Partagez
 

 Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMer 5 Fév - 21:44



Nouveau professeur pour un nouveau art

Un mois s'était écoulé pour le Cornellia, le voyage ne faisait que commencer pour atteindre East Blue, l'équipage avait complètement intégré Keld, le capitaine lui confiait les tâches recourant de la force et de la puissance musculaire. Pour la demoiselle, ce premier mois était dirigé sur un renforcement corporel, son nouveau entraîneur lui donnait des directives concernant l'apprentissage des arts martiaux, la jeune femme ne pouvait plus compter sur les capacités du fruit maudit et sa maîtrise des armes blanches et à feu, son corps n'était plus apte pour cette compétence. Avant l'arrivée du soleil, elle courait pendant environ une heure, ensuite avec des boulets de canons à chaque main elle faisait des haltères pour développer les muscles des bras, puis avec des sacs de cinq kilos elle devait les pousser sur le long du pont supérieur, les aller-retour avaient pour but développer sa puissance dans les bras et les jambes. Durant ces trente jours, le professeur ne lui donnait aucun entraînement avec des échanges comme avec Rey à la rapière, elle ne comprenait pas le principe recherché par le jeune homme. En effet, elle s'appliquait à la tâche, une part d'elle avait été canalisée, la jeune femme était beaucoup calme, une harmonie entre le corps et l'esprit était le but pour son nouveau maître, mais cela elle ne le savait pas.
La pluie s'était installée la nuit dernière, les matelots étaient restés à dormir dans la cale à l'abri du déluge à attendre une météo plus clémente, c'était une matinée comme une autre pour la jeune femme, elle était déjà sur le qui vive et avait finis ses exercices malgré le temps maussade. Les habits de la jeune femme imbibés de millions de gouttes de pluie ruisselant sur sa peau blanche et froide, une voix se fit entendre dans le grabuge du climat déchaîné, c'était celle du capitaine Salvicrus, la jeune femme se retournait en direction de celle-ci.

-Cloé, tu dois rentrer. Il fait trop mauvais et puis tu vas attraper mal!
-J'avais fini de toute manière!

Elle quitta le pont en direction de sa cabine avec une attitude nonchalante, la porte de ses appartements claquait violemment derrière elle, Cloé allumait les laternes, retira un à un les haillons humides de son corps et prit des vêtements secs et chauds dans l'une de ses commodes. Une fois vêtue, elle séchait ses longs cheveux, les démêlant au passage pour finir par les coiffer d'une tresse assortit de petites perles bleues et blanches. Par la suite, la jeune femme avait la tâche de préparer le déjeuner des troupes avant de les sortir de les bras de Morphée, avec son tablier ficelé, elle était prête à cuisiner. Le sourire aux lèvres, elle agissait avec une dextérité et une agilité presque hors du commun, l'art culinaire était pour elle un hobby et un plaisir, en moins d'une heure un assortiment de brioches, de viennoiseries, de gaufres , de pains accompagnés de jus de fruit, de café, de chocolat chaud et même d'alcools étaient réalisés et préparés sur la grande table de la cuisine. Elle ne retira pas son tablier et se dirigeait vers l'extérieur de la salle, à l'extérieur, une cloche était suspendue à côté de la porte des cuisines, Cloé la secouait avec acharnement. Le son de cette cloche envahissait la cale, les uns après les autres, les matelots sortirent des lieux en se guidant vers le bruit sonore émit, dès qu'ils voyaient la douce jeune femme, ils reprenaient un visage joyeux. Bien sûr, le premier à pénétrer dans la salle c'était Rey, toujours à l'assaut et fidèle à son l'estomac, les mets élaboraient par la demoiselle apporter de la joie et du bonheur au sien du Cornellia. Cependant, il manquait quelqu'un à l'appel, c'était Keld, la jeune femme détacha son tablier et le jeta sur le plan de travaille de la cuisine, un rire émis par les matelots pouvait être perçut en fond, elle était remontée comme jamais, pour elle, le petit déjeuner était le repas le plus important de la journée, c'était ce repas qui permettait de rapprocher l'ensemble de l'équipage après une nuit embrumée pour chacun.

-Le pauvre Keld, il va connaitre la furie de Cloé.
-Pour un réveil, il va être surpris!

La jeune femme était en colère, d'un pas décidé, elle dévalait les marches accédant à la cale, l'endroit était peu éclairé, une odeur masculine flottait dans l'air, c'était un dortoir typique. Des rangées de lits superposés et de hamacs sur quelques mètres, elle s'enfonçait à la recherche du dormeur. Elle avait déjà une idée du réveil qu'elle infligerait au jeune homme, il sera violent voilà le mot qui résonnait en tête.

- Aaah... Le voilà notre marmotte. ,dit elle d'une voix faible.

Elle aperçut la silhouette du jeune homme sur un lit individuel, elle s'approcha avec minutie sur la pointe des pieds, plus la demoiselle s'avançait plus le corps du garçon se définissait. Elle découvrit Keld dans une posture très détendue avec un plaid cachant ses parties intimes, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait un torse nu, mais celui de Keld oui, des muscles dessinaient à la perfection étaient sous les yeux de Cloé, instinctivement la main de la jeune femme se dirigeait vers ce corps d'Hercule, sa main froide était sur le pectoraux du garçon, elle rougit en un instant.



Dernière édition par Cloé Bellavi le Ven 14 Fév - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeSam 8 Fév - 21:41


Le rêve


Keld chevauchait une magnifique licorne ailée, direction le Volcan de Bang afin de sauver sa belle d'un terrible dragon suédois à crête punkée. Le jeune homme ne savait pas à quoi s'attendre, en fait, il ne connaissait même pas l'apparence de la princesse à secourir. Il avait été embauché par le roi lui même qui s'inquiétait de ne pas voir revenir la prunelle de ses yeux. Après moult recherches, le maudit réussit à retrouver la trace de celle-ci. Un vieux tenancier de bar et ivrogne à plein temps l'avait mit sur la piste. Un soir de beuverie intensive, le vieux entendit un cri effroyable de jeune femme et il vit une ombre gigantesque partir au loin. La légende voulait que ce dragon appelé Cillit avait élu domicile au volcan de Bang.
Le jeune homme atteignit le pied du volcan au bout de cinq minutes de vol, un voyage visiblement éprouvant pour la bête. Il descendit de sa licorne et inspecta les environs. Le volcan était vraiment immense, il faisait une bonne vingtaine de mètres. On pouvait y apercevoir une tour au sommet lévitant au dessus du cratère qui émettait d'une manière répétitive et minutée des détonations suivi de jets de gâteaux soufflés au fruit de la passion et crème anglaise. Il se redirigea vers sa monture et lui dévissa la corne puis il la pointa à ses pieds et prononça d'une voix sûre et maîtrisée, accompagnant ses paroles d'un geste souple et élégant.

- Bullitor !

Une bulle de savon se forma du néant et commença à s'élever dans les airs. Keld pénétra à l'intérieur avant que celle-ci ne s'envole trop haut. La seconde partie du plan commença, il sortit un bras de la bulle et lança la corne en direction de sa monture qui courut après comme un chien enjoué. Il s'approchait de plus en plus du volcan quand la silhouette du dragon se profila devant lui. Il était aussi grand que le volcan et possédait une magnifique crête couleur arc-en-ciel sur son crâne. Il était lui même de couleur bleu et ses yeux étaient rouges avec des rayures violettes. Il s'approcha menaçant de la petit bulle de savon.

- Qui ose venir me déranger pendant mon tricot ?, demanda-t-il.
- Keld Rigell ! Monseigneur ! Je viens vous fouetter le visage de mon gant et demander le défi !

Le dragon le regarda d'un oeil perplexe puis réfléchit quelques instants. Il fit le tour de la bulle en scrutant le jeune homme sous tous les angles. Il se mit à rire de sa voix tonitruante. Tonitruante dit-on ? En fait, ce rire avait plutôt l'air d'un grincement de porte amplifié par un mégaphone. Keld frémit, ce dragon était de plus en plus perturbant. Cillit manqua de s'étouffer au bout de quelques instants de rires incessants. Il se racla la gorge et annonça.

- Moi, Cillit du volcan Bang accepte ton défi, quelle sera ta récompense si tu me vaincs ?
- Tu libéreras la princesse de ton horrible joug !
- Soit. Tu pourras partir avec, de toute façon je la trouvais ennuyante, elle ne fait que rire quand elle me voit...

Le dragon semblait furieux mais cela n'avait peu d'importance. Les deux adversaires se préparèrent, Keld serra ses poings tout en braquant son regard dans les yeux profonds du dragon. Un suspense insoutenable englobait la scène. Au bout de quelques instants, la pression se relâcha d'un coup et les deux ennemis partirent ensemble à l'assaut. Ils élancèrent leur poings en même temps l'un vers l'autre.

- Ciseau ! Pierre !

Les griffes du dragon formaient une paire de ciseau et le poing de Keld, une pierre. Le dragon se mit à hurler de fureur.

- Pourquoi je fais toujours les ciseaux ?!

Keld bomba le torse et regarda fièrement le dragon. Celui-ci se carapata à tire d'ailes en pleurant. Le jeune homme atteignit le dernier étage de la tour et pénétra à l'intérieur par la fenêtre. Il aperçu une magnifique silhouette de dos possédant une magnifique crinière rose, celle-ci se tourna et laissa découvrir deux beaux yeux bleus. La jeune femme se précipita dans les bras de son sauveur et lui posa sa petite main froide sur le torse.

Le maudit attrapa la main qui s'était placée sur son muscle pectoral et attira la personne contre lui, il l'enlaça de ses bras vigoureusement. Il avait toujours la tête dans son rêve épique, un léger sourire se dessinant sur son visage. Un filet de bave coulait lentement le long de son menton. Le contact de la peau gelée de Cloé le tira de son sommeil. Il eut du mal à ouvrir les yeux. Il vit une chevelure rose étalée sur son torse et ses bras élançant une superbe créature. Son sourire s'agrandit mais s'effaça aussitôt qu'il prit conscience qu'il ne dormait plus. Il se releva vivement en regardant la jeune femme d'un air effrayé il s'excusa une bonne dizaine de fois. Il se sentait complètement honteux. après un long silence, il finit par dire.

- Euh... Bonjour, sinon...

Il se tenait maintenant assis en tailleur, une main se frottant l'arrière du crâne et le visage rouge comme une pivoine. Il n'osait plus regarder son interlocutrice. Il finit par prendre son courage à deux mains et braqua ses yeux dans ceux de la jeune femme. Plus il fixait ce regard d'un bleu profond plus il se sentait repartir dans le pays des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeDim 9 Fév - 15:50



Pertes de contrôle

Elle avait les yeux plongés dans ceux de Keld, sa petite main froide se réchauffait sur le corps du garçon. Elle était enlacée de tout son être, impossible de partir, le froid qui avait envahi son corps disparut. La chaleur corporelle du jeune homme avait remonté la température de la demoiselle, c'était la première fois qu'elle était dans les bras d'un homme comme Keld, son cœur s'emballait, sa colère s'était dissipée laissant place à une certaine excitation physique. Ses hormones prenaient le dessus, face au corps parfaitement taillé et complètement nu de ce charmant mâle, son cerveau demandait qu'une seule chose : assouvir ses pulsions. Inconsciemment, la main qui était sur le torse de l'homme descendit lentement le long du torse, c'est le "Bonjour" du jeune homme qui permit à Cloé de reprendre ses esprits et d'arrêter sa caresse. Elle s'écartait de ce corps fait de muscles laissant le jeune homme sortir de son état somnolent. Il était en tailleur sur son lit, elle était face à lui, elle était surprise, rien ne cacher les parties intimes du jeune homme, elle détourna le regard et secoua la tête comme pour effacer ce moment vécu. Elle se marmonnait quelques mots.

-Rien ne s'est passé.... Rien du tout. Quelle indécence face à une demoiselle. Non, je n'ai rien vu. Oui, rien c'est un malentendu.

Elle se tenait de dos, elle avait ses mains contre sa poitrine, elle lui faisait mal et son visage lui brûlait de plus en plus.

-Qu'est ce qui m'arrive?, marmonna la jeune femme.

Elle se redressa, elle restait de dos pour ne pas à nouveau croiser l'individu masculin provoquant ses pulsions nouvelles, puis engagea la discussion avec Keld.

-Tu... Tu es enfin debout. J'étais venue te chercher le repas est prêt. Alors, habille toi... Ce qui s'est passé et un malentendu entre nous. Tu es le seul fautif dans l'histoire.

