Partagez
 

 [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMer 26 Fév - 3:47


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Ces trois heures étaient passées tellement rapidement que si on le lui avait demandé, Nakata aurait rétorqué qu'il n'avait pu passer guère plus qu'une poignée de minutes ainsi allongé sur son lit, à caresser le doux pelage de son faucon, Element. Malheureusement, il savait qu'il n'en était rien : la lune avait bougé dans les cieux, éclairant différemment la petite cabine à travers l'hublot solitaire sur la paroi de bois. Il était temps pour lui de se lever pour ses convictions, de combattre afin de promouvoir la vraie justice. Il était temps pour Tengoku no Seigi de changer le Monde, de montrer à tous ce dont ils étaient capables. Le blondinet n'avait pas perdu en tête son objectif de devenir Schishibukai, même s'il avait dans l'idée de triompher des forces de la marine présente pour capturer Graou Island. Il pouvait d'ailleurs se le permettre car le Gouvernement Mondial se trouvait actuellement dans une très mauvaise passe : le forban était le premier candidat sur la liste des potentiels corsaires, son équipage était puissant et redouté avec ou sans Hato, leur potentiel était bel et bien présent et ils pourraient également profiter de l'influence croissante de Centes Decima pour mettre à genou non seulement les forces de la justice de l'île sur laquelle ils séjournaient mais également celles de toute la septième voie de Grand Line. Les têtes pensantes du système centenaires ne pouvaient pas se passer de sa force, de son charisme, de ses capacités et de sa renommée ne serait-ce qu'un instant de plus. A cause de cela, ils allaient tout bêtement lui permettre de posséder pleinement l'endroit, de le conquérir et de réduire le Comte à un ersatz de ce qu'il était. Le Fenice n'avait qu'envie de combattre, à ce moment-là, afin de se changer les idées avant tout. En soupirant, il se redressa sur son lit, en position assise, et se frotta légèrement les cheveux avant d'ajuster son bandeau qui retenaient ceux-là. Il se leva par la suite et se dirigea vers son armoire, où il tira une longue cape pourvue de deux manches qu'il fixa rapidement sur ses épaules. Puis le maudit ferma les paupières et siffla d'un coup bref, Element venant se percher sur son épaule sans poser plus de questions. En seulement trois heures, le combattant était passé de gosse à guerrier, de môme à adulte. Et c'est avec la conviction qui lui était propre qu'il ouvrit la porte de sa cabine et continua le chemin dans les couloirs du MOT, jusqu'à arriver sur le pont.

Damon et Namusa le regardèrent arriver. Le premier se redressa en fixant plus correctement les deux katanas à sa ceinture, souriant avec fierté en voyant son ami de longue date approché entouré d'une sorte d'aura de puissance et de force, que seuls les plus grands étaient capables de porter. Le second acheva de nettoyer le canon de son arme-à-feu et la fixa sur son dos avant de faire craquer sa nuque d'un mouvement de tête simple, prêt à combattre. Nakata avança sur le pont, le faucon toujours perché sur son épaule, et le Supernova approcha du bastingage au bout du navire en observant l'île qui s'étendait sous ses yeux. Les affrontements qui allaient avoir lieu sur celle-ci dans les minutes à venir allaient sans nul doute bouleverser le destin de Tengoku no Seigi, permettre à ce qui n'était quelques mois auparavant seulement qu'un équipage naissant de s'affirmer et de prendre la place qui lui revenait de droit au sommet de ce Monde. Le maudit du zoan se tourna ensuite en direction de ses nakamas, un air bien plus calme et détendu trônant sur son visage. Il les détailla, les uns après les autres, dans un silence presque pesant. Chacun savait que les combats pouvaient être bien complexes que les précédents qu'ils avaient mené, même si après avoir survécu à Harushige et ses camarades, ils étaient capables de renverser le Monde à eux seuls. Le forban ferma lentement les paupières et prit alors la parole, doucement, laissant le vent agréable porter ses mots :

-Il s'est passé beaucoup de choses, depuis le début... Mais c'est vraiment là que commence notre histoire. C'est vraiment à partir de cet instant que nous allons changer les choses, à partir de cette bataille que nous allons sceller notre glorieux destin en même temps que celui de ce Monde. Faites attention à vous.

Le Fenice ouvrit à nouveau les yeux, regardant Méliandre un court instant, comme pour lui faire comprendre qu'il se souciait également de son sort, même si elle était bien plus distante que les autres. Il se tourna ensuite une fois de plus, fixant les forêts qui s'étalaient sous ses yeux ainsi que les plages de sable fin qui finiraient certainement recouverts de corps inanimés, morts ou inconscients :

-Allons-y ! Battons-nous pour ce qui est juste !



_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Ven 21 Mar - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue35/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue224/250[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeJeu 27 Fév - 15:06






« La justice sans la force est impuissante,
la force sans la justice est tyrannique. »

Tengoku no Seigi

Trois heures ? Des heures pouvant sembler durer une éternité, s’écoulant finalement avec une facilité déconcertante. Ils avaient eu trois heures pour se préparer, pour se remettre les idées en place. Trois petites heures. Après un soupir, Holly regarda le ciel, observant les étoiles sans vraiment les voir. La fatigue commençait à lui peser, tout comme ses doutes. Pirate, était-ce vraiment sa vocation ? Sans doute pas, non. Soupirant à nouveau, elle s’installa contre le bastingage, s’asseyant sur le sol avant de ramener ses jambes vers elle, entourant ses genoux de ses bras avant d’appuyer sa tête contre ceux-ci. Un frisson la saisit, tandis qu’elle restait dans cette position, sans bouger, continuant de réfléchir. Réfléchir sur sa petite personne, sur la vie de pirate, sur ce qu’il s’était passé avant. Un beau petit micmac, se terminant finalement par la décision de prendre l’île. Car oui, ce qu’ils allaient faire était tout simplement de prendre le pouvoir ici, de faire de ce lieu leur territoire. Un territoire avec un peuple se transformant chaque nuit en animal. Il y avait mieux comme résidence secondaire.
La chaleur de Volpha contre sa peau la fit sourire, tandis qu’elle fermait les yeux un court instant, bercée par les quelques vagues. Trois heures, ça pouvait être long trois heures …

Ce sont des bruits de pas qui la sortirent de son sommeil, la faisant se redresser doucement, ses yeux à demi clos cherchant à savoir ce qu’il se passait. L’heure du départ avait sonnée apparemment, Nakata se trouvant sur le pont, avançant vers le bastingage. Se relevant rapidement, la demoiselle s’étira longuement, faisant craquer les articulations de ses doigts ensuite. Pour le coup, elle avait hâte d’en finir pour pouvoir retrouver son lit et sa couette bien chaude. Retrouver également Areia, qui ne tarderait pas à se venger sur ses paires de chaussures. C’est après un soupir fataliste que la rose se concentra sur le blondinet, écoutant ses propos. Un petit discours plutôt bien ficelé, donnant envie de se battre. Lui donnant envie de se battre. Pour l’une des rare fois où cette envie la traversait. Avec un petit sourire, Holly s’abaissa vers Volpha, faisant comprendre à la louve qu’il lui faudrait rester. Courir le risque que l’animal se fasse blesser lui était impossible. De plus, il fallait qu’elle surveille le croco. La dose de calmants que la médecin lui avait administré ne ferait sans doute plus effet dans quelques temps. Et retrouve son labo sens dessus dessous ne lui plaisait pas des masses.

Il fallait maintenant se battre pour la justice. Chose plutôt ironique pour un équipage pirate.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeSam 1 Mar - 18:17

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

Les trois heures s'étaient finalement écoulées à une vitesse hallucinante, je n'étais d'ailleurs pas certaine d'avoir totalement retrouvé mes esprits, enfin de compte je pensais que je ne serais plus jamais réellement la même, il avait beau se voiler la face nous le savions aussi bien l'un que l'autre. Je n'avais pas regretté les mots que j'avais pu prononcer quelques heures plus tôt, tant que ma soif de vengeance ne serait pas repu tout cela continuerait dans la voie que j'avais petit à petit prise, non ils ne seraient à présent plus rien pour moi, si ce qu'ils entreprenaient allé dans mon sens, je les suivrais, si cela ne m'étais d'aucune utilité, ils ne pourraient en aucun cas compter sur moi.
De plus Blondie avait toujours dans l'idée de se donner corps et âme à ces crevures, lui il n'avait jamais voulu de ça, il lui avait clairement dit, et après ça Nakata venait me dire que je ne devais pas bafouer sa mémoire, quelle ironie, il allait faire exactement le contraire, mais si déjà auparavant je lui avait énoncé le fait que je ne le suivrais pas sur ce chemin là, voir même que je tenterais de l'en empêcher par tous les moyens possibles, cela n'avait fait que s'accentuer après ce qu'il venait de se passer quelques heures plus tôt, après ce qu'il venait lui même de dire il ne pourrait s'en prendre qu'à lui même puisque dans un certain sens c'est lui même qui venait de me pousser à lui mettre les bâtons dans les roues pour la mémoire d'Hato. Stupide piaf, tu vois je te l'avais bien dit qu'un jour ça finirait par te retomber sur la gueule...

C'est à contre coeur que je détournais le navire du chemin que j'avais pris pour rejoindre les côtes de l'île, alors que la coque du M.O.T venait doucement mais surement se poser en douceur sur un ban de sable aux abords de l'île, Blondie sorti de sa cabine, il avait revêtu une espèce de cape le rendant encore plus ridicule que d'habitude, et tous ces idiots le regardaient presque d'un air béa, comme s'il s'agissait du Messie. Qu'essayait-il de faire avec cette « chose » paraître meilleur, plus déterminé, avoir une aura de vainqueur ? Pouvait-on réellement espérer cela lorsque l'on savait ce qu'il s'apprêtait à faire, pouvait-on faire cela lorsque l'on allait finir par vendre son âme au diable. Au cul ses belles paroles, il les poignardera dans le dos dès qu'il en aura l'occasion, il se servira d'eux, mais allons bon, il allait finir comme tous ces idiots aveuglés par le pouvoir et par l'argent, il finirait par se détacher de son objectif si tentait qu'il suive encore et toujours le même au jour d'aujourd'hui...
Je failli laisser échapper un petit rire en le voyant arrivé, mais je ne sais par quel miracle je réussi à le contenir, il ne tarda pas à prendre la parole, confirmant le fait que je ne m'étais pas trompée en le voyant arriver affublé de la sorte.
Il prononça un de ces stupides discours qui feraient tellement cliché dans un film, un discours de conquérant, un discours de guerrier à une pauvre bande de pirates à peine connu pour la plupart, sur les deux seuls pouvant avoir une quelconque renommée il n'en restait à présent plus qu'un seul dont je commençais sérieusement à douter de sa santé mentale.

Il posa ses yeux sur moi, qu'est-ce-que c'était que ce regard, que voulait-il que je me jette dans ses bras et m'effondre en pleurant, en l'implorant de me pardonner et de mettre un terme à cette souffrance. Non définitivement non.
Comme toute réponse je laissais tomber l'ancre et sauté par dessus le bastingage en direction de la plage sans lui adresser aucun mot ni regard.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 2 Mar - 3:03

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.


Quatre années, cela faisait effectivement plus de quatre années que l’enfant était devenu garçon, que le garçon était devenu home puis guerrier, mais force était de constater qu’il n’avait encore rien accompli de probant malgré tout son entraînement. La plupart du temps on mesure la valeur d’un homme à l’effet que sucite l’évocation de son nom, à la grandeur de ses exploits, alors comme Kyoshiro pourrait-il se targuer d’être qui que ce soit alors qu’il n’était encore qu’un triste inconnu ? Ce n’était certainement pas en aidant ceux qu’ils croisaient, surtout des pauvres et miséreux, qu’il allait réussir à se faire un nom dans ce grand monde. Y accordait-il de l’importance ? Bien sûr que non, son objectif n’était pas tant devenir célèbre que parcourir le monde et découvrir les merveilles que renfermait ce dernier…un hédoniste croisé avec un altruiste, voilà ce qui pouvait définir le mieux sa façon d’être.
Pendant un peu plus de trois ans il avait vogué sur les 4 blues, en quête d’expérience et d’aventure mais toutes deux avaient tardé à apparaître si bien que, après avoir suffisamment voyagé dans le « petit bain », le jeune homme décida de mettre un pied dans la cour des grands : Grand Line. S’il avait écouté toutes les sottises et histoires abracadabrantesques racontées pour faire peur aux jeunes aventuriers dans son genre, il n’y serait certainement jamais allé. Cependant il était de ceux qui préféraient voir les choses par eux-mêmes plutôt que de se les faire raconter, vous voyez ? Il ne serait satisfait d’avoir eu vent de l’existence d’une créature monstrueusement gigantesque que lorsqu’il l’aurait eu face à lui, pas en voyant son image dans un quelconque bouquin.
Le voilà donc, mettant le pied sur un territoire inconnu sur lequel il avait entendu tant et tant de choses. Bien sûr qu’il ne savait absolument pas ce qu’il allait pouvoir y trouver, surtout à une heure aussi tardive, mais c’était peut-être l’inconnu qui faisait pétiller ses yeux à l’idée de l’émerveillement et de la surprise à venir. L’heure était tardive et le soleil avait laissé place à sa sœur la lune depuis bien longtemps, si bien que le jeune homme, en déposant son petit bateau sur la plage la plus proche, n’avait qu’une idée en tête : trouver où passer la nuit. À quoi bon vouloir parcourir l’île de long en large si, du fait des ténèbres ambiantes, il ne pouvait pas en apprécier toute la beauté ? Il n’était pas fatigué pour autant mais préférait attendre le retour du soleil.  Vêtu de son long manteau d’un bleu nuit des plus sombres, un petit sac avec quelques provision fermé par une lanière enroulée autour de son épaule gauche, le jeune homme posa donc le pied sur le sable et se dirigea vers la civilisation…ou du moins était-ce ce qu’il cherchait.

Un morceau de pain à moitié entamé dans la main droite, le jeune homme prit un peu de hauteur et se rendit compte, par les faibles lumières visibles au loin, qu’il y avait bien deux villages dans lesquels il pouvait se rendre. Lequel choisir ? IL n’eut pas le temps de trouver la réponse car son attention fut immédiatement attirée par la gigantesque bâtisse trônant au beau milieu de l’île comme…un trône…du coup. Bref !
Les yeux du jeune homme s’ouvrir devant cette immense bâtisse illuminée comme le ferait un petit enfant le matin de noël, devant une montagne de cadeau. C’était décidé, il passerait la nuit là-bas, c’était trop gros et trop scintillant pour ne pas vouloir y aller !
Sur le chemin, le jeune candide s’arrêta en apercevant, devant lui deux formes massives qui semblaient appartenir à deux hommes. Enfin il allait pouvoir se renseigner sur le chemin le plus court pour se rendre à ce château. Avant sa dernière bouchée de pain, le jeune garçon se fendit de son plus sympathique sourire avant de demander poliment à ces deux hommes :

« Bonsoir messieurs, pardonnez-moi de vous importuner mais n’y aurait-il pas un lieu où je pourrais passer la nuit ? N’étant pas familier avec cette île j’espérais que vous pourriez me conseiller un endroit. »


Comment aurait-il pu formuler cela autrement ? Il s’attendait, bien sûr,  à une réponse mais pas à ce que ces deux hommes lui foncent dessus aussi brusquement qu’ils étaient apparus. En un clin d’œil le regard du jeune homme perdit de son innocence naturelle pour laisser place à une froide concentration. Bondissant au-dessus de ces deux hommes, le candide retomba sans mal sur ses pieds, à quelques mètres de là, redevenant lui-même.

« Veuillez m’excuser si j’ai pu paraître trop curieux ! Ce n’était nullement mon intenti… »


Posant ses yeux sur ses deux agresseurs, il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Devant lui se dressaient deux hommes qui n’avaient de l’homme que l’apparence. Recouverts d’une épaisse fourrure noire, leur visage était définitivement celui d’un sanglier, sanglier dont les défenses semblaient assez dangereuses pour éventrer Kyoshiro s’il n’était pas prudent. Mais qu’est-ce que c’était que ça ? Des hommes sangliers ? Qu’est-ce qui pouvait bien se passer sur cette île ?
D’ordinaire, contre des adversaires plus conventionnels, des adversaires qui pouvaient être raisonnés, le sombre gardien se serait fait un plaisir de laisser son créateur se battre. Mais ici il faisait face à des hommes qui tenaient bien plus de l’animal, à des bêtes sauvages qui ne réfléchissaient sans doute plus clairement et qui, de toute évidence, voulaient voir mort cet étranger. S’arrêteraient-ils au premier obstacle ? Bien sûr que non, ils reviendraient à la charge encore et encore : ils devaient donc être violemment neutralisés. Le créateur était-il capable de faire du mal à des bêtes, aussi monstrueuses soient-elles ? Pas encore selon la création, mais cette dernière n’allait pas essayer d’en faire l’expérience, préférant se charger de cette basse besogne.
Ces deux bêtes étaient si enragées qu’elles n’avaient pas pensé à l’éventualité que leur proie se rebelle contre elles.

