Partagez
 

 Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeMer 9 Oct - 21:58


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

La matinée s'était passée assez vivement. Après le retour d'Hato qui, finalement, avait décidé de s'en aller à nouveau, arrachant à Nakata la pensée qu'il n'était réellement qu'un pur électron libre, l'équipage avait globalement décidé de profiter de la journée et de son calme pour se reposer un peu. Ainsi le capitaine avait-il directement rejoint sa cabine en s'allongeant sur le ventre, ne cherchant même pas à se déshabiller, trop exténué pour le faire. Damon, lui aussi, avait décidé d'aller se reposer un peu. Certainement un peu pressé par les regards insistant d'Holly qui, depuis le début, n'appréciait pas vraiment qu'il ait un comportement si fier. Mais c'était son tempérament de guerrier, personne ne pouvait lui en vouloir à ce sujet... Cette blessure que lui avait finalement infligé Méliandre n'était pas extrêmement grave, et un peu de sommeil avec quelques repas consistants le ramèneraient bien vite à son état naturel. C'était surtout pour cette raison que le Fenice ne s'inquiétait pas tellement à son sujet... Le nouveau venu, Namusa, quant à lui, semblait doté d'une constitution physique assez extraordinaire et pour le moins surprenante. Alors qu'il avait passé la nuit à veiller en compagnie du capitaine et du vigie, discutant avec eux autour d'une coupelle de saké sous la brise nocturne, il ne semblait pas exténué le moins du monde. Au contraire, après avoir sauté par dessus le bastingage agilement, fusil en main, il avait déclaré qu'il reviendrait un peu plus tard avec de quoi manger. Le Supernova s'en était un peu voulu de voir celui qui n'était qu'un inconnu s'occuper de cette tâche ingrate alors qu'il aurait du la remplir lui même s'il n'avait pas croisé son bras droit en chemin, mais la fatigue était à ce moment-là plus forte et attirante que tout autre. L'affrontement face au vampire l'avait réellement poussé à bout, étant donné que son corps n'avait plus été habitué à livrer une si féroce et vive bataille depuis un petit moment... C'était donc avec ces pensées qu'il sombra tout simplement, se laissant entraîner dans les bras de Morphée sans plus lutter.

Nakata s'était donc réveillé quelques heures plus tard, tiré de son sommeil par Saya, la belette, qui s'amusait avec ses cheveux et prenait un malin plaisir à sauter sur son crâne comme s'il s'était agit d'un vulgaire trampoline. Poussant un soupire, n'ayant pas autant dormi qu'il ne l'aurait souhaité, le Phoenix attrapa son animal de compagnie d'une main distraite mais délicate et le posa sur l'oreiller non loin de là. Après avoir réalisé cette tâche qui lui avait paru comme étant un exploit, le garçon s'était redressé en baillant ostensiblement et en s'étirant avec autant de force que possible, les paupières à demi closes. Il se gratta ensuite le front en se relevant et en ouvrant la porte de sa cabine, prenant le chemin du pont d'un air encore légèrement endormi. Ne faisant pas de bruit, pour éviter de réveiller le sabreur qui devait encore sommeiller, il arriva rapidement sur le pont et s'accouda au bastingage pour observer la plage et l'eau claire non loin de là. Le soleil s'était bien levé et commençait même à entreprendre sa longue descente dans le ciel. Il ne restait sans doute à Tengoku no Seigi que deux ou trois heures avait le crépuscule, qui signerait alors le début de leur seconde lutte sur Graou Island face à ces étranges créatures qu'étaient apparemment les habitants. Mais cette fois-ci, le Fenice avait bien décidé de ne pas les entraîner dans la forêt pour les faire fuir, non. Il fallait à tout prix en capturer un pour permettre à Holly de s'en occuper et de voir si elle était capable d'inverser le poison qui circulait sans l'ombre d'un doute dans leur sang. A moins, bien évidemment, qu'il ne se soit agit là d'une malédiction éternelle, ou encore d'une race non humaine... Mais tout cela paraissait bien farfelu à l'oiseau légendaire, quand bien même il se trouvait actuellement sur Grand Line. Cela lui semblait un brin exagéré, et il envisageait plus volontiers la présence d'un malade mental sur l'île. Mais... Qui donc ? L'interrogation demeurait entière. Et tant qu'ils n'en savaient pas plus, de manière générale, il était impensable de tenter d'y répondre !

Après cinq minutes à profiter du vent paisible et rafraîchissant, des embruns de la mer et des douces vagues de cette dernière dans la baie naturelle où était installé le MOT, Nakata remarqua une silhouette sortir de la forêt non loin de là. C'était Namusa, avec son fusil en bandoulière, qui arborait un sourire satisfait. Un peu surpris, l'ancien révolutionnaire se redressa un peu et remarqua que ce dernier avait réussi à capturer et à tuer deux lapins, qu'il tenait dans ses mains d'un air triomphant. Il était donc un très bon chasseur... C'était intéressant à savoir. Tandis que le tireur revenait à bord du navire et allait déposer les deux bêtes en cuisine pour pouvoir les préparer pour le repas du soir, le Fenice décida de lui demander de l'accompagner sur l'île afin de la comprendre plus aisément. Mais il préféra attendre que les demoiselles ne reviennent sur le pont : qui sait, peut-être auraient-elles envie de les accompagner tout deux ?




L'ordre de réponse, donc : Méliandre - Holly !
A vous de jouer !
PS : J'ai pas plus précisé concernant Hato, vu qu'on sait pas encore bien comment l'autre RP va se finir mais en principe, comme il part directement pour l'event ^^


Dernière édition par Fenice Nakata le Jeu 31 Oct - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeMer 30 Oct - 12:12

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Alors qu’il avait de nouveau disparu, alors que les autres avaient décidé de prendre un peu de temps pour eux et de se reposer, je n’avais pas ouvert la bouche, pas une seule fois, m’enfermant à nouveau dans un mutisme dont seul Dieu aurait pu connaitre la fin. Je n’avais pas pris le temps d’adresser le moindre regard aux autres et sans attendre un mot ou quoique ce soit de plus, j’avais sauté le bastingage du M.O.T et pris la direction du bois en courant sans m’arrêter laisser l’air venir déchirer mes poumons, ma cape glissa le long de mes épaules pour terminer je ne sais où, ma peau se mit à me brûler laissant échapper un petit nuage de fumée à chaque fois qu’un rayon de soleil venait m’effleurer perçant à travers les branchages.
Je ne saurais dire combien de temps j’ai couru ni même combien de kilomètres j’avais pu parcourir, mon corps encore endolori par ma chute me hurlait de tout son être de m’arrêter alors que mon esprit ne rêvait que d’une et unique chose, ne pas penser, ne plus penser, être réduit en cendre. Le seul problème de l’humain au fond était celui d’avoir la faculté de penser, et surtout de trop penser ; Tout aurait été tellement plus simple si notre esprit pouvait se taire, tout serait tellement plus simple si TOUS mes souvenirs disparaissaient, absolument tous, et le summum serait encore qu’ils disparaissent avant même avoir eut le temps de se former, avant d’avoir eut le temps de s’ancrer dans mon esprit et de revenir me torturer.

Mon pied se pris dans une racine et me fit perdre l’équilibre, me ramenant à la réalité, une fois de plus mon corps heurta le sol, réveillant un peu plus les douleurs imprégnant mon corps. Un cri s’échappa d’entre mes lèvres, pas de douleur, ou du moins pas de douleur physique, seulement une douleur mentale, une douleur gardée trop longtemps, m’étouffant, comprimant mes organes.
Je restais là, étendue de tout mon long sans esquisser le moindre mouvement alors que des tâches brunes continuaient d’apparaitre sur mon corps là où les rayons de l’astre solaire venaient me réchauffer.
Je me laissais rouler sur le côté, offrant la moitié de mon visage au ciel, un oiseau quitta son perchoir et passa juste au dessus de moi. Un léger sourire s’esquissa sur mes lèvres pâles. J’avais toujours rêvé d’être un oiseau d’aussi longtemps que je m’en souvienne, l’oiseau était l’être le plus libre que j’avais eu le loisir de voir. Rien ne le retenait jamais nulle part, la seule chose qui l’importait était de savoir où il pourrait passer l’hiver.
Le vent venait caresser son corps, le soulevant et l’emportant loin de tout problème, l’oiseau était le seul et unique animal à avoir compris que la vie ne valait d’être vécues qu’à condition d’être complètement libre.
Je n’étais pas libre, je ne l’avais jamais été et ne le serais probablement jamais. Pourquoi ? Parce que je fais parti de ces personnes faibles qui s’attachent, qui s’entichent malgré tous les efforts qu’elles peuvent tenter de faire, parce que je ne vaux pas mieux que les autres, parce que je ne suis pas plus fortes, je suis peut être même encore plus faibles qu’eux malgré ce que j’essaye de montrer…

Je ne sais combien de temps passa encore avant que je ne me décide à me relever et reprendre ma route en sens inverse, pratiquement aucun son ne me parvenait, j’aurais presque cru croire que j’étais en paix, tous les sons me parvenaient comme s’ils se trouvaient à des miles et des miles de mon être, pour la première fois depuis qu’il avait fait de moi ce que j’étais mes tympans étaient en paix… Je n’avais rien d’autre à me préoccuper que mes propres sentiments, mes propres ressentis et pensées.
D’un geste machinal et sans que j’en ai réellement conscience ma main s’abaissa et ramassa ma cape couverte de feuilles et d’humus. Elle retrouva mes épaules et mon pas repris de plus bel, mes jambes avançant de leur propre chef.

