anipassion.com
Partagez | 
 

  Un Masochiste assassine un vieux........Bizarre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Un Masochiste assassine un vieux........Bizarre!   Mar 28 Jan 2014 - 16:01



Un Assassinat


Comme d'habitude, je me réveillais vers les environs de six heures du matin. Je ne sais pas si c'est une obsession de la part de ma mère, mais faut-il toujours que je me réveille en ayant plusieurs blessures surtout vers le bas de mon corps. Peut-être qu'elle fait cela car elle voit en mon visage une expression de gaieté. Certainement, ma mère a de bonnes raisons pour faire cela. Avant de dormir, elle me donnait toujours un long piquet qui me sert de coussin et deux, trois coups de poing dans la face qui selon nos croyances est une protection du Dieu Kaaton. Il est vrai que nos croyances sont étranges, mais ils sont véridiques. J'avais même vu le dieu Kaaton en rêve qui d'ailleurs avait une apparence pétrifiante. Il était de couleur rouge et noire, il avait des cornes dîtes de taureaux, ces yeux étaient de couleur rouge sang, à la place des pieds il avait des sabots. Il ressemblait à deux gouttes d'eau à la personne que j’idolâtrais le plus. Le Directeur d'Impel Down ou le Diable. Alors que je suis en train de vous parler de mes croyances, dans le monde réel, une personne du nom de Jumun souleva l'objet le plus lourd au monde. Un drap de 22 grammes. C'était incroyable surtout à six heures et demie du matin qui était le moment où tout le monde s'endort, car à l'inverse de vous, nous on se réveille à 19 h pour dormir à 7 h du matin. Ce n'était point à cause du soleil que l'on fait cela, mais c'était à cause d'une des stupides croyances de l'île qui affirme que l'on est des partisans du diable donc que l'on est des diables. Revenons à nos moutons.

Après que j'eus soulevé le drap de 22 grammes, je décidais de me baigner afin d'enlever ce sommeil qui était à deux doigts de me battre. Malheureusement lors de mon entrer dans la salle de bain, ma mère ou plutôt ma servante était là-dedans, à deux doigts d'enlever ces sous-vêtements. Alors, je décidais de sortir de la salle de bain, mais j'étais stupéfié. Je ne pouvais plus bouger. Je transpirais. Je commençais à sortir des larmes, des larmes douces, des larmes très douces qui câlinaient mes paupières. De plus, la raison et l'intelligence m'ont abandonné. L'idiotie a pris leur place. Ma langue ne pouvait plus prononcer un seul mot, un seul son. J'étais choqué. C'était la première fois depuis 3 ans que je vois ma mère presque nue. Je ne savais pas quoi faire. Je ne pouvais plus bouger, car j'étais « paralysé ». Je ne pouvais plus parler, car ma langue était en congé. De plus, ma mère ne s'était pas rendu compte de ma présence, mais elle avait simplement entendu un petit bruit suspect donc elle continua à se déshabiller. Lorsque je commençais à voir ces fesses, ma langue s'était enfuie. Mes pieds transpiraient, mes bras s'amaigrissaient, mes yeux faisaient couler du lait qui est selon nos croyances l'incarnation de la douceur. De plus, J'étais devenu complètement bête, mon QI était inférieur à 0.Tout sentiment haineux a disparu. L'amour, l'amabilité ont pris leur place. C'était la fin. Mais heureusement, il me restait un gramme d'intelligence. Comme mes yeux étaient la partie où j'avais le plus mal, je décidais de baisser mon regard afin de ne point voir la poitrine et les parties intimes de ma mère. Mais, lorsqu'elle tourna en ma direction, son visage colérique devint un visage doux, la haine qu'elle avait pour moi a disparu, mais l'amour pris la place de la haine. Elle commençait à dire des mots comme mon chéri, mon amour, mon petit choux à la crème. Elle avançait peu à peu en étant nue. J'avais peur. Mon cœur battait vite, très vite, trop vite. Mon sang devenait chaud et en bas de moi se trouvait une grande flaque d'eau causée par une transpiration intense. Lorsque je regardais la douche, je vis ma mère qui était devant moi. Alors, je criais tellement fort que je commençais à voir ma mère de manière floue. Puis, petit à petit, elle commençait à disparaître jusqu'à que je ne la voyais plus et que tout était noir. Étais-je en train de mourir ? Est-ce vraiment ma fin ? Je ne savais point, tout était noir. Tout d'un coup, je commençais à apercevoir une lumière très brillante dont j'approchais petit à petit. Est-ce le paradis ? Non, c'est impossible, j'ai fait beaucoup de péché. Alors, qu'est-ce que c'était ? Soudain, je rentrais dans cette lumière et étrangement, je vis mon supérieur et d'autres marines qui me regardait avec étonnement. Alors, je compris ce qui s'était passé. C'était un cauchemar et maintenant je suis réveillé. Mon supérieur qui était stupéfié me dit :


