Partagez | 
 

 Groovy Proposition [Skygge & Weiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Dim 27 Oct - 4:03


Tease


East Blue. Début de soirée. Mirror Ball Island. Dans cette petite intro, je vais vous parler des ondes. Saviez-vous qu’elles se propageaient beaucoup plus vite dans l’eau que dans l’air ? Si oui, alors lire cette ligne n’aura pas servi à grand-chose. Si non, dans ce cas vous vous coucherez moins bête ce soir. Le rapport avec nos protagonistes du jour ? Pour les autres, aucune idée. En revanche, ce sont ces ondes qui expliquent la présence de notre ami sur cette île, du moins en partie.

Posons le contexte. Habituellement sur Grand Line, Shindô avait franchi Calm Belt – ce qu’il pouvait faire sans trop de problème, grâce aux propriétés chimiques de son corps de Fugu – pour rejoindre East Blue, où il devait coordonner une opération de grande envergure. Passons les détails de cette dernière, tout ce qu’il faut savoir ici est que… en attendant d’obtenir des informations sur le déroulement de son affaire, à Logue Town, il avait beaucoup nagé dans les eaux environnantes.

Attiré par des vibrations rythmées de l’eau, il avait décidé de se rendre jusqu’à la source. C’était comme ça qu’il s’était retrouvé à Mirror Ball Island, « MB » (aime bille, pas aime baie) pour les intimes. Très bruyant, très flashy aussi. Des affiches lumineuse de partout, beaucoup de gens dans les rues, en tenue de soirée pour la plupart, mais pas la tenue que l’on choisit à la va vite dans sa garde robe non. Il y avait beaucoup d’ensembles très travaillés et certains portaient sur eux une véritable petite fortune. Criminal, Dosukoi Panda,… beaucoup de marque. Mais tout ça, c’était limite anecdotique.

Parce que ce que l’on remarque vraiment en arrivant ici, c’est cette pulsation groovy permanente, un peu comme si le cœur de l’île lui-même battait constamment une sorte de rythme. Décidé à passer du bon temps, Shindô opta pour un salon de Striptease qui semblait plutôt sympathique, vu l’affiche extérieure.

- Désolé mon gars, tu rentres pas.

- Quoi ? C’est parce que je suis un homme poisson ? Mes branchies te posent un problème ?
Shindô s’était approché du videur. Il le dépassait d’une bonne tête, mais l’humain, taillé comme une armoire à glace ne se laissa pas démonté pour autant et ôta calmement sa paire des lunettes noirs, afin de fixer l’amphibien droit dans les yeux.

- Je suis payé selon le succès de l’établissement. Avec mon salaire tu crois vraiment que je vais me payer le luxe de trier ceux qui entrent ou sortent ? En plus j’ai un ami homme chat qui…

- Hey, calme, t’emballe pas, c’était pour rire… Je n’en ai rien à cirer de ton chat. Pourquoi je ne peux pas rentrer du coup ?

- Des clients se sont disputés. La situation a dégénéré et ils en sont venus aux mains. Bordel de pirates…  . Ils ont tous saccagé et ont même blessé des filles. On a du fermer et mon boss est furax. Il a envoyé ses hommes partout sur l’île pour les chercher et on si on ne les retrouve pas…

- Je… comment le dire poliment… Ecoute je m’en fous. Tes histoires, tes problèmes personnels, je m’en tape. J’ai une situation stressante à gérer là et je comptais pouvoir penser à autre chose en venant ici. Je vais voir ailleurs…
L’imposant videur hésita un instant… puis retint le Fugu par sa manche.

- Attends, si tu vois l’un d’entre eux, n’hésita pas à le signaler… Juste pour info, le premier est primé à dix millions de Berry, contre 5 millions pour le second.

 - Tiens… ils sont primés. Dans ce cas faisons un deal. Je les rapporte et en échange, mes consommations seront gratuites.

- Euh, je peux pas décider de ce genre de…

 - Ciao, on se revoit bientôt.
Il ne lui avait pas laissé le temps de répondre et s’était déjà fondu dans la foule, à recherche de son sésame. Ces deux petits forbans étaient la seule chose qui le séparait d’un petit moment de détente. Il en avait fort besoin… Mais où chercher ?



