Partagez | 
 

 [EVENT] Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: [EVENT] Groupe 2   Mar 15 Oct - 17:37




De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Le château.
Fort de pierre aux mesures impressionnantes, il était le siège de Makui, le symbole de sa puissance et l'endroit à l'intérieur duquel il attendait les aventuriers assez fous et sots pour se jeter directement dans sa gueule pourtant bien menaçante. L'on pouvait par conséquent définir les hommes et les femmes présents en ces lieux comme étant les plus courageux des invités... ou tout simplement, comme étant les plus naïfs, les plus insouciants. Et ils étaient nombreux, ceux-là : pas moins de dix huit combattants se ruaient désormais en direction du premier couloir, ayant passé la porte de bois massive sans aucun soucis. Le groupe d'aventuriers était donc désormais en un hall dont les murs étaient ornés de tableaux de maîtres et le plafond de lustres plus détaillés les uns que les autres. Le lieu n'était que l'entrée même de la base de l'ancien vice-amiral, mais respirait et suintait déjà la luxure et la richesse. Un goût démesuré pour la gloire, peut-être...

Une explosion eut lieu, séparant le groupe une première fois. Du coin de l’œil, Shohei, le révolutionnaire, remarqua un pacifista alphabeto. C'était sans doute celui-ci qui les avait forcé à se séparer, et une bonne partie des combattants se retrouvaient alors face à ce robot dangereux et menaçant. Mais ils ne pouvaient ni ne devaient s'arrêter : les types qui faisaient face à l'arme du Gouvernement Mondial devaient à tout prix s'en charger d'eux-mêmes avant de reprendre leur marche. C'était nécessaire : il fallait que la plus grosse partie des participants arrive à Makui totalement indemne et prête à en découdre, sans quoi l'affrontement final risquait d'être beaucoup plus ardu. Mais le révolutionnaire serra les dents lorsqu'un liquide étrange fut envoyé dans sa direction. Dans un réflexe salvateur, il bondit sur le côté, et tourna la tête pour observer le jet de ce qui était visiblement de la peinture heurter le sol. En fronçant les sourcils, il se tourna en direction de celle qui leur faisait désormais face : Ariake Ōjo, Supernova. Mais un sourire s'afficha soudainement sur son visage : c'était le moment. Il sortit son pistolet de sa ceinture et tira en direction du pirate le plus proche de lui : Mori Ranmaru. Tandis que la Supernova envoyait un scalpel en direction d'Elimane Loyckh, Bataki, lui, envoya le boulet qu'il portait sur son dos en direction de Drake Kotori. Pour finir, Kentan, peu habitué à tant de violence, recula de plusieurs pas promptement et prit la parole d'un air hésitant et terrorisé :
-Euh, les gars, je vous laisse gérer ça ! J'suis pas habitué à tant de violence !


Kentan était un membre de la société comme un autre, un simple civil. Amical et de bonne compagnie, il ne perdait généralement pas l'occasion de rire un bon coup. Alors que faisait donc un homme comme lui en ce lieu ? En réalité, le civil lui-même l'ignorait : lorsqu'il avait reçu l'invitation de Makui, il s'était tout simplement dit qu'il devait participer, pour le bonheur de ses proches !
Shohei, quant à lui, était un révolutionnaire ayant gagné en popularité assez récemment. Primé à 28.500.000 berrys, et surnommé "Lucky look" par ses compagnons, il était surtout connu comme étant un bon tireur.
Bataki était célèbre en tant que hors-la-loi. Sa tête était mise-à-prix à 32 millions de berrys, notamment à cause de ses trop nombreux pillages. Généralement silencieux et calme, il n'en demeurait pas moins très bon combattant.
Pour finir, la demoiselle la plus tristement célèbre de l'assemblée était bien sûr Ariake Ōjo. Cette jeune femme, dont la très récente mise-à-prix atteignait les 171 milions de berrys, était devenue une Supernova. Crainte pour ses massacres et ses actes de barbarie, n'hésitant pas à mutiler jusqu'à ses compagnons de route, elle détestait les hommes et comptait bien le prouver. Ce n'était pas Makui, mais bien Nala qui l'avait recruté.


Shohei avait donc rapidement tiré en direction de Mori Ranmaru, dans le but de le toucher à la cuisse droite. Il ne voulait pas le tuer, pas tout de suite : après tout, si ce pirate décidait de rejoindre la cause de Makui, il ne serait qu'un très bon allié. Le révolutionnaire se plaça donc par la suite face au forban, serrant le pistolet dans sa main droite avec un regard froid et prêt à en découdre.
Bataki avait, lui, envoyé son boulet en direction de Drake Kotori avant de se jeter sur lui, abattant son épée verticalement et vivement. Son apparence squelettique ne l'empêchait clairement pas de déborder de force : le poids du boulet qu'il propulsait avec une facilité déconcertant le prouvait bien. Il n'était donc pas à prendre à la légère...
Ōjo envoya un scalpel en direction d'Elimane Loyckh, espérant le prendre par surprise, avant d'envoyer une orbe de peinture en direction du sol pour en recouvrir celui-ci. Elle serait bien plus puissante dans son élément, et son adversaire devait le savoir...
Kentan pour terminer, laissa la scène se dérouler, affichant tout de même une mine un peu inquiète. Il regardait bien souvent Lorn, comme pour lui demander implicitement de faire quelque chose et d'aider leurs trois alliés qui risquaient d'avoir quelques difficultés à l'avenir...

HRP : Kentan est niveau 20. Shohei est niveau 21, Bataki niveau 30 et Ōjo niveau 28 ! Ils ne sont donc pas à prendre à la légère, surtout les deux derniers !
A partir de ce poste, chaque participant a le droit à 60h pour poster. Il peut jouir d'un délai supplémentaire de 24h une seule fois, et devra le demander si nécessaire dans la partie adéquate. L'ordre de réponse est celui-ci :
Mori, Drake, Loyckh, Lorn
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 16 Oct - 23:10

 



Enfin arrivé à destination, la première chose qui attira l'attention de Mori fut l'architecture du bâtiment. Il ne lui fallut pas plus de temps que ça pour savoir qu'il se trouvait dans un château. Cela ne semblait pas vraiment le surprendre, dans le sens où il avait eu l'occasion de vivre dans un château pendant un certain temps déjà. Sur l'île avec les Babouins, il avait pu visiter à mainte reprise un château qui se trouvait en plein milieu d'un lac et il fallait le dire, il se sentait presque comme chez lui actuellement. C'est la raison pour laquelle, il ne broncha pas lorsqu'il se retrouva à l'endroit où il avait été convié. Il regarda ensuite un peu plus près de lui et commença à remarquer la présence de deux personnes qui lui étaient familières. La première n'était autre que Drake Kotori, le sabreur qu'il avait rencontré juste avant de se diriger vers le siège de Mars.

La seconde personne quant à elle l'avait beaucoup plus surprise, il pouvait comprendre qu'il se retrouvait en compagnie de Drake, mais comment se faisait-il qu'il soit en face de Loyckh ? Une première conclusion, il n'y avait pas que les pirates qui avaient été convié sur le lieu. Il le regarda attentivement et se demanda dans l'instant s'il allait devoir le combattre. Un moment d'hésitation, il caressa doucement la garde de Masamune puis laissa paraitre un sourire qui montra la fin de sa réflexion. Il s'agissait d'Elimane Loyckh qui était son ami. Il se rappelait qu'il ne pouvait pas vraiment s'en prendre à lui, même si il devait le combattre il ne pourrait rien lui faire. Il s'avança vers lui avec un sourire en coin donc et laissa sortir de sa bouche quelques mots afin de le saluer, mais aussi de le questionner sur sa présence sur les lieux. L'on pouvait comprendre avec une très bonne Ouïe « Bonjour Loyckh. Quel bon vent t'emmène par ici ? ». Sans forcément attendre une réponse directe, il se tourna en direction de la dernière personne qui se trouvait avec eux. Un froncement de sourcil s'afficha sur le visage de Ginkami. Analyse. C'était la chose à faire dans un premier temps. Cependant voulant continuer dans sa lancé pour découvrir qui l'accompagnait, une explosion l'empêcha de continuer.

Il regarda aux alentours et avant qu'il ne comprenne vraiment ce qui se passe, il remarqua la présence de plusieurs personnes et d'une sorte de machine. Et l'instant d'après tout le monde s'était dispersé. D'un mouvement de jambe qui lui permit de se mettre dans une pose qui lui donnait l'occasion de voir à peu près autour de lui, il posa sa main sur Masamune qu'il dégaina aussitôt. Il recula à l'aide d'un léger bon en arrière, pour se retrouver non loin des personnes qu'il connaissait. C'est au moment où il posa sa première jambe au sol, qu'un quelqu'un le pointa avec un pistolet. Il n'avait pas vraiment le temps d'esquiver le coup, c'est pourquoi le réflexe qu'il eut sur le moment fût de dévier la balle avec Masamune. Il se retrouva donc sans vraiment le vouloir face à un opposant. Il s'arrêta alors prenant le temps d'observer son nouvel opposant.

Mori Ranmaru avait déjà oublié ses camarades. Il se concentra alors sur la personne qui venait de le désigner comme étant sa cible. Il le fixa clairement et se mit en position de combat sans pour autant répondre à l'attaque. Deux secondes passèrent et il posa une première question à son opposant :




Mori : Penses-tu pouvoir me tenir tête ? Je veux dire... Es-tu sûr de vouloir m'affronter ?

C'est alors que soudainement sans laisser spécialement le temps à son adversaire de répondre, il disparut de son champ de vision de manière à ce qu'il ne le remarque. Il utilisa sa technique qui avait pour principe de laisser une image rémanente de lui. Cette image rémanente servant donc de leurre, si la cible est assez idiote, il arriverait certainement à le toucher avec le coup de poing qui se dirigeait vers celle-ci. Arrivant donc d'en haut, il était tout simplement en train de fondre en direction de sa cible avec le poing vers l'avant et en finir en un coup. Il avait changé la résistance de son poing avec son fruit du démon de manière à augmenter non seulement la résistance de son poing, mais aussi décupler la force de celui-ci. Il était clair que si le tireur se faisait toucher par ce poing, s'en était fini de lui... Il valait mieux pour lui qu'il s'écarte du chemin maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Ven 18 Oct - 22:49




Aujourd'hui était un jour spécial. Le monde avait été bouleversé de bien des manières, alors que notre équipage se prélassait tranquillement au Cap des Jumeaux. En effet, à ce que j'avais pu comprendre, le plus grand changement s'était opéré au sein même du Gouvernement Mondial. De ce qui avait pu être dit dans les journaux, la Marine avait perdu une bonne partie de ses troupes, ces dernières ayant rejoint un ancien vice amiral dans sa folie. Non pas que je m'en plaignais, qu'il foute en l'air le bras armé du Gouvernement ne me gênait absolument pas. Néanmoins, c'était ce qu'il avait fait pas la suite qui me concernait directement. Makui, si je ne me trompais pas sur son nom, ne s'était pas arrêté après avoir provoqué son ancienne faction. En effet, il avait décidé de créer ses propres instances. Mars. Et pour fêter la création de cette nouvelle force, si néanmoins je pouvais la nommer ainsi, il avait mis en place une sorte de gigantesque combat à mort, au Siège de Mars. Peut-être voulait-il célébrer sa puissance et sa gloire, dans le bain de sang qui allait sûrement naître ?

Ainsi, il avait invité nombre de combattant... De gladiateurs. Une bande de fous, ayant accepté de participer à une orgie des plus fameuses. Au programme ? Des coups, du sang, des cris, des pleurs, des défaites et des victoires. La fête en gros. Et parmi ces invités... Il y avait moi. Je ne savais par quel moyen ce traître de la Marine avait eu vent de mon existence, mais toujours est-il que l'invitation m'était arrivée. Et j'avais aussi accepté, évidemment ! C'était une occasion de me tester, de cogner et de me lutter pour survivre dans ce gigantesque Royal Rumble... Occasion gratuite qui plus est. Comment pouvais-je refuser cela ? Pour une fois que l'on me proposait de me joindre à la fête pour taper tout ce qui bougeait, ou presque du moins... Je n'allais tout de même pas refuser ! Maman m'avait appris à être poli, il fallait que je lui fasse honneur. Et papa m'a appris à me battre tiens... Tant qu'à faire, j'avais là une occasion parfaite de rentrer dans le tas, par conséquent, je rentrerai dans le tas ! Je ne pouvais qu'en ressortir plus puissant. D'ailleurs, il y avait sûrement des chances que je rencontre un petit marine paumé dans le tas. C'était connu, ma troisième passion était de distribuer des torgnoles à quelques soldats de passage, la seconde éta,t de simplement distribuer des torgnoles... Une mandale de plus ou de moins, ce n'était tout de même pas cela qui pourrait gêner !

Néanmoins, dans mon immense débilité, j'avais accepté... Sans savoir comment m'y rendre. Et surtout, sans penser que j'abandonnerai certainement l'équipage derrière moi, de manière momentanée... Mais aussi en omettant la possibilité qu'il y avait des chances pour que j'y laisse ma peau et, optionnellement, mes lames, même si ce n'était là qu'un détail pour moi. Mourir ? Pouah, ce n'était qu'un sommeil plus long que les autres. Contre toute attente, je n'eus pas à me déplacer, on vint directement me chercher. Oh, mais quel gentleman ce Makui, il prend la peine de nous inviter, mais il nous offre aussi le transport... Sans oublier l'aller simple pour l'enfer. À vrai dire, ce fut pas véritablement un transport qu'il nous offrit, mais plutôt une... brèche. Un what's the fuck total, je vous l'accorde, mais apparemment, on ne pouvait rejoindre son siège que par l'intermédiaire d'un fruit du démon. Pourquoi pas après tout ? Il avait fait partie de la Marine, c'était donc un lâche : en tant que tel, il avait simplement cherché à planquer son bled grâce aux pouvoirs d'un fruit maudit. CQFD.

Passant avec plaisir la faille, après avoir juste dit à Mitsu que je reviendrai un peu plus tard (si seulement je revenais), j'avais rejoint le domaine de notre illustre hôte. Un château... Car c'était vraisemblablement là que l'on m'avait emmené... Un bien beau château même ! Même si à mon goût, il puait trop le luxe pour moi. Tout ce que j'aimais voir briller, c'était mes lames et rien d'autre. N'ayant pas été le premier à être arrivé, j'eus le réflexe de jeter un bref coup d'oeil autour de moi, histoire de voir combien il pouvait y avoir de cinglés participant à ce combat à mort à grande échelle. Quelle ne fut pas ma surprise en apercevant, dans cette bande de joyeux lurons, deux certaines personnes, sabreurs tout comme moi et que j'avais déjà au moins affronté une fois. En effet, Mori Ranmaru, nouveau membre de notre équipage, nous ayant tout juste rejoint et que j'avais affronté il n'y avait que deux jours. Tout comme moi, il venait du Cap des Jumeaux : je n'avais tellement pas fait attention à mes nakamas avant de rejoindre ces lieux que j'en venais même à me demander s'il y avait d'autres personnes encore pour représenter les Sen'Pakus no Yûme ici. Mais apparemment, au château, il n'y avait que lui et moi pour porter au plus haut notre bannière. Le second des deux bretteurs n'était autre que Lorn, une connaissance que j'avais faite il y a de cela quelques mois sur East Blue et avec qui, entre autres, j'avais démonté quelques poussins élevés aux OGMs, après avoir fait une passe d'armes des plus épiques. Eh bien, quelle surprise, si par une chance inouïe nous nous retrouvions sur le même champ de bataille, nos trois styles de combat, pourtant si différents, pourraient faire un malheur. Trois sabreurs comme nous réunis... Nous, c'était définitif, si cela arrivait, nos adversaires n'avaient qu'à bien se tenir.

Alors que j'examinais plus en détail les lieux et que j'essayais de mettre un nom et la prime qui allait avec sur certaines têtes connues étant ici, une explosion eut lieu. Instinctivement, ma main se porta sur ma lame, sans pour autant la dégainer. Ce gros boom n'eut aucune véritable conséquence si ce ne fut de nous séparer pour isoler nos groupes. La fête allait enfin pouvoir débuter. Comme pour célébrer le lancement implicite des hostilités, je saisissais la gourde que j'avais laissé à ma ceinture. J'avais pris cette dernière avant de rejoindre le Siège et j'avais attendu le moment adéquat pour l'ouvrir... De quoi faire le plein de carburant, m'voyez ! Parce que oui, bien évidemment, je carburais au saké. Ce n'était pas logique ? N'étions-nous pas tous comme cela ? Ce n'était tout de même pas avec un peu d'eau que j'allais pouvoir me jeter corps et armes dans la bataille. Et pour ça, il n'y a rien de mieux que de l'alcool ! Ainsi, débouchant soigneusement la bouteille, je portai le goulot à ma bouche et je vidai la gourde quasiment d'une traîte. Une fois cela fait, je laissais sortir, le plus naturellement du monde ma phrase pour lancer officiellement un combat

« Kampaï, celle-là, elle est pour vous les mecs. Que cet affrontement figure parmi les plus grands. »

Je jetai alors la bouteille vide devant moi, au moment même où un espèce de zombie me balança dans la tronche le boulet qu'il portait sur son dos. Dans un réflexe salvateur, je dégainai mon arme pour l'opposer contre la grosse baballe en métal. Étonnant par la puissance dans laquelle avait été lancé le projectile, je faillis perdre équilibre et je me mis à vasciller. Ce bougre... Il ressemblait peut-être à quelqu'un qui n'avait pas mangé depuis des lustres, mais il en avait tout de même dans les bras ! D'ailleurs... Ce ne pouvait qu'en être d'autant plus intéressant. Reprenant mes appuies, j'attendis que l'adversaire vint lui-même à moi. Étrangement, ce fut à ce moment où j'étais le plus concentré et focalisé sur mon adversaire que j’aperçus que Lorn et Mori était bien de la partie... De la même partie que moi. Ce que je pouvais adorer le destin... Ou plutôt la chance, dans le cas actuel. Oh et puis, ce qu'on pouvait s'en foutre de ce qu'il s'agissait, le plus important était que l'on était réuni ici-même, nous trois. Pour sûr, nous allions devenir une triade parfaite lors de ce combat ! Sans pour autant dire quoi que ce soit, j'exprimais toute ma motivation dans un simple sourire.

Jusqu'au moment où ce qui semblait dès lors était mon adversaire se jeta sur moi, arme en main. Parce qu'en plus, il pratiquait l'Ichitoryu. Parfait, tout simplement parfait. Cet homme semblait déborder de ressources et avait un sabre entre les mains... Moi, je sens que je vais m'amuser ! Bloquant son arme et son incroyable puissance pour son apparence, je ne restai pas longtemps dans ce duel de force. Par ce simple coup, je pouvais déduire que ce homme était pas plus faible que moi, bien au contraire même. Dans ce cas, il fallait tout donner depuis le début. Ayant mis de l'espace entre nous, fermement décidé, je plantai ma lame dans le sol tout en empoignant fermement mon pommeau. Dans un geste vif et bref, j'ôtai la lame du sol, tout en développant une lame d'énergie longeant le sol, lui balançant ainsi un Kami no Ken en plaine face. Jouer ? Certainement pas, j'étais ici pour en finir au plus vite et continuer de plus belle et ce, quelque soit le niveau de mon opposant. Ma motivation était l'un de mes atouts. Il fallait donc en profiter...

« Que les vent me portent, que les vagues m'emportent. Yubashiri, permets moi de t'utiliser pour faire tomber le sang et me frayer un chemin vers la victoire. Kami no Ken !! »



Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 19 Oct - 0:10



Elimane

Loyckh




• Lieu géographique : Siège de Mars, hall d'entré du château
• Date : 1505
• Âge de Loyckh : 24 ans
• Contexte : Bordel suite à "Mars" et les "Décima"
• Raison(s) : Invitation et demande du QG Marine
• Camp de situation : Neutre, seul jugement de Loyckh
• But : Arriver jusque Makui
• Adversaire(s) direct(s) : Supernova Ariake Ojo
• Nakama(s) : Aucun
• Connaissance(s)/Ami(e)(s) : Mori Ranmaru
• Autre(s) personne(s) : 6 inconnus potentiellement dangereux

Danuvius by Audiomachine on Grooveshark


Contexte rapide (3PS)

Suite à la prise de contrôle de plusieurs figures importantes de la Marine par le clan Décima, le vice-amiral Makui avait pris l'initiative en débutant sa trahison au gouvernement mondial tout en déclarant que rien ne pourrait l'arrêter. De plus, il n'était pas le seul à quitter ainsi l'armée, plusieurs hauts gradés avaient ainsi rejoint ses rangs, sans doute qu'ils étaient eux aussi au courant de ses idées et lui avaient proposés ses services. Dans tous les cas, le nouveau groupe ainsi formé faisait peur au gouvernement, à juste titre. En effet, même en effectif mince, les alliés de "Mars" possédaient des capacités offensives et défensives incroyables. Fruits du démons, conditions physiques, arts du combat et maîtrise des armes, chacun détenait un potentiel incroyable pouvant faire beaucoup de tord à l'unité mondiale.

Étonnamment, la révolution et les différents pirates de renommée, tels Yonkou et Nebula, ne vinrent rien bousculer de plus. Pourtant le gouvernement et plus particulièrement la Marine se voyaient fortement déforcés, affaiblis et susceptible de subir beaucoup de perte si rien ne venait rééquilibrer la balance. Peut être prévoyaient-ils quelque chose dans l'ombre qui exploserait un moment donné. Cette idée de menace grandissante inquiétait le Contre-Amiral Elimane qui ne pouvait plus rester là, sans rien faire. Mais comment pouvait-il agir? Il y avait tant de chose qui lui échappait dans cet affaire. Comment cela avait-il arriver? Pourquoi maintenant? De surcroît, un de ses amis proche faisait partie du lot des victimes des Décima...



Brêve mise en situation (3PS)

Loyckh faisait les cents pas dans son bureau à Alabasta sous l’œil inquiet de Patoune et de Yan. Il réfléchissait sans parvenir à une solution. Il avait suivit toute l'affaire via les informations tout en ne pouvant que rester à distance. Devait-il rejoindre le QG de la Marine? Devait-il essayer de tenter quelque chose contre Mars? Contre les Décima? Il ne savait quoi faire, usant la semelle de ses bottes par le va-et-vient incessant qu'il exécutait depuis ce matin.
Soudain, le denden résonna. Ni une ni deux, Loyckh plongea en direction de son bureau, faisant tomber l'appareil au sol. Dans un élan de rapidité, le gradé attrapa le cornet qui se décrocha automatiquement de l'escargophone, encore lié par le fil. D'une voix un rien vibrante, il se présenta. Yan et Patoune le regardaient toujours comme s'il agissait bizarrement. Après tout il était vrai qu'il n'occupait pas dans une position très confortable, il était vautré sur le bureau, la tête en bas et les jambes en porte-à-faux.

« Contre-Amiral Elimane, j'écoute! ... Oui, bonjour ... Ah oui ... Oui ... Mhm ... Okey mais comment devrais-je faire cela? ... Oui ... Ah, ok, bah c'est bon alors. Mais vous êtes certain que ça fonctionne ainsi? ... Mhm ... Ok je verrais alors. Je vous recontacte dès que j'y suis! ... Merci Colonel ... A la prochaine. »

Il raccrocha l'air encore plus songeur que tout à l'heure. Il se remit debout, fit le tour de la table et s’essaya dans son fauteuil en ayant au préalable pousser or de l'assise les quelques objets tombés là lors de son saut précédent. Il fit tourner la chaise de bureau  en frottant sa main au menton.

D'un coup, il se leva, pris son manteau et sorti de la pièce. Il se dépêcha de prendre le courrier de la veille qu'il avait jeter sans même le regarder... Après tout, il n'y avait d'habitude que des publicités inintéressantes, il ne les lisait donc pas et ne prenait même plus la peine de regarder le tas de courrier quotidien. Apparemment, il était passé à coté de quelque chose, quelque chose qui n'avait pas échappé au colonel non dénommé de tout à l'heure. Il savait que le courrier était préalablement trié et vérifié par les services de renseignements et d’espionnage du gouvernement mondial, les cypher pol. On disait même que les AOI s'étaient mis eux aussi à fouiller parmi les lettres après des indices quelconques. Je cherchais donc une enveloppe avec un cachet spécial dessus. Je la trouvai rapidement parmi toutes les autres, et l'ouvrit sans la lire.

