Partagez | 
 

 [EVENT] Groupe Noburo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: [EVENT] Groupe Noburo   Mar 15 Oct - 17:45












7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude
3e Chevalier de l’Ordre :
Kamizuri Sail

- Allô, Allô, Messenger ! C’est ton tacticien préféré à l’appareil !

- Okey Jude, la ligne est sécurisée. D’après Croustille, il devrait se trouver à l’Est de ta position, à quelques centaines de mètres seulement.

- C’est enregistré.

- Ah et euh… Pas de prise de risque inutile hein ?

- T’inquiète, je gère ! Prépare déjà les encas pour le retour.
Jude raccrocha sereinement. L’air guilleret, il prit le chemin indiqué. East Blue, Mer bleue plutôt calme ; à un point où l’on pouvait se demander si cet endroit faisait réellement parti de ce monde. Une sorte d’îlot paisible perdu au milieu d’un océan de dangers. Bon, après réflexion, tout n’y était peut-être pas si « rose ». Entre un pirate primé de la même manière que les forbans de Grand Line et une ville partie en fumée, ce n’était en fin de compte peut-être pas le meilleur endroit pour élever ses enfants. Après tout dépendait du type d’éducation que l’on souhaitait leur offrir. Cette pensée plongea Jude dans un flash-back. Il se revit plus jeune mais chassa immédiatement ces images de son esprit, en se déboîtant temporairement une phalange.

- Pfiou… pas passé loin.
Eduqué avec une discipline de fer, il savait imposer à son corps d’extrêmes mesures sans ressentir la moindre gêne. Se mutiler ou réprimer des idées, pulsions gênantes étaient devenus des automatismes du quotidien.  Au sein de l’Ordre, Jude était surtout connu pour ses talents de diplomate, de tacticien et de stratège. Il avait coordonné Centes et ses décisions à de nombreuses reprises depuis son intronisation en tant que Chevalier, mais le parcours fut long. Gagner la confiance du Decima, ainsi que des autres avait pris du temps. L’air jovial qui ne quittait jamais son visage avait le don d’énerver les gens et ne l’avait pas beaucoup aidé. Heureusement, sa patience avait fini par payer, aujourd’hui membre à part entière, on lui faisait confiance et onlui confiait de délicates missions.

Une arme potentiellement capable de détruire une île entière. Avec un tel atout dans leur manche, les Decimas prendraient de court tous leurs détracteurs. Tout était parti d’un article de journal. Un cinquième d’une ville si « paisible » qui explosait, le tout sous les yeux de la Marine locale ? Il n’avait pas fallu d’avantage d’informations pour susciter l’intérêt de l’Ordre.

- Le voilà. Passons en mode filature.
Les capacités de Centes en tant qu’historien et archéologue étaient impressionnantes.  Il était un expert lorsqu’il s’agissait de trouver une information. Il n’avait besoin que de peu d’éléments pour arriver à des résultats pertinents. Ainsi, contre toute attente, il était non seulement parvenu à la conclusion que cette « arme » était en réalité vivante, mais qu’en plus elle possédait un nom : Ronin Noburo.



HRP : Que les images ou les noms cités ne t’induisent pas en erreur, Jude est le seul dans les parages. S’il te prenait l’envie d’engager un combat, sache qu’il est de niveau 26.
Tu auras 72H pour chaque réponse, avec un délai de 12H utilisable une fois.
Attention, il y a des chances que le lieu de RP change radicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Mer 16 Oct - 14:00




Let's fight !





Cela ne faisait que quelques dizaines d'heures que l'explosion, que j'avais moi-même produit, avait eu lieu. Logue Town était encore en pleine effervescence, notamment parce que les dégâts occasionnés étaient énormes et encore, de ce que j'en avais néanmoins entendu, inégalés. Fort heureusement, malgré ma taille et mon imposante stature, j'étais des plus doués pour rester discret. Mon masque et la cape de voyage que je gardais constamment autour du cou me faisaient passer pour un touriste passant par ici par le plus pur des hasards. Mais je redoutais cet endroit et je savais pertinemment que demeurer là ne faisait que me mettre inutilement en danger. Bien évidemment, je doutais du fait que le marine ait pu survivre à une explosion d'une telle intensité, étant donné que de nombreux civils, bien plus éloignés que lui du centre de la catastrophe, avaient perdus la vie ou avaient en tout cas été gravement blessés. Mais il n'empêchait que de nombreux marines avaient pu me voir, de dos, au dernier moment. Peut-être certains avaient pu observer et détailler mon masque carmin... Dans ce cas-là, il ne me serait plus d'aucune utilité, au contraire. Mais de toute manière, je ne pouvais décemment pas m'en aller immédiatement et sans demander mon reste : il me restait quelques tâches à exécuter, plus pour moi que pour Renaissance ou le fameux homme-poisson qui m'avait employé, bien entendu. En effet, le jeune garçon que j'avais embauché juste avant le braquage avait tout bonnement disparu, dans le sens où je n'avais plus aucun signe de vie de sa part depuis sa fuite. Il était peut-être mort, ou tout simplement emprisonné, mais je devait m'en assurer. Simple principe. D'autant plus qu'il avait fuit en portant également un sac rempli de marchandises assez coûteuses... Peut-être avait-il finalement décidé de profiter du braquage sans plus de cérémonie ? Non, une nouvelle fois, cette hypothèse était à réfuter : quand bien même ce que nous avions volé était d'une valeur plutôt conséquente, les chasseurs de primes avaient voulu nous donner 10 millions de berrys... Ce n'était pas rien.

Quoiqu'il en soit, j'avais donc placé le seul des deux sacs que je possédais alors dans une cachette. Un hangar abandonné, sur les quais. Personne n'aurait l'idée d'aller vérifier là-bas, d'autant plus que c'était à l'opposé de feu la boutique du Chirurgien Rugissant... Par la suite, j'avais tout simplement décidé de rester sur Logue Town encore une semaine. Sept jours, c'était la limite maximale que je pouvais m'autoriser pour la recherche de mon comparse : sans ça, les soldats de la prétendue justice finiraient tôt ou tard par me mettre la main dessus, et je n'avais aucune intention de finir ma vie à Impel Down. Mon collègue, lui, irait dans une prison quelconque : un tel braquage était courant. Mais la destruction massive de plusieurs quartiers d'une ville aussi célèbre que celle-ci relevait plus du crime contre l'humanité... D'ailleurs, si j'avais appris quelque chose de l'affrontement qui avait eu lieu face à ce pauvre gosse, c'était bien que ma force ne suffirait pas toujours à me sortir de situations un poil trop périlleuses. L'idée de combattre des hordes de gouvernementaux ne me tentait donc pas plus que ça.

En bref, j'étais occupé, comme toujours, à la recherche de ce gamin qui m'avait accompagné pour le meilleur comme pour le pire le temps d'une mission. J'évitais au maximum d'avoir à demander à des civils s'ils ne l'avaient pas vu à un endroit ou à un autre, mais c'était bien une obligation, sans quoi je n'aurais tout simplement jamais pu mettre la main sur lui. C'est donc après qu'une aimable grand-mère m'ait indiqué la place de la ville où elle l'avait apparemment aperçu le jour précédent que je pris la direction de ladite place, naginata accroché au dos dans le cas où je tomberais sur un pépin. Et ce pépin ne tarda pas à se montrer... Après quelques mètres de progression laborieuse dans les masses de citoyens, considérablement facilitée par ma corpulence peu fréquente sur ces îles d'East Blue, je remarquais qu'un étrange petit homme semblait me suivre. Du coin de l’œil, je remarquai les cheveux bruns de celui-là, tendant presque vers le gris, et son uniforme strict. Peut-être un soldat. Montée d'adrénaline. Ce type pouvait bosser pour les Cipher Pol, comme pour la marine. Dans tous les cas, je n'avais pas le choix : je ne devais pas me faire arrêter bêtement. Cependant, je ne me doutais pas du tout que ce type n'avait rien d'un ennemi... Je n'excluais cependant pas tout de suite la possibilité qu'il ne soit rien d'autre qu'un paisible citoyen de l'endroit, n'en sachant pas assez sur lui, mais il me semblait bien à sa démarche et à son regard qu'il avait quelque chose de menaçant. De néfaste, tout du moins. C'est donc brutalement que je bifurquai, pour m'avancer jusqu'à une ruelle déserte et bien moins large que la rue principale. Et une fois que j'y posai le premier pied, je me mis à courir avec une rapidité fulgurante pour un homme de ma taille, bien décidé à le tester. Je tournai à gauche au premier croisement, et sautai sur le mur de droit, d'un pied. Grâce à une impulsion bien mesurée, je rebondis alors sur ce dernier et m'élançai sur celui de gauche, continuant ainsi jusqu'à arriver sur le toit. Là, je recommençai à détaler puissamment, sautant d'immeuble en immeuble. Parfois, des tuiles tombaient, mais je parvenais à conserver mon précaire équilibre. Après un moment, je sautai du toit pour arriver dans une autre ruelle. D'une roulade furtive, je me rattrapai, afin d'éviter une chute trop douloureuse. Je continuai alors le chemin en sprint, tournant soudainement à droite. Une poutre. Un sourire émergea sur mes lèvres. Amusement.

Je sautai avec force et j'attrapai la poutre de la main droite. Avec la vitesse, je parvins à agir comme une balançoire et je me mis sur la poutre en question avant de me retourner, pour faire face à mon assaillant si celui-ci avait réussi à me suivre. Je m'accroupissais alors calmement et attrapais mon naginata, prêt à attaquer si le type montrait le moindre signe d'agression après cette course-poursuite qui n'avait été, pour moi, qu'un bête échauffement.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Ven 18 Oct - 3:16







7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude

-  Haha, on dirait qu’il m’a repéré !
Jude accéléra le pas en conséquence. Sourire aux lèvres, il évitait tant bien que mal la foule, tout en gardant un contact visuel avec sa cible. S’excuser à chaque nouvelle bousculade lui faisait perdre du temps, mais il n’avait pas trop le choix. A défaut de ne pas connaître cette ville, il devait le suivre à la trace. Respiration régulière, mouvements détendus, il était bon pour une longue course d’endurance. Ce Noburo n’était pas très malin, fuir de la sorte n’avait fait que confirmer son identité. Un autre détail empêcha Jude de progresser comme il le voulait : la Marine. Elle était partout en ville car un large périmètre de sécurité avait été dressé autour de la première explosion.

- Non en fait… c’est plutôt bien joué.
Comment faire un attentat à la bombe en deux étapes. Première étape, trompez le système et faites exploser une première bombe. Seconde étape, profitez de la confusion de la première bombe pour en faire exploser une seconde, causant ainsi un maximum de dégâts. La Marine ne faisait que suivre les instructions, faisant du centre de l’explosion ainsi que d’une aire d’un rayon de quelques kilomètres une zone interdite, un « noman’s land » comme on dit… L’endroit parfait pour échapper à un mystérieux poursuivant, ou mieux ! Lui tendre un piège !

- J’accepte ton défi, Noburo, mais on va pimenter la partie, sinon ça serait trop facile..
Le regard chaleureux, Jude salua l’enfant qui l’observait curieusement depuis qu’il s’était arrêté au beau milieu de la route. Le Chevalier, alors en pleine réflexion depuis la subite disparition de sa cible, passa à l’action.

- Excusez-moi, monsieur le soldat ?

- Un souci ?

- Je m’appelle Jude et… je ne suis pas du coin. Pourriez vous m’expliquer ce qu’il s’est passé ?

- Une bombe a explosé dans le centre-ville.

- Ouaw, sérieux ? Ici à Logue Town ? C’est un coup de la Révolution ?

- Je ne suis qu’un soldat, je ne connais pas les détails. Et puis je ne pense pas pouvoir communiquer d’avantage avec vous sur la situation. Navré.

- Nan nan, je comprends ! Je demandais parce que, il y a à peine quelques minutes j’ai surpris la conversation d’un homme au téléphone qui disait avoir réussi à « poser la bombe »… Je pensais que c’était une blague mais maintenant que vous me dites qu’une explosion a bel et bien eut lieu, ça me fait froid dans le dos !

- Euh… attendez un instant.
Un jeu d’acteur irréprochable. Le soldat demanda un renseignement via son mini escargophone, attendant un ordre venant d’un supérieur puis demanda à Jude s’il était capable de fournir une description de celui qu’il avait vu. Le tour était joué, notre tacticien n’avait plus qu’à livrer les informations qui lui avaient été livrées quelques heures plus tôt. L’homme était plutôt grand et munis d’une unique corne à droite. Il portait une arme longue de type lance, ainsi qu’un masque. Avec son imposante musculature, il ne passerait pas inaperçu.

- Et vous avez eu le temps de voir tout ça ?

- Ouais, je suis assez physionomiste !

[…]

Debout sur le toit d’un immeuble imposant, le jeune brun observait l’horizon, curieux. Son sourire amusé lui donnait l’air d’un enfant excité à l’idée de l’incroyable partie de cache-cache qui l’attendait. Il abaissa sa longue vue et releva la manche de son poignet, dévoilant un petit animal sombre fixé à un cadran.