HRP : Premier post… plutôt particulier, je sais. N’hésitez pas à MP (le compte de Zora plutôt) s’il y a des souci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Dim 27 Oct - 15:59




Groovy Proposition

Mirror Ball. L’île à l’atmosphère « funky ». Ou tout du moins c’était ce que la brochure disait. Accoster sur cette île était encore une idée de Nath. Tout ce qui était amusant était une idée du blond de toute manière. Tu peux t’amuser, tu sais. Skygge leva les yeux au ciel, ne prenant même pas la peine de répondre à Kayden. Au contraire, il observait les alentours, plissant par moment les yeux à cause d’une affiche un peu trop lumineuse à son goût. Tout ici n’était qu’excès. Que ce soit les tenues des habitants, les établissements. Cela tournait presque au grotesque même. Les femmes qu’il pouvait voir semblaient avoir passé des heures à se préparer, tout comme les hommes. Dans la foule, il faisait un peu tâche, tout comme Nathanaël. Surtout avec leurs armes. Les finances ne permettaient pas de s’acheter l’une de ces tenues et l’envie n’y était pas non plus. Avec ça, Skygge aurait eu l’impression de ressembler à un clown. Une main sur son épaule le sortit de ses pensées et le noiraud tourna la tête vers le blond, constatant que celui-ci affichait un grand sourire. Le genre de sourire qui ne signifiait rien de bon.

- J’ai trouvé un truc intéressant. Tu m’accompagnes ?

Ne laissant même pas le temps au sabreur de répondre, Nath le traîna vers un établissement, lui laissant simplement le temps de lire une affiche et tiquer quelque peu. Un salon de Striptease ? Il est sérieux là  ? Je crois oui, malheureusement. Le ton de Kayden exprimait son mécontentement et fit frissonner le noiraud. Même en étant dans son esprit elle arrivait encore à lui faire peur. Un sourire moqueur vint pourtant prendre place sur ses lèvres. Tu vois Kayden, je vais m’amuser. Elle ne répondit pas, se muant dans un silence inquiétant. Vexée ? Pas forcément. Plutôt mécontente qu’il aille dans ce genre de lieux. Avoir une mère poule dans son crâne n’était pas facile tous les jours, loin de là.

- Stop les jeunes. On ne rentre pas avec des armes.

Nath le lâcha, laissant à Skygge l’opportunité de remettre correctement sa chemise ainsi que sa veste. Quand ce fut fait, ses prunelles bleues sombres rencontrèrent celles du vigie. Il ne voulait pas qu’ils entrent avec leurs armes ? Ce gars était sérieux ? Tout dans son regard l’indiquait. Sky lâcha un soupir fataliste, tirant en arrière Nathanaël qui commençait un monologue sur l’utilité de toujours porter son arme, dans n’importe quelle situation.

- Laisse tomber, on trouvera bien un autre endroit.

Ils commençaient à s’éloigner, lorsqu’un immense vacarme se fit entendre à l’intérieur. Pas de musique trop forte, non, juste le bruit d’une bagarre qui dégénérait. Vacarme qui s’accentua lors de la sortie d’un type, suivit de près par un autre. L’un des deux était énervé, laissant des injures à tout va à la porte ouverte de l’établissement.  Jetant un coup d’œil, Skygge nota que le vigie avait disparu, laissant le champ libre pour entrer. Pourtant, l’homme énervé avait attiré son attention. Donnant un coup de coude dans les côtes de Nath’, qui ruminait toujours l’affront de s’être fait recaler, il lui indiqua l’homme brun, qui s’était retourné et commençait à se noyer dans la foule.

- Il était pas primé celui-là ?

Le blond se tût, réfléchissant sans doute à une réponse correcte. Skygge doutait, mais était pratiquement certain de la réponse à sa question. Ce type, ce brun, il avait déjà vu sa tête quelque part. Et pas pour des prouesses.

- Je crois,  oui. On le suit ? Je serais plus certain après.