Le pavillon du M.O.T m’apparut, j’avais rabaissé ma capuche sur mon visage pour cacher aux yeux des autres les brûlures et m’avançais à la rencontre de mon capitaine qui était en train de s’activer sur le pont accompagné d’une autre silhouette qui me semblait être Namusa. L’odeur âcre du sang mort m’emplissait les narines au fur et à mesure que je m’approchais du navire.
Sans rien ajouter je m’avançais et prenais place sur le bastingage, regardant les lapins morts d’un air de dégoût les lèvres et le nez légèrement retroussés. Comment pouvait-il un seul instant penser manger ces choses immondes, et si Damon décidait de les cuisiner lui-même ce ne pourrait qu’être encore pire, enfin c’était leur problème après tout…


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeJeu 31 Oct - 18:53






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Holly soupira, posant la tête sur l’ouvrage qu’elle lisait. Ouvrage sobrement intitulé « Plantes toxiques », écrit par un certain Gilbert Sullivan. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il en avait répertorié de ces plantes toxiques. Il y avait, dans son bouquin, pas moins de 400 pages de descriptions, d’effets indésirés, de conseils sur la manipulation de ces plantes. C’était intéressant, elle ne pouvait pas le nier, mais vu la nuit qu’elle avait passé, continuer sa lecture se révélait être difficile. Surtout quand le souffle lent, mais toutefois  régulier, d’une certaine louve se faisait entendre non loin d’elle et qu’une boule de poils aux longues oreilles s’amusait sur son bureau, la déconcentrant toutes les deux minutes, l’obligeant à relire dix fois la même phrase pour parvenir à en comprendre le sens. Repoussant pour la énième fois Areia qui s’approchait un peu trop près du livre à son goût, Holly ferma l’ouvrage, s’avouant ainsi vaincue face au fennec. Bestiole qui ne tarda pas à se poster face à sa maîtresse, inclinant la tête sur le côté tout en la regardant. Un léger sourire se dessina sur le visage de la rose face à cette vision. Comment ne pouvait-elle pas craquer face à une bouille pareille ? Au fond, elle le savait : elle était beaucoup trop sensible face aux animaux. Face aux vrais, pas face à des hybrides, à des humains se transformant à moitié en animal à chaque nuit. La médecin fronça les sourcils, se levant de sa chaise avant de se diriger vers son lit et de s’allonger sur celui-ci, les bras croisés derrière la tête. Cette chose, bien que méphistophélique, était fascinante. Etudier tout le procédé de transformation, trouver la cause de celle-ci, tout ceci allait être intéressant. Mais fallait-il encore qu’ils arrivent à attraper l’une de ces choses et la calmer pour qu’elle puisse l’étudier en paix. Et puis, lorsqu’au bout de la nuit, elle n’aurait plus la bête face à elle mais bien l’humain, elle aurait des questions à poser. Mais elle n’en était pas là, elle en était loin même. Pour le moment, ils avaient fui, et rien n’indiquait qu’ils tenteraient à nouveau leur chance cette nuit.

Une boule de poils sur le visage et une griffure sur le bord de la joue, près de l’oreille gauche, plus tard, Holly se redressa, accordant à l’animal toute l’attention que celui réclamait. A comprendre par là qu’elle gratouillait Areia derrière l’oreille, lui arrachant des petits cris de plaisir. Sans arrêter son geste, la rose fit le point sur les derniers évènements depuis leur arrivée sur l’île. Les tirs de canons, la boulette du capitaine et de la vigie, l’apparition de la blonde et la morsure de Damon par Méliandre, l’attaque le soir, ainsi que l’arrivée d’un petit nouveau. Puis ce jour-même, le retour d’Hato, bien amoché à cause d’un combat stupide, et la chute de Méliandre dans les escaliers. Et le sésame, le graal même ! Damon. Damon qui avait enfin décidé de l’écouter et d’aller dormir. Damon qui n’en faisait plus qu’à sa tête. Il était temps, elle commençait à s’impatienter. La rose aurait d’ailleurs fini par l’envoyer elle-même dans son lit grâce à un petit mélange de différentes herbes qu’elle possédait. Simple, radical, il aurait dormi jusqu’au lendemain sans soucis. Un léger sourire flotta sur ses lèvres. La prochaine fois elle allait faire ça, au lieu de foudroyer du regard la personne à chaque fois qu’elle la croisait. Un bâillement sonore la sortit de ses pensées, stoppant ses gestes par la même occasion. Volpha venait de montrer de manière bruyante qu’elle était réveillée. Un sourire, cette fois-ci amusé, reprenant place sur son visage, la demoiselle quitta son lit, emportant Areia et laissant de la place à la louve pour qu’elle passe, la laissant prendre la tête du petit groupe. Il était temps qu’ils aillent se dégourdir les pattes dans un endroit plus vaste que le pont du navire. Et la forêt serait un excellent lieu pour ça. Arrivant sur ledit pont, Holly remarqua qu’ils étaient pratiquement tous là : Méliandre dans sa cape, Nakata, Namusa aussi, qui semblait revenir des cuisines. C’est vers ce dernier que Volpha se dirigea, le reniflant sans gêne lorsqu’elle fut proche. Arquant un sourcil, surprise par ce comportement, Holly siffla, rappelant à l’ordre la louve qui se rapprocha d’elle, non sans toutefois détourner réellement le regard du nouveau.

- Je vais sur l’île avec Volpha et Areia pour qu’elles se dégourdissent les pattes, si jamais quelqu’un veut venir.

Elle avait terminé sa phrase sur un sourire, avant de descendre tranquillement, Volpha sur les talons. Arrivée sur le sable, la rose lâcha la petite fennec, la regardant s’amuser sur le sable. C’était bon que de descendre du bateau sans risquer sa peau à cause de bestioles trop collantes.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeJeu 31 Oct - 22:12


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

Peu de temps après que Namusa soit sorti des bois avec son nouveau trophée et qu'il soit remonté sur le navire, une seconde silhouette se fit apercevoir à l'orée de la forêt. Féminine, cette fois-ci, elle était beaucoup plus silencieuse et svelte que celle du chasseur. En un seul coup d’œil, Nakata comprit qu'il s'agissait de Méliandre, malgré la cape qu'elle portait alors. Il ne pensait pas qu'elle était partie pendant qu'il se reposait, mais maintenant qu'il y repensait, ce n'était pas si improbable que ça... Après tout, Hato, qu'elle chérissait plus que tout au monde, était revenu pour repartir une nouvelle fois, plus rapidement qu'auparavant, sans les laisser profiter un tant soit peu de sa présence. Le fait qu'elle en souffre était plutôt logique, du coup, et même si elle le cachait autant que possible, le capitaine avait fini par s'en rendre compte... Il avait toujours été quelqu'un doué d'empathie, aussi loin qu'il s'en souvienne, et comprendre que quelqu'un allait mal n'était ni plus ni moins chez lui qu'un jeu d'enfant, au fil du temps. Ceci dit, le Fenice admettait bien volontiers que la navigatrice était des plus doués dans l'art de la dissimulation. Les diverses conversations qu'ils avaient eu tout deux, que ce soit sur le navire ou à Kaiten-Su, avaient cependant fini par la dévoiler un tant soit peu. Le blondinet savait désormais qu'elle était bien plus fragile qu'elle ne le laissait paraître, et que son fort caractère n'était rien de plus qu'une coquille protectrice, pour empêcher le monde extérieur de l'agresser continuellement. Certains l’appelleraient un masque, d'ailleurs. Ce qu'elle avait vécu pour en arriver là, le combattant n'en avait cependant pas la traître idée, et la respectait bien assez pour ne pas fouiner dans sa vie privée du jadis. Si elle souhaitait le lui dire, il l'écouterait attentivement, mais tant que ça n'était pas le cas, il garderait son rôle de supérieur et ne la forcerait en aucun cas à parler. Si la confiance devait être de mise dans les relations d'un équipage pirate, il paraissait évident que la considération d'autrui devait également être une valeur à privilégier...

Quoiqu'il en soit, deux des personnes à qui il voulait demander de l'accompagner pour une petite promenade étaient désormais sur le pont, et Nakata n'attendait donc que la troisième. Celle-ci fit à son tour son irruption, peu de temps après l'arrivée de Méliandre sur le navire, tandis que Namusa était rapidement allé poser les lapins dans la cuisine. Elle prit directement la parole, Volpha et Areia sur ses talons, en déclarant qu'elle allait faire un tour avec ses deux animaux pour qu'elles se dégourdissent les pattes. Le capitaine de Tengoku no Seigi sourit l'air amusé et hocha la tête avant de répondre d'un air enjoué :

-J'allais justement le proposer ! Méliandre, Namusa, vous venez ?

Sans attendre la moindre réponse, espérant tout de même qu'ils lui ferait le plaisir de venir avec eux, le Fenice sauta par-dessus le bastingage avant d'arriver dans le sable en époussetant son pantalon. La crique était assez paradisiaque, au final, même si l'île, une fois la nuit tombée, semblait plus obscure et démoniaque que jamais... Mais de toute façon, le soleil était encore bien haut dans le ciel : il fallait donc en profiter ! Les pirates pouvaient, pour le moment, se balader sans risquer quoi que ce soit, à part une éventuelle attaque de la part des marines... Il était donc plus judicieux de sortir maintenant que d'attendre le levé de la lune. Le blondinet eut à peine marché quelques pas qu'il entendit quelqu'un descendre à son tour. Namusa avait volontiers accepté l'idée de se balader aux côtés de son nouvel équipage, bien que tous les membres ne se soient pas encore totalement fait à l'idée qu'il était un de leurs nouveaux compagnons. Le Phoenix songea mentalement qu'il était bien plus utile qu'il n'en avait eu l'air à première vue : visiblement, il savait se servir de son fusil et avait ramené deux lapins sans la moindre difficulté. Manger grâce à lui ne serait plus qu'une affaire de temps, et c'était une bonne chose : jusque là, les aventuriers avaient principalement du se contenter de féculents, de fruits et de légumes qui se conservaient alors bien plus facilement que les viandes et que les poissons.

Après quelques pas sur le sable, Nakata songea qu'il aurait mieux fait d'amener ses propres animaux avec lui, histoire qu'eux aussi puissent profiter un peu de l'air de l'île en pleine journée. Il abandonna cependant cette idée, en se rappelant que les soldats de la justice devaient toujours être à leur recherche. Alors couvrir deux animaux était une tâche assez aisée, mais en protéger une dizaine paraissait beaucoup moins évident, même pour l'artiste lui-même... Enfin, il fallait espérer que les gouvernementaux aient oublié leur léger accrochage lors de l'arrivée de l'équipage du Supernova, et tout irait pour le mieux ! La probabilité était assez faible, mais après tout, ces mouettes ne devaient pas être très enjoués à l'idée de se frotter à des forbans primés à plusieurs millions de berrys... Après tout, il était quasiment certains qu'une raclée les attende dans un affrontement direct, même si des gradés se joignaient à la fête ! Le maudit du zoan était même presque certain de pouvoir tenir tête à un vice-amiral, ne serait-ce que le temps de permettre à ses camarades de s'enfuir... Alors il n'avait pas grand chose à craindre des marines d'une île de ce style, certainement pas. Le Fenice songea par la suite que même ses camarades possédaient de bons atouts. Méliandre avait un fruit particulièrement efficace pour immobiliser n'importe qui pendant un court laps de temps. Holly, elle, possédait un logia, lui permettant naturellement d'être intouchable pour une grande partie des combattants du Monde. Namusa, enfin, même s'il n'avait pas l'air extrêmement puissant, devait avoir de quoi se défendre puisqu'il avait survécu sur Graou Island pendant plus d'une semaine, parfaitement seul... Et ils étaient les quatre en route pour passer un bon petit moment ensemble. Non, au final, les gouvernementaux auraient bien mieux fait d'attaquer le MOT pendant leur absence. Ceci dit, Damon seul saurait certainement les recevoir suffisamment correctement pour leur passer l'envie de revenir....