« Tous les ports… Ville… Bloqués... Environs de l’île… par des soldats… repérer… et de notifier… Mesures drastiques…. Quarantaine… »

situation de Logue Town:
 

A présent que les règles avaient été fixées, il ne lui restait plus qu’à se lancer dans la partie. Cheveux au vent, Jude se retourna vers le corps ensanglanté qu’il avait amené jusqu’ici – sans tâcher sa tenue, la classe !

- Une chance que je sois tombé sur toi. Enfin… façon de parler. Bon ! Je vais y aller. Je t’ai orienté vers l’est, que tu puisses profiter du soleil une dernière fois ! D’ici, la vue devrait être plutôt bonne, sympa de ma part non ?
Et il disparut, laissant le jeune garçon à l’agonie seul. Il aurait normalement du l’achever, mais s’était retenu car il n’arrivait toujours pas à tuer sans éprouver une certaine satisfaction… un détail qui jouerait en sa défaveur. Après tout, Jude ne savait pas se battre. Ce n’était que le Chevalier « stratège », le conseiller, le tacticien.





Malheureuse victime :
Samon Tenka



.HRP : Tu disposes à présent de 96h de base pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Ven 18 Oct - 23:08




Let's fight !





J'étais resté ainsi, sur cette poutre et à l'affût pendant cinq ou six bonnes minutes. Aux aguets, je demeurais comme un chasseur attendant patiemment sa proie, sachant que le moindre geste pourrait être un désavantage. Mais après un petit moment, je commençais franchement à me poser des questions : ce type avait-il, tout simplement, réussi à me suivre ? Fringué comme il était, il devait être un envoyé du Gouvernement Mondial... Ou, du moins, je le supposais. Car après tout, à part eux, qui aurait bien pu vouloir me nuire ? De nombreuses interrogations commencèrent alors à se percuter dans ma tête : premièrement, me voulait-il réellement du mal ? Je n'en savais trop rien. Si tant est qu'il ait voulu me suivre, je n'étais pas sûr de ses soi-disantes intentions néfastes. Deuxièmement, était-il dangereux ? Je ne le pensais pas : dans l'optique où il serait bel et bien un adversaire et qu'il serait incapable de me suivre pendant une si petite course... Il serait bien faible. Ceci dit, c'était tant mieux pour moi : je n'avais pas franchement envie de me frotter à d'autres combattants pour le moment, ce n'était clairement pas ma priorité... La dernière question était encore plus présente et oppressante que les deux autres : s'il me voulait bel et bien du mal... Comment avait-il fait pour me reconnaître rien qu'à la vue ? Certes, mon physique était plutôt atypique, et a fortiori au beau milieu d'East Blue... Mais je faisais en général bien attention à ne laisser aucun indice sur moi. Seuls mes employeurs me voyaient et me connaissaient. Peut-être les soldats qui avaient pu me voir au dernier moment, dans la boutique du Chirurgien Rugissant, avaient-ils réussi à établir un portrait physique plus ou moins efficace ? Peu probable, là aussi : ils n'avaient pas eu le temps de me voir que leur supérieur leur avait ordonné de s'enfuir... Dans tous les cas, il y avait bien une chose que je savais parfaitement : ce n'était pas en restant ici que j'allais retrouver mon collègue de casse, et de toute façon, si ce type étrange se pointait à nouveau, je n'aurais qu'à lui demander en personne ce qu'il me voulait...

C'est donc avec cette intime conviction d'en finir avec ce petit jeu au plus vite que je redescendais dans la rue d'un bond habile, en fixant à nouveau mon cher naginata dans mon dos. Je reprenais alors le chemin en direction de la place, calmement et silencieusement. Malgré mon escapade, j'avais réussi à garder ma position sous contrôle : je savais parfaitement où j'étais. C'était un avantage non négociable que d'avoir un excellent sens de l'orientation, surtout pour un hors-la-loi de mon style. Je ne l'aurais d'ailleurs sans doute échangé pour rien au monde... C'est donc en une poignée de secondes que je me retrouvais sur la place. Quelques civils la arpentaient, mais un détail me sauta presque immédiatement aux yeux : des soldats de la marine, partout. L'endroit était cerné. Au moins une trentaine d'hommes, sinon plus... Pourquoi ? Je n'eus pas le temps de plus y réfléchir que déjà un type en bleu me pointa du doigt en poussant un cri l'air angoissé. Ses collègues se tournèrent dans ma direction, et j'eus à peine le temps de me jeter derrière une poubelle de ferraille que de nombreux tirs retentirent, les balles ricochant dans la ruelle avec violence et dangerosité. Ne comprenant pas réellement ce qu'il se passait, l'action s'étant enchaîné avec une rapidité étonnante, je décidai tout simplement de prendre la poudre d'escampette. Me redressant vivement lorsque les fusils reprirent leur calme, je me mis à courir jusqu'à pouvoir sauter sur un mur. L'escaladant vivement, je parvins à passer sur le toit avant que les soldats ne m'abattent. Cela n'empêcha pas le meilleur d'entre eux de m’érafler le bras gauche, cependant, et je soupirai l'air rassuré en voyant que ça n'était là qu'une stupide égratignure.

Je m'apprêtais à reprendre le chemin plus rapidement pour fuir ceux qui tenteraient très certainement de me poursuivre lorsque j'aperçus une forme sur un toit, non loin de celui sur lequel je me tenais. En plissant les yeux, je parvins à distinguer une forme humaine placée sur le côté. En temps normal, je ne serais sans doute pas allé vers cette personne qui était très certainement un inconnu, mais la tenue que je pouvais plus ou moins distinguer me faisait craindre le pire. Les quelques tâches carmins n'étaient d'ailleurs pas là pour arranger les choses... C'est donc le cœur battant à tout rompre que je me mis à courir en direction de ce que je suspectais n'être plus qu'un cadavre. Fort heureusement, je m'étais trompé, et je m'en rendis compte bien rapidement : la poitrine de mon allié d'antan se soulevait encore à intervalles réguliers, bien que ça peau ait été encore plus pâle qu'à l'accoutumée. Je fus à peine vers lui que je m'accroupissais rapidement, posant instinctivement mon index sur son cou. Remarquant que le sang passait encore, bien que faiblement, je m'apprêtais à poser une question qu'il y répondit déjà, non sans difficulté :

-Un mec... Brun... Uniforme.

J'écarquillais mes paupières sous la stupeur. Était-ce réellement possible ? Comment un type pouvait-il se pointer en connaissant mon identité, celle de ce gamin, et l'utiliser pour me faire enrager ? Je commençais à songer que j'étais devenu fou lorsque ledit gamin ouvrit à nouveau sa bouche, des larmes coulant à présent sur son visage encore bien trop enfantin :

-Le sac...
-Tais-toi, ne gaspille pas ta salive pour ça.

J'avais répondu instinctivement, du tac-au-tac. Je n'avais nul intérêt à savoir où seraient ces marchandises, puisque je n'allais très certainement pas sortir de Logue Town vivant, ou libre. J'avais pu observer un bon nombre de navires sceller la sortie du port durant ma course sur les toits pour arriver jusqu'à mon jeune compagnon... Aucun moyen de sortir que là. Et je n'étais clairement pas assez fort pour tous les tuer. Tout faire sauter, peut-être ? Très peu pour moi... Tuer quelques civils pour gagner 10 millions de berrys, soit. Tuer des milliers d'hommes et de femmes pour m'enfuir, non.
Le gamin lâcha une dernière larme avant de s'évanouir définitivement, dans un râle d'agonie. Les blessures qui avaient eu raison de lui n'avaient pas été causé par un débutant, un novice. C'était l’œuvre d'un professionnel... J'enrageais. Ce type avait réussi à me doubler et avait butté un pauvre gosse sans le moindre remord... Fermant les paupières du désormais cadavre avant de me redresser, je saisissais mon naginata. Avec hargne, je me tournais vers une ruelle avant de sauter dans celle-ci. Retombant plus lourdement qu'à l'accoutumée, c'est les dents serrées que je le décidais : ce mec là allait crever. Il n'aurait nulle part où se cacher : tant que son liquide vital n'inonderait pas mon masque, je le traquerais.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Jeu 24 Oct - 4:43







7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude

« Suspect… repéré… description…Abords… Armurerie…Toit… »

La réception était plutôt mauvaise. Mais les quelques mots audibles parmi le brouhaha suffisaient amplement pour obtenir une information à analyser. Si Noburo évoluait sur les toits, en se rapprochant du centre de l’île, il entrerait dans le Noman’s Land et tomberait probablement sur le cadavre de son partenaire. D’après la communication interceptée, il avait déjà eu affaire à la Marine et devait probablement avoir compris qu’il ne pourrait pas quitter l’île. Jude était fier de lui, sans devoir dépenser beaucoup d’énergie ou élaborer un plan complexe, il avait déjà réussi à faire de l’ensemble de l’île son échiquier et y déplaçait ses pièces à sa guise.

- J’ai connu meilleur adversaire, à moins que tu aies décidé de parier sur tes capacités combatives…
Jude n’attendait pas n’importe ou. Le lieu était devenu l’un des endroits les plus importants de l’histoire, seulement quelques années auparavant. Il était assez impressionnant de voir cette place habituellement bondée de monde, totalement vide. L’échafaud était au beau milieu de la zone qui avait du être évacuée d’urgence par les civils. L’explosion avait soufflé des débris jusqu’ici. Le sol était jonché de gravas et la poussière due à l’érosion des bâtiments flottaient encore dans les airs, plongeant les environs dans une sorte de léger brouillard particulièrement opaque. Perché sur ce fameux échafaud, Jude guettait l’arrivée de sa cible à l’horizon.

- Alors c’est ça qu’il a vu avant de mourir ? Le pauvre, il aurait du naître à Holiday Island. Halala… Je ne comprend vraiment pas pourquoi la ville n’a pas démonté la structure… elle ruine l’esthétique de la place..
Il fit quelques pas, jusqu’à se retrouver au bord de la plateforme en bois et avança une dernière fois. Son corps, victime de la gravité, tomba verticalement vers le sol. Mais il s’y réceptionna sans même avoir recours à ses mains. Entre le moment où il avait consulté son Escargophone noir et maintenant, son expression faciale n’avait pas changé : il arborait toujours ce petit sourire, accompagné par les yeux d’une personne joyeuse. Insistons encore sur l’absence totale de malice, que ce soit dans son ton ou dans son regard. Ses pensées et ses émotions suivaient le même principe. Il était content, mais sans excès. Probablement l’émotion qu’il maîtrisait le mieux. A vrai dire, il la maîtrisait tellement bien qu’il était capable de faire à peu près n’importe quoi en maintenant cet état. C’était cette capacité qu’il mit à profit en attrapant ces deux pierres. Dans sa main, elles se changèrent en étrange plaques cartilagineuses, plutôt visqueuse.

- Haha, ça a marché on dirait ! Bon, il ne devrait plus tarder, les tâches de sang sont plutôt équivoques !
Il avait intérêt à le remercier !





Retard d’un jour, mauvais calcul de ma part, navré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Dim 27 Oct - 21:47




Let's fight !





J'étais parti au quart de tour. A peine arrivé à même le sol, je m'étais mis à courir aussi vite que je n'avais jamais couru, très certainement propulsé par un instinct de vengeance sanguinaire et meurtrier. Tout ce dont j'avais envie, c'était de butter ce mec. Je savais d'avance que je risquais d'y laisser ma peau : non seulement cet inconnu devait être puissant pour avoir vaincu mon jeune collègue en si peu de temps mais en plus les marines étaient désormais tous à l'affût, et possédaient tous mon signalement physique. Un homme-cornu de mon style ne pouvait clairement pas passer inaperçu, même dans une ville assez immense comme celle de Logue Town. Je frissonnais doucement en songeant que peut-être même le colonel de la base était à mes trousses. Exaltation ou peur, je n'en sais rien, même maintenant. Tout ce dont j'avais envie, c'était de mourir de façon mémorable. Et si personne ne connaissait mon nom après le massacre que j'allais faire, tant pis : ce que je voulais au minimum c'était que les rescapés se souviennent de ma frénésie et se rappellent que jamais, au grand jamais il ne faut contrarier un homme-cornu. J'étais particulièrement fier de ma race, j'en étais presque devenu arrogant, mais les faits étaient là. Les hommes capables de me combattre sans perdre la vie, surtout sur East Blue, n'étaient pas légions. Et d'ici quelques instants, il y en aurait un de moins. Tout du moins, j'en étais parfaitement convaincu.

