaient. Buvaient-ils un cocktail ? Jouaient-ils aux échecs ou un jeu du genre ? Bah... Je le verrais bien.

Poussant la porte, le tenancier de l'auberge ne disait rien. Il admirait avec frayeur son mur doucement écorché par la miss aux shurikens. Intrigué, je me contentais de hausser un sourcil alors que la demoiselle s'exclamait sur un ton qui ne me plaisait guère. Une petite excitée et très impatiente à défaut d'être redoutable ? Du vu et revu. Mais au fond, ce genre de personnes bien qu'énervantes sont très utiles. Ne disant rien sur le coup, je laissais son supérieur la faire taire d'un simple claquement de main.
Le supérieur semblant être bien plus diplomate à défaut d'avoir plus tôt dans la journée découpée ma porte me détendait. La suite ? Oh ? Ce n'est pas terminé ? Voyons... J'aurais du m'en douter. Après tout, une clé, cela ouvre quelque chose alors bon. Ne me faisant pas chiant pour la suite, je me contentais de sortir la clé récemment volée pour alors la donner au boss du petit groupe. La suite nous attendait n'est-ce pas ? Autant être clair comme ils l'étaient avec moi.

" En quoi consiste le reste hm ? Vous allez participer ou bien je vais devoir y aller seul encore ? Je vous épargne la question qui est le pourquoi de tout ça... Ce genre de détails ne me regardent pas et je m'en fiche à vrai dire. Seulement, s'il y a des choses que je dois savoir pour la suite, n'hésitez pas à me le dire. Si cela peut me faire gagner du temps..."

Par la suite, je les laissaient faire. M'emmener où ils voulaient, me répondre ce qu'ils désiraient. Dommage que je ne puisse pas lire les pensées. Les deviner est une belle capacité bien hasardeuse. Bref, ne cherchant pas plus loin que le bout de mon nez, moi et le petit groupe, nous commencions à nous mettre en route. Visiblement, la périphérie du petit village était appréciée. Me mettant à fumer une clope, en bon être civile et courtois que je peux être de temps à autre, j'en proposais une à chacun. Après tout, même s'ils étaient de simples " patrons ", je pouvais bien me montrer sympathique non ? De toute façon, ce n'est pas avec une cigarette qu'on soudoie des gens comme eux. Du moins... Je crois ? Car si échanger un paquet de clopes me permet d'obtenir plus de gains au final, croyez-moi que je changerais immédiatement mon paquet contre l'argent. L'avarice... Douce maladie.
Regardant les horizons, ma langue semblait vouloir se démêler. De ce fait, je me mis à discuter un peu avec eux en chemin.

" Parlez moi un peu de vous en attendant... Au nom de quelle justice si on peut dire vous opérez ? Quelles sont vos motivations ? "





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Sam 7 Juin - 5:43


Les Dugongs!






Shin marchait tranquillement en silence, prêtant néanmoins une oreille attentive à ce que pouvait dire l’homme qu’ils avaient engagé. Emra de son côté restait fidèle à elle-même, éternelle impatiente elle avait déjà pris quelques mètres d’avance sur les deux hommes. Le bretteur aurait pu lui demander de les attendre mais il savait pertinemment que dans tous les cas elle serait repartie au même endroit quelques secondes plus tard. Au moins comme ça elle ne les dérangeait pas et il pouvait discuter paisiblement sans son ton toujours pressant, à force c’était à croire qu’elle était toujours en retard. Se reconcentrant sur les paroles de celui qui les accompagnait le bretteur laissa quelques secondes de silence avant de répondre :

Non cette fois on va y aller tous les trois.

