Partagez | 
 

 On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Ven 06 Juin 2014, 23:02



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Le trio poursuivait sa course endiablée en suivant grossièrement la trajectoire empruntée par les révolutionnaires tout en priant pour qu'ils n'aient pas la très mauvaise idée de dévier soudainement pour le semer plus aisément. Dans l'immédiat, les seules traces que pouvait remarquer Sumijimi semblaient bien les précéder : ils n'avaient dès lors plus qu'à poursuivre sans vraiment se poser de questions ! Restant toutefois sur leurs gardes, les marines continuèrent donc leur chemin sous le regard avisé et non moins attentif d'Orick qui progressait de son côté à même les arbres, camouflant sa présence aux yeux de tous. La meilleure situation possible à envisagée serait celle selon laquelle ses collègues se trouveraient soudain dans une embuscade ennemie : les adversaires, pensant alors avoir pris l'avantage, seraient eux-même pris en embuscade par le commandant ninja... De quoi en faire enrager plus d'un. Malheureusement, la chose était vraisemblablement illusoire et utopique, puisqu'à la place d'une réplique en bonne et due forme de la part de leurs adversaires du jour, les gouvernementaux eurent la chance inouïe de recevoir la visite inopinée de deux petites créatures à l'aspect bien étrange... Si Kamakiri et Kubikiri ne semblaient pas comprendre ce que faisaient ces êtres insolites ici, leur supérieur les avertit soudain sur la dangerosité de ceux-là : pour avoir énormément voyagé, le commandant avait fini par se renseigner sur le bestiaire de Grand Line afin d'être mieux préparé en cas de voyage sur cette parcelle du monde. C'était pour cette raison qu'il connaissait donc les Kung Fu Dugong. Conformément à ses conseils, les deux lieutenants froncèrent leurs sourcils et s’apprêtèrent à combattre avec ardeur. Avec ça, toutefois, les chances de rattraper les révolutionnaires semblaient déjà bien plus minces... Orick, de son côté, ne savait pas vraiment comment réagir. Poursuivre seul ? Les aider silencieusement et discrètement ? Les fuyards n'étaient peut-être pas la priorité, il valait mieux s'assurer de la capture de Kabayochi.M.Kiru, après tout...

---

Eviter pour se suicider ? Désormais, Hijikata ne comprenait plus rien à la logique qui animait ce révolutionnaire à l'aspect si incongrus : ce dernier s'était donné tout le mal du monde pour survivre jusqu'à maintenant, allant jusqu'à éviter la lame d'air du colonel Ericken avait crainte, et fonçait à présent en direction du commandant en souhaitant vraisemblablement tenter quelque chose pour mettre fin à ses jours. Entraîner un marine dans sa chute, c'était cela, son objectif ? Selon le bretteur, c'était quelque chose de tout-à-fait noble, mais il aurait dû comprendre dès le départ, notamment à cause de son état corporel globalement déplorable, qu'une telle tentative était vouée à l'échec. Il poussa un léger soupir en gardant son sabre en main et en avançant d'un pas en direction de Kane, comme si devoir achever l'homme-chat représentait un fardeau effroyable. Mais soudain vint le heurter une idée presque malsaine : pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour faire un prisonnier ? Rien de bien complexe : il suffisait de l'immobiliser indéfiniment... Le jeune homme ferma ses paupières une demie-seconde, bien que cela eut l'impression de durer des minutes entières. Puis il les ouvrit à nouveau, fort d'une volonté nouvelle et plus grande encore de servir la justice. Ses mains dansèrent, faisant décrire une figure surprenante à sa lame qui sembla glisser le long des cieux pour foncer droit vers les jambes du blessé. En un instant, Hijikata se retrouvait derrière l'homme-chat, son mouvement déjà terminé. Il avait donc souhaité lui couper les deux jambes d'un coup sec, en usant de sa vitesse mémorable... L'état de son ennemi ne lui aurait probablement pas permis d'éviter cela, et dans le cas contraire, Tekaeki qui s'approchait allait savoir se rendre utile.

---

Encore l'utilisation de ce fameux et étrange pouvoir... Iliena fronça les sourcils en remarquant que son adversaire avait pu parer ses lames d'air sans grande difficulté, usant d'un bloc de terre décroché précédemment. Ingénieux... Lâche, mais intelligent, elle ne pouvait en aucun cas dire le contraire. Néanmoins, Kiru commençait peu-à-peu à l'énerver. Elle risquait de sortir le grand jeu sous peu, s'il s'obstinait à fuir bêtement... Maintenant que Tekaeki était parti aider Ericken et Hijikata, la contre-amirale ne se faisait plus aucun soucis pour ces trois-là : le révolutionnaire qu'ils affrontaient n'allait pas tenir une minute. C'était donc à elle, la commandante en place sur Nighty Town, de prendre l'avantage durant sa lutte face au golem pour capturer celui qui devait être le chef de cette attaque subite sur la ville gouvernementale. Toutefois le zoan montra une fois de plus une ingéniosité à toute épreuve, puisqu'après avoir tournoyé en s’agrippant à un second cube de terre, il s'envola littéralement en usant un changement de forme inopiné. La bretteuse serra les dents, mais ne s'avoua pas vaincu pour si peu : son haki de l'observation secondé par ses bons réflexes lui avait permis de comprendre l'optique de la manoeuvre avant même que le hors-la-loi ne s'envole littéralement : elle n'avait plus qu'à l'empêcher de progresser par la voie des airs. Et qui diable, sur cette île, était mieux placé qu'elle pour couper en deux un bloc volant et massif ?

-Eoru.

Un mot, simple. Une technique maîtresse de l'art de combat de la contre-amirale. Celle-là rengaina son arme pour la dégainer violemment, envoyant une seule lame d'air mais d'une taille disproportionnée en direction de Kiru. L'objectif n'était pas de le tuer, lui, mais de couper le bloc qu'il avait utilisé pour se propulser. Aussitôt, la combattante usa d'un soru pour le suivre efficacement en priant pour que cela ait marché. Elle pouvait peut-être même retourner la situation à son avantage, avec un peu de chance...

Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 07 Juin 2014, 04:38


On dirait un Fruit...


Les deux dugongs avaient avancés vraiment lentement avant de tomber sur ces trois hommes vêtus de bleu, comme s’ils avaient eu peur de rater quelque chose. A vrai dire ils étaient à peine à une quarantaine de mètres de leur cage mais ne semblait avoir aucune envie d’y retourner. En réalité aussitôt les marines étaient-ils arrivés que les deux animaux combattants se mettaient en garde, visiblement prêt à en découdre. L’attitude de ces deux êtres était des plus intrigantes, agissant sur ce point comme s’ils avaient étés des humains. Il pouvait néanmoins sembler bizarre de les retrouver aussi loin de leur habitat naturel mais cela faisait bien longtemps qu’ils l’avaient quitté et l’île de Powder Island leur avait jusque-là servie de territoire d’acclimatement. Sans attendre plus longtemps le premier animal se jeta en avant dans un cri digne d’un maître d’art martial, le poing en avant visant celui qui semblait avoir reconnu leur espèce tandis que son compagnon fonçait sur ses alliés dans le même cri.


Riku et Tekina de leur côté continuaient de courir, après les obstacles qui se placeraient sur le chemin d’éventuels poursuivants ils ne doutaient pas d’avoir pris une certaine avance et donc une certaine liberté de mouvement mais ils n’en demeuraient pas moins sur leur garde. Poursuivant leur folle course ils savaient ce qu’il leur restait à faire et n’auraient bientôt plus qu’à attendre leurs alliés qui ne devaient pas être loin derrière eux. La danseuse commençait à se sentir un peu mieux, la douleur dans ses jambes s’amenuisant elle pouvait désormais de nouveau user de son Geppou même si cela ne durerait certainement pas très longtemps c’était tout de même le retour d’un atout de poids pour elle. Elle fit alors un rapide signe de tête au bretteur avant de sauter dans les airs, traversant les branches pour finalement dépasser la cime des arbres. Là, tout en continuant à avancer, elle fit un rapide repérage de leur situation avant de redescendre dans la forêt, rejoignant rapidement son allié, reprenant son souffle avant de lui lancer :

Il nous reste environ deux cent mètres avant de sortir de la forêt, Téresse est juste à côté désormais.

______________________________________________________________________

Kane ne parvenait même plus à suivre le flot de ses propres pensées, ne continuant à agir qu’avec la force du condamné. Il semblait ne faire que s’adapter à chacune des situations à la dernière seconde, réalisant la première chose qui lui passait par la tête. C’était certainement ce qui l’avait perdu puisqu’en un contre un au départ il aurait pu avoir une chance mais désormais il n’était plus qu’une proie blessée qu’on tenter simplement d’achever. Mais le fait été qu’une bête blessée pouvait souvent être bien plus dangereuse qu’on ne le pensait, comme si elle était animée par une force venue de l’au-delà lui permettant de survivre quelques minutes supplémentaires dans une sorte de furie meurtrière. Désormais le chat ne ressentait presque plus la douleur, il savait que son corps entier souffrait mais il y semblait totalement indifférent, allant chercher des ressources inespérées au plus profond de son être tandis que son âme semblait d’ores et déjà commençait sa descente vers les affres de la mort.


Voyant le marine face à lui s’avancer, lame découverte et dansante, il n’y vit néanmoins pas la Grande Faucheuse. Certes il ne pouvait pas sauter ou tenter d’esquiver l’attaque, il était encore dans le mouvement de sa roulade. Mais il savait que son travail n’était pas encore fini, pas tant qu’il aurait cette possibilité, aussi infime soit-elle, de pouvoir échapper à ces attaques. Serrant les dents et rassemblant toutes ses forces dans son bras droit il utilisa son membre blessé pour se soulever, l’espace d’une seconde avant que celui-ci ne faillisse, ne semblant plus capable de supporter le poids du corps de l’homme-bête. Mais cette minuscule seconde de répit permit à sa tête de passer au-dessus de la lame de son adversaire tandis que son bras subissait le sort certainement réservé à ses jambes s’il s’était relevé normalement. Tandis que son bras droit quittait irrémédiablement le corps auquel il appartenait depuis tant d’années le révolutionnaire perdait tout appui, chutant vers le sol. D’un coup d’épaule il parvint néanmoins à se retourner sur son bras gauche, améliorant ainsi sa réception et lui permettant de se relever avec rapidité, faisant fi de la douleur qui s’emparait de son côté droit, se refusant même à regarder le résultat d’une telle ablation. Il se remit simplement à courir en lâchant un cri rageur tandis qu’il distinguait du coin de l’œil un nouvel arrivant vêtu de ce même blouson bleu qui le débectait tant. Tandis que ses jambes continuaient une nouvelle fois à le porter en avant il songea rapidement à la situation. C’était désormais un trois contre un, il était donc certain d’y passer, mais à la fin il n’en resterait que deux encore debout!

______________________________________________________________________

Kiru était parvenu à partir, en tout cas pour quelques secondes. Effectivement si sa tactique lui avait permis de s’envoler dans les cieux la gouvernementale qu’il affrontait ne comptait vraiment pas le lâcher aussi facilement. A vrai dire il commençait à se demander si elle ne finirait pas par le suivre partout où il irait, la jeune femme était un tel pot de colle qu’il ne serait pas réellement étonné de la voir sur un bateau le pourchassant à peine auraient-ils quittés l’île. Mais pour l’instant la marine s’était contentée de lui envoyer une lame d’air tout simplement immense. Le Commandant avait même du mal à concevoir que cela soit possible pour une gradé des Blues. Décidément il était vraiment mal tombé en venant ici car cette île devait bien être l’une des seules sur toutes les Blues à abriter des marines d’un tel niveau. Lui qui aurait parié sur Toroa pour voir des forces s’approchant de ce niveau devait décidément revoir ses informations et ses tactiques pour les événements à venir. Dans tous les cas il avait désormais une gigantesque lame d’air tranchante qui fonçait sur lui et son moyen de transport improvisé. Il n’avait pas vraiment prévu ça, pensant pouvoir gérer une autre vague de lames assez aisément mais là c’était tout une autre paire de manche. A vrai dire si lui pouvait certainement survivre à cette attaque il doutait que le bloc de pierre sur lequel il se tenait fasse de même. La seule solution restant semblait donc être d’esquiver l’offensive et pour cela il n’y avait pas trente-six possibilités.


