Partagez
 

 God is a DJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

God is a DJ Empty
MessageSujet: God is a DJ   God is a DJ Icon_minitimeJeu 6 Fév - 14:22

Le navire des Shamrocks venait d'être amarré au quai numéro deux. Les cordages tendus sèchement sur les plots en ferraille rouillée commencèrent à grincer le temps qu'il se fassent à cette nouvelle tension fibreuse. Peu des membres de l'équipage étaient enjoué par cette halte, cette coupure obligatoire dans leur périple mais elle avait était obligatoire du fait du manque. Le manque? Oui le manque de nourriture et surtout celle de boisson. Nourrir une portée de petits cochons n'étaient pas une chose aisée pour la douce Zoey mais elle y arrivaient tant bien que mal, il fallait juste faire les courses ou chopper de la bouffe assez souvent. Coté boisson, c'était Jack en bon barman qui gérait le truc ou plutôt qui gérait le réapprovisionnement et c'était un peu la même chose. Les Shamrocks étaient des soiffards, des boit sans soif, des ivrognes! Des bons pirates quoi! Et donc ils leur fallait leur dose de gnôle!

Jack venait de poser les pieds sur le bois du ponton, Silence et Drake lui emboitèrent le pas. C'était les deux seuls qui avaient voulu descendre sur l'île qui portait le nom de Fez Lès. Jack leur fit signe de le suivre. L'île semblait tranquille, les gens les regardait sans trop d’appréhension comme s'ils avaient l'habitude de voir des étrangers ou des pirates. Il y avait quelques murmures, des blablas inaudibles qui devaient surement parler d'eux, des choses habituelles pour le moment. C'est avec une liasse de berrys dans la poche que Jack se dirigea vers la capitainerie. Il sortit la liste de course de Zoey et la donner aux marchandeurs. De la viande, des céréales, du pain, des fruits, des légumes... Jack demanda ensuite ce qu'il voulait, tonneaux de rhum, amphore de vins, bouteilles de whisky...

Une fois les billets lâchés et la promesse de faire embarquer les courses, Jack décida d'aller au bar avec ses deux amis, le peu bruyant Silence et le trop bruyant Drake. Ils rentrèrent dans la première taverne trouvée et une fois à table, commandèrent chopine et bouteille. Jack aimait toujours aller dans les bars. Il y avait de l'ambiance, de la femme à gros seins et à la belle croupe qui passait une petite heure dans sa chambre avec monsieur pour un peu de monnaie. Il y avait aussi des piliers, des gens de passages, des comiques ou des têtes à claque... Mais aussi de l'alcool, c'est souvent dans les caboulots qu'on découvre un nouvel alcool ou une nouvelle marque. Jack aimait les tavernes, les auberges et les bordels. Justement sa crampe commençait à se réchauffer à la vue d'une rouquine au décolleté de .....

_ Oooouuuuh... Celle-la je vais la monter dans la demi-heure!

Il leva son verre en riant aux éclats en portant un toast à ses compagnons et siffla la demoiselle pour attirer son attention. C'est à ce moment la qu'un uluberlu se pointa dans le bar. Il portait une étrange toge de couleur marron fait en toile de jute, une capuche mise sur la tête, on aurait dit un moine. Son discours confirma le coté religion de l'affaire.

_ Ceci est mon église. Ceci est où je guéris mes blessures. C'est une grâce naturelle de regarder les jeunes vivre. C'est dans les clés mineures que l'on trouve solutions et remèdes. Les ennemies deviennent amis quand l'amertume finit. Ceci est mon église...


Il s'approcha le visage décomposé par une sorte de joie et de tristesse entremêlées. Des larmes coulaient sur son visage, il se jeta devant la table des trois Shamrocks juste devant Crimson et s'inclina devant lui.

_ Dieu est un DJ! Dieu est un DJ! Un Destructeur Joviale!


Que dire sur cela, Crimson était bien un mec qui pétait tout en riant et aimant cela, mais un dieu? C'était quoi encore que ce machin?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

God is a DJ Empty
MessageSujet: Re: God is a DJ   God is a DJ Icon_minitimeMar 11 Fév - 23:31

L'aventure suivait son cours normal, si normal est le mot qu'on peut utiliser pour décrire le genre de voyage dans lequel je me suis embarqué. Nous avancions, doucement, mais sûrement. Tous, nous avons envie de voir le monde et quitter les mers bleus, mais il faut prendre son temps, la route de tout les périls ne pardonne pas... Et tous, nous avons des rêves que nous voulons voir continuer, plus loin encore, d'un bout du monde à l'autre ! Et pour ça, il faut commencer, étape par étape, par s'occuper des petites choses du quotient. Ce n'est souvent pas amusant à écrire et encore moins à lire, mais ça va de paire avec la vie de marin, et plus particulièrement celle de pirate.

