Partagez | 
 

 [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Mer 8 Jan - 13:35

Calme… Toujours calme. Je crois que c’est le mot qui me poursuivrait jusqu’à la fin de mes jours. L’atmosphère était légère ici, la plupart des personnes respirait la joie de vivre – ou la sueur de l’entrainement – et avait une raison de rester sur terre. La mer ne les inquiétait pas, ils poursuivaient leurs exercices en quête de devenir le meilleur épéiste du monde. Mais ce titre ne pourrait pas être attribué à un de leurs habitants, à moins qu’il ne revienne d’un long et pénible voyage. Je crois avoir lu, un jour, que c’est dans la douleur qu’on trouve le meilleur enseignement. Pas dans l’amour, ni dans les petits bains de bouts relaxants qui évacuent les impuretés des pores de la peau… Mais bien dans la sensation de vivre, de souffrir. Une pensée assez masochiste sur laquelle j’avais porté peu d’attention dans un premier temps. Mais perdre était vraiment frustrant… Et ça nous enseignait la vie aussi.

Un des gamins du dojo sortit en courant. Il devait avoir neuf ou dix ans. Ses yeux luisaient comme s’il retenait des larmes. Je ne savais pas si quelqu’un allait le poursuivre pour l’arrêter mais ce n’était pas dans mon intérêt de me mêler de ses affaires. D’un geste simple, mais brusque, je collai ma planche de skate contre ma jambe, levai mon bras et ajustai mon bonnet noir. Je l’avais obtenu lors de ma dernière escale sur une île de South Blue, une semaine plus tôt. Depuis, je n’avais pas arrêté de bouger. Comme d’habitude. Ma vie semblait être une inlassable répétition d’évènements, de rencontres, toutes se ressemblant les unes par rapport aux autres. Les personnes que je rencontrais étaient uniques. Pourtant, chacune de mes rencontres semblait suivre un modèle déjà défini. Je n’avais eu qu’un seul compagnon jusqu’à présent, Miu, et celui-ci s’était carapaté de mon épaule dès qu’on était arrivé sur l’île. Je me demandais d’ailleurs où il se trouvait.

Prenant la poudre d’escampette, j’effaçai mes traces de pas comme pour masquer ma présence – ce qui d’ailleurs fut un de mes grands échecs de la journée – et me dirigeai vers le dojo. Il était grand ouvert. Accueillant. Et pourtant terrifiant. On sentait qu’il y avait de nombreuses possibilités en passant ces portes, dont celle de mourir. Et celle-ci ne m’enchantait pas particulièrement.

« - Tiens, un gamin ! S’exclama un homme en se dirigeant vers moi, le corps dégoulinant de sueur et le kimono ouvert, sa ceinture mise au niveau de son pantalon. »

Il avait une musculature marquée, un visage carré, des cheveux bruns coupés courts et semblait être âgé de vingt-cinq à trente ans. Je n’étais pas doué pour définir l’âge des gens. Il souriait avec une certaine assurance, tout en lui exprimait une confiance aveugle en ses capacités.

« - T’es une nouvelle recrue ?

- Nan, vieil homme, répondis-je sur un ton provocateur. »

Il rit de bon cœur et me donna une tape sur l’épaule en m’invitant à pénétrer en ces lieux. Je l’enviais, sa carrure imposante me donnait envie de lui ressembler. C’était injuste d’être né frêle… enfin, j’avais de la chance, j’étais musclé grâce à mes longues heures d’escalades – essayez de grimper une montagne sans équipement, c’est plutôt ardu.


Dernière édition par Erwin Dog le Ven 10 Jan - 17:19, édité 1 fois (Raison : Ajout de [FB] dans le titre)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Jeu 9 Jan - 12:47

Skan se promenait dans les rues de Shimotsuki Town. C'était peu après sa rencontre avec Mike Tay, le roux qu'il avait rencontré dans un village que le psychopathe avait vidé de ses habitants. Il marchait dans les allées. Le tueur fou était vide ... complètement vide, comme s'il n'avait plus rien dans le corps. Cette sensation était inhabituelle, d'habitude, il avait toujours cette envie incroyable de meurtre mais là, même pas. C'était presque étrange. Soudain, il croisa un enfant seul et il eût une petite idée pour se remotiver un peu. L'homme en noir lui planta un coup de couteau dans le ventre et le décapita net sans même prendre le temps de poser sa question fatale mais le résultat fût inquiétant ... rien, il n'avait rien ressenti du tout ... Il bût donc tout de même  le sang du gamin, assez penaud de ne pas avoir plus était excite que ça. Arff ... la prochaine fois peut-être ça lui ferait plus d'effet.

