Partagez | 
 

 [EVENT] Salle du trône - Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 4 Jan - 0:49




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Les quatre aventuriers n'avaient même pas eu le temps d'avancer en direction de Makui que déjà Nala se plaçait sur leur chemin. Elle ajusta ses gants, au bout desquelles se trouvaient de dangereuses griffes, et regarda le quatuor face à elle sans qu'eux ne puissent observer son regard. Après un instant silencieux, elle prit la parole calmement, désignant Loyckh d'un coup de tête :

-Tu dois avancer vers Makui. Vous trois, je suis votre adversaire.

Le message était clair, et le ton utilisé ne permettait clairement pas de discussion. De toute manière, même s'ils ne le savaient pas encore à ce moment précis, son fruit du démon lui permettrait aisément de les envoyer là où elle le désirait si d'aventure ils ne se pliaient pas à ses exigences. Même Loyckh, qui serait sans doute pourtant capable de la vaincre en combat singulier, ne pourrait rien y faire : les ordres du frère de la Kokuwo étaient clairs, et absolument personne ne pouvait aller à leur encontre. Espérant toutefois qu'ils se montrent compréhensifs pour ne pas avoir à utiliser sa malédiction dans les premières secondes, étant donné qu'ils étaient tous entrés dans cette dimension grâce à celui-ci et qu'ils seraient donc en mesure de le reconnaître, elle continua de fixer le visage des bretteurs qui allaient lui faire face. A mesure que le regard de la jeune femme balayait les leurs, son casque collectait des informations, même si bien évidemment, ça non plus ils ne pouvaient pas le savoir. L'ancienne marine, de cette manière, apprit rapidement que Drake Kotori et Mori Ranmaru étaient primés, au contraire du jeune Lorn qui semblait par la même occasion être le moins dangereux des trois. Elle avait observé d'un oeil distrait leur combat face à Bataki, grâce à quelques den den mushi bien positionnés dans la pièce. Elle savait donc approximativement ce qu'ils valaient, connaissait leurs compétences respectives et était certaine de pouvoir réagir en conséquence. Eux, par contre, devraient progresser en terre inconnue, et la surprise de l'étendue de ses pouvoirs viendrait durant l'affrontement...

Prête à faire les présentations, et à entamer le duel dans ce qui serait sans aucun doute une vulgaire mise-en-bouche, Nala se mit en garde, dans une posture plutôt étrange. Son corps était parfaitement droit, mis-à-part se deux bras, ballants. Les griffes étincelaient, peu chaleureuses, prouvant clairement aux trois épéistes qu'elles n'étaient pas là pour l'amusement...



En fonction de ce que tu choisis, Loyckh, tu peux RP ici ou de l'autre côté (Merci en revanche de me prévenir rapidement, histoire que je puisse répondre quand il le faudra !)
Tel quel, l'ordre du RP est : Mori - Drake - Lorn (Loyckh s'ajouterait à la fin).

Je vous laisse réagir... Mais ne prenez pas Nala à la rigolade ! Même si elle est peut-être moins redoutable que les autres boss, rassurez-vous, elle a de quoi vous faire passer un sale quart d'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 4 Jan - 21:08

 


La Dame masquée est la prochaine cible ? La stratégie de Ranmaru.





La progression de Mori était flagrante depuis la fois où il avait quitté son île natale, ou plutôt l'île où il avait vécu depuis qu'il était venu au monde. Le nombre de personne qu'il avait pu rencontrer était assez impressionnant... En peu de temps, il a fait la rencontre de compagnon qui lui était dévoué. Jacob et Izzy... Il se souvient encore du jour où, il allait partir sur son navire et qu'il croisa Jacob en train de fouiller dans son navire. Ensuite s'en suivit des événements perturbants, il développa ses pouvoirs de maudit, développa des techniques de Samouraï encore plus puissante les unes que les autres. La visite ou plutôt l'attaque de la base marine qui se trouvait à Shell Town... C'est ce même jour-là qu'il fit la rencontre de Leck et d'Element, un duo assez étrange avec lesquelles, il vécut beaucoup d'aventure. D'ailleurs se fut également des moments magnifiques de son parcours en tant que pirate... Il rencontra des personnes très différentes autant mentalement que physiquement, avec des objectifs bien à eux. C'est certainement cela qui fait la richesse de son vécut jusqu'à maintenant... La dernière rencontre qu'il avait faite était celle concernant l'équipage de pirate dans lequel, il se trouve. Mitsu... Il n'avait pas encore eu le temps de lui parler, mais une chose était sûre et certaine à présent. Depuis le début de son voyage, il avait pour but d'en savoir plus sur l'histoire du monde... L'archéologie était donc un bon moyen d'y arriver. Il avait également pour but de trouver le trésor légendaire des Samouraï, mais pour ça il en était loin selon lui-même. Pourtant lorsqu'il a rencontré cet individu, il se souvient de ce qu'il a pu voir en lui. Ils ont une motivation bien similaire tous les deux, même si on ne le voit pas sur leurs visages ils ont tous les deux pour but de détruire une fois pour tout le Gouvernement mondial.

Penser ce genre de choses ne pouvait que lui faire à penser à son ami. La personne qui lui donna étant enfant la foi pour devenir un meilleur combattant, il ne s'agissait que de Loyckh. Il se disait à chaque fois que s'il devait détruire le Gouvernement Modial, la seule personne qui pourrait réellement lui bloquer la route ce serait son ami. Que se passerait-il, si un combat débutait entre son Capitaine et son ami ? Mori Ranmaru ne semblait pas avoir de réponse à cela, mais il savait en qui il était fidèle et donc il se devait le moment venu de faire le meilleur choix qui puisse être. Cependant il n'en était pas encore là, il se devait pour l'instant d'essayer de prendre soin de tout le monde pour le moment.

C'est l'instant d'après que l'opération se termina avec Ranmaru qui se releva doucement. Il regarda ses vêtements, ceux-ci étaient complètement déchirés. Pendant un instant, il voulut dire « Quel manque de classe... », mais il n'eut pas le temps de faire quoique ce soit en fait. Il enleva simplement le haut de sa tenue celui-ci pendant sur sa taille et ne laissant apparaître que toute la partie supérieure de son corps. Au même moment, il sentit la présence d'une personne... Ce fut assez étrange étant donné qu'il n'avait pas entendu de bruit de pas, la personne se trouvant en face était apparu de manière rapide et furtive pour lui, ce qui évidemment attira son attention. Il fixa très vite alors le personnage qui venait de s'adresser à eux... Celui-ci ou après avoir bien observé celle-ci, fit un mouvement de la tête désignant Loyckh tout en parlant calmement.

Il était sans doute clair que tout le monde se posa au même moment la question. Le regard de Mori changea instantanément, il devint sérieux d'un seul coup... Non pas pour le défi que l'on venait de lui imposer, mais la raison pour laquelle seul Loyckh devait avancer vers Makui. Il était clair que quelque chose se préparait, mais quoi donc ? Ce n'était pas le moment de se poser des questions. Son nouvel adversaire s'était désigné de lui-même semblait au vu de sa posture être sérieuse sur le fait de combattre les trois épéistes, à ce moment-là une chose était claire pour Mori. Soit cette fille était simplement un pion de Makui qu'il envoyait pour nous retarder et l'on ne sait pour quelle raison faire appel à Loykch, soit elle était vraiment sûre d'elle et pour être sûr de soi-même de cette manière, il était évident qu'elle n'était pas le genre d'adversaire à sous-estimer.

D'un regard craintif, il commença par faire un léger pas sur le côté afin de laisser libre le champ de vision à ses partenaires et surtout faire un peu de distance. Il n'arrivait pas à la quitter des yeux, aller savoir pourquoi. Les Katanas toujours rangés à leurs places, il avait de même une main prête à dégainer s'il percevait le moindre mouvement. Il s'arrêta de marcher alors et comprit clairement qu'elle n'était pas là pour s'amuser... Elle était sérieuse lorsqu'elle parlait d'être l'adversaire des trois Samouraï. Il attrapa alors l'un de ses katana sans les sortir du fourreau et le pointa vers celle qui venait s'opposer à eux avant de prendre la parole :




Au vu de la manière dont tu as surgi... Je peux supposer que tu nous observes depuis un bon moment déjà... Rectification. Ce n'est pas une supposition, mais une affirmation... De plus, tu as tout de suite su qui était Loyckh, ce qui veut dire que Makui et toi savez beaucoup de plus choses sur nous qu'on ne le pense !

C'est sans attendre une minute de plus, qu'il ouvra le bal en usant d'un pas rapide pour apparaître derrière la dame masquée, le katana déjà dégainé et proche de son coup. Il n'avait pour intention de l'attaquer tout de suite, son but actuellement était de savoir ce que trafiquait Makui pour appeler uniquement Loyckh et s'il s'avérait que c'était dans le but de lui faire du mal, Mori en terminerait avec elle selon sa réponse. C'est pourquoi il prit soin de placer la lame sous sa gorge pour voir sa réaction, il savait très bien qu'elle n'était pas à prendre à la légère, mais pourtant il se devait de savoir ce qu'elle prévoyait :

Si tu fais un seul geste... Je te tranche la tête sans hésiter. C'est simple, dis-nous quels sont vos intentions.

Aucun moyen que ça marche là, ce qu'il faisait pouvait sembler fou, mais il avait bel et bien un but précis dans tout ça. Cela l'étonnait énormément qu'elle vienne s'opposer à eux, sachant que si ce qu'il dit est exact, elle sait très bien qu'elle n'a aucune chance contre les trois ensembles. Pour ça faudrait qu'elle soit dotée d'une force hors du commun ? Faudrait qu'elle soit plus forte que Bataki.

Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Dim 5 Jan - 19:55






Bataki gisait par terre, le corps sans vie. Même dans la mort, son charisme persistait... Mais il ne servait plus à rien de clamer sa splendeur. En réalité, tout ne faisait que commencer. Le combat précédent ne se présentait que comme un apéritif et ceux qui suivraient seraient les autres plats. La fête ne faisait que commencer. Makui n'était plus bien loin et c'était à lui que je voulais faire la fête. Il n'y avait pas de réelle raison à cela... Une sorte d'envie de combattant. Cet homme était, disait-on, un ancien vice-amiral de la Marine. Il devait être fort, même incroyable fort pour avoir pu créer une organisation de cette envergure ! Ma seule envie était maintenant de le combattre, de me mesurer à lui... De voir ce que je valais véritablement. Au fond, j'avais déjà donné bien des combats, remporté bien des victoires, mais est-ce que celles-ci étaient seulement significatives ? Non, il fallait que je m'attaque aux plus gros poissons, pour tester ma force. Makui était l'un d'eux et tombait à point. La valeur des uns se mesurait avec la valeur des autres, voilà qui résumait parfaitement mes pensées. Makui, nous arrivions.

Mori terminait à peine ses soins, Loychk n'avait réagi à ma demande et il fallait penser à enfin avancer. Les blessures les plus superficielles n'étaient plus, mais une certaine fatigue, comme un engourdissement, persistait. Nous n'étions vraisemblablement pas totalement rétabli, mais pour autant, il nous fallait aller jusqu'au bout de la bataille. Comme des braves, nous commencions à avancer, pour enfin clore les batailles qui avaient lieu dans ce château. Malgré tout, nous ne faisions que deux pas et notre route se retrouvait de nouveau bloquée. Devant nous se dressait une étrange personne, masquée et habillée d'une combinaison noire. Serait-ce Makui ? Non, d'autres participants avaient sûrement eu le temps de venir à lui et je doutais qu'il se déplace pour nous. Peut-être était-ce un autre de ses lieutenants ? Ou mieux, l'un de ses généraux ! Dans le cas échéant, ce n'était pas plus mal ! Mais nous ne pouvions avancer sans vaincre, c'était tout ce qu'il fallait se dire. Notre prochain adversaire était là, devant nous. L'individu masqué s'avança et nous donna les directives à suivre. Le soldat s'en allait, pour rejoindre le chef, alors que nous autres, les trois bretteurs, restions pour l'affronter. Alors soit, finalement, nous ne changions pas de zone pour donner ce nouveau combat.

D'un geste simple, j'enlevai mon habit déjà en lambeau et pour continuer à me mettre à l'aise, j'enlevais une nouvelle fois ma tendre écharpe. Je faisais ensuite craquer ma nuque et mes poignets. Il ne suffisait plus qu'à ma main de venir se poser sur le pommeau et je serai fin prêt. Cette femme que nous nous apprêtions à combattre - car oui, au vu de ses formes généreuses, elle en était bien une - s'était déjà préparée. Certes, elle s'était mise en position d'une bien étrange façon : le corps droit et les bras ballants. Malgré tout, ses griffes brillantes nous affirmaient qu'elle ne rigolerait pas. Parfait. C'était tout ce que je voulais... Depuis mon arrivée ici j'attendais ce moment. Certes, rencontrer Makui en personne n'aurait pas été de refus, mais c'était déjà mieux que rien. Un sourire s'étira sur mon visage... Mais ce dernier ne prouvait pas mon envie de me battre contre cette femme. Non, à vrai dire même, ce rictus était destiné aux antipodes totaux de ce que l'on pourrait penser. Alors que je restais figé, Mori se déplaça légèrement sur le côté, ce fut alors le calme plat... Le calme avant l'ouragan. Il dégaina ensuite l'une de ses lames, pour la pointer vers la femme. Il débita des paroles pour le moins absurdes : il semblait avoir oublié que si nous étions là, c'était sur invitation de l'hôte des lieux. Par conséquent, il devait probablement tout savoir de nous. Il disparut en usant de l'un de ses arts de Samouraï, à savoir une technique de célérité. Tout comme lui, je m'effaçais, pour me diriger vers celle qui semblait être notre adversaire.

Ce fut à ce moment-là que tout bascula... Mori avait déjà son épée sortie de son fourreau et la lame à quelques centimètres du cou de la dame. Il lui faisait directement face dans toute sa folie... Il n'avait aucune chance. À mon tour, j'apparaissais auprès de la demoiselle. Mais ma lame n'était pas dirigée vers elle... Non, elle s'orientait bel et bien vers mon compagnon. À l'instar de ce dernier, Yubashiri était positionnée sous la gorge du Ginkami. Seuls quelques millimètres lui séparaient de la mort. Parfait retournement de situation, alors que je m'étais jusque lors battu auprès des deux autres sabreurs, ils devenaient maintenant mes ennemis. Je venais de signer un pacte avec le diable et j'avais rejoint ses rangs. Avant de rejoindre son château, Makui m'avait proposé de devenir l'un de ses fidèles lieutenants dans une mystérieuse lettre. J'avais longuement réfléchi et m'étais servi du hors-la-loi comme une sorte de test. Il avait été un adversaire digne de ce nom, l'ancien vice-amiral devait savoir choisir son personnel et ce n'était clairement pas une organisation de faible que je rejoignais. J'avais tout à y gagner. Cette femme n'avait certainement pas besoin de mon aide pour parer cette piètre menace de mise à mort, mais par cette action, je lui faisais comprendre que nous n'étions en réalité pas ennemis. Nous étions maintenant dans le même camp. Mon nakama put certainement apercevoir un regard froid par-delà mes lunettes, alors que je pris la parole, d'un ton que probablement personne ne connaissait. À cet instant, je n'étais probablement plus vraiment guerrier, tout comme je n'étais pas loin du tueur. Mon attitude avait changé du tout au tout, à tel point que dorénavant, c'était à un Drake qui n'aurait pas peur de blesser ses anciens amis qu'ils parlaient.

