Partagez | 
 

 On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 11 Jan - 10:52


On dirait un Fruit...


Kiru marchait tranquillement dans les rues d’Eleme, capitale de Nighty Town, avec ses trois compagnons. Pour des soucis de discrétion ils avaient débarqués à Téresse et avaient donc dû passer les patrouilles marines qui surveillaient les alentours de la ville pour pouvoir pénétrer dans celle-ci. Il était désormais 21h31 et il faisait nuit noire! Les conditions étaient réunies pour que les quatre révolutionnaires passent à l’action. La raison de leur présence était cette grande bâtisse que l’on apercevait à une centaine de mètres. Kiru savait de source sûre qu’elle était remplie de trésors à la valeur inestimable, certes ce n’était pas forcément une raison de la cambrioler pour ces hommes censés protéger les civils mais le bâtiment appartenait à un allié de la marine et le grabuge provoqué servirait parfaitement les desseins du Golem. En prime ils récupéreraient certainement un bon pactole qui leur permettrait de se renforcer encore plus et donc de devenir encore plus dangereux. En attendant le maudit devait se concentrer sur le moment présent et un dernier check-up était de mise avant de passer à l’action. Se retournant vers Riku, Kane et Tekina il leur rappela alors :

Bon on y est! Rappelez-vous qu’on ne cherche pas l’affrontement, dès que les marines débarquent on fuit en leur mettant des bâtons dans les roues à la limite. Donc je rentre seul à l’intérieur, Riku tu surveilles l’arrivée des marines et tu nous préviens dès que tu les voies. Tekina et Kane vous vous occupez des gardes extérieurs. Dès que les marines arrivent on se donne rendez-vous ici, si y a un problème on se retrouve à la planque. C’est bon pour tout le monde? Alors c’est parti!

Les trois comparses du Commandant avaient hochés la tête avant de foncer vers leur mission. Riku partait déjà en direction d’un bâtiment environnant qui lui permettrait d’avoir une excellente vue sur le chemin qu’emprunterait les marines pour venir jusqu’à la villa. Les deux autres fonçaient vers les abords de cette villa où ils attendraient quelques secondes avant de passer à l’action, simple mesure de précautions. Après tout il valait mieux qu’ils ne soient pas repérés avant même d’avoir pu pénétrer dans l’enceinte. Sans perdre une seconde de plus Kiru fonça à son tour vers l’immense bâtisse, tentant néanmoins de demeurer le plus discret possible. Arrivant finalement au niveau du mur arrière le maudit s’arrêta, Kane et Tekina se trouvaient à l’avant, au niveau des grilles donnant sur le jardin et allaient passer à l’action seulement dans plus d’une minute normalement. L’endroit où se trouvait le Golem quant à lui donnait directement sur l’intérieur de la villa, enfin derrière le mur en tout cas. Apposant sa paume sur le mur en question il utilisa son pouvoir de division, procédant tout en délicatesse pour former l’équivalent d’une porte de pierre qu’il poussa finalement pour la faire tomber et pouvoir pénétrer dans l’enceinte. Mais il se transforma aussitôt en forme hybride pour avoir la force nécessaire de retenir le lourd bloc de pierre et l’empêcher de s’écraser au sol dans un fracas assourdissant qui aurait trahi sa présence. Il franchit alors le trou qu’il venait de former avant de replacer le bloc en annulant son pouvoir, voilà il était rentré ni vu ni connu. Maintenant il n’avait plus qu’à trouver la salle du coffre!


Au même moment à l’avant de la villa Tekina et Kane passaient à l’action. Ils se trouvaient tous les deux à chaque extrémité de la grande grille qui faisait tout le tour de la grande cour devant le bâtiment et passèrent dessus celle-ci quasiment en même temps. Se cachant derrière les buissons, les arbres et les fleurs abondantes ils examinaient chacun de leur côté la situation et les personnes qui se trouvaient dans la cour ou même au balcon. Leur but était juste de les endormir ou de les assommer, le fait de tuer étant totalement proscrit dans cette mission sauf cas d’extrême urgence, et Kiru avait bien insisté que le fait d’être repéré n’en était pas un ce soir. Se mettant à quatre pattes Kane fixait l’homme qui lui tournait le dos à peine une dizaine de mètres, ses yeux brillants dans le noir alors qu’il n’attendait que l’action de sa partenaire pour foncer.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 22 Fév - 20:59



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
-Moi j'suis un ninja, toi t'es qu'un p'tit rat, j'suis vif et silencieux, constamment audacieux, toi t'es qu'un abruti, tu vas r'gretter ta vie ! Yeah !

Tout drapé de noir, Orick marchait silencieusement de toit en toit tout en récitant quelques paroles. Sa discrétion innée lui permettait ces petites folies, celles de développer ses capacités d'improvisation en terme de chanteur, tout en réalisant une mission parfois extrêmement périlleuse et ce sans jamais être repéré. Il était un ancien combattant du Cipher 3, avant été longuement entraîné et était aujourd'hui un des marines des plus efficaces de l'océan de West Blue tout entier. Le ninja servait ses supérieurs avec une dévotion spectaculaire, et ne reculait jamais devant le danger, même lorsqu'il devait espionner des adversaires parfois cinq à six fois plus forts que lui. Et ce soir-là, on l'avait tout bêtement chargé de réaliser quelques tours de garde en plus des habituelles patrouilles de marines, qui circulaient d'ores et déjà dans les ruelles d'Eleme. En réalité, la contre-amirale Iliena, en charge du Quartier Général depuis quelques temps, craignait que l'adversaire nommé Centes Decima ne cherche à s'en prendre à la marine maintenant qu'il l'avait considérablement affaibli. Le raisonnement était tout à fait perspicace, et le garçon réalisait donc la quête qu'on lui avait donné avec un intérêt tout particulier. Professionnel en terme de messages à délivrer également, il était prêt à disparaître d'un instant à l'autre pour aller donner des nouvelles aux autres gradés qui siégeaient sur Nighty Town. Et justement, il se dirigeait droit vers le quartier général, ayant remarqué un groupe d'invités particulièrement intéressants... Kabayochi.M.Kiru n'était pas franchement discret, c'était le moins que l'on puisse dire. Différemment à lui.

---

-Regarde ça, mec !
-Pfouuaaaaah ! Mais c'est complètement badasse !
-Ba quoi ?
-Badasse ! Genre... Trop fort ! C'est mon fils qui m'a appris ce mot, hier soir. Il paraît que c'est à la mode.
-Ils sont bizarres, tes gosses.
-Ouais, je sais... Et donc, elle te l'a offert ?
-Yep. Le katana dont je rêvais depuis des siècles ! Une lame pure, et aussi tranchante que celle de Mifune, à ce qu'on en dit !
-Ouais, enfin, c'est pas avec ça que t'arrivera à me battre !

Les deux gardes de la bâtisse échangèrent un rire détendu, ne remarquant même par la présence des révolutionnaires non loin d'eux. Ils étaient parmi la trentaine d'hommes qui devaient protéger l'édifice imposant, et tous étaient plus ou moins décontractés, ne se méfiant plus. Cela faisait plusieurs mois qu'ils travaillaient ici, et personne n'avait jamais osé attaquer l'endroit. Certes, leur employeur possédait des richesses effrayantes, suffisamment conséquentes pour attirer l'envie de n'importe quel humain normalement constitué, mais personne sur Nighty Town n'avait suffisamment de cran pour se lancer à l'assaut du bâtiment. D'autant plus qu'ils n'étaient pas faibles combattants non plus, c'était d'ailleurs pour cela qu'on avait accepté leur présence au sein de ces grilles !

---

-Alors comme ça vous m'abandonnez à mon sort, sensei ?
-Je t'ai dis d'arrêter de m'appeler comme ça.

Iliena reposa la plume qu'elle tenait jusque là entre ses doigts sur la table d'un coup sec. Elle roula le parchemin après avoir fait sécher l'encre et l'apporta au marine positionné dans la salle non loin de là avant de le congédier. L'homme la salua respectueusement avant de sortir de l'endroit, refermant la porte derrière lui, laissant seuls les deux plus hauts gradés de la base.
Cubique, l'endroit était plutôt sombre, bien qu'éclairé de diverses bougies. Une petite table se trouvait au centre, suffisamment basse pour que l'on puisse y écrire en s'agenouillant sur le coussin juste à côté. Quelques décorations et une bibliothèque se chargeaient de garnir un tant soit peu l'endroit, mais si quelqu'un était entré à ce moment précis, il aurait immédiatement su à quoi il devait prêter attention : une silhouette grande et musclée était adossée à l'un des murs, bras croisés, et un sourire amusé sur le visage. Ericken poussa un léger soupir en conservant l'expression de joie et ajouta alors :

-Je n'y peux rien, vous le savez. Si Chairoka a décidé de vous embaucher en tant que...
-Tais-toi. Et cesse de me vouvoyer, je me fiche d'être promue ou non.
-Bien, bien, je vais faire un effort.

La demoiselle, avec une expression de lassitude exacerbée, alla s'agenouiller une fois de plus sur le coussin en fermant les paupières. La voix masculine reprit la parole :

-Et donc... Tu as accepté ?
-Evidemment. Que veux-tu que je fasse ? Crois-moi, j'aurais préféré rester ici, mais les ordres sont les ordres. Si nous sommes entrés dans la marine, c'était pour aider le Monde à rester calme... S'il le faut, j'irai prêter main forte à Chairoka durant le siècle à venir.

Ericken poussa un léger soupir ennuyé en perdant son sourire, et rétorqua plus bassement :

-C'est dommage.
-J'imagine. J'essaierai de lui parler de toi, si tu...
-Surtout pas. Je ne veux pas quitter cette île.
-Je comprend.


La troisième partie est moins importante pour toi, mais pose les bases de leur caractère puisqu'ils risquent de terminer PI selon la conclusion que prend le RP.
Les gardes sont environ tous niveaux 15.
Orick, malgré son rang relativement bas, est niveau 28. Ericken est niveau 29, Iliena niveau 34. De possible renforts se trouvent au port, mais si tous entrent en jeu, t'auras vraiment fait fort xDDD

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 23 Fév - 14:42


On dirait un Fruit...


Kiru marchait le plus discrètement possible, laissant tout de même échappait un léger bruit étouffé par la moquette à chacun de ses pas. Il progressait quasiment à l’aveugle, le couloir dans lequel il progressait simplement éclairé par endroit par les rayons de la lune passant à travers les quelques fenêtres. Il ne savait strictement pas où il devait se rendre désormais mais il devait normalement s’être éloigné de la partie où se trouvaient les chambres et pouvait désormais se laisser aller un peu plus. Soudain un bruit de verre cassé retentit dans le couloir, faisant se stopper aussitôt le maudit. Personne ne pouvait être assez idiot pour attaquer la villa de front le même jour qu’eux! Alors que se passait-il?! Se retournant lentement il se retrouva face à un gamin en pyjama qui le fixait du regard. Laissant glisser le sien jusqu’aux pieds de son vis-à-vis le Golem put constater un verre d’eau cassé qui témoignait de la surprise de l’inconnu à trouver quelqu’un marchant dans les couloirs à cette heure-ci. Il devait absolument neutraliser l’enfant avant que celui-ci ne trahisse sa présence mais une lumière apparut d’un seul coup un peu plus loin dans le couloir. Cela sentait vraiment très mauvais pour le Révolutionnaire et toute son opération! Il se mit alors à reculer lentement, continuant de fixer le gamin en espérant que celui-ci ne réagisse pas mais dès que celui-ci ouvrit la bouche Kiru se retourna et se mit à courir en gueulant :

Et Merde!

Aussitôt il se transforma de nouveau en forme hybride pour résister à d’éventuels assauts, après tout désormais il était repéré et le danger pouvait provenir de partout. Il savait avant de passer à l’action qu’ils auraient mieux fait de tous attaquer de front, au moins ils ne se seraient pas pris la tête. Son temps était compté désormais il devrait tirer un trait sur le vol pour le moment, la priorité était de s’en tirer sans créer trop de vague. Et ça n’était pas chose gagné avec l’homme de pierre courant dans la maison, se dirigeant à l’instant pour retrouver la sortie.


A l’avant de la villa Tekina tentait de distinguer dans le noir les hommes qui se trouvaient dans le jardin, entendant soudain une conversation elle décida de sauter dans les airs, usant du Geppou pour survoler les lieux. Certes les sauts dans les airs faisaient du bruit mais les gens ne pensaient jamais à regarder en l’air, le danger ne venant quasiment jamais de cet endroit ils semblaient quasiment l’oublier. Elle repéra ainsi rapidement les deux hommes près de la grille qui semblaient plaisanter sur un sujet qu’elle ne saisissait pas et dont elle se fichait de toute manière totalement. Se laissant alors retomber elle usa d’un Soru pour se placer derrière les deux gardes pour leur attraper la tête et l’éclater littéralement contre les barreaux de la grille. Si cela marchait comme elle le voulait cela devrait suffire à les assommer. Kane de son côté reconnu dès qu’il l’entendit le bruit des pas de lunes de son aimée et passa aussitôt à l’action, fonçant griffes en avant vers l’homme seul au milieu du jardin qui lui tournait le dos. Il savait pertinemment que son action attirerait d’autres gardes mais sa vitesse et sa réactivité féline lui permettaient de se déplacer suffisamment rapidement pour ne pas être repéré, du moins pas avant de le vouloir! Et là il ne voulait qu’étaler au sol l’homme pour l’assommer contre la terre ferme des lieux, celui-ci semblait être en train de faire un besoin naturel et le Chat devrait se retenir de ne pas lui couper son engin, bizarrement il ne supportait pas la vue de ceux des humains, cela pouvait parfois tourner à la psychose mais il arrivait parfois que les choses dérapent. Ce soir la seule chose qu’il espérait était que ce soit le cas, il avait envie de tuer, chose étrange pour un Révolutionnaire amoureux comme lui!


Riku courait après une ombre depuis déjà quelques secondes, il n’arrivait pas à voir la personne qui se déplaçait avec une telle discrétion mais il parvenait à repérer sa trace pour la suivre. Il avait d’abord cru à un chat ou quel qu’autre animal furtif se baladant sur les toits mais il semblait désormais clair qu’il s’agissait d’un humain, en partie tout du moins au vu de la discrétion dont semblait faire preuve celui-ci. Le bretteur n’avait pas voulu prévenir ses alliés dans un premier temps, de peur de se faire repérer par l’inconnu qu’il poursuivait mais ils s’étaient désormais trop éloigner de leur point de départ pour faire autrement, après tout il n’allait pas passer sa soirée à poursuivre un fantôme sans que personne n’en sache rien, il devait prévenir ses trois compères que plus personne ne surveillait la villa et les activités désormais, après tout peut-être qu’ils avaient déjà étés repérés ce qui serait réellement grave. Sans baisser le rythme auquel il progressait il sortit un petit escargophone il l’alluma avant de dire à voix audible :

Vibreur!

Aussitôt il le rangea, se reconcentrant sur la trace qu’il suivait en silence, celle-ci semblait désormais plus fraîche et surtout plus lente, il y avait un problème quelque part. Il était possible qu’il ait été repéré mais au moins la fonction vibrations des Den Den de ses alliés avait été activée, leur faisant comprendre qu’il y avait un problème, et visiblement ce problème allait bientôt lui faire face.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 23 Fév - 15:39



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
-Bon, il compte me suivre un moment encore, l'autre ? Et puis, il me veut quoi ? C'est chiant, d'habitude on me repère pas... J'dois être fatigué.

Orick continuait d'avancer tranquillement sur les toits, jetant de temps à autres un regard à la silhouette qu'il apercevait de temps à autres derrière lui. Impossible de savoir, à cette distance et à cause de l'obscurité, si ce type était lié ou pas à la Révolution, tout comme l'était Kabayochi.M.Kiru. Et puis le ninja ne comptait pas s'en prendre à quelqu'un qu'il ne connaissait pas sous prétexte qu'il se baladait également sur le toit des bâtiments de Nighty Town, c'était loin d'être honnête ! Peut-être que ce mec n'était qu'un civil qui avait voulu vérifier l'état des toitures de son voisinage ? Si c'était le cas, il avait un grand cœur, à n'en pas douter ! Malheureusement, cette possibilité était plutôt risible, et clairement à oublier, puisque dans ce cas de figure, il n'aurait pas tenté d'être aussi discret que possible... Non, définitivement, ce mec avait un truc louche, et le marine comptait bien savoir de quoi il s'agissait. Tirant d'un air distrait le Den Den Mushi qu'il portait dans ses vêtements amples, il appela l'une de ses connaissances en espérant qu'elle réponde assez rapidement. Il fut par conséquent soulagé en entendant la voix féminine fendre les airs, bien moins discrètement que sa propre voix :

-Yop, ici Orick. On a un caillou sur notre chemin et... C'est le moins qu'on puisse en dire.
-Crache le morceau.
-Kabayochi.M.Kiru, le révolutionnaire avec le fruit du golem. Il est avec des potes, et ils risquent de foutre du bordel.
-J'arrive.

Sa vis-à-vis raccrocha immédiatement, et le commandant sourit d'un air satisfait avant de se tourner pour faire face à l'homme qui le suivait depuis quelques temps. Bien sûr, ce dernier s'était caché, et le ninja prit donc la peine de ranger son escargot avant de se tourner une fois de plus pour reprendre le chemin. Une fois arrivé proche du bord de l'un des toits, non loin de là, il sauta... Et disparut tout bonnement.

-Ninjaaaa.

---

-Au fait, t'as eu le temps d'améliorer ton pas de côté ?
-Bien sûr, regarde ça mon gars !

Bang. Un bruit de crâne violemment fracassé contre les barreaux qui entouraient la propriété. Les deux hommes tombèrent, plongés dans l'inconscience. Pour le coup, on pouvait admettre que Tekina avait fait fort. De son côté, le garde à la vessie facile que nous nommerons Pozepipi se retourna d'un coup sec en entendant du bruit derrière lui, oubliant pendant l'espace d'un instant qu'il se vidait. Le jet couleur citron fendit l'air en direction de Kane... Comment allait-il pouvoir esquiver une attaque aussi menaçante et dangereuse ?

