Partagez | 
 

 Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Jeu 20 Fév - 23:08


La chasse est ouverte !




Libre comme l'air. Voilà ce que j'étais devenu? Mais maintenant ? Qu'allais-je faire hm ? Pour l'heure, je me devais de trouver de l'argent et pour cela, bien des solutions se proposaient à moi. Le vol bien entendu, le moyen de revenu le plus simple d'une certaine façon bien qu'il y ait bien des risques. Lle travail qui est le moyen le plus légal, mais aussi le moyen le plus long. Et finalement, mendier qui est la solution la plus dégradante, la plus incertaine en terme de résultats et surtout, la plus longue à mes yeux... Bref, de trois choix, je passe donc à deux. La régulière ou l'irrégulière. Que choisir hm ? Au fond, où est le mal du vol quand on est en nécessité ? Ces notions de bien et de mal, je les aient oubliées, on me les a retirées. Il n'y a pas de bien ou de mal, il y a juste des jugements. Du moins, c'est ce que j'ai appris pour réussir à tuer sans remords. Tuer, c'est faire un choix comme on dit.  

Bref, vous l'aurez compris, j'aurais plus un penchant vers le vol. Cependant, voilà qu'un détail me chiffone dans la rue. Une  affiche proche sur une petite murette semble intéressante. Pourquoi ? Car il est écrit : celui qui regarde cette affiche gagne 10 000 berry " ? ... Non, malheureusement pour moi, il n'y a pas marqué cela. Cependant, c'est presque le cas. Devant moi se trouve une petite affiche wanted. Rien de bien méchant, pas une affiche sérieuse comme on peut en voir sur certaines personnes comme des pirates renommés. Juste une affiche de samaritain montrant le visage approximatif d'une personne avec écrit dessus que : " Celui qui rapportera sa tête vivante à l'aubergiste, aura droit à une récompense de 10 000 Berry ".
10 000 ? Voilà une jolie somme. Certes, ce n'est pas ce qu'on peut gagner tout les jours sans être une somme exceptionnelle pour autant, mais bon... Voilà qu'au final, j'avais bel et bien trois choix devant moi. Sourire aux lèvres donc, je vins à regarder autour de moi et me diriger vers l'auberge. Entrant silencieusement, je vis l'aubergiste qui semblait me regarder avec un air.... Attendait-il une bonne nouvelle ? Haussant les épaules, je le regardais de manière indifférente. Me présentant à lui rapidement, je vins donc à lui poser quelques questions sur son fameux " wanted ".

Ainsi donc, après une longue discution, l'homme m'avait raconté la journée du méfait. Un jeune homme qui semblait manier un couteau comme un roi. Ce jeune homme semblait tout ce qu'il y a de plus normal à l'exception de ses dents... On croirait voir un requin quand il sourit. Sautant ce détail, je me concentrais plus sur le fait que ce jeune homme semblait adorer nager d'après ses dires. Pour x raison, durant son séjour avant de l'arnaquer, le jeune homme semblait toujours heureux à l'idée de pouvoir aller nager on ne sait où. Ainsi donc, j'avais une première piste de où il pourrait se trouver. En effet, j'avais une certitude que le jeune homme n'était pas partit. De un ses méfaits se multipliaient en douce depuis peu et de deux... les quais étaient trop surveillés pour qu'un amateur comme lui s'échappe. Satisfait de mon interrogatoire, je partais pour me mettre à réfléchir dans mon coin. Le lieu la nuit serait parfait pour voir ce qui pourrait se passer.

La nuit venu, c'est depuis un bon point de vision qu'est le haut d'une maison haute que j'observais les lieux. La nuit était calme. Les marines faisaient des gardes et marchaient dans quelques ruelles proches du fameux Q.G sur cette île. Hm... Comment un gosse pourrait-il échapper à une telle surveillance ? Me posant bien des questions, je vins donc repenser à un détail... Nager... Quand j'y repense, l'île possède un lac. Discret, mais bien réel non ? Souriant donc, je me relevais doucement sur ce fichu toit et je me dirigeais en direction de ce fameux petit lac. Quel con... Pourquoi n'y avais-je pas pensé ? Quoi de mieux qu'un coin reculé du petit village pour échapper à la surveillance des marines en ville. Quoi de mieux pour être quelque peu discret ?

Convaincu que je trouverais de quoi satisfaire mes attentes, c'est avec soin que je regardais bien si j'avais quelques lames sur moi. Cinq belles lames pour lancer ou m'en servir en combat. Impatient d'arriver sur le lieu, je marchais furtivement pour alors courir vers la sortie de la ville en direction du petit coin tranquille qu'était ce lac. L'heure de la chasse avait sonné. Lâchons les chiens que nous sommes. Mes sens en éveils, j'étais au top de ma forme en ce doux soir.





Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Ven 21 Fév - 23:52





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Un jeune garçon encore inconnu aux yeux de tous marchait tranquillement dans les rues du Royaume d'Illusia, les mains dans les poches et sifflotant d'un air calme une musique qu'il avait retenu quelques jours plus tôt durant son passage dans une auberge à l'ambiance particulièrement plaisante. C'était l'époque où un katana encombrait encore sa taille, battant sa cuisse en rythme de ses pas. Nakata n'était encore guère plus qu'un jeune pirate, tout juste assez prometteur pour effrayer les autorités locales lorsqu'il se montrait en plein milieu de la base de la marine en manifestant des intentions menaçantes. Autrement dit, il était presque invisible aux yeux des agents du Gouvernement Mondial qu'il avait par le passé aidé avant de se rendre compte que cette vision de la justice ne lui plaisait absolument pas. A cette période, en ce jour où il marchait tranquillement sur l'île d'Illusia sans se douter un seul instant de ce qui allait lui tomber sur le coin de la figure, puisque le jeune forban était déjà un véritable aimant à embrouilles à lui tout seul, l'adolescent n'avait encore que seize ans et n'avait même pas rejoint l'équipage de Raphaël, qui allait par la suite l'amener à une gloire toute relative. Encore trop faible pour être perçu comme une menace, le maudit n'était pas franchement capable des prouesses qu'il allait pourtant réaliser à l'avenir, notamment grâce au fruit du démon qui fit maintes fois sa renommée. Le Fenice n'était qu'un oisillon, mais un oisillon qui préparait inconsciemment son envol, qu'il allait réaliser avec le brio qui, depuis sa plus tendre enfance, lui était propre. S'il était venu sur cette île, c'était d'ailleurs tout simplement pour visiter les océans à sa portée, c'est-à-dire ceux des Seas, tant qu'il pouvait encore se mouvoir librement. Bien que la solitude qu'imposant un tel régime de vie ne lui plaisait pas le moins du monde, l'artiste en herbe avait décidé d'épouser ce chemin menant à une vie aventurière depuis quelques années déjà.

La nuit était tombée depuis déjà quelques temps lorsque le Phoenix croisa un petit bataillon de marines, qu'il salua chaleureusement d'un signe de tête accompagné d'un sourire amical. Même s'il était désormais perçu comme un forban, du moins quand il n'était pas un parfait inconnu, le jeune justicier ne faisait absolument pas preuve d'antipathie à l'encontre de ses anciens camarades qu'il appréciait grandement, ironiquement. Force était d'avouer, selon lui, que même si les différentes branches du Gouvernement Mondial ne servaient qu'une justice étriquée, ils servaient tout de même, du moins pour la plupart, l'intérêt du peuple. Et comme Nakata se trouvait davantage du côté du peuple que du côté des crimes, il ne voyait pas l'intérêt de dépecer tous les représentants de la mouette qu'il croisait. Après avoir traversé quelques rues, toujours les mains dans les poches, l'escrimeur s'arrêta sur une sorte de place, non loin de la mer. L'endroit était suffisamment calme pour que le peintre ne s'y repose, mais pour une fois, il préférait débourser quelques pièces pour trouver une chambre sympathique dans une auberge locale... Malheureusement pour lui, il n'avait plus la moindre pièce depuis son dernier voyage, puisqu'il s'en était servi afin d'acheter un bon et copieux repas. Découragé, le Fenice secoua la tête en essayant de trouver une option qui lui permettrait de sortir de sa misère, ne serait-ce que temporairement, afin de trouver un abri pour la nuit. La possibilité du vol lui avait souvent effleurée l'esprit, mais comme elle tranchait et contrastait trop singulièrement avec ses principes de justice notamment, il les chassait bien souvent de son crâne aussi fermement que possible. Toutefois, pour une fois, l'adolescent ne savait pas comment s'en sortir sans s'abaisser à de telles bêtises humaines : il n'avait aucun moyen de gagner de l'argent dignement, puisque la ville était plongée dans le sommeil et que personne ne cherchait de petit jeune pour telle ou telle tâche, et l'endroit ne semblait pas jouir d'une criminalité effrayante, autant la possibilité de récupérer les quelques berrys d'un bandit quelconque. Se grattant les cheveux d'un air embêté, le bretteur décida de se remettre en marche, dans l'espoir de trouver une âme charitable quelque part...

Après quelques instants de marche, Nakata arriva à la fin du village. Poussant un nouveau soupir, songeant que cette nuit allait être la plus épouvantable qu'il allait vivre depuis désormais bien longtemps, il décida à se réfugier auprès de la nature. Poète naissant qu'il était, il aurait de toute manière une pléthore d'inspirations juste sous les yeux, alors quitte à se reposer un petit peu, autant que cela soit agréable et gratuit ! Il avait aussi appris à allumer un feu lui-même, et à chasser toutes sortes de gibier... Du coup, il pourrait certainement se nourrir dans les minutes à venir. Ragaillardi par cette perspective, le forban se mit en route tranquillement, reprenant ses sifflotements calmes. Ce dont il ne se souciait absolument pas, c'était que ses pas le menaient lentement mais sûrement jusqu'à un petit lac...



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Sam 22 Fév - 0:56


La chasse est ouverte !




La chasse à l'homme était ouverte. Visiblement, peu osaient se lancer dans ce genre de traque. Sans doute que le montant de la pseudo recherche est pas assez haute pour intéresser ceux qui fonctionnent à l'argent facile. Tant pis pour eux, moi, je ne cracherais pas sur ce petit montant. Certes, il n'est pas énorme, cependant, c'est déjà de quoi vivre pendant un petit peu de temps. Plus que si j'avais zéro Berry sur moi... C'est donc avec cet optique que j'étais partit en chasse. J'avais d'ors et déjà quelques pistes de ma cible. Celui-ci semblait aimer nager et donc quoi de mieux qu'un point d'eau pour nager en toute tranquillité hein ? Sourire aux lèvres, je me rendais vers ce lieu en priant intérieurement que cet homme s'y trouvait. Oh, bien sûr, je ne crois en rien ni personne, cependant, cela pouvait être utile semble-t-il de prier, alors pourquoi ne pas essayer malgré tout ? Priant fortement, mais pas trop, j'espérais que l'homme soit à sa place. Mes pas me dirigeaient vers le lieu en question. En douce, sans un bruit, je suivais ce petit chemin de terre. Intact, sans soucis apparents, ce chemin semblait vraiment parfait. Bien entretenu. Bizarre, mais qui sait, peut-être que sur l'île c'est un chemin important et que les villageois ou autorités l'entretiennent. Ne me posant guère de questions supplémentaires à ce sujet peu intéressant, je continuais ma marche vers cette étendue d'eau calme.

Le ciel était dégagé en cette douce nuit. L'astre lunaire montrait le bon de son nez après que son frère le soleil se soit définitivement couché. Celle-ci bénissait chaque centimètres de terre par des rayons d'une blancheur immaculée. Ces rayons blancs semblaient purifier tout ce qu'ils touchent. Cela m'intriguait fortement... Moi ? Poéte ? Je me fiche de la beauté de la scène... J'avance mêem si au fond de moi, cette beauté m'intrigue énormément il faut le dire. J'arrive proche du lieu tant convoité. Je me décide donc à faire un petit détour. Après tout, arrver par le chemin habituel, cela serait offrit une chance de se faire repérer non ? C'est donc avec malice que je me dissimule dans quelques buissons et que j'avance furtivement. Finalement, j'arrive à ce fameux lac. Un lac tout ce qu'il y a de plus classique. L'étendue d'eau doit faire aisément un bon kilomètre de diamètre si ce n'est pas deux. L'endroit est idéal pour nager donc... Je regarde à droite puis à gauche, mais je ne vois rien. Sans doute est-il encore trop tôt ?

C'est donc avec regret que je me dois d'attendre. Grimpant à un arbre, je monte au sommet de celui-ci. Une fois en haut, je me tient à celui-ci pour éviter de tomber et j'observe tel un homme regardant l'horizon au loin. Le lac scintille de mille feux, il est un miroir de ce monde. C'est magnifique il faut le dire... Mais malgré ce spectale nocturne, j'en reviens à ma mission de ce soir. J'admire et observe le lieu jusqu'à apercevoir une forme. Plus loin, il semble y avoir une petite activité proche du lac.
Une forme seule se dirige vers l'arbre. Intrigué, je redescend un peu de celui-ci sans le quitter totalement et j'essais de profiter de l'ombre pour me mouvoir. Calmant ma respiration, je me fait discret et laisse ma proie approcher. Finalement, elle se stop au tronc de l'arbre, soupire, puis semble retirer son haut. Un moment idéal pour sauter sur lui et le tuer ou du moins... le blesser pour le ramener en vie à l'aubergiste. J'analyse la situation et c'est d'un coup que je me laisse tomber vers lui. Tombant tel un poids mort, je lui saute dessus en finissant sur ses épaules. Vitesse et poids accumulé par ma chute font que je le plaque ainsi au sol. D'un geste rapide et précis, je sort une lame et la plaque contre sa gorge. L'homme torse nu se débat légèrement, mais moins que quand il avait la lame sous la gorge. D'un ton calme et froid, je lui dit donc.

" Laisse toi faire et tu n'auras pas mal..."