J'étais donc parti assez rapidement, ayant quasiment une idée de l'endroit où pourrait être mon futur adversaire. L'échafaudage. L'endroit de la mort de l'ancien Seigneur des Pirates, Gol D. Roger, homme le plus puissant et le plus riche du jadis. Les tâches de sang de mon feu camarade semblaient du moins toutes le pointer, ce lieu. Et tant pis si cet individu n'était pas à la place escomptée : j'aurais pu alors remuer ciel et terre pour le trouver et enfonce mon naginata dans sa gorge. Mais si seulement je pouvais le torturer un petit peu avant de lui faire expirer son dernier souffle, j'en aurais été plus qu'heureux. Quoi qu'il en soit, je parvenais rapidement à une rue principale, largement plus grosse que celle que j'avais suivi jusque là. Et comme je m'y attendais, de nombreux marines s'y trouvaient. Une petite dizaine, exactement. Malheureusement pour eux, ils ne semblaient pas porter d'arme à feu, les seules choses que je craignais réellement en ce Monde avec les fruits du démon. En effet, ils tirèrent leurs épées en me pointant du doigt et en se mettant à courir dans ma direction. Bien. J'avais grandement besoin d'un échauffement. Et ces pauvres soldats allaient en subir les frais... Je balayais la scène du regard jusqu'à trouver une sorte de poubelle métallique. Je courrais droit sur celle-là et l'arrachais violemment du sol, bien qu'elle pèse sans doute une bonne centaine de kilogrammes. Cette prouesse, parfaitement banale pour quelqu'un de ma constitution physique, eut pour effet d'effrayer grandement les pauvres marines dont quelques uns s'arrêtèrent même. Cela ne les sauva pas : je balançais l'objet violemment dans leur direction avant de reprendre ma course, sans même prendre le temps de vérifier si cela avait touché tous les gouvernementaux ou s'ils avaient même pu tous éviter à temps. Cela pouvait être comparé à une grossière erreur de ma part : les justiciers retrouveraient ma trace fatalement si je laissais des témoins oculaires survivre. Mais comme je comptais terminer ma vie sur cette île de Logue Town à cet instant précis, plus rien ne me faisait peur.

Après une nouvelle petite course, je parvenais enfin à la place, face à celui que j'analysais comme étant un soldat. Je m'arrêtais alors, serrant plus fermement le naginata dans ma main droite. Par chance, je n'avais plus croisé d'autres ennemis depuis la petite patrouille : cela me laissait dans une forme relativement bonne. J'étais en parfaite santé, et prêt à combattre comme jamais. Ce type, qui qu'il ait pu être, allait forcément en pâtir... Je prenais la parole d'un ton froid et menaçant, en me mettant lentement en garde :

-Des dernières paroles ?




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Lun 11 Nov - 0:20







7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude

Il avait pris son temps, mais était fini par arriver à destination, mais son attitude belliqueuse risquait de poser quelque souci. Il était important de lui montrer qu’il n’avait rien à craindre. Les animaux faisaient souvent ça avant d’entrer en communication avec un de leurs paires. Jude leva les mains, signe de vulnérabilité et se contenta de sourire amicalement.

- Dernières paroles ? Houlà… du calme ! Ne parle pas comme si quelque chose de grave allait arriver !
Tous ces mois de préparation, toutes ces années de dur labeur… Il était né pour ça. Il avait été formé pour ça. Il était fait pour ça et il s’était préparé pour ça.

- Bon, visiblement tu m’en veux. Alors sache que je suis vraiment désolé et j’espère que tu me pardonneras à l’avenir. J’aimerais vraiment qu’on puisse faire plus ample connaissance, alors repartons à zéro.
Le geste accompagna la parole et il lui tendit une main amicale. Jude n’avait pas menti. Il espérait vraiment que Noburo puisse oublier, c’était indispensable pour la suite à vrai dire.

- Je m’appelle Jude !








Chef du CP9 :
Shadow
Capitaine Législateur AOI :
Alexo Epola

Enies Lobby n’avait jamais été aussi animée. L’île grouillait d’activité, le Train aquatique roulait à plein régime, les escargofax imprimaient à longueur de journée, des agents partaient au quatre coins du monde, sans oublier les différents médias, gambadant dans les différents complexes à la recherche de la moindre information croustillante. Raconté de la sorte, on pourrait s’imaginer un lieu plein de vie, qu’on associerait alors à une bonne humeur général.

Oubliez l’ambiance fleur bleue, la bonne humeur générale, la flamme de la volonté ou toutes ces idées naïves.

Une pression étouffante pesait sur les épaules des agents, contraints à géré au mieux une crise sans précédent pour le Gouvernement.

Tandis que le directeur d’AOI s’occupait d’une importante opération, l’une de ses subordonnées directe avait une importante réunion avec le directeur des plus secrets des services secrets. Cet homme était tellement secret qu’elle ne connaissait ni son nom, ni son visage. Elle s’attendait à mettre fin au mystère en le recevant aujourd’hui, mais l’homme qui s’était installé dans le fauteuil cachait son visage sous une large capuche et puis de toute façon, rien ne lui certifiait qu’il était bien celui qu’il prétendait être.

- Alors ? Besoin du CP9 ? Pourquoi ce ne sont pas vos supérieurs qui sont venus me trouver ?

- C’est une entreprise personnelle, ils ne sont pas au courant.

- Vous agissez dans leur dos ? Je ne m’attendais pas à une telle initiative de la part du Vice Amiral Epola, pourtant si droite et si rigoureuse.

-  Capitaine Législateur. La Marine c’est du passé.

- Non, la Marine c’est précisément ce dont il va être question aujourd’hui, je me trompe ?

- Vous êtes perspicace. Pas étonnant pour l’homme qui dirige le plus secret des services secrets, « Shadow ».
Les dents blanches qui apparurent sous sa capuche firent comprendre à la blonde qu’il apprécia le compliment.

- Longtemps qu’on ne m’avait plus appelé comme ça.

- Nous n’avons plus le temps pour les politesses, nous devons parler des…

- Les Decimas, je sais. Et à ce niveau là, on peut dire que vous vous êtes complètement plantés.
Cette petite pique ne la fit même pas vaciller, après tout, il n’avait pas entièrement tord.

- Après la relative efficacité de votre Décret Decima, les hautes instances m’ont rappelé d’une longue mission d’infiltration pour me demander de « couvrir vos arrières ». Ils m’ont mis au parfum et quand j’ai compris qu’Aston menait les rennes, j’ai vite compris qu’on courrait à la catastrophe… Au lieu de perdre son temps à flirter avec ses subalternes, il devrait se consacrer d’avantage à son boulot…

- Notre relation n’a jamais nuit à ses performances en tant que Directeur du AOI. Il est d’ailleurs sur le point d’attraper l’un de ces fameux Decima, que nous traquons depuis plusieurs mois…
Ce à quoi le dénommé Shadow répondit en brandissant un petit dossier, jusque là posé sur ses genoux. Il le tendit au Capitaine, qui l’ouvrit et fut paralysée de stupeur. Elle n’en croyait pas ses yeux et passa par une multitude d’émotions avant de retrouver son calme. Soutenant le regard impassible qui la toisait sous la capuche, elle se leva en plaquant les deux mains sur son bureau.

- Pourquoi ne pas nous avoir mis au courant plus tôt ?

- Secret professionnel.  Et si tout se passe comme prévu, on va pouvoir tuer ce « pseudo souverain ». Réussir là ou vous avez échoué.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Sam 16 Nov - 22:50




Let's fight !





L'inconnu face à moi semblait vouloir se jouer de ma personne aussi longtemps que possible. Après que je l'eus provoqué dans les règles de l'art en me mettant rapidement en garde, prêt à en découdre au péril de ma propre existence si nécessaire, ce dernier leva les mains en signe de capitulation et en se permettant un sourire, déclarant que rien de grave n'allait arriver dans les instants qui viendraient. Ce type me tapait sur les nerfs avant même que je ne commence réellement à le connaître, cela prouvait à quel point ces humains pouvaient être particulièrement déplorables... J'avais envie d'en finir, plus que jamais, et lui se contentait d'essayer de calmer le jeu, la situation. Il était tout de même celui qui avait butté le gosse, celui qui avait tout fait pour me mettre sur sa piste et maintenant que nous étions là, sur cette place emblématique, à nous fixer en chiens de faïence, il se défilait ? Lâcheté, fourberie, cela semblait le désigner de plus en plus efficacement tandis que l'homme s'excusait pour son écart de conduite précédent, semblant penser qu'un meurtre de ce style n'était guère plus qu'un petit jeu. Je me retenais difficilement de lui sauter à la gorge dans la seconde, lui laissant tout loisir de discuter un moment. Après tout, je lui devais bien ça, par stricte politesse : je lui avais demandé ses dernières paroles, et il me les livrait en direct. Je n'aurais plus qu'à retranscrire ça aux chiens de la marine que je croiserais à n'en pas douter dans les instants qui suivraient, et qui parviendraient très certainement à m'arrêter pour m'envoyer en tôle. Enfin, si je ne mourrais pas au combat, bien sûr : l'envie de finir ma morne vie entre les murs froids d'une cellule ne me séduisait pas le moins du Monde.  

Le type fringué comme un agent du Gouvernement Mondial prit une nouvelle fois la parole, tendant dans ma direction une main amicale en me désignant son nom. C'était une bonne chose qu'il me le dise : je pourrais le griffonner sur un papier pour que le croque-mort qui s'occuperait de son cas sache quoi marquer sur sa pierre tombale. Ne déclarant toujours rien, je ne bougeais pas d'un poil, ne prêtant aucune attention à la main tendue dans ma direction. Je me fichais de ce qu'il pouvait essayer de faire pour se rendre amical : il était mon ennemi, et comme tous les autres, j'allais l'écraser et lui faire passer l'envie de s'en prendre à un homme-cornu. Ma voix rocailleuse s'éleva donc une dernière fois, lourde et froide, montrant clairement à ce Jude que je n'étais en aucun cas disposer à discuter dans les minutes à venir :

-Soit, Jude. Je te laisse t'excuser auprès de l'âme de mon défunt ami, alors si tu veux bien ne pas résister, cela t'évitera de futiles souffrances.

D'un coup sec, je fis un mouvement circulaire de mon naginata, dans le simple but de décapiter le pauvre type face à moi d'un coup sec. Une chose était sûre : si sa petite taille risquait de lui donner un avantage sur moi de part sa vitesse et sa probable agilité, il n'avait pas intérêt à se croire plus fort que moi en terme de puissance brute... Il risquait de tomber de haut.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Jeu 28 Nov - 4:26







7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude

Pas un vent, une tornade. C’était ce que Jude venait de se prendre. Noburo n’avait pas daigné lui serrer la main, une attitude qui aurait suffi à vexer n’importe qui, mais pas notre Juju ! Non, il se contenta de lâcher un petit rire guilleret, l’air de dire : « héhé, tu ne veux pas ? Pas de problème ! ». Il écouta alors les paroles de son interlocuteur, mais n’en comprit le sens qu’après se l’être repassé dans sa tête. L’attaque soudaine qui suivit fut haute, horizontale et rapide, ajoutons à cela l’effet de surprise. Jude ne l’avait pas vue venir. Alors qu’il se tenait bien droit, l’ensemble de son torse se pencha vivement en arrière, tandis que la dangereuse lame passait à seulement quelques centimètres de son visage. Il profita du déséquilibre pour carrément se laisser tomber, mais effectua une roulade au sol pour se relever deux mètres plus loin.

- Tu as une conception vraiment étrange de la poignée de main. Je m’en souviendrai pour ma prochaine rencontre avec un cornu.
Une entaille horizontale au niveau du front ainsi qu’une mèche. C’étaient les seuls dégâts que cette arme avait pu causer. Une goutte rougeâtre dégoulina le long de son visage, contournant son œil par l’extérieur en donnant alors l’impression que Jude pleurait avant de terminer sa course plusieurs dizaines de centimètres plus bas, sur le sol. Ce visage à la fois jovial et ensanglanté avait un côté dérangeant, pour ne pas dire glauque.

- Inutile de perdre d’avantage de temps en salamalecs, je vais directement entrer dans le vif du sujet.
Noburo avait attaqué à cause de la mort d’un jeune garçon qu’il venait à peine de rencontrer. Jude trouvait son comportement un peu hypocrite, mais il se garda bien d’émettre la moindre remarque à ce sujet. C’était le genre de bourde à éviter s’il voulait devenir son ami. Il prit donc une profonde inspiration, sans perdre de vue le naginata. La distance de sécurité empêcherait son interlocuteur de porter un coup en restant à sa place. S’il voulait réitérer sa précédente action, Noburo devrait d’abord bouger.

- Je ne me suis pas présenté entièrement. Je suis Himitsu Jude, Septième Chevalier de l’Ordre Decima. Tu as du entendre parler de nous – il faudrait avoir vécu dans une grotte ces douze derniers mois pour ne pas nous connaître – Mais ne vas surtout pas croire tout ce que disent les journaux.
« Je ne suis pas un héros », pensa-t-il à cet instant précis.