« Auras-tu seulement le temps de le faire avant que ta tête ne roule par terre ? »

Après de longues minutes à nous regarder comme des chiens de faïences Mori et moi, je m'adressais ensuite à la femme, de manière à officialiser ma traîtrise.

Mademoiselle, il m'est enfin temps de répondre à la requête de votre supérieur... Sérieux, ça m'agace de parler comme ça. En gros, ton boss me voulait dans ses rangs, j'suis là maintenant. J'espère que j'serai bien payé. J'imagine qu'il m'écoute ou me vois et qu'y'a sûrement des escargophones... Bref, j'sais pas si y'a un cabinet pour rejoindre Mars, mais j'suis de votre maison maintenant. »




Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mar 7 Jan - 17:51

Battle in the castle



Ce n’était certainement pas le premier combat un peu risqué auquel le jeune homme venait de participer, au cours de sa jeune vie, mais cet affrontement resterait grave dans sa mémoire, au même titre que tous ses précédents combats. Chaque affrontement n’était pas qu’une simple confrontation entre deux bourrins cherchant à déverser les tripes de l’autre sur le sol, un affrontement avait une représentation symbolique beaucoup plus forte que le commun des mortels ne pourrait jamais comprendre. Tout comme ses deux camarades qui étaient en train de se remettre de leurs blessures, le jeune homme avait mis en jeu sa propre vie, ainsi que celles de ses compagnons, un nombre incalculables de fois. Dès le départ, dès qu’il avait accepté de rester sur un vaisseau pirate et d’en porter l’héritage, il avait su que sa vie ne serait jamais plus qu’une suite perpétuelle de combats, jusqu’à ce qu’un adversaire plus fort que lui parvienne à transpercer son cœur de sa lame.
Combattre des pirates qui souhaitaient assoir leur domination en montrant qui était le patron, combattre les marines qui souhaitaient le mettre en cage pour le simple fait de rejeter leurs lois, combattre les chasseurs de primes qui finiraient par vouloir sa tête, le jour où elle serait primée : son existence n’avait été et ne serait qu’une suite d’affrontements d’importance et de difficulté variables. Bien entendu mettre une raclée au poivrot du coin n’avait pas, à ses yeux, la même importance et la même symbolique qu’un combat contre un sous-officier ou un officier de la marine. Logique, non ? Mais le jeune homme se targuait d’avoir une excellente mémoire et de ne jamais oublier un affront, une tranche de rigolade avec un inconnu quelconque, ou un combat…quel qu’il soit. Au cours de toutes ces années à sillonner les mers et à défendre sa vie à la pointe de son sabre, il n’avait jamais oublié le visage d’aucun de ses adversaires, il n’avait jamais oublié la façon de combattre de chacun d’eux, il n’avait jamais oublié le déroulement  du combat et son dénouement. Et vous voulez savoir le plus glauque dans tout cela ? Il n’avait jamais oublié les derniers moments et les derniers mots prononcés par les vaincus avant de se voir ôter la vie. Chacun d’eux était gravé dans la tête du jeune homme comme autant de pierres composant le chemin sur lequel il marchait, le chemin qu’il avait parcouru jusqu’à maintenant.
La plupart du temps l’adversaire se plongeait dans le combat avec autant d’ardeur et de violence que le jeune capitaine, et la fin d’un combattant était toujours tout aussi violente et rapide. Il avait vu des hommes lui cracher le visage ou l’insulter juste avant que son sabre ne vienne caresser leurs nuques. Il en avait vu certains perdre toute fierté, toute dignité en se mettant à pleurer et à le supplier de les épargner sous le couvert des pires fausses – ou vraies – excuses du monde. Certains  cédaient à la colère, certains préféraient le désespoir et d’autres préféraient en vouloir à eux-mêmes pour leur propre faiblesse, mais c’était la première fois de sa vie que le jeune homme rencontrait un combattant qui acceptait la mort aussi sereinement et calmement.
Makui, qui qu’il puisse être et aussi puissant puisse-t-il être, avait réellement rassemblé des combattants d’exception à ses côtés, des combattants aux compétences diverses mais, par-dessus tout, des combattants forts. Des zoans, des logias, des paramécias, qui pouvait bien savoir quel genre de combattant le maître des lieux avait encore comme atout dans sa manche ? Chaque combattant n’avait pas été attiré par lui pour un idéal, pour une formidable récompense en monnaie sonnante et trébuchante, mais sans doute parce que tous considéraient Makui comme quelqu’un de terriblement fort…et la force attire irrémédiablement la force, ou ceux qui la recherchent.
Si le premier opposant qui était tombé aujourd’hui ne fut pas particulièrement fort, mais plutôt obstiné, le combattant squelettique fut d’un tout autre niveau. Rapide, fort et endurant, il repoussa sans mal  les assauts combinés des trois maîtres du sabre si bien que, pendant un court instant, le jeune bretteur ici présent s’était demandé si le groupe pourrait, ou non, vraiment venir à bout de cet adversaire qui n’avait même pas besoin de son pouvoir pour être chiant et terriblement fort. Était-ce la lassitude ou la durée de ce combat qui motiva le squelette à abandonner littéralement le combat et à encaisser les  attaques combinées comme un vulgaire sac de frappe ? Le mystère restait entier quant à la raison de cet abandon, mais c’est ce même abandon qui resterait la raison pour laquelle, plus qu’un autre, ce combat et cet adversaire resteraient gravés dans la mémoire de Lorn.
D’ordinaire le jeune homme n’hésiterait pas, pour agrandir sa fortune personnelle, à fouiller les poches de son adversaire afin de trouver de l’argent ou des objets de valeur, mais ce combat avait été trop important et épuisant pour qu’il puisse envisager d’agir ainsi. Et, après tout, il n’était pas venu ici pour devenir riche mais pour devenir fort en affrontant des adversaires aussi forts voire plus forts que lui. Ici l’argent n’avait aucune valeur, et toute sa fortune ne lui serait d’aucune utilité s’il n’arrivait pas à sortir de ce lieu, en vie.
Ce combattant avait fait preuve de sang-froid, d’ardeur et d’une force absolue au cours de ce combat, si bien que Lorn pensait que sa dépouille méritait un peu de respect et ne méritait pas d’être ainsi dépouillée. Bientôt les combattants se rassemblèrent donc, pansant leurs blessures et récupérer de l’épuisement accumulé au cours de ce long combat. Bien sûr ils n’avaient pas de temps à perdre, surtout puisqu’ils ne savaient pas comment les autres s’en sortaient, mais arrivé blessés et épuisés contre leur prochain adversaire était le meilleur moyen de rencontrer prématurément la grande faucheuse.
Quelques minutes s’écoulèrent jusqu’à ce que le groupe décide de se remettre en mouvement, mais leur avancée fut rapidement stoppée par une personne, une femme au ton de sa voix et à ses formes, qui laissa le militaire passer  afin que les trois maîtres du sabre soient ses adversaires. D’ordinaire, après avoir battu, à trois, si difficilement le combattant qui gisait derrière lui, le jeune homme aurait été soulagé en pensant que cette femme ne pouvait être aussi forte que le squelette. Mais il savait que son arrogance et ses idées préconçues l’avaient déjà mené jusqu’à la douleur et le désespoir, il n’avait pas vraiment envie de revisiter ces lieux aujourd’hui.
Elle avait beau être mince, et potentiellement fragile, ce n’était pas pour celle qu’elle ne devait pas être prise au sérieux, car elle pouvait vaincre un opposant en le surprenant par une vitesse impressionnante, par exemple. Qui était-elle ? Pourquoi ce casque étrange ? Pourquoi cette posture étrange et ces griffes proéminentes ? La demoiselle devait sans doute être branchée combat au corps à corps, mais le jeune homme ne pouvait juger des capacités de cette personne par sa simple apparence. Son précédent combat lui avait bien montré que posséder un fruit pouvait rendre les choses réellement pénibles pour le groupe.
Le premier samouraï, celui aux cheveux blanc, cru bon de prendre les choses en main en menaçant la demoiselle, c’était une action stupide et suicidaire de s’approcher d’un adversaire inconnu, aux capacités inconnues, quand celui-ci avait peut-être eu tout le loisir d’étudier le combat. Cette salle pouvait être remplie de dispositifs de surveillance, mais ce combattant trouvait que c’était une bonne idée de s’approcher ainsi de cette inconnue. Il avait beau avoir une capacité intéressante, il était juste stupide.

Le coup de théâtre vint de la personne que Lorn soupçonna le moins. Bien entendu il se doutait que, parmi les combattants venus, certains auraient sans doute accepté de rejoindre Makui parce que, comme dit plus tôt, il était fort, très fort. Mais Drake ? Sérieusement ? L’instinct de Lorn l’avait sans doute trompé, une fois encore, et i s’était donc fait entuber, une fois encore. Que faire ? Drake était plus fort que Lorn, ce dernier le savait, et sans doute plus fort et impitoyable que son camarade aux cheveux blanc. À priori, à trois contre une, les chances de réussite auraient pu être acceptables, mais à deux contre deux la situation devenait autrement plus compliquée et impossible.
Que faire ? Intervenir pour aider Mori ? Ce dernier s’était mis tout seul dans la merde, et Lorn ne serait sans doute pas assez rapide pour empêcher Drake de lui asséner le coup fatal. Restant imperturbablement calme, le regard concentré du jeune homme se changea en regard plus glacial qu’autre chose, glacial envers cette femme autant qu’envers Drake qui jouait un sale jeu.
Posant sa main sur le manche de son premier sabre, le jeune homme attendit la suite des évènements. C’était déjà assez compliqué comme cela, sans devoir s’en mêler et envenimer encore davantage els choses.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mer 8 Jan - 22:49




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Dire que tout avait été, après l'arrivée silencieuse mais brusque de Nala, rapide et imprévisible n'aurait été guère plus qu'un vulgaire euphémisme. Si l'audace ou plutôt l'inconscience de Ranmaru Mori n'était pas plus étonnante que l'attitude calme et sérieuse de Lorn, la trahison de Drake en surpris plus d'un, et la lieutenante de Makui en faisant évidemment partie... De ce qu'elle avait pu en observer, autrement dit tout depuis le début des combats qu'ils menaient, ce bretteur était pourtant un homme fier et guidé par l'honneur. Tout comme ses deux compères, il relevait davantage du samourai que du simple brigand, mais la menace qu'il portait à son coéquipier qui avait eu la malheureuse idée de vouloir s'en prendre directement à la Kokuwo semblait bel et bien être une preuve du contraire. La jeune femme hésita alors, se demandant comment réagir à ce changement de situation plutôt brusque. Faire confiance bêtement au pirate n'aurait été qu'une idiotie, tout comme le fait de combattre à ses côtés : il était évident que sans preuve, elle n'avait absolument aucune raison de le croire et de l'accepter en tant que coéquipier. C'était d'ailleurs le contraire... Sans preuve, elle devrait plutôt le considérer comme un ennemi, dans le bénéfice du doute. Quoi qu'il en soit, la demoiselle décida qu'elle devait de toute manière commencer par se tirer de là : l'épéiste aux cheveux blancs pensait la maintenir emprisonnée, mais il risquait de le regretter bien rapidement. Avec une vitesse insoupçonnée, la sœur du chef de Mars porta une main à la lame qui la retenir prisonnière et tapa dedans pour l'éloigner de sa gorge. Elle profita de l'occasion pour se baisser vivement, et se retourna violemment afin d'infliger un puissant coup de pied dans les abdominaux de Mori. Celui-là arriverait sans aucun doute à esquiver, et l'attaque n'avait de but que celui d'éloigner le forban. Après ce petit mouvement, elle se redressa l'air de rien et se tourna en direction de Drake, prenant la parole. A cet instant précis, si la visière opaque de son casque n'avait pas caché l'expression de son visage, nul doute qu'il aurait affiché une mine froide et distante...

-Si ce que tu dis est vrai, j'imagine que tu n'auras pas peur d'un simple test. Tue-les... Et ce ne sera qu'après cela que je te considérerai comme un allié.

Sans crier gare, Nala commença à marcher de là où elle était venue. Bien sûr, les divers moyens d'espionnage lui suffiraient pour s'assurer que le Kotori ferait bien son boulot, sans même avoir à mettre sa propre existence en danger, sans avoir à se salir les mains. Même si elle tournait le dos au bretteur, elle restait d'ailleurs particulièrement vigilante et s'apprêtait à répliquer s'il tentait quoi que ce soit.  




Nala s'en va donc paisiblement, en vous laissant tous les trois, avec pour seul ordre à Drake que celui de vous tuer !
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 11 Jan - 9:05

 


Le début d'un combat ? Drake, ennemi ou allié ?





En  à peine cinq secondes et quelques déplacements rapides, la tension changea de manière singulière chez le Trio de SamouraÏ. Lorsque Mori prit sa position derrière la Dame masquée en prenant soin de poser sa lame, juste assez près de sa gorge pour la lui trancher au moindre mouvement de muscle. Il eut d’abord un temps de pose démontrant que Gin’Kami, ne semblait pas du tout être à l’aise dans cette situation. Il avait pris soin d’essayer de correctement faire les choses avec une méthode bien à lui… Il était vrai que le Jeune pirate, n’avait pour habitude de combattre auprès de camarades, c’est donc la raison pour laquelle il prenait soin d’élaborer une stratégie qui a pour but d’agir seul, en incluant son propre personnage. Alors qu’il se retrouva donc assez rapidement dans le dos de la Dame masquée dans le but d’obtenir des réponses, puis de décider le sort de la Dame qui s’était pointé devant lui. Alors qu’il allait continuer son monologue, il fut très rapidement stoppé par une intervention qu’il n’avait pas vraiment été prévu… Correction, il l’avait prévu. Cependant il ne se doutait que ce serait cette personne-là qui la provoquerait. C’est donc en utilisant la même technique que son Nakama, que Drake trouva des appuis fixe sur le béton derrière Mori afin de lui mettre à son tour la lame sous la gorge et révélant au grand jour sa trahison. Alors que Drake se mit à parler à son Nakama, la Dame à son tour se déplaça à une vitesse surprenant pour repousser le Gin’Kami.

Il était déjà trop tard, Mori avait su anticiper la chose. Si les deux protagonistes qui l’avaient encerclé regardaient bien, les deux verraient assez vite qu’ils font que s’adresser à une image rémanente. Que ce soit Drake rapprochant sa lame du cou de notre pirate aux blancs. Ou alors la Dame masquée qui se verrait frapper dans quelque chose qui n’existe pas de façon physique. Il venait d’user d’une de ses secondes techniques de Célérité, celle qui permettait de laisser derrière lui une image intangible de lui. Le principe est tout simplement pratique, le tout est de rajouter un pas en plus du pas utilisé lors de l’Amaterasu, ce qui est tellement rapide que tu laisses derrière toi la dernière image de toi, de l’endroit où tu es partit. C’est donc une technique l’aida sur le moment puisqu’il avait déjà préparé au cas où, une chose pareille se produirait.