Le Golem sauta rapidement, transformant son bras droit en forme totale il l’appliqua avec force sur le bord gauche du bloc qui le transportait, forçant pour le faire tourner. La tactique fonctionna puisque le morceau de terre dévia alors sur la gauche, la lame d’air le frôlant en arrachant quelques morceaux. Aussitôt cela fait Kiru s’empressa de réaliser la même action du côté droit pou remettre droit le projectile avant qu’il ne tombe de celui-ci. Le bloc avait désormais sensiblement ralenti et quelques peu dévié sur la gauche mais il continuait de progresser et à vu de nez il semblait qu’il permette au moins au maudit d’atteindre la forêt, ce serait déjà une bonne chose de faîtes. Se reconcentrant alors sur le sol le Révolutionnaire constata avec satisfaction que sa nouvelle trajectoire comprenait bien plus d’obstacles que la précédente. Ceci devrait ralentir l’avancée de sa poursuivante et certainement lui donner un peu d’avance au moment où il se crasherait. Enfin il l’espérait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 07 Juin 2014, 10:44



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Alors que le premier kung fu dugong prit son envol pour tenter de mener l'offensive, ce fut le lieutenant Kubikiri qui s'avança, portant son imposante hache avec une facilité déconcertante. Comme s'ils savaient d'ores et déjà comment il allait agir, ses deux compagnons se contentèrent de saisir leurs propres armes pour s'occuper en tant voulu du deuxième assaillant. Malheureusement, même si les trois hommes n'avaient pas grand chose contre les animaux, ils ne pouvaient pas se permettre de passer une demie-heure à tenter de les maîtriser : perdre quelques secondes était déjà bien assez gênant. Ainsi donc, le lieutenant dépassa son supérieur, Sumijimi, qui se décala de quelques pas pour faire lui-même face à l'autre adversaire. L'objectif d'un tel changement de position ? Avant tout, il s'agissait de surprendre les animaux afin de les vaincre efficacement... Et si le borgne, qui portait une épée, ne savait pas vraiment comment faire sans faire couler le sang, son jeune allié était bien plus satisfait de son style de combat pour ce genre de situations. Au lieu d'attaquer avec le tranchant de la lame, il orienta le plat de la hache en direction de la bestiole qui lui fonçait dessus, et entreprit simplement de la cogner violemment, en plein vol. La pauvre bête, n'ayant plus d'appui au sol, ne put pas faire grand chose d'autre que d'apprendre à voler sur longue distance... Sumijimi, de son côté, se contenta d'une tranche violente mais plus ou moins superficielle : la blessure serait suffisante pour vaincre l'animal dans un premier temps, mais celui-là pourrait recevoir des soins pour s'en sortir. Kamakiri avait profité de l'occasion offerte par ses deux alliés pour prendre un léger avance sur eux, essayant de repérer l'endroit par lequel les révolutionnaires étaient partis. Et lorsqu'il trouva une flèche sur un tronc d'arbre, non loin de là, qui semblait indiquer la direction à prendre, le jeune homme comprit deux choses : non seulement Orick était avec eux, mais il avait également décidé de leur prêter main forte pour retrouver les deux fugitifs !

-Par là !

---

Et encore une fois, ce foutu félin montrait des capacités étonnantes pour l'esquive... A croire qu'il n'avait jamais fait que ça de toute sa pitoyable existence. Il avait visiblement préféré sacrifier son bras droit à ses jambes, cette fois-ci... Son corps était dans un état si lamentable qu'Hijikata se demandait encore comment il était en capacité de bouger. Malgré tout, ses gestes étaient vraisemblablement de plus en plus exténués, que ce soit par la fatigue ou la douleur. Ce que constatait de façon sûre le commandant, en tout cas, c'était que l'affrontement touchait à sa fin. Tekaeki, de son côté, se plaça en garde à quelques mètres de la lutte pour couper la voie au révolutionnaire si ce dernier parvenait à avancer jusqu'à lui : il ne servait à rien de se presser sur lui pour l'achever, puisque les trois marines ne feraient probablement que se gêner... Cette politique, le colonel semblait la comprendre et l'approuver : il changea de forme, reprenant son apparence humaine en se contentant de tenir fermement sa lance dans ses mains. Le commandant déjà face au hors-la-loi serait bien suffisant pour le terrasser une fois pour toute, eux n'avaient désormais plus qu'à s'assurer qu'il ne fuirait pas. Quoi qu'il en fut, le garçon qui venait de trancher le bras du pauvre blessé le regarda commencer à courir plus grotesquement que jamais. Son sang carmin se répandait allègrement à même le sol à chaque secousse que produisait son propre corps, et il douta même que Kane ne puisse survivre de son hémorragie. Malgré tout, puisque l'homme ne semblait pas vouloir être pris comme prisonnier de guerre afin de terminer ses jours dans une longue agonie à Impel Down, il n'avait plus qu'à abréger ses souffrances. Mouvant toujours sa lame avec une rapidité et une férocité hors du commun, le jeune homme se propulsa droit vers son ennemi d'un soru, le rattrapant aisément. Une fois dans son dos, il tenta simplement de le transpercer d'un coup sec pour l'empaler. Si l'offensive ne fonctionnait pas, il n'aurait qu'à prendre en compte l'hypothétique esquive adverse pour répliquer plus violemment encore. Ces mouvements signaient la fin d'un homme...

---

Cet enfoiré de révolutionnaire avait manifestement plusieurs cordes à son arc... Iliena le regarda utiliser son poids pour faire changer la position au bloc de pierre et de terre, de sorte que la lame d'air démentielle propulsée un peu plus tôt ne lui fit rien de bien grave. Ingénieux, c'était une certitude. Toutefois, elle pouvait lire sans grande difficulté la stupéfaction de son esprit, toujours par l'intermédiaire de son haki de l'observation. Il ne s'attendait visiblement pas à tomber sur une si dure réaction de la part des gouvernementaux sur place... La contre-amirale sourit toutefois en remarquant que les voix d'Ericken, d'Hijikata et de Tekaeki venaient à bout de celle du fugitif. Elle hurla donc aussitôt à l'intention du golem :

-J'espère que tu ne tenais pas à ton compagnon, foutu monstre !

D'un soru, elle se mit alors à le poursuivre, se dirigeant également droit vers la forêt. Son objectif, à l'heure actuelle, était tout simplement de faire en sorte que les hors-la-loi ne quittent l'île... Rien de plus, rien de moins. Etant donné que ceux-là avaient semé un vacarme étourdissant sur l'île, le Cipher Pol 8 saurait user de sa puissance médiatique pour montrer à la population civile du monde entier que les révolutionnaires n'étaient clairement pas ceux qu'ils prétendaient être. Et puisque l'un d'entre eux mourrait en ce moment même dans les affrontements, la situation avait largement tourné en la faveur des marines, en quelques minutes seulement...

Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 07 Juin 2014, 18:12


On dirait un Fruit...


Les deux révolutionnaires poursuivaient, encore et toujours, leur course effrénée à travers les arbres tandis que semblait se dessiner, au fur et à mesure de leur avancée, la petite plaine qui séparait la ville des hors-la-loi de la forêt. Il était vrai que cela pouvait paraître bizarre de voir des villes ainsi séparée de cette étendue forestière mais cela se trouvait être une mesure de sécurité puisqu’ainsi un éventuel assaillant ne pouvait se cacher et se retrouvait à découvert pendant quelques mètres. Déboulant donc dans la grande plaine sans ralentir le rythme les deux alliés jetèrent un rapide regard derrière eux, il était toujours possible que quelqu’un surgisse de la forêt pour tenter de les arrêter mais chaque pas qu’ils faisaient désormais les rapprochait de leur bon de sortie, il semblait bel et bien que tout cela touchait à sa fin. Accélérant leur allure maintenant qu’ils n’avaient plus à éviter des troncs, des branches et des racines ils restèrent encore et toujours sur leur garde, désormais le danger pouvait aussi bien venir de derrière que de devant, il était difficile de prévoir les réactions des brigands vivant ici, surtout lorsqu’ils apercevraient deux personnes se ruant ainsi vers Téresse sans aucune raison visible de courir ainsi autre que celle de vouloir les attaquer. Même si cela restait peu probable ils devaient envisager tous les scénarios possibles pour pouvoir parvenir au navire sans problème, et ils en étaient plus proches que jamais.

______________________________________________________________________

Après avoir perdu le fil de ses pensées ce fut au tour des sens du Chat de se troubler peu à peu. Sa vision semblait commencer à le trahir tandis qu’il ne sentait plus rien au niveau de ses jambes. A vrai dire la seule douleur qu’il semblait désormais sentir dans la totalité de son corps était celle de l’absence de son membre droit tandis que son corps tout entier était tout endolori, comme endormi. Cependant il continuait de le porter, semblant encore réagir au contrôle de son cerveau aussi bien qu’à un instinct de survie qui, au vu des événements, ne pouvait qu’être bestial. Mais désormais peu lui importait l’état de son corps alors que semblait apparaître au loin une légère lueur et que le monde autour de lui s’assombrissait peu à peu. Il savait que tout était fini pour lui, il n’avait plus aucune chance de survie et l’avait accepté, désormais il n’était à peine plus qu’un cadavre ambulant. Mais un mort-vivant pouvait encore faire des dégâts et ça ces marines, visiblement trop sûr d’eux, allaient l’apprendre à leur dépend.


Un léger bruit se fit entendre derrière lui, vraiment infime et étouffé mais il avait appris à le reconnaître même au milieu d’un véritable brouhaha ambiant. L e Soru utilisé par l’homme qui venait de se placer derrière lui ramena à lui le souvenir de sa femme, Tekina, certainement le plus beau moment de sa vie lorsqu’il l’avait rencontrée. Une larme se mit doucement à couler sur sa joue tandis que ses jambes stopper sa course, inversant subitement sa trajectoire pour réaliser un demi-tour total et se propulser sur l’homme qui semblait tellement tenir à le tuer. Kane fit même l’effort de se redresser légèrement, comme pour permettre à l’arme qui lui était destinée de le transpercer plus aisément, poussant même sur ses jambes pour pouvoir se rapprocher encore plus du propriétaire de la lame qui lui transperçait actuellement les entrailles et le traversait désormais de part en part. Dans le mouvement son bras gauche fonça vers le corps du marine, Shigan en avant prêt à transpercer son pauvre cœur et l’emmener avec lui dans les affres de l’enfer. Les yeux de Kane étaient désormais totalement exorbitées et fixaient ceux de l’homme qui venait de l’achever tandis qu’un sourire naissait sur ses lèvres. Il ne lui restait plus que quelques secondes de vie tandis que du sang commençait à monter dans sa bouche mais il allait savourer ces derniers instants comme il le devait.

______________________________________________________________________

La nouvelle que venait de lui crier la marine choqua quelque peu le Golem qui se reprit néanmoins rapidement, si ce qu’elle disait était vrai sa méconnaissance des forces en présence et la mission initiale avaient été un véritable désastre. Cependant rien ne pouvait confirmer pour le moment qu’elle avait raison, après tout peut-être tentait-elle simplement de le déstabiliser en jouant sur ses émotions. Kiru espérait bien entendu que rien n’était arrivé à ses partenaires mais dans l’état actuel des événements la meilleure chose à faire était d’atteindre le point de ralliement pour vérifier la présence de chacun de ses alliés. Il regarda silencieusement pendant quelques secondes la jeune femme enchainer les Soru pour tenter de suivre le projectile qui commençait de nouveau à accélérer, entamant sa descente en direction des arbres, il fallait commencer à penser à la suite désormais puisqu’il venait de passer au-dessus des dernières maisons, voilà il quittait Eléme, si seulement cela avait pu suffire à se débarasser de cette marine. Se redressant il reprit son katana et d’un geste sec il coupa une partie du bloc sur lequel il se tenait, aggripant le morceau ainsi créé il le lança alors en direction de sa poursuivante avant de se retourner, se préparant à atterrir ou en tout cas limiter le plus possible le temps qu’il perdrait en se crashant.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 08 Juin 2014, 16:48



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Le trio n'avait pas encore repris son chemin, les deux animaux déjà terrassés et ce pour de bon, qu'une masse grondante et obscure se rapprochait de leur position depuis les cieux. Sumijimi se tourna dans cette direction en fronçant les sourcils avant d'ouvrir la bouche sous la stupéfaction : ce qui s'approchait d'eux, c'était un cube de terre et de roche. A en croire sa trajectoire et sa vitesse, il allait probablement s'abattre non loin d'eux... Mais comment diable une surface d'une telle taille avait pu être propulsé dans les cieux ? Le commandant se tourna en direction des deux lieutenants et prit la parole, manifestement contrarié :

-On va devoir laisser là la poursuite de ces deux types. On doit éclairer ça aussi vite que possible...