« Ah, la voilà. Et maintenant? Je fais quoi moi avec cette let... »

Alors qu'il n'avait pas terminé sa phrase, un "trou" se forma devant lui, en plein milieu de la pièce. Le contre-amiral tourna autour de cette ouverture en se posant quelques questions mentalement. Ce phénomène n'avait pas de profondeur, lorsqu'on regardait pile de coté, on ne voyait rien. A l'intérieur, un chemin de pierre longeait un sol d'herbe parsemé de vieux arbres et menait à un édifice énorme. Le jeune homme repensa à sa discussion de tout à l'heure et haussa les épaules.

« Bah, on verra! »

Il entra alors dans l'autre dimension qui se referma l'instant d'après. A l'intérieur, il regarda derrière lui et ne vit que le chemin de pierre continuant jusqu'à une forêt massive.

« Ah ouai, et bin je suis pas dans la merde pour rentrer moi! »



Prise de connaissance des lieux et des gens s'y trouvant (1PS)

Je débutai une marche vers l'immense château planté à quelques centaines de mètres de moi. Au fur et à mesure de mon avancement, le bâtiment grandissait sans arrêt. A croire que son possesseur voulait créer un édifice aussi grand que l'île de Marineford. Après tout, si c'était le repère de Makui, cela pouvait être qu'évident. D'après les infos, il se prenait pour le meilleur, le plus intelligent et avait la folie des grandeurs. Le quartier général de la Marine étant incroyable, le repère de Mars ne pouvait en être autrement. C'est incroyable comme l’ego des gens peut être si influencé par les grandes puissances.

Je marchais donc tout en admirant le chef d'oeuvre se tenant devant moi. Puis, après quelques pas, je sentis plusieurs présences humaines dans les parages. Regardant à travers les arbres, je vis plusieurs personnes se diriger, tout comme moi vers l'entrée du château. Je crus même apercevoir Daisuke Aurola, un colonel de la Marine avec qui j'avais de temps à autre contacte. Soudain, alors que je tentais de reconnaître d'autres personnes, une explosion retentit, illuminant les lieux un court instant. La porte se tenant à quelques dizaines de mètre de moi s'ouvrit alors. Quelqu'un avait dû l'ouvrir d'une manière violente... Après tout, ça m'arrangeait!

Plusieurs chemins, dont celui que j'empruntais, se rejoignirent en une grosse allée passant au dessus de l'eau d'un gros ruisseau semblant faire le tour de la forteresse. Plusieurs ombres entraient dans le château en même temps. Je me retournai alors et vit que sur chaque chemin, marchaient un ou plusieurs personnes. Sans doute d'autres invités de Mars. Je ne comprenais pas pourquoi il jouait de la sorte ce traître. Mais m'attarder sur une telle question semblait futile. Je continuai alors ma marche vers l'entrée magistrale.

Quelques instants plus tard, j'étais à l'intérieur. Un dizaine de personnes étaient déjà arrivé sur les lieux, mais le hall étant tellement grand, chaque groupe ou personne avait pris soin d'éviter la proximité avec les autres. Durant la minute qui suivit, entra alors plusieurs autres personnes. J'étais trop impressionné par la beauté et la richesse des décorations et de la construction intérieur, que je n'avais pas vraiment pris le temps de regarder quels étaient les autres invités. Je jetai tout de même un coup d'oeil autour de moi et vit alors Mori... Mori Ranmaru? Encore une personne qui ne m'était pas inconnue et qui avait répondu présent à ce show de Mars... Il m'avait lui aussi reconnu car il s'avança vers moi. Il décocha une phrase à peine audible et se retourna sans même attendre ma réponse.

« Bonjour Loyckh. Quel bon vent t'emmène par ici ? »



Début des combats (1PS)

Une explosion survint alors, sans que je n'eu le temps de répondre à Mori. Dans la panique des gens, il me semblai voir Hato, le grand épéiste avec qui j'avais eu quelques passes de combat il y a quelques temps. Lui aussi avait été invité? Quoi qu'il en était, son groupe fût séparé du mien. Nous étions une dizaine de ce coté face au pacifista. Je connaissais peu ces machines de guerre mais en avait vu assez pour dire qu'elles avaient du potentiel...

Plusieurs autres ennemis se montrèrent, scindant une nouvelle fois le groupe en deux. Six d'entre-nous allaient combattre le pacifista, dont le colonel Daisuke que je pu reconnaitre. Les autres, dont je faisais partie, se tourneraient vers des cibles plus humaines. Mais même moi n'arrivais à bien discerner qui était dans quel camp... Mori était toujours là mais je ne connaissais les autres ni d'Eve ni d'Adam. Il y avait un drôle de type avec de petites lunettes noires, un samouraï, un gringalet muni d'une masse, un jeune gars à casquette, une petite adolescente et enfin un gars qui regardait tout le monde en souriant.

Le gars aux lunettes spéciales ouvrit alors une bouteille de saké et la bu d'une traite. Il n'avait même pas l'air un rien déstabilisé par la quantité d'alcool qu'il venait d'ingurgiter. Que du contraire, il semblait maintenant ravi et en pleine forme, près à toute éventualité. Comme s'il était normal de boire comme un trou avant, peut être, un combat.

« Kampaï, celle-là, elle est pour vous les mecs. Que cet affrontement figure parmi les plus grands. »

Puis, le groupe même se divisa en deux. Le jeune à la casquette tira sur Mori, le squelette ambulant envoya d'une manière déconcertante le gros poids vers le type à lunette et... Impossible d'en dire plus, je sentis alors qu'il me fallait éviter. Mon haki s'améliorait de plus en plus et ce genre d'attaque ne pouvait logiquement plus m'échapper. Un scalpel fonçait vers moi. Je me devais d'esquiver car montrer ses capacités offensives et défensives aussi tôt dans le combat pourrait être une erreur tactique. Je n'avais rien à craindre de Mori, malgré nos camps opposés, il restait un de mes amis et, à moins qu'il ne se soit fortement amélioré, savait qu'il n'avait pas encore le niveau pour me battre. Quand aux autres, aucune idée de leur force, je devais donc garder mes atouts secret, c'était crucial dans cette situation. Je sautai donc sur le coté afin d'éviter l'objet pointu.

La jeune femme n'attendit pas plus longtemps pour envoyer de la peinture sur le sol, recouvrant une bonne partie des lieux. Une maudite! Cela ne faisait aucun doute, à moins qu'il n'y ait une tribu pouvait balancer de la gouache ou autre élément artistique par les bras, elle avait bien mangé un fruit. Mais mon questionnement ne s'arrêta pas là, en effet, il fallait à présent voir si son pouvoir était de nature paramécia ou logia. Cela aurait une répercussion directe sur ma manière d'entamer le combat. Je pris alors une pierre au sol et l'envoya rapidement vers ma jeune adversaire. Je couru alors vers elle en faisant attention de ne pas glisser. En chemin, je pris un bout de bois planté entre plusieurs carrelages. Un soru me permit d'arriver à sa hauteur l'instant d'après et à la manière d'un joueur de base ball, je fis un mouvement de bassin avec l'objet de tantôt en guise de batte. Mon but était clairement de voir si son pouvoir lui permettait de se dématérialiser comme moi ou non.

Le combat venait de débuter, c'était du un contre un sans pour autant savoir qui allait ensuite combattre qui. Je semblais être le seul membre de la Marine présent sur les lieux, si on met de coté Daisuke, aux prises avec le Pacifista. J'avais difficile à comprendre pourquoi autant de non-gouvernementaux avaient été invités par Makui alors qu'il venait de quitter cette organisation sans pour autant attaquer des pirates ou révolutionnaires. Enfin, vu la tournure des événements, il semble plutôt inviter plein de gens pour, le "fun" et sans doute aussi pour prouver sa véritable force. Enfin, la suite semblait prometteuse. Pour l'heure, mon ennemie était mon unique préoccupation, il me fallait la battre rapidement afin de pouvoir analyser la situation de façon plus zen et tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 19 Oct - 13:54

Battle in the castle


 
Ce monde était en mouvement depuis bien trop longtemps, et bien trop subtilement pour que quiconque puisse réellement s’en rendre compte, mais il bougeait. Des alliances se formaient, des royaumes s’entre-déchiraient, des souverains étaient assassinés, des complots étaient menés mais tout cela faisait partie d’un cycle plus grand, celui de la vie. Ce monde devenait chaque jour de plus en plus dangereux et de plus en plus sombre si bien que les survivants n’auraient bientôt plus d’autre choix que d’évoluer, s’adapter, ou mourir. Parfois cette adaptation se matérialisait par le choix, presque obligatoire, lors d’une guerre ouverte, et parfois cette adaptation consistait simplement à devenir plus fort pour pouvoir survivre dans ce monde en changement. Et vous, que feriez-vous ? Choisiriez-vous un camp pour échapper à la mort et la douleur, ou préféreriez-vous les repousser ou les vaincre en tentant de devenir beaucoup plus fort et surpasser tous les autres ? La première solution devenait, évidemment, un choix bien plus aisé que le second. Les gouvernements étaient remplis d’hommes et de femmes prêts à abandonner leur indépendance et leur neutralité pour l’assurance, somme toute très relative, de rester en vie un petit peu plus longtemps. Ils n’étaient même pas certains d’avoir choisi le bon camp mais ils avaient au moins choisi un camp et c’était tout ce qui comptait à leurs yeux.
 
Mais pourquoi je vous parle de cela moi ? Ah oui, c’est vrai !
 
Errant sur les mers d’East Blue, bien décidé à se rendre sur Grand Line pour enfin mettre les pieds dans la cour des grands, le jeune homme reçu une espèce d’invitation qu’il ne comprit pas immédiatement. Qui était cet homme qui venait de l’inviter ? Pourquoi voulait-il organiser un espèce de battle royal mis à part pour flatter son propre égo ? Et, par-dessus tout, pourquoi avait-il invité Lorn ? Ce dernier était, bien entendu, flatté d’être invité à participer à un évènement aussi mondialement important, mais aussi modeste qu’il soit il savait qu’il n’était personne et n’avait même pas de prime sur sa tête. Pourquoi lui ? Cet inconnu avait-il décidé d’inviter tous ceux, en ce monde, qui savaient plus ou moins se battre ? Cela pourrait expliquer pourquoi le jeune capitaine en herbe avait, lui aussi, été invité à cette petite sauterie.
 
Sa bouteille de saké à la main, la ficelle entourant la bouteille enroulée autour de son bras droit, le jeune homme médita quelques instants jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’une espèce de portail venu d’ailleurs attire son regard. Était-ce le seul moyen de se rendre sur le lien de cette bataille générale ? Cela semblait être le cas et cela rassura le jeune homme qui n’aurait pas à errer des jours en quête de sa destination.
Inquiet de laisser ses camarades seuls au milieu de cette mer, il prit le temps de réfléchir pendant quelques minutes, pesant le pour et le contre, avant de finalement prendre sa décision, d’en aviser ses compagnons, de s’équiper et pénétrer dans cette faille d’une traite. Pourquoi avait-il accepté ? Parce que, comme tout sabreur, il désirait repousser ses limites pour devenir toujours plus fort et, ainsi, ne plus avoir à subir la douleur de la perte d’un camarade.
Et comment entrer plus magistralement dans la cour des grands qu’en ayant fait ses preuves dans un évènement plus important ? Il aurait peut-être même la chance, assez relative, de recevoir une prime sur sa jolie petite tête.
Prenant donc une profonde respiration avant d’engloutir un autre flot de saké, le jeune homme pénétra dans la faille et, quelques instants après, se retrouva au milieu d’une salle parmi une grande poignée d’autres hommes. À leurs tenues certains étaient des membres du gouvernement mondial, de la marine, tandis que les autres étaient habillés de façon plus classique si bien que leurs origines étaient inconnues.
Pirates ? Révolutionnaires ? Marines ? Le jeune homme ne connaissait que peu de chose aux conflits qui jalonnaient les relations entre ces différentes factions et, pour tout dire, il ne se sentait qu’assez peu concerné par toutes ces choses. Il n’avait, en vérité, pas assez d’importance pour être concerné par les problèmes des grands de ce monde. Le plancton se soucie-t-il de ce que le requin va manger au petit déjeuner ? Bien sûr que non.
 
Qu’était cet endroit ? Les individus arrivèrent dans un hall très richement décoré mais Lorn, nullement intéressé par le luxe de cet endroit, commença à balayer les environs de son regard pour voir si, par chance, il reconnaîtrait quelqu’un. Après tout il était seul au milieu de cette foule d’inconnus et ne se sentait pas beaucoup plus à l’aise que cela. Désireux de se redonner du courage, il avala une autre gorgée de saké mais celle-ci fut interrompue par une gigantesque et bruyante explosion qui dispersa la foule en deux groupes bien distincts.
Instinctivement, Lorn suivit Drake qu’il avait cru reconnaître de profil jusqu’au moment où certains inconnus se retournèrent contre d’autres, ainsi que contre Drake également. Personne ne semblait s’intéresser à Lorn, probablement parce qu’il n’avait pas l’air dangereux et semblait légèrement inconscient de la puissance et la dangerosité des adversaires qui venaient de se dévoiler.
 
Comment aurait-il pu juger de ce qu’il ne connaissait pas, de toute façon ? Pour, une fois encore, se donner du courage, il termina sa bouteille de sa saké et jeta le récipient, devant lui, qui vint éclater en  des centaines de morceaux. Mais quelqu’un avait-il entendu le bruit au milieu de tout cde vacarme créé par la bataille qui débutait ? Il ne le savait pas et s’en fichait.
Balayant la scène de son regard, le jeune homme était conscient qu’il pouvait aider une des trois personnes. Mais qui ? Il y avait un épéiste et un homme qu’il ne connaissait pas et dont il ne connaissait pas la force, mais il y avait également Drake qui se battait contre un homme maniant une épée et un lourd boulet relié à une chaîne. Ni une ni deux, posant son pouce sur la garde de son sabre, Lorn empoigna son manche et dégaina brutalement son sabre, créant une lame d’énergie se dirigeant à une grande vitesse vers l’opposant de Drake.
S’approchant ensuite de son camarade, il lui lança
 
« J’espère que ça ne te gênes pas que je vienne te filer un coup de main. J’aimerais autant en finir rapidement. »
 
Nul ne savait ce qui attendait le groupe après ces hommes-là mais Lorn n’avait pas l’intention d’attendre très longtemps. Il était conscient que ce n’était pas un jeu qui se déroulait sous ses yeux, il était conscient que sa vie et celles des camarades de groupe improvisé étaient en jeu et qu’il ne devait donc pas perdre plus de temps. Il ne connaissait pas l’identité des deux autres ni leurs forces, mais il savait ce dont Drake était capable et désirait donc l’aider afin que cet affrontement se termine rapidement.
Le combat débuterait donc à deux contres eux, opposant ces deux samouraïs à ce mystérieux combattant qui semblait doté d’une force incroyable. Cela promettait d’être passionnant et difficile.
 
 
En route !
 
 

Spoiler:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 19 Oct - 14:53




De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Mori Ranmaru : Shohei avait observé la personne qu'il avait visé avec son pistolet dévier la balle sans grande difficulté d'un coup de lame. Intéressant. Il était loin d'être mauvais, le pirate aux cheveux d'argents, primé à 20 millions de berrys... Il serait même un adversaire digne de ce nom ! Le révolutionnaire sourit en remontant légèrement le pistolet, visant le torse de son nouvel ennemi. Se redressant lentement, il écouta les paroles du forban avec attention. Peut-être légèrement arrogant... Quoi qu'il en soit, le tireur ne perdit pas de temps et répondit presque au tac au tac :

-Et qui te fais croire que je veux seulement t'affronter ?

Il sous-entendait bien évidemment par là qu'il allait mettre fin à sa vie... Il était prêt à tout pour cela, après tout. C'était sa mission... Fronçant légèrement les sourcils, il se raidit davantage en voyant Mori passer à l'action. Surveillant le moindre de ses faits et gestes, il fut tout de même surpris de le voir disparaître soudainement et réapparaître juste au-dessus de lui-même. Il faisait du corps-à-corps également ? Surprenant... Shohei avait entendu parler de lui comme étant un samourai, pas un boxeur ! Mais le défi était amusant, et il avait hâte de voir ce dont ce type était, au final, capable de faire en se battant à fond... Réussissant à suivre les déplacements du bretteur avec efficacité, le jeune révolutionnaire sauta en arrière pour éviter le coup de poing. Visant toujours son ennemi de son pistolet, il tira deux fois en direction de l'épaule droite avant de se rattraper agilement en prenant la parole une nouvelle fois, l'air amusé :

-Si tu es aussi lent, tu n'as aucune chance face à moi...

Il ne voulait pas dévoiler tous ses pouvoirs, pas pour le moment. Face à un adversaire du style de ce Mori Ranmaru, le pistolet suffirait amplement. Certes, ce gars n'était visiblement pas à prendre à la légère, vu la vitesse de son déplacement, mais il était bien loin de pouvoir inquiéter le soldat de la Révolution qui, après tout, avait déjà vu bien pire...

Elimane Loyckh : Ōjo observa son adversaire éviter le scalpel sans grande difficulté avant qu'elle ne recouvre le sol près d'elle d'une épaisse peinture, baignant alors dans son environnement. Elle était prête à en découdre, cette fois, et ce type face à elle allait morfler... Elle ne le connaissait pas, d'ailleurs. Sans doute par manque d'informations, mais quoi qu'il en soit, c'était très certainement un avantage pour Loyckh qui ne se démonta pas et décida, à son tour, de mener l'offensive face à la Supernova. Cette dernière sentait que la lutte allait lui permettre de s'amuser un petit peu plus que prévu : ce marine semblait savoir se défendre plutôt efficacement... En effet, après avoir lancé un caillou en direction de la demoiselle dans une tentative pittoresque qu'elle voua à l'échec en envoyant elle-même un couteau sur le projectile improvisé, ce type-là utilisa un déplacement plutôt rapide, un bâton de bois entre les mains. Il tenta alors de frapper la peintre qui, avec un sourire, coupa le morceau de bois en deux, d'un mouvement rapide de la main droite, utilisant un scalpel. Elle ne perdit pas plus de temps, profitant que son ennemi avait été assez sot pour s'aventurer sur la peinture sans plus réfléchir :

-Kushizashi.

Une liane de peinture sembla attraper le couteau lancé précédemment pour bloquer le caillou et le renvoya dans le dos du pauvre marine. Ne s'arrêtant pas là, afin d'être certaine qu'il ne s'enfuie pas bêtement, Ōjo prit une nouvelle fois la parole :

-Kuma wana.

La peinture au pied de Loyckh forma soudainement un piège à ours qui allait se refermer d'une seconde à l'autre sur son pied. Évidemment, cela ne le blesserait pas : il ne s'agissait là que de peinture, fraîche qui plus est. Mais cela serait suffisant pour le bloquer un petit instant, et permettre à la peintre de le tuer assez rapidement...

Kentan observa la scène en se mordant la lèvre. Il voyait bien que son allié était en danger, mais ne savait pas quoi faire pour l'aider : cette fille avait l'air sacrément balèze ! Mori, Drake et Lorn semblaient pouvoir gérer le reste seuls, mais... Ce gouvernemental risquait de trépasser d'un instant à l'autre ! Et à ce moment-là, ce serait très certainement lui qui serait pris pour cible par cette folle de Supernova... Il alla donc ramasser le scalpel que la folle avait lancé et se mit à courir en direction du duo, prenant garde à ne pas marcher sur la peinture tout de même. Il envoya l'arme blanche sur la fille qui le laissa passer au travers d'elle, sans prêter davantage attention au pauvre Kentan qui se trouvait alors bien inutile...

Drake Kotori - Lorn : Bataki mena son offensive en observant le samourai s'en sortir plutôt aisément malgré la puissance des coups. Il devait donc être assez doué pour l'occuper un petit moment... C'était tant mieux. Après s'être écarté, le pirate répliqua d'ailleurs bien puissamment, envoya une onde de choc étrange en direction du hors-la-loi. Dans le même temps, un autre forban décida de se joindre à la partie, envoyant également une lame tranchante à distance mais qui semblait nettement moins puissante que celle du premier gars. Rapidement, le squelettique envoya son boulet sur la plus faible des deux, qui vola en éclat. La plus puissante, il la para tout simplement avec sa propre épée, reculant d'une dizaine de centimètres avant de la faire éclater sans difficulté, sans la moindre blessure. Il attira à nouveau son boulet vers lui, le remettant sur son épaule en poussant un léger soupire. C'était donc un deux contre un qui allait commencer... Soit. Il les tuerait tous les deux, alors.

-Hebi.

Il envoya son boulet en direction du nouvel arrivant, Lorn. Le coup semblait simple, mais c'est ce qu'il fit par la suite qui rendit la technique plus redoutable. D'une main experte, il fit en effet bouger la chaîne, la faisant onduler. L'offensive devint alors comme un serpent, se mouvant comme l'un de ces reptiles, visant l'abdomen de Lorn qui, s'il ne paraît pas, risquait de le sentir passer. Le coup était de toute façon très puissant, le plus sage aurait été, à première vue, de l'esquiver... Mais comment ? De tels mouvements le rendaient assez imprévisible... Ne s'arrêtant pas là, Bataki rendit tout simplement sa tentative à Drake. Abattant sa lame dans la direction de ce dernier, il murmura :

-Kuhatsuden.

Une lame d'air puissante partit en direction de l'autre bretteur, semblant rugir dangereusement. Une chose était sûre : elle était d'un autre calibre que celle de Drake lui-même...


Résumé :
Mori => Shohei esquive ton coup en sautant en arrière et tente de te tirer dans l'épaule droite, deux fois.
Loyckh => Ton caillou se heurte au couteau, ta planche de bois se fait découper. Le couteau revient dans ton dos, une sphère de peinture essaie de se refermer sur ton pied pour te bloquer. Kentan, en revanche, a réussi à te montrer qu'Ojo est une logia, en envoyant le scalpel envoyé au tout début du combat sur elle.
Drake & Lorn => Vos deux attaques ont échoué. Lorn est pris pour cible par le boulet qui, en plus d'avancer vivement, décrit des courbures grâce à sa chaîne. Drake est pris pour cible par la lame d'air de Bataki.

Bon courage à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Lun 21 Oct - 23:30

 


La manière de combattre de Ranmaru était assez étrange. Etrange dans le sens où à première vue, il était le genre de personne qui donne sa façon de se battre au premier coup d’œil. Il est évident que de voir un mec habillé comme un Samouraï avec des Katana... La seule chose qui nous vient en tête est qu'il se bat avec, surtout quand il en porte plusieurs. La plupart du temps quand il combat un adversaire, il prend soin de commencer par des attaques au corps à corps. Non seulement, cela surprend l'adversaire mais surtout ça lui permet d'analyser la manière d'esquiver de sa cible, s'il arrive à esquiver le premier coup. Evidement cela dans la mesure où la personne visée arrive à éviter le premier coup. Dans le même instant, il sait à peu près comment va se produire la suite des événements. Il décompose sa manière de combattre en trois parties. La première est l'Analyse qui lui permet sur les agissements et les paroles de son adversaire de comprendre sa façon de combattre, puis de savoir quel genre de capacité il utilise. En ce qui concerne le combat actuel, il prendrait certainement soin de développer son comportement à son opposant.