Il s’arrêta quelque instant et regarda passer la mini-scène. Il pointa ensuite son Katana en direction de Drake. Qui ne tarderait pas à découvrir de quoi il s’agit. Il ne bougea pas d’un poil et laissa simplement partir la Dame qui donna un ordre à Drake. Ranmaru le fixa d’un air sévère et ne perdit pas de temps pour prendre la parole :

Je me doutais qu’il y aurait un traîte… De là à croire qu’il s’agirait de toi. Je pense que je n’ai pas d’autres choix de l’activer maintenant…

Alors qu’il continuait de tenir un Katana sur une main, il dirigea maintenant la paume de sa main vers Drake. Il ne devrait certainement pas comprendre ce qui se passe actuellement. En effet, une technique de Gin’Kami venait d’être activé « Ran Shin Shō ». Ce sont les mots qui sortirent de la bouche de Mori qui fixait son Nakama. Pour une fois, il s’arrêta de parler et ne bougeait pas de sa position, mais baissa alors le bras et se mit en garde… La technique qu’il venait d’utiliser avait pour but de paralyser sa cible. La question qui se posait maintenant, c’était comment pouvait-il utiliser une technique de Fruit alors qu’il n’avait pas été en contact actuellement avec lui. C’était simple, le moment où il avait pris contact avec lui pour utiliser cette technique, c’était lorsqu'il avait prétendu le soigner. Effectivement, Mori avait eu le temps d’incorporer dans le corps de Drake assez de son pouvoir pour l’immobiliser… Faisant croire à sa cible que c’était inoffensif. Evidemment, il avait utilisé également la même chose sur Lorn. C’était par précaution qu’il avait ça… Comme quoi au final être seul pendant un temps, le rend certainement plus craintif. Il est vrai que pendant son périple jusqu’à Grande Line, il rencontre beaucoup de personnes douteuse. Il veut simplement faire attention à ne pas se faire avoir.

La Correction arrivera plus-tard. Désolé connexion pas super du tout > <


Techniques Utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Dim 12 Jan - 21:12






C'était une étrange sensation que de devenir un rônin... Je pouvais maintenant bel et bien être qualité comme traître. Après tout, qui aurait pu penser que je rejoindrai les rangs ennemis ? Qui aurait pu penser à un tel revirement de situation ?! Après tout, j'étais un guerrier qui ne jurait que par l'honneur et le Bushido. De plus, j'avais longuement réfléchi avant de retourner ma veste... Devenir un rônin, un paria, cela ne m'enchantait pas vraiment. C'était tout de même l'un des deux pires déshonneurs pour samouraï tel que moi ! La défaite et la traîtrise. J'avais eu le choix, j'aurais pu tenter une approche pour attaquer cette dame masquée, mais je ne l'avais pas fait, j'avais choisi d'accepter la proposition que Makui m'avait faite au préalable, dans une mystérieuse lettre. J'avais rejoint ses rangs. Mais il n'y avait pas là que du mauvais, il fallait voir les choses en face : rejoindre le camp adverse avait ses avantages, je comptais en profiter.

Mon action en avait étonné plus d'un dans l'assemblée, il était vrai que, d'origine, j'étais le moins enclin ici à la trahison. Même celle que j'avais dans un premier temps souhaité à rejoindre semblait surprise. Mais je n'en fis guère attention et mon regard resta fixé sur Mori. Ce dernier était intelligent, il serait normal pour lui d'avoir étudié toutes les alternatives possibles. Mais pour autant, s'était-il douté que je serai le traître ? Cela m'étonnerait fort. D'ailleurs, je n'avais pas un si mauvais fond, mon intervention l'avait sûrement préservé d'un mauvais coup de la part du bras gauche de Makui... Agir de la sorte pour poser sa lame sous la gorge de cette femme, malgré son pouvoir, s'avérait très inconscient. Si cette dernière trônait auprès de l'ancien vice-amiral, c'était qu'elle devait le mériter. En outre, en un contre un, ici, personne n'avait de chance. Et même si nous formions une coalition contre elle, la difficulté ne s'en irait pas pour autant. Rejoindre le vainqueur pour avoir plus de chances de gagner, même si c'était dans un camp adverse . Pourquoi pas, après tout, même si ce n'était pas ma manière habituelle de penser, nous étions dans un affrontement à mort, une sorte de Royal Rumble à plus grande échelle... Il fallait survivre et il n'y avait pas de règles. L'une des meilleures solutions revenait donc à retourner sa veste.

Toujours est-il que la dame ne répondit pas tout de suite. À la place, elle profita de la légère confusion que j'avais instauré pour se baisser et attaquer le Ranmaru d'un coup de pied dans le ventre. Cela ne m'étonna guère lorsqu'elle frappa dans un mirage. Après tout, pour un adepte du Bushido, il n'était pas bien difficile d'esquiver un simple kick. Les techniques de Célérité étaient nos meilleures alliées. Me préparant à livrer bataille, je sortis une nouvelle lame. Certes, Mori était en capacité d'altérer la résistance du métal pour mieux le détruire, mais j'étais confiant. C'est alors que la demoiselle se retourna vers moi pour prendre la parole. Ce fut attentivement que je l'écoutais, sans pour autant baisser ma garde. Gin'Kami n'était pas fourbe, mais rien ne l'empêchait de profiter de notre discussion pour se jeter sur moi. La femme masquée m'ordonna de tuer mes anciens compères, si je voulais vraiment devenir son allié. C'était une sorte de test... Il n'empêche qu'elle était bien culottée ! C'était pourtant son boss qui m'avait invité à rejoindre ses rangs... Mais pourtant, elle me faisait tout de même passer un test... Alors qu'elle s'éloignait de nous, c'est en soupirant que je lui fis cette remarque.

« Vous m'invitez à vous rejoindre et quand j'accepte, vous me faîtes encore passer un test... Si c'est pas du foutage de gueule ça. Bon bref, j'vais vite m'occuper d'eux alors. Lorn, si tu veux bien faire la queue s'il te plaît, je m'occupe de Mori, ensuite j'viens t'voir. »

Je ne fis pas plus attention que cela aux paroles que débita Mori et je me mis en position de Nitoryu. Oui, il ne m'avait pas vu venir, oui, il n'aurait pas pensé que je les trahirai, mais tout cela était voulu. Ne fallait-il pas quelques coups d'éclat, de temps en temps ? Ma garde parfaitement mise, j'attendis qu'il passe à l'attaque. Mais contre toute attente, il ne fit aucun mouvement brusque. Il se contenta juste de lever la main devant lui, vers moi. Sur le coup, cela ne me dit rien qui vaille, mais pourtant, je ne bougeai pas et j'attendis simplement qu'il ne se décide. Mais il ne bougea pas plus que moi de sa position et se contenta juste d'énoncer trois simples mots : Ran Shin Shō. Je m'attendis qu'un coup parte, ou quoi que ce soit d'autre pour engager les hostilités, mais rien... Se pourrait-il qu'il se soit servi de son fruit ? Si tel était bien le cas, il était tombé bien bas pour se servir d'autre chose que ses armes dans un combat singulier entre deux samouraïs. J'ignorais ce qu'il m'avait fait, mais s'il ne venait pas à moi, j'irai donc à lui.

Ne perdant pas de temps, je m'élançais. Mais alors que mon cerveau ordonna à ma jambe gauche de bouger, ce fut mon bras droit qui bougea. De même pour ma jambe gauche... Il s'était bel et bien servi de sa malédiction. Pire, il avait même déréglé tous mes mouvements ! C'était assez lâche de sa part d'utiliser cet avantage dans un affrontement singulier, mais je ne lui en voulais pas... Il ne me donnait que plus d'ardeur pour combattre... Enfin, c'était ce que l'on pourrait penser. À vrai dire, ce permis de tuer mes anciens camarades ne me plaisait pas vraiment. Je pouvais les blesser, mais pas les tuer. Ce serait salir le peu d'honneur qu'il me resterait après cette trahison ! Réfléchissant à la situation, je ne cherchai à faire aucun geste. Si lorsque je bougeais un pied, mon bras se mouvait, et vice-versa, alors je pouvais me déplacer en faisant l'inverse des mouvements adéquats. Pour bouger la jambe, je devais essayer de faire se dresser mon bras. Ainsi, mes facultés motrices retrouveraient de leurs vigueurs. C'est ainsi que je fis deux pas très maladroits. Puis j'eus le réflexe de tourner la tête, pour voir que la dame partait sans plus faire attention à nous. Parfait, même si des escarméras devaient sûrement nous surveiller, c'était tout ce que j'attendais. Tout en gardant mon faciès exprimant une froideur inhabituelle, je vins prendre la parole à l'égard de mes deux ex-compères... Pour un message qui s'annonçait comme subliminal pour eux. S'ils avaient eu confiance en moi comme j'avais toujours confiance en eux, ils comprendraient tout...

« La meilleure façon de provoquer un glissement de terrain est de se dresser sur la montagne dont il est question, pour ensuite foutre son bordel... Comme quoi trahir ses amis, trahir ses idéaux, trahir son code d'honneur, devenir un rônin et retourner sa veste n'a pas que du mauvais... Maintenant, en garde, c'est pas que ça, mais j'ai un peu envie d'aller voir à quoi ressemble mon nouveau boss moi. »





Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Lun 13 Jan - 12:16

Battle in the castle



Décidément le jeune homme était un éternel abruti qui semblait ne pas être capable de retenir une leçon, une simple leçon que la vie elle-même lui avait enseigné il y a plusieurs années de cela. Quelle pouvait-être cette fameuse leçon qui sembler tant peiner à rentrer dans le crâne solide et buté de ce jeune homme ? Tout simplement que la confiance était un luxe que, en ce monde, nul ne pouvait s’offrir. Bien évidemment ceci pourrait paraître comme une vision étriquée et obscure des choses, mais elle n’était que le simple reflet des expériences que la vie avait fait traverser au jeune bretteur, celui-là même qui se tenait debout face à l’homme qui venait de trahir sa confiance, face au second homme à la lui avoir fait à l’envers comme dit l’expression.
Certains d’entre vous pourront dire que ne pas faire confiance à qui que ce soit ne reviendrait, finalement, qu’à s’isoler du reste du monde entre quatre murs se rapprochant chaque jour un peu plus, jusqu’à finir par se condamner soi-même en mourant étouffé. Certains voyaient en cette lueur d’espoir, cette confiance envers autrui, cette main tendue, un simple geste permettant de se tirer, parfois, des pires situations. Qu’arriverait-il si vous veniez à vous mettre, seul, dans une situation inextricable ? Qu’arriverait-il si vous vous saviez condamnés et que vous n’aviez personne pour vous venir en aide ? Avec des gens de confiance, des camarades, des amis était la façon la plus sûre de prolonger son espérance de vie dans ce monde cruel…la meilleure façon de trouver les nuits un peu moins froides et moins longue, d’être un peu moins seul.
Mais le jeune homme avait eu une vision plus pessimiste des choses. La première fois, la toute première fois que le jeune homme se laissa aller au calme et à la confiance, un homme le trahit, lui et ses compagnons, entraînant la mort de dizaines d’entre eux. Où était la confiance là-dedans ? Où était la main tendue ? Cette même main était revenue mais tenait désormais un couteau, prêt à planter ce dernier dans le dos à chaque occasion qui se présenterait. Après cette trahison et le désespoir qui suivit, le jeune homme se laissa aller à espérer de nouveau, à croire une fois encore en la rédemption et en l’être humain plus généralement, s’autorisant de nouveau à avoir des compagnons à protéger et à qui faire confiance pour garder ses arrières.
Et aujourd’hui alors ? Avait-il eu tort de se fier à cet homme qu’il avait rencontré, pour la première fois, lors d’un simple entraînement ? Avait-il eu tort de faire confiance à un adepte du bushido qui, comme lui, croyait aux valeurs telles que la loyauté ou la droiture en toute circonstance ? Les minutes qui s’écoulèrent tendirent à lui faire croire que oui, effectivement, il était en train de se faire entuber à sec pour la deuxième fois de sa jeune vie, deuxième fois qui serait probablement sa dernière car il savait le traître plus fort que lui.
Comment savoir qui croire, si même un homme prônant la loyauté pouvait être capable de trahison ? Devait-il se condamner volontairement à petit feu, brutalement, en cessant de croire en autrui pour ne pas mourir brutalement, de la main d’un frère ? Tellement de questions se bousculèrent subitement dans la tête du jeune homme que ce dernier eut du mal, pendant quelques instants, à penser clairement afin d’analyser la situation et les options qui s’offraient  à lui pour se sortir de ce merdier.

Revenant à la situation, le jeune homme ne broncha pas en voyant la cible de Mori échapper à ce dernier avec une vitesse impressionnant, le jeune sabreur l’avait clairement cherché à s’approcher aussi près de la demoiselle sans savoir ce dont elle était capable. La demoiselle échappa à son bourreau et mit Drake à l’épreuve, son épreuve consistait simplement à se débarrasser de ses camarades pour prouver sa loyauté envers l’hôte des lieux.  Mais Mori avait prévu un plan de secours, un plan qui, au vu des mouvements de Drake, consistait à perturber ses mouvements ou son système nerveux. Serait-ce suffisant ? Drake devrait désormais se battre, certes, contre un adversaire sans doute plus faible que lui, mais en prenant constamment en compte que ce qu’il voulait faire n’était pas ce que son corps lui permettrait de faire. Il serait plus lent et Mori pourrait profiter.
C’était peut-être le moment de frapper, tôt, pendant qu’il ne s’était pas encore habitué à sa nouvelle situation. Posant sa main sur son manche afin de dégainer  sa lame, le jeune homme stoppa son mouvement en entendant la dernière prise de parole du traître.
Ses yeux perdirent de leur lueur glaciale pour ne laisser transparaître qu’une détermination et une concentration à toute épreuve, symbole de sa volonté de survivre et de traverser cette épreuve. Il écarta sa main de son arme et croisa les bras devant sa poitrine, espérant que son camarade aux cheveux blanc ait, lui aussi, compris ce qu’il en était réellement des motivations du traître, et qu’il agisse en conséquence.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mar 14 Jan - 18:35




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Nala ne prêta ni attention aux dires de Drake, ni à quelque action que ce soit de la part de ses deux anciens compères. Elle n'avait de toute façon rien à ajouter, tant ce qu'avait pu répliquer le sabreur était idiot et dénué d'intérêt : il était tout à fait logique qu'elle le teste, puisqu'il venait de trancher l'un de leurs meilleurs alliés de manière assez impitoyable. Bataki était un très bon élément, et Shohei, qui avait également trépassé sous sa lame et sous celle de Lorn, aurait également pu être un atout des plus efficaces. Dès lors, comment faire confiance à ce fourbe, capable de retourner sa veste comme bon lui semblait ? Non, il était tout à fait logique qu'elle garde ses distances... Elle disparut dans le couloir, un peu plus loin, sans même se retourner une seule fois. Elle avait des choses à faire, beaucoup de choses à faire... La Kokuwo, une fois qu'elle fut certaine d'être sortie de leur champ de vision, fit apparaître devant elle une fermeture éclaire dans laquelle elle pénétra. Elle serait bien rapidement de retour, et saurait garder ses yeux et toute son attention braquée sur les trois samourais, afin de pouvoir intervenir si la situation le désirait... Non pas qu'elle souhaitait prêter main forte à Drake de quelque manière que ce soit s'il venait à être totalement dominé, non, mais bien qu'elle ne lui faisait toujours absolument pas confiance et qu'elle ne souhaitait pas qu'ils profitent de son absence pour se ruer dans la salle du trône principale, où se trouvait encore Makui avec une poignée de participants. Les ordres étaient des ordres, et ils étaient absolus... Les siens étaient par conséquent de se débarrasser de la gêne que pourraient provoquer ces trois-là, et elle comptait bien le faire. Si le Kotori devenait un allié et survivait à tout cela, il aurait droit de vivre, mais les deux autres allaient mourir, c'était incontestable...