Même Iliena ne devait pas être capable d'envoyer une telle quantité de matière dans les airs, sur Nighty Town, alors était-ce là l'oeuvre d'un des révolutionnaires ? Si tel était le cas, ils étaient bien plus forts que la marine n'aurait pu le croire, en plus de posséder une organisation des plus effroyables. Ainsi, les trois gradés en place dans la forêt n'avaient plus qu'à s'occuper de cela, en priant pour que la chose vaille le détour. De toute manière, même si Orick semblait être présent également, à en croire la formation discrète de cette flèche sur un tronc d'arbre, ils auraient bien du mal à rattraper leur retard pour retrouver les hors-la-loi. Autant s'assurer que leurs deux comparses initiaux finissent leurs jours à Impel Down : capturer la moitié des assaillants ne serait clairement qu'une bonne nouvelle... C'est avec cette conviction-là que le commandant et ses subordonnées prirent la direction de l'endroit où allait probablement s'écraser ce fameux projectile incongru, prêts à y affronter avec courage ce qu'ils pourraient y trouver. De son côté, le ninja ferma les paupières, toujours perché sur l'une des branches d'un arbre. Avec ses capacités, rattraper les fugitifs n'était certainement pas impossible : malheureusement, maintenant qu'il avait trouvé trois alliés, il préférait rester avec eux pour qu'ils possèdent tous les meilleures chances de victoire. A eux quatre, ils n'auraient aucun mal à terrasser leurs adversaires... Alors que seul contre deux hors-la-loi, Orick n'était pas certain de triompher. C'est avec cette idée qu'il prit la direction du bloc de pierre également, en passant toujours par les branches avec la discrétion légendaire qu'on lui attribuait.

---

Il s'était manifestement résigné, le chaton... C'est la conclusion qui vint à l'esprit du commandant lorsque sa lame transperça l'adversaire avec brutalité, ce dernier s'étant retourné au tout dernier moment, probablement dans le but d'observer son meurtrier une dernière fois... On bien dans celui de l'entraîner avec lui dans la mort. Les deux choses étaient plausibles, mais la seconde prit le pas sur la première lorsque Hijikata observa Kane se rapprocher de lui au maximum, quitte à enfoncer profondément la lame de l'épéiste, avant de se préparer à répliquer. Sachant qu'il ne pourrait pas retirer son épée et reculer vivement en même temps, puisque l'ennemi l'en empêcherait probablement, le grade décida soudainement de lâcher prise et de reculer vivement, d'un bond réalisé à une vitesse prodigieuse. Ses réflexes étaient présents, après tout, et étaient probablement parmi ses plus redoutables atouts... Cependant, la main du révolutionnaire s'approchait inexorablement de sa poitrine : le garçon avait visiblement sauté trop tard, et le doigt du criminel risquait de se planter en lui d'un moment à un autre... Du moins, dans l'esprit du hors-la-loi. En effet, les deux autres marines n'avaient pas vraiment eu dans l'idée de rester pacifiques du début à la fin, quitte à voir l'un de leurs alliés mourir devant leurs yeux : au contraire, Ericken fut le premier à se mouvoir devant cette scène, remarquant dès le départ que l'homme-chat voulait faire face à son assassin. Il prit aussitôt sa forme hybride et, avec une propulsion digne du grand marine qu'il était, se retrouva non loin d'Hijikata. D'un mouvement du bras, il fit mouvoir sa lance, dont la lame vint trancher froidement le bras de l'homme-chat, au niveau de la clavicule. De son côté, Tekaeki se rapprocha du dos de Kane pour le décapiter vivement, de sa propre épée. Etant donné que le mourant était omnibulé par son intention de tuer l'un de ses ennemis, il n'allait probablement pas bouger à temps...

---

Ses sorus fréquents et efficaces permettaient à la demoiselle de rester à une distance raisonnable du projectile volant sur lequel Kiru se tenait fièrement, le poursuivant sans vergogne et sans interruption. A cette allure, elle n'allait pas avoir beaucoup de mal à le poursuivre jusqu'à la forêt, c'était une certitude. Fort heureusement, son haki de l'observation lui permettrait également de le traquer malgré les arbres, et elle pourrait même prendre l'avantage grâce à cela... Iliena remarqua soudain que l'adversaire avait usé de la moitié de son cube pour tenter de la toucher, en le projetant dans sa direction. La contre-amirale, d'un jeu habile du poignet, le coupa en deux sans grande difficulté grâce à son épée avant de continuer son chemin, toujours par l'intermédiaire des techniques de déplacement du rokushiki. La seule chose qui l'empêchait fréquemment de le rattraper étaient les divers obstacles qu'elle pouvait rencontrer sur son chemin : son soru était bien assez performant pour rattraper, en terme de vitesse, le fameux moyen de locomotion du révolutionnaire à quelques mètres de là. Quand elle comprit que son objectif était bel et bien de retomber dans la forêt, elle redoubla d'efforts pour tenter de le rattraper aussi vite que possible. Si Ericken, Tekaeki et Hijikata ne pourraient pas lui prêter main forte avant un petit moment, elle priait également pour que d'autres gradés ne soient sur place afin de couper la route au criminel... A plusieurs, l'arrêter ne serait plus qu'une formalité.



Je PNJise un peu du côté de Kane, parce qu'à mon avis, il pourra pas bouger à temps, là. Si tu penses que si, hésite pas à le reprendre et à modifier légèrement mes actions. Ce qui est sûr, c'est qu'Hijikata saute en arrière pour s'en écarter, qu'Ericken tente de lui trancher le bras qu'il reste en profitant de la tentative de shigan et que Tekaeki se rapproche de lui dans le dos pour le décapiter d'un coup sec ! Une belle mise à mort comme on les aime, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 08 Juin 2014, 19:39


On dirait un Fruit...


Les Hors-la-loi n’avaient eu aucune réaction spéciale envers les deux révolutionnaires qui passaient en courant au milieu des rues de Téresse. Après il fallait avouer que s’ils avaient été vêtus des costumes des agents du gouvernement certainement auraient-ils essuyés quelques obstacles supplémentaires, à vrai dire peut-être n’auraient-ils même pas pu atteindre la ville. Cette idée réconfortait quelques peu la Danseuse qui, même si elle demeurait encore et toujours sur ses gardes, sentait qu’ils avaient réussis à lâcher leurs poursuivants. Mais pour autant ils n’en avaient pas encore fini, pas tant qu’ils seraient encore sur cette île. Débarquant sur le port ils se ruèrent vers leur navire, montant à son bord à toute vitesse tandis que Riku lançait à tout l’équipage un simple :

On y va!

Aussitôt tous les soldats présents sur le bâtiment se mirent à leur position et en à peine quelques secondes le navire se mit à bouger, quittant le port pour une nouvelle destination. Le fait était que tous ici présent se tenaient prêt à partir depuis plusieurs heures désormais, permettant ainsi ce départ éclair au cas où les quatre compagnons aient-étés poursuivis jusqu’au port. Alors qu’ils quittaient la ville de Téresse en longeant la côte Tekina ressentit soudain comme une pique au cœur, manquant de s’évanouir elle se retînt au bois du bateau avant de regarder l’île, quelque chose de grave était en train d’arriver, bien qu’elle n’eut aucune idée de ce dont il pouvait s’agir. Riku de son côté avait sorti une nouvelle fois son Den Den, composant le même numéro qu’il avait fait à peine une heure auparavant il porta le combiné à sa bouche, ne prononçant que deux mots :

Plan B!

______________________________________________________________________

Kane serrait toujours les dents, usant de toute son énergie pour se raccrocher à la vie quelques secondes de plus, juste assez pour pouvoir réussir ce qu’il voulait. Cependant lorsque l’homme lâcha son arme le chat put apercevoir l’arrivée d’un de ses compagnons, visiblement déterminé à lui trancher un autre bras. A cette vue il tenta alors de reculer d’un bon sec, comprenant qu’il ne parviendrait jamais à atteindre sa cible avant de se faire trancher le bras. Néanmoins même si le fait que le marine ait lâché son arme lui permettait plus de liberté de mouvement il s’avérait avoir réagi trop tard puisque la lame vint une nouvelle fois sectionner l’un de ses membres sans que la douleur ne vienne réellement gêner le corps rempli d’adrénaline du révolutionnaire. C’est alors que son bond en arrière, qui n’était tout d’abord qu’une simple tentative d’esquive, se transformait en attaque pour l’homme qui se trouvait désormais dans son dos, la lame qui le traversait se préparant à agresser celui qui tentait désormais de le décapiter. Et tandis que la lame de son adversaire entamait la séparation de sa tête et de son corps une autre lame fonçait droit sur son torse, prête à l’embrocher comme il le méritait. Mais Kane n’en avait plus rien à faire de tout ça, une simple larme coulait tandis qu’un léger son retentissait, provenant visiblement de sa poche. Le plan B hein? Un sourire apparu sur la tête qui se détachait désormais de son corps, au moins il partait en sachant que sa bien-aimée était en sécurité, tout se finissait donc sur une bonne note. Et tandis que ses yeux se fermaient à jamais dans une chute semblant interminable son corps, agité d’un dernier spasme, s’écroulait en arrière. Il y avait peu de chance que le marine, vu sa position et son action, parvienne à esquiver le coup de lame, dernière attaque que ferait jamais le Chat. Ainsi peut-être aurait-il finalement réussi à emporter l’un de ses adversaires avec lui, mais ça il ne le saurait jamais.

______________________________________________________________________

Le Den Den de Kiru émit un léger bip avant que la voix de Riku ne se fasse entendre. Le plan B désormais? Bien tout cela allait l’arranger surtout que la trajectoire déviée à l’origine devenait ainsi idéale. Il fallait désormais qu’il atteigne la côte, ce serait ainsi bien plus facile à réaliser. Cependant il ne pouvait pas décemment se crasher avec le bloc de pierre au milieu des arbres, même s’il s’en sortirait sans trop de dégâts ça allait lui faire perdre vraiment trop de temps. Se retransformant une nouvelle fois en Golem de six mètres de haut il plia ses genoux, son poids accélérant d’ores et déjà sa descente vers le sol. Il attendit alors jusqu’à ce qu’il se trouve à à peine quelques mètres de la cime des arbres pour se déplier d’un coup sec, propulsant le bloc de pierre vers le sol tandis que lui même bondissait à une dizaine de mètres plus loin. Tandis qu’il commençait à tomber au niveau des arbres il en attrapa deux rapidement, les divisant avant de les placer au niveau de ses pieds, se recroquevillant une nouvelle fois pour amortir le choc tandis que des dizaines d’arbres venaient le heurter dans sa chute. Finalement lorsque les arbres, toujours présent sous ses pieds, heurtèrent le sol ils se mirent à glisser, permettant ainsi au Golem de conserver sa vitesse initiale quelques instants de plus sans perdre de temps. Lâchant alors enfin les troncs d’arbres qui lui servaient désormais de moyen de déplacement il plaça ses bras devant lui, écartant les divers obstacles devant lui pour pouvoir profiter de cette vitesse le plus longtemps possible.


Cependant assez rapidement sa vitesse diminua au point qu’il irait plus vite en courant par lui même. Aussitôt il écarta ses skis provisoires et se mit à courir à toute vitesse. Certes avec sa forme actuelle il surplombait les arbres et devenait ainsi facile à repérer mais puisque celle qui le poursuivait disposait du haki de l’observation la forme hybride ne lui aurait fait que perdre du temps puisque même s’il était plus rapide il aurait eut besoin d’éviter les divers obstacles tandis qu’ainsi il progressait tel un bélier inarrêtable, Et à ce qu’il avait pu en voir avant sonc crash il ne lui restait plus une très grande distance à parcourir pour parvenir à son nouvel objectif, le second point de ralliement.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 09 Juin 2014, 10:47



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Et quelle ne fut pas leur surprise quand émergea soudain du bloc de terre une forme toute aussi immense et manifestement bipède ? Cette chose semblait dominer la forêt depuis son moyen de locomotion peu orthodoxe, de sa taille inhumaine et de sa constitution physique hors norme. Les rayons de la lune ne suffisaient pas vraiment à éclairer la créature, encore plus ou moins écartée du positionnement des marines, tant et si bien que Sumijimi se demanda pendant un bref instant s'il s'agissait là d'un géant. Si tel était le cas, il valait mieux prier pour qu'il soit de leur côté : le commandant n'avait jamais affronté ce genre d'humanoïdes, et il devait dire que la taille de leurs mains à elle seule ne lui donnait pas forcément envie de s'y essayer. Mais après quelques instants de contemplation, le gradé comprit soudain qu'il ne s'agissait pas d'un être constitué de chaire et de sang, mais bien d'une créature échappant à toute logique et formée à partir de roches semblables à celle qu'elle utilisait pour se déplacer. Fort heureusement, la créature ne sembla pas en mesure de les voir, puisqu'elle utilisa simplement deux arbres pour se déplacer en glissant non loin d'eux, tandis que le supérieur se tournait vers ses subordonnés avec un air sérieux fixé sur le visage. Personne ne semblait en mesure d'intervenir à une distance relativement énorme : la tâche leur incombait donc d'abattre cette abomination seuls. A trois, et en jouant sur leur vitesse, les gouvernementaux finiraient peut-être par prendre l'avantage ? Ce qui était certain, c'était qu'une simple erreur les mènerait à leur mort... Alors que le monstre se remettait à courir, les trois justiciers firent de même, étrangement sereins alors qu'ils s'en allaient affronter un ennemi qu'ils n'auraient jamais cru croiser. Orick, de son côté, avait déjà pris bien de l'avance en ne prenant pas même le temps de réfléchir à ce sujet. Se faufilant toujours entre les arbres avec une dextérité et une discrétion hors-norme, il anticipa la trajectoire du monstre pour envoyer, à cette endroit, une quinzaine de petites boules explosives qui risquaient fortement de lui faire perdre un bras. Ou peut-être sa défense serait-elle suffisante pour encaisser sans broncher ? En tout cas, le ninja, bien caché dans les feuillages, ne comptait pas se dévoiler avant un petit moment. La furtivité serait sa meilleure arme face à une créature de la sorte.