Il n’attendit pas de réponse, prenant la tête de l’opération de filature. Filature rapide, car l’homme ne s’éloigna pas tant que ça du salon à striptease. Il s’arrêta une vingtaine de mètres plus loin, entrant tranquillement dans un bar. Le noiraud jeta un coup d’œil au blond, chacun ayant compris le reste de la marche à suivre. Entrer, boire un coup, vérifier l’hypothèse et soûler leur proie si elle était la bonne. Autant éviter de gâcher la fête, même si ce n’était pas l’envie qui manquait pour Sky. Tranquillement, ils entrèrent dans le bar et s’installèrent à une table. La cible avait été repérée et après confirmation de Nath, celle-ci était validé. Ce type était un primé. Un primé qui avait 10 millions sur sa tête. De quoi leur permettre de faire des achats et vivre aussi dans l’excès un petit moment. A ton avis Kayden, si je prends 5 millions, je peux m’offrir une maison en pâtisserie grandeur nature ? Cette question laissa place à un sourire moqueur, mais rien de plus. A croire qu’elle était vraiment fâchée. Une serveuse, très agréable à l’œil, apporta leurs consommations et un sourire étira les lèvres de Skygge.

- Début de l’opération « Je me fais 10 millions en une soirée. »


Code RomieFeather





[Hrp : Juste pour préciser : Kayden n'est pas une personne. Enfin, c'est une voix qu'entend Skygge dans sa tête ~]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Mer 30 Oct - 12:43



    Il n’y avait pas à dire, cette île, c’était quelque chose quoi. A peine avions nous débarqué dans le coin, que nous nous étions aussitôt imprégné de l’ambiance. C’était festif, cool, vivant… Bref… Rien à voir à voir avec les autres iles des blues qui n’étaient constituées que de bourgades et de végétations à perte de vue, pour la plupart. Ouais, ça changeait vraiment. Cependant, et qu’on se le dise, j’avais pas la gueule d’un danseur. Encore moins d’un gros fêtard du style. J’étais plutôt le bon vieux lieutenant qui aimait s’la couler douce dans un bar avec une grosse chope de bière et une meuf à peloter. Ce pourquoi j’avais laissé la moitié de mes hommes aller s’amuser. Une trêve de temps en temps, ça ne pouvait pas faire de mal, pour sûr. L’autre moitié décida de me suivre dans le premier bar que j’avais vite fait de repérer. Avec de la chance, j’allais m’faire une belle serveuse bien gaulée, ce qui ne serait pas pour me déplaire, après avoir descendu pas moins d’un baril. Ouais. L’alcool et moi, c’était une véritable histoire d’amour, je vous jure. A notre arrivée donc, c’était une ambiance un peu moins à l’image de toute l’île, mais de toute de même festive à sa façon. De quoi nous ravir et me donner l’envie de poser mon cul à l’une des tables inoccupées.

    Et puis vint un joyau. Littéralement. J’sais vraiment pas d’où elle sortait, mais putain qu’elle était belle. Bien foutue comme je les aime aussi. De quoi me tirer un sourire béat et donc, forcément un peu idiot. Mes hommes se mirent à me chambrer en voyant ma mine presque baveuse. Nous étions un peu comme une famille, ce pourquoi ils se permettaient de tels écarts. Ayant été pirate par le passé, j’ai cultivé des qualités comme la simplicité ou encore l’esprit de solidarité, de camaraderie. Des faits qui me rendaient souple vis-à-vis de la hiérarchie, donc. Aussi ne m’étais-je pas gêné pour poser la belle demoiselle sur l’un de mes pieds avec une expression qui en disait long. Bien avant d’être impressionnée par ma carrure plutôt imposante, la jeune serveuse était consciente de son charme qui ne me laissait pas indifférent. Ce pourquoi elle me fit promettre une consommation couteuse, avant d’aller chercher nos premières commandes, le tout sous une démarche très aguicheuse. Il n’y avait qu’à voir comment elle remuait sa croupe saillante pour être me comprendre. Rien à dire ! J’allais me taper cette brune ce soir à coup sûr ! Et mes hommes qui l’avaient ainsi compris, m’avaient également promis de ne pas me gêner si jamais ça se concrétisait.

    La veine j’vous dit pas !

    Ou pas.