Quoi qu'il en fut, si les révolutionnaires avaient bien entamé, ce fut ironiquement celui qui avait le plus insisté sur leur prétendue discrétion qui commit la première bavure. Kiru croisa le chemin du fils du propriétaire, qui était allé se chercher un soda pour passer la nuit sur ses livres. Et donc, non seulement le môme brisa son verre en le lâchant sous le coup de la surprise, mais en plus il tacha la tapisserie avec le soda collant. Son père allait être furieux ! Bien loin de penser à la fessée déculottée qu'il allait recevoir quand son paternel aurait eu vent de cet événement, d'autant plus qu'on lui avait formellement interdit de toucher à cette boisson hors repas depuis qu'il avait eu des problèmes de dents, l'enfant prit plutôt la peine d'ouvrir sa bouche pour hurler de frayeur devant l'inconnu. Suffisant pour sonner l'alarme. Tous les gardes de la cour, en cherchant l'endroit d'où venaient les cris, se tournèrent en direction de Kane et de Tekina, vers lesquels ils fondirent. Les trois seuls bretteurs positionnés dans la bâtisse, quant à eux, se placèrent sur le chemin de Kiru, épée en main :

-Toi, là ! Décline nous ton identité tout de suite !

---

-C'était Orick ?
-Oui. Kabayochi.M.Kiru est ici.
-A Nighty Town ? Et il est seul ?
-Non, mais il n'a pas réussi à identifier ses alliés. Sans doute sont-ils encore d'illustres inconnus.
-Bah, du moment que le fameux Sor ne s'est pas déplacé...
-J'y vais. Préviens les forces au port, même s'ils n'auront sans doute pas à bouger, il faut qu'ils se préparent à leur couper la route s'ils parviennent à fuir.
-Comme si c'était possible de te fuir. Oh, et puis, je viens avec toi. Demande ça à quelqu'un d'autre !
-Comme tu veux.

Ericken et Iliena sortirent de l'endroit en prenant avec eux leurs armes. Le katana à la taille, la contre-amirale passa devant son ami, qui emportait de son côté une lance qui brillait d'un éclat argenté. Rapidement, la gradée fit sonner l'alerte, et une cinquante de soldats armés jusqu'aux dents se présentèrent à elle dans la cour, attendant patiemment ses ordres. Elle en choisit cinq pour se diriger vers le port afin de transmettre les ordres de mise en garde, et demanda aux autres de se diriger vers la villa de l'homme le plus riche de l'endroit, Enrico Ernest Charlin Andras Carlometo quatrième du nom, où quelques combats semblaient déjà avoir lieu. Les gardes de l'endroit risquaient d'être dépassés rapidement, mais la marine était d'ores et déjà en route...

-Ericken.
-Ouais ?
-Je me charge de ce Kiru. J'imagine qu'Orick nous prêtera main forte comme il le pourra, mais tu devras t'occuper des autres types.
-Pas de soucis, ça devrait me défouler...
-Bien. En route.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 23 Fév - 17:53


On dirait un Fruit...


Kiru courait depuis près d’une minute lorsque des hommes lui coupèrent la route, n’ayant visiblement pas l’intention de lui offrir une bière! Aussitôt il fit demi-tour, tentant à tout prix d’éviter l’affrontement, il fallait dans la mesure du possible qu’il ne soit pas identifié, quitte à devoir les tuer mais ce n’était pas son objectif. Il continua alors de courir, tentant à tout prix de semer ses poursuivants. Finalement au détour d’un virage il se jeta sur le mur, divisant celui-ci pour atterrir dans une salle gigantesque. Ne prenant pas le temps d’observer il annula la division, replaçant la cloison avant de se faire repérer. C’est alors seulement qu’il constata qu’il se trouvait au sein d’un véritable trésor national! Il y avait là assez de richesses pour financer une nouvelle attaque de Marine Ford sans aucun doute, et même mettre de son côté un bon nombre de pirates et Hors-la-loi, de quoi s’assurer une victoire écrasante. A vrai dire il devait y avoir ici un nombre de richesses si important que le maître des lieux lui-même ne devait pas savoir combien il y en avait! S’avançant doucement sur les pièces qui roulaient sous ses pieds en conservant son air ébahi il avait du mal à en croire ses yeux. Jamais il n’avait vu un tel amassement de richesses et pourtant il avait vécu plusieurs années chez les Tenryubitos! Se rappelant soudainement de la situation dans laquelle il se trouvait il décida de prendre néanmoins quelque chose à emporter afin de ne pas avoir fait tout ça pour rien. Remarquant alors un coffre aux allures plus spéciales que tout ce qui l’entourait il eut soudain en mémoire les souvenirs des deux seules fois ou un tel coffre lui était apparu. Était-il possible que parmi toutes ces richesses un Fruit du Démon se cache, les riches de ce monde détenaient-ils vraiment tous les fruits de cette sorte? Décidant de ne pas plus tergiverser sur le sujet il attrapa le coffre, le plaçant alors rapidement dans la sacoche qu’il avait emporté pour l’occasion il se retourna vers la porte d’entrée, il avait cru entendre du bruit, l’avait-on déjà retrouvé? Il devait faire vite s’il voulait s’en sortir!


Riku n’en revenait pas! Il avait perdu la trace du fantôme qu’il poursuivait depuis déjà plus d’une minute, cela ne lui était jamais arrivé, l’homme avait tout simplement disparu dans la nature, ne laissant absolument plus aucune trace derrière lui. Un puissant bruit l’alerta alors, l’obligeant à se retourner vers l’endroit d’où il provenait. Visiblement l’alerte avait été enclenché et il ne faudrait désormais plus longtemps avant que les marines ne se rendent jusqu’à la villa. Il devait donc réaliser la suite de leur plan et puisqu’il avait perdu sa cible il n’avait plus qu’à demeurer silencieux, ne se retournant plus vers la villa d’où le bruit venait trancher la nuit silencieuse. Restant tout de même sur ses gardes il continua son chemin, progressant sur les toits de la ville il s’arrêta, se cachant derrière le rebord du toit lorsqu’il croisa une escorte de marines se dirigeant visiblement vers la villa. Ils devaient bien être une cinquantaine, beaucoup étaient présents mais des renforts étaient certainement disponibles, à lui de les trouver et de s’assurer qu’ils ne renforceraient personne cette nuit!


Kane venait d’esquiver le jet jaune acide que l’homme avait projeté sur lui en se retournant et était prêt à se jeter de nouveau sur lui lorsqu’un bruyant cri retentit dans la nuit. Aussitôt ses sens aiguisés de chat amplifièrent le son, le faisant légèrement grimacer. Constatant alors que tous les gardes les avaient repérés, surtout suite au bruit creux qui avait fait trembler la grille, il se releva simplement, prêt à se battre. D’un seul coup son amour apparut à ses côtés, les gardes ne feraient pas le poids face au duo de danseurs que formaient les deux révolutionnaires. Ils se lancèrent alors comme un seul homme sur leurs adversaires, Tekina sortant ses shurikens tandis que Kane brandissait ses griffes devant lui. D’un seul coup la jeune femme s’élança dans les airs tandis que son mari sautait sur l’arbre à sa droite, grimpant sur celui-ci et l’utilisant comme appui pour se jeter sur le garde le plus proche de lui, les griffes en avant vers sa gorge. Désormais ces hommes attaquaient sa femme et ça consistait pour lui une raison suffisante pour les tuer! La danseuse continua sa montée dans les airs grâce au Geppou avant de lancer quatre shurikens, visant les points vitaux des hommes qui fonçaient sur son mari. Elle avait beau être douce à vivre elle pouvait rapidement devenir froide et meurtrière lorsqu’il s’agissait de protéger Kane. Usant d’un nouveau Soru elle se plaça derrière la meute de gardes, sortant sa lame elle se mit en garde, prête à passer à l’action.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 24 Fév - 14:31



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
-Y a un type là-haut, non ?

Iliena continua de fixer la rue dans laquelle ils progressaient rapidement en gardant une expression sérieuse et neutre. Ericken, à force de la côtoyer et de combattre à ses côtés, avait appris à interpréter le moindre geste du corps de la jeune femme, tant et si bien qu'il avait immédiatement remarqué qu'elle avait jeté un coup d’œil bref et discret en direction de l'un des toits. Pour le coup, elle était d'ailleurs assez surprenante : lui, pourtant un bon colonel, n'avait rien vu ni rien entendu. Le bougre positionné sur le toit devait être un maître dans l'art de l'espionnage... Mais il ne faisait sans doute pas le moins face à Orick. Quoi qu'il en fut, la contre-amiral ferma les paupières un court instant, de son œil qui ne portait pas de bandeau, avant de répondre toujours en progressant au pas rapide afin d'arriver aussi vite que possible au champ de bataille :

-Oui. Mais je fais confiance à Orick. Sergent !
-Oui !

Un homme d'âge mûr s'approcha d'elle. Il portait deux épée à la taille, et les cicatrices sur son visage chantaient à elles seules les louanges d'un passé glorieux. Il était un homme d'expérience, à n'en pas douter, et même s'il n'était pas le meilleur combattant de la marine de Nighty Town, il serait capable de mettre des bâtons dans les roues de nos chers révolutionnaires.

-Lorsque nous arriverons, vous prendrez dix hommes avec vous afin de bloquer l'issue principale. J'irai seule dans le bâtiment, et Ericken, tu devras mener tous les autres soldats pour nettoyer la cour.
-Bien !
-Comme tu voudras.

Les agents du Gouvernement Mondial progressèrent rapidement, sans prêter la moindre attention apparente à Kane...

---

Pendant que les gardes prenaient une déculottée cuisante du côté de la cour, tentant comme ils le pouvaient de bloquer le duo de combattants émérites, le trio à l'intérieur de la bâtisse tenta de rattraper l'homme golem... Mais perdirent sa trace momentanément. Nos trois hommes serrèrent les dents, songeant qu'il ne devait pas tomber sur la salle aux trésors, et décidèrent de se séparer pour être plus efficaces. C'est ainsi que l'un de nos trois hommes eut la merveilleuse idée de vérifier dans ladite salle aux trésors, et qu'il tomba nez-à-nez avec Kiru, qui venait tout juste de récupérer le fruit du démon. L'homme fronça les sourcils en hurlant vivement :

-Il est là, les gars !

Il tira son épée de son fourreau une fois de plus, se mettant rapidement en garde, et grogna à l'intention de son interlocuteur :

-Pose ta sacoche et lève les mains, si tu ne veux pas mourir !

---

Le groupe de cinq hommes chargés d'accéder au port afin de prévenir les forces en présence de l'arrivée de Kabayochi.M.Kiru sur l'île de Nighty Town progressait en détalant dans les rues d'Eleme, la capitale. Tous armés de sabres, un sergent à leur tête, ils avaient pour simple objectif de préparer leurs alliés à bloquer l'hypothétique fuite du révolutionnaire et de ses alliés. Certes, il y avait peu de chances que ces mecs en réchappent, puisqu'ils devaient combattre Iliena et Ericken eux-mêmes, mais on n'était jamais trop prudent...

-Aller, les gars ! On arrive dans cinq minutes ! Le commandant Kross doit être au courant, et aussi vite que possible !
-Ouais !

---

-Nin-nin-ninja, frappe frappe frappe là, coupe coupe coupe ça, alléluia !

Orick espionnait l'espion depuis quelques minutes déjà, plongé dans l'ombre. Comme il l'avait pensé, ses techniques de shinobi surpassaient de loin celles de son homologue révolutionnaire ! Sa discrétion n'avait pas son égal dans le monde, et il était d'ailleurs reconnu sur tout West Blue pour cela, au sein du Gouvernement Mondial... Super-ninja, Discretman, Ombre ombragée, des pseudonymes qu'on lui décernait quotidiennement et qu'il ne comptait plus ! Mais celui qu'il préférait parmi tous était "Rappeur Nocturne", qu'il avait lui-même élaboré. Quoi de plus classe ? Rien. Quoi qu'il en fut, le type qu'il espionnait, avait regardé passer Iliena et les autres, et risquait par conséquent de prévenir ses amis d'une minute à l'autre... Et lui, le ninja commandant, devait forcément l'en empêcher ! Saisissant avec dextérité et adresse deux shurikens dans l'une de ses sacoches, il les envoya en direction de son ennemi en visant le dos avant de sortir de l'ombre tout en dégainant son katana. D'un pas de course vif et agile, il fonça droit vers sa cible, prêt à le couper en deux si l'homme ne réagissait pas à temps.


Début des vrais festivités avec le clash Riku/Orick !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 24 Fév - 18:03


On dirait un Fruit...


L’air était lourd, plus lourd que d’habitude, un danger imminent menaçait le samouraï pourtant seul sur les toits. Fermant les yeux le bretteur ouvrit ses sens aux signes extérieurs, laissant son corps bercé par le vent et la nature environnante. Toutes les informations venaient désormais à lui sans qu’il ne les voie, il perçu alors un léger sifflement provenant de derrière lui, attendant alors le dernier moment il se laissa porter par ses sens, réalisant un salto arrière en conservant les yeux fermés, sautant par-dessus les deux armes de fer qui tintèrent en frappant le rebord de pierre. Se redressant alors il sortit d’un geste fluide sa lame, comme si elle n’avait été qu’une extension de son corps pour la placer juste devant celle qui fonçait vers lui dans un souffle rapide. Bloquant ainsi l’attaque qui le visait il ouvrit alors seulement ses yeux pour les plonger dans ceux de son vis-à-vis entièrement vêtu de noir. Il ouvrit alors la bouche, laissant sortir quelques mots comme s’ils avaient un sens caché que seuls certains auraient pu décoder :

Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme!

Aussitôt il poussa sur son arme, voulant simplement faire reculer son adversaire avant de poser la main sur le rebord et de sauter dessus celui-ci, se mettant à courir à toute vitesse pour finalement sauter dans les airs et se rattraper sur le toit de l’immeuble suivant avant de se retourner et de se mettre de nouveau en garde, invitant de la main son adversaire à l’attaquer de nouveau s’il l’osait.


Tekina et Kane étaient bien supérieurs aux gardes il n’y avait vraiment pas photo mais ceux-ci étaient nombreux ce qui pouvait problème. Très vite ils avaient été submergés par leurs adversaires, ne pouvant s’occuper de tous à la fois ils avaient dû reculer puis finalement fuir le combat. Là encore la furtivité de la danseuse et du chat leur avait permis de s’extraire de la mêlée et de s’éloigner sans se faire suivre par les gardes. Ils auraient certainement pu retourner se battre et en quelques minutes finir par venir à bout des gardes restants mais ce ne devait désormais plus qu’être une question de temps avant que les marines ne viennent renforcer les forces déjà en place. Il fallait donc désormais penser à créer la voie de sortie d’autant plus que le gigantesque craquement qui avait retenti en provenance de la maison indiquait que le plan prenait désormais une dimension beaucoup plus importante, il y allait avoir de la casse et s’ils voulaient s’en sortir ils ne devaient pas tarder à agir. Les deux amants sortirent alors de la propriété, laissant leur capitaine gérer les gardes et se sortir de la situation dans laquelle il se trouvait actuellement. Ils avancèrent rapidement vers l’intérieur de la ville jusqu’à ce qu’ils ne tombent nez-à-nez avec un groupe de marines assez nombreux. Aussitôt la Danseuse s’envola dans les airs, utilisant son Geppou pour continuer à progresser vers leur objectif tandis que son amant se mettait en position de combat, prêt à affronter les marines certainement plus fort que les gardes qu’ils avaient affronter précédemment.


Kiru commençait à être réellement agacé de la tournure des événements, à quoi lui servait de prévoir un plan détaillé si celui-ci échouait lamentablement après à peine quelques minutes! N’y avait-il vraiment que la force et la puissance en fonçant droit dans le tas qui marcherait pour lui en ce monde? Il devrait certainement développer ses capacités de discrétion s’il voulait espérer réaliser les plans qui fleurissaient dans sa tête à moins qu’il ne soit obligé de les assigner à l’un de ses compagnons. Visiblement les forces de ce monde réunies voulaient l’obliger à ne demeurer rien d’autre qu’un tank détruisant tout sur son passage. Et bien si c’était là la seule chose qui marcherait pour lui autant le faire bien! Sans répondre à l’homme qui le menaçait juste devant la porte et qui ne semblait pas avoir noté sa forme rocailleuse il poussa un long soupir avant de se transformer en forme totale, explosant le plafond pourtant haut pour laisser passer sa tête avant de dire d’une voix rocailleuse :

Je crois qu’il va falloir refaire la charpente, attendez je m’en charge!

Sur ces mots il leva son poing, défonçant la charpente placée devant lui avant d’abattre sa main sur l’homme qui se tenait dans l’entrée de la salle. Si la discrétion n’était pas son domaine il allait laisser des traces de son passage, l’animal était lâché et ça risquait de faire désordre!



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mar 25 Fév - 1:02



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Plutôt impressionnant... Ce gars était plutôt impressionnant. Rien qu'avec le sifflement du métal dans les airs, il en avait déduit d'une attaque qui le visait par l'arrière, et avait réussi à l'éviter d'un bond périlleux des plus gracieux. Orick en aurait presque sifflé d'admiration, mais il ne fallait pas que l'ennemi se sente en sécurité pour si peu : après tout, il approchait, armé de son katana et prêt à le tailler en cubes ! Mais une fois de plus, l'homme démontra une certaine dextérité, parvenant à parer l'épée de la sienne. Les métaux tintèrent sans lâcher d'aucune part, et un bras de fer s'engageait déjà, le ninja fixant l'inconnu dans les yeux avec un sentiment d'excitation croissant. D'habitude, les combats qu'il engageait se terminaient toujours en une poignée de secondes, puisque l'adversaire n'avait pas le temps de le sentir arriver que sa tête tombait déjà... Mais le type face à lui n'était pas commun. Lui aussi, c'était un...