Son cœur continuait à battre la chamade, elle inspira et expira pour réduire son rythme cardiaque, sa voix avait un ton plus sec, elle se retourna vers Keld.

-Tu n'es pas du tout mon genre!

Elle quittait les lieux d'un pas décidé, elle s'était convaincue de garder ce moment pour elle, si quelqu'un savait quelque chose elle le niera et puis qui croirait ce que dirait le voyageur. Elle sortit des cales en direction de la salle à manger, elle déposa une assiette sur une place libre et elle rejoint sa place le plus normalement possible. Les matelots avaient sur leurs visages une expression d'étonnement, pas de cris, pas d'humeur noire et pas d'insultes, la charmante jeune femme était calme, trop calme peut être. L'un des matelots se sentant courageux pris la parole.

-Alors, Cloé, tu as perdue ta langue?

Le pauvre sot, derrière le calme de la jeune femme il y avait sa furie qui attendait le bon moment pour sortir. Les autres matelots quittaient les lieux pour fuir le futur champs de bataille entre Cloé et l'imbécile qui avait osé prendre la parole.

-Pardon?!
-Tu n'es pas aussi clémente normalement ?
-Donc je suis une personne méchante habituellement, c'est ça?
-Non ce n'est pas ce que je voulais dire, Cloé.
-Bien sûre... Tu feras la vaisselle pendant un mois., dit-elle avec le sourire aux lèvres.

Pendant ce petit échange assez tendue, la jeune femme jouait avec un couteau, à la fin de l'échange froid elle lâcha l'instrument, le couteau se planta sur la table. Le matelot suait à grosses gouttes, parfois la furie de Cloé pouvait faire n'importe quoi, sa vie était sur un fil. Le capitaine qui avait assisté à la scène depuis l'extérieur, devait calmer sa petite fleur. Il prit le bras de Cloé, le serrant fort, il tira la jeune femme avec lui jusqu'à atteindre la poupe du navire, il lâcha violemment a demoiselle qui chuta sur le sol.

-Tu te prends pour qui? Pour le capitaine peut-être? Si tu ne calmes pas tes passages colériques ma petite...
-Tu feras quoi? ,dit elle en coupant la parole au capitaine.

Il l'a gifla, il n'avait jamais remis la demoiselle à sa place, elle avait dépassé les bornes.

-Mais.....?

Cloé avait les larmes aux yeux, c'était la première fois que Rey était autant en colère contre elle. Elle se leva et pris le capitaine dans ses bras, elle ne pouvait pas s'empêcher de pleurer et de s'excuser auprès de l'homme le plus important pour elle. C'était un père pour elle, plus qu'un capitaine ou un maître d'armes.

-Tu a compris ton erreur, c'est bien! Vide ton sac.

L'accolade avait soulagé la jeune femme, toute cette agitation épuisa la petite fleur de Rey, elle s'endormait dans ses bras. Son visage était plus serein malgré que des larmes continuaient à couler, tout son corps semblait plus léger. Rey avait du mal à tenir la jeune femme dans ses bras, elle avait pris du poids depuis le début de son nouveau entraînement.

-J'ai besoin d'aide!

Il aperçut Keld du coin de l'œil. Le capitaine n'avait pas assez de forces pour pouvoir garder la belle endormie dans les bras.

-S'il te plaît, prend Cloé et mets-la dans son lit.



Dernière édition par Cloé Bellavi le Ven 14 Fév - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMar 11 Fév - 19:30


Situation délicate


Keld n'avait pas remarqué qu'il était nu comme un vers. Un fois que ses yeux se baissèrent en suivant le mouvement de main de Cloé sur le bas de son ventre, il sursauta et attrapa la couverture d'un geste fébrile pour se cacher le corps tel une jeune donzelle ayant peu confiance en elle. Il s'excusa de nouveau une paire de fois après avoir entendu le ton froid de la jeune femme. Il ne savait vraiment pas ce qu'il se passait, c'était une situation extrêmement délicate. Le maudit n'avait jamais vécu ce genre d'événements. Bien sur, il avait déjà eu des petits "coups de foudres" pour de jeunes filles lorsqu'il avait une quinzaine d'années mais il avait toujours été trop timide pour faire quoi que ce soit. Là, c'était carrément autre chose, tout s'était enchaîné assez vite et c'était incompréhensible pour le jeune homme qui était encore dans le coaltar.

Il regarda Cloé partir comme une furie de la pièce puis soupira un bon coup, relâchant quelque peu la pression. Il s'habilla vite fait et monta sur le pont. L'air de cette journée était frais mais revigorant, une matinée idéale pour s'entraîner. Il espérait pouvoir continuer l'apprentissage de la jeune demoiselle sans gêne après ce qu'il s'était passé plus tôt. Elle avait l'air de s'ennuyer, elle ne comprenait pas trop l'importance de faire des mouvements encore et toujours répétitifs. Peut être qu'il la laisserait l'attaquer pour lui faire comprendre à quel point les positions de corps son vitales au corps à corps. Il continua de regarder le soleil se levant dans le ciel pendant quelques instants et décida de se diriger vers le réfectoire.

Le jeune homme poussa la porte et croisa Cloé qui se dirigeait vers Rey à l'extérieur, ils n'osa pas croiser ses yeux. Des regards noirs se braquèrent sur lui. Décidément, tout le monde lui en voulait et il n'en connaissait pas la raison. Il s'avança lentement les mains dans les fouilles vers une place vide. Un des gars du Cornellia lui barra la route.

- Pourquoi t'as rien ? Pas de rougeurs sur le visage, pas d'expression d'effroi ?, demanda-t-il.

Keld resta bête, pourquoi aurait-il des ecchymoses ? Ce n'était pas logique. Il n'avait rien fait qui lui attirerait les foudres de la jeune femme. Ils semblaient tous quelque peu envieux de ce "traitement de faveur" et ça se sentait à leur regard.

- Quoi ?, demanda-t-il. J'ai rien fait, elle m'a juste réveillé pour que je vienne manger., finit-il par "avouer" en haussant les épaules.

Son regard se porta sur le seul des matelots paraissant terrorisé, un couteau planté juste à côté de sa main. Puis Rey l'appela et Keld se présenta à lui sur le pont dans la foulée. Il reçu l'ordre de ramener Cloé dans son lit, elle semblait endormie et à bout de forces. Le jeune homme la prit dans ses bras comme un mari tenant sa femme pour l'emmener dans le lit conjugal. Une nouvelle fois, il sentit tous les regards de mépris venant du réfectoire dans son dos. Il soupira une nouvelle fois et se dirigea vers la chambre tout en regardant l'assemblée par la porte d'un air féroce. Il ne devait pas se laisser faire, de plus, cette jalousie maladive des mousses était quelque chose qui l'énervait profondément. Une fois à l'intérieur des quartiers de la demoiselle, il la déposa sur le lit. Elle était mignonne quand elle dormait. Mais ses sourcils se fronçaient un petit peu signe qu'elle rêvait de tourments. Keld la borda puis son corps se dirigea tout seul vers le visage de la jeune femme. Son coeur s'emballa légèrement à mesure que ses lèvre s'approchaient d'elles-mêmes du front de Cloé. Il y déposa un léger baiser et se dirigea vers la porte. Il mit la main sur la poignée et cru entendre son nom. Il secoua sa tête se disant que c'était son imagination et sortit.

Keld choisit d'occulter ce moment gênant de la matinée de sa mémoire. Il devait se concentrer sur son entraînement maintenant. Le maudit se mit à courir et le tour des ponts du navire. Il monta plusieurs fois les escaliers menant au gouvernail avec rapidité et souplesse, évitant de faire trop de bruit sur le plancher craquant. Il alla chercher un bâton, deux seaux et deux boulets de canon. il mit les boulets dans les seau et joignit les deux du bâton qu'il déposa sur ses épaules. Il les tint fermement pendant qu'il sautait le plus haut possible musclant ainsi ses jambes, ses armes préférées. Il continua son entraînement tout en augmentant la difficulté des exercices. Il continua ainsi pendant quelques heures. Il finit par s'arrêter après avoir fait une bonne centaines de pompes en équilibre sur une main tout en portant un boulet avec la plante de ses pieds jointes. Son ventre cria famine lorsqu'il s'étira les jambes pour se les détendre et améliorer sa souplesse. Il se souvint qu'il n'avait pas mangé à cause des quelques événements du matin et n'avait pas non plus remarqué que certains matelots avaient observé ses exercices d'un air ahuris y compris Rey. Il devait garder son corps prêt à toutes éventualités, en effet, on ne savait jamais ce qui pourrait se passer. Les matelots retournèrent tous au travail pendant que Keld partit chercher une serviette dans la cale.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMer 12 Fév - 13:21



Petits conseils

Elle était vêtue d'une robe blanche, ses cheveux étaient bien coiffés avec un tiare apportant de la lumière à cette chevelure. Au début elle dansait avec le capitaine, c'était assez symbolique, un père et sa "fille" qui dansaient lentement, autour de ce duo familial il y avait une pièce très grande, avec des poutres blanches, tout était immaculé. D'un coup elle tombait des bras de Rey, elle se retrouva dans le vide, c'était sombre et froid, la peur entourait cette frêle jeune femme, ses sourcils se fronçaient, elle commençait à revoir certains visages indésirables : Don Silicono, le petit garçon qui brutalisait la fillette, le meurtrier de Reven. Puis tout s'estompait, elle était rattrapée par un homme masqué, il avait de la force et un corps dessiné pour le combat rapproché, il déposa la demoiselle à terre, se recula, il sourit et lui tendit la main. Cloé hésita un instant, avant de tendre sa main à l'inconnu, mais elle lui prit, une valse s'enchaînait par la suite, ce couple était à l'unisson, la petite fleur était heureuse, mais la fin était arrivée, l'homme déposa un baiser sur le front de la charmante princesse et quitta les lieux comme par magie.
Le réveil fût difficile pour la jeune femme, Marvin paniquait, les matelots avaient faim, le capitaine lui dormait dans sa cabine, personne pour faire un repas correct, il y avait Cloé, mais elle était encore endormie, après avoir tiré à la courte paille, c'était Marvin qui était chargé de sortir du monde des rêves la douce enfant. Il secouait doucement l'ange endormie, d'abord une fois, puis deux et enfin il secouait plus vigoureusement, des grimaces apparut sur le visage, déformant la sérénité de cet être parfait.

-Oh non.... Pourquoi ça tombe toujours sur moi?

La jeune femme sortait des songes, elle était à la fois énervée et perturbée, ce rêve lui parut bizarre, elle ne trouvait pas sa signification.

-Je sais que tu dormais paisiblemet, mais dehors, l'équipage commence à se manger entre eux....
-Encore?
-Ils ne veulent que tes plats...
-D'accord, j'arrive le temps de me changer.
-Je leur dis desuite que tu arrives, ils vont mettre la table.

Marvin quittait la cabine de la jeune femme, il alerta l'équipage, la joie était au rendez-vous, ils allaient avoir un repas correct et assouvir leurs faims. Ils étaient des hommes délicats, ne mangeant pas n'importe quoi comme avant, leur estomac avait pris l'habitude de digérer des mets savoureux et revigorant. Cloé sortait enfin de ses appartements, elle passa à côté de Keld, par réflexe elle baissa la tête, non pas pour l'éviter, mais pour que lui-même n'aperçoit pas le visage rouge de la demoiselle, entre ce matin et ce rêve, elle était mal à l'aise, par gentillesse elle lui dit un petit "Bonjour" très discret.
Elle partit dans les cuisines, tous s'activaient à mettre la table dans le réfectoire, le soleil avait réchauffé l'air du matin, le capitaine lui sortait à peine de sa sieste, il regagna son post à la barre pour contrôler le cap. Au bout d'une trentaine de minutes, la tête de la cuisinière sortie des cuisines pour appeler les derniers retardataires et le capitaine.

-J'ai besoin de deux volontaires pour m'aider, s'il vous plaît!

Cette demande à l'aide était bénite, les volontaires étaient toujours les mieux servis, pour les remercier elle servait toujours ces deux personnes, puis après c'était à la guerre comme à la guerre. La table se transformait en lieu de bataille, d'abord tout était silencieux, tous le monde était installé, certains couverts en main, d'autres leurs mains servaient d'ustensiles, comme pour un duel les regards s’échangeaient. Cloé déposait les plats avec les deux volontaires, les autres attendaient que les deux graciés du jour soient servit et la demoiselle aussi. Le combat commençaient entre les matelots.

