Partagez | 
 

 Réunion des Commandants [PV Kiru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3213
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
46/350  (46/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Lun 30 Sep - 0:56



Réunion des Commandants


1 : Autour de la Table






Ses pas résonnaient avec intensité dans les couloirs de la Base. Elle était seule, donc hormis les rares meubles, rien ne pouvait contrer l’écho. Golbat jouissait pleinement de l’obscurité des lieux pour voler un peu partout. Il avait passé son temps à dormir sur le trajet et débordait d’énergie. Elle aurait bien aimé être à sa place, mais elle n’avait pas pu fermer l’œil depuis l’annonce de la nouvelle. La révolution avait réagit au quart de tour, d’abord traversée par la joie, qui céda rapidement sa place à l’inquiétude. Les appels fusaient dans tous les sens, tout le monde était en ébullition. Un vent de panique déferlait sur Grand Line. Du coup, ici à West Blue, l’ambiance n’était pas la même. Tous ces soucis semblaient tellement lointains… Cet environnement était probablement plus enclin à la réflexion.

Illusia. Les Thalassa avaient de plus en plus de mal à lutter contre l’influence de la Révolution, grandissante au sein du royaume. Il n’était pas illusoire d’aspirer à un futur dans lequel bannières et symboles anti-gouvernementaliste orneraient la ville, puis peut-être l’ensemble de West Blue. Au vue des circonstances actuelles, ce serait même bien plus simple que prévu. Le plan restait ambitieux et Zora avait d’autres projets dans l’immédiat. Entre ses bras résidait bien plus qu’un simple dossier, c’était une clé qui lui ouvrirait la porte de son rêve.

- Et bien Clayton, la salle de réunion n’est pas de l’autre côté ?

- Si et elle a déjà commencé d’ailleurs, donc magne-toi. Là je dois aller pisser…
Et effectivement, lorsque quelque part plus tard elle pénétra dans la grande salle, de nombreux visages se tournèrent vers elle. Tous n’avaient pas pu faire le déplacement, d’autres étaient occupés avec de tâches plus importantes, ailleurs. Ici, pas de grand amphithéâtre, avec plusieurs rangées de confortables places assises et des lumières de folie. Non, il y avait deux longues tables accolées pour n’en former qu’une seule. On ne pouvait cependant en deviner que la forme, car elle était recouverte de nombreux dossiers, papiers journaux ou de cartes. Le tout semblait baigner dans une sorte de halo lumineux, car c’était le seul endroit que l’unique spot – assez grand, tout de même – de la pièce éclairait.
- Et bah, certains prennent tous leur temps. A croire qu’ils n’ont pas compris l’urgence de la situation.

- Je.. Il y avait beaucoup de trafic et j’ai du semer des poursuivants…

- De quoi tu parles ? Tu voyages à bord d’une tortue qui peut se déplacer sous l’eau !

- Ils étaient nombreux et Panda ne pouvait pas plonger devant eux, ça aurait été inu..

- Et si vous la mettiez tous les deux en veilleuse ? On bosse ici.
Le vieux – façon de parler – barbu qui venait de hausser légèrement le ton n’était pas spécialement plus gradé que les autres. A vrai dire, tous ici avaient le même grade. Si la simple parole de Menos avait suffit à calmer les esprit, c’était parce que ce vieux commandant de la Révolution jouissait d’une excellente réputation au sein du mouvement. Zora rangea ses querelles personnelles et se focalisa alors sur la raison de leur présence ici. Certaines têtes ne lui étaient pas inconnues, en même temps quoi de plus normal : le mérite et le talent n’étaient pas les seuls critères pour monter de grade en tant que Révolutionnaire, la recommandation d’un supérieur contribuait largement.

- Bien, à présent que j’ai l’attention de tout le monde, cette Réunion des Commandants va pouvoir commencer. Un peu partout dans le monde, d’autres Commandants Révolutionnaire sont également en train de se réunir de la sorte. C’est brouillon, c’est un peu improvisé et ça ne ressemble pas à grand-chose, mais l’heure est grave !

Ils apprirent par la suite que les Maréchaux s’étaient également réunis dans un lieu secret pour parler de tout ça. L’information n’était pas encore publique, probablement que les Cipher Pol tentaient de la masquer. A vrai dire, même eux n’en étaient pas certains, mais d’après certaine source, Centes Decima serait de retour et il aurait déjà réussi à doubler le Gouvernement Mondial. Intriguée, Zora pensa calmement dans son coin, écoutant les autres commandants s’exprimer sur le sujet.



Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2737
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Lun 30 Sep - 13:16


Une Réunion Intéressante !


Kiru regardait un à un les visages des hommes qui l’entourait dans la salle de réunion du QG de la Révolution sur le Royaume d’Illusia. Il en connaissait peu, ne s’intéressant pas réellement à la politique intérieure de l’organisation dont il faisait partie. Il savait que c’était là un grand tort car il fallait avoir de l’influence pour pouvoir devenir l’un des grands de cette organisation pour commencer, et de ce monde pour finir. Cependant il préférait construire son influence sur des combats et des actions fortes face aux marines plutôt que dans ces bureaux à lécher les bottes de ses supérieurs ou de ses collègues puisque la totalité des personnes présentes dans la pièce détenaient le grade de Commandant de la Révolution. Enfin en réalité l’un d’entre eux ne le détenait pas, à savoir Kane Saigo, l’actuel défenseur et dirigeant de cette base révolutionnaire et donc leur hôte. Mais le Golem comptait bien remédier à ça dès cette réunion en demandant à ses homologues de le nommer à ce poste. Certes un Commandant n’avait normalement pas ce pouvoir mais un tel rassemblement de gradés pouvait fort bien réaliser cette action.


En dehors de cela le maudit n’avait aucune envie de se trouver à cette réunion mais le fait qu’il se soit trouvé sur le Royaume d’Illusia au moment de celle-ci ne lui avait pas laissé le choix. En réalité personne ne savait réellement où il se trouvait les deux derniers mois avant de faire sa réapparition sur Illusia. Il avait quitté le Commandant Zora, sans réelles explications et sans lui donner aucune autre information sur sa destination qu’il retournait sur les Blues. Le seul de la Révolution qui savait où le trouver était le Maréchal Oulanov et pour des soucis de discrétion quant au centre d’entrainement créé sur Las Camp ils avaient convenus d’en informer le moins de monde possible, le temps que ce centre prenne une plus grande ampleur tout du moins. Et actuellement Kiru avait bien d’autres choses à faire, des projets plus importants que de rester là à écouter chacun se présenter tandis qu’un vieil homme commençait à vouloir leur expliquer lentement la raison de cette réunion.