    A peine avais-je jubilé que les ennuis se profilaient à vue d’œil. En effet, un type pas commode fit son entrée dans le bar. S’il ne provoqua aucune réaction chez les civils, sa tête elle, était bien connue de notre faction. Recherchée même, pour tout vous dire. Une prime de 10 millions de berrys sur les blues, c’était quelque chose quand même. Ce pourquoi mes hommes avaient commencé à s’agiter, même si lui ne nous vit pas, vu qu’il s’installa aussitôt au comptoir. J’pense bien que le tenancier du bar l’avait remarqué. J’pense également qu’il l’avait vu de loin, l’état catastrophique dans lequel son bar pouvait être d’une seconde à une autre, puisqu’il avait jeté un bref regard inquiet vers nous. Ouaip. Ca promettait d’être « funky » tout ça. Soupirant lourdement, je mis de l’ordre dans mes pensées en essayant de ne plus penser à la belle plante que je voulais pour moi tout seul ce soir. Boulot oblige. Aussi m’étais-je rapidement levé, avant de me diriger tranquillement vers le comptoir. Vers Stark, plus précisément. Ouais. C’était son prénom. Stark le névrosé qu’on disait. Personnellement, je ne savais pas vraiment pourquoi on le surnommait ainsi et je n’avais pas l’envie de le savoir. Pour moi, il devait seulement finir derrière les barreaux d’une prison de la marine. Ni plus ni moins. Mais bon, tout ceci n’allait pas être une mince affaire. Quelle plaie, j’vous jure…

    - Yo poto. Ça te dirait pas d’venir avec moi dehors un moment ?

    Après avoir ingurgité une bonne rasade d’eau-de-vie, le forban tourna sa face hideuse vers moi. Il était vénère apparemment. Quelque chose avait du mal se passer avant qu’il ne débarque ici. Toujours est-il que je devais faire mon travail. Il n’y avait pas moyen de passer à côté d’un tel type, quitte à bousiller l’endroit dans la frénésie de notre combat à venir. Car combat il y allait forcement avoir. Inévitablement. Le mec posa sa chope avec fracas sur le comptoir et me toisa. Ma tête ne lui revenait pas. Ce ne fut que lorsqu’il vit les cols de mon manteau qui trahissaient mon appartenance, qu’il péta un câble. Ouais. Il cracha sur moi. Surpris par ce geste et essayant d’essuyer sa connerie sur mon visage, Stark en profita pour me plaquer durement au sol. Bigre qu’il avait de la force malgré son apparence frêle ! Comme quoi, les apparences étaient sacrément trompeuses. Mais je lui infligeai un coup de poing au menton, ce qui le fit valser plus loin. Nonobstant ma contre-attaque, mon adversaire se leva avant moi et m’infligea un low kick plus haut que prévu. Sa marque de signature en quelque sorte. L’attaque en elle-même fut tellement véhémente qu’elle me fit voler en dehors du bar. Si si, j’vous jure. J’effectuai donc un vol plané forcé vers une foule nombreuse dans la ruelle devant le bar, menaçant de m’écraser sur un type classe avec des branchies et tout.

    Pouvait pas y avoir plus poisseux que moi sur ce coup…
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Sam 2 Nov - 20:51


Smooth Criminal




:Nouvelle tenue :
Shindô

- Alors ? J’ai le swag ou pas ?

- Le quoi ?

- Something We Amphibian Got, le swag, le style quoi !

- Ah ok... Et bien oui, cette ensemble vous va à ravir, monsieur !
Il était entré dans cette boutique pour s’acheter de quoi se fondre dans la masse. Il avait ainsi troqué son habituel longue veste sombre contre un élégant costume cravate décontract – le tout signé Dosukoi Panda, s’il vous plait ! Pas de la gnognotte ! Ne manquait plus que le petit cigare et le borsalino sur le crâne pour avoir l’air d’un vrai mafieux. Seule ombre venant ternir le tableau, la grande gourde massive qu’il portait en permanence sur son dos. Son nouveau « déguisement » sur les épaules, il était retourné arpenter les rues, oubliant progressivement les pirates qu’il cherchait encore quelques minutes plus tôt.