-Bon appétit!

Certains des matelots répondit à le jeune femme, les autres combattaient les meilleurs morceaux, mais jamais la nourriture virevoltait dans les airs ou finissait à terre, c'était LA règle : faire honneur à la nourriture de Cloé sans gâcher un morceau.
Elle s'assit auprès de Keld, la demoiselle eut du mal à rester normal, son envie était de reprendre à zéro, elle savait que rien ne serait comme avant et que peut-être elle allait perdre son nouveau maître à cause de ses pulsions bestiales. Elle ne le regarda pas dans les yeux, mais elle lui adressa quelques mots.

-Je voudrais m'excuser de ma conduite, j'espère que cela n'affectera notre relation pour l'avenir. Je souhaite toujours m'entrainer et comprendre ton style, si tu le veux bien.

Voilà que son cœur s'emballait à nouveau, elle s'arrêta un instant, agrippant sa poitrine qui lui faisait mal. Encore cette douleur, cette sensation qui coulaient à  flot dans les veines de la jeune femme, elle ne s'était pas intéresser aux hommes, pour elle, c'était soit des amis, ou des proches, jamais elle ne pensait à une relation plus intime avec un homme. En effet, plus jeune, quand elle était encore à Company Quarter, sa meilleure amie avait des aventures avec toutes sortes d'hommes, mais cela ne durait qu'un temps, avec le physique de Cloé, elle n'intéressait personne et elle n'était pas intéressée non plus. Elle n'avait jamais embrassé tendrement une personne, encore moins passer le cap et perdre ce que sa mère décrivait comme " le cadeau ultime".  En repensant à tout ça, elle avait oublier la présence du jeune homme, elle avait prit  le bras puis la main du garçon instinctivement. Cependant, c'était le capitaine qui ramenait la jeune femme parmi eux.

-Ma douce fleur a peut-être trouver son jardinier.
-Hein?!

Elle s'écarta de Keld et quitta la table ne finissant pas son assiette, de toute manière son assiette ferait le bonheur d'un autre. Elle rejoignit la barre pour réfléchir et maintenir le cap. Pendant ce temps, le capitaine allait taquiner le jeune homme, certains matelots avaient des regards mauvais envers ce garçon, la magnifique créature avait des gardes du corps, enfin ils étaient comme de grands frères envers elle.

-Alors, comme ça mon petit ange à déposer ses yeux bleus sur toi?Mouais... Tu es peut-être fort, mais tu ne comprends pas la langue des femmes.

Plusieurs moussaillons rigolaient avec le capitaine, Rey prenait le jeune homme, un cercle se formait autour d'eux, la vérité allait peut-être dévoiler.

-Tu veux conquérir une femme, il faut être patient. Tu aimes une femme, oublie tes muscles pour lui dire. Si c'est elle que tu veux. , dit-il en pointa Cloé.  Tu pourras attendre l'éternité, elle ne connait même pas les relations entre deux amoureux. Deviens son ami et partage ses secrètes comme les tiens.

Salvicrus se mit à rire, il n'allait pas donner sa fleur comme ça, à un homme qui partage les lieux depuis que quelques semaines.

-Je ne suis pas son père et elle, ma fille, mais c'est comme tel pour elle et moi. Dans mon village, on accorde la main de sa fille, si l'homme qui l'aime, sait se battre et défendre son amour. Je pense que tu comprends ce que je veux dire.

Il quittait à son tour la table en plantant son couteau, c'était un avertissement pour le garçon. Les matelots essaient de réconforter le jeune homme, rien n'était impossible, lui apprendre son art était peut-être un moyen pour mieux comprendre cette créature séraphique et délicate.
L'entraînement allait pouvoir commencer pour Cloé, elle rejoignit Keld à la poupe, c'était le premier cours avec lui, elle enferma son malaise pour se concentrer et mieux assimiler les mouvements.



Dernière édition par Cloé Bellavi le Ven 14 Fév - 0:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMer 12 Fév - 15:41


Arts martiaux


Son entraînement s'était assez bien passé, il essuya ses cheveux ébouriffés de la serviette qu'il avait récupéré à la cale. Il était temps pour tout le monde de manger, Keld suivit le reste du groupe au réfectoire et prit la place qu'il avait l'habitude de prendre depuis maintenant quelques semaines. Il attendit patiemment le repas en regardant d'un oeil amusé la tension qui régnait entre tous les mousses qui se tueraient limite pour goûter l'un des merveilleux plats de la belle. Elle arriva suivie de deux acolytes portant les plats. Un silence presque religieux s'était installé, tout le monde se regardait avec défi. Les trois cuisiniers se mirent à leur place et furent servis en premier, ce qui était tout à fait logique vu la quantité de travail qu'ils avaient du fournir. Un fois que les trois avaient remplis leur assiettes, tout le monde se rua sur les plats, étrangement rien ne volait en l'air, les attaques féroces des fourchettes ralentirent juste avant de piquer dans de la viande. Keld aperçu tout de même deux gaillard se battant pour une carotte, Rey les avait vu aussi et se leva en affichant son air le plus impressionnant. Les deux hommes se calmèrent instantanément et se firent des politesses avant de couper la carotte en deux. Keld tenta de prendre un morceau de poulet grillé mais Marvin fut plus rapide que lui, il exhiba sa prise au maudit avec un air moqueur. Le jeune homme fronça les sourcils et attendit qu'il se resserve pour lui piquer le morceau sous son nez. Il lui lança un sourire et continua de se servir de tout et de rien en faisant bien attention de viser les "proies" de Marvin. Puis Cloé lui demanda pardon pour les événements du matin, ce qui le surprit un peu : il avait compris qu'elle était quelqu'un d'extrêmement fière et qu'elle ne s'excusait jamais facilement.

- Ne t'inquiètes pas ! Je suis toujours décidé à t'enseigner., lui dit-il avec un bref sourire, replongeant aussitôt son regard sur son assiette à moitié vide.

Il tourna la tête et vit un Marvin avec la bouche remplie s'étouffant. Il lui mit une grande tape dans le dos pour lui faire avaler cet amas de nourriture avant qu'il ne tourne de l'oeil. Il lui lança ensuite un regard menaçant pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas piquer dans l'écuelle des gens, et surtout pas la sienne. Le garçon se leva en prenant l'assiette de Keld et partit braver les autres matelots pour récupérer un peu de poulet. A ce moment, il sentit quelqu'un agripper doucement son bras et lui prendre la main. Sa peau était un peu gelée contrairement à celle du maudit, il regarda leur deux mains jointes d'un air interrogatif et gêné mais elle se retira avant qu'il ne puisse dire un mot "dérangé" par une phrase incompréhensible de Rey suivie d'un nouvel attroupement de regards noirs. Keld ne savait plus où se mettre et se dit qu'à cette allure, il allait finir comme bouffe pour les poissons. Il déglutit. Et regarda fébrilement Cloé s'enfuir de la pièce. Puis des conseils ressemblant plus à des menaces émanèrent de la bouche de Rey. Il ne comprenait rien à ce qu'il disait. Il n'essayait pas de courtiser la jeune femme, bien qu'elle soit extrêmement attirante. Ils ne se connaissaient pas assez pour entamer une relation sérieuse, à ces pensées, il rougit quelque peu ce que Rey put interpréter comme un peu de peur. Aucuns de ces types ne l'impressionnaient, après tout ils ne le connaissaient pas et ne savait pas de quoi il était capable. Il avait en toute conscience caché l'existence de ses capacités, en grande partie pour ne pas les effrayer mais aussi pour paraître normal et ne pas s'attirer d'ennuis. Rey finit par lui planter un couteau juste sous son nez, transperçant son assiette sans pour autant la casser signe d'une parfaite maîtrise des armes. Keld leva un de ses sourcils en regardant la poignée de l'épée affichant toujours un air serein malgré le léger doute qu'il l'envahissait à présent. Rey avait beau avoir une allure de vieillard mais ses mouvements et paroles forçaient tout de même le respect.

Quelques sourires satisfaits se dessinèrent dans l'assemblée pendant que d'autres portaient une main amicale à son épaule. Keld reprit son dîner tranquillement ce qui sembla déstabiliser la troupe. A la fin du repas, il prit ses couverts et alla les déposer dans le bac à plonge puis sortit rejoindre la jeune femme sur le pont.

- On va attendre un peu avant de commencer, c'est pas bon de s'exercer après avoir mangé. On passe à la vitesse supérieure aujourd'hui., dit-il d'un ton calme voulant rassurer la jeune femme. On se rejoint ici dans une heure.

Il partit s'assoupir quelques temps tout en réfléchissant aux exercices qu'il allait lui soumettre. Puis il revint sur le pont. La belle n'avait pas eu l'air de l'avoir quitté, elle semblait déjà prête à commencer. Ils se mirent à courir tous les deux et effectuer les mouvements qu'il avait fait plus tôt dans la journée, en oubliant ceux avec les seaux et les boulets. Il lui dit ensuite de se mettre en une position inconfortable et de ne plus bouger.

- Tu dois rester en équilibre, si je te pousse, tu ne dois pas tomber et ce malgré la force que j'utilise. Tes pieds doivent s'ancrer, s'enraciner dans le sol. Si tu y arrives, personne ne sera en mesure de te faire bouger., lui dit-il tout en corrigeant sa position, il essayait d'être le plus doux possible quand il la touchait pour ne pas la vexer. Marvin !

Il fit signe au garçon de se mettre dans la même position que Cloé à côté d'elle. Puis il dit à la demoiselle de regarder attentivement.

- Marvin, essaie de résister à mes bousculades.

Le garçon crispa son visage tentant de se concentrer en appréhendant les actions du maudit. Celui-ci posa son index sur l'épaule de Marvin et sans pousser le garçon tomba. Keld se mit dans la même position l'air serein et dit à Marvin et Cloé d'essayer de le pousser. Les deux tentèrent en vain, en effet, Keld ne bougea pas d'un iota. Le visage de Marvin affichait une grimace de mécontentement. Le maudit se releva et posa sa main sur l'épaule du garçon lui disant de prendre congé. Ils reprirent l'entraînement. Une fois les positions des bases bien assimilées et bien expliquées, il lui apprit à mieux esquiver les coups par des exercices barbants ce que le maudit put lire sur le visage de la belle. Au bout de deux heures de mouvements répétitifs, il décida de prendre une rapière et la tendit à la jeune femme.

- J'ai cru comprendre que tu te débrouillais bien avec ça. Essaie de me toucher., dit-il son visage devenant d'un coup très sérieux.

Cela promettait d'être intéressant. Rey regardait la scène les coudes appuyés à la rambarde du pont du gouvernail. Keld put sentir une légère pression dans son dos, il savait que le protecteur de la demoiselle les observait, il n'avait pas intérêt à la blesser. De toute façon, ce n'était pas son genre, il ne ferait qu'esquiver les attaques de Cloé pour l'énerver un peu et voir comment elle réagit dans un combat. Il était crucial de rester calme tout le long d'un affrontement, perdre son sang froid était synonyme de mort dans le monde réel, et ça, Keld l'avait apprit à ses dépends.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMer 12 Fév - 23:32



Imbattable, intouchable

L'entraînement avait commencé entre Keld et Cloé, la demoiselle se démenait comme une tigresse, elle maîtrise le maniement de la rapière quasiment à la perfection, ses attaques étaient de plus en plus rapides contre le jeune homme, la rage montait de plus en plus, elle n'arrivait pas à toucher son adversaire.

-Mais comment fait-il ?

Elle changea de tactique, elle retira ses chaussures et ses vêtements, se retrouvant en bikini devant le garçon, elle utilisait ses capacités du fruit maudit, son corps glissait sur le plancher du pont, les matelots présents étaient heureux, le corps de leur déesse était dévoilée partiellement. La concentration des combattants était au maximum, Cloé était dans sa bulle, concentrée sur l'échange, elle gagna en rapidité avec le slide, mais perdit en équilibre, elle chuta souvent, mais elle se releva toujours prête à donner le meilleur. Au bout d'une heure, la demoiselle était épuisée, la sueur apportait une autre vision sur le corps de la jeune femme, une part d'elle voulait perturber son entraîneur, mais il lui semblait de marbre. Elle tourna sur elle-même avec sa rapière, elle était devenue une toupie infernale se dirigeant sur Keld, avant d'atteindre sa cible elle trébucha. Le capitaine, qui observait depuis le début, réagit au quart de tour, il retira la rapière de la main de sa protégée et lui mit sa veste sur elle.