---

Sauter en arrière pour tenter d'éviter le tranchant impitoyable d'une lame et mettre directement en danger le combattant qui se trouvait derrière lui : soit ce foutu homme-chat était en proie à des hallucinations telles qu'il agissait comme son corps le lui dictait, soit il était véritablement rempli d'espoirs en pensant pouvoir tuer un gradé de la marine aussi aisément. Hijikata fronça les sourcils tandis que son ennemi s'écartait de lui, par la même manœuvre : un bond en arrière. Malheureusement, il était d'ores et déjà trop loin de lui pour pouvoir faire quoi que ce soit en faveur de Tekaeki. Ce dernier ayant tout juste entamé la décapitation n'aurait probablement pas le temps de le repousser également... Il y avait peu de chance qu'il soit blessé mortellement par une telle tentative, puisqu'il se pouvait qu'en fonction du positionnement de l'homme-chat, ce serait le plat de la lame qui le toucherait et non la pointe. Mais se reposer sur un hasard bien trop taquin n'était absolument pas dans les habitudes d'Ericken : tant et si bien que le colonel en vint à agir vivement, usant à nouveau sa lance pour transpercer froidement Kane et le suspendre dans le vide, lui ôtant impitoyablement toute énergie cinétique. La tête finit de se détacher du corps, retombant mollement sur le sol non loin de là, et le commandant vint récupérer son sabre en l'arrachant du désormais cadavre d'un coup sec. En voilà un qui n'avait pas eu de chance, de tomber sur de tels adversaires...

Le premier à réagir à l'apparition d'une voix mystérieuse fut Ericken qui reposa le corps sans vie à même le sol avant d'attraper le Den Den avec curiosité. C'est avec un sourire amusé sinon sadique qu'il prit la parole, à l'intention de celui qui se trouvait derrière le combiné :

-Excusez-moi, qu'est-ce que le plan B ?

Une phrase, simplette, mais assassine pour les révolutionnaires qui comprendraient certainement aussitôt que leur allié venait de passer l'arme à gauche. Peut-être étaient-ils des proches ? Dans ce cas de figure, le maudit aurait franchement apprécié qu'ils leur passent une adresse où expédier les morceaux.
Tandis qu'Ericken et Tekaeki, plus lents, restaient dans la rue, Hijikata ne prit pas même le temps de réfléchir et usa d'un soru pour remonter ladite rue dans la direction que lui avait montré le lieutenant. Iliena se battait certainement encore, et il lui fallait donc les rattraper pour prêter main forte à sa supérieure...

---

L'enfoiré retomba violemment à même le sol en usant une fois de plus sa forme totale tandis que la contre-amirale continuait de le poursuivre avec ses sorus efficaces. Malheureusement, maintenant qu'il était entré dans la forêt, elle aurait un peu plus de mal pour le rattraper... Mais elle entendait désormais les voix de quatre de ses subordonnés, qui pourraient certainement l'empêcher d'avancer pour quelques instants, suffisants pour qu'Iliena elle-même ne se joigne à la partie. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils ne feraient rien d'idiot, car même si la demoiselle ne s'inquiétait pas vraiment pour Orick, les trois autres, moins expérimentés, risquaient de faire une maladresse et de se mettre en fâcheuse position. Seul l'avenir le leur dirait.



Orick, Sumijimi, Kubikiri et Kamakiri sont très proches de Kiru. Orick commence d'ailleurs à l'attaquer.
Iliena est un peu plus loin, mais relativement proche. Hijikata se rapproche également dangereusement. Restent Ericken et Tekaeki, qui sont toujours à l'endroit de la mort de Kane !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 11 Juin 2014, 18:31


On dirait un Fruit...


Riku restait là, impuissant tandis que le navire continuait de longer la côte, se maintenant néanmoins à une trentaine de mètre de celle-ci. Tout c’était passé très vite, il n’avait même pas eu le temps de réagir, il avait à peine pu assimiler ce qu’impliquait le message qu’avait prononcé la voix à travers le Den Den que déjà Tekina était partie! Son visage jusqu’alors souriant, signe de la confiance qu’elle avait en Kiru et Kane, s’était soudain décomposé pour laisser place à une tête inquiète où l’on voyait la colère refoulée et elle s’était envolé dans les airs, fonçant vers l’île comme une furie. Et à ce moment-là il ne pouvait plus rien faire pour la stopper, pas sans la blesser en tout cas. Il se sentait inutile à ce moment-présent mais n’aurais de toute façon pas pu quitter le bateau, celui-ci était leur moyen de transport et s’ils venaient à le perdre ils se retrouveraient sans doute en très mauvaises positions, il semblerait alors très difficile de pouvoir quitter l’île avant un petit moment. Et puis de toute façon il existait de multiples explications à ce qu’ils venaient d’entendre, autre que la mort ou la capture de l’un de leurs compagnons. Il était tout à fait possible que la marine ait simplement compris que les révolutionnaires se servaient de Den Den Mushi pour communiquer entre eux et se soit simplement incrusté dans leur conversation pour semer la confusion dans leurs rangs. A vrai dire cela était plus que plausible mais malheureusement Tekina était certainement trop inquiète pour parvenir à un tel raisonnement, il ne fallait plus qu’espérer qu’elle tomberait sur son mari sur sa route et reviendrait rapidement avec lui. Le bretteur sortit de ses pensées, se reconcentrant sur le haut de la falaise qu’ils longeaient, apercevant le haut de quelques arbres depuis sa position tandis qu’un bruit sourd saccadé se faisait entendre de plus nettement. Riku ne savait peut-être pas où se trouver Kane mais ce dont il était certain c’était qu’un Géant de Pierre allait bientôt débarquer dans les environs!

______________________________________________________________________

Une grosse explosion détruisit d’un coup sec une partie des arbres proche de la trajectoire du Golem qui continuait de courir. Tekina l’avait repéré dès qu’elle avait atteint le niveau de la falaise, comment le rater avec sa gigantesque carrure dépassant la cime des arbres tandis qu’il semblait tout détruire sur son passage. Dans un sens cette vue avait inquiété la Danseuse plus que la rassurer. Effectivement si Kiru allait bien les chances que Kane se trouve en grosses difficultés augmentaient plus que sérieusement. Néanmoins elle n’avait aucune idée d’où pouvait se trouver son cher et tendre et pour cette raison elle n’avait eu d’autres choix que partir à la rencontre de son capitaine. Fonçant alors vers lui en le surplombant néanmoins de plusieurs mètres elle avait alors aperçu un mouvement rapide et, par réflexe, avait alors lancée une nuée de shurikens. Grâce à sa précision elle était parvenue à avoir quelques-unes des petites boules qui avaient alors explosées, provoquant alors l’explosion de celles que la révolutionnaire n’avait pas atteintes. Néanmoins elle n’était pas parvenue à repérer l’auteur de cette attaque qui devait se cacher quelque part aux alentours. Dans tous les cas ce n’était pas vraiment son principal souci actuellement. Elle piqua alors vers l’homme de pierre qui poursuivait son avancée comme si rien ne s’était passé, semblant néanmoins l’avoir repérée et demeurer extrêmement attentif à toute action qui pourrait l’atteindre.

______________________________________________________________________

Kiru venait juste de repérer sa nakama au moment où l’explosion avait eu lieu, le surprenant légèrement sans pour autant qu’il en montre un quelconque signe extérieur. Visiblement il n’était pas seul ici ce qui l’étonnait puisqu’il était impossible que la jeune femme l’ait déjà rattrapée, même si elle ne tarderait certainement pas. Mais surtout il doutait qu’elle emploie une tactique de ce style au vu de ce qu’il avait pu voir durant leur court affrontement. Il semblait donc que d’autres acteurs viennent donc se joindre à sa fuite, tout d’abord Tekina qui descendait désormais vers lui à toute vitesse ainsi que cet assaillant inconnu. De plus il était tout à fait possible que d’autres marines débarquent sous peu, si un des alliés de la femme au haki était présent ici il était fort probable qu’il ne soit pas seul. Demeurant sur ses gardes en s’attendant à une nouvelle tentative de ce mystérieux intrus il n’en baissa pas pour autant le rythme lorsque son alliée vînt le rejoindre, utilisant son Geppou pour demeurer à sa hauteur. A vrai dire il n’était en rien surpris de la voir ici, lui aussi avait entendu la phrase prononcée par le marine et l’avait associé directement au commentaire qu’avait fait sa jeune adversaire un peu plus tôt. Puisque Riku avait utilisé son Den Den un peu auparavant et que Tekina se trouvait désormais avec lui il comprenait que Kane était en difficulté, s’il était encore en état de se battre. Il anticipait parfaitement ce qu’allait lui dire la jeune femme devant lui qui avait les yeux d’ores et déjà rougi mais la laissa tout de même s’exprimer :

Où est-il?! Dis-moi qu’il va bien!

Kiru n’en savait absolument rien même s’il se doutait que non mais s’il y avait une chose qu’il savait c’était qu’ils ne pouvaient pas faire demi-tour désormais, si Kane allait bien ils les rejoindraient bientôt où se cacherait en attendant que ses compagnons reviennent le chercher. Il devait donc s’efforcer de rassurer la jeune femme :

Désolé ...

Le Commandant n’eut même pas le temps de rajouter quoi que ce soit, dès qu’elle avait entendu ce premier mot le visage de la Danseuse s’était alors littéralement déformé, formant un mélange de tristesse et de rage profonde. Aussitôt la révolutionnaire changea brusquement de direction, visiblement déterminée à retourner en arrière. Mais Kiru avait anticipé cette réaction et l’attrapa d’une main ferme, ne parvenant néanmoins qu’à saisir les pieds de sa nakama, signe de la détermination dont elle faisait désormais preuve. Usant de sa force pour la ramener contre son corps de pierre, s’assurant de la bloquer d’une main tandis qu’elle se débattait comme une forcenée. Son visage devenant plus grave, laissant transparaître une pointe de colère il enchaina à son attention :

On ne sait absolument pas si Kane a des problèmes ou pas et on ne peut pas faire demi-tour maintenant et tu le sais très bien! Alors tu te calmes! Il est assez fort pour se sortir d’une mauvaise situation et s’il n’est pas au navire nous reviendrons le chercher, tu as ma parole!

La jeune femme continua néanmoins à se débattre pendant quelques secondes en poussant des cris de rages avant de se calmer visiblement, hurlant par-dessus l’épaule du Golem à l’attention de tous les marines de l’île :

Je vous tuerais tous! Vous m’entendez?! Je vous exterminerais jusqu’au dernier!

Submergée par la tristesse elle céda alors aux larmes, se mettant à pleurer sur l’épaule de son capitaine, le liquide salé sortant de ses yeux coulant sur le corps de pierre du Commandant. Kiru serra alors les dents, même s’il ne le hurlait pas il faisait silencieusement la même promesse à cette île. Continuant de rester sur ses gardes il constata alors qu’il apercevait désormais par-delà les centaines d’arbres qui lui barraient encore la route la mer et, chose encore plus importante, une ombre peu distincte voguant sur ces eaux. Ils y étaient presque, il ne leur restait plus que quelques dizaines de mètres pour arriver à la fin de la forêt, et à la réussite de leur fuite.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Ven 13 Juin 2014, 17:58



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Ericken poussa un soupir en raccrochant le Den Den Mushi du révolutionnaire et en tirant le sien, minuscule, de l'une de ses poches afin de contacter la base de la marine à moitié détruite où devaient demeurer une bonne partie des marines encore en étant de bouger. Un homme lui répondit bien rapidement, malgré l'agitation qui devait y régner, et le maudit prit la parole d'un air calme :

-Ici le colonel Ericken. J'appelle pour vous demander de venir chercher le cadavre d'un des révolutionnaires dans la rue du Colonel Draze. Le Lieutenant Tekaeki restera sur place et organisera les soins et les sauvetages une fois rentré à la base.
-Bien !