Nakata avait marché pendant quelques secondes avant de réfléchir un instant. Il prit alors la parole, une fois de plus :

-Ca vous dit d'aller voir le château d'un peu plus près ?

Il n'avait pas dans l'idée d'aller rendre visite au propriétaire, mais voulait plutôt constater les dégâts du boulet de canon que l'édifice avait reçut un peu plus tôt, pendant leur arrivée. Evidemment, l'équipage se mettrait à vue des marines qui passeraient non loin, mais ce n'était là qu'une formalité !


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeVen 1 Nov - 18:08

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Finalement l’équipage fut au complet enfin si je puis me permettre de m’exprimer ainsi, disons plutôt que nous formions plus ou moins le groupe habituel. Mes ongles s’enfoncèrent dans le bois qui commençait sérieusement à pourrir, ce rafiot ne durerait pas éternellement, il n’allait pas tarder à rendre l’âme lui aussi… Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres sans que je ne puisse l’en empêcher. Pourquoi ce rire, je n’en savais foutre rien, les nerfs peut-être… Qui aurait su le dire de toute façon, un esprit malade dans un corps mort, il n’y avait rien de logique à cela, alors pourquoi y aurait-il une logique dans mon comportement ?
La voix du médecin des Tengoku No Seigi ramena mes pensées décousues parmi les leurs, aller se promener ? Pourquoi pas, rester sur le navire n’était peut-être pas la meilleure idée, premièrement parce que je ne ferais que ressasser de sombres pensées et il ne resterait probablement que Damon ici puisqu’il était rare qu’il se joigne à nous… Raison de plus pour ne pas trainer dans les parages, vu mon état mental du moment il y avait de grande chance qu’au mieux il finisse vider de son sang, au pire, en bouillie.

Nakata paru ravi à l’idée d’aller se promener, son sourire idiot s’afficha sur son visage. Idiot. Cette mimique me donnait envie de le frapper, s’en était presque irrésistible. Lorsque tous les autres furent à terre, je les suivais à mon tour toujours silencieuse, comme perdue dans mes pensées. Mes pas suivirent les leurs machinalement, aucune envie, aucun engouement, juste mes pas derrière les leurs, un pas léger sans histoire, un pas destiné à disparaitre un jour où l’autre.
Je repensais à cet oiseau que j’avais croisé un peu plus tôt, je revoyais ses ailes s’étirer puis se laisser doucement porter par les courants chauds. Etendre mes ailes et m’envoler à mon tour…
Blondie repris la parole me tirant une fois de plus loin de mes rêve d’évasion, aller voir les dégâts qu’ils avaient causé ? C’était une idée un peu stupide, autant se jeter dans la gueule du loup ou tendre sa seconde joue alors que l’on vient de se prendre une claque. Masochiste. A croire qu’il aimait se faire courser par d’étranges bestioles et qu’il en redemandait… Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres alors que je relevais la tête en direction dudit château, replaçant une mèche de mes cheveux me tombant sur les yeux, laissant quelque peu glisser le tissu de ma cape dévoilant ma peau au soleil quelques instants. D’un air agar je regardais ma peau brûler un instant avant de reprendre ma route. Ce serait tellement simple… Stupide idée.

« Allons nous dégourdir nous aussi… J’irais bien croquer quelques jugulaires… »

Ma voix n’avait exprimé aucun sentiment, elle était plate et dénuée de tout. Elle n’était qu’un murmure et rien de plus. Mon pas s’accéléra, accentuant la douleur dans mon corps. Abstraction de tout, ne plus penser et laisser resurgir le côté animal, le laisser prendre le dessus, évacuer toutes pensées faisant de moi Méliandre, oui laissons place à Ruby…
Jolie couleur, attirante et envoutante…



« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeLun 4 Nov - 18:16






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Holly souriait, en regardant Areia sautiller dans le sable, apprécier ses pas s’enfonçant dans ce dernier. C’était un spectacle amusant, simple, loin de ce qui s’était passé la nuit dernière. Elle s’avança un peu, essayant de garder dans son champ de vision un fennec adorant le sable et une louve souhaitant quitter ce sol le plus rapidement possible. Avec un soupir, la rose se rapprocha de la forêt, retrouvant ainsi la terre sous ses pieds. Se tournant légèrement pour pouvoir observer Areia et Volpha en même temps, la rose aperçut Nakata qui descendait, s’avançant ensuite lui aussi sur le sable fin de la plage. Namusa le suivait. Le regard de la rose détailla légèrement ce dernier. Elle n’arrivait pas vraiment à se faire à l’idée qu’une personne faisant du rentre-dedans pas possible puisse rentrer dans l’équipage ainsi. Mais si Nakata lui faisait confiance, elle était prête à faire de même, même si la méfiance serait encore un peu de mise au fond d’elle pendant un temps. Même si son capitaine pouvait agir en idiot parfois, il pouvait avoir un assez bon instinct vis-à-vis des personnes, tout du moins, c’est ce qu’elle pensait. Holly les laissa approcher, souriant lorsqu’elle s’aperçut que Méliandre était finalement descendue aussi. Ils étaient pratiquement tous là pour pouvoir se détendre un minimum. Et puis, cela permettrait un peu d’oublier le départ rapide d’Hato. Et en temps de que médecin ayant dû remettre en place une épaule déboîtée, ce départ sans repos ne l’avait pas enchantée. Pas du tout même. A croire qu’ils s’amusaient à jouer les têtes brûlées dans cet équipage.

La proposition de Nakata, coupant court au silence, la fit quelque peu grimacer. Aller au château ? Elle voulait bien, mais il y avait Volpha et Areia. Et elle n’avait pas envie de les mettre en danger en s’approchant trop près de lieux fréquentés. Une sorte de phobie en elle. Au départ, Holly avait simplement prévue de visiter la forêt, partir à la recherche de quelques plantes sans doute. Là, s’ils tombaient sur des personnes mal intentionnées, comme les marines n’ayant pas apprécié leur accostage ici, ce serait compliqué de les défendre des fusils, même si ce n’était pas impossible et qu’elle ferait tout pour prendre soin d’elles. Haussant les épaules, mettant fin à son questionnement intérieur, Holly se mit en route, sifflant pour signifier qu’il fallait partir aux deux animaux. Avec un sourire, elle observa la fennec arriver à sa hauteur en courant, haletant légèrement à son arrivée.  Doucement, elle la prit dans ses bras, rattrapant les autres qui avaient pris de l’avance. Autant ne pas trop être à la traîne non plus. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Aller au château signifiait voir les dégâts causés par des personnes ayant mieux fait de s’abstenir de lancer des boulets de canon. Mais ça signifiait aussi courir le risque de rencontrer des marines, voire même les propriétaires des lieux. Et imaginer cela ne la réjouissait pas des masses. Avec un soupir, elle regarda la bâtisse qui se rapprochait de plus en plus. Au moins, ils seraient bientôt fixés.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeLun 4 Nov - 22:00


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

Visiblement, si les autres membres de Tengoku no Seigi n'étaient pas particulièrement enjoués à l'idée de se balader tranquillement en plein territoire ennemi pour vérifier l'étendue de leurs dégâts précédemment causés et la taille de ce manoir de plus près, ils n'en étaient pas moins plutôt perplexes. D'un côté, Nakata les comprenait : cela signifiait presque se jeter en plein dans la gueule du loup et les chances qu'ils croisent des gouvernementaux là-bas était bien plus élevée que n'importe où ailleurs sur l'île. Mais de l'autre, sa soif d'aventures et de dose quotidienne d'intrigues le poussait à tous les mener là-bas. Du coup, en bon capitaine, il n'avait presque plus envie de demander, mais bien d'ordonner. Disons que sa politesse restait principalement la seule à le motiver pour ne pas imposer ses décisions... Avec le caractère de Méliandre, évidemment, puisque celle-ci allait certainement prendre un malin plaisir à contester chaque ordre clairement énoncé à l'avenir, à moins qu'ils ne se retrouvent en situation qui exigeait rapidement une exécution des décisions du Fenice... Et encore. Pendant la Grande Guerre, malgré la situation plus que critiques, ils avaient tous eu l'envie de contester ses désirs. Dans ce genre de moments, il se trouvait bien piètre capitaine. Non pas parce qu'il n'était pas capable de leur donner un ordre sans qu'ils ne discutent un tant soit peu, mais bien parce qu'ils faisaient tout le contraire de ce que lui demandait. Enfin. Du moment qu'ils survivaient tous, le blondinet n'avait pas grand chose à redire...  Et puis, de toute façon, il ne comptait pas laisser qui que ce soit mourir sur une île comme celle qu'était Graou Island. Il n'y avait probablement personne, à part la blondinette qui avait maîtrisé Damon à leur arrivée, qui n'était capable de leur tenir tête... Les dangers étaient donc relativement restreints pour un équipage de leur puissance. Puisqu'il fallait l'avouer : pour des forbans de la première moitié de Grand Line, Tengoku no Seigi dans son entièreté était composé de puissants combattants aux potentiels assez extraordinaires. Peut-être un manque d'expérience ici et un manque de sang froid là, mais ils prendraient bien rapidement le pli et pourraient bientôt affronter des hordes d'adversaires extrêmement dangereux, le zoan du Phoenix en était parfaitement convaincu.

Quoi qu'il en soit, la fameuse troupe se mit donc rapidement en route, menée par le capitaine lui-même qui, les mains derrière la tête, arborait un grand sourire, contrastant assez sévèrement avec son image de Supernova prêt à tout pour changer le Monde. Mais Nakata, au final, n'en avait que cure : la suite des événements qui auraient certainement lieu à partir de maintenant l'excitait au plus haut point. Peut-être ferait-il la connaissance du colonel de la base lui-même ? Ce serait plutôt intéressant de le combattre, tout compte fait. D'autant plus que seulement deux ans plus tôt, il n'avait pas été capable de triompher face à un simple commandant... Le challenge de tenir tête à un des hauts-gradés de la marine lui donnait grandement envie, afin de s'assurer que sa progression depuis son entrée dans la piraterie était aussi significative qu'il ne le pensait. Il aurait de toute façon une occasion, tôt ou tard, de s'en rendre compte... Le Fenice, continuait le chemin grâce à un bon sens de l'observation et de l'orientation, parvint à guider le reste du groupe à l'orée de la forêt, non loin de la colline sur laquelle se dressait le manoir. Namusa était resté bien discret et tranquille depuis le début du trajet, se contentant de siffloter de temps en temps pour faire sortir un oiseau de sa cachette. Il était plutôt doué avec les animaux, et cela expliquait à l'artiste en partie comment il avait pu ramener deux lapins aussi facilement... Bien évidemment, lui aussi pourrait user de sa musique pour envoûter de pauvres petits animaux et les amener près de lui. Mais il ne jugeait pas cela franchement acceptable, de manière générale. Il préférait chercher, comme tout le monde, et l'utilisation d'une ruse lâche pour mettre toutes les chances de son côté ne l'avait de toute façon jamais particulièrement séduite.