Alors que celui-ci allait enfin arriver au vif de sujet, lâchant enfin l’information importante qui lui pendait aux lèvres depuis déjà quelques minutes la porte s’ouvrit en grinçant et tous les regards se tournèrent vers la retardataire. Le Golem sourit en voyant le visage de la Commandant Zora, certes ce visage ravivait la perte de son mentor mais le fait été qu’il appréciait la manière d’agir et la compagnie de la femme. Mais visiblement ce sentiment n’était pas partagé par tous puisque quelques-uns commencèrent à critiquer la nouvelle arrivée sur son retard, rappelant ainsi certainement quelques anciennes rivalités. Mais heureusement les critiques furent stoppées rapidement par une interruption ferme du vieux Menos qui reprit alors la parole, lançant la réunion pour de bon. Ils apprirent que des réunions similaires se déroulaient partout autour du globe à cause de l’état de crise qui semblait être déclaré actuellement. Ces informations firent naître une lueur maline dans le regard du maudit qui pensait déjà à toutes les façons de tirer bénéfice de la situation pour asseoir l’influence Révolutionnaire dans le monde. Il semblait bien que ces plans allaient finalement être mis en œuvre plus tôt que prévu et le Golem en trépignait d’avance. Dans tous les cas maintenant que les informations leurs avaient été données il restait à voir la raison de leur présence en ces lieux, à savoir les consignes et les décisions à prendre concernant les actes de la Révolution dans cette crise mondiale.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3213
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
46/350  (46/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Lun 30 Sep - 19:33



Réunion des Commandants


2 :  Des suggestions ?






Cible repérée, position triangulée avec succès, itinéraire de vol prêt, enclenchement de la chasse et… réussite totale, la proie a été dévorée ! Face au chasseur rodé et sans pitié qu’était Golbat, cette sauterelle n’avait pas eu la moindre chance, victoire ! Mais pas le temps de fêter cette capture ; sous le regard inquisiteur de sa maîtresse le mammifère se posa pour digérer la proie en silence. Il choisit alors comme nid douillet le sommet d’une tête que Zora connaissait : Kiru.  

- Pour l’instant, ce ne sont que des rumeurs, bien qu’il y a de très forte chance que cela s’avère vrai.

- Les Decima ont réussis là où nous avons toujours échoué. Pourquoi ne pas nous allier avec eux ?
La proposition suscita les clameurs des autres commandants, qui de manière générale débattaient sur la meilleure attitude à adopter face à cela. Zora n’écouta que d’une oreille, trop occupée à tenter d’attirer l’attention de sa chauve-souris, qui virevoltait à présent autour de Kabayochi. Dans certaines cultures, c’était le signe qu’un heureux évènement lui arriverait prochainement.

- Attendez ! Qu’est-ce que vous faites de l’équilibre des Forces ? Nous parlons comme si la victoire était acquise, mais certains pirates dans le Nouveaux Monde pourraient tirer profit de la situation.

- Les trois Amiraux, les Sept Corsaires, les Quatre Empereurs. Peu importe le côté dont penche la balance, nous n’avions aucun poids sur cette dernière et ça ne risque pas de changer.
Le sujet l’intéressait au plus au point. Elle se devait d’intervenir avant qu’ils ne recentrent la discussion.
- Si je peux permettre… Nous avons au contraire tout intérêt à monter sur cette balance. Sans ses Amiraux, l’influence de la Marine va baisser, non pas à notre avantage mais à celui des pirates. N’importe lequel des Empereur pourrait prendre le dessus…

- Tu sous-entend qu’on devrait… aider le Gouvernement ?.

- Le Gouvernement que l’on hait tous tant est actuellement dirigé par cinq personnes. Imaginez ce que serait le monde dirigé par un seul individu. On doit arrêter Centes, mais on doit aussi freiner les pirates. Dois-je vous rappeler ce qu’il s’est passé à Marineford ?
Ils le savaient tous très bien. L’arrivée de Liga D. Tengen avait scellé l’issue de la bataille, pour la Marine comme pour la Révolution, le pirate s’était mêlé d’un combat qui ne le concernait pas.

[blur]- On divague là, ce genre de décision n’est pas de notre ressort. A notre niveau, nous devons simplement nous demander comment profiter de la situation. Quelqu’un a des suggestions ?

Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2737
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Sam 5 Oct - 16:37


Le Vif du Sujet!


Kiru observait le volatile qui semblait s’amuser à traquer une pauvre sauterelle qui n’avait aucune chance, ne prêtant absolument aucune attention au débat qui s’amorçait autour de lui. Il était certainement l’un des plus jeunes de l’assistance, celui ayant obtenu son grade depuis le moins longtemps en tout cas. Ainsi il était aussi l’un des moins influents et était considéré par ses pairs comme un bleu, autant dire que sa crédibilité était quasi-nulle alors autant ne pas s’attarder sur les débats inutiles pour ne retenir que les décisions finales. Le Golem sourit donc quand la chauve-souris de la Commandante qu’il appréciait vînt se mettre au-dessus de sa tête, trouvant visiblement ses cheveux assez doux pour s’y nicher. Pendant ce temps le ton semblait commencer à monter autour de la table, la proposition d’une éventuelle alliance avec les Decima amena les critiques des Commandants. Cette hausse du bruit environnant poussa donc le maudit à se concentrer plus sur le débat en cours, le volatile qui ornait son crâne sembla le sentir et se remit à voleter autour de la pièce.


Le jeune Commandant fut littéralement sidéré par les propos qu’il entendit alors et par le défaitisme flagrant de certains de ses collègues. Certes l’attaque de Marine Ford par la Révolution avait été un échec mais Kiru restait persuadé que l’organisation s’y était mal prise à ce niveau-là. Pour lui la prise directe de Marine Ford était une grande erreur car même si la forteresse était l’image de la force de la marine au travers du monde elle ne restait néanmoins qu’une petite partie de la puissance du Gouvernement Mondial. Le maudit abordait la question de la répartition de cette puissance d’une manière bien différente de celle que semblait avoir les hauts-gradés sur Grand Line. Il écouta cependant les différentes volontés concernant la situation actuelle, y compris celle de Zora qui semblait terrifiée à l’idée que le monde puisse tomber sous le joug de Centes ou d’un Yonkou. A tel point qu’elle envisageait la possibilité d’aider la marine à se sortir de cette mauvaise passe. Cela surpris réellement le Golem qui ne comprenait pas comment une telle idée n’avait pu qu’être envisagée par la Commandant qui avait vu Lorka se faire tuer par un marine prêt à tuer des civils pour tenter d’arrêter quelques Révolutionnaires. Dans tous les cas l’intervention de Menos coupa une nouvelle fois court au débat qui s’amorçait. L’ancien rappelait à tous que les actions entourant Marine Ford n’étaient pas de leur ressort et sur ce point-là Kiru n’aurait pas pu être plus en accord avec son homologue. Menos semblait être l’un des seuls à avoir les pieds sur terre et à ne pas s’affoler dans cette assemblée et le blanc qui suivit sa demande de suggestions concernant les actions à réaliser dans leur cas sembla le confirmer.


Finalement après quelques secondes de silence où tous semblaient se regarder les uns les autres, attendant que l’un d’eux se lance pour pouvoir le critiquer, Kiru lança quelques mots :

Menos a raison restons à notre place!

Aussitôt tous les regards se tournèrent vers lui. Il savait pertinemment ce qu’il allait dire par la suite mais le fait de laisser quelques secondes de blanc intensifiait ses propos et l’assurait de l’attention de ses interlocuteurs. Ainsi après avoir observé les visages des autres Commandants il reprit la parole :

Vous envisagez de rester là à ne rien faire, à regarder les choses suivre leur cours, voire pire à aider le Gouvernement pour certains! ... Je pense que vous avez tout faux sur ce point. Que le monde soit dirigé par une organisation à cinq chefs ou à un chef notre objectif restera de le renverser alors autant profiter de la situation pour s’en donner les moyens.

