Partagez
 

 [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue52/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue879/1000[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeDim 29 Sep - 13:34


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] 130929011032623675


« Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! »
PV les Tengokus

Alors qu'il avait quitté le navire quelques minutes plus tôt en quête de nourriture, Nakata revenait en direction du MOT en progressant calmement au travers de la forêt avec un butin bien particulier. Il n'était autre qu'Hato, qu'il avait alors croisé et combattu farouchement un peu plus tôt pour savoir à quel point son bras droit avait progressé, et il n'avait pas été déçu. Ce dernier portait correctement son grade de Supernova, de pirate primé à plus de 100 millions de berrys et voguant actuellement sur Grand Line, c'était incontestable. Il avait forcé son capitaine à sortir ses plus puissants atouts, que même Harushige n'avait pu expérimenter durant la Grande Guerre... Le duo avait finalement bien progressé, plus que jamais. C'était une bonne chose, tirer de la force et de l'expérience de ce qui pouvait passer comme étant une défaite et un fait traumatisant ne pouvait que leur rendre service. Ainsi Tengoku no Seigi était devenu bien plus fort dans sa totalité. Méliandre, Holly et Damon avaient eux aussi du faire une belle progression, mais cela, le Fenice ne pourrait s'en rendre compte que quand de véritables affrontements auraient lieu... Le capitaine sortit de la forêt en prenant garde du fait que le vampire le suivait toujours. Ce dernier était en bien piteux état, ne possédant pas un pouvoir de soin au contraire du maudit du Phoenix. Mais à son instar, il semblait globalement exténué : s'affronter avec autant d'ardeur de bon matin n'était pas une épreuve anodine. Le bras ballant du bretteur attendait toujours que la demoiselle aux cheveux roses le remboîte, d'ailleurs. Le musicien avait préféré ne rien essayer, ne s'y connaissant pas réellement. Et puis, une épaule déboîtée n'était pas gravissime non plus : cela pouvait bien attendre quelques minutes. Ainsi, les deux forbans arrivèrent rapidement près du MOT et le blondinet s'approcha du cordage de celui-ci pour y grimper vivement, ne prêtant pas plus attention au brun qui, même avec un bras en moins, arriverait certainement à le rejoindre. Lorsqu'il posa ses pieds sur le pont, Damon se tourna vers lui un peu surpris et demanda :

-Euh... T'étais censé ramener à manger, t'es au courant ?
-J'ai croisé quelqu'un !

Le vigie, un peu surpris, ne put s'empêcher de sourire en voyant Hato à son tour. L'équipage était désormais au grand complet... Namusa, le tireur, qui ne connaissait pas le vampire et était alors adossé au mât, sourit en se redressant et prit la parole l'air enjoué :

-Oh ! Le second de l'équipage, également un Supernova ! Enchanté, je suis Namusa, et je suis le canonnier de Tengoku no Seigi !

Le capitaine poussa un soupire. Ce type était doué pour déformer les phrases des autres, à n'en pas douter... Mais il n'y avait pas vraiment de raisons de reprendre sa phrase puisqu'il risquait fort de les rejoindre, suivant la tournure que prendraient les événements. Les forbans manquaient de main d'oeuvre et dans l'état des choses, personne ne savait se servir des canons. Nakata n'était pas franchement convaincu du talent du nouvel arrivant, pas tant que ce dernier n'avait pas montré ce dont il était capable, mais cela n'aurait su être pire que les tentatives de tirs de Damon et de lui-même... De toute façon, les hors-la-loi n'avaient pas le luxe de refuser de l'aide, surtout sur une île telle que Graou Island : ils n'y connaissaient rien ou pas grand chose, et ne savaient donc pas comment progresser à cause des nombreuses bêtes un poil trop agressives. Et dans le même temps, l'artiste ne pouvait se résoudre à abandonner ainsi de si nombreux citoyens...
Alors que le soleil commençait peu-à-peu à pointer à l'horizon, Damon regarda tour-à-tour le Fenice et Hato, constatant bien rapidement les blessures et les vêtements teintés de sang de ceux-ci :

-J'en conclus que c'est vous qui avez fait un vacarme pas possible... Vous n'avez rien cassé, j'espère ?

Le musicien ne put alors s'empêcher de toussoter en détournant le regard, n'osant pas dire que l'un des deux villages de l'endroit n'était plus qu'un grossier tas de ruines. Il faudrait bientôt songer à le reconstruire, avec ou sans l'aide des habitants... C'était la moindre des choses après tout, d'autant plus qu'ils ne souhaitaient en aucun cas que les civils portent un regard négatif sur eux. Connaissant le blondinet depuis plusieurs années désormais, le vigie ferma les paupières en poussant un soupire. Il ne pouvait pas dire qu'il ne s'y était pas attendu : ces deux-là possédaient une force monstrueuse mais aussi et surtout un tempérament guerrier. Comment auraient-ils pu refuser un entraînement et une mise au point ? Et puis, de toute façon, Damon se jugeait bien incapable de leur faire un sermon : s'il avait été là, il se serait très certainement joint à eux, quand bien même il était certain de ne pas faire le poids. Namusa, lui, se contentait de sourire béatement, parfaitement silencieux et immobile, suivant toutefois les échanges avec intérêt, comme l'aurait fait un enfant en quête de savoir. Nakata reprit alors la parole, esquivant néanmoins la question de son compère, sachant qu'il ne servirait à rien de tenter d'y répondre puisqu'il y connaissait déjà la solution :

-Holly n'est pas levée ? On a besoin de son aide...
-Pas que je sache. Mais vu le bordel que vous avez foutu, c'est le contraire qui m'étonnerait.

Le Fenice haussa les épaules avant de s'installer contre le bastingage paisiblement. Il n'y avait donc plus qu'à attendre... Méliandre aussi risquait de débarquer d'un moment à l'autre, et ce serait encore plus rapide si elle se rendait compte de la présence de l'autre vampire... Elle qui avait dit la veille n'être dans l'équipage que pour lui.




Vouala vouala !
Donc, j'ai pris la liberté de dire qu'Hato me suivait sinon j'aurais pas pu faire grand chose.
L'ordre de RP : Hato - Holly - Méliandre (à moins que vous ne décidiez de changer auquel cas, bah... Skype.)

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Nak_si10



Dernière édition par Fenice Nakata le Mer 9 Oct - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeDim 29 Sep - 19:35

"Miss you..."




Spoiler:
 

Ha enfin, te revoilà, MOT. Premier témoin de mes progrès en ce monde en constante évolution. Ciel, que tu m’as manqué. Devant moi se trouvait toujours nakata qui commençait à se hisser à bord pour rejoindre la troupe. Nous étions seulement le tout matin, je me demandais bien qui pourrait être présent à bord du pont à ce moment-là. Je souriais, nostalgique surement. J’avais vécu beaucoup de choses sur les seas blue, avec des inconnus, des gens un peu plus célèbre, un peu de tout au final. Je m’étais pris des cuites à en faire pâlir Odin, avait eu également quelques relations d’un soir, mais rien de sérieux, simplement de quoi me nourrir, je n’affrontai plus ma condition de vampire, je l’acceptais totalement désormais. Finalement, c’était mon tour. Etais-je prêt pour ça ? Oui, je le pensais, je lâchais un léger soupir avant de m’hisser à bord, n’usant que d’un bras, l’autre étant momentanément hors service. Nakata, tu étais bien digne d’être notre capitaine, mais tu devais aussi le savoir, que le jour où tu flanches, je n’hésiterais pas à te détruire, pour ton bien, pour le bien de tous. C’était sans doute pour cela que tu t’entrainais autant. Finalement, à bord, ce fut Nakata qui prit la parole en premier, répondant à Damon qui m’adressa un sourire que je lui rendis, accompagné d’un signe de tête. Finalement, un nouveau, je ne le connaissais pas.

-Oh ! Le second de l'équipage, également un Supernova ! Enchanté, je suis Namusa, et je suis le canonnier de Tengoku no Seigi !

« Enchanté, Tsukiyo no Hato, le bretteur, appel moi Hato. »

-J'en conclus que c'est vous qui avez fait un vacarme pas possible... Vous n'avez rien cassé, j'espère ?

« Nakata est juste essoufflé, grand bien lui fasse de son fruit du démon. Moi j’ai l’épaule déboité, mais rien de grave, il suffit de la remettre en place et tout ira bien. »

Je lui adressais un sourire. Damon, il m’avait manqué aussi mine de rien. Je l’avais rencontré il y’a quelques temps maintenant, et nous avions combattu côte à côte lors de la grande guerre, j’étais certain de ces principes et de ces qualités de guerrier. Mais le nouveau, Namusa, qu’en était-il, depuis quand était-il là ? Je ne pensais pas Nakata fou à ce point, il devait savoir ce qu’il faisait, et mon rôle n’était pas de le tester. Tant qu’il ne m’aurait rien prouvé, il ne resterait qu’une connaissance, un collègue de travail si je puis dire. Lorsqu’il sera intégré et nous aura rendu un grand service en réelle situation de crise, je pourrai parler de lui comme un Nakama, mais avant cela, il se contentera des formules de politesse. Il manquait deux personnes, Méliandre et Holly.

-Holly n'est pas levée ? On a besoin de son aide...
-Pas que je sache. Mais vu le bordel que vous avez foutu, c'est le contraire qui m'étonnerait.

« Attendons patiemment… »




Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue35/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue224/250[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeDim 29 Sep - 21:28






Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Holly soupira, sa main caressant distraitement le pelage d’Areia, son regard perdu dans le vague. Elle resta ainsi quelques minutes, à regarder fixement un point imaginaire avant que sa main libre ne vienne frotter ses yeux. Elle était fatiguée et cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. La fuite des monstres cette nuit aurait pu rimer avec la fin d’une bonne nuit de sommeil si un cauchemar n’en avait pas décidé autrement. Enfin, elle n’était même pas sûre que ça en était un. La rose s’était simplement réveillée avec une sensation de peur qui ne l’avait quitté que depuis quelques instants. Oui, la nuit avait vraiment été mauvaise. A cela pouvait s’ajouter le vacarme qu’elle avait entendu, la tirant définitivement de la somnolence d’une manière un peu trop brusque à son goût. Et elle avait bien envie d’apprendre les manières à ces personnes qui réveillaient les honnêtes gens de bon matin. Même si elle ne dormait pas vraiment, mais ce n’était qu’un détail. Paresseusement elle se redressa, jetant un coup d’œil à la couverture de l’ouvrage qui l’avait accompagné lors de cette nuit sans véritable repos. « Plantes toxiques : reconnaître le mal ». Lorsqu’elle l’avait acheté, le titre l’avait plutôt amusé. Maintenant, elle devait bien avouer qu’il lui avait donné envie d’essayer quelques expériences. Un mince sourire étira ses lèvres avant que la petite boule de poil squattant son lit ne vienne s’incruster dans son champ de vision, masquant par la même occasion le livre qui avait attiré son attention. Areia trépignait sur le livre, l’abimant au passage avant que la rose ne la soulève pour limiter les dégâts. Holly lui lança un regard agacé, auquel la fennec retroussa ses babines. Un soupir franchit les lèvres de la demoiselle. Le message était clair : l’animal avait faim. Calant la boule de poil dans ses bras, la rose se leva, évitant Volpha qui était encore allongée au sol, ne semblant pas vouloir le moins du monde quitter sa position. Par moment, Holly avait l’impression d’avoir adopté un loir. Après un nouveau soupir de sa part, la rose quitta sa cabine, laissant la porte entre-ouverte pour permettre à Volpha de sortir lorsqu’elle en aurait l’envie. Et aussi pour éviter qu’elle ne se venge sur ses affaires pour l’avoir enfermée. Un soupir fataliste s’échappa de ses lèvres alors que des voix attirèrent son attention. Ils étaient plutôt causants, c’était étonnant. Surtout venant de la part de Damon, vu qu’elle arrivait à distinguer trois voix différentes. Ou alors elle avait simplement des hallucinations dues au manque de sommeil.

Plissant les yeux afin de s’adapter à la lumière du dehors, elle salua les personnes présentes sur le pont d’un vague bonjour avant de s’arrêter, son esprit fonctionnant à toute allure. La rose avait légèrement tiqué sur le nouveau venu, pas si nouveau que ça d’ailleurs, avant de mettre un nom sur ce visage et de sourire.

- Contente de te revoir Hato.

Elle s’apprêtait à passer son chemin pour aller nourrir Areia qui commençait à s’agiter avant que son regard ne s’arrête sur le capitaine et son bras droit. La rose fronça les sourcils, s’approchant un peu pour être sûre avant de soupirer.

- Ces tâches sur vos vêtements, le retour d’Hato … Vous n'avez pas « fêté » vos retrouvailles en vous battant tout de même ?

Elle avait bien insisté sur le « fêté », faisant ressortir l’ironie dans l’utilisation de ce terme. Le sang sur les vêtements de Nakata pouvait provenir du combat de cette nuit, mais la demoiselle était pratiquement certaine de ne pas avoir vu les tâches à ce moment-là. Et puis, Hato était également blessé et elle doutait du fait qu’il se soit fait avoir par ces créatures. La médecin secoua légèrement la tête. Elle n’arrivait pas à comprendre cette envie de se battre alors qu’ils se retrouvaient. Non, vraiment, ça la dépassait. La rose détailla rapidement le vampire du regard, arquant un sourcil à la vue du bras qui pendait mollement. Ils n’y étaient pas allés de mainmorte. Elle tourna alors la tête vers le blond.

- En général, quand on revoit un ami que l’on a pas vu depuis un petit bout de temps, on boit un verre avec, on lui déboîte pas l’épaule hein. Rien de plus à signaler à part ça ?

La question était destinée à Hato. Après tout, Nakata avait son fruit pour le guérir, il pouvait donc se passer de ses services sans soucis. Holly soupira. Entre Damon qui n’en faisait qu’à sa tête et le musicien qui prenait un malin plaisir à se battre avec son second, on pouvait dire qu’elle enchaînait les patients pour une fois.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue37/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue70/350[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeLun 30 Sep - 20:22

Retrouvailles, Tengoku No Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Je n'avais pas fermé l'œil de la nuit contrairement à ce que j'avais pu espérer, j'avais passé mon temps à me tourner et me retourner contre la fourrure de Zima, mes souvenirs n'arrêtaient pas de me hanter, repassant des bribes de ces derniers mois dans ma mémoire tel un film totalement décousu de sens. Un mal de crâne à vous donner l'envie de vous découper la boite crânienne s'empara bientôt de moi, je n'arrivais même plus à supporter le moindre bruit incapable de pouvoir contrôler mon ouïe, le moindre grincement, la moindre respiration de mes animaux devenait un supplice. Le pire était pourtant à venir, un fracas innommable se fit entendre, j'eus l'impression que mes tympans allaient éclater, si ça n'avait pas déjà était le cas... La douleur qui me traversa ne pouvait nullement être décrite, aucun cri ne réussi à sortir d'entre mes lèvres tant la sensation me coupait toutes facultés. Une nouvelle sensation désagréable ne tarda pas à rejoindre toutes les autres alors que recroquevillée sur le sol je me tordais de douleur les mains plaquées sur les oreilles, un liquide chaud se mit à couler de mes oreilles pour couler le long de mon cou.
Pourtant les choses ne se calmaient pas, mes tympans étant enfin percés je pensais enfin retrouver un semblant de tranquillité mais ce n'était qu'une fois de plus un espoir vainc.
Deux personnes avaient rejoint le pont du M.O.T dans ce qui me sembla s'apparenter au roulement de l'orage d'un tempête, me tirant un nouveau cri muet. Des voix se mêlèrent et s'entre-mêlèrent sans que je ne puisse en distinguer les timbres, je n'aurais pu dire qui prenait la parole pourtant ces voix me semblaient toutes familières, c'était un mélange étrange, une frustration de ne pouvoir le contrôler, une frustration de ne pouvoir distinguer chacun des détails...

On continuait de parler là haut et quelqu'un, probablement Holly monta les rejoindre, me tirant de nouvelles douleurs. Que se passait il là haut ? Les étrangetés étaient elles revenues ? Peu probable, il devait commencer à faire