Silencieux, l'homme commence à se calmer. Il ne résiste pas ? Je m'attendais à mieux... Restant silencieux, j'oubliais que malgré le fait que nous soyons en dehors de la ville, une telle soirée n'exclut pas les voyageurs ou autre qui aiment se balader la nuit. C'est donc suite à un bruit de branche qui se casse que je détourne mon regard et aussi mon attention. Qui est là ? Mon attention détournée durant un bref instant, je ne remarque même pas l'homme qui semble attendre le moment vraiment propice pour me filer entre les doigts. Sûrement attend-t-il comme moi le moment où un tiers apparait et où moi je baisse ma garde et ainsi... lui s'échappe de ma prise.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Sam 22 Fév - 23:24





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Le jeune homme progressa ainsi tranquillement sur un petit sentier. L'endroit était calme, même désert, et la quiétude que l'on trouvait partout sur l'île était clairement accentuée par l'effet reposant de la lumière blanchâtre que semblait émettre la lune. Si dans le village, quelques personnes passaient dans les rues en créant un tant soit peu de remue ménage, il n'y avait là rien d'autre que le bruissement des ailes de quelques oiseaux, que le sifflement du vent dans les branches de divers arbustes. La nature nocturne s'éveillait tandis que la diurne attendait patiemment son lendemain. C'était un monde intéressant selon Nakata, un monde qu'il appréciait grandement. Dans ce genre de situations, il ne pouvait d'ailleurs s'empêcher de balayer chaque buisson, chaque chemin, chaque ruisseau du regard, émerveillé par une beauté si sombre et si lumineuse à la fois. Les étoiles éclairaient bien plus efficacement qu'à l'accoutumée, ce soir-là, et il en profitait par conséquent plus encore qu'il ne le faisait d'habitude, songeant qu'il avait réellement bien fait de ne pas s'acharner à trouver une taverne en ville. Certes, il lui fallait se passer de boisson et d'un copieux repas, mais ce mode de vie lui permettait de respirer, de profiter ironiquement bien plus qu'une nuit de festivités et de beuveries en compagnie des quelques ivrognes locaux. Et puis, le pirate n'avait d'ailleurs pas la certitude que son fruit du démon pouvait l'empêcher de sombrer dans la dépendance ou dans l'alcoolisme : il soignait bien les blessures physiques, oui, mais le cerveau était un tout autre monde ! Dans le doute, il préférait donc se raisonner autant que possible, et garder un corps sain pour pouvoir prétendre à la construction d'un monde plus juste. Il était nécessaire d'être en forme pour pouvoir tenir tête aux grands de ce Monde, après tout ! Le Fenice sourit légèrement en remarquant du coin de l’œil un blaireau sortir de sa tanière, certainement pour s'élancer à la poursuite de son casse-croûte journalier. La beauté était vraiment partout, et il suffisait à un artiste tel que lui d'ouvrir les paupières pour en être instantanément inondé !

L'ancien gouvernemental remarqua, droit devant lui, une sorte de bosquet. Quelques arbres semblaient avoir poussé en une forme vaguement sphérique, ce qui lui laissait clairement penser qu'un point d'eau se trouvait au milieu de cette végétation dense. Si c'était le cas, c'était une très bonne chose, et le forban pourrait y passer la nuit ! Avec joie, le bretteur continua d'avancer, un peu plus rapidement que précédemment, pressé de trouver un endroit encore plus paradisiaque que celui qu'il traversait à ce moment-là. Nakata arriva à son objectif bien plus vivement qu'il ne l'aurait cru, et écarta une branche basse de son chemin pour continuer sa progression, bien décidé à explorer un petit peu l'endroit qui s'offrait à lui. Son pied appuya malencontreusement sur une branche qu'il n'avait pas remarqué juste là, provoquant un craquement sourd. Grimaçant et espérant n'avoir pas dérangé quelque animal que ce soit, l'amoureux de la nature passa la tête sous la branche qu'il avait écarté un peu plus tôt et découvrit un spectacle bien surprenant, qu'il n'aurait pas pensé observer alors. Ce n'était pas un renard, un blaireau, un lièvre ou un quelconque autre animal qu'il croisa là, mais bel et bien un humain. Qui plus est, un humain manifestement en plein corps-à-corps avec un autre individu ! Ne comprenant pas réellement ce qu'il se passait devant lui, le Fenice se contenta d'écarquiller les paupières en clignant des yeux, l'air légèrement surpris. C'était tout de même assez ironique : il s'écartait de la ville pour s'éloigner de l'humanité et se rapprocher des animaux, mais faisait finalement face à des membres de sa propre espèce, certainement plus vifs que ceux que le blondinet avait croisé dans le village en question ! D'une voix hésitante, l'adolescent se décida à prendre la parole :

-Euh... Excusez-moi, je ne fais que passer.



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 0:10


La chasse est ouverte !




Dans la vie, il y a les chasseurs et les proies. Dans le tableau actuel, il y avait ces deux protagonistes. D'un côté le chasseur à savoir moi, et de l'autre la proie, à savoir le mec en dessous de moi. Chacun a son rôle dans l'histoire. La proie est l'être recherché qui pour une bonne ou mauvaise raison a mal agis et de se fait, se retrouve en haut de ma liste. Le chasseur quant à lui est là pour une raison propre à lui et chasse la proie pour gagner un peu de vivre. Ainsi donc allait la vie. Dans un bon sens et sans soucis.

Du moins, je l'aurais cru. Alors que ma mission du soir était accomplie à 99%, voilà qu'un tiers entrait dans le tableau joyeusement dessiné par mes actes. Une branche qui craque, une attention détournée... Alors que je détournais la tête, j'entendais une petite voix se faire entendre. Voix suffisamment audible pour entendre quelqu'un qui semble chamboulé par ce qu'il voit. A-t-il compris comment cela se passe ? Mmes yeux le regarde, cet être visiblement étonné et désolé d'être là. Non... Il interpréte mal la chose. Super...
Doublement super, car voilà le malfrat qui se dégage et me donne un joli coup dans la nuque avant de s'enfuir en courant et s'élançant vers le lac. Par la suite, il pris donc la fuite à la nage en disparaissant de manière bien étonnante. Tch... Je vins donc à me frotter en douce la nuque pour alors me remettre les idées en place. J'étais à deux doigts de le choper et me faire un petit paquet d'oseille, mais voilà qu'à cause d'une personne imprévue, je me retrouve avec les mains vides. S'en était rageant. Si bien qu'une idée malsaine me vint à l'esprit. Faire payer l'innocent de trop.

" Putain..."

Je grognais contre lui et moi-même. Perdre une cible de la sorte, s'était tout ce qu'il y a de pire. Revenant à moi, je redonnais l'attention due à mon inconnu second du soir. Celui-ci était vraisemblablement perdu. Avait-il suivis ce qu'il venait de se passer ? Observant son écharpe voler au gré du vent, je me redressais en douce et fis craquer quelques os au passage. J'étais plus vraiment en forme, du moins, la fatigue du soir se fait ressentir. De ma hauteur, j'approchais et vins à parler. Mon ton était clair, j'étais pas vraiment content de la situation et j'allais pas remercier ce jeune homme, loin de là.

" Qui es tu et que fais tu ici à cette heure-ci ? Tu viens de faire filer entre mes doigts une belle cible... Donne moi une seule bonne raison de ne pas m'amuser à m'en prendre à toi ? ... "

Mon regard froid était clair, j'étais sérieux dans mes dires. Je pourrais lui sauter dessus, après tout, un petit combat serait amusant non ? Ma main vint saisir son col et je tentais de le soulever. Bien entendu, même si j'arrivais à commencer le geste qui consiste à le soulever, pas dit qu'il reste tranquille... Qu'importe, alors que mon geste de le saisir était complet, je sortis d'une manche une lame semblant bien coupante. Pas une lame comparable à un jouet qu'on achète au marché. Le regard brûlant tant il était froid dans le sien, j'espérais être clair. Cependant, le tuer était inutile, alors plutôt que peut-être l'effrayer, autant lui montrer que je n'étais pas d'humeur à aller trop loin.

" ... On va faire un deal ok ? Tu m'aides à choper ce type et j'oublierais ce petit soucis technique que tu as causé... Ou alors, on s'amuse ici et maintenant, même si je doute que cela soit plaisant... Ok ?"

Clait et précis. J'espérais ne pas tomber sur un maso ou un mec qui adore le combat au point d'être capable de se prendre le chou avec n'importe qui à n'importe quelle heure, car sinon, cela serait ma veine...





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 14:31





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Nakata ne savait pas trop comment réagir face à ces deux hommes à moitié allongés dans l'herbe, non loin de lui. Avait-il surpris une petite soirée en tête à tête ? Il n'en avait pas la moindre idée, et ne souhaitait en réalité pas vraiment le savoir. Mais alors qu'il s'excusait en bredouillant quelques paroles d'un air aussi naturel que possible, le mec qui était positionné en dessous de l'autre frappa violemment celui qui le retenait au sol et profita de l'occasion pour s'enfuir aussi vivement que possible. S'il avait su qui était ce gars, le forban se serait certainement élancé à sa poursuite pour l'arrêter et le plaquer au sol, chose qu'il aurait aisément réalisé notamment grâce à son fruit du démon, cependant puisqu'il venait tout juste d'arriver sur l'île, il n'avait pas la moindre idée de son identité et le garçon se contenta par conséquent de le regarder filer en clignant des yeux d'un air légèrement surpris. Le mec qui était resté au sol, et qui possédait des cheveux carmins, poussa un juron sous le coup de l'agacement et il finit par se redresser en annonçant quelques paroles plutôt hostiles à l'intention du Fenice. Ce dernier décida de ne pas prêter attention au ton qu'il avait utilisé pour entamer le discours, bien que songeant que ce n'était pas une manière de parler à un inconnu, et il s'apprêtait à répondre qu'il n'était guère plus qu'un voyageur souhaitant se reposer un peu sur la nature lorsque l'homme, d'un geste fluide et brutal, l'attrapa par le col avant de le soulever légèrement. L'expression de l'épéiste en herbe changea du tout au tout, et bien qu'il laissa l'autre combattant faire les bras ballant, il lui jeta un regard froid et agacé. Pousser un juron, passait encore, mais s'en prendre à un illustre inconnu sous prétexte qu'il était arrivé au mauvais moment, voilà qui avait le don de sortir l'ancien gouvernemental de ses gonds ! Gardant toutefois un certain self contrôle, il détailla l'homme et en particulier la lame avec laquelle il pensait le menacer. S'il avait su les pouvoirs du Phoenix, il aurait sans doute réfléchit à deux fois avant de décider de le menacer, mais l'ignorance poussait parfois les hommes à réaliser de grossières erreurs...

L'inconnu reprit la parole, posant un choix au jeune blondinet avec un air plutôt sérieux. Combattre l'un contre l'autre, ou s'entraider pour aller attraper l'autre homme ? Les deux options étaient plutôt tentantes pour un jeune combattant plein d'ardeur tel que le maudit, mais ce dernier se contenta de forcer l'autre homme à le lâcher d'un bras avant de reculer de quelques pas en posant sa main gauche sur le fourreau de son katana, distraitement. Les lèvres de Nakata se tordirent en un sourire amusé, songeant que la situation devenait un tant soit peu intéressante. Certes, l'artiste qu'il était allait sans doute être extrêmement déçu par la soirée qui allait suivre, puisqu'il risquait de passer la plupart du temps qui suivrait à combattre, que ce soit l'un ou l'autre des inconnus, mais l'adrénaline qui s'emparait de son corps lui intimait l'ordre de faire regretter son impudence au type qui avait cru pouvoir lui faire peur. Toujours en souriant, le pirate prit donc la parole, détaillant l'autre homme avec une froideur surprenante, qu'il ne dégageait d'ailleurs que très rarement :

-T'es bien présomptueux. Si tu penses pouvoir botter le premier inconnu qui passe sous ton nez, tu risques tôt ou tard de tomber sur un os... Et bien que l'envie de te déglinguer la mâchoire soit assez tentante, je vais accepté ton marché et t'aider à chopper l'autre homme. Remercie ma politesse.

Evidemment, un jeune adolescent ne pouvait clairement pas se priver d'envoyer quelques piques à l'intention de son vis-à-vis, a fortiori quand celui-là venait lui chercher des embrouilles, mais le fait était là : le Fenice acceptait le marché et par conséquent la traque de l'autre homme. Malgré tout, il n'allait pas s'élancer à la poursuite d'un type qui pourrait tout aussi bien être un illustre innocent, aussi le bretteur ajouta-t-il d'une voix traînante, la main toujours sur le fourreau de son katana, prêt à réagir rapidement si le gars qui lui faisait face avait toujours dans l'esprit de lui faire regretter son intervention involontaire :

-Je suis Nakata. C'est quoi, ton nom ? Oh, et puis le type que tu poursuis, c'est un criminel ?

Le forban attendit les réponses de son homologue avec patience, prenant son mal en patience. Aux aguets, le combattant était certain de faire regretter à son ennemi une offensive imprudente... Même s'il n'était lui-même pas certain de pouvoir le vaincre, ne connaissant ni ses capacités, ni son caractère.



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 15:08


La chasse est ouverte !




La situation était délicate il faut le dire. Sur le coup de la frustration, je m'en prennais à cet inconnu. Fort heureusement, celui-ci semblait avoir la tête froide. Il ne paniquait pas, il ne s'amusait pas à gigoter, il n'était pas le genre à crier comme une fille face à une lame. Son calme était surprenant et plaisant il faut le dire. Personnellement je prenais son attitude pour une attitude courageuse bien qu'au fond, je n'étais pas non plus la personne la plus apte pour faire peur. Du moins, pour l'heure... Sourire discret aux lèvres donc, je le regardais lui qui me détaillait en silence. Ma main serrée sur son col le soulevait très légèrement, rien de bien extraordinaire. Il devait pesé à tout casser... je ne sais pas en faite. Attendant ses paroles, je restais là à le fier tout en tenant dans mon autre main ma lame prêt à trancher en cas de provocation trop piquante à mon goût. Dans ce cas présent, je pourrais déraper en effet. Perdre une cible, c'est pire que tout. Mais la louper alors qu'il y a quelques secondes de cela je l'avais, c'est pire que la pire des situations...

Enfin sa voix se fit entendre. Une voix de jeune homme sans être celle d'un gosse encore dans les jupes de sa mère. Il semblait confiant. Suffisamment pour souligner le fait que j'étais peut-être trop sûr de moi. Tomber sur un os ? C'est certain... Personne n'est invulnérable. L'invincibilité est comme l'immortalité, on la frôle tous un jour, mais on ne l'obtient jamais. C'est ainsi, ce sont des choses qui n'existent réellement que dans nos rêves les plus fous. Bref, tout ça pour dire que ses dires étaient vrais et j'en avais clairement conscience. La dernière partie de ses dires me faisaient presque rire. Il acceptait éventuellement de se battre, mais il se résignait ? Moi remercier sa politesse ? Si je n'étais pas pressé à retrouver ma cible, j'aurais accepté ce combat pour voir qui exploserait la tête de l'autre, mais passons...

Suite à ses dires donc, je le lâchais délicatement et non d'un coup. Le fixant et le regardant de haut en bas, je vis qu'il était en position de garde. Sa main se tenait prête à dégainer une lame. Lame de qualité ? Ou simple épée tout ce qu'il y a de plus classique ? Quoi qu'il en soit, je notais qu'il était prêt à attaquer en cas de nécessité. Il était nerveux ou du moins sur ses gardes. Ainsi, si je voulais vraiment l'attaquer, je me devrais de le détendre avant, histoire de pouvoir le poignarder en douce. Mais cette envie là n'est pas présente, j'ai d'autre chats à fouetter avec lui désormais.