Alors qu'il se déplaça de manière à surgir au-dessus de son adversaire, il plia son poing avec force dans le but d'utiliser une de ses techniques de corps à corps. En effet, il arriva pile à dessus de sa cible puis resta droit vers celle-ci. D'un bon, elle usa d'un saut afin de se déplacer en arrière et donc d'éviter l'attaque, Mori dissipa alors aussitôt son pouvoir pour ne pas laisser paraître sa force au grand jour. Son poing vint alors se frotter contre le sol, qui suite à la puissance utilisée pour frapper fissura tout de même une partie de celui-ci. Se relevant alors doucement pour ne pas perdre de vue son opposant, il déplia lentement son poing afin de montrer d'écouter ce qu'avait à dire le jeune homme à la casquette. Dans le même temps, il regarda du coin de l’œil comment les choses se passaient pour les autres. Il revint aussitôt face à son adversaire qui pointa son pistolet dans sa direction. Il utilisa encore une fois son pas rapide qui avait la capacité de laisser une image rémanente de lui face à celui qui se trouvait devant lui... Les balles envoyés traverseraient donc le faux corps du samouraï aux cheveux d'argent, qui se trouvait debout quelques pas à côté de ce même faux corps. Il écouta alors ce qu'avait à dire le jeune homme avant de passer à l'action à son tour :

Shohei : Si tu es aussi lent, tu n'as aucune chance face à moi...

Mori Ranmaru fronça légèrement les sourcils. Il le regarda dans les yeux, puis commença à dégainer son premier katana à savoir Masamune. Après quoi lorsqu'il l'avait dégainé entièrement, ne lâchant le pas du regard il prit la parole :

Mori : Tu ne t'es pas pas demandé si je n'avais pas fais exprès de te laisser lire mes mouvements ? Donc il suffit que je me déplace encore plus vite pour que tu comprennes...

D'un pas rapide, il allia son pouvoir de maudit à son déplacement rapide. Pas celui qui laisse une image rémanente, mais celui que l'on pourrait comparer à un pas divin... Amaterasu. Cette technique pouvait se varier, en rajoutant un pas dans celui qu'il vient d'effectuer, il se déplace assez rapidement pour disparaître de la vue de ou des personnes l'entourant pour aussitôt apparaître derrière elle. L'avantage était que plus le pas était grand plus la vitesse de déplacement était meilleure. C'est donc dans cette optique qu'il fit un pas rapide en usant de son fruit du démon qui lui permit de prendre un plus puissant appui sur le sol. Lorsqu'il disparut de devant le jeune homme au pistolet, l'on put remarquer au sol un soulèvement de débris laissant par la même occasion, la trace des pas de Ranmaru qui prit soin d’apparaître dans le dos de la cible le Katana déjà rengainé.

Mori : Que la différence entre toi et moi est comparable au ciel et à la terre. Byakko no Zekkyou !

Alors qu'il termina de prononcer ses mots, plusieurs lames commencèrent à se former à l'endroit où trouvait le tireur. Il venait de passer à la seconde étape, celle qui permettait de voir si son Analyse était correct. Selon la façon dont il allait esquiver son assaut parce qu'il le ferait, Mori avait déjà préparé les prochains mouvements qui le permettrait de passer à la troisième étape, à savoir celle de la démonstration de ses différentes techniques.

Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 23 Oct - 9:48






Très vite, chacun d'entre nous s'étaient jetés corps et âme dans la bataille. D'une certaine manière, notre groupe s'était divisé une nouvelle fois. Dès lors, tout le monde ou presque se retrouvait dans une situation de duel. Mori affrontait un type doté de revolvers. Cet homme qui semblait être un soldat de la marine, quant à lui, était en tête à tête avec une jeune femme. D'ailleurs, cela m'étonnait que ce Makui ait même invité des soldats. Après tout, il était lui-même traître de la Marine... Peut-être que ce soldat était-il lui-même l'un de ses compagnons ? Il pouvait lui aussi être l'un de ses traîtres qui avaient suivi l'ancien vice-amiral, cela n'était pas à exclure. Pour en revenir à nos moutons, nous étions trois qui n'étaient pas véritablement pas en duel. Tout d'abord, il y avait ce gamin qui semblait faire tache dans le lot : il n'affrontait personne et paraissait même prendre la situation à la légère. Soit il cachait très bien son jeu, soit il n'avait rien à faire ici et allait très vite y passer. Malgré tout, qu'il ne compte pas sur moi pour l'aider, si par malheur il se laissait prendre par un bourbier : j'en avais déjà à faire pour ma propre survie. Il ne restait donc que Lorn et moi. Pour ma part, j'affrontais ce gars à l'apparence squelettique, qui ne semblait pas à prendre à la légère. Lorn, lui, voulait se joindre à moi....

D'une manière générale, j'aurai refusé. Mais ici, la situation n'était pas la même. En effet, un vrai bretteur devait savoir jauger son adversaire et ce, avant même que ce dernier n'ait attaqué. Et mon instinct de sabreur me disait, non il m'affirmait que cet homme, malgré son apparence trompeuse, était bien plus puissant que moi. La manière dont il réussissait à porter et soulever ce boulet, alors qu'il n'avait que la peau sur les os, sans compter sa posture et son assurance... Tout chez lui indiquait qu'il en avait à revendre. Ainsi, par ce seul fait où le duel s'annonçait déjà inégal à souhait, je n'avais aucune raison de refouler mon frère d'armes. De plus, comme il le disait lui-même si bien, il serait mieux de pouvoir en finir rapidement... Pour ensuite en trouver d'autre à latter. Dans cette optique d'en finir plus vite, il s'était donc joint à moi et avait accompagné mon kami no Ken par une seconde lame d'énergie, d'une bien moindre puissance. Malgré tout, cette aide n'était pas à rejeter. Comme je m'y attendais, il put débarrasser son attaque sans trop de difficultés : il envoya simplement son boulet pour priser la lame aérienne. Quant à mon propre assaut, il vint la parer d'une manière déconcertante avec son épée et cela n'eut pour effet que de le faire reculer d'une dizaine de centimètres. Si c'était si simple pour lui, je n'aurais pas à graduer l'affrontement. Il fallait y aller franchement et de la manière la plus forte possible. Se battre, l'affronter, le fatiguer et gagner.

Déjà, ma main avait commencé à sortir l'une de mes lames courtes pour venir la porter à ma bouche. Sortir mon Shishitoryu d'entrée de jeu ? Mais certainement. Il était bien plus puissant que moi, par conséquent, pourquoi devrais-je me gêner ? Une nouvelle fois, je n'utilisais généralement pas mon art aux sept lames dès le début du combat pour graduer et donc permettre une évolution. Dans ce cas-ci, l'évolution n'avait pas lieu d'être. Je n'étais pas ici pour jouer, j'étais ici pour me battre et pour dépasser mes limites. Lentement mais sûrement je sortais mes katanas un à un et je le plaçai à leurs emplacements. C'est alors que le zombi balança son boulet en direction de Lorn. Ne se contentant pas que de cela, il fit onduler la chaîne pour rendre les déplacements du boulet imprévisibles. Il savait s'y faire. Sur le coup, pour venir en aide à mon coéquipier, me vint à l'idée d'utiliser l'une de mes lames pour bloquer la chaîne en faisant passer l'arme dans l'un des maillons pour l'enfoncer dans le sol... Il y avait des chances que la stratégie réussisse... Comme il y avait des chances pour qu'elle ne réussisse pas et que je me fasse attaquer avant d'avoir une nouvelle fois tous mes sabres à disposition. C'était un pari risqué !




Néanmoins, je n'eus pas le temps de me décider que notre adversaire me prit (enfin) pour cible. Comme moi, il laissa partir une puissante lame d'air, qui semblait rugir. Au moment même où le trait partit, pour ne pas perdre de temps, je donnais une puissante impulsion sur le sol pour décoller. Sitôt, j'utilisai mon poids pour basculer vers l'avant. Grâce à cela, je pris un peu plus de vitesse. Je retouchai le sol, mais je n'en démordais pas. Toujours pour me donner plus de vitesse, je pivotais sur moi-même, tout en libérant nombre d'Easuraisu pour tenter d'affaiblir dans un premier temps son offensive. Mon style propre était maintenant libéré, mon Muryô Tori no Shishitoryu était lancé. Conservant ma vitesse acquise, je donnai une nouvelle impulsion et je repris les airs. Cette fois-ci, je mis mon poids de manière à ce que mon corps se retrouva en parallèle avec le sol. Tout en gardant ma célérité pour un meilleur impact, je fondis sur sa lame d'énergie. Je n'avais vraisemblablement pas le temps de tenter l'esquive... Par conséquent, le dernier moyen était de m'opposer à cette attaque. Je risquai gros et j'en étais conscient. Néanmoins, je n'avais pas le temps de réfléchir ni de faire quoi que ce soit d'autre si ce n'était de rentrer dans le tas. C'est ainsi que je dirigeai mon Taka no Rasshu vers son Kuhatsuden. Le pire qu'il pouvait m'arriver, c'était une giclée de sang, il n'y avait donc pas de quoi s'inquiéter.

«Taka no Rasshu !»

C'est en force et en fracas que le choc eut lieu et que le rapport de forces se fit. Pendant ce qui sembla de longues secondes, nos deux arcanes s'opposèrent. Néanmoins, même si je tentais du mieux que je le pouvais de résister, sa lame d'énergie me poussait toujours un peu plus. J'avais fait une erreur dans le choix de ma technique : je ne pouvais compter que sur la propulsion que j'avais utilisée pour attaquer. Je ne pouvais y ajouter de la poussée, étant donné que je n'étais pas au sol. Pour ainsi dire, j'étais clairement en position de faiblesse. Mon entêtement fut vain et cet inconnu remporta cette première opposition. Son trait d'énergie m'envoya valser de long en large de la salle et je vins finir ma course contre un mur. Mais ce n'était pas fini... C'était loin d'être terminé. Quelque peu sonné, je secouai la tête pour reprendre mes esprits. De nouveau, je m'armai et je repartis au front. Pour rendre mes déplacements tout à fait imprévisibles, je n'hésitai pas à user de ma technique de célérité, à savoir mon Nagareboshi no Rēsu. À chaque pas que je fis, une image rémanente subsistait derrière moi. Passant non loin de Lorn, je lui glissai d'une manière mystérieuse un « pense à fermer les yeux ! ». Je n'avais pas le temps de l'aider, mais malgré tout, je pouvais le faire indirectement. Il fallait que je parte directement à l'assaut de cet homme, peut-être pourrais-je aussi gêner son maniement de la chaîne ?

Arrivé à niveau de notre adversaire, je pris le soin de l'entourer de plusieurs images de moi, pour avoir une chance de le berner. Une fois cela fait, ma vraie personne surgit d'entre ces représentations trompeuses pour enfin daigner attaquer. Ni une ni deux, quitte à me prendre un coup conséquent en retour, je cherchai à l'enquiquiner. Je fis abattre Yubashiri sur lui. C'était là une feinte, je ne voulais pas vraiment le porter atteinte, pas pour l'instant. Non, mon but était d'activer mon Flash Dial. Pour donner le signal à Lorn, en espérant qu'il me comprenne, je lui lâchai un « Maintenant Lorn ! ». S'il avait saisi, le flash lumineux ne devrait pas le gêner. Pour ce qu'il en est des autres combattants, eux aussi ne risquait rien. À ce moment, seul mon adversaire pouvait potentiellement être aveuglé. Au moment où le Flash se fit, je n'attendis pas pour profiter de la situation, si néanmoins ma stratégie fourbe avait porté ses fruits. Je fis deux pas en arrière et je revins de plus belle, de manière à me relancer dans mon Muryô Tori no Shishitoryu. J'utilisai une nouvelle fois mon dial et je commençais à tenter toutes sortes d'acrobaties pour le mettre à mal. Tel un essaim d'abeilles, je tournais autour de lui, je tentais d'attaquer de toutes parts, je bondissais, je tranchais, je réitérais les flashs... Bref, c'était mon jour. Je ne savais pas comment il allait réagir, mais je me lâchais, simplement. Là résidait toujours la différence entre le plus fort et le plus faible : si le plus faible ne pouvait vraiment faire mal, il pouvait tout de même se faire embêtant à souhait. Après tout, la mouche n'avait-elle pas réussi à vaincre le lion, alors que celui-ci avait nettement l'avantage ? Non, définitivement, la force ne faisait pas tout, il fallait aussi y mettre de la matière grise et la donne pouvait très vite changer.

« Ten no Ikari ! »



Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 23 Oct - 10:19



Elimane

Loyckh




• Lieu géographique : Siège de Mars, hall d'entré du château
• Date : 1505
• Âge de Loyckh : 24 ans
• Contexte : Bordel suite à "Mars" et les "Décima"
• Raison(s) : Invitation et demande du QG Marine
• Camp de situation : Neutre, avec Mori Ranmaru, Drake et Lorn... Pour l'instant!
• But principal : Arriver jusque Makui
• But secondaire : Battre Ariake Ojo
• Adversaire(s) direct(s) : Supernova Ariake Ojo
• Adversaire(s) indirect(s) : Shohei ainsi que l'adversaire de Drake et Lorn.
• Nakama(s) : Aucun
• Connaissance(s)/Ami(e)(s) : Mori Ranmaru
• Allié(s) : Drake et Lorn
• Autre(s) personne(s) : 1 inconnu, potentiellement dangereux

Danuvius by Audiomachine on Grooveshark


Résumé situation et combats périphériques (3PS)

Le combat d'à coté semblait se dérouler correctement, pour le moment aucune vrai effusion de sang, les alliés momentanés de Daisuke Aurola, et donc au même titre pour Loyckh, arrivaient à maintenir tête au robot ennemi malgré l'armement et la résistance de celui-ci. Ce combat se passait à bonne distance mais si le contre-amiral l'avait voulu, il aurait pu suivre ce combat de façon détaillée sans avoir besoin de se rapprocher d'avantage.

L'autre groupe lui, n'était plus là, ils avaient pris un couloir du coté Est de la salle dont l'aboutissement n'était pas encore connu. Tsukiyo no Hato faisait partie de ces belligérants venus défier Mars. Enfin... C'était ce que pensais Loyckh, car après tout, le pirate n'avait aucun intérêt à suivre les ordres de Makui, qui plus est, un ancien vice-amiral aussi réputé.

Le groupe du jeune Elimane s'était scindé en plusieurs petits combats restants assez proches les uns des autres. Mori combattait un certain Shohei qui semblait assez fort, malgré les bonnes attaques du samouraï; Drake et Lorn, inconnus au bataillon mais semblant connaitre et aider le Gin'kami, se battaient face à une grand séché utilisant un sabre et un boulet relié à une grosse chaîne. Ce dernier paraissait assez fort et tenait tête sans problème aux deux pirates. Loyckh enfin, se mesurait à une jeune femme aux pouvoirs maudits, qui donnait l'impression de se battre facilement, avec beaucoup de prétention. Pour terminé, un jeune homme restait sur le coté, sans vraiment participer à l'action. Était-il hésitant? Dans tous les cas, il ne fit qu'une attaque dirigée contre l'adversaire directe du Marine. Sans grand succès apparent.

Lorsqu'on regardait le duel qu'avait engagé Shohei contre Mori, on pouvait sentir que chacun se retenait. La tension, palpable, montait l'impression de force dans ce combat qui, pour le moment, laissait tout de même sur sa faim. Le maudit n'utilisait pas ou que très peu son fruit face au tireur qui semblait plutôt analyser qu'autre chose. Ils se regardaient souvent, tels des chiens de faïence, mais sans vraiment hausser leur effort. Mais Mori accéléra soudainement, renforçant les hostilités, ils parlaient certes beaucoup mais bougeaient tout autant. On pouvait donc appeler ça: un bon combat!

Drake et Lorn y allaient, quant à eux, assez franco avec le type au boulet. Une aura de puissance émanait de ce dernier qui pourtant ne semblait pas si fort que cela. Mais ses deux adversaires n'étaient pas trop nombreux face à lui, il semblait même amusé par les deux sabreurs. Celui à lunette commença alors à sortir plusieurs lames qu'il vint positionner un peu partout sur son corps, souvent aux articulations. Loyckh n'avait pas pu compter leur nombre, d'autant plus qu'il ne voyait cela qu'en vision monoculaire et qu'il était aux prises avec l'artiste peintre, mais elles étaient nombreuses. Lorn, sabreur lui aussi, avait débuté en envoyant une lame tranchante vers le squelettique.

Tous les combattantes semblaient posséder des aptitudes particulières et d'un niveau très élevé. Nul doute que la suite tiendrait de bonnes promesses!



Poursuite des combats (1PS)

Alors que je donnais un coup de rein digne d'un joueur de MLB, ma pseudo-batte se fit couper en deux par mon adversaire, aidée d'un scalpel, ma foi, fort tranchant. Mon action entreprit, je continuais ma rotation du bassin sans pouvoir toucher ma cible, c'était un rien pathétique, on aurait dit que je chassais les mouches...

Sans attendre plus longtemps et profitant de ma position, Ojo énonça une première attaque qui eut pour effet de créer un liane de peinture, se dirigeant vers le couteau planté dans la caillou envoyé tout à l'heure. Je ne pu malheureusement pas en voir plus, ma tête tournait en même temps que mon torse et l'attaque disparu de mon champ visuel. J'étais sur le point de m'arrêter lorsque la jeune femme prononça une seconde phrase, sans aucun doute, préliminaire à une action offensive. Je regardai alors en bas pour voir se former l'instant d'après une sorte de piège à loup en peinture.

« Kushizashi ... Kuma wana »

Ensuite, tout fût extrêmement rapide, même moi n'en revenait pas de mon réflexe du moment. En effet, je dégageai subitement du froid intense de mon pied jusque la cheville afin de congeler le piège liquide puis exécutai un geppou pour me retrouver au dessus de mon adversaire. Je savais que même si son attaque avait fonctionné, je n'aurais pas eu grand chose, de par ma nature de Logia, mais je ne voulais pas montrer maintenant cette capacité, d'autant plus que je ne savais toujours pas ce qu'il en était de celle adverse. Je souhaitais qu'elle ne tilte pas de suite sur la rapide descente de la température au sol, mais après tout, cela ne montrait rien de mon pouvoir...

« Geppou »

En l'air, je me retournai alors, la tête en bas, près à attaque mon adversaire en dessous. C'est à ce moment là que je vis un scalpel la traverser comme si de rien n'était. Une Logia, plus de doute là dessus! Mon haki me prévint que la liane de peinture munie du couteau de tantôt, filait droit sur moi. D'un mouvement de tête, je regardai alors l'initiateur de l'envoie du scalpel tout en bloquant l'attaque adverse grâce à un sabre de glace "sorti de nulle part". Bon, ce n'était pas très discret mais rien ne pouvait faire penser que j'avais un logia, même si cette découverte n'allait sans doute pas traîner. Le jeune homme regarda avec dépit l'échec de son entreprise. Je ne fis plus trop attention à lui et reprit mon regard vers la brunette.

A ce moment, je pris une seconde pour réfléchir. Serait-il intéressant pour moi de me lâcher maintenant ou devrais-je attendre plus longtemps? Après tout, plus je tardais, plus mes alliés risquaient d'être blessés. D'un autre coté, ils semblaient bien se battre et je pourrais toujours garder un relatif secret quand à ma capacité, afin de mieux appréhender un second combat... Puis, tout en haussant les épaules, je lâchai une phrase pleine de sens démontant ma première idée. Manque de logique initial de ma part, c'était rare mais mon dieu que j'avais l'impression d'être simplement con!

« Bah, pfff, Makui s'est sans doute renseigné, rien ne sert de garder ça plus longtemps secret! »

Toujours en l'air, j'avais pris une seconde de plus pour dire cette phrase, je fis explosé mon sabre de glace et pliai mes bras de façon à ce qu'ils longent mon corps avec les coudes au plus haut. Je jetai un rapide coup d’œil vers le jeune homme de tout à l'heure et lui criai alors de rester à l'écart tout interpellant Mori et en le regardant de façon très sérieuse. Il ne lui en fallait sans doute pas plus pour comprendre que j'allais réellement commencer à me battre. Je souris ensuite à la jeune femme afin de lui montrer que je ne me retiendrais pas, et que je ne la craignais nullement.Tout en commençant ma chute, j'initiai le déploiement de mes bras.

« Reste pas la mon gars, mets toi à l'abris ... Mori! »

...

« Ice Double Punch! »



Techniques utilisées

Observation niveau 2A :
Peut prévoir à l'avance le mouvement d'une personne

Geppou:
Le Geppou est une technique de déplacement, permettant de "rebondir" en l'air et donc de donner plus de force a un coup, ou se rapprocher plus vite d'un adversaire.

Ice Aura:
Le froid se dégageant de Loyckh s'intensifie grandement. Le sol et l'humidité gèle autour de lui. Utile en temps de pluie, il n'est plus affecté par l'eau qui lui tombe dessus vu qu'elle se transforme en glace.
Nuance, ici la zône est fortement réduite, c'est simplement une descente rapide de la température de sa jambe allant être attrapée afin de geler la couche extérieur de l'attaque de façon rapide...

Ice Saber:
Il lui suffit de prendre quelques bouts d'herbes et de souffler dessus pour créer un sabre de glace : facile!
Nuance, ici le sabre est généré directement en glace

Ice Punch:
Il donne un point en avant et cela crée une vague gelant tout droit devant elle.
Nuance, ici c'est avec les deux bras que Loyckh va lancer l'attaque
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 23 Oct - 17:41

Battle in the castle


 
Chacun ici avait un style bien à lui qui reflétait son identité propre, sa personnalité, et qui pouvait parfois valoir quelques surnoms bien pensés. Chacun avait une histoire propre, le plus souvent sombre et douloureuse, de laquelle émergeait une façon de combat bien particulière, en accord avec la personnalité de son détenteur. Drake, lui, semblait manier un nombre incroyable de lames pour une raison qui était encore inconnue à Lorn, qu’en était-il des deux autres combattants, apparemment alliés ? L’un semblait posséder des sabres et n’avait pas peur de s’en servir, ce qui lui faisait un point commun avec Lorn et son frère d’armes, et le marine n’avait pas encore daigné dévoiler un style de combat  à part entière…mais peut-être était-il juste un combattant se servant uniquement de son corps sans techniques spécifiques. Mais au final les styles des autres ne pouvaient pas importer moins à Lorn qu’en cet instant précis où il devait bien plus se concentrer sur la façon de rester en vie que sur la façon dont les autres se débrouillaient.
C’était bien beau de s’inquiéter pour des inconnus mais cela  ne devait pas le mettre lui-même en danger plus que de raison.
Pourquoi était-il là d’ailleurs ? Il n’avait pas la prétention de connaître tous les changements qu’était en train de subir ce monde, il n’avait pas non plus la prétention de connaître les motivations profondes de l’homme qui avait invité autant de combattants pour combattre en ce lieu. Pourquoi était-il ici alors ? Dans ce monde il n’était encore personne et voulait, en un sens, devenir quelqu’un et sortir de l’anonymat. Mais ce qui lui manquait par-dessus tout, pour protéger ses compagnons, c’était de l’expérience de combats réels comme celui qui était en train de se dérouler sous ses yeux en ce moment même. Aussi évolué et bien pensé puisse être son style de combat, il n’avait eu que peu d’occasion de mettre sa vie en jeu pour protéger quelqu’un ou quelque chose, et aujourd’hui il mettait avec joie son existence en jeu pour sortir grandi de cette expérience. Après tout, quoi qu’on en dise, il était un pirate dont la vie ne cesserait jamais d’être jalonnée de combats en tout genre, et celui-ci n’était que l’un des premiers d’une très longue série d’autres.
 
Aussi motivé et plein de bonne volonté puisse être ce jeune capitaine, il s’était rapidement rendu compte de l’ampleur de la tâche qui l’attendait en ce lieu. L’homme face à lui, aussi maigre puisse-t-il paraître, était bien plus fort et dangereux que sa frêle apparaisse ne puisse le laisser croire. Même avec deux attaques coordonnées, cet homme-là n’avait pratiquement pas eu besoin de bouger et tout indiquait qu’il ne se battait absolument pas au maximum de ses capacités. Pourquoi le ferait-il d’ailleurs ? Comme tout combattant qui se respecte, il devait d’abord analyser et jauger ses opposants afin de leur donner une réponse d’une puissance appropriée à leur niveau. Si Drake semblait opposer un challenge tout à fait acceptable, il n’en n’était rien de Lorn dont l’attaque fut balayée comme un rien, avant que ce squelette ne décide de lui faire goûter de son boulet à pleine vitesse.
 