Soudain, l'homme aux yeux de sang croisa un jeune homme bien étrange. Ce dernier avait un bonnet et se balader en skateboard comme ça genre logique quoi. Le Shinikage se mit donc à le suivre, il pourrait être une nouvelle victime amusante avec de la chance. Cependant, bonnet-man s’arrêta vraiment dans un lieu assez bizarre. C'était un dojo sans doute pour s’entraîner aux arts martiaux. Ce n’était peut-être pas une bonne idée de le suivre là-bas en fait.

Enfin bon, le temps de dire ça, c'était trop tard, un espèce de gorille venait de l'aborder.

"- Rentre le jeunot et laisse parler ton corps de guerrier ! "

Non mais il était sérieux là le vieux ? Non mais il voulait crever celui-là ou ... ? En plus ce dernier venait d’attraper le  bras de la sangsue humaine pour la trainer de force à l’intérieur. Grrr …. Le buveur de sang allait lui faire payer très cher ça ! Qu’il attende un peu ce vieillard qu’ils soient de nouveaux seuls, il prendra cher … enfin, pour l’instant, tout le monde regarder Skan d’un air assez étrange, en espérant qu’il ne se soit pas trop fait remarquer direct …  

HRP => Désolé, C'est assez court :S
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Jeu 9 Jan - 18:54

Je le vis, comme on voit la faucheuse s'approcher lors de ses derniers instants. Mais ce n'était pas mon heure qui était arrivé. On aurait dit quelqu'un de fragile au premier abord, malgré ses vingt-centimètre de plus que moi. Le seul œil visible derrière cette crinière noire d'encre était de la couleur du sang. Il me rappelait la mort que j'avais vu tant de fois à tant d'endroits différents. Son visage me semblait être à l'agonie, pas dans les traits qu'ils portaient sur lui mais dans l'aura qui s'en dégageait. Et je n'étais pas le seul à l'avoir remarqué. Les personnes qui étaient ici avaient une certaine expérience de la vie comme de la mort. Ils pouvaient presque sentir l'odeur s'en dégager des personnes qui avaient déjà tué, et tentaient sûrement d'obtenir leur rédemption par l'acier. La loi du plus fort. Le code d'honneur des sabreurs.

« - Tu viens ici pour t'entraîner ? Demandai-je au nouvel arrivant en lui lançant un demi-sourire discret. »

L'homme qui m'avait amené ici s'était prudemment avancé vers moi. Je sentais une drôle d'odeur de cuivre provenant du gars en face de moi. C'était une odeur quelque peu rebutante qui me rappelait le sang que l'on avait dans le sang. Mais c'était impossible à sentir normalement, alors ça devait venir de l'un de ses équipements, ou alors mes sens me trompaient. Continuant de sourire, crispé à présent, je me rappelai qu'il y avait une chose primordiale que j'avais oublié de faire.

« - Je m'appelle Erwin, me présentai-je à la fois au grand gars élancé et à celui musclé derrière moi. Je suis un voyageur, j'aimerais bien vous observer, ajoutai-je en me tournant vers celui qui m'avait incité à entrer.

- Enchanté, Erwin, je suis Tite, l'un des enseignants dans ce dojo ! »

Enseignant, ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu ce mot. Les îles, pour la plupart, ne proposaient pas une grande variété d'éducation pour les enfants. La mienne, je m'en étais rendu compte avec le temps, était exceptionnelle. Elle envoyait sa progéniture à l'école où on nous enseignait à lire, à écrire, à compter et où on nous apprenait les grandes époques de l'histoire, cela dans le but de nous rendre utiles à la société et, surtout, au culte. C'était notre principale préoccupation, du moins c'était censé l'être.