- Les vrais méchants dans cette histoire, ce sont les Révolutionnaire ainsi que le Gouvernement Mondial. Ils veulent prendre le contrôle d’un monde sur lequel ils n’ont aucune légitimité !
Fait marquant, grande première depuis le début de cette aventure, Jude laissa tomber son habituel sourire. Il était sérieux. Ce qu’on pouvait lire dans ses yeux était de la conviction. On l’avait choisi pour ça, pour ce moment, pour cet instant ! Lui, le Septième, le tacticien, le diplomate, l’homme qui restait loin des batailles !

- En ramenant le monde tel qu’il l’était autrefois, Centes érigera une nouvelle ère, calme et prospère pour tous ! Une ère de Vérité !
Brusquement, Jude ouvrit ses bras, comme pour désigner l’ensemble de la place de l’échafaud.

- Ground Zero, le centre de l’explosion se situe encore à quelques dizaines de mètres d’ici et pourtant regarde tous ces débris au sol et cette poussière qui n’est toujours pas totalement retombée. Ce que tu as fait ici est vraiment impressionnant et on aimerait vraiment que tu nous aides, Ronin Noburo.









Chef du CP9 :
Shadow
Capitaine Législateur AOI :
Alexo Epola
Elle avait accepté de le suivre dans cet enchevêtrement de couloirs faiblement éclairés. Cette partie du bâtiment lui était totalement inconnue et à vrai dire, elle ne figurait sur aucun plan. Devant elle, l’homme encapuchonné marchait d’un pas assuré. Il lui avait affirmé quelques minutes plus tôt posséder de nombreuses longueurs d’avance sur l’ensemble de la cellule d’enquête AOI. Tout serait apparemment confiné dans une certaine pièce secrète, d’où leur présence dans ce lieu lugubre. Shadow s’arrêta net devant une grande porte en acier et utilisa une clé qu’il portait à son cou pour la déverrouiller.

- Admirez par vous-même.
La pièce n’était pas très grande, mais grouillait de notes, de schémas, d’images fixées sur des tableaux, de dossiers, de rapports, et de pleins de chose dans le genre. La première chose qui frappa Alexo fut les 13 images grand format postées sur le mur du fond, elle identifia immédiatement celle de Centes, ainsi que Tyu Agamemnon, ou encore Red l’ex pirate à la solde d’Harushige et Li Zakka, mais les huit autres ne lui disaient rien. Enfin, les six autres, car deux image ne représentait pas le visage d’une personne, mais bien un point d’interrogation. La deuxième, ainsi que la sixième.

- Comment avez-vous eu toutes ces informations ? Non, ce qui me choque le plus, c’est de savoir que vous aviez ces informations mais qu’à aucun moment vous n’avez jugé utile d’en informer qui que ce soit !

- Vous savez, ex-vice-amiral Epola, qu’on ne s’improvise pas ennemi public numéro un du jour au lendemain. Cela nécessite de nombreuses choses, un plan solide, des préparations, un important moyen de pression, mais surtout beaucoup de jugeote.

- Depuis tout ce temps, on aurait pu mettre une prime conséquente sur leur tête et déployer d’importants moyens pour aller les capturer.

- Vous n’écoutez pas ce que je dis. Centes Decima n’a pas échappé au Gouvernement pendant tout ce temps grâce à sa puissance, ou ses moyens. Non, il l’a fait parce qu’il est intelligent, très intelligent. A présent imaginez, un beau matin, il découvre dans le journal que toute sa bande de copain a été mise à prix. Vous ne pensez pas qu’il cherchera à punir celui qui a fait ça ?

- Je ne vois toujours pas où est le problème.

- Et si celui qui les avaient vendu était plus proche que ce qu’il pensait ?

- J’ai saisi, vous avez une taupe parmi eux… tout s’explique.
Alexo remarqua alors qu’une place avait été aménagée pour accueillir un portrait supplémentaire. Devinant plus ou moins les questions qui devaient lui passer par la tête, Shadow s’empressa de lui donner des explications.

- Cette taupe nous a affirmé que l’Ordre tenterait d’introniser un Quatorzième Chevalier. C’est le genre d’informations qui à l’air inutile, mais qui peut avoir son importance. Dans le même genre, ce matin elle nous a faxé ceci.

- « GSI3873 - 2 4 » qu’est-ce que… ?

- Global Seken Information, numéro 3873, page deux, le quatrième article. Cet article de presse parle de l’impressionnante explosion ciblant le « Chirurgien Rugissant », tenu par le colonel Lion Kirito, à Logue Town. On pense qu’elle a voulu nous faire comprendre que c’était un coup des Decima,

- Non. L’AOI ne s’est pas encore penché sur cet incident, mais je suis prête à parier que ce ne sont pas les Decima. Cette explosion a fait beaucoup de morts et de blessés, ça n’est pas dans leur style. Mais j’imagine que si votre taupe a pris un tel risque, c’est qu’il doit y avoir un lien.

- Et si nous faisions un pari ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Lun 2 Déc - 21:30




Let's fight !





Mon coup, bien que brutal et plutôt imprévisible selon moi, ne fut vraisemblablement pas suffisant pour tuer l'homme qui me faisait face d'un coup d'un seul : en effet, ce dernier parvint, avec une flexibilité surprenante, à se pencher en arrière pour éviter d'être scalpé sinon décapité par la lame de mon naginata. Il se laissa ensuite tomber et j'eus cru, l'espace d'un instant, qu'il s'agissait d'une chance inestimable pour moi, mais il parvint in extremis à reprendre la situation en main d'une roulade arrière. Décidément, ce type apparaissait comme bien trop habile à mon goût... Il risquait de devenir un ennemi gênant si je ne m'en occupais pas aussi vite que possible, et pourrait peut-être même prendre l'avantage à force de m’essouffler. Il prit la parole un peu plus tard, m'arrachant un grognement de mécontentement. La seule blessure qui apparaissait sur son front n'était pas mortelle, loin de là : elle contribuait juste à lui donner un air plus froid et glauque que précédemment. A vrai dire, je pense que je préférais ça à l'air enfantin, puéril et amical qu'il me décernait quelques instants plus tôt... Avant que je n'eus le temps de l'arrêter, il repartit dans sa tirade, se présentant plus complètement qu'un peu plus tôt. Un membre de l'Ordre Decima ? Ces mots résonnèrent dans mon esprit et me firent immédiatement comprendre une chose : il n'était pas du côté du Gouvernement Mondial, au contraire même. Alors comment avait-il pu avoir le soutien manifeste des marines un peu plus tôt ? Peut-être n'était-il pas directement lié à leurs actions, au final... C'était même plutôt probable, mais je préférais tout de même jouer la carte de prudence et continuer à le voir comme une menace claire et identifiée. De toute façon, il avait bien butté l'autre gosse de sang froid... Il pourrait très certainement réitérer avec moi, tout du moins si je baissais ma garde. Ce qui, soit dit en passant, ne risquait pas d'arriver de si tôt.

Ensuite, Jude laissa tomber son masque amical pour prendre une expression nettement plus sérieuse, ajoutant que le Gouvernement Mondial et les Révolutionnaires n'avaient ni plus ni moins aucune légitimité en tant que grandes puissances. J'aurais bien volontiers voulu l'accepter, si ce genre de problèmes m'avait importé... A ce moment-là, je ne me connaissais pas moi-même : comment, dès lors, connaître le Monde dans lequel j'évoluais ? Malheureusement, ça, mon interlocuteur ne semblait pas le savoir... Et c'était tant mieux, quelque part. Je me garderais bien de le lui dire : cela ne me donnait peut-être aucun avantage sur le point de l'affrontement, mais me permettait d'entretenir mon jardin secret. Mais la proposition qui vint fut clairement la plus culottée de toutes celles qu'on m'avaient faites à ce jour... Et ce, malgré mon boulot de mercenaire, qui me permettait pourtant de rencontrer de joyeux malades quasiment hebdomadairement. En effet, le type face à moi me proposa de me joindre à leur cause, au nom de ce Centes, dont je ne connaissais alors guère plus que le nom. Selon lui, mon fruit du démon était particulièrement intéressant... Et sur ce point-là, je ne pouvais malheureusement clairement pas le contester : mon pouvoir présentait un avantage certain et bien utilisé, il pourrait mener à un terrorisme effrayant et qui pourrait changer la donne d'une guerre. Mais était-ce sincère ? Ce type, après avoir butté ce gosse, voulait maintenant m'utiliser comme bombe sur pattes pour assouvir ses pulsions révolutionnaires ? Je ne pouvais alors m'empêcher de sourire d'un air amusé. Ce type ne me plaisait pas, loin de là : son idiotie et son impertinence, en revanche, forçaient le respect. Je pris donc la parole, de ma voix rauque et grave :

-Est-ce là de l'ironie, humain ? Tu assassines une de mes seules connaissances et un de mes collaborateurs pour me demander de servir la cause d'un homme que je ne connais pas, en parfait larbin ? Et qu'aurais-je à y gagner, hein ? Non, très sincèrement, je pense que tu m'as pris pour un fou...

Je me remis donc en garde, en décidant d'avoir l'honnêteté de le laisser se préparer à ses manières. S'il voulait continuer de discuter, il devrait le faire en combattant, à moins d'avoir des arguments judicieux et pertinents...




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Mar 10 Déc - 21:01







7e Chevalier de l’Ordre :
Himitsu Jude

Jude s’était efforcé de ne rien laisser transparaître, mais cette réponse l’avait désarçonné. Il avait bel et bien éliminé ce type, se servant même de son sang pour indiquer la route à suivre pour Ronin. Et pour la première fois depuis le début de tout ceci, il hésita, il vacilla. Tandis que son interlocuteur prit une posture combative, il plongea ses yeux dans son regard, avant de finalement lui répondre.

- Je trouve ça un peu hypocrite, de la part d’un homme qui doit vraisemblablement avoir déjà tué plusieurs fois dans sa vie.

Jude ne prit pas de posture combative, son esprit était ailleurs. Perdu dans ses pensées, dans ses souvenirs. Bien sûr, il ne trahirait jamais les siens. Mais ils lui avaient donné une mission dont le sens lui échappait. D’habitude, il ne posait jamais de questions, on ne lui avait pas appris à se poser des questions, ce n’était pas dans sa nature. Mais les choses avaient changés ces deux dernières années.

- Ecoute, je n’ai plus envie de me battre, je ne peux plus supporter toute cette pression… Toi et moi sommes au milieu de quelque chose qui nous dépasse ! Je …  

Un bruit caractéristique, qu’il reconnu immédiatement, pour y avoir été longuement entraîné : objet métallique fendant l’air vers leur direction, non sa direction. Sans prévenir, Jude usa de sa très haute vitesse pour bondir sur Ronin afin de le plaquer au sol et profita de ce bref moment de contact pour lui enfoncer une sorte de plaque cartilagineuse dégoulinante dans les pans de ses vêtements, ainsi qu’un minuscule escargophone, avant de se relever, faisant alors sans grande surprise, face à l’homme occupé à retirer la lame qui s’était plantée dans le sol.

- Casse-toi d’ici en vitesse ! Je vais retenir ce type ! Ils ne doivent pas te trouver !

 


Un Ninja Sauvage apparaît !

Le décrire ne serait pas très compliqué. C’était une sorte de méchant ninja en noir et jaune, visage cagoulé, armé de deux lames courtes et visiblement peu bavard, puisqu’il se contenta de claquer des doigts pour que ses sbires (eux aussi, c’étaient des ninjas) sortent de leur cachette et se placent de manière à bloquer les quatre grands axes qui menaient à cette place. Jude s’avança anxieux, vers le ninja fluo qui fit de même. Les deux hommes réduirent ainsi lentement la distance qui les séparaient, jusqu’à se retrouver face à face. Puis soudain, ne laissant raisonner qu’un son semblable à celui d’une incision, ils disparurent.

Quelques mètres plus loin, sur la droite, un corps s’écrasa avec force sur les débris de l’ancienne fontaine. Jude se releva péniblement, conscient que son état alerterait les autres. Le shinobi s’arrêta un moment et le fixa, comme pour l’interroger du regard, ce à quoi Jude répondit calmement :

- J’ai du faire un choix, et je l’assume totalement. Mais j’imagine que vous n’écouterez aucune explication venant d’un bleu comme moi, Ivan…

En effet, le ninja ne semblait aucunement intéressé parce que le jeune homme en sang pouvait avoir a lui dire. Il avait orienté son regard vers le dénommé Ronin, qui était déjà encerclé par cinq de ses ninjas.








Chef du CP9 :
Shadow
Capitaine Législateur AOI :
Alexo Epola

Ils avaient arrêté de discuter parce que Shadow avait reçu un appel. L’homme à capuche s’était isolé, probablement pour éviter que la capitaine puisse entendre. De toute façon, elle avait bien mieux à faire. Seule dans cette pièce secrète, face à ce mur de donnée sur les Decimas, elle s’était mise à fouiller la pièce. Cherchait-elle quelque chose en particulier ? Non, mais peut-être qu’ainsi, elle tomberait sur une information qui pourrait aider son Bureau, son équipe. Elle s’attaqua à un premier tiroir, il était rempli de factures en tout genre, alors elle en ouvrit un second, puis un troisième et là, elle tomba sur un mystérieux dossier, sur lequel figurait un emblême qu’elle reconnut.