Ainsi il voulait faire onduler sa lame à pleine vitesse pour qu’elle soit aussi puissante que pénible à esquiver. Que devait donc faire le jeune homme ? Esquiver en utilisant son va-tout ? Non, c’était bien trop tôt pour cela, il ne pouvait sortir son joker devant des inconnus aussi tôt que cela. Il devait trouver autre chose et l’esquive ne semblait pas une solution viable. Devait-il contrer et repousser le boulet avec une puissante attaque ? Vu la vitesse du boulet, et la puissance avec laquelle ce squelette l’avait lancé, rien n’indiquait que cela pourrait être efficace. Il n’y avait qu’un seul moyen de connaître la puissance de cet homme.
Campant fermement sur sa position, le bretteur tint son sabre à deux mains, droit devant lui, et attendit patiemment l’arrivée du boulet qui ne se fit pas attendre. En un rapide mouvement il leva sa lame au-dessus de lui et frappa le boulet afin de le bloquer, sa prise au sol lui permettant de diminuer son recul.
À peine son sabre eu-t-il touché le boulet que les pieds du jeune homme décollèrent du sol sans qu’il ne comprenne réellement la raison. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser que la puissance du boulet était telle que le projectile l’avait éjecta comme un fétu de paille.
 
*Imp……ossible*
 
Comment était-ce possible que malgré son équipement et le développement de sa musculature il se fasse dominer autant que cela ? Tout cet entraînement n’avait-il donc servi à rien ? L’impact entre le mur derrière lui et son dos fut si soudain et violent que son esprit ne put pas lui permettre de trouver une réponse à cette question. Lorsque le nuage de poussière se dissipa, Lorn se trouva là, allongé par terre de tout son long, sa main droite serrant toujours fermement son sabre sans jamais l’avoir lâché. Désormais tout son sang bouillonnait d’une fureur guerrière et d’un désir d’écraser de guerrier, son corps tout entier lui était douloureux, et cette douleur s’accroissait à chaque fois que son torse bougeait sous le coup d’une inspiration ou d’une expiration. Cette douleur était la résultante de sa propre erreur, son erreur de ne pas avoir utilisé son joker quand il l’aurait dû, son erreur d’avoir pensé pouvoir s’en sortir indemne face à cette attaque, son erreur d’avoir été stupide.
Mais désormais, alors que le jeune homme se relevait en usant de son sabre comme d’une canne, l’esprit du bretteur n’était mu que par une seule envie : celle de voir ce fils de chienne ramper devant Lorn en tenant ses tripes dans ses mains, de lui voir pendu par ses propres tripes, de lui arracher le cœur à mains nues et le lui faire bouffer. Il voulait le voir souffrir le plus possible pour le simple fait d’avoir blessé le jeune bretteur. Quoi ? C’était un pirate après tout et, quoi qu’on en dise, il était loin d’être un ange.
L’expression calme et sereine du jeune homme n’était plus, elle avait laissé la place à un rictus empreint d’une froide colère et d’un implacable désir d’ôter la vie à cet homme-là. Rares avaient été les occasions où le jeune homme s’était senti  aussi faible et aussi impuissant, tel une fourmi face à un géant, et cette frustration venant s’ajouter à celle de s’être fait malmener de cette façon.
Levant sa main gauche jusqu’à ses lèvres pour y enlever quelques gouttes de sang, le jeune homme cracha par terre le sang qui lui restait dans la bouche avant de porter sa main gauche à sa ceinture et d’extraire sa seconde lame de son fourreau. Il n’avait plus le temps de rigoler, ni l’envie d’ailleurs. Mais malgré toute la froide colère dont il faisait preuve, et qu’il arrivait à contenir pour ne pas tomber dans une folie aveugle, le jeune homme écouta le conseil de son camarade qui lui demanda de fermer les yeux au moment opportun, il devait avoir probablement une technique qui aveuglait et il ne voulait pas que quelqu’un d’autre que son opposant soit pris dedans.
Fermant les yeux au moment où le signal fut donné, le jeune homme ouvrit les yeux de nouveau pour voir son camarade tenter de ruer de coups le squelette, aussi rapidement que possible.
 
 

Spoiler:
 

“Drake….bouge.”
 
Sur ces belles paroles, le jeune homme leva son sabre et, fendant l’air, forma une colonne d’énergie se dirigeant à grande vitesse vers le squelette dans le but de le broyer contre le mur le plus proche. Peut-être que cela ne marcherait pas, peut-être que son attaque se retournerait contre lui mais il devait faire quelque chose, se rendre utile et ne pas laisser toute l’issue du combat reposer sur son camarade. Il avait sa fierté de guerrier.
 

Spoiler:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 23 Oct - 19:16




De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Mori Ranmaru : Comme un peu plus tôt, l'épéiste au style de samouraï évita les balles envoyées par Shohei avec facilité, d'un mouvement plus que rapide. Il semblait assez rapide, c'était déjà ça... mais c'était bien loin d'effrayer le révolutionnaire. Il était un homme de terrain, depuis toujours. Combattant aguerri, ses coéquipiers savaient qu'ils pouvaient compter sur lui... Il ne pouvait donc évidemment pas baisser les bras dès la première difficulté, au contraire ! Ce petit duel commençait à le faire jubiler, petit à petit... C'était plus que prometteur, après tout. Quoiqu'il en soit, ses paroles semblèrent heurter profondément l'égo du cher pirate, qui fronça les sourcils avant de rétorquer en saisissant le pommeau de son katana. Ses paroles firent sourire le soldat de la Révolution qui ne répondit cependant pas. Quelle idiotie... l'avertir qu'il allait agir plus rapidement, c'était ouvrir en grand une brèche parfaitement exploitable, surtout pour un maudit de son genre... Car oui, même s'il n'en avait rien laissé paraître depuis le début de l'affrontement, le tireur avait un atout bien autre que ses deux pistolets, et autrement plus puissant. Dans tous les cas, il se fléchit rapidement sur ses appuis et quand le sabreur s'élança, il activa sa malédiction. Ses oreilles grandirent, une queue touffu fit son apparition sur le bas de son dos, ses griffes et ses dents se prolongèrent tandis qu'il devenait un hybride, mi-homme mi-chien. La lame fondit dans sa direction, semblait dessiner des dizaines de trajectoires différentes pour le prendre au piège... Mais trop lentement. Sans aucune difficulté, le zoan bondit dans les cieux, le plus haut possible, en une sorte de saut périlleux avant. Se retrouvant la tête en bas, il pointa à nouveau son pistolet en direction de Mori et tira en direction de la tête de celui-ci avec un sourire malsain :

-Ah ? Et qui, selon toi, est le ciel ?

Il retomba agilement sur le sol, ne doutant pas que son adversaire trouverait un moyen pour éviter ou pour contrer la balle sans grande difficulté. Il poussa un léger soupire avant de pointer à nouveau le bretteur de son pistolet l'air amusé :

-Et si on passait aux choses sérieuses, Gin'kami ?

Elimane Loyckh : Ōjo, qui pensait pouvoir poser problème à son adversaire, sembla tomber de haut. Ce marine était de toute évidence bien meilleur qu'il n'y paraissait, et cachait d'ailleurs une partie de son pouvoir... Comment expliquer, dans le cas contraire, le fait qu'il ait réussi à faire geler la peinture à ses pieds lorsqu'elle avait voulu le coincer ? Grimaçant, la peintre écarlate le regarda prendre son envol en prenant appui sur les airs. Encore une technique peu commune et qui semblait plutôt efficace pour se tirer de situations dangereuses... Ce type n'était définitivement pas comme les autres. Enfin, c'était tant mieux : cela ajouterait un minimum de suspens à l'affaire ! Le scalpel passa au travers de la demoiselle qui n'y prêta aucune réelle attention, ne jugeant pas cela très important. Elle se concentra, au contraire, sur le lancer du couteau que l'homme arrêta sans aucune difficulté, une nouvelle fois, en faisant apparaître une épée de glace de nulle part. Etait-il un logia, lui aussi ? Plausible, et même probable. Dans ce cas-là, d'ailleurs, il risquerait de lui poser problème... Mais elle devait déjà s'en assurer : après tout, il ne s'agissait peut-être que d'un tour de passe passe lambda, ou même peut-être d'un paramecia ! Mais lorsque le gradé replia ses bras après avoir fait exploser son épée, la Supernova se douta qu'il était loin d'être aussi banal qu'il ne semblait le dire. Instinctivement, elle leva ses deux bras en direction des cieux :

-Tate !

Un bouclier de peinture s'éleva directement entre elle et Loyckh. En cas d'attaque normal, ce n'était pas réellement utile puisqu'il suffisait de passer au travers, mais un coup de poing glacé... Le souffle de givre gela, comme prévu, le bouclier interposé entre la demoiselle et le soldat. Elle tomba en arrière, sur les fesses, ne s'attendait tout de même pas à un tel revirement de situation. Elle avait le combat bien en main, alors comment ce type pouvait-il prendre l'avantage aussi rapidement ? Serrant les dents, elle se redressa lentement, attrapant deux scalpels l'air énervée :

-Enfoiré...

Kentan ne put s'empêcher de sourire en voyant que son collègue parvenait à gérer la situation tout seul. Il était fort, et avait apparemment également un fruit du démon ! Malheureusement, la réalité revint bien vite à lui : sans un tel atout dans leur équipe, ils auraient très certainement tous perdus... D'un côté, le pirate aux cheveux d'argents semblait faire un duel assez équitable mais de l'autre, les deux autres forbans semblaient totalement dominés par un type trop squelettique. Alors il grimaça à nouveau, se rendant compte qu'il était plus inutile que jamais.

Drake Kotori - Lorn : Bataki regarda le duo arrêter ses deux attaques consécutives plus ou moins efficacement. Le premier, sur lequel il avait balancé la lame d'air, semblait avoir utilisé une technique étrange pendant laquelle, hérissé de ses sabres, il tournoyait furieusement. Cela eut pour effet de ralentir fortement l'onde tranchante, mais ce ne fut malheureusement pas suffisant pour l'arrêter totalement : il fut donc envoyé contre un mur un peu plus loin avant de se redresser aussi vite que possible. Le second, de son côté, avait décidé d'encaisser également en plaçant son épée sur la trajectoire plus ou moins anticipé. Judicieuse décision. En tentant d'éviter bêtement, il aurait sûrement subi l'ondulation de plein fouet... De cette manière, il réussissait à limiter les dégâts. Néanmoins il fut propulsé également, comme son compère, et alla heurter le mur à son tour tandis que le premier repassait à l'attaque, inlassablement. Cependant, quelque chose semblait améliorer sa vitesse. Quoiqu'il en soit, il commit l'erreur de penser qu'utiliser quelques images rémanentes suffirait à mettre le hors-la-loi dans tous ses états. Il n'en fut rien. Tirant violemment sur la chaîne de son boulet, le squelette, au contraire, anticipa le coup ennemi. Et sans aucune difficulté, il plaça la sphère d'acier sur la trajectoire de l'épée adverse, annulant par la même occasion la tentative pitoyable du pirate de l'aveugler. Une ruse aussi simple ne pouvait pas marcher aussi facilement, cela semblait pourtant élémentaire... Mais de toute manière, Drake ne sembla pas se démonter : il entama une furieuse série d'attaques toutes plus brutales les unes que les autres. Mais comme auparavant, usant de son boulet de de son épée, la cible de ses mouvements parvint à tous les arrêter.

Mais le second adversaire de Bataki, qui était apparu jusque là comme un homme peu puissant, voulut également passer aux choses sérieuses. Demandant à son compère de s'écarter, il semblait préparer un coup d'une puissance effroyable... Mais heureusement, le hors-la-loi avait d'autres cordes à son arc...

Tout le monde : Les combats faisaient rage, de part et d'autre du hall d'entrée. A quelques centaines de mètres, un autre groupe combattait une autre cible, mais faisait tellement de vacarme que la lutte qui se déroulait ici n'aurait aucune influence là-bas. Loyckh semblait prendre l'avantage sur Ōjo, tandis que Mori évaluait Shohei. Mais le dernier combat était en revanche beaucoup plus incertain. Malgré la fureur de leurs assauts, Drake et Lorn semblaient se heurter à une barrière inébranlable qu'était Bataki. Malheureusement, alors que Lorn s'apprêtait à donner un coup plus puissant que tous les autres, le squelette décida tout simplement de passer aux choses sérieuses.

-Naku Naku no Tō bo e.

Il ouvrit la bouche et laissa tout simplement son fruit du démon faire son travail. C'est un hurlement strident, puissant, qui en sortit alors. Ceux qui avaient eu le malheur de ne pas se boucher les oreilles à temps (tout le monde, vu la soudaineté de l'attaque) sentirent alors un mal de crâne puissant s'installer, une migraine plus forte que n'importe laquelle. Shohei fut le premier touché, utilisant alors son zoan. Il chuta au sol en se plaquant les mains contre ses oreilles et en ne pouvant retenir un cri de douleur. Il avait cru que ses tympans allaient se percer sous le choc. La Supernova elle-même n'avait pu s'empêcher de mettre un genou au sol en grimaçant et en jetant un regard haineux en direction de Bataki, semblant se demander s'ils étaient alliés ou ennemis. Mais plus important : l'attaque de Lorn, considérablement affaiblie, fut brisée d'un simple geste vertical de l'épée du hors-la-loi. Celui-ci stoppa alors son hurlement, laissant le calme s'installer à nouveau tandis que les aventuriers reprenaient leurs esprits. Le plus rapide à réagir fut le tireur. Se redressant vivement, il se tourna en direction de l'homme squelettique et lui hurla quelques mots :

-Je te promet que la prochaine fois que tu fais ça, je te butte !

Son interlocuteur ne répondit même pas, jugeant très certainement la réponse trop évidente pour la lui accorder. Quoiqu'il en soit, Bataki profita de la proximité de Drake, qui était plus proche de lui que Lorn, pour faire un geste horizontal avec sa chaîne. Le boulet ainsi envoyé se dirigea en arc de cercle en direction des côtes du sabreur. Shohei se reconcentra sur Mori, bien que l'envie de combattre son allié était plus que tentante. Ōjo, elle, se releva avec peine et envoya un scalpel en direction de la poitrine de Loyckh avant de reculer d'un bond, voulant garder ses distances tant qu'elle ignorait ce dont il était réellement capable.


Vous l'aurez donc deviné : en plus d'Ōjo qui possède le logia de la peinture, deux autres maudits vous affrontent. Shohei a un zoan animal canin. Bataki possède un paramecia capable d'amplifier ses hurlements. A vous de trouver d'autres renseignements Razz
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 26 Oct - 13:10

 


L'union fait la force...



Gin'Kami no Mori. Le pirate Samouraï qui avait pour habitude de ne jamais laisser les choses à la porter ses adversaires. Il était le plus souvent celui qui poussait ses adversaires à déployer le plus rapidement leurs capacités. De cette manière, il saurait de quelle manière il pourrait battre un adversaire quel que soit sa rapidité ou encore sa robustesse. Les paroles qu'il employait, la manière de se déplacer et les attaque utilisé avaient pour but d'analyser sa cible et donc d'obliger celle-ci à divulguer sa force première. Ce qui marcha parfaitement lorsque Ranmaru prit expliqua à son interlocuteur, ce qu'il comptait maintenant faire et en plus de ça, il utilisa des paroles arrogantes afin que la réponse de son adversaire soit de même. Généralement, les personnes qui sont prises de haut on la malchance de se laisser emporter sans le remarquer directement. La façon dont ils réagissent est généralement en montrant une partie en plus de leurs vrais pouvoirs.

Lorsque Ranmaru décida de changer son rythme d'attaque, il utilisa son fruit du démon sans que sa cible ne puisse s'en rendre compte. Il l'utilisa de manière à se donner plus de force dans ses déplacements, il attaqua donc Shohei qui évita facilement son attaque au sabre. Sur ses gardes tout de même, Mori se retourna pour éviter de justesse d'un mouvement de tête la balle qui avait été envoyé encore une fois par l'ennemi. Dans son attaque et à l'aide d'un sourire malsain, il demanda au pirate qui était le ciel. Il était clair que Ranmaru avait maintenant tout ce qu'il voulait sur son adversaire. Laissant paraître une traîné de sang sur sa joue, il le fixa longuement tout en se préparant à la troisième phase de sa manière de combattre. En effet, il était déjà même passé à la troisième phase lorsqu'il avait lancé son second assaut qui lui permit de faire une sorte de diversion, seulement la cible ne pouvait pas encore s'en rendre compte. Il garda à la main, ses deux Katana... C'est alors qu'atterrissant avec sérénité, Shohei proposa de passer aux choses sérieuses. Pour Ranmaru, c'était le signal pour l'activation complète de sa force de Samouraï. Se positionnant à la façon d'un Sumo en rengainant légèrement ses deux Katana. Il commença alors à prononcer le nom de sa technique lorsque soudainement, un Son Strident et désagréable se fit entendre. Pour quelqu'un comme Gin'Kami supporter ça était facile, mais rapidement il remarqua que les gens autour de lui mis à part la personne qui avait provoqué tout ça et lui-même, ne semblait pas faiblir face à ça.




Il n'avait pas besoin de perdre plus de temps pour ça, il comprit assez rapidement que l'adversaire qui était face à Drake et l'autre individu était quelqu'un d'un niveau tout autre. Malgré le fait qu'il avait un fruit qui lui permettait une protection de ses sens contre ce genre d'attaque, Mori fit quand même désorienté. L'obligeant à tourner la tête vers ses alliés du moment. Un regard furtif vers eux donc avant de reprendre là où il s'était arrêté. D'un bond et sans attendre qu'il ne se reconcentre sur lui, Mori usa du moment de déroute de son adversaire principal pour lancer son attaque qui d'ailleurs n'avait rien fait à sa cible sur l'instant. Celui-ci se tourna alors en direction de Mori qui se trouvait déjà dans son dos. Mori marcha tranquillement en direction de Drake et celui qui l'accompagne :

Mori : Un fruit du démon de type de Zoan... Rien de pire pour ce genre d'attaque qui touche les sens...

Tout doucement en marchant, il rengainait Masamune son premier sabre qui n'annonçait que la fin de sa première attaque :

Mori : Tu proposes de passer aux choses sérieuses maintenant que tu utilises ta malédiction ? Laisse-moi te poser une question en retour...

Il rengaina entièrement son premier Katana à savoir Masamune, qui à l'instant où il fut rangé dans son fourreau fit le son de lame qui tranche une personne. Après quoi Ranmaru se mit alors à rengainer Murasame à son tour :

Mori : A quel moment as-tu pensé que les choses ne l'étaient pas ? Soujin... Murasame, Premier Coup - Nadegiri !

Une fois de plus lame se rangea dans le fourreau faisant apparaître une seconde tranche. Il s'arrêta alors étant toujours sur ses gardes... Il savait qu'avoir attaqué maintenant, lui avait permis de prendre un avantage considérable puisque sans vraiment comprendre pourquoi, tout le monde se demanderait pourquoi il n'avait été mis en déroute comme tout le monde par l'attaque de Bataki juste avant. Mis à part Loyckh qui savait que Mori détenait un pouvoir et pouvait en avoir une idée, les autres pouvaient s'en douter, mais sans vraiment savoir de quoi il s'agissait. C'est pour cela que Mori Ranmaru, marcha doucement en direction de celui qui avait utilisé son hurlement.




D'un bond surprenant, Mori se précipita dans le but de s'interposer entre Drake et Bataki. Utilisant son fruit du démon à l'insu des deux Samouraï, il bloqua à l'aide de ses poings le boulet qui s'écrasa le faisant légèrement reculer. A la manière d'un Rokugun du Rokushiki, il utilisa toute la puissance mise à sa disposition pour détruire si possible le boulet. Se désignant comme nouvel adversaire pour Bataki en le regardant dans les yeux. Il savait que même s'il ne se connaissait pas depuis longtemps, en tant que Samouraï ils comprendraient très bien la situation actuelle et le sens de son intervention.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Dim 27 Oct - 9:06





Il était coriace, il donnait du fil à retordre, il ne se laissait pas abattre... C'était l'adversaire parfait. Et de plus, il était puissant. Que demander de mieux . Puissant, car oui, de la manière dont il avait fait rater mon assaut pour le moins fourbe, il y avait de quoi. En effet, alors que je m'étais élancé vers lui pour tenter de l'aveugler, toujours avec son excellente maîtrise de son boulet et de cette chaîne, il avait utilisé la masse sphérique pour le protéger à la fois du flash et du coup tranchant. Évidemment, comment on pouvait s'y attendre, il réussit à anticiper et à parer chacune de mes attaques ou de mes explosions lumineuses. Malgré mes attaques brutales et le fait de lui tourner autour, rien n'y fut, je ne pus lui faire absolument aucun dégât. Cet homme avait bien une faille, ce n'était pas possible ! Quoi que moi ou Lorn tentions de faire, il réussissait à tout déjouer... Mais aussi puissant et expérimenté puisse-t-il être, il ne pouvait être invulnérable. Il avait certainement une faille, il suffisait juste de la trouver. Le tout était de garder son calme et de ne pas s'emporter, ce n'était pas avec cela que je pouvais vaincre. Frapper, se défouler, pousser à l'erreur, trouver une faille, pour mieux frapper, se défouler, pousser à l'erreur et trouver une plus grosse faille. C'était simple après tout, je n'avais qu'à cogner. Pourquoi se compliquer la vie alors qu'on pouvait faire simple ? Non seulement cela pouvait être efficace, mais être bourrin pouvait aussi faire office d'une bonne façade. L'adversaire avait souvent tendance à penser que l'on était qu'un rentre dans le tas, alors que tout du long, une analyse rigoureuse avait été menée, sans compter la matière grise utilisée pour diriger le combat dans un certain sens ou monter des stratégies quelles qu'elles soient. J'étais peut-être un bretteur ne vivant que pour le combat, légèrement compulsif, mais je savais aussi réfléchir, quoi qu'on en dise.

Alors que je m'acharnais de tout mon coeur sur mon adversaire, malgré mon extrême concentration, j'entendis une voix me sommer de me déplacer. C'était Lorn. Je ne savais ce qu'il préparait et je ne pouvais me retourner pour en prendre connaissance sans risquer ma vie. Par conséquent, j'étais obligé de lui faire confiance et de m'écarter pour le laisser le champ libre. Il n'était pas très proche de nous, il préparait donc sûrement une technique à distance. Alors soit, si mes assauts répétés n'avaient aucun effet, il ne servait à rien de s'acharner plus pour en finir encore plus épuisé. D'une rapide pirouette, je m'écartai de l'homme au boulet pour donner à Lorn l'occasion de réussir son arcane sans que je ne sois pris dedans. Néanmoins, je ne mis pas trop de distance entre nous deux, pour pouvoir revenir avec force et efficacité. Je pus tout de même voir du coin de l'oeil que mon frère d'armes avait abattu son arme pour commencer à former une colonne d'énergie. Mais il n'en eut pas vraiment le temps, car c'est à ce moment-là que tout dans l'affrontement bascula.

J'étais là, je me préparais à repartir à l'attaque et j'attendais que Lorn eût fait son œuvre, lorsque le squelette dévoila ce qui se révéla être un très bon atout pour lui... Moins bon pour nous. Jusque lors, il ne s'était montré qu'être un guerrier pouvant à la fois manier l'épée et le boulet, néanmoins, il avait gardé pour lui un troisième aspect. En effet, alors que le troisième samouraï s'apprêtait à frapper un grand coup, le hors-la-loi ouvrit simplement la bouche... Simplement. Pour y laisser échapper un cri digne des entrailles de l'enfer... Ne m'y attendant pas le moins du monde, tel un pieux d'acier s'enfonçant dans du plâtre, le son strident vint presque me détruire les tympans. Sous la puissance du hurlement, je lâchai la totalité de mes sabres pour venir plaquer mes mains sur mes oreilles et ainsi donc tenter d'empêcher le cri infernal de pénétrer plus que de raison dans ma tête. Rien n'y fut, il m'avait eu. Étourdi, le crâne encore vibrant et avec du mal à rester debout, je ne pus que mettre en genou en terre. Non seulement il m'avait détruit les oreilles, mais de plus, il m'avait offert une jolie migraine. Il allait le regretter... Encore avec la tête tournante, je relevais tant bien que mal mes yeux, pour voir que son hurlement avait touché la totalité des combattants autour de lui... Même ses alliés. Il y avait donc au moins un bon point à la situation, nos adversaires (si nous ne comptions l'homme au boulet) avaient eux aussi été affaiblis. Tout de même... Il allait en baver pour avoir fait ça. Ce sera dans sa gorge que ma lame finira sa route. Au moins, avec ça, il arrêterait de gueuler.