« - J'aimerais que tu viennes avec moi, Erwin... Toi aussi, gamin, ajouta Tite en faisant un signe au gars qui avait provoqué cette agitation - peut-être sans le vouloir, mais il en était le centre. »

Sans poser de question, je décidai de le suivre dans le dojo. C'était un édifice plutôt grand, principalement en bois. Chaque salle était l'occasion de voir des personnes s'entraîner à l'épée. La plupart était torse nu, bien qu'il ne fasse pas une chaleur épouvantable dehors. Leur entrainement les faisait transpirer, les tatamis étaient trempés de sueur. Je me demandais si je suerais autant à leur place. Bientôt, nous arrivâmes dans une salle ouverte sur l'arrière de la bâtisse. Le paysage, derrière, n'était pas désagréable. Il s'agissait d'une petite marre entourée de pierres polies par l'âge ou la force des hommes. L'eau y était claire, le reflet du soleil lui donnait un aspect de diamant illuminé. De là où j'étais, je ne pouvais pas voir s'il y avait des poissons dedans. Quelques arbres entouraient ce petit point d'eau, je me demandais si leurs racines se nourrissaient dans la petite mare. Je souris, j'aimais bien cet endroit.

Dans la pièce, au pied de chaque mur, des caisses d’entraînements étaient posées dans un ordre bien pensé. Les armes en dernier, les armures en premier. Bien sûr, s'il nous avait mené ici c'était pour...

« - Habillez-vous, c'est l'heure d'un petit entrainement, nous lança Tite avec un ton enjoué, sans se retourner vers nous ! »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Ven 10 Jan - 10:16

En effet, Skan semblait vraiment avoir fait un drôle d'effet aux gens. Ils semblaient même presque avoir peur de lui, sans doutes à cause de son aura sanglante. Cependant, justement, le type au bonnet était venue se présenter à lui, il fallait donc sans doutes en faire de même.

"- Je m’appelle Skan, enchanté "

Enfin, le fait qu'il soit vraiment enchanté n'était pas tout à fait vrai mais bon, passons ce détail. Juste après, le tueur fou et Erwin furent limite conduit de force dans une salle qui donnait sur l'arrière du bâtiment. C'était une atmosphère paisible et douce, le psychopathe n'était pas vraiment ce genre d'endroit, trop éloigné du monde réel selon lui. le vieillard demanda ensuite à Bonnetman et au Shinikage de se changer pour faire un combat. Il rêver lui ? ...

"- Sans vouloir te manquer de respect, je préfère rester habillé comme je suis, je n'ai aucunement besoin d'une armure"

La sangsue humaine ne laissa même pas les autres comprendre qu'ils prit une arme dans la caisse même s'il aurait largement préféré utilisé sa claymore. Ah ça, il en était fier de posséder un des cinquantes Ryo Wazamono et utilisé une autre arme le chagriné presque. Enfin bon, un petit combat n'avait jamais fait de mal à personne.

"- En garde ... "

L'homme en noir regarda ensuite Erwin d'un air assez provocateur, sans même vraiment prendre le temps de prendre une pose de combat. Il serais prêt de toute façon à se défendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Ven 10 Jan - 11:47

Skan, c'était un nom à la fois peu commun et énigmatique. Je ne l'aimais pas trop, mais quand on porte un nom de chien, il vaut mieux ne pas trop la ramener. Dans le dojo, l'étrange nouveau venu prit une arme en refusant de porter une armure. Je ne savais pas si je devais l'imiter ou au contraire jouer la carte de la sûreté. Lui lançant un sourire, je me mis à choisir une épée en bois. Basique, mais efficace. C'était toujours préférable à une épée tranchante qui aurait pu couper un de nos membres. Après tout, je n'étais pas très friand de ce genre de mésaventures. J'aurais pu dire que je m'y connaissais bien en maniement d'épée, mais ça n'aurait été que mensonge. Et le mensonge, c'est mal. Par précaution je pris la moitié de l'armure. Elle me parut étonnement légère, comme si elle ne réduisait aucunement ma vitesse. Le seule soucis, c'était qu'elle sentait la sueur des autres novices qui étaient passés avant moi. Franchement, les combattants devaient vraiment avoir un problème avec la sueur. J'étais sûr qu'ils auraient pu y faire quelque chose mais ça semblait avoir pour eux quelque chose de viril. Un ami m'avait dit un jour que c'était l'odeur de la vie. Un vrai fétichiste ce gars là !