En l’espace d’un instant leur proie disparut de leur champ de vision et la première bête fut mise au tapis par un foudroyant coup de pied sauté contre sa tempe.  Tournant la tête vers la proie qui était apparue à sa gauche, grommelant de rage, la seconde bête tenta de fondre sur sa proie récalcitrante mais fut mise au tapis par un puissant crochet du droit dans la mâchoire suivi d’un uppercut de toute beauté : rapide et efficace.  L’instant d’après le regard du jeune homme devint aussi candide et innocent qu’il l’était la minute d’avant. Devant ce spectacle et ce qu’il venait de faire, le jeune innocent posa ses mains l’une contre l’autre et se courbant vers l’avant dans une position suggérant qu’il s’excusait pour cet acte de violence. C’était nécessaire, il le savait, mais il n’aimait pas ça pour autant.

Maintenant que cette petite incartade était terminée, le jeune garçon était assez pressé de rentrer dans ce château en espérant y trouver quelques réponses concernant ces deux créatures qu’il venait de rencontrer. Après tout, les histoires qu’il avait entendues n’étaient peut-être pas si fausses que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 2 Mar - 14:27


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Si Méliandre fut clairement fidèle à ses habitudes, faisant la forte tête et descendant en premier sans daigner le moindre mot au reste des pirates, les autres furent tout de même un poil plus motivants pour Nakata. Une fois que tout le monde fut prêt, il sauta à son tour du pont jusqu'au banc de sable, Element prenant son envol à ce moment-là pour, sans doute, aller chercher de quoi manger en attendant le retour des pirates. Le capitaine de Tengoku no Seigi se mit en route avec un air plus sérieux que jamais, une détermination innommable, indicible se dégageant de lui. Il avança assez rapidement jusqu'à l'orée des bois, Damon et Namusa le talonnant, prêt à réagir en cas de besoin. Le premier était pour l'instant en relativement bon état malgré l'éveil du haki qui s'était fait récemment, preuve que les monstres avaient déserté le rivage depuis quelques temps pour y préférer sans aucun doute les deux villages, et peut-être même le manoir du Comte. C'était en direction de cette bâtisse que Tengoku no Seigi avançait, en direction de cet odieux personnage qui était à coup sûr lié dans toute cette histoire d'hommes-garous. Il ne pouvait de toute manière pas en être autrement : comment tout une population pouvait se muter aussi mystérieusement pendant la nuit, et par nature ? Non, ce fameux Comte y était lié d'une manière ou d'une autre : sans cette implication particulière, il n'aurait probablement pas tenté de les faire fuir, quelques heures plus tôt... Le Fenice balaya les quelques arbres qui s'étendaient devant lui du regard, s'attendant à voir surgir d'un instant à un autre l'un de ces hybrides en restant malgré tout particulièrement confiant. Pour le moment, aucun de ceux qu'ils avaient pu affronter n'avait posé de problème particulier. Certes, ils étaient généralement plus résistants et plus puissants que des hommes lambda, mais le Phoenix et ses camarades n'étaient pas sans reste : eux aussi devaient être parmi l'élite des pirates de la première partie de Grand Line, et cette tâche n'était par conséquent pas impossible à remplir !

Toutefois, après quelques mètres parcourus dans une quiétude qui en devenait presque affolante, l'épéiste brun porta une main à son crâne, faisant signe à son capitaine qu'il entendait plusieurs voix torturés non loin de là, du côté du manoir. Se réunissaient-ils à cette heure-là ? Mais pourquoi ? Les interrogations étaient entières, mais le blondinet sentait les mystères se lever les uns après les autres : si les bestioles se réunissaient particulièrement autour du château, c'était que le Comte avait bel et bien un lien avec toute cette histoire... Nakata accéléra la cadence, bien décidé à lever le voile sur toute cette sinistre affaire, et le petit groupe arriva bien rapidement devant l'immense bâtisse où, effectivement, régnait un attroupement de monstres plutôt inquiétant. Il devait y en avoir une vingtaine, au bas mot, et si cela ne serait guère un problème pour les forbans, le capitaine de Tengoku no Seigi avait peur que la navigatrice ne perde le contrôle de son être, si effusions de sang il y avait. Toutefois, pour le coup, il n'avait pas réellement de temps pour réfléchir... D'autant plus que l'une desdites bestioles s'était immédiatement tournée dans leur direction, en reniflant bruyamment, comme pour avertir ses amis de la présence d'intrus. Le maudit fronça les sourcils avant de se mettre à courir brutalement en direction des créatures, sa cape voletant derrière lui, toujours attachée à ses épaules. Il était plaisant de sentir le vent caresser son être, emmêler ses cheveux et soulever son manteau alors que l'on s'apprêtait à faire un véritable massacre... Le malheureux rat-garou qui avait sonné l'alarme reçu un coup de poing en pleine tête et traversa l'une des fenêtres du manoir, s'encastrant certainement contre le mur qui suivrait sur sa trajectoire. Même s'il ne comptait pas les tuer, le Fenice avait désormais assez affronté ces ennemis pour savoir qu'il n'avait pas besoin de brider ses capacités : les satanées créatures étaient plus que résistantes, et sauraient encaisser quelques coups pour ne porter au lendemain que de faibles hématomes. Et puis, la priorité pour le maudit restait clairement ce Comte, qu'il fallait à tout prix terrasser afin d'obtenir des réponses... Se frayer un chemin jusqu'à lui ne serait donc qu'une formalité. Du moins, c'était ce que le Supernova pensait et espérait jusqu'au plus profond de son être.

Il avait à peine envoyer voler le rat-garou en question et frappé un loir-garou en plein abdomen qu'une loutre-garou se plaça sur son chemin, parvenant non seulement à bloquer son coup de pied mais en plus à le forcer à reculer, en faisant claquer ses dents proche du visage du jeune garçon. Ce dernier, d'un bond, reprit une distance de sécurité avant de demander à Namusa, à haute voix :

-C'est elle, je suppose ?
-Ouais ! Fais gaffe, elle est dangereuse !
-Pas besoin de me le dire !

Alors que le tireur donnait un puissant coup de fusil dans la mâchoire d'une créature et que Damon retournait son arme pour frapper ses assaillants sans les tuer, Nakata se tourna donc en direction de cette fameuse loutre-garou, qui n'était nulle autre que la demoiselle qui les avait accueilli à l'entrée de l'île, en leur demandant de partir au plus vite. Elle était clairement plus imposante sous cette forme, mais peut-être ironiquement moins dangereuse : alors qu'elle avait réussi à maîtriser Damon sous sa forme humaine en quelques gestes, elle semblait plus brutale et moins réfléchie tel quel... Quoi qu'il en fut, le Phoenix était bien décidé à se débarrasser d'elle aussi rapidement que possible : bonnes intentions ou non, elle se dressait alors sur son chemin, et devenait de ce fait une ennemie de la justice... Le leader s'élança dans sa direction, avec l'impitoyable et la ferme envie de la terminer en quelques coups, mais son poing droit ne fit guère plus qu'effleurer le visage de son adversaire qui le repoussa à nouveau en faisant claquer ses dents non loin de sa gorge. Si une loutre normale n'était guère plus dangereuse qu'un chihuahua, à cette taille, les dents étaient un argument bien plus convaincant... Et malgré son pouvoir de régénération, le Fenice ne voulait pas se faire avoir aussi bêtement. Espérant que Holly sache retenir Méliandre si celle-là partait dans un massacre irraisonné, le blondinet s'élança une fois de plus, prêt à en découdre.



_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue35/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue224/250[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeLun 3 Mar - 20:45






« La justice sans la force est impuissante,
la force sans la justice est tyrannique. »

Tengoku no Seigi

Un combat, encore et toujours. C’était lassant à la longue. Trop répétitif, pas assez de choses autres pour se changer les idées. Pas assez de surprises. Levant les yeux au ciel, Holly les fixa à nouveau rapidement sur ses adversaires, essayant d’échapper aux grognements divers et variés. Tout ça donnait l’impression d’un orchestre mal réglé, créant plus une cacophonie qu’autre chose. Agaçant. Terriblement agaçant. Soupirant un grand coup, son regard se tourna vers son capitaine, ainsi que vers Damon, Namusa puis Méliandre. Cinq pour botter les fesses d’un comte qui s’était cru pour un créateur, un bienfaiteur, alors qu’il n’avait engendré que des monstruosités. Cinq pour battre un tas de marines véreux, ne méritant que de finir leurs jours dans une cellule d’une prison miteuse. Cinq, si peu mais pourtant énorme. Faisant craquer ses doigts pour tromper une légère anxiété qui commençait à monter, la rose se focalisa sur le premier assaut du blond, grimaçant légèrement à l’impact de son poing sur la tempe de la créature. Puis du vol plané pour celle-ci. Un mal loin de faire du bien, si ce n’était que dans un futur approximativement proche. Ridicule. Se battre lui semblait ridicule. Certes, les paroles du blondinet avaient eu leur effet, mais cela commençait à s’estomper et la demoiselle se mettait à nouveau à douter. Douter de tout, douter de rien. Douter d’un ensemble englobant leurs actions présentes. Douter ne servait à rien, juste à perdre du temps et se perdre soi-même.

Inspirant à nouveau un grand coup, elle se décala quand un hamster-garou se jeta sur elle, le laissant terminer sa course dans les fourrés derrière elle. Pas très dégourdi celui-là. Fermant les yeux un court instant, Holly se mit à créer des boules de neige, d’une grosseur correcte et compressée de sorte à former des glaçons, avant de les lancer sur un lièvre-garou et une vache-garou. Les deux corps à terre, la rose se prit à espérer qu’ils ne soient que simplement assommés. Ce serait bête de faire plus de mal que de bien à ces personnes-là.

Alors qu’elle s’apprêtait à s’en prendre à un écureuil-garou, dans le maigre espoir de l’assommer rapidement et d’en terminer tout aussi rapidement avec cette tâche qu’elle répugnait, son regard se dirigea vers son capitaine et sa nouvelle proie, fronçant les sourcils à la vue de celle-ci. Coriace la bestiole, plus que les autres. Trop coriace. L’envie d’intervenir la titilla quand la créature approcha un peu trop ses crocs de la gorge de Nakata, se ravisant cependant quelques secondes après. S’il avait du mal, elle en aurait d’autant plus, il était donc inutile de l’encombrer en tentant une quelconque manœuvre. C’est l’écureuil-garou, flanqué du hamster-garou, qui la tirèrent de son observation, leurs crocs s’approchant un poil trop de son visage. Grimaçant, elle s’abaissa, envoyant une boule de neige dans l’estomac de chacun. Holly avait beau avoir les pouvoirs d’un logia, le réflexe d’esquiver les attaques au lieu de les laisser traverser son corps était toujours présent. Surtout depuis la mésaventure sur Peace Land où le bonhomme pouvait la toucher, même si elle utilisait ses pouvoirs. Un bien mauvais souvenir. Après avoir assommé les deux zouaves avec une nouvelle boule de neiges pour chacun, la demoiselle se tourna vers ses compères, reprenant un rôle d’observatrice. Autant éviter une quelconque bévue ou une quelconque blessure.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 4 Mar - 11:37

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

J'avais suivi le groupe sans réellement prêter attention à eux, je n'avais pas spécialement envie de penser à ce qui allait suivre, il voulait prendre l'île, c'était une chose, mais avait-il seulement pensé à l'après, rien n'était moins sûr. De plus cela ne coïncidait nullement avec ses futurs plans, agir contre la marine était-ce la meilleure façon pour aller accepter leur offre de devenir Shishibukai ?
J'avais un sérieux doute là dessus, visiblement Blondie était totalement en train de perdre les pédales, ouais visiblement il ne savait plus vraiment ce qu'il faisait, c'était d'un pathétique... Et puis ses grands airs qu'il prenait parlons-en ! D'où est-ce-que cette connerie d'idée de porter une cape lui était elle venue ? Non mais plus sérieusement, comment pouvait il arriver à se prendre au sérieux alors qu'il n'était qu'un clown...
Je laissais échapper un soupire en arrivant devant le manoir, les créatures étaient pour la plupart réunies, tellement prévisible.... Comment Holly mademoiselle « paix et guérison sur ton peuple » allait elle réagir, il ne faut pas leur faire de mal, oui mais lorsqu'ils l'attaqueraient que ferait-elle ? L'instinct de survie prendrait forcément le dessus, mais la demoiselle serait très probablement rongée de remords... Et le justicier que rien n'arrêtera, ce conquérant à deux francs six sous... N'aura -t-il aucun mal à frapper et blesser les « pauvres gens sans défense » de cette île. Tout aussi stupide l'un que l'autre ces deux là.

Pour ma part j'avais décidé que j'en ferais le moins possible. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que je n'étais pas certaine de pouvoir m'arrêter à temps, tout simplement parce que je n'étais pas totalement sûre d'arriver à mon contrôler et à ne pas tous les massacrer... Pour ce qui était des marines en revanche, je ne voyais pas l'utilité de se brider ni même de retenir mes coups. Non, après tout c'étaient eux « les méchants » sur ce point là Blondie n'aurait absolument rien à dire vu le nombre de marines à avoir déjà passé l'arme à gauche sous ses propres coups. Et puis pour tout dire même si cela ne lui plaisait pas je n'en avais strictement plus rien à foutre...
Les laissant répondre aux hostilités j'étais purement et simplement allée m'assoir sous un arbre et me mis à les observer, attendant patiemment que mes amis en blanc et bleu veuillent bien venir montrer le bout de leur nez, s'ils n'étaient pas aussi couard que ça ils finiraient bien par rappliquer en entendant les bruits de combat, mais le courage n'avait jamais réellement était l'une de leur qualité première.
Mon regard se porta à peine sur Nakata puis vint se poser sur le médecin des Tengoku, je ne pus réprimer un sourire en la voyant grimacer à chaque fois que l'une des bêtes recevait un coup, visiblement je ne m'étais pas trompée sur son compte... Alors que l'inconnue peu chaleureuse nous ayant accueilli sur cette île avait décidé d'en découdre avec le blondinet un bruit parvenant de la plage me vint aux oreilles, je fronçais légèrement les sourcils n'arrivant pas très bien à distinguer de quoi il s'agissait avec tout le brouhaha qui m'entourait.
Des marines déjà ? C'était ma foi probable mais cela m'aurait grandement étonné qu'il arrive aussi vite, sans jeter un regard de plus vers mes compagnons de voyage, je contournais l'arbre et m'enfonçais dans les sous bois en direction du bruit que je venais de percevoir, quelque peu intriguée...

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 4 Mar - 18:52

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.