Souvent, on ne peut se ravitailler dans les mêmes ports que les autres vaisseaux et les trajets qu'on doit effectuer avec les même réserves sont plus longues. Cependant, on vit bien dans ce navire, mieux que sous le drapeau de fossoyeurs. Nous sommes moins nombreux aussi. Et c'est arrivé sur une nouvelle île  que Swayer, l'intendant de l'équipage, s'est décidé qu'il était temps de remplir les réserves de notre petite troupe. Généralement, c'est une corvée que personne ne veut faire et l'homme à la tête dur c'était de lui même attribué cette tâche, il en profitait pour glisser des meilleurs alcools et des ingrédients de premières fraîcheurs, d'un peu de tout, contrairement à ce que pourrais faire Drake, qui achèterait trop d'alcool et pratiquement que de la viande. Pourtant, c'est souvent une tâche de second.

Il nous a invité, l'homme masqué & moi à le suivre sur l'île de Fez Lès, il me semble qu'il doit y avoir un jeu de mot dans le nom de cette île, mais je n'arrive pas à mettre la main dessus. Peut-être que mon lecteur sera plus compétent ? Toujours-est il que le tour de l'île a rapidement été fait. Elle n'était pas bien grande, du moins l'île sur laquelle nous allions débarqué. Sensiblement habitué aux forbans, personne ne nous as poursuivi à notre arrivé sur l'île pourtant, sur notre front, et surtout celui de Drake on pouvait y voir inscrit en lettre de feu le mot « PIRATE ».Ainsi après les courses, Sawyer nous a traîné, sans grands efforts, dans la taverne de l'île. Un lieu qui, quand on a vu, on les a tous vu, mais qui se retrouve trop souvent aux centres des histoires. J'ai l'impression d'avoir déjà écris ce genre de scène d'expositions de nombreuses fois, de trop nombreuses fois. Mais que voulez-vous, les hommes de nos espèces retombent toujours au même endroit, là où la bière et les femmes ne sont pas cher !

Mon compagnon le plus vieux semblait fortement intéressé par une rombière à la crinière rousse et à la groupe aventureuse, je dois avouer que, je me serais bien laissé tenté moi aussi par cette dernière ! Mais là où les choses auraient pu se passer normalement, tout allé changer avec l'arrivé d'un étrange personne. Un petit homme, on aurait dit le frère de Gobelin, mais un Gobelin fanatique religieux, ce qui, quand on connaît le personnage, n'est absolument pas possible. J'ai appris à me méfier des fanatiques, trop souvent fou, trop souvent aveugle à la réalité. Et celui là ne semble pas échapper à la règle. Il s'est mis à vomir sa diatribe dans l'indifférence général. Visiblement, le cas de ce monsieur semblait être un habitué ici. Pas même les videurs qui pourtant les premiers sur ce genre d'affaire, n'avaient esquissé le moindre mouvement. Pour avoir fait ce travail pendant longtemps, c'est qu'il était autorisé dans la maison. Ce qui, cependant, s'est avéré étonné, c'est qu'il se soit jeté devant le second de l'équipage, vénérant son nom, le destructeur jovial. C'est vrai que cassé des trucs, vivant ou non, il aimé bien ça et ça le faisait marré ! Mais pourquoi dans mon esprit, associé religion et Drake Crimson dans la même phrase, ne conduisait qu'au désastre ! J'ai jeté un regard dubitatif que j'espère suffisamment éloquent vers mon compagnon masqué. Peut-être comprendrait-il que je voulais en savoir plus sur cette histoire. Ou peut-être n'y verrait-il qu'un encouragement dans sa folie... Toujours est il que je ne sentais pas vraiment cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

God is a DJ Empty
MessageSujet: Re: God is a DJ   God is a DJ Icon_minitimeVen 14 Fév - 1:20


Yay ! C'est l'heure de l'aventure ! C'est parti ! ALLONS Y COMPAGNONS !

Sabre dans la main droite, la pointe brandit en direction de l'entrée de l'unique ville de l'île, un pied appuyé sur le bastingage du Charon, l'autre encore sur le pont, une expression du visage affichant clairement son impatience. Ainsi avait hurlé le second de l'équipage, tentant par cet acte de gonfler la motivation de ses nakamas autant que pouvait l'être la sienne. Des jours qu'ils voguaient sur les mers, sans nourriture à se mettre sous la dent, sans rhum à boire et sans aventure à partager, il était plus que temps que cela change. Cette île, Lez Fès, en était l'occasion parfaite, Drake le sentait, tout au fond de lui, il ressentait le besoin d'aller découvrir les secrets de cette terre. Quoi de mieux pour se faire que d'être accompagné de ses camarades ?

Qu'ils viennent, qu'ils se lancent à sa suite et qu'ensemble, ils mettent la main sur...