Ce n'est pas que j'avais horreur de transpirer, j'aimais bien faire des efforts physique comme l'escalade, mais la garder sur moi, imprégnée, pendant des jours... Non. Sûrement à cause de l'éducation que j'avais reçu. Tite me regardait avec insistance, comme si j'avais oublié quelque chose. Ah, oui ! Je courus vers les casques et m'en mis un sur la tête. Lui aussi ne sentait pas la rose.

« - Pas comme ça, Erwin, tu te bats contre quelqu'un qui semble s'y connaître avec les armes alors respecte quelques règles simples. Tout d'abord, jauge la puissance de ton... »

Tite interrompit sa phrase en voyant mon regard. Il sourit et se mit sur le côté, comme si j'avais réussi à le convaincre que ce n'était pas la première fois que j'engageais une bataille. Certes, je ne connaissais pas le monde des épéistes. Mais j'avais déjà combattu contre eux à plusieurs reprises. J'avais férocement lutté pour ma survie dans ce monde rempli de dangers. Il me restait tellement de choses à voir, tellement de choses à découvrir. Le pire était derrière moi, je l'espérais.

Jaugeant mon adversaire, je pus constater qu'il avait une certaine musculature. J'étais plus petit, malgré tout il semblait aussi agile que moi. Cela serait le principal enjeu de cette bataille, plus encore que la technique : Celui qui esquiverait le plus d'attaque serait le vainqueur. Mais qu'allait-il faire en premier ? Se défendre peut-être, sa posture me laissait penser qu'il n'allait pas lancer le premier assaut. Comme j'étais le petit nouveau dans le domaine du Kendo, j'avais l'honneur d'attaquer. Dans mon élan, je lançai une première attaque horizontale pour toucher le flan de mon opposant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Dim 12 Jan - 10:18

Erwin avait lui prit une armure, il ne devait donc pas être très fort en kendo et Skan avait apparemment donc un avantage certain car l'art du sabre était une maîtrise qu'il connaissait par cœur. Plein d'assurance, ce dernier esquiva donc le coup de son adversaire puis bondit donc en direction de celui-ci qui n'avait plus trop l'air de bouger pour commencer à l'assiéger de coups rapides et imprévisibles, comme un peu pour lui coupé le souffle avant de se baisser et d'enchaîner avec une balayette qui allait sans doutes mettre Bonnet-man au sol.

"- Ah oui ... je suis un expert en maniement du sabre ... tu vous ma jolie petite claymore là-bas ? C'est même l'un des cinquantes Ryo Wazamono, Reibunburakku ... "

Se vanter était un bon moyen de mettre la pression à son ennemi pour le faire commettre des erreurs, c'est une règle de base du combat. Utiliser cette technique plus le fait que le Shinikage était très certainement bien plus expérimenté l'épée à la main que son opposant allait sans doutes lui donner un avantage certain. Enfin, pêché par excès de confiance n'était pas non plus génial mais bon, le problème quand on est un génie, c'est qu'on à pas souvent la présence d'esprit de pensé qu'un adversaire moins aguerri peut-être aussi bon qu'un grand maître. Enfin, il restait plus qu'a prier pour le tueur fou que dans le cas présent, son "avantage" était bel et bien réel.

Je vais d'ailleurs maintenant vous expliquer d'ailleurs cette façon de penser étrange, surtout pour un grand stratège, de croire qu'on peu gagné grâce aux statistiques. Le fait est que depuis sa plus tendre enfance, l'homme aux yeux rouges n'as jamais rien n'échouer dans sa vie, il était toujours le meilleur en tout et même en kendo, il battait toujours tout le monde grâce à ses impressionnantes capacités. Il ne peux donc logiquement pas admettre que le facteur défaite existe seulement. Voila, fin des explications. Il fallait maintenant voir si le novice que le Quémandeur avait à affronté saurait un peu se débrouiller ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Lun 13 Jan - 14:20