Une fois encore il fit une petite pause, observant les premières réactions de l’auditoire et leur laissant le temps d’assimiler ce qu’il venait de dire avant de reprendre :

Je pense simplement que la meilleure défense c’est l’attaque. La marine se retrouve affaiblie par les événements récents alors que nous sommes en pleine forme, il faut donc agir maintenant pour avoir l’influence nécessaire pour prétendre renverser l’organisation qui gouverne le monde! L’idée est simple, il faut prendre le contrôle des Blues!

Ça y est! Il l’avait lâché et attendait désormais les réactions. Certes il pensait tout d’abord à West Blue car la simple prise de contrôle de cette mer augmenterait leur influence mondiale d’une manière significative mais l’objectif final était bien de prendre le contrôle des quatre mers considérées comme secondaires et qui étaient pourtant la base de ce monde. Pour le maudit le fait de prendre contrôle de Grand Line et du Nouveau Monde ne pouvait être envisagée qu’après avoir réussi à en neutraliser les bases.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 179

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Dim 6 Oct - 12:25


Les prises de paroles s'enchaînaient déjà alors que la retardataire venait tout juste de s'asseoir, forçant les commandants regroupés autour de la table à divaguer légèrement en évoquant la cuisante défaite qu'ils avaient tous subi à Marineford, après l'arrivée du plus puissant des pirates. Vojim, tranquillement assis sur sa chaise les bras croisés et les paupières closes, semblait dormir, rêvasser. Mais il n'en était rien. Et s'il ne s'était jusqu'à cet instant pas encore fait sermonner par Menos, c'était tout simplement parce que ce dernier le connaissait bien. Tout le monde ou presque le connaissait bien ici, d'ailleurs. Il avait acquis une réputation assez importante au fil des années, et ses cicatrices diverses semblaient clairement en témoigner. Homme d'action mais également doté d'une certaine intelligence, on le savait prêt à tout pour aider la Révolution. Ses cheveux grisonnants et sa quarantaine d'années ne pourraient pas l'empêcher de porter assistance à Arias encore quelques temps... Ainsi, il laissait les jeunots et les vieillards débattre de leurs idées, en faisant le tri dans son esprit. Harlock Zora... Elle souhaitait empêcher Centes de prendre possession de ce Monde, coûte que coûte. Pas idiote du tout. S'en prendre à un gouvernement pseudo axé vers la liberté était plus aisé qu'aller à l'encontre des principes d'une monarchie absolue... Mais Menos la coupa, en déclarant plus ou moins que ça n'était pas de leur ressort. Il n'avait pas tort, mais pas raison non plus : c'était à eux de préparer les soldats, et donc à eux d'influencer les choix des maréchaux ! Mais il ne prit toujours pas la parole, bien décidé à attendre le moment opportun. C'était tout un art, d'ailleurs, que de se tenir prêt, à l'affût... Et Kiru, malgré son manque d'expérience certain, semblait prometteur en ce domaine.

Vojim en vint même à ouvrir ses paupières lentement pour tourner son regard vers le garnement avec un sourire amusé. Quelle impudence ! Il dénonçait directement et sans aucun détour le pacifisme exagéré des gradés rassemblés en ce lieu. Il termina en ajoutant que la meilleure défense était l'attaque et déclara qu'il fallait s'en prendre aux Seas pendant que la marine était encore affaiblie, afin de gagner autant de territoire que possible. Alors qu'un jeunot à côté du quadragénaire ouvrit la bouche, ce dernier le coupa tout simplement en se raidissant un peu :

-Que de belles paroles, commandant Kabayochi ! Je suis étonné... On m'avait dépeint le portrait d'un jeune sans expérience et trop intrépide, et ça n'est pas du tout à celui-là dont j'ai affaire.

La plupart des regards s'étaient instantanément tournés vers lui, attendant la suite. Une fois que Vojim était enclenché, il n'était plus possible de l'arrêter, nombre des soldats regroupés autour de ces deux tables le savaient parfaitement !

-Mais vous avez tendance à oublier de nombreux points dans l'équation. Section Scientifique, Impel Down, Cipher Pol, AOI, Shishibukais. Tant de groupuscules différents et pourtant aussi menaçants que la Marine elle-même... Nous précipiter ne fera qu'amener plus tôt notre fin, inéluctablement. Vous avez également parlé des Yonkous... Certes, Hadès et Erika représentent pour nous une menace effroyable, mais je compte bien sur la farouche opposition des Nebulas et d'Eko pour les contrer, ou au moins les ralentir. Pas vous ?

Il laissa un moment de calme, plus par politesse que par nécessité, avant de reprendre :

-Selon moi, la menace est et restera bien évidemment le Gouvernement Mondial. Rajoutons à cela Konan, le mafieux, et ses congénères, et nous ne sommes plus qu'un résidu de l'ordre mondial... Alors voilà ce que je propose. A l'instar du commandant Kabayochi, j'aimerais que notre influence grandisse sur les Seas... Mais plutôt sur West Blue. Avant tout, en revanche, il faut jouer sur la patience : nul doute que Cipher Pol tiendra nos agissements à l’œil. Patience est maître mot.

Je me tape l'incruste ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3213
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
46/350  (46/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Lun 7 Oct - 14:20



Réunion des Commandants


3 :  Une Guerre sans arme.






Un peu de résistance. Parfois une jeune fille dit qu’elle ne veut pas, alors que c’est secrètement ce qu’elle désire le plus. Elle est distante et parait froide, mais hurle de bonheur au fond de son cœur. C’est également valable pour le jeune garçon. Un jour il dira qu’il s’ennuie et ne retrouve plus la flamme des premiers jours, parce qu’au début elle était inaccessible, elle était comme un trophée convoité, à ranger sur une étagère – ou dans son lit.
La résistance, l’opposition, le conflit. C’est ce qui suscite un intérêt, ce qui attire l’attention. C’est également ce qui fait grandir les relations, mûrir les opinions, évoluer les mentalités.  C’était la raison d’être de la Révolution, mais également celle de Zora. Un soupçon de résistance dans ce débat avait suffit à animer sa flamme de volonté. Réfléchie et amusée –en atteste le léger, presque imperceptible mais pourtant bien présent, sourire espiègle qui ornait son visage depuis le début de la confrontation – de l’extérieur, elle bouillonnait littéralement d’excitation à l’intérieur.


Les arguments volaient de part et d’autre de la table. Les commandants tombaient comme des mouches, transpercés par des attaques contre lesquelles ils n’avaient pas pu parer ou riposter. Ils se contentaient alors de suivre simplement ceux qui étaient encore debout. Ces derniers, au fur et à mesure que leur nombre se réduisait tentaient d’asseoir leurs position, de gagner du territoire et des alliés, jusqu’à briser les volontés adverses.
La politique est une guerre sans arme.