- Un rapport de la section scientifique ?

Elle jeta un coup d’œil, histoire de voir où en était Shadow, puis ouvrit le dossier. Plusieurs termes compliqués, des chiffres, apparemment les résultats de nombreuses analyses et expériences. Probablement pas le genre de chose qu’elle pourrait décoder. « Projet BEAST », ce mot revenait à de nombreuses reprises. Un bruit de pas émanant du couloir la fit sursauter, le dossier lui glissa entre les mains. Visiblement, Shadow avait de la visite. Alexo se dépêcha d’amasser les feuilles au sol et les remit en vitesse dans leur classeur, et eut à peine le temps de refermer le tiroir qu’une voix derrière elle la fit à nouveau sursauter.

- Vous avez perdu quelque chose, Capitaine ?

- J’ai fait tomber mon badge, mais c’est bon, je l’ai retrouvé. Par contre, vraiment désolée, mais je ne vais pas pouvoir rester plus longtemps, j’ai à faire, ailleurs.

- Tant mieux, j’allais justement vous suggérez de quitter les lieux.

- Un souci avec les Decima n’est-ce pas ? Finalement, même le CP9 peut se planter…

- Hahaha ! Vous écoutez aux portes Capitaine Epola ? Sans importance, dîtes à Aston de ma part que ce n’est que partie remise.

Alors qu’elle avait déjà presque franchi la porte de sortie, Alexo Epola s’arrêta et fit volte-face, avant de plonger son regard perçant dans celui de l’encapuchonné.

- Vous irez lui dire vous-même Shadow, ceci n’est pas un jeu.


Alors, attention !

Je ne t'apprends probablement rien, vu que tu es admin...
Mais le nouveau ninja, il est niveau 37. C'est plus ou moins sous entendu, mais il s'agit du deuxième agent d'élite du CP9 révélé inrp.
Ses sbires ninjas sont par contre niveau 15 pour les plus doués. J'ai indiqué que certains attaquaient Noburo (j'sais plus où, cherche)

La deuxième partie du post... comme toujours, c'est secondaire, ça donne des infos (bon, pas à toi... tu sais déjà presque tout)

Requête de ma part... ATTENDS, avant d'aller te tuer... j'ai élaboré toute une histoire autour de ce Rp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Sam 14 Déc - 19:07




Let's fight !





La réponse de mon interlocuteur, ce gamin, était encore plus présomptueuse et arrogante que je n'aurais pu l'envisager. Il osait comparer mon cas, celui d'un mercenaire ne travaillant que pour l'argent et tuant donc quand il le fallait, et le sien, qui avait assassiné mon collègue par pur sadisme et qui venait maintenant de devenir mon allié. Ou tout du moins, de faire de moi son allié : je voyais plutôt son offre comme un contrat d'esclavage à mon égard. Il voulait que je serve son petit chef pour satisfaire ses plaisirs égoïstes ? Il aurait pu le faire autrement. Et dans l'état des choses, je me refusais de l'aider de quelque manière que ce soit. Au contraire, même : j'allais plutôt lui faire regretter son audace, ou bien son inconscience en fonction des points de vue que nous saisissions. Jude n'eut cependant apparemment pas l'envie de partir au combat malgré sa réponse plutôt froide et engageante pour un homme-cornu comme moi. Il tenta une fois de plus de calmer le jeu, ne se mettant même pas en posture défensive. Il était bien trop confiant, et cela marquerait très certainement sa fin en ce jour... J'étais certain de mourir peu de temps après lui, puisque je serais sans doute encerclé par des marines à la première occasion, mais ça m'importait peu, finalement. A quoi bon vivre ? Je n'avais ni but, ni famille, ni ami. J'étais une âme errante, perdue au milieu d'un monde auquel je n'avais même pas l'impression d'appartenir. Qu'y a-t'il de plus douloureux que cela ? Que de se sentir méprisé et détesté où qu'on aille ? J'avais par le jadis choisi de suivre une voie isolée, celle de hors-la-loi, et je me rendais compte trop tard qu'elle était finalement celle qui me correspondait le moins. Disons qu'à l'époque, je n'avais guère choisi que celle qui me permettrait de vivre tout en étant particulièrement libre... Je revins cependant à la situation actuelle quand mes oreilles me permirent d'entendre un bruit plutôt caractéristique. Quelque chose fendait l'air dans notre direction... Non, dans ma direction. Je ne savais cependant pas quoi, et je n'eus pas le temps de réagir que déjà le gosse se précipitait dans ma direction et me plaquait au sol. Malgré ma taille et ma stature imposante, il n'eut apparemment aucune difficulté à me renverser, et je sentis ensuite qu'il glissait quelques chose dans mes vêtements. A quoi jouait-il, maintenant ?

Je le compris malheureusement peu de temps après, en me relevant lentement. En effet, une sorte de ninja habillé de noir et de jaune était désormais face à nous, et mon ennemi qui me faisait face quelques secondes plus tôt semblait désormais vouloir me protéger. Le Monde était finalement plus absurde que jamais, et d'autres guerriers silencieux débarquèrent de nul part pour bloquer les voies de sortie possible tandis que celui qui devenait visiblement mon associé finissait un vol plané dans une fontaine non loin de là, après m'avoir demandé de m'en aller. M'en aller ? Il était marrant, lui. Mais aller où ? Toute l'île avait été cernée par les marines, par ses propres soins d'ailleurs. Alors où voulait-il que je puisse filer, hein ? Je ne me donnais même pas la peine de répondre, remarquant que cinq ninjas commençaient déjà à m'approcher, visiblement décider à me décapiter ou à me réduire au silence de quelque manière que ce soit. Je le sentais : la suite allait être très mouvementé, et si je n'y laissais pas la peau, j'aurais une belle histoire à raconter à mes descendants... Mais pour le coup, je n'avais clairement pas envie de déposer les armes : et comme si mon instinct de survie me donnait d'un seul coup une puissante montée d'adrénaline, j'agissais le premier. J'envoyais, d'un geste précis, mon naginata en direction de l'homme qui me faisait face, visant son abdomen. Sans réellement prendre la peine de savoir si cela avait fonctionné ou non, je me retournai brutalement pour tenter d'attaquer celui qui était derrière moi. Grothiá toon ouranóon. Mon poing droit partit brutalement en direction de son ventre, tentant de le frapper violemment d'un coup ascendant pour le protéger dans les airs. Si ces deux offensives fonctionnaient, dans le meilleur des cas, je serais débarrassé de deux des cinq hommes encapuchonnés. Mais je ne comptais pas du tout m'arrêter en si bon chemin : étant donné que j'avais entamé les festivités, j'allais les prolonger. Je me déportai sur la droite dans le cas d'une contre-attaque et élevai ma jambe droite pour essayer de frapper l'un des rescapés au niveau de la mâchoire d'un coup sec. Voilà qui ne le tuerait pas, mais qui le sonnerait si, une fois de plus, je réussissais. Après cela, je me replaçais au centre de mes ennemis : ce n'était guère intelligent pour tenter de me protéger de leurs assauts à venir mais au moins, c'était plus judicieux que de tenter de forcer un passage. J'avais de toute façon la ferme intention qu'ils me poursuivraient où que j'aille...






Donc :
Noburo envoie son naginata sur le premier, se retourne et frappe le second d'un coup de poing, puis se déporte sur la droite et tente un coup de pied. Si les deux premiers sont biens exécutés, les deux ninjas peuvent y rester/être inconscients. Le troisième est en revanche moins puissant et ne pourrait que le sonner dans le meilleur des cas !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Jeu 19 Déc - 1:51











7e Chevalier de l’Ordre ?
Himitsu Jude
CP9 Agent d’Elite
Ivan Kyro

Ivan.
Ivan Kyro. Ses subalternes l’appelaient Sasori-sensei. On pouvait deviner les traits prononcés de son visage sous son masque sombre et à en juger par l’expression de ses yeux, l’homme n’était pas ici pour boire le thé. Il s’avança lentement vers Jude, se servant de la fontaine brisée derrière lui pour se redresser. Le Shinobi avançait vers lui, main ouverte telle la patte d’un tigre prêt à arracher la gorge de sa proie. Sans pour autant céder à la panique, le jeune homme sans sourire balaya les alentours du regard, cherchant probablement à évaluer ses chances de survies.

Et soudain, dans une effusion de sang, les cinq doigts du ninja vinrent s’enfoncer dans la gorge de sa victime. La mort ne fut pas immédiate, il se vidait de son sang, ne pouvait plus absorber d’air, sans parler de la douleur.

A plusieurs mètres de là, Noburo était aux prises avec cinq ninja. Le cornu ne s’était pas laissé impressionner et avait même pris l’initiative : une première attaque à l’arme blanche, habilement parée par le ninjato du shinobi visé, qui prit alors appui sur l’arme pour bondir dans les airs. Mais Ronin avait à faire, en bas. Le colosse avait enchaîné avec un terrible coup de poing et le malheureux visé, prit au dépourvu, ne put que croiser les bras en espérant ne pas trop en souffrir. Erreur cruciale, ce genre de blocage n’est efficace que si l’on possède une force égale à celle de son adversaire. Autrement, c’est simplement le meilleur moyen d’entendre ses os se briser. D’abord le cubitus, puis le radius, puis le poing finit par atteindre le ventre… Vol plané gratuit.

Revenons à notre acrobate ; celui qui avait sauté. Coordonnant son attaque avec les trois shinobis restant, il redescendit sur Noburo, lame de ninjato pointée en avant. Mais ce guerrier, visiblement expérimenté se décala juste à temps pour éviter l’assaut aérien, quant aux trois autres gus, l’un d’entre eux d’entre eux dégusta un bon coup de pied directement dans la mâchoire. Out également.

Malheureusement pour Noburo, les deux restants avaient attaqué dans son dos. Et comme le cornu avait préféré contre attaquer après son esquive, ils étaient certains de le toucher. Ils voyaient déjà leurs lames s’enfoncer dans son corps. Mais brusquement, en pleine course, sentant que quelque chose les avait touché dans le dos, ils arrêtèrent net, avant de se laisser tomber au sol.

- Shigan Knock-out parfaitement exécuté, ça faisait longtemps.

Jude.

Mais comment ?

- Tu perds ton temps à lutter contre eux, fonce dans le tas et…

Jude n’eut pas le temps de terminer, une attaque dangereuse était sur le point de le faucher, lui et Noburo. Il agita ses mains en claquant des doigts et l’instant suivant, lui et Noburo n’étaient plus au beau milieu de la place. Non, ils avaient pris la place des shinobi qui bloquaient la route Est, des shinobis qui se retrouvaient à présent empalés sur ce qui semblait être une grande queue, sortant de l’arrière train du ninja fluo. Un enchaînement de phénomènes surnaturels, ou défilé de pouvoirs démoniaques ?

- Enfile la plaque cartilagineuse sur ta tête et cache toi quelque part. Avec ça, il ne pourra pas te retrouver. Si je ne reviens pas, un ami finira par t’appeler sur l’escargophone que je t’ai passé, il te fera quitter l'île !

Forcément, Ivan savait à quoi s’attendre en venant cueillir Jude. Ce pouvoir était une véritable plaie dans un affrontement de masse. Le gamin n’avait qu’à atteindre le bon moment pour « échanger ». Mais Ivan n’était pas un expert pour rien, il savait parfaitement comment faire pour éliminer ce genre d’adversaire. Avec ses mains, il ordonna aux autres ninjas de quitter leur poste pour se diriger vers la route Est. Plus besoin de surveiller les accès à la Place, il suffisait de poursuivre le Cornu.

Jude fit face à cette marée d’hommes cagoulés, sans prêter attention à aucun d’entre eux, il voulait le jaune, il voulait le Scorpion.

- Soru !

Et à nouveau, le corps du jeune homme disparut en laissant un bruit semblable à une lame. De son côté Ivan Kyro fit pareil. Pour un œil non initié, Ivan et Jude semblaient se « téléporter » un peu partout sur la place, se livrant à chaque fois quelques coups avant de « disparaître », pour réapparaître un peu plus loin.
 



La fin se profile tout doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Ven 20 Déc - 16:17




Let's fight !





Où diable étais-je encore tombé ?

Le premier des ninjas démontra dès le début des aptitudes physiques hors norme, semblant me dire que j'aurais bien du mal à me défaire d'eux tous en même temps. En effet, il utilisa le naginata que j'avais envoyé dans sa direction pour bondir sur ce dernier, dans ma direction, l'air menaçant. Pas plus choqué que ça, je me retournai et donnai un puissant coup de poing à celui qui était derrière moi. Le pauvre humain n'eut que le temps de tenter une bien piètre parade, oubliant vraisemblablement que nos deux races respectives imposait une différence de force non négligeable. Il s'en souvint cependant quand il s'envola, quelques os brisés. Je me décalai, laissant l'autre acrobate retomber dans le vide, et séchait un autre des ninjas d'un coup de pied puissant. Bien moins solides que ce que j'en aurais pu croire au premier abord, ils semblaient davantage se battre sur l'agilité et la vitesse. Malheureusement, j'en avais à peine vaincu deux des cinq qu'un autre duo profita du fait que je leur tournais le dos pour m'attaquer furtivement. Du moins, c'est ce qu'ils avaient pensé pouvoir faire... En effet, Jude, qu'ils pensaient mort un peu plus loin, les fit chuter d'un simple mouvement. Il prit ensuite la parole, tandis que je le dominais de toute ma taille sans me donner la peine de le remercier. Après tout, c'était ce petit brun qui m'avait amené dans ce bourbier sans nom, c'était tout naturel qu'il lutte à mes côtés pour m'en sortir...