Le gradé raccrocha à nouveau et se tourna vers son subordonné qui fit un court geste positif de la tête en rangeant son épée dans son fourreau. Le colonel, à son tour, fixa sa lance dans son dos avant de changer de forme, devenant désormais le mouflon qui faisait sa renommée. Il s'élança alors aussitôt à la suite d'Hijikata, priant pour arriver à temps si les combats continuaient. Certes, il était moins rapide que sa supérieure et que son subordonné, mais sa malédiction lui permettrait d'atteindre la forêt en quelques minutes au grand maximum. Il n'y avait plus qu'à prier pour que cela soit suffisant.

---

Orick cligna des yeux en remarquant que la demoiselle qui avait fuit face à lui quelques instants plus tôt venait tout juste de parer une partie de son offensive, réapparaissant par la voie des cieux, comme à son habitude. Quelle charogne tenace... Elle était plus ou moins blessée, mais semblait assez en forme pour affronter le commandant si la chose était nécessaire. Et malheureusement, le ninja commençait à être à court de munitions... Certes, il lui restait de nombreux atouts, comme le combat au corps-à-corps qu'il n'avait pas vraiment dévoilé depuis le début des hostilités, mais il doutait réellement que ses capacités dans le domaine ne lui permettent de terrasser cette fille et le golem géant qui la portait non loin de là. Seul, il ne serait donc probablement pas capable de gérer la situation... Il commença à se déplacer en les suivant, écoutant distraitement ce qui ressemblait plus ou moins à une dispute. Certes, il aurait pu profiter de l'occasion pour repasser à l'offensive, mais il n'était pas certain que la chose soit très intelligente : plus il attaquait, plus il prenait le risque de dévoiler sa position. Non, pour le moment, il n'avait qu'une seule chose à faire : suivre les cibles discrètement, et attendre que d'autres gouvernementaux ne fassent diversion.
Et c'est précisément ce qui eut lieu : alors qu'on ne les attendait plus, Sumijimi, Kamakiri et Kubikiri sortirent d'un petit sentier non loin de là et se trouvèrent alors plus proches que jamais du golem. Ils saisirent soudainement leurs armes, près à passer à l'offensive aussi vivement que possible. Malheureusement, même à trois, ils n'étaient pas vraiment certains de pouvoir dominer... Malgré tout, il ne le saurait qu'en essayant. Lorsque le commandant borgne fit un bref signe de tête à l'intention de ses collègues, ceux-là se mirent en formation. Il hurla alors avec autant de rage que possible :

-Veuillez cesser votre course et déposer les armes ! Dans le cas contraire, nous vous abattrons !

Kubikiri s'arrêta soudain, plaçant sa hache horizontalement au sol. Kamakiri sauta sur cette dernière, et son collègue l'expédia dans les cieux. Lorsqu'il atterrit avec agilité, il se trouvait d'ores et déjà une trentaine de mètres devant le golem et la jeune femme. Il fit alors claque son arme : un fouet d'une matière qui était probablement du fer. De son côté, Sumijimi continuait de courir, prêt à passer à l'assaut s'il le faudrait, son épée rugissant sous les rafales de vent. Orick était également prêt à saisir toute occasion, et le jeune lieutenant qui avait pris du retard à cause de son lancer de marine d'une précision irréprochable se remit en route, prêt à se joindre à la mêlée si cette dernière avait lieu.  

---

La contre-amirale avalait la distance qui la séparait du fugitif avec une facilité et une vitesse déconcertantes pour le commun des mortels. Un peu derrière elle, Hijikata la rattrapait petit-à-petit : si Iliena possédait un soru d'un niveau plus que correct, le sien était exceptionnel, et il comptait certainement parmi les plus rapides marines à l'heure actuelle. Malheureusement, son don de ce côté-ci ne lui permettait pas d'agir sans réfléchir : c'était pour cette raison qu'il se contentait désormais de se tenir derrière sa supérieure, ne préférant pas se séparer d'elle. Après tout, s'ils tombaient sur des ennemis, ils seraient bien plus efficaces à deux que seuls... Niveau stratégique, ils devaient donc parcourir le reste du chemin ensemble, quitte à prendre un petit peu plus de temps pour atteindre leurs cibles.


Alors :
Kamakiri est devant vous et vous menace de son fouet d'acier.
Orick évolue sur votre flanc, toujours caché dans les buissons.
Sumijimi et Kubikiri vous poursuivent, armes en main.
Iliena et Hijikata ne sont pas très loin derrière et rattrapent le groupe avec aisance.
Ericken a pris du retard, et mettra bien plus de temps à arriver malgré sa rapidité.
Tekaeki est hors-jeu, puisqu'il a reçu des ordres contraires à la poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 14 Juin 2014, 20:20


On dirait un Fruit...


Riku ne cessait de regarder la falaise ne pouvant simplement pas s’empêcher de la fixer tandis que les lourds bruits de pas de son capitaine se répétaient de plus en plus distinctement. Il savait pertinemment que désormais le Golem débarquerait du haut de cette falaise dans les quelques secondes qui allaient suivre et il devait se tenir prêt à l’accueillir. Il avait déjà donné les ordres à l’équipage du navire qui leur permettrait de partir, chacun de ces hommes se tenait désormais à son poste, prêt à partir dès que l’ordre leur serait donné. En attendant on pouvait constater que certains d’entre eux, ceux étant sur le bateau depuis le moins longtemps, fixaient eux-aussi la falaise les yeux totalement écarquillés et une légère expression de crainte sur le visage. Il était vrai que certains ici présent n’avaient jamais vu leur capitaine sous sa forme complète et devait donc appréhender quelque peu le moment où la chose qui semblait se rapprocher d’eux débarquerait de cette falaise. Un lourd silence demeurait donc sur le pont du navire où personne n’osait prononcer un seul mot. Tout le monde attendait en retenant sa respiration que quelque chose arrive, n’importe quoi, juste quelque chose qui puisse leur donner une raison de bouger.


C’est alors que dans un gigantesque bruit de craquement un pan entier de la falaise sembla se détacher dans un amas de poussière, se mettant alors lentement à progresser vers le bas, s’approchant de l’eau de plus en plus rapidement. Néanmoins il ne semblait pas s’agir d’un simple morceau de falaise mais bien d’une partie bien plus grande s’enfonçant dans les terres de l’île, ce qui ralentissait sa progression mais augmenterait certainement la hauteur de la vague qui se formerait au moment où il rentrerait en contact avec la mer vers laquelle il se dirigeait. Le visage du bretteur trahissant soudain son inquiétude il se retourna alors vers l’équipage qui le fixait désormais, attendant simplement les ordres afin d’éviter de chavirer. Il était vrai que dans la position actuelle de leur navire une telle vague les retournerait sans doute assez aisément, ils devaient donc se mettre de face pour pouvoir passer par-dessus les remous qui ne tarderaient plus à se former. Inspirant rapidement Riku se lança alors dans son rôle de donneur d’ordres, s’ils voulaient éviter de couler ils n’avaient pas le droit à l’erreur ni de temps à perdre :

Allez tous à vos postes! On s’écarte et on se met de face!

______________________________________________________________________

Kiru continuait de courir encore et encore, après tout il n’avait pas vraiment d’autres possibilités. Surtout que visiblement un adversaire se cachait dans les alentours, les suivant encore sûrement en ce moment-même. Cependant il repéra les trois marines dans son dos dès que ceux-ci débarquèrent dans la partie sans arbres qui trahissait son passage, ne laissant que des débris sur son passage. Il jeta un rapide coup d’œil en arrière, mais poursuivit sa course sans y prêter attention pour le moment, il n’avait pas reconnu le visage de la jeune femme qu’il avait affronté quelques minutes plus tôt et ne pensait pas réellement que ces sous-fifres soient une réelle difficulté. Cependant ils pourraient lui faire perdre du temps et ainsi l’avance qu’il était parvenu à prendre jusqu’alors. Il poursuivait donc sa progression, attendant simplement que les hommes du gouvernement agissent pour les contrer tranquillement. Mais lorsque le Golem vit l’un d’eux s’envoler littéralement, passant au-dessus de lui pour finalement atterrir plusieurs mètres devant lui il comprit qu’il allait devoir agir pour montrer à ces hommes qu’ils n’avaient aucune chance face à lui et accessoirement pouvoir conserver le plus longtemps son avance.


Kiru jaugea rapidement la distance qui le séparait de la mer qu’il apercevait par-dessus les arbres, il devait désormais lui restait environ une centaine de mètres à parcourir pour pouvoir atteindre la côte de l’île de ce côté-ci. Une légère lueur blanche se forma alors sous la plante de ses pieds tandis qu’il divisait le sol sur lequel il se tenait. Utilisant alors sa main libre il plaça celle-ci dans l’interstice qu’il venait de créer, grimaçant tandis qu’il lançait toutes ses forces pour tenter de le faire progresser. Se jetant finalement de tout son poids sur le morceau de terre qui progressait désormais de quelques centimètres il se remit à courir vers son objectif. Il venait de créer une sorte d’immense plan incliné qui amenait jusqu’à la falaise au bout de l’île. Ainsi la poussée initiale qu’il venait de donner au gigantesque morceau de pierre lui avait permis d’entamer sa chute mais il savait pertinemment que cela n’était pas suffisant pour le faire partir à grande allure. Même avec sa force il avait à peine pu le lancer sur quelques centimètres mais désormais la partie la plus lourde se retrouvait de plus en plus dans le vide à chaque seconde qui passait, entrainant ainsi de tout son poids le morceau entier de plus en plus rapidement vers le bas.


Cependant Tekina s’extirpa d’un coup sec de son emprise, elle avait visiblement attendu qu’il se mette à forcer sur son autre main, desserrant ainsi son étreinte sur elle, pour se défaire de sa cage de pierre et s’écarter de lui. Aussitôt elle monta dans les cieux, évitant ainsi que le Commandant ne parvienne à la rattraper une nouvelle fois. Se tournant alors vers les deux hommes qui semblent poursuivre le Géant de Pierre elle serre les dents tandis qu’un éclair de folie traverse ses yeux. Elle sait qu’elle n’a presque plus de munitions mais elle doit faire payer à ces hommes tout ce qu’ils pourraient avoir fait à son bien –aimé. Usant d’un Soru elle se plaça subitement devant le premier des deux poursuivants, un couteau de lancer à la main, frappant d’un coup sec en visant sa gorge avant de s’éloigner d’un Geppou.


Kiru de son côté s’était retourné et arrêté au moment où la jeune femme s’était échappée, il aurait pu l’appeler mais il connaissait suffisamment le sentiment qui l’emplissait en ce moment pour savoir que cela ne servait à rien. Se retournant vers l’homme au fouet de fer il se remit à courir, s’il voulait retourner chercher la Danseuse il devait commencer par se débarrasser de ce marine. Pendant ce temps-là l’immense plate-forme sur laquelle ils se tenaient continuait d’avancer, encore à une vitesse relativement lente mais on pouvait tout de même voir derrière elle la place qu’elle avait laissée sur les deux mètres qui la séparait de sa place initiale.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Ven 20 Juin 2014, 15:17



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Kamakiri, Kubikiri, Orick et Sumijimi furent rapidement témoins d'une scène extraordinaire, qu'ils n'auraient jamais cru voir un jour ou l'autre de leurs propres yeux : le golem, occupé jusque là par sa fuite et le fait de retenir sa camarade captive pour l'empêcher d'aller se suicider face aux marines, parvint à fissurer le sol puissamment rien qu'en posant le pied dessus. Il usa ensuite la force de sa main libre pour écarter davantage la crevasse, faisant en sorte que le bloc de pierre ne commence petit-à-petit à dériver en direction de l'océan. La tentative intéressante et intelligente le mettait néanmoins également en danger : le lieutenant et le commandant qui le suivaient en profitèrent pour se rapprocher un peu plus, aussi vivement que possible. Mais lorsque Tekina profita du manque de concentration de la part de Kiru pour s'écarter, ils surent que c'était dans leur direction qu'elle allait fondre d'un instant à un autre : tout en progressant, ils se préparèrent donc au pire, Orick veillant sur eux avec l'attention d'un prédateur effroyablement talentueux. Ce dernier avait en effet pris deux kunais qu'il tenait à présent entre ses doigts tout en continuant de se balader à l'abri, dans les buissons non loin de l'endroit de l'affrontement. Si son intervention était nécessaire, il n'hésiterait pas à agir... Les gouvernementaux étaient en claire supériorité numérique en cas de combat direct : quatre contre deux. Toutefois, restait à savoir si cela serait suffisant pour les retenir ou, mieux, les vaincre. L'avenir seul saurait le leur dire...