Et dans tout ce fatras, apparut soudainement Kiru. Au lieu de se jeter d’emblée dans la bataille, il avait préféré jouer la carte de la prudence, restant en retrait pour intervenir au moment opportun. C’était un véritable coup d’estoc qu’il venait de porter à l’ensemble du groupe. Zora était visée dans la première partie de sa proposition, mais c’était bien aux commandants en général qu’il s’adressait. Bien évidemment, à vue de nez, il y avait tout intérêt à profiter du désavantage du gouvernement pour frapper un grand coup. « Quand les chats ne sont plus là, les souris dansent. » Mais il ne s’agissait pas de jeu de rôle pour enfants, c’était la vraie vie. Et dans la vraie vie, les choses étaient bien plus compliquées que ça. Confiante, Zora accepta la proposition de duel de son collègue et s’apprêta à lui répondre lorsqu’un retardataire pris la parole, attirant du coup tous les regards vers lui.

- Lui il arrive en retard et personne ne lui dit rien ?

- Tais-toi, laisse le parler.
Frustration ! Cela ne fit qu’accroître son envie de répondre. Elle écouta attentivement les paroles du retardataire, jetant de temps en temps des coup d’oeils à Kiru, tout en évitant de perdre de vue Golbat qui...s’était suspendu sur une poutre du plafond. Lorsqu’il eut enfin terminé, Zora prit une inspiration, lançant un regard équivoque à Menos : « Je peux ? » En d’autres circonstances, jamais elle n’aurait laissé un jeune lui parler de la sorte, mais aujourd’hui il était question de l’avenir du monde, la politesse attendrait.

- Vojim… Vojim. Si c’est pour faire ton intéressant, tu peux te rendormir.
POOOOOOOOOPOOOOOOOOOPOOOOOOOOoOOOoOOOO ?

- Il n’y a pas besoin d’expliquer à des Commandants de la Révolution en quoi la Marine diffère des autres institutions du Gouvernement. La Marine est composée de militaires, d’hommes dont le métier est de combattre et d’obéir aux ordres, ils sont très nombreux et sont étalés partout dans le monde. Le Cipher Pol est composé de bureaucrates qui jouent aux agents secrets et traquent des criminelles, sociopathes, révolutionnaires ou autre. Quand au AOI, il s’agit probablement de la plus grosse blague de l’année. Un pseudo groupe d’élite même pas capable d’attraper le SEUL homme qu’on leur jamais demandé de capturer ? Et je ne parlerai même pas du Décret Decima, ces lois bidon n’étaient qu’un prétexte pour permettre au Gouvernement d’asseoir d’avantage leur pouvoir.

Il ne fallait pas leur laisser le temps de digérer les paroles pour élaborer une contre argumentation. Ce serait comme laisser à l’adversaire le temps de se protéger avant chaque attaque. Noble, mais trop coûteux en énergie, chose que l’on évitait généralement dans les guerres. Malgré sa première tirade, elle enchaîna donc sans trop laisser de répit.

- Les gardiens d’Impel Down ne sont pas assez nombreux, pas habitués à combattre à l’extérieur de leur pénitencier. Ils ont d’ailleurs fréquemment besoin de la Marine pour tenter de rattraper ceux qui se sont évadés suite au passage des Orato. Enfin, pour ce qui est des Corsaires, ce sont des pirates et ils resteront toujours des pirates. Le Gouvernement sait qu’il ne peut pas se reposer sur eux… d’ailleurs, qui sait ce que certains d’entre eux pourraient faire avec la disparition – mais c’est encore à vérifier – des Amiraux.  
Bien que cela coulait de source de son point de vue, elle savait qu’ils ne seraient pas entièrement d’accord. Et c’était là que résidait l’un des plaisirs du débat. Il était parfois plutôt intéressant de voir comment ses adversaires se débrouillaient pour vous renverser.

- La proposition de Kiru est pertinente, là où elle coince, c’est dans sa mise en place. Car je ne vous apprends rien en vous révélant que prendre Toroa demandera beaucoup de ressources, d’hommes et que le coût risque d’être énorme. Un tel investissement nous porterait forcément préjudice par la suite si les Maréchaux prévoyaient une grande attaque de masse, par exemple.
L’île de Toroa était une véritable forteresse. Une représentation à l’échelle de Marineford et de ses bases, éparpillées autour d’elle. Sur l’île, il y avait la capitale, centrale et les nombreuses autres villes elles aussi armées. L’influence Révolutionnaire sur West Blue était plus grande que sur les autres Mers bleues, mais ne pouvait jamais englober totalement la région à cause de Toroa. En cas de tentative, l’île n’aurait qu’à tenir bon jusqu’à l’arrivée des renforts depuis Grand Line. C’était là que la situation avait changé, il n’y avait plus de renforts de Grand Line et Toroa se retrouvait isolée. Le challenge restait de taille, qu’ils y mènent une bataille de front ou une grande opération d’infiltration, jamais les supérieurs ne laisseraient revenir une telle décision à un Commandant. Ce fut en arrivant à cette conclusion qu’il y eu comme une illumination dans le regard de Zora. Elle allait faire de ces arguments les siens. Elle allait absorber les paroles de Vojim et de Kiru, afin de pouvoir faire passer sa proposition. Il était temps pour elle de sortir le grand jeu. En se préparant à cette annonce, elle se leva et plaqua ses mains sur la table.

- Vojim, tu as dit que Konan représentait également un souci, mais sur ce point tu te trompes. Il n’est pas intéressé par la politique en elle-même mais par le profit qu’il peut en tirer. Je pense qu’une guerre serait le meilleur gagne pain qu’il puisse imaginer. On ne peut pas faire preuve de patience, on doit agir. Par contre Kiru, Vovo a raison. Même affaibli, le Gouvernement et en particulier Toroa, reste une menace qu’on ne peut prendre à la légère. Jamais on ne t’autorisera à réunir des hommes pour une telle opération, c’est pourquoi…
Flash. « Plante cette graine, arrose là et un jour, tu obtiendras un arbre majestueux. »

- J’aimerais que vous me recommandiez, vous tous ici présent, pour le grade de Maréchal.



Nan mais, c'est cool que tu sois venu, j'osais pas trop demander à vrai dire... et ça donnera une tournure différente à ce rp du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2737
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Mar 15 Oct - 15:01


Une Demande Etonnante!


Kiru était bouche-bée! Certes il ne le montrait pas extérieurement mais la dernière phrase de Zora l’avait littéralement tué. Il fallait dire que la demande qu’elle venait de formuler était tout de même culotée. Et en plus il ne l’avait vraiment pas vu venir tellement elle ne semblait pas s’intégrer au fil de la conversation.


Tout d’abord la déclaration du Golem avait été suivie par l’analyse d’un Commandant qu’il ne connaissait pas, un dénommé Vojim qui semblait en savoir bien plus long sur le compte du maudit que lui n’en savait sur l’inconnu. L’individu avait commencé par soutenir l’initiative du jeune commandant, y apportant tout de même quelques bémols sur quelques groupuscules du Gouvernement Mondial qui n’avaient pas subis de baisse d’importance et pourraient certainement s’opposer à leurs actions si jamais ils s’engageaient dans une attaque d’envergure sans trop étudier la question. Au final il formula ce que Kiru avait gardé en tête lors de sa déclaration, ne souhaitant pas non plus se prononcer sur l’endroit où il pensait pouvoir agir en premier. Cette partie n’avait rien de surprenant et était même très bien pour le Révolutionnaire content de se voir soutenu par un Commandant plus ancien mais là où tout avait semblé partir en vrille c’est lorsque Zora avait repris la parole.