Le jeune homme n’avait pas de but précis, pas de parcours prédéfini qu’il suivait à la lettre : il ne faisait que voguer au gré de ses envies en se demandant de quoi demain pourrait bien être fait. Cette vie n’était peut-être pas la plus paisible et réconfortante qui soit, mais son corps tout entier le poussait à partir à l’aventure et à prendre des risques. Devait-il écouter son cerveau ou son cœur ? La réponse était évidente. Chaque jour était une nouvelle aventure pour lui, chaque jour était une occasion de rencontrer des gens nouveaux, de découvrir de nouvelles terres et de s’émerveiller devant les magnifiques paysages ou créatures qu’il pourrait éventuellement trouver sur ces terres. Bien sûr une vie toute entière dédiée à l’hédonisme, au fait de profiter de la vie et de ses plaisirs, pouvait paraître futile mais c’était bien là ce que tout homme cherchait au fond de lui.
Comptait-il réellement faire cela toute sa vie ? À la réflexion faite il n’avait jamais vraiment pris le temps de réfléchir à ce qu’il pourrait faire, à ce qu’il serait plus tard car les aventuriers âgés ne faisaient généralement pas de vieux os. Bien sûr, au plus profond de lui, il ne désirait pas rester seul toute sa vie et l’éventualité de se mettre à la recherche de compagnons, qu’ils partagent ou non ses passions, lui traversait régulièrement l’esprit…jusqu’à maintenant l’occasion ne s’était simplement pas présentée mais, si elle venait à apparaître, il la prendre certainement : après tout, qui pourrait aimer rester seul toute sa vie ? Personne, et surtout pas lui.
Après plusieurs semaines passées sur les premières îles de cette partie de Grand Line, le jeune homme débarqua donc sur cette étrange île dont les rumeurs étaient légions. Il était de notoriété publique que, la nuit, d’étranges créatures apparaissent et s’en prenaient à tous ceux qui, bêtement, pensaient pouvoir arpenter l’île en toute sécurité. Bien sûr, comme souvent le jeune homme pensa qu’il ne s’agissait là que de quelques animaux nocturnes qui profitaient des ténèbres pour fondre sur leurs proies, ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à de telles bestioles. Malheureusement, face à ces deux sangliers à la carrure d’un homme, Kyoshiro se rendit compte que, peut-être, ces créatures n’étaient pas comme les autres…et c’était peu dire.
Avait-il déjà vu des créatures à l’apparence si humaine ? Non, jamais, et le sombre gardien non plus d’ailleurs, il était donc plus qu’urgent de se diriger vers ce château afin de trouver un abri et, peut-être, trouver des réponses quant à l’origine de ces étranges créatures. Emportant son sac de provisions avec lui, le jeune homme se dirigea donc vers la grande bâtisse et, à mesure qu’il avançait vers elle, ses oreilles captèrent des bruits violents qui ne cessèrent de croître à mesure qu’il s’approchait.
Plus par curiosité qu’autre chose, le jeune homme avança et ne put masquer sa surprise devant le spectacle qui se jouait devant lui : un groupe d’individus étaient en train de combattre d’étranges bêtes…des loutres à taille humaine, des écureuils, etc…mais qui se passait-il vraiment ici ? Tournant la tête, le jeune homme aperçut une demoiselle, perchée dans un arbre, qui semblait plus désireuse de regarder le combat que d’y participer. Le candide lui lança un discret sourire, en supposant qu’elle le voit, avant de reporter son attention sur la mêlée devant lui.
Chaque membre du groupe semblait prendre toutes les précautions pour neutraliser les bêtes sans jamais les blesser, pourquoi ? Kyoshiro n’en n’avait aucune idée mais il supposait qu’il devait faire de même, ces personnes devaient avoir une bonne raison d’agir ainsi. Cependant le jeune homme était trop gentil pour désirer volontairement faire du mal à toutes ces bêtes, aussi monstrueuses puissent-elles paraître, il était donc temps pour le gardien  de refaire son apparition. Éloignant sa main de ses sabres, n’étant pas le meilleur moyen de neutraliser ces bêtes sans les blesser, le jeune gardien plongea ses mains sous sa veste et en sortit ses deux desert eagle, catalyseurs de son pouvoir.

Il était temps d’entrer en action.
Étudiant la situation, le geôlier fit quelques pas en avant et son regard fut attiré par la présence d’un massif ours-garou, créature massive qui dominait toutes les autres par son imposante taille. Marche quelques pas, le jeune homme pointa ses armes sur un lion-garou et un tigre-garou, tous deux se ruant vers lui, et tira deux  boules lumineuses qui explosèrent au contact de ces créatures, éjectant ces dernières quelques mètres en arrières : elles n’étaient juste que sonnées, mais assez longtemps pour ne plus poser de problèmes.
Sans crier gare, il disparut de l’endroit où il se trouvait et, un instant plus tard, réapparut dans une aveuglante lumière avant de neutraliser l’ours-garou d’un violent coup de pied retourné porté à la tête, assez rapide et soudain pour que la bête n’ait pas le temps de protéger son crâne. La bête, inconsciente grâce au coup porté au cerveau, tomba lourdement et bruyamment à terre.
Elle n’était peut-être qu’une bête sans cervelle mais elle était trop massive et dangereuse pour ne pas être prise en charge, bientôt elle se relèverait et repartirait à l’assaut. Lentement, silencieusement, le jeune combattant s’avança près de la tête de la bête et pointa ses deux armes vers son cerveau, les doigts frôlant les gâchettes, prêts à les presser pour en finir avec cette bête.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeJeu 6 Mar - 14:09


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Alors que Méliandre semblait ne pas vouloir se battre dans l'immédiat et faire sa forte tête, chose que le blondinet trouvait particulièrement puérile, Holly, Damon et Namusa s'arrangeaient pour enrailler autant que possible la vague d'ennemis qui approchaient sans cesse. Ils n'étaient pas aussi nombreux que l'aurait cru Nakata, mais sans doute légèrement plus fort : cette loutre-garou la première. Le tireur avait raconté au capitaine de Tengoku no Seigi ses quelques affrontements face à elle, et force était d'admettre que la blondinette en avait dans le ventre, et ce même lorsqu'elle n'était pas capable de se contrôler et qu'elle se laissait aller à ses pulsions animales... Toutefois, et ce même si le musicien n'avait strictement rien contre elle, il fallait tout d'abord qu'il se débarrasse d'elle avant de pouvoir prêter main forte à ses compagnons de route, et de ce fait avant de rendre une petite visite improvisée au Comte qui devait être tranquillement installé dans son fauteuil au milieu du manoir. Le Phoenix s'élança donc plus brutalement et vivement que précédemment, dans le but de prendre l'ennemi de court. Il tenta un coup de tibia en pleine tête d'un bond, chose que la créature évita aisément en se baissant. Malheureusement pour elle, le forban ne s'arrêta pas en si bon chemin puisqu'à peine retombé sur ses appuis, il pivota violemment et frappa les chevilles de ladite créature d'une balayette puissante. Le Fenice parvint ainsi à la faire tomber, et en profita pour la frapper d'un coup de poing dans la nuque, l'envoyant directement dans l'inconscience sans trop la blesser. La chose qui avait été la plus complexe dans cet affrontement avait finalement été de la neutraliser sans lui faire le moindre mal... S'il n'avait pas cherché à la conserver intacte, le hors-la-loi aurait très certainement terminé tout cela en une seule charge. Poussant un léger soupir, il se redressa en terrassant un des monstres qui lui sautait dessus d'un simple coup de poing plutôt distrait. Celui-là s'envola et retomba lourdement sur le sol tandis que le maudit regardait Damon combattre tant bien que mal. Il était évident que sa tête le faisait toujours autant souffrir, mais il était un ancien-révolutionnaire entraîné : il saurait s'en tirer.

Soudainement, un nouvel arrivant déboula à quelques mètres de là. Il avait une forme humaine, et le Supernova ne l'avait absolument jamais vu, pas même pendant ses quelques balades sur Graou Island durant les heures diurnes. Et comme il n'était pas victime de la malédiction qui frappait visiblement tous les habitants de l'île, cet homme devait être un voyageur. Un pirate, un marine ? Nakata n'en avait aucune idée, mais il ne lui en fallut pas plus pour comprendre qu'il pourrait être un allié intéressant dans cette bataille, puisque Tengoku no Seigi était très clairement en sous-nombre malgré leur puissance respective colossale. Ainsi, le Phoenix fut surpris de voir deux sphères lumineuses être projetées en direction de deux créatures, les sonnant efficacement. Un maudit, comme lui ? Dans ce cas-là, il s'agissait vraisemblablement d'un logia, sinon d'un zoan mythique : quel genre de zoan simple ou de paramecia pouvait fournir ce type de capacités ? Mais son expérience ne lui permit de trancher que lorsque l'étranger disparut pour réapparaître non loin de là dans une lumière aveuglante, le forçant à lever les mains pour soutenir ce surprenant spectacle du regard. Logia. Aucun doute là-dessus, et les éléments se déplaçant aussi vivement n'étaient pas en grand nombre, a fortiori lorsque le blondinet lui-même avait du mal à les suivre du regard : foudre, ou lumière. Ceci étant, l'artiste n'avait pas d'extrêmes connaissances dans le domaine des sciences, et bien des éléments dépassaient ses idées, il en était convaincu. Un petit dialogue s'imposerait avec l'inconnu une fois le calme revenu... Le forban, tout en évitant la charge d'un homme-bouc qu'il écrasa au sol d'un coup de pied habile dans le dos, fixa le nouvel arrivant sur le point d'achever la créature inconsciente à ses pieds, sans doute un ours-garou. Le Fenice fronça immédiatement les sourcils, songeant que ce type était soit une enflure, soit quelqu'un qui ignorait tout du contexte dans lequel se trouvait cette île. Dans les deux cas, l'oiseau mythique ne comptait pas le laisser tuer un parfait innocent... Il fléchit ses appuis en fermant les paupières un court instant et en murmurant quelques mots afin de prendre plus de vitesse et de pouvoir arriver à temps :

-Cinquième voie, sokudo.

Son corps devint soudainement bien plus rapide qu'à l'accoutumée, et il disparut en un instant afin d'arriver près de l'inconnu, reprenant une marche plus paisible. Le Supernova désactiva momentanément la technique, songeant qu'il n'en avait pour le moment plus besoin, et prit la parole une fois de plus d'une voix calme et posée :

-Navré, mais les présentations devront attendre. Tu ne dois sûrement pas connaître cette île alors je te déconseille de tuer cet homme : il doit s'agir d'un civil. Pour faire court, nous suspectons le Comte caché dans le manoir de les avoir trafiqué d'une manière ou d'une autre. Veux-tu nous aider, vas-tu partir d'ici ou dois-je te considérer comme un ennemi ?

Même s'il ne voulait en aucun cas sembler agressif, la situation pressait vraiment. Sa disparition subite risquait de donner aux monstres encore présents l'envie de s'en prendre aux trois autres encore en plein combat, aussi ne comptait-il pas rester à discuter bien longtemps. Une fois qu'il aurait la réponse de l'inconnu, il en terminerait avec ce champ de bataille.




Du coup, avec la nuit et tout le reste, Nak ne se rend pas directement compte que Méli a disparu !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue35/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue224/250[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMer 12 Mar - 16:27






« La justice sans la force est impuissante,
la force sans la justice est tyrannique. »

Tengoku no Seigi

L’observation, une bien belle chose naturelle. Chaque individu était né pour observer, au moins une fois dans sa vie, les actions des autres. Une observation digne d’intérêt, important un plus à celui utilisant ce procédé. Une chose qu’elle n’aimait pas faire au milieu de grondements, de bruits étranges, plus désagréables les uns des autres. Inspirant un grand coup, elle croisa ses bras, regardant d’un air distrait l’affrontement entre Nakata et l’espèce de loutre, cherchant Méliandre des yeux. Pas une trace. Fronçant les sourcils, Holly fit un tour sur elle-même, plissant les yeux dans le vain espoir d’améliorer sa vision. Espoir totalement futile, mais qui avait le mérite d’exister. Ce n’est qu’après un deuxième tour qu’elle aperçut une de ces créatures se diriger vers la forêt, son imposante silhouette disparaissant peu à peu. Un fuyard ? Etrange, toutes les créatures qu’elle avait pu voir lui avaient semblés plutôt féroces. Un drôle de gus, sans doute.

C’est un grondement plus fort que les autres qui la fit réagir, la faisant se décaler vers la droite tandis qu’une patte, d’une taille assez grande pour décapiter un gosse, lui passait près du visage. Ecarquillant légèrement les yeux, la rose se retourna, observant la nouvelle bestiole. Là, une sorte de gros matou sur deux pattes, d’une race non-identifiée. Elle n’avait jamais possédé un bestiaire, juste des livres de botanisme et de médecine. Trouver le nom de cette race, aussi déformée, serait plus que compliqué. Fronçant les sourcils, Holly chassa de sa tête ces pensées, se concentrant sur l’animal ayant une certaine envie de viser sa tête. A croire qu’elle serait assez intéressante pour servir de divertissement après. Frissonnant légèrement face à l’image qui se formait de plus en plus dans son esprit, la demoiselle se baissa pour esquiver un autre coup, reculant ensuite pour garder ses distances. Pas que l’idée de côtoyer la bestiole lui faisait froid dans le dos, non. C’est juste que l’idée de garder la tête sur les épaules fût bien trop tentante. Et tandis que son regard restait fixé sur cette créature étrange, un autre grognement fort se fit entendre dans son dos, signe d’une nouvelle attaque en traitre. A croire qu’ils n’aimaient que ça. Fermant les yeux un court instant, Holly laisse l’autre créature attaquer, s’en prenant directement à son bras gauche. Un bras qui aurait sans doute pu être arraché, si son pouvoir n’était pas entré en action. Etre un logia, ça avait du bon au final. Et tandis que la neige se laissait voir, reformant son bras calmement, la demoiselle observa le nouvel arrivant. Une sorte de loup, avec des crocs imposants. Volpha en version plus modifiée et beaucoup plus dangereuse, sur ce coup. Un loup-garou, un jeu de mot plutôt mauvais, s’apparentant à des histoires pour faire peur aux enfants. Et pourtant, l’idée de faire de mal à un représentant de cette espèce lui faisait un pincement au coeur. Le loup, cet animal, était un peu un membre de sa famille après tout. Et même si la personne possédant cette transformation démoniaque était étrangère à l’animal, cela lui faisait bizarre.

C’est la première bestiole qui commença les hostilités, laissant ses pattes frôler le coup de la demoiselle, tandis que le canidé s’occupait des jambes. Ils étaient comme un bon duo, changeant assez de ceux d’avant. Inspirant un grand coup, reculant une nouvelle fois, la demoiselle laissa les cristaux se diriger vers le plus imposant des deux, faisant reculer la bestiole et ses grandes paluches. Et, tandis que le loup se prenait un malin plaisir à mordre dans ses jambes sans jamais les toucher, elle laissa plusieurs boules de neiges dans le crâne de l’humanoïde, l’assommant le plus rapidement possible. Quatre essais, cinq ? Holly n’avait pas compté, soupirant juste de soulagement quand l’autre s’écroula. Pas qu’il lui avait fait peur non, enfin, à peine.

Ne restait que ce loup insistant, trop occupé à chercher le pourquoi du comment il ne pouvait pas atteindre les chairs. Non, celui-là, elle ne pourrait pas s’en occuper. Sentimentalité à la noix.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeSam 22 Mar - 22:34

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

Je ne jetais même pas un regard à la personne qui venait tout juste d'apparaitre et de rejoindre peu à peu les autres, de toute façon ce n'était pas mes affaires et puis ils étaient quatre, ils n'avaient absolument pas besoin de moi. Ils devraient se débrouiller seuls à présent, je les avais déjà prévenu après tout.
Je laissais échapper un claquement de langue agacé en voyant cet inconnu m'adresser un sourire, qu'est-ce-qu'il attendait que je lui rende ? Qu'ils aillent tous voir ailleurs si j'y étais...
Je m'enfonçais de plus en plus dans la forêt, le bruit de course se faisant de plus en plus important. Je finis par m'arrêter et posais mes mains sur mes hanches, un petit sourire aux lèvres et attendis patiemment que le troupeau arrive...

Ils finirent enfin par pointer le bout de leur nez, pathétique, un air tellement idiot, ils s'arrêtèrent net comme dans un mauvais film. Je levais les yeux au ciel quelques instants, des bovins, ouais c'était vraiment l'image exacte.
Si je lançais l'assaut toute la faute retomberait sur moi, si j'étais la première Blondie me rejetterait la faute dessus sans aucune doute, certes cette fois-ci il ne s'agissait pas d'habitants de l'île je n'avais donc probablement pas besoin de me retenir, et puis il fallait bien le dire ça faisait déjà un petit moment que je ne m'étais pas nourrie, si les choses continuaient comme ça j'allais finir à l'état de loque et encore le mot me semblait faible...
J'effleurais du bout des doigts mes pistolets accrochés à mes cuisses, pas tout de suite, encore un peu de patiente, juste quelques secondes encore pour qu'ils finissent par mettre un nom sur mon visage, un nom ou bien une prime plus exactement, le nom devait peu leur importer, autant ne pas sa voiler la face seul l'argent faisait tourner ce monde et rien de plus, pour preuve le gouvernement était encore au pouvoir alors qu'il ne s'agissait purement et simplement que d'un ramassis de débiles...
Un éclair sembla passer dans les yeux vitreux de l'un des leurs qui finit par balbutier un « 30 millions ». Je laissais échapper un petit sourire en coin, à la bonne heure !
Alors qu'une lumière vénale passa peu à peu d'un regard à un autre, un murmure grandissant gagna le troupeau avant que le « génie » du groupe décide de se lancer à l'assaut.