-Pourquoi as-tu dormi lorsque je t'annonçais ta nouvelle mission ?
-Ben......Je ne sais pas, j'ai tout oublié. D'ailleurs, y a-t-il une nouvelle mission ?
-Oui et tu dois aller tout de suite faire ta mission, car dans une heure il va partir.
-Qui va partir ? Quelle mission dois-je faire ? Tu sais bien que j'ai tout oublié.
- Ah oui ! Excuse moi, tiens voici ta mission :
On annonce qu'un vieux crouton a donné des informations sur le gouvernement mondial à un groupe de personnes malveillantes envers les autorités. Il est donc décidé qu'il était valait mieux le faire taire. La mission est d'assassiner ce vieil homme avant qu'il n'en dise trop. Le soucis c'est que depuis que des lapins viennent faire des carnage dans son jardin, il a embauché deux gars et un chien qui surveillent les environs et défendent le potager. Attention, ils est interdit de les tuer mais ils ne doivent pas non plus vous voir.
-Ok, chef il n'y a pas de problème.


Alors, sans perdre de temps je partis en direction de sa maison qui se trouvait d'ailleurs dans la forêt duquel je m'entraînais tous les jours. J’espérais au fond de moi que cette mission ne serait point dure et dès que je reviendrais de la mission je frapperais très fort ma mère par haine car, certainement, je déteste ma mère qui était d'ailleurs l'incarnation totale du lapin du voisin. D'ailleurs, lorsque je suis arrivé, je vis comme l'avaient dit mon supérieur: deux gardes assez colossaux et un chien fidèle qui commençait à sentir ma présence. Alors, je pris un parfum dont l'odeur était très nauséabonde pour que le chien ne remarque pas ma présence puis j'avançais tout doucement en direction d'un buisson pour mieux les observer.

Le premier garde était un grand diable flandrin bien charpenté de couleur blanche. Il avait de grands yeux bleus et bizarrement son regard se dirigeait vers des femmes qui étaient en train de travailler dans un bar qui était à proximité de la maison. On pourrait dire donc que ce garde est soit un pervers soit un coureur de jupons.

Le deuxième garde était un bout d'homme de belle prestance et de couleur marron. Il avait des lunettes qui le donnaient l'air d'un homme sérieux. Son regard se dirigeait vers des livres qui ont pour sujet l'intellectualisme. Alors, on pourrait dire que ce garde est un intellectuel.

Le chien qui était considéré comme un garde selon moi était bien bâti. La position où il était, était celui du courage, de l'honneur et de la fidélité. Ses yeux émerveillés se dirigeaient vers le jardin. On pourrait alors dire que ce chien est d'une férocité remarquable et dangereuse.