" ... Ren. Quant au mec qu'on poursuit, pas vraiment. Plus un voleur et escrot qu'autre chose. L'aubergiste qui le cherche ne semble pas avoir mentionné de meurtres ou autre. Il est cherché de manière minime pour l'heure, mais bon... sa récompense est suffisamment intéressante pour que je le poursuive. Bref, il sait nager et adore cela, visiblement, il campe et vol deux trois truc régulièrement. Nourriture, vivres frais, des ustensiles pour faire du feu... J'en ais donc conclus qu'il cherche simplement à survivre à sa façon. Une idée de où il pourrait se cacher à part le lac qui lui sert de piscine hm ? "

Moment de brainstorming. J'espérais que ce nouvel acolyte soit à la hauteur. Il serait dommage pour moi d'être tombé sur un teubé de service. Ce que je voulais, s'était bouclé cette chasse à l'homme rapidement. Quitte à ce qu'il faille que je parcour toute l'île, je le voulais en vie et grand maximum à la fin de cette soirée. Demain à l'aube, j'irais chercher ma récompense pour sûr...
Regardant le jeune blondinet, j'attendais qu'il me donne ses hypothèses. Je n'étais pas très au courant sur cette île. Des possibles cachettes ou autre, le lac avait été ma seule illumination. Peut-être y avait-il des châteaux abandonnés ici, des bâtisses en ruines utile pour s'abriter ou autre.

" Alors ? Des hypothèses ? Si tu étais un vagabond en recherche de survie, où tu te cacherais dans cette île ? Sans pouvoir approcher le village à cause de petits avis de recherches hm ? ... "

Je me reculais pour alors ranger ma lame lentement dans ma manche. Regardant au loin , je me souvins que la cible était venue d'un petit chemin. Au pire, peut-être pourrions nous commencer par remonter ce chemin jusqu'à voir où il nous mène. Me retournant vers le blond, je lui fit un signe de me suivre. Bien que j'avais l'air de prendre les devants, il pouvait très bien tenter d'être le nouveau chef de cette chasse à l'homme. Cela serait marrant de voir qui de nous deux serait le vrai patron de l'autre. Sourire mesquin aux lèvres, je me demandais bien qui il était, outre son nom, ce qu'il fait dans la vie etcetc.

Après avoir remonté la piste, nous voilà devant l'entrée d'une petite forêt ou endroit très naturel. Devions nous y aller ? ... Je poussais un léger soupire de lassitude. J'aimais pas les balades en forêt dans ce genre de moment. La chasse m'intéressait plus qu'autre chose.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 17:01





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Visiblement, l'inconnu n'était pas une brute sans cervelle incapable de comprendre que certaines plus fortes plus puissantes que lui étaient tout à fait aptes à se trouver sur son chemin un jour ou l'autre, puisqu'il accepta la proposition de Nakata de dévoiler un tant soit peu leurs identités respectives afin de pouvoir travailler plus correctement ensemble. Toujours la main sur son fourreau pour pouvoir réagir à temps en cas de difficultés passagères, le blondinet l'écouta dire son prénom attentivement. Ren. Un prénom simple, direct, prononcé avec un soupçon de froideur, d'agressivité peut-être. Entre autre, un pseudonyme qui allait bien à celui qui le portait. Il déclara également que l'homme qu'il poursuivit n'était guère autre qu'un voleur local, que l'un des aubergistes de l'île avait mis à prix pour quelques broutilles. Cela rassurait ne serait-ce que légèrement l'ancien gouvernemental, qui n'avait absolument pas envie de s'en prendre à un illustre inconnu qui aurait tout aussi bien pu être un homme droit et parfaitement honnête. Certes, il n'avait toujours pas la garantie de la bonne foi de son vis-à-vis, mais si ce dernier mentait, le Fenice finirait tôt ou tard par s'en rendre compte, et pourrait dès lors le lui faire payer. Enfin, s'il en était capable : malgré l'assurance qu'il avait démontré jusque là, il n'était pas certain de pouvoir tenir tête à cet homme, surtout sans utiliser son fruit du démon. Quoi qu'il en fut, tant qu'il gardait cette particularité cachée, le Phoenix avait une chance de prendre son allié de circonstances par surprise pour renverser la tendance lors d'un combat... D'autant plus qu'avec un peu de chance, puisque le forban se trouvait actuellement sur les Seas Blues, l'homme qui lui faisait face n'avait jamais entendu parler des malédictions... Dans ce cas de figure, le fait seul de se changer en oiseau légendaire suffirait à effrayer l'autre combattant suffisamment pour n'avoir même pas besoin d'échanger quelques coups... Grosso modo, l'adolescent était donc plus ou moins confiant concernant l'issu d'un affrontement si une telle dissension devait survenir entre eux deux. Malheureusement, il n'allait pas pour autant baisser sa garde : jusqu'à ce qu'il ait la preuve de la bonne foi de cet inconnu, il comptait bien s'en méfier comme de la peste...  

Quoi qu'il en fut, le type aux cheveux ardents reprit rapidement la parole, demandant au blondinet ce qu'il aurait pu faire s'il avait été un vagabond et qu'il avait du se cacher sur une telle île. Pour le coup, le forban n'était pas certain d'être le plus utile des hommes, d'autant plus qu'il ne connaissait absolument pas l'endroit, mais il pouvait toujours aider l'autre type à juger de cela... Alors pendant que son homologue rangeait sa lame dans sa poche, Nakata se mit à réfléchir à diverses possibilités. Si le type aimait à ce point nager, la suite de l'aventure du duo risquait d'être rapidement compromise : pas moyen pour le jeune homme de se glisser volontairement dans l'eau afin de nager, puisqu'une immersion dans le lac comme dans la mer suffirait à l'affaiblir suffisamment pour qu'il ne se noie... En plus de ça, le Phoenix ne comptait pas dévoiler son pouvoir tout de suite pour observer les alentours depuis la voie des airs, même si cela aurait effectivement pu être très utile pour repérer le voleur en question. Et puis, de toute façon, son fruit du démon n'était absolument pas fait pour être discret, a fortiori dans la nuit noire, puisqu'il provoquait une vive lumière bleutée... Il devait donc faire une croix dessus, pour le moment, chose qui l'arrangeait bien puisqu'il gardait ainsi ses distances avec Ren. En continuant de réfléchir, le natif de South Blue songea qu'il y avait peut-être une grotte dans le coin, où leur homme aurait entassé toutes les affaires qu'il avait volé. Si tel était le cas, ils pourraient certainement le trouver là-bas... Le Fenice regarda son vis-à-vis lui faire signe de le suivre, signe auquel il répondit par un signe de tête positif et formel, sans plus y mettre de conviction et de sentiments que cela. Il avait conscience de dégager encore une certaine froideur, et s'en fichait plutôt éperdument. Après un petit moment de réflexion, alors qu'ils venaient tout juste de reprendre le chemin, l'ancien marine prit la parole à son tour, avec calme et sérieux :

-J'imagine que je chercherais en priorité un abri du vent et de la pluie, surtout pour un homme qui comme lui serait condamné à vivre là où ne le désire plus. Une grotte serait l'option la plus probable. Sinon un abri construit par notre homme, et caché dans une forêt. Evidemment proche d'un cours d'eau, potable de préférence, et d'une source de nourriture.

Le duo fut alors bien rapidement à l'orée de la forêt, où Nakata marqua une légère pause. Il venait d'avoir une idée plutôt intéressante, même si cela risquait de renseigner Ren quant à ses capacités en tout genre... Faisant signe à son collègue du jour de rester immobile pour le moment, l'artiste sortit une petite flûte de la poche de sa légère veste. Retirant sa main gauche du fourreau de son arme, il porta l'instrument jusqu'à ses lèvres, se doutant que l'autre combattant allait se demander à quoi il jouait. La musique sortit, envoûtante, et une nuée d'insectes s'envolèrent des plantes environnantes pour partir dans la forêt en slalomant aisément entre les arbres, comme s'ils cherchaient quelque chose... Ou plutôt quelqu'un. Le blondinet utilisait sa technique Tengoku no merodī, et après quelques secondes seulement, les insectes revinrent au côté des hommes en dessinant une sorte de flèche dans les airs, indiquant une direction... Rompant la mélodie et laissant les animaux retourner à leur place initiale pour vaquer à leurs occupations, le Fenice rangea son instrument et reprit le chemin d'un air décidé :

-Il est par là.



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 18:36


La chasse est ouverte !




Faire équipe est une chose que je n'apprécie pas, cependant là, j'allais devoir m'accomoder de cet inconnu. Ce fameux Nakata était mon fameux acolyte pour le reste de la nuit. J'espérais déboucher sur quelque chose à la fin de cette chasse à l'homme. Le jeune homme allait-il se montrer efficace ? Ou bien aussi utile que le H de Hawaï ? Pour l'heure, je restais confiant. Son regard n'était pas celui d'une personne qui se dégonfle dès les premières difficultés rencontrées. Il avait le genre de regard que j'apprécie plus que tout. Un regard déterminé et qui n'a pas peur de tout et n'importe quoi. Un regard comme le mien, à différence que le sien n'est pas froid comme de la glace.

Avançant tranquillement avec lui derrière moi, je me demande où ce chemin de terre va nous mener. Visiblement, une fois devant la forêt nous sommes obligés de nous engouffrer dedans. Je n'aime pas les balades en forêt. Cela me rappel des souvenirs peu plaisant. Plus précisément, cela me rappel un jour où avec mon pseudo père nous sommes aller chasser les différentes bêtes en forêt jusqu'à tomber sur un ours. Comment j'ai terminé ? Sur un lit à moitié bandé avec pour simples dires de réconforts " Ce n'est pas grave, tu fera mieux la prochaine fois ". Imaginez un peu... Vous retrouver seul contre un putain d'ours alors que vous avez à peine seize ou dix-sept ans. Heureusement que j'étais armé sans quoi, j'aurais terminé en charpie pour chiens ou chats. J'avais écouté précédemment le raisonnement du jeune acolyte de ce soir. Il n'était pas con. Il avait beau être blond, il ne faisait pas partit des gens concernés par le proverbe comme quoi un blond ou une blonde, c'est con(ne). Sourire aux lèvres, je détournais doucement les yeux vers lui en priant qu'il ait raison. Pas mal comme jugement, il devait être bon en chasse en tout genre. Il cache bien son jeu lui qui a l'air d'un simple touriste armé pour se défendre.

" Ton raisonnement se tient..."

Attendant une remarque ou autre, je l'admirais faire par la suite. Sortant une flûte de sa poche, je me demandais bien où il voulait en venir. Comptait-il attirer notre cible avec.. ça ? Sur le coup, je trouvais cela à la limite du puéril. Cependant, ce qui suivait ne l'était pas. Alors qu'il jouait une mélodie tout ce qu'il y a de plus normal selon mes oreilles, voilà que les animaux et insectes se mirent en action semblant s'agiter comme s'ils avaient eu un ordre. Après un petit temps à gigoter, une grande parties revint vers nous pour alors former une flèche. Quelle ... technique. N'y croyant pas trop, alors que le jeune blond se permis d'affirmer que l'homme était par là, je vins alors à lui dire l'air sceptique.

" ... Faudra que tu m'expliques ton coup, car là, cela tient de l'étrange hm..."

Haussant les épaules, je vins donc à ouvrir la marche vers la direction montré. Passant les arbres et autres buissons, nous avançâmes jusqu'à tomber sur un drôle d'endroit. Au milieu, d'un espace sans arbres, voilà qu'une petite cabane se trouvait là. Un abri assez spartiate. Intrigué par cette construction assez sommaire, je regardais mon compagnon alors qu'une silhouette se mouvait dans l'ombre. Une lueur inquiète se cachait dans ces buissons. Après un moment de réflexion, je vins alors à saisir en main ma lame et approcher en douce de la fameuse cabane. Plus on approche, plus on pouvait entendre quelques sons. Des sons étrangement faibles, comme si quelqu'un gémissait. Hm ? ...
A pas de loup, j'approchais de la cabane pour alors voir une personne allongée sur le sol enroulée d'un draps blanc. Cette personne était un enfant blond. Petit niveau taille, l'air fiévreux, grelotant avec force. Un petit morceau de tissu mouillé trônait sur son front. A côté de lui, des vivres, de quoi soigner et des petits truc qu'on trouve essentiellement dans des auberges. Se pourrait-il que... M'approchant, je vins prendre le pouls de la personne allongée. Il palpitait grandement, pas besoin d'être médecin pour affirmer qu'il allait pas bien. Regardant en coin mon comparse, je vins alors à m'exprimer d'un ton moins froid.

" C'est pas lui... Celui que j'ai eu tout à l'heure semblait similaire physiquement, mais... plus grand. "

Doucement, une voix faible se faisait entendre. Le jeune enfant parlait doucement en forçant pour réussir à articuler ces quelques mots.

" N... Ne... me faites... pas... de m...al s'...il vous pla...it..."

Hm ? Haussant les épaules, je restais là à l'inspecter attendant une réaction de mon comparse. Soudain, alors que nous étions là, deux lames similaire aux miennes étaient projetées derrière nous. Une vers moi et une vers Nakata. Seul le bruit d'un buisson soudain pouvait nous prévenir du coup.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 19:28





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Finalement, le prénommé Ren n'était pas aussi froid qu'il ne semblait l'être au première abord : pour preuve, il alla jusqu'à esquisser un sourire lorsque Nakata énonça le fait qu'en étant vagabond, il aurait tendance à trouver une grotte ou à se construire lui-même un abri pour se protéger du vent et de la pluie tout en étant proche de la nourriture et de l'eau courante. Avant que le musicien ne mette en pratique son art, il déclara que son raisonnement se tenait, prouvant plus ou moins qu'il était d'accord avec son point de vue. Leurs relations extrêmement hostiles au moment de leurs rencontres semblaient se détendre petit-à-petit, et le blondinet pensa furtivement que ce n'était pas franchement une mauvaise chose puisqu'ils étaient vraisemblablement tout deux des combattants et qu'ils avaient cela dans le sang. Pendant que l'artiste utilisa sa technique afin de se servir de la faune elle-même, et plus principalement des insectes pour repérer l'ennemi, l'autre combattant resta immobile et silencieux, manifestement sans comprendre ce que faisait son allié de circonstances. Pour le coup, le pirate ne pouvait absolument pas lui en vouloir : il était vrai que voir un homme sortir une flûte pour traquer une proie, quelle qu'elle soit, relevait de la folie brute... Malgré tout, il ne tenta pas de s'interposer, et l'adolescent lui fut reconnaissant de cet effort de politesse puisque le duo obtint de cette manière rapidement une réponse à leurs interrogations. La voie était pointée, ils n'avaient désormais plus qu'à progresser ! Le Fenice sourit légèrement d'un air amusé en entendant les dires de son homologue, se doutant bien qu'un humain lambda ne devait pas vraiment comprendre ce qu'il venait tout juste de se passer. Toutefois, il ne perdit pas le temps à expliquer ce à quoi son art musical correspondait, sachant qu'il ne pourrait sans doute pas s'expliciter suffisamment correctement pour être compris, aussi il rétorque toujours avec un amusement apparent en reprenant la marche dans la direction pointée par les insectes :

-Et bien, je mentirais si je disais que ça ne l'était pas, étrange.