---

Le golem de pierre se ruait dans sa direction, et Kamakiri sentait l'angoisse monter jusque dans sa gorge pour le tirailler et le forcer à se concentrer. Il était certain de n'être pas capable de terrasser cet homme seul, mais il devait dans tous les cas tâcher de le retenir suffisamment longtemps pour que les autres ne viennent lui prêter main forte. Malgré toute sa volonté et sa vaillance, il devait toutefois admettre que la situation n'en était pas moins effrayante... Il lui fallait avant tout surveiller les poings de l'ignoble créature : un seul coup direct et puissant suffirait probablement à le sonner pour un petit moment... Et le lieutenant ne voulait pas se rendre inutile à ce point-là : il lui fallait montrer sa valeur à ses supérieurs ! Les autres comptaient sur lui, après tout : son fouet ne l'avait jusque là jamais trahi, et ce n'était pas un peu de pierre qui allait lui poser problème... Se ressaisissant, le jeune homme regarda son adversaire fondre dans sa direction en faisant trembler le sol de par son poids et le rythme effréné de sa course. Bien loin d'être sot, le marine sut directement qu'un assaut frontal ne serait pas du tout une option intéressante : il y laisserait probablement quelques os, après tout... Il lui fallait donc redoubler d'intelligence pour prendre son ennemi par surprise et pour le soumettre vivement. Avec adresse et dextérité, le garçon envoya donc son fouet non pas sur le golem mais sur la branche d'un arbre à quelques mètres de lui. Il utilisa son équipement pour se propulser soudainement, sortant vivement de la trajectoire empruntée par le monstre et allant se placer judicieusement en hauteur, sur ladite branche. Il se tourna alors en direction de Kiru et envoya son fouet d'acier droit vers la tête de celui-là. Le choc ne suffirait pas à vaincre le golem mais, dans le meilleur des cas, la roche qui constituait le visage éclaterait et gênerait la progression de ce dernier pour quelques minutes.

---

Sumijimi fut surpris de la vitesse avec laquelle l'adversaire passa à l'offensive malgré ses blessures évidentes. La rage menait à bien des miracles, et son expérience ne faisait que lui souffler cela depuis quelques minutes. Il serra les dents en voyant la lame adverse se précipiter vers sa gorge, impitoyablement. Orick et Kubikiri n'eurent pas le temps d'agir, et ils ne le savaient que trop : c'était au commandant de se débrouiller, pour cette fois. C'est dans cette optique que le bretteur tenta d'amener son épée aussi vite que possible vers le bras tendu de l'adversaire, pour le couper avant que Tekina ne parvienne à lui planter son dard dans la gorge. Une pure lutte de vitesse, donc... Le borgne n'était pas certain de l'emporter, au contraire : alors qu'il voyait la scène se dérouler au ralenti, l'offensive ennemie progressait, aussi inlassablement qu'inexorablement...
Mais un facteur externe des plus importants vint soudainement régler l'affaire : l'épée d'Iliena frappa brusquement le couteau, le repoussant. Sumijimi, sous la surprise, marqua une légère pause mais se reprit en voyant qu'Hijikata, à son tour, se précipitait vers le golem non loin de là pour prêter main forte à Kamakiri en hurlant :

-Désolé pour le retard !

La contre-amirale, quant à elle, observa Tekina se retirer soudainement, d'un trop piètre geppou. Son instinct sanguinaire s'activa tandis que ses pieds quittaient le sol avec démence et véhémence, l'envoyant droit vers la révolutionnaire avec une rapidité exceptionnelle. Elle allait tout simplement la trancher en deux, d'ici une trop courte seconde.


Kamakiri se décale pour tenter d'attaquer plus intelligemment. Hijikata arrive dans ton dos, en courant (plus de soru). Orick surveille depuis les buissons.
Kubikiri et Sumijimi se sont arrêtés et observent Iliena se propulser droit vers Tekina, profitant du geppou et de l'effet de surprise pour la prendre de vitesse et (possiblement !) la couper en deux, horizontalement, au niveau du ventre.
Peut-être un deuxième décès ? é_è
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 21 Juin 2014, 23:35


On dirait un Fruit...


Riku peinait à masquer l’inquiétude qui s’emparait de lui tandis que l’immense bloc de terre, dont on ne voyait toujours pas l’autre extrémité, ne cessait d’accélérer son inéluctable chute vers l’océan. Il était certes inquiet des répercussions de ce contact entre les deux matières qui créeraient certainement la plus haute vague qu’il n’aurait jamais vu, mais ce qui le gênait actuellement était beaucoup plus simple. Les bruits qu’il entendait ainsi que les événements qui se passaient sur le haut de cette falaise lui prouvaient que son capitaine se battait là-bas. Et lui, pourtant si proche, ne pouvait absolument rien faire pour l’aider! Cette simple idée le rendait complétement malade, il détestait être inutile, peut-être parce qu’il n’en avait pas l’habitude, il était de ceux qui fonçaient au combat en première ligne, toujours prêt à affronter leurs adversaires quel qu’ils soient. Mais Kiru, pourtant forgé dans la même roche que lui et partageant donc cette habitude, semblait se forcer à agir autrement, réfléchissant plus aux actes qu’il pouvait réaliser. Et pour cela le bretteur l’admirait!


Se reconcentrant sur les événements il constata avec le peu de satisfaction qu’il pouvait avoir dans cette situation que le navire était désormais quasiment dans la position qu’il avait demandé. Ne voulant pas perdre une seconde de plus il cria à l’attention de ses hommes :

Sortez la poudre et armez les canons! Pointez les vers la falaise et préparez-vous à faire feu!

Le révolutionnaire savait que cela n’était pas grand-chose et qu’au mieux les boulets ralentiraient un peu les marines qui devaient accompagner son capitaine mais c’était là tout ce qu’il pouvait faire dans l’immédiat, alors autant le faire bien!

______________________________________________________________________

Tekina serrait les dents tandis qu’elle se reculait grâce à son Geppou, les mouvements rapides accompagnant le combat qu’elle commençait semblaient rouvrir ses blessures qui s’étaient quelques peu calmées jusqu’alors. Sa rage était toujours présente, surtout après qu’elle ait manquée l’occasion de tuer ce marine, visiblement trop entouré puisqu’un de ses alliés lui avait permis de rester en vie en bloquant la lame de la jeune femme. Cependant elle réfléchit rapidement, même si l’homme qu’elle avait visé ne la suivrait sûrement pas il y avait de fortes chances que ses alliés le fassent, surtout celui qui l’avait stoppée dans son attaque, après tout sa retraite était le meilleur moment pour la contre-attaquer. Sans réfléchir plus longtemps la Danseuse usa d’un Soru dès qu’elle toucha le sol, apparaissant un peu plus loin avant d’utiliser son Geppou pour se placer de nouveau dans les airs. Il semblait effectivement qu’aucun des marines qu’elle avait rencontrés sur cette île pour le moment ne soit capable de venir l’y affronter. Au moins à cet endroit ils ne pouvaient visiblement pas l’affronter directement. Repérant une femme à l’endroit où la révolutionnaire se tenait à peine quelques secondes plus tôt Tekina comprit qu’elle l’avait échappé belle, malgré sa colère elle devait se forcer à réfléchir à une stratégie puisqu’elle était en sous-nombre. Néanmoins avant d’agir à ce niveau-là elle usa de l’un de ses derniers shurikens qu’elle envoya dans le dos de celui qui fonçait désormais vers son capitaine. Son tir était toujours aussi précis et viendrait cueillir l’homme au plein milieu du dos s’il ne faisait rien. Se retournant alors vers les autres marines elle usa d’un nouveau Soru pour se placer dans le dos du marine qu’elle avait déjà attaquée, remontant cette fois-ci d’un coup sec son bras dans le but de lui lacérer le dos violemment. Mais cette fois-ci elle ne reculerait pas, elle continuerait en attaquant le marine qui l’accompagnait, tentant de lui trancher la gorge avec rapidité.

______________________________________________________________________

Kiru ne s’inquiéta pas vraiment de voir le marine qui lui bouchait alors le passage s’envoler vers un arbre proche, il ne pensait vraiment pas que cet homme soit réellement en mesure de lui poser problème, en tout cas pas autant que la jeune femme qu’il avait affronté quelques minutes auparavant. Néanmoins il analysa la situation, surveillant les actes de ce marine qu’il devait neutraliser rapidement pour retourner chercher sa nakama. Le Golem se rendit alors compte que quelques graviers semblaient rouler à ses côtés tandis qu’il continuait à avancer, pas de gros rochers mais cela lui fit prendre conscience de ce qu’il se passait. Il n’avait pas réfléchi que le plan incliné ne permettrait qu’à l’immense bloc de se mettre à avancer, qu’il ne servirait pas à le guider. Le fait que la plus grosse partie, et donc la plus lourde, se trouve à l’avant amenait donc le fait que, en plus d’accélérer, le gigantesque morceau de terre allait bientôt basculer vers l’océan. Jetant un rapide regard autour de lui il constata alors que le bout de terre commençait d’ores et déjà à s’incliner soulevant ainsi petit à petit la partie sur laquelle il se trouvait. Aussitôt il comprit qu’il devrait agir vite, se reconcentrant sur son adversaire du moment il anticipa la trajectoire du fouet, se laissant tomber sur le dos il commença à glisser à cause de l’angle déjà formé par le morceau de terre qu’il avait créé. Tandis que le fouet claquait dans le vide il écarta les bras autant que possible tandis qu’il appuyait de toutes ses forces avec ses pieds, tentant ainsi de se freiner.


Le maudit agrippa et déracina une dizaine de troncs avant de finalement parvenir à s’arrêter. Aussitôt il se releva avec vigueur, attrapant le dernier arbre qu’il avait tenu en main et le propulsant vers le marine qui avait tenté de le fouetter. Il se mit alors à reprendre sa course, mais dans l’autre sens cette fois-ci, il devait retourner chercher Tekina avant de fuir. Il se lança donc, ses jambes le faisant avancer sur une pente qui devenait de plus en plus dure à chaque pas. Il ne voyait désormais plus ce qui se passait derrière le bloc de terre, l’extrémité dans les airs lui bouchant la vue, mais il ne lui restait pas plus d’une trentaine de mètres à parcourir pour y parvenir!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mar 24 Juin 2014, 14:06



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Kamakiri regarda avec surprise le golem se laisser tomber en arrière pour empêcher le fouet de fer de lui exploser le crâne avec facilité. Ce type n'était pas des plus faibles, et avait de bons réflexes en plus de posséder un fruit du démon des plus imposants... Le vaincre n'allait pas être chose aisée, et à vrai dire le lieutenant songeait plus à le retenir encore quelques instants. Il avait entendu, sans les regarder pour autant, étant donné qu'il aurait risqué de manquer de concentration dans l'affrontement qui se déroulait alors, Hijikata et Iliena arriver tel un renouveau valeureux dans les forces du Gouvernement Mondial. Ils étaient à présents en très nette supériorité numérique, et leurs capacités semblaient être assez puissantes pour permettre une victoire face à Kiru et à sa comparse, à long terme... Malheureusement, la bataille n'était absolument pas à long terme : il fallait prendre en compte le fait que le bout de pierre avait déjà bien entamé sa chute vers l'océan, en contrebas. L'homme au fouet regarda son ennemi se redresser après avoir réussi à terminer sa course incontrôlée jusqu'à l'océan avec un soupçon de dépit. Si le maudit avait chuté à la mer, le combat aurait été rapidement réglé, et la demoiselle non loin de là n'aurait pas fait le poids ! Mais les choses ne se déroulaient pas tel un cadre utopique : la preuve en était le tronc d'arbre qui menaçait à chaque seconde un peu plus de balancer le pauvre marine dans les cieux. Ce dernier voulut user de son fouet pour mettre l'arbre en pièce, mais songea au dernier moment que cela ne serait peut-être pas suffisant. Fort heureusement, Hijikata bondit violemment, coupant l'arbre en une dizaines de rondins qui s'effondrèrent sans grand conviction. Il retomba sur le sol désormais incliné avec une agilité redoutable et prit la parole à l'intention de son subordonné, avec un sérieux extrême :

-Retourne dans la forêt, en sécurité ! C'est trop dangereux pour toi, ici !
-Ou... Oui !