Bah alors les gars, vous foutez quoi bordel de merde ? C'EST L'HEURE DE L'AVEN

On ne lui laissa pas le loisir de terminer sa phrase, que la carcasse, comprenez le squelette retiré de toute sa viande au repas, d'un animal, vint s'écraser sur son visage, le faisant ainsi basculer de l'autre côté du navire. Celui du port. Choc douloureux avec les planches du ponton, éclats de rire des marins alentour assistant à la scène et juron du sabreur, vexé.  Pas pour le coup dont il avait été la victime, non de cela, il s'en moquait et connaissait le responsable sans même avoir pu l'identifier de ses yeux. Satané poiscaille géant. Qu'on refuse de l'accompagner dans cette épique aventure, voilà ce qui l'avait froissé. Soit, il irait donc seul, et marquerait son nom sur Fez Lès et uniquement le sien. Les autres n'auraient que leur yeux pour pleurer lorsqu'il reviendrait leur raconter ses péripéties.  

Se relevant, balayant la crasse d'un revers de sa main libre, l'autre tenant fermement son katana, il s'apprêtait à y aller lorsque deux silhouettes s'extirpèrent du rafiot, pour le rejoindre.


YAY ! LE VIEUX ! MUET ! Vous venez avec moi ? Z'êtes des vrais pirates vous ! Rien à voir avec les autres flemmards ! Swah-ah-ah-ah-agh !

La vérité étant tout autre, Jack étant à l'origine de cette escale sur l'île, pour ravitailler le Charon, ni lui ni Silence n'étaient là pour accompagner l’épéiste dans les ennuis. Quoi qu'il en soit, il ne lui en fallait pas plus pour être heureux et c'est à grandes enjambées qu'il alla les rejoindre. Il parvint même à se tenir tranquille le temps que l'homme sable se charge du sale travail qu'il était bien le seul à savoir faire correctement. Lui en tout cas, n'arrivait jamais à acheter ce qu'il fallait. Du moins, pas aux yeux de tous. Finalement, ils terminèrent dans une taverne, passage obligé pour de fiers guerriers des mers souhaitant se désaltérer dans une ambiance festive. Un coin où le Crimson se sentait chez lui, baigner dans cette atmosphère délirante lui réussissait.

Même Madness n'avait rien à y redire, lui foutant inexplicablement la paix. Jusqu'à ce qu'il se pointe. Lui.


Ceci est mon église. Ceci est où je guéris mes blessures. C'est une grâce naturelle de regarder les jeunes vivre. C'est dans les clés mineures que l'on trouve solutions et remèdes. Les ennemies deviennent amis quand l'amertume finit. Ceci est mon église...
Gné ? Bois ça plutôt au lieu de raconter des conneries, t'vas gâcher l'goût du rhum là !
Dieu est un DJ ! Dieu est un DJ ! Un Destructeur Joviale !
Euh... Madness ?


Son autre personnalité préféra garder le silence, comme le Voltigeur habituellement, sauf que lui ne pouvait tout simplement pas l'ouvrir, muet qu'il était. L'étrange venait de se jeter à ses pieds, comme s'il le vénérait, l'appelant Dieu. Ce qui, bien que mettant de longues secondes à percuter dans l'esprit de notre déjanté en collant, finit tout de même par s'imposer comme étant la meilleure chose qui lui soit arrivé de sa vie. Un serviteur entièrement convaincu de sa supériorité divine ! Pour le super-vilain qu'il était, avoir un tel acolyte à ses côtés était une aubaine. Aussi éclata-t-il de rire, avant de vider sa chopine de rhum et d'éclater le tout sur le crâne du fanatique. Destruction et jovialité seraient les maîtres mots de cette journée qui s'annonçait complètement folle.

Je vous reconnais bien là, mon maître ! Je suis votre plus fidèle serviteur, frère Nuts ! J'attends votre venue sur cette île depuis si longtemps...

L'émotion lui fit verser quelques larmes, embrassant les pieds d'un Crimson qui pour une fois, se retrouvait dépassé par les événements. Il lui fallait se montrer être à la hauteur des espérances de son fidèle. Mais comment...

Nuts ! Allons ne pleure pas ! Je suis là, avec toi, pour toujours et à jamais. Mais avant, tu dois te montrer digne de me suivre. Ce ne sera pas bien compliqué, tu vas voir !

Et sans plus attendre, Drake s'empara d'un pan de la toge de l'individu, le souleva des deux bras haut en l'air, pour mieux le fracasser avec enthousiasme contre la table accueillant les boissons des trois forbans. Volant en éclats à l'impact, la gnôle se répandant sur Nuts, comme sur le sol, éclaboussant le Second des Sham', les regards se tournèrent un instant vers le trio.

SWAH-AH-AH-AH-AH-AGH ! Frere nuts, relève-toi donc, ton dieu est fier de toi ! tu as passe l’épreuve avec succès ! Est-ce que quelqu'un d'autre veut recevoir la grâce de Floki, dieu de la Destruction et de la Jovialité ?! Approchez, fidèles, n'ayez crainte ! Il y aura assez de tables pour tout le monde ! Swah-ah-ah-agh !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


God is a DJ Empty
MessageSujet: Re: God is a DJ   God is a DJ Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

God is a DJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-