Sautant et virevoltant j'esquivais les coups tout en sentant la faim se faire de plus en plus grande. Bon cette fois c'était bon non, il était une bonne petite dizaine voir un peu plus sur moi, je pouvais sortir les crocs sans crainte non ? Ou alors fallait il que j'attende de pouvoir demander à mon cher capitaine si j'avais le droit de riposter ?
Non arriver à ce stade il ne fallait pas déconner tout de même.... Je me stoppais enfin attendant patiemment que mon nouvel assaillant soit à la bonne distance avant de venir sauvagement mordre dans sa jugulaire et le vider en moins de temps qu'il n'en fallait pour appeler à l'aide.
Un mauvais film, je vous le disais... Les marines se stoppèrent net de nouveau, vraiment désolant, il n'avait retenu que ma prime, pas même quelques indications sur ma nouvelle nature, non rien, j'aimais les effets de surprises, mais pour le coup ils venaient de gâcher toute la joie qu'il aurait dû me procurer.
Vexée et m'apprêtant à leur tourner le dos pour retourner d'où je venais d'arriver lorsqu'un étrange éclat attira mon attention, un des bovins venait de se détacher du lot. Un katana, immense, entouré d'une bien peu commune chose, des flammes, des flammes léchant le métal, le temps sembla s'arrêter quelques secondes alors que des souvenirs, tels des flashbacks remontaient à la surface. Secouant légèrement la tête je les chassais avec peine, ce n'était pas le moment de retomber dans la folie, ce n'était pas le moment de recommencer à penser à lui et tout ce que je venais de perdre.
Sans plus attendre je me jetais droit sur l'homme qui visiblement n'avait pas envie de se laisser avoir comme le précédent, haletante j'esquivais ses attaques qui se faisaient de plus en plus précise, attendant l'ouverture qui me permettrait de mettre fin à tout ça.
Les autres marines se jetèrent peu à peu à leur tour dans la mêlée, griffant et mordant à tout va je les tenais à distance comme je le pouvais sans pour autant lâcher des yeux la magnificence qui avait été offerte à cet idiot de posséder.

Un hurlement déchirant de bête ce fit entendre derrière eux, un hurlement à glacer le sang, comme un appel, comme si quelque chose essayait de les prévenir qu'il arrivait pour prêter main forte aux nombreux autres qui gisaient déjà à terre pour la plus part privé de lambeaux de chair pour les plus chanceux et d'un membre pour les autres.
Le marine tourna la tête visiblement interloqué par le cri lui aussi, c'était le moment où jamais, la faille qu'il me fallait, seulement quelques secondes et rien de plus, le talon de ma botte vint percuter la mâchoire de ce dernier dans un craquement sinistre, ni une ni deux je m'emparais du katana juste à l'instant où toute une troupe de monstruosités plus énormes et affreuses les unes que les autres et portant des restes de ce qui semblait être des capes de la marine firent leur apparition.
Écarquillant les yeux au possible je laissais échapper un juron, une dizaine de marine c'était faisable mais pour le coup une bonne vingtaine voir même plus de bovins ayant vendu leur âme au diable en plus des quelques marines encore debout, cela allait finir par réellement devenir problématique.

Sans chercher plus longtemps une solution et profitant du fait de m'être correctement repu de quelques uns de ses incapables je décidais purement et simplement de prendre la poudre d'escampette profitant de la nuit et de la vitesse qu'elle me procurait, je pris mes jambes à mon cou et me précipitais en la direction du manoir.
Slalomant entre le restant de créatures et mes compagnons, je ne leur adressais pas le moindre mot, pas la moindre sommation sur le cataclysme qui n'allait pas tarder à les rejoindre, mais de toute façon ils allaient bien vite s'en rendre compte puisque les bestioles se trouvaient sur mes talons.
Tout en poussant un cri et courant le katana en flamme au dessus de la tête je ne réfléchis pas un instant de plus et vint me jeter contre la porte de la bâtisse qui, à ma grande surprise s'ouvrit m'envoyant me ramasser lamentablement à l'intérieur.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 23 Mar - 0:59

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.



L’aventure…plonger à corps perdu dans les ténèbres les plus profondes, embrasser la possibilité de faire face à l’inconnu sous toutes ses formes, les plus effrayantes comme les plus ridicules, c’était bien cela que cherchaient les explorateurs et aventuriers de tout poil, non ? Certains penser, au terme de leur périple, tomber sur assez de richesses pour vivre comme un roi pendant le reste de leur, désormais, fade existence.  Fort heureusement tous les représentants de l’espèce humaine n’étaient pas aussi matérialistes que ces gens-là, ces gens qui ne seraient contentés que lorsqu’ils auraient plus de pièces d’or qu’ils ne pourraient jamais en porte. D’autres personnes visaient des objectifs tantôt plus fou, tantôt plus difficilement atteignables, mais toujours aussi égoïstes. Vous ne devinez réellement pas de quoi je veux parler ?
Chacun finissait par désirer ce dont il avait toujours manqué ou ce dont il n’avait jamais pu s’en passer et, dans le cas de ces personnes, ce n’était rien de moins que la gloire. Être reconnu dans la rue, que les gens réagissent en bien ou en mal en entendant son nom, avoir régulièrement son nom dans le journal….ou sur des avis de recherche. Puéril, n’est-ce pas ? Si certaines personnes désiraient plus que tout être reconnues, par manque d’affection de la part de leurs parents, la plupart de ces personnes ne cherchaient qu’à être connues ou simplement craintes parce que cela ne faisait rien de moins que flatter leur propre égo et leur rappeler qu’ils avaient accompli quelque chose...même si cette chose n’était pas très reluisante.

Le jeune homme n’était pas venu ici pour trouver la gloire ou pour pouvoir lire une quelconque reconnaissance dans les yeux de ceux qu’ils aurait pu sauver, il n’était pas venu pour flatter son égo car il n’en avait nullement besoin et était persuadé que sa vie était très bien comme cela. Bien sûr que ce n’était pas le cas mais le fait qu’il en soit persuadé lui empêchait d’avoir toute envie égoïste comme devenir riche ou influent. La vie lui avait offert le libre arbitre, la vie lui avait offerte la possibilité d’avoir le choix, de décider de ce qu’il ferait de son avenir et il avait décidé d’aider ceux qui en avaient besoin tout en satisfaisant sa curiosité naturelle et son désir d’aventure et de sensations fortes. Nulle gloire, nulle richesse, simplement la découverte et des sensations fortes, plutôt simple comme vie, non ?
Bien sur qu’il n’avait pas prévu de tomber sur des bêtes aux proportions humaines, mais il n’avait également pas prévu de devoir se défendre aussi violemment, au risque de blesser ces bêtes pour ne pas être lui-même blessé. Était-il prêt à, si jamais cela devenait nécessaire, prendre une vie pour sauver la sienne ou celle d’une autre personne ? Non. Il avait déjà frappé pour défendre, il avait déjà fait couler le sang lors d’entraînements, mais il n’avait jamais eu d’autre intention que de se battre pour se défendre ou défendre autrui. Au plus profond de son âme ne résidait aucune trace d’une éventuelle pulsion meurtrière.
Comment pouvait-il vouloir tuer lorsqu’il n’aimait même pas se battre ? L’art du combat, bien qu’il ne considère pas cela comme un art, n’était qu’un moyen de parvenir à ses fins et de défendre ceux qui en avaient besoin. Il n’y avait réellement que l’injustice, le spectacle de la cruauté humaine qui parvenait à faire brûler en lui un brasier assez puissant pour le pousser à dégainer son sabre et à donner une leçon à ceux qui méritaient. Quelques hématomes, des os fêlés ou brisés et l’égo sérieusement amoché : il n’avait pas besoin de plus pour être satisfait de ce qu’il faisait. Se battre n’était, pour lui, pas un plaisir mais une nécessité.

Certains diraient que des gens comme lui n’ont pas leur place sur Grand Line, qu’ils n’ont pas leur place dans un monde si cruel et individualiste que celui-ci. Mais il en fallait, il fallait des gens qui n’étaient pas encore désabusés par la cruauté de la nature humaine, des gens qui avaient encore de l’espoir.
Son alter-égo, son gardien, par contre, était une toute autre personne bien moins recommandable. Il était tout ce que le jeune homme pouvait être, mais également tout ce qu’il ne pourrait jamais être. Bienveillant et sadique, protecteur et cruel, généreux et égoïste, il changeait volontiers de comportement selon les besoins de la situation, selon ce qu’il avait besoin de faire pour que son créateur survive. S’il était entouré d’ennemis qui ne s’arrêteraient pas avec de simples blessures il devenait violent et cruel, s’il faisait face à des gens que le jeune candide ne pourrait raisonner il devenait froid et menaçant…vous voyez un peu le topo ? Non ? C’est normal, peu de gens pourraient comprendre la complexité de l’esprit qui était le sien…il était un homme changeant, changeant par nécessité.

Bien entendu, d’ordinaire le côté guilleret il le laissait volontiers à son créateur, ce dernier étant bien plus démonstratif et expansif que sa création, cependant il lui arrivait d’aider un peu à la manière de son créateur. Quand il lui arrivait de prendre les rênes du corps de créateur, lorsque la situation était trop périlleuse, il ne lui rendait généralement les rênes que lorsqu’il savait la situation sécurisée car c’était bien trop épuisant pour lui de changer de place à tout bout de champ et de modifier les souvenirs de son maître, petit bout par petit bout.

Mais pour le moment il n’y avait plus de problèmes, il avait bien trop d’ennemis et de dangers inconnus pour qu’il rende les rênes à son maître de sitôt. Il avait les choses bien en main et entendait bien faire preuve d’une certaine violence pour se débarrasser de toutes ces bêtes. Malheureusement, surgissant de la mêlée, un blond inconnu s’interposa et tenta de raisonner l’homme avec des paroles.
Que lui voulait-il ? Le plus évident était que s’il avait été un ennemi, il ne serait pas contenté d’user de paroles pour arrêter le jeune gardien, c’était déjà un bon signe. Eux aussi tentaient de comprendre ce qu’il se passait ici, ils voulaient sans doute également arrêter la prolifération de ces bêtes…une simple supposition sur laquelle le sombre gardien allait devoir se baser. D’ordinaire il préférait jouer la prudence, mettant la vie de son créateur avant tout le reste, mais ici il ne semblait pas être en position de force et devait la jouer plus calmement.

En guise de réponse, le jeune gardien baissa donc ses deux armes, cessant de viser la tête de l’ours toujours dans les vapes. Que dire ? Que faire ? Se présenter n’était peut-être pas une bonne idée au vu du chaos ambiant, alors il devait tendre la main et montrer, par un simple signe, qu’il n’était pas une menace. La réponse lui parut immédiate lorsque, de lui, apparut la demoiselle qu’il avait croisée tout à l’heure et qui, une arme brandie, criait tout en étant poursuivie par une horde de ces mêmes créatures. Encore ?? Mais combien y en avait-il ?  
Ni une ni deux, le gardien reporta son attention vers le mystérieux blondinet et, en pointant avec son arme la horde qui se dirigeait vers ici, lui lança :

« Dans ce cas, pourrais-tu suggérer à tes camarades de s’écarter un peu ? Il serait dommage que nous partions du mauvais pied. »


Attendant quelques secondes sue le blond hurle à ses camarades de s’écarte, car s’il le faisait lui-même il n’y avait aucune raison qu’il soit écouté, le jeune gardien fronça les sourcils l’espace d’un instant et pointa ses deux armes vers la horde qui arrivait et vers les bêtes présentes à quelques mètres de lui. La seconde d’après, deux petites lumières naquirent dans les canons de ces armes, ces lueurs ne cessèrent de grandir jusqu’à ce que le jeune homme ne presse la détente.
Soudain, l’enfer sembla se déchaîner sur ces monstrueuses bêtes. Une véritable pluie de boules lumineuses, chacune de la taille d’une tête d’homme, fondit sur la horde qui ne semblait pas vouloir s’arrêter. À quelques exceptions près, chaque boule toucha une cible, chaque boule explosa au contact d’une cible et éjecta cette dernière en arrière, les bêtes les plus massives ayant le droit à plus d’une boule en cadeau bonus. Un enfer sonore et lumineux naquit dans cette petite cour mais, fort heureusement, ne dura qu’un temps.
Bientôt la fumée se dissiperait et les alliés du blondinet se chargeraient sans doute de s’occuper des dernières  bêtes qui avaient été épargnées. En attendant le gardien estima qu’il était temps de briser la glace et de prendre le temps de faire des présentations en bonne et due forme.

« Navré. Les mauvaises habitudes ont la peau dure. »


Bien sûr, il évoquait là la scène précédente où il avait failli faire exploser la tête de ce pauvre ours-garous qui, d’ailleurs, malgré le carnage, n’était toujours pas réveillé. Bien sûr qu’il savait que son attitude violente n’était pas une chose convenable ou vraiment bénéfique, mais il la savait simplement nécessaire, il ne l’appréciait pas pour autant plus que nécessaire. Une fois cette explication lancée, il rangeant ses deux armes dans ses holsters, sous sa veste bleue nuit, et tendit sa main droite vers son interlocuteur avant de lancer :

« Kyoshiro. »


Le nom était lancé, les présentations étaient ouvertes. Une fois les présentations faites et les mains serrées comme devaient se présenter deux hommes, le gardien recula et se dirigea vers la folle furieuse qui était allongée de tout son long par terre, ayant tout de même réussi à ouvrir la porte. Sans la prévenir, et sans montrer plus de remerciement ou de gratitude que cela, il lui tendit la main afin de l’aider à se relever. Ce n’était pas là un geste de pitié, de réconciliation ou une tentative désastreuse de briser la glace.
Elle lui avait ramené d’autres cibles et permis de se débarrasser plus facilement des gêneurs, ce n’était que la moindre des choses que de l’aider à se relever. Son visage, toujours impassible et concentré, croisa celui de la demoiselle, gardant toujours sa main droite tendue en se demandant si elle allait la prendre ou non. Comment le saurait-il ? Il ne connaissait personne ici.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeLun 24 Mar - 21:57


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Le nouvel arrivant semblait des plus raisonnables, et c'était fort aise que Nakata le regarda baisser les mains, cessant de menacer la pauvre existence de cet homme réduit à l'état de bête par quelque scientifique ou quelque malédiction un peu trop grotesque. Ceci étant, et même avec un coéquipier supplémentaire pour tenter de régler la situation au plus vite, il demeurait bien trop d'ennemis pour pouvoir se la couler douce... A fortiori depuis que Méliandre était revenue de nul part, poursuivie par une horde de monstres plus féroces les uns que les autres, tout en brandissant une épée flamboyante comme pourrait le faire un simple moujingue. Poussant un léger soupir en faisant claquer sa langue d'agacement, prêt à retourner vivement sur le champ de bataille pour régler la situation à sa manière, le blondinet fut néanmoins stoppé par ledit nouvel arrivant, qui lui demandait de bien vouloir prévenir ses alliés qu'il fallait qu'ils s'écartent vivement. Ce type, tout juste arrivé, souhaitait de s'occuper d'un tel groupe d'adversaires ? Chose plutôt surprenante, il s'était prononcé avec une sûreté et une confiance déstabilisante, même pour le forban qui reconnaissait toutefois volontiers que de nombreux combattants de Grand Line possédaient quelques aptitudes hors du commun. Le Fenice, sachant toutefois que ledit type possédait un logia, et probablement pas des moindres, hocha lentement la tête avant de reporter son attention sur les trois membres de Tengoku no Seigi qui continuaient encore à se battre, sans relâche. Il prit alors la parole, avec toute l'assurance dont devait déborder un capitaine primé à plus de cent millions de berrys, afin de les alerter et de leur demander de s'écarter aussi vite que possible :

-Holly, Damon, Namusa ! Écartez-vous de là !

Pas le temps de donner davantage d'explications. S'il ne s'en faisait pas réellement pour Holly, étant donné que celle-là souffrait d'une malédiction des plus pratiques d'un point de vue défensif, il craignait que l'état de Damon ne l'empêche d'encaisser une offensive puissante de face. Ainsi, l'ancien gouvernemental poussa un soupir de soulagement en voyant son ami de toujours s'éloigner à grands pas, après avoir fait reculer une bestiole du tranchant de son épée pour l'impressionner, tout en chancelant toutefois plus ou moins dangereusement. Nakata était désormais certain que l'épéiste souffrait d'un éveil du haki de l'observation, d'autant plus qu'il en présentait tous les symptômes... Après cela, il comptait bien l'aider à développer son don dans le domaine, afin qu'il puisse progresser rapidement. Namusa, de son côté, ne se fit pas prier non plus. Couvrant valeureusement l'avancée chancelante de son comparse, et surveillant également la rose du coin de l’œil, le tireur usa du manche de son fusil avec habileté pour fracasser quelques mâchoires sur son passage. Une fois que les jeunes combattants furent hors de danger, l'étranger passa à son tour à l'action, sous le regard étonné du Supernova qui ne put s'empêcher de nicter sous la surprise. S'il s'était attendu à une offensive de grande envergure, le capitaine n'avait pas été préparé à une telle démonstration de force : les pistolets envoyèrent de multiples boules lumineuses, qui submergèrent les rangs adversaires avec l'impitoyabilité d'une armée de samourais tranchant valeureusement leurs ennemis. Si la plupart des bestioles furent directement envoyées dans les arbres, le Fenice eut la surprise de remarquer que quelques uns d'entre eux avaient réussi à s'en sortir. C'était donc à lui de s'occuper des rescapés, afin de leur faire comprendre qu'essayer d'intenter à la vie de ses alliés avait été la pire erreur qu'ils avaient pu réaliser depuis des siècles. Le Phoenix se tourna toutefois en direction de l'inconnu, qui lui tendait une main polie tout en déclinant son identité. Ce fut sans hésiter que l'ancien révolutionnaire la lui saisit, fermement mais amicalement, répondant aussitôt :

-Nakata. Merci de ton aide.