Par la suite, mes sens eurent à peine le temps de m'avertir qu'à nouveau, quelque chose fonçait dans notre direction que le type qui me faisait face claqua des doigts. Je me sentis alors transporté, et me retrouvais brusquement à un endroit qui n'était pas le mien quelques instants plus tôt. Fronçant les sourcils, je remarquais l'instant suivant que deux ninjas étaient là où nous nous tenions un peu plus tôt, et qu'ils étaient désormais empalés au bout de ce qui semblait être une queue... Il ne m'en fallait guère plus pour comprendre que ce type aux fringues jaunes et noires pouvait me tuer en un instant si Jude ne me prêtait pas main forte, tout en imaginant que les deux combattants en question possédaient chacun un fruit du démon. Mais lesquels ? Si notre assaillant semblait posséder un zoan, dont l'identité restait cependant à définir, je n'avais aucune idée de la nature des pouvoirs de mon prétendu allié... Ce dernier me donna alors quelques consignes, me demandant d'enfiler l'étrange plaque qu'il m'avait donné quelques instants plus tôt sur ma tête. Il me demanda également de me cacher, de sorte que le ninja jaune ne puisse plus me localiser... C'était quoi, ce charabia ? Quoi qu'il en soit, Jude comptait vraisemblablement sur mon concours, et espérait également que j'obéisse à ses moindres désirs... Foutu gosse. Il ignorait encore bien trop de choses sur moi, s'il pensait que j'allais me plier à ses envies sans discuter... Il se propulsa à nouveau en direction du ninja avec une vitesse exponentielle, et l'autre fit de même. Sur ce point-là, je reconnaissais volontiers qu'ils pouvaient tous les deux me pulvériser en quelques instants, mais je gardais la force pure pour moi, apparemment... Quoi qu'il en soit, alors qu'ils semblaient reprendre leur petit duel, le reste des shinobis vinrent dans ma direction. Allons bon, tout ça pour moi ? J'allais avoir de quoi m'amuser... Et l'avantage que je possédais alors, c'était qu'ils me faisaient tous face.

Une demie seconde plus tard, j'attrapais un pavé et l'arrachais du sol avec la force qui m'était propre. Puis je l'envoyais brutalement en direction du premier ninja, espérant pouvoir le sonner, sinon le tuer avec la puissance du coup. Je fis craquer la jointure de mes mains et pris alors la parole d'un air amusé :

-Jouons selon mes règles... Essayez donc de me suivre.

Je me retournais et me mettais à courir dans la ruelle, aussi rapidement que possible. A la première intersection, je tournais à droite et pénétrais dans une cour. Là, je montais le long d'un mur, usant des diverses prises qu'il m'offrait, jusqu'à arriver à un balcon. Toujours aussi puissamment, je balançais un pot de fleur sur mes poursuivants, à l'aveugle, supposant qu'ils étaient pour la plupart encore derrière moi. Je montais sur le mur toujours dans une série d'acrobaties et m'arrêtais sur le toit, frottant mes mains. Je n'avais plus qu'à attendre de voir si ces ninjas étaient aussi agiles qu'ils y paraissaient...




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Dim 29 Déc - 3:06





Pendant ce temps, quelque part en périphérie du centre ville, deux soldats discutent de la situation.

- Tu crois que c’est la Révolution ?

- Contente toi de suivre les ordres sans essayer de voir plus loin, t’es pas là pour réflexionner.

- Je sais mais, j’ai entendu deux Officiers parler de la Révolution…

- Et où est le problème ? Je veux dire… qu’il s’agisse de mafieux, de révolutionnaires, de pirates, au final rien ne change pour nous, on doit maintenir la mise en quarantaine…

- Ouais, je sais mais… Si celui qu’on veut attraper fait partie de la Révolution, il ne doit pas être seul, non ?

- On s’en fout, c’est lui notre gars, du moment qu’on fini par l’attraper lui, c’est gagné. Et puis, grâce à l’aide d’un civil, on a même une description… on pourra pas le rater… Et vu comme les accès sont surveillés, pas moyen qu’on puisse venir l’aider.

- Ouais, je sais mais…









7e Chevalier de l’Ordre ?
Himitsu Jude
CP9 Agent d’Elite
Ivan Kyro


La Place de l’échafaud était aujourd’hui le théâtre d’une scène historiquement très importante, mais qui serait pourtant inconnue du grand publique. Sur cette place s’affrontaient Jude et Ivan. Aucun des deux ne semblait avoir encaissé le moindre coup critique, mais ils étaient loin de faire jeu égal. Jude, qui respirait déjà à grandes inspirations, jouait surtout au chat et la souris avec son adversaire, qui ne semblait même pas avoir fait le moindre effort physique pour le moment. Chacune de leur phase commençait de la même manière : Soru.

Jude était battu en terme de force ou de vitesse. Le ninja n’avait aucun mal à prédire la trajectoire de ces déplacements rapide, il ajustait alors les siens de manière à surprendre le jeune homme, puis venait une tentative de coup final, poing fermé, main tendue, ou même doigts écartés pour l’embrocher, mais à chaque fois, Jude attendait le dernier moment pour substituer son corps avec un élément du décor. Et il fallait repartir de Zéro.  

La substitution se faisant de manière instantanée, Ivan n’avait généralement qu’une fraction de seconde entre le moment où Jude avait choisi sa cible et le moment d’activation de son pouvoir. Une fenêtre d’action très courte qu’il avait pourtant déjà su rentabiliser, attaquant alors à la fois le garçon et le sol, à l’aide du dard articulé qui lui sortait de l’arrière train. Manquant cette fois là de se faire piquer, Jude avait alors depuis opté pour une autre stratégie. Au lieu de se substituer lui, il utilisait directement sa malédiction sur son adversaire.

- Vous semblez frustré, Sasori-sensei…

Il y avait dans la voix de Jude un ton familier, qui laissait sous entendre un passé commun avec l’agent d’élite. Comme à son habitude, le shinobi n’émit aucun son. Non, en guise de réponse, il lui projeta une nuée de projectiles.






3e Chevalier de l’Ordre :
Kamizuri Sail


Ce monstre était bien plus coriace que les autres. Sail devrait l’affronter, seul. Mais il hésitait à entrer dans l’arène, il était parvenu à triompher de toutes les épreuves précédentes avec une relative facilitée, mais cette fois, il doutait. Inquiet, il jeta un œil par-dessus son épaule. Yvonne veillait au grain, il ne sortirait pas de là avant d’avoir réussi. Acceptant finalement de faire face à son destin, Sail déglutit et fit face à la bête. Il avait étudié, il s’était préparé, sa tête était remplie de toute une série de pattern. Il tenta alors une première approche, mais elle ne fut pas concluante. Premier échec, il se releva très vite, prêt à repartir à l’assaut. Cette fois, il décida d’utiliser les bases, des opérations simples, avant de partir sur plus compliqué, mais à nouveau, rien ne porta.

- Cette équation est trop difficile… Pourquoi je suis le seul à qui Grand frère donne de pareils devoirs ?

- Sa majesté ne désire que votre bien être, elle essaie de vous préparer à la vie adulte…

- Ouais mais… je peux pas aller me promener sur le pont ? Je promets que je ferai tous mes exercices sans interruption !.

- Sa majesté a été très claire. Sauf cas de force majeur, en dehors de vos obligations de Chevalier, vous devez apprendre vos leçons et faire tous vos exercices.

Le jeune Sail soupira, inutile d’essayer d’amadouer Yvonne, elle était gentille, mais restait stricte lorsqu’il s’agissait du règlement. Pas comme Sissel, lui il était bien plus relax !  Avec lui, on était toujours certain de passer un bon moment. Sail se replongea dans cette équation mathématique complexe, jusqu’à ce qu’une voix se manifeste de l’autre côté de la porte.
- Jeune Sir, M.Sissel m’envoie vous chercher, il dit que c’est urgent.

- Oh cool, Sissel !

Sauvé par le gong comme on dit. Le jeune adolescent en profita pour quitter la pièce en trombe, descendant une série d’escaliers avant de se retrouver sur le Pont du navire. Sissel l’attendait au pied du mat central et l’accueillit avec un sourire franc. Yvonne avait suivi Sail, et arriva un peu plus tard, mais n’eut pas le temps de leur parler, car ils étaient déjà tous les deux montés au poste de vigie.

- Ouaw, la vue est superbe !

- Mmm, c’est vrai. La clarté de cette mer ne doit pas y être pour rien. Malheureusement jeune Sir, nous ne sommes pas là pour contempler le paysage. Observez en direction de Logue Town avec cette longue vue je vous prie.

Sail s’exécuta et observa l’île à travers le système de lentilles. Il balaya ainsi la ville et son attention fut très vite attirée par du mouvement sur les toits. Un homme s’y tenait, visiblement poursuivi par une bande de… ninjas.

- C’est lui ?

- Il me semble bien. A présent, vous devez appliquer la suite du plan de Sir Jude.

Sail ne perdit pas une seconde. De retour sur le pont, il s’approcha d’une immense cage de métal, contenant une créature volante relativement grande. Il s’en approcha et la créature disparut. Il se saisit ensuite de l’escargophone du trois-mâts, incrusté dans l’un des piliers de bois et contacta le gastéropode de Jude, qui devait normalement se trouver sur « la cible ».
Il se mit donc à parler, de sa voix juvénile.

- Euh, allô ? Monsieur Ronin Noburo ? On m’a chargé de vous faire quitter l’île. Pour ça, je vous ai envoyé un ami, il s’appelle Beck et il devrait actuellement se trouver au dessus de votre tête. Il vous emmènera par la voie des airs loin d’ici.

Il avait parlé en respectant les consignes, à savoir, citer exprès le nom entier de la cible numéro uno des autorités de Logue Town, c’était une idée de Jude. Selon lui, cela contraindrait Noburo a coopérer, faute de quoi il serait attrapé et envoyé à Impel Down. Ceci fait, la prestigieuse embarcation se mit en route, et s’éloigna de l’île.






Plus cool que les Pirates :
Les ninjas


Du côté des ninjas, la poursuite s’annonça bien plus pénible que prévue. La Quinzaine de shinobis encore debout s’étaient lancés à la poursuite de leur cible confiant, ils étaient rapide et lui serait forcément plus lent, vu l’attirail qu’il portait, sans parler de son Naginata encombrant.
Et pourtant.

La toute première difficulté fut ce lancé de paver. Random, totalement imprévu… quel genre d’individu attaquait de la sorte ? En tout cas, si le ninja visé eut le réflexe d’effectuer une glissade, celui qui le suivait ne fut par contre pas épargné. Ledit pavé s’écrasa contre son visage, le faisant décoller pour un petit vol plané de deux mètres, entraînant dans sa chute trois de ses comparses.

Mais le reste de la troupe avait tenu bon et réduisit même significativement l’écart. Mais cerné dans une petite cour le fugitif eut l’excellente idée de se mettre à escalader, pour le plus grand bonheur de ses poursuivants, dont l’escalade était l’une des spécialités. La dizaine d’homme en noir s’attaqua donc à ce mur, enchaînant les prises avec facilité et agilité. Et la, second imprévu… un pot de fleur. Si les premiers ninja – qui voyaient Noburo de prêt – purent lâcher une main pour se décaler à temps, ceux qui se trouvaient plus bas, n’eurent pas cette chance. Le pot s’écrasa sur la tête de l’un d’entre eux, entraînant dans sa chute six de ses comparses.

Déjà vu ?

Bref, de la quinzaine de shinobi, il n’en restait à présent qu’une demi douzaine – ou comment dire six en plus compliqué. Soudain, alors qu’ils venaient d’attendre les toits, un puissant cri attira leur attention. Il venait du ciel… il y avait une sorte de…

- C’est un aigle ?

- Un pigeon ?

- Non, c’est un pu**** de poulet géant à quatre ailes !

Ils n’étaient pas les seuls à avoir vu le volatile. Tout autour de la Zone déserte, la Marine avait également vu ce poulet, il était « apparut » d’un seul coup, il sortait de nulle part et semblait descendre vers un point bien précis. En effet, ce brave Shimatori, une espèce issue de Merveille, nommé Beck, était là pour prendre Noburo, avec lequel il s’envolerait en direction d’une autre île, sur laquelle il devrait retrouver Sail et les autres.