En bref, Nakata et ses compagnons parvinrent, après quelques tranquilles et calmes minutes de marche, qui changeait du chaos qui régnerait forcément à la nuit tombée, au pied de la colline en question. De là, ils pouvaient voir la bâtisse plus en détail. De grand taille, elle ressemblait à tous les manoirs, et ce qui choqua le maudit du Phoenix fut le fait qu'aucun dégât ne semblait avoir été lancé par le boulet.

-Ils ont déjà réparé ? Ils sont rapides dans la région...

Il avait laissé un sifflement admiratif s'échapper de ses lèvres avant de commencer à marcher en direction du château. Autant aller voir les choses d'un peu plus près... Mais son regard fut attiré par une silhouette qui passa brusquement derrière une fenêtre. Qu'était-ce ? Le Fenice marmonna quelques mots, plus pour lui que pour les autres :

-Sûrement une illusion...





Voilà !
Méli, tu peux faire venir une troupe de marines si tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeMar 5 Nov - 11:37

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

La silhouette se dessinait de plus en plus nettement pour nous dévoiler enfin son bijou d'architecture, il n'y avait pas à dire c'était vraiment un beau bâtiment. Mon regard se promena sur l'ensemble de celui-ci, pas une égratignure, rien, à croire que les tirs quelque peu désordonnés de la vigie et du capitaine l'avait épargné, ou alors que les domestiques étaient des plus habiles en ce qui concernait la restauration d'édifices de ce type. La dernière option me semblait pourtant la moins plausible même si dans le fond vu les étranges bestioles peuplant cette île il valait peut être mieux s'y connaître un minimum en réparation de bâtiment, même sommaire. Ces sales bêtes pouvaient faire de beaux dégâts il n'y avait pas de doutes à avoir là dessus...
Il y avait dans cette bâtisse quelque chose d'attractif, qui vous attirait à elle d'une manière indescriptible, elle vous donnait l'envie de vous avancer et d'en pousser la porte, de découvrir ce qu'elle cachait, car de tels bâtiments ne peuvent que regorger de secrets.
Mon pas s'accéléra légèrement, empressement, palpitations cardiaques dues à l'excitation si j'avais encore possédé un palpitant vivant... Mes doigts furent pris d'un léger spasme, crevant d'envie d'entrouvrir la lourde porte de bois se dessinant en haut de la colline. Être patiente, ne pas agir sur un coup de tête ni même une impulsion... Juste faire un petit effort de plus, dans le pire des cas j'attendrais la nuit tombée pour revenir faire un petit tour par ici, dans le meilleur quelqu'un finirait bien par ouvrir cette porte à un moment ou à un autre en voyant débarquer toute une troupe de pirates qui plus est avait fait des trous un peu partout dans la ville voisine...
La voix de Nakata raisonna me tirant de mes envies d'exploration :

« Ils ont déjà réparé ? Ils sont rapides dans la région... »

Je laissais échapper un petit rire moqueur rapidement suivi d'une raillerie.

« A moins qu'ils aient l'habitude de croiser des.... boulets. Dans tous les sens du terme je veux dire. »

Suivant toute la petite troupe je me rapprochais avec plus en plus d'envie du manoir ou du château à vrai dire je n'aurais pas vraiment su comment définir l'édifice, il était tout aussi majestueux et pompeux qu'un château mais ne semblait pas réellement assez grand pour le qualifier de tel. Blondie avait-il lu dans mes pensées ou ma gestuelle ? Possible, mais peu probable même s'il ne faut pas le sous estimer, à moins qu'au fond il soit tout aussi curieux que moi de découvrir ce qui se cache derrière ces biens étranges murs, et si nous tombions sur le laboratoire d'un savant fou qui s'amusait à expérimenter Dieu seul sait quoi sur les habitants de cette île ? Cela expliquerait bien des choses et notamment ces espèces de bestioles poilues mi-bête mi-humaine qui se baladent dans la nature une fois la nuit tombée...
Alors que nous ne nous trouvions plus qu'à quelques pas d'une fenêtre une sorte d'ombre passa devant elle, me tirant un regard interrogateur, le capitaine cependant fut plus rapide que moi et marmonna quelque chose de pratiquement inaudible :

« Surement une illusion »

Je m'approchais un peu plus de la fenêtre et collais littéralement mon visage contre, me servant de mes mains pour pallier au contre-jour, mon regard balaya l'ensemble de la pièce, il ne semblait y avoir personne même si celle-ci était richement meublée et qu'un verre à demi plein d'une étrange substance trônait sur un guéridon non loin de magnifique fauteuil en cuir sur lequel j'aurais bien posé mon postérieur.

« Tu n'es pas encore bon à enfermer Blondie... Il y a des gens là dedans, enfin il semblerait qu'il y ait eu quelqu'un, il y a un verre à demi vide à l'intérieur... Pour ce qui vit là ded... »

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'un bruit assourdissant se fit entendre, un mélange de cris et de pas de course me coupa. Un vrai troupeau de bovins... Détournant la tête de la fenêtre, j'aperçus un groupe de marines courir droit dans notre direction, à vrai dire ils n'étaient plus qu'à quelques mètres, perdue dans mon exploration de l'intérieur de la demeure et probablement à cause de mes tympans qui étaient loin de s'être remis de leur petit accident nocturne, je n'avais même pas pu les percevoir avant qu'ils ne nous aient dans leur ligne de mire.
Je laissais échapper un petit soupire, décidément nous n'allions pas pouvoir passer un seul instant en paix sur cette fichue île. Vivement que nous reprenions la mer... Plus le temps passait et plus il me tardait de quitter cet endroit. Je préférais encore passer mes nuits et mes jours à ne pas dormir et tenir fièrement la barre du M.O.T que de passer une heure de plus en ce lieu.
Machinalement mes mains se portèrent à mes cuisses et dégainèrent mes pistolets, en route mes jolis, il y a du ménage à faire...


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeVen 8 Nov - 21:00






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Le château était là, sous leurs yeux. Un bâtiment ne présentant pas la moindre trace d’un tir malencontreux d’un boulet de canon sur la façade. A croire qu’il ne s’était rien passé. Arquant un sourcil d’un air intéressé, Holly détailla la bâtisse, s’imaginant la vie là-dedans et ce qu’il pouvait y avoir. Une grande cuisine, de grandes chambres, il y a même peut-être de la place pour installer une serre, voire même deux. Une grande bibliothèque aussi. Oui, la rose aurait un bâtiment comme ça, elle saurait de suite comment le remplir intelligemment. Mais pour le réparer aussi vite, ce serait une autre paire de manches. A croire qu’il n’y avait pas eu le moindre dégât ou qu’une équipe avait travaillée efficacement. Il est vrai que dormir avec un trou dans le mur ne devait pas être des plus réjouissants non plus, c’était donc normal de vouloir le réparer rapidement. Quittant le château des yeux l’espace d’un instant pour regarder où traînait Volpha, la voix de Nakata se fit entendre, coupant court au silence. Rapide ? C’était un euphémisme. La voix de Méliandre suivit rapidement, lâchant une remarque qui fit rire la rose.

- Sur ce coup-là, c’est sûr que …

Elle avait laissé sa phrase volontairement en suspens, son attention attirée par la louve près de la bâtisse. Remettant Areia au sol pour qu’elle rejoigne Volpha, Holly se rapprocha elle aussi du bâtiment, observant d’un peu plus près les quelques plantes grimpantes accrochées au mur. Une plante banale, que l’on trouvait facilement dans les climats modérés. Quittant son observation d’un air ennuyé, la botaniste reprit le fil de ce qui se passait autour d’elle, tiquant légèrement en voyant la navigatrice, le visage collé à une fenêtre. Se promener, passer à côté d’une maison et la regarder était une chose. Se coller à la fenêtre pour observer l’intérieur en était une autre. Et l’on ne pouvait pas dire que cela s’inscrivait dans les règles de bon sens. Fronçant les sourcils, la rose écouta les explications, poussant un soupir en plein milieu. Des gens vivaient ici, ils étaient bien en droit de profiter des pièces de leur demeure, il n’y avait pas de quoi en faire un drame. Surtout qu’ils avaient dû la surprendre, faisant en sorte qu’elle prenne peur et prévienne les autorités locales. Misère. Lorsqu’une détonation se fit entendre, suivit du grognement des deux animaux derrière elle suite à celle-ci, Holly se mit à prier que ce n’était qu’une coïncidence, un hasard un peu farceur. Hasard qui prit un malin plaisir à leur amener une troupe de marines sous les bras, tous voulant en découdre apparemment. Leur arrivée sur l’île n’avait pas spécialement plu de ce qu’elle pouvait voir.