Shin fit une nouvelle pause après cette phrase, il en avait bien assez dit, aucun détail ne méritait d’être révélé à l’homme pour le moment même si certaines révélations ne devraient pas tarder à être nécessaires. En attendant ils poursuivaient leur marche et avaient une nouvelle fois dépassé la limite de la ville mais cette fois-ci ils devaient marcher encore un peu pour atteindre leur objectif. Rentrant finalement dans la forêt via un petit sentier qui s’éloignait du chemin principal ils marchèrent pendant quelques minutes supplémentaires avant de finalement arriver au niveau d’un grillage assez haut entourant ce qui semblait être une cabane en bois à l’air anodine. Là Emra commença à monter à un arbre proche tandis que le bretteur se retournait vers le hors-la-loi, attrapant une enveloppe dans sa veste qu’il lui tendit :

Tiens voilà ton dû.

Il laissa une nouvelle fois un blanc après cette phrase, réfléchissant rapidement à ce qui allait se passer et à ce qu’il allait dire à la recrue temporaire. Après tout il était certainement temps de l’avertir de ce qu’il venait d’accomplir, le but de leur entreprise était de se faire de la pub, pas une mauvaise réputation. Soupirant de manière quasi-inaudible Shin reprit la parole :

Pour ce qui est des détails tout ce que tu as besoin de savoir est que tu viens d’assassiner le maire du village ... J’espère pour toi que personne ne pourrait te reconnaître, si c’est le cas je te conseillerais de ne pas trop traîner dans le coin. En attendant nous avons quelque chose à finir.

Jetant un regard rapide vers sa collègue il hocha la tête distinctement avant que ne se fasse entendre deux bruits sourds et des chutes étouffées. Aussitôt il sauta par-dessus le grillage sans s’occuper de savoir si l’homme avait bien digéré l’information et s’il allait le suivre, désormais il pouvait passer à l’action donc il n’allait pas se faire prier. De toute façon il serait capable de tout régler seul mais ça serait bien plus rapide s’il était aidé. S’avançant tranquillement sur l’herbe verte il ne jeta pas un seul regard aux corps des deux hommes qui gisaient au sol, un shuriken planté dans la gorge. Il s’approcha de la porte d’entrée à l’allure de bois, constatant comme il s’en doutait qu’il s’agissait en réalité d’un trompe-l’œil puisque la totalité de cette bâtisse était faîtes de métal. D’une autre cabane à sa droite qui devait être celle des gardes un homme sortit en ouvrant la bouche avant de se retrouver cloué au sol par un shuriken, il n’avait même pas eu le temps de dire un mot que la jeune femme l’avait tué, elle était vraiment terrible par moment. Shin inséra alors la clé dans la serrure et ouvrit la porte en grand avant de se reculer et de sortir son sabre, attendant que ce qui était enfermé à l’intérieur veuille bien sortir. Après quelques secondes à peine deux Kung-Fu Dugongs apparurent, visiblement intrigués par ce qu’il se passait sans pour autant être troublé. Néanmoins dès qu’ils virent les nouveaux venus ils se mirent en garde en les défiant du regard. Le premier sorti fonça alors le poing en avant dans un cri digne d’un maître d’arts martiaux tandis que le second observait la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Sam 7 Juin - 14:03


Action > Reaction




Une fois mes questions posées, je laissais le bretteur me répondre. Visiblement, il était attentif et ne comptait pas faire la sourde oreille. Sage décision, car j'aime être informé un minimum. J'écoutais donc avec toute l'attention du monde. Le ton de sa voix était clair, il ne cherchait pas midi à quatorze heures. Je regardais pendant ce temps la miss qui semblait prendre les devants. Impatiente comme pas deux, mais terriblement intrigante. Amusé, je me contentais de sourire de manière énigmatique.
Nous marchions tranquillement comme un petit groupe de touristes, ou une famille lors de sa balade du dimanche. Silencieux comme une tombe, je regardais l'environnement. Les arbres idéals pour nous cacher, tendre une embuscade ou bien d'autres possibilités. Respirant l'air frais, j'en profitais avant de devoir respirer l'odeur ferrique du sang dans l'air. Fermant les yeux, je me concentrais doucement jusqu'à ce nous sommes proches d'un lieu spécial.