Ren se mit donc à progresser le premier, rapidement suivit par le forban qui avait naturellement reposé sa main gauche sur le fourreau de son katana. De temps à autres, il remontait jusqu'au pommeau, songeant qu'il devait être davantage sur ses gardes, mais étant donné que le type qu'ils poursuivaient avait tout fait pour s'enfuir lors de son arrivée dans les bois, il y avait bien peu de chances pour qu'il ne tente de s'en prendre directement à eux... Et puis, différemment aux autres guerriers, Nakata avait cette fameuse seconde chance, son fruit du démon, qui lui permettait de rester hors de danger même lorsqu'on l'attaquait directement et avec une ardeur parfois surprenante. Les deux combattants parvinrent en tout cas aussi aisément que silencieusement à une petite cabane, qui s'apparentait plus à un misérable taudis qu'à une luxueuse bâtisse. Était-ce l'endroit où logeait leur chère cible ? Le blondinet n'avait presque aucun doute à ce sujet, pour être honnête. Tout en gardant sa main gauche sur le fourreau de son arme, prêt à s'en servir au moindre signe suspect de la part d'un potentiel adversaire, il s'approcha à la suite de son comparse nocturne du taudis en fronçant les sourcils lorsqu'il perçut quelques gémissements à l'intérieur. Quelqu'un semblait geindre, très certainement de douleur ou de lassitude... Et cela n'était sans doute pas celui qu'ils avaient poursuivi jusqu'ici. Après tout, puisque son objectif avait été jusque là de s'enfuir, pourquoi aurait-il subitement décidé de se laisser aller en grognant de cette façon ? Le Fenice pénétra à la suite de Ren dans l'abri et découvrit avec une surprise non dissimulée un jeune blond dans un drap blanc. Le type aux cheveux carmins s'en approcha un peu plus, remarquant que ce n'était pas celui qu'ils poursuivaient. Le maudit hocha la tête, se demandant s'il était toutefois correct de laisser là un garçon sans doute plus jeune que lui et dans un tel état. L'adolescent avait en effet un certain sens de l'éthique et de la moral, et jugeait qu'il fallait sauver ceux qui devaient l'être autant que possible. Malheureusement, en restant dans un abri aussi précaire, un malade de cette envergure risquait d'y passer à chaque instant...

-Attention !

Sa nature zoan lui avait permit d'être plus performant que son allié, pour le coup, et il avait entendu le bruissement provenant d'un buisson avant que les lames ne soient lancées. De cette façon, Nakata parvint à se retourner d'un pas bref et exécuté avec une adresse spectaculaire, posant la main droite sur le pommeau de son katana avant de le retirer brutalement de son fourreau. Deux lames. Une qui le ciblait, une autre qui ciblait le type aux cheveux rouges. Que faire ? L'interrogation restait entière. Faisant rapidement le tri dans son esprit, voyant les deux projectiles se rapprocher au ralenti, l'ancien gouvernemental prit une décision assez folle. Avec habileté, il plaça sa propre lame sur la trajectoire de celle qui visait Ren, la bloquant sans aucune difficulté, avant de recevoir celle qui le ciblait en pleine épaule. Serrant les dents de douleur, le pirate planta son katana dans le sol pour prendre appui sur celui-là tout en retirant l'arme d'un coup sec, laissant le sang couler dans un premier temps. Par la suite, une flamme azure apparut à l'endroit de sa blessure, la refermant purement et simplement, ne laissant à l'endroit où le projectile l'avait transpercée que des habits déchirés et tachetés du liquide carmin. Poussant un léger soupir, le Fenice se mit en garde face au buisson, sachant que quelque chose ou quelqu'un s'y cachait, et murmura à son ami du soir :

-J'aurais préféré garder ça secret pour te prendre par surprise si tu tentais quoi que ce soit contre moi mais je vais devoir faire sans... Fais attention. Je pense que notre homme est juste devant nous...



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Dim 23 Fév - 20:04


La chasse est ouverte !




Drôle de trouvaille que cette cabane avec cet enfant malade. Je n'espérais pas tomber sur cela, mais plus un blondinet qui avait volé pour raison. Nous allions devoir faire avec. Nakata semblait calme, très calme. Sûrement était-il plus étonné que moi sur ce coup, ou bien trouvait-il la situation ennuyante. Quoi qu'il en soit, nous avions donc découvert une drôle d'ambiance dans ce lieu plus que bizarre. Si le gosse est malade, pourquoi ne pas l'emmener en ville et le laisser ici ? Le voleur serait-il une preneur d'otage ? Alors que plusieurs scénarios naissaient en moi, nous fûmes surpris par un coup assez lâche venant de derrière nous.

Chacun de nous réagissait. Pour ma part, je m'apprêtais à contrer la lame, mais avec étonnement, c'est Nakata qui m'aidait. Sa lame en travers de la mienne, il encaissait un coup alors que j'étais prêt à contrer. Certes, si ma parade avait été un succès, j'aurais pu blesser le gosse en déviant accidentellement la lame sur lui, mais bon, je n'y pensais pas sur le coup. Ainsi donc, la lame destinée à ma personne était déviée comme il faut et Nakata se pris l'attaque dans l'épaule. Idiot !!! Cependant, alors que j'allais parler, voilà qu'un nouveau phénomène me coupait le sifflet. Une flamme se mis à jaillir de la plaie du jeune homme. Visiblement, il me cachait plus que de simples dons étranges en musique. Sa plaie semblait se refermer, elle disparaissait purement et simplement. Waow.. Voilà une chose inattendue. Serait-il immortel ou quelque chose du genre ? Haussant un sourcil, je démontrais un certain étonnement non retenu.

Ses paroles étaient simple. Il se méfiait ? Tant mieux me disais-je, mais bon, j'aurais eu cette idée de m'en prendre à lui que s'il avait mentionné directement le fait de partager la prime sur le gars qui nous avait attaqué. Se tenant en garde, je me redressais pour faire comme lui. Doucement, avec une allure sûre, sans faire de gestes brusques, voilà qu'une seconde bouille enfantine sortit des buissons. Le jeune homme ressemblait fortement au garçon allongé derrière nous. Des jumeaux ? Non... Cependant, ils avaient un air de famille pour sûr. Celui-ci ne se fit pas prier pour parler d'une voix claire.

" Que lui voulez vous ? Vous venez nous chasser comme les autres ? Partez d'ici.. "

Que voulait-il dire hm ? Pour ma part, je ne savais pas quoi penser, mais il était clair que nous n'avions pas à attendre plus longtemps. Alors que le jeune homme derrière nous tentait de nous dire d'arrêter notre possible attaque, je fonçais sur la cible. Celui-ci lançait encore quelques lames sur moi. Usant de la mienne, j'en déviais une, puis deux... avant de laisser une me frôler l'épaule créant une légère coupure. L'ignorant, j'arrivais presque au corps à corps, mais celui-ci usait d'un mouvement de recul et se mis à user de son environnement pour se camoufler notamment en usant des buissons. Tentant d'imaginer où il pouvait se mouvoir, c'est sans surprises que plusieurs lames tombaient sur moi. L'homme se cachait dans les hauteurs des arbres. Esquivant tant bien que mal, je me mis dos à un arbre réfléchissant à quoi faire.

N'oubliant pas Nakata, la cible recommençait à faire pleuvoir des lames sur l'homme à la flamme bleue. Celui-ci ne semblait pas très offensif malgré ses attaques. Il semblait simplement protéger son territoire. Le jeune malade quant à lui continuait de gémir doucement en tentant de nous prévenir de la situation. Un joli quiproquo. Au final... Le voleur est-il vraiment un voleur qui fait ça par choix ? Ou bien a-t-il une raison valable derrière ?

" Laissez le tranquille.. Et partez d'ici immédiatement, ou je tenterais tout pour faire partir, même si cela veux dire vous tuer.."

Les dires étaient dit avec une certaine hésitation. Il ne voulait pas tuer. Le méchant de l'histoire ne l'est pas... Réfléchissant derrière mon arbre, j'observais discrétement d'où venaient les coups attendant de voir si Nakata allait le mettre hors d'état de nuire. A moins que lui comprenne la situation plus vite que moi.




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Lun 24 Fév - 17:21





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

La tension était palpable, et les buissons ne cessaient de s'agiter tandis que le blondinet les menaçaient de son katana, en garde, silencieux, imposant et effroyablement calme pour un jeune homme de son âge. Même s'il n'était encore qu'un adolescent, il avait un don manifeste pour tout ce qui touchait de près ou de loin au domaine des combats, c'était une certitude... Après qu'il eut déclaré quelques mots à mi-voix afin d'expliquer rapidement la situation à son allié, Nakata regarda avec méfiance une nouvelle tête blonde émerger des buissons sans faire de geste brusque, comme si le garçon en question n'avait au fond de lui aucune intention hostile. Il avait l'air un poil plus âgé que l'autre enfant derrière le duo de combattants, selon le pirate, mais ils avaient tout les deux quelques traits en communs. Ils devaient être de la même famille, à n'en pas douter... Des frères, des cousins peut-être ? Pour le moment, l'ancien gouvernemental n'en savait pas assez pour pouvoir trancher, il se contenta donc d'écouter leur homologue prendre la parole à son tour sans vraiment comprendre une fois de plus. Les chasser, comme les autres ? Cette affaire en cachait une autre, à n'en pas douter, et cela ne plaisait pas forcément au jeune justicier qui aurait aimé interroger le nouvel arrivant. Malheureusement, ce dernier ne semblait pas l'entendre de cette oreille, tout comme Ren qui s'élança furieusement dans sa direction, sans doute pour lui faire payer son offensive un poil trop directe. Le musicien voulut l'arrêter, ouvrant la bouche pour prendre la parole, craignant que la force ne les mène qu'à s'embourber plus profondément dans un problème épineux, mais il n'en eut pas le temps : le type aux cheveux carmins tenta de s'en prendre au blond qui recula vivement, retournant se cacher dans les buissons avant que ne repleuvent les couteaux. Ils venaient cette fois-ci des cieux, et le Fenice suspectait leur ennemi d'être montait aux arbres avec une vigueur surprenante pour un simple civil, afin de s'en prendre à eux plus aisément. Le premier ciblé fut bien évidemment l'homme aux cheveux ardent, qui utilisa son environnement, en particulier un arbre, pour se mettre à l'abri. Une fois cela fait, les dagues plurent cette fois-ci sur le bretteur, qui usa sa propre lame pour les contrer sans aucune difficulté. La voix raisonna une fois de plus tandis que le malade essayait vainement de glisser quelques mots, trop fatigué pour articuler correctement ne serait-ce qu'une poignée de syllabes. On leur demandait de les laisser tranquille, sans quoi on les tuerait... Légèrement énervé par la situation, tout en parant habilement un nouveau couteau de lancer, le Phoenix prit la parole avec conviction, s'adressant aux arbres plus qu'à une silhouette distincte :

-Mais c'est quoi, ce foutu bordel ? Je vois pas l'intérêt de m'en prendre à un malade, alors descend de là-haut et explique nous cette merde !

Las de devoir repousser chaque offensive les unes après les autres, le forban imita Ren et alla rapidement se cacher derrière un tronc d'arbre, profitant de cet abri pour respirer un moment. La situation commençait lentement à dégénérer, et si le mec perché ne se décidait pas à arrêter ses lancers bien trop gênants, Nakata allait être contraint à l'y obliger... Chose qu'il ne souhaitait pas franchement réaliser. En fait, cet endroit l'interloquait profondément. Si les mômes étaient bien les voleurs et à supposer qu'ils l'avaient fait afin de soigner le malade, pourquoi diable n'allaient-ils pas directement demander de l'aide à un tavernier ou à un médecin local ? Même si tout le monde n'était pas forcément sympathique, ils trouveraient bien, tôt ou tard, une bonne âme pour prendre soin d'eux... Alors pourquoi s'acharner à vivre dans les bois et à commettre toutes sortes de forfaits, qui risquaient de leur mettre la marine et les autres forces du Gouvernement Mondial à dos ? Ne sachant répondre à cette interrogation, l'épéiste entreprit de ramener leur jeune ami à même le sol, se demandant comment procéder pour le forcer à se rendre. Bien sûr, il aurait tout aussi bien pu utiliser son fruit du démon, en forme de Phoenix total, et l'utiliser pour surprendre le type et aller le chercher. Toutefois, le Fenice ne faisait pas encore assez confiance à Ren pour lui permettre d'observer et d'analyser l'étendue de ses pouvoirs. Pour le moment, le gars aux cheveux ardents ne connaissait en effet que l'étendue mêlée au soin de son fruit du démon, et ne suspectait certainement pas le fait qu'un zoan se cachait derrière tout cela... L'artiste avait donc encore l'avantage en cas de difficultés et comptait bien le conserver. Malheureusement, il lui fallait donc trouver un moyen efficace pour renverser la tendance, car malgré leur supériorité numérique, les deux combattants étaient totalement acculés...

Utilisant son oreille, particulièrement aiguisée tant par sa malédiction que par ses divers entraînements en matière musicale, l'adolescent ferma les paupières et tenta de localiser le petit singe. Chose qu'il fit d'ailleurs plus aisément qu'il ne l'aurait cru, ledit petit singe tentant de changer de perchoir au mauvais moment. Nakata sortit immédiatement de sa cachette, les yeux soudainement rivés sur l'autre blond qui écarquillait les paupières sous le coup de la surprise, et il envoya brutalement une lame d'air en direction de la branche porteuse, qui s'effondra, coupée nette, emportant le singe avec elle. Le môme blond s'écrasa sur le sol, et le bretteur poussa un léger soupir en rangeant son arme et en s'approchant d'un pas calme et détendu :

-Donc maintenant, vous allez être gentil et nous expliquer ce que vous faites là.



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Lun 24 Fév - 18:01


La chasse est ouverte !