Normalement, ce poste aurait du être plus long mais... Je vais faire couler un peu. Je suis curieux de voir ce que vous allez tenter, donc je vous laisse un tour supplémentaire !
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Ven 17 Jan - 3:57

 


La mort de celui qui ne peut pas mourir ? La silhouette que l'on voit au loin.





Il ne pouvait pas la quitter du regard. Pourtant, devant se dressait son camarade... Son Nakama. Quel était la bonne décision ? Il savait au fond de lui qu'un samouraï, ne pouvait aussi facilement tourner sa veste. Devenir un SamouraÏ c'était un engagement beaucoup plus costaud qu'on ne pouvait imaginer. Il ne s'agissait pas juste de brandir un Katana et de s'en servir, le chemin à suivre pour devenir un Samouraï commençait dès la naissance de la personne en question. C'est pourquoi, il ne prêtait pas vraiment attention à Drake après avoir utilisé sa technique... Son regard le quitta et se mit à suivre la marche de la jeune femme, qui disparaissait petit à petit dans le couloir du château. Le pirate aux cheveux d'argents savait que ce qu'il avait infligé à son camarade, l'occuperait pendant un certain temps. S'il voulait se lancer à la poursuite de la dame masquée, c'était maintenant qu'il devait le faire. Sans prêter vraiment attention à la proposition de duel de Drake, il usa d'un pas de célérité pour se lancer à la poursuite de la demoiselle et donc passer devant Drake sans prêter attention à lui. Derrière lui, il pouvait remarquer que son Nakama venait de comprendre ce qui se passait dans son corps. Mori continua sa route à pied se dirigeant vers l'endroit où il avait vu partir la femme. A l'endroit où il se trouvait les trois, c'était elle qui était l'ennemi et non son ami... La raison pour laquelle, il avait utilisé cette technique n'était pas simplement pour le ralentir au final.

L'utilisation du Ran Shin Shō était prévue à la base pour rétablir le système nerveux, mais pour le rétablir il faut tout de même savoir le dérégler. En faisant ça, il s'assurait de mettre de la distance entre lui et Drake. Même si il le regardait mal et venait de l'appeler traître, il ne pouvait s'empêcher de savoir qu'il est son Nakama et c'est surtout par rapport à son engagement envers Mitsu, qu'il ne peut pas se permettre de poser la main sur Drake. De plus, Mori à ses propres façons de faire... Avec Mitsu ou non, porter la main sur quelqu'un qui est un frère d'arme est hors de question. C'est donc pour cette raison, qu'il ignora complètement son ami et parti à la poursuite de son véritable ennemi. Il débuta alors une marche tout en laissant derrière lui son camarade qui se mit alors à parler. Rien ne pouvait prédire ce qui allait arriver après ces paroles, même pas Mori qui avait pour habitude d'anticiper tout genre de situation :

Drake.
La meilleure façon de provoquer un glissement de terrain est de se dresser sur la montagne dont il est question, pour ensuite foutre son bordel... Comme quoi trahir ses amis, trahir ses idéaux, trahir son code d'honneur, devenir un rônin et retourner sa veste n'a pas que du mauvais... Maintenant, en garde, c'est pas que ça, mais j'ai un peu envie d'aller voir à quoi ressemble mon nouveau boss moi.

Mori arrêta alors sa marche tournant toujours le dos. Pendant un instant, il resta surplace laissant le silence et le son des différents combats qui se déroulaient dans le château, faire écho dans la pièce où ils se trouvaient tous les trois. Il n'avait pas besoin de réfléchir à deux fois avant de prendre une décision et en s'arrêtant, il ne venait de prendre cette décision... Il venait de concevoir un plan, mais comment pouvait-il le réaliser sans se faire remarquer par les espions de Makui ? Il ne savait pas vraiment. Il n'avait pas d'autres choix que de le faire de la manière la plus idiote possible à savoir, agir seul alors qu'il est compagnie d'autres personnes. Dans le même temps, il s'inquiète aussi pour Loyckh qui avait avancé et s'était juré qu'il allait le rejoindre tout de suite après en avoir fini avec la femme. N'ayant donc pas d'autres alternatives, il se tourna en direction de Drake et de Lorn puis s'avança doucement vers son Nakama aux sept sabres pour lui donner sa réponse, mais avant ça il s'adressa à Lorn.

Mori.
Lorn c'est ça ? Tu n'as pas besoin de rester ici. Avance, je vais m'occuper du traitre assez vite et je te rejoindrais. Le but est que l'un de nous puisse arriver en renfort pour aider le reste des participants à terrasser Makui...




Il s'arrêta alors de parler et s'interposa donc de manière à ce que Drake ne puisse pas aller bien loin. C'était une manière de dire qu'il acceptait le duel. Ne perdant donc pas de temps et n'attendant pas que Drake agisse, il profita du fait qu'il soit encore sous l'emprise de sa malédiction pour attraper fermement le bras qui tenait l'un de ses Katana et n'hésita pas à le diriger en direction de sa poitrine, mais plus précisément de l'endroit où se trouvait le cœur de tout le monde. Le Katana de son ami se logea alors rapidement dans la poitrine du Gin'kami qui cracha aussitôt du sang sur le bras de Drake... Ranmaru venait de s'infliger lui-même un coup fatal, mais resta debout empalé sur l'arme de camarade. Il n'avait pas vraiment d'autres alternatives pour le moment, le but était de facilité la tâche à Drake en lui permettant d'aller éliminer Makui... Le tout était une question de confiance au final. Jusqu'à la fin, il n'avait pu se résoudre à se battre à mort contre un compagnon d'arme... Ses derniers mots lui permettraient certainement de comprendre la raison de ce geste.

Mori.
Voilà...de cette mani...ère...tu peux...avancer et...en...finir avec Makui. Tu passeras le...bonjour...à ton nouveau bos...s. Tu diras...à Mitsu...que je m'excuse...ainsi qu'à tous les autres. Dis également à Loykch...que je m'excuse...pour moi...le combat s'arrête ici.

Après quoi, il tomba inerte les genoux en premier puis le reste qui suivi pour heurter le sol. Les yeux ouverts et un sourire sur les lèvres qui en disaient long sur les pensées qu'il avait eu juste avant de prononcer ces derniers mots. C'est dans le Château de Makui, que Mori Ranmaru venait de perdre la vie... ?
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Ven 17 Jan - 23:31






Le pouvoir de Mori s'annonçait toujours plus étonnant. Il est vrai que nous n'avions fait connaissance que quelques jours auparavant sur le Cap des Jumeaux, par conséquent, je ne savais pas grand-chose de lui et je découvrais à peine sa malédiction, malgré tout, je ne cessais d'en apprendre. Non seulement il pouvait augmenter sa résistance, non seulement il pouvait rendre plus fragiles toutes sortes d'objets, mais il pouvait aussi dérégler les systèmes nerveux de ses adversaires... Je l'avais découvert à mes dépens. Lors de notre première rencontre, nous nous étions livrés à un duel ardent, j'avais pu en apprendre plus sur son style de combat. Aujourd'hui, nous nous étions battu côte à côte, nous nous étions battu une nouvelle fois en duel ; j'avais obtenu des informations sur son fruit du démon. J'avais maintenant tout ce qu'il fallait pour pouvoir me battre à fond.

Tout... Ou presque, car en effet, le seul problème résidait dans ce qu'il m'avait fait... Il avait totalement détraqué mon système nerveux, si bien que je ne pouvais plus me mouvoir correctement. Lorsque je voulais bouger ma jambe droite, c'était mon bras droit qui suivait, lorsque je voulais bouger mon bras gauche, c'était ma jambe gauche qui suivait, et vice-versa. Je pouvais tout de même sortir une nouvelle information de cette situation... En observant Mori, d'un premier abord, on pourrait penser que pour qu'il puisse utiliser sa malédiction sur quiconque, il devait y avoir contact. Or, ici, il ne m'avait pas touché. Deux hypothèses s'offraient donc à moi : soit il n'avait pas besoin de toucher pour altérer les capacités d'un autre, soit c'était son pouvoir qui devait entrer en contact. Si l'on partait du principe qu'il avait pu le faire quand il nous avait soignés de nos blessures les plus superficielles, tout se tenait ! Ainsi cela voulait dire qu'il avait bel et bien prévu un quelconque dérapage et que j'étais maintenant totalement à sa merci....

Alors ainsi soit-il, se libérer de l'emprise de ce maudit arcane ne devait pas être bien difficile après tout ! Alors qu'il avait grandement réduit ma capacité à me mouvoir, il usa d'un pas rapide pour disparaître de mon champ de vision de continuer sa route derrière moi. Il voulait partir à la chasse de cette dame... Il avait donc utilisé cette technique non pas pour me désorienter, mais bien pour me ralentir... Ne pouvait-il pas se battre correctement ? Non seulement il utilisait ses pouvoirs dans un combat singulier, mais il ignorait aussi mon défi en duel... Il fallait qu'il se batte et cela ne m'arrangeait vraiment pas qu'il s'en aille de la sorte, alors que j'étais dans l'incapacité de le poursuivre ! À vrai dire, si je me battais contre lui dans un contexte pareil, c'était contre ma volonté... Mais je n'avais pas le choix. Pour la continuité de mon plan, c'était tout à fait nécessaire de l'affronter. Faire verser le sang de mes frères d'armes me répugnait, mais un ordre avait été donné.

Je ne pouvais me retourner sans risquer de tomber au sol, malgré tout, mon ouïe me trompait rarement. Ainsi, à l'entente de mes paroles, il s'était arrêté... Tout comme Lorn d'ailleurs, qui s'était préparé à s'élancer sur moi. Mes mots avaient fait mouche. Ils semblaient avoir compris le message qui s'y cachait ! Ils ne pouvaient que comprendre... D'ailleurs, seul eux le pouvaient. Maintenant qu'ils avaient compris le message subliminal, je pouvais me battre à fond... Je n'avais plus rien à craindre. Ma seule entrave était cette désorientation... Alors que je tentais tant bien que mal de me retourner pour avoir dans mon champ de vision à la fois Lorn et Mori, ce dernier vint prendre la parole, en s'adressant à son second frère d'armes. Il lui ordonna d'avancer et de rejoindre la salle du trône, en affirmant qu'il me vaincrait pour le suivre ensuite. Bah voyons, il semblait bien confiant. Il se positionna ensuite devant moi. Le duel commençait. Avant même que je ne puisse me mouvoir correctement, il était déjà sur moi. Je m'apprêtais à lever le bras du mieux que je le pouvais, lorsqu'il s'en saisit fermement, empêchant alors tout mouvement de ma part. Que manigançait-il encore... C'est presque totalement impuissant que je le regardais diriger la lame vers un endroit précis de sa poitrine... Le coeur. Sans prévenir, il plongea l'arme dans sa cage thoracique... Il provoquait lui-même son trépas. Totalement impuissant, je ne pus rien faire et, lorsque son bras se tâcha du sang qu'il crachat sur moi, je sus que même son fruit ne pourrait le sauver.


Mori s'était sacrifié... Il avait compris le sens de mes paroles, mais pourtant, il avait donné sa vie. Il savait que j'étais devenu un traître, un samouraï sans nom... Un rônin. Pourtant, pas une seule fois il n'avait pensé à diriger son arme contre moi, moi-même qui n'avais pas hésité à poser Yubashiri sous sa gorge. Nous étions restés frères jusqu'au bout. Je n'avais pas voulu lui prendre sa vie, il l'avait fait lui-même... Il s'était lui-même porté le coup fatal. Avec le peu de force qu'il lui restait, il articula avec difficulté quelques mots. J'avais terni mon honneur, je n'avais pas hésité à retourner ma veste, mais pourtant il me laissait la possibilité de rejoindre Makui... De rejoindre mon nouveau chef. Frère d'armes et nakama jusqu'au bout. Suite à quoi, son corps tomba lentement sur le sol, glissant le long de ma lame. Il était facile de transpercer un corps, mais la véritable épreuve était de retirer l'arme des entrailles de l'adversaire. Dans la mort, les muscles se contractaient autour de la lame, comme voulant s'accrocher à ce dernier espoir. La retirer du corps d'un ami en était d'autant plus dur. Certes, ce n'était pas moi qui avais enfoncé ce katana dans le buste de Mori, mais c'était mon sabre qui s'y était logé et mon bras qui le tenait. En réalité, c'était moi qui lui avais pris la vie et nul autre. Voilà à quoi ressemblait le véritable visage de la voie que j'avais choisie de suivre : ce n'était pas celle de l'honneur, c'était celle du sang.

Savez-vous quelle utilité peuvent bien avoir ces lunettes sur mes yeux . Non, ce n'était pas pour avoir un pseudo-style, ni même pour utiliser de manière optimisée mon flash dial... Il me permettait aussi de pleurer, sans pour autant que d'autres puissent le voir. J'avais ma fierté et on avait beau me comparer à une brute, je n'en restais pas moins humain. J'avais des sentiments. Peu en ce monde m'avaient déjà vu les exprimer, mais j'en détenais bien. Rectification, nul ne m'avait déjà vu les exprimer. Oui, en ce jour où mon compagnon venait de tomber, mes lunettes s'étaient permises de retenir une ou deux larmes. Ces larmes qui m'accompagneraient jusqu'au bout, à la fois dans ma traîtrise et dans ma détermination. Mori ne serait pas mort pour rien, il fallait donner à sa chute une raison. Alors qu'il tombait à genoux et laissait échapper son dernier soupir, je vins murmure quelques mots, que personne ne pouvait entendre, pas même les systèmes de surveillance. Puis, je pris une seconde fois la parole, en positionnant le Gin'Kami dans le dos et en posant un genou en terre, comme pour rendre hommage à ce guerrier tombé au combat.