Honnêtement, je ne savais pas à quel point je devais être effrayé. Ce gars-là avait des capacités à l’épée, pas les meilleures que j’avais vu jusqu’à présent mais assez puissantes. Il était imprévisible, ses coups aléatoires me prenaient de court. Cependant j’arrivais, avec une certaine dextérité – et une petite dose de triche – à esquiver chacun de ses assauts. Je me mouvais de telle manière que chacune de ses attaques me frôlait à peine sans jamais me mettre à terre. Le seul mouvement qui me prit réellement par surprise, ce fut le balayement qu’il m’infligea avec ses jambes. Fort heureusement, je pus me rattraper à terre avec la paume de mes mains et m’envoyer dans les airs jusqu’à revenir sur mes pieds. C’était maladroit de ma part puisqu’il avait fallu que je lâche mon arme, mais au moins j’étais toujours indemne. Honnêtement, j’avais mis un certain temps à perfectionner ce mouvement.

Il me fit alors l’éloge de ses capacités et de son arme. Je comprenais pourquoi il était aussi difficile de se battre avec lui, je n’avais pas le niveau à l’épée, ma seule capacité était l’esquive de masse facilitée par l’utilisation de mon pouvoir. J’aurais aimé lui répondre méchamment que ça ne m’impressionnait pas, mais ça aurait été très malaisé. S’il gagnait en confiance et péchait par orgueil, je pourrais profiter d’une ouverture et lui asséner un coup aux genoux, peut-être le moyen le plus efficace de le déstabiliser.

Malgré mes petites réflexions stratégiques, le combat n’avancerait pas et je resterai coincé au stade de novice. Ce n’était pas bon si ça s’éternisait, je devrais dévoiler mes pouvoirs. J’avais déjà l’impression que Tite sentait l’arnaque à plein nez, l’envie de me retrouver jugé pour avoir déshonoré le dojo ne m’intéressait pas particulièrement. D’un geste plein de lâcheté et de sûreté, je mis les mains en l’air et lançai sur un ton prudent :

« - J’abandonne… »

Tite mit sa main sur son visage, déçu par ma réaction. Ça devenait trop dangereux ici pour moi, de toutes les manières. Aucun intérêt dans une bataille durant laquelle les seules choses que je ferais sont transpirer et gagner des bleus. Il n’était pas vraiment utile de changer les bonnes vieilles habitudes, un combat perdu d’avance ne menait à rien.

« - Tu es vraiment quelqu’un d’impressionnant, Skan, lui dis-je avec un sourire sur le visage. »

Je ne sais pas si c’est par colère ou à cause de la cloche qui avait sonné à la porte du dojo, mais Tite partit sans rien, nous laissant seul dans la pièce face au petit étang entouré de pierres. Je ne savais pas si je devais le suivre ou rester ici, je préférai la première solution et me déshabillai, finissant torse nu pour enlever la poussière qui s’était mise sur mon tee-shirt. Mon torse imberbe démontrait une fois encore toute sa musculature fine et ferme qui se mariait parfaitement avec mon style de combat basé sur l’esquive et non l’affrontement direct. Dans le meilleur des cas, j’évitais les confrontations, mais s’il fallait en arriver là… Et bien j’utilisais ma malédiction pour envoyer sur l’ennemi une punition bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Lun 13 Jan - 15:32

Lorsque le son de l'abandon sortit de la bouche d'Erwin, le tueur fou fît un grand sourire de fierté. Il le savais qu'il était le meilleur ! Personne ne pouvais le battre sur ce terrain ... son terrain ! D'un air quelque peu orgueilleux, Skan s'inclina quand même, signe de la fin du combat.

"- Beau combat, tu t'es malgré tout bien débrouiller pour un novice "

Un air de moquerie raisonnait dans cette phrase mais bon ... le goût de la victoire était tellement bon ! Ça avait redonné la pêche à la sangsue humaine d'avoir humilié quelqu'un comme ça, il devrait le refaire peut-être plus souvent tiens. Enfin ceci-dit, le compliment de Bonnet-man fît assez plaisir au jeune homme, ce dernier allait donc peut-être stopper de se moquer de lui. Il ne répondis cependant pas, faire un compliment à son tour n'était pas dans ses habitudes et c'était pas maintenant qu'il allait commencer.