7e Chevalier de l’Ordre ?
Himitsu Jude
CP9 Agent d’Elite
Ivan Kyro

Le cri familier de Beck le déconcentra, mais rien qu’une fraction de seconde. Vous imaginez, c’est un laps de temps très court. Et pourtant, cette brève milliseconde d’inattention avait scellé le sort de Jude. Ivan en avait effectivement profité pour jeter à ses pieds une bille explosive, qui libéra un gaz nocif. Jude s’était rapidement déporté, mais il savait qu’en inhaler, même une infime partie, était suffisant pour rendre le produit actif. Et il remarqua immédiatement les effets. Tentant de s’éloigner du ninja avec un Soru, un léger vertige le propulsa dans un mur. Il entendit alors le cliquetis caractéristiques des menottes froides, qui se refermaient sur ses poignets.

- Du Granit Marin… C’est très étrange comme sensation…

Un violent coup de poing dans l’estomac l’empêcha de délivrer ses impressions sur l’effet du mystérieux minerai. Jude se crispa un instant, avant de se détendre, affichant à nouveau son air jovial, ainsi que ce fameux sourire, dont il avait le secret. Il regarda une dernière fois le vers le ciel, avant de perdre connaissance.

Ivan s’approcha de l’un des shinobis, encore sonné par le pavé et le réveilla, avant de lui  ordonner par une série de signe de donner le signal de retrait aux autres.

- Mais Sensei, le Cornu court toujours…

Il lui fit comprendre que le Cornu n’était pas la priorité et que de toute façon, il lui serait impossible de quitter l’île vivant, étant donné les nombreux canons et tireurs de la Marine qui avaient pour ordre de l’abattre à vue.  


Sail parle au Den Den, mais techniquement, Noburo n'est pas obligé de répondre à l'appel, auquel cas le Rp va virer à quelque chose de très étrange ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Jeu 2 Jan - 0:13




Let's fight !





Par un coup du sort, et peut-être certainement une chance monumentale, le pavé que je lançais dans un premier temps avait été accueilli par le crâne de l'un de ces ninjas qui s'envola littéralement, ralentissant de ce fait un certain nombre de ses collègues et les mettant hors-jeu alors que la petite course poursuite ne faisait encore que commencer. Une chose était sûre : je ne laisserais pas ces types me rattraper aisément, et ceux qui étaient donc au sol n'avait presque aucune chance de me revoir ce jour-là, à moins que la marine ne décide de me livrer à eux, chose que j'aurais perçu comme étant plutôt étrange. Quoi qu'il en fut, je commençais donc à grimper sur un mur et lançais une nouvelle fois un pot de fleurs, à l'aveuglette. Un sourire s'étira sous mon masque démoniaque lorsque j'entendis le choc de celui-ci sur le crâne de l'un de mes opposants, ainsi que la chute d'un nombre plus conséquent que précédemment desdits opposants. Il en restait cependant encore une bonne partie du groupe initial, et certainement les plus forts d'entre eux, ceux qui possédaient les meilleurs réflexes. Les combattre de front ne serait donc pas une merveilleuse idée, étant donné qu'ils avaient montré des capacités offensives dangereuses. Ils n'auraient qu'à attendre que je fasse une erreur pour me terrasser... Et il ne fallait donc pas que je prenne de risques inconscients de ce style. Si j'étais en effet presque certain de ma mort à venir, je ne souhaitais pas décéder bêtement. Il fallait au minimum que cette ville de Logue Town se souvienne de mon nom comme celui d'un homme-cornu pourtant comme les autres... Les humains, je les exécrais dans leur quasi totalité, et si j'acceptais volontiers que certains individus se détachaient du reste de la pègre, je ne doutais pas un seul instant que le nombre d'ordures vivant sur cette île devait être effarant.

C'est ce moment-là que choisi le Den Den Mushi fourni par Jude pour sonner. Son ami allait donc tenter de me sortir de cette situation ? Je l'écoutais attentivement sans dire un mot dans un premier temps. Un gosse. C'était ma veine... Je savais pertinemment que certains enfants étaient très matures, et que d'autres encore auraient pu me tenir tête en combat de par des aptitudes puissantes et redoutables, mais j'aurais forcément préféré entendre la voix d'un homme mûr qui aurait dégagé une aura rassurante. Là, je n'étais pas certain de ce que je devais faire... D'autant plus que la perspective que me proposait le gosse ne m'enchantait pas le moins du Monde. J'avais déjà remarqué l'étrange volatil apparu de nul part quelques secondes plus tôt, mais m'enfuir par les airs n'était pas une option que j'appréciais particulièrement et ce pour deux raisons. La première était simple : j'étais un homme, et j'avais mon honneur. Laisser des ennemis derrière moi, je n'aimais pas cela, même lorsque la défaite était de mise. Le fait d'engager une course poursuite n'était pas une faute à mon sens, étant donné que je n'avais pas pour fin de fuir mais bien de mourir au combat, mais profiter d'un vulgaire poulet pour s'en aller d'une île ne m'enchantait guère. Ensuite, la deuxième était un peu plus logique : à ce que je pouvais en entendre, mes assaillants eux aussi l'avaient remarqué, et avec eux certainement la plupart des soldats de la marine dans le coin. Ils devaient avoir des fusils, des canons, toutes sortes d'armes à feu capables de descendre un criminel tentant de quitter Logue Town par la voie des airs. Et si éviter un obus était chose aisée à même le sol, je ne pourrais pas en réchapper une fois là-haut... Malheureusement, je devais rapidement prendre une décision et je savais que le ninja jaune et noir que combattait en principe Jude à ce moment précis finirait par gagner et s'élancer à ma suite également. Je n'aurais aucune gloire à clamser bêtement, et on ne pourrait évidemment pas appeler cette exécution publique un combat... Mon instinct de survie prit donc le dessus quand je répondais à l'enfant de ma voix grave et calme :

-Je vais faire ce que tu dis mais comprend bien une chose, gamin. Si tu me mets bêtement en danger et que par miracle, je m'en sors, je te fais bouffer chaque brique de Marineford.

Marineford, un édifice imposant tant sur le domaine architecturale que celui des proportions. Nul doute que même un enfant comprendrait immédiatement qu'il n'arriverait pas à en avaler ne serait-ce qu'une parcelle minime. Je prenais donc une inspiration et une impulsion sur le sol. Avec une force effrayante pour un humain digne de ce nom, je me propulsais en direction des cieux afin de retomber sur le dos de l'étrange créature. Le sort en était jeté, je n'avais plus qu'à croiser les doigts.




Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Sam 25 Jan - 18:41





Du côté de la Marine, en périphérie de l’île.

- A mon commandement, vous abattez cet oiseau !

Positionnée sur un toit, fusil de précision chargé et prêt à faire feu, Sarah Trass venait de donner cet ordre à travers son micro à tous les canons ou tireurs autour de Logue Town. Aucune pitié pour ce piaf, il était trop grand et pouvait transporter quelqu’un.

- Commandant Trass, Sergent Mile au rapport.

- On n’a pas le temps pour les formalités, accouchez.

- Oui, euh je… nous avons intercepté une communication dans laquelle le nom « Ronin Noburo » est sorti. Tout porte à croire qu’il s’agit du nom de l’individu dont il est question aujourd’hui.

Elle le congédia d’un signe de tête et se replaça dans la lunette de précision. Concentrée, elle tenta de centrer son viseur sur le corps de l’animal et lorsqu’elle y parvint finalement, ses traits se durcirent. Elle n’avait pas une once d’hésitation.

- Feu.






Poulet géant à quatre ailes, muni de dents :
Beck


- Cotcoooooooooot cot cot ! (cri de poulet)

Ah c’est sûr, on était loin de la grâce d’un rapace, de l’élégance d’un cygne ou du vol silencieux du hibou. Très loin même, tout ça était à ranger dans un coin de sa tête. Le vol de Beck était… pour faire simple, il fallait imaginer une chauve-souris bourrée. Disgracieux, saccadé, ça partait un peu dans tout le sens, à se demander parfois comment ça pouvait tenir dans les airs. Et le pire c’était qu’avec un vol pareil, les autorités au sol avait un mal de chien à viser correctement la bête. Très fier de lui, Beck ponctuait chaque salve esquivée par l’un de ses … cris ? A moins qu’il ne soit justement en train d’hurler à la mort suite à un impact de balle… Dans tous les cas, Noburo avait intérêt à bien se cramponner

- Qui m’a donné une telle bande de bras cassés ? Abattez ce monstre !

L’ordre de la Commandante supplanta temporairement le bruit des canons. Feu. Un nouveau mur de balle à éviter, mais bien visé cette fois. Mais Beck n’avait pas été choisi au hasard dans cette tâche. Passant temporairement en mode planage monopaire d’ailes, il utilisa ses deux ailes libres pour effectuer un violent battement. L’air ainsi brassé repoussa la salve de tir, permettant même à l’oiseau de quitter le ciel de l’île. Il évoluait à présent au dessus de l’océan. A partir de là, plus aucune erreur n’était permise.

Beck n’eut aucun mal à distancer les navires qui se lancèrent à sa poursuite, mais ces derniers purent deviner la direction empruntée par le volatile et se dirigèrent donc vers l’île de Gaimon.






3e Chevalier de l’Ordre :
Kamizuri Sail



- Cette île, on dirait une version miniature de Merveille.

- Je partage votre point de vue jeune Sir, les deux îles sont dotées d’une faune assez particulière.

- Regarde Sissel, un lion-cochon ! Il est trop classe !

- Allons tenter de le capturer !

Sail et Sissel furent toutefois retenus par Yvonne, qui les souleva tout deux par le col avant de les ramener au campement installé par l’équipe de domestiques. Mais attention, pas le campement d’aventurier classique, pas un campement de pouilleux tout dégueulasse. Non, c’était un campement « cinq étoiles », qui n’avait de campement que le nom. En pénétrant dans cette immense tente, on entrait carrément dans une autre dimension. De somptueux draps, d’énormes coussins dorés, un diffuseur d’odeur, une musique de fond apaisante, une petite table au centre garni de pâtisseries entassées en montagne.

- Vous avez plus urgent à faire jeune sir, regardez à l’horizon, Beck arrive.


Le « majestueux » volatile se posa en délicatesse sur la berge, tandis qu’Yvonne, Sissel et Sail accoururent, pressés de voir si Noburo était encore vivant. Ils n’avaient pas le temps pour les salameks, la Marine ne devait pas être très loin derrière.

- Génial, Jude a bien fait son boulot ! J’espère qu’il s’en sortira avec le Gouvernement…

- Qu’est-ce que sa majesté a prévu pour la suite, Sir ?

- Grand frère m’a demandé de lui envoyer Noburo, après ça, nous on doit quitter l’île..

La massive Yvonne s’orienta alors vers Ronin, impassible.

- On vous déplace en lieu sûr. Une dernière parole ?








Chef du CP9 :
Shadow
???
Himitsu Jude


Ceci à lieu plusieurs heures plus tard, quelque part sur Enies Lobby.


Deux hommes escortaient une troisième personne, menottée, bandée et cagoulée. Le trio évoluait ainsi dans un dédale de couloirs baignant dans une lumière artificielle, pour finalement s’arrêter devant une porte renforcée par un puissant alliage. Ils l’installèrent sur une chaise froide, puis lui rendirent la vue et la parole, sans lui ôter les menottes, et quittèrent la pièce. D’emblée, Jude afficha son sourire habituel et son air jovial, visiblement pas impressionné par cette salle blanche caractéristique. Il se tourna vers la vitre opaque sur sa droite, devinant qu’on devait l’observer de l’autre côté.

- Je suis de retour !

Et il était loin de se douter du « gratin » qui se trouvait derrière cette vitre. Le Sous-Directeur de l’AOI : Yamamoto Eracless, la Barre comme on le surnommait. Une imposante montagne de muscles, toujours très soigneux. Le Directeur du Cipher Pol 8 : Viktor Poka, imposant lui aussi, avec son air toujours très strict et sérieux, pas le genre à amuser à la galerie. Ivan Kyro, qu’on ne présente plus, assassin émérite à la solde du gouvernement, agent d’élite d’un Cipher Pol d’élite. Enfin, au milieu de toutes ces personnes trônait le seul, l’unique Amaji D. Mohero. Il en imposait lui aussi, par sa barbe, par sa présence, un homme qui semblait rayonner.

- Début de l’interrogatoire, 23h09.

Shadow venait d’entrer dans la pièce en activant un mini escargophone, qui enregistrerait la conversation sur un dial disposé dans une autre pièce. Gardant sa capuche par-dessus la tête, ses yeux rouges fixèrent Jude tandis qu’il prit place en face de lui. Mais le jeune homme menotté ne tiqua pas une seconde, soutenant ce terrible regard de ses yeux rieurs. Shadow se mit alors à sourire, dévoilant ses dents blanches qui apparurent assez clairement dans l’obscurité sous la capuche. Ce sourire ce déforma très vite en grimace, tant il était large et inquiétant. Et là, durant une fraction de seconde, Jude se demanda s’il n’allait pas simplement mourir dans cette pièce… Le directeur du CP9 finit par rompre le silence.