Instinctivement, Holly se plaça devant ses animaux, sachant pertinemment que la louve ne resterait pas sur place éternellement à regarder ses griffes. Fronçant les sourcils, la maudite se mit à envoyer des boules de neige dans la tête des gouvernementaux. Des boules assez grosses et compactes pour les assommer directement. Après tout, il n’y avait pas à tergiverser. Ils étaient là, les menaçants et elle ne supportait pas cette situation. Surtout avec ses boules de poils derrière. Retenant un juron bien senti lorsque l’un de ses imbéciles lui tira dessus, c’est avec un malin plaisir qu’elle l’envoya rejoindre les bras de Morphée, un mal de crâne mérité à son réveil.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeVen 8 Nov - 22:06


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

Méliandre répondit au chuchotement de Nakata en déclarant qu'il n'était pas encore bon à enfermer, et qu'il y avait bien des gens dans le manoir. Il la regarda s'approcher de la vitre sans rien dire, se contentant de scruter le bâtiment calmement, fenêtre après fenêtre. Bien que plutôt imposant et majestueux, ça n'était pas non plus la plus grande construction qu'il avait vu jusque là... Enfin, dans tous les cas, nul doute que si habitants il y avait, ces gars devaient être sacrément riches. Surtout pour avoir réparé des dégâts causés par un boulet de canon aussi rapidement... Une main d'oeuvre intéressante devait donc se trouver sur l'île, de toute évidence. Parce que de toute manière, le Fenice était certain d'avoir vu le projectile atterrir sur la façade du petit château... Sa vue ne mentait pas, pas pour ce genre de choses. D'ailleurs, sa condition de zoan lui avait permis de développer ce sens plus que pour les autres hommes, à force de pratique. Scruter l'horizon bleuté en pleine mer forçait les yeux à s'améliorer, c'était indéniable. Mais ce n'était pas le seul sens que son fruit du démon lui avait permis d'expérimenter, quand il y repensait : son ouïe aussi avait été particulièrement accrue. Et c'est grâce à celle-ci qu'il entendit une troupe de marines se ruer dans leur direction avant qu'il ne soit là. Il fit claquer sa langue d'agacement. Comme prévu, la bataille allait avoir lieu rapidement, et il faudrait garder les deux animaux d'Holly en vue pour s'assurer qu'il ne leur arrive rien de regrettable... Surtout pour Volpha, ironiquement. Le capitaine se doutait que le fennec n'irait pas jouer avec le feu, mais la carnivore, elle, était bien de ce bord-là... A cette agitation soudaine, Méliandre fut la première à réagir, tirant ses pistolets de leur étui habituel. La botaniste commença alors les festivités, envoyant des boules de neige en direction de la troupe de justiciers qui n'avaient même pas pu brailler aux pirates qu'ils étaient en état d'arrestation. Ils tentèrent une piètre contre-attaque, l'un d'entre eux essayant vainement de toucher la logia d'une balle de fusil. Pas de granit marin, c'était une bonne nouvelle : le Phoenix pourrait se déchaîner sans trop craindre pour lui...

Mais alors même que Nakata faisait craquer les jointures de ses mains en se mettant en garde, provoquant un sursaut de panique chez quelques uns des gouvernementaux, Namusa fit quelques pas en avant, dépassant ainsi le leader de Tengoku no Seigi tout en attrapant son fusil. Interloqué, ce dernier décida de le regarder passer à l'action, voulant savoir ce qu'il valait avant tout. La curiosité est peut-être un mauvais défaut, mais elle pourrait bien les sauver si celui qui n'était finalement qu'un inconnu se révélait être par la suite un ennemi... Plus il en apprenait sur ce chasseur un peu trop entreprenant et plus facilement le Fenice pourrait l'accepter en tant qu'allié. Et d'ailleurs, le Maryu semblait l'avoir compris... Il avait à peine pointé les fusiliers de la Marine de son fusil que plusieurs balles en sortirent, effroyablement précises, envoya ses cibles au sol les unes après les autres. Pas mauvais, et même plutôt bon tireur d'élite... Une chose était certaine : il valait mieux de l'avoir en ami qu'en adversaire. Mais le Supernova ne pouvait pas laisser ses amis combattre seuls en se tournant les pouces, oh que non. Maintenant que le nouveau venu leur avait montré ce qu'il savait faire, il était temps pour le forban d'également passer à l'action histoire de régler cette histoire une bonne fois pour toute. Après la débandade en pleine mer, les pseudos-justiciers allaient recevoir une puissante déculottée à même la terre. Peut-être finiraient-ils par comprendre que Tengoku no Seigi était une cible un peu trop forte pour eux ? C'est avec cette ferme intention que le blondinet se propulsa soudainement, dépassant le tireur avec une vitesse éblouissante. Celui-là se permit d'ailleurs un sifflement admiratif alors que le poing du Supernova frappait le visage du premier épéiste qui fonçait en direction d'Holly, l'envoyant traverser la forêt un peu plus loin. Un second bretteur, aussi faiblard que le premier, tenta alors de le décapiter d'un mouvement maladroit. Sans aucune difficulté, le Phoenix se pencha sur le côté et frappa son ennemi d'un uppercut au niveau de l'abdomen, l'envoyant dans l'inconscience quasiment instantanément. Il profita du corps inanimé pour le balancer avec puissance sur deux autres gars, les faisant chuter en arrière. Puis le combattant ouvrit grand ses mains, se remettant en garde, avant de murmurer quelques mots :

-Tenohira no dansu.

Son enchaînement des paumes de ses mains fut vraisemblablement bien trop rapide et brutal pour les pauvres marines. Aucun de ceux qu'il cible n'en réchappa, et la plupart se contentèrent alors de s'écrouler sans conviction, dans un bruit sourd. Il ne restait face à Nakata et à ses amis qu'une poignée de survivants, qui décidèrent alors d'attaquer Méliandre, la seule n'ayant pas démontré ses talents de la partie. Sachant pertinemment que la navigatrice saurait les recevoir efficacement, le capitaine se détendit enfin avant de se diriger vers la porte d'entrée du manoir. Il était un pirate, au diable les manières... Il avait envie de visiter et le ferait. Ses mains poussèrent donc les portes et il prit la parole, sa voix résonnant dans le hall d'entrée :

-Y a quelqu'un ? Votre baraque est classe, et on voulait la visiter ! Ça dérange pas ?

Namusa pouffa de rire en regardant le Fenice avant d'avancer pour se placer derrière lui, replaçant son fusil en place. Les deux hommes commencèrent donc à avancer tranquillement, admirant la salle remplie d'objets artistiques, de sculptures, de peintures et de livres. Des tables et des armoires ouvragées et d'une délicate facture se laissaient également observer, tout comme un lustre d'une propreté éclatante. Il ne faisait donc aucun doute : quelqu'un habitait ici. C'était la pensée qui vint à l'esprit de l'artiste avant que ne lui parviennent les mots d'un autre homme, nettement plus âgé, en haut des escaliers sur sa droite :

-Ne vous gênez pas, mon cher, faites comme chez vous !

Le Phoenix se tourna en direction de son interlocuteur, dont le visage arborait un sourire sympathique et chaleureux. Des rides commençaient à creuser ledit visage tandis que des mèches de cheveux gris commençaient à s'installer sous le haut de forme de celui qui était manifestement le possesseur du manoir. Nakata ouvrit d'ailleurs la bouche pour se présenter mais celui-là le coupa en levant la main, souriant toujours à pleines dents :

-Ne vous donnez pas cette peine, je vous connais déjà tous. Quant à moi, je suis le Comte Jekyll ! Enchanté de faire votre connaissance.

Le maudit du zoan hocha la tête d'un mouvement bref, interloqué tout de même d'une apparition si soudaine et si agréable. Ce type ne lui disait rien qui vaille, en vérité. Ce genre de situations débouchait toujours sur un truc complètement tordu. Peut-être allait-il leur faire ingérer des drogues dans un verre d'eau ou un plat d'apparence succulent ? Les membres de l'équipage se retrouveraient peut-être alors enchaînés dans une salle de torture... Et bien au diable la précaution. Si nourriture était offerte, nourriture il mangerait. Se priver alors qu'il devait généralement se contenter de sa cuisine ou de celle de Damon ? Aucune chance. Heureusement que les deux demoiselles cuisinaient d'ailleurs un peu mieux que le capitaine et son vigie... Même si ça n'était pas franchement difficile. Le prétendu Comte finit par le tirer de ses songes en reprenant la parole de sa voix grave :

-Alors, vous voulez visiter ? Je peux vous guider, si vous voulez !

Le Fenice se retourna alors vers ses compagnons, pour savoir ce que ceux-là en disaient.


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeDim 10 Nov - 15:53

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Avant même que le troupeau de bovins n'ait pu ouvrir la bouche et dire quoique ce soit, le médecin de l'équipage avait déjà commencé à leur envoyer des boules de neige, à croire que dès que ses animaux étaient dans les coins elle se transformait en vraie furie...
Je la regardais faire avec un petit sourire amusé, je rabaissais mes pistolets pour finalement les ranger et me mis à les observer tous autant qu'ils étaient, le nouveau dont je n'avais pas retenu le nom et dont il me faudrait un bon moment pour le retenir alla mettre en joue les marines et y fit un joli ménage sans même que Nakata n'ait eu besoin de bouger le petit doigt.
Il finit tout de même par se joindre aux autres. Égale à lui même, il ne les laissera jamais se débrouiller seul, à croire qu'il avait réellement finit par penser avoir une sorte de devoir paternaliste envers tous ceux qui naviguaient à ses côtés... A moins qu'il n'ait pas eu de total confiance en eux, à moins qu'il pense qu'ils ne soient pas capables de se débrouiller sans lui, si c'était le cas ce n'était même pas la peine qu'il pense une seule seconde à se rendre dans le nouveau monde car à ce moment là il ne serait nullement capable de veiller sur chacun d'entre nous, une fois là-bas il aurait déjà assez à faire en s'occupant de lui, quoi qu'il puisse en penser il était loin d'être un super héros mais ça il s'en rendrait compte bien assez vite malgré le fait qu'il veuille toujours faire au mieux, tout ça le perdrait un jour où l'autre, mais une fois de plus ce n'était pas faute de l'avoir prévenu maintes et maintes fois auparavant...

Lorsque je sortis de mes pensées il ne restait plus qu'un tout petit groupe de trois ou quatre marines, autant dire rien du tout et vu la facilité avec laquelle ils avaient mis hors d'état de nuire le reste des bovins j'étais prête à parier que ces derniers ne feraient pas long feux également. Comme quoi au final j'avais bien fait de ranger mes armes, ils ne méritaient pas une seule seconde que je gaspille des balles pour rien, sans compter que cela faisait un petit moment que je ne m'en étais pas procuré d'autre, les réserves commençaient à se faire de plus en plus maigres, il faudrait que je pense à me rendre en ville et en acheter quelques unes avant de vraiment tomber en rade...
Les derniers survivants semblèrent se détourner des trois autres et foncèrent dans ma direction, Blondie détourna les talons et rentra dans la demeure visiblement peu préoccuper par le fait de s'introduire chez quelqu'un sans y être invité, je levais les yeux au ciel tout en laissant échapper un soupire d'exaspération avant de poser à nouveau les yeux sur les quatre abrutis qui courraient à leur perte. Mes crocs se découvrirent et je m'avancer de quelques pas dans leur direction avant de laisser s'échapper dans un sifflement :

« Il est temps de soigner ces brûlures... »

Le premier avait l'air vraiment pitoyable, il s'avançait en courant tentant d'avoir l'ai déterminé mais la lueur dans ses yeux laissait transparaitre la peur qui l'habitait, et Dieu seul sait combien il avait raison de trembler intérieurement. Il aurait mieux fait de prendre ses jambes à son cou, de s'enfuir et retourner se terrer au fin fond de sa caserne ou je ne sais où, il aurait mieux fait de préférer subir les foudres de son supérieur... Un grand sourire aux lèvres j'attendis encore quelques secondes avant de me jeter à mon tour dans sa direction et sans chercher à comprendre quoique ce soit ou même à calculer ce que les autres allaient tenter de faire, je me jetais sur lui et dans un élan de violence et d'animalité, mes crocs se plantèrent dans sa gorge et vinrent cueillir sa jugulaire dans un giclement de sang. Ma gorge se rempli peu à peu du doux liquide me tirant un râle de bonheur, cela faisait plusieurs semaines où je ne m'étais pas accordé le plaisir de boire du sang frais, les animaux c'était comment dire, un peu comme ingurgiter la nourriture cuisinée par Damon. Autant le dire absolument affreux.
L'homme fut pris de spasmes violents et tenta de se défaire de mon emprise, essayant de décrocher les mâchoires dans des gestes désordonnés, pauvre fou, dans un claquement sec je brisais sa nuque avant de laisser tomber sa dépouille au sol.
Les trois autres venaient de s'arrêter net, les yeux écarquillés et les membres tremblants. Je relevais la tête vers eux, du sang coulant le long de mes lèvres et venait souiller la blancheur de ma chemise. Leurs yeux se promener de leur compagnon raide mort jusqu'à moi avant de se concerter du regard un très court instant. Je me mis à avancer lentement dans leur direction, une lueur rougeoyante passa dans mon regard au moment où ils se décidèrent à partir en courant droit vers la forêt en poussant des cris dignes de ceux d'une fillette.
Je laissais échapper un rire mauvais avant de me rendre compte que les autres avaient dû suivre le phœnix à l'intérieur, je me retournais et leur emboitais le pas à mon tour.