Quelques secondes plus tard, le Shinikage remarqua que l'autre vieux était partit. Huhu ... il fallait bien se venger de ce dernier pour l'avoir forcer à combattre non ? Ça allait être marrant tout ça mais pour le moment il fallait d'abord trouver une feinte pour partir de la salle sans trop se faire remarquer.

"- bon ... et bien peut-être à une prochaine fois Erwin ..."

Après avoir fait un salut de la main, l'homme aux yeux rouges sorti donc discrètement du dojo où il croisa par "hasard" Tite dans la rue, l'heure de la vengeance avait sonné.

"- Bonjour, Puis-je te tuer ?"

La réaction du vieux bretteur fut la même que celle de tout les autres. Son visage fût dévisager par la peur puis ce dernier fût mutiler puis décapité par Skan car il n'avait aucune arme sur lui et ne pouvais donc rien contre ce dernier et en plus, faire ça avait fait du bien au buveur de sang, que demander de plus ? En bref, tout ça avait servit à quelque chose en fin de compte. Enfin, le problème, c'est que le Shinikage n'avait pas vu que le vieillard avait était suivit par son pote au bonnet noir. Il fallait voir ce qu'il se passerait maintenant ...
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Lun 13 Jan - 23:59

Le combat était terminé. Skan était parti. Je restai dans la pièce un instant comme perdu dans mes pensées quand un gamin entra… Puis recula, se cachant derrière la porte à colimaçon. Il semblait légèrement perturbé par ma présence en ces lieux… C’était lui que j’avais vu partir plus tôt. Ses yeux semblaient être abimés par des larmes. Que s’était-il passé ? Pour quoi Tite avait-il été appelé ? Je fis brusquement un pas vers la porte sans regarder le gamin bouleversé.

« - Que se passe-t-il ? Demandai-je d’un ton dur au gamin à côté de moi.

- Mon ami a été tué…, dit-il en reniflant un peu du nez. »

L’odeur du sang. Bien sûr. C’était évident. Ce n’est pas pour rien que ce gars m’inspirait peu confiance. Je serai le poing et courus dans le dojo sans m’arrêter. Les salles étaient à présent vides. Tout le monde avait déserté l’enceinte de l’établissement. En arrivant à l’entrée, je vis le cadavre déchiqueté du garçon, pâle comme un linge, posé sur un drap. Il était exposé aux yeux de tous mais chez eux se lisait un grand respect. Personne ne le reluquait par curiosité. Je détournai le regard devant l’atrocité de la scène et rabaissai mon bonnet.

« - Où est Tite ? Demandai-je au premier venu, le regard affolé. »

Celui-ci m’ignora, il ne semblait pas en état de me répondre. Je posai cette question à plusieurs personnes et à chaque fois la réponse fut le silence. Ils étaient troublés, je le comprenais, mais je devais parler à ce Maître. Il fallait qu’on arrête Skan avant qu’il ne sorte de l’île. S’il était réellement le meurtrier, comme je le pensais, je devais faire en sorte qu’il ne s’en tire pas à si bon compte.

« - Mais répondez-moi, bordel, hurlais-je en m’énervant plus que nécessaire. »

Un vieil homme – celui qui avait traîné mon adversaire dans le dojo – me prit par le col et m’emmenai avec lui à l’écart du groupe en deuil. Il m’indiqua avec une certaine précision que Tite était parti patrouiller. Je pris alors la poudre d’escampette et, sans me préoccuper du regard des autres, j’utilisai mon pouvoir pour me déplacer à une vitesse hors du commun. La téléportation à répétition ne m’épuisait pas le moins du monde, c’était de petites distances que je parcourais.

Lorsque j’arrivai là où ils se trouvaient, c’était trop tard. Tite était déjà à terre, mort, ensanglanté. Pourquoi ? C’était l’un des membres du dojo, un expert au maniement du sabre. Il aurait du pouvoir se défendre contre cette agression. Mon regard était à la fois rempli de tristesse et de colère. J’aurais aimé parler, mais les seuls mots qui seraient sortis de ma part auraient été des insultes. Disparaissant, j’apparus à nouveau derrière mon adversaire et le téléportai à dix mètres au-dessus du sol pour qu’il fasse une chute libre qui aurait été fatale à n’importe quel humain banal. Me reculant, je m’échappai sur un toit.