Sans prendre davantage de temps pour discuter, sachant pertinemment que la situation ne s'y prêtait pas et que l'inconnu saurait bien rester raisonnable et ne lui en tiendrait pas rigueur, le blondinet s'élança droit en direction des quelques bestioles restantes. Avec force, agilité et vitesse, il vainquit l'entièreté de celles-ci, et assez vivement pour qu'aucune ne soit en capacité de rétorquer de quelque manière que ce soit. En moins de temps qu'il n'en fallut pour souffler, Nakata venait tout juste de faire un véritable ménage. Il se retourna alors en direction du manoir et se mit à marcher dans cette direction, remarquant que le nouveau venu avait été assez suicidaire pour tenter de prendre contact avec Méliandre. Espérant que la vampire ne lui sauterait pas immédiatement à la jugulaire, le capitaine les contourna et poursuivit son chemin dans le manoir. Mais il n'eut pas à avancer bien longtemps, Namusa et Damon d'ailleurs sur ses talons, puisque le Comte l'attendait paisiblement et avec un rictus malade inscrit sur le visage, une cane d'un bois superbe positionnée dans la main droite. Avec ses apparences snobes, ce type était un condensé de tout ce qu'exécrait le Supernova, et celui-ci ne put s'empêcher de cracher sur le côté avant de jeter un regard froid à celui qui serait, croyait-il, son prochain adversaire. Le Fenice se mit ainsi lentement en garde, serrant ses doigts au point de les faire craquer, et fronça les sourcils d'un air clairement sérieux avant de s'exprimer aussi froidement que possible, chose qui n'était pourtant pas dans ses habitudes :

-Ramène toi. Je vais te botter le cul, et trouver un moyen pour aider ces pauvres type.

Après un ricanement mesquin, ce fut au tour de son ennemi de s'exprimer, volontairement hautain :

-Allons bon, gentil tas de muscle, je sais bien que ma personne ne fait pas le poids face à une bande de pirates sanguinaires ! Vous seriez probablement tous capable de me terrasser d'un seul coup... Néanmoins, ce n'est pas à moi de combattre.

Nakata fronça les sourcils encore plus, son expression trahissait le mélange de colère et d'impatience qui ne faisait que croître sous le coup de l'adrénaline. Puis, sans qu'il ne puisse rien faire pour s'en empêcher, un millier d'émotions, sous la forme de cris déchirants ou de lamentations, vinrent percer son crâne avec ardeur. Ces voix le martelaient, le lançaient, le tenaillaient. Il crut, l'espace d'un instant, que le Comte était derrière ce stratagème : toutefois, il comprit aisément qu'il s'agissait du haki de l'observation et que, par un coup du sort des plus amusants, il l'avait éveillé juste après Damon, à quelques heures d'intervalles. Les hurlements des humains forcés à se repaître de bestialité devaient en être à l'origine, et le respect qu'avait le blondinet pour le brun ne fit que croître tandis qu'il avait du mal à rester debout sans trahir sa douleur. Mais, bien évidemment, il ne put éviter la charge subite d'un rhinocéros-garou qui, non content de traverser la fenêtre et le mur sur sa gauche, vint le frapper d'un coup de poing, ou plutôt d'un coup de patte, afin de l'envoyer valser. Le Fenice passa au travers du mur opposé et s'écrasa dans la forêt non loin de là, entraînant dans sa chute quelques arbres qui s'effondrèrent dans un lacis d'écorces et de branchages. Damon et Namusa, qui n'avaient pas eu le temps de réagir non plus, furent contraints de voir le nouvel arrivant se placer entre eux et le Comte, avant d'être rejoint par trois autres créatures à l'apparence plus menaçante que celles des autres hommes-bêtes : une mante-religieuse-garou, un faucon garou et une hyène-garou. Le quatuor se mit à rugir et à gronder, tandis que le noble ricanait de plus belle en prenant la parole :

-Je vous présente le colonel en charge de la base, ainsi que ses subordonnés les plus proches. Ces quatre là sont les seuls capables de se contrôler, et s'ils ne sont pas capables de parler, ils sont toutefois capables de combattre... Et plutôt bien.

Comme pour illustrer ses propos, la mante-religieuse-garou fondit dans la direction du sabreur qui para la première offensive, verticale, en y interposant sa propre épée. La force du choc le força cependant à poser un genou à terre, notamment à cause de son mal de crâne. Le combat commençait bien mal, d'autant plus que le Phoenix ne semblait pas être motivé à revenir...




Donc !
La mante-religieuse, le faucon et la hyène sont approximativement levels 25-30. Puissants, mais pas trop. Le rhinocéros, par contre, tape dans les 30-35, et peut réellement poser problème !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue35/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue224/250[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeVen 28 Mar - 20:41

Je poste pour dire que j'arrête le rp et que donc, le tour de Méli commence seulement maintenant x)
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 1 Avr - 19:37

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

Étalée de tout mon long je fixais béatement le tapis qui était en train de prendre feu juste devant moi avant de finir par avoir le réflexe d'empoigner ma cape et d'étouffer le feu naissant le nez toujours dans les broderies.
Ce n'était pas vraiment le moment de mettre le feu à la bâtisse sans compter que Blondie allait probablement pousser une gueulante si cela finissait ainsi, il ne serait pas assez intelligent pour comprendre que ça résoudrait bel et bien le problème du comte... Mais ça... ce n'était même pas la peine d'y compter visiblement...
M'enfin bon, alors que j'allais me relever une main se présenta droit devant mon minois. Je relevais légèrement la tête, chassant les mèches qui tombaient sur mon visage pour remonter mon regard le long d'un bras et finalement arriver à distinguer à qui donc appartenait cette main.
L'autre type de toute à l'heure, qu'est-ce-qu'il me voulait encore celui-là ? Me remettant quelque peu d'aplomb sans pour autant me relever je continuais de le fixer d'un air méfiant jusqu'à ce que Nakata nous contourne, visiblement ce n'était pas le moment pour réitérer l'affaire qui avait eu lieu avec Damon quelques temps plus tôt...
Je restais encore quelques secondes à fixer l'inconnu passant furtivement ma langue sur mes canines, quel goût pouvait-il bien avoir celui-ci... A vrai dire je n'avais pas bu tout mon saoul ce soir et un petit encas en plus n'aurait pas été de refus...

Je poussais un léger soupire, non ce n'était pas le moment, de toute façon nous allions probablement avoir assez à faire dans les instants à venir pour ne pas rajouter encore autre chose sur la longue et interminable liste qui semblait encore et toujours s'étirer avant que je ne puisse quitter définitivement toute cette bande de clowns qui se laissaient entrainer par un pigeon se prenant pour une princesse...
Prenant appuie sur mon nouveau jouet flamboyant je me relevais pour découvrir avec agacement un accroc dans ma chemise tâchée de sang, pestant légèrement je pris cependant la suite du blondinet et des deux autres, ignorant totalement le nouvel arrivant, de toute façon dans l'immédiat c'était probablement préférable pour lui.

Alors que j'allais les rejoindre je vis passer le pigeon par un mur et eu juste le temps de m'écarter pour éviter une autre bestiole qui se jetait dans la direction de Damon qui pour mon plus grand étonnement eut du mal à la contrer. Qu'est-ce-que c'était encore ce bordel.... Les choses ne s'annonçaient pas vraiment brillante, autant le dire tout cela allait laissé place à un joli bordel sans compter que je n'avais pas la moindre idée d'où pouvait bien se trouver le médecin de l'équipage, visiblement on allait avoir besoin d'elle après tout ça... Moi qui ne voulait pas me mêler de leurs affaires j'allais finir par devoir le faire...
Poussant un énième soupire je rangeais comme je le pu mon nouveau jouet, trop peu expérimentée pour m'en servir pour le moment et dégainais mon fouet. Une mante-religieuse s'occupant de Damon, il ne restait à présent que le rhinocéros, la hyène et... le faucon. Oui voilà parfait ! De quoi passer mes nerfs tout en imaginant déplumer ce débile de capitaine !
Sans chercher plus longtemps je tirais une balle visant une des pattes de l'insecte qui allait s'abattre sur la vigie avant de changer de trajectoire et de lancer mon fouet en direction du coup de l'aigle pour l'attirer dans ma direction. Celui-là il était pour moi et pour moi seule !!!
Visiblement peu content de la superbe entaille laissée par mon précieux petit accessoire la bestiole poussa un cri perçant avant de se jeter droit dans ma direction. Tu veux danser bel oiseau alors allons danser, mais pas ici, non l'espace est bien trop petit à mon goût...
Ni une ni deux j'en profitais pour sauter par la brèche ouverte par Blondie et me retrouvais à l'extérieur. La nuit est mon terrain de jeu tu n'auras aucune chance sale piaf.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeJeu 3 Avr - 1:07

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.


Si au cours de sa courte carrière le jeune homme pouvait se targuer d’avoir affronté des ennemis bien différents les uns des autres, des pirates les plus pervers aux animaux les plus féroces, il était également de ceux qui savaient avouer quand ils évoluaient en territoire totalement inconnu. Quel pouvait être l’intérêt de faire croire à tous qu’il avait la situation bien en main, qu’il savait parfaitement à qui il avait affaire et qu’il pouvait parfaitement gérer la chose tout seul ? De tels mensonges, même si cela pouvait flatter son égo et son image, ne pouvaient que mener, tôt ou tard, vers les pires ennuis. Ces personnes devaient sans doute faire partie du premier groupe qu’il rencontrait qui ne se montrait pas excessivement agressif ou suspicieux à son égard, quel bien celui pourrait-il lui apporter de leur amener davantage d’ennuis qu’ils n’en avaient déjà ? Cela ne ferait que l’isoler davantage du reste du monde, et ces hommes et femmes n’avaient rien fait pour mériter qu’il tente de les tromper et leur attirer des ennuis…et ce n’était d’ailleurs pas dans sa nature d’agir de la sorte.
Se battre contre un animal était une chose simple, ces bêtes manquaient de finesse et de tactique, se laissant guider par leur instant et attaquant de front brutalement. Il était donc assez simple de prédire les attaques de telles créatures primitives et simples, mais qu’en était-il des créatures qui faisaient face au groupe, à cet instant ? Que restait-il de l’animal dans cette créature ? Quelle partie de l’humain, à part la forme, avaient-ils gardé ? N’avaient-ils d’humain que l’apparence ou leur restait-il un semblait d’intelligence qui ferait d’eux des adversaires à ne surtout pas sous-estimer ? Même s’il n’était pas prêt à crier son ignorance à haute voix, il s’avouait évoluer en territoire totalement inconnu.
Le jeune blondinet semblait vouloir faire comprendre au sombre gardien que ces hommes et ces femmes n’avaient pas vraiment choisi de se retrouver dans cet état, ils étaient donc plus victimes que coupables. Était-ce vrai ou un simple mensonge pour le faire adhérer à leur point de vue ? Non, cela ne ressemblait décidément pas  à un mensonge et l’arrivée d’une demoiselle, poursuivie par des bêtes portant des lambeaux de vêtements de marines, confirma cette hypothèse. Si l’attaque de masse du jeune homme avait tout de même réussi à balayer une bonne partie des forces en présence, sans pour autant tuer qui que ce soit, le blondinet et ses camarades se chargèrent de neutraliser le reste des survivants. Ils étaient doués, il n’y avait pas de doute là-dessus, sans doute assez doués pour atteindre le but qui était le leur : obtenir des réponses et faire cesser tout cela.
Déterminé à faire cesser cela, le blond pénétra donc dans le bâtiment tandis que le jeune gardien essayait de proposer à la demoiselle étalée de tout son long de l’aider à se relever. La réponse fut immédiate et la demoiselle l’ignora le plus simplement du monde. Bien sûr si le blondinet avait été assez amical, le gardien n’était pas aussi naïf que son créateur pour penser que tous les compagnons de cet homme l’accueilleraient à bras ouverts. Cela ne faisait rien, cette femme lui était totalement indifférente et l’inverse était tout aussi vrai, pourquoi s’inquiéter de ce qu’elle pouvait penser de cet inconnu ? Contrairement à son créateur il ne pouvait se contrefoutre davantage de l’opinion que les autres pouvaient avoir de sa petite personne…après tout il n’était vraiment personne.

N’adressant plus un seul regard à cette demoiselle, le jeune homme, les armes rangées, suivit le groupe jusqu’à arriver devant le responsable de ces transformations étranges. Pourquoi tous ceux de son espèce étaient-ils aussi laids ? Était-ce un critère de sélection pour devenir un cliché de méchant de film de série  B ? Enfin bref !   Sans crier gare il appela plusieurs de ces petits copains, dont l’un d’eux cru bon emmener le blondinet un peu plus loin, en détruisant un mur au passage.
Ces créatures étaient les seules capables de réflexion, elles étaient conscientes de leurs action et avaient tout de même décidé de se battre pour défendre cette limace en putréfaction. Pourquoi ? Comment pouvaient-elles avoir choisi de subir une telle transformation ? Ces personnes n’avaient-elles aucun respect pour leurs propres vies ? C’en était pathétique,  même aux yeux du gardien qui, désormais, savait qu’il ne laisserait pas son adversaire partir de là en vie. Pourquoi l’aurait-il fait ? Ce n’était plus une victime qu’il allait affronter, mais un combattant à part entière.
Très vite les actions s’enchainèrent, un compagnon du blond se confronta à l’insecte géant tandis que la demoiselle aux manières déplorables jeta son dévolu sur l’oiseau géant, ne laissant plus au jeune homme que la créature qui ressemblait à une hyène : parfait ! Il ne fallut qu’un croisement de regards pour que la créature comprenne sur qui il fallait qu’elle se rue…et elle le fit sans hésiter, courant à vive allure à travers le couloir tout en ignorant les quelques humains sur son passage.
Tous étaient en train de se diriger vers la forêt ce qui laissait la cour pour le jeune homme et son adversaire bestial qui, après quelques secondes, se retrouva face à lui au beau milieu de la cour. Cette bête n’avait aucune idée des capacités réelles de son opposant mais, ce dernier, pour avoir étudié les animaux pendant sa jeunesse, savait que la hyène était le mammifère avec la mâchoire la plus puissante de tous les mammifères…si le gardien avait été un opposant comme les autres il aurait surtout voulu éviter de s’approcher trop de sa mâchoire. Mais, pour l’heure, il devait jouer le jeu et trouver un moyen de lui foutre une branlée monumentale.

Et c’est parti !

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeSam 5 Avr - 13:05


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Damon était ainsi donc en bien mauvaise posture. Non seulement, son genou à terre l'empêchait d'éviter l'offensive dans le cas où la bestiole mettrait soudainement trop de force pour qu'il ne puisse la retenir plus longtemps, mais en plus ladite bestiole possédait une seconde lame, certainement son bras sous forme humaine, qui pouvait à tout moment le menacer et le mettre sérieusement en péril. Et avec son mal au crâne pressant comme jamais à cause de l'éveil précédent du haki, ses capacités mentales comme physiques n'étaient pas au beau fixe : autrement dit, c'était un duel qui s'engageait plutôt mal pour Tengoku no Seigi. D'autant plus que le rhinocéros-garou qui avait frappé Nakata avait réussi à tous les prendre par surprise... Comme quoi, même Graou Island décelait quelques combattants hors du commun, en plus de la blondinette qu'ils avaient rencontré lors de leur arrivée sur l'île. Toutefois, une personne vint l'aider à s'en sortir, d'ailleurs ironiquement celle qu'il n'aurait jamais pensé réagir devant ce spectacle : Méliandre tira en visant la patte de la créature hybride qui, grâce à son champ de vision bien plus large que celui d'un homme mais aussi à son intellect toujours présent, parvient à éviter le projectile d'un mouvement en arrière. Cela permit en tout cas au vigie de se redresser d'un coup sec et de se mettre en garde tout en fronçant les sourcils afin de chasser la douleur. Namusa, qui n'était toujours pas passé à l'action, se mit à courir en prenant son fusil par le canon et bondit violemment vers la créature verdâtre pour tenter de la frapper de la crosse en pleine tête. Ce fut un échec, bien évidemment, puisque ladite créature s'écarta une fois de plus en grognant de manière assez anodine. Ainsi, et plutôt rapidement, quatre combats s'étaient distinctement formés : Kyoshiro contre la hyène, Méliandre contre le faucon, Damon et Namusa contre la mante-religieuse et enfin Nakata contre le rhinocéros.