Tout en pénétrant dans la demeure je m'essuyais le menton et les lèvres du revers de la manche et rejoignais les autres au même moment où un espèce d'aristocrate était en train de leur proposer de leur faire visiter la demeure. Je fronçais les sourcils et détaillais l'homme de haut en bas sans m'en cacher le moins du monde avant de me retourner vers les autres et de laisser échapper :

« C'est quoi ce type, on dirait qu'il sort tout droit d'un roman du genre de Dracula... »


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeDim 10 Nov - 18:02






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Ce que c’était bon de se défouler, d’oublier son exaspération et de vraiment décompresser. Holly n’était pas une grande partisante de la violence, mais assommer des marines avec une telle facilité lui apportait une certaine joie. C’était un peu comme dans les fêtes foraines, mais là, au lieu de tirer dans des ballons, elle tirait dans des têtes. Dommage qu’il n’y ait pas de gros lot à la clé, elle l’aurait remporté haut-la-main. Des coups de feu attirèrent son attention et la rose tourna la tête l’espace d’un instant, observant Namusa à l’action. Il était plutôt précis le nouveau. Précis et rapide. Détournant les yeux pour retourner pour retourner à ses cibles, une fusée blonde passa droit devant elle l’a surpris, stoppant sa création de boule de neige. Nakata avait frappé un marine qu’elle n’avait pas vu, lui évitant le fait d’être attaquée par surprise. Murmurant un vague « merci » à l’adresse de son capitaine, la médecin retourna à sa tâche, soupirant d’exaspération quand la louve passa devant elle et s’attaqua à un pauvre gouvernemental qui se mit à hurler. La carnivore avait tenu peu de temps finalement. Surveillant du coin de l’œil que le marine ne tente rien qui pourrait blesser l’animal, la rose s’abaissa pour reprendre Areia dans ses bras, notant que le petit animal regardait d’un air intéressé la louve en action. Louve qui avait fait fuir le marine, gardant néanmoins des traces de sang sur son pelage au niveau de la gueule. Fronçant les sourcils, Holly tourna la tête, remarquant qu’il n’y avait plus que quatre marines dans les parages. Ça avait été rapide, très rapide même. A croire qu’il n’avait pas l’habitude de se battre dans la région. Ou en tout cas, pas sous forme humaine.

Son regard se porta sur Nakata, qui venait d’entrer dans le château, rapidement suivit de Namusa. Et les bonnes manières alors ? On n’entrait pas chez les gens comme ça, sans être invité. Holly se tourna ensuite vers Méliandre, frissonnant légèrement quand cette dernière planta ses dents dans le cou du gouvernemental. Détournant les yeux, elle se mit à siffler, appelant Volpha, avant de se diriger vers l’entrée, suivant ainsi les deux autres.

La première chose lui venant à l’esprit quand elle arriva dans le hall, fut que celui-ci était lourdement décoré. Entre les différentes babioles, les tableaux et les sculptures, il y avait de quoi voir et surtout beaucoup de ménage pour le personnel. Le propriétaire était là, réagissant d’une manière plutôt désinvolte au vu du fait qu’ils aient pénétré dans sa demeure. A croire que c’était quelque chose d’habituel ou qu’il s’y attendait. Et si la seconde solution était la bonne, elle ne lui inspirait rien de bon. Méfiante, Holly le détailla du regard, avant d’arquer un sourcil face à la proposition de ce comte. Visiter ? Ce serait intéressant, surtout qu’elle rêvait de voir les pièces dans une demeure pareille. Mais c’était étrange en même temps. Un particulier ne propose pas à des inconnus de visiter sa demeure comme ça. C’est un peu comme si elle-même allait sur un marché et proposait à des gens de visiter le navire. Ça n’avait aucun sens. Son regard rencontra celui de Nakata et elle soupira. Visiter ou ne pas visiter ? C’était tentant après tout.

- On n’a rien de spécial à faire après tout.

Il suffisait juste d’espérer que ce type n’ait pas un problème avec les animaux car il était hors de question qu’elle les abandonne dans l’entrée.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeDim 10 Nov - 23:04


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

Rapidement, et bien peu de temps après que les deux hommes soient entrés en tête dans le manoir apparemment habité, les deux demoiselles avaient fini par les y rejoindre tandis qu'un homme bizarrement habillé faisait son apparition en haut des escaliers. Ses habits, qui respiraient une certaine richesse, faisaient clairement penser à Nakata, comme tout le reste qu'il avait pu observer dans ce hall d'entrée abondamment rempli et décoré, que l'homme en question jouissait d'une fortune personnelle peut-être très importante. Enfin, cela ne le gênait pas outre mesure, et il se contenta donc de demander leur avis à ses compagnons d'un coup d’œil rapide. Tandis que Méliandre privilégiait apparemment la sécurité en soulignant la singulière excentricité du Comte et qu'Holly ne semblait pas contre une visite rapide était donné que les membres de Tengoku no Seigi n'avaient rien d'autre à faire, Namusa se contenta d'hausser les épaules d'un air ennuyé. Le Fenice constata donc que le tireur devait être un homme d'action, tout comme lui, et qu'il avait probablement espéré qu'un peu plus de challenge les attende à l'intérieur... Malheureusement, cela semblait tout particulièrement raté : le type en haut des escaliers ne semblait pas plus agressif qu'une mouche. Le capitaine prit donc la décision de visiter les lieux, remarquant que le Jekyll ne semblait pas demander aux animaux de rester hors de sa propriété. C'était une bonne chose : sans ça, la botaniste aurait sûrement refusé de les suivre. Et étant donné que la marine était désormais au courant de leur localisation, elle n'hésiterait pas à frapper tandis que les pirates seraient séparés... Alors autant rester groupés jusqu'au retour sur le MOT. En tout cas, le Phoenix prit la parole en s'approchant un peu plus des escaliers, décidant de rester en tête du groupe pour réagir rapidement s'il s'agissait d'un piège, bien que les chances que cela en soit un semblaient plutôt réduites :

-Très bien, on vous suit.

Le Comte ne se garda pas d'afficher un large sourire satisfait sur son visage avant de les inviter à monter pour le rejoindre. Il se retourna ensuite et commença à marcher dans un premier couloir. Outre les portes fréquentes, tant à droite qu'à gauche, on pouvait observer un bon nombre de peintures particulièrement réussies. L'artiste blond, qui l'avait rejoint rapidement, ne pouvait pas s'empêcher de s'arrêter une demie-seconde devant chaque oeuvre pour la détailler plus amplement. Ce ballet n'échappa d'ailleurs pas à leur guide qui s'amusa de ce comportement :

-Amateur d'art ? Je vous mènerai à ma salle personnelle, dans ce cas.

Nakata cligna des yeux d'un air surpris avant de hocher la tête lentement. Si ce type possédait même une salle d'arts, il vivait dans l'aisance la plus totale, c'était désormais certain... Mais le forban ne releva pas et se concentra davantage sur le trajet tandis que le petit groupe arrivait désormais à une autre grande salle. Outre le lustre au plafond, les rideaux et teintures finement décorés et l'âtre de cheminée dans laquelle brûlait un petit feu, on pouvait remarquer une longue table cernée par d'épais et confortables fauteuils d'une couleur rouge sang. L'endroit, bien que véritablement chargé par des armoires et d'autres meubles de bois comme le hall d'entrée, apparaissait comme plutôt harmonieux. La vie des nobles n'avait définitivement rien à envier à nulle autre existence... Le Fenice reporta son attention sur Jekyll qui avançait désormais en direction du feu d'un pas lent, en prenant à nouveau la parole :

-Ma salle de réception. J'y invite généralement mes invités autour d'un bon souper : mes cuisiniers comptent parmi les meilleurs de l'île. Je serais évidemment heureux de compter un équipage aussi reconnu que le votre parmi mes convives.

Rapidement, le Supernova fit le point mentalement. Le noble sans doute le plus riche de l'île, qui n'avait à n'en pas douter un poids important dans la politique de l'endroit les invitait à un repas nocturne sur Graou Island, où les villageois, une fois la nuit tombée, devenaient des monstres. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que l'invitation semblait plus périlleuse qu'elle n'y paraissait, bien que l'idée de goûter à une cuisine plus tendre que celle de Damon était présente... A contre cœur, le blondinet décida de porter son rôle de leader en déclarant quelques mots, balayant l'endroit du regard :

-Malheureusement, je doute que cela soit possible. Nous aurons à n'en pas douter à faire, ce soir...

Le Comte sourit en se retournant, faisant de nouveau face aux hors-la-loi tandis que le zoan du Pheonix le scrutait d'un air calme, une fois de plus.

-Je suppose que vous avez donc fait connaissance de nos formes démoniaques...

Le musicien croisa alors les bras, poussant un soupire en fermant les paupières un court instant :

-Si c'est ainsi que vous nommez les créatures qui nous ont attaqué la nuit passée, oui.
-Quittez l'île sans plus tarder.