Dans quelques instants, les épéistes du dojo viendraient ici. Ce gars ne pourrait pas tous les vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Mar 14 Jan - 8:18

Encore couvert du sang de son "ami décapité", Skan se mît à rire de la manière la plus lugubre qui soit, celle de l'assassin qui était fier de son oeuvre d'art. Soudain, la présence d'un homme perturba assez le tueur, il n'avait pas le moins du monde peur non mais il connaissait cette présence, il n'avait plus trop le choix, il fallait s'attendre à tout. C'était sans doutes cet Erwin ... l'aura de l'homme qui était en approche était à peu près la même. Il fallait cependant en avoir le cœur net. Cependant, il était déjà trop tard, l'homme en noir venait déjà de se faire téléporté à une dizaine de mètres du sol avant même de capter ce qu'il venait de se passer, il fallait réagir et vite !

"- Huhu ... même si j'aime pas faire ça, j'ai pas trop le choix dirait-on ... "

Le Quémandeur venait de d'enfin utiliser les pouvoirs du fruit de la sangsue et se transforma dans sa forme complète avant de tombé et évita donc de se blesser grâce à son corps mou et résistant aux chocs physiques. Le jeune homme habituellement ténébreux et mystérieux venait de se transformer en une créature ignoble de deux mètres trente sans yeux et avec une énorme queue de sangsue (non pas ce genre de queue ... /PAN/)  et à vrai dire la totalité de son corps était devenue celui d'une sangsue avec seulement ses deux bras qui était devenu des sortes de longs câbles avec des bouches buveuses de sang à leurs extrémité.

A l'origine, cette transformation avait était prévu pour se battre contre l'inconnu qui se révéla en fin de compte être vraiment Bonnet-Man. Le Shinikage l'avait détecter grâce aux vibrations que faisait le civil. Cette forme était décidément très pratique pour faire du repérage. Soudain, le psychopathe aux yeux rouges remarqua autre chose d'un peu moins drôle. D'autres hommes se dirigeait apparemment vers ici et d'après leurs ondes, ils étaient tous armés. La situation était devenu très délicates en fin de compte, il fallait jouer très serré pour se sortir de ce mauvais pas.

"- Tsss .... Bon, c'est pas tout ça mais je me casse moi, tchao Bonnet-Man !"  

L'homme aux yeux de sang fit donc la seule chose intelligente à faire, il colla un coup dans le bâtiment sur lequel était le skateur pour le détruire et bloquer le passage par la même occasion puis à l'aide de la vitesse accrue de sa forme complète, la sangsue humaine prit la poudre d'escampette et finit par rejoindre sa petite chaloupe en prenant une suite de petite rues désertes en tuant vite fait au passage les gens qui étaient au milieu de sa route vers la mer pour aller plus vite. Il ne les tortura par contre évidemment pas mais les acheva très vite d'un coup dans la tête qui, à l'aide de ses nouveaux membres, étaient devenus tout à fait capable de brisé la nuque de personnes normales.

Une fois sur la côte, le buveur de sang reprit sa forme normal et prépara très vite son rafiot pour prendre la mer et se mettre à l'abri une bonne fois pour toutes. Il avait eût de la chance cette fois-ci et il en était conscient car même avec son niveau, il ne pouvait pas se battre contre une trentaine de maîtres de l'art du sabre plus un possesseur de fruit du démon malgré sa folie.

Il faudrait faire un peu plus gaffe la prochaine fois, en espérant que le fou sanglant ne recroise plus Erwin avant un certain temps.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3098
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
120/1000  (120/1000)
Berrys: 21.774.899.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   Mar 14 Jan - 17:05

L’image qui arriva à mes yeux était intéressante et plus que surprenante. Je trouvais qu’une sangsue étalée sur le sol avait quelque chose de fascinant, de captivant, mais elle l’aurait été encore plus si elle n’avait pas bougée à toute vitesse. Je ne savais pas qu’un invertébré pouvait faire une telle chose, mais un Zoan si. Ils étaient plus forts et plus rapides que les humains normaux, si bien qu’il détruisit le bâtiment sur lequel j’étais. Les mains dans les poches, je me téléportai en arrière et esquivai ainsi un éboulement qui aurait pu m’être fatal. Je ne savais pas s’il y avait des personnes dans ce bâtiment, et le nuage de poussière dégagé par la destruction m’empêchait d’observer tout ce qui se trouvait en amont de ma position.