Quelle merde quand même. Nous étions pris sous les coups d'un jeune homme qui semblait protéger un autre. Du moins, on peut le prendre ainsi, ou alors penser qu'il retient ce jeune homme en otage. Mais vu ses dires, il ne semblait pas du tout de ce genre. Le voleur était clairement en train de protéger ce jeune malade nous prenant pour des menaces. Soupirant dans un coin en analysant la scène, mon acolyte se débrouillait pour contrer aisément les coups armés. Il ne s'agissait pas d'un sur-homme pour Nakata, mais d'un adversaire tout ce qu'il y a de plus normal. Il gérait plutôt bien la pluie déchainée de coups que l'adversaire envoyait sur celui-ci. Par la suite, il parlait d'une voix certaine. Lui aussi ne comprenait pas la logique employée par notre attaquant. Avions nous vraiment des têtes de personnes qui attaquent un malade ? Franchement...

Pas de bruits, pas de réponses claires de la part de notre agresseur. Nakata usa donc de la même logique que moi pour éviter certains coups. Derrière un arbre, il se cachait et semblait comme dans une légère transe. Il réfléchissait, il se concentrait. Hm ? Avec une étonnante réflexion et un réflexe des plus étonnant, il arriva à envoyer une lame d'air précisément là où le jeune homme semblait se déplacer. Ainsi, une branche tombait avec un jeune homme dessus. Cette fois-ci, s'était bien celui que j'avais vu, j'en étais sûr.
Légèrement sonné, il se grattait la nuque en grognant quelques injures assez enfantines. Pas de gros mots comme on pourrait le croire, mais des paroles plus du genre d'un enfant. Par exemple, il disait simplement " Crotte, quelle poisse, bordel...". Rien de bien méchant. Mon acolyte sortit de sa cachette et tentait clairement de se faire gentil. Il ne cherchait pas à brusquer le jeune homme qui lui était sur ses gardes. Les muscles crispés, tenant un petit couteau, il était sûr qu'un geste de trop et il réagirait mal.

" Partez... Je sais ce que vous voulez... Vous êtes du village pour nous prendre ce qui est à nous. Et vous vous fichez bien de ce qui se passe réellement. Laissez moi et mon frère tranquille. Il a besoin de soins, pas de pseudo héros qui pensent accomplir une vraie justice."

Tremblant comme un animal apeuré, ce jeune homme semblait dire vrai. Il ne mentait pas quant à sa détresse. Hm ? ... A mon tour, je sortit de ma cachette et avançais en douce. Rangeant chaque objets pouvant être pris pour une potentiel menace, je pris le même ton que Nakata, sûr et serein malgré tout.

" Explique nous..."

" Expliquer ? Quoi donc hein ? Expliquer à des gens comme vous que moi et mon frère on est orphelin depuis peu et que même cet aubergiste n'a pas voulu nous accueillir ? Que suite à plusieurs supercheries, il nous a traité de voleurs et que à côté de cela mon frère est tombé malade sans pouvoir être soigné puisqu'il faut de l'argent qu'on a pas ? C'est ça qu'il faut vous dire pour que vous ayez la conscience tranquille en nous livrant à lui hein ? ... Mon frère est mal en point et même en volant, j'arrive à peine à le soigner correctement... Vous allez faire quoi hein ? Nous livrer purement et simplement ? Nous aider puis nous livrer ? Quoi qu'il en soit, on y perd alors allez vous en... "

Le jeune homme était en colère, il parlait avec son coeur visiblement. Quelques gouttes humide perlaient de ses paupières jusqu'à ses joues. Hm ? Voilà une révélation plutôt innatendue. Que penser et que dire dans la situation actuelle. Dans une parole à soit-même, le jeune homme rajoutait quelques mots.

" J'ai beau essayer de nager jusqu'à une certaine profondeur, j'arriverais jamais à attraper une de ces plantes aquatiques... "


Hm ? Intrigué, je regardais alors Nakata pour lui demander via le regard ce qu'il en pensait. Qu'allait-il choisir lui ? Aider ? Ou faire ce que de base nous devrions faire, à savoir, ne pas nous en mêler et le livrer ? Dans l'histoire, il y avait de l'injustice certes, mais comme il l'a dit, nous ne sommes pas des super-héros. Quelle raison allait triompher ? Pour ma part, j'avouais avoir un doute désormais dans ma manière d'agir. Peut-être que ce soir, il n'y aurait pas de prise au final...




_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Lun 24 Fév - 21:15





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Tout en avançant jusqu'à être à quelques mètres du gosse désormais au sol et brandissant un unique couteau pour tenter d'effrayer les deux combattants, Nakata jeta un coup d’œil en coin à son ami de circonstances qui progressait également de son côté, en ayant également rangé son arme. Il avait manifestement compris qu'il ne servait à rien de continuer l'affrontement, dans l'immédiat, et c'était une très bonne chose : le hors-la-loi ne l'aurait pas imaginé aussi censé, sans quoi il ne se serait pas sentit obligé de cacher ses pouvoirs aussi longtemps que possible... Une fois qu'il songea être assez prêt du môme pour pouvoir le bloquer s'il tentait de faire quoi que ce soit d'idiot, le blondinet croisa les bras avec un air toujours aussi calme que sérieux et l'écouta commencer à parler. Après une petite série de jurons enfantins et presque candides, il leur demanda de s'en aller, qu'il savait que le duo venait du village. Pour le coup, il se plantait totalement : bien que l'ancien marine ne fut pas totalement sûr de l'endroit d'où venait Ren, lui ne venait absolument pas de la part du village, puisqu'il ne connaissait personne qui y habite... Mais la suite eut le don d'exaspérer au plus haut point le forban, qui fronça légèrement les sourcils avec un air réprobateur sans rien répondre pour autant. Pas besoin de pseudo-héros ? Il ne devait certainement pas mesurer l'étendue de ses propos, car dans l'état des choses, il était certain que son jeune frère, cousin ou autre allait finir par passer l'arme à gauche. Le Fenice resta cependant silencieux, songeant qu'il ne devait pas le remettre à sa place pour si peu. Il n'était encore qu'un enfant, après tout... Aussi le maudit se contenta-t-il d'approuver la demande de sa nouvelle connaissance aux cheveux ardents d'un hochement de tête positif, désirant tout comme lui en connaitre un peu plus à leur sujet.

Les aveux ont forcément une vertu libératrice, quoi qu'on puisse en dire, et permettent bien souvent de soulager le cœur et l'âme de maux profondément enracinés, que l'on n'arrive absolument pas à extraire. C'est dans ces conditions que le môme face à eux prit la parole, débitant tout ce qu'il avait de caché jusqu'alors sans s'arrêter, avec une franchise étonnante. Restant parfaitement silencieux, Nakata écouta le récit du gamin sans le couper aucunement. C'était donc la faute d'un tavernier pour le moins odieux que ces enfants, qui étaient bel et bien des frères, ne pouvaient plus aller en ville pour soigner la maladie de l'un des deux... Tout s'expliquait plutôt aisément, et le blondinet comprenait désormais pourquoi l'autre jeune blond avait tenté de s'en prendre à eux, pensant certainement qu'ils voudraient s'en prendre à son fraternel. Il était plutôt délicat de réagir à de tels propos, et l'artiste ne fut pas franchement surpris de voir quelques lames perler aux paupières de son homologue. Arriver jusque là avait dû être plutôt dur, en portant le fardeau d'un malade sur les épaules et en tentant vainement d'améliorer sa situation, sa santé... Puis le jeune garçon encore au sol déclara autre chose, d'un peu plus énigmatique, qui en disait long au Phoenix dont l'un des sourcils s'arqua d'interrogation. Une plante aquatique... Une plante médicinale qui se trouvait dans le lac, sans doute. Le Fenice jeta un regard à Ren avant d'hocher la tête positivement, comme pour lui dire qu'il avait décidé d'aider les deux jeunes frères. Il ne pouvait pas laisser deux gosses comme eux dans le besoin, ça n'était clairement pas dans ses manières, d'autant plus qu'il devait avoir l'âge d'être leur aîné... L'empathie forçait parfois à réaliser de drôles de choses, et c'est donc tout naturellement et un sourire aux lèvres que l'ancien gouvernemental prit la parole, les paupières closes dans une expression chaleureuse :

-C'est dommage que tu ne cherches pas de pseudos-héros, parce qu'ils te sont tombés dessus.

L'épéiste en herbe tendit sa main droite à l'enfant encore au sol pour lui permettre de se relever tout en ouvrant les paupières à nouveau et en souriant avec franchise et honnêteté :

-Je suis Nakata. Lui, c'est Ren.

Il était désormais sûr et certain qu'il ne comptait pas s'en prendre à eux... A contrario, le Fenice était plutôt du style à aller faire regretter son idiotie et sa méchanceté au tavernier, mais ce n'était absolument pas la priorité pour le moment : à chaque instant, la santé de l'autre môme se dégradait, et il fallait donc lui permettre de consommer de bons médicaments pour être remis sur pied et avoir une chance de voir son lendemain.



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Lun 24 Fév - 21:55


La chasse est ouverte !




Tout devenait plus clair à nos yeux. Le jeune homme devant nous ne cherchait pas à nous tuer ou s'en prendre à nous. Il agissait simplement comme un animal le ferait. Il se défendait en voulant défendre son prochain. Un frère en détresse suffit à justifier des actes comme les siens. Automatiquement, ses " crimes " étaient pardonnés. Pour ma part, même si le pardon était accordé, la prime sur sa tête était encore là... Entre quelques berrys pour mon besoin et ses soucis, le choix était vite fait. Pourtant, je me mis à repenser à Rei et là, je me mis à hésiter. Je me demandais ce qu'allait faire Nakata, même si la réponse était évidente. Il ne semblait pas être le genre de gars qui court après l'argent, pas le genre de gars a être un enfoiré dans sa manière de prendre des choix. J'attendais son choix. Pendant ce temps, le malade continuait de gémir doucement en démontrant un mal qui le parcourait. Son frère protecteur pendant ce temps nous regardait avec un air sérieux montrant que malgré le fait qu'il ait perdu, il n'abandonnerait rien. Il suit sa voie, ses idéaux, ses objectifs. Il est prêt à tout. Une telle détermination forçait le respect.

Nakata affirmer que des héros étaient là. Me taisant, je le regardais en coin. Soit, nous allions agir ainsi. Le jeune homme relevait le regard vers nous. Il ne semblait pas y croire et il avait raison. Des gens avec qui il se battait il y a quelques secondes ? Devenir des sauveurs ? Des gens qui veulent l'aider ? Son esprit semblait s'embrouiller jusqu'à ce qu'un gémissement de son cadet le fasse revenir sur terre. Se retournant et allant à son chevet improvisé, il regardait son état. Son air montrair clairement qu'il cachait la réalité à celui-ci. Prenant une de ses mains et la serrant fortement, il semblait lui promettre via cette prise de main qu'il le soignerait. Il s'accroche à ses rêves et ne veux pas blesser son cadet de frère. Quel beau geste en soit. Bien que d'ordinaire cela arracherait presque une larme à chacun, moi, je me tait et reste stoïque. La mort est une chose normale, mais passons...
Se retournant rapidement, le jeune homme ne perd plus de temps au niveau explication.

" ... J'ai appris certains truc en médecine et j'ai récolté plusieurs plantes. Mais il m'en manque une pour le soigner correctement.... Une plante aquatique à environ 100m ou 150m environ se trouve dans le lac. Une plante rare qui manque au médicament dont j'ai besoin. Mais je n'arrive pas à atteindre cette profondeur et remonter, la dernière fois que j'ai essayé, j'ai faillit y rester. Je vous le demande... S'il vous plait aidez nous..."

Pas besoin de le demander deux fois. Le regardant, je m'abaisse doucement pour alors lui dire.

" Ok... Mais tu me rendras un petit service après d'accord ?"

Le jeune homme ne semblait pas ravis de ce genre de demande, mais il acceptait. Souriant en coin, je vins alors à tourner sur mes talons et regarder Nakata. Voulait-il s'y coller ? Quoi qu'il en soit, je vins alors à lui dire avec un sourire presque moqueur pour accentuer l'idée de défi.

" Le premier qui y arrive ? "

Loin de me douter de ses quelques soucis avec l'eau, je me dirigeais donc vers le fameux lac. La lune continuait son règne sans partage, heureusement que les rayons lunaires servaient de torche puissante, sans quoi, il aurait fallut attendre le matin.  Une fois arrivé, le jeune nous ayant suivis s'empressait de me regarder faire. Regardant Nakata, je me demandais ce qu'il attendait pour sauter avec moi. Mais passons... Retirant mon haut, me délestant de mes armes ou autres, je finissais simplement en pantalon et sous vêtements en dessous.  Doucement donc, en suivant les instructions du jeune homme, je plongeais à l'endroit indiqué suite à quoi, je remontais à la surface pour me préparer. Descendre 100m et remonter, cela signifie faire 200m sans respirer. Je ne suis pas un champion de natation, sauf peut-être dans une autre vie.  Manque de pot, je ne suis pas un chat que je sache, donc vérifier si j'ai 9 vies, cela n'était pas mon trip. Prenant une grande inspiration, je me mis donc à descendre à toute vitesse sous l'eau. Les rayons lunaires s'affaiblissaient au fur et à mesure que je descendais. Une fois à la profondeur souhaité, je cherchais une fameuse plante et je tombais nez à nez avec une de celles désirées. La prenant, je m'empressais de remonter à la surface. Le souffle presque à bout, une fois en haut, ce fut un véritable bonheur de pouvoir de nouveau respirer.
Cette respiration était comme nouvelle. Quel plaisir. Revenant à la rive, je m'empressais de donner la plante au jeune homme. Pour ma part, j'avais un peu froid. Regardant alors Nakata, je vins lui dire presque amusé.

" Tu pourrais pas me réchauffer... Toi qui fait des flammes qui ont l'air chaudes hm ? "

Indirectement, je voulais en apprendre plus sur ses aptitudes, mais la priorité n'était pas là. Le jeune homme nous avait laissé pour foncer à la cabane et former le médicament.  Réduisant en bouillis peu plaisante à la vue et à l'odeur, il fit ingurgité ce mélange à son frère qui s'immobilisait doucement. Beurk... Comment pouvait-on boire/manger ce genre de truc hm ? Quoi qu'il en soit, le frère semblait moins avoir mal. Il s'était endormi rapidement. Passant brièvement une main sur son cou, je pouvais constater qu'il n'était pas mort. Juste endormi.

" ... Je vous remercie... "


Hm ? Regardant le jeune homme, je repensais à mon idée. Après tout, il avait accepté, mais ne savait pas en  quoi mon plan s'agissait non ? Me redressant doucement, je me dirigeais dehors pour fumer une cigarette.  Les cheveux encore trempé, je regardais la lune discrètement. Quelle soirée...