Ledit Nakata était encore allongé, à l'extérieur, dans un mélange de débris assez surprenant. Le choc avait été plus violent qu'il ne l'aurait cru, et sans son fruit du démon, il aurait été bien engagé pour la suite de l'affrontement... Fort heureusement, ses capacités de zoan mythique lui sauvaient la mise, une fois de plus, puisque les diverses contusions et cicatrices disparurent en l'espace d'un instant, suite à l'apparition fugace mais efficace de ces quelques flammes azures. Le combattant restait donc, allongé, sur le dos, les yeux rivés sur la mer de nuages qui s'étalait au-dessus de lui. Les voix le harcelaient, le frappaient, sans ménagement ni interruption. Il avait l'impression d'un viol, à la seule différence que c'était son mental lui-même qui était cible des agressions. Les hurlements déchirés des civils de Graou Island le cognaient, le martelaient sans s'arrêter, comme s'il se présentait comme le réceptacle idéal de leurs plaintes et de leurs craintes. Malheureusement, le Phoenix ne pouvait se contenter d'écouter leur détresse, surtout pas tandis que ses compagnons menaient la lutte face au Comte et à ses sbires à quelques mètres de là... Ainsi, avec un grognement de douleur et en fermant les paupières un court instant, le blondinet se redressa en chancelant dangereusement, prenant appui comme il le pouvait de ses mains sur les cadavres des troncs d'arbres. Quand il ouvrit à nouveau les yeux, c'est avec lassitude que le Fenice remarqua que l'homme rhinocéros était déjà face à lui, prêt à charger dans sa direction pour l'envoyer goûter au sol une fois de plus. Néanmoins, il ne comptait pas être pris par surprise à nouveau sans toucher l'ennemi, qui serait largement à sa portée sans ces quelques bêtes maux de crâne... Ainsi, le forban se mit en garde lentement, son visage reprenant l'habituel masque d'indifférence et de concentration qu'il aimait porter lors des affrontements. Cette lutte là était la sienne, et serait effroyablement courte.

L'hybride, soudainement, se mit à charger, la grotesque apophyse nasale qui ressemblait vaguement à une corne de rhinocéros en avant. Nakata, de son côté, ne bougea pas d'un poil, nullement impressionné par ce spectacle qui se voulait menaçant. En tant que Supernova, il avait déjà connu bien pire : la charge d'Hato, par exemple, lui fournissait en comparaison de bien multiples sueurs froides... Là, ça n'était guère plus qu'un spectacle désuet, et il comptait bien y répondre avec toute la conviction et toute la fermeté qu'on lui reconnaissait bien volontiers. Ainsi le musicien n'attendit pas que son ennemi fut face à lui pour déjà passer à l'action, tentant d'effacer momentanément les voix qui l'assaillaient pourtant. Le mettre hors course, d'un geste, pour en finir aussi vite que possible et pouvoir tenter de chasser ces bruitages aussi gênants que déstabilisants, voilà quel était le but du jeune homme. C'est dans cet optique qu'il gronda avec ire son envie d'en finir :

-Furoa !

Personne, ici, n'était en mesure de suivre ses mouvements. Il le savait pertinemment, et le Comte, tout comme ses caniches, allaient l'apprendre à leurs dépens. Avant même que le rhinocéros n'ait le temps de comprendre qu'il avait bougé de position, il se trouvait devant lui et le cognait au visage, ou tout du moins de ce qu'il en restait, de son poing droit et avec la vigueur d'un professionnel des arts martiaux. La puissance que donna le Fenice fut largement suffisante à envoyer l'hybride au sol, et celui-là le frappa d'ailleurs à son tour si violemment que la terre et la pierre aux alentours se fissurèrent brutalement. Après une telle technique, il ne bougerait plus.
Le Supernova se redressa lentement, réajustant le manteau avec lequel il s'était drapé tout en poussant un léger soupir. Cette île commençait sincèrement à l'agacer... Avec un air intéressé, il reporta son regard à Kyoshiro, qui combattait non loin de lui. Il se demandait comment le nouvel arrivant sortirait de cette situation épineuse...




Aller hop, on avance What a Face Le rhinocéros est KO !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Jeu 10 Avr - 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 6 Avr - 12:43

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

Le faucon sembla ravie de se retrouver à l'extérieur lui aussi, pouvait-il voler, était il possible de soulever une telle masse dans les airs ? Après tout Nakata en était capable, mais cette bestiole là depuis combien de temps avait elle conscience d'être à son tour devenue un monstre ? Certes si elle pouvait voler rester dans le manoir aurait été une meilleure option, mais il y avait trop de risque que l'un des autres se retrouvent malencontreusement blessé, oui je ne les portais pas spécialement dans mon cœur mais ce n'était pas non plus une raison pour les blesser alors qu'ils ne m'avaient rien fait en particulier...
Je n'avais pas spécialement le temps de réfléchir ni même l'envie, une fois que je me retrouvais à une distance raisonnable de la bâtisse je me retournais face à l'animal qui venait de répondre à ma question passée en se posant juste devant moi.
Qu'est-ce-qu'il fabriquait ? A sa place je n'aurais pas réfléchi bien longtemps, je ne me serais pas posé juste en face de mon adversaire, ça non j'aurais profité de ma vitesse de vol pour fondre directement sur lui et le réduire en miettes entre mes serres...
Finalement les marines étaient encore plus bêtes que je n'aurais pu le penser jusque là... Et le comte osait dire que contrairement aux autres ils avaient la faculté de penser, tiens donc en voilà une belle illustration...

Mes yeux se fixèrent sur le volatil, suivant chacun des mouvements qu'il pouvait commencer à esquisser, s'il volait je n'avais pas la moindre chance, il fallait absolument que j'ai toujours une longueur d'avance sur lui, il était impératif que je sache ce qu'il avait en tête avant même qu'il n'ait pu commencer à attaquer sinon j'étais à défaut d'être complètement foutu mal barrée...
Il n'y avait pas énormément de solutions s'offrant à moi, il fallait que je lui « brûle » les ailes d'une manière ou d'une autre, la nuit m'offrait l'avantage de la vitesse, il était temps d'en profiter.
Un dilemme restait pourtant encore à trancher, devrais-je me fier à mes plus vieux amis ou bien au nouveau que je venais de me faire et dont j'avais une chance sur deux d'arriver à manier correctement... Le plus simple et le plus radicale aurait été d'utiliser le katana que j'avais subtilisé un peu plus tôt, de plus la petite brise qui venait de se lever sur le champ de bataille était un nouvel appel à son utilisation, le vent attisé le feu, il n'y avait pas à réfléchir plus longuement. Je réajustais mes pistolets et mon fouet à leur emplacement respectifs et dégainé mon nouvel allié en tentant d'être la plus sûr de moi possible.
De toute façon il ne servait plus à rien de se poser des questions, à présent je n'avais absolument plus rien à perdre quoique veuille bien en penser Blondie, si je meurs aujourd'hui je ne laisserais rien derrière moi.

Je me mis à courir aussi vite que je le pouvais portée par la nuit, avant de prendre une grande impulsion, me servant de toute ma haine, de toute ma colère à l'égard de la marine dont je pensais responsable de sa mort, tout ce trop plein de sentiment sembla se déverser droit au cœur de la lame qui pour mon plus grand étonnement prit feu instantanément, l'animal esquissa un geste pour contrer mon attaque et dans un geste plus humain qu'animal eut le réflexe de placer ces ailes devant lui, erreur fatale. Alors que la lame trancha quelques plumes le volatile prit petit à petit feu.
Affolé et probablement en colère contre son propre réflexe on ne peut plus normal, il envoya une de ses serres acérées dans la direction, j'eus à peine le temps de m'écarter, j'avais réagis une seconde trop tard le laissant lacérer une partie de mon visage, un filet de sang se mit à couler le long de mon visage, me cachant à demie la vue.
Retirant en vitesse l'un de mes gants je profitais de son affolement pour poser ma main contre son plumage incandescent. Une vive douleur de brûlure m'envahit et je ne pu réprimer un cri de douleur lorsque je sentis à mon tour ma chair se carboniser, je ne la retirais cependant que lorsque je sentie l'animal vaciller et qu'il termina par choir de tout son long sur le sol.
Ma tête commença à me faire atrocement mal, foutue migraine qui revenait encore une fois, d'un pas chancelant je tentais de me rapprocher à nouveau de la bâtisse pour voir comment s'en sortait cet idiot de vigie et ses propres maux de crâne.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 8 Avr - 0:43

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.


Contrairement aux autres créatures brutales et sans cervelles neutralisées plus tôt, cette créature, ou du moins cette personne transformée en créature, était en pleine possession de ses capacités cérébrales et avait donc, en toute connaissance de cause, choisi de se battre pour celui qui l’avait transformée en cette bête de foire. La question que, d’ordinaire, le jeune candide aurait pu se poser serait pourquoi est qu’un homme pourrait accepter d’être transformé en un monstre de foire ? Mieux que cela, pourquoi accepterait-il de défendre celui qui serait responsable de son pitoyable état ? Cela n’avait aucun sens mais, fort heureusement, le gardien ne s’embarrassait que très rarement de ce genre de questionnement.
Il ne cherchait pas à connaître la psyché de son adversaire ou les raisons pour lesquels il choisirait, ou non, de se transformer en une hyène à forme humaine. Il ne cherchait absolument pas à décourager son adversaire ou à le pousser à abandonner le combat : ce n’était qu’un adversaire comme les autres qu’il avait en face de lui et il s’en occuperait comme il avait l’habitude de le faire…mais le gardien ne pouvait cacher qu’un tel mépris pour la vie humaine et qu’une telle cruauté ne pouvaient que lui donner envie d’ôter la vie à celles et ceux qui se mettaient volontairement au service de personnes si abjectes. Tuer des personnes n’avait jamais été un problème pour lui, il faisait ça naturellement car il avait été en partie créé pour cela, même s’il se refusait à tuer des innocents car il y avait une fine limite entre détermination et cruauté gratuite qu’il se refusait de franchir.

Mais si cette bête ne bavait pas ou arrivait à contrôler ses plus bas instincts à l’inverse de toutes les créatures du monde animal, ce monstre de foire ne semblait pas forcément briller par son intelligence et devait probablement concentrer tous ses efforts pour réfléchir à un moyen de s’occuper de son adversaire ou réfléchir à quelle partie du corps il allait tenter de dévorer en première. Sa transformation devait lui avoir fourni une rapidité et une force plus importante que celles qu’il devait posséder avant sa transformation, ce n’était donc pas un adversaire à prendre à la légère même s’il y avait assez peu de chances que la bête parvienne à mordre le gardien jusqu’au sang. Mais après tout le monde était rempli de mystères si bien qu’il ne fallait jamais dire jamais, comme le voulait l’expression : si le gardien n’avait encore rencontré personne capable de le blesser lorsqu’il usait son fruit à pleine puissance, il ne pouvait se permettre de croire que personne n’y arriverait.
Balayant avec aisance de son esprit ses questionnements sur la façon dont se débrouillaient ses compagnons d’infortune, le jeune homme recula au milieu des corps inanimés de plusieurs bêtes, suivi de près par l’homme-hyène qui calquait ses mouvements sur les siens. Un regard, une légère flexion des genoux et le combat était lancé.
Les deux combattants se jetèrent l’un sur l’autre dans une danse de poings et de pieds, de griffes et de crocs. Le jeune homme profitait de sa taille et de sa rapidité pour attaquer le premier en télescopant son pied vers la tempe de son adversaire, mais ce dernier esquiva sans mal et tenta de planter ses griffes dans le torse du gardien, ce dernier repoussa ces pattes avec les siennes et se réceptionna avec brio. Les poignées de secondes qui suivirent furent une succession d’attaques et de contre-attaques, d’esquives et de parades qui menèrent un à statu quo apparent : l’entraînement contre l’instinct, la détermination contre la bestialité, le besoin de satisfaire quelqu’un d’autre que son créateur contre le sens du devoir.
Finalement, après avoir tourné autour du pot assez longtemps pour savoir ce dont son opposant était capable, le jeune homme décida qu’il était temps d’en finir car ce combat n’était ni divertissant ni ludique : à quoi bon continuer dans ces conditions ? Sans crier gare, le jeune homme se rua sur son opposant et ce dernier, par réflexe animal, lui sauta à la gorge et referma sa mâchoire sur son épaule gauche, probablement en espérant le laisser se vider de son sang par la suite. Était-ce son instinct de prédateur qui le rendit si sûr de sa victoire qu’il ne prit pas la peine de regarder le visage de sa victime une dernière fois ? S’il l’avait fait il se serait rendu compte, plus tôt, que ce n’était pas de la chair qu’il était en train de mordre mais..de la lumière ? Non, il ne mordait dans aucune matière connue.
Le gardien posa sa main sur le torse de son opposant et, quelques secondes plus tard, une petite explosion secoua la bête et la fit violemment lâcher prise, crachant quelques gouttes de sang sous le choc de cette attaque aussi rapide qu’inattendue. C’était le moment de régler ses comptes.

S’approchant de son adversaire sonné, les sourcils légèrement froncés, le jeune gardien leva son poing droit et le télescopa à une vitesse folle vers la mâchoire de son opposant. Cette attaque était si rapide que c’était comme si l’homme-hyène s’était mangé un train dans la mâchoire. Le premier coup conserva la bête dans les vapes dans lesquelles elle était depuis quelques secondes…et des paroles firent écho au premier coup :

« Ta dignité humaine… »


La seconde d’après la bêta encaissa un second coup violemment puissant et rapide, son bourreau entendant les os craquer sous ses coups ajouta :

« …a donc si peu de valeur… »


Le troisième coup brisa toute résistance de la bête qui se tenait mollement sur ses jambes, peut-être même sans savoir où elle puisait encore la force de rester debout. Son bourreau acheva ce combat et cette discussion par :

« …à tes yeux ? »


Cette bête était si affaiblie que c’en était pathétique, c’était pathétique de voir dans cet état quelqu’un capable d’abandonner son humanité pour un peu plus de puissance, de force et de vitesse. Cette bête méritait la mort et le gardien voulait la lui donner, dans sa tête défilaient toutes les façons possibles d’ôter la vie à cette bête. Il aurait lui le trancher la gorge, il aurait pu lui briser la nuque, il aurait pu lui transpercer le cœur, il aurait même pu faire exploser la tête de ce pathétique monstre de l’intérieur mais il ne le fit pas.
Il serrât son poing droit levé de toutes ses forces, presque jusqu’au sang, faisant blanchir ses doigts tant se retenir était difficile. Il en avait envie, il avait furieusement envie de détruire cette créature des façons les plus sanglantes et horribles mais une petite voix dans sa tête lui disait de ne pas le faire. Cette voix ne cessait de lui rappeler le but de son existence : adapter son créateur à ce monde et, peut-être, lui trouver des gens qui l’accepteraient comme il était. Était-il vraiment prêt à saper cette toute première chance parce qu’il voulait céder à ses bas instincts ?
Son cœur lui hurlait d’éventrer cette bête et de la pendre par ses tripes au-dessus des portes de cette bâtisse, mais son cerveau réussit à apaiser sa fureur guerrière, lui faisant baisser son poing pour laisser sa victime tomber mollement à terre.
Le gardien s’autorisa à souffler pour évacuer sa frustration, jetant un œil surpris à ses mains qui tremblèrent l’espace d’un instant. Non il n’était pas surpris de la facilité avec laquelle il envisageait de prendre une vie, il était surpris de la passion et la brutalité avec laquelle il lui arrivait de se battre…il espérait, au fond de lui, que cela n’entraverait pas sa mission.

Levant la tête, il venait de neutraliser sa cible et se dirigea donc vers la bâtisse pour rejoindre ses compagnons d’infortune.