« Konoyaro... Tu vas regretter d'avoir fait ça. Non sérieux, là, tu vas vraiment en chier ! »
Je m'apprêtais à reprendre mes armes pour repartir à l'attaque, même si la situation s'était considérablement compliquée. Mais je n'en eus pas le temps, le zombie avait profité de mon instant de faiblesse pour envoyer son boulet dans ma direction. D'un bon tour de bras, il avait envoyé la chaîne et la sphère métallique à mon encontre. Si je ne réagissais pas très rapidement, mes os finiraient certainement broyés sous les maillons d'acier. Je voulus me relever, mais à l'instant où j'entraînai mon corps pour me mouvoir, je fus pris d'un vertige, m'obligeant à reposer mon genou. Il fallait pourtant que je fasse quelque chose ! Si je ne pouvais bouger, alors je pouvais tout de même tenter de bloquer directement l'arme. Je pris Yubashiri en main, prêt à faire le suicidaire. Je préférais tout de même faire le kamikaze que me laisser abattre de cette manière ! C'est alors qu'un trait passa devant moi. Je reconnus aussitôt la silhouette de Mori Ranmaru, le second bretteur des Sen'Paku no Yume. Étonnamment, il réussit à bloquer le boulet de ses seuls points. Comment réussissait-il à faire cela sur une sphère si puissamment lancée ? Lui aussi cachait bien son jeu et apparemment, notre combat au Cap des Jumeaux ne m'avait pas tout appris de lui... Intéressant.


« Toi... T'es pas un bretteur normal. Après tout, si t'as pu intégrer notre équipage, t'es forcément pas normal... J't'en dois une bonne en tout cas. »

Je jetais un regard derrière moi et j'eus le déclic. Entre samouraïs, nous nous comprenions et s'il était là, ce n'était pas que pour me sauver. Son précédent adversaire n'avait pas été vaincu... Pas encore, et pourtant, Mori se trouvait ici. Il avait pu bloquer ce boulet, c'était donc qu'il cachait quelque chose. Pour avoir eu la témérité de s'interposer, peut-être même que ce « quelque chose » était utile contre ce démon... Qui sait ? Néanmoins, je ne le comprenais que trop bien. Il fallait en profiter pour agir intelligemment. Je ne savais pas ce qu'il en était du côté du Marine, n'ayant pas du tout fait attention à son duel, malgré tout, le hors-la-loi devait être le plus fort de nos trois ennemis. C'était la cible à abattre. Et à l'instant, s'il y avait une autre cible dont on pouvait plus simplement se débarrasser, c'était l'ancien adversaire de Mori. C'était sûrement ça qu'il voulait dire... Alors soit, en lui aussi j'avais une totale confiance.

« C'est compris. LORN ! Avec moi ! »

Suite à quoi, j'essuyai un mince filet de sang coulant de mes oreilles et je me réarmai et je laissais à Mori le soin de faire mumuse avec l'autre. Quant à moi, je tâcherai au plus vite de me débarrasser de l'homme au revolver. Vu son état, ça ne devrait pas être bien dur ! Après tout, pour un zoan canin, n'était-ce pas le pire que de recevoir un si puissant cri ? Qu'il ne s'inquiète pas, il n'allait pas encore souffrir bien longtemps. Pour me rendre plus vite jusqu'à lui et surtout, de manière plus imprévisible, j'utilisais mon Gōsutou~ōku. Je ne m'arrêtais qu'une fois arrivé à sa gauche. Au moment où je réapparus, j'envoyai une salve de Easuraisu vers lui. Suite à quoi, je tournais mon attention vers Lorn.

« Si t'es intelligent, tu sais à quoi je pense et ce que je veux faire. Ça te tente ? Juste pour voir ce que ça donne ! »

Pour donner un sens à mes mots, je mettais bien en évidence mes lames, montrant clairement que je m'apprêtais à faire mal. Maintenant, il devrait avoir très bien compris. Après avoir fait un geste distinctif de la tête, je m'élançai, pour prendre de la vitesse. Secrètement, j'espérais qu'il avait compris et que, lui aussi, s'était élancé vers l'artilleur. Une fois à son niveau, j'attaquais de la manière la plus sauvage qui soit. Si l'on comptait ses tympans sûrement démontés et l'attaque de Mori, même si je ne savais pas les dégâts qu'il avait occasionné, avec moi et Lorn, il le sentirait passer. Ainsi, arrivé à son niveau, j'effectuais une puissante rotation, entraînant mes sabres avec moi, pour tenter de faire le plus de dégâts possibles.

« Tu n'as pas ta place sur ce champ de bataille. Arashi no Ikari.»




Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Dim 27 Oct - 15:16



Elimane

Loyckh




• Lieu géographique : Siège de Mars, hall d'entré du château
• Date : 1505
• Âge de Loyckh : 24 ans
• Contexte : Bordel suite à "Mars" et les "Décima"
• Raison(s) : Invitation et demande du QG Marine
• Camp de situation : Neutre, avec Mori Ranmaru, Drake et Lorn... Pour l'instant!
• But principal : Arriver jusque Makui
• But secondaire : Battre Ariake Ojo puis aider Drake et Lorn
• Adversaire(s) direct(s) : Supernova Ariake Ojo
• Adversaire(s) indirect(s) : Shohei ainsi que l'adversaire de Drake et Lorn.
• Nakama(s) : Aucun
• Connaissance(s)/Ami(e)(s) : Mori Ranmaru
• Allié(s) : Drake et Lorn
• Autre(s) personne(s) : 1 inconnu apparemment du même coté que Loyckh, mais incertain!

Danuvius by Audiomachine on Grooveshark


Résumé situation et combats périphériques (3PS)

Les hostilités faisaient rage dans la grande pièce. Le groupe livrant bataille face au pacifista n'était quasi plus visible, la poussière et la fumée dégagées par les combats façonnaient une sorte de mur opaque et impénétrable à la lumière. Il n'était dès lors plus possible de savoir si Daisuke et ses compères arrivaient à battre le monstre de machine ou si au contraire, ils se faisaient laminer. Mais du peu qu'on avait pu voir, le colonel et compagnie résistaient relativement bien à l'invention de Vegafunk et arrivaient même à initier des tentatives plus ou moins fructueuses à l'encontre de ce dernier. Tout semblait aussi palpitant là bas qu'ici.

Loyckh venait de prendre momentanément l'avantage sur son adversaire en prouvant à cette dernière qu'il ne fallait pas le sous-estimer comme elle venait de le faire et qu'il allait se dépêcher d'en finir avec elle. Ses poings de glace servirent la jeune femme à durcir un mur en peinture et purent ainsi indirectement la protéger contre eux-même. Sa chute en arrière et sa tête un rien dépitée semblaient confirmer qu'elle ne s'était tout bonnement pas attendue à un revirement de la sorte. Le contre-amiral sembla un moment satisfait de son attaque plus ou moins aboutie mais l'instant d'après, son haki le prévint d'un danger. Malheureusement trop tard, l'attaque était lancée et le jeune Elimane n'avait pas pris ses dispositions. Il se fissura d'abord en plusieurs endroits avant de générer un peu de glace autour de ses oreilles afin de diminuer le niveau sonore. Ce cri résonnait dans tout le hall, amplifié encore plus par la taille imposante des murs et par le plafond voûté, très haut placé.

Un peu avant, Mori combattait Shohei de façon à juger encore plus son adversaire. Ils semblaient tous les deux se tester avant de passer réellement aux choses sérieuses, mais le samouraï avait beaucoup de ressources insoupçonnées. Loyckh savait dès lors que rien ne servait de l'aider pour le moment, même après avoir vu le tireur se transformer en une sorte d'homme-chien blanc et gris, ressemblant étrangement à Yan. Un zoan, aucun doute là dessus, mais Mori saurait y faire, le marine en mettrai sa main au feu.

Le troisième combat, par contre, engageait un homme squelette sabreur et maniant un boulet muni d'une chaîne à Drake et Lorn, deux épéistes eux aussi. Le nom de cet homme restait inconnu au soldat, mais il ne faisait aucun doute qu'il était puissant. Il résistait sans aucun mal aux assauts des deux pirates, sans broncher une seconde. Il ne semblait même prendre les choses à la légère. C'est lui qui un moment lança une sorte d'attaque vocale à faire péter les tympans. Un cri strident pouvant même faire peur et dont l'onde pouvait briser des attaques comme celle venant d'être envoyée par Lorn...



Poursuite des combats (1PS)

« What the f***??? »

Mes oreilles venaient quasiment d'exploser, mon corps s'était fissuré par endroit et j'avais un mal de crâne atroce... Quel était ce pouvoir sadique et ma foi super chiant? Je regardai alors en direction de la source du cri et là, je vis l'adversaire de Lorn et Drake, invectivé par ses propres alliés. Effectivement, tout le monde avait subit son attaque plus ou moins fortement. De mon coté, j'avais à peine eu le temps de créer une sorte de cache oreille mais pas assez épais et surtout un peu trop tard que pour ne rien avoir eu. Je décidai alors d'augmenter ma protection auditive car une fois de plus et les dégâts risquaient d'être irréversibles. Une bonne couche de glace bien dure me permettait de ne plus rien entendre du tout. C'était certes pas trop pratique contre la logia de peinture mais je savais que je pouvais la battre, par contre, en ce qui concernait cet homme, j'avais un mauvais présentement en m'en méfiait comme de la peste. Maintenant de surcroît qu'il venait de montrer sa malédiction... Il me fallait être près à l'affronter une fois la peintre hors d'état de nuire. Suite à cette pensée, je vis Mori intervenir dans le combat comme j'avais l'intention de le faire. Avait-il réussi à vaincre son adversaire? J'en doutais, mais je préférai alors ne pas m'attarder sur leur combat et revenir sur la mien et la chère ennemie, Ariake pour en finir rapidement avec elle.

Mais celle là n'était pas encore battue, que du contraire, elle semblait maintenant un peu énervée et risquait de se battre mieux que tout à l'heure. J'avais mal joué mon coup. En une seule attaque, j'aurais pu la vaincre ou du moins en être proche, mais là, ça risquerait d'être plus difficile que prévu. D'autant plus que maintenant je n'entends plus rien du tout, il allait falloir se battre avec mes autres sens et mon haki de façon un peu plus poussée...

Toujours le regard porté sur le maudit au cri, je n'avais pas fait attention à mon adversaire directe, Ojo, qui en profita pour m'envoyer un scalpel en pleine poitrine. Heureusement, celui-ci n'était ni imprégné de haki, ni en granit. Il me traversa donc de la même manière que le scalpel de tout à l'heure l'avait fait sur son corps. Bon là il n'y avait pas à tortiller du fion, elle savait dès à présent qu'elle était face à un logia. Je devais avouer que combattre un logia m'intéressait. Déjà les fruits du démon ne courraient pas les rues, mais alors les logia étaient même rares parmi tous les fruits. Ce ne devait donc pas être très courant d'en voir deux se battre. J'en avais déjà rencontrer, fumée, lumière, sable,... Mais jamais en combat, quoi que si, un duel face à Turn Jack, possédant le Suna Suna, mais très rapidement mis hors course sans forcer la main. Quoi qu'il en était, j'appréhendais positivement la suite car Ariake pouvait me faire douter de ma victoire. Mon fruit pourtant ne pouvais logiquement que surpasser le sien car ce dernier était liquide et je pouvais dès lors rapidement le refroidir et donc congeler sa détentrice. Mais son réflexe de tout à l'heure prouvait qu'elle n'avait rien de banal, elle était forte et rapide...

Je retournai alors ma tête en sa direction, le scalpel m'avait totalement transpercé et ressortait à présent par le milieu de ma colonne vertébrale. Je pris une grand inspiration puis exécuta un soru. Je passai rapidement à coté du mur de peinture brisé par le cri et arrivai à la hauteur de la jeune femme. Ayant pris une trajectoire oblique afin d'arriver en l'air au dessus d'elle, je flottai quelques instants à sa verticale et dessinai le mime de mon attaque. Les bras tendus perpendiculairement à mon corps, l'énonçai alors ma technique.

« Ice Rain »

Je terminai alors mon avancement en me réceptionnant d'un roulé boulé tout en reprenant appuie au sol, un genou à terre, le bras gauche à l'horizontale, le bras droit en flexion, la main du même bras contre ma joue et le torse de coté. Je visai la maudite avec une flèche de glace soutenue sur un arc de la même matière, sans fil. Je décochai alors la première flèche et une trentaine suivit. Je m'étais positionné de telle façon que si la peintre évitait, certaines flèches pourraient fondre sur la personne se tenant à quelques mètres derrière elle, le grand squelettique. Je pensais alors pouvoir faire d'une pierre deux coups au mieux, au pire, soit toucher mon adversaire, soit aider mes compagnons...

« Ice Arrows »


Techniques utilisées

Observation niveau 2A :
Peut prévoir à l'avance le mouvement d'une personne

Soru:
Le combattant se déplace si rapidement qu'on dirait qu'il disparaît pour réapparaître à un autre endroit. C'est simplement un mouvement si rapide que la rétine n'a pas le temps d'analyser le déplacement, donnant ainsi l'illusion de disparaître. Pour l'utiliser, le pratiquant donne dix coups sur le sol en un battement d'œil et se propulse à l'endroit où il veut aller à grande vitesse.

Ice Rain:
Loyckh saute en l’air et envoie une pluie de glaçons qui finissent par geler ou couper les personnes touchées si elles ne se barrent pas vite fait. Il y a deux types de flocons, certains coupant comme de minis couteaux et certains ayant une température tellement basse qu'ils gèlent instantanément une petite zone lors de leur contact.

Ice Arrows:
Le jeune homme crée un arc en glace et envoie un dizaine de flèches vers ses adversaires. Maximum 35 en un tir pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Lun 28 Oct - 15:56

Battle in the castle


 
Dès que le jeune homme avait reçu cette mystérieuse invitation, dès que cette faille s’était ouverte devant lui, il sut que l’hôte de ces lieux était on ne peut plus sérieux et qu’il mettrait tous les moyens en œuvre pour barrer la route de ceux qui avaient choisi d’accepter son invitation, et faire en sorte que seuls les plus capables d’entre eux arrivent à lui. Qu’y avait-il d’autre dans son repaire ? D’autres traîtres ? Des pièges et des créatures robotisées en tout genre ? Des cadeaux à même de tenter les plus vertueux afin que les participants s’affrontent les uns les autres pour obtenir ces précieux cadeaux, et ainsi semer la discorde au sein des différents groupes qui s’étaient formés ? Le jeune bretteur n’en savait rien mais il se doutait qu’il y avait un peu de tout cela, et que cet hôte avait pris soin de bien préparer les lieux comme il l’entendait avant de lancer une aussi importante et vaste invitation à tous ceux qui savaient se battre.  Bien entendu tous n’avaient pas répondu à cet appel, certains souhaitaient être laissés tranquille probablement, mais il devait y avoir suffisamment de combattants présents pour divertir ce mystérieux hôte qui devait probablement observer les différents combats de là où il se trouvait.
Mais alors si cette invitation était aussi importante que cela, si elle rassemblait autant de combattants doués dans leurs domaines, pourquoi Lorn avait-il répondu ? Certains ici écumaient déjà les mers avant même que Loorn n’ouvre les yeux pour la toute première fois, certains étaient des vétérans dans ce domaine alors que lui ne connaissait la véritable nature de ce sombre monde que depuis à peine plus de trois petites années. Que représentaient trois petites années dans une vie d’un être humain ? Rien du tout. Il venait à peine de naître dans ce monde de combat et de trahison mais, comme l’enfant voulant courir avant de savoir marcher, il avait cru pouvoir faire le pouvoir et ne pouvoir qu’en sortir grandi de cette expérience brutale d’un combat de chaque instant pour sa propre survie. Regrettait-il son choix ? Pas du tout car depuis trois ans maintenant il avait toujours fait en sorte de prendre des décisions de telle sorte qu’il ne vivrait pas avec des regrets...ou le moins possible. À quoi lui serviraient ces regrets a part à le ralentir et lui embrouiller l’esprit avec ce qu’il aurait dû ou pu faire ?
Il n’avait rien à prouver à personne si ce n’était à lui et aux esprits de ses camarades trahis. Chaque jour était pour lui un pas en avant pour se prouver et leur prouver qu’ils avaient fait le bon choix en l’acceptant parmi eux, qu’ils n’avaient pas eu tort de lui faire confiance et de lui tendre la main pour le sortir de l’anonymat. Il avait été un insecte que ces hommes avaient transformé en une arme au tranchant sans nul autre pareil. Chaque pas en avant était une preuve en soi, une preuve qu’il pouvait porter la mémoire des disparus, une preuve qu’il ne laisserait jamais plus le chagrin et la nostalgie d’une époque à tout jamais disparue l’écarter de sa vengeance. Il ne pouvait pas oublier que ses compagnons avaient des buts bien différents et que, pour eux, il se devait d’atteindre le sommet, mais jamais il ne pourrait oublier la raison première qui le poussait à se battre chaque jour un peu plus : la vengeance ! Rien que la vengeance ! Cela avait toujours été la vengeance !
Il était ici pour se prouver à lui-même que même en montant d’un cran le niveau de difficulté des combats auxquels il aurait à participer il savait se débrouiller, et qu’il serait donc à même de poursuivre sa route jusqu’au sommet. Il s’attendait bien sûr à affronter des adversaires puissants mais il n’avait pas prévu d’être mis en difficulté aussi intensément et surtout aussi rapidement.
Parmi les trois traîtres qui étaient apparus subitement, Lorn se dirigea vers l’adversaire de son frère d’armes dont l’apparence ne présumait pas de sa force potentielle. Aussi grand qu’il était on aurait pu supposer qu’il était lent mais ce ne fut pas du tout le cas. Aussi squelettique qu’il soit, le jeune bretteur en herbe supposa à tort qu’il ne devait pas être très fort et qu’il aurait toute la peine du monde à soulever son lourd boulet et le manier convenablement.
Mais la suite des évènement lui montra qu’il était dangereux de présumer de certaines choss, notamment de la force d’un adversaire en se basant sur sa seule apparence. Cet homme-là possédait une force si phénoménale que les deux bretteurs n’avaient pas réussi à le faire bouger, il avait une force telle qu’il pouvait manier un boulet si massif à une seule main et le projeter avec une vitesse et une force que Lorn avait pu goûter de très…trop près. Cet homme était rapide et fort, bien plus fort que le bretteur en herbe n’avait pu le soupçonner, mais il ne referait plus la même erreur.
Le coup de boulet avait été rude mais il n’était pas insurmontable pour autant, le jeune homme pensait même qu’il avait eu de la chance car contre une lame de vent aussi tranchante et puissant que celle envoyée vers Drake, le jeune bretteur savait qu’il ne s’en serait pas sorti aussi facilement que face à ce lourd boulet. Oh bien sûr, chaque respiration était une torture, il avait l’impression d’avoir un amoncellement d’enclumes posées sur sa poitrine dès qu’il faisait le moindre mouvement, mais il était préparé à ce genre de douleur aussi pénible soit-elle. Rassemblant toute sa détermination, il se releva donc et dégaina son second sabre avec la ferme intention de ne plus retenir ses coups et de ne plus se contenter de ses seules attaques à distance afin de ne pas être à la merci du sabre et du boulet de son opposant. Cette tactique n’avait pas fonctionné du tout.
Il devait donc se rapprocher de son opposant et, pour cela, il tenta de lancer une colonne d’énergie sur le squelette afin de l’immobiliser temporaire, et de bloquer son champ de vision assez longtemps pour que Lorn puisse rejoindre son camarade et que tous deux fondent sur cette grande perche.
À peine son bras fut-il tendu que Lorn fut pris d’une douleur indescriptible à la tête, sle bruit assourdissant était sur le point de faire exploser son cerveau si intensément que cette fichue douleur força Lorn à lâcher brutalement ses deux sabres pour se couvrir les oreilles et tenter d’appaiser cette douleur que ses mains n’arrivèrent pas à arrêter. Quel était ce pouvoir ?  Quel était ce bruit assourdissant ? Était-ce ces fameux fruits du démon de type paramécia qui conféraient une capacité toute particulière à un individu ou à son corps ? Ce cri ressemblait trop au cri d’une banshee, cri annonciateur de mort, pour être un cri humain. Il était douloureux, si douloureux, mais il s’arrêta aussi soudainement qu’il avait débuté.
Quelques dizaines de secondes furent nécessaires au jeune homme pour se relever, s’aidant de ses sabres comme de cannes, avant de pouvoir ouvrir les yeux et de se rendre compte que ce cri touchait amis et ennemis et qu’il ne pouvait sans doute pas choisir les cibles qui seraient affectées ou non. C’était bon à savoir, mais cet acte ne fit qu’attiser la juste colère du jeune homme qui imaginait déjà quels supplices il allait faire subir à cet enfant de putain.
 
*Fils de…*
 
Profitant de l’immobilité de tout le monde, la grande percha lança son boulet dans le but de briser le flanc de Drake, mais celui-ci fut sauvé par le troisième bretteur qu’il semblait d’ailleurs connaître. Aussitôt les intentions du bretteur en question clarifiées, Drake invita le capitaine en herbe à le rejoindre pour s’occuper de l’homme aux pistolets. Toujours grognons du fait de la précédente attaque sonore, le jeune homme se redressa et lança :
 
« Pas la peine de crier. J’avais deviné tout seul. »
 
Voyant son camarade se diriger à vive allure vers le flanc de son nouvel adversaire, le jeune homme empoigna ses deux sabres et se mit à courir vers son autre flanc. Soudainement, en pleine moitié de course, le jeune homme s’immobilisa en mouvement sans que l’on puisse réellement comprendre…mais seul Drake put probablement comprendre lorsqu’il aperçut un second Lorn sortir de nulle part juste à côté de leur adversaire commun. Il n’avait plus le temps de jouer ou de faire dans la demi-mesure, il venait donc d’utiliser sa technique de déplacement en lançant une image immobile de lui avant de disparaître du fait de sa vitesse, et de réapparaître où il le souhaitait.
 
« Tu nous diras quel goût a la désespoir »
 
Faisant écho à l’attaque sauvage de son frère d’armes, Lorn tenta de trancha son opposant au milieu du torse en positionnant horizontalement et parallèlement ses deux sabres. Déplacement rapide et attaque sauvage, cela devrait logiquement porter ses fruits. L'homme-animal devait encore subir le contre-coup de l'attaque de son camarade puisque les animaux avaient une ouïe normalement plus développée que l'humain. Ils seraient rapidement fixés.



Spoiler:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Lun 28 Oct - 22:27

Vous me facilitez pas la tâche avec ce foutu switch, toutes vos actions se mélangent ! xDD Du coup je refais un poste commun, je mettrais plutôt l'accent sur chaque PNJ chacun son tour !