-Ninja... Cela faisait longtemps que ma lame n'avait plus été contré. Surprenant... Vraiment surprenant...

L'inconnu poussa avec force sur son arme, et le commandant de la marine recula d'un bond agile, se rattrapant aisément sur le toit pourtant en pente, démontrant une fois de plus une grâce et une agilité à toute épreuve. Le duel allait être bien plus complexe que prévu, et il n'était pas certain de pouvoir regarder Iliena dans les yeux lorsqu'il devrait lui annoncer qu'il ne l'avait pas tué en un coup ! Quoi qu'il en fut, il regarda avec un intérêt non dissimulé son ennemi sauter sur un autre toit, le conviant à faire de même. Se pourrait-il que... L'allié de Kabayochi voulait entamer un vrai duel de ninja ? Les étoiles plein les yeux, l'homme tout de noir vêtu tira un kunaï d'une autre de ses sacoches et l'envoya en direction du cœur de la cible, d'un geste fluide et bref. Puis il se mit également à courir, sautant sur le même toit que le fameux individu mais à trois ou quatre mètres de lui. Il aurait été idiot de sauter directement sur l'homme : il aurait pu en profiter pour l'attaquer lâchement... Même si ça n'aurait pas été très ninja. Orick poursuivit en se rattrapant d'une roulade et en envoyant un nouveau kunai en direction de l'ennemi, visant cette fois-ci le mollet. Procéder intelligemment pour le faire choir tout en douceur, voilà son objectif !

---

-Poursuivez-les, ne les laissez pas s'enfuir !
-Non, arrêtez ! Il y en a encore un dans la maison !
-Sérieux ? Vite, tout le monde, on y va !

Les gardes durent laisser s'échapper les deux combattants à contre-cœur, songeant que le reste appartenait à la marine. Mais si une chose était sûre, c'était qu'ils comptaient bien empêcher le dernier de fuir... Ils se mirent alors tous en route, pénétrant dans la grande bâtisse avec pour objectif premier de retrouver le voleur et de lui faire payer son intrusion. Le craquement qu'ils avaient perçu un peu plus tôt ne laissait rien présager de bon pour eux, d'ailleurs...
Lorsque le pauvre garde qui faisait face à Kiru remarqua que celui-là grandissait de manière exponentielle, il en lâcha presque son épée. Sa mâchoire était sur le point de décrocher, tant il croyait halluciner ! Il n'avait jamais vu quelqu'un capable de se métamorphoser de cette manière, et le retour à la réalité fut plutôt violent quand la main du golem le fracassa au sol. C'est à ce moment-là qu'arrivèrent les autres gardes, qui, même s'ils étaient surpris de voir une telle créature, décidèrent de l'encercler afin d'essayer de la prendre par surprise, pour pouvoir la terrasser plus aisément. Quelques ns des gardiens ne furent cependant pas assez valeureux pour affronter un tel ennemi, et ils se mirent à détaler au hasard des couloirs en oubliant même leurs katanas...

---

Tandis que la petite unité continuait son chemin en direction du port, le lieutenant Kamakiri et Kubikiri faisaient face à leur capitaine, le commandant Sumijimi, un homme d'une grande sagesse et d'une grande vertu. Même depuis leur navire, qui mouillait tranquillement, les hommes de la marine avaient entendu les craquements puissants de la baraque pourtant à quelques centaines de mètres. S'il avait longuement hésité, songeant qu'Iliena lui enverrait un messager s'il y avait besoin de leur aide, le commandant avait immédiatement demandé à ses hommes de se tenir prêts, tant et si bien qu'un certain groupe de soldats s'affairaient au port en transférant des armes et des caisses de munitions d'un navire à l'autre, pour que chaque homme ait de quoi combattre. Outre eux trois, il y avait un autre lieutenant et un autre commandant, sur deux autres navires. Les cinq gradés préparaient donc la petite armada à partir à l'assaut...

---

-Deux personnes, droit devant. Ericken, occupe toi d'eux. Je continue tout droit.
-Pas besoin de me le dire !

Iliena continua de progresser et, une fois les deux adversaires en vue, usa d'un soru pour passer à côté d'eux sans la moindre difficulté. Elle était de toute façon suffisamment rapide pour pouvoir les surpasser sans qu'ils n'aient la moindre chance de la toucher... Elle progressa ainsi jusqu'à la grille, où elle reprit un pas plus calme, serrant sa main gauche sur le fourreau de son katana. Elle était prête à combattre...
De son côté, le colonel regarda le duo approcher avec un sourire aux lèvres. Il n'était pas assez doué pour entendre leurs voix, même s'il connaissait l'existence du haki de l'observation, mais avait la ferme impression que ces deux-là ne seraient pas simples à vaincre. Quand la première utilisa cependant un geppou, il arqua un sourcil d'un air surpris. Une traîtresse ? C'était l'option la plus probable. Ericken s'arrêta en serrant les dents et hurla ses premiers ordres :

-Sergent, continuez pour épauler la contre-amirale ! Vous, tirez sur celle qui vole ! Je m'occupe de l'autre !
-Bien !

Les marines, après avoir répondu à l'unisson, s'attelèrent à leurs tâches. Le sergent, comme l'avait demandé son supérieur, continua le chemin avec les dix hommes qui devaient lui prêter main forte pour sceller l'entrée de la maison. Iliena serait arrivée bien avant eux, mais si Kabayochi.M.Kiru tentait de prendre la fuite, il fallait que quelqu'un puisse l'intercepter. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il n'ait pas déjà quitter les lieux car si la demoiselle serait forcément capable de le retrouver, eux auraient un peu plus de mal...
Les tireurs mirent en joue la jeune femme volante et tirèrent subitement, afin de la faire choir. Quelques uns des agents du Gouvernement Mondial avaient gardé des épées en main afin de pouvoir l'achever dès qu'elle serait tombée, ou bien pour bloquer d'hypothétiques contre-attaques.
Ericken, quant à lui, raffermit la prise de sa lance et se propulsa d'un coup sec en direction de Kane, tentant de le transpercer brutalement. S'il y parvenait, le guerrier serait déçu, à n'en pas douter...


Voilà voilà, ça se corse déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mar 25 Fév - 20:03


On dirait un Fruit...


Kane était nerveux face à son adversaire, mais c’était de la bonne nervosité, celle qui se muait en excitation à l’idée de se battre contre quelqu’un de puissant. Ce qui rendait le tout si spécial était le fait que chaque coup allait être réalisé pour faire mal, voir pour tuer ce qui ravissait déjà l’homme-chat. Il repéra celui qu’il allait affronter rapidement, l’homme à la lance ne cessait de le défier de le défier du regard et une sorte d’alchimie combative semblait être apparue entre eux deux. Ainsi il ne tenta pas de stopper les marines qui passaient à côté de lui. De toute façon Kiru serait certainement capable de se créer la voie de sortie la plus facile et ce n’était pas ces quelques marines qui l’en empêcheraient, même si leur commandante semblait maîtriser le Soru tout comme Tekina. Se reconcentrant sur son adversaire il hésita une demi-seconde à faire front et lui détruire son petit joujou pour finalement décider d’esquiver l’attaque. Il sauta sur le mur à sa droite et se mit à monter sur celui-ci à toute vitesse, en atteignant le sommet en à peine quelques secondes, zigzagant dans sa montée pour éviter d’éventuels attaques du bas. Se retrouvant sur le toit de l’immeuble il recula légèrement, fixant le rebord et attendant de voir s’il serait suivi ou si les marines se reconcentreraient sur Kiru.


Tekina avait dû user de toute sa furtivité de danseuse en alliant Soru et Geppou pour éviter les balles provenant des soldats du bas mais elle semblait désormais être hors d’atteinte. Elle avait peut-être abandonné Kane seul face aux soldats du Gouvernement Mondial mais s’ils voulaient s’en sortir la suite du plan serait décisive. Tandis qu’elle continuait d’avancer dans les airs grâce à ses pas de lunes elle repéra Riku en position de combat et mit quelques secondes à distinguer l’ombre noire qui semblait être son attaquant. Se laissant retomber en silence la danseuse attendit le dernier moment pour user d’un Soru derrière le ninja tout de noir vêtu qui semblait avoir ralenti sa cadence pour préparer une attaque sur sa cible, tentant de lui assener un coup de pied sur la nuque la jeune femme exécuta aussitôt une roulade arrière pour se placer près de Riku qui semblait légèrement essoufflé. Là elle se remit en position de combat avant de lancer à son compagnon :

Je m’occupe de lui continues!

Aussitôt qu’il entendit cela Riku fit une légère révérence en direction de son ancien adversaire avant de se mettre à foncer de nouveau sur les toits en direction de sa cible. Il était légèrement essoufflé, son adversaire lui ayant laissé peu de répit, enchainant les lancers de shurikens à esquiver sans pour autant ouvrir de faille visible pour le contrer. A ce jeu Tekina serait certainement bien meilleure que lui, la spécialiste du lancer et de la furtivité jouerait ainsi à armes égales contre cet inconnu. Quant à lui il courait en demeurant sur ses gardes, s’il avait déjà perdu la trace de l’autre homme celui-ci était capable de s’extraire du combat avec la jeune femme pour lui retomber dessus. Mais il se préparait aussi mentalement au plan d’action qu’il allait réaliser puisqu’il apercevait désormais au loin son objectif, plus que quelques mètres.


Kiru souriait de toute sa roche en voyant ces gardes, minuscules fourmis par rapport à lui, l’encercler pour tenter de le vaincre. Ils auraient mieux fait de faire comme leurs camarades plus intelligents qui avaient fuis en le voyant, au moins ceux-là auraient la vie sauve. Sans tenir de compte de ces hommes tremblant de peur qui le menaçaient de leurs cure-dents il s’accroupit, rassemblant ses forces dans ses jambes avant de bondir d’un seul coup. Normalement s’il avait bien calculé son coup il n’avait plus qu’à placer ses poings en avant pour sortir de la villa en détruisant les murs sur son passage. La machine de destruction était lancée!


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 26 Fév - 15:55



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
L'ennemi d'Orick était vraiment quelqu'un qui valait, à ses yeux, la peine d'être combattu. Avec un sourire, caché par son masque qui lui conférait constamment une expression de neutralité surprenante, il s'apprêta à attaquer une fois de plus le type qui avait réussi à éviter les armes de jets jusque là lorsqu'il perçut quelques bruits dans les airs, derrière lui. Un nouvel adversaire ? Son intuition lui intima l'ordre d'effectuer une roulade et de se retourner vivement, ce qu'il fit afin d'éviter avec adresse le coup de pied de la demoiselle qui venait de s'inviter dans l'affrontement. Elle demanda à son allié de s'en aller, et celui-ci fit une légère révérence avant de s'écarter, en continuant son chemin sans que le ninja ne sache précisément où il allait. De toute manière, ça n'était pas franchement gênant : qu'il tente de fuir ou pas, une fois que le marine en aurait fini avec sa jeune amie, il le traquerait et lui réglerait son compte à lui aussi. Se redressant lentement, gardant son katana dans une main et tirant trois shurikens avec son membre gauche, le commandant du Gouvernement Mondial fit face à Tekina avec courage. Il n'était pas le meilleur en affrontement direct, mais pourrait largement rivaliser avec elle, il en était convaincu... D'un geste fluide, il envoya les trois projectiles en direction de la jeune femme avant de se mettre à courir pour suivre ses armes. De cette façon, le combattant souhaitait prendre son ennemie par surprise et utiliser l'hypothétique esquive contre elle, afin de la trancher en deux horizontalement. Comment allait-elle pouvoir réagir pour éviter de finir en vulgaire gigot ?

---

Les gardes ne faisaient absolument pas le poids face au golem, et ils le savaient tout autant que Iliena, qui s'approchait du bâtiment fourreau en main, prête à dégainer pour affronter son ennemi dans les instants qui suivraient. Alors quand une silhouette de taille colossale défonça les consécutivement, arrachant quelques craquements à la bâtisse déjà bien endommagée, la contre-amirale tira son arme d'une main et se mit lentement en garde, d'une posture bien étrange : le pied gauche largement devant le pied droit, les jambes légèrement fléchies, elle arquait son bras droit en arrière de sorte que la pointe de son épée ne dépasse que très peu ses yeux. Sa main gauche tenait quant à elle toujours le fourreau, et le visage de la demoiselle avait immédiatement pris une teinte plus sérieuse et concentrée que jamais. Puis, brutalement, elle s'élança en direction de la créature rocailleuse, afin de la couper en deux. Si Kabayochi sous-estimait ses capacités, cela serait sans nul doute la dernière de ses erreurs... La roche n'était rien d'autre que du papier, pour la bretteur talentueuse. D'autant plus qu'elle entendait...

---

Après quelques instants, les marines étaient tous regroupés sur les ponts des différents navires, armes en main. Ils n'attendaient qu'un signal, qui ne semblait pas venir, pour partir à l'assaut. Toutefois, le groupe de cinq soldats se rapprochait rapidement du port, et serait suffisamment près pour les avertir de la situation d'ici quelques secondes...

---

-Allons bon... Tous des singes, ces révolutionnaires. Pendant que l'un se cache sur les toits pour nous espionner, l'autre vole et le dernier nous nargue en grimpant sur les murs... Vous dix ! Nos ennemis vont sûrement nous empêcher de prévenir les forces au port, alors allez également les prévenir. Les autres, tentez de grimper sur les toits, il doit y avoir un accès quelque part... Essayez de couvrir Orick, si vous le voyez.

Ironie. Personne ne pourrait le voir à longue distance, pas même ses propres alliés, mais l'ordre était donné et les hommes s'activaient déjà. De son côté, le lancier n'eut aucune difficulté à bondir d'un coup sec jusqu'au toit, démontrant une puissance au niveau des jambes qui n'avait rien à envier au plus fort des hommes. Il arriva ainsi sur le toit, à quelques mètres seulement de son ennemi, et se remit en garde lentement en fléchissant les jambes et en laissant glisser l'une de ses mains sur le bâton de son arme. Avec un sourire narquois, il prit la parole :

-Tu comptes fuir longtemps ?

Ericken, soudainement, envoya son arme en direction de son ennemi... Mais la garda dans ses mains. Ce fut en vérité une lame d'air qui fut propulsée droit vers l'homme, et qui menaçait de le transpercer au niveau du ventre s'il ne bougeait pas rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 26 Fév - 21:28


On dirait un Fruit...


Kiru se relevait en regardant fixement la petite femme courir vers lui dans une position assez spéciale, elle n’avait beau pas être plus grande qu’une fourmi pour lui grâce à son pouvoir il sentait le danger émaner d’elle. Il sentait que s’il la laissait faire il allait le regretter amèrement. Sûrement aurait-il pu faire front et engager un combat qui aurait fait date dans l’histoire de cette île, mais il n’avait pas de temps à perdre et savait pertinemment qu’il n’était pas en mesure d’entamer un tel combat, pas encore. Se retransformant rapidement en forme hybride il forma sa griffe à la main droite afin d’être à armes égales avec celle qui fonçait sur lui la lame à la main. Néanmoins il se recula légèrement, voulant d’ores et déjà commencer à préparer sa retraite. Lorsqu’il sentit de nouveau son Den Den vibrer contre son torse il sourit et lança de sa voix rocailleuse à l’intention de celle qui fonçait sur lui avec détermination :

La souris est sorti chercher le fromage hors du terrier mais le chat a envahi le terrier et mangé les petits, et que fait la souris lorsqu’elle se retrouve seule face au chat?!

Son adversaire ne comprendrait certainement pas la métaphore que venait d’utiliser le maudit pour le moment mais celui-ci ne s’en souciait pas, elle en saisirait tout le sens dans peu de temps. Se préparant au combat il attendit simplement que celle-ci vienne à lui, se méfiant néanmoins des capacités qu’elle pouvait posséder, si elle était seule à foncer sur lui à ce moment ce n’était certainement pas parce qu’elle avait perdu le groupe auquel elle appartenait!


Tekina recula simplement d’un pas lorsque son vis-à-vis lui lança trois shurikens, lançant simplement trois couteaux pour dévier les trois projectiles. Si son adversaire voulait faire une compétition de lanceur il était vraiment très mal tombé, la jeune femme ne jurant quasiment que par ça. Depuis qu’elle avait commencé quelques années auparavant dans la marine aucun de ses combats ne s’était conclu sans qu’elle ne lance quelques-uns de ces accessoires. Néanmoins la charge du ninja noir la prit par surprise et elle ne parvînt qu’à placer sa lame sur la trajectoire de celle de son adversaire avant de trébucher et de s’étaler à terre. De manière à ne pas finir embrocher alors que le combat commençait à peine elle usa d’un Geppou pour reculer rapidement, manquant de peu de s’exploser la tête contre le rebord du toit. Elle se redressa alors pour faire de nouveau face à son adversaire, elle était déjà essoufflée par la tournure des événements et son état couvert de poussière n’était que la preuve que rien ne serait facile ce soir, pour la première fois il envisagea une seconde qu’elle pourrait ne pas survivre à cette nuit. Les vibrations de son Den Den la ramenèrent aussitôt au moment présent, l’empêchant de se laisser aller en un moment aussi crucial. La danseuse se dressa alors sur ses pointes de pied, susurrant d’une voix douce et calme :

Le Lac des Cygnes!

Aussitôt elle rentra dans sa représentation, usant d’un Geppou pour se projeter dans les airs elle lança un premier shurikens avant d’enchaîner un Soru de l’autre côté de son adversaire, demeurant néanmoins dans les airs, lançant un autre shurikens. Elle allait enchainer les Soru, encerclant son adversaire, lançant exactement un shurikens à chaque seconde, il y en aurait dix en tout avant qu’elle ne redescende au sol, effectuant une simple pause avant la suite.