Après tout, il ne s’était lancé à leur poursuite que pour pouvoir entrer dans le Club de Striptease, mais l’île regorgeait de lieux tout aussi sympathiques .Shindô leva les yeux vers l’immense boule à facette qui surplombait l’île, ornée de cette inscription dorée, resplendissante : « Funky ». Soudain, les basses lourdes d’une mélodie rythmée qui ne lui était pas inconnue sonnèrent à ses oreilles et attirèrent l’attention sur sa droite. L’entrée de ce Night Club n’avait rien à voir avec les autres. Un ensemble de néons roses et de jeux de lumières représentaient les jambes ouvertes d’une femme. .

- Le Seventh Sky, intéress...
Sorti de nulle part, un humain manqua de lui tomber dessus. Sans trop de problèmes, Shindô intercepta le corps massif de ce dernier, avant de le projeter avec force sur le bar d’où il semblait provenir. Frustré d’avoir été ainsi dérangé, il fit craquer ses articulations phalangiennes tout en s’avançant vers l’établissement, tournant ainsi le dos au Seventh Sky..

- Le monde entier s’est ligué pour ruiner ma journée ou quoi ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Mer 6 Nov - 16:58




Groovy Proposition

L’ambiance, le lieu, tout cela commençait à plaire au noiraud. Surtout après sa troisième choppe de rhum d’affilée. La serveuse du départ, si jolie au début, n’était maintenant plus qu’une femme avec laquelle il passerait bien la nuit. S’amuser, perdre pied, puis se réveiller avec un mal de crâne le lendemain, ce programme l’enchantait. Lui, si sérieux, si déterminé, perdait ses moyens à cause de l’alcool. Il ne tenait pas, il le savait. Pourtant, Skygge avait bu, plus de raison. Certainement à cause de l’appréhension. Après tout, un pirate primé à 10 millions n’était pas monnaie courante sur les blues. Et sur East Blue encore plus. La mer de l’est, celle que l’on prétendait la plus calme des quatre. Ici, il ne se passait jamais rien, jusqu’à ce qu’un grain de poussière apparaisse et fasse capoter la machine si difficilement mise en place. Et le grain de poussière était ce type accoudé au comptoir, buvant joyeusement, s’enivrant lui aussi. Qui des deux tiendra debout le plus longtemps ? La question pouvait se poser, même si la réponse était certaine. Un pirate avait plus d’expérience avec la boisson qu’un gosse de dix-huit ans. Son regard se porta sur son vis-à-vis, cette tête blonde qui le regardait avec un air réprobateur. Les rôles s’étaient inversés et c’était maintenant à Nathanaël de jouer celui qui essaye de calmer les ardeurs de l’autre. Mais ce n’était pas de la faute de Skygge. Non non non ! Il avait essayé de l’expliquer au blond d’ailleurs. Ce n’était pas sa faute si la jolie serveuse le servait à chaque fois qu’il finissait son verre. Et comme elle se penchait pour récupérer les verres utilisés, il pouvait mieux voir dans son décolleté. Quoi de mieux donc qu’une vue pareille ? Tu n’es qu’un crétin pervers. Kayden. Kayden avait parlé, de sa voix réprobatrice qu’il aimait tant. Cette voix, celle qu’il avait tant entendu quand il était môme. Un sourire idiot illumina son visage, tandis que le blond se préoccupait de plus en plus de la santé mentale du noiraud. Mais ça, Skygge s’en fichait. Kayden avait parlé, elle n’était plus vexée donc ! S’il ne faut que ça pour que tu arrêtes de mater cette serveuse et que tu te concentres un peu sur ta mission. Mission. Le mot fit tilt dans sa tête. Son regard se reporta sur sa cible, celle qui n’avait pas bougé de sa place. Il lui fallait cet homme pour se payer une maison en pâtisseries. Avec volonté, il se leva de sa chaise et commença à s’approcher, quand un homme le devança, faisant grimacer le chasseur de primes.

Un marine. Un fichu marine lui avait grillé la politesse, allant lui-même vers ce Stark, ce primé qu’il convoitait. Fronçant les sourcils, la suite le fit un peu plus rire. L’homme était énervé, interrompu dans sa beuverie par un agent gouvernemental. Et le premier geste que fit le pirate fit grimacer le chasseur. Cracher sur le visage d’un homme ? C’était de mauvais goût. Et le pire des affronts. Titubant légèrement à la recherche d’un bon équilibre, Skygge recula un peu, ses yeux ne quittant pas la scène devant lui. Le marine était à terre, pourtant, il répliqua rapidement. Et la suite s’enchaîna un peu trop vite pour son cerveau embrumé. Tout ce qu’il réussit à distinguer, c’est que ce type n’avait pas eu de chance, finissant à l’extérieur du bâtiment par un coup du primé. Voyant ainsi sa chance, le noiraud s’approcha, dégainant son sabre avec un sourire.