-Tu n'as pas besoin d'être vulgaire pour faire tomber un adversaire.
-Je l'avais oublié..... Mais je ne le touche même pas...
-Tu dois apprendre à contenir ta rage et à rester calme comme Keld en ce moment.

La jeune femme se releva avec la veste couvrant son corps, laissant apparaître une encolure avantageuse, elle avança vers son partenaire, elle s'inclina. Elle ne savait pas quoi faire à part admettre son impuissance et sa défaite. Elle n'était pas en colère contre le jeune homme, bien au contraire, au fond d'elle, elle savait qu'il avait enseigné quelque chose aujourd'hui, c'était peut-être le contrôle de soi. Elle lui sourit et engagea la conversation.

-Je voudrais en savoir plus sur toi, c'est du donnant-donnant. Tu me dis un truc et je te dirais un truc. Et merci pour la leçon d'aujourd'hui.

Cloé commençait à ressentir un sentiment nouveau, autre que de l'amitié, elle voulait tout savoir de cet homme mystérieux, puissant et avant tout beau. Elle voulait passer du temps avec lui. Cependant, elle ne laissait pas paraître son attachement, de peu d'avoir un rejet, même si elle savait comment se protéger de cela, une partie d'elle n'aurait pas toléré ce rejet. Elle se dirigea vers ses appartements en sautillant, elle avait quelques blues, mais peu n'importe, elle avait hâte de découvrir tous les secrets de cet art et aussi plus secrètement ceux de Keld.
Les heures défilaient et l'après-midi arriva, certains matelots faisaient une sieste dans les dortoirs, le capitaine comptait les berrys et s'occupait des futures affaires par Den Den, la jeune femme était allongée sur un transat en bikini au soleil, elle commençait à avoir la peau bronzée comme la plupart des membres du Cornellia, son corps se dessinait peu à peu grâce aux entraînements, les muscles de la jeune femme prenaient formes. Vers dix-huit heures, elle quitta son transat pour rejoindre ses appartements, elle croisa le beau Keld

-Tu ne t'ennuie pas trop ? C'est monotone la vie sur un navire de commerce, mais c'est paisible.

Elle lui jeta un regard langoureux, avant de se prendre la porte de sa cabine .

-Je n'ai rien !

Elle se faufila vite fait bien fait dans sa cabine la tête baissée.

-La honte....

Elle retira les deux vêtements qui étaient encore sur elle, elle était nue comme un vers comme soudain la porte s'ouvrit. C'était une silhouette familière, elle ne la devina pas directement, mais elle s'enveloppa dans une petite serviette, elle cachait à peine son entrejambe et sa poitrine.

-Euh.....Oui?



Dernière édition par Cloé Bellavi le Ven 14 Fév - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeJeu 13 Fév - 0:45


Discussion


Keld n'avait aucun mal à esquiver les attaques répétées de la jeune femme, plus elle s'énervait et plus le maudit pouvait lire ses mouvements, de grosses failles se présentant à lui. Il aurait pu la désarmer une bonne dizaine de fois mais il ne le fit pas, il prévoyait ça pour un autre jour. La demoiselle se déchaussa ensuite signifiant qu'elle passait à la vitesse supérieure. Elle se mit à glisser de plus en plus vite augmentant la fréquence des assauts. Cependant, ça ne déstabilisa pas le maudit qui continua d'éluder tous les coups tel une anguille qu'on essaierai d'attraper à mains nues. La pauvre se sentait sûrement dépassée, cela pouvait se lire sur son visage. Keld était trop concentré pour remarquer qu'elle avait aussi enlevé ses vêtement ne laissant que son bikini à l'air libre. Lorsque le jeune homme le vit, il manqua de tomber mais se rattrapa de justesse évitant une nouvelle pointe de la rapière.

Elle finit par tenter une attaque quelque peu bancale, elle se mit à tourner sur elle-même à une vitesse hallucinante l'épée placée devant elle. Il n'était pas vraiment impressionné, c'était une attaque du désespoir tant bien qu'elle se retrouva vite à terre toute seule. Rey s'interposa et enveloppa la demoiselle de sa veste couvrant ses belles formes au grand désespoir de tous les matelots et de Keld y compris. Il avait finit par apprécier les tendances de la jeune femme à s'exhiber. Elle se plaça devant le jeune homme et s'inclina en respect puis lui dit qu'elle voudrait mieux le connaître. Le maudit lui fit un signe de tête approbateur suivit d'un beau sourire puis elle le quitta pour s'affairer toute seule. Il l'observa se coucher sur un transat se découvrant une nouvelle fois. Keld eut un léger frisson, puis il décida de monter sur le mât histoire de regarder l'horizon et méditer un petit peu. Il s'assit en tailleur sur le plancher de la petite plate-forme et ferma les yeux. La brise était agréable et secouait un petit peu ses cheveux ébouriffés. Il resta la quelques heures repensant à tous les événements précédent son arrivée sur le Cornellia. Il finit par avoir une pensée pour Dean, son coeur se serra, son meilleur ami lui manquait. Il ne savait pas non plus ce que devenaient leur parents et il appréhendait une future rencontre avec le père de Dean. Il aura à lui expliquer comment son fils était mort et ce n'était pas plaisant. Un cri de mouette le tira de ses rêveries, le vent avait un peu arrêté de souffler ralentissant le navire. Une ligne noire commençait à se tracer sur l'horizon et le soleil tombait embrasant le ciel de couleurs magnifiques. Il était temps pour lui de rentrer à l'intérieur. Il descendit du mât et atteignit le pont. Il y croisa Cloé.

- Non, je ne m'ennuie pas, ne t'inquiètes pas. J'aime beaucoup ce genre d'instants., dit-il avec un sourire faisant un signe de la tête vers la boule de feu derrière lui qui se faisait engloutir par les flots.

Il ne comprit pas bien le regard que lui jeta la jeune femme. Elle se prit ensuite la porte dans la figure. Keld esquissa une grimace de douleur comme s'il comprenait ce qu'elle vivait. Elle devint rouge comme une pivoine et s'enfuit à toute vitesse. Il n'avait pas eu le temps de parler plus que ça avec elle, il le regretta un peu et pénétra dans sa cabine quelques minutes après avoir réfléchit. Il regarda une nouvelle fois la chambre et entendit un bruit d'eau coulante. Il se figea en croyant voir des formes généreuses cachées par de la buée, rougit par la suite et se dit qu'il n'avait rien à faire ici mais son corps prit une nouvelle fois le contrôle sans qu'il le veuille. Il s'approcha de la jeune femme qui était maintenant vêtue d'une serviette.

- Euh... Désolé, mais... tu sais...euh... j'ai réfléchis à ce que tu m'as dit tout à l'heure et euh... j'aimerais te parler au dehors si tu le veux bien., dit-il tout honteux cachant ses yeux de sa main.

C'est bien Keld, sois encore plus rustre, t'as raison !, se maudit-il.

- Rejoins moi sur le pont si ça te dit.

Il quitta la pièce et soupira une fois la porte passée et fermée. Il se dirigea ensuite sur le pont et posa ses coudes sur le bastingage attendant patiemment la venue de la jeune femme. Il faisait maintenant nuit mais l'air était encore chaud et agréable. Cela annonçait une nuit des plus douces, le jeune homme décida d'aller chercher des lampes à huile pour qu'ils puissent discuter un bon moment tous les deux. Il avait envie de se confier un petit peu à la jeune femme. Au fond de lui, il savait qu'il pouvait lui faire confiance, c'était un sentiment qu'il n'avait pas ressenti depuis un bon moment et ça lui était plaisant. Tout ce qui lui était arrivé jusqu'à maintenant n'était qu'un enchaînement d'événements malheureux et un peu de paix ne lui ferait que du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeJeu 13 Fév - 22:38



Tête à tête nocturne

C'était bien Keld qui se tenait devant elle, pas de cris, pas de gestes violents de la part de la jeune femme, juste un léger sourire et le visage couleur pivoine. Une certaine joie se traduisait, mais beaucoup de malaise avant tout, jamais un homme ne l'avait vue aussi dénudée. Après le départ u charmant jeune homme, elle continua son affaire en se dirigeant à la douche adjacente à la chambre. Durant la douche, la jeune femme essaya avant tout chose de se calmer, les pulsions étaient revenues, une partie d'elle avait pris la confirmation de Keld comme une rendez-vous entre les deux jeunes. Elle se parla à elle-même sur le pommeau de douche. Un jeu de questions réponses avait lieu entre elle et sa conscience.

-Mais si c'est un rendez-vous, je dois me préparer?
-Tu te fais des illusions, il ne te regarde pas de cette façon.
-Et tu as une preuve peut-être?
-Ouais, l'entraînement d'aujourd'hui.
-Tu n'as pas tors. Tu crois qu'un jour j'arriverais à maîtrise son art?
-Je ne le sais pas, pas comme lui. Mais tu passe du coq à l'âne!

Elle rigolait sous la douche seule, elle se pencha pour jeter un coup d’œil dans la chambre et personne. Elle s'enferma à clef pour pouvoir se vêtir tranquille. Elle essuya sa peau humide du bas vers le haut, elle enveloppa sa chevelure dans la serviette le temps d'enfiler des vêtements. Elle ouvra la commode, elle se tenait nue devant.

--Il me faut quelque chose de cool, pas de sexy. Ce n'est pas un rendez-vous, c'est seulement une discussion amicale.

Des vêtements commençaient à voler dans la pièce, elle garda auprès d'elle quelques habits chauds. Les nuits étaient fraîches sur la mer de West Blue, elle mit les haillons, se pomponna un peu pour se mettre à son avantage. Elle resta naturelle, les cheveux étaient attachés avec un pic en bois ornés de perles et motifs à fleurs quelques mèches restantes et le tour était joué. La jeune quitta sa cabine, elle rejoignit le pont supérieur, le garçon était déjà là, elle s'avança vers lui, lui pris l'une des lampes à huiles de ses mains.

-Suis-moi, je connais un endroit sympathique.

Elle avançait à la tête du duo, elle était en direction de la barre, elle monta les escaliers et dépassa la barre. Son déhanché était tout en délicatesse, dans le jean le fessier de la demoiselle était à son avantage, c'était un beau cul à regarder. L'arrière du navire serait l'endroit pour discuter tranquillement et avec une belle vue sur l'océan la nuit tombée. La demoiselle déposa la lanterne au sol, puis elle s'installa sur le plancher à côté de la lumière, l'éclairage dévoilait les contours de la jeune femme, son visage au naturel sans artifices, elle rougit légèrement, son corps s'emballait lentement à la vue de Keld, elle souffla discrètement et le calma réapparût.
Elle avait un pull bleu pétrole avec un jean noir et toujours les mêmes chaussures au bout des pieds, les fameuses sandales. C'était un moment en toute sincérité entre les deux personnes, elle ne lui dévoila pas tout encore, mais elle se sentait en sécurité auprès de lui.

-Je commence! Je fais un bon mètre soixante pour un poids de quarante-huit kilogrammes maintenant. Je suis agile avec une rapière et un pistolet, grâce à Rey. Je sais tenir une maison, j'étais domestique avant d'être apprentie navigatrice. Je ne suis plus aussi maladroite qu'avant grâce à ce métier et l'équipage. Comment je me suis retrouvé ici ? Hum..... Avec l'aide de Marvin, il me sauva du soleil brûlant de South Blue, depuis ce jour je n'ai pas quitté le Cornellia.

Un silence envahit la conversation entre Keld et Cloé.

-Je ne suis pas très intéressante à dire vrai.... J'ai mangé un fruit maudit me rendant magnifique des cheveux aux orteils. Je sais que tu as du mal avec les regards des autres matelots, car je les vois faire, ils sont justes un peu trop curieux et jaloux. Je les considère comme ma famille, des frères. Alors que toi, non, tu es... un voyageur....

Son cœur se pinça, une petite douleur était apparue avec les derniers mots de la demoiselle. Pendant ce petit monologue, elle avait plongé ses grands yeux couleur océan dans ceux du jeune homme. Elle scruta les moindres détails dans les yeux de Keld puis son visage, il était un peu rude, mais il dévoilait la force et le calme du jeune homme. Elle se rapprocha lentement comme pour ne faire qu'un avec lui, elle s'arrêta à quelques centimètres de son visage.