Après l'observation des gardes qui surveillaient le potager et la maison du vieil Enamohtym, je décidais à présent d'établir un plan. Alors, je commençais à chercher les points faibles des gardes. Le premier garde, lui, était très sensible aux femmes. Le deuxième garde était très faible en matière de puissance. Le chien quant à lui, était aveuglé par son grand amour du jardin. Alors, la seule chose qu'il fallait faire alors c'était de se transformer en cobra royal. Donc, je fis cela et je commençais à aller tout doucement en direction du premier garde qui tenait le chien par une laisse. Ceux-là, étaient concentrés dans leur loisir, le chien était en train d'observer le potager et le premier garde regardait la femme du voisin d'Enamohtym. C'était le bon moment. Alors, je montai sur le mur qui était à proximité du garde et je fis :

Mahi Ni Kurushinde (Technique défensive qui consiste à paralyser pendant quelques minutes mon adversaire par une morsure. )

Le garde, surpris, ne pouvait plus bouger. Le chien qui était assis sous ses pieds entendit un bruit . Alors, il partit regarder les alentours de la maison afin de voir si une personne étrangère était rentrée comme un voleur dans le jardin. Comme il s'était éloigné de la porte et que le deuxième garde était assis sur la terrasse, je me faufilais dans un tube qui me menait directement vers le salon où se trouvaient d'ailleurs le deuxième garde et ma cible Enamohtym. Euh........Suis-je devenu fou ou il y a deux deuxième gardes ? C'est impossible, personne d'autre que la Marine connaît la façon dont on fabrique les clones. Ah oui ! Précédemment, il faisait partie de la Marine donc il a dû trouver les documents où ils étaient écrits la façon dont on fabrique les clones. Je comprends à présent la cause de son élimination. D'ailleurs, je ne vis plus Enamohtym. Où était-il ? Il ne peut pas sortir si rapidement du salon. J'espère que ce vieillard n'est pas sorti de chez lui sinon ma mission est un échec. Bon, la meilleure chose à faire est de le chercher partout dans la maison. Alors, je sortis du tube où j'étais faufilé et je partis en direction de la salle de bain qui était la seule la plus proche. D'ailleurs, à chaque fois que je me rapprochais de celle-ci j'entendais une chanson chantée par le vieil Enamohtym. Sa voix était terrible.................trop terrible...........à chier. J'étais à deux doigts d'ouvrir la porte de la salle de bain et de lui dire qu'il devait se suicider. Lorsque je rentrais là-dedans   par l'intermédiaire de la porte ouverte à moitié, mon cauchemar devint réalité.  Je vis le vieillard Enamohtym sans vêtement et sans sous-vêtement.  La stupéfaction et la frayeur étaient en moi. Je ne pouvais plus bouger. Je transpirais. Je commençais à sortir des larmes, des larmes douces, des larmes très douces qui câlinaient mes paupières. La raison et l'intelligence m'ont abandonné. L'idiotie a pris leur place. Ma langue ne pouvait plus prononcer un seul mot, un seul son. J'étais choqué. Je pouvais rien faire pour l'arrêter. Au fond de moi se trouvait une très grande source de désespoir. Pourquoi ? Parce que je pensais que la fin serait comme la fin de mon cauchemar soit ma mort. De plus, il m'avait vu et il se dirigeait vers moi avec un sourire et le pire c'est qu'il était tout nu. Qu'allais-je faire ? Je ne peux plus bouger, je suis idiot et je ne peux plus parler. Logiquement, aujourd'hui est le jour de ma mort. Tout à coup, lorsque j'arrivais à ce que j'appelle le « désespoir absolu », j'entendis une voix, une voix grave, une voix qui tremble mon cœur, une voix féminine qui me disait : «  si tu ne viens pas à la maison ce soir, je te promets que je vais mourir ». Je ne savais pas quelle puissance ce cacher derrière cette voix, mais tout à coup, je devenais plus fort, je n'avais plus peur de cela. Alors, d'une rapidité surprenante je sautais sur son cou et je fis :


Kami no tenshi: Technique offensive qui consiste à mordre l'adversaire. Lorsque l'adversaire est touché par la morsure qui est d'ailleurs empoisonné, il perd beaucoup de force  et cela dure 1 minutes.

Enamohtym devenait de plus-en-plus faible jusqu'à qu'il n'arrivait plus à se tenir debout. D'ailleurs, lorsqu'il était par terre, trois minutes après il mourut.




Fin de la Quête
©Didi Farl pour Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
 

Un Masochiste assassine un vieux........Bizarre!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de Toroa-