- Stark, ta prime va me payer mes pâtisseries, laisse-toi faire.

La phrase pouvait sembler enfantine et fit bien rire le pirate. Ce dernier ne le prenait pas au sérieux, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. Pourtant, Skygge ne se démonta pas, préparant son attaque.

- J’espère que t’as profité de l’alcool, car t’en boiras pas avant longtemps.

Il se jeta alors sur lui, espérant le toucher, le battre et finir sa nuit avec la belle serveuse. Un chouette programme. Un programme bousillé par un boulet de canon humain qui le percuta de plein fouet, l’envoyant valser jusqu’au comptoir. Se redressant doucement, la tête entre les mains, Skygge discerna vaguement l’uniforme de la marine, reconnaissant par la même occasion le type de tout à l’heure. A croire qu’il aimait voler et percuter les gens ou les objets. Nathanaël s’était approché, son visage exprimant la panique, tandis que le noiraud plissait le nez. Le pirate s’était mis à rire, d’un rire désagréable, coupant net le silence qui avait élu domicile dans la taverne. Un gémissement étouffé sortit de la gorge de Skygge, laissant échapper un vague :

- Ma têêêêêêête ..

Finalement, boire trop ce n’était pas cool. Surtout quand il devait vaincre un pirate balèze ensuite.

Code RomieFeather





[HRP: Désolée pour l'attente >.> ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Ven 8 Nov - 10:21


    Okaaaaay. Alors moi, je suis carrément devenu un yoyo. L’un me balance par ci… L’autre par là… Sans compter que les deux personnes dont j’avais malheureusement été la victime, avaient une adresse pas possible. J’étais sorti et rentré une nouvelle fois dans le bar comme si de rien était. On aurait presque dit des gardiens de but en plein match de football qui ne faisaient que se renvoyer la balle. Oui oui. J’avais eu le temps de penser ici pendant mes vols planés forcés. Quoiqu’à l’atterrissage final, mes pensées avaient laissé place à plusieurs jurons et un râle qui témoignait de la douleur que j’avais ressentie. Et c’est à ce moment précis que je m’étais rendu compte que j’étais tombé sur un gosse, qui, plus loin, n’avait rien d’autre à déplorer que son mal de crâne. C’est qu’il était plutôt costaud pour son âge, ledit noiraud. De quoi me faire sourire, alors que mon visage présentait une grosse blessure. A l’arcade sourcilière pour être plus précis. Je saignais fort et c’était pas d’la tarte. Néanmoins, je me relevai sans trop de mal, avec le sourire aux lèvres. Je n’avais pas bien discerné qui m’avait relancé ici, mais c’était pas plus grave. Il y avait plus urgent pour le moment, et cette urgence s’appelait Stark. Un gros morceau, ouaip.

    - Désolé petit, j’espère que je t’ai pas trop fait mal.

    En fait, je n’avais pas à m’inquiéter pour lui, puisqu’aussitôt, la serveuse que je convoitais fit rapidement son apparition à ses côtés pour le serrer dans ses bras, pour ne pas dire, fourrer sa petite tête dans ses gros nibards. Si vous aviez vu la tronche que j’avais tiré à cet instant, vous auriez dit que je maudissais ce garçon à vue d’œil. Ce putain de chanceux d’sa mère ! Qu’est-ce que j’aurai franchement pas donné pour être à sa place ?! Tssss ! Faut croire que j’avais pas le cul bordé de nouilles aujourd’hui. Je focalisai mon attention sur le névrosé qui était toujours sur place, souriant, confiant, avec les mains dans les poches. J’aurai bien aimé lui dire de ne pas trop s’exciter pour quedal, mais vu ce qu’il m’avait foutu comme coup, mieux valait ne pas l’ouvrir. Vint aussi un autre évènement qui bouleversa assez l’ambiance dans le bar. L’un des clients reconnut enfin le pirate, cria son nom dans un élan de terreur, avant d’engendrer la panique générale. La débandade fut dont inévitable. Tout le monde se mit à fuir l’établissement de n’importe laquelle des manières. Si les plus proches de la sortie utilisèrent la porte, d’autres n’hésitèrent pas à s’échapper par les fenêtres, totalement terrifiés par le pirate, qui, lui, n'avait pas bougé d’un seul pouce.