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeJeu 10 Avr - 21:25


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

C'est sans grande surprise que Nakata constata que Kyoshiro, bel et bien armé d'un logia, parvint à terrasser son adversaire en l'expédiant au sol avec rage et puissance. Cet homme, qui n'était encore guère plus qu'un inconnu ayant décidé de leur prêter main forte dans un moment critique, possédait apparemment une puissance phénoménale, ou en tout cas un potentiel hors norme... S'en faire un allié n'avait pas été une mauvaise idée, et son soutien était appréciable maintenant que le capitaine de Tengoku no Seigi avait malencontreusement éveillé son haki de l'observation. Son crâne le lançait à nouveau, toujours aussi douloureusement, et tous les efforts qu'il pouvait réaliser pour essayer de ne pas y penser étaient vains et finissaient par le ramener à la dure réalité : tant que les voix des bestioles aux alentours étaient présentes et souffraient de leur inopinée malédiction, elles ne voudraient probablement pas se taire. Ainsi, le blondinet devrait faire avec ses maux de crâne, en tout cas jusqu'au petit matin où les créatures finiraient immanquablement par reprendre leur apparence humaine, et donc une voix plus calme et plus posée. Le Fenice songea, une fois de plus, que Damon était réellement plus endurant qu'il ne le montrait à première vue et se maudit d'être aussi réceptif aux maux de crâne alors même que son corps tout entier était habitué à souffrir de blessures parfois bien plus graves. Après tout, le blondinet avait déjà perdu un bras... Son fruit du démon faisait de lui une sorte d'aimant à douleur, qui pouvait malgré tout tenir debout grâce à ses capacités de récupération. Quand il y songeait, l'oiseau mythique se disait que sans sa malédiction, il n'aurait pas pu tenir aussi longtemps face aux dangers de ce Monde... Ou peut-être prenait-il la liberté d'être audacieux, téméraire et imprudent précisément car il était le Phoenix ? La question était entière, et l'artiste n'était malheureusement pas en état de disserter. En grimaçant légèrement, il porta sa main droite à sa tempe qu'il massa pendant une demie-seconde avant de reprendre le chemin en direction du manoir, tout particulièrement du trou qu'il avait fait dans le mur en passant dans l'autre sens. Le Supernova se demanda l'espace d'un instant si son ami le bretteur et le nouvel arrivant de l'équipage, Namusa, sauraient tenir tête à la dernière voix qui semblait provenir de la bâtisse. Car s'il ne comprenait pas ce que son cerveau recevait grâce audit haki de l'observation, le musicien savait approximativement le nombre de personnes qui se trouvaient çà et là : en l'occurrence, outre le Comte et ses deux alliés, il semblait y avoir au minimum une autre personne torturé dans le manoir...

Ainsi, d'un pas lent et concentré, afin de ne montrer aucun signe de souffrance intérieur à son possible adversaire, Nakata franchit l'embouchure formée de force dans la cloison extérieure du manoir et découvrit un spectacle assez cocasse à quelques mètres de lui seulement : Namusa frappait violemment le crâne d'un homme mante-religieuse grâce à la crosse de son fusil, vraisemblablement pour le forcer à s'évanouir, tandis que Damon haussait les épaules et que le Comte semblait se lamenter en fixant avec une terreur unique les membres de Tengoku no Seigi. Il sursauta même en remarquant que le Phoenix était à nouveau présent, et fit un pas en arrière en comprenant brusquement que le capitaine n'avait eu aucun mal de s'occuper de son piètre ennemi, hors de la bâtisse. Avec un sourire amusé, faisant de son mieux pour ne pas laisser transparaître la cacophonie qui résonnait sans cesse au sein de son crâne, le jeune blond fit quelques pas en direction des escaliers qu'il se mit alors à gravir, une marche après l'autre, inlassablement. L'action sembla prendre une bonne dizaine de minutes, sans aucun doute car l'artiste prenait un malin plaisir à observer le visage de son adversaire se dégrader au fur et à mesure de son avancée. Désormais, l'homme qui tirait les ficelles sur Graou Island levait les mains à hauteur du torse, en signe de reddition, et formulait précipitamment diverses offres alléchantes concernant de faramineuses sommes de berrys pour que le Fenice fasse demi-tour et s'éloigne de l'île sans plus attendre. C'était évidemment sans compter sur le tempérament du justicier qui s'arrêta une fois à la hauteur du Comte, en perdant son expression d'amusement. Son masque devint alors celui du calme, de la quiétude, mais de cette quiétude froide et sérieuse que l'on peut retrouver chez les véritables leaders, ceux qui s'apprêtent à prendre une lourde décision tout simplement parce qu'il le faut. L'oiseau mythique prit alors la parole, à son tour, faisant ainsi cesser les jérémiades de son homologue :

-Aucun argent, aucun présent, ni même aucune promesse ne saura absoudre l'horreur des forfaits que tu as commis. Tu as transformé des masses de villageois innocents en monstres, et tu en as fait ton armée personnel dans un souhait purement égocentrique, sans prendre compte de leurs avis. Tu es allé jusqu'à obtenir le soutien des marines locaux, en profitant ainsi de leur influence pour agir comme bon te semblait. A partir de ce jour, tu aurais dû le savoir. Tu aurais dû comprendre que la justice te rattraperait, que rien ne demeurait impuni. Tu aurais dû cerner le fait, en apprenant que nous, Tengoku no Seigi, avancions sur la septième voie de Grand Line, que tu étais perdu. Tu n'as plus rien, tu n'es plus rien. Tu n'es que les pâles chimères d'un vestige malheureux, tu n'es que le jadis d'un bien piètre crime. Alors maudis ce jour... Maudis l'équité, maudis la justice, maudis-moi. Après tout... Je ne suis jamais que le héraut de ce Monde vertueux, qui vient tout juste de te terrasser.

Et à ses mots, avant même que l'homme ne puisse répondre, Nakata brandit son poing en arrière et fracassa la mâchoire de l'ennemi aussi violemment que possible. Celui-là fut propulsé à une vitesse inouïe, et il ne s'arrêta qu'après avoir traversé trois bons murs, en s'encastrant sèchement dans le quatrième. Le blondinet porta intuitivement sa main droite à sa tempe, une fois de plus, et il se tourna pour faire face à son équipage désormais présent dans le hall d'entrée, à quelques mètres de lui. Il les dominait, étant donné qu'il venait tout juste de monter les escaliers, mais il ne s'adressa pas en tant que supérieur : comme à son habitude, il leur parla avant tout en tant qu'ami :

-Il reste beaucoup à faire. Je vais passer la nuit qui vient à chercher dans les archives, tant de ce maudit manoir que du quartier général de la marine. Je vais rassembler des preuves, les copier, et les envoyer au Gouvernement Mondial afin de leur faire comprendre qu'ils nous strictement rien à nous reprocher. Dans le cas où ils tenteraient d'agir, je divulguerais toutes les preuves afin de montrer au peuple qu'ils n'ont pas à leur faire aveuglément confiance. Demain matin, nous administrerons le vaccin créé par Holly pour leur permettre de refréner leurs pulsions animales, et nous prendrons possession de l'île. Notre drapeau flottera sur le manoir, les fortunes seront redistribuées aux habitants. J'ouvrirais rapidement un dojo, pour permettre aux jeunes de Graou de s'entraîner afin de protéger l'endroit. Puis nous partirons, à nouveau. Vous avez un choix à faire, dans l'immédiat : vous pouvez rentrer au MOT, mais vous pouvez aussi rester ici pour m'aider à chercher de quoi prendre possession de l'île en toute légalité, et pour le bien des habitants. Dans tous les cas... Bravo, c'est notre première victoire totale.

Il leur adressa un sourire bienveillant et chaleureux, comme il en avait l'occasion, et se tourna aussitôt en direction de Kyoshiro. Il se gratta la tête d'un air embêté et prit la parole une fois de plus, un peu plus solennellement ceci étant :

-Kyoshiro, c'est ça ? Et bien, je ne peux pas te l'exiger, mais j'aimerais beaucoup que tu restes ici un petit moment. J'aimerais discuter avec toi. C'est possible ?

Alors que Damon et Namusa formulaient tranquillement leur envie de rentrer au navire, le Fenice attendit calmement une réponse de Méliandre et du nouveau venu, songeant que la nuit de travail qui s'annonçait à l'horizon risquait d'être plus que pénible à cause de ses maux de crâne... Un passage bref au MOT pour se fournir un médicament de la demoiselle aux cheveux roses ne serait peut-être pas qu'un luxe.




Suivant comment ça se goupille, peut-être le dernier tour. Je pense faire un timeskip au tour prochain, en tout cas, histoire de faire une ellipse pour la nuit. Comme prévu, on reviendra sur le reste des formalités (recrutement d'Alidia, notamment) dans un flashback prévu à cet effet au RP de Volcano !
A vous, donc !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue37/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue70/350[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 15 Avr - 14:16

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
Tengoku no Seigi

Le temps que j'arrive enfin à atteindre le manoir, mes maux de tête se firent de plus en plus violents, si bien que j'avais de plus en plus de mal à contrôler mon hypersensibilité auditive, chaque bruit, chaque petit crissement de l'herbe sous mes pieds me semblait être une déchirure, sans compter ma main brûlée qui était quelque peu douloureuse, j'allais devoir dénicher quelque chose à mettre dessus et vite avant que cela n'empire, sans compter le fait que faire naviguer le M.O.T avec une seule main ne s'avérait pas la chose la plus simple du monde.
Après ce qui me sembla être une éternité j'atteignis enfin le manoir et rejoins les autres dans la pièce, visiblement les autres s'étaient déjà débarrassé des gêneurs et Blondie en avait terminé avec le Comte. Soit, en voilà une bonne chose de faite, je n'étais pas vraiment d'humeur à continuer les « festivités » j'avais un merveilleux mal de crâne sans compter le fait que ce fruit maudit venait encore de me pomper une bonne partie de ma vitalité...

Le pseudo capitaine parti comme bien trop souvent à mon goût depuis ces derniers temps dans un discours sans fin, je crus que jamais il ne se tairait et laisserait la possibilité à mon crâne de se reposer un temps soit peu, il ne s'en rendait pas compte mais chacune de ses paroles se retrouvait amplifiée exagérément, sans compter le fait que mes tympans n'étaient pas encore tout à fait guéri de ma dernière perte de contrôle...
Rester ici ? Trouver des preuves pour une prise légale de l'île ? Il était fou, totalement fou comme si des pirates pouvaient justifier auprès de la marine la prise d'une île qui était censée, je dis bien censée être sous son contrôle ? Ils avaient beau avoir fait une offre à Nakata, ce dernier ne leur avait pas encore annoncé le fait qu'il voulait les rejoindre, et je comptais bien ne pas le laisser faire... Ah il avait su dire que je devais plus que quiconque ici porter la mémoire d'Hato et bien je n'allais pas tarder à le faire changer d'avis car si il y avait bien une personne encore plus contre l'idée de rejoindre la marine que moi c'était bel et bien lui...
Je l'avais déjà plus ou moins prévenu mais apparemment il n'avait pas pris mes dires au sérieux, il allait apprendre de ses erreurs à son dépend malheureusement ou bien heureusement je n'en savais foutre rien et pour tout dire je m'en foutais totalement.

Alors que la vigie et le canonnier reprenaient tout deux la route du navire, le pigeon s'adressa au nouveau, tiens j'avais même oublié son existence à celui-là m'enfin de toute façon à quoi bon m'attarder sur lui il avait tapé dans l'oeil à Blondie mais cela ne voulait pas autant dire qu'il était une personne sur qui je devais porter mon attention....
Le regard du blondinet finit par se poser sur moi comme si il attendait une réponse de ma part. Mouais pas faux, j'étais plus ou moins la seule à ne pas avoir répondue....

« J'reste faut que je trouve quelque chose pour ma main et hors de question d'aller demander à Holly elle a d'autre chats à fouetter en ce moment. Puis j'ai deux ou trois recherches personnelles à faire moi-même... Je me contre fous de tes preuves légales ou non la marine n'en aura strictement rien à foutre. Mais si tu veux perdre ton temps je t'en pris, chacun ses priorités et puis comme je te l'ai déjà dit plus tôt, ne me considère plus comme faisant partie de ton équipage ou même de ton cercle, je ne te dois rien, tu ne me dois rien. Je prendrais le large à la première occasion, et comme tu le sais je ne reviens pas sur mes décisions. Et puis tu l'as dit toi même je suis celle qui encore plus que tous les autres doit porter sa mémoire, c'est pourquoi je ne peux plus me permettre de te suivre aux vues des choix que tu as toi même fait. »

Sur ce tout en massant mes tempes chacune à leur tour de ma main valide je me dirigeais dans la bibliothèque enjambant le corps du propriétaire des lieux avant de me jeter à la recherche de plusieurs ouvrages bien particuliers...

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE


Dernier poste pour moi.

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeMar 15 Avr - 16:24

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.



Au cours de ses pérégrinations le jeune gardien s’était rendu compte de son impuissance à protéger son créateur, de son impuissance qui ne ferait que s’accentuer à mesure qu’il continuerait à arpenter ce monde à et traverser les épreuves qui se mettraient en travers de sa route. Malgré le fait qu’il ait passé plusieurs années à maîtriser l’art du sabre afin de permettre à son créateur de se défendre et de protéger les choses qui lui étaient chères, le sombre gardien avait tout de même la certitude qu’il finirait bien par rencontrer des adversaires de plus en plus puissants…et viendrait un jour où son maniement du sabre ne suffirait pas. Certains combattants possédaient des capacités spéciales, directement issues de fruits du démon et certains de ces combattants d’exceptions pouvaient neutraliser un sabreur sans grande difficulté. Que faire ? Tenter de perfectionner encore davantage son art en supposant que cela finisse par suffire ? Non, il rechignait à l’avouer mais il lui fallait clairement plus de puissance…plus de puissance pour voir le futur arriver avec moins d’appréhension…plus de puissance pour être assuré d’avoir de meilleures chances de mener sa mission à bien et de faire de son créateur un homme capable d’affronter la réalité sans se cacher derrière des mensonges et l’illusion d’une vie parfaite.

Il avait bien entendu le mot haki, soufflé à demi-mot sans jamais chercher à en comprendre l’origine ou la signification mais son attention fut bien vite davantage accaparée par ces fameux fruits du démon qui échangeaient la capacité de nager contre des pouvoirs plus ou moins intéressants et utiles. Bien sûr, n’étant pas un spécialiste, le jeune homme n’avait pas la garantie de tomber sur un fruit conférant des propriétés pouvant grandement l’aider dans sa tâche, cependant des pouvoirs même ridicules étaient toujours mieux que aucun pouvoir du tout…n’est-ce pas ?
Il n’était donc pas fier mais il avait fait ce qui était nécessaire, il avait ôté la vie à un étranger un peu trop vantard pour lui dérober un fruit sur son corps encore chaud avant de fuir comme un voleur afin de trouver un endroit tranquille où il pourrait dévorer le fruit et laisser à son corps le temps de s’adapter aux changements à venir. Il n’était pas fier car il ne saurait jamais si cet homme était un criminel ou simplement un vantard, il ne saurait jamais ce qu’il comptait faire ou retirer de ce fameux fruit mais le jeune gardien avait réussi à puiser la force nécessaire pour faire ce qui était nécessaire pour assurer la survie et l’adaptation de son géniteur…et, avec du recul, au vu des choses qu’il était désormais capable de faire, il ne regrettait pas son geste.

Il avait été capable de faire face à une créature monstrueuse et l’avait vraiment, sans y mettre toutes ses forces, assez violemment pour lui briser la mâchoire et lui faire perdre totalement connaissance en à peine trois coup…vu l’état de son adversaire, un seul autre coup bien placé aurait été assez puissant pour briser quelques vertèbres de la bête et mettre un point final à sa pathétique existence. Mais, contrairement à ces bêtes étalées dans la cour, le gardien avait été à même de contrôler ses envies primaires et violentes pour se concentrer sur sa mission et seulement sa mission. Ce n’était pas facile, ce n’était pas plaisant mais c’était nécessaire et c’était bien tout ce qui comptait à ses yeux.

Mais enfin l’affrontement était terminé, enfin l’adrénaline retombait et laissait le corps du jeune gardien retrouver un état un peu plus calme et paisible qu’auparavant. Jetant un tout dernier regard sur son pathétique adversaire, étalé par terre de tout son long, la sentinelle rejoint le petit groupe d’inconnus et assista au dénouement final de cette triste histoire, dénouement symbolisé par ce coup magistralement puissant du blond qui parvint à faire traverser plusieurs murs au responsable de ces…expériences. Décidément il ne payait peut-être pas de mine mais il semblait avoir de la puissance à revendre : c’était peut-être cette force qui avait attiré ses compagnons à lui.