Un grillage assez haut, une sorte de cabane anodine plus loin, qu'est-ce que cet endroit ? Haussant un sourcil, voilà que le bretteur me tend une enveloppe. Mon dû ? Sûrement la moitié, car si cela était la totalité de l'argent qu'il m'avait promis, qu'est-ce qui me retient ? Je pourrais très bien partir sous prétexte qu'il m'a payé non ? Malheureusement, une certaine loyauté est toujours présente avec moi. Le travail bien fait, c'est mon dada. Rangeant le papier qui en cache d'autres, je le regarde avant de jeter un coup d'œil vers le lieu que nous allons investiguer si je comprends bien. Mais avant de faire cela, l'homme me dévoile quelques informations qui m'intéressent immédiatement. Donc si je comprends bien, j'ai tué un maire ? Soit... De toute manière, qu'ils soit maire, président ou autre, cela ne me fait ni chaud ni froid. Je suis payé pour tuer, alors je tue. Point. Soupirant, je regarde les deux autres se mettre en route et je me contente de suivre après un petit moment pour digérer ces histoires. Que sont-ils venus chercher réellement hein ? Observant le demoiselle user de shurikens pour tuer un à un les gardes qui arrivaient suite au fait que nous étions visibles, il ne restait plus qu'à prendre le trésor que nous étions venu chercher. Qu'est-ce donc ?

Restant en arrière, voilà que la porte en faux bois s'ouvre et que... Deux bestioles ressemblaient à des loutres se trouvent là. L'une d'elles fonce tandis que l'autre observe. Des Dugongs ? J'avais ouï quelques détails sur eux, comme le fait qu'ils deviennent les disciples de ceux et celles qui les battent. Mais mine de rien, ils sont un vrai défi pour les gens qui les affrontent. Ces gens voulaient-ils libérer ou capturer des créatures ? Quoi qu'il en soit, dans le doute, autant participer à la fête. M'avançant, voilà que le deuxième qui précédemment restait immobile, se met à me fixer et je lui rends donc son regard. Défi lancé qui donne une acceptation immédiate. De ce fait, voilà qu'avec sa queue, il se propulse vers moi, une main bien en avant en faisant comme son jumeau. Un cri de guerrier et une précision à couper le souffle. Mon poing part à la rencontre du sien et le choc est plutôt impressionnant. Malgré son gabarit, il tape dur. Je recule de quelques centimètres et alors que la bestiole n'a plus de forces de propulsion et qu'il s'apprête à retomber sur le sol, voilà qu'il se sert de sa queue pour se balancer et me donner un coup de queue me mettant au sol plus loin. Pas mal comme coup. Je ne l'avais pas vu venir. Je me frotte la joue et fais quelques mouvements pour chauffer mes articulations. Ce combat ne va pas être si ennuyeux que cela au final. Souriant, je me dis qu'il est temps de mettre en pratique mes techniques de close combat. Autant contrer un style par un autre. Faisant un signe d'approcher à la bête, je me mets en position de défense.

Sans attendre, de nouveau, le Dugong se jette sur moi le bras en avant. Restant immobile, je m'apprête à user de ma jambe pour donner un coup de pied, mais alors que son coup semblait être un coup-de-poing, voilà qu'il commence à tourner sur lui même pour donner un violent coup de queue. Plutôt malin comme coup. Je m'accroupis tant bien que mal pour éviter l'assaut et je redresse ma main pour capturer sa queue. Aussitôt, je lance mon coude vers sa figure et mon genou vers son ventre. Malheureusement, il protège son visage à défaut de ne pouvoir protéger son ventre. Minimisant les dégâts, il recule et se remet en position. Voilà longtemps que je ne m'étais pas autant amusé. J'en ricane tant cela est plaisant.

" Ainsi donc... Vous êtes venus pour recruter ces Dugongs. Je ne sais jamais si on peut les donner une fois qu'ils deviennent un disciple, mais, je suppose que je dois vous le donner une fois bien amoché histoire que vous le finissiez ?"