    Le bar se vida en quelques instants seulement. Seuls mes hommes, le barman et ses serveuses étaient encore sur place.  Serveuses qui tremblaient comme jamais. Celle qui avait chopé le petit gars s’éloignait avec lui, toujours en le gardant dans ses seins. Une image qui m’aurait fait péter un câble, si Stark ne m’avait pas chargé comme ça, tout d’un coup, avec l’envie d’en découdre. Les coups se mirent alors à pleuvoir. Attaques d’une violence inouïe de chaque partie. Personne n’était prêt à laisser l’autre s’en sortir indemne. Malheureusement pour le barman, ses propriétés volaient en éclats. C’était des chaises et des tables en bois qui se brisèrent sous l’impact des offensives. Du boucan, on en générait réellement. Au beau d’une minute seulement, je pris l’ascendant et j’étais bien parti pour lui faire mordre la poussière. Seulement, c’était sans compter la fourberie de mon adversaire qui m’infligea un coup de pied là où il ne fallait pas. Complètement sonné par une telle attaque, je criai tout mon désarroi, avant que mon adversaire ne s’empare d’une chaise qu’il fracassa impitoyablement sur mon crâne. C’était vraiment pas de bol. Au bord de l’évanouissement et sous le regard médusé de l’assistance, je tombai au sol, tandis que le névrosé se marrait ouvertement.

    C’était vraiment pas d’bol…
Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Groovy Proposition [Skygge & Weiss]   Mer 20 Nov - 1:59


Storm




Nouvelle tenue :
Shindô

Dix millions, ainsi que l’une des deux « clé » qui lui ouvriraient les portes du club de strip. Mais cette seconde partie, il commençait doucement à l’oublier. Le but derrière était de s’amuser, en attendant que la situation à Logue Town soit fixée. Donc, s’il parvenait à trouver du fun ailleurs, le spectacle d’humaines dénudées perdait son intérêt et justement, il avait l’opportunité de combattre tout en se faisant de l’argent, le plan parfait. Au pire, si la baston s’avérait peu divertissante, il lui resterait toujours le Seven Sky, en face.  Shindô s’était rapproché du bar, évitant les clients qui fuyaient l’endroit. Un homme munit d’une basse attira soudain son attention. Il était en réalité accompagné de son groupe et eux aussi  essayaient de fuir. L’homme poisson s’interposa toutefois, préoccupé.

- Vous êtes musiciens, n’est-ce pas ?

- Désolé mec, mais on peut pas te signer d’autographe là… On n’est pas dans le « mood ».

- Après des semaines à galérer, on avait fini par trouver une scène où jouer et… ces tarés ont commencé à se battre… C’est déjà suffisamment compliqué de percer à Mirror Ball si tu ne fais pas dans le Groovy... Si en plus on doit commencer à éviter les petits bars… ça va pas le faire…
L’un d’entre eux s’était allumé une cigarette. Nnon-fumeur, Shindô changea de position pour éviter que l’odeur du tabac ne s’imprègne dans son tout nouveau costume. Il toussota bruyamment avant de sortir une importante liasse de billets.

- D’un côté vous voulez faire savoir au monde que vous existez, mais on vous empêche de vous exprimer, je peux comprendre ce que vous ressentez les gars… Ces billets seront à vous si vous me jouer un petit morceau.

- Quoi, là maintenant ? Dans la rue ?

- L’acoustique n’est pas idéale, le bruit provenant des différents Night-Club va nous obliger à jouer fort… mais au moins tout le monde pourra en profiter. On va jouer et accepter ton argent l’ami. Une requête particulière ?

- Je vais aller me battre dans le bar d’où vous venez, si vous pouviez jouer quelque chose de rythmé, d’endiablé, ça me stimulera.
Et ils s’exécutèrent, tandis que notre chasseur de prime arriva sur le lieu de l’action.