La Commandante réussit, chose étonnante, en une seule phrase, à contredire la totalité des pensées actuelles du jeune homme. Les AOI, Konan et Cipher Pol venaient d’être réduits à des petits cailloux dans une chaussure par la déclaration de la femme. Les longues déclarations qu’elle enchaina ne cessèrent de surprendre Kiru sur l’écart d’interprétation et d’idées qu’il semblait y avoir entre les deux Commandants. Mais c’est lorsqu’elle demanda, avec une conviction certaine, à l’assemblée de Commandants de la recommander au poste de Maréchal que le Golem tomba des nues. Avec tout le respect qu’il avait pour la femme il ne la voyait pas vraiment à ce poste. En réalité il ne pouvait envisager à un poste aussi élevé que des personnes ayant réalisé des actions exceptionnelles pour la Révolution. Et il ne lui semblait pas vraiment que Zora aie cette carrure pour le moment, peut-être l’aurait-elle plus tard mais il imaginait plus quelqu’un capable de renverser la situation et d’accroître considérablement l’influence de leur organisation atteindre ce poste que la Commandante. Cependant il était nouveau à ce niveau et surtout comme il le savait pertinemment la politique n’était pas son fort et malheureusement elle était souvent la base des titres de ce monde.


Le jeune Révolutionnaire avait une réponse à donner à sa collègue mais son manque d’expérience pourrait faire paraître celle-ci comme futile et il préféra se taire, se remettant à observer l’auditoire. Il devait de nouveau se tapir dans l’ombre et attendre le moment idéal pour relancer le débat car il lui restait quelque chose à dire. Et cette fois-ci ce qu’il devait dire n’était pas une proposition mais un fait, et que les Commandants présents autour de la table lui apportent leur soutien ou pas il ferait ce qu’il avait prévu, et il réussirait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 179

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Mar 15 Oct - 19:06


Il avait tout juste fini de parler que Zora, à son tour, pris la parole, une fois de plus. Mais cette fois-ci, elle le fit de manière agressive, demandant à Vojim de se rendormir si, grosso modo, il n'avait rien de plus intéressant à dire. Cela arracha un sourire au commandant qui croisa les bras en fermant les paupières l'air amusé. Il ne répondrait pas à de telles provocations, tout simplement parce que cela lui paraissait futile. S'il avait du tirer dans les pattes de tous ses collègues l'ayant un jour injurié, il y serait certainement toujours. Or, le changement imminent que provoquait l'arrivée de Centes à l'échelle mondiale forçait les hauts-gradés de la Révolution à agir en conséquence : de là suivrait leur victoire et leur règne enfin plus égalitaire que celui du Gouvernement Mondial, ou tout simplement leur défaite et leur éradication pure et simple. Si Harlock Zora n'était pas capable de comprendre qu'il fallait éviter les tensions entre les soldats, elle était encore plus sotte qu'elle n'avait pu le montrer auparavant. Mais le surnommé "Vovo" par cette folle resta cloîtré dans un silence absolu, en attendant que cette demoiselle termine à son tour. Courtoisie ? Peut-être. Ou tout simplement volonté de s'entendre mutuellement autant que possible, même si cette chère dame semblait bien peu encline à l'utilisation de son intelligence et de sa politesse, quand bien même le Monde les pressait.

Elle expliqua donc, à sa sauce, en quoi le rôle des différentes factions appartenant à cette même branche du Gouvernement Mondial servaient réellement, même si elle avait critiqué cette attitude chez lui une demie-seconde plus tôt. Elle tenta de jeter un discrédit sur AOI, déclarant qu'ils n'étaient ni plus ni moins que des bons à rien pour avoir laissé Centes en captivité. Une nouvelle fois, Vojim ne put s'empêcher un sourire. Les hommes capable de survivre même en étant recherché par le Gouvernement Mondial étaient fort heureusement assez nombreux : ces commandants rassemblés en cette salle en étaient la plus parfaite des preuves. Alors utiliser ceux-là comme argument n'était ni plus ni moins qu'une idiotie : quand bien même la Révolution aurait été au pouvoir, nul doute que Centes les aurait dupé aussi aisément qu'il avait dupé AOI. Mais il comptait bien prendre la parole pour expliquer tout cela un peu plus tard, étant donné qu'elle ne semblait pas l'avoir compris. Elle enchaîna en dénonçant Impel Down, les Schichibukais et la pseudo-disparition des amiraux de la Marine. Certes, ce qu'elle soulevait était juste... Mais tout cela ne se reposait que sur des hypothèses. Et si Mifune, les deux Brumerias, Mozero, Abel et Elisabeth décidaient de s'allier à la Marine le temps de rétablir l'équilibre, la Révolution ne serait pas épargné. Les maréchaux eux-même ne pourraient d'ailleurs pas faire face...

Zora continua en parlant du plan du commandant Kabayochi. Ce qu'elle soulevait, une fois de plus, n'était que banalité. Ca n'avait, aux yeux de Vojim, pas plus d'importance qu'un tas de gravier, et il la laissa donc progresser afin de savoir ce qu'elle avait derrière la tête. Cette fois-ci, il ne fut d'ailleurs pas déçu... Après avoir insinué que Konan pourrait tout aussi bien devenir leur allié, elle formula en effet une grossière demande : que tous les commandants ici présents la recommandent au grade de maréchal à leurs supérieurs. Et une fois de plus, l'homme d'âge mûr aux cheveux grisonnants laissa un sourire émerger sur ses lèvres, particulièrement amusé. Il se redressa lentement, laissant ses compères réfléchir d'eux-même à ce que la demoiselle avait déclaré, mais ne leur laissa pas le temps de le devancer : il prit la parole, à son tour, et une fois de plus avec cette conviction qui le caractérisait tant :

-Belle tirade, Harlock Zora. Très belle tirade. Si j'en ôte ce qui est inutile et les insultes à mon égard, il ne reste ni plus ni moins cependant que la prétendue faiblesse du Gouvernement Mondiale et la demande assez osée de votre part de nous amener à faire de vous la prochaine maréchale.

Une nouvelle fois, une entrée en matière assez brève. C'était une tactique simple pour forcer l'assemblée ici présente à se taire, sans paraître désagréable, et à capter à tous leur attention. Une fois qu'il fut certain que tous l'écoutaient désormais, Vojim continua en regardant la jeune femme avec un sérieux extrême :

-Mais il est hors de question que je vous recommande, et j'ai évidemment plusieurs raisons qui m'amènent à ce choix.

Il poussa un soupire et attrapa le stylo qu'il avait posé devant lui en arrivant, dans le cas de figure où il voudrait prendre des notes. Fort heureusement, sa mémoire ne flanchait toujours pas, et ça ne serait pas nécessaire. Aussi s'accorda-t-il le luxe de faire tourner le stylo entre ses doigts, en se concentrant toujours pour choisir ses mots aussi intelligemment que possible :

-Au-delà de votre fâcheuse tendance à croire tout acquis, en qualifiant par exemple les pirates d'instables, c'est bien vos récents échecs qui m'amènent à vous voir comme étant une révolutionnaire bien avide et en quête de pouvoir, mais pas forcément qualifiée pour ce rôle. Citons notamment... Alabasta. Deux tentatives de votre personne à tuer le Roi, soldées toutes deux pas un échec cuisant. Certes, la seconde est excusable, étant donné que plusieurs hauts-gradés de la Marine étaient présents, mais... Pardonnez-moi du terme, la première ne reflète que votre incompétence. De même, je souhaite revenir sur un équipage pirate assez... Hors du commun, qui avait approché le commandant Eken Sor, il y a quelques mois.