La sympathie que dégageaient jusqu'alors les propos de leur hôte s'évapora soudain, laissant place à un sérieux déroutant. Nakata ouvrit les paupières à nouveau, tout en gardant ses bras croisés, et fixa l'homme qui lui faisait face droit dans les yeux. Il avait changé en un instant. Ses traits autrefois enclins à l'amusement et à la discussions n'étaient clairement plus chaleureux, et n'invitaient Tengoku no Seigi qu'à s'en aller du manoir et de Graou Island aussi vite que possible, pour ne pas dire immédiatement. Il fixait le capitaine avec un air presque froid, distant, et le blondinet se permit alors un sourire amusé par la situation. Il se tourna vers ses compagnons d'un air joueur en prenant la parole lentement :

-On se tire en abandonnant de folles épopées, ou on décide de rester pour le jeu ?

Jekyll tiqua, faisant claquer sa langue d'un air agacé. Il n'appréciait manifestement pas l'audace dont faisait preuve le Fenice. Mais il devait vraisemblablement faire avec : ce dernier n'était pas disposé à s'en aller sans discuter. Il ajouta cependant, d'un air calme :

-Ne faites pas d'idiotie. Cette île dépasse votre entendement, à vous tous.


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeVen 15 Nov - 12:14

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Ce type avait un truc étrange, je n’aurais pas vraiment su dire quoi, je n’aimais pas la façon dont il se comportait, il était un peu trop mielleux à mon goût ou je ne sais quoi … Il n’était pas de la même race que moi, pas de la même trempe que Dracula c’était certain, il avait pourtant bel et bien quelque chose d’étrange en lui…
J’affichais une mine renfrognée et peu convaincue lorsque les autres approuvèrent pour suivre l’inconnu à travers le dédale de sa demeure. J’avais du mal à faire confiance aux autres, même aux êtres les plus proches de moi, mais cette fois-ci je pensais que mon doute à son égard était fondé, je me gardais cependant de dire quoique ce soit à ce sujet, me contentant de suivre les autres tout en restant sur mes gardes.

Je ne fis pas attention à tout ce qui nous entourait, je ne passais pas mon temps à m’extasier sur tous les trésors dont regorgeait cet endroit. Ma langue claqua à plusieurs reprises alors que mon sentiment de malaise augmentait au fur et à mesure que nous avancions en sa compagnie.
Le comte finit par nous proposer de rester manger chez lui le soir même, je relevais un sourcil interrogateur. Beaucoup trop hospitalier à mon goût, depuis quand invitait-on à diner des personnes que l’on ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam ? Et puis pourquoi Diable nous inviter à diner le soir tout en sachant les horreurs qui peuplaient les alentours à la nuit tombée… Décidément il y avait vraiment un truc qui ne tournait pas rond avec ce type.
Nakata sembla flairer l’embrouille à son tour et déclina quoique mille fois plus poliment que je n’avais été tenté de le faire l’invitation faite à tout l’équipage.
Le visage du Comte changea du tout au tout lorsque Blondie évoqua les créatures, je ne pu m’empêcher de laisser échapper un rire lorsqu’il nous pria d’un ton glacial de quitter l’île, pour qui se prenait-il ? Pensait-il réellement qu’il pouvait demander à des pirates de quitter un lieu et que ceux-ci allaient gentiment les écouter et déguerpir au plus vite ? Pauvre idiot.

« On se tire en abandonnant de folles épopées, ou on décide de rester pour le jeu ? »

« Quelle question idiote Blondie…. Bien entendu que l’on reste ici, du moins pas temps que ce… Comte n’aura pas voulu dévoiler tout ce qu’il cache. Il est bien trop attentionné pour être étranger à tout ceci… »

Je laissais échapper un nouveau rire en entendant la réponse du Comte, ne pas faire d’idiotie ? Que ce qui se passe sur cette île dépasse notre entendement à tous, oui probablement et encore je ne suis pas certaine qu’il sache ce que nous avions traversé, que ce soit personnellement ou bien tous ensemble…
Je m’avançais de quelques pas et posais mes mains sur mes hanches, le scrutant de haut en bas sans aucune gêne.

« Je crois que vous cachez bien des choses, il aurait été intéressant de continuer la visite, peut-être auriez-vous lâchez quelques petits détails bien alléchants sans vous en rendre compte. Mais je doute que vous nous considérez toujours comme des invités à présent… Vous vous mettez vous-même dans une situation dérangeante, c’est tellement mignon de voir à quel point l’être humain peut être pathétique quand on le regarde se noyer lui-même, il me tarde d’assister à votre noyade… A ne pas en douter elle en sera des plus… divertissantes. »



« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeSam 16 Nov - 15:18






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Ce type ne lui disait rien qui vaille. Il était étrange, à les accueillir ainsi, à leur proposer de visiter son manoir comme ça, comme si de rien n’était. Comme s’ils n’avaient pas battus des marines juste devant sa demeure. A croire qu’il se fichait de la réaction que pourrait avoir la base locale en apprenant ça. Le sourire qu’il afficha quand Nakata donna leur décision lui fit froncer les sourcils. Ce type n’était pas normal, pas sain d’esprit en tout cas. Malgré ses doutes, Holly ne tarda pas à suivre le mouvement, faisant attention à ce que Volpha ne s’éloigne pas trop d’elle. Ce château était immense et sentait la richesse à plein nez. Perdre une louve dans un endroit risquait de coûter cher, surtout si elle décidait de piller le garde-manger des lieux. Avec un petit sourire amusé, la rose suivit le mouvement, prêtant peu d’intérêt aux divers objets qu’ils pouvaient dépasser, notant simplement que ce comte avait une « salle d’art », ou comment passer définitivement pour un homme riche et aimant le montrer. Areia commençait à s’agiter, trouvant certainement le temps long dans les bras de la rose et celle-ci soupira. Certes, elle avait approuvée pour la visite, mais ce n’était au final qu’une perte de temps. Son imagination aurait été bien mieux pour compléter la carte des lieux et trouver des pièces farfelues. Par exemple, une pièce où la chaleur rivalisait avec celle du désert et, avec pour voisine, une où le froid serait polaire. Impossible, mais tellement plaisant à imaginer. Et puis, c’était bien pour apporter un peu de piment à cette visite ennuyeuse. Son attention se reporta sur ce qui l’entourait lorsque Jekyll reprit la parole, leur proposant de manger ici. Abandonner la cuisine de Damon ou du blond pour la soirée ? Pourquoi pas. Mais ce type était louche, bien trop gentil avec eux. On pouvait croire qu’elle tournait paranoïaque, mais c’était loin d’être le cas. Surtout quand Volpha s’agitait ainsi à ses côtés. A force de côtoyer la louve, la rose avait fini par déchiffrer certaines de ses réactions et celle-ci était simple : elle se méfiait. Clair, net et précis. Et rien que ça ne lui donnait pas envie de rester. De plus, elle n’avait pas oublié ce qui avait été dit plus tôt : elle allait avoir le droit à un cobaye pour comprendre au mieux cette île et ces transformations. Passer à côté de ça était hors de question.

La réponse de Nakata fit sourire Holly, l’espace d’un instant, avant que le comte ne reprenne la parole, attisant un peu plus sa curiosité. Mentalement, la médecin cocha dans sa liste le fait que les créatures gardaient leur conscience, même après leur transformation. C’était intéressant à savoir et un début. Le reste la fit cependant tiquer, tandis que Méliandre se permettait de rire. Bien, la méfiance de la louve était fondée : ce type n’était pas aussi sympathique qu’il voulait paraitre. Un simple masque pour les tromper ? Sans doute. En tout cas c’était terminé. Un grondement sourd se fit entendre, tandis que Nakata posait sa question. D’une petite tape sur le crâne, la rose fit comprendre au canidé de se taire, écoutant les différentes prises de parole. Partir de cette île était hors de question et Méliandre le souligna très bien, exprimant tout haut ce que la rose commençait à penser. Après tout, il avait l’argent, il pouvait très bien payer des expériences visant à transformer les personnes en des hybrides. Oui, c’était plausible. D’un air intéressé, elle regarda la navigatrice s’avancer, déversant en paroles ce qu’elle avait sur le cœur, tiquant tout de même un peu sur la fin. Une fin un peu exagérée à son goût, mais surement tout à fait approprié pour Méliandre. Sans doute.

- Même si cette île dépasse notre entendement comme vous dites, on se fera un plaisir de mieux la comprendre. C’est un peu ça l’aventure après tout. Et puis, je dois bien dire que cette histoire de forme démoniaque m’intéresse au plus haut point. Un petit quelque chose d’intéressant à dire à ce sujet, monsieur le comte ?

Le dernier point était dit sur le ton de l’ironie. Elle se moquait assez de ce titre trop pompeux, trop tiré par les cheveux. Ce qu’elle voulait, c’était simplement découvrir la vérité sur cet endroit et peut-être soigner ces gens.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15128
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue52/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue300/1000Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (300/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeDim 17 Nov - 14:16


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Tumblr11


« Baladons nous gaiement ! »
PV les Tengokus

Peu de temps après que le Comte eut averti les pirates, souhaitant visiblement les voir partir aussi vite que possible, ce fut à Méliandre de prendre la parole. Elle déclara qu'elle aurait préféré continuer la visite, afin de voir s'il lâcherait d'intéressants détails au fur et à mesure de celle-ci. Ces dires arrachèrent un sourire amusé à Nakata qui se tourna à nouveau, pour faire face à leur hôte, dont le visage semblait se raidir à chaque parole de la navigatrice. Il avait l'air agacé, dépité par ce qu'il aurait très certainement qualifié comme un manque de raison et d'intelligence notable. Malheureusement pour lui, ce n'était pas cela que le blondinet voyait dans leur décision de rester sur Graou Island jusqu'au moment où ils auraient enfin terminé tout ceci... Au contraire. C'était l'envie de vivre des aventures qui le poussait à rester sur cette île pourtant clairement inhospitalière. Tengoku no Seigi, dans son entièreté, semblait être en danger en restant ici. Mais la Grande Guerre avait été pire que tout ce qu'ils pourraient vivre en restant là, et même si Hato n'était cette fois-ci pas à leurs côtés pour leur prêter main forte, le Fenice comptait bien remplir sa part du travail aussi. En gros, sa décision était prise, personnellement : il voulait rester ici, comprendre le mal que subissaient chaque nuit les habitants de l'endroit et, si possible, permettre à Holly de les soigner tous. Dans le meilleur des cas, de cette manière, ils obtiendraient sans doute presque immédiatement le soutien sans limites des civils de l'île. C'était une très bonne chose, et cela ne pouvait qu'améliorer leur réputation... Alors autant courir le risque de faire face, encore une fois, à la marine et aux autres défenseurs de la prétendue justice du Gouvernement Mondial ! Après que la navigatrice eut fini de parler, démontrant l'audace qui la caractérisait si bien, ce fut à la botaniste de prendre la parole. Elle illustra parfaitement les pensées de son capitaine, qui ne put refréner à nouveau son envie de sourire. La décision était prise : l'équipage allait devoir rester ici quelques jours de plus...