Kane sourit en voyant le marine débarquer sur le toit suite à un saut assez impressionnant, il esquiva avec l’aisance du félin le coup tout de même assez osé de son adversaire. Le coup était prévisible au niveau auquel devait se trouver les deux hommes mais s’il n’avait pas eu la spécificité du chat comme avantage il n’était pas sûr d’avoir pu éviter l’attaque. Néanmoins il sentait que le soldat face à lui n’était pas à fond, surtout au vu de la puissance dont il avait fait preuve en sautant directement sur le toit. Mais c’est le sourire au visage que le chat lui répondit après avoir senti vibrer une nouvelle fois son Den Den :

Qui parle de fuir? Ce n’est pas ma base qui est occupée par l’ennemi!

Aussitôt eut-il fini sa phrase le révolutionnaire fonça à quatre pattes sur son adversaire, ne voulant même pas lui laisser le temps de comprendre les propos qu’il venait de tenir. Visant le côté gauche de son adversaire il attendit le dernier moment pour se redresser, lançant un Shigan entre la cinquième et la sixième côte de son vis-à-vis.


Riku n’avait pas perdu une seconde et se trouvait désormais devant son objectif, il raccrocha le Den Den qui venait une nouvelle fois de prévenir ses alliés de l’avancement de sa mission. Désormais la partie la plus importante était quasiment terminée, ce qui allait suivre allait par contre être d’une toute autre intensité. Face à lui, au milieu des autres bâtiments de la ville, se dressait la base marine de l’île, désormais certainement sous-protégé puisque les hauts-gradés devaient avoir réagis à l’alerte et devaient désormais se trouver aux trousses de Kiru. D’un saut le bretteur atterri sur les remparts de la base, s’y déplaçant silencieusement il assomma un marine faisant sa ronde du pommeau de son arme. Se redressant alors il repéra ce qui semblait être la salle de contrôle. Fonçant alors vers celle-ci il attendit le dernier moment pour sortir son sabre rapidement, créant ainsi une lame d’air qui trancha la vitre devant lui, celle-ci se brisant tandis qu’il pénétrait à l’intérieur sous le regard affolé d’un marine présent dans la petite salle. Toujours serein le bretteur trancha d’un coup sec la gorge du soldat impuissant avant de prendre l’escargophone entouré de panneaux d’avertissement. Il décrocha alors celui-ci et prit la parole :

Ceci est un message pour tous les marines de cette île! Nous, Révolutionnaires, détenons votre base et vous sommons de déposer les armes si vous voulez survivre! Toute résistance sera écrasée!

Le bretteur sourit en entendant sa voix se répercuter à travers tous les haut-parleurs de la ville et sorti sa lame en sortant de la salle et sautant dans la cour intérieure. Désormais toutes les forces marines qui n’étaient pas occupées par ses amis allaient convergeaient vers cet endroit et il était prêt à les recevoir!



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 26 Fév - 23:03



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
La fille avait paré les shurikens avec ses propres armes de jet et avait par la suite esquivé le tranchant de la lame d'Orick in extremis. A quelques centimètres près, elle y laissait la moitié de son corps. De même, à quelques millimètres, elle s'éclatait la tête contre le rebord du toit non loin de là, pendant ladite esquive... Cette demoiselle était selon le ninja clairement inférieure à son ancien ennemi, du moins ce qu'il avait pu en voir jusque là. Ceci étant, elle cachait peut-être très bien son jeu, et puisqu'elle avait l'arrogance de penser qu'elle pouvait occuper le commandant, elle devait certainement avoir quelques atouts à utiliser afin de faire basculer la situation à son avantage. L'alliée de Kabayochi.M.Kiru, haletante comme jamais, murmura par la suite quelques mots et usa de son geppou pour se mettre hors d'atteinte... Du moins, c'était ce qu'elle pensait faire. Nullement impressionné, le ninja fixa la fille entamer son numéro, balançant autant d'armes de jet que possible dans toutes sortes de direction. Alors qu'il aurait pu choisir de jouer à son jeu, en envoyant des shurikens et des kunais sur chaque arme, le jeune homme préféra fermer les yeux et chuchoter quelques mots à son tour, dans la plus effrayante des quiétudes :

-Tekkai.

Les shurikens rebondirent sur le corps renforcé défensivement parlant du shinobi, qui ouvrit les paupières à nouveau pour fixer son ennemie qui, pour le coup, devait être plutôt décontenancée. Quand elle commença à tomber, il brisa sa technique et tira une sphère de l'une de ses poches, qu'il jeta aux pieds de la jeune femme. Celle-ci explosa en heurtant le sol, libérant immédiatement une épaisse fumée opaque. Et sans attendre que son adversaire n'ait pris le temps de comprendre ce qui lui arrivait, le ninja déclara avec ardeur :

-Atsui kumo !

Des dizaines, sinon des quinzaines de kunais fendirent le nuage de fumée avec pour but celui de lacérer la jeune femme sans lui laisser le moindre instant de répit. Orick était dans son élément, et comptait bien prendre l'avantage dès le début du combat...

---

Iliena poursuivit sa course, même quand l'adversaire, utilisant comme prévu un zoan mythique, changea d'apparence pour troquer celle du golem énorme et imposant contre celle d'une sorte d'hybride possédant un katana. Cette forme-là était clairement plus adaptée pour combattre la contre-amirale, et cette dernière reconnaissait bien là les capacités d'un révolutionnaire tout de même hautement recherché sur l'océan de West Blue. Malheureusement, cela n'allait clairement pas être suffisant... Recouvrant son katana du haki de l'armement, bien que le tranchant de l'arme soit clairement suffisant pour lacérer un rocher de bonne taille, la bretteuse s'élança d'un bond en rugissant quelques paroles avec un ton agressif :

-Shirokko !

Le tranchant allait être effectué horizontalement et brutalement, dans le but de couper Kiru en deux avec netteté et vigueur. S'il parvenait à bloquer ce coup-ci, il serait sans nul doute un ennemi de qualité pour la gradée...

---

La provocation de l'adversaire ainsi que sa charge inconsidérée arrachèrent un sourire amusé à Ericken qui, comme d'habitude, même s'il prenait l'affrontement très au sérieux, devait admettre que son ennemi ne manquait clairement pas d'humour. Alors que ce dernier tentait de le surprendre par une technique gouvernementale, ce qui démontrait tout de même un sacré culot chez l'homme-chat, le lancier se contenta d'interposer sa lame sur la trajectoire du doigt pour le bloquer d'un coup sec mais avec une certaine force :

-Allons bon. Qu'est-ce qu'une base, au juste ? Détruire un château, détruire un quartier général, détruire un foyer ne tuera jamais tes ennemis...

Puis l'expression de son visage s'anima d'une flamme de courage, de puissance et de contrôle de lui-même des plus affolantes :

-Au contraire, ça ne leur donnera qu'une envie démentielle de répandre tes tripes encore fumantes sur le sol.

Le colonel tenta aussitôt un coup de pied dans l'abdomen de son assaillant, dans le but de le faire reculer avec force. Si ces révolutionnaires commençaient à les sous-estimer, ils allaient clairement tomber de haut... Ericken ne put s'empêcher de pouffer en imaginant la réaction d'Orick et d'Iliena suite au message apparemment menaçant du hors-la-loi qui utilisait les hauts-parleurs de la ville. Ils étaient des soldats du Gouvernement Mondial, de la fière Marine, et ne laisseraient jamais tomber face à une vulgaire troupe de branquignoles.

---

Spoiler:
 

-L'ennemi pense nous avoir vaincu en capturant notre Quartier Général, mais il n'en est rien ! Nous allons les bouter hors de Nighty Town pour permettre à la Contre-Amirale Iliena de capturer efficacement les belligérants de ce misérable assaut, et terrasserons leurs forces comme un vulgaire insecte !

Sumijimi souleva bien haut son épée, sous les acclamations des soldats. Il avait toujours été un leader, et avait comme principale compétence celle de galvaniser les troupes auxquelles il parlait. Evidemment, il ne fallait pas pour autant sous-estimer ses capacités combatives, car il restait l'un des meilleurs éléments de West Blue... Les autres gradés à ses côtés se préparaient à lutter une bien âpre bataille afin de prêter main forte aux troupes du Quartier Général aussi rapidement que possible. Si les messagers n'étaient pas encore arrivés, ils avaient toutefois pu comprendre que la situation nécessitait une aide d'urgence lorsqu'ils avaient entendu l'annonce du révolutionnaire. Grossière erreur que de se vanter d'une telle fourberie, et ceux que l'on surnommait les Inu Sainō allaient le lui faire payer au prix fort... Les cinq gradés se mirent en route au pas de course, allant clairement plus vite que les soldats normaux qui devaient par conséquent protéger le port et empêcher les possibles fuyards de passer. En plus des diverses escouades qui sillonnaient la ville, les révolutionnaires seraient bientôt complètement ensevelis sous les coups de la marine...


Sumijimi = Niveau 24
Hijikata = Niveau 26
Kamakiri et Kubikiri = Niveau 20
Tekaeki = Niveau 22

Enjoy. xD
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mar 4 Mar - 16:19


On dirait un Fruit...


Kiru ne tenta même pas de bloquer l’attaque de la femme marine qui le chargeait, le simple rugissement qu’elle avait poussé en lançant celle-ci suffisait à faire comprendre que ce n’était pas la solution. Même lui, la puissance incarnée grâce à son pouvoir, savait que face à certains adversaires il valait mieux se montrer astucieux plutôt que fort, surtout face à une lame qui pouvait trancher n’importe quoi dans l’absolu. Il n’était pas idiot et savait pertinemment que sa constitution rocailleuse ne pourrait le protéger face aux plus puissants de ce monde et avait donc développé des techniques de combat moins accès sur cet état afin de pouvoir vaincre le genre d’adversaire qu’il affrontait en ce jour. Usant simplement d’un pas de côté il appuya sa griffe sur la lame de son adversaire, déviant celle-ci hors de sa trajectoire initiale il contre-attaqua d’un coup de coude gauche dans la lancée de son esquive, espérant atteindre la femme au menton. Néanmoins il demeura prudent, se dégageant aussitôt de sa prise pour éviter de se faire contrer et dominer trop rapidement, après tout il ne savait encore rien de son adversaire ce qui ne devait pas être réciproque. Se remettant en garde de nouveau il prit soin de reculer de quelques mètres supplémentaires, désormais le tas de gravât qui marquait l’endroit de sa sortie était à une bonne vingtaine de mètres des deux combattants.


Kane avait beau être en train d’affronter le marine qui lui faisait face il devait tout de même lui concéder qu’il avait une technique assez bien rodée et visiblement assez puissante. Il n’était effectivement pas donné à tout le monde de stopper son Shigan lorsque celui-ci était lancé et cette performance à elle seule témoignait de la force de son adversaire. Ainsi dès que le chat vit le visage du soldat du Gouvernement Mondial s’animer d’une certaine rage il recula vivement, évitant de justesse le coup de pied qui vînt frôler son abdomen avant qu’il ne se rattrape du bout des doigts. Se redressant alors il fit une large révérence à son adversaire avant de lui dire simplement :

Bien ce fut un plaisir!

Sur ces mots il sauta en arrière, réalisant un magnifique salto retourné pour finalement disparaître derrière le rebord opposé du toit. Se réceptionnant tranquillement au bas de la rue grâce à ses capacités félines il se remit à quatre pattes pour courir le plus vite possible, tentant de s’éloigner le plus rapidement possible de son adversaire tout en prenant garde à une éventuelle attaque de sa part.


Tekina prenait la mesure de son adversaire en voyant celui-ci utiliser une technique qu’elle connaissait pour l’avoir déjà vu faire par ses anciens collègues. Certes elle ne la maitrisait pas mais elle connaissait ses capacités et comprenait aisément qu’il serait difficile de toucher l’homme vêtu de noir. Se laissant retomber en restant sur ses gardes elle fut néanmoins surprise de nouveau par son adversaire lorsque celui-ci lança une boule de fumée à ses pieds, l’empêchant de le voir. Elle aurait pu se sortir de là d’un simple Geppou si elle en avait eu le temps mais des dizaines de kunais fendirent soudain le nuage de fumée, certains d’entre eux parvenant à la toucher avant qu’elle ne parvienne à quitter la zone de danger d’un pas de lune, s’extrayant du nuage avant de se réceptionner avec difficulté. Une douleur la lança alors dans son bras gauche et elle se rendit alors compte que celui-ci saignait abondamment Décidemment elle abordait mal ce début de combat alors qu’elle était persuadé, au vu de ce qu’elle avait vu des capacités de son adversaire, qu’elle était tout à fait capable de le vaincre. Néanmoins si elle persistait à l’affronter elle y perdrait des plumes et aurait difficilement le temps de s’en défaire avant que des renforts ne viennent la condamner. Usant d’un Soru elle se déplaça sur le toit de l’autre côté de la rue avant de s’éjecter dans les airs à l’aide de son Geppou et de commencer à s’éloigner en survolant les bâtiments.


Riku rangea son sabre après l’avoir méticuleusement essuyé sur le tissu de l’un des soldats gisant au sol devant lui. Il n’y en avait qu’une dizaine à s’être attaqués à lui lorsqu’il avait sauté dans la cour intérieure de la base et il n’avait donc eut aucun souci à se défaire de ces simples soldats largement inférieurs à lui. Refermant la longue cape qu’il venait de sortir de son manteau il vérifia les alentours de l’entrée de la base avant de revêtir sa capuche et de sortir avec rapidité. Il fonça alors vers le coin de la rue, ouvrant en silence la trappe de métal qu’il y trouva pour finalement se glisser dans l’ouverture avant de la refermer au-dessus de sa tête. Se rattrapant avec facilité au bas de l’échelle il se tourna vers le long couloir dans lequel il venait d’atterrir. Le bretteur connaissait extrêmement bien la ville et les quelques passages souterrains que celle-ci comportait, il n’avait plus qu’à suivre ce couloir jusqu’au bout afin de ressortir loin de la base et normalement à l’abri des marines. Pour autant il ne serait pas encore sorti de la ville et ne serait tranquille que lorsqu’il y serait parvenu. Se mettant à courir dans le couloir imprégné de moisissures il se força à bloquer ses pensées sur quelques mots qu’il faisait tourner en boucle dans sa tête :

Les murs ont des oreilles! Les murs ont des oreilles! Les murs ont des oreilles!




Je me casse!!!!!! è_é
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 5 Mar - 13:33



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Les cinq gradés arrivèrent bien rapidement sur les lieux où s'étaient vraisemblablement déroulés les combats, dans le quartier général de la Marine de Nighty Town. L'un des marines blessés, certainement un rescapé bien chanceux, leur exposa rapidement la situation : un homme seul s'était frayé un chemin jusqu'à la salle de surveillance, sans doute pour les mettre dans le panneau et se permettre une fuite plus aisé... Sumijimi fronça les sourcils et se tourna en direction des autres hommes avant de donner ses premiers ordres, en bon commandant qui se respecte :

-Tekaeki, tu restes ici pour organiser les premiers soins avec ceux qui sont les moins blessés. Kamakiri, Kubikiri, avec moi. Nous allons retrouver ces rats et les tuer les uns après les autres. Hijikata... Tu sais quoi faire.
-Ouais, ouais, t'en fais pas.

Le prénommé Hijikata ajusta son chapeau sur sa chevelure en bataille et se retourna avant d'utiliser un soru particulièrement rapide. Sans que personne ne puisse suivre ses déplacements, il monta sur l'un des toits et continua tout droit, sachant d'ores et déjà vers quel endroit il devait se précipiter. Le trio constitué du commandant et des deux lieutenants se mit à son tour en route, dans le but de se débarrasser au plus vite des quatre rats infiltrés sur l'île...

---

Orick regarda son adversaire sortir du nuage de fumée tant bien que mal. Finalement, elle n'était pas aussi prometteuse qu'il ne l'aurait cru... Il fut toutefois surpris de la voir commencer à s'enfuir, et fronça les sourcils avant de ranger les quelques armes de jet qu'il avait à nouveau sorti afin de se protéger efficacement dans le cas d'une contre-attaque et s'élança à sa poursuite, d'une course vive et agile, bondissant d'un toit à l'autre avec efficacité. Le soru avait permit à la jeune femme de prendre de l'avance, mais le geppou n'était pas franchement gênant... Puisque la personnalité du ninja était l'attaque à distance, se débarrasser d'elle quand elle survolait les quelques obstacles qui pourraient le gêner ne serait certainement guère plus qu'une formalité. D'un geste fluide, tout en continuant la poursuite, il envoya une nuée de shurikens vers sa cible, afin de la faire tomber sur un toit alentour. Il n'allait pas la laisser s'enfuir aussi aisément...

---

Ericken fut surpris de voir son ennemi abandonner aussi lâchement l'affrontement, mais son expression se changea bien rapidement en un sourire amusé. Tourner le dos à quelqu'un dont on ignorait tout, c'était risqué, très risqué, et d'autant plus quand il s'agissait d'un glorieux colonel de la marine... Cet homme-chat aurait pourtant du le savoir : personne ne s'échappe d'un combat face à un haut-gradé aussi aisément, et surtout pas parce que l'on est capable de se mouvoir aussi rapidement que ces bestioles à quatre pattes. Il rangea alors son arme dans son dos et se mit à courir en prenant la parole avant de sauter dans le vide :

-Savais-tu que le chat pouvait courir jusqu'à 40km/h ? Le mouflon, lui, peut monter à 60.

Et brutalement, deux cornes imposantes poussèrent sur sa tête. Ses bras et jambes devinrent de solides pattes ornées de sabots redoutables, son nez et sa bouche s'allongèrent en un museau, et tout son corps se recouvrit d'un léger pelage. Il se propulsa alors avec une vélocité hors-du commun, droit en direction du chat, afin de lui rentrer dedans avec ses deux cornes. Une charge de cette vitesse risquait de laisser des séquelles à l'homme-bête...