Vojim marqua une légère pause en plongeant une main dans la poche de sa veste avant d'en retirer cinq affiches de mises à prix. Il les déposa sur la table, et les commandants regroupés purent reconnaître le Phoenix et ses quatre compagnons :

-Fenice Nakata. Un ancien révolutionnaire, marine, et compagnon de Raphaël. Autrement dit, un cador, surtout pour la première partie de Grand Line. J'ignore quelles sont ses convictions réelles, mais il dit vouloir instaurer une véritable justice... Tout comme nous. Quoi qu'il en soit, son second, Tsukiyo no Hato, avait approché, comme je le disais, ce cher Sor. Un accord était sur le point d'être signé... Quand vous vous êtes sentie obligée de contrarier le bras-droit du Phoenix. Et à l'heure actuelle, certaines rumeurs disent qu'il serait sur le point de devenir Schichibukai... Vous rendez-vous seulement compte de sa dangerosité ? Il n'est pour le moment qu'un rookie, malgré son expérience et ses exploits récents, comme une montée en prime exponentielle juste après la mystérieuse mort d'Harushige, le Nebula... Mais s'il continue son chemin comme il l'a commencé, il ira loin. Très loin.

Vojim marqua une nouvelle pause, laissant l'assemblée présente se concerter par des regards silencieux tandis qu'il rangeait les affiches dans sa poche avant de reprendre la parole, tournant lentement son visage en direction du commandant Kabayochi :

-Et en plus de ça, il me semble, avec tout le respect que je vous dois, Harlock Zora, que vous êtes, au même titre que moi et que ce cher Menos, une figure déclinante ces derniers mois. Au contraire d'une autre.

Il toisait maintenant le jeunot droit dans les yeux, et un nouveau sourire amusé vint s'installer sur son visage :

-Et à mon humble avis, c'est de sang neuf qu'ont besoin les maréchaux. D'un tempérament fort et explosif, capable de mener des hordes de révolutionnaires en combattant à leur côté. D'un guerrier né, d'un homme plus prometteur que quiconque. Et le seul homme capable de remplir ces critères ici-même, c'est bien vous, commandant Kabayochi.

Les chuchotements commencèrent à se faire entendre, d'approbation ou tout simplement de réflexion, mais Vojim n'en termina pas là et reprit même plus fort qu'auparavant :

-Et c'est pour cela que je recommande le commandant Kabayochi au grade de futur Maréchal de la Grande et Glorieuse armée de la Révolution !
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3213
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
46/350  (46/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Dim 20 Oct - 21:29



Réunion des Commandants


4 : Bien réel.






Kiru sembla étonné, les autres commandants également. Zora ne tiqua que légèrement. Elle s’attendait à ce genre de manœuvres de la part de possibles détracteurs. Mais elle avait déjà un avis bien tranché sur la questions, ils n’étaient que des jaloux, trop aveuglé par leurs intérêts  personnel que pour penser au bien être de la révolution. Cela menait à ce genre de proposition… Kabayochi n’étais pas mauvais, non. Mais cette proposition tombait clairement de nulle part. On ne pouvait en tirer qu’une seule conclusion. Zora éclata d’un sincère rire cristallin.

- C’est un avoeu de faiblesse ?

C’était naturel, elle s’attendait à ce que certains aient des réserves. La partie ne faisait que commencer. Elle ne devait simplement pas fléchir et résister à la tempête passagère. De toute façon, elle était prête, elle était armée. Eux étaient pris au dépourvus et réagiraient à brûle-pourpoint. Force était de constater qu’il n’y avait pas de force dans les paroles du Commandant détracteur. Tout dépendait à présent des mots qu’elle emploierait. A la manière d’un procès, il s’agissait de convaincre les jurés pour ressortir victorieux.

- Mes conclusions au sujet du Gouvernement Mondial ne sont pas hâtives. Elles sont fondées sur une série d’analyses et d’observations. Je pourrais essayer de le prouver par A plus B, mais tant que subsistera un doute sur mes intentions, ça ne sera pas pertinent.
 
C’était une étape inevitable. Si à l’avenir elle comptait lutter contre le mystère, elle devait commencer par lever les voiles obscurcissant sa propre vie. Mais certains secrets ne pouvaient être révélés dans cette pièce, par crainte qu’il n’y ai des fuites. Elle devrait donc être prudente quant aux mots qu’elle choisirait.

- Je ne suis pas en quête de pouvoir. Je côtoie la Révolution depuis plus longtemps que n’importe lequel d’entre vous. Je n’ai pourtant été nommée à ce grade qu’il y a très récemment. Si vous voulez de l’avidité de pouvoir, il n’y a qu’à regarder du côté de notre cher Maréchal Taka.
  La seule chose que cette gamine avait du faire pour atteindre ce poste, fut de prouver l’efficacité non contestée de son Fruit du démon. D’ailleurs, sa principale fonction au sein du mouvement était en rapport direct avec cela : elle s’occupait de former ceux qui venaient la trouver. Une machine de guerre décérébrée, la Révolution n’avait pas besoin de ça à sa tête, pas maintenant.

- Après, effectivement, si on prend mes résultats douteux à Alabasta, on peut remettre en cause mes capacités, comme notre cher commandant Vojim l’a fait. Il est cependant mal renseigné sur l’affaire. Il n’y a jamais eu qu’une seule tentative à Alabasta et elle a échoué parce que le gouvernement a été prévenu par des taupes.
 
La première tentative n’en était pas une. En effet, en fuyant une terrible tempête de sable, Zora s’était retrouvée à errer seule dans les couloirs du palais, par un malencontreux concours de circonstance. C’était à cette occasion qu’elle l’avait croisé. Celui qu’elle s’était efforcée de maintenir à l’écart.  

- J’ai commis de nombreuses erreurs au cours de ma vie, mais je peux affirmer ceci : mon refus de coopérer avec le Phénix et son équipage n’en était pas une. Pourquoi faire confiance à un individu qui retourne sa veste au gré de ses envies ? Sa candidature au poste de Corsaire n’est encore qu’une rumeur. Il ne jouera pas du jour au lendemain le toutou docile du Gouvernement sous prétexte que la Révolution n’a pas voulu de lui… Le monde regorge d’individus qui pourraient servir nos intérêts, bien plus stables que lui.  
 
Elle n’avait pas le temps ou la patience de jouer les acharnées. A cause de ce qu’elle avait utilisé durant la guerre, le temps lui était compté.

- Mon expérience est réelle, ma puissance l’est également en témoignent les récents évènements de Shabondy, mes capacités en tant que leader sont bonnes. Enfin et surtout, j’ai les idées et les moyens de propulser la Révolution à un niveau supérieur.  
 