Et c'était précisément cela qui sembla pousser Jekyll hors de ses gonds. D'un air énervé, les dents et les poings serrés, il adressa un regard froid au blondinet et s'apprêta à prendre la parole quand Namusa le coupa d'une toux basse. Le tireur poussa un soupire en se grattant lentement les cheveux et prit la parole à son tour :

-Ça m'embête de vous demander ça, mais vous auriez pas des petits plats à nous donner quand même ?

Le teint du Comte devint cramoisi tandis qu'il fulminait visiblement de rage. Nakata se laissa aller dans un fou-rire, les larmes aux yeux, tandis que le noble tendait le doigt en direction d'une porte non loin de là :

-Allez-vous-en, tout de suite !
-Je suppose que ça veut dire non...

Le tireur poussa un dernier soupir tandis que le Phoenix reprenait son souffle à grand peine, se dirigeant vers la porte qu'avait indiqué Jekyll. Il ouvrit cette dernier et sortit de la bâtisse, arrivant non loin de l'endroit par lequel ils étaient entrés un peu plus tôt. Visiblement, l'endroit avait plusieurs entrées, et ce serait bien plus pratique pour venir tabasser ce type s'il était lié de quelque manière que ce soit à la pseudo-malédiction qui régnait sur les indigènes. Après avoir fait quelques pas, Namusa sur ses talons, le Fenice commença à se calmer pour se retourner vers ses compagnons. Il essuya d'un geste distrait la larme qui s'était placée sur ses cils et prit la parole avec un grand sourire :

-Bon, on rentre ? La nuit devrait plus trop tarder à tomber.

Pendant leur courte visite, en effet, le soleil avait commencé à dangereusement chuter à l'horizon. Ils avaient toutefois bien assez de temps pour rentrer au MOT et se préparer à la bataille qui aurait peut-être lieu, mais aussi et surtout à la capture de l'une de ces bestioles pour permettre à Holly de s'en occuper et de tenter de la soigner. En chemin, ils pourraient peut-être chercher des fruits dans la forêt, en donnant assez de temps pour permettre à la botaniste d'améliorer son répertoire de végétaux. Et puis, même si Damon devait se ficher de ce qu'ils faisaient, il valait mieux ne pas le laisser tout seul trop longtemps : l'envie de faire cuire les lapins dans la cuisine risquait de le piquer, et il serait bien capable de transformer un possible repas de rêve en nourriture abjecte et immangeable. En plus de ça, les quelques rescapés de l'attaque de Tengoku no Seigi contre les troupes de la marine avaient dû rejoindre le Quartier Général de l'île depuis bien longtemps. Quelques blessés semblaient s'en être allés également, même si depuis l'endroit où étaient les pirates, on pouvait toujours observer quelques corps inanimés ou d'autres qui tentaient simplement de se relever, en secouant leur tête à intervalles réguliers, se tirant de l'inconscience que leur avait offert les tirs de boules de neiges ou les coups de poings un peu trop brutaux. Toutes ces raisons poussaient donc le blondinet à avoir envie de rentrer dans les minutes qui suivraient. Il fallait encore voir ce qu'en diraient ses nakamas. Namusa, en tout cas, ne semblait pas spécialement contre.


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue37/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue70/350Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeDim 17 Nov - 18:55

Baladons-nous gaiement !
Tengoku no Seigi

Le visage du Comte et sa merveilleuse expression agacée étira un peu plus mon sourire carnassier et augmenta mon plaisir de me comporter comme... un monstre ?
Sans compter les mots qui sortirent de la bouche du petit nouveau qui me fit tout simplement exploser de rire, des larmes se mettaient déjà à perler au coin de mes yeux, mes abdominaux commençaient peu à peu à se faire sentir, je partais dans un fou rire incontrôlable, finalement ce type n'était pas aussi emmerdant que j'aurais pu le penser.
Blondie ne tarda pas à me suivre en voyant le visage du Comte passer au cramoisie, et s'énerver encore plus. Il termina par nous ordonner de quitter les lieux, sans arriver à m'arrêter de rire, j'emboitais le pas des autres, décidément cette journée avait bien mieux continué qu'elle n'avait commencé, je n'aurais jamais penser autant rire après tout ce qui s'était passé en si peu de temps.

J'acquièsais lorsque Nakata nous proposa de rentrer, de toute façon il n'y avait pas grand chose d'autre à faire à présent, nous avions la certitude que ce type nous cachait non seulement quelque chose de louche mais qu'en plus de cela il n'avait rien dans la tête ou du moins n'était pas la meilleure personne que je connaissais en ce qui consistait à duper des étrangers, enfin tout cela n'était qu'un détail...
Alors que j'allais passer la porte d'entrée en sens inverse cette fois-ci, je me retournais vers le Comte et ayant repris quelque peu contenance, je lui affichais mon plus beau sourire avant de lui faire un signe de la main et de laisser échaper sur un ton ironique :

« Au plaisir Monsieur le Comte. »

Sur ce je détournais les talons et rabaissais la capuche de ma cape sur mon visage avant de reprendre la direction du M.O.T. Une chose était certaine, ce n'était pas cette nuit que les autres allez pouvoir se reposer, il était certain que nous recroiserions ces étranges choses pour le plus grand bonheur du médecin de l'équipage qui pourrait peut être enfin étudier à loisir ces bestioles...
Je laissais échapper un petit soupire, il me tardait de quitter cet endroit et de reprendre la mer, il n'y avait rien de sûr cependant je savais que plus nous avancerions sur Grand Line et plus les liens entre l'équipage et ma personne allaient se distendre, Blondie allait vouloir mettre en oeuvre son plan de trahison tout en étant à la botte de la Marine, une chose à laquelle je ne pouvais prendre part, une chose que je ne pouvais cautionner. Agir ainsi pour moi était la chose la plus lâche à laquelle il aurait pu penser, je l'avais prévenu, il savait à quoi s'attendre. Mutinerie ? Oui dans un certain sens, il était hors de question que je m'abaisse à cela, notre capitaine avait-il pris la grosse tête en voyant la lettre que lui avait remis la tête de nounours ? Le fait que le Gouvernement veuille le ranger à leur côté lui avait-il tellement fait croire qu'il avait une réelle importance pour lui qu'à présent il n'était plus rien qu'un moins que rien assoifé de gloire facile. Non au final le seul réel mot qui me venait à l'esprit en repensant à toute cette affaire était tout simplement vendu, oui il allait devenir un vendu et entrainer par la même occasion tout l'équipage avec lui...

Il était hors de question qu'il m'abaisse à cela, certes je n'avais rien d'un grand pirate et cela me convenait tout à fait, ma prime n'avait rien d'extraordinnaire mais tout ça ne m'importait guère, tout ce que je voulais au final ça n'avait toujours était que pouvoir vivre librement, sans jamais plus me soucier de tout ce que les autres auraient pu me mettre sur le dos, vivre sans paraitre comme un monstre aux yeux des autres...
Je suivais le petit groupe les yeux dans le vague, déjà à des milliers de miles de leurs propres pensées.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue35/75Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Left_bar_bleue224/250Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitimeMer 20 Nov - 17:36






Baladons nous gaiement !
Tengoku no Seigi

La tête de cet homme, aussi rouge qu’une tomate mûre, la fit sourire. Il perdait patience, tout comme son sang-froid. Et le voir s’énerver ainsi était risible. Il n’arrivait pas à les manipuler à sa guise et il s’énervait ? Rien que ce fait lui faisait penser à un gamin capricieux, souhaitant la dernière chose à la mode sur son île. Ce comte était capricieux, mauvais perdant. Grattant légèrement Areia derrière l’oreille, Holly s’attendait à une réplique cinglante vis-à-vis de leurs propos, à une menace peut-être. Mais Namusa coupa court à tout ça, prenant la parole pour dire une chose si absurde, si ridicule à cet instant que la rose se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas rire. La réaction de leur hôte fit néanmoins tomber ses maigres résistances et la rose se laissa aller, retrouvant tout de même son sérieux quand il les mit à la porte, pouffant légèrement à l’écoute de la réponse du nouveau. Elle l’aimait de plus en plus celui-là. Suivant le mouvement pour sortir, elle jeta un dernier sourire moqueur au comte avant de passer la porte, inspirant à fond l’air du dehors. Ce type avait beau avoir une demeure niquel, la botaniste préférait largement l’air du dehors à l’atmosphère suffisante qui régnait à l’intérieur.

C’est avec un léger sourire qu’elle rejoignit Nakata et Namusa à l’extérieur, se baissant pour déposer le fennec au sol, près de Volpha. D’un air distrait la jeune fille observa les alentours, notant la diminution de la population de marine au sol. La plupart étaient déjà partis apparemment. A croire qu’elle n’avait pas tapé assez fort pour les assommer un bon moment. Dommage. Laissant son sourire de côté, elle croisa les bras, son regard tourné vers ses animaux qui vagabondaient près des corps encore au sol. Elle préférait ne pas les quitter les yeux, de peur que l’un ou l’autre ne disparaisse lors d’un moment d’inattention de sa part. La rose était un peu trop protectrice, voire même paranoïaque. La voix du capitaine, la fit se retourner, tandis qu’elle hochait simplement la tête pour signifier qu’elle était d’accord. Il valait mieux être au navire avant la tombée de la nuit, que ce soit pour manger un bout ou pour ne pas être pris au dépourvu. Sifflant pour indiquer aux deux carnivores qu’ils partaient, Holly les attendit, prenant ensuite la route du navire. La tête quelque peu dans les nuages, elle observait consciencieusement toutes les plantes qu’elle pouvait voir rapidement, notant l’endroit où se situaient celles l’intéressant. La botaniste ferait sans doute un saut demain matin pour prendre deux-trois échantillons, sauf si elle était trop occupée avec un possible spécimen intéressant. Après tout, ce soir elle devait en capturer un pour mieux comprendre ce qu’il se passait ici, pour pouvoir les soigner.

Le bateau était en vue lorsqu’une question lui passa par la tête : est-ce que les marines étaient eux aussi infectés ? C’était une bonne question, qu’un interrogatoire aurait permis de résoudre. Ce n’est pas comme s’ils n’avaient pas eu des cobayes sous la main. Fronçant les sourcils, Holly soupira d’un air dépité, montant à bord rapidement suivit par ses deux animaux. Au pire, elle n’aurait qu’à poser la question à un habitant de cette île, ils risquaient de venir cette nuit après tout.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Empty
MessageSujet: Re: Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]   Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Baladons nous gaiement ! [PV Méliandre et Holly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Bienvenue chez nous
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Nous recrutons actuellement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-