[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mar 25 Fév - 1:56





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Le gosse avait désormais et manifestement pleinement confiance en Nakata et Ren, chose qui n'était pas forcément mauvaise puisque cela préservait les deux jeunes hommes d'un nouveau combat face à un môme aux techniques et aux capacités bien trop embêtantes. Suite aux paroles amicales du forban, le gamin se releva et retourna aux côtés de son jeune frère, le fameux malade, dont l'état ne faisait que s'empirer de secondes en secondes. S'ils étaient passés ne serait-ce qu'une semaine plus tard, les deux combattants n'auraient probablement trouvé là qu'un cadavre... Ils avaient donc eu de la chance, tous autant qu'ils étaient. De même, si le voyageur n'était pas rentré dans la forêt en permettant à l'autre blondinet de fuir par inadvertance, le malade serait peut-être mort sans personne à son chevet pour prendre soin de lui... Cette perspective fit froid dans le dos du Phoenix qui suivit l'aîné jusqu'au lit improvisé où gisait faiblement cadet. Il les regarda s'échanger quelques gestes fraternels calmement, en croisant les bras lentement. Ces deux-là n'avaient pas dû vivre une existence très facile jusqu'à ce jour... Le Fenice écouta ensuite les dires du plus grand, qui déclarait donc qu'une plante médicinal se trouvait au fond du lac. Pour le coup, le musicien ne pouvait être d'absolument aucune utilité... Même sa musique ne pourrait certainement pas descendre si loin dans les profondeurs abyssales et glacées, alors il n'avait aucun moyen de les aider à trouver une telle plante par lui-même. Heureusement, l'autre homme aux cheveux carmins semblait motivé par une petite baignade, et même s'il demanda un marché à son homologue, il se porta volontaire pour aller chercher la plante. Le Phoenix sourit légèrement l'air amusé. Ce type n'était pas un si mauvais bougre que ça, finalement... Toutefois, les choses se corsèrent quand l'homme prit la parole à l'intention de l'adolescent, lui demandant s'il voulait faire la course. Avec une expression clairement gênée, les mains levées au niveau de la poitrine en signe de rejet poli, le maudit répondit :

-Ah, non, je n'ai jamais vraiment aimé l'eau... Sans moi, désolé.

En tout cas, cette question de la part de Ren suffisait à faire comprendre au jeune pirate qu'il n'y connaissait strictement rien en matière de fruit du démon, à moins qu'il n'ait posé cette question en connaissant d'avance la réponse de Nakata... Dans ce cas de figure, il était particulièrement étrange, et le blondinet préférait croire que la première option était la bonne : le type aux cheveux carmins ne pouvait donc absolument pas savoir quelle était l'étendue des pouvoirs de l'ancien gouvernemental, et ce dernier ne s'en portait que mieux. Quoi qu'il en fut, il décida néanmoins de l'accompagner jusqu'à la rive du lac avec le plus âgé des deux frères, qui donna quelques indications au nageur improvisé. Le musicien regarda par la suite celui-là s'enfoncer dans l'eau les mains dans les poches, bien heureux d'être maudit dans ce genre de situations. Si cela n'avait pas été le cas, il se serait très certainement sentit obligé de plonger pour prêter main forte aux mômes, mais ce rôle n'était ce soir là pas le sien... S'il pouvait éviter une pneumonie, le Phoenix était tout-à-fait satisfait. Après quelques instants, l'épéiste remarqua que le plongeur était de retour. Il le regarda s'approcher avec un sourire aux lèvres lorsqu'il remarqua que celui-là avait bel et bien les plantes tant souhaitées de la part des frères. C'était une bonne chose, et le Fenice préférait encore qu'elles soient trouvées plutôt que volées. Les villageois reprochaient déjà un certain nombre de choses à ces pauvres enfants pour qu'un autre crime ne leur soit douloureusement imposé... Surtout à leur âge. Le nageur prit alors la parole, tandis que l'aîné fonçait déjà en direction de la cabane. Il demanda en effet au Phoenix s'il était capable de créer quelques flammes afin de le réchauffer. Avec un rire légèrement gêné, une fois de plus, l'artiste se gratta la tête et répondit calmement :

-J'ai bien peur de ne pas pouvoir le faire, non. Les flammes que tu as vu tout à l'heure sont à température ambiantes, ça ne te changerait rien.

Puis le duo de combattants progressa à son tour en direction de ladite cabane. Ils y arrivèrent bien rapidement et retrouvèrent l'enfant affairé à la création d'un médicament à l'odeur plutôt nauséabonde. L'épéiste se rappela de la fois où il avait mordu dans son fruit du démon, qui avait à l'époque un goût infect, sans doute plus ou moins semblable à celui du médicament en question... D'ailleurs, à cette période, il n'était encore qu'un jeune marine, et son âge ne devait pas dépasser celui des deux enfants face à lui. Nakata, avec un léger sourire nostalgique, fut par conséquent soulagé de voir que le malade s'endormit d'un air apaisé. Il avait frôlé la catastrophe, pour le coup... L'aîné prit la parole en remerciant les deux hommes, et le maudit lui sourit d'un air bienveillant, lui faisant clairement comprendre qu'il ne s'était agit là que d'une broutille. D'ailleurs, c'était d'autant plus vrai pour lui que pour Ren, qui devait être plus ou moins frigorifié par sa baignade nocturne... Ce dernier quitta d'ailleurs la cabane pour aller s'allumer une cigarette, laissant l'adolescent et l'aîné. Après un dernier regard jeté au môme, le bretteur quitte l'endroit à son tour pour aller s'adosser à un arbre non loin de là, en croisant les bras. Son air devint clairement plus sérieux qu'auparavant, et il demanda d'une voix froide en regardant le tissu étoilé qu'était alors le ciel :

-Ce tavernier doit payer, tu ne penses pas ?



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mar 25 Fév - 20:09


La chasse est ouverte !




La vie est un jeu et un jeu repose parfois sur le hasard. Là, les jeunes hommes étaient victime de ce hasard qui les avait rendu orphelins. Ajoutons à cela l'injustice qui avait fait qu'ils se retrouvaient chassés pour simplement avoir voulu vivre normalement en cherchant de l'aide... la vie n'est pas tendre avec chacun. Mais heureusement, en ce doux soir en apparence, deux héros sans le vouloir étaient apparus. Désormais, le jeune malade ne l'était plus et sans doute l'ainé était-il rassuré. Avoir un frère... Quelle chose que cela. Franchement, je me demandais ce que cela faisait d'avoir un tel fardeau. Devoir s'occuper d'un frère, le protéger, cela doit être difficile. Quoi que remarque, on peut comparer cela à la personne qu'on aime. On veux la protéger, on compte sur elle, on dépend d'elle. Ce genre de fardeau, je ne pouvais pas le supporter seul.

Enfin bref, désormais, nous avions une mission d'accomplie. Je repensais à Nakata qui avait refusé de nager tout à l'heure. Pas son truc hm ? Soit, quoi qu'il en soit, le jeune homme était sauvé désormais, alors plus besoin d'y penser. Me mettant contre une paroie extérieur de la cabane, je m'appuyais en douce et me mis à fumer en paix. Regardant les étoiles, je réfléchissais à toutes ces choses, tout ces facteurs qu'ils prenaient en compte, alors que moi, je les ignore purement et simplement. Pourquoi s'encombrer de ce genre de pensées ou autre hm ?
Bref, seul pour le moment, je laissais l'air doucement sécher trop lentement à mon goût les gouttes d'eau sur mon corps. Cette baignade nocturne plus les flammes inutiles de Nakata, cela me mettais dans un beau drap.. Au pire des cas, j'aurais un rhume. Tant pis pour moi. Voilà ma récompense pour avoir fait une bonne action.

Soufflant la fumée accumulée dans ma bouche, je dérive les yeux vers mon acolyte du soir qui sort de la cabane. S'adossant à un arbre non loin, je m'approche et écoute ses paroles. Oh ? Voilà qu'il devient sérieux. Sérieux tout en faisant le rêveur. Sourire aux lèvres, je me contente de hausser les épaules, bien qu'au fond, cette idée de vengeance me plait bien.

" Que proposes-tu ? Une simple morale tout ce qu'il y a de plus ennuyant ? Ou ... Une morale plutôt brutale qui le pousserait à réfléchir à ses actes et décisions ? Avec au passage... une petite prise d'argent pour faire faire un peu la main et aussi donner de quoi survivre à ces jeunes hm ? "

Mes idées étaient là. Personnellement, je n'étais pas contre le fait d'aller expliquer la vie au tavernier. Si bien, que je remis mon haut tranquillement. Secouant mes cheveux, je vins alors à prendre la marche vers la taverne sans attendre. Nakata n'aurait qu'à me donner son idée, son souhait. Pour ma part, je ne prévoyais pas la méthode douce avec une simple fessée orale. Non, je préférais une bonne vieille menace quitte à recevoir des coups. Au moins, cela rentrerait dans sa tête sans doute. Marchant à allure régulière, nous arrivâmes rapidement à l'entrée du village. Me retournant pour voir si Nakata était toujours là, je vins alors à l'attendre.

" Tu as fait ton choix ? Quel cas... Jte laisse commencer les festivités huhu..."




[/color][/color]

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mar 25 Fév - 22:21





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Ren s'approcha de Nakata pour écouter ses paroles, sa question concernant ce qui risquait fortement de se produire après cette petite escapade nocturne. Une petite correction s'imposait concernant le tavernier, c'était tout du moins l'avis qu'en avait le jeune pirate. Pour lui, l'homme avait franchit la limite de l'acceptable en refusant le gîte à ceux qui en avaient besoin mais aussi et surtout en tentant à tout prix de les chasser, quitte à mettre une petite récompense sur l'aîné qui ne voulait guère plus que soigner son cadet. Dès lors, le blondinet n'avait pour autre objectif que celui d'apprendre la politesse, la gentillesse et la courtoisie à ce foutu fumier, en passant ironiquement s'il le fallait par la case destruction massive de la taverne et fessée déculottée devant une poignée de clients. Le compagnon de circonstances de l'ancien gouvernemental semblait être de cet avis, d'ailleurs, puisqu'il posa une idée assez alléchante au Phoenix. Une petite leçon à la dure, un pillage de ses quelques richesses et un vol de quelques matériaux divers et variés à offrir aux deux jeunes pour qu'ils puissent survivre dans de bonnes conditions... Tout cela était clairement intéressant, et un sourire vint rapidement recouvrir le visage désormais amusé et excité de l'adolescent, qui n'avait alors plus qu'une seule envie : réaliser ce petit événement. Le Fenice suivit donc son allié du soir en posant la main gauche sur le fourreau de son katana, sachant qu'il risquait de devoir s'en servir tôt ou tard. Evidemment, il n'allait pas combattre avec le tranchant de sa lame face à de simples citoyens, mais utiliserait plutôt le dos de l'épée, afin de laisser une trace visible de son passage sans pour autant organiser un massacre impitoyable dont ils pouvaient bien se passer.

Ils arrivèrent donc bien vite à l'entrée du village, et Ren tourna alors son visage en direction du bretteur en herbe pour lui demander son avis quant à la correction à infliger au pauvre tavernier. Avec un sourire toujours aussi détendu, fermant les paupières un instant, Nakata répondit tranquillement :

-Comme s'il fallait poser la question.

Il reprit alors la route avec son comparse, qui lui, connaissait le chemin. Le regard de l'épéiste s'attarda sur les bâtiments en passant, songeant que s'il avait eu de l'argent, l'endroit aurait pu être plutôt plaisant, ne serait-ce que pour y passer une nuit. Malheureusement, à partir du moment où ils allaient entrer dans l'auberge, son ami de circonstances et lui-même, il y avait de fortes chances pour qu'ils ne se mettent les autorités locales à dos. Cela ne suffirait certainement pas à leur donner une mise-à-prix, mais pourrait clairement les handicaper s'ils décidaient de séjourner ici encore quelques temps... Enfin, comme ils venaient d'aider les deux frangins dans la forêt, ceux-là accepteraient peut-être de leur prêter main forte dans ce cas de figure ? Chassant ces pensées de son esprit, puisqu'ils venaient tout juste d'arriver devant la porte d'entrée, le Fenice tira le katana de son fourreau et fit quelques pas en avant, devançant de ce fait son allié de la nuit. Il leva l'épée une fois devant la plaque de bois vulgairement dressée sur son chemin et, d'un simple geste horizontal, la coupa en deux. Il ne demeura qu'un vestige malheureux, et le maudit s'écarta du chemin pour déclarer avec une politesse surprenante pour un criminel venant de trancher une porte en deux :

-Après toi.

Nul doute que cette fois-ci, le tavernier allait réellement regretter son acte aussi ignoble qu'irrespectueux... Plusieurs proverbes traversèrent alors l'esprit de l'écrivain en herbe, et tous illustraient plutôt bien la situation. "Qui sème le vent récolte la tempête", "La vengeance est un plat qui se mange froid", ou bien encore, celui qui s'y accordait le mieux, "Si quelqu'un t'a fait du mal, ne cherche pas à te venger. Va t'asseoir au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre". Le hors-la-loi n'allait avoir strictement aucun remord à rétablir la justice à l'aide de gros coups de pieds dans le cul, ce soir là...



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mer 26 Fév - 0:49


La chasse est ouverte !




Ce soir, nous allions être des instituteurs. L'aubergiste allait payer pour l'injustice qu'il avait commis. Comment pouvait-il oser mettre dehors des enfants en détresse sans les aider ? Comment peut-on oser chasser des jeunes dans le besoin ? C'est ignoble et ce soir, il allait apprendre à ses dépends que malheureusement, chacun de nos actes a des conséquences. Parfois dramatiques, parfois bénéfiques. Mais là, cela n'allait pas être bénéfique pour lui. Sauf sur le plan morale... Bref, pour ma part, j'étais décidé. D'ordinaire, je ne me mêlais pas à ces histoires, mais là, j'avais eu assez d'arguments pour réussir à franchir le pas. En ayant une certaine mémoire à Rei, je vins donc me dire que ce geste serait en son honneur.  

Regardant derrière moi, je vis mon compagnon de fortune et celui-ci semblait tout aussi motivé que moi. Tant mieux car il allait pouvoir se déchaîner tout comme moi. Huhu.  Souriant en coin, nous approchâmes de la fameuse auberge où j'avais rendu visite à l'aubergiste plus tôt dans la journée. Nakata pris les devants et à l'aide de son épée, il ne fit qu'un coup pour une coupe. La porte tombée coupé en deux sur le sol. Waow... Quelle précision dans la tranche. J'en étais impressionné. Sifflant d'admiration, je m'avançais alors que le jeune homme faisait des politesses.