Un plan d’une immense envergure, mais qui, s’il était mené à terme, rendrait le mouvement plus fort et plus sûr que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2737
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
155/500  (155/500)
Berrys: 341.360.650 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Mar 22 Oct - 17:43


Une Discussion Inutile!


Décidément les surprises s’enchainaient et Kiru qui pensait ne pas pouvoir être plus surpris que par la demande de Zora venait d’être pris de court par la proposition du Commandant Vojim. A vrai dire la conversation prenait de plus en plus une tournure que le maudit n’appréciait pas trop. En réalité il ne voyait même pas ce que ces demandes et proposition de poste de Maréchal venait faire dans cette réunion. Les sujets importants qu’ils avaient commencés à aborder étaient une nouvelle fois écartés pour de la politique pure et dure ce qui avait le don d’énerver le jeune homme. Certes il n’était pas très doué dans cette discipline et la détestait réellement malgré le fait qu’il savait pertinemment qu’il ne pourrait pas avancer sans y passer, mais il avait naïvement cru que cette réunion avait été organisée pour trouver des solutions et prendre des décisions sur la situation actuelle. Au lieu de ça il semblait qu’une majorité ne soit-ici que pour servir ses desseins personnels et non les intérêts de la Révolution. Dans une telle situation le Golem ne pouvait demeurer plus longtemps dans cette pièce, à écouter cette conversation totalement improductive qui, à défaut de faire progresser la situation, n’amènerait qu’une nouvelle polémique dans la déclinaison actuelle de leur Organisation.


Kiru laissa néanmoins Zora finir ses explications et ses tentatives pour convaincre les Commandants présents autour de la table de la soutenir dans sa volonté de passer Maréchal. Le maudit appréciait vraiment la femme mais ne pouvait la soutenir dans cette entreprise qu’il jugeait inutile. Il était même étonné par les réactions qu’avait provoquées cette demande! Le Golem s’était attendu à des réactions tentant de ramener la conversation vers les sujets importants, voir même à quelques indignations face à cette requête culottée. Au lieu de ça ceux qui ne pensaient pas que Zora soit la candidate idéale à ce poste s’étaient empressés de lui trouver un remplaçant à l’image de Vojim qui venait de le proposer. Ainsi les Commandants autour de la table semblaient en réalité être des moutons effrayés qui devaient obligatoirement choisir un berger pour les guider et qu’ils puissent faire un choix.

... Enfin et surtout, j’ai les idées et les moyens de propulser la Révolution à un niveau supérieur.

A peine Zora eut-elle fini sa phrase que Kiru recula lentement sa chaise, provoquant ainsi un léger grincement qui attira tous les regards sur lui. Tranquillement le maudit se leva et posa son regard sur ses collègues, les regardant tous les uns après les autres, les dévisageant tandis qu’un silence pesant venait s’installer. Finalement après quelques secondes il se décida à s’exprimer :

Regardez-vous tous ici présent! Ah elle est belle la Révolution!

Kiru laissa quelques secondes à son auditoire pour se demander ce qui pouvait le faire dire ça avant de reprendre :

Avec tout le respect que je vous dois vous partez sur une conversation qui n’a rien à faire ici! Je suis présent ici car je pensais que l’on voulait trouver des solutions! Pas pour vous permettre d’atteindre vos ambitions personnelles! Je vais donc vous laisser débattre vos sujets inutiles entre vous!

En parlant il avait commencé à faire le tour de la table et se trouvait donc désormais à côté de la porte de sortie de la salle. Il tourna néanmoins une dernière fois la tête vers ses collègues pour finir ce qu’il avait à dire :

Commandant Vojim je vous remercie de la confiance que vous m’apportez avec cette proposition mais je la décline. Néanmoins si vous voulez prouver votre soutien et faire en sorte que je mérite cette montée en grade dans le futur je vous invite, à me suivre pour que nous puissions parler du projet dont nous avons parlé tout à l’heure. Bien entendu j’invite toutes les personnes pensant que ce projet serait une bonne idée à venir avec nous.

Sur ces mots le Golem ouvrit la porte et s’engagea dans le couloir, sans jeter un regard en arrière. Désormais le projet qu’il avait en tête était lancé et sa réussite dépendrait certainement du nombre de personne qui le suivrait à cet instant. Kane revînt à sa hauteur, cherchant certainement à savoir ce qu'il devait faire désormais. Le maudit lui dit simplement d'accompagner les Commandants et de les aider s'ils en avaient besoin. Lui devait se rendre au port désormais, un homme dont il attendait énormément allait bientôt y arriver. Lui aussi serait un facteur important du futur de cette mer.



_________________


Dernière édition par Kabayochi.M.Kiru le Mar 12 Nov - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Révolutionnaire]

avatar
Messages : 179

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Mar 22 Oct - 21:27


Zora, comme à son habitude, ne se laissa pas démonter par les multiples arguments qu'avait amené Vojim pour contredire sa proposition de montée en grade. D'ailleurs, sa première phrase arracha un claquement de langue agacé au commandant qui rajusta sa position sur son siège. Cette pauvre folle commençait sérieusement à l'agacer... Elle avait le don de débiter des inepties sans s'arrêter et en les faisant passer pour des miracles. Certes, l'homme devait reconnaître qu'elle était tout de même une bonne oratrice, sinon une bonne manipulatrice, mais ses paroles n'étaient rien d'autre que des prétextes pour gagner du pouvoir, afin d'agir certainement plus librement. Pourquoi ? Le révolutionnaire s'en fichait éperdument. Tout ce qu'il voulait, c'était qu'elle n'arrive pas à ses fins, tout simplement parce qu'elle ne le méritait pas. Il songeait également que quelqu'un ayant le culot de se chanter à lui-même des louanges ne méritait clairement pas un poste à responsabilité. L'égocentrisme et le narcissisme, même camouflés et déguisés, voire parfois involontaires, n'avaient jamais rien eu de bon. Et ce n'était pas avec cette femme que ce principe allait changer du tout au tout, oh que non... Ce n'était pas vraiment de l'acharnement de la part du commandant, non : bien qu'il ait rapidement entendu parler de Zora et qu'il l'ait déjà rencontré à quelques reprises, ils n'avaient jamais vraiment discutés autant qu'en ce jour, durant cette réunion. Et c'était uniquement depuis qu'il s'était assis à ce siège que l'ancien commençait à exécrer cette femme.

Elle commença donc par déclarer que le Gouvernement Mondial était bel et bien plus faible qu'un ou deux mois plus tôt seulement. Idioties. AOI seul suffirait à écraser les troupes de la Révolution, ou tout du moins à sévèrement les amocher. Si un seul des Schichibukais se joignait à la partie, ou même les hauts représentants d'Impel Down, le tour était joué et même Arias finirait bien vite derrière les barreaux. La Marine composait certainement une bonne partie des forces du Gouvernement, et ça, personne ne pouvait le nier. Mais même sans elle, il subsistait assez de représentants de la justice pour gêner grandement les mouvements révolutionnaires... Quoiqu'il en soit, la commandante Harlock continua sa tirade avec une phrase particulièrement déplacée, qui ne sembla d'ailleurs pas franchement plaire à la grosse majorité des soldats présents ici : elle envoya une remarque particulièrement cinglante à l'intention de la maréchal Taka, la plus jeune présente à ce grade. Mais il ne fallait pas oublier que sans elle, les navires de la Révolution, durant la Grande Guerre, n'auraient jamais pu toucher les quais de Marineford... Son rôle avait été l'un des rôles clés de la bataille et sans elle, cela aurait même été parfaitement inenvisageable. Cela ne passa donc chez Vojim qu'une jalousie déplacée, qu'une haine puérile qui n'avait strictement rien à faire là, pendant une réunion des plus sérieuses. Mais comme d'habitude, il laissa la politesse et la courtoisie parler à sa place : restant silencieux, il laissa la femme poursuivre ses propos afin d'aller jusqu'aux bouts de ceux-ci.