De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Shohei : L'homme chien avait eu beaucoup de mal à endurer le hurlement de Bataki, bien plus que tous les autres combattants d'ailleurs. Cela paraissait normal, évidemment, mais c'était bien plus handicapant que nul autre n'aurait pu y songer. Même après avoir hurlé quelques mots à l'intention de son prétendu collègue, il en gardait une affreuse migraine et un bourdonnement omniprésent au niveau des tympans. Si ce type n'était pas capable d'utiliser son fruit du démon, il pourrait au moins le garder pour lui dans ce genre de situations... Quoiqu'il en soit, Shohei ramena son regard sur Mori Ranmaru, son adversaire du jour... Du moins, il pensait le faire. Entendant soudainement la voix derrière lui, il écarquilla ses paupières en se retournant à nouveau, brutalement. Ce type avait utilisé la déroute du zoan pour se mouvoir plus rapidement et sans être aperçu ? Mais pourquoi n'avait-il pas profité de l'occasion pour l'attaquer impitoyablement ? Non, quelque chose ne tournait pas rond et le tireur le sentait bien... Quelque chose qu'il allait fermement regretter d'ici quelques instants d'ailleurs. Les paroles du forban semblaient d'ailleurs le narguer, tout comme ses pas tranquilles qui le menaient lentement jusqu'à un autre champ de bataille, celui du guerrier squelettique. Lorsqu'enfin Mori termina son discours en rengainant ses katanas, une coupure importante apparut sur le corps du pauvre révolutionnaire qui, dans un instant d'agonie, tomba à genou, une effusion de sang s'envolant dans les cieux avant de retomber lourdement sur le sol devant lui. Il était devenu pâle, encore plus qu'après le cri du maudit. Mais il vit bien rapidement l'ancien ennemi de Bataki foncer dans sa direction. Instinctivement, il se redressa en prenant le reste des forces qu'il possédait à deux mains. Il eut à peine le temps de mettre ses pistolets sur la trajectoire des lames d'air pour les parer que déjà le sabreur aux sept lames prenait à la parole à l'intention d'un autre de ses collègues. Une attaque combinée ? La situation était mauvaise, très mauvaise...

Le révolutionnaire ne put rien faire pour bloquer la tornade de lames de son premier ennemi, et encore moins l'assaut rageur du second. Une nouvelle fois, son sang s'éleva avant de retomber lourdement à même le sol et Shohei, lentement, tomba en arrière. En heurtant le sol, il lâcha ses deux pistolets et resta immobile un instant, à regarder le plafond, la respiration rauque. Il était hors course et ce pour un moment... S'il parvenait à s'en sortir en vie, ce serait déjà un sacré exploit. Makui allait certainement l'achever de ses propres mains, s'il apprenait l'échec cuisant qu'il venait de subir... Mais il allait l'apprendre. Tout le périmètre était surveillé, de toute façon. Escarméras, escargophones, tout était là pour rendre au maître des lieux une connaissance exacte du développement du jeu à la seconde près. Il allait se faire tuer... Mais il ne voulait pas mourir. Non, il ne devait pas mourir. Et c'est pour cela que le jeune tireur préféra renoncer à son humanité plutôt qu'à son existence.

Il grandit, rapidement. Des poils prirent place partout sur son corps et ses muscles se développèrent plus encore, jusqu'à en faire un zoan éveillé. Une fois cela fait, il se redressa aisément en poussant un aboiement rauque et puissant. Il se tourna vers Drake, le premier des deux sabreurs qui l'avait attaqué, et tenta un coup de patte extrêmement puissant pour l'écraser au sol. Sans plus perdre de temps, la bête se retourna et tenta de balayer Lorn d'un autre coup de patte rapide.

Ariake Ōjo : La Supernova remarqua avec horreur que le scalpel se pointa dans la poitrine de son ennemi sans rien lui faire de plus. Il était donc un logia, c'était avéré... Tout cela commençait à déraper et la demoiselle regrettait déjà de s'être alliée avec un homme aussi vil que ce Makui. Il était beau parleur, ça oui... Il avait réussi à la convaincre qu'elle pourrait lui être utile et qu'il pourrait lui offrir de grands pouvoirs. Ayant voulu l'utiliser lui aussi, à son tour, la peintre n'avait pas vraiment hésité... Et maintenant, ce marine se dressait sur son chemin ! Ce n'était pas prévu du tout... Depuis quand une telle pointure devait-elle être présente ? Et ce Bataki qui avait gueulé à n'en plus pouvoir l'avait également déconcentré... Toute cette petite fête tournait rapidement au fiasco le plus complet ! Quoi qu'il en soit, la pirate devait réagir aussi vite que possible : son ennemi semblait, à son plus grand dam, passer aux choses sérieuses. Elle devait donc faire de même. Lorsque l'homme sauta une fois devant elle pour lui envoyer des sortes des glaçons dessus, la maudite n'eut guère le choix : elle se changea entièrement en peinture et utilisa l'environnement, qu'elle avait déjà plus ou moins arrangé à sa sauce, pour se déplacer habilement sans risquer quoi que ce soit. C'était déjà ça : tant que l'autre ne gelait pas toute la peinture sur le sol, elle pourrait esquiver assez rapidement et, au besoin, contre-attaquer efficacement. Elle se reformait à peine que le gouvernemental la ciblait déjà avec un arc et tirait de multiples flèches dans sa direction. Son fruit du démon n'était pas pratique du tout pour la parade, malheureusement, elle devait donc faire sans... En se jetant, dans un réflexe salvateur, sur le côté, elle parvint à éviter les projectiles mis-à-part un qui se planta dans son épaule gauche.

Grimaçante de douleur, Ōjo attrapa l'objet pour le retirer d'un coup sec avant de le jeter par terre. Son épaule avait commencé à geler là où la glace s'était plantée... Elle avait donc bien fait de ne pas parier sur son intangibilité, car cela ne pourrait vraisemblablement pas la sauver cette fois-ci. Pointant sa main en direction de l'autre maudit, la jeune femme prit la parole d'un air énervé, commençant à ne plus supporter d'être ainsi mise-à-mal par un homme comme un autre :

-Keimusho !

La peinture autour de l'homme glace s'éleva en plusieurs lianes qui tentèrent de l'attraper pour le paralyser et l'empêcher ainsi de bouger davantage. Cependant, un évènement eut lieu, qu'elle n'aurait jamais pensé envisageable... Brusquement, en effet, Kenta avait saisit son propre couteau pour courir dans le dos de la demoiselle, tentant vraisemblablement de la transpercer dans une expression haineuse et colérique. Mais au dernier moment, il passa tout simplement à travers elle et... Continua sa route pour arriver devant Loyckh. En une poignée de seconde, il avait à nouveau soulevé l'arme blanche et, une fois recouverte de haki, il tenta de poignarder le marine au niveau du torse avec une expression de folie sur le visage :

-Surprise.

Bataki : De toute évidence, l'attaque du hors-la-loi s'était soldée par un échec cuisant : un homme s'était interposé, celui qui était censé affronter Shohei un peu plus loin. Il parvint à bloquer le boulet et tenta même vraisemblablement de le briser. Malheureusement pour lui, le possesseur de l'arme était bien assez habile pour éviter ce genre de petites mésaventures : il lui suffit alors de tirer sur la chaîne d'un coup sec pour ramener la sphère de métal vers lui. Il la rattrapa avec sa main gauche et la posa lentement sur son épaule tout en toisant Mori du regard, silencieusement, laissant Drake et Lorn s'en aller. Après tout, il se fichait particulièrement de qui était l'ennemi de qui. Les deux groupes étaient plus ou moins distincts mais d'ailleurs, s'il devait frapper Shohei ou la Supernova pour remplir le rôle que lui avait donné Makui, il l'aurait fait sans aucune hésitation. Ensuite, tout eut lieu rapidement : les flèches de glace, envoyées par l'autre logia et évitées par Ōjo, se ruèrent dans sa direction. Sans ciller, le maudit ouvrit une nouvelle fois la bouche et murmura quelques mots :

-Naku naku no Sasayaku.

Le cri, d'une intensité bien moindre à celui qu'il avait usé quelques instants plus tôt, suffit néanmoins à faire voler les flèches de glaces en éclats avant qu'elles ne puissent menacer Bataki. Ensuite, ce dernier, d'un pas extrêmement vif, et d'une surprenante précision, il vint de placer devant Mori pour tenter de le frapper violemment du boulet, tenant la chaîne relativement proche. Il ne s'arrêta pas là et anticipa une esquive, tentant de trancher le samourai en deux horizontalement à hauteur du torse. Comment allait donc pouvoir réagir le forban ?
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Jeu 31 Oct - 1:53

 


Je suis ton adversaire !


Il n'avait pas du temps de soucier de son adversaire précédent. En effet, il avait pris soin de se diriger vers celui qui affrontait son nouveau camarade... Sa forme squelettique ne donnait pas spécialement envie de s'en approcher. Son aspect tout entier non plus même. Depuis leur arrivé sur les lieux, celui-ci n'avait pas prononcé grand-chose mis à part le non de ses techniques et son hurlement démentiel, qui avait eu le don non seulement d'attirer l'attention, mais surtout de percer les tympans de toute la clique à savoir, Mori et les personnes qui se trouvaient aux alentours. Ennemis comme alliés avaient été touchés par le hurlement du squelette. C'est ce qui permis à Gin'kami d'en finir avec son précédent adversaire et de se précipiter rapidement vers le responsable du hurlement. En fait, sans même avoir besoin de parler, il venait de faire comprendre à Drake qu'il allait maintenant s'occuper de son adversaire. La raison était simple mis à part Loyckh qui avait un pouvoir lui permettant de résister à ce genre de désagrément, Mori Ranmaru était le second à pouvoir bénéficier d'une défense contre cela. Il prit donc la direction du squelette afin de le retenir, le temps que les autres en finissent avec le Zoan de type canidé. Sans donc regarder si son attaque avait fait mouche, il se positionna entre Drake et son nouvel opposant laissant alors le champ libre à Drake qui d'un pas rapide se dirigea vers le Canidé en compagnie de l'autre bretteur.




Ayant pour but premier de bloquer le boulet, Mori concentra donc sa malédiction sur ses poings pour cela. Il eut l'effet escompté, bloquer l'attaque. Dans le meilleur des cas, il aurait espéré au moins détruire l'objet mais il n'eut pas assez de temps pour cela puisque le propriétaire de l'arme, la ramena directement vers lui. Utilisant une nouvelle fois un de ses cris pour renvoyer une attaque qui avait été lancé par Loyckh, il se concentra juste après sur Ranmaru à l'aide de ce même boulet. Ranmaru utilisa comme précédemment la force de son fruit pour arrêter le coup de boulet, mais celui-ci étant vraiment destiné à lui était bien plus précis. Il ne pouvait pas le bloquer aussi facilement. Arrivant une nouvelle fois à bloquer le coup, mais laissant échapper un léger râle signifiant que le coup l'avait tout de même fait de l'effet, il remarqua son opposant chargeait une seconde attaque destiné d'après la trajectoire et l'instrument à le trancher en deux. Il n'avait pas le temps d'esquiver... C'est en restant surplace qu'il donna un puissant coup de pied au sol afin de déstabiliser celui qui l'avait pris pour cible. En faisant cela, il se laissa également prendre dans la force du boulet qui le propulsa en arrière et donc l'aidant à éviter la seconde attaque. L'on pouvait tout de même remarquer un filet de sang colorant ses vêtements blancs... Rien de bien inquiétant pour l'heure.

Mori Ranmaru fixa sa nouvelle cible sans pour autant dégainer ses armes. Il plia les poings aussitôt afin de répondre à l'attaque partiellement évité qu'il venait de subir. Utilisant plusieurs déplacements rapide pour essayer d'embrouiller son adversaire, il se déplaça de manière à laisser plusieurs images rémanentes de lui pour attaquer ensuite par surprise. C'était trop connu comme stratégie, c'est pourquoi il attaque de front avec ses poings dans le but de toucher la cible... En fait peu importe l'endroit où il touchait son adversaire, l'attaque qu'il venait de lancer était le genre qui parcours le corps. L'attaque utiliser avait pour but de complètement perturber tout son système nerveux. Ainsi en voulant bouger une partie de son corps ce serait une autre qui bougerait... Anticipant une esquive pour cela, il dégaina l'un de ses katana dans la lancé et envoya vers son adversaire une lame de vent pour la surprise cette fois-ci. Il s'avait que la personne se trouvant devant lui le surpassait, mais le but était de le retenir tout en donnant le meilleur de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Jeu 31 Oct - 22:38



This Means War by Nickelback on Grooveshark


Moi et Lorn étions définitivement faits pour se reconvertir dans le théâtral... Nous étions tellement doués. Déjà la manière tout à fait épique dont s'était clos notre duel, qui restera toujours dans ma mémoire et maintenant, cette attaque combinée. Car oui, évidemment, même s'il paraissait débile au premier abord, il avait compris où je voulais en venir et s'était aussi élancé vers l'adversaire. Ainsi, alors que j'effectuais ma tornade, lui s'était élancé sur le tireur en tentant de le trancher horizontalement. Une synchronisation parfaite et un timing parfait, voilà ce qui nous valut notre victoire. Si ce hors-la-loi n'avait pas dévoilé son pouvoir, si Mori ne l'avait pas blessé au préalable, nous ne l'aurions certainement pas mis à terre. Mais l'important n'était pas de savoir comment nous en étions arrivés, il fallait savoir que nous en étions simplement arrivés. Nous devions maintenant nous débarrasser de l'homme au boulet. Pour la jeune femme, je ne me faisais pas de soucis, le marine semblait avoir le contrôle en main. La véritable cible était ce foutu hors-la-loi. Si nous nous y mettions à trois, nous aurions plus de chance pour le vaincre... Ce n'était certes pas très glorieux, mais c'était indispensable pour continuer la route.

Néanmoins, une nouvelle fois, un retournement de situation vint se faire. Le sang de notre adversaire avait été versé par terre, la tache rouge teintant le sol tout en reflétant les lueurs des candélabres éclairant le château. Je m'étais déjà retourné, pour étudier l'avancement du duel entre Mori et le squelette, c'est alors qu'une étrange impression m'envahit. Une impression de danger... Une impression d'un être derrière moi... Peut-être était-ce le saké qui commençait par avoir un mauvais effet sur moi ? Non, impossible, je n'avais que bu toute une bouteille d'une traite, il n'y avait pas assez pour me rendre ne serait-ce que pompette... Alors quelle était cette impression ? Je ne fus fixé que lorsqu'une sorte d'aboiement rauque se fit dans mon dos. Mh... Je crois que nous n'en avons pas encore fini avec l'autre clébard. Sérieux quoi, il ne pouvait pas tranquillement rester à terre . Sans faire d'histoire ? C'est que nous n'avions pas vraiment de temps pour satisfaire ses caprices là... Avec un regard légèrement blasé, je me retournai vers lui, pour voir se dresser devant moi une sorte de chien géant, quoique légèrement déformé, sur deux pattes. Des poils avaient pris place sur la totalité de son corps et sa musculature était devenue bien plus conséquente. Bref, c'était maintenant un véritable monstre. Je ne savais ce qui lui était arrivé, ou encore quelle substance illicite il avait pris, mais une chose était sûre, il était affreux et ne ressemblait à rien.

« Ah ouais... Quand même... Ce délire ! Bref, j'imagine que personne à de nonos, sauf si j'en arrache un à quelqu'un. Lorn, tu prends le flanc droit, j'prends la gauche. Faut en finir vite, pour pouvoir continuer. »

C'est alors que cette forme bien plus bestiale de l'homme que l'on était censé avoir vaincu m'attaqua. Bien évidemment, j'étais toujours le premier à prendre plein la gueule... Il voulait vraisemblablement m'écraser. Néanmoins, même si mes réflexes furent tardifs, je pus tout de même esquiver in extremis le coup. Malgré tout, la puissance du choc contre le sol fut tel qu'il me fit perdre équilibre. Après cette tentative vaine, il orienta sa colère vers Lorn en tentant de le balayer d'un coup de patte à la fois puissant et rapide. Parfait. Désolé mon gars, je sais qu'on est pote, frère d'armes, tous les deux adeptes du Bushido, tout ça tout ça, mais tu vas quand même servir d'appât, malgré toi. Profitant donc que la bête se fût retournée vers le second sabreur, j'enlevais rapidement mon écharpe et je la jetais en l'air, suite à quoi, je fis une pirouette en arrière, avant de m'élancer vers le monstre, laissant exprimer tout mon art. Il fallait que je porte mes attaques de deux manières précises : aux jambes et dans son angle mort. Une nouvelle fois, je fis usage de toutes sortes de figures acrobatiques visant à accentuer ma vitesse pour mieux être efficace. Dès lors où j'étais sur lui, je ne touchais quasiment plus le sol pour l'attaquer. Mes pieds ne refoulaient terre que lorsque j'avais besoin de reprendre appuie pour me relancer de plus belle. Une flèche, non une fusée ! Non, plutôt une baliste ! C'était à ça que l'on pouvait me comparer, une baliste dont la pointe tournait sur elle-même et n'ayant pour seul objectif que de faire le plus de dégâts possible. C'était exactement cela, j'ai une baliste de facture spéciale qui, si elle n'était pas très vite arrêtée, pouvait faire de très gros dégâts.

« Avant que cette écharpe n'atteigne le sol, tu auras déjà rejoins un autre monde. »

Poussant le vice au maximum, j'allais même jusqu'à coupler mon Muryô Tori no Shishitoryu avec à la fois mon Tora no Kiba, mon Shishi no Ranbu et mon Ryūketsu no Arashi pour bien plus de dommages. Si Lorn se donnait tout aussi à fond, se débarrasser de ce toutou ne serait pas si difficile que ça. Après tout, c'était ensemble que nous avions combattu des poussins of the doom, ce n'était certainement pas lui qui viendrait dicter sa loi.





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Jeu 31 Oct - 23:38



Elimane

Loyckh




• Lieu géographique : Siège de Mars, hall d'entré du château
• Date : 1505
• Âge de Loyckh : 24 ans
• Contexte : Bordel suite à "Mars" et les "Décima"
• Raison(s) : Invitation et demande du QG Marine
• Camp de situation : Neutre, avec Mori Ranmaru, Drake et Lorn... Pour l'instant!
• But principal : Arriver jusque Makui
• But secondaire : Battre Ariake Ojo puis aider Drake et Lorn
• Adversaire(s) direct(s) : Supernova Ariake Ojo et un autre type
• Adversaire(s) indirect(s) : Shohei et Bataki
• Nakama(s) : Aucun
• Connaissance(s)/Ami(e)(s) : Mori Ranmaru
• Allié(s) : Drake et Lorn

Danuvius by Audiomachine on Grooveshark


Résumé situation et combats périphériques (3PS)

A présent, on ne pouvait plus qu’apercevoir des bribes éclaires du groupe se mesurant au monstre d'acier. La fumée et la poussières envahissaient de plus en plus les lieux entre les deux combats et seuls quelques petits coups de vent ouvraient de petites fenêtres permettant le passage de la vision. Mais aucun des groupes ne semblait plus se soucier de l'autre car chaque membre de ceux-ci préférait se focaliser sur leur adversaire respectif.

Et quels adversaires! D'une part un gros robot pas sympa débordant de gadgets monstrueux et de l'autre une femme logia, un squelette maudit à la force incroyable et une sorte de husky tireur... Makui avait vraiment bien choisi ses alliés, nul doute que ce choix éclectique en ferait voir des vertes et des pas mûres à beaucoup de monde! Que réservait-il pour la suite? Il était évident que certains groupes, sans doute amaigris, passeraient ce premier obstacle. Le siège de Mars devait donc renfermer encore bon nombre d'adversaires ou même pièges afin de filtrer encore les invités. Des gens plus forts? Sans doute, Loyckh n'avait pour l'instant d’appréhension envers aucun des ennemis se trouvant là. Le pacifista doit sans doute être très fort, tout comme ce Bataki mais l'officier savait ce qu'il valait et qu'il pouvait surpasser ces deux là pour autant qu'il fasse bien attention et qu'il donne le maximum de lui dans les combats. De surcroît, le camp formé spontanément par les invités voulant en découdre avec le maître des lieux comportait d'incroyable personnes aux pouvoirs et techniques tout aussi intéressantes... Bien que dispersés en petites bandes pour le moment.

Le groupe dont faisait partie Elimane Loyckh s'était lui-même scindé de manière automatique. Chacun attaqué par un sbire de Makui, ils faisaient front en se mélangeant parfois comme Mori venait de faire avec Drake. Après avoir touché assez fortement Shohei, le samouraï protégea les deux autres. Au même moment, Drake switcha lui aussi et vint attaquer une nouvelle fois le zoan canin qui en prenait plein les dents. Il tomba à terre et y resta d'ailleurs quelques moments. Lorn dans tout cela semblait suivre au maximum son pote à lunettes noires, il était certain qu'ils se connaissaient depuis quelques temps déjà.

Le squelettique quand à lui vit ses attaques fonctionner qu'à peine face au deux, et même maintenant trois, pirates. Il ne semblait par ailleurs combattre de façon très zen et décontractée, sans avoir la moindre crainte de ses adversaires. Il avait repris son boulet calmement, avait éclater les projectiles de glace d'un simple cri et se relançait dans la bataille comme de rien n'était. Fascinant semblait être le mot approprié pour l'occasion. Il était le plus fort des trois alliés de Mars et n'avait pas montrer plus qu'il n'en fallait sur ses propres pouvoirs. Il fallait donc faire très très attention à cet homme!

Shukei finit par se relever et par se transformer en un énorme chien des neiges. Il était gigantesque et effrayant en zoan éveillé. Lorn et Drake, n'étaient sans doute pas trop de deux et devraient sans doute user de bonnes techniques et d'intelligence pour en venir à bout. Préparant une nouvelle attaque combiné, ils voulaient en mettre plein la mouille adverse. Mais l'officier, qui ne pu voir qu'un bref instant, se tracassa aussi de leur sort. Il ne fallait pas prendre à la légère les maudit de type zoan, d'autant plus lorsque ceux-ci s'éveillaient. De vraies machines à tuer ces monstres là. Leur résistance, leur force et leur puissance décuplaient lorsqu'ils passaient en ce mode. Les hostilités prenaient de l'ampleur, il valait mieux que les deux épéistes jugeaient correctement leur ennemi et qu'ils ne le prenaient pas pour un moins que rien, sinon l'effet boomerang risquerait de leur revenir dans les dents...

La jeune adversaire du contre-amiral, elle, venait d'éviter la quasi totalité des deux attaques lancées par Loyckh. Seule une flèche congelante et une air dépité l'avait gagné. Touchée à l'épaule, elle ne semblait plus trop faire la fière en réalisant que ce ne serait pas aussi simple que prévu de battre le Marine. Néanmoins, cette expression de stupeur ne resta pas longtemps et fit place à la colère. On pouvait limite voir de la fumée se dégager de visage devenu rouge. Elle exécuta alors une attaque assez spéciale: la peinture au sol se souleva en plusieurs bras très fins et ensemble ils attaquèrent à la manière d'un poulpe. Usant de l'observation, le jeune homme esquivait, parfois difficilement, les lianes de couleur. Puis, subitement, la supernova s'arrêta en sentant que l'autre gars, resté plus ou moins inactif jusque maintenant, venait rapidement dans son dos. Elle devait savoir qu'il n'était pas apte à user de l'armement vu le misérable échec de tantôt. Mais il ne fit que la traverser, fonçant alors sur Loyckh. Ce dernier avait profité de l'arrêt momentané de la pirate pour effectuer lui aussi une attaque, qui, par la même occasion, le sauva extrémiste.



Deux adversaires pour le prix d'un seul (1PS)

« Ice Eyes' Trap »

Mon but était de constituer un leurre pour Ojo afin de la prendre par surprise. Le gars n'aurait de toutes façons aucune chance contre elle, il me fallait donc agir vite. Je fut surpris tout de même de le voir continuer sa course en ma direction. Son visage avait changé, il semblait possédé par un esprit démoniaque, complètement fou à lier. Peut être qu'il avait réussi quelque chose en passant à travers la jeunette. Mais trop tard, ma couche frontale de glace ne m'avait pris qu'un instant et j'étais près à m'en défaire pour contre-attaquer la logia. Soudain, je vis qu'il me visait, son couteau montait pers mon ventre sans tremblement. Il était sérieux?

Revirement de situation, c'était auparavant du deux contre un et nous avions maintenant du un contre deux. La lame s'enfonça alors dans la fine statue, j'eus à peine de temps de me dégager d'elle que la lame m’effleura, me dessinant une fince ligne rouge aux abdominaux. L'armement? C'était quoi ce bordel? D'abord il faisait l'allié farouche, impuissant et aussi utile qu'une pièce de 1 berrys puis quelques minutes plus tard, un ennemis sadique et capable d'user de l'armement. Génial j'avais encore toucher le gros lot. Moi qui voulait en finir rapidement avec la maudite afin d'aider mes compères face à Bataki, voilà qu'un nouvel ennemi faisait son apparition en étant déterminé et habile de capacités.