-Tu as de la tristesse dans tes yeux... Tu n'es pas heureux sur le Cornellia?

Un bruit se fit entendre, cela venait du ventre de Cloé, elle n'avait pas mangé, elle se leva papota ses fesses pour retirer la poussière et attrapa la lanterne.

-Attend moi là une minute, je vais nous chercher quelques chose à nous mettre sous la dent.

Elle descendit les escaliers avec fougue, la faim avait brisé le tête-à-tête ce qui énerva un peu la jeune femme. Elle avait rejoint les cuisines, dans le frigo, il y avait toujours quelques choses à grignoter en cas de fringale. Les autres membres de l'équipage avaient déjà mangés un bout sur le pouce, Cloé n'avait pas fait grand-chose pour le repas du soir. Elle chipa des fruits avec du pain, du fromage et du jambon  Serrano, elle plaça le tout sur un petit plat, elle se dirigea en direction de l'arrière du navire.
Son absence était assez courte, pas plus de cinq minutes, elle installa cette fringale entre le jeune homme et elle. Elle entama le pain avec du jambon et du fromage.

-Pouaaa! Ça fait du bien!

Elle s'essuya la bouche avec la manche de son pull, ce n'était pas très élégant, elle continua à bavarder avec Keld tout en piquant de temps à autre un bout de fromage ou de pain. Cependant, au bout de plusieurs minutes, la jeune femme était distraite, elle ne regardait plus l'homme dans les yeux, son regard était fixé vers l'horizon en direction de la lune. Elle déposa sa tête sur les genoux du jeune homme et continua à regarder au loin.

-C'est si calme....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeDim 16 Fév - 16:38


Les trois canards



Cloé le rejoignit au dehors et l'emmena dans un coin tranquille. Keld ne put détourner ses yeux du magnifique fessier qui se dandinait devant lui. Il n'était pas comme ça d'habitude, en général il était calme et normal avec les filles. Elle était la première à lui faire cette effet, elle lui provoquait un léger désir qui ne faisait que s'accroître de jours en jours. Cette proposition tombait à point nommée aussi, il avait vraiment envie de la connaître et peut être de partager ses secrets avec elle, du moins lui dire la vérité quant à sa vraie histoire. Ils arrivèrent à la poupe du bateau où ils s'assirent tranquillement, l'un près de l'autre. La lumière que diffusait les lanternes donnait l'impression d'être dans un endroit clos et confortable. Keld décida de se rapprocher un peu de la jeune femme pour éviter qu'ils n'attrapent froid. Il remarqua aussi le regard insistant de la jeune femme et crût voir ses joues rougir, mais ce n'était peut être que la lumière blafarde de la lampe. Il lui sourit et écouta son premier monologue qui le fit rire intérieurement. Autant jouer le jeu aussi, il se lança.

Quant à moi, je fais un mètre soixante quinze et je pèse presque quatre-vingt kilos., il s'arrêta un instant en se demandant s'il devait lui dire d'où il venait puis il continua. Je suis originaire d'une petite île reculée de West Blue. Je... euh... J'ai vécu tout un tas de situations embarrassantes pour me retrouver ici cette nuit. Et j'avoue que... à part certains points, je ne regrette pas trop.

Il finit sa phrase en détournant le regard de la jeune fille pour le plonger dans le néant qui se tenait devant eux les pommettes légèrement rouges.

Et sinon, ne t'inquiètes pas pour les autres, c'est pas grave. Je me suis habitué à ce genre de regards depuis un bon moment, avant même de débarquer sur ton bateau. C'est bien d'avoir des personnes sur qui compter et je pense que ton équipage fera bien son boulot jusqu'à la fin.

Il réfléchit quelques instant jusqu'à ce que la jeune femme lui demande s'il n'était pas heureux sur leur navire.

Si, je me plais ici au contraire. C'est juste que je repense à mon passé et aux choses que je n'ai pas pu faire tout de suite mais qui me feront assez mal quand j'aurais l'occasion de les faire., lui dit-il en affichant un sourire amer.

Un léger bruit se fit entendre et la jeune femme se leva brusquement et partit chercher quelque chose à manger. puis elle revint tranquillement avec un joli plat de victuailles. Il en prit une tranche de jambon et commença à la mâchouiller mécaniquement. Ca lui rappelait les tranches de lard séché de sa mère tous les matins, mais cette viande avait un goût et une texture différente qu'il ne connaissait pas et ça lui plaisait. Ils continuèrent à parler ainsi de longues minutes, ça avait pour effet de bien détendre le jeune homme. Aux côtés de Cloé il se sentait serein, comme si rien ne pouvait leur arriver. Il sentit ensuite un poids se poser sur ses genoux, il regarda fébrilement la chevelure qui s'étalait maintenant sur ses jambes, il se mit à caresser progressivement la tignasse de Cloé. Au début ses mouvements étaient quelques peu timides et maladroits mais ils finirent par se faire délicats.

Le soleil commençait à faire son apparition réchauffant l'air. Le calme se brisa lorsqu'on entendit les portes s'ouvrir. Les matelots commençaient à s'affairer sur le navire. Keld grommela discrètement, mécontent que ces événements quotidiens brisent ce moment de calme et de tranquillité. Ils entendirent des pas derrière eux, le maudit se retourna et vit Rey les bras croisés.

Bon les jeunes, faudrait peut être penser à se bouger, on a du boulot ! Faut faire de nouveau bouger notre tas de planches de bois !, dit-il un grand sourire s'affichant sur son vieux visage.

En effet, le bateau s'était stoppé car le vent s'était lui aussi arrêté. Keld ne l'avait pas remarqué, il pensait que le navire avait continué sa route tranquillement sur l'océan. La brise commença à souffler de nouveau dans les voiles du bateau. Le navire reprit sa lente course vers East Blue. Une des vigie cria qu'une terre était en vue et Rey répondit en regardant une carte que c'était une île déserte et qu'elle n'était pas intéressante pour eux.

Keld et Cloe reprirent l'entraînement à défaut de pouvoir aider les mousses qui étaient en sureffectif. Rey les regardait joyeusement à côté de son gouvernail. On pouvait sentir que le navire se rapprochait de la terre car on pouvait entendre le cri des mouettes volant au dessus d'eux. Soudain, on entendit un effroyable hurlement provenant du loin. Keld et Cloé achevaient une série de pompe lorsque ça se passa. Keld se releva vivement et vit une énorme masse emporter quelqu'un vers l'île. Un des matelot se mit à crier.

- Elle a prit le capitaine !!

Elle ?, se demanda Keld.

On pouvait voir deux ailes gigantesques déployées et des pattes ridiculement immenses empoigner le capitaine et l'emmener au loin. Marvin se rua sur le gouvernail et mit le cap sur la bestiole. C'était une mouette aussi grosse qu'un roi des mers. La plupart des mousses la regardaient bêtement. Keld mit une claque à l'un deux et intima au reste de l'équipage de se bouger. Marvin le remercia et tout le monde se précipita à son poste. La mouette disparut au niveau de l'île, ils s'y dirigèrent donc.

Keld était le premier à mettre un pied à terre lorsqu'ils furent arrivés sur la plage. Il se mit à courir dans la jungle épaisse devant eux. Il n'avait pas de temps à perdre. Il s'arrêta près d'une grosse tâche blanche et noire sur le sol, c'était de l'excrément de mouette : signe qu'elle ne devait pas être très loin. Il arriva dans une clairière au pied d'une grande montagne. Des milliers de nids étaient éparpillés sur les flancs de cet amas rocheux. Il continua sa course et entendit un canard émettre un hurlement. Il se retourna stupéfait et vit une horde de loups autour de trois gros poulets couleur canari. En un instant, Keld se rua sur les loups et les fit fuir en se changeant en cendres incandescentes les brûlant un peu au passage. L'un d'eux couina en prenant la fuite, la fourrure complètement enflammée. L'un des canards s'approcha de lui. Il portait une casquette de pilote de chasse, des lunettes de soleil d'aviateur et fumait un gros cigare cubain. Il cracha la fumée au visage de Keld.

- Merci jeune homme ! Tu as été un bien brave athlète ! Nous, les Military Steprunners te devont une dette éternelle. Nous te suivons tous les trois dans ton périple.

Keld écouta le monologue d'un des canards avec un sourcil relevé. Tout ce qu'il venait d'entendre était une succession de "coins". Il secoua la tête et reprit sa route sans se soucier de ces choses à plumes, il avait plus urgent à faire à présent. Il courut en direction de la montagne et commença à l'escalader. Il n'avait pas remarqué que ces trois masses jaunes l'avaient suivit. Il mit la main sur une roche mal fixée et tomba à la renverse. Il s'étala sur le sol le corps entièrement endoloris.



Dernière édition par Keld Rigell le Lun 17 Fév - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeDim 16 Fév - 21:37



L'île de la mouette géante

Un nouveau périple pour le Cornellia, sauver le capitaine des griffes d'une bête sauvage et féroce. Keld avait quitté le navire comme une fusée à la recherche de Salvicrus Rey, la demoiselle était encore embrumé par une certaine joie et plaisir qui s'était installée entre les deux personnes. Les affolements des matelots ramena la jeune femme sur la terre ferme. C'était affreux, son protecteur, son maître d'armes avait été kidnappé par une mouette géante sur une île perdue et hostile. Dans son esprit une rupture avait lieu, la peur avait pris possession du corps de la charmante créature, se transformant en rage de plus en plus forte à chaque pas. Ses muscles étaient tendus, des veines se gonflaient sur le petit corps gracieux de la demoiselle, elle rentrait vivement dans la cabine de Rey, sur un portant il y avait la rapière de la jeune femme et le pistolet dans son étui. Elle s'équipa des deux armes avant de quitter à son tour de le navire. Avec le slide, elle rattrapait le jeune homme, il se battait avec des loups. Elle observait le garçon se battre avec force et vivacité, puis le corps de celui-ci se transforma en un amas de cendres, elle ne en revenait pas, il était comme elle, c'était un maudit. Dans tout ce raffut, elle distinguait un trio de canari, tous vêtis d'une manière étrange, ils suivaient Keld comme son ombre, la demoiselle resta à bonne distance et suivait le petit groupe vers une montagne. Il y avait des nids partout, dans certains avec des œufs et d'autres encore vides. Elle commençait à escalader la montagne comme son ami et les trois canaris, Keld chuta au bout de quelques mètres, elle le rejoignit au pied de la montagne, le relevant.

-Alors monsieur le maudit, on ne savait pas escalader une simple montagne?

Elle taquina le garçon, et lui sourit. Elle le releva, une lueur avait apparut dans le regard de la jeune femme. Un défi pour pimenter l'ascension, puis elle voulait se retrouver une nouvelle en tête à tête avec Keld, mais cette fois plus intimement.

-On doit se dépêcher, la vie de Rey est menacé. Le premier en haut aura le droit à un massage de l'autre.

Elle retira sa paire de chaussures et enveloppa sa voûte plantaire de suberine. Elle échauffa ses articulations encore une fois et d'un coup elle semblait glisser sur la paroi rocheuse de la montagne. Elle montait par palier, à chaque nid sur sa route elle s'y arrêtait pour reprendre son souffle et une nouvelle impulsion. Au bout, de deux heures environ elle était au sommet de la montagne qui surplombait l'île. A sa grande surprise, elle avait perdue son défi.

-Mais comment tu as fais pour arriver aussi vite?

Elle était un peu essoufflée, mais elle se ressaisit. Dans un cratère, il y avait des os, des coquilles d’œufs, des branches, des feuilles, enfin tout qui pouvaient constituer un nid ou un repère. Il y avait une forte odeur de excréments, la colère reprit de plus belle dans le corps de la demoiselle, elle avait la tête baissé, ses bras relâchaient le long du corps, elle avait une posture étrange, ses épaules se soulevaient en même temps qu'un rire qui effraient les trois oiseaux. Elle passa sa main sur son front puis dans sa chevelure pour dégager son visage, la demoiselle avait fait un burn-out, une rupture mentale. Elle en avait fais une de rupture, c'était un jour ensoleillé, dans un bar sur un port sur la mer de West Blue. Un homme lui avait touché la cuisse, elle était dans la mauvaise période des femmes, les membres de l’équipage savaient qu'il ne fallait surtout pas toucher la demoiselle durant cette période d'une semaine par mois. En effet, l'individu finit dans un état lamentable ce jour-là, la jeune femme était comme sous l'emprise d'une rage indescriptible, le lendemain de cet événement, elle ne se rappelait de rien, sauf les quelques matelots du Cornellia présents. Le capitaine était le seul qui avait réussit à calmer la demoiselle, la démone avait détruis quelques tables avant l'arrivée de Rey,  l'homme utilisa un seul mot pour faire stopper la rage de la jeune femme. 
Là, le capitaine n'était pas là pour arrêter la rage de Cloé, elle était avec Keld, elle descendit dans le cratère. La jeune femme détruit des œufs sur son passage, elle continuait de ricaner, son rire était diabolique et remplit de haine

-Sors de ta cachette maudit piaf.