Enfin bon, tout était terminé et, bien que la sentinelle soit encore en train d’assembler les morceaux du puzzle, elle parvint à la conclusion qu’elle n’avait vraiment plus de réel intérêt à rester sur cette île. Bientôt les habitants redeviendraient normaux, du moins était ce qui se disait, mais la sentinelle en avait vu assez pour pouvoir, désormais, quitter cette île et s’intéresser à la suivante qu’il rencontrer sur son chemin. Se dirigeant vers la sortie, les mains dans les poches, la sentinelle stoppa son avancée lorsque le blond l’appela car il souhaitait s’entretenir avec elle…à quel propos ? Pour quoi faire ? N’avait-il pas assez à faire avec sa fameuse récolte d’informations pour ne pas pouvoir se permettre de perdre du temps à rester parler à un inconnu ?
Levant le regard vers le mur du haut, comme s’il espérait y trouver une quelconque réponse, le jeune homme haussa très discrètement les épaules avant de faire entendre sa réponse :

« Pourquoi pas ? Je n’ai rien de prévu de toute façon. »

Il pouvait bien se permettre d’attendre cinq ou dix minutes de plus, cette situation n’était pas prêt de changer aussi rapidement que cela, mais de quoi son interlocuteur pouvait-il bien désirer parler ? Le gardien aurait sa réponse assez vite.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeSam 19 Avr - 20:59


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Une fois n'est pas coutume, c'est avec une animosité non camouflée que Méliandre finit par répondre au blondinet tandis que les deux autres combattants retournaient en direction du MOT afin de s'y reposer un peu. Nakata commençait à se demander s'il pourrait un jour discuter simplement avec la vampire sans avoir besoin de hausser la voix, ou sans tout du moins qu'elle n'élève la sienne : alors que la question avait été simple, et sans agressivité quelconque, la demoiselle prenait un malin plaisir de lui répondre avec virulence. L'inconnu, qui s'était arrêté non loin de la porte, répondit à son tour qu'il n'avait rien prévu et que discuter un peu ne le gênait pas. C'était une bonne chose... Le capitaine de Tengoku no Seigi ne savait absolument pas comment pouvait finir cette entrevue, mais en savoir plus sur ce type ne ferait pas de mal. Après tout, il les avait aidé dans un moment plutôt critique, notamment à cause des maux de crâne de Damon... Et au vu des capacités que lui octroyaient son fruit du démon, il pouvait rapidement devenir un allié efficace. Enfin, pour cela, l'artiste comptait bien en savoir un peu plus sur lui, sur ses motivations et ses objectifs principalement. Son but n'était après tout pas de recruter une seconde personne qui, à l'instar de la DeVitto, s'amuserait à lui tenir tête et à tenter de lui mettre des bâtons dans les roues à chaque occasion... Poussant un léger soupir tandis que passait la maudite à ses côtés pour disparaître dans la bibliothèque, le Fenice se massa une fois de plus la tempe droite tout en descendant les escaliers tranquillement. Il était bon de savoir que l'équipage n'avait plus à se presser, que l'endroit était désormais nettoyé du mal qui l'avait pourtant souillé des années durant... Ces conditions permettraient probablement une discussion plus fertile avec son interlocuteur, puisque le duo d'hommes pouvait converser jusqu'au petit matin sans aucun problème. Ce qui était certain, en revanche, c'était que le Phoenix, dès qu'il serait rentré sur le MOT, demanderait à Holly un médicament quelconque pour soigner ses maux de crânes, qui, même s'ils s'étaient grandement atténués depuis quelques minutes, continuaient à lui faire souffrir un martyr épouvantable.

Une fois à quelques mètres du prénommé Kyoshiro, le blondinet prit la parole tout en continuant de se masser la tempe délicatement :

-Ah, je te prie d'excuser Méliandre pour sa conduite pour le moins... Misanthrope. Disons qu'elle a ses raisons, même si je ne cautionne pas pour autant tout ce qu'elle peut dire et faire.

Nakata balaya la salle du regard et remarqua quelques fauteuils ainsi qu'une table basse non loin de là. Suite à un léger signe de main qui invitait l'autre combattant à le suivre, le Supernova se dirigea vers lesdits fauteuils et prit place sur l'un d'entre eux en grommelant doucement. Il prit la parole, une fois de plus, toujours aussi amicalement et chaleureusement que possible : son but n'était pas d'effrayer ou d'inquiéter l'autre jeune homme, simplement de faire plus ample connaissance.

-J'imagine que tu es arrivé récemment sur Graou ? Tu es seul, actuellement ? Et... Ton pouvoir, tu sais ce qu'il en est ?

Quelques interrogations faciles pour se mettre dans le bain. La suite risquait d'être un poil plus technique, alors autant en profiter pour mettre le ton de la discussion.



_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue47/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue226/750[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 20 Avr - 2:36

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. 


 
Que pouvait bien faire le jeune homme à part attendre un petit peu, de toute façon ? Voyant sans réel objectif précis depuis plusieurs années, il s’était toujours laissé porter par le vent et par les rumeurs qui parvenaient à ses oreilles concernant la dangerosité ou l’intérêt que suscitait telle ou telle île. Plus curieux que réellement intéressé par ces rumeurs et ces promesses de découvertes en tout genre, il s’attendait toujours à découvrir de nouvelles créatures, à rencontre de nouvelles personnes ou à s’émerveiller devant des paysages tous plus splendides les uns que les autres : les découvertes matières et monnayables n’avaient, finalement, que peu d’intérêt pour hormis la découverte en elle-même. Mais le séjour sur cette île s’était achevé plus tôt que le jeune gardien ne l’avait initialement prévu, il ne pouvait cacher sa déception de ne plus avoir le temps de découvrir le reste de l’île, mais il comprenait cependant que ce n’était plus vraiment le moment pour lu de rester se balader et de jouer les touristes.
Il était donc l’heure de partir et de tirer sa révérence mais apparemment le mystérieux blond en avait décidé autrement, il avait décidé qu’il était temps de…prendre le temps, de prendre le temps de se poser et de discuter un peu entre hommes.  Mais, avant cela, il s’excusa à la place de sa camarade qui s’était montrée plus froide qu’elle ne l’aurait sans doute dû, pourquoi s’en serait-il formalisé ? Il se savait être un étranger pour tous les autres et ne s’attendait pas à des effusions de joie.
 « Les excuses sont inutiles, je ne me formalise pas de ce genre de réaction. »
Discuter de quoi ? N’avait-il pas suffisamment de travail à essayer de guérir ces pauvres gens de leur misérable situation ? Cette guérison était autrement plus importante que toutes les informations que le jeune homme pourrait lui révéler sur…sur tout ce qu’il désirait savoir. Pourquoi lui cacher des choses ? Il  semblait être un défenseur des faibles et des opprimés, ainsi qu’un fervent défenseur de la justice : pourquoi mentir à une personne qui semblait si vertueuse ? Haussant intérieurement les épaules, le jeune homme suivit son interlocuteur et, s’asseyant sur un confortable fauteuil dont il aurait beaucoup de mal à se relever, il fouilla dans son sac et en sortit deux pommes, lança une d’entre elles à son interlocuteur. Ce dernier commença par désirer connaître sa situation et s’il était seul ou non, la réponse ne se fit pas attendre :
« Je viens d’arriver aujourd’hui même…et ce n’était pas vraiment le séjour que j’avais espéré. »
Vint ensuite une question un peu plus technique sur les capacités du jeune homme dont il avait montré plusieurs échantillons, quelques minutes plus tôt. Tendant sa main gauche, paume levée vers le plafond, il fint naître une toute petite boule lumineuse au centre même de sa paume afin d’illustrer ses propos qui suivirent immédiatement :
« Bien sûr. Je suis un logia , le Pika pika no mi. . Et toi, qu’est-ce tu as de spécial ?»
Les premières informations tombaient et le jeune homme n’hésita pas, en retour, à demander à son interlocuteur s’il avait, lui aussi, quelque chose de spécial. Bien sûr que le dialogue se poursuivrait et, s’il se montrait digne  de confiance, le blondinet pourrait sans doute se voir révéler le petit secret derrière la psyché double du jeune homme et la raison profonde de cette séparation, remontant à sa toute jeune enfance. Cela dépendait de la situation du dialogue, mais ce dernier s’engageait assez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue52/75[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Left_bar_bleue879/1000[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitimeDim 20 Avr - 16:57


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Matsub16


« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »
PV Holly, Méliandre et Kyoshiro

Enfin ! Nakata rencontrait enfin, et pour la première fois depuis quelques temps, une personne tout à fait équilibrée, dénuée de la moindre trace déplaisante et rébarbative de quelque ingrate condition que ce soit. Si l'on escomptait Holly, rares étaient les compagnons du blondinet qui méritaient clairement leur place au panthéon de la politesse... Méliandre n'était même pas à mentionner, Damon pouvait se montrer agréable bien qu'il ne soit qu'un râleur de base pendant la grande majorité du temps et Namusa, quand bien même il n'était que tout récent dans l'équipage, faisait pour le moment preuve d'un engouement parfois désagréable. Hato, quant à lui, savait tout aussi bien que l'autre vampire faire preuve d'insubordination : la preuve était là, alors que les seconds devaient généralement épauler leurs capitaines respectifs à la lourde tâche de conduire tout un tas de guignols hétéroclites vers un but parfois gargantuesque en problèmes, lui préférait faire route solitaire depuis quelques semaines. Fort heureusement, il était repassé pour les saluer sur Graou Island, mais cela n'avait guère duré... Finalement, le Fenice se surprit à espérer que rien ne lui était arrivé, et qu'il rentrerait rapidement sain et sauf sur le MOT. Malheureusement, les mauvaises intuitions étaient bien présentes, malgré tout ce qu'il avait pu dire à la DeVitto pour tenter de calmer ses crises de rage ponctuelles depuis le début de la nuit. Le combattant blond prit toutefois l'initiative de chasser le bretteur de son esprit afin de se concentrer sur son interlocuteur, qui répondit à ses interrogations assez simplement. Son premier jour ici, hein ? Pas étonnant. Les gens ne devaient de toute manière pas rester bien longtemps dans un endroit aussi inhospitalier... Néanmoins le Phoenix s'intéressa tout particulièrement à ce qui suivit : le Pika Pika no Mi, un logia, probablement de la lumière. Pas mal, l'inconnu... Kyoshiro faisait donc vraisemblablement partie de l'élite de la première partie de Grand Line, grâce à un pouvoir tel que celui-ci. Malheureusement, il ne lui suffirait pas s'il avait à s'aventurer sur le Nouveau Monde : le seul véritable combattant issu de cette partie du monde que le maudit mythique avait pu affronter à ce jour était Harushige, et ne lui avait finalement donné qu'un avant-goût de ce qu'on pouvait y trouver... les affrontements s'annonçaient bien plus âpres par la suite, pour Tengoku no Seigi, c'était là une bien banale certitude.

Comme son homologue lui avait retourné son interrogation, l'artiste se permit un léger sourire en entreprenant de répondre. Pour ce faire, il leva une fois de plus sa main droite, mais pas pour masser sa tempe où les douleurs assommantes commençaient enfin à s'estomper : il se contenta de la placer devant son visage tout en prenant la parole, avec un calme olympien :

-Des choses spéciales, j'en ai une tonne. Mais la plus marquante, c'est sûrement celle-ci.

Aussitôt, sa main s'enflamma violemment, se recouvrant puis se changeant en tout un tas de flammes azures volatiles et plus froides qu'elles n'y paraissaient. Il ajouta alors, tout en secouant son membre en le faisant réapparaître sous sa forme originelle, dispersant par la simple volonté ces exaltations de saphir :

-Tori Tori no Mi, modèle Phoenix. Un zoan mythique, sans qui je ne serais pas là pour parler aujourd'hui.

Quand il y repensait, Nakata s'effrayait lui-même à remarquer qu'il lui avait sauvé la mise une bonne centaine, sinon un bon millier de fois à travers sa déjà longue carrière de combattant. D'ailleurs, cela n'allait probablement pas aller en s'arrangeant, puisque à chaque île, les adversaires qu'il aurait à affronter serait plus puissants et redoutables... Enfin, si cela lui permettait de s'améliorer, il n'avait rien d'autre à espérer.
La discussion se poursuivit pendant une bonne partie de la nuit. Les deux hommes conversèrent sur divers sujets, notamment sur l'état psychique de Kyoshiro qui n'inquiétait en rien le capitaine de Tengoku no Seigi : après tout, la navigatrice souffrait également de ce mal impitoyable qu'était la schizophrénie, mal qu'on pouvait d'ailleurs trouver visiblement sous bien diverses formes... Au final, les deux pirates finirent par songer qu'il serait plus raisonnable de continuer leurs chemins ensemble : le nouveau venu avait besoin d'appuis solides pour se renforcer psychiquement et moralement, et le Phoenix n'avait aucun intérêt à refuser la présence à ses côtés d'un maudit du logia doublé d'un bien agréable compagnon. Pour une fois qu'une personne allait écouter ses ordres et ses discours sans trop broncher, il aurait été déplacé que d'envoyer ce jeune homme paître, a fortiori maintenant qu'il avait toléré la présence de Namusa à bord... Au final, le Fenice décida de s'en aller en direction de la bibliothèque, afin de réaliser la tâche qu'il lui fallait remplir durant la nuit. Ses maux de crânes ayant totalement disparus, probablement parce que les créatures avaient du s'enfuir dès qu'elles s'étaient réveillées, trop craintives de retomber sur la bande de forbans, il pu réaliser la tâche plutôt efficacement. En quelques heures, tout un tas de preuves étaient accumulées, et elles inculpaient aussi bien les marines que le Comte lui-même. Après avoir recopié certains comptes-rendus, il envoya les doubles à divers officiers de la marine de sa connaissance. Le but était simplement de leur faire comprendre qu'il agissait pour le peuple, et non, à l'image des autres hors-la-loi, pour un ego insatiable. Quant aux officiers eux-mêmes, ils s'agissaient de ses camarades et de ses supérieurs d'antan : autrement dit, de personnes qui connaissaient et concevaient ses valeurs malgré leurs camps opposés. Cela ne serait probablement pas suffisant pour s'attirer les faveurs de tout le camp du Gouvernement Mondial, mais cela permettrait toutefois d'être mieux vu que bon nombre de brutes sans foi ni loi.

Suite à cela, Nakata dessina brièvement les plans d'un dojo, qu'il allait faire construire aux hommes valides de l'île. Quelques combattants pourraient s'y entraîner afin de protéger l'endroit en l'absence des membres de l'équipage. Espérant qu'Holly aurait assez de toute la nuit et du petit matin pour élaborer ne serait-ce qu'un calmant pour les créatures forcées à la bestialité, le blondinet se dirigea également vers la chambre forte du Comte. Il y compta promptement les berrys qu'elle contenait et entreprit d'en répartir la quasi-totalité entre les deux villages situés de part et d'autre de l'île. Le reste serait utilisé pour payer les hommes ayant accepté de construire le dojo, que ce soit les bûcherons, les charpentiers ou simplement les nettoyeurs.
Lorsqu'il eut terminé ces très diverses mais toutes harassantes tâches, le Fenice sortit enfin du manoir et profita du levé du soleil pour fermer les yeux un instant. La brise et les rayons solaires étaient deux éléments naturels qu'il affectionnait particulièrement. Et c'est avec les pensées orientées vers le futur mais le cœur accroché au passé que le garçon s'en alla, se préparant une fois de plus pour les aventures qu'il risquait de connaître à l'avenir.




Voilà, le dernier poste du RP é_è
Du coup, j'ai un peu (un tout petit peu) PNJisé Kyoshiro, vis-à-vis de ce qu'il dit à Nakata en dialogue indirect. Mais c'est voulu, et j'ai l'autorisation de le faire !
J'ai volontairement accentué, Zora, (ouais, je sais que c'est toi qui va le lire du coup ça fait plus personnel comme PS final) sur le fait que Nakata doit passer pour un homme bon aux yeux des villageois : il veut leur permettre non seulement une vie d'être humain normal, que ce soit par l'élaboration d'un vaccin ou simplement d'un calmant, mais aussi et surtout leur redistribuer les richesses du Comte afin de diminuer drastiquement la pauvreté endémique, et tout ce qui va avec. Quant à la construction du dojo, il s'agit, ici aussi, d'un initiative qui vise à les rassurer (d'ailleurs, nul n'est forcé pour construire, seuls les volontaires le feront et seront lourdement rémunérés !) J'ai trouvé ça plus RP de l'expliquer par la fortune du comte que par 26M tombés dans la poche de Nak par les joies du hasard x) (surtout vu le navire qu'il se tape)
Pour ce qui est du départ de l'île et du recrutement d'Alidia, on fera ça dans un RP futur, sans doute en flashback dans celui de l'arrivée sur Graou !

Voilà voilà, enjoy un peu tard xD

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]   [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-