---

Iliena, qui fonçait donc en direction de Kiru dans le but de le trancher horizontalement, se heurta comme prévu à un problème des plus épineux : celui-là, avec adresse, parvint non pas à bloquer ni à éviter l'attaque de la jeune femme mais bien à la dévier, en utilisant cette sorte d'épée devenue griffe. La contre-amirale fut légèrement surprise de cette réussite de la part du révolutionnaire, mais sa voix trahissait ses gestes : il n'avait pas encore attaqué qu'elle savait pertinemment qu'il lui fallait éviter le coup de coude. C'est pour cela que, sans difficulté, la gradée usa de ses cheveux pour éviter l'offensive. Ceux-ci se mirent à ses mouvoir et prirent la forme de cinq piliers qui, en appuyant sur le sol, lui permirent de sauter avec efficacité, évitant toute attaque de la part de l'hybride golem. En retombant, la demoiselle abattit son arme en direction du sol avec puissance, envoyant une lame d'air verticale droit vers le primé dans le but de le trancher d'un coup net :

-Tu ne m'auras pas aussi facilement, amateur !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 17 Mar - 14:21


On dirait un Fruit...


Riku sortit du souterrain à environ trois cent mètres de la base marine et referma l’entrée cachée par la lourde trappe de métal. Aussitôt il tourna la tête dans la direction où le bâtiment devait se trouver. Il ne restait désormais plus qu’une dizaine de secondes avant que les deux kilos d’explosifs qu’il avait cachés dans la salle de contrôle ne fassent un gros BOOM! Il était certes possible que quelqu’un les trouve avant que l’explosion n’ait lieu mais dans la confusion actuelle il doutait que quiconque ait l’idée de réaliser une fouille poussée de la pièce dans l’immédiat. Se mettant finalement à courir en direction de la lisière de la ville il tendit néanmoins l’oreille, à la fois pour s’assurer de l’explosion mais aussi pour prêter attention à chaque bruit suspect et ainsi éviter toutes les patrouilles marines qu’il pourrait croiser, s’il en restait encore dans cette partie de la ville en tout cas.


Tekina poursuivait sa fuite vers l’avant dans les airs tout en demeurant attentive à la réaction de son adversaire lorsqu’elle repéra un mouvement suspect en bas. Elle se doutait bien que l’homme qu’elle affrontait ne la laisserait certainement pas partir tranquille et espérait simplement qu’il n’aurait pas une nouvelle surprise pour elle lui permettant de la rattraper dans les cieux mais lorsqu’elle vit la nuée de projectiles fonçant sur sa position elle fut presque soulagée. Aussitôt elle enchaina les Geppou proche en se donnant un mouvement de rotation tout en sortant des shurikens qu’elle plaça entre ses doigts tandis qu’elle tournait de plus en plus vite, créant ainsi un léger tourbillon de vent. Soudain elle tendit ses bras armés de shurikens, profitant de la rotation pour frapper avec force et vitesse les armes qui fonçaient sur elle. Finalement elle usa d’un nouveau Soru pour se mettre hors de portée des projectiles restants avant de poursuivre sa fuite en avant, non sans avoir jeté à son tour quelques shurikens sur la trajectoire de son adversaire. Désormais elle apercevait la lisière de la ville et si rien ne venait la stopper elle y serait bien assez tôt.


Kane souffrait en se tenant le côté droit. Son adversaire devenu soudain une sorte d’animal aux cornes impressionnantes avait réussi à le toucher au niveau des côtes, lui lacérant le flanc. Aucun point vital n’avait été touché mais la douleur se faisait ressentir et pourrait le gêner dans sa fuite comme dans un combat éventuel. Il s’en voulait de ne pas avoir vu venir le coup mais il était loin d’imaginer que cet homme disposait d’un Zoan. Il sentait qu’il avait encore du chemin à faire pour atteindre les meilleurs de ce monde lorsqu’un tel adversaire se trouvait sur les Blues. Et encore s’il n’avait pas eu le réflexe salvateur de plonger sur le côté nul doute qu’il se retrouverait désormais allonger sur le sol. Se redressant en grimaçant il se mit face à son vis-à-vis pour finalement émettre un léger feulement avant de sauter sur le mur à sa droite et de grimper jusqu’au sommet. Aussitôt il entama de nouveau sa progression vers la lisière de la ville en sautant de toit en toit, si son adversaire voulait le rattraper il aurait désormais plus de difficultés et ne pourrait plus compter sur l’effet de surprise.


Kiru tiqua en voyant la jeune femme esquiver sa contre-attaque, elle ne serait décidément pas facile à battre. Néanmoins elle semblait simplement le tester pour le moment, ses attaques n’étant visiblement pas à leur maximum. A moins qu’elle attendait du renfort, chose que Kiru savait pertinemment voir arriver dans les quelques minutes qui allaient suivre. Il ne fallait donc pas trop tarder et en finir rapidement avec cet affrontement. D’un revers de sa griffe il stoppa net la lame d’air, divisant néanmoins la puissance de celle-ci pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il se retransforma alors en forme totale avant de se donner une poussée forte dans les jambes et ainsi sauter à quelques mètres de haut. Il plaça alors sa main droite au-dessus de sa tête tandis que son corps commençait à redescendre et l’abattit finalement sur le sol en même temps que retombait le poids de son corps. Tout en retombant cependant il divisa dès que sa main toucha le sol un rectangle assez large pour le contenir et assez long pour atteindre l’arrière de la femme qu’il affrontait. La catapulte de pierre ainsi créée allait s’enfoncer sous son poids pour ressortir brusquement à l’opposé, éjectant littéralement son adversaire dans les cieux si celle-ci ne faisait rien. Même si elle voyait venir l’attaque elle devrait être rapide pour sortir de la zone de catapultage avant que le bloc de pierre ne vienne la frapper de plein fouet.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Sam 22 Mar - 15:57



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
A peine les autres gradés étaient-ils partis, se déployant avec une efficacité qui faisait la renommée de leur petite armée, que Tekaeki s'était déchaîné en donnant des ordres afin de sauver autant de blessés que possible. Le but de l'opération était de garder une grosse majorité d'hommes à disposition dans le cas où la Révolution tenterait une offensive d'ici quelques jours. C'était logique, après tout : si Kabayochi était bel et bien ici, c'était qu'il recherchait quelque chose, ou quelqu'un... Et si cela était une simple mission d'espionnage, il fallait que les troupes de la marine restent sur leurs gardes. Mais ironiquement, le lieutenant ne l'était pas assez, sur ses gardes : quand il entendit, au dernier moment, le clic caractéristique d'un explosif dans une salle adjacente à laquelle il se trouvait, il bondit par simple réflexe salvateur au sol en hurlant aux hommes présents de faire de même. Quelques uns s'exécutèrent, confiants dans les ordres de leur supérieur hiérarchique, mais d'autres ne furent pas suffisamment réactifs. Lorsque la détonation eut lieu, elle happa la vie de bien des combattants, et c'est dans un désordre de suie et de cendre que le jeune gradé se redressa en fronçant les sourcils. Ces types étaient allés bien trop loin... Il délégua la tâche que lui avait donné le commandant au premier gradé qui passait par là et se précipita hors de la base, bien décidé à participer aux affrontements à venir.

---

Orick, de son côté, avait vu avec grand regret son offensive se solder par un échec totale. Cette fille était manifestement des plus habiles, et elle avait réussi à tous les éviter, ou bien à les contrer avec ses propres projectiles. Et elle tentait à son tour de s'en prendre au ninja... Ce dernier poussa un léger soupir en bondissant sur le côté avant de réaliser une roulade vive pour éviter les armes, qui se plantèrent dans le sol. Il se redressa presque aussitôt, décidant de sortir le grand jeu. Il attrapa dans l'une de ses sacoches dix petites sphères, que les connaisseurs auraient pu analyser immédiatement : il s'agissait de petits explosifs, suffisamment puissants pour laisser de belles marques sur plus de vingt centimètres. Avec une précision hors du commun, le commandant envoya lesdites bombes vers son ennemie, mais sans la viser directement : le but était de placer celle-ci pendant un court instant tout autour de Tekina avant de provoquer l'explosion, pour que le souffle et les flammes de celle-ci la rabatte inéluctablement droit vers le sol. C'est donc avec fluidité qu'il tira dix shurikens de ses sacoches et les envoya rapidement sur les sphères, en prononçant quelques mots :

-Bakuhatsu funka !

Les projectiles, envoyés avec une précision chirurgicale, frappèrent les explosifs qui, de ce fait, explosèrent dans le but de blesser puissamment la demoiselle. Peut-être allait-elle réussir à s'en sortir, mais dans ce cas de figure, Orick doutait de pouvoir faire quoi que ce soit tant qu'elle restait ainsi perchée dans les airs... Il n'aurait de fait plus qu'à se diriger vers les autres affrontements, afin que les autres révolutionnaires ne puissent pas s'enfuir.

---

-Et moi qui pensait pouvoir aider Iliena rapidement... On dirait que je vais devoir faire un léger détour. Soru !

---

Sumijimi et les deux lieutenants poursuivaient la route au travers du véritable dédale de ruelles, dans le but de mettre la main sur l'un de ces rats. Le commandant ne savait pas réellement dans quelle direction progresser, mais suivait principalement son instinct et les quelques armes ou destructions mineures que l'on pouvait croiser en chemin. Ainsi, ils progressaient tout trois bien rapidement, et tout cela les menait droit vers la lisière de la forêt... Ils y seraient d'ici quelques instants, et pourraient, à n'en pas douter, apprendre quelques leçons de comportement à ces fichus hors-la-loi.

---

Ericken continuait de marteler le sol de ses quatre sabots. Lors de sa précédente charge, il avait réussit à toucher son ennemi in extremis, avant que ce dernier ne bondisse sur le côté. Une fois le colonel placé convenablement face à l'homme chat, il inclina délicatement sa tête pour montrer plus correctement ses deux énormes cornes, se préparant à charger une fois de plus. La prochaine attaque risquait d'être la dernière... Mais d'un seul coup, la bestiole du Nouveau Monde, après un feulement des moins menaçants pour le haut-gradé de la marine, se mit à monter sur un mur pour tenter d'échapper au mouflon. L'idée était bonne, puisque même s'il était censé vivre en montagne, le pauvre quadrupède n'était pas adapté à escalader des murs tel que pouvait le faire un chat... Malheureusement pour ce dernier, rien n'était aussi simple : il ne s'agissait pas d'un mouflon, mais d'un maudit... Et ledit maudit changea aussi tôt d'apparence pour retrouver une forme plus humaine, mais possédant toujours deux cornes et ayant plus de masse musculaire qu'un type lambda. Quelques poils recouvraient toujours le corps du gradé, qui venait tout juste de passer en forme hybride. Dans ces conditions, c'est sans la moindre difficulté qu'il bondit pour rejoindre son ennemi sur les toits et qu'il se mit à le poursuivre agilement et vivement. Une fois relativement stable sur les tuiles, il attrapa sa lance et l'envoya brutalement en direction du chat, en visant la colonne vertébrale, entre les deux omoplates. S'il touchait sa cible, le combat serait rapidement terminé.

---

Iliena regarda sans surprise son ennemi bloquer la lame d'air, mais arqua tout de même un sourcil en remarquant que celui-là avait agit avec une simplicité surprenante. Un tel projectile aurait du le faire reculer, même avec sa force amplifiée par sa malédiction, alors pourquoi diable avait-il réagit comme s'il s'était agit d'un jeu d'enfant ? Malheureusement, la contre-amirale ne comptait pas se laisser avoir aussi facilement : elle revint du monde de ses pensées rapidement et éplucha celles du golem par l'intermédiaire de sa voix lorsque ce dernier prit son envol littéral. Bien qu'elle se remit vivement en garde, la bretteuse ne bougea pas outre mesure : ce gars avait quelque chose derrière la tête, et elle savait qu'il s'agissait d'utiliser le sol pour la propulser dans les airs... Mais comment pourrait-il diable y arriver ? Même avec une force démentielle et la solidité d'un roc, c'était tout bonnement impossible... Kabayochi.M.Kiru était-il un inconscient avant d'être un révolutionnaire ? C'était probable, mais elle ne souhaitait malgré tout pas le sous-estimer. Et elle comprit qu'elle avait eu raison de rester sur ses gardes bien assez tôt : lorsque la main géante toucha le sol, celui-ci sembla se scinder violemment avant de se soulever sous le poids de la créature, derrière la chef de la base de Nighty Town elle-même. Cette dernière fronça les sourcils et un sourire léger apparut sur son visage, tandis que le sol menaçait de la projeter. Avec une froideur et un calme déroutants, elle prit alors la parole à l'intention de son adversaire :

-Puissant, mais pas assez. Harikēn.

Ses cheveux, brutalement, se mouvèrent et se mirent à tournoyer tout autour d'elle, en une sphère improvisée et plus brutale que jamais. Celle-ci vint lacérer la terre, et détruisit sans aucune difficulté la catapulte créée par l'autre homme. Puis, lorsque la tâche fut achevée, la chevelure vint reprendre sa forme jadis, et Iliena retomba sur le sol avec grâce, prenant son épée à une main et la tendant sur sa droite avant d'avancer d'un pas lent droit vers l'ennemi :

-Et bien, c'est tout ? J'aurais tendance à croire que tu ne mérites pas ta prime, vois-tu... Aller, sois donc sérieux.

Puis, brutalement, elle envoya une nouvelle lame d'air en direction de Kiru, plus violente encore que la précédente. Le but était de voir si, cette fois encore, il allait pouvoir bloquer aisément ou si la précédente parade n'avait été qu'un coup de chance...
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 24 Mar - 20:13


On dirait un Fruit...


L’explosion avait bien eut lieu comme l’espérait le bretteur qui ne s’était pas arrêté de courir pour autant. Au contraire il avait même accéléré en entendant la détonation car les marines de l’île ne pourraient avoir que deux réactions, soit celle de foncer vers la base, soit celle d’écumer la ville à la recherche des responsables. Et dans ce deuxième cas il devrait d’ores et déjà être hors de ces rues, ayant rejoint le calme de la forêt. Il continuait de courir à toute vitesse, commençant à apercevoir les premiers arbres un peu plus loin devant lui lorsqu’un bruit l’interpella. Aussitôt il sauta sur le côté, se cachant dans l’ombre pour laisser passer un groupe de marines visiblement pressés, retenant sa respiration pour ne pas se faire repérer il attendit quelques secondes après leur passage pour s’assurer qu’il n’y avait pas de retardataires. Dès qu’il en fut assuré il reparti de plus belle, fonçant droit sur les arbres qui se rapprochaient à chaque pas. Il ne baissa pas le rythme en passant entre les deux dernières maisons et déboucha à toute vitesse dans la plaine marquant la limite entre la ville et la forêt qui ne semblait désormais plus que lui tendre les bras. Il tourna la tête, surveillant ses arrières et espérant ne pas avoir été repéré, plus que dix mètres à parcourir...


Tekina poursuivait sa folle course dans les airs sans parvenir à échapper à son poursuivant qui parvenait à suivre son rythme depuis les toits pourtant jonchés d’obstacles. Dans tous les cas si elle parvenait à atteindre la forêt elle n’aurait plus de soucis à se faire, et celle-ci n’était plus si éloignée désormais. Cependant son adversaire ne semblait toujours pas avoir jeté l’éponge et lui envoya une dizaine de petites sphères à l’allure peu rassurante sur la jeune femme. Ce qui fit le plus se méfier la révolutionnaire fut le fait qu’elles ne semblaient pas la viser, en tout cas pas directement. Si elle ne réagissait pas rapidement elle sentait qu’elle risquait de perdre gros. Déviant soudainement de sa course elle vint à la rencontre des sphères avant d’apercevoir les shurikens qui s’approchaient d’elles. Aussitôt elle posa le pied gauche sur la sphère la plus proche, s’en servant comme d’un appui pour placer un Soru au moment même où les shurikens entraient en contact avec les petites boules, créant une explosion importante. La jeune femme fut totalement déséquilibrée mais parvînt finalement à retrouver son équilibre et grimaça en sentant la douleur dans sa jambe gauche. Son Soru lui avait permis de se placer plus en hauteur et d’esquiver l’attaque de son adversaire mais elle n’avait pas été assez rapide et sa jambe en faisait désormais les frais. Elle jeta un regard à la chair brûlée qui la faisait souffrir, se rassurant en voyant qu’un peu d’onguent et de repos lui permettrait de la guérir sans laisser de traces. Mais pour cela il faudrait qu’elle parvienne à se sortir de cette situation c’est donc en serrant les dents qu’elle repartit grâce à ses Geppou, n’utilisant plus que la jambe droite pour éviter d’aggraver l’état de la jambe gauche. Elle n’était plus qu’à quelques secondes de la forêt si rien ne venait entraver de nouveau son chemin.


Kane était parvenu à gagner quelques mètres supplémentaires grâce à sa course sur les toits mais son adversaire l’y avait rejoint avec une forme cette fois-ci mi-homme mi- animal à corne. Ainsi lorsque son adversaire lança d’une manière tout de même assez impressionnante une lance droit sur lui il put repérer celle-ci. Il ne ferait pas l’erreur de ne pas rester suffisamment sur ses gardes deux fois. Il y avait déjà assez perdu la première fois, son flanc le faisant toujours souffrir. Le problème du projectile que lançait le marine sur lui était que sans pouvoir ou capacité spéciale on ne pouvait modifier sa trajectoire. Ainsi l’homme-chat se contenta d’un saut sur le côté pour esquiver l’arme lancée sur lui avant de reprendre sa fuite en avant, il avait encore du chemin à faire pour sortir de la ville mais peut-être parviendrait-il à trouver un peu d’aide là où il se dirigeait, Kane n’aimait pas vraiment être la proie, préférant être le chasseur il en venait à se demander s’il ne pouvait pas s’arrêter histoire de régler son compte à cet homme du Gouvernement Mondial. Après tout même s’il était blessé il avait toutes ses chances s’il devait affronter cet homme qui le pourchassait.


Kiru commençait à en avoir un peu marre, cette femme venait de détruire sa catapulte de terre avec ses cheveux et la simple manière dont elle le regardait lui faisait comprendre qu’elle lisait ses pensées. Et c’était bien là le problème! Mais au moins il savait ce que faisait la jeune femme face à lui et pouvait tenter de faire jouer ce don en sa faveur. Il repensa alors que s’il n’avait pas découvert cette capacité lors de son passage sur Grand Line il aurait certainement terminé vaincu assez rapidement sans même comprendre ce qui lui était arrivé. Mais ce passage sur la mer de tous les périples l’avait renforcé et lui permettait désormais de pouvoir affronter son adversaire avec une certitude plus forte, il pouvait la vaincre. Cependant l’explosion qui retenti un peu plus loin le ramena à la réalité, oui il pouvait certainement vaincre cette marine mais il n’en avait pas le temps, il devait désormais faire en sorte d’assurer leur fuite, mais ils seraient de retour bien assez tôt.


Conservant sa forme totale il fit face à la jeune femme qui avançait en parlant, le défiant ouvertement. Ainsi il ne bougea pas d’un pouce lorsque celle-ci lui lança une nouvelle lame d’air, se remettant en garde et se préparant d’ores et déjà à recevoir l’impact de l’attaque. Il plaça alors sa main sur la trajectoire de la lame, divisant la puissance de celle-ci pour la stopper net. Pourtant même à la moitié de sa puissance l’attaque le fit reculer de quelques centimètres avec une légère grimace. Si jamais il avait dû l’encaisser à pleine puissance il aurait certainement reculé de plusieurs mètres et aurait peut-être même subi des dégâts assez importants. Reportant son regard sur son adversaire il se retourna simplement, lui tournant le dos et avançant sur quelques mètres avant de se mettre de profil et de lancer de sa voix caverneuse :

Je m’en vais maintenant, avant de me suivre réfléchit bien à savoir si tu veux risquer de détruire cette ville et coûter la vie à plusieurs centaines de citoyens.

Sur ces mots il se remit à marcher, s’éloignant doucement du lieu d’affrontement tout en demeurant sur ses gardes, après tout il doutait fort que cette tentative fonctionne et devait donc se préparer à essuyer une nouvelle attaque de la part de son adversaire.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Dim 30 Mar - 12:03



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Orick regarda en claquant sa langue de déception et d'agacement son adversaire parvenir à éviter les blessures les plus graves en sacrifiant légèrement sa jambe. Elle avait plus de ressources qu'il n'aurait pu le croire, et le fait qu'elle restait ainsi perchée lui posait véritablement problème... Si le ninja avait pu utiliser le geppou, il se serait rué dans sa direction pour l'abattre violemment, mais il avait toujours songé que son agilité naturelle lui permettrait de vaincre toutes sortes d'ennemis, même les volants. Visiblement, il s'était surestimé... Le commandant de la marine finit par s'arrêter en regardant la demoiselle continuer à avancer droit jusqu'à la forêt, quand une idée lui vint soudain en tête. Plutôt que de la poursuivre bêtement, sans pouvoir la mettre à terre aucunement, il allait jouer plus intelligemment, et user de son point fort : sa discrétion... Il se retourna d'un coup sec et se mit à courir dans l'autre sens, faisant clairement croire à la révolutionnaire qu'il s'en allait. Mais en fait, il n'en était rien : une fois arrivé près du toit, il bondit de celui-ci jusqu'à une ruelle, se cachant temporairement de la vue de Tekina. A partir de maintenant, le jeune gradé n'avait plus qu'à remonter jusqu'à la forêt en se cachant entre les murs, et userait dès lors qu'il y arriverait des quelques buissons pour progresser discrètement. Etant donné que son adversaire s'y était avancée aussi vivement que possible, il soupçonnait les hors-la-loi rassemblés sur l'île d'avoir donné cet endroit comme point de rassemblement : dans ce cas de figure, il n'aurait sans doute pas toutes ses chances dans un affrontement de face, et pourrait probablement faire bien plus de dégâts en restant cloîtré dans l'ombre... Oui, il allait agir de cette manière.

---

Ericken poursuivait son adversaire en fronçant les sourcils. Celui-là, même blessé, gardait une très bonne agilité, et avait réussi à éviter la lance alors qu'elle le menaçait en plein dos... Définitivement, il fallait tuer cet homme-chat, pour la gloire de la marine autant que pour la sécurité des civils de Nighty Town. Le maudit attrapa son arme au passage tout en continuant à poursuivre l'étranger, reprenant peu à peu du terrain. Si le chat avait certainement l'avantage de l'agilité, de la dextérité, lui restait un élément très rapide du Gouvernement Mondial, quand bien même il n'usait pas du soru... Les fruits du démon octroyaient de puissants avantages, et il comptait bien en bénéficier ce soir-là. Ceci étant, ses paupières s'écarquillèrent quand une silhouette leur fit face, à quelques dizaines de mètres, sur un autre toit : un sabreur, qui tenait son épée en main, portait également un chapeau de paille de forme allongée sur son crâne, et souriait doucement en regardant le révolutionnaire s'approcher dans sa direction. Hijikata venait tout juste d'arriver, et faisait face à l'homme-chat avec une droiture des plus surprenantes. Le colonel sourit et en profita : le moment était parfaitement choisi pour mettre à terre Kane, et ce en quelques mouvements. Alors que le sabreur usait à nouveau d'un soru pour se précipiter droit vers l'homme-chat, afin de s'arrêter devant lui et de le décapiter d'un mouvement vertical et fluide, son supérieur serra un peu plus le manche de la lance dans ses mains et se propulsa droit dans le dos de la créature, afin de la transpercer entre les deux omoplates, en tentant d'analyser une possible riposte ou une esquive. Cette fois-ci, le hors-la-loi risquait d'avoir quelques difficultés à s'en sortir...

---

Les trois gradés poursuivaient leur route en courant depuis quelques minutes quand ils entendirent une autre explosion, non loin de la forêt. En fronçant les sourcils, Sumijimi fit signe discrètement à ses deux comparses de poursuivre le chemin dans cette direction. Le but du trio était maintenant de tomber sur les révolutionnaires afin de leur couper une possible fuite : ils semblaient se diriger tous vers la forêt, c'était par conséquent par là qu'ils allaient aller. Et à cette allure, ils y parviendraient bien assez rapidement pour prêter main forte aux autres gradés... D'autant plus qu'ils n'avaient pas à se faire du soucis pour Iliena, puisqu'Hijikata devait se ruer au même moment dans la direction de Kiru... Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que ce même Hijikata avait croisé un autre ennemi en chemin.

---

Iliena regarda sa lame d'air continuer droit vers Kabayochi.M.Kiru et fut surprise de la voir se heurter au golem qui recula seulement de quelques centimètres, semblant parer l'offensive sans trop de difficultés. Ce fruit du démon était vraiment des plus embêtants, mais la contre-amirale en charge de Nighty Town ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait là autre chose que de la force brute. L'aisance avec laquelle il avait formé cette catapulte un peu plus tôt en était la preuve... Peut-être pouvait-il contrôler la terre ambiante grâce à cette malédiction ? Dans ce cas de figure, la sabreuse ne comprenait pas vraiment pourquoi et comment il s’évertuait à contrer les offensives à distance de face, sans éprouver la moindre crainte... Mais la demoiselle fut encore plus surprise lorsque celui-là se mit à s'éloigner, déclarant qu'elle ne devait pas poursuivre l'affrontement au risque de détruire la ville et de tuer des civils. C'en fut trop pour la jeune femme, qui, en plus de se remettre en garde et de serrer poings et dents, prit la parole avec colère :

-Pour qui te prends-tu, morveux ? Tu me demandes d'abandonner, et de laisser un fumier de ton genre s'en aller alors qu'il a fait sauter le quartier général et qu'il a tabassé sinon tué plusieurs gardiens d'une demeure quelconque ? Et la Révolution est censée combattre pour le peuple ? Ne me fais pas rire ! Je vais te couper en deux, te lacérer de multiples manières et te laisser mourir dans une flaque de ton propre liquide carmin pendant que tes collègues seront transférés à Impel Down pour y passer le reste de leur piètre existence...

Mais alors qu'elle s'apprêtait à foncer droit vers le golem, un nouvel arrivant fit son apparition : Tekaeki se dressa valeureusement sur le chemin de son opposant, tirant son épée et se mettant en garde sans cligner des yeux. La contre-amirale fut surprise de l'arrivée du lieutenant, mais cela eut le don, en plus de la calmer, de la galvaniser : elle devait faire payer à cet homme... D'un soru puissant et vif, elle se propulsa droit vers la créature de pierre et de terre, sa chevelure s'agitant vivement. Ce qu'elle allait tenter ? Dans un premier temps, en profitant de sa course, elle comptait trancher le bras de Kiru. Elle s'arrêterait alors à quelques mètres de lui, et ses cheveux tenteraient alors de le transpercer à de multiples endroits... Mais elle gardait toutefois son haki braqué sur les pensées du criminel, prête à éviter une possible riposte à son offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 5 Mai - 14:31


On dirait un Fruit...


Riku commença à ralentir juste après avoir passé les premiers arbres, il n’avait repéré aucun mouvement à sa suite et se trouvait désormais de nouveau à l’abri des regards mais ne baissait pas pour autant sa garde. Il savait pertinemment qu’ils ne seraient pas en sécurité avant un petit moment puisqu’il était très peu probable que la marine les laisse partir tranquillement, surtout après le bazar qu’ils venaient de faire en ville. Cette première incursion sur Nighty Town avait assez mal tournée, les quatre compères avaient à peine eu le temps de pénétrer dans la maison que la marine était déjà présente. La seule chose qui était encore certaine à cet instant était qu’ils n’étaient pas sortis de l’auberge, ils y étaient à peine entrés et leur chemin semblait rempli d’obstacles divers. Ainsi malgré le fait qu’il venait de baisser le rythme il ne s’arrêta pas pour autant, continuant de progresser en s’enfonçant dans les bois. Sa mission n’était pas encore terminée, après tout il devait encore préparer leur fuite de l'île car même s'ils atteignaient la partie hors-la-loi de l'île il doutait que les marines laissent tomber.

______________________________________________________________________

Tekina continuait son avancée dans les airs même si celle-ci commençait à devenir de plus en plus fatigante tandis qu’elle ne pouvait plus trop s’appuyer sur sa jambe gauche. Ce sacrifice avait été nécessaire et la blessure semblait plus douloureuse que réellement dangereuse mais le fait été qu’elle était gênante et rendait difficile sa fuite, alors ne parlons pas d’un éventuel combat. Cependant il semblait que cette dernière tentative manquée avait découragée l’adversaire de la Danseuse puisque celui-ci fit brusquement demi-tour. Sans doute avait-il compris qu’il ne parviendrait pas à l’avoir tant qu’elle serait dans les airs et il préférait tenter de prêter main forte à ses alliés pour vaincre les autres révolutionnaires présents dans la ville. Néanmoins la jeune femme doutait fort de cette possibilité, après tout il ne l’avait pas lâché jusqu’à maintenant et sa dernière attaque l’avait touchée. Non elle était certaine qu’il préparait quelque chose, quelque chose que Tekina n’apprécierait pas vraiment. Cependant elle ne le voyait pas derrière elle et n’avait pas vraiment le temps de s’arrêter pour vérifier si elle était suivie, au pire l’espace de plaine entre la ville et la forêt serait totalement à découvert et s’il ne voulait pas la perdre il devrait se découvrir. Demeurant ainsi sur ses gardes elle poursuivit sa progression dans les airs tandis que passaient sous elle les dernières maisons et qu’elle débarquait au-dessus de la vaste plaine qui faisait office de séparation. Plus qu’une centaine de mètres à parcourir et rien d’anormal, pour le moment ...

______________________________________________________________________

Kane courait encore et toujours, le plus rapidement dont il était capable à vrai dire, mais cela ne semblait pas être suffisant puisque son adversaire se rapprochait de plus en plus de lui dans son dos. Cependant ce fut un autre problème qui inquiéta l’homme-chat qui ne stoppa pas pour autant sa course. En effet un autre homme, doté d’un sabre, leur faisait face avec comme objectif facile à deviner de tuer le Révolutionnaire qui courrait vers lui. Le Chat se retrouvait désormais prit entre deux feux et s’il voyait désormais à peu près qu’elles étaient les capacités de l’homme qui le pourchassait il n’avait aucune idée de celles de celui qui lui faisait face. Certes il était possible que ce ne soit qu’un soldat pas très fort dont Kane parviendrait à se défaire aisément mais le simple fait qu’il soit présent, sur ces toits, pour tenter de l’intercepter, prouvait qu’il ne valait mieux pas le sous-estimer. Comme pour approuver cette idée l’homme disparut soudainement, ouvrant toutes sortes d’alertes dans la tête du Chat. Il connaissait cette technique pour avoir vu Tekina la faire de nombreuses fois et savait pertinemment ce qu’elle impliquait. Même s’il ne pouvait pas savoir où réapparaitrait son vis-à-vis il savait qu’il vaudrait mieux pour lui en être éloigné. De plus il se doutait que l’individu tenterait de se rapprocher un maximum de lui pour pouvoir utiliser son arme, il devait donc esquiver le plus vite possible. Néanmoins alors qu’il s’apprêtait à s’écarter il aperçut derrière lui que son poursuivant l’avait rattrapé et l’attaquait désormais à son tour, de nouveau avec cette lance. Il semblait coincé puisque s’il ne bougeait pas l’homme au Soru pourrait faire de lui ce qu’il voulait mais s’il bougeait son premier adversaire l’aurait à sa merci. Dans un sens il devait prendre une décision mais n’avait pas vraiment le temps de réfléchir alors il devrait agir à l’instinct. Stoppant net sa course il se retourna subitement vers le marine qui le pourchassait, celui-ci ayant bondi pour l’attaquer. Kane se recroquevilla sur lui-même, pliant les genoux avant de sauter d’un seul coup. Il s’éleva ainsi dans les airs, déviant la pointe de la lance qui le menaçait d’un Shigan il passa au-dessus de son adversaire pour atterrir un peu plus loin et se remettre face à lui. Au moins désormais il n’était plus pris entre deux feux et pouvait se battre en face à face, mais avec sa blessure le combat handicap n’était certainement pas la bonne solution. Alors qu’il hésitait sur la conduite à tenir il vit un peu plus loin un bâtiment s’élever dans les airs, suivit par un autre. Aussitôt il comprit ce qu’il se passait et sauta de nouveau sur le toit à sa droite, reprenant sa fuite avec cette fois-ci un nouvel objectif.

______________________________________________________________________

Kiru s’était arrêté en se retrouvant face à un nouveau venu, un nouveau marine entrait désormais dans l’équation mais celui-ci semblait bien moins dangereux pour le Golem que la femme qu’il affrontait jusqu’alors. Il avait tiré sa lame hors de son fourreau et s’était mis en garde mais cette attitude faisait presque sourire le Commandant qui voyait là une grande possibilité de prendre un avantage conséquent sur ses adversaires, après tout un combat en deux contre un n’était un avantage que si les deux étaient capable de se défendre, et le Révolutionnaire voyait en ce nouveau venu un possible fardeau pour la jeune femme qu’il affrontait. Se retournant alors vers son premier adversaire sans réellement s’exposer au nouveau marine il lui répondit simplement :

Tu me juges sans rien savoir de moi, ni que je suis, ni ce que je vais faire, et c’est ce qui te perdra.

Aussitôt il se mit à contrôler ses pensées, se laissant partir dans son côté poète qui lui permettrait de coder celles-ci. Ainsi lorsque la femme usa d’un Soru pour foncer sur lui il se déplaça légèrement sur sa gauche, se rapprochant des immeubles avant de se mettre à penser sur un air musical :

Tu veux lire mes pensées?
Lis donc ça petite trainée!


Aussitôt il plaça ses mains sur les bâtiments longeant la rue, laissant un sourire apparaître sur son visage tandis qu’il reprenait sur le même air :

Danse, danse la pluie
Tombe, tombe le fléau
Meurs, meurs la vie
Et écrases ces animaux!


Aussitôt il divisa les bâtiments qu’il touchait, utilisant sa force pour les soulever et les jeter dans les airs avant de s’avancer et de recommencer avec les suivants, continuant ce manège sur quatre autres maisons avant de se remettre en garde pour contrer l’offensive de ses adversaires :

Et l’homme vit la bête arriver
Et tout ce qu’il voulait c’était la toucher!


Ainsi dès que la jeune femme réapparaitrait il bondirait sur elle, tentant de la toucher pour la diviser en trois parties au niveau du buste et du cou. Et tandis que les bâtiments entamaient leur descente vers le sol, prêts à tout écraser dans la rue, le combat allait prendre une nouvelle tournure.




Dernière édition par Kabayochi.M.Kiru le Dim 11 Mai - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 7 Mai - 19:21



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Et bien, à vrai dire, le terrain était loin d'être propice au déplacements subtils et on ne peut plus discrets du commandant qui poussa un léger soupir. Tout le chemin jusqu'à la forêt était parfaitement à découvert, tant et si bien que les rayons de la lune risquaient de le faire repérer à un moment ou à un autre de sa progression. Quelques simples rochers, ou un petit groupes d'arbustes auraient probablement suffit, mais dans la situation actuelle, Orick n'était pas certain de pouvoir le faire sans que la révolutionnaire ne parvienne jamais à le localiser... Après tout, il n'avait jamais qu'une aptitude. Si son pouvoir avait été puisé directement dans un fruit du démon, tout cela aurait été bien plus simple... Mais y avait-il seulement une malédiction capable d'amplifier à ce point-là les capacités d'effacement de son possesseur ? Question sans réponse dans l'immédiat. Néanmoins le garçon finit par chasser ces pensées de son esprit, songeant que tout cela n'était guère adapté à la situation. Au contraire, il lui fallait se concentrer sur ce qui était plus concret, à l'ordre du jour, à savoir l'exécution de cette révolutionnaire un poil trop aérienne... Et le ninja n'avait pas fini de réfléchir à un moyen de continuer que des voix se firent entendre à quelques pas de lui. Qui diable se rapprochait également en direction de la forêt ?

---

Sumijimi, Kamakiri et Kubikiri continuaient de progresser au pas de course, arrivant bien rapidement à l'endroit où l'explosion s'était produite quelques instants plus tôt. Alors que le supérieur leur ordonna de rester vigilant, l'un des deux lieutenants remarqua une forme sombre dans le ciel, qui progressait visiblement en bondissant sur les cieux eux-mêmes. Un ennemi ? Apparemment. Kubikiri balaya l'endroit du regard tout en continuant sa progression, sans remarquer Orick qui était évidemment indétectable, même pour ses alliés. Les trois marines finirent toutefois par se faire une raison : il fallait obtenir des réponses de cette jeune femme qui volait encore non loin de là, et vite. Le commandant serra les dents et hurla alors à l'intention de celle-ci, en courant toujours dans la même direction qu'elle :

-Toi, là haut ! Qui es-tu ? Descend et décline nous ton identité, ou nous devrons te considérer comme une ennemie de la justice !

La tension était à son comble, et les deux lieutenants étaient prêts à passer à l'offensive...

---

Ericken et Hijikata avaient donc mené une offensive groupée et multidirectionnelle, intentant directement à leur vie de leur adversaire. Ce dernier parvint cependant à éviter la mort brutale en utilisant le bond du colonel à son avantage, se dégageant de la course menaçante de sa lance avec énergie. Cet homme-chat, même acculé, restait dangereux... Mais cela n'allait à vrai dire pas durer. Précisément parce qu'il s'était retrouvé face aux mauvais adversaires. Le haut-gradé retomba à peine sur le sol qu'il plaça sa main gauche parallèle au sol, à côté de son épaule. Le commandant réapparut un court instant, brisant son soru, et sauta en prenant appui sur ladite main, s'élevant avec aisance dans les cieux. Si le révolutionnaire pensait pouvoir éviter d'être pris au piège entre deux feux, il se trompait lourdement... Personne ne le prenait de vitesse. Personne. L'épéiste envoya soudainement une lame d'air immense droit vers Kane, visant toutefois le toit devant lui. Le but ? Le forcer à s'arrêter. De cette manière, il retomberait devant lui et pourrait passer à l'offensive une fois de plus, inlassablement. Le maudit, quant à lui, se contenta de se retourner et de reprendre la direction de l'homme d'un coup sec, lance bien en main. Si l'ennemi reculait brutalement sans se méfier, il n'aurait plus qu'à l’empaler. Le tuer ne semblait être plus qu'une question de temps.

---

La demoiselle avait raté son offensive, son ennemi réagissant assez rapidement pour l'empêcher d'agir correctement. Ceci étant, elle ne décida pas pour autant de continuer ses assauts de manière incessante, puisque Kiru venait tout juste de l'interloquer assez puissamment... Iliena le regarda se diriger vers les bâtiments en fronçant les sourcils sans vraiment comprendre. Que souhaitait-il faire, maintenant ? Fuir ? Allons bon. Il pensait peut-être que la marine reculerait devant un peu d'escalade ? Quelle candeur ? Mais quand elle parvint à comprendre ses intentions par l'intermédiaire de son haki de l'observation, l'épéiste resta muette de stupeur, ne pensant pas un tel phénomène possible. Et pourtant... C'est bel et bien ce qui eut lieu. Le révolutionnaire usa d'un mystérieux pouvoir, probablement celui qui lui avait permis un peu plus tôt de créer sa catapulte improvisée, pour séparer violemment les immeubles environnants en deux et pour en envoyer une partie dans les cieux. Qu'est-ce que c'était que ça ? Un fruit du démon, certainement... Mais pourquoi diable le mythique du golem devrait-il donner de si puissants pouvoirs ? La jeune femme l'ignorait, même si elle connaissait quelques rumeurs sur les fameux zoans les moins répandus. En tête d'eux, la menaçante Erika Orato, Yonkou... Tekaeki, de son côté, resta également muet, impuissant devant un tel spectacle, dégoûté au point d'en trembler légèrement. Les révolutionnaires n'étaient donc finalement que de vulgaires hors la loi, profitant de leurs capacités pour se dire bons samaritains... Mais quand il s'apprêta à passer à l'assaut, sa supérieure ressentit ses pensées et lui hurla immédiatement :

-Ne fais rien d'imprudent ! Reste en retrait pour le moment !

Et c'est subitement que le Kabayochi prit quelques pensées funestes à son intention. Malheureusement, bien loin de se démonter pour autant, la gouvernementale préféra au contraire se concentrer sur ce qu'elle comprenait de ses envies : il voulait la diviser, comme il l'avait fait avec les bâtiments ? Très bien. Il allait se heurter à un échec des plus cuisants. La bretteuse ne prit même pas la peine d'attaquer directement la main qu'il allait tendre dans sa direction, sachant pertinemment que le golem pourrait toujours s'en tirer en divisant la force de ses attaques comme il l'avait probablement fait par le passé. Au contraire, Iliena utilisa une fois de plus sur haki de l'observation pour se décaler d'un mouvement sec, se retrouvant hors de danger dans l'immédiat. Et ce fut brutalement que ses cheveux se mirent à bouger, tentant de transpercer la roche à plusieurs endroits en un instant. Ainsi donc la jeune femme voulait profiter de la confiance excessive de son ennemi en lui-même pour la retourner contre lui : il avait mené l'offensive sans visiblement chercher à ses défendre, et il allait le payer très cher.

-Tu me fais vomir, criminel !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 19 Mai - 2:58


On dirait un Fruit...


Riku continuait sa progression dans les bois lorsqu’il entendit un peu plus loin derrière lui le bruit caractéristique du pas de lune qu’utilisait généralement Tekina. Il s’agissait sûrement d’elle mais le bretteur ne pouvait pas en être certain avant de voir la personne produisant ces sons. Après tout cette technique était plus celle des gouvernementaux et il n’aurait pas été étonnant que l’un de ceux présent dans la ville connaisse cette technique. Se plaçant sur le côté il se cacha de la vue de la personne qui ne tarderait pas à arriver, examinant les cieux avec attention avant de reconnaître la démarche et le physique de son alliée. Aussitôt il inspecta rapidement les environs du regard, s’assurant qu’aucun poursuivant ne la suivait avant de sortir de sa cachette et de siffler à son attention.

______________________________________________________________________

Tekina souffla de soulagement en dépassant la cime des premiers arbres, elle avait réussi à atteindre la forêt et n’avait bien entendu pas prêtée la moindre attention aux quelques hommes qui avaient tentés de l’interpeler dans sa fuite, la sommant de s’arrêter. Elle n’avait d’ailleurs pas vraiment compris leur façon d’agir, après tout le bazar qu’ils avaient fait ces hommes pensaient-ils vraiment que les révolutionnaires allaient s’arrêter et se rendre tranquillement? Dans tous les cas elle les avait simplement vu s’arrêter à la limite de la ville et n’y avait plus prêté attention, se concentrant encore et toujours sur sa fuite. Cependant elle restait sur ses gardes et faisait attention à ne pas subir un nouvel assaut. Néanmoins lorsqu’un sifflet aigu résonna dans les airs elle ne put s’empêcher de sursauter, sortant ses shurikens en sondant les alentours, le cœur battant la chamade. Un sentiment de soulagement s’empara d’elle lorsqu’elle aperçut Riku dans une légère clairière un peu plus loin. Aussitôt elle jeta un regard derrière elle pour s’assurer de sa sécurité avant d’entamer sa descente vers son coéquipier, après tous ses jambes devenaient lourdes et l’utilisation de cette technique devenait de plus en plus difficile.

______________________________________________________________________

Kane continuait de courir, face à ces deux adversaires et avec sa blessure il n’avait pas vraiment d’autres solutions. Il se devait de trouver du soutien rapidement pour espérer pouvoir s’en sortir ou à défaut avoir une idée assez intelligente pour qu’il parvienne à se débarrasser de ses poursuivants. Et pour ce faire il n’avait plus que quelques dizaines de mètres à parcourir pour parvenir à rejoindre son capitaine dont la position semblait être confirmée par les quelques bouts de bâtiments qui commençaient désormais à redescendre vers le sol après en avoir été propulsé. Il savait où il devait aller mais il n’y était pas encore arrivé, loin de là. Comme pour confirmer cette idée ses adversaires repartirent à l’assaut, le premier continuant inlassablement de le poursuivre tandis que le second lançait une lame d’air dans sa direction. Cependant la trajectoire de l’attaque ne semblait pas le viser, en tout cas pas directement ce qui était assez bizarre car le Chat n’aurait aucun mal à esquiver l’offensive s’il le souhaitait. Sentant le piège arriver il décida de se sacrifier une nouvelle fois, de toute façon s’il entrait dans le jeu de ces deux hommes il n’en sortirait certainement pas vivant. Alors que s’il parvenait à rejoindre Kiru il retrouverait le soutien nécessaire pour s’en sortir, après tout les blessures guérissaient avec le temps alors que la mort était définitive. Ainsi au lieu de ralentir pour tenter d’esquiver l’attaque il fonça sur la trajectoire de celle-ci, tentant de la stopper avec un Shigan avant qu’elle ne vienne totalement lacérer son bras droit. Il dévia légèrement de sa course en grimaçant sous l’impact, se rapprochant ainsi du rebord du toit, il prit alors appui sur le rebord pour se relancer, n’ayant ainsi quasiment pas perdu de temps. Par contre la douleur qu’il ressentait dans le bras droit lui faisait comprendre que celui-ci serait désormais quasiment inutilisable pour la suite des événements. Sautant sur un nouveau bâtiment il serra les dents, il n’avait plus que quelques mètres à parcourir, il pouvait le faire!

______________________________________________________________________

Kiru sourit en voyant la jeune femme s’esquiver pour tenter de l’attaquer d’un autre angle, pensant ainsi le prendre à dépourvu et réussir à le mettre en difficulté. Elle semblait avoir saisi l’idée générale des pouvoirs dont le maudit disposait ce qui la remettait en course dans ce combat mais les lacunes qu’elle avait encore sur les réelles capacités du Golem allaient mettre fin à celui-ci, l’avantage était toujours pour le Révolutionnaire. Se stoppant net dans sa course il mit son bras gauche en guise de protection, sachant pertinemment qu’il n’avait plus le temps d’esquiver le coup qui allait venir de la part de la marine. Ainsi il grimaça lorsque les cheveux de son adversaire vinrent lui transpercer le bras à de multiples endroits sans pour autant que ce coup ait un réel impact sur son corps de pierre dans la durée. Se reculant alors d’un coup sec pour se placer hors de portée de la chevelure agressive il se transforma de nouveau en forme hybride avant d’adresser un nouveau sourire à son vis-à-vis :

Merci ce fut très divertissant!

Aussitôt il se mit à courir vers les maisons qu’il avait divisé quelques secondes plus tôt, usant de sa vitesse de forme hybride pour les atteindre tandis que les parties qu’il avait propulsé dans les airs arrivaient au niveau du sol à quelques mètres dans la rue. Ainsi sans ralentir il toucha chacune des bases des bâtiments, annulant ainsi la division et faisant revenir les énormes blocs de pierre à leur place tels des boomerangs destructeurs géant rasant et roulant sur le sol pour retourner là d’où ils venaient. La marine se retrouvait ainsi sur la trajectoire des immenses blocs de pierre tandis que l’homme de pierre poursuivait sa course vers la fuite. Il sortit rapidement son katana au cas où l’autre homme du gouvernement mondial se sentait pousser des envies d’héroïsme, demeurant sur ses gardes tandis qu’il s’éloignait à toute vitesse du lieu de l’affrontement.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Mer 21 Mai - 18:58



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
L'individu ne s'était pas arrêté conformément aux ordres de Sumijimi qui serra les dents en fronçant les sourcils. Il serra les poings pendant un court instant et se mit à courir à nouveau derrière la fuyarde, songeant qu'il ne fallait en aucun cas lui laisser le luxe de fuir. Les deux lieutenants se mirent à courir à sa suite, sans réfléchir : à trois, ils n'auraient probablement aucun mal à terminer un adversaire solitaire et déjà blessé. Le trio comptait même certainement sur leur habileté pour la capturer et lui faire cracher le morceau : pourquoi attaquer Nighty Town, où étaient leurs alliés ? Bien évidemment, s'ils n'avaient pas été certains sur la nature révolutionnaire de celle qui semblait être une jeune femme à mètres au-dessus du sol, ils comprenaient désormais que sa fuite n'avait rien avec le hasard : il leur fallait donc la rattraper pour la mettre derrière les verrous, la seule place qui convenait d'ailleurs réellement aux criminels de la pire engeance. Orick, de son côté, remarqua que les trois gradés s'étaient élancés à la suite de son adversaire, en direction des bois, et sourit avec amusement, voire sadisme, bien que son masque ne le cache. Il ne leur avait pas signalé sa présence, de crainte que la révolutionnaire ne puisse percevoir leur surprise ou leur sérieux subit. Ainsi le commandant n'avait plus qu'à les suivre, discrètement, en profitant de leur ombre pour se mouvoir sans que personne ne puisse le voir...

-Sairyō no neko.

Silence absolu, pas délicats, présence quasiment indétectable. Et voilà que Orick courrait déjà derrière Kumakiri, sans que personne dans les environs ne puisse le remarquer. La technique la plus redoutable de tout l'arsenal du ninja, qui lui permettait d'assassiner ses cibles sans la moindre difficulté. Une fois qu'ils arriveraient dans la forêt, il n'aurait plus qu'à profiter des arbres et des branches pour reprendre l'avantage du terrain... Cette imbécile aurait finalement bien mieux fait de rester à découvert : elle aurait évité une mort des plus atroces.

---

-Tenace, l'enfoiré !

Ericken grimaça un court instant tandis qu'Hijikata retombait à ses côtés avant qu'ils ne repartent à nouveau à la poursuite du fugitif un peu trop chanceux à leur sens. A chaque attaque, ce type trouvait un moyen de s'en sortir, quitte à souffrir un peu plus, visiblement animé d'une simple envie de survivre. C'était tout à son honneur, bien évidemment, mais les deux gradés ne comptaient de toute façon pas le laisser s'enfuir : et vu l'état dans lequel il courrait, l'histoire ne serait peut-être que trop courte. Toutefois, il fallait véritablement s'occuper de l'homme dans les plus brefs délais : il se rapprochait de l'endroit où les bâtiments s'étaient soudain élevés, chose qui semblait laisser penser que l'un de ses alliés se trouvait là-bas. Mais qui diable possédait un pouvoir suffisant pour provoquer de tels dégâts ? Les deux jeunes hommes n'en avaient absolument aucune idée, et n'en avaient finalement que faire : leur seul objectif était, à ce moment-là, de vaincre l'homme-chat. Le reste viendrait bien assez tôt. C'est ainsi qu'en le voyant sauter sur un nouveau bâtiment, inlassablement, le colonel eut soudain une idée. Il tourna son visage vers le commandant, qui semblait éclairé de la même lumière de sagesse : une attaque combinée pour en finir immédiatement, quitte à abîmer un peu trop le révolutionnaire pour qu'il ne puisse répondre à quelques questions durant un interrogatoire. Le maudit ferma les paupières en continuant de courir et les ouvrit à nouveau, semblant désormais bien plus froid et sévère. Il prit la parole, sans vraiment savoir si Kane pouvait l'entendre :

-Navré, mais tu es tombé sur trop fort.

Il s'arrêta subitement, tendant sa lance en arrière avant de faire un geste puissant horizontal. Une lame d'air décolla, des plus larges, visant l'homme chat au niveau du bassin. L'offensive pouvait aisément être esquivée, telle quelle, par un saut vertical : malheureusement, Hijikata passa également à l'assaut, réalisant le même geste que son supérieur une demie-seconde plus tard, un mètre plus haut. En conclusion : si Kane sautait, il serait de toute manière coupé en deux.
Mais il restait à l'homme chat un moyen de s'en sortir sans encaisser bêtement : se coller au sol. C'est pour cette raison que le sabreur bondit sur les cornes du colonel redevenu animal et usa d'un violent soru pour se propulser à la suite des deux lames projetées. Quoi qu'il arrive, il achèverait le révolutionnaire.

---

Iliena avait mené une attaque puissante, vive et redoutable, et comprit grâce au haki de l'observation au dernier moment que son ennemi allait de protéger avec son bras. La chose ne serait pas réellement utile, étant donné que la jeune femme n'avait aucun mal à endommager la pierre, et comme prévu, le golem sembla subir de bien lourds dégâts, dans un premier temps. Cependant, il ne semblait pas réellement choqué, et la voix de son esprit n'en était pas réellement déstabilisée : tant et si bien que la contre-amirale fut elle-même surprise de le voir se reculer d'un coup sec, comme si tout cela avait été planifié soigneusement depuis le début. Elle le fixa sourire béatement en fronçant les sourcils et en se mettant à nouveau en garde, lorsque les pensées du golem le trahirent à nouveau. Toutefois, à nouveau, la demoiselle ne bougea pas dans un premier temps, alors que la main du maudit s'abattait déjà sur le premier bâtiment : de stupéfaction, elle restait muette et immobile, comprenant que cette enflure allait faire retomber les gravats partout sur le champ de bataille. Utiliser les morceaux de bâtiments comme des armes... Alors que Tekaeki s'apprêtait à se mouvoir, sa supérieure prit la parole d'un ton ferme, à son intention :

-Je perçois les voix de trois personnes, dont Hijikata et Ericken, à quelques pas ! Rejoins les, ils sont par là !

Elle pointa une direction avec une mèche de ses cheveux, et l'homme acquiesça lentement, quoi que visiblement légèrement dégoûté, et s'en alla en courant aussi vite que ses jambes ne le permettait. Pendant ce temps, la haut-gradé se concentra sur les gravats qui menaçaient de la fauche violemment et réalisa soudain une série de mouvements qui envoyèrent une nuée de lames d'air droit vers les roches, les broyant sans aucune hésitation. Puis la jeune femme se remit à la poursuite de l'ennemi, sérieusement, songeant que les hors-la-loi présents sur Nighty Town ne s'étaient probablement pas attendus à une si farouche résistance de la part des marines. Cela coûterait leur perte. D'un soru, Iliena tenta de rattraper le maudit, prête à repartir à l'assaut d'un instant à l'autre malgré l'avance qu'avait pris le golem durant son début de fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Lun 26 Mai - 19:58


On dirait un Fruit...


Tekina et Riku n’avaient pas perdus de temps et s’étaient remis à courir sans attendre plus longtemps, ils devaient absolument avancer le plus rapidement possible pour pouvoir espérer fuir en toute tranquillité, malheureusement le bretteur avait un mauvais pressentiment, même s’il ne captait rien pour le moment il était persuadé qu’ils avaient encore des poursuivants. Mais de toute façon ils avaient prévus cette possibilité et disposaient encore de quelques atouts dans leurs manches, si ces marines pensaient pouvoir les rattraper sans problème ils se mettaient le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Se repérant rapidement grâce au ciel Riku dévia légèrement sa trajectoire sur la droite, aussitôt suivi par la danseuse, avançant encore sur une centaine de mètres avant d’apercevoir au loin une forme carré qui semblait étrangère au lieu. Aussitôt ils bifurquèrent dans sa direction, accélérant le rythme autant que possible pour éviter de perde du terrain sur leurs éventuels adversaires. Arrivant finalement devant la cage le duo s’arrêta tandis que le révolutionnaire cherchait la clé dans sa poche un large sourire apparu sur le visage de la jeune femme :

Je les avais complétement oubliés eux, ça va changer la donne!

______________________________________________________________________

Kane continuait à courir comme si sa vie en dépendait, en fait sa vie était effectivement en jeu et à chaque pas qu’il faisait la douleur venait lui rappeler que ses chances de survies ne cessaient de s’amenuiser au fur et à mesure que le temps passait. Il était trop exposé à courir ainsi contre des adversaires qui, chose rare, étaient plus rapide que lui. Il sentait qu’à chacune de leurs offensives il s’affaiblissait un peu plus et n’aimait pas vraiment ce à quoi cela risquait de l’amener. Pas qu’il ait peur de la mort, s’il avait été seul il n’aurait pas hésité une seule seconde à affronter les deux hommes, se sacrifiant sans hésiter et sûrement en tuer un au passage. Mais le problème était Tekina, il l’aimait trop pour la laisser seule, elle était sa raison de s’accrocher inlassablement à la vie, s’il mourrait qui la protégerait, et surtout qui la consolerait? Elle avait quitté la marine pour lui, trahi tout ce en quoi elle croyait pour le suivre dans la Révolution, l’amour fait parfois faire des choses invraisemblables et cette fois-ci il semblait donner au Chat une sorte d’extra-lucidité. Ou peut-être était-ce la force du condamné qui lui permettait de continuer à survivre et de trouver les ressources nécessaires pour échapper encore et encore aux assauts meurtriers de ces agents du gouvernement. Quoi qu’il en soit il ne pouvait pas continuer à courir sur les toits, cette tactique lancée à la base pour prendre l’avantage se retourner désormais contre lui, s’il restait ici il n’atteindrait jamais son capitaine, sa seule et unique chance maintenant était de puiser une nouvelle fois dans ces ressources inespérées pour tenter de s’en sortir. Entendant une voix derrière lui il sentit le danger arriver et avant même que ses adversaires ne puissent comprendre son intention il sauta dans la rue, se propulsant telle une torpille vers l’un des fenêtres du bâtiment qui lui faisait désormais face. Usant d’un Shigan pour pénétrer le verre il cassa la vitre et pénétra en roulé-boulé dans une chambre vide.  Sans réfléchir il se releva aussitôt, se forçant à ne pas crier lorsque la douleur du verre qui pénétrait sa peau se fit sentir et traversant l’appartement jusqu’à la fenêtre donnant sur la rue situé à la droite du bâtiment. Il traversa alors celle-ci de la même manière et, se rattrapant dans la rue, se remit à courir à toute vitesse, chaque nouvelle action lui créait de nouvelles blessures et réduisait ses chances de survie, mais tant qu’il en aurait la force il ne cesserait de tout faire pour échapper à la Grande Faucheuse!

______________________________________________________________________

Kiru continuait de courir, ne jetant qu’un rapide regard en arrière pour voir les bâtiments se faire broyer et la jeune femme repartir à sa poursuite. Il n’avait pas vraiment compris pourquoi l’autre marine n’avait pas tenté de lui couper le chemin mais cela l’arrangeait, cet homme n’aurait fait que lui faire perdre du temps. Néanmoins cette marine était une vraie plaie, elle s’obstinait à le suivre à la trace, ne lui laissant quasiment aucun répit. Il devenait de plus en plus clair que s’il ne parvenait pas à se débarrasser d’elle rapidement ça pourrait poser quelques problèmes. Au vu des capacités de celle-ci il n’était pas vraiment certain qu’il pourrait la vaincre, surtout si d’autres marines se joignaient à elle, et il semblait que certains se rapprochaient d’eux désormais. Il fallait absolument qu’il parvienne à rejoindre la forêt, là il aurait les solutions nécessaires pour ralentir la marine et pouvoir fuir. En attendant il continuait de courir en restant sur ses gardes, attendant simplement la prochaine action de celle qui l’avait pris en chasse.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 306

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Ven 30 Mai - 0:50



De gauche à droite : le colonel Ericken, la contre-amirale Iliena, le commandant Orick.
Sumijimi, Kubikiri et Kamakiri continuaient de poursuivre leur cible tant bien que mal, particulièrement sur leurs gardes désormais qu'ils progressaient en terrain parfaitement découvert. Fort heureusement, non loin de là apparaissait la dense forêt qui pourrait leur permettre de se cacher pour éviter les offensives à distance trop aisées. Evidemment, c'était à double-tranchant : les révolutionnaires pourraient tout aussi bien tenter de les attaquer au corps-à-corps en les prenant soudainement par surprise en émergeant des bois à la première occasion... Malheureusement pour eux, dans ce cas de figure, ils allaient probablement tomber sur un os : les trois gradés qui les traquaient étaient de puissants éléments en terme de combat rapproché, et pourraient probablement prendre l'avantage rapidement malgré l'effet de surprise qui jouerait singulièrement en leur défaveur. Néanmoins, si les ennemis n'étaient pas aussi puissants qu'eux : dans ce cas de contraire, la lutte intensive risquait d'être longue et acharnée... Quoi qu'il en fut, le trio progressait donc, atteignant bien rapidement l'orée des bois où Orick profita de la situation pour sauter directement sur une branche, reprenant place au sein de la végétation où sa discrétion était plus efficace que jamais. La seule chose qu'espérait le ninja était qu'aucun ennemi ne possède le haki de l'observation, l'unique pouvoir semblant pouvoir compromettre son légendaire don pour le silence... Mais ce qui était sûr, en revanche, c'était que la pauvre révolutionnaire volante ne possédait pas cet embêtant fluide : sans cela, elle aurait été capable de se sortir des divers pièges tendus par le marine avec bien moins de difficultés. Revenant à l'instant présent, le commandant se concentra sur ses trois alliés qui avaient d'ores et déjà repris le chemin, suivant les hors-la-loi avec autant d'ardeur que possible. Ils allaient certainement les trouver d'ici quelques minutes, et la bataille qui s'annoncerait changerait sans aucun doute le cours global des combats qui se déroulaient alors sur Nighty Town. Les gouvernementaux comptaient en tout cas bien prendre le dessus une fois pour toute, afin de prouver à ces fichus révolutionnaires qu'ils ne pourraient jamais les vaincre durablement...

---

Une fois n'est pas coutume, le chaton échappa de peu à la grande faucheuse en choisissant de mutiler un peu plus son corps, se jetant volontairement droit vers la fenêtre d'un bâtiment non loin de là. Ericken fit claquer sa langue d'un air ennuyé, las de poursuivre ce révolutionnaire à travers toute la ville alors qu'il avait manifestement l'avantage sur lui en terme de combat. Hijikata, qui s'était malgré tout propulsé, était désormais plusieurs mètres devant son supérieur, et les deux hommes réagirent promptement à la situation, comprenant que l'occasion pour encercler le hors-la-loi était inouïe. Usant de son fruit du démon pour l'un et de son soru pour l'autre, les deux gradés bondirent vers le bâtiment qui avait été la cible du bond et Kane, puis vers la rue où ce dernier évoluait encore. Ainsi donc, alors que le colonel sous sa forme hybride retombait dans le dos de l'homme-chat, à une vingtaine de mètres environ, le commandant tomba devant l'individu, à la même distance que son supérieur. Les deux combattants avaient donc pris en tenaille leur adversaire, et cette fois-ci, la bataille semblait perdue d'avance : Ericken envoya une nouvelle lame d'air horizontale dans le dos du criminel, sans crier gare, tandis que son allié restait concentré afin d'achever ledit criminel en fonction de ses mouvements. Et comme pour enfoncer le clou, ce fut à ce moment-là que Tekaeki arrivait, du côté d'Hijikata, en voyant le trio de combattants. Il serait sur les lieux de l'affrontement d'ici une poignée de secondes, et à trois contre un, les marines ne laisseraient aucune chance au révolutionnaire... S'il parvenait toutefois à survivre aux prochains mouvements.  

---

Et il fuyait, encore et toujours, inlassablement... Iliena serra les dents en remarquant que son adversaire du jour n'avait décidément aucun honneur. Il s'arrangeait pour attaquer la base de la marine, pour commettre divers meurtres au gré de ses envies et faisait ensuite tout pour prendre la poudre d'escampette sans avoir à répondre de ses actes ? Quelle lâcheté. Néanmoins, au moins semblait-il avoir compris que peu importait sa puissance, un affrontement direct face à la contre-amirale en charge de Nighty Town risquait de lui faire sévèrement regretter son engouement. C'est dans cet optique que la bretteuse cessa son soru, une fois à quelques mètres de Kiru, ayant bien rattrapé le fugitif. Elle réalisa alors toute une série de gestes horizontaux, envoyant une littérale vague de lames d'air en direction du révolutionnaire, dans le but de l'appréhender d'une façon plus ou moins musclée. En agissant de la sorte, la haute-gradée restait à distance de son ennemi et de ses mystérieux pouvoirs, mais pouvait également prendre l'avantage en le blessant plus ou moins grièvement : ce mode opératoire semblait être le plus prometteur, en attendant que les autres combattants de la justice ne parviennent à se défaire des larbins de cet homme. Une fois qu'Ericken combattrait à ses côtés, Iliena n'aurait aucun mal à s'occuper du cas de Kabayochi.M.Kiru également... Jusque là, son objectif était donc de le ralentir et de le blesser en évitant de se mettre trop en danger. Et son haki de l'observation était parfait pour cela.

Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2602
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)   Jeu 5 Juin - 17:25


On dirait un Fruit...


Riku sortit les clés de sa poche, les tendant alors vers la jeune femme qui l’accompagnait avant de s’écarter de la cage. Il n’aimait pas vraiment ces deux-là, à vrai dire il ne parvenait pas à leur faire confiance et s’attendait à ce qu’ils l’attaquent à tout moment. Contrairement à ses trois compagnons qui les adoraient littéralement. Il fallait aussi dire que ces deux bêtes semblaient vouer une véritable admiration à Kiru et tentaient de reproduire chacune de ses attaques. Ce fut donc Tekina qui s’approcha de la barrière de métal qui séparait les quatre yeux tout excités du reste de la forêt. Introduisant doucement la clé dans l’orifice elle tourna celle-ci d’un coup sec, les deux Kung-Fu Dugongs se précipitant sur la porte dès que le clic se fit entendre, laissant à peine le temps à la danseuse de s’écarter de celle-ci avant que l’entrée de métal ne s’ouvre violemment et que les deux terreurs se placent devant leurs maitres. Riku recula un peu plus, sortant son katana et prêt à se défendre tandis que la jeune femme s’approchait des deux animaux et leur chuchotait quelque chose à l’oreille. Il était difficile de dire s’il comprenait vraiment ce qu’elle leur avait dit mais ils semblaient savoir ce qu’ils avaient à faire puisqu’ils se mirent aussitôt à avancer doucement dans la direction d’où provenaient les deux révolutionnaires. Sans perdre une seconde de plus le duo se remit à courir à toute vitesse, les armes à la main par précaution, même s’ils n’en avaient aucune preuve les deux compagnons étaient persuadés d’être suivis, et de toute façon on n’était jamais trop prudent.


Se remettant donc à courir ils avaient néanmoins légèrement dévié sur la droite par rapport à leur trajectoire de fuite initiale, cela leur permettrait certainement de ralentir un peu leurs poursuivants le temps qu’ils retrouvent leur trace. Progressant ainsi à travers la forêt ils aperçurent soudain un jeune homme qui sembla choqué de les voir, les yeux totalement écarquillés à la vue des deux personnes qui couraient à toute vitesse, les armes aux mains. Aussitôt il se mit à crier comme si sa vie en dépendait :

Alerte! On est attaqués! Alerte!

Aussitôt il laissa tomber le seau d’eau qu’il semblait transporter et sortit une sorte de poignard de sa ceinture, reculant doucement en restant sur ses gardes. Riku sourit à cette vue, ils devaient être proche de Xérèse, cette ville dont les habitants refusaient de plier et étaient prêt à se battre jusqu’à la mort. Ainsi leur attitude avait dû faire croire à ce villageois à une nouvelle attaque et d’ici peu de temps ces lieux seraient remplis d’hommes armés, ceci devrait certainement former un nouvel obstacle à d’éventuels poursuivants alors que les deux fuyards bifurquaient une nouvelle fois, il était temps de rejoindre Téresse désormais.

______________________________________________________________________

Kane ne cessa pas de courir en voyant retomber devant lui l’un de ses deux poursuivants, il était facile à comprendre qu’ils l’avaient de nouveau encerclé, le plaçant une fois de plus dans une mauvaise position. Remarquant rapidement l’absence de bruits de combats et de destructions supplémentaires le Chat comprit que son capitaine n’était certainement plus dans les parages, après tout c’était tout à fait normal puisque le fait de se rejoindre dans cette ville n’avait pas été prévu. Il semblait donc que sa dernière chance de survie s’envole au loin, et désormais les idées comme les solutions commençaient à lui manquer. Ainsi lorsqu’une lame d’air fut lancée dans son dos il se résigna à son triste destin. Tekina allait lui manquer, le simple fait de ne pas pouvoir voir son visage une dernière fois serait certainement sa plus grande déception. Il savait pertinemment que sa disparition serait inacceptable pour la jeune femme et que cette situation allait totalement la détruire mais dans la position actuelle la seule chose qu’il pouvait encore faire était de ralentir encore un peu ses adversaires. Continuant de courir il réalisa une roulade pour esquiver la lame d’air prête à le frapper, se relevant alors en se propulsant, le doigt en Shigan, fonçant tout droit sur l’homme qui lui faisait face et s’apprêtait à l’attaquer.

______________________________________________________________________

Kiru soupira en comprenant qu’il allait de nouveau essuyer une attaque à base de lames d’airs. En réalité au lieu de se sentir excédé par ces actions à répétition il sentait comme une colère monter en lui. Cette colère était à la fois contre la marine mais aussi contre lui-même pour le fait de fuir et pour les pensées qui traversaient son cerveau. S’il le voulait vraiment il pouvait vaincre cette marine, peu importait qu’elle ait un haki ou non! Il avait en lui la capacité de détruire totalement cette ville alors vaincre une petite marine qui ne se sentait plus pisser ne devrait pas poser problème. Cependant il devait se dépêcher pour rejoindre ses compagnons, après tout le temps pressait mais alors qu’une solution se formait dans ses pensées il se jura de revenir pour en finir avec cette adversaire. Sachant pertinemment qu’à peine venait-il d’imaginer cette nouvelle tactique son adversaire la connaissait il décida de ne pas perdre plus de temps et de profiter de l’avance qu’il lui restait pour la mettre à exécution. Se retransformant rapidement en forme complète il posa ses deux mains sur le sol, divisant deux morceaux de terre suffisamment imposants. Soulevant le premier de la main gauche il le lança derrière lui, le laissant se faire broyer par les diverses lames d’airs que la gouvernementale lui destinait et les stoppant par la même occasion. Il agrippa alors l’autre morceau de terre et se mit à tournoyer comme pour lancer un poids, se servant de sa force hors norme pour expédier le projectile dans les airs à toute vitesse. Cependant il ne le lâcha pas, se retransformant en forme hybride pour ne pas gêner le lancement avec son poids il s’agrippa au bord avant de parvenir à se hisser sur le morceau de terre volant en grimaçant. Aussitôt il ressortit son katana et se retourna vers son adversaire. Même s’il partait désormais en fendant les cieux à toute vitesse le Golem était certain qu’elle tenterait quelque chose pour l’arrêter.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On dirait un Fruit ... (Pv PNJ)
» Demande de Fruit du Démon [YA]
» Fruit du Démon et Sabres d'exception oubliés ?
» L'horu horu no mi, le fruit qui embêtera la marine
» Paramécia Dimensio-Fruit (Jigen²)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-