Je me déplaçai à quelques enjambées de ma précédente position, laissant mon nouvel adversaire réaliser qu'il poignardait une statue. Ma main passa en dessous de ma chemise, tachée de sang et m'aidait à faire un bref bilan de mes dégâts. La coupure paraissait nette, quasi chirurgicale mais sans danger puisqu'elle n'était pas très profonde. Le sang stoppa l'instant suivant, complètement gelé. Mon pouvoir pouvait être bien plus utile que de prime à bord. Bien que peu de gens le sous-estimait, à mon grand regret. Dans le cas contraire, les combats auraient été bien plus rapides.

Je regardai un moment les deux complices de Makui. Ils allaient de nouveau attaquer, mais que possédait cet homme comme capacité? Mis de coté son haki? Devais-je le tester et perdre encore du temps ou devais-je plutôt combattre à fond et voir ensuite? Je ne réfléchis pas plus et envoyai mon attaque au milieu des deux afin de les séparer de manière stratégique.

« Bon finit de jouer!!! Ice Block Dragon Rage »

Les poings en avant, les jambes écartées, je ne lésinai pas sur la quantité de matière à envoyer. Un énorme dragon se dessina devant moi et parti d'un coup en direction des deux casse-bonbon. J'avais fait en sorte qu'il ne touche que partiellement chacun d'entre eux s'ils ne bougeaient pas. Mais mon but principal était de les faire reculer. Car à ce moment, ils seraient tous deux à ma merci. En effet, le sol derrière eux était couvert de peinture fraîche et encore bien liquide. La supernova se tenait à quelques pas de mon ancienne attaque "Ice Rain" qui tenait toujours une sorte de micro espace chargé d'humidité, cela pouvait aussi jouer en ma faveur si elle reculait assez. Et pour finir, si aucun des deux ne reculait ou s'ils ne faisaient qu'un petit pas en arrière, l'humidité et les débris de glace que mon dragon générait, remplirait sans doute assez l'atmosphère autour que pour englober mes adversaires. Ma prochaine attaque, s'ils bougeaient à reculons, les congèleraient instantanément. Ainsi, impossible pour eux de continuer à se battre car les statues de glaces devaient être rapidement décongelées tout en délicatesse afin d'éviter les engelures et autres dégâts du froid. Un sentiment de curiosité me prit, qu'allaient-ils bien pouvoir faire pour éviter mon attaque? Rien j'espère... La mine sérieuse, je lançai ma seconde attaque dans la foulée de la première, sans attendre que le nuage de particule de glace ne s'en aille. C'était d'ailleurs le but, utiliser cette humidité ambiante pour en tirer un maximum d'avantages!

« Ice Lotus Petal »


Techniques utilisées

Observation niveau 2A : 
Peut prévoir à l'avance le mouvement d'une personne

Ice Eyes' Trap:
Loyckh génère une couche de glace à la surface de son corps, du coté visible par l'adversaire et s'en sert comme trompe oeil en décolant cette statue de glace et en partant rapidement autre part. L'adversaire croit alors que Loyckh est toujours derrière ce moulage de glace alors qu'en réalité, il a changé d'endroit.

Ice Block Dragon Rage:
Loyckh crée un énorme dragon de glace qu’il envoie sur ses adversaires en gelant tout sur son passage.

Ice Lotus Petal:
Loyckh fait apparaitre des fleurs de lotus qui poussent sur l’adversaire grâce à l’humidité ambiante. Cette capacité permet de geler n’importe quoi et ce en assez peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Ven 1 Nov - 22:20

Battle in the castle


 
Le jeune homme s’était toujours entraîné par nécessité et afin de pouvoir protéger les autres, il n’avait jamais pris le temps d’adapter son style de combat à celui de ses chers compagnons en vue d’augmenter son efficacité au combat. C’était peut-être égoïste de sa part mais il préférait les voir se battre le moins possible, même s’il les savait capable de se défendre, afin d’éviter de subir davantage de perte. Il en avait perdu suffisamment pour ne pas vouloir réitérer l’expérience. Mais aujourd’hui il venait de découvrir une nouvelle expérience rafraichissante pour lui, il venait de voir qu’il pouvait se battre avec quelqu’un en se synchronisant parfaitement pour rendre le duo effroyablement efficace. C’était étrange, c’était étrange d’arriver à se synchroniser naturellement avec un frère d’armes rencontré une seule fis auparavant, mais c’était peut-être aussi la preuve qu’ils feraient de grandes choses ensemble à l’avenir : deux être ne s’entendent pas aussi parfaitement, sur le plan psychologique et sur le plan du combat, sans que ce ne soit sans raison. Même si Lorn ne croyait pas en cette foutaise qu’était la destinée, il avait la certitude que c’était un signe que lui et Drake accompliraient de formidables choses ensemble.
Cela faisait du bien de ne pas compter que sur soi-même concernant l’issue d’un combat, cela faisait du bien de savoir que son compagnon serait autant à la hauteur de la tâche que lui, et qu’il pouvait se donner corps et âme dans ce combat sans penser à le protéger en cas de besoin. C’était définitivement une sensation qui l’avait manqué pendant tout ce temps et, intérieurement, il n’en fut que soulagé pour la suite des évènements à venir.
Cette synchronisation naturelle, bien que très étonnante, permit aux deux frères d’armes d’être les premiers à faire couler le sang, de faire couler le sang de cet homme aux pistolets qui possédait une agilité des plus étonnantes. Un coup d’œil à l’adversaire et un coup d’œil sur ses lames désormais tentées de rouge suffirent au jeune homme pour être excité et pour que son sang de guerrier se mette à bouillonner encore plus intensément, appelant le jeune capitaine à faire couler le sang pour étancher sa soif insatiable.  Mais aujourd’hui, aussi fort que soit cet appel, Lorn ferait tout pour garder l’esprit et alerte sans pour autant oublier qu’après son adversaire actuel il devrait retourner faire payer le squelette pour tout à l’heure. La rancœur et la vengeance étaient des choses bien trop familières pour qu’il ne puisse les oublier de la sorte.
 
Chacun avait désormais son ennemi et le jeune homme aux pistolets fut mis à terre sans sommation grâce au talent des deux épéistes qui ne tardèrent pas à se redresser, ils venaient d’entailler la bête et avaient le droit à un petit répit. Se relevant, le jeune homme replia son bras droit en posant le dos de sa lame contre son épaule avant de jeter un œil aux autres combats. Ces deux autres avaient des capacités bien singulières mais semblaient être de moins en moins à l’aise face aux alliés de circonstance de Lornet Drake qui avaient décidé de ne pas se laisser faire. En d’autres circonstances le jeune bretteur serait volontiers resté admirer cet homme qui semblait ne faire qu’un avec la glace, il serait probablement resté admirer ce combat comme un enfant regarder le père noël en personne déposer des cadeaux sous son sapin, mais la gravité de la situation le ramena rapidement à la réalité. Ils n’étaient pas victorieux, ils ne savaient pas ce qui les attendait par la suite.
Mais bientôt l’adversaire croyaient éliminé se releva et, avec la détermination qui lui restait, fit ressortir toute la bête qui était en lui et se changeant en une espèce de gros chien aussi grand qu’effrayant et tenta de terrasser ses adversaires en un instant. Lorn eut de la chance de n’être que la seconde cible et sauta en arrière à temps avant d’être repoussé encore davantage par l’air déplacé par le coup de son opposant.
Son camarade profita de ce moment pour labourer les pattes de leur adversaire commun et d’attirer  son attention une nouvelle fois. C’était le moment.
Sans hésiter un seul instant, le jeune capitaine en herbe prit son élan et bondit au-dessus de son adversaire, en espérant que Drake l’ait vu bondir. Laissant la gravité faire son office, le bretteur positionna ses deux sabres au-dessus de lui et, une fois à portée, tenta de trancher ce gros chien avec la ferme intention de le couper en trois au niveau du torse.
 
“Couché.”
 
Les deux bretteurs ne tarderaient pas à savoir si leurs attaques auraient l’effet escompté ou non. Quoiqu’il en soit les choses ne devaient plus traîner de la sorte, les deux bretteurs devaient en finir rapidement avec cet adversaire aussi massif soit-il.
 
 
 
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 2 Nov - 14:03




De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Mori Ranmaru : Bataki avait donc décidé de mener une attaque rapide et expéditive peu de temps après l'arrivée de son nouvel adversaire, pendant que ses deux anciens ennemis étaient partis affronter Shohei pour le terrasser aussi rapidement que possible. Même si, au cas par cas, le squelette était aisément le plus puissant et pouvait les vaincre sans craindre la moindre blessure grave, a fortiori s'il utilisait son fruit du démon plus que redoutable à bon escient, s'ils se retrouvaient en trio face à lui, il aurait un peu plus de mal à en terminer... Même lui le savait, d'ailleurs. En revanche, ce qui était un bon atout, c'était que sa malédiction était bien plus puissante et efficace qu'elle ne le laissait présager en premier lieu. Grosso modo, ce que les trois bretteurs pouvaient penser de son pouvoir était bien loin de la réalité... à leur plus grand malheur, d'ailleurs. Néanmoins, si le marine qui affrontait Ōjo et que Kentan avait essayé d'embrocher vainement arrivait lui aussi face au maudit, la tâche serait vraisemblablement bien plus ardue... Les combattre les quatre en même temps serait assez périlleux, et il devrait veiller à retenir son attention sur chacun pour ne pas être pris de cours. Enfin, tant qu'il avait la possibilité de hurler, les choses se passeraient forcément pour le mieux...

La première attaque combinée de Bataki se heurta donc à l'homme aux cheveux blanc. Le boulet, bloqué dans un premier temps, fut utilisé intelligemment par Mori pour se placer hors de danger, tandis que la lame du maudit tentait de le trancher en deux. C'était quelqu'un d'habile, et doué d'une grande force, c'était indéniable... Il risquait de donner un peu plus de mal à l'épéiste que les deux autres larves, de par ses compétences nettement plus adéquates pour lui tenir tête. Malheureusement, il était bien loin de pouvoir rivaliser, pour le coup... Et il risquait de l'apprendre à ses dépens. Ne se laissant toutefois pas démonter par l'indiscutable supériorité de l'homme squelettique sur le plan physique, le samouraï repartit à l'assaut en usant d'une rapidité exponentielle, laissant de ce fait plusieurs images rémanentes de lui-même à chaque endroit où il passait. Pas mauvais, le bougre, mais s'il pensait qu'un aussi simple tour de passe-passe en viendrait à vaincre le hors-la-loi, il se mettait le doigt dans l’œil. Aussi, lorsque le type aux cheveux blancs ressurgit droit devant l'allié de Makui pour le terrasser, ce dernier ne bondit pas en arrière comme un homme lambda l'aurait fait, bien sur que non. Au contraire, il écarta légèrement ses lèvres et d'un air toujours aussi calme que précédemment, murmura :

-Naku Naku no Tō bo e.

Le hurlement qui sortit à nouveau de sa bouche fut aussi puissant que précédemment, mais ne sembla pas s'arrêter comme la dernière fois, au contraire. Le poing fatalement affaiblit de Mori fut bloqué par le plat de la lame de Bataki qui profita de la position dangereuse et même périlleuse de cet escrimeur pour tenter de le terrasser aussi rapidement que possible. En maintenant son hurlement, il envoya son boulet de la main gauche afin que la chaîne de ce dernier ne s'enroule autour du coup de l'homme aux cheveux blancs. S'il y parvenait, il apprendrait au pauvre homme à voler, et même à heurter des murs aussi violemment que possible... Dans le cas de figure où il tenterait d'esquiver en se penchant, le hors-la-loi prépara fermement son pied droit. Celui-ci viendrait, dans le cas d'une telle esquive, heurter le menton de l'ennemi. Si le pouvoir de soin du Ranmaru pouvait être utile pour endurer à distance, nul doute qu'il serait bien plus mis à mal au corps-à-corps. Comment allait-il donc bien pouvoir réagir ?

Elimane Loyckh : Kentan crut, pendant un instant, pouvoir terrasser le marine aisément, d'un coup de dague surprenant. Malheureusement, quand il comprit que celui-ci avait réussit à esquiver et qu'il n'avait subit qu'une petite blessure, il fit claquer sa langue l'air mécontent. Il avait pensé attendre le moment propice pour mener un tel plan à son exécution mais ça n'avait visiblement pas été suffisant... Tant pis. Son masque d'allié inutile était tombé, et il était définitivement mêlé au combat des deux logias. Son haki de l'armement, bien que rudimentaire, lui permettrait cependant de ne pas être totalement inutile. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Ōjo, quant à elle, se tenait tout simplement prête à agir en attendant que Loyckh ne reprenne son calme pour mener l'assaut une fois de plus. Pas la peine de se précipiter, de toute façon : le logia du gradé semblait plus puissant que le sien, et elle ne pouvait donc en aucun cas le vaincre en attaquant bêtement. Elle devait se tapir dans l'ombre, et surtout utiliser son collègue qui, lui, pouvait toucher l'homme glacé sans trop de difficulté. Lui ouvrir la voie, peut-être ? Oui, cela paraissait judicieux, mais il fallait tout d'abord voir comment la situation évoluerait et surtout si leur adversaire en commun était assez sot pour laisser une brèche grande ouverte dans ses défenses.

Ainsi, lorsque ce dernier passa à l'attaque, envoyant un dragon dans la direction du duo des alliés de Makui, Ōjo ne se préoccupa guère de son coéquipier. De toute façon, s'il ne savait pas s'en sortir face à une offensive de ce style, il ne serait pas utile du tout. Alors autant voir ce dont il était capable dans un premier temps... La Supernova voulait, de son côté, sortir vivante du Siège de Mars. Et si pour cela, elle devait sacrifier ceux que Makui avait jugé bon de mettre à ses côtés, elle ne s'en gênerait pas :

-Tsurī.

La peintre écarlate se changea en peinture et créa aussitôt une sorte de colonne de matière qui partit en direction du plafond. Elle utilisa celle-ci pour se mettre hors de portée de l'attaque de Loyckh, le dominant depuis les cieux. Kentan, lui, était bien moins doué pour l'esquive, n'ayant jamais combattu un ennemi aussi puissant que le marine. C'est donc avec difficulté qu'il bondit sur le côté. Le saut ne fut cependant pas suffisant, et son pied gauche se retrouva emprisonné dans de la glace, le forçant à rester allongé, coincé. Il grimaça. La sensation était étrange, et plutôt désagréable, pour ne pas dire douloureuse. Engourdissant. C'est le premier mot qui lui traversa l'esprit tandis qu'il essayait vainement de se dégager, sa collègue observant le bien pitoyable spectacle. Et si celle-ci s'était par miracle placée hors de portée de la seconde attaque en s'éloignant suffisamment, le pauvre homme, en revanche, était juste à côté de l'endroit où le dragon s'était écrasé. L'endroit, particulièrement chargé d'humidité, était propice à la technique du marine qui congela complètement le pauvre hors-la-loi qui, toujours sans succès, essayait de se dégager aussi vite que possible. Il finit donc parfaitement congelé, au sol, tandis que la Supernova poussait un soupire l'air énervée. Entre le type qui hurlait à tout va et celui-ci, plus inutile que tous, elle avait eu son lot d'alliés pathétiques pour l'année... Et c'est alors qu'elle se préparait à contre-attaquer que Bataki cria justement à nouveau, la forçant à plaquer ses mains sur ses oreilles en tombant à genoux. Peu à peu, elle se mit à trembler violemment, et son esprit s'ouvrit en même temps que la folie retombait, comme un voile opaque ôtant définitivement toute réaction constructive de son âme. Elle entendait. Tout. Les voix des uns, des hommes les plus proches, mais aussi celles des types qui, là-bas, affrontaient le pacifista. Tout. Le hurlement du maudit eut également un second effet des plus déplorables pour Loyckh. En effet, la glace qui n'avait pas eu le temps d'achever Kentan vola à éclat, le libérant in extremis. Toujours engourdit, il ne put en revanche se redresser, se contentant de frissonner lourdement en tentant de se relever sans aucune réussite. Dans cet état, il était aussi inoffensif qu'un enfant.

Drake Kotori - Lorn : Shohei, malgré sa force nettement améliorée sous cette forme totalement bestiale, n'arrivait toujours à saisir les deux samouraïs, qui n'étaient désormais plus que des mouches pour lui. Drake en profita pour mener l'assaut derrière lui, le tranchant en lui arrachant un aboiement rauque de douleur. La bestiole voulut alors se retourner pour contre-attaquer, mais n'en eut pas l'occasion : Lorn vint lui infliger un nouveau coup puissant, faisant à nouveau s'élever une gerbe de sang tandis que la créature s'affaissait pour tomber sur le côté, terrassée une fois de plus sous les attaques rageuses et coordonnées des deux amis. Elle resta au sol un bon moment, inanimé, malgré le fait que les zoans éveillés étaient bien souvent largement plus résistants que nul autre. Les blessures semblaient avoir eu raison d'elle, mais c'est un autre événement qui revint la tirer de son sommeil. En effet, le hurlement de Bataki pénétra son esprit et l'ancien révolutionnaire hurla une fois de plus, se tordant de douleur, semblant également en proie à une violente colère. Même si les coups qu'avaient infligé les épéistes n'étaient pas négociables, il en faudrait visiblement plus pour vaincre le zoan éveillé... Du moins, tant que son compère serait là pour le tirer de son sommeil. Son cuir, particulièrement résistant, offrait une protection efficace, même contre les lames. Mais son état déplorable laissait clairement sous-entendre que d'ici peu de temps, il ne serait plus en état de combattre...
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 565
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mar 5 Nov - 1:59

 


Ce jours-là... Mori Ranmaru !


La bataille qui débuta dans l'entrée du château se voulait de plus en plus violente suite aux sons des armes qui s'entrechoquent. Très vite le lieu se changea en un champ de bataille dans lequel, Pirate, Marine, Révolutionnaire, Hors-la-loi et certainement des civils se confrontaient de manière à défendre non seulement chacun ses ambitions, sa fierté, aussi pour attendre le but fixé. Pour Ranmaru Mori, sa présence sur les lieux n'était autre que pour avoir des renseignements. Il avait récemment intégré un équipage pirate, mais semblait avoir gardé cette habitude de faire les choses en solitaire sans oublier tout de même qu'il se trouve maintenant avec de nouveaux compagnons. En parlant de compagnon, il se demandait comment les choses se passaient dehors pour ses camarades ailés... Rencontraient-ils des difficultés ? Avaient-il réussit à le retrouver ? Car c'était certainement avec leurs aides qu'il comptait partir de cet endroit après avoir eu ce qu'il voulait. Si on devait rester sur le paragraphe des compagnons, la seconde ligne parlerait de Loyckh... Tant qu'on y ait. Loyckh est parmi les personnes dans ce monde, la personne qu'il respect le plus. Sans vraiment comprendre pourquoi, depuis sa rencontre lorsqu'il était enfant il a comme une ambition au plus profond de lui de devenir un peu comme lui... L'on pourrait dire qu'il est un exemple pour lui et que s'il devait arriver quelques choses à cette personne, il deviendrait certainement fou de rage. Connaissant tout de même sa force, il ne pouvait pas s'empêcher de lancer quelques regards dans sa direction.

Cependant, il devait rester concentré sur son combat actuel. Il se trouvait face à un adversaire puissant et cela il l'avait remarqué dès l'instant où il avait contré son premier coup. C'est la raison pour laquelle, il avait pris la décision de non seulement gagner du temps en combattant son adversaire, mais aussi de le battre s'il en avait la possibilité. C'est pourquoi esquivant du mieux qu'il pouvait les attaques de son adversaire, il était revenu au début de ses différentes manières de combattre. Malgré ça, il comprit tout de suite qu'il ne devait pas jouer à ça avec lui... Tout simplement parce que s'il s'amusait à prendre son temps pour l'analyser, il n'aurait jamais le temps de riposter à ses assauts destructeur. Alors qu'il utilisa son poing pour toucher la cible accompagnée d'une attaque au sabre, il fut soudainement stoppé cette fois par le hurlement lui-même qui eut un effet plutôt inattendue sur son corps. C'est assez facilement que le squelette, utilisa le plat de sa lame pour bloquer son poing... Mori ne s'arrêta pour autant sur la lancé. Il continua donc avec son sabre, mais son corps de voulait pas répondre comme il le voulait réellement. Alors qu'il voulut essayer une autre manière d'attaquer, il n'eut pas le temps de voir arriver la chaîne du boulet qui vint se loger autour de son cou. Ce fut alors un moment douloureux pour le pirate aux cheveux d'argent qui fut envoyé dans les airs, puis traversa plusieurs murs avant que ceux-ci se s'écroule complètement sur lui. On venait certainement de perdre le pirate...

Complètement ensevelit sous les quelques décombres, l'on pouvait voir dépasser une main en sang. Celle-ci bougea doucement pour se positionner sur les débris qui couvraient le corps, attrapant ceux-ci et les explosant en les serrant. Au fur et à mesure que les débris disparaissaient, la silhouette du samouraï réapparaissait derrière un léger nuage de fumée qui se formait. Laissant le nuage se dissiper doucement, il resta un instant sur place. Il attrapa ses armes qui se trouvaient toujours accroché à lui et cracha du sang avant de prendre la parole :

Mori : Je vois... Comme prévu tu es bien plus fort que moi. J'ai bien fais de prendre des dispositions avant de t'affronter. D'après ce que je vois, tu possèdes un fruit du démon qui te permet non seulement de nous éclater les tympans, mais aussi de rendre notre corps complètement faible...

Il commença alors une marche lente en direction du squelette en dégainant doucement ses deux katana. L'on pouvait remarquer une flamme verte qui commençait de ses pieds pour envelopper tout son corps et faire disparaitre toutes les blessures qui se trouvaient sur son corps et n'importe qui aux alentours pouvait remarquer qu'il avait entièrement récupéré que ce soit son endurance ou encore de ses blessures, il était comme neuf. Après quoi se dirigeant toujours vers sa cible, il termina sa phrase :

Mori : Je suis Mori Ranmaru... Le Fruit que j'ai mangé avait à la base le pouvoir de guérison, c'est-à-dire que je peux me soigner de tout absolument tout. Seulement avec le temps, je me suis rendu compte que son pouvoir était bien au-delà d'une simple guérison. Il s'agit là d'un pouvoir basé sur la production cellulaire de mon corps, mais également de ce que mon pouvoir... Pour faire simple, je peux modifier les cellules composant un corps ou une matière en les touchant. Je peux les rendre plus résistant qu'ils ne le sont ou fragile comme une mine de crayon...

Alors qu'il ne termina pas sa phrase, il s'élança d'un bond rapide vers son adversaire du moment les deux katana en avant. Dans le but d'être confronté à directement au Katana ainsi qu'au boulet de son adversaire... Il avait pris soin de renforcer son corps afin de ne plus ressentir actuellement, les méfaits des hurlements déployés par Bataki. Il le fixa alors dans les yeux et se mit à parler une dernière fois pour terminer ses explications :

Mori : Mon pouvoir peut s'extraire de n'importe quelle partie de mon corps... Je te laisse te souvenir ce que j'ai le plus touché depuis que je me suis interposé entre Drake et toi...




Il venait de révéler enfin ce qu'il avait fait depuis début. En effet, il avait pris soin à chaque attaque de rendre fragile le boulet et tout ce à quoi celui-ci était relié à savoir le boulet puis la chaine et évidemment le katana qui va avec. Cependant, il ne s'était arrêté uniquement là... En disant tout ce qui touche son pouvoir, il parlait également de Bataki lui-même qui se rendrait vite compte de la supercherie :

Mori : Normalement tu devrais déjà sentir les effets de mon Juken dans ton corps !