Le jeune homme au fouet serra les dents et s'en alla en courant, après avoir sauté sur le sol, remettant le sort aux mains de ses alliés et amis. Hijikata se tourna aussitôt en direction du golem, qui fonçait dans sa direction, et sourit doucement en prenant la parole à son intention :

-Navré, mais c'est maintenant à moi de couper ta route.

Il ne pensait pas pouvoir vaincre le révolutionnaire, à vrai dire. Ce type était imposant et possédait un pouvoir suffisant pour s'enfuir alors qu'Iliena le poursuivait... Autrement dit, c'était une sacrée pointure, pour un simple hors-la-loi de West Blue... Il méritait son grade au sein de l'armée de la Révolution, à n'en pas douter. Néanmoins le commandant avait suffisamment foi en ses capacités pour pouvoir le bloquer dans cette situation. Il procéda donc en deux temps : tout d'abord Hijikata envoya une simple lame d'air, brutale et vive, en direction du golem pour le forcer à ralentir sa course, ne serait-ce qu'une demie-seconde. Puis il réitéra l'expérience, mais en visant... Le sol. La lame d'air y pénétra violemment et sépara le morceau de roche en deux, la partie sur laquelle se trouvait le maudit étant la plus rapide à s'effondrer puisque n'ayant plus de véritable appui sur l'île en elle-même.

-Désolé, ta route s'arrête ici ! Pense à saluer les poissons de ma part !

Mais ce ne fut pas tout. Orick, toujours caché dans les buissons et qui avait déjà bloqué le shuriken de la jeune femme, lorsque cette dernière avait tenté de toucher Hijikata dans le dos, en utilisant l'un des siens, envoya par la suite une nouvelle vague de petites sphères explosives, cinq. Ces dernières retombèrent devant le golem, dans le but de projeter le morceau de terre sur lequel il était encore plus violemment dans l'océan, et lui également par le même coup.

---

Iliena regarda son ennemie éviter le coup avec fluidité, probablement plus par un coup de chance que par un réflexe véritable. Elle arrêta immédiatement ses mouvements, la jaugeant d'un regard froid et calculateur. Etant donné qu'Hijikata et qu'Orick semblaient s'occuper du golem, elle pouvait aisément perdre un peu de temps ici à se débarrasser de ce moucheron une fois pour toutes. Après tout, même si ses subordonnés ne parviendraient sans doute pas à vaincre seuls, en duo, leurs capacités étaient effroyables et suffiraient probablement... Du moins, il fallait l'espérer. Mais quand Tekina passa à nouveau à l'offensive, ce fut une fois de plus pour cibler Sumijimi et Kubikiri. Le premier des deux, qui était visé par le simple tranchant, se laissa volontiers toucher. L'offensive, quoique douloureuse, n'allait pas suffire à le terrasser : au contraire, le lieutenant était désormais en plein danger de mort. C'est dans cette optique que le commandant, au lieu de chercher à se défendre, se retourna aussi vivement en emportant son épée dans sa rotation. Le but de ce mouvement surprenant ? Décapiter la jeune femme avant qu'elle ne parvienne à toucher au jeune homme. Mais heureusement, il n'était pas le seul marine sur place : la contre-amirale était là également, et la sous-estimer aurait été une grossière erreur. D'un soru d'une vitesse extrême, elle vint se placer sur le flanc gauche de Tekina, et tenta de lui couper le bras d'un coup sec. Son haki de l'observation était là, et lui avait permit de se mouvoir avec encore plus d'efficacité.
Et si la révolutionnaire tentait d'éviter, elle le saurait avant même qu'elle n'ait eu la possibilité de le faire.

---

Kamakiri sauta du morceau de terre qui continuait sa chute sur l'île en elle-même, non loin de là. Il poussa un soupir en se retournant, légèrement angoissé en espérant que tous les gouvernementaux sauraient être saints et saufs. C'est à cet instant-là qu'une voix retentit derrière lui, Ericken émergeant d'entre les bois :

-Te prends pas la tête... Ils s'en sortiront.
-Ou... Oui...


Hijikata t'envoie une lame d'air. Même si elle est puissante, elle est basique et ne risque pas de te tuer (l'objectif est ceci dit seulement de te faire ralentir un tant soit peu). Dans la continuité de son mouvement, il coupe le sol juste devant lui. Le morceau de terre sur lequel tu te trouves descend encore plus vite que l'autre vers la mer et les deux sont donc séparés, puisque la partie du haut est encore un tant soit peu retenue par l'île.
Pour enfoncer le clou, Orick te balance cinq sphères explosives dans le but de t'envoyer dans la flotte. C'est pas cool, je sais.

Sumijimi se laisse trancher dans le dos, mais se retourne en tentant de décapiter Tekina. Kubikiri n'a pas le temps de bouger, mais Iliena apparaît à côté de Tekina en ayant entendu sa voix et ses intentions. Elle tente de lui trancher le bras, et son haki de l'observation lui permettra de comprendre les intentions à venir de la hors-la-loi. C'est pas cool non plus, ouais.

Et donc Kamakiri s'éloigne du champ de bataille et rencontre Ericken qui était là.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 28 Juin 2014, 13:25


On dirait un Fruit...


Riku ne quittait plus la falaise des yeux, désormais il pouvait y apercevoir la masse gigantesque de son capitaine ainsi que d’autres personnes trop éloignées pour qu’il ne puisse réellement les identifier. Il ne voyait cela que par le fait que l’immense morceau de terre était désormais largement incliné mais ne pouvait pour autant toujours pas réellement agir. A vrai dire cette situation semblait être pire que la précédente, il préférait lorsqu’il ne savait pas ce qu’il se passait, au moins dans ce cas-là il pouvait imaginer ce qu’il voulait. Mais là il voyait ce qu’il se passait et ne semblait avoir aucune possibilité d’action dans l’immédiat. Après tout s’il tirait avec les canons maintenant il risquait plus de gêner Kiru qu’autre chose. Poussant un nouveau soupir de frustration il fronça les sourcils, sortant néanmoins son sabre au cas-ou, dans tous les cas au vu de la situation il se sentait déjà un peu plus utile avec une arme à la main, même si ce n’était qu’une illusion.

______________________________________________________________________

Tekina esquissa un sourire de satisfaction en sentant que sa lame avait atteint son objectif sans que rien ne vienne l’arrêter cette fois-ci et sans que le marine n’esquive. Peut-être aurait-elle du insister et retenter de le tuer mais cette tactique aurait été trop prévisible, même si elle aurait visiblement pu fonctionner au vu de la facilité avec laquelle elle venait de lui lacérer le dos. Néanmoins elle ne s’attarda pas sur l’homme qu’elle venait de blesser, d’ores et déjà concentré sur son prochain coup, mortel celui-ci. S’écartant très légèrement de sa trajectoire pour esquiver l’arme qui venait la décapiter un grand sourire s’afficha sur son visage tandis qu’elle s’apprêtait à porter le coup fatal au marine sur lequel elle fonçait. Ce sourire ne disparut même pas réellement lorsqu’elle aperçut une autre marine apparaître sur son côté, se muant en rictus de surprise face à celle qui était visiblement déterminée à la stopper. Pourtant dans un réflexe salvateur elle parvînt à esquiver la lame, stoppant littéralement son avancée en roulant sur le côté. Ainsi elle allait pouvoir repartir à l’assaut, certaine d’avoir berné son assaillante. Se relevant avec rapidité elle vit la jeune femme qui avait tentée de lui trancher la main l’attaquer de nouveau, sans pour autant que son assaut ne semble meurtrier, la marine souhaitant certainement la faire prisonnière. Après tout même si elle ne le savait pas encore cette marine découvrirait bientôt que Tekina avait déserté ce même Gouvernement Mondial, une telle prise lui rapporterait certainement une sacré réputation. Mais personne ne l’arrêterait, ça la Danseuse le savait, son amour et sa haine étaient plus fort que tout! Sans se laisser impressionner la jeune révolutionnaire esquissa une esquive à droite pour finalement se jeter sur la gauche. C’est alors que, sans aucune hésitation, la marine modifia la trajectoire de sa lame, suivant Tekina comme son ombre. Cependant ce coup-ci avait été modifié et la lame vînt alors cueillir la jeune femme au niveau du cou tandis qu’elle tentait d’esquiver. La Danseuse ne pouvait rien faire! Elle ne pouvait que regarder cette lame s’approcher inexorablement de sa gorge puis finalement sentir la douleur provoquée par celle-ci tandis que la lame la pénétrait comme du beurre. Rapidement le noir se fit, l’âme de la jeune femme quittait ce monde tandis que sa tête quittait son corps, une expression de surprise marquée à jamais sur son doux visage, au moins elle allait rejoindre son amour.

______________________________________________________________________

Kiru courait vers le sommet de la plateforme de terre, ne s’inquiétant absolument pas de la présence d’un nouveau marine sur son chemin malgré le fait que cette augmentation significative du nombre d’adversaires potentiellement dangereux autour de lui avait de quoi faire peur. Mais désormais il ne pensait plus à ça, il était redevenu un bulldozer qui allait tout casser sur son passage pour aller chercher Tekina. Cependant lorsque le marine lui lança une lame d’air il ne laissa pas cet état prendre le dessus, s’obligeant à rester alerte et à réfléchir à ce qu’il se passait afin de trouver des solutions. Et lorsqu’il vit l’homme du Gouvernement Mondial s’apprêter à réitérer son action, visant néanmoins beaucoup plus bas, comme pour toucher le sol, le Golem comprit tout. Il anticipa ce que le marine allait faire et ce qui allait donc se passer par la suite. Il ne pouvait plus continuer en mode bulldozer s’il voulait éviter de finir par nourrir les poissons. Se retransformant une nouvelle fois en forme hybride il évita aisément la lame d’air d’un pas sur le côté, usant de cette forme plus rapide pour tenter de rattraper le bloc sur lequel se tenait cette raclure gouvernementale avant que le sien ne parte en chute libre. Accélérant malgré la pente de plus en plus aiguë il serra les dents tandis qu’il apercevait l’écart qui se formait entre les deux blocs, dans quelques secondes il ne serait plus capable de le combler. Jetant ses forces dans un dernier effort il sentit finalement son pied trouver l’extrémité du bloc sur lequel il se trouvait, se recroquevillant alors avec rapidité il bondit d’un coup sec, s’envolant au-dessus du morceau de terre qui poursuivait sa chute vers l’océan. Un sourire commença alors à apparaître sur le visage de l’homme de pierre, avec ce saut il allait largement revenir sur l’autre bloc, la tentative lamentable de ce marine allait donc échouer et il allait bientôt le regretter, promesse de révolutionnaire.


C’est alors qu’il repéra des petites boules qui semblaient foncer sur lui, ou sur le bloc sur lequel il se tenait quelques dixièmes de secondes plus tôt. Le sourire s’effaça aussitôt de son visage tandis que l’explosion avait lieu, propulsant le bloc dans la mer tandis que lui s’envoler dans les airs. Kiru devait avouer qu’il n’avait pas vu ce coup-là venir, sa carapace de pierre en avait pris un sacré coup et, sous cette forme, sa chair à vif se rappelait à lui, le lançant douloureusement. Du coin de l’œil il aperçut un objet qui commençait à s’écarter de lui, tendant alors le bras vivement il agrippa en serrant les dents le coffre contenue jusqu’alors dans sa sacoche tandis que celle-ci, à moitié carbonisée, tombait désormais vers l’océan. Son corps était tout endolori de l’explosion qu’il venait d’encaisser et, même s’il pouvait encore bouger, chaque mouvement s’accompagner d’une violente douleur. Tournant difficilement la tête il jaugea sa situation. Visiblement le vol plané l’avait expédié loin de la falaise mais l’avait lancé tout droit vers son bateau. Cependant il semblait, d’après ses estimations, qu’il manquerait tout de même quelques mètres pour atteindre celui-ci, et entre les deux c’était de l’eau! Il était vraiment mal barré. Cherchant une solution son regard tomba sur l’autre combat qui se tenait derrière les blocs de pierre et son visage se décomposa. Là, allongé sur sol dans bouger, il reconnaissait le corps de Tekina! Mais celui-ci ne bougeait plus. Plissant les yeux pour mieux voir tandis que des larmes se mettaient à couler sur ses joues il comprit qu’elle avait été décapitée. Ainsi il perdait une nouvelle fois un allié proche à cause de ce Gouvernement Mondial à deux balles. Il réfréna la rage qui montait en lui, de toute façon il n’était pas en état de se battre. Mais il se fit la promesse de revenir et de traquer tous ceux responsables de la mort de ses proches, la marine tout entière s’il le fallait, mais cela n’arriverait plus jamais!