La mouette n'était pas dans son repère, la demoiselle retournait les lieux avec rage. Elle criait le prénom du capitaine.

-Rey!!!!! Rey!!!!! Où es-tu ? Rey !!!!!

Après quelques minutes de recherches, la tension de la demoiselle redescendit d'un coup, elle se positionna sur un amas de coquilles, elle pleurait, la peur avait pris le dessus. Elle était terrifié à l'idée que Rey soit mort, perdre le capitaine serait un coup dur pour l'équipage. Pour évacuer le plein d'émotions, elle perça le sol sous ses pieds avec le bout de sa rapière.

-Si ce piaf lui a fait quelque chose, je le plume...

Un bruit de craquements se faisait entendre sous la demoiselle, elle était tellement perturbée par les événements qu'elle ne voyait pas qu'elle commençait à creuser dans le nid. Elle tomba après un dernier coup dans le sol.
Le nid que la bête avait créé, était sur des ruines antiques, elle avait le corps endolori par la chute, elle essayait de faire signe à la surface.

-Je suis tombée. A l'aide!!!!

Sa petite voix ne portait pas, elle marchait dans une grande salle avec des inscriptions sur les murs, c'était très anciens, une fresque faisait le tour de la salle. C'était l'histoire d'un peuple qui vénérait un animal géant, une mouette. Cette mouette portait chance à la pêche en échange de sacrifices. Un jour, la population arrêta les sacrifices pour la bête, elle déclencha un ouragan avec ses ailes réduisant ce peuple au néant. Cloé arrivait à la fin, elle cogna dans quelque chose, ses yeux s'étaient habitués à l'obscurité des lieux, elle dirigea sa tête vers le sol, elle aperçut des bottes.

-Rey?! Tu es vivant!!

Elle enlaça le capitaine dans ses bras, la joie remplissait le visage de la jeune femme, le capitaine n'était pas très en forme. Cependant, elle entendit encore du bruit.

-Qui est là?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeLun 17 Fév - 22:00


Le sommet de la montagne



Keld rougit à la remarque de la belle. Il n'avait pas prévu de se prendre une telle honte, surtout devant elle et il ne voulait pas aussi dévoiler ses pouvoirs du moins pas pour le moment. Il se releva et retira la poussière de ses vêtements. Keld sourit à la proposition de la jeune femme, après cette terrible chute il en aurait bien besoin. Il l'observa en train de s'affairer et commencer à glisser sur la montagne à toute vitesse. Le maudit soupira en la regardant faire, à ce train là, elle gagnera sûrement. Le jeune homme était conscient qu'il ne maîtrisait pas assez son pouvoir pour se propulser plus loin qu'il ne le pouvait jusqu'à présent. Il la regarda faire quelques instant et sentit un bec lui pousser le dos. Il se retourna et vit l'un des canari géant lui faire signe.

- Quoi ? Vous êtes pas partis ?, leur demanda-t-il.

Le canari au cigare sembla quelque peu outré malgré les lunettes qui cachaient ses yeux. Le jeune homme haussa les épaules en écoutant un nouveau monologue de "coins" du canard.

- Rien de plus facile pour nous, on peut t'amener là haut avant d'avoir dit "coin-cwac"., s'exprima-t-il en bombant le torse.

Keld se gratta le haut du crâne son sourcil toujours levé. Le canari perdit patience et mit sa tête entre les jambes du jeune homme et la releva brusquement. Keld se retrouva sur le dos du canard fumeur sans vraiment comprendre ce qui venait de lui arriver. Il se mit bien en place en se retournant. Le canard prit un peu d'élan et s'élança à toute allure sur la paroi rocheuse de la montagne suivit des deux autres. Keld se cramponna au cou de l'animal et à se grande surprise il se rendit compte que le canari courait littéralement sur le mur. Il atteignit le sommet en une heure le canard aillant besoin de reprendre son souffle toute les vingt minutes. Un fois arrivé en haut, il se plaça au bord pour regarder tout autour de lui. L'île était presque parfaitement ronde et semblait être formée d'une colline géante qui formait la quasi-totalité de l'île et à son milieu il y avait la montagne. Plus il regardait l'horizon plus l'endroit lui paraissait bizarre et il n'avait aucune idée du pourquoi. Il scruta les flancs de la montagne en essayant de bien regarder dans les nids s'il trouverait une trace de Rey. Au bout d'une autre heure de recherche, Cloé déboula derrière lui visiblement déçue.

- C'est un peu complexe..., dit-il en pointant les canaris.

Soudainement la belle parut furieuse et s'engouffra dans une crevasse en suivant une piste faite d'excréments frais. Keld regarda le canari qui lui fit signe de la suivre. Le maudit s'enfonça dans les profondeurs de la montagne à son tour laissant les trois canards derrière lui. Il faisait trop noir pour y voir quoi que ce soit, tout du moins pour Keld. Il s'arrêta quelques instants le temps pour ses yeux de s'habituer à l'obscurité ambiante. Il pouvait apercevoir tout un tas d'os et de crânes étalés sur le sol. Il pataugeait dans une mer de déjection blanche et nauséabonde. Le jeune homme manqua de se vautrer la tête la première dans cet amas géant de merde, il réussit à se rattraper in extremis au mur, le nez à quelques centimètres de la substance. Il manqua de vomir en se relevant. La sensation de marcher les jambes enfoncées jusqu'aux genoux dans ces déjections était vraiment désagréable et lâchaient un bruit sinistre à chaque pas. Au bout de quelques instants, il reconnut la voix de Cloé qui criait le nom de Rey puis il crut entendre un craquement et la jeune femme hurlant à l'aide. Keld se précipita droit devant sans faire attention au bord du trou que la chute de la jeune femme avait causé dans le nid. Il s'étala de tout son long à terre après une bonne chute. Il se releva, cracha un peu de merde qui lui était rentrée dans la bouche et vit Cloé en compagnie de Rey. Décidément, il aurait vraiment l'air con jusqu'au bout. Il s'essuya la bouche en examinant les lieux.

- C'est moi., dit-il la mine déconfite. Sacrément bizarre ce lieu...

Il effleura de la main une des ruines tout en observant les signes et dessins sur un pilier. Le lieu était vraiment particulier, quelques trous dans la paroi laissaient passer un peu de lumière donnant un air encore plus lugubre à ces vestiges du passé. Il leur fallait sortir d'ici, mais ils semblaient coincés. Il auraient du mal à remonter par le trou. Keld soupira et déploya quelques cendres incandescentes  qui illuminaient un peu plus les lieux. Les cendres se balançaient légèrement devant lui signe qu'une légère brise poussait cette minuscule matière.

- Je pense qu'il faut aller par là., dit il en pointant la direction opposée du mouvement des cendres. Si jamais on trouve un trou d'air, on pourra essayer de le creuser pour sortir.

Il prit la tête du convoi, s'enfonçant dans l'obscurité. L'endroit était vraiment sinistre, ils pouvaient entendre de l'eau couler des murs, tomber en gouttelettes et s'écraser à terre. Keld frissonna, il commençait aussi à faire froid mais la brise s'intensifiait. Ils finirent par atteindre une éventuelle sortie. En effet, au bout de quelques temps de marche, Keld aperçut une lumière au loin. Il la suivit jusqu'à tomber sur un trou béant dans la grotte. Il pénétra à l'intérieur et se figea de stupéfaction. Il venait d'entrer dans une gigantesque alcôve lumineuse. A une dizaine de mètres du sol, un trou béant laissait passer la lueur du soleil qui se répercutait sur des milliers de cristaux au mur. Keld butta dans quelque chose qui émit un tintement sourd. Il regarda à ses pieds et vit tout un amas de pièces, coupes et armes en or et argent. Ainsi qu'un peu plus loin un tas d'os tout aussi grand que celui de l'or. Au milieu de l'alcôve se trouvait un nid. Beaucoup plus grand que ceux sur les flancs de la montagne. Il avait un diamètre d'une dizaine de pieds et contenait trois oeufs gigantesques haut d'un bon mètre quatre vingt. L'un d'eux émit un craquement sinistre. Keld eut à ce moment un très mauvais pressentiment. Ils avaient sûrement pénétré dans le nid de la mouette géante.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeMer 19 Fév - 14:34



Une issue et vite

Cloé soutenait le capitaine l'aidant à se déplacer, il n'était pas gravement blessé, mais il était affaiblit. Salvicrus Rey pesait son poids, la jeune femme avait un peu de mal à le porter. Keld rejoignit la jeune femme dans la salle, il se désigna pour prendre la tête du cortège et ainsi sortir de ces ruines. Au bout de quelques mètres, le garçon s'arrêta, la demoiselle cogna le dos du jeune homme.

-Keld, que fais-tu ?

Elle déposa Rey au sol et se frotta le nez. C'était un petit moment de répit pour la petite fleur. Il faisait beaucoup plus froid qu'à l'extérieur, on pouvait sentir l'humidité ambiante. Entendre l'eau coulait sur les murs. Elle mit ses mains l'un sur l'autre et souffla un air chaud pour réchauffer brièvement ses membres. Elle se plaça à côté de Keld, pour voir ce qu'il se passait et surtout pour avoir des comptes.

-Bon, tu m'expliques. Pourquoi tu ne bouges plus?

La voix faiblarde du capitaine répondit à la place du jeune homme.

-Il a trouvé le nid de la bête....

La demoiselle ne comprenait pas directement, mais une fois face à l'alcôve, c'était évident. L'animal n'était pas un dieu, mais un monstre millénaire. Les pièces d'or, les cristaux de diamants, les gravures et la finesse des lieux montraient que la civilisation qui avait vécu ici, était prospère. La demoiselle se concentra vers le nid, dans la pénombre trois œufs pointaient le bout du nez. Elle s'approcha des trois zygotes, elle avait l'impression d'entendre un craquement à la surface de la coquille. Plus la distance entre les œufs et elle se diminuait, plus le craquement était intense. Elle se tenait à côté de l'un d'eux, c'était plus grand qu'elle, elle ne pouvait pas les prendre dans ses bras, il était vraiment énorme, mais quelque chose bougeait à l'intérieur.
Sa curiosité était vraiment un problème, le danger était présent et elle ne semblait pas sans rendre compte.

-Rey, regarde! Je pourrais faire une omelette pour une armée avec un seul œuf!

Le capitaine était certes affaiblit, mais l'inconscience de la demoiselle le  préoccupait beaucoup plus. Il changea de ton pour s'adresser à elle.

-Cloé arrêtes tes conneries maintenant! Tu es vraiment une gamine.

La jeune femme prit la mouche. Elle se dirigea vers le capitaine pour avoir des explications.

-Bé explique moi en quoi je suis une gamine?
-Tu ne remarques pas qu'on est dans le nid de la mouette géante, espèce de gourde!

Elle ne répondit pas à Rey, encore une fois elle n'avait pas analysé la situation et avait laissé sa curiosité prendre le dessus. Au fond d'elle, la demoiselle voulait verser quelques larmes, mais elle était en face du vieil homme et l'accola.

-Excuse-moi...

Soudainement, l'eau qui ruisselait sur les parois, avait un mouvement inhabituel, des ondulations parcourraient les murs. Puis une odeur très forte était accompagnée par des tremblements. Dans l'alcôve, les pièces et les ossements tombaient ce qui provoqua une activité autour des œufs. L'intuition de la demoiselle lui disait de quitter les lieux, un danger s'approchait rapidement.

-On doit partir...