Entrant en silence, immédiatement, le premier surpris était le tavernier. Celui-ci semblait ravis bien que sa porte ait été vandalisé. Dès que j'étais dans la pièce, il s'empressait de me demander où était le garnement. Mma seule réponse fut un long silence qui en disait gros sur la situation. Aussitôt, dans ses yeux se mis à briller une lueur des plus hautaine. Allait-il oser nous prendre pour des incapables ? Effectivement... il osait.

" Pff... On met une belle somme et même ça, ça ne permet pas de rendre utile des incapables dans votre genre... où va le monde..."


Mma seule réaction était de pousser un long gémissement. Me retournant vers Nakata, je prononçais simplement son nom histoire de lui montrer qu'il pouvait s'en donner à coeur joie. Vandaliser la pièce, briser ou couper des objets, qu'importe. Au fond, il semble être apte à jeter l'argent par des fenêtres pour capturer des gosses... Alors réparer une maison, quelle différence ? L'homme arquait un sourcil et s'apprêtait à relancer des dires peu flatteurs pour notre part. Malheureusement, ma main vint se plaquer sur sa gorge avec force. Doucement, je le soulevai après un grand effort. Il était lourd mine de rien... Grognant, je vins alors sortir une lame de ma poche et l'apposer sur sa nuque.

" ... Pas rasé dit donc... Je peux ? Je suis sûr que ma lame peut aisément faire rasoir...;"?"

Semblant sérieux, je vins alors doucement passer la lame et laisser un mini sillon rouge. La lame pouvait aisément le couper et il ne tenait qu'à moi de l'égorger dans la seconde. Mais je n'en fit rien... Au final, je le reposais d'un coup au sol pour alors lui dire d'un ton autoritaire de s'asseoir et nous écouter. En effet, il allait devoir nous écouter.

" .. C'est pas gentil de vouloir virer des enfants dans le besoin hm. Pourquoi ne pas les aider plutôt ? Ils ne sont pas rentables à l'établissement c'est ça ?  Ils sont pas majeurs ? ... "
" J... Je ... Non... Je voulais les aider... Mais.. ils ne voulaient pas."
" Tutututu..."?"

M'approchant en douceur, je passais ma main derrière sa nuque et reposais la lame contre sa gorge. Lentement, je lui intimais une phrase sur un ton soporifique comme si je voulais qu'il répéte celle-ci après moi.

" Je ne dois pas... mentir... C'est mal...?"

Suite à un moment de "douceur", je retirais ma lame pour alors claquer d'un coup sa tête contre le bord de ma réception. Au moins, cela rentrerait dans sa tête non ? Le fixant, je le laissais reprendre ses esprits.

" Que voulez vous à la fin !!! "
" Ce qu'on veux ? ... Naka ? ... On veux quoi déjà ? Comment on dit de manière gentille ?"

Oui oui... Naka. Pas nakachouette, pas Nakata, mais Naka. Un surnom. Sûrement qu'au final, les coop du genre, ça nous rapproche hm ? Sans m'en rendre compte, nous avions presque l'air de jouer au méchant et gentil flic.




Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mer 26 Fév - 17:41





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Alors que Nakata s'écartait du chemin pour permettre à son collègue de pénétrer en premier dans l'établissement, puisqu'il devait connaître le tavernier ayant eu dans l'idée au départ de capturer l'aîné des deux frères, Ren siffla d'admiration en remarquant que la décédée porte avait été tranchée avec efficacité et soin. Portant une main à son crâne et grattant ses cheveux d'un air légèrement gêné mais satisfait, le blondinet bredouilla quelques remerciements courtois et modestes, comme à son habitude. Il n'avait pas l'habitude qu'on le félicite sur son niveau de combat à l'épée, même s'il savait qu'il se débrouillait plutôt correctement, aussi préféra-t-il passer rapidement sur ces compliments en entrant à son tour dans la taverne. Le moins que l'on puisse dire, c'était qu'il n'y avait pas foule ce soir-là. Seulement un ou deux ivrognes trop alcoolisés pour remarquer que deux combattants venaient de faire leur entrée avec vacarme et efficacité... Le seul surpris fut donc le tavernier, qui prit rapidement la parole à leur intention pour les rabaisser un tant soit peu. Les insultes passaient complètement au-dessus du crâne du Phoenix, qui se fichait bien de ce qu'une ordure pareille pouvait penser de lui, mais l'effet sur son collègue aux cheveux ardents ne fut vraisemblablement pas le même. Il poussa en effet un long gémissement à mi-chemin entre la plainte et la lassitude, et déclara par son seul regard au Fenice qu'il pouvait faire ce qu'il voulait dans l'auberge. Ce dernier ne se fit pas prier, et fit choir de son piédestal un vase aux finitions assez surprenantes, qui devait valoir une certaine somme d'argent. Il prit un air faussement maladroit en remarquant les débris au sol et en s'excusant platement mais avec une ironie mordante pendant que son ami nocturne passait également à l'action. Bien qu'il n'avait franchement pas l'habitude de se placer dans le rôle du vandale, l'adolescent devait admettre que cela faisait un bien fou de casser quelques objets de valeurs de temps à autres. Cependant, il finit par s'arrêter pour regarder son collègue de circonstances agir avec attention. S'en suivit un court dialogue durant lequel le hors-la-loi prit directement le dessus, démontrant un sang froid surprenant et plaçant directement l'aubergiste dans de bonnes dispositions pour répondre favorablement à leurs requêtes.

Le type aux cheveux cramoisis et aux couteaux facile amena alors un peu d'interraction dans le dialogue, en insinuant un troisième facteur qu'était Nakata. Après l'utilisation d'un pseudonyme assez courant pour ceux qui connaissaient ne serait-ce que légèrement le blondinet, il lui demanda ce qu'ils étaient venus faire ici. Le pirate sourit d'un air féroce et se rapprocha du tavernier comme un loup d'un agneau, une lueur meurtrière dansante dans ses yeux à en glacer le sang du plus valeureux des hommes. Le tenancier, pas vertueux pour deux ronds, fut encore plus décontenancé devant une telle expression bestiale, et n'osa pas bouger quand le plat du katana vint soulever son menton pour le forcer à regarder le criminel droit dans les yeux. Puis, d'un seul coup, le maudit chassa son air menaçant et le troqua contre un sourire plaisant et agréable, rangeant son katana dans son fourreau avant de prendre la parole dans un amusement non dissimulé :

-Et bien, il me semble que de plates excuses publiques ne seraient que justice. Et puis, ces pauvres enfants qui dorment dans la nuit et le froid auraient bien besoin d'une chambre chaude et d'un repas copieux, n'est-ce pas ? J'imagine que cela suffirait à me soigner de ma maladresse naturelle...

Comme pour appuyer ses dires, le Fenice s'accouda contre une petite armoire au point de la faire chuter. Les verres et les bouteilles à l'intérieur se brisèrent, répandant toute sorte de contenu alcoolisé sur le sol. Toujours avec un air effroyablement amusé, le forban fixa à nouveau le tavernier et déclara simplement :

-Oups... C'est vraiment pas mon soir...

Il suffisait dès lors de regarder l'expression du tenancier pour comprendre qu'il était véritablement dépassé par les événements, qu'il n'avait au grand jamais songé que sa bêtise pourrait un jour ou l'autre se retourner contre lui. C'était plaisant, quelque part, de jouer aux méchants justiciers pour Nakata, qui avait pourtant passé la plupart de ses années d'adolescence à servir la marine avec courage et abnégation. Que ce soit avec ou sans bonnes manières, en passant par la justice ou par l'injustice, le but était dans les deux cas d'apprendre les bonnes manières au fautif afin qu'il ne pèche plus. Et après une telle leçon, il y avait fort à parier que l'homme en question allait rester discret...



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Mer 26 Fév - 19:26


La chasse est ouverte !




Quel jeu plaisant que voilà. Faire punir le vilain homme sans coeur. Sans doute celui-ci rêvait de soirée tranquille, à entuber des pigeons et se faire de l'argent sur le dos de ces personnes, mais nous en avions décidé autrement. Moi et Naka nous allions nous amuser ce soir. Après tout le stress accumulé durant la soirée à cause de ces histoires d'enfants seuls etcetc, désormais était venue l'heure de la récompense. Nous allions nous en donner à coeur joie afin de punir cet homme qui avait agis sans penser aux conséquences de ses actes. Maintenant, il le saura... Chaque actes, paroles, gestes, décisions a des conséquences qui reste à jamais dans notre histoire. Nous ne sommes que le fruit de nos choix ni plus, ni moins. Bref, nous avons donc pénétré dans ce lieu et laissant Naka aux joie de détruire quelques objets en faisant genre " par accident " , je m'étais occupé de l'homme en le mettant au parfum. Un parfum qu'il allait retenir longtemps telle la fessée qu'on donne à un gosse pour être sûr qu'il ne recommence par une bêtise. Le regard sérieux et sévère à la fois, je jouais avec ses nerfs. Le menaçant ouvertement, j'espérais lui faire comprendre que ni moi ni mon ami du soir n'étions corruptible par de l'argent. En revanche, celui-ci nous intéressait. Ou au minimum moi...

Mettant en pause ma punition manuelle, je demandais à Nakata quelle était la raison de notre venue. Il serait dommage de pas le faire parler un peu. Théâtralisant le moment, le jeune homme jouait son rôle à merveille. Celui-ci se la jouait Cléopatre en brisant bien des choses dont un vase qui devait coûter une belle manche. Amusé par ses dégâts en tout genre, celui-ci pris la parole. Mais avant, il s'approchait de lui avec une expression des plus étonnante. Pas une expression gentille comme un enfant le ferait non... Là, il avait une expression mettant un doute quant à ses intentions. Allait-il le frapper ? Être cynique ? Quoi qu'il en soit, cette expression bestiale lui allait bien. J'en frissonnais tant cela était troublant.
Mais alors qu'il était face à lui et que l'homme restait immobile en tremblant de peur, celui-ci affichait un sourire digne d'un agneau tout doux. Nakata est un gentil garçon ( comme tobi ). Souriant en coin, je le laissais parler tout en tenant au sol l'aubergiste. Celui-ci se faisait attentif. Très attentif buvant les paroles de chacun de nous.

" ... J... Je... D... D'accord... "

Trop facile... Bien trop facile. J'admirais Naka s'appuyer contre une armoire et la renverser de manière maladroite. Ainsi, alcool et bois finissait au sol. Amusé, je me disais que s'était le parfait moment pour une belle menace. Relâchant l'aubergiste, je vins m'allumer une clope pour alors le regarder droit dans les yeux. Soufflant la fumée à son visage, je regardais le petit coffre qu'il cachait derrière lui, bien derrière le bureau devant lequel j'étais.
[color=red]
" Et une dernière chose... Un petit dédommagement, comme le montant mis sur leurs têtes par exemple hm ? Histoire de bien apprendre la leçon d'accord ? "
" Hein ?!!! Mais... Non, je refuse, c'est de l'...l'abus."

Hum ? Le fixant, je vins alors à prendre ma cigarette encore allumée pour alors m'adresser à Nakata. Lui souriant en coin, je lui lançais l'air totalement innocent.

" Tu crois qu'une cigarette ça peut mettre le feu à ce genre de flaque ? Alcoolisée qui plus est huhu. Oow... Regarde moi ce grand tableau, il est.. magnifique dit donc. "


Me retournant, je me dirigeais vers le salon commun pour tout les gens qui logeaient ici. Sourire aux lèvres, je me postais face à ce tableau aussi grand que trois personnes côtes à côtes. Un tableau de chasse devant coûter assez cher. Regardant celui-ci, j'approchais ma clope de cette toile et alors écouter l'homme qui devenait nerveux. Devant nous, il se mis à presque nous implorer. Ouvrant le coffre, il déposait les billets sur le bureau et je me mis à sourire. Me dirigeant vers lui, je me permis de renverser un jolie carré en verre contenant des pierres rares puis, une fois arrivé devant lui, je me mis à compter comme le bon comptable que je peux être. Hm... Il manquait un peu de monnaie. Je lui souris et celui-ci déposait une petite liasse de plus. Sourire content aux lèvres donc, je vins donner la moitié à Naka.

" Voilà qui est bien. Hum... As tu quelque chose à ajouter Naka ? Pour ma part, je pense que monsieur est prêt à devenir un gentil garçon."

" O... Oui... Un gentil garçon."

La soirée touchait doucement à sa fin. Quelle soirée.






_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Jeu 27 Fév - 17:49





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Le pauvre tavernier ne savait plus quoi faire pour arrêter la véritable tornade qui s'était quelques instants plus tôt glissée dans son établissement et qui renversait la quasi-totalité de son mobilier sans le moindre respect et bien évidemment sans oublier de lui envoyer quelques petites piques et insultes au visage de temps à autres. Il bredouillait devant un Ren et un Nakata plus que sûrs d'eux, qui étaient désormais convaincus qu'ils avaient fait le bon choix : ce genre d'individus ne méritaient même plus de punition sympathique, de rappel à l'ordre verbal tant il était souillé par le vice jusqu'aux profondeurs les plus abyssales de son âme. Mais au moins le tenancier ne semblait pas être une cause perdue, puisqu'il tremblait de peur en cédant peu-à-peu à toutes les réclamations du duo. Tandis que le blondinet regardait la scène d'un œil amusé, les bras désormais croisés, le criminel aux cheveux ardents s'alluma une cigarette et demanda à son interlocuteur de lui remettre un petit dédommagements pour les pauvres gosses qui vivaient dehors, dans la nuit, par sa faute. L'idée étaient censée, et le musicien l'acquiesça pleinement, toujours avec un sourire particulièrement amusé. De temps à autres, il était plaisant de jouer au méchant, a fortiori quand il s'agissait de le faire face à des monstres sans scrupules... Du moins, jusqu'au moment où l'on s'en prenait à leur mobilier. Malheureusement, l'aubergiste n'était toujours pas suffisamment d'humeur généreuse, et le duo de hors-la-loi allait devoir lui forcer la main un peu plus... Le Fenice regarda son comparse nocturne qui se demandait à haute voix si sa cigarette pourrait mettre le feu à une flaque telle que celle qui faisait tremper les débris de l'armoire. D'un air presque sûr de lui, le forban hocha la tête affirmativement, songeant que cela serait peut-être même suffisant pour que rien n'en réchappe dans le bâtiment, pas même les deux poivrots allongés sur leurs tables qui, tellement ils devaient être imbibés d'alcools eux-mêmes, risquaient de toute façon d'exploser à la moindre étincelle au passage de leur haleine. Une taverne en bois et remplie de boissons en tout genre... Il n'y avait pas plus simple à faire brûler, selon le Phoenix. Toutefois la suite de la phrase de l'homme aux cheveux ardents acheva de désespérer le tenancier qui le regarda aller jusqu'à un tableau, suivit par l'artiste en herbe qui avait toujours les bras croisés. Il était vrai que ledit tableau était une véritable oeuvre d'art, et l'adolescent pouvait le comprendre rien qu'en le fixant ne serait-ce qu'une poignée de secondes. La cigarette qui menaçait de le réduire en cendres fit par conséquent céder l'ordure qui, derrière son comptoir, s'attela à entasser un bon paquet de billets.