Je lançais ça pour mes acolytes du jour ne connaissant rien de leurs plans. Après tout, s'ils ne me disaient rien, je ne pouvais pas deviner pour eux. Simple capture ou recrutement ? Quoi qu'il en soit, le combat était largement lancé et celui-ci était intense.
Je redonnais toute l'attention à mon adversaire qui semblait vouloir en découdre.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Sam 21 Juin - 3:14


Combat Dugong!






Shin regardait d’un air dubitatif l’animal qui lui fonçait dessus le poing en avant. Il ne bougea pas dans un premier temps, se contentant d’observer l’attaque du Dugong qui semblait vouloir le frapper. Il s’écarta finalement au dernier moment avec facilité, plaçant alors sa main sur la tête de la bête il se contenta de pousser légèrement, obligeant celui qui semblait donc être son adversaire à tomber au sol, emporté par son élan. Le bretteur se retourna alors tranquillement vers sa cible, positionnant sa lame de manière à frapper du côté plat. Ils devaient vaincre ces êtres, pas les tuer. Laissant l’animal se relever il jaugea rapidement ses possibilités, souhaitant tester son adversaire il commença simplement par l’attaquer de front, lui lançant une simple lame d’air, se contentant d’observer sa réaction à cet assaut de front. Mais visiblement la bête ne semblait pas être simplement une alliance de techniques d’arts martiaux et de force puisqu’il se contenta d’esquiver d’un pas sur le côté. Il semblait donc que ces êtres aient suffisamment d’intelligence pour s’adapter au combat, même si cela devait encore être assez limité.


Se reconcentrant sur le combat tandis que son vis-à-vis se rapprochait de nouveau de lui à grande vitesse il commença à s’écarter sur la droite, pensant s’en sortir avec la même tactique que lors de la première attaque mais le Dugong bifurqua alors avec rapidité, suivant facilement la trajectoire de Shin qui se retrouva quelque peu déséquilibré tandis qu’il plaçait sa lame pour bloquer le poing de son adversaire. Néanmoins sa position et la force du coup le firent trébucher en arrière, le laissant ainsi tomber au sol, les fesses les premières. Il n’eut alors pas le temps de réfléchir qu’il roula sur le côté, esquivant ainsi un nouvel assaut de la part de la bête dont le poing vînt frapper puissamment le sol où il se trouvait quelques secondes plus tôt. Se redressant avec vivacité le bretteur resta de marbre, le visage totalement inexpressif malgré le fait qu’il s’en voulait de s’être fait surprendre de la sorte et féliciter intérieurement l’animal pour sa réussite. Cependant de ce qu’il avait pu en observer il était largement supérieur à celui qui lui faisait face, se préparant visiblement à repartir à l’assaut.


Mais cette fois-ci le révolutionnaire le précéda, se lançant sur lui de toute sa vitesse. Ainsi à peine le Dugong avait-il fait un pas en avant que le bretteur était sur lui, le frappant du plat de sa lame sur la hanche afin de faire flancher son appui. L’animal ainsi totalement déséquilibré ne put absolument rien faire pour se protéger du genou qui vînt le cueillir dans son début de chute, le propulsant quelques mètres en arrière. Certes l’enchainement de Shin avait permis de mettre en difficulté l’animal mais c’était surtout sa vitesse exceptionnelle qui lui avait permis de frapper son adversaire avant que celui-ci n’ait pu réellement réagir. Il regarda avec une pointe de surprise le Dugong se relever sans trop de difficultés et visiblement toujours aussi déterminé à se battre. Laissant apparaître un léger sourire sur son visage à la vue de la bonne résistance de son vis-à-vis il n’en décida pas moins d’en finir rapidement. Pliant légèrement les genoux il se lança de nouveau, arrivant devant son vis-à-vis prêt à le frapper une nouvelle fois du plat de sa lame. Cependant cette fois-ci l’animal stoppa l’arme, l’agrippant en semblant défier du regard le jeune homme. Celui-ci ne se laissa pas arrêter pour autant, utilisant alors sa force il leva sa lame au-dessus de sa tête, soulevant ainsi le Dugong dans les airs il ramena son arme près de son corps, plaçant un coup de pied dans le dos de l’animal qui retombait à peine avant d’enchainer avec un plat de katana dans la tête. La bête retomba au sol, glissant quelque peu avant de s’immobiliser. Visiblement il était sonné puisqu’il ne semblait plus se relever pour le moment. Le jeune bretteur l’observa quelques secondes avant de finalement percevoir les mouvements du Dugong revenir peu à peu. Il en avait donc fini avec celui-ci. Il se tourna alors vers ce lui qu’ils avaient engagés pour les aider dans cette entreprise, alors comment s’en sortait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Lun 23 Juin - 12:59