Il termina sur cette phrase par l'exécution d'une technique dans le but dans le but de frapper fort et également de détruire les armes qu'il avait pris soin d'affaiblir, à savoir le boulet accompagné de la chaine et du Katana. En utilisant une Technique de Samouraï Divine, il avait pour but de réussir peut-être pas à coup sur son assaut, mais de frapper assez fort pour que la cible sache qu'il ne se trouve pas en face d'un rigolo.


Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Drake Kotori
Révolutionnaire
avatar
Messages : 530
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Mer 6 Nov - 19:24



Civilize the Universe by Ozzy Osbourne on Grooveshark


Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours rêvé d'aventure. Parcourir les mers et devenir Sword Master une fois que le voyage aurait touché à sa fin... Voilà ce à quoi j'aspirai. Mais parallèlement à cela, on m'avait toujours averti du danger de Grand Line. Seul les plus braves pouvaient véritablement s'y lancer, mais surtout, y survivre. C'est une mer où Pirates, Gouvernement et Révolutionnaires se livraient une lutte sans merci. Au milieu de ce carnage, il y avait les civils, à la fois protégés et menacés. C'était bel et bien une voie maritime jalonnée d'être sans foi ni loi. Alors qu'il n'y avait que très peu de temps que j'avais enfin foulé cette mer, je m'étais aujourd'hui vraiment rendu compte du son danger. En effet, à peine nous étions-nous lancés sur la plus terrible des mers que ce fameux danger se montrait vraiment. Voilà ce dont j'avais rêvé depuis tant de temps... Des combats tous plus épiques les uns que les autres. Il faut avouer que cela m'avait manqué, les derniers véritables affrontements que j'avais mené dataient d'un mois à peu près, avec ce mystérieux peintre à la solde du gouvernement et cet assassin. Quand bien même ces derniers avaient été intenses, leurs niveaux n'avaient rien à voir avec ceux que je livrais actuellement. Nous étions passés un cran au-dessus... Enfin. Enfin, nous pouvions nous lâcher et nous faire vraiment connaître. Néanmoins, même s'ils pouvaient être éprouvants, ma conviction et mon obstination étaient mes armes les plus puissantes : ils pouvaient nous mettre à mal, nous pousser au bord du gouffre, nous acculer du plus possible, je m'étais juré d'atteindre mes objectifs. Par conséquent, ce château n'allait certainement pas être ma tombe !

Et actuellement, j'avais échangé mon adversaire avec celui de Mori et je m'étais donc retrouvé contre un homme-chien, un zona évidemment. Celui-ci ne s'était pas contenté de la forme animale que lui offrait son fruit : devant l'adversité et les obstacles, il était même allé jusqu'à réveiller tout son potentiel bestial en passant sous une nouvelle forme. Impressionnant, certes, mais c'était trop peu pour nous étonner Lorn et moi. Ne nous laissant pas intimider par sa taille et sa musculature ma foi exceptionnelle, nous nous étions jetés sur lui pour, une nouvelle fois, coordonner nos attaques. Dans toute la beauté de mon Muryô Tori no Shishitoryu, je m'étais élancé sur la partie basse de son corps, sur ses jambes, qui étaient censées soutenir tout son poids. Mon équipier et frère d'armes, quant à lui, avait choisi de prendre pour cible la partie haute en un seul et unique coup. En effet, après un formidable bond, il s'était servi de son poids pour retomber sur ce qui se présentait maintenant comme une véritable bête, armes en avant. Le résultat de cette combinaison fut assez concluant, au vu de la nouvelle gerbe de sang, dont les gouttes brillaient en retombant lourdement sur le sol. Après quoi, il s'écrasa à terre de toute sa masse, faisant ainsi légèrement trembler le dallage. Une nouvelle fois, nous avions gagné la bataille. Il fallait maintenant changer de cible, pour en finir avec l'homme au boulet. Mori avait un très bon potentiel, malgré tout, le laisser seul contre ce monstre n'était certainement pas une très bonne idée.

Je m'apprêtai donc à me jeter contre le hors-la-loi pour, avec mes deux compagnons samouraïs, enfin le mettre à terre, mais une nouvelle fois, le maudit était venu utiliser son pouvoir... Et une nouvelle fois, il vint me mettre à terre, les mains plaquées contre mes oreilles. Douleur. Son pouvoir était terrible, il fallait l'avouer, il explosait peut-être les tympans, mais avec la puissance de son hurlement, il en venait même à mettre ses victimes dans un état de faiblesse pour le moins dangereux. Une épée plantée dans la gorge. Voilà ce qu'il lui fallait vraiment, de quoi la lui faire fermer une bonne fois pour toutes. Avec difficulté, je réussissais à me relever. Le pire ne fut pas l'effet qu'eut le cri sur moi... Mais sur la bête. En effet, celle-ci avait réussi à réveiller d'entre les morts, alors que nous le croyions définitivement vaincu. Alors, tout compte fait, il faudrait d'abord réduire les os du toutou en miettes, puis mettre un sabre dans la gorge de l'autre zombie... Et ce serait du tout bénef' pour tout le monde ! Encore faudrait-il y arriver... Même si le zoan ne semblait pas représenter une réelle menace. Très bon programme non ?

Tout en me remettant debout, je rangeais toutes mes lames. Mon but ? Vous le découvrirez bien assez tôt. Je me tins droit devant l'immensité de l'homme-chien, prêt à agir, lorsque Mori vint captiver mon attention avec ses paroles, qui réussissaient à arriver à moi. Depuis notre précédent combat, un point d'interrogation était resté sur sa tête. Il semblait garder une information pour lui, une information sur lui. Cette impression était venue se concrétiser quand il était implicitement venu insister pour combattre l'homme au boulet. Étant affairé à cuisiner du clébard, je n'avais pas fait attention aux possibles prouesses qu'il avait pu effectuer. Mais là, il était enfin venu tout avouer. En réalité, il était lui aussi un maudit. Paramécia, si j'avais bien compris. Et il était en possession des pouvoirs qu'offrait le Fruit de la Guérison... Rien que ça. Surtout qu'apparemment, il était capable de certes se régénérer, mais il pouvait aussi et surtout changer la production cellulaire de tous les corps ou matières qu'il pouvait entré en contact. Intéressant... Un tel pouvoir ne méritait pas d'être ignoré et finalement, même si je ne connaissais pas la véritable étendue de cette malédiction, il serait vraiment très intéressant de combattre à ses côtés. Néanmoins, je gardais cette information, tout en me dressant fièrement devant ce monstre, main sur ma garde. Ma garde, parce que oui, j'avais décidé de passer maintenant en Ichitoryu. Moins de mobilité, certes, mais plus de puissance sur certaines de mes techniques. Malgré tout, avant de repartir à l'assaut, je tentais le diable en venant faire une proposition sûrement inattendue à nos ennemis, par rapport à l'attitude du Crieur envers eux. Ainsi, malgré le fracas des combats, je m'arrangeai pour me faire entendre de tous sur notre champ de bataille.


« Expliquez-moi pourquoi vous vous entichez à nous combattre, surtout les deux contre le marine, étant donné que l'autre clébard semble ne plus rien comprendre ? 'Fin, j'veux dire, l'autre squelette se gêne pas pour nous exploser les tympans et vous, vous continuez de vous battre de son côté... Ça sert à quoi ? Dans tous les cas, Makui finira par crever, c'est pas plus simple de TOUS orienter notre attention sur celui qui pète les oreilles à chacun ici ? Soit l'autre, là ? Vous faites comme vous voulez, mais c'est juste pour ce débarrasser du plus chiant ici et éviter trop de victimes. Ce chien qui va bientôt y passer et l'autre squelette, c'est assez non ? Surtout qu'une Logia en plus, c'est jamais de trop... »

Je doutais vraiment que ma proposition de tous nous ranger sous une même bannière soit acceptée, mais après tout, qui ne tente rien n'a rien. Toujours est-il qu'il était maintenant temps de mettre en pièces cette bébête. Prenant appui, l'espace d'un instant, je réapparaissais devant la bête. M'exposant à ses coups, je pris tout de même le risque de laisser partir un Kami no Ken quasiment à bout portant. Enchaînant pour continuer à mettre à mal la Chose, je sautai d'un bond en arrière et, toujours en l'air, j'utilisai mon Kabe o Doriru pour tenter de viser son buste. Au moment où je refoulai le sol, je libérai un nouveau Kami no Ken. Et pour terminer la danse, je rengainai mon arme, tout en gardant la poignée fermement serrée. Je lançais un regard complice vers Lorn. Depuis le début, nous nous étions battu quasiment en parfaite synchronisation. Pourquoi donc devrions-nous nous arrêter en si bon chemin ? Certes, le hurlement pouvait remettre sur pattes ce monstre, mais malgré tout, si nous frappions assez fort pour qu'il n'ait plus du tout la force de se relever, il n'aurait plus rien à faire et nous en sortirions enfin vainqueur. Voilà donc pourquoi j'avais rangé mes lames pour ne garder que Yubashiri : pour frapper fort, d'une manière précise et pour encore plus synchrone avec mon partenaire. Aussi simple que cela. Par conséquent, après avoir adressé un regard à ce dernier, je lâchai quelques brèves paroles pour clarifier la situation.


« Lorn, on est d'accord... Il faut que ce foutu monstre reste à terre. Pas besoin d'épiloguer plus, tu m'auras compris. Faut qu'on s'arrange pour qu'il ne se relève plus.

Suite à quoi, je flanchai les genoux, avant de disparaître, main toujours agrippée au pommeau et laissant une traînée de poussière derrière moi. Lors de ma course, je laissais deux images rémanentes, à deux endroits opposés. Au moment où je daignais enfin montrer mon nez, je me trouvais derrière la bête éveillée alors que ma lame regagnait lentement son fourreau. J'avais mis toute la puissance et la maîtrise dont je pouvais faire preuve dans ce Iai et, avec l'aide du second samouraï, j'espérais bien enfin vaincre cet adversaire, pour enfin me rediriger vers le plus puissant. Lorsque ma lame fut totalement rangée et qu'elle fit son bruit significatif d'une lame qui avait entièrement regagné son fourreau, j'osais enfin prendre la parole.

« Ichitoryu, Iai... Sairentouindo ! Il ne faut jamais se mettre sur la trajectoire de la charge du Taureau. »




Revenir en haut Aller en bas
Kyoshiro
Pirate
avatar
Messages : 1478
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
455/500  (455/500)
Berrys: 66.560.000 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Sam 9 Nov - 11:42

Battle in the castle



En toute autre occasion que celle-ci, le jeune home se serait demandé, avec raison, où pouvaient être ses camarades à l’heure actuelle, s’ils ne s’inquiétaient pas trop de l’absence de l’un d’entre eux, et s’ils n’étaient pas en train de s’attirer des ennuis dont ils auraient du mal à se sortir. Alors pourquoi aujourd’hui ne le faisait-il pas ? Pourquoi ne pensait-il pas un seul instant à ce que pouvaient devenir ses camarades en ce moment même ? Non pas parce qu’il avait confiance en eux ou en leurs capacités à se débrouiller sans lui, cela était évident, mais bien parce que ce n’étaient pas leurs vies qui étaient mises en jeu en ce moment même mais bien celle du jeune bretteur. Devrait-il s’inquiéter d’autrui lorsque lui-même aurait des difficultés à assurer sa propre protection ? C’était l’assurance de perdre sa concentration et cela ne pourrait que le mener à une mort certaine et, sans doute, un peu cherchée. Après tout, on n’accepte pas une invitation pour un combat avec des pointures du genre sans s’attendre à en ressortir indemne. Il y avait une limite à la bienveillance et l’abnégation, et cette limite apparaissait lorsque l’on mettait sa propre vie en jeu pour la raison la plus égoïste qui soit : se prouver à soi-même et prouver à autrui que l’on était quelqu’un, que l’on valait quelque chose. Ne vous méprenez pas, il ne se battait pas pour ses camarades, car se faire un nom ne ferait que mettre son équipage plus en danger qu’avant, mais il se battait pour lui et pour lui seul.
Et vous savez ce qui était le plus drôle dans cette histoire ? L’opinion d’autrui concernant le caractère égoïste et répréhensible de son action ne lui importait pas du tout. Il se battait pour les morts qui ne pouvaient plus le juger, et il se battait pour lui-même.
Mais au-delà de toutes ces considérations et ces jeux d’apparences, le jeune homme ne pouvait tout simplement pas penser à autre chose qu’au moment présent car son esprit tout entier était focalisé sur son adversaire qui était devenu plus bestial qu’humain, et de ce fait il n’en n’était que plus imprévisible et donc plus dangereux. Comme tout le monde, il était arrivé plusieurs fois au jeune fils de fermier d’affronter des animaux plus ou moins impressionnant et, malgré leur force ou leur rapidité, il s’en était toujours tiré à bon compte car les animaux ne se laissaient mener que par leur instinct et sapaient donc leur réflexion, ainsi que leur capacité d’analyse et de réaction. La base d’un combat était d’analyse le comportement de l’adversaire pour essayer de le comprendre et, par la suite, tenter de prévoir ses mouvements futurs pour agir en conséquence et tenter de le devancer. Mais ces animaux ne se laissaient guider que par leurs plus bas instincts et fonçaient généralement la tête la première sans prendre en considération la façon dont leur opposant allait répondre à leurs assauts.
Mais aujourd’hui les choses étaient totalement différentes. Différentes parce que l’adversaire de Lorn était un animal plus massif, plus fort et plus rapide que tout autre si bien qu’un seul puissant coup de patte pourrait suffire à mettre hors-jeu Lorn pour un petit moment, et il le savait bien. C’était pour cela qu’il se contentait de tourner autour de son opposant, de viser ses angles morts et d’attaques en mouvement plutôt que de tenter un affrontement jouant sur la force brute. Peu importe comment les choses se présentaient, contre un tel adversaire il ne devait que jouer sur la vitesse et en aucun cas sur la force.
Les choses étaient différentes parce qu’il affrontait un animal plus meurtrier qu’aucun autre, mais surtout un animal qui avait  peut-être gardé au plus profond de lui l'intelligence de n’importe quel être humain ce qui le rendait plus imprévisible et meurtrier. Il avait la force et la rapidité d’un animal né pour tuer, et il avait proabblement la réflexion d’un combattant ce qui éliminait le défaut de l’animal. Que pouvait-on attendre de plus pour le catégoriser comme un adversaire contre lequel il fallait prendre toutes ses précautions ?
Au-delà Lorn crut que quelques entailles bien placées pourraient suffire à mettre cet homme-là au tapis, mais sa transformation complète ainsi que sa capacité admirable à encaisser la douleur achevèrent de convaincre le jeune bretteur qu’il fallait qu’il arrête de penser que, à l’avenir, tous les combats seraient aussi faciles qu’il voudrait qu’ils soient.
Mais malgré les blessures, cette créature semblait s’attacher à la vie. Cependant la concentration du jeune bretteur fut, une fois encore, brisée par ce fichu cri qui el força à se recroqueviller en se bouchant les oreilles le plus vite possible. C’était vrai, avec cette bestiole en face de lui, Lorn avait presque oublié son tout premier opposant dont il désirait arracher les cordes vocales à la main avant de lui enfoncer son fichu sabre dans la bouche…presque oublié, mais pas complètement. Se relever fut peut-être moins pénible que la fois précédente, car le corps était encore un peu engourdi par son précédent cri, mais ce fut tout de même douloureux et pénible. Lorn savait combattre la force brute, mais le plus frustrant pour lui était de combattre un adversaire contre qui sa propre force ne suffisait pas à bloquer les attaques. C’était frustrant au possible et cela ne fit que stimuler ses instincts de guerrier encore davantage.
Mais il ne fallait pas s’égarer et les paroles de Drake et du troisième samouraï permirent au jeune homme de rassembler ses esprits. Un logia, un samouraï, et un autre samouraï avec un fruit aux capacités bougrement efficaces : en voilà une équipe !

« Ah bon ? Moi qui pensais le dresser pour en faire un numéro de chien savant. Dommage. »
Bien sûr que non, le jeune homme n’était pas cruel ou moqueur juste pour le plaisir de se moquer. Chaque chose qu’il faisait ou disait, chacun de ses actes avait un but bien précis puisqu’il n’aimait pas laisser quoi que ce soit au hasard. Et ici quel était son but en se moquant de l’aspect animal de son opposant ? À ses yeux le plus sûr moyen de vaincre un adversaire, outre le fait d’être bien plus puissant que lui, était de pousser ce dernier à faire des erreurs et à créer des failles dans sa propre défense afin de s’engouffrer dans ces dites failles et de porter un coup fatal. La plupart du temps, pour forcer un combattant à la faute, le plus sûr moyen était de l’énerver en touchant un point sensible afin que celui-ci cesse de se servir de son cerveau et laisse libre cours à ses instincts primaires.
Se moquer de son aspect bestial n’était peut-être pas une bonne piste, mais c’était la seule que le jeune homme avait pour le moment et, compte tenu de l’état dudit chien, il espérait que sa propre attaque soit suffisante pour le mettre au tapis une bonne fois pour toutes.

Le jeune homme laissa son camarade s’amuser pendant un instant et en profita pour ranger lentement sa seconde lame. Pourquoi ? Parce qu’il savait déjà ce que son camarade s’apprêtait à lui dire, quelques secondes plus tard. Il savait qu’ils allaient tous deux frapper ensemble, vite et fort, une toute dernière fois. Peu importait où Drake allait viser, Lorn, lui, viserai tout simplement la tête pour la séparer des épaules de son adversaire en et finir ici et maintenant.
C’est donc en un seul mouvement, comme un seul homme, que les deux guerriers se déplacèrent et semblèrent disparaître avant de réapparaître de l’autre côté de leur opposant.

« Tu salueras la grande faucheuse de notre part. »
Deux bruits de lames frottant contre l’intérieur de leurs fourreaux firent écho l’une à l’autre. Les deux gardes claquèrent en même temps sur le bord du fourreau, ce qui devrait signer l’arrêt de mort de cette créature. Lorn espérait que son coup puisse, comme prévu, trancher la tête de cet opposant pour pouvoir déverser sa vengeance sur l’autre squelette.
Ce combat allait bientôt prendre fin.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1200

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [EVENT] Groupe 2   Dim 10 Nov - 17:22




De gauche à droite : Kentan, Shohei, Bataki et Ariake Ōjo
Mori Ranmaru : Bataki observa son adversaire se faire entourer le cou par la chaîne et le boulet avant d'aller s'encastrer dans un mur non loin de là, avec une force exponentielle, celle qui caractérisait si bien le hors-la-loi. Ce dernier tira sur la chaîne pour ramener le boulet près de lui et il le plaça alors sur son épaule, comme d'habitude, se demandant si Mori avait eu son compte ou si cela n'allait pas suffire pour le mettre hors course. Ses interrogations furent bientôt résolues tandis que l'autre épéiste se redressait lentement, commençant à marcher dans sa direction après s'être difficilement extirpé des décombres. Plus résistant qu'il n'en avait l'air... Et c'était tant mieux. L'affrontement allait durer un tant soit peu de cette manière. Et Makui n'aurait rien à redire au maudit du Naku qui aurait ainsi été capable de terrasser des adversaires plutôt dangereux... D'ailleurs, si les deux autres bretteurs qui faisaient alors face à Shohei revenaient vers lui, il aurait la possibilité de vaincre non pas un participant, mais bien trois. Et cela suffirait amplement à ce qu'il remplisse la part de son marché. Il irait peut-être prêter main forte au pacifista plus tard, qui sait ? Quoi qu'il en soit, l'envie de combattre le logia de la glace ne le saisissait pas vraiment. Non pas que celui-là était trop puissant pour qu'il n'ait aucune chance de triompher, mais bien parce qu'il en aurait eu assez des adversaires forts pour la journée...

C'est alors que Mori, tandis qu'une flamme verte commençait à envelopper son corps, énonça ses facultés à Bataki qui resta aussi muet qu'une tombe. Surprenant tout de même, il devait l'avouer... Un tel pouvoir risquait de lui poser grandement problème, même à lui ! Et cette hypothèse fut fortement consolidée quand l'autre type sous-entendit qu'il avait eu tout loisir d'affecter les armes fétiches du hors-la-loi depuis le début du combat. Ce dernier le regarda s'envoler littéralement, d'un bond, et ferma les yeux avant d'envoyer le boulet avec puissance en direction de l'homme, lâchant la chaîne et donc également le katana avec. Que cela suffise à frapper l'autre maudit ou pas, l'homme squelettique ne comptait en tout cas pas s'arrêter en si bon chemin... Il se retourna vivement, enlevant la boîte qu'il tenait sur son dos constamment pour en tirer le premier objet qui venait sous sa main. Une masse. Longue et recouverte de piquant, elle pesait bien plus lourd que le boulet précédemment envoyé mais était également beaucoup plus efficace pour commettre des meurtres. Sans perdre plus de temps, l'homme hurleur replaça la boite sur son dos et fit un puissant mouvement horizontal en bondissant à son tour, visant l'abdomen du pirate. Si celui-là n'évitait pas, il se ferait transpercer au niveau du ventre avant d'être balancé à nouveau en direction du mur. Malheureusement, bien difficile d'éviter en plein air, sans appui aucun... S'il parait, il n'aurait pas à souffrir des piquants, mais serait dans tous les cas propulsé avec puissance. C'était à Mori de jouer, désormais...

Elimane Loyckh : Ōjo se tenait le crâne depuis que les voix avaient repris place dans sa tête. Suffocante, elle peinait à se relever, et tremblait plus violemment que jamais. Ses yeux écarquillés laissaient clairement transparaître la folie totale qui commençait peu-à-peu à l'envahir. Et d'un seul coup, elle se mit à hurler, aussi fortement que possible. La peinture autour d'elle se mit alors à former des bulles, comme s'il s'agissait de lave. Et d'un seul coup, elle forma un chien immense, de quatre bons mètres de haut. Celui-là se mit alors à courir en direction de Loyckh, dans le but d'exploser dès qu'il serait en contact ou tout du moins proche du marine. Le but était simple : le recouvrir de peinture afin de le rendre plus vulnérable que jamais...

Kentan, de son côté, avait réussi à se mettre à quatre pattes, grelottant toujours. Il avait parcouru quelques mètres dans le but de se placer hors de danger, sachant que dans cet état, la Supernova ne ferait guère attention à lui... Que diable pouvait-il faire, même avec son haki de l'armement, au milieu d'un affrontement si titanesque ? Il n'en avait strictement aucune idée. L'idée de prendre ses jambes à son cou semblait plus tentante que jamais, mais pour aller où ? Makui lui demanderait des comptes, s'il triomphait... Et si les participants triomphaient, ils n'auraient aucun scrupule à le terrasser, comme avec tous les autres traîtres d'ailleurs... Et de toute façon, le hors-la-loi n'était pour le moment pas en état de s'enfuir. Dès lors, patience était maître-mot...

Drake Kotori - Lorn : Shohei, qui s'était alors relevé après le hurlement puissant et dévastateur de Bataki, se dressa alors face à ses deux adversaires dans le but de les vaincre aussi bestialement que possible. Nul doute qu'une fois cela fait, il foncerait droit vers l'homme hurleur pour lui régler son compte une bonne fois pour toute... Mais sa priorité instinctive était encore les deux samourais. Les dangers les plus grands dans la zone, entre autre... Personne ne prêta réellement attention au court speech de Drake, étant donné que personne n'était en capacité d'y répondre pour le moment. Et c'est alors que les deux épéistes firent face au zoan éveillé avec la manifeste et ferme intention de lui faire goûter le sol une fois pour toute. Celui-là n'eut pas le temps de bouger, bien trop blessé pour cela malgré son effrayante capacité à récupérer, que déjà les lames adverses s’abattaient sur lui. Il chuta donc une ultime fois, à nouveau dans une gerbe de sang. Une chose était sûre : le révolutionnaire ne se relèverait plus.


Shohei a donc perdu !
Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT] Groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event] Groupe Mitsu
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» [EVENT] Groupe Noburo
» [EVENT] groupe Rituel - Morgan, Albin, Elisa, Aly
» [EVENT - Groupe 5] Sang chaud dans les Docks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Siège de Mars :: Château-