« J'aurai aimé partir devant... Je te rejoindrai plus tard, j'ai encore beaucoup à faire. Ta mort ne sera pas vaine et tes paroles arriveront à leurs destinataires, tout comme j'apporterai tes lames pour le Capitaine, qu'il sache que ce fut dans la bravoure que tu nous as quitté. Patiente et moi aussi je viendrai prendre ma place dans ce jardin où les plus fiers guerriers ont leur place... Une fois que tout ça sera terminé, tu auras droit à une cérémonie digne du samouraï que tu es. »

J'attrapais ses lames, malgré l'emprise de son fruit sur moi encore présent. Puis je me relevais tant bien que mal. Dire que sa technique ne s'effaçait pas avec sa mort... Avec un peu de patience, il n'y en aurait plus trace ! Relevant la tête, je pus voir que Lorn s'éloigner... Dans mon état, je ne pouvais le poursuivre, mais aussitôt que mes facultés motrices referont leur apparition, je ne manquerai pas de remplir la tâche. Encore un peu d'attente et tout serait enfin terminé. À petits pas, je me dirigeais aussi vers la salle du trône. L'arcane perdait de ses effets et bientôt, je pourrai m'élancer vers le second samouraï encore en vie... Encore quelques minutes et moi aussi j'aurai ma place auprès de Makui.





Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Dim 19 Jan - 15:20




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Nala avait eu beaucoup de choses à faire. De toute façon, la situation l'exigeait. Enfin, grâce à son fruit du démon, tout devenait plus simple, et l'idée qui avait germé dans sa tête quelques instants auparavant ne pouvait de toute façon prendre forme que grâce à son exceptionnelle malédiction, qui lui permettait bien plus de choses que l'on ne pouvait le penser au premier abord. Si Makui avait un pouvoir dévastateur et puissant principalement au combat, le sien permettait de nombreux plans plus effroyables les uns que les autres, et que personne ne pouvait sous-estimer. En réalité, elle n'était même pas certaine que le trio de bretteurs mérite cela. A fortiori si Drake avait bel-et-bien retourné sa veste... En effet, même à trois, ils auraient beaucoup de mal à garder la tête froide dans une telle situation, et à combattre efficacement sans faire de grossières erreurs. Celui qu'elle avait choisi comme pilier du plan n'était pas le meilleur élément qu'elle avait pu rencontrer au travers de sa carrière de marine, mais il pourrait remplir le rôle qu'elle lui avait donné avec efficacité. Quand elle y songeait, elle aurait pu le faire elle-même, d'ailleurs... Mais pour le moment, il s'agissait, selon elle, d'un test. Oui, c'était cela : elle devait tester ces trois épéistes, et ne devrait les tuer qu'après. Car même si les ordres de son frère, le Kokuwo, étaient clairs et précis, la jeune femme ne souhaitait pas les tuer sans réfléchir. Elle songeait en effet que si l'un d'entre eux était suffisamment fort pour pouvoir surmonter cette épreuve, il aurait le droit de rejoindre ses compères dans la lutte face au chef de Mars. Un sacré privilège, selon elle, et son frangin serait à coup sûr satisfait à l'idée de rajouter un peu de piment à un duel en apparence bien fade. Et c'est dans cette optique que la demoiselle avait réalisé cette folie. Elle était allée là où les groupes du château avaient au départ mené leurs luttes, là où il ne gisait plus que les restes du pacifista et les cadavres des quelques opposants. Elle avait fait tout cela sous la couverture de sa malédiction, dans une discrétion époustouflante. Et maintenant, il marchait... Lentement, inexorablement, dans le dos de ses ennemis qui risquaient de regretter une nouvelle confrontation directe...
Bataki s'était relevé.






Dans l'immédiat, Nala n'a pas prêté attention à la "mort" (vous me cachez un truc c'est certain xD) de Mori puisqu'elle devait s'occuper d'affaires urgentes... Mais vous comprenez désormais toute la puissance dont elle peut faire preuve et ce qui fait que, malgré son niveau moyen par rapport aux autres boss, elle mérite clairement sa place.
Bon courage...
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 25 Jan - 13:42




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Bataki se dressait là, dressé face à ses ennemis qu'il allait, une fois de plus, affronter. Si son corps souffrait toujours des multiples cicatrices infligées par le tranchant de leurs lames, il ne semblait pas particulièrement en proie aux douleurs. Au contraire, il semblait se mouvoir aussi librement qu'au début de leur affrontement, comme s'il n'avait à souffrir d'aucun tranchant... Dans sa main droite, il tenait un cimeterre menaçant, et dans sa main gauche, une dague toute aussi dangereuse. Malheureusement, si les aventuriers auraient certainement du mal à se remettre ne serait-ce que de sa subite apparition, alors qu'il semblait bel et bien mort quelques instants plus tôt, ils n'étaient pas au bout de leurs peines : d'autres bruits de pas surgirent, cette fois du couloir d'où était partie Nala quelques instants plus tard. Et c'était désormais Shohei qui leur faisait face, tenant ses pistolets avec autant d'adresse que par le passé. Si ses yeux étaient vides et son expression impassible, il semblait animé d'une envie de vengeance exponentielle. Et c'est ainsi que Drake, Mori et Lorn se retrouvaient, en quelques instants, face à ces deux ennemis qu'ils avaient eu tant de mal à vaincre... Ne leur laissant guère de temps pour reprendre leurs esprits, et ne prêtant même pas attention audit cadavre de Mori, le révolutionnaire pointa ses deux pistolets en direction de Drake et de Lorn, visant leur tête. Il tira d'un seul coup, une balle droit vers chacun des pirates. Puis, d'un pas vif qui ne lui ressemblait guère, il sembla se téléporter pour réapparaître à une quinzaine de mètres derrière l'épéiste de l'équipage de Mitsu. Il tira une nouvelle fois, visant son dos avec deux balles. Si une chose était certaine, c'était qu'il était clairement plus rapide que par le passé...



Bataki reste calme, et Shohei surgit de l'autre côté (du couloir qui mène à la salle du trône). Il tire en direction de Drake et de Lorn, puis utilise un pas extrêmement rapide pour réapparaître derrière Drake afin de tirer encore une fois.
Poste très court, mais j'avais pas grand chose à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Jeu 30 Jan - 17:55






Le corps de Mori gisait au sol, sans vie. Lorn disparaissait vers la grande porte et moi, j'étais là, les sabres du Gin'Kami dans les mains, attendant patiemment que mon corps reprenne ses droits. Je reviendrai plus tard lui rendre un dernier hommage... Certes, j'étais désormais un rônin, mais cela ne m'empêchait pas de laisser une dernière prière pour celui qui avait été mon frère d'armes. Il s'était lui-même planté cette arme dans le coeur, d'une certaine manière, il s'était sacrifié. Mais il ne l'avait pas fait pour me libérer la voie ou autre... À vrai dire, je ne comprenais pas ses motivations. Mon but avait été de rejoindre les rangs de Makui, pourtant il me disait d'y aller, de devenir un traître ! Ou peut-être que...

La porte était là, devant nous, grande ouverte et d'ici, on pouvait entendre la bataille faire rage de l'autre côté. Pour ma part, il ne me restait qu'à m'occuper de Lorn et je pourrai les rejoindre... Plus facile à dire qu'à faire. En temps normal, mettre la main sur celui-ci aurait été un véritable jeu d'enfant pour moi. Il était doué, il savait utiliser ses lames, il faisait honneur à cet héritage des samouraïs du Pays de la Paix qu'était le Bushido, mais malgré tout, j'étais plus expérimenté que lui, sans pour autant vouloir me vanter. J'avais une meilleure maîtrise du Kenjutsu tout comme j'avais une plus grande rapidité. Il ne m'aurait suffi que de deux secondes pour le rejoindre en usant de mes techniques de célérité. Mais Mori l'avait grandement aidé... Je n'avais plus le contrôle total de mes mouvements et poser une nouvelle fois mon autorité n'était pas si simple, il avait véritablement détraqué mon système nerveux !

Ce fut pourquoi je pris mon temps pour rejoindre la grande porte, et donc Lorn. J'attendis patiemment que mon corps reprenne ses droits. Ce qui, après quelques minutes, se passa enfin. J'étais prêt à repartir me battre correctement maintenant. Néanmoins, alors que je m'apprêtais à m'élancer, je fus pris d'un étrange sentiment, comme une présence qui ne m'était pas inconnue. Instinctivement, je m'arrêtais, fixant droit devant moi, avant de me retourner lentement. Il se tenait là, devant moi et s'avancer, d'un pas tranquille. Il était littéralement revenu d'entre les morts... Ce foutu hors-la-loi était de retour. Nous n'avions pas réussi à le mettre définitivement hors course. Automatiquement, en voyant cet ancien adversaire se dresser devant moi, mes mains vinrent se poser sur ma lame, même s'il est vrai que je n'avais plus aucune raison de me battre contre lui : nous avions gagné le précédent combat et j'estimais ne plus avoir à le combattre. Mais malgré tout, s'il m'attaquait, je me verrai dans l'obligation de rendre les coups, ce ne serait alors que de la légitime défense !

Une nouvelle fois, il devait être motivé à se jeter sur moi, puis sur Lorn, mais pourtant, il ne bougea pas et resta impassible. Armé de son cimeterre et de sa dague, il était prêt. Son torse était couvert de cicatrices, mais il ne semblait pas pour autant souffrir... Il semblait même se tenir parfaitement. Mais au vu de notre victoire et de comment nous l'avions arrachée, il était forcément affaibli, chose sur quoi je pouvais compter si la bataille s'annonçait de nouveau. La question qui survenait alors, était-il orgueilleux ? Ou tout comme un véritable guerrier, il excluait ce péché ? Car s'il l'était, il serait bien difficile de lui faire comprendre que je ne souhaitais pas livrer bataille une seconde fois, sachant que nous nous rangions dès lors du même côté ! De plus, ne pas l'affronter m'arrangerait grandement... Peut-être gardait-il toujours des séquelles de notre affrontement, mais j'étais moi aussi très éprouvé : en l'état actuel des choses, je doutais pouvoir venir à bout de lui seul. Mais impossible n'existe pas disait-on, j'avais sûrement ma chance, il fallait y croire. Mais il fallait avant tout qu'il engage le combat, s'il ne le faisait pas, il ne pourrait détenir sa vengeance, étant donné que moi-même je ne le défierai pas de nouveau.

Sans un mot, nous nous opposions en nous toisant du regard comme des chiens de faïence, jusqu'au moment où un nouvel individu surgit dans mon champ de vision... Cette fois-ci, c'était le Zoan. Bordel, qui était le blaireau qui s'amusait à les remettre debout ?! Déjà que les mettre à terre n'avait pas été simple, si nous devions le faire une nouvelle fois... Face à cette situation inattendue, je soupirai. S'il restait de tout même des chances pour moi d'éviter le combat face au zombie, l'affrontement contre le tireur, par contre, était inévitable. Ses pupilles brillaient d'un désir de vengeance... Alors soit, dans ce cas, je me débarrasserai de lui en tout premier. Les lames de Mori se trouvaient encore entre mes mains, j'en positionnai une à ma ceinture et je sortis de quelques centimètres, la faisant briller. Il allait être temps pour moi de tester les armes de mon défunt compagnon. La vengeance s'apparentait à la colère, la colère rendait aveugle et empêchait de se battre à sa pleine puissance. À contrario, j'avais l'esprit clair, ainsi qu'une ferveur et une détermination sans égale... Il n'avait aucune chance de me battre, pas en voulant absolument me tuer pour pallier sa défaite.  

« Vous avez déjà été vaincu, je n'ai plus aucune raison de vous affronter de nouveau... Surtout qu'on est plus censé être ennemi là, une fois que j'ai rejoins Makui. Bref, ce serait déjà bien d'avoir vos nom, non ? Sauf si Le Clébard et le Zombi ça vous va ? Bon, sinon, comme le Chien a l'air décidé, autant se débarrasser de celui qui a vraiment envie de se faire cogner. Sinon, celui à la tronche mort-vivant, comme t'as pas vraiment une gueule à vouloir me déboîter les os, patiente s'il te plaît.»

Mais alors que je terminais à peine ma phrase, le fameux Clébard pointa son arme dans nos directions à Lorn et moi, prenant soin de viser la tête. Une preuve d'hostilité donc... Je prendrai soin de trancher sa tête, pour ne plus qu'il se relève. Il serait maintenant mon adversaire, Lorn viendrait en second. Deux tirs partirent. Dégainant Masamune, dans la continuité du mouvement, une lame d'air se forma pour intercepter la première balle, se dirigeant vers mon confrère, positionnant le fourreau auprès de la seconde épée, je ne perdis pas de temps pour sortir Murasame. Tout en me servant de mon Kabe o Doriru, je fis de mon mieux pour me protéger de la balle, mais j'en profitai aussi pour que le trait jaillissant de la pointe tente d'atteindre le maudit. Mais ce dernier fut prévenant : il avait disparu de mon champ de vision, d'une rapidité que je ne lui connaissais pas. J'aurais pu savoir où il se situait en me servant de mes oreilles, or, celles-ci avaient été bien endommagées, je ne pouvais bien entendre qu'à courte portée. En somme, je ne savais où il était et il pouvait à tout instant surgir pour m'attaquer.

Il est vrai que je ne pensais que rarement à une stratégie à adopter, j'étais un véritable bourrin. Mais il m'arrivait tout de même de réfléchir... Si je ne pouvais savoir où il était et si je restais en position fixe, il n'aurait que plus de chances pour m'atteindre. La solution ? Disparaître à mon tour. Mon Nagareboshi No Resu intervenait à point. Ainsi, lorsque les balles atteignirent leur cible, elles ne rencontrèrent ni plus ni moins qu'une image rémanente. J'étais maintenant bien placé pour l'avoir dans mon champ de vision. Serrant les pommeaux de mes lames, de ma nouvelle position, je m'élançais. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pratiqué du Nittoryu, mais cela ne me gênerait sûrement pas, après tout, j'avais juste cinq katanas en moins ! Remontant la distance rapidement, je me retrouvai devant le clébard. Une danse endiablée débuta, les sabres commençant à fendre l'air. Mais ce ne fut pas son corps que je tentais d'atteindre, mais ses pistolets, ou, du moins, ses mains. Il se battait avec des armes à feu, par conséquent, son domaine était le combat à distance. Il pouvait me blesser sans même se déplacer, ou même me garder loin de lui. Si je réussissais à trancher ses flingues, ou du moins à séparer ses poignets du reste de son corps, le problème ne serait plus et il serait dès lors forcé d'user de sa malédiction. Il détenait le Zoan du chien... J'avais donc l'idée parfaite pour le mettre hors-jeu, mais pou cela, il fallait attendre et le forcer à se transformer et à abandonner ses armes. Sa malédiction était à la fois une force et une faiblesse : il s'en rendrait compte à ses dépens.





Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 1 Fév - 23:04




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Les provocations lancées par Drake à l'intention des deux ennemis qui lui faisaient face et qui venaient de se relever malgré des blessures pourtant clairement importantes ne semblèrent absolument pas les choquer, et pour cause : si Shohei se décida à passer à l'action, bien plus rapidement qu'il n'avait pu le faire par le passé, Bataki, en revanche, resta totalement impassible, sans même prendre la peine de bouger de la moindre manière que ce soit. Son corps ne semblait pas dégager de haine féroce ou d'envie sanguinaire particulière, et il était visiblement face aux deux bretteurs uniquement parce qu'il le devait... Et à première vue, on pouvait songer qu'il ne se joindrait donc pas à la lutte. Pas dans l'immédiat, en tout cas... Le révolutionnaire n'y prêta guère attention et se contenta de se concentrer en remarquant que le pirate tentait de réaliser la même tactique que lui : disparaître pour mieux contre-attaquer. Mais si le tireur le laissa volontiers approcher, il ne le laissa absolument pas le trancher au niveau des poignets avec facilité : ses intentions grossières et grotesques étaient visibles à des milliers de kilomètres, et s'il aurait été en grande difficulté quelques minutes plus tôt, il n'eut aucun mal à éviter chacun des tranchants dans une danse endiablée, n'hésitant pas à reculer activement de temps à autres. Décidant par la suite de profiter de la confusion qu'il pourrait ainsi semer dans l'esprit du forban, qui ne devait clairement pas s'attendre à un si complexe affrontement, l'allié de Makui utilisa un nouveau pas extrêmement rapide et brusque pour se reculer efficacement, d'une bonne trentaine de mètres. Il tira à nouveau, trois fois, en direction des jambes de l'épéiste. Il semblait savoir avec pertinence qu'attaquer le haut de son corps ne serait que difficilement concluant, en vue de l'habileté dudit épéiste, mais tirer suffisamment bas pour l'obliger à se pencher pourrait lui donner l'avantage. Puis, vigoureusement, le révolutionnaire se retourna et se mit à courir droit en direction d'un mur... Dans lequel il s'engouffra, une fermeture éclaire lui ouvrant le chemin un court instant avant de se refermer brutalement. Il avait tout bonnement disparu de la salle, et il n'y restait plus que le pseudo-cadavre de Mori, Bataki, Lorn et Drake, évidemment.

Et l'homme canidé ne sembla pas réapparaître. Bataki, n'ayant toujours pas bougé le moindre membre depuis qu'il s'était arrêté, un peu plus tôt, haussa un sourcil en direction de Drake en se demandant comment ce dernier avait pu s'en sortir, tout en sachant pertinemment qu'il avait du trouver un moyen pour ne pas être blessé grièvement. Après tout, l'offensive avait été assez simplette, et puisque lui et Lorn avaient déjà réussi à vaincre le tireur, il y avait fort à parier qu'il pourrait réitérer l'exploit seul... Même si la tâche risquait d'être bien plus ardue qu'il n'aurait pu le penser. L'important n'était pas de savoir face à qui il se tenait, mais face à quoi il se tenait... Et Mars n'était pas ce genre d'organisations que l'on pouvait défier à la légère, les lieutenants les plus proches de Makui étaient bien là pour le rappeler. Si l'homme squelette ne manifestait toujours absolument aucune envie de meurtre, il décida toutefois de rester particulièrement vigilant : ses ennemis, s'ils s'alliaient tout deux, pourraient le gêner assez efficacement.

Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mar 4 Fév - 1:15

 


Retour vers le passé... Mori Rei, la bretteuse au pas léger.




Flash Back

Il pleuvait un torrent à ce moment-là, le cliquetis des gouttes d'eau sur la fenêtre se faisait de plus en plus insupportable. Le vent lui aussi soufflait de manière à intensifier le boucan. Tout cela, serait parfaitement irritant pour n'importe quel genre de personne, mais il y avait une personne qui semblait y trouver quelque chose... Le regarde complètement perdu au milieu des gouttes d'eau qui se posaient avec violence sur son visage, accompagné de légère rafale qui ne faisait qu'accélérer le tout. Mori Ranmaru était un jeune garçon qui se trouvait être différent de tous les enfants qui pouvaient se trouver son village. A la différence de ses camarades, il a toujours fait les choses comme un adulte. Alors que d'autre s'abritait dans les bras de leurs parents, restait tranquillement dehors en temps d'orage afin de s'y sentir confortable. Pour une personne lambda, le vent qui soufflait était simplement beaucoup trop puissant, assez puissant pour envoyer un adulte de tailler moyen valdinguer... Pourtant, pour lui il s'agissait de lutter contre les forces de la nature... Il s'entraînait à garder le plus longtemps son équilibre afin de ne pas se faire emporter.

Se tenant donc hors de sa maison à lutter contre la nature, il pensait pendant ce temps à ce qu'il serait dans un avenir proche... Tout en restant concentré sur son objectif principal. Il souriait de temps en temps, puis se remettait à devenir sérieux. Son père sortait de temps en temps afin de regarder comment il s'en sortait. Son père n'avait rien à reprocher à son fils qui pour lui avait les capacités requises pour devenir un bon samouraï et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle, il l'entraînait comme il le faisait actuellement. Le père de Mori poussa une personne délicatement une personne à rentrer à l'intérieur de la maison, la silhouette ressemblait à celle d'une jeune fille. L'on pouvait remarquer le sourire de Ranmaru, qui avait pour cible cette jeune personne... Il se re-concentra sur ce qu'il faisait et y resta jusqu'à la fin de la tempête.

Le lendemain arriva assez vite et l'on pouvait remarquer Mori qui arrivait de l'on ne sait qu'elle endroit avec dans ses mains un gros stock de course. A côté de lui, il y avait une petite fille... La même que son père qui se trouvait rentra dans la maison alors que la tempête grondait. Il s'arrêta un instant, puis se tourna vers la petite fille qui s'était elle aussi arrêté. Il prit alors la parole avant de reprendre la route tranquillement :

Mori : Rei-chan... Tu devrais essayer de faire plus attention la prochaine fois... La manière dont tu utilises les sabres n'est pas assez bonne pour l'instant, mais je peux le voir de jour en jour. Tu deviens forte !

La petite fille se mit à rougir avant de laisser apparaître un très grand sourire, puis répondit d'un ton sage et mignon :

Rei : Oui ! Grand-frère et un jour, je serais plus forte que toi !

Flash Back Fin.

Voilà maintenant un petit moment que l'on pouvait apercevoir le corps du pirate qui gisait au sol. Celui-ci ne faisait aucun mouvement et ne semblait vouloir en faire, dans les minutes qui suivaient... Malgré tout, lui-même pouvait sentir son corps se réveiller tout doucement. Il bougeait doucement ses doigts afin de voir s'il pouvait ressentir quelque chose et effectivement, il pouvait sentir le sol qu'il palpait tout doucement sans pour autant que quelqu'un le remarque. Il revenait doucement à la vie et cela n'était pas prévu dans le plan qu'il avait mis au point, est-ce qu'il était possible qu'il puisse de nouveau entrer dans la bataille ? En tout cas, c'est comme cela que s'annonçait les prochains évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mar 4 Fév - 18:17







Ce fut dans une danse endiablée que je m'élançai contre le tireur pour tenter du mieux que je le pouvais de le mettre à mal. Visant tantôt les poignets, d'autres fois seulement les revolvers, mon but était simple : lui couper la main, ou rendre inefficaces ses armes. Si cela marchait, tout serait bénéfique pour moi, il n'aurait plus à m'embêter avec ses pistolets. Malgré tout, il avait été prévenant et atteindre mes objectifs n'était pas chose facile... D'une manière ou d'une autre, il esquiva chacun de mes coups. Je m'étais rouillé au niitoryu moi... Me battre avec toutes mes lames aurait été bien plus pratique ! Et surtout, il aurait sûrement eu beaucoup moins de mal à éviter mes lames. D'ailleurs, quelque chose avait changé chez lui ! C'était comme si sa défaite l'avait rendu plus fort : non seulement il dégageait plus d'assurance, mais il était plus rapide et plus prévenant, même si son arrogance était toujours présente. Mais ce ne serait certainement pas cela qui ferait pencher la balance de son côté... Il ne pouvait clairement pas gagner contre moi. Il pouvait me blesser, me gêner, me freiner, mais il ne pouvait me battre !

Il finit tout de même par se dégager en se servant de sa nouvelle rapidité et n'attendit pas pour passer à son tour à l'attaque. Il tira trois fois, sauf que cette fois-ci, il avait pris le soin de prendre mes jambes pour cible. Bon choix : mes sabres ne me permettaient de protéger efficacement que le haut de mon corps, la partie basse restait somme tout assez vulnérable si je n'étais pas assez réactif. C'était intelligent, certes, mais il ne fallait pas oublier certaines de mes techniques, qui pouvaient à la fois agir au sol et au-dessus du sol ! Ainsi, je ne cherchais même pas à arrêter les balles d'une manière conventionnelle et j'abattais sèchement l'une des deux lames sur le dallage. De là sortit une lame d'air longeant les dalles pour se diriger droit vers l'adversaire, débarrassant au passage les deux projectiles tirés. Et évidemment, un nouveau gouak survint ! J'avais attaqué pour le moins assez bêtement, sans pour autant faire attention à la cible elle-même. Ainsi, devançant le Kami no Ken, il se retourna et fonça le mur le plus proche, pour s'enfoncer dans une fermeture éclair... Ou ce qui nous avait servi à rejoindre les lieux.

Il disparut tout bonnement de la circulation et ne semblait pas vouloir réapparaître... Il avait apparemment coupé court au combat, mais il fallait tout de même rester sur ses gardes : il pouvait surgir à tout instant. Par conséquent, mes lames restèrent dans ma main. J'étais maintenant à l'affût, je guettais un moindre signe de mouvement de sa part ! Mais il ne se remontrait pas. Un adversaire en moins pour l'instant... Après tout, ce n'était pas plus mal, cela réduisait l'effectif ! Après encore quelques minutes en restant attentif, je me tournais vers le hors-la-loi, les armes toujours à la main. Il n'avait pas bougé et se tenait toujours là, droit, se dressant devant nous. Levant la tête, je fis de même. Puis, c'est devant lui-même que je rengainais mes lames. C'était là un geste pour le moins symbolique lui prouvant que je n'avais aucune intention hostile à son égard. Il ne semblait pas vouloir se battre, je n'avais donc aucune raison de croiser à nouveau le fer avec lui.

« Je n'ai pas l'intention de me battre contre toi... Pas à nouveau. J'ai rejoins les rangs de Mars, je n'ai donc plus aucune raisons de te combattre une seconde fois, sauf si tu souhaites le contraire. »




Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mer 5 Fév - 15:54




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Shohei avait disparu depuis quelques temps lorsque Drake comprit qu'il ne reviendrait pas dans l'immédiat. Ainsi, seul Bataki, debout à quelques mètres de lui, était dans l'immédiat une source de danger et un ennemi dangereux, si l'on omettait bien évidemment Lorn contre qui le bretteur devait se battre pour gagner les faveurs de Nala et donc, par conséquent, celles de Makui. Mais, depuis le début, et ce même après la disparition soudaine de son allié, l'homme squelettique n'avait pas bougé d'un pouce. Il se contenta donc de regarder son ancien ennemi s'approcher de lui sans vraiment remarquer les mouvements de Mori à quelques pas de là. Ceux-là étaient pour le moment imperceptibles, et à vrai dire, le combattant allié à l'organisation de Mars ne lui accordait à présent plus aucune importance. Il n'était plus qu'un cadavre, à ses yeux, et ne risquait donc pas de se relever... Quoi qu'il en fut, le Kotori rangea ses lames devant le hors-la-loi, prouvant clairement qu'il n'avait aucune envie de le combattre à nouveau, après leur duel qui s'était montré particulièrement violent. C'était plutôt compréhensif, et ce pour plusieurs raisons : d'un côté, affronter à nouveau un type manifestement plus fort que soi, face à qui on avait gagné par chance à trois contre un quelques minutes plus tôt, ce n'était rien d'autre que du suicide. De l'autre, une fois que la lutte entre les quatre sabreurs s'était achevée, il était logique que le gagnant avait été décidé : de ce fait, l'homme hurleur n'avait pas vraiment de raison de demander une revanche, il était celui qui avait perdu, rien de plus. Et si le guerrier aurait sûrement ignoré ces raisons quelques jours plus tôt, et auraient recommencé son combat face à Drake sans plus de cérémonie, il avait désormais changé. Il se contenta par conséquent de plisser les yeux, comme s'il se demandait si les mots du bretteur étaient sincères, mais ne fit rien de plus. Mais si ce type disait vraiment la vérité, Mars avait gagné un assez précieux allié, qui pourrait par exemple aller prêter main forte aux lieutenants du côté de la prison pour empêcher Abel d'être libéré !

Dans l'ombre, une paire d'yeux les observait. Nala ? Shohei ? Un autre ennemi ? Personne n'avait le moyen de le savoir, pour le moment, mais si quelque chose était clair, c'était que cette mystérieuse présence attendait de voir à quel point était sincère Drake avait de prendre une décision. Mori semblait reprendre conscience malgré une blessure plus qu'importante, et Lorn était toujours debout. La mission du traître n'était pour le moment pas remplie...



Ce groupe prend une tournure très intéressante... Ca promet pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 8 Fév - 3:03

 


Les Sept Merveilles... Gin'Kami no Ranmaru vs Nukiashi no Rei .




Flash Back

Le jour se levait tout doucement. Les rayons de soleil se mettaient tout doucement à éclaircir les toits du village. Il y avait un vent léger, qui avait pour but de réveiller sans pour autant agresser. L'on pouvait voir sortir d'une des maisons, un trio. A première vue, il s'agissait d'un père et de ses enfants. Ceux-ci avaient un regard sérieux, mis à part la personne qui se voulait être la plus petite du groupe. Elle affichait un sourire qui laissait entendre une bonne entente entre les trois personnes, mais également une sorte d'enthousiasme qui pourrait mener plusieurs personnes à faire les choses comme elle. Marchant tranquillement entre les deux hommes qui l'accompagnaient, elle ne pouvait s'empêcher de se rapprocher discrètement de celui qui avait une chevelure argentée. Tout en se rapprochant, elle n'hésitait pas à user de léger mouvement qui montrait qu'elle s'entraînait. C'est à ce même moment-là, que celui qui se tenait le plus en arrière s'arrêta et prit la parole. Il attendit de se rapprocher de la maison la plus éloignée pour commencer des explications :

Nagamasa : Aujourd’hui nous allons commencer le Test des sept merveilles ou encore les sept vertus du Bushido… Vous allez devoir utiliser à chaque fois une technique que je vous aurais apprise et celui qui arrivera à réussir correctement les mouvements, sera un samouraï aguerri. Généralement, on commence par le plus facile et on termine par le plus difficile, mais je vais briser les règles et nous allons commencer par mon préféré le courage…





Sans même qu'il ne termine sa phrase, Nagamasa disparut en utilisant un pas rapide qui lui permit de se retrouver sur le toit d'une des maisons. Mori n'attendit pas deux secondes pour suivre à son tour et se retrouver rapidement à côté de son père, puis de la toucher en n'oubliant pas de dire « Touché ! C'est toi le chat... ». Le père du jeune homme laissa paraitre un sourire avant de disparaître à nouveau et de se retrouver rapidement au côté de la Rei qui anticipa cela à la grande surprise des deux hommes... Elle se retrouva en un seul pas à plus d'une dizaine de maison d'eux. La surprise pu se lire rapidement sur le visage des deux qui ne se laissèrent pas avoir par la surprise. Le père continua et c'est sans problème qu'il toucha rapidement sa jeune enfant qui rapidement disparu à nouveau. Il eut un temps de cinq secondes avant que Mori ne remarque la présence de sa sœur qui se trouvait debout sur debout sur son épaule. La chose qui fit qu'il remarqua sa présence était qu'elle s'exclama en disant « Grand-frère, tu es le Chat... Qu'est ce que tu attends ? ». A ce moment-là, une course poursuite débuta. Le grand-frère qui se trouvait complètement dépassé par sa sœur, s'amusait mais en même temps trouvait cela étonnant qu'une jeune fille de son âge puisse se déplacer aussi rapidement et surtout aussi discrètement... De plus, elle utilisa cette capacité qui lui permettait de se rendre légère. Alors qu'elle le dépassa sur ce test-là, il ne fut pas de même sur le test qui permettait de créer des images rémanentes, il arriva sans problème à créer le nombre demandé. C'est ce jour-là que Mori devint un vrai samouraï et commença le développement de ses techniques de combat les plus basiques. De son côté sa sœur arriva aussi à réaliser les sept merveilles et commença également un entrainement de son propre côté.