Riku avait vu l’explosion et aperçut son capitaine dans les airs, aussitôt il avait ordonné aux canons de faire feu et avait observé la trajectoire du Golem. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre que si rien n’était fait ce serait certainement la dernière fois qu’il le verrait avant qu’il ne plonge au fin fond de l’océan. Cependant dans les airs il y avait peu de possibilité d’actions pour le Commandant, la suite reposait donc désormais sur les épaules du bretteur. Tandis que son capitaine tombait désormais vers les vagues prêtes à le happer il découpa un large morceau de bois dans le pont du bateau, de toute façon Kiru saurait le réparer assez aisément et ils n’avaient pas vraiment le choix à cet instant, en tout cas il ne voyait pas de meilleur idée. S’approchant du bord du bateau il lança de toutes ses forces le morceau de bois avant de se reculer, jaugeant de nouveau la trajectoire de son capitaine il rangea son katana et se mit à courir, prenant son élan avant de poser son pied sur le bastingage, bondissant dans les airs les deux bras en avant. Il faucha alors Kiru en plein vol, l’agrippant de toutes ses forces tandis que tous deux fonçaient désormais sur le morceau de bois qui flottait désormais. La force de la chute les fit rouler un peu, agitant le faible radeau improvisé mais Riku parvint à maintenir Kiru dessus avant de tomber lui-même dans l’eau. S’accrochant alors à celui-ci il se hissa de nouveau dessus, regardant son capitaine qui se relevait avec difficultés. Kiru lui fit un rapide signe de tête pour lui signaler que ça allait et tous deux se tournèrent vers la falaise d’où le maudit provenait, certes il fallait surveiller les actions de ces marines mais surtout le premier bloc de terre avait créé une immense vague qui se dirigeait désormais droit vers eux, décidément cette journée restait fidèle à elle-même!




EDIT Nak : On avait causé de la PNJisation d'Iliena pour accélérer le RP et je l'approuve officiellement ! Pas besoin de le sanctionner pour ça donc, c'est parfaitement valable ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 28 Juin 2014, 14:41



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Hijikata afficha une mine surprise mais légèrement agacée en remarquant que l'adversaire avait réussi à éviter la lame d'air envoyée dans sa direction en changeant d'apparence aussi soudainement que brusquement, reprenant une allure bien plus humaine et clairement moins monstrueuse. Le révolutionnaire comptait probablement garder un bon rythme en agissant ainsi, afin de rattraper son allié et de l'aider à sortir de là... Il ne devait pas être très saint d'esprit, s'il pensait aussi fermement pouvoir l'aider et s'en aller sans risquer de perdre sa propre tête. Malheureusement, dans l'immédiat, l'objectif du marine n'était pas de ramener la tête du golem à ses supérieurs : son but à présent était de le séparer de son amie, pour faire en sorte qu'il ne puisse pas plus semer de chaos qu'il ne l'avait déjà fait. C'est dans cette optique que le bretteur découpa le sol fermement, souriant doucement en voyant que l'ennemi commençait à comprendre ce qu'il se passait. Kiru n'avait plus qu'une poignée de secondes au maximum pour rejoindre son alliée avait qu'il ne soit irrémédiablement propulsé vers les abysses maritimes... La chose semblait irréalisable, mais le hors-la-loi n'avait pas fini de surprendre le gradé gouvernemental. En effet, d'une puissante impulsion, l'homme vint se propulser jusque dans les cieux, rattrapant avec fermeté le premier bloc de terre, plus long à la descente. Ce gars était monstrueux, définitivement... Un sourire légèrement impressionné prit donc sa place sur le visage du commandant, qui s'apprêta néanmoins à réagir en songeant que l'ennemi, ainsi positionné dans les airs, n'aurait pas vraiment de chance de s'en sortir s'il attaquait une fois de plus. Mais c'est à ce moment précis qu'Orick passa à son tour à l'action, utilisant ses petits explosifs pour faire dévier la course du criminel et l'envoyer à nouveau droit dans les flots. Devant une action aussi habile, Hijikata ne put s'empêcher de rire à gorge déployée. Définitivement, cette petite bataille avait connu un nombre certains de retournements de situations : mais désormais, c'était la justice qui s'imposait sous les cieux éternellement crépusculaires de Nighty Town.

---

Sumijimi grimaça en serrant les dents lorsque l'ennemie parvint à se décaler suffisamment pour échapper à la morsure froide de son acier qui aurait du la décapiter, mais assez peu pour continuer son geste droit vers la gorge de Kubikiri. Apparemment, personne d'autre ne pouvait sauver le lieutenant, dont la destinée tragique se précisait à chaque instant... Personne sauf Iliena, qui, après une série de mouvements brutaux et précis, parvint à faire reculer l'ennemie en scrutant ses pensées grâce à son haki de l'observation. Dominant totalement Tekina, la contre-amirale la poursuivit un bref instant avant de compléter cette danse improvisée par une décapitation vive et brutale, la vie quittant bien rapidement le corps désormais inanimé de cette jeune femme qui avait à coup sûr choisi de rejoindre le mauvais camp. Mais la gradée de Nighty Town avait à peine fini de se charger de cette jeune fille qu'elle prit soudainement conscience de la situation : le bloc de pierre sur lequel se trouvaient les guerriers de la justice s'était désormais totalement détaché de l'île, et chutait peu-à-peu droit vers l'océan... En plus de ça, les voix des ennemis sur le navire non loin de là étaient claires : ces gars allaient tirer au canon sur leur position d'une minute à une autre, pour tenter de les mettre hors course aussi vivement que possible. Malheureusement, cela annonçait la fin des festivités : deux des quatre révolutionnaires semblaient avoir réussi à s'enfuir, même si la survie de Kabayochi.M.Kiru semblait pour le moins hasardeuse étant donné qu'il était condamné à retomber dans les flots glacés de West Blue. Sans plus réfléchir, la responsable des forces de la marine décida soudainement de sécuriser la position de ses subordonnés. Ses cheveux s'agitèrent violemment, de nombreuses mèches atteignant des proportions extrêmes. Chaque mèche attrapa alors l'un de ses subordonnés au niveau de la taille, les soulevant et les empêchant de tomber vers la mer. Dans le même temps, la guerrière réalisa une suite de mouvement à l'épée, envoyant une pléthore de lames d'air vers les obus pour les détruire en plein vol. Une fois cet exploit réalisé, elle usa une fois de plus de ses cheveux pour s'accrocher aux arbres présents sur la falaise encore intact de l'île et tira violemment dans cette direction, les amenant elle et ses compères en lieu sûr sans plus hésiter.

---

Lorsque les marines furent à nouveau en endroit sécurisé, près d'Ericken et de Kamakiri qui accueillirent leur retour d'un sourire chaleureux, ils se permirent un regard vers l'arrière pour vérifier que les révolutionnaires ne pourraient plus les atteindre. Effectivement, la portée des canons, aussi longue soit-elle, ne leur permettrait pas de viser précisément. Et puis, d'ailleurs, les vagues qu'ils allaient devoir affronter suffiraient certainement à les garder occupés un long moment... Iliena attrapa aussitôt un Den Den Mushi et appela les navires de la marine encore stationnés au port :

-Ici la contre-amirale Iliena ! Préparez tous les navires et faites le tour de l'île pour traquer les derniers révolutionnaires !

Malheureusement, il y avait fort à parier que ces criminels aient eu le temps de s'enfuir avant que les navires n'aient atteint cette position...


Du coup, la fin du RP pour les PNJs en principe ^^
Iliena décapite Tekina et sauve tout le monde en usant de son retour à la vie capillaire !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 28 Juin 2014, 20:44


On dirait un Fruit...


Riku sortait une nouvelle fois son épée tandis que les boulets de canons explosaient un à un près de la falaise, visiblement contrés par les marines. Lançant à son tour une flopée de lames d’airs en direction de celle qui se dirigeait désormais vers eux il se reconcentra de nouveau vers la vague immense qui leur fonçait désormais dessus. Ils n’étaient pas vraiment loin de leur navire, une dizaine de mètres tout au plus, mais ils n’avaient aucun moyen pour faire avancer le radeau de bois improvisé sur lequel ils se trouvaient suffisamment rapidement pour l’atteindre avant que l’immense vague ne parvienne jusqu’à eux. Remettant son katana dans son fourreau pour ne pas rouiller sa lame il plongea alors celui-ci dans l’eau agitée, forçant pour tenter d’avancer. Cette initiative semblait bien veine mais il n’avait une nouvelle fois pas vraiment d’autres solutions en tête. C’est à ce moment-là que Kiru, encore grimaçant des plaies qu’on pouvait voir partout sur son corps, plaça une main sur l’épaule du bretteur et prit finalement sa place. Levant alors son propre katana en l’air il appuya simplement sur le bouton créé par son mentor, s’efforçant de maintenir l’immense épée de Géant ainsi formée par le mécanisme de son ancien ami révolutionnaire. Se plaçant donc sur le bord du radeau il plongea alors la gigantesque rame improvisée dans le liquide transparent légèrement bleuté, utilisant toutes ses forces pour ramener la lame vers lui. Le bout de bois flottant sur l’océan se mit alors à bouger tandis que Kiru grimaçait encore et encore, mettant toutes ses forces pour réitérer cette action afin de parvenir jusqu’à leur navire.


Mais soudain une main se plaça sur son épaule, l’obligeant à se retourner tandis qu’il commençait à voir leur rafiot improvisé prendre de la hauteur. La vague était d’ores et déjà sur eux mais il semblait que le peu de vitesse prit leur permettait désormais de monter jusqu’à son extrémité plutôt que d’être simplement retourné comme un vulgaire bout de bois. Cependant le radeau sur lequel ils se tenaient s’inclinait de plus en plus tandis qu’il s’approchait du sommet de la vague, commençant à rendre difficile l’appui des deux hommes sur la surface désormais glissante. Ils étaient désormais plus haut que le pont de leur navire qui entamait maintenant la même action que leur embarcation et, lorsque le Golem aperçut Riku perdre appui, prêt à glisser de la plateforme pour chuter dans l’immense vague, il sauta d’un coup sec, l’attrapant au passage tandis qu’ils chutaient vers leur bateau en contrebas.


Le choc fut assez brutal, les deux hommes roulant d’abord sur le pont avant de chuter par le trou formait plus tôt par le bretteur pour construire l’embarcation qui avait sauvé son capitaine. Leur roulade s’arrêta finalement par un violent choc contre l’un des piliers de bois de la cale du navire. Tandis que tous deux grimaçaient de douleur, Riku bien moins résistant que le Commandant et Kiru déjà bien amoché sentant ses blessures se rappeler à lui. Néanmoins ils se forcèrent à se relever, remontant avec difficulté sur le pont désormais presque droit tandis que les voix des soldats révolutionnaires se faisaient entendre partout sur le navire. Parvenant finalement de nouveau à l’air libre les deux compères purent constater avec surprise que leur navire avançait désormais à forte allure, positionné au sommet de la vague qui l’emportait au loin, loin de l’île qui commençait d’ores et déjà à devenir de plus en plus petite, à tel point qu’ils ne pouvaient plus vraiment distinguer la falaise d’où ils provenaient, et donc encore moins leurs adversaires. Cette vague allait bientôt perdre en puissance et le bateau ralentirait donc mais au moins elle leur aurait permis d’éviter l’affrontement face aux bateaux marines, cela aurait vraiment été de trop. Kiru se laissa finalement tomber à terre, reprenant enfin sa forme humaine, assis contre la porte des cabines. Il était désormais quasiment insensible à l’activité de ses soldats autour de lui, il ne pensait désormais plus à rien d’autres que la manière dont il tuerait chacun des marines qu’il croiserait désormais, la manière dont tout allait changer à partir de maintenant. Une page de son histoire venait de se tourner, et celle-ci allait, sans qu’il le sache encore vraiment, changer radicalement son avenir, celui de la Révolution, et celui de tous les marines qui croiseraient son chemin à partir de ce jour. Aujourd’hui quelque chose s’était brisé en lui, quelque chose qui ne tarderait pas à faire de lui un nouvel homme, mais pas forcément dans le bon sens!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)
» Demande de Fruit du Démon [YA]
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» L'horu horu no mi, le fruit qui embêtera la marine
» Paramécia Dimensio-Fruit (Jigen²)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-