Action > Reaction




Pas de réponse à proprement dit. Ils m'écoutent au moins ? J'en doute, mais passons. Ce Dugong était un adversaire plaisant à combattre. Pour sûr que je m'amuse depuis tout à l'heure. D'ordinaire, j'aime finir cela rapidement, mais là, le fun me prend aux tripes et l'envie d'y aller doucement, mais sûrement, est là. Pas question de le tuer comme une vulgaire proie. Non... Je me dois de simplement le battre ou le mettre hors d'état de nuire tout simplement.

Reprenant mon sérieux, je me retournais vers la bestiole qui voulait toujours continuer. Se propulsant vers moi, je me mis dans l'idée de contrer son coup et enchaîner directement. Ainsi donc, je lançais mon coude à la rencontre de son poings. Encaissant et déviant légèrement son direct du droit, je pris son poignet avec mon autre main puis j'entamais un mouvement de rotation. Profitant de son élan pour retourner sa force contre soi, je le mis au sol avec force. Mais pas le temps de me stopper, je continuais avec un coup dans l'estomac. Usant de sa queue, il parait mon coup avant de se reculer. Zut...
Me reculant à mon tour, la créature rechargeait de nouveau. M'apprêtant à donner un coup avec ma jambe, voilà qu'au dernier moment, il débute un mouvement de tournoiement. Sa queue servant de masse, il me frappe au niveau du bras et empêche mon coup de pied. Je tente d'utiliser mon autre jambe pour tourner sur moi-même et lui donner un coup de coude inversé, mais trop agile pour moi sur le coup, il évite en se jetant sur le sol. Merde... Déjà prêt, il se sert de sa queue comme un ressort pour me mettre un coup de boule dans le menton. Je me décale in extremis et essaie de reprendre mon souffle. Mais avec lui, c'est pas possible. Il retombe sur moi en dirigeant ses poings vers moi. Et contre toute attente, je lance mes poings à la rencontre des siens. Aussi étonnant cela soit-il, il semble peser bien plus lourd que la normale. Son coup semblait prendre en compte le fait qu'il chutait dans les airs donnant ainsi un effet de lourdeur et de puissance. Pliant un genoux au sol.

Attrapant de plus belle ses poignets, je le tenais de toutes mes forces. Pas question de le lâcher cette fois. S'agitant comme un poisson pris dans des filets de force, il ne se laissait pas faire. Sa queue fouettait mon visage mainte fois, mais pas question de le laisser fuir. Je le lance encore sur le sol et sans le lâcher, je le re-plaque plusieurs fois sur le sol comme si je secouais un vulgaire tapis. Une fois un peu étourdis, je le lâchais pour alors lever une jambe en l'air. Telle une hache, je laissais cette partie s'abattre sur son ventre dans un choc des plus étonnant. Un léger nuage de poussière se soulevait sur le coup.
Une fois dissipé, me redressant tant bien que mal, je regardais la créature K.O visiblement. Mais moi, je n'étais pas indemne, mon souffle n'était plus vraiment là. J'aurais besoin de repos... Tch...