Elle continua un peu plus softement. Tout d'abord, elle se défendit vis-à-vis de ses échecs concernant les deux attaques sur Alabasta, avançant des arguments assez bancals pour se justifier. Elle continua en déclarant que le fait de refuser la coopération du Fenice n'était pas une erreur, car on ne pouvait lui faire confiance réellement. Sur ce point-là, Vojim était malheureusement contraint de l'approuver... Mais dans ce cas-là, son argument valait pour elle et sa montée en grade également : étant donné que le commandant ne lui donnait aucune confiance, pouvait-il décemment lui permettre de monter au poste si prestigieux de maréchal ? Non, bien évidemment. Pour finir, elle avança le fait que de nombreux individus à travers le Monde étaient prêts à les aider à atteindre leurs buts. C'était bien beau, ça, mais qui, réellement, était assez prometteur pour pouvoir inquiéter le Gouvernement Mondial ? Le soldat s'était rapidement renseigné sur l'affaire du jeune Mitsu, un peu avant la réunion. Il lui semblait que Zora y était plus ou moins affiliée. C'était une bonne chose que de regarder dans les rookies, mais dans une bataille et même une guerre à si grande envergure, il fallait nécessairement recruter des personnes expérimentées et capables de tout faire. Tengoku no Seigi en recelait. Cependant, une fois encore, le quadragénaire se contenta de rester parfaitement silencieux, faisant le tri dans ses pensées tandis que l'autre gradée terminait déjà son speech en se jetant des roses. Il s'apprêtait à répliquer, mais ce fut une autre personne qui prit la parole... Et cette fois-ci encore, il fut assez surpris. Ce Kiru avait décidément un donc pour prendre la parole au moment opportun.

En effet, le jeunot, commençant par se reculer de la table en provoquant un grincement, attira à lui tous les regards. Très bonne idée, que le grinçage de chaise. Trop peu exploité, mais tout particulièrement efficace : tout le monde s'était presque instantanément tourné vers le commandant qui, sans ça, aurait du attendre quelques précieuses secondes que ses compères digèrent les paroles particulièrement audacieuses de Zora. Il commença donc à parler, après avoir regardé chaque homme et chaque femme ici présent, déclarant qu'un tel sujet n'avait pas à être abordé. Il avait fait le tour de la table, semblant vouloir quitter l'endroit au plus vite sous les yeux ronds de la plupart des autres hommes. Vojim, de son côté, se contentait d'être particulièrement calme, suivant la progression du jeune homme d'un œil presque intéressé. Ce dernier finit par décliner la proposition de son collègue avant de sortir de la salle, laissant le silence s'abattre assez subitement. Le quadragénaire se leva à son tour, prenant la parole en poussant un soupire et en se grattant les cheveux d'une mine particulièrement embêtée :

-Jeune, fringuant, audacieux, téméraire, puissant, prometteur... Mais visiblement trop direct.

Il parcourut l'assemblée du regard à son tour, s'attardant une demie seconde de plus sur Zora avant de reprendre la parole, une nouvelle fois :

-Pour le coup, je pense qu'il a clairement eu raison. Après réflexion, je nous trouve même plus puéril que lui, qui est pourtant ironiquement le plus jeune... Soyons clair : personne ici, à mes yeux du moins, ne mérite d'être nommé maréchal. Absolument personne. Quant à ce cher commandant Kabayochi... Je vous laisse décider par vous-même si vous souhaitez lui prêter main forte ou pas. Dans le premier cas de figure... Alors nous nous reverrons sur le champ de bataille.

Le quadragénaire attrapa ses dernières affaires et se mit à marcher en direction de la sortie. Tout en progressant, et sans prendre la peine de se retourner, il prit la parole une ultime fois :

-Cher Menos, je te laisse le luxe de clôturer ou de poursuivre cette réunion. Ce qui est certain, c'est que j'ai d'autres chats à fouetter : plutôt que de les croire faibles, je vais garder les Cipher Pol à l’œil.

Il sortit de la salle sans même écouter les possibles protestations ou paroles des autres soldats.
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3213
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
46/350  (46/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   Lun 11 Nov - 18:32



Réunion des Commandants


5 : Dispersion






Venait-elle essuyer un cuisant échec ? Pour certain, sans l’ombre d’un doute, oui. Mais ce n’était pas son point de vue. Elle n’attendait rien de particulier de cette petite réunion. Lorsque Kiru prit parole pour critiquer l’ensemble de l’assemblée, Zora ferma les yeux, croisa les bras et se contenta d’attendre que le petit sermon passe. Les jeunes avaient la fâcheuse tendance de se croire invincible, cette insouciance leur permettait de se lancer dans d’ambitieuses entreprises, sans craindre l’échec.  

- Prendre West Blue ne sera pas difficile. En revanche, maintenir la position et résister face aux ennemis demandera bien plus de moyens que ceux dont un Commandant peut disposer.
Zora avait décidé d’arrêter de parler d’elle pour le moment. Il fallait laisser à son idée le temps de s’installer, d’étendre plus profondément ses racines pour lui assurer une meilleure germination. Kiru était sur le point de quitter la pièce, suivit par Vojim, mais également par de nombreux autres. Mais avant qu’ils n’aient franchis la porte, elle tourna son visage vers eux, en leur adressant ces dernières paroles.

- Il n’y a pas besoin d’être Maréchal pour défendre ses convictions.
Elle le savait mieux que quiconque dans cette pièce. Elle qui avait côtoyé les mouvements rebelles depuis ses quarante ans, sans jamais chercher la moindre gloire ne pouvait pas du jour au lendemain être attirée par celle-ci sans raison particulière. Elle n’avait plus rien à ajouter. Elle laissait la fin de sa phrase en suspend, afin de les faire méditer. Si le grade de maréchal n’était pas nécessaire, quel était intérêt d’y aspirer ? Pourquoi chercher à l’atteindre ?

Il ne restait à présent plus grand monde. Menos décida de clore la rencontre, elle avait été houleuse, mais au moins les commandants étaient ressortis avec un plan d’attaque bien précis. La suite serait mouvementée.

[…]

- Encore une longue nuit qui nous attend, Gol’.

- Euh... je suis là aussi.

- Je t’avais oublié, David.

- Yu. Je m’appelle Yu !
Mais elle n’écoutait plus. Elle était déjà montée à bord du navire révolutionnaire qui passerait Calm Belt en direction de Grand Line.




Eeeeet terminé pour moi aussi ! Merci messieurs !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réunion des Commandants [PV Kiru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion des Commandants [PV Kiru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-