Son corps tremblait de plus en plus, une aura puissante était proche d'eux comme l'odeur de l'animal. C'était la mouette géante qui revenait pour voir l'évolution de l'éclosion de ses petits. L’œuf du milieu se perça en premier, le poussin venait de sortir le bec de la coquille, il poussait déjà des cris aigus et puissants. La mère aidait les autres à sortir avec son propre bec et ses immenses pattes. Les ailes sur-dimensionnées de la bête s'agitaient également, créant ainsi des bourrasques qui parcourraient l'endroit. Cloé se tenait à Rey au niveau du sol, le vent était glacial. Le trio essayait de se faire le plus discret possible, mais la demoiselle n'avait pas l'habitude à des températures aussi froides, elle claquait des dents. Elle estompa le bruit des claquements avec sa main.
Cloé s'appuyait contre le mur, l'eau fraîche prenait un nouveau chemin, celui de la peau de la jeune femme. La demoiselle se contenait, si elle bougeait la bête pourrait les repérer et ça serait le début d'un combat épique. Mais voilà la maladresse de la jeune femme envahit son petit corps. En un éclair, son pied glissait le long du sol, naturellement sa capacité avait suivi le mouvement. Cloé se cogna contre l'une des pattes de la mouette géante. Instinctivement, elle se cacha sous une coquille d’œuf. L'animal cherchait le moucheron qui l'avait percuté, puis elle cherchait l'odeur de Cloé, plus sa colère augmentait. Rey avait compris ce qu'il se tramer.

-Elle sent l'odeur de ma colombe.... Tout est fini...

Il s'agitait de plus en plus, en direction de la première salle, c'était le seul endroit plus ou moins sûr. Il était à quelques mètres pour rejoindre la salle, quand soudainement la bête détruisait le sommet de la salle. Par le souffle causait par la mouette, il se retrouva propulser sur deux mètres en arrière. Le monstre mythique attaquait avec son bec vers le capitaine puis elle tournait sa tête pour observer ses ennemis. Sa vision était parfaite, ses coups de bec étaient ravageurs, la volonté de défendre sa progéniture était remarquable et destructrice. Le lieux se réduisait en pièces avec la rage maternelle de la bête. Cloé quant à elle, était entourée de trois oisillons, ils n'avaient pas de plumes ni les yeux ouverts, mais ils avaient une paire de griffes pour se défendre. En effet, avec l'odeur de la demoiselle, les nouveaux-nés étaient affolés et s'agitaient dans tous les sens, détruisant des os et les restes des coquilles vides. La demoiselle esquiva un coup, puis deux, elle plongea vers un rayon lumineux qui se trouvait derrière le nid.
Cloé était à l'entrée du nid qui était creusé à l'intérieur de la montagne proche du sommet. Elle était seule, le vent dégainait sa puissance, elle se mit à l'abri derrière un rocher à l'extérieur. Les oisillons laissaient tomber la traque contre la demoiselle. Cloé essayait de signaler sa position à son ami Keld, elle prit des pierres se situant à ses pieds et les jeta à l'intérieur.

-Keld. Keeeeeeeeeeeld. Je suis de l'autre côté.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeJeu 27 Fév - 16:57


Esquives rotatives



Les événements s'enchaînèrent à toute vitesse. Keld avait du mal à savoir où donner de la tête. Quelques secondes auparavant ils pouvaient être tranquilles. Mais l'arrivée de la bête perturba ce moment. Le maudit regarda toutes les scènes se passer sans pouvoir aider ni Cloé ni Rey. La jeune femme faisait preuve d'une maladresse comparable à la sienne ce qui ne l'aidait pas à se détendre. Ils devaient garder leur sang-froid s'ils voulaient s'en sortir en un seul morceau. Cloé réussit à se dégager des oisillons et Keld regarda presque impuissant Rey se faire attaquer. Il était plus près des oeufs que de la bête. Il décida donc d'y aller et d'effrayer les oisillons pour attirer l'attention de la mouette géante. Les coups de griffes vains des bébé traversèrent le corps de Keld mais leur cri était puissant et strident, le maudit eut du mal à ne pas se boucher les oreilles.

La mouette se retourna vers Keld, laissant Rey souffler un peu, et l'attaqua aussitôt. Keld par instinct esquiva ses attaques bien qu'elles ne lui feraient rien. Il essayait de l'éloigner de la sortie pour que ses deux compagnons puissent s'en sortir. La bestiole augmenta la vitesse de ses attaques et Keld n'eut plus beaucoup le temps de voir ce qu'il se passait autour de lui. La mouette déploya ses ailes et émit une énorme bourrasque qui fit s'envoler os et or tel des balles de revolver vers Keld. Le nombre de projectiles était trop grand pour que le jeune homme puisse les esquiver. Il se changea donc en cendres mais le vent le dispersa dans les airs. Le maudit mit du temps à se reformer. Lorsqu'il put enfin redevenir lui-même il vit que la bête s'attaquait maintenant à quelque chose au niveau de la sortie. Keld entendit Cloé crier à l'aide. Celui-ci s'élança vers Rey et le souleva pour le mettre sur son dos. Il pointa ensuite deux doigts vers le monstre et tira une balle de cendres droit sur l'arrière de sa tête et puis en tira plusieurs incandescentes sur les oeufs vides ce qui fit réagir la bête dans la seconde. Celle-ci se plaça devant ses petits pour les protéger laissant le champ libre aux deux comparses pour quitter l'endroit. Keld s'engouffra dans le trou et la lumière du soleil lui brûla les yeux. Mais il n'avait pas le temps pour s'arrêter et se les frotter. Il commença à descendre à toute vitesse le flanc de la montagne.

- Cloé, vite, au bateau, là on pourra se défendre !

Ils coururent à toute vitesse mais la mouette les reprirent en chasse. Elle sortit de la montagne et s'envola projetant son ombre menaçante sur eux. Keld entendit des bruits de pas précipités suivis de quelques "Coins coins". Il se retourna et vit les canards qui le suivaient. Celui fumant un cigare arriva à son niveau et tapota l'épaule e Keld de son bec. Le maudit déposa le capitaine sur le dos du gros canard et fit signe à Cloé de monter sur l'un des deux autres.

- Il faut que tu leur montre le chemin vers le bateau ! Je vais m'occuper de cette saleté !

Puis Keld se stoppa net se laissant dépasser par tout le monde. Il s'accroupit et sauta en direction de la mouette en se propulsant de toutes ses forces grâce à ses cendres. Instinctivement il réussit à se maintenir en l'air quelques secondes avant de commencer à tomber. Il créa donc des cendres dans son dos qui l'envoyèrent sur la queue de la bête. Keld s'y agrippa tant bien que mal. La bête avait sûrement sentit le choc et elle décrivait maintenant des loopings et des tonneaux dans les airs. Le maudit commençait à avoir la nausée mais il s'accrocha plus fermement. Il commença à essayer de monter sur le dos de la mouette. A mi-chemin, une des plumes s'arracha violemment ce qui manqua de faire tomber le jeune homme. Plus il s'approchait de la tête et plus l'oiseau se fit violent. La bête partit dans de dangereux zigzags changeant brutalement de direction pour faire tomber Keld. Au bout de quelques minutes d'effort il arriva enfin au niveau du cou de la bête. Il monta légèrement sur son crâne et tâta le haut de la tête de la bestiole. Il sentit un endroit fragilisé juste au sommet du crâne. Kel abattit violemment son poing contre cette faiblesse. Le monstre poussa un horrible cri avant de s'évanouir et faire un piqué en direction de la plage. Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent en voyant le sol se rapprocher de plus en plus vite. Il sauta une dizaine de mètres avant que le corps de la bestiole ne s'écrase lourdement sur le sable. Keld atterrit sur le sol et fit une roulade pour amortir le choc.

Tout le monde au bateau le regarda avec surprise. Keld chercha automatiquement une trace de Cloé et de Rey et vit un attroupement autour des trois oiseaux couleur canari. ils venaient à peine d'arriver. Ces canards étaient vraiment rapide, ce fut une aubaine de les avoir croisé à ce moment là et ils semblaient ne plus vouloir lâcher le jeune homme. Les matelots du Cornellia firent descendre Rey et commencèrent à le soigner. Keld se dirigea vers le corps gigantesque de la bestiole. Son torse se levait et se baissait avec peine. La mouette n'était pas morte mais devait souffrir horriblement. Le jeune homme attrapa une épée et s'approcha doucement du corps. Il posa sa main pour détecter les battements du coeur du monstre. Keld y plaça la pointe et l'enfonça avec rapidité dedans. Keld récita les prières des chasseurs de son village, remerciant la nature de sa beauté et s'excusant envers l'animal de devoir l'achever. Ces mots sonnaient faux vu qu'il n'avait pas l'intention de la tuer à l'origine et il sentit un petit pincement au coeur. C'était la première fois qu'il prenait la vie à quelqu'un et ce fut une épreuve terrible. Keld n'aimait pas faire du mal à autrui et encore moins aux animaux.

Il se releva et déposa l'épée contre une caisse. Certains matelots arrivèrent enjoué à la vu de la bête morte. Elle pourrait leur servir de repas mais le maudit s'interposa.

- On a assez de nourriture pour faire le tour du monde. Pas la peine d'en rajouter., dit-il sèchement, le regard sombre.

Keld tendit la main vers le corps inerte de la mouette et y propulsa des cendres incandescentes pour qu'elle prenne feu. Le maudit regarda le feu lentement consumer la bête. Il dit une dernière prière, bien qu'il n'était pas pieu et retourna sur le bateau sans dire un mot, laissant les mousses se plaindre du gâchis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeVen 28 Fév - 12:21



Bataille aérienne et balade à dos de canari

Keld avait pris les choses en mains, ni une ni deux, tout le petit monde était dehors. La mouette continuait son assaut contre les visiteurs. Au début redescendre de la montagne était difficile pour la jeune femme, car l'inclinaison était vraiment raide. Le trio de canari avait suivi Keld et le reste du groupe. Depuis qu'il avait sauvé la vie à ces bestioles, c'était des sangsues collaient au jeune homme. Keld avait bondi vers la mouette géante pour essayer de la ralentir et de permettre au reste du groupe de s'enfuir à dos de canari. Cloé se retrouvait sur le dos du canari avec la tenue très féminine, le capitaine sur celui avec le gros cigare, néanmoins il en restait une. Cloé faisait des signes à Keld, mais celui-ci était trop haut pour entendre ou voir une personne. Les canaris descendaient la montagne avec une facilité impressionnante, ils couraient à une vite également qui était phénoménale. La belle demoiselle essayait d'attacher ses cheveux avec le vent s'emmêlaient. Elle les rangea dans sur t-shirt, il restait quelques mèches qui volaient mais rien de bien méchant. En les mettant dans son vêtement la belle sentait les noueux dans sa chevelure.

-Je vais mettre une heure pour démêler....

Sa voix tremblait un peu, mais reprit de la vivacité quand elle entendit du bruit venant des cieux. Au-dessus d'eux, un combat titanesque avait eu lieu. La mouette avec un seul point faible et le jeune guerrier l'avait bien compris. Le capitaine ressentait une grande douleur pour l'animal, il tournait un eu sa tête qui était accolée au cou du canari. Il aperçut la bête qui chutait en direction de la plage. Sur la plage, il y avait le Cornellia et le reste de l'équipage, une vague d'inquiétude envahit le capitaine qui ordonnait aux piafs de se bouger les plumes. Aussitôt dit, aussitôt fait, le trio de canari avait atteint la plage avant la mouette. Le capitaine criait à ses matelots d'abandonner le navire et de prendre le nécessaire. Une nouvelle agitation pour la troupe d'hommes, ils vidaient le navire pour déposer les vivres et autres sur la plage. La belle Cloé regardait toujours les cieux et une tâche sombre recouvrait le Cornellia. C'était l'animal légendaire qui se rapprochait dangereusement du sol. Ce n'était pas la bête sa source d'inquiétude, mais savoir si le beau Keld allait en sortir vie. Elle se mit à prier, les genoux dans le sable et elle marmonnait la tête baissée.

-Je vous implore Kamisama, prend avec toi la créature mythique et laisse Keld en vie. Le perdre serait une douleur insupportable...

Discrètement, cette prière montrait les sentiments cachés de la belle envers le jeune homme. Quand elle ouvrit les yeux, l'animal se crachait violemment sur la plage et une vague de sable allait s'écraser sur la douce. Elle en avait partout, sur son visage on pouvait lire du mécontentement.

-Je retire Kamisama...