Fin Flash Back.
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Lun 10 Fév - 15:05







Nous nous faisions face, ce lieutenant de Makui et moi, et une seule question me venait à l'esprit... Pouvais-je me battre contre lui, en combat singulier ? Après tout, lorsque nous l'avions battu, nous étions trois, et après maints efforts, nous l'avions battu... Mais voilà qu'il se représentait. Nous nous étions ligués contre lui, nous nous étions battus comme des lions, bravant la mort et les difficultés... Nous y avions mis toute notre ardeur et toute la puissance de notre Bushido, mais pourtant, rien n'y fut, il demeurait tel un mur inébranlable. Malgré tous nos efforts, il refusait de tomber. Ni le désespoir, ni l'ardeur, ni la détermination, ne purent nous aider. Tout du long de l'affrontement, il nous avait dominés, mais pourtant, le nombre avait fini par gagner... Nous avions vaincu, à notre grand étonnement. Même dans la mort, il n'était pas tombé, mais malgré tout, notre persévérance nous avait menés à la victoire. Maintenant que je me retrouvais seul et dans le cas où il n'accepterait pas mon pseudo cessez-le-feu, étais-je apte à lui tenir tête ? Bien que j'en doutasse fortement, je ne pouvais pas véritablement donner une réponse. Il était fort, nous avions galéré à le battre alors que nous étions trois, mais ce n'était pas pour autant que je n'avais aucune chance. Il revenait du couloir de la mort, il était donc bien plus affaibli qu'auparavant... J'avais toutes mes chances, je pouvais le battre.

Un silence pesant se fit alors que nous nous faisions face. Mon visage était impassible et j'attendais qu'il me donne sa réponse, alors que lui plissait les yeux, semblant comme vérifier la véracité de mes propos. Il était méfiant et il avait raison ! Il y avait à peine trente minutes, j'étais un adversaire de Mars, mais maintenant, je m'étais rangé de son côté : il fallait qu'il gagne ma confiance, pour que je puisse me battre correctement à ses côtés. Si la confiance n'y était pas, nous ne pouvions rien faire... Certes, il était tombé comme un cheveu sur la soupe, stoppant ainsi mon avancée vers la salle du trône, mais si je voulais rejoindre cette pièce, je devais me faire accepter... Chose qui ne pouvait être si nous croisions le fer à nouveau. J'attendis encore un moment, mais il ne bougea pas plus. Il restait totalement passif et n'avait absolument aucune attitude belliqueuse. Je pouvais donc en déduire qu'il accepte ma trêve et que nous pouvions nous en arrêter là.

Un sourire naquit sur mes lèvres... Celui-là ne m'embêterait plus, un de maté. Mais il me fallait tout de même terminer ce que cette dame masquée m'avait ordonné de faire. Mori était à terre et Lorn avait tout bonnement disparu. Orientant mon regard vers l'énorme porte massive à double battant, le premier rempart avant le siège de Makui, je ne pus le retrouver. Le troisième samouraï semblait s'être dirigé de son plein gré vers son trépas... Si seulement ces deux guignols n'étaient pas intervenus, j'aurais pu me débarrasser de lui bien plus que facilement et ainsi parfaire ma route ! Mais maintenant qu'il n'était plus là, sûrement ne ferait-il pas long feu là-bas. D'une manière presque mécanique, ma tête revint vers le zombie. Je doutais qu'il me fasse maintenant totalement confiance et par conséquent qu'il me laisse rejoindre Makui, mais je n'avais pas le choix. Il fallait continuer et donner un sens à la « mort » de Mori, il fallait arriver au dernier niveau, au boss final. Nous verrions la suite après.

« Mori est à terre, Lorn s'est dirigé lui-même vers son trépas. Il ne reste plus que toi et moi et nous ne combattrons apparemment pas. J'imagine que j'peux être utile pour prouver ma fidélité une nouvelle fois ? Ou j'peux directement rejoindre le trône et me battre au côté du boss ? C'pas que ça, mais j'commence un peu à m'emmerder là. »




Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Mer 12 Fév - 21:24




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
Bataki n'avait toujours pas prononcé la moindre parole, se contentant de fixer Drake avec une sorte de froideur incomparable dans ses yeux. Il semblait encore plus distant que par le passé, comme si le combat précédent avait brisé quelque chose en lui... Mais quoi ? L'interrogation restait complète, surtout pour le pirate qui lui faisait face et qui ne devait pas vraiment comprendre ce qu'il devait faire. Mais dans l'immédiat, ce qui était sûr, c'était que l'homme squelette n'avait pas l'air réellement menaçant, même si cela pouvait changer d'un instant à l'autre : il suffisait en effet qu'il en reçoive l'ordre, de la part de Nala par exemple, pour qu'il se change en un monstre sanguinaire et puissant, monstre qu'il avait été un instant plus tôt, durant l'affrontement face au trio d'épéistes plutôt talentueux. Le hors-la-loi avait donc une attitude passive, et ne semblait écouter le forban qui lui destinait quelques paroles uniquement parce qu'il avait reçu l'ordre de se placer ici et d'attendre. Peut-être le but de cet ordre avait été d'effrayer l'autre bretteur, d'ailleurs ? Dans ce cas de figure, la jeune soeur de Makui avait de toute évidence commit un échec véritable et cuisant : le type qui faisait face à l'allié de Mars n'éprouvait apparemment pas la moindre once de frayeur. Il était courageux, téméraire, c'était le moins que l'on puisse dire... A moins qu'il ne soit qu'idiot, et trop audacieux pour comprendre qu'il agissait cette fois ci dans l'inconscience la plus totale. Se baser sur la théorie de sa victoire en cas de lutte directe avec le maudit du cri était puéril et futile : si ce dernier avait sans nul doute subit de lourdes blessures, Drake n'était pas sans reste, et aurait également du mal à combattre aussi puissamment qu'en temps normal...

Mais même si le pirate de l'équipage du renommé Mitsu avait visiblement accompli l'objectif qui lui avait été donné un peu plus tôt, rien n'allait sans doute être aussi simple... En effet, peu de temps après qu'il eut pris la parole, des bruits de pas revinrent du couloir par lequel était parti Lorn. Des pas masculins, à les entendre, clairement plus lourds que ceux de Nala... Et quelques secondes plus tard, une silhouette bien familière émergeait de l'ombre. Deux pistolets à la taille, Shohei portait un autre bretteur sur ses épaules... Ledit Lorn. Celui-là avait de toute évidence expiré son dernier soupir, son torse était criblé de balles et un trou au niveau de son front laissait clairement savoir où s'était placé le projectile qui l'avait achevé. Le révolutionnaire allié à Mars balança le cadavre non loin de Mori avec un sourire amusé, se demandant comment réagirait le forban à cette macabre découverte. S'il était sincère dans la promesse qu'il avait tenu un peu plus tôt à la sœur de Makui, il saurait se contrôler et accepter la mort de son frère d'arme sans trop de mal... Dans le cas contraire, il foncerait droit en direction du tireur... Tournant irrémédiablement le dos à Bataki qui, même s'il était passif pour le moment, risquait de ne plus l'être d'un instant à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 15 Fév - 3:36

 


Pour un frère d'arme... L'éveil de Gin'kami.




Ses doigts remuaient tout doucement. Il sentait que son corps retrouvait peu à peu son état d'origine... En fait, ce n'était pas ce qui se passait. Il remarqua très vite qu'il ne faisait que guérir comme-ci, on venait de lui infliger une simple blessure au niveau du torse. Ayant tout de même touché des parties et ayant causé des dommages importants, il était resté au sol assez longtemps pour guérir cette blessure et récupérer un peu de force... C'était donc la stratégie qu'il avait pu essayer de mettre en place afin de permettre à ses deux coéquipiers d'avancer. Il savait que Drake ne pourrait rien faire à Lorn qui était son ami et par la même occasion, il pensait également qu'une personne avec la capacité de cet épéiste ne pouvait pas trop leur poser de problème et donc il ne ferait pas plus attention à sa personne. Cependant, l'ennemi ne voyait pas les choses de la même manière que Mori Ranmaru.

Alors qu'il se tenait au sol essayant d'analyser la situation complètement imprévu, il remarqua que l'atmosphère se faisait de plus en plus lourde. Il pouvait sentir la tension monter... Bataki était de retour. Il n'y avait pas que lui, il y avait aussi Shohei ! Le tireur utilisant un fruit de type zoan... Pour lui, ces deux personnes avaient été battues sans pour autant être enterré. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était qu'il se relève aussitôt... L'avantage dans tout ça, c'était que la personne enfermée dans la glace par Loyckh ne semblait avoir de second souffle et donc ça faisait un ennemi en moins. Un ennemi en moins ? Non, il y en avait deux au vu des agissements de Bataki qui n'attaquait pas Drake. Était-ce parce qu'il se trouvait être de leur côté ? Aller savoir après tout, il n'avait pas d'autre choix que d'attendre là au sol... Une attente qui fût rapidement stoppé, quand Mori sentit le corps d'une personne tomber non loin de lui.




Il eut un instant de silence. L'instant d'après Mori pouvait apercevoir le corps de Lorn posé non loin de lui... Il eut encore un moment de silence. A l'endroit où ils se trouvaient tous les trois, il n'y avait pas un seul son mis à part celui qui signalait la découverte macabre de la mort, de leur frère samouraï. Dans sa vie de pirate, Ranmaru avait perdu beaucoup de compagnon et à chaque fois il allait au-dessus de ça... Cependant les événements étaient différents sur ce champ de bataille là. Il y avait Drake, un autre de ses frères d'arme. Il y avait également Mitsu qui se trouvait dans un endroit complètement inconnu... et pour finir il y avait Loyckh qui avait été conduit dans la salle où se trouvait le chef qu'ils surnommaient tous Mars. Ce fût comme un déclic dans la tête de Mori se releva soudainement et fixa Shohei qui se trouvait maintenant face à lui... Un regard noir, imposant et dégageant une aura à la fois meurtrière et imposante. C'est ce qui se dégagea de Mori lorsqu'il frappa avec son pied au sol. Le coup fut tellement brutal qu'il brisa le sol et c'est donc suite à cela qu'une aura étrange se projeta hors du corps de Mori provoquant dans la salle une bourrasque fit même trembler les murs autour... Ne rendant même pas compte de ce qu'il venait de faire, il s'avança doucement vers Shohei avait un sourire sur les lèvres avec pour but de lui coller le plus puissant coup de poing qu'il n'ait jamais porté jusqu'à maintenant. Tout en avançant doucement, l'on pouvait l'entendre murmurer « Impardonnable...Impardonnable...Impardonnable... ». C'est lorsqu'il se trouva donc assez proche de Shohei qu'il décocha son coup de poing qui arrivait assez vite, comme-ci celui partait de l'espace pour atterrir sur le visage de Shohei.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Dim 16 Fév - 21:41







Tout alla de mal en pire. Le hors-la-loi était là et il semblait avoir accepté ma pseudo-alliance avec Makui. Pour prouver que je ne souhaitais absolument pas me battre, j'avais même pris le risque de l'exposer mon dos pour me tourner vers l'immense porte ! À vrai dire, aucune parole ne sortit de sa bouche, il s'était contenté de me lancer un regard froid, je ne pouvais donc savoir concrètement ce qu'il pensait. Si lui ne voulait pas s'exprimer, il fallait tout de même que je lui fasse comprendre mes pensées. Un pari risqué, peut-être, mais quand bien même j'avais pu jouer ma vie sur ce coup-là, il ne m'avait pas attaqué ou du moins, il n'avait pas tenté de le faire. Soit il ne me faisait confiance, soit il me laissait ma chance, c'était au choix ! Nous étions tous les deux amochés, lui revenait probablement du couloir de la mort, mais je n'étais pas non plus en bon état. Certes, il n'était pas au mieux de sa forme, ce qui me donnait plus de chances de le battre, mais je n'étais moi-même pas à fond, ce qui pouvait recreuser l'écart... Éviter à tout prix le duel était définitivement une bonne idée... Enfin, pour l'instant.

Mais alors que tout semblait bien se passer, ce même « tout » bascula subitement... Tout commença avec des bruits de pas provenant du fin fond du couloir qui se trouvait devant moi. Ces pas se rapprochaient. Mes oreilles commençaient à se remettre et ce n'était clairement pas Nala : celle-ci avait une démarche légère et plus ou moins discrète, or il n'y avait rien de discret ici. Par conséquent, un nouvel invité s'apprêtait à nous rejoindre, ou bien le tireur revenait vers nous pour sa branlée ! Après quelques secondes, je pus avoir ma réponse. Malgré tout, lorsque le clébard réapparu, le temps sembla se figer. Derrière mes lunettes, c'était des yeux ronds qui le regardaient, des yeux emplis d'incompréhension et d'effroi... Des yeux teintés par la colère. Il marchait avec un corps sur le dos et ce corps n'était autre que celui de Lorn, mon frère d'armes. Il l'avait apparemment battu... Non, pire, il l'avait tué. Lorsqu'il avait disparu, c'était donc pour se débarrasser de lui...