" C'est terminé mon vieux..."


La fatigue commence à m'envahir.




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Dead-End

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 589.594.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Mer 2 Juil - 1:15


Fin de Mission!






Shin regardait le dénommé Ren se battre sans rien dire, l’affrontement ne l’impressionnait guère et en réalité il ne le regardait qu’à moitié, se perdant dans ses pensées tandis que le jeune homme se battait contre l’animal qui semblait lui donner du fil à retordre. Il fallait avouer que lorsqu’on ne savait pas les prendre ces bêtes pouvaient se révélaient de féroces adversaires, ils pouvaient même vaincre des hommes pourtant aguerris et sachant bien se battre. Avec leur queue ces animaux du royaume désertique d’Alabasta disposaient d’un atout non-négligeable qu’il savait très bien utiliser pour combattre. Mais ce qui pouvait être à la fois fascinant et quelque peu effrayant c’était leur incroyable capacité à s’adapter au comportement adverse durant l’affrontement. Jetant un rapide regard au hors-la-loi visiblement essoufflé par la vitesse d’enchainement des attaques du Kung-Fu Dugong le bretteur releva un sourcil. Après tout même si l’homme lui avait, sur un premier abord, donné l’impression d’être assez fort pour vaincre une de ces bestioles il avait pu se tromper, il ne l’avait pas réellement vu se battre à vrai dire. Il posa de nouveau sa main sur le pommeau de son katana, s’apprêtant à le tirer s’il devait intervenir, ce qu’il n’espérait pas forcément.


Des bruits de pas le sortirent finalement de sa concentration et il jeta un rapide regard sur Emra désormais descendu de sa branche. La jeune femme était tout sourire et s’avança à ses côtés sans le regarder, fixant le combat qui avait lieu devant eux. Elle se tourna finalement vers Shin et plongea sa main dans la poche de son manteau sans réelle demande et sans aucune réaction de la part du bretteur. Elle en sortit finalement un Den Den Mushi qu’elle décrocha alors, composant un numéro avant de porter le combiné près de sa bouche :

Tout est bon ... amenez les cages au point de rendez-vous!

Sans même attendre de réponse elle raccrocha et replaça l’appareil là où elle l’avait trouvée. Pendant ce léger interlude il semblait que le jeune bandit soit parvenu à terrasser son adversaire, celui-ci se trouvant à terre visiblement K.O. Shin s’avança alors tandis qu’Emra se dirigeait vers la cabane d’où était sorti le troisième homme quelques minutes plus tôt. Le bretteur conservait toujours la main sur le pommeau de son arme, préférant rester prudent dans une situation où il ne savait pas réellement ce qui pouvait arriver par la suite. Et comme pour lui donner raison alors que celui qu’ils avaient engagés semblait quelque peu fatigué par le combat qu’il venait de mener le Dugong sembla vouloir se relever, s’appuyant sur ses pattes. Se tournant alors vers lui le bretteur se contenta de s’assurer que l’animal le voyait avant de lui assener un coup de genou qui finit de l’évanouir. Ainsi le dernier visage qu’aurait vu la bête serait le sien et il n’aurait donc pas à recommencer l’affrontement plus tard lorsqu’ils commenceraient le dressage en préparation aux missions suivantes. Se reconcentrant alors sur le bandit qui venait de les aider il sortit une seconde enveloppe de son manteau, celle prévu en cas de bonus. Il la tendit alors au jeune homme en ajoutant simplement :

Voilà cinquante-mille berrys de plus! Disons que c’est un bonus pour l’aide et les éventuels désagréments apportés. Nous n’avons plus besoin de toi tu peux donc partir, si tu tardes trop dans le coin ça pourrait devenir malsain pour toi. Si nous avons autre chose à t’offrir nous te contacterons.