Le valeureux Keld avait terrassé la bête et mit fini à ses jours. La jeune femme était choquée de voir un tel comportement chez l'homme. C'était une mère avant tout, la créature avait des enfants, une fois morte sa progéniture mourrait sûrement d'ici quelques jours. De la tristesse et de la colère, c'était ce qui définissait l'aura de Cloé. Elle le détestait pour le coup. Il avait agi en chasseur pour animal également. Les matelots étaient fiers du garçon et voulaient commencer à découper l'animal pour avoir encore plus de vivres. Mais ce jeune homme s'interposa d'une manière très agressive et cela clôtura le débat sur la bête. La mouette géante disparaissait dans des flammes et redevenait poussière. La belle n'avait pas assisté à ce spectacle, elle avait détourné son regard. Le capitaine voyait que sa protégée n'était pas bien, il s'en approcha pour la prendre dans ses bras, mais celle-ci le rejeta.

-Mais... Trésor....

Elle essuyait ses larmes et se dirigea vers ce guerrier qui était acclamé par l'équipage. Elle poussait certains matelots devant le jeune homme, il ne semblait pas de bonne humeur, mais elle devait faire ou dire quelque chose.
Elle était à quelques centimètres de l'homme, sa tête était baissée et dans la lueur des flammes ses larmes tombaient comme des perles dorées sur le sable pour disparaître au contact du sol. Elle fermait ses poings puis les relâcha. Une certaine impuissance bloquait le corps de Cloé. Elle était partagée dans un tourbillon de virulent sentiments.

-Idiot!

Elle le giflait très violemment et en un éclair elle quittait attroupement autour de l'homme. Elle montait à bord en slidant sur la corde de l'encre, puis elle disparut dans l'ombre du navire. Le capitaine comprenait sa petite fleur, il ne l'a pas rejoignit pour autant. Il allait vers le chasseur pour lui en toucher deux mots.

-Mon garçon, tu es vraiment un idiot. Imagine ce qu'elle a pu ressentir. Elle a prié pour toi! Tu fais partir du navire et chaque membre et précieux pour elle. Et toi plus encore.

Il donnait un coup sur le dessus du crâne de l'homme avant de se mettre à crier comme un putois sur les matelots. Il fallait remettre la cargaison dans la cale et quitter cette île. Il a fallu trois fois plus de temps pour remettre le chargement que de le sortir, il y avait de la mauvaise volonté de la part des matelots. Ils voulaient festoyer et prendre un jour de congé en l'honneur de Keld et du sauvetage du capitaine. Mais le temps était de l'argent donc chaque seconde était très précieuse.
Cependant, sur la plage il restait les trois drôles oiseaux qui regardaient Keld et le capitaine avec des larmes aux yeux. Le capitaine avec sa pipe en bouche, recrachait un large nuage de fumée blanche.

-Keld tu t'en chargeras, ils t'aiment bien je crois. Si je trouve une seule merde de ces piafs. Je les découpe pour avec du canari au dîner. Compris?

Il faisait signe à ce trio et d'un saut surprenant ils étaient sur le pont supérieur non loin de Keld. La Belle encore en colère était à la barre, elle observait la scène. Elle était remontée contre le jeune homme, l'un des matelots passait à côté d'elle et ressentait une puissante aura de haine. Elle commençait à se parler à elle-même.

-Même pas il vient me voir! Bé non! Pourquoi faire? Je me suis inquiétée pour lui, à penser au pire et à prier comme une imbécile! Il me le payera! Qu'il ne vient pas me voir, je le rejetterais.

Ses yeux lançaient des éclairs en direction du beau Keld, puis elle soufflait, un souffle nasale pour être précis. Les matelots se moquaient du pauvre jeune homme et taquinait encore plus Cloé.

-Alors? Tu t'es fait du soucis pour Keld?
-Non, tu as sûrement rêvé.
-Ah bon? Et tes larmes?
-Pas pour lui.
-Tu es sûre de ça?
-Hum..
-Pas de réponse, je le comprends comme pour un non!

Elle pourchassait le matelot en essayant de lui donner des coups de pieds et poings, le capitaine fumait tranquillement sa pipe en ricanant dans son coin et les autres s'activaient à mettre bouger ce tas de planches. La scène était assez comique, la jeune femme était rouge pivoine et elle essayait de faire taire son collègue. Soudain, elle trébucha.
Elle était tombée le dos contre le sol, avec sa maladresse elle avait utilisé sa technique sans se rendre compte. Elle était étendue au sol, à pleurer comme une enfant qui venait de tomber de vélo. Elle mit son avant-bras devant ses yeux pour cacher une nouvelle fois ses larmes, non pas tristesse, mais par joie. Un sourire tremblant était dessiné sur son visage, elle voulait dissimuler son fou rire, mais elle ne pouvait pas le contenir longtemps.
Puis soudain une main était tendue vers elle, avec les rayons du soleil, elle ne pouvait pas voir la personne en face d'elle. Elle lui donna sa main et se releva grâce à la force de cet individu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitimeDim 2 Mar - 1:36


Esquives rotatives



Le bateau avait lentement repris sa route, Keld se trouvait proche du bord accoudé à la rambarde de sécurité. Il appréciait la brise qui soufflait légèrement sur son visage en essayant d'oublier les événements passés. Cependant, sa joue encore rouge et chaude à cause de la claque de Cloé, qu'il ne prit pas la peine d'esquiver de quelconque manière, lui rappelait ce qui s'était passé plus tôt. La vie était quelque chose de sacrée dans son village et pour lui-même. La prendre sans en avoir le besoin était quelque chose d'impardonnable. Le maudit se jura de ne plus jamais tuer personne, même par nécessité et à ces pensées il soupira en tentant de se réconforter.

Il ne comprenait pas non plus la réaction de la belle demoiselle. Elle pouvait vraiment être soupe au lait et ces changements rapides d'humeur étaient compliqués à gérer. Cependant, ces sautes d'humeur ne l'effrayaient pas. Au contraire, il s'y était habitué depuis quelque temps déjà. Leur voyage commençait à se faire long. Et il espérait bientôt atteindre East Blue. À ce moment, il pourrait se construire une nouvelle vie, peut-être sur la mer. Il avait toujours été attiré par le large, étant plus jeune il avait toujours voulu devenir Marine. C'était un peu paradoxal par rapport à son envie de liberté mais il se disait que suivre ce chemin était pour la bonne cause, que c'était son choix et que c'était une forme de liberté que de suivre notre propre route. Il ne se voyait vraiment pas devenir forgeron et rester toute sa vie à trimer pour des bouts de ferraille.

Il se remémora ces quelques mois passés et soupira un bon coup. Finalement il était devenu hors-la-loi, il était libre mais était devenu ce qu'il détestait le plus au monde. À lui maintenant de choisir de faire le bien, le mal ou de vivre pour lui-même. Et cette troisième option lui plaisait le plus. Fort de ces nouvelles résolutions, il retrouva quelque peu son optimisme et se tourna pour observer la vie du navire. Les matelots s'attelaient à bien manoeuvrer le brigantin. La petite nouveauté était les trois canards qui les avaient suivis de l'île. Ils semblaient se chamailler entre eux.

Il se rappela les dernières paroles de Rey concernant Cloé et ses canaris. Il déglutit en pensant au sort des canards s'ils avaient le malheur de déféquer sur le pont. Puis ses yeux se posèrent sur la jeune femme au gouvernail. Le maudit rougit un peu en se disant qu'elle lui plaisait et que c'était peut-être réciproque. Mais la douleur de la gifle refit surface, il n'osa donc pas aller lui parler pensant que la conversation pourrait être quelque peu tendue. Puis un des matelots vient l'ennuyer. Elle se mit à le pourchasser et finit par glisser sur le sol et tomber à la renverse. Keld réagit au quart de tour et se précipita vers elle pour lui tendre la main. Il lui sourit en lui faisant signe de prendre sa main.

Une fois relevée, Keld proposa à la jeune femme de lui parler un peu. Il avait besoin de se confier, tout comme la nuit précédente. Il voulait qu'elle en sache plus sur lui, son passé et ses pouvoirs. Ils se mirent dans un endroit discret, toujours sur le pont. Keld avait demandé à Rey s'ils pouvaient être tranquilles quelque temps et il accepta sans broncher. Les deux jeunes gens se retrouvèrent donc seuls proches l'un de l'autre. Un long silence s'abattit entre les deux. Keld avait peur de se lancer, de tout lui raconter. Mais ce ne pouvait que lui faire du bien et se lança donc.

- Écoute, je voudrais que tu gardes tout ce que je vais te dire pour toi s'il te plaît.

Il réfléchit quelques minutes à comment il pourrait lui annoncer ces choses si importantes à ses yeux. Il décida de lui dire la vérité sur ses sentiments envers elle en premier lieux.

- Tu sais... Je t'aime beaucoup..., il se mit à rougir. Et je veux que tu comprennes que ça me coûte beaucoup de te dire les prochains mots.

Il prit une autre petite pause et souffla.

- Je suis un hors-la-loi. C'est une assez longue histoire en fait et c'est contre ma volonté. Il y a encore quelques mois, j'habitais encore avec mes parents sur mon île natale : Lystriss. Cette île était sous le joug de bandits sans pitié qui taxaient tout le monde et nous empêchaient de partir. Mon père était vraiment forgeron, et moi son apprenti, et lui payait les bandits en forgeant des armes et tout autres outils. Un jour j'en ai eu marre d'être sans cesse dans la peur de ces types. Donc j'ai échafaudé un plan avec mon meilleur ami qui s'appelait Dean.

Parler de lui au passé était encore très douloureux. Il lui manquait beaucoup.

- On avait décidé de piéger les bandits dans la grotte qu'ils occupaient le jour où ils faisaient leurs affaires en mer. On est rentré à l'intérieur, on leur a piqué un peu de butin pour le rendre aux villageois et on a mis en place notre piège. Puis j'ai eu une énorme faim et j'ai mangé un fruit qui se trouvait dans un des coffres qu'on a volé. J'ai fait beaucoup de bruit et les Marines, qui n'avaient jamais bougé le petit doigt jusque-là, ont débarqué et nous on prit pour des brigands. Ils nous ont emmené au QG le plus proche. Inutile de préciser qu'on a passé un horrible voyage en bateau... Puis on s'est fait juger par une bande de types qui n'en avait rien à faire de la vérité. Ils voulaient juste faire un exemple je pense. Ils nous ont condamnés à une semaine de piloris et une exécution par balle.

Keld serra la mâchoire et les poings. C'était vraiment dur pour lui de confier cela pour la première fois. Il s'arrêta une nouvelle fois au bord des larmes et continua.

- J'ai survécu. Les balles m'ont traversé de part en part à cause de mes pouvoirs. Mais Dean... Il n'a pas eu cette chance... J'ai réussi à m'enfuir et prendre un bateau pour Nighty Town. J'ai dû y faire quelques missions et dépouiller d'autres hors-la-loi pour pouvoir survivre et récolter assez d'argent pour pouvoir quitter West Blue

Il se mit à regarder l'horizon. Il se sentait très mal à l'aise et n'avait plus qu'une seule envie : disparaître. Il voulait que cette étendue d'eau infinie l'aspire et l'emmène dans un endroit paisible et désert. Il se tourna une nouvelle fois vers Cloé et lui sourit chaleureusement. Parler lui avait fait du bien et il ne savait pas combien de temps ils aurait pu garder ses secrets pour lui. Et la belle était la seule personne à qui il voulait en parler. Il se laissa tomber sur le dos et observa le ciel d'un bleu éclatant.

Ils se rapprochaient d'East Blue et le jeune homme redoutait ce moment. Il s'était bien intégré dans l'équipage et ils étaient devenus comme une seconde famille. Leur dire adieu serait une autre épreuve bien difficile. Il préféra ne pas y penser pour le moment. Il voulait savourer cet instant avec une jeune femme qui lui faisait beaucoup d'effet. Il aurait voulu être un peu plus sensible aussi. Il était conscient qu'il était resté un peu froid et distant quant à ses souvenirs. Cloé serait la personne qui lui manquerait le plus. Il repensa à certains moments qu'ils avaient vécus pendant leur voyage et il se mit à rire malgré lui. Il la revoyait courir partout avec une louche à la main, menaçant les pauvres mousses ou encore se casser la figure par maladresse. Puis il fallait avouer que son corps magnifiquement bien dessiné ne le laissait pas de marbre.

Il avait rencontré de merveilleux compagnons et espérait les revoir un jour. Le point positif dans tout cela était qu'il avait gagné trois canaris qui pourraient lui être très utile. De plus ils semblaient être bien charismatiques et il ne risquerait pas de s'ennuyer avec eux.  Il continua de rire de bon coeur en profitant des derniers instants avec l'équipage.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Empty
MessageSujet: Re: Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi   Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Flash Back - Entrainement en mer- Keld Rigell & Cloé Bellavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-