- Déclinez votre identité, nom prénom et matricule.

- Agent Himitsu Jude, S-54308.

- Jude… Mon petit Jude… Ca va presque faire deux ans qu’on ne t’a pas vu.

- Ouais, j’étais… occupé.

- Tu as été choisi pour cette mission à cause de ton absence total d’attachement quelconque. C’était une mission de très haute importance, tu devais infiltrer l’Ordre Decima et te faire passer pour l’un des leurs…Tu confirmes ?

- C’est exact.

- Bien, dans ce cas, j’ai plusieurs questions à te poser. Premièrement, pourquoi ne pas avoir averti Marineford pour le piège de Centes ?

- Si je l’avais fait, ça aurait compromis ma couverture, les Decima auraient disparu comme ils l’ont fait pendant un an et on n’aurait perdu notre unique chance de les arrêter.

Sans émettre aucun jugement quelconque, Shadow passa à la seconde question. Il comprenait le point de vue de son agent, même si pour certaines personnes présentent derrière la vitre, Jude était devenu un traître.

- Selon Ivan, en tant que Chevalier de l’Ordre Decima, tu aurais recruté l’instigateur de l’attentat à la bombe de Logue Town, pour ensuite l’aider à fuir, tu confirmes ?

- Mais c’était pour…

- Oui ou non, Jude.

- Oui, c’est exact.

- Maintenant vas-y, éclaire nous de ta lanterne. Donne moi une bonne raison de ne pas t’exécuter.

Cette dernière phrase fit sourire le concerné, conscient de la gravité de cette situation, mais habitué à devoir gérer d’énormes pressions. Jude déglutit avant de se lancer dans sa plaidoirie. Il savait pertinemment qu’on ne prendrait pas le risque de l’éliminer, lui qui contenait de si précieuses informations, mais d’un autre côté, il ne voulait pas passer par la torture du CP8.

- C’est un plan que j’ai un conçu avec eux, afin d’attaquer directement les Dragons Célestes.
- Ils savent que tu es du Cipher Pol 9 ?

- Non, mais Centes sait que j’ai travaillé pour le Gouvernement Mondial, il est le seul à le savoir. Il me fait confiance. Le plan était assez simple, utiliser le pouvoir du Vice-amiral Jean-Bart pour rapetisser Ronin Noburo, afin de l’introduire à Marijoa où il se ferait exploser, et ce, après avoir renforcé sa capacité d’explosion via d’intenses séances de pratiques pour qu’il maîtrise mieux son pouvoir…

- Et… tu les as délibérément aidé ?

- Non, dans le plan, je devais me faire capturer par le Gouvernement Mondial, pour vous mener sur de fausses pistes, suite à quoi vous m’auriez au mieux transféré vers Impel Down. Là, ils auraient intercepté le navire sur les eaux et m’auraient libéré. Bref, à ce moment là, je me serais retrouvé au cœur des Decima,  munis d’une bombe particulièrement puissate… Mon but était alors de provoquer l’explosion à ce moment là… emportant ainsi avec moi les Decima.

- Attends, attends, tu dis qu’ils t’auraient sauvé avant ton transfert à Impel Down… comment auraient-ils pu localiser le navire-prison ?

- L’une d’entre elle maîtrise le Haki a un niveau qui dépasse l’entendement. Elle peut localiser chacun des Chevaliers n’importe où dans le monde… et connaître ses émotions.

Léger vent de panique de l’autre côté de la vitre, suite à cette révélation. Si l’évocation de cette personne évoqua chez l’un ou l’autre une lointaine expérience, d’autres tombaient tout simplement des nues. Que croire ? Que penser ?













Sous-Directeur AOI :
Yamamoto Eracless
Général des Armées :
Amaji D. Mohero
Chef du CP8 :
Viktor Poka
CP9 Agent d’élite :
Ivan Kyro




Le prochain post sera-t-il le dernier ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Dim 26 Jan - 12:46




Let's fight !





L'impuissance.
Je croyais ce mot propre à la race humaine, au vu de leurs faibles capacités naturelles, de leur naïveté et de leur idiotie. Je pensais que je n'aurais jamais à subir une expérience d'impuissance, justement grâce à ma force physique, à mon agilité, et à mes capacités mentales, notamment mon sang-froid qui m'avait déjà permis de me sortir de bien des problèmes. Malheureusement, j'étais précisément en train d'expérimenter la signification totale de ce terme, et je commençais d'ailleurs à comprendre pourquoi il était aussi présent dans la bouche d'autrui... Les balles, les boulets fusaient de partout, et je ne pouvais guère que me baisser et me maintenir collé à cette vulgaire dinde volante pour ne pas finir en simple passoire. Son vol irrégulier posait plus problème aux marines qu'à ma personne, étant donné que je n'avais qu'à me tenir correctement pour ne pas être catapulté en direction de la terre. Toutefois, c'était à double tranchant : si j'aurais pu songer à répliquer pour calmer les troupes du Gouvernement Mondial sur un moyen de locomotion plus stable, c'était tout bonnement impossible tant que je demeurais sur cette étrange volaille. D'ailleurs, je n'avais rien qui m'aurais permis de tirer, ni aucun objet qui aurait pu faire office de projectile... En gros, j'étais comme un enfant désarmé, couché au bon milieu d'une bataille sanglante et menaçante. Autant dire que j'avais autre chose à penser qu'à ce mystérieux jeune homme qui, après avoir tué la seule connaissance que j'avais par ici, m'avait prêté main forte pour que je m'en aille. Et puis, même en temps normal, je préférais d'ailleurs l'oublier : avoir été contraint de le laisser couvrir mes arrières me couvrait de honte. Être protégé par un adversaire, il n'y avait rien de pire, croyez-moi... Ma fierté en avait pris un sacré coup, et cela jouait aussi peut-être sur le fait que je me contentais alors de demeurer allongé sur la bestiole, silencieusement et calmement. Si ce gars avait réussi l'exploit de me donner une infime chance de m'enfuir de Logue Town, il restait, selon moi, une singulière enflure. Et j'allais lui faire payer ses forfaits, tôt ou tard... Du moins, s'il survivait à son affrontement face à l'étrange ninja jaune et noir. Et cela non plus, n'était pas certain.

Par un coup du sort, ou peut-être un miracle, nous parvînmes, mon ami galliforme et moi-même, à quitter l'île. Quelques navires du Gouvernement nous prirent alors en chasse, sans plus de succès que les tireurs au sol quelques minutes plus tôt : les balles avaient beau fuser partout autour de moi, aucune ne parvenait à toucher son but, à savoir la grosse poule. Fort heureusement, d'ailleurs : une chute m'aurait été fatale, à n'en pas douter, puisqu'en dessous de moi se trouvait la mer... Impitoyable, imprévisible, je la redoutais plus que jamais, maintenant que j'avais été victime de cette malédiction impie. Et après quelques minutes plutôt peu agréables, mon destrier et moi parvenions à nous poser près d'un autre navire, sur une île non loin de Logue Town. Je voyais le rivage se rapprocher, avec sa plage de sable fin, et j'étais secrètement heureux de quitter cette étendue azure que je détestais à présent. Aussitôt, trois silhouettes se rapprochèrent de ma position. Trois humains, encore une fois, dont l'un d'entre eux avait un aspect plutôt... juvénile. D'un bond habile, je quittais mon perchoir pour atterrir sur le sol, naginata en main, comme à mon habitude. Si je ne craignais aucunement les trois types qui s'approchaient de moi, je n'en restais pas moins méfiant... J'eus la chance d'intercepter une partie de leur dialogue, et comprenais alors qu'une nouvelle fois, j'allais être déplacé à mon insu. Poussant un léger soupir, je finissais par répondre à la femme qui me posait une question :

-Une dernière parole ? Je n'ai et n'aurais jamais rien de semblable.

J'étais un homme d'action, et j'allais le rester. Ma personne allait graver l'histoire de ce Monde bien plus que je n'y aurais songé...






Effectivement, dernier poste. Noburo ne m'appartient donc plus !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 68

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe Noburo   Mar 18 Fév - 2:58





Epilogue.




Water Seven, avec ses canaux, ses Yagara, son chantier naval, son odeur saline dans l’air et sa population grouillante. Assis dans Blue Station, occupé à manger beignet matinal en attendant son train, un homme aux yeux et cheveux bruns lisait la presse du jour. Il n’y avait chez lui aucun signe qui permettait de le décrire avec plus de précision, c’était un individu lambda, habillé de manière classique, monsieur-tout-le-monde. C’était à peine si l’on remarquait la croix imprimée sur sa tenue, au niveau du cœur, symbole qui laissait clairement sous-entendre qu’il travaillait pour le Gouvernement Mondial.

Shadow savait faire profil bas. Contrairement à certains de ses collègues, il n’était pas devenu directeur de Cipher Pol pour ses études ou ses aptitudes à diriger, mais pour son expérience passée au sein même de cette section secrète. Ainsi, il ne se promenait pas avec des gardes du corps, puisque de fait, il n’en avait pas besoin. Il n’arborait pas non plus de tenues onéreuses et n’exhibait pas ses multiples récompenses. Ajoutons à ceci un physique très commun, et vous obteniez quelqu’un de très « normal ».

De toute façon, qui aurait pu lui prêter attention ? Tous les nez étaient rivés sur LA nouvelle de la journée. C’était sur tous les journaux, locaux comme internationaux. Voici ce que le Grand Line Times titrait à la une :

Le Gouvernement Mondial contre-attaque !

L’un des « Chevalier de l’Ordre Decima » a été arrêté. L’individu, dont l’identité ne nous a pas été communiquée, sera transféré à Impel Down dans le courant de la journée.

La nouvelle est tombée lors d’un communiqué de presse spécialement organisé pour l’occasion, par le sous-directeur de la très controversée AOI : Yamamoto Eracless. L’occasion pour lui de supporter publiquement sa section ainsi que ses collègues, en soulignant le travail de fond, pas toujours médiatisé, que réalise cette équipe mise en place en même temps que le Décret Decima. Il s’exprime sur la capture du Decima en la commentant de « […]grande réussite, qui n’aurait pas pu être possible sans la collaboration de tous les organismes du Gouvernement Mondial. » Ajoutant également : « Cette première arrestation a eu un effet plutôt bénéfique sur l’ensemble du groupe et sera, je l’espère, la première d’une longue série. »

C’est une nouvelle qui fait du bien pour l’AOI, dont l’efficacité était sérieusement remise en doute ces derniers mois, d’après nos sources…

Shadow arrêta sa lecture et replia le journal, satisfait. Son train venait d’entrer en gare. Il alla prendre place, en première classe, et regarda l’océan défiler à travers la fenêtre, repensant à l’article du Times avec une certaine anxiété.

- Vont-ils mordre à l’hameçon ?





Revenons deux jours en arrière, à East Blue, sur l’île de Gaimon, où une page de l’histoire était en train de s’écrire.

- Une dernière parole ? Je n'ai et n'aurais jamais rien de semblable.

Ces mots furent accueillis avec un grand sourire de la part du jeune Sail, qui remonta ses lunettes tombantes, avant de retrousser ses manches. Il était temps d’envoyer un message.
L’ensemble des majordomes, gouvernantes, domestiques et autres membres du personnel démontèrent le campement cinq étoiles à vitesse grand V, chargeant le tout dans le navire déjà prêt à partir. Sail s’approcha d’abord du cornu,  qu’il toucha tout en prononçant ce court mot.

- Send.

Ce fut instantané. Dans un bruit semblable à une courte aspiration, Ronin Noburo disparut. Beck fut le second à subir le même sort, puis ce fut au tour du navire chargé du matériel et du personnel de maison. Ne restait plus que Sail, Sissel et le petit lion-cochon qu’ils avaient apprivoisés. Eux partiraient pour l’île de Dawn, avec une petite embarcation. Si Beck retrouva les plaines de Merveille dans lesquelles il avait grandi, Noburo en revanche, se retrouva dans un tout autre endroit.







Vous avez un nouveau message !
De la part de : Sail
Objet : Voilà le colis, grand frère !

Il accepta le message, et vit l’homme apparaitre devant lui, pile entre deux étendues de mucus, en pleine activité.

- Ecoute ce que j’ai à te dire, sans tenter quoi que ce soit qui puisse nuire à un quelconque élément de cette pièce, fit-il en se levant de son trône, et bienvenue parmi nous, Noburo. J’ai la forte intuition qu’ensemble, nous allons réaliser de grandes choses.

L’union qui réduirait Marijoa en poussière. Cette rencontre entre deux hommes, quelque part dans l’énigmatique cavité qu’était la carapace de Slowhouse, marquait le début d’un nouveau chapitre. Chapitre dans lequel Ronin Noburo aurait un rôle central.

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Groupe Noburo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [EVENT] Groupe Noburo
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly
» [EVENT - Groupe 5] Sang chaud dans les Docks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-