Sur ces mots il se retourna, ne réalisant qu’un simple geste de main pour dire au revoir à celui qu’on appelait Ren tandis qu’Emra sortait de la cabane avec une sorte de charriot roulant. Elle adressa un léger sourire au jeune homme avant de se concentrer sur le premier animal évanoui qu’elle entreprit de soulever avec l’aide de Shin dès qu’il fut en mesure de le faire. Ils le placèrent alors sur le charriot et réitérèrent l’opération avec le second Kung Fu Dugong. Lorsque tout ça serait fini ils partiraient alors du côté opposé au village, se déplaçant jusqu’au point de rendez-vous où les rejoindraient Kal et Naito. La journée s’était avérée prolifique et chacun des objectifs avait été rempli comme ils le voulaient, c’était un excellent début pour la nouvelle organisation dont le nom n’était encore connu que de ses membres ... Dead-End!


Donc voilà je clos de mon côté libre à toi de poster à la suite ou non.
Je confirme aussi par la présente que 150.000B doivent être transférés du compte de DE au compte de Ren.
Enfin avis au noteur : Ren est censé avoir tué ici l'un des 7 maires de l'un des 7 villages de l'île. Ainsi à moins que ce soit refusé le contexte de l'île change avec un maire en moins et certainement des élections à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   Mer 2 Juil - 13:47


Action > Reaction




Le combat était enfin terminé, je pouvais respirer maintenant. Encore un genou au sol en train de reprendre mon souffle, je ne me rendais pas compte que le fameux Dugong avait encore une dernière goutte de force à dépenser. Mais heureusement, les compagnons de ma journée, dit aussi mes employeurs finissaient le travail eux-même. Mettant K.O la bête, ils étaient certains que désormais, il serait obéissant à eux et non à moi. Après tout, ces bestioles deviennent les élèves des gens qui les battent et non n'importe qui. Il ne restait plus rien à faire visiblement. Sans quoi, ils me l'auraient dit. Jje crois...

Ma respiration désormais normale, je me redressais pour regarder principalement le bretteur proche de moi. Me donnant une envellope, il laissait sa voix se faire claire quant à son contenu. Ses dires étaient directs. Bien des gens se seraient sentis agressés, mais pas moi. Le classique " c'est terminé tu peux te casser " j'en ai l'habitude. Il m'a payé, j'ai fait le sale boulot que je devais faire, chacun a son compte c'est aussi simple que ça. Il ne me reste plus qu'à m'eclipser comme il me l'a dit.
Ainsi donc, sans dire quoi que ce soit de plus, pas même un merci, je me redresse totalement, range le petit cadeau fait si généreusement, puis je dégage de là. Retournant à l'auberge redevenue calme, ni une ni deux, je fait mes bagages. Après tout, comme il l'a souligné plus tôt, j'ai tué un maire. Certes j'ai été discret selon moi, mais il n'est pas impossible que certains imaginent des portraits de moi via leurs souvenirs. Silencieux, je passe un dernier appel à Hikari pour lui dire de m'attendre là où on a prévu. Désormais, mes projets allaient enfin avancer. Il est temps de bouger un peu.

Arrivant sur le port, je monte sur le premier bateau qui a une destination autre qu'ici, puis je me cale dans un coin tranquille. Jouant le simple voyageur, je me grille une clope en imaginant la petite pagaille qu'il va y avoir sous peu. Au mieux, ils feront de simples élections sans demander quoi que ce soit. Être recherchés pour répondre de mes actes, c'est le dernier de mes soucis à vrai dire. Au contraire, cela prouverais que je fait bien mon boulot au point de faire des jaloux ? Bah... La question ne mérite pas réponse. Souriant en comptant les billets, je me rendais compte qu'outre un combat plutôt coriace, cette journée se déroulait plutôt bien. Je devrais demander des jours comme ceux-ci plus souvent.

Direction, une autre île pour retrouver Hikari.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Conséquences ( PV Dead-End )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Conséquences ( PV Dead-End )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Powder Island-