Cet enfoiré avait bien joué son jeu, car il était évident qu'il me testait. C'était logique après tout, je découvrais son cadavre et je n'étais pas à l'abri de faire une crise psychotique ! Si je me rangeais vraiment du côté de Mars, je devais regarder, endurer et ne rien faire. Rester passif devant la mort de mon frère... Comment le pouvais-je ? À mort Mars, c'était à Mitsu que le samouraï que j'étais avait prêté allégeance, Makui pouvait bien aller se faire voir ! Un samouraï ne vivait que pour servir son seigneur, c'était sa tâche principale et s'il manquait à ce rôle, il perdait tout son honneur et avait deux choix, devenir rônin ou se faire seppuku, le sacrifice rituel. Ni l'un ni l'autre, car je n'avais pas trahi le Flambeur. Et j'allais m'assurer que ce cabot n'ait plus de tête. Lorsque le corps sans vie de Lorn fut jeté sur le sol, je fus obligé de serrer les poings jusqu'à faire saigner mes paumes pour m'empêcher d'agir tout de suite. Il ne fallait pas agir inconsciemment, car le hors-la-loi agissait comme une guillotine derrière moi : j'étais dos à lui et si je reprenais mon camp d'origine et que je n'étais pas assez rapide, il m'étalerait bien trop vite. Il allait mourir, dans une violence inouïe et découpé en petit cube pour ensuite être jeté aux poissons. Il ne resterait plus rien de lui. Ce serait ensuite en butant le zombi et Makui que Lorn serait totalement vengé... Ils allaient connaître ce qu'est l'effroyable colère d'un samouraï.

On dit que la colère entrave la vue... Qu'elle empêche de se battre. En réalité, toute émotion trop forte empêche de se battre correctement. C'est pour cela qu'un bon bretteur doit savoir se contrôler... Mais comment se contrôler dans une situation pareille, lorsque votre compagnon sans vie se trouve là, au sol et que son bourreau se tient devant vous, tout en dégageant un air arrogant ? Votre seule intention est alors de profiter de l'occasion pour venger le regretté. Mais tout n'est pas si simple, lorsque l'on a conscience de l'erreur que l'on s'apprête à faire. Il faut tout d'abord respirer, puis faire le vide, garder une rage où la colère n'est plus et oublier le mot vengeance. Il faut surtout reprendre le contrôle de soi, de ses émotions, pour pouvoir dévoiler tout son art. Refouler ces mêmes émotions relevait de tout un challenge... Quand bien même l'épreuve s'avérait ardue, je pus tout de même m'empêcher de me jeter inconsciemment sur cet assassin. Mon esprit s'éclaircissait un peu plus, même si cette satanée colère ne voulait partir totalement. Ce fut grâce à Mori que je pus entièrement faire le vide.

En effet, alors qu'un Lorn mort avait heurté le sol à quelques centimètres même de lui, Gin'Kami se releva d'un seul coup, maintenant totalement rétabli, pour fixer le clébard droit dans les yeux. On pouvait comme apercevoir autour de lui une aura sombre et lourde, qui semblait le rendre plus fort, qui semblait lui donner la force de faire fissurer le sol sous son pied. C'était la manifestation la plus pure de sa colère à lui. Mais ce n'était pas tout, cette même colère réveilla chez lui une sorte de nouvelle nature... Alors que son pied s'abattit sur le sol, pour le briser partiellement, une énorme et oppressante bourrasque souffla la salle. Je reculais de plusieurs pas, totalement étourdi et abasourdi, presque dans les vapes. Que s'était-il passé ? Était-ce le choc qu'avait réveillé la mort de Lorn qui avait éveillé chez lui cet incroyable pouvoir ? Je ne le savais pas, et il ne fallait pas chercher à savoir. Cette puissante déferlante avait sûrement eu une quelconque répercussion sur le tireur,  et bien que le dernier frère d'armes qu'il me restait s'apprêtait à lui décocher un coup de poing d'une puissance sans pareille, il fallait que je profite de cet instant pour venir lui porter mon aide !

Je repris tant bien que mal mes esprits, avant de jeter discrètement un oeil par-derrière moi. Le hors-la-loi me surveillait probablement, pour voir s'il devait me calmer ou pas, mais je n'en avais que faire, ce cabot allait passer un mauvais quart d'heure et connaîtrait ce qu'est le Jugement divin par l'intermédiaire des lames de Mori et des miennes. Et d'ailleurs, en parlant de ses lames, elles étaient toujours avec moi. Portant alors mes mains à ma taille, je décrochais les duos de Katanas et je les envoyais dans les airs, de manière ce que mon compagnon puisse les attraper à la retombée. Suite à quoi, je disparus, soulevant un écran de poussière. Je m'étais arrangé pour que ma technique de célérité m'aide à ce que le squelette ne mette pas la main sur moi. Je m'étais en réalité propulsé de manière à apparaître en suspension à plusieurs mètres au-dessus de la tête du tireur, en parallèle au sol. L'on pouvait remarquer que je tenais d'une main le pommeau de Yubashiri, alors que le fourreau se trouvait dans l'autre. Il était encore possible de retrouver une trace de colère sur mon visage. Une nouvelle fois, je m'effaçais, après avoir lâché le nom de ma technique : Ichitoryu Ougi, Iai, Sairentouindo. Alors que Mori avait tenté de lui enfoncer le nez, j'avais préféré tenter de le lacérer le dos. Néanmoins, je ne m'arrêtai pas là pour autant. Alors que je terminais mon Iai, une fine trace de sabre raclant le sol apparut à toute vitesse, jusqu'à l'endroit et je m'arrêtai. À ce moment-là, on pouvait voir mon sabre planté assez profondément dans le sol... Cela n'annonçait clairement rien de bon. Brusquement et dans un mouvement circulaire, je la sortis du sol, voulant comme trancher le vent. Une effroyable lame d'air aux allures brillante surgit alors, prenant sa forme la plus pure et la plus brute : celle d'un taureau enragé prêt à empaler sa cible, cette même technique que j'avais utilisée pour défaire cet agent du gouvernement utilisant la Color Trap... Plus vite on en finissait avec celui-là, plus vite on pourrait se faire l'autre.

« Que le Très Haut te repousse en Enfer de sa lame divine, Kami no Ken ! Vous savez quoi tous les deux ? En fait, j'en ai rien à battre de Mars et de Makui, qu'il aille juste se faire voir, j'ai pas besoin de lui pour faire quoi que ce soit. Tu voulais me tester ? Tu voulais savoir si ce corps était capable de prouver que je n'étais pas véritablement de votre côté ? Et bien c'est fait. Et toi Mori, reprend toi, la Colère n'est pas la bienvenue chez un samouraï, tu le sais pourtant. On ne vengera pas Lorn, on fera juste honneur à sa mémoire en crevant tous ces trou d'uc'. »




Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Lun 17 Fév - 22:17




De gauche à droite : Marukon Aaron, Kokuwo Makui et Kokuwo Nala
L'arrivée de Shohei avec son petit présent à l'intention du bretteur apparemment traître avait eu son petit effet, puisque le fait simple de voir son ancien allié dans ce triste état suffisait à le faire fulminer comme jamais. Il était presque évident, à partir de là, pour l'ex révolutionnaire, que ce type qui lui faisait face n'avait jamais eu l'intention de trahir qui que ce soit, et qu'il avait tout juste tenté de se rapprocher de Makui d'une manière ou d'une autre afin de pouvoir s'en prendre directement à lui, ou du moins à ses alliés de valeur. La fourberie d'une telle stratégie n'avait pas besoin d'être décrite, puisqu'elle était grossière et sautait aux yeux, et un bretteur digne de ce nom n'aurait jamais voulu s'abaisser à de telles stratagèmes. Malheureusement, et de ce que pouvait en conclure le combattant de Mars, Drake ne faisait pas partie de ceux qui respectaient à la lettre le code d'honneur notamment... Mais alors que le tireur s'apprêtait à en finir avec celui qui redevenait, pas ce coup du sort, un ennemi, un événement surprenant eut lieu. Mori, qui n'était jusque là guère plus qu'un cadavre en décomposition, se releva brutalement et frappa de son pied sur le sol avec une puissance insoupçonnée, effroyable. Si le choc en lui-même n'impressionna pas franchement le zoan, ce fut ce qui accompagna ce geste qui le surprit pendant un court instant, le déstabilisant brièvement. Haki des rois. Toutefois, si cette aptitude rarissime ne sembla pas le troubler outre mesure, ce ne fut pas le cas de Bataki... Qui, d'un seul coup et sans crier gare, tomba à la reverse, manifestement inconscient. L'ennemi du samourai aux cheveux argentés poussa un soupir en se mettant vivement en garde, regrettant amèrement d'avoir confié une tâche telle que celle d'intimider les bretteurs à un homme aussi peu résistant. Non, de toute évidence, ce Bataki là n'avait strictement rien à voir avec le précédent...

Mais lui, le tireur, était toujours debout, et plus puissant que jamais. Son corps ne semblait pas souffrir de ses blessures, son âme semblait plus grande et plus vaillante que par le passé, comme s'il n'avait peur de rien. Aussi, lorsque Mori s'approcha en perdant vraisemblablement les pédales, Shohei ne frémit même pas, attendant tout simplement le meilleur moment pour passer à l'action. Ainsi, lorsque l'allié de Mitsu tenta de le frapper au visage, une fermeture éclaire s'ouvrit sur la trajectoire du poing de l'épéiste et s'ouvrit derrière le corps protégé du tireur, laissant l'attaque passer sans le toucher aucunement. Une blessure gravissime évitée rapidement, l'alliée de Makui s'apprêta à répliquer, mais se heurta à un adversaire réellement plus gênant qu'il ne l'aurait pensé : Drake, à son tour, menait la charge à sa manière. La première tentative, qui visait le dos du maudit du zoan, fut inutile : ce dernier, dégagé du problème que pouvait être l'attaque du sabreur aux cheveux argentés, se retourna pour bloquer les lames de ses pistolets... Qui s'entaillèrent profondément de ce fait. Ne s'attendant pas à une telle offensive de la part de son ennemi, le jeune homme fut condamné de recevoir la lame d'air qui suivit en plein thorax, et fut envoyé un peu plus loin sur le sol. Pendant que son ennemi prenait la parole d'un air plus énervé que jamais, le révolutionnaire se redressa, et d'une main distraite ouvrit une fermeture... Positionnée sur son propre corps. Ledit corps masculin s'effondra, laissant apparaître Nala, qui avait en réalité utilisé son pouvoir pour se placer dans le corps du tireur. Nul doute que Bataki avait subit le même sort. Ainsi, depuis plusieurs minutes, le trio de sabreurs n'avait pas fait face à des revenants... Mais bel et bien à une malédiction.

Elle prit alors la parole, en poussant un léger soupir :

-Je n'aurais pas cru que vous arriveriez jusque là, à vrai dire... La présence de l'autre aurait du vous suffire pour calmer vos ardeurs. Mais je vois qu'il n'est même pas capable de résister à un faible haki des rois...

La demoiselle ouvrit alors deux fermetures, une de chacune de ses mains, et en tira les griffes qu'elle portait lors de son apparition. Tout en se préparant à la lutte complexe qui se préparait, elle ajouta d'un air plus détendu que jamais :

-Tant pis. Je m'occuperais de votre cas... Seule.


Alors, tu voulais un retournement de situation, Drake ? BIM ! Le voilà. xD
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Salle du trône - Groupe 3   Sam 22 Fév - 20:38








La mort de Lorn avait réveillé chez Mori une étrange forme de colère. En effet, dans sa furie, une sorte de bourrasque d'énergie s'était étendue sur toute la salle, balayant ainsi le sol... Mais il eut aussi effet sur les divers protagonistes présents, moi le premier. Une aura oppressante s'était emparée de moi, me mettant en quelque sorte dans les vapes, mais le hors-la-loi, lui, était carrément tombé à la renverse, inconscient. Je ne savais pas ce que nous faisait Mori, mais cela avait l'air d'être fichtrement efficace ! Néanmoins et contre toute attente, alors que le plus puissant était KO, le second, alors bien plus faible, était resté debout... Mais je n'avais pas à m'en plaindre, nous étions maintenant débarrassés du plus gênant ! Toujours est-il que je m'étais repris et avais profité de cette ouverture que m'avait offerte Gin'Kami pour passer à l'attaque? Alors qu'il armait son poing, c'est par la voie des airs que mon arme s'était préparée.

Étrangement, le poing de mon coéquipier fut intercepté par une sorte de fermeture éclaire, préservant le tireur d'une très grosse bosse. Mais je n'en fis pas plus attention, tellement j'étais concentré. Du fait du coup raté, le clébard put contrer plus ou moins aisément mon Iai, après ça, je doutais fort qu'il puisse encore utiliser ses armes à feu, mais il n'eut pas autant de chance sur la seconde attaque. En effet, le premier assaut venu des airs sembla le surprendre, tant et si bien qu'il ne put strictement rien faire contre mon Kami no Ken. Résultat des courses ? Il se prit une profonde entaille sur le buste et fut traîné sur plusieurs mètres au sol. Mais envers et contre tout, il n'était pas vaincu... Pas encore. Il m'écouta à peine, et se redressa pour ensuite ouvrir une fermeture sur sa propre personne... Pour laisser apparaître la dame masquée, alors que le corps tombait mollement sur le sol...

Nouveau retournement de situation. Attendez... Cela voulait dire que depuis qu'ils étaient revenus, nous nous étions confrontés à de véritables cadavres soumis à une malédiction .! Ce délire... Bon, ce n'était pas si mal que ça, nous n'avions plus à nous embêter avec les deux guignols et nous passions directement aux choses sérieuses J'avais de plus en plus de flemme, si je ne voulais que me battre quelques instants auparavant, mon seul souhait était maintenant d'en finir très vite. Certes, celle-ci devait certainement être plus forte que les deux autres, mais rien n'était impossible. Il fallait juste forcer un peu et nous pourrions y arriver sans trop de problèmes. Makui ? Je n'en avais plus rien à foutre maintenant que je pouvais me défouler sur cette femme. Je ne fis même pas attention à ses paroles, à la place, je dégainais chacune de mes lames, pour, une nouvelle fois, dévoiler mon art martial dans toute sa splendeur : le Muryou Tori no Shishitoryu. À vrai dire, je n'avais que retenu le « haki des rois »... Soit le nom de cette étrange force dont Mori avait pu faire preuve. Il était toujours mieux que poser un nom sur ce genre de manifestations.

Suite à cela, elle ouvrit de nouveau ses fermetures éclairs, mais cette fois-ci pour en sortir ses griffes. Semblant comme vouloir nous provoquer, elle annonça qu'elle serait seule à s'occuper de nous : comme si cela n'était pas un si grand problème pour elle... C'était à ses dépens qu'elle allait comprendre le contraire. Sans attendre, je me mis en position... Enfin, le vrai combat commençait. Sans même attendre, ou lancer ne serait-ce qu'un regard vers Mori, je décollais comme une flèche en direction de notre nouvelle adversaire, arme en main. Si nous voulions gagner ce nouvel affrontement, il fallait frapper fort et bien et surtout, travailler correctement de pair. Ainsi, c'était avec mon Shishi no Ranbu que je tentais de l'attaquer, tout en tentant de laisser une bonne marge de manoeuvre à mon coéquipier pour qu'il puisse m'épauler correctement ! Ce serait d'autant plus facile si nous continuions à combattre côte à côte de manière parfaite.






Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Salle du trône - Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» [Terminé] Event - Le Cimetière de Navires (Groupe n°4)
» [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°3]
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars :: Château-