Une fois que le duo eut réuni les liasses de berrys qu'ils désiraient, Ren se tourna une fois de plus en direction du maudit du Phoenix en lui demandant s'il avait quelque chose à ajouter. Malgré les suppliques du tavernier, celui-là hocha la tête avec un sourire satisfait avant de prendre la parole à son tour, fixant le plafond dans une expression qui se voulait pensive :

-Et bien, je pense qu'un bon repas pour quatre à aller consommer avec les mômes pourrait être intéressant... Mais il nous faudrait une bonne âme, pour ça ! Le genre de gentils garçons sur lesquels on peut compter...

Le visage de Nakata se changea alors en celui d'un démon aux yeux du tavernier, qui ne devait discerner guère plus que des traits diaboliques sur le visage presque enfantin du blondinet. Las, il poussa un soupir et se dénonça de lui-même avant d'aller chercher un sac où mettre quelques boulettes de riz et des bouteilles d'alcool. Il les tendit au pirate qui l'attrapa, ravit de son air désespéré, et se courba légèrement par fausse politesse avant de regarder une nouvelle fois son collègue pour reprendre :

-Et bien, je n'ai rien d'autre à ajouter. Au revoir, mon bon monsieur !

Le Fenice salua le tenancier avec un air aussi hypocrite que possible, plaça le sac sur son épaule et sortit de l'établissement tranquillement. Une fois dehors, il se tourna en direction de Ren et lui demanda :

-On retourne voir les mômes, du coup ? Un bon repas leur fera du bien, à n'en pas douter.

Le maudit attendit dès lors une réponse de son homologue, satisfait de cette soirée qui s'était écoulée bien plus rapidement qu'il ne l'aurait cru au départ. Le types aux cheveux carmins était de bien meilleure compagnie qu'il ne le laissait présager à la base, quand il s'était octroyé son air faussement menaçant. Au final, le pirate s'en était presque fait un ami...



_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Jeu 27 Fév - 19:01


La chasse est ouverte !




La soirée touchait à sa fin lentement mais sûrement. Le tavernier en voyait de toutes les couleurs avec nous ce soir. Sûrement que cela lui servirait de leçon. Du moins, il faut prier que cela suffise. Car malheureusement, je ne comptais pas surveiller s'il retournait sur le pseudo droit chemin, ou le mauvais. D'ici quelques jours, je ne serais plus là alors bon. Quoi que, peut-être que Nakata sera là pour veiller au grain. Quoi qu'il en soit, je comptais bien lui faire rentrer dans son petit crâne le fait que ce qu'il avait fait n'était pas bien. Nakata et sa parfaite maladresse était le compagnon idéal il faut dire. Il m'assistait à merveille et je dois dire que j'aimais ça chez lui. Il savait être utile.

Bref, suite à nos démonstrations de force et de persuasion, le bon et gros tavernier finissait par craquer. Il était limite sur le point de chialer comme un gosse qui pleure quand il c'est fait mal. Pauvre petit. Pas si pauvre que ça d'ailleurs... Soupirant doucement, j'attendais que mon cher collègue de ce soir finisse d'énoncer nos envies. En effet, j'avais cité la plupart, mais mon clou ne suffisait pas. Il fallait celui de Nakata pour être sûr que le tavernier l'ait bien au fond de son deuxième trou. Cela lui apprendra à s'en prendre à de pauvres enfants. Sourire aux lèvres donc, je regarde le blondinet qui m'accompagnait en ce soir et jouait son rôle à merveille. Quel acteur.
Son idée de repas me ravissait au plus haut point. Me taisant sur le coup, je me contentais de regarder le tavernier s'empresser d'aller chercher quoi donner. Quelques minutes suffisaient pour qu'il revienne avec une poche pleine de vivres et de boissons. Je vins alors à sourire et dire d'un ton froid pour exprès le faire douter et flipper.

" C'est pas empoisonné au moins ? ... Car je suis imunisé à tout les poisons de cette planète... Et si un seul de mes amis crève en mangeant... Je pense pas que je reviendrais en bon client hm ?"
" ... Non... T..Tout est frais et goûtu."
" Bien..."

Bien entendu, mon histoire d'être immunisé contre les poisons était une histoire à dormir debout. Rien de vrai.
Nanaka remerciait le monsieur de manière faussement polis, suite à quoi, pour ma part, je le suivis en arrivant devant l'ancienne porte. Me courbant, je vins alors à prendre une voix faussement noble, imitant le riche qui prend le monde de haut.

" Vous avez été bien serviable mon cher. Prenez soin de vous, nous reviendrons dans cette charmante demeure où il fait bon vivre."


Suite à ces mots quelque peu moqueurs, je mimais le fait de fermer la porte qui était désormais au sol. Souriant de manière ironique, je me retournais vers mon acolyte tout sourire. Vraiment, quelle soirée. Des conneries, de quoi rire, un vrai festival incroyable. Remettant toute mon attention sur Nakata, je vins à faire un simple oui de la tête. Ces jeunes allaient pouvoir manger à leurs faims. Tant mieux. Reprenant la route donc vers la forêt, je reprenais la parole pour discuter avec mon " ami " ?

" Quelle soirée quand même huhu. Non mais sérieux... sa tête quand on détruisait tout. Tu crois qu'il est en train d’inonder son auberge à force de pleurer hm ? Enfin bref.. Quoi qu'il en soit, conclusion de l'histoire, ne jamais faire ce qu'on n'aimerais pas qu'on nous fasse huhu.
Dit moi Nakata, que fais tu ici ? Je veux dire, es-tu une personne en recherche de voyage ou quelque chose en particulier ? Car après cette soirée, je pense que rester en contact ou au moins se qualifier e collègue ne pourrait pas nous faire de mal hm ? Quels sont tes projets dans le futur ?"


Parlant en chemin, une fois arrivé, c'est auprès de son chevet improvisé que le plus grand des frères veillait sur son cadet. Celui-ci avait déjà repris des couleurs. Nous délivrâmes donc les vivres suite à quoi, nous commençâmes un bon repas tout les quatre. La soirée finissait bien au final il faut le dire.




[/color]

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14682
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Ven 28 Fév - 15:37





« Une chasse nocturne. »
PV Ren

Une fois que l'aubergiste eut terminé de préparer les vivres qui serviraient de repas à nos quatre jeunes protagonistes, Ren s'assura du bon état de ceux-ci, notamment concernant un éventuel poison. Nakata le jugea alors légèrement trop prévenant : l'homme avait dû avoir une telle frayeur qu'il devait davantage songer aux représailles plutôt qu'au bonheur d'en voir un ou deux s'étouffer avec de la mort aux rats. Mais il le laissa tout de même faire, songeant qu'un petit clou au spectacle ne serait pas franchement de trop pour apprendre les bonnes manières à ce tavernier un poil trop brutal. Après un petit numéro pour le moins amusant de la part du criminel aux cheveux ardents, que le blondinet apprécia tout particulièrement, le duo sortit de l'établissement et se mit à nouveau en route, en direction de la cabane des deux frangins. Quoi qu'il en fut, le comparse de circonstances du maudit prit à nouveau la parole, clairement plus bavard qu'au départ, le bombardant notamment de plaisanteries et de questions. Avec un sourire amusé, pensant qu'il n'aurait sans doute jamais pu prévoir un tel revirement de situation, le Phoenix répondit en prenant garde à ne pas faire tomber les vivres qu'il transportait sur son épaule :

-Et bien, on peut dire que je ne suis qu'un vulgaire pirate, qui sillonne les océans à la recherche de ce qu'il ne trouvera peut-être jamais, mais qui se complet dans cette idiotie ! Je voyage donc beaucoup, et je profite de la vie et de ce qu'elle a à m'offrir. Pour ce qui est de rester en contact, je peux clairement pas te refuser une telle faveur, après une soirée aussi plaisante.

Le Fenice continua le chemin en levant le regard en direction du ciel, une nouvelle fois. Les étoiles étaient particulièrement lumineuses, à cette heure-là, alors l'artiste préférait en profiter un peu... Après un court instant de silence, l'adolescent reprit donc la parole, fixant Ren, cette fois-ci, le questionnant :

-Et toi ? Un chasseur de prime ou un mercenaire ? Tu cours après les richesses, la célébrité, ou quelque chose de moins suranné, comme le bonheur ?

S'il était presque sûr que son ami nocturne était soit chasseur de prime, soit mercenaire, c'est tout simplement parce qu'il avait choisi de s'en prendre en gosse suite à la mise-à-prix posé sur sa tête. Il y avait par conséquent peu de chances qu'il soit quelqu'un d'important, car la récompense offerte sur la tête de l'aîné n'était pas non plus astronomique... Bien plus vite que ne l'aurait cru Nakata, les deux compères arrivèrent à la cabane où le cadet s'était finalement réveillé, clairement plus en forme que quelques heures auparavant. Avec un sourire rassuré, le justicier en herbe alla s'asseoir en tailleur près d'eux et posa le sac devant eux, afin que chacun puisse en profiter. Les yeux des deux mômes s'illuminèrent littéralement, et ils commencèrent un repas des plus festifs tout ensemble, célébrant cette douce victoire. Le Fenice était pour le moins serein. Il était sûr et certain que ces gosses allaient pouvoir s'en sortir rapidement, développer leurs talents divers et pouvoir se nourrir par eux-mêmes sans devoir recourir à une aide extérieure. L'aîné se débrouillait déjà plutôt correctement en matière de furtivité, il n'aurait qu'à apprendre les ficelles du métier à son cadet...
C'était là une aventure qui s'achevait dans de fort bonnes conditions...




Du coup, un petit poste pour clore ça ^^ Je pense que ton prochain RP sera le dernier !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1018
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   Ven 28 Fév - 18:10


La chasse est ouverte !




Voilà une belle leçon pour ce tavernier. J'espérais qu'il n'oserait pas recommencer, car là, nous ne serions pas si gentil. Oui oui, là, on a été gentil. Trèèèèèèèèèèèèèès gentil même. Il n'y avait pas eu de sang, juste de la casse. Bref, nous n'avions pas été méchant pour des pseudo vandalistes agissant au nom de la justice. Il avait faillit briser la vie d'un des jeunes qu'il avait rejeté, nous, nous avons juste brisé des objets qui se remplacent. Cependant, une vie, ça ne se remplace pas... Bref, nous quittions le lieu les mains chargés. Dommage que ce ne soit pas Noël, car nous avions l'air de vrais pères noël tout deux armés de cadeaux. Reprenant la marche vers la forêt, mon compagnon semblait surpris de me voir parler autant. Certes je ne suis pas bavard d'ordinaire, mais là, pour une fois, je voulais en apprendre plus sur lui. Il m'avait aidé, puis au fond, il m'avait fait passer une bonne soirée. Le regardant en coin donc, tenant mon sac d'argent, je l'écoutais d'une oreille attentive. Très attentive même.

Ses dires me faisaient sourire immédiatement. Voyageur qui court après ses rêves ? Une idiotie ? Il acceptait mon contact ? Cela me faisais plaisir, mais je traduisais celui-ci via un simple sourire. Nous continuâmes notre route vers la cabane des jeunes et après un certain silence, il repris la parole en me posant des questions. Je ne tardais donc pas à répondre histoire de ne pas le laisser sans réponses. Cela serait mal polis suite à ce que lui avait fait.

" Hm... Disons un mercenaire. Je cours après tout et rien. La notoriété, la célébrité et sans doute le respect. D'ailleurs à ce niveau là... Ne m'en veux pas si un jour je te dépasse huhu. Plus sérieusement, j'apprécierais être reconnu dans ce monde. Après, en bien ou en mal... mon chemin est tout tracé. Je serais donc connu et riche. "

Prétentieux ? Je le taquinais un peu à vrai dire. Mais bon, qui sait ce que le destin nous réserve. Quoi qu'il en soit, j'appréciais sa compagnie. Un jeune homme pleins de ressources et très appréciable. Cela était mal de me lier à lui d'une quelconque façon. Si un jour j'ai une belle somme sur sa tête, qui sait comment je réagirais. Mais en attendant, je ne devais pas penser à ça. J'avais mon temps.
Cependant, alors que nous marchions, nous arrivâmes devant la cabane des jeunes garçons. Me stoppant, je laissais Nakata s'approcher des jeunes et distribuer les vivres. Ce moment chaleureux me faisait tout bizarre il faut le dire. Peu habitué, voilà ce que j'étais. Hésitant un moment, je regardais le ciel avant de finalement rejoindre mon acolyte et les deux jeunes qui semblaient avoir repris du poil de la bête.

Ainsi donc, nous eûmes droit à un repas des plus plaisant. Dans une bonne humeur, les jeunes nous remerciaient du fond du coeur l'ainé nous démontrant l'amour fraternel qu'il avait pour son cadet et cet amour était bien sûr rendu par celui-ci. Une scène touchante et naturelle il faut dire. Suite à quoi, je vins alors après un long moment à me redresser. Regardant Nakata et les jeunes, je vins simplement sourire en coin.

" Bien bien... Je vais devoir m'éclipser. Peut-être qu'on se reverra un jour. Quoi qu'il en soit... J'espère que votre vie se déroulera comme il faut. Bonne chance à vous. "


Prenant quelques liasses dans le sac histoire de prendre ma part, je laissais alors le reste du sac pour Naka et les jeunes. C'est là que l'ancien malade vint m'interpeller en me demandant mon nom. Lui ne le savait pas après tout. Me stoppant donc, je vins détourner les yeux et lui dire d'une voix calme.

" Ren... Ren Tao ".


Après ces mots, je disparus dans la nuit, laissant ces personnes derrière moi. Me sentant tout drôle, je retournais en ville pour aller dormir dans mon coin en paix. La soirée aura été des plus plaisante.





_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chasse nocturne ( PV Fenice Nakata )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nakata Fenice [Fiche Technique]
» Flash Back - Allons au bal- Fenice Nakata & Cloé Bellavi
» Chasse Nocturne
» Chasse nocturne [PV Sugar]
» Chasse nocturne (PV Petit Argent)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-