Lorsque celui-ci se dissipa, j’étais toujours dans les airs en train de me téléporter pour éviter d’atterrir. La chute libre n’avait jamais été mon truc mais une fausse technique qui consistait à me téléporter à répétition me permettait de rester sensiblement à la même place. Bien sûr, je ne pouvais pas bien observer le sol – l’image était coupée de temps à autre quand mes yeux fatiguaient du changement – mais ça me permettait tout de même de rester en hauteur et – mieux encore – d’être hors de portée de la sangsue. Cet invertébré m’écœurait un peu, pas pour son aspect mais pour les actes qu’elle commettait… Que Skan commettait. A l’origine, sur une île spécialisée en médecine, on utilisait des sangsues pour aspirer un surplus de sang dans le corps. C’était un moyen d’éviter la mort des tissus dans le cas de chirurgies réparatrices à ce que j’avais compris.

En somme, les sangsues absorbaient quelques millilitres de sang et grâce à leur salive permettaient de faciliter la guérison du patient. A ce que j’avais vu, elles pouvaient malheureusement provoquer des infections ou se nourrir en surplus et nécessiter une transfusion. Pareillement, une sangsue qui absorbait du sang malade était sujette à ce sang et pouvait choper n’importe quelle maladie – et donc la transmettre. J’avais même vu le cas dans lequel une sangsue s’était déplacée sur le corps du patient, ce qui était plutôt gênant. Sous bonne surveillance, j’étais sûr que ce traitement pouvait faire des merveilles, mais rien qu’à imaginer ces petites bestioles sur mon corps, j’en frémissais. Grande Line abritait justement ce genre de traitement, mais je ne l’avais jamais rencontré sur les Blues.

Être témoin de telles horreurs me retournait l’estomac, quand la fumée s’était dissipée, j’avais retrouvé le cadavre de Tite et l’adrénaline dans mon corps était retombée. Skan avait disparu, mais ma peine était toujours bien présente. Je n’étais pas sûr que tuer un meurtrier était la meilleure chose à faire pour moi. Les hommes du dojo arrivèrent et se dispersèrent dans la ville pour retrouver les victimes de mon adversaire. Celui-ci avait apparemment quitté l’île, j’espérais ne plus en entendre parler, une tempête pourrait éclater et il se noierait dans toute sa culpabilité – bien qu’il ne semblait pas capable d’en éprouver.

La journée se finit par les rapides obsèques de Tite, sa tombe et celle de l’enfant ayant été posées côte à côte dans un petit cimetière à l’arrière du dojo. Je pris le temps de prier sur leur tombe, sans savoir si un quelconque dieu m’entendait ou si cela tomberait dans les méandres du vide. Ce genre de prière, je ne le faisais que quand j’avais consulté les habitants sur leurs croyances. Eux ne croyaient pas en un dieu particulier mais j’avais entendu dire que Tite était lié à un culte qui bénissait la vie et la faisait éternelle à travers les actes, j’avais donc choisi un verset du culte de Skarn que j’avais appris, étant enfant. Les paroles étaient fausses dans leur bouche mais dans mon esprit elles étaient plus vraies que nature.

« - Je prie la vie parce qu’elle apporte le bonheur, je prie le chant des oiseaux et le blé qui pousse dans les champs fertiles, je prie le temps qui passe et celui qui est passé, j’immortalise cet instant et vous inscrit, immortel, dans mon cœur. Je dédie cette prière à la personne qui nous a quittés aujourd’hui et à l’enfant dont les parents devront subir son absence. »

Me relevant, je vis une ombre derrière moi et me retournai lentement. C’était le vieil homme, le regard meurtri par le chagrin. Il me tapota la tête comme pour me remercier d’avoir honoré les morts et partit. Plus tard, je retrouvai Miu, dormant sur la branche d’un arbre. Je l’observai un long moment. Le ciel commença à s’assombrir et la pluie le réveilla. Pendant quelques minutes je restai là, le regard tourné vers les nuages sombres.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Vous avez dit frêle ? [Pv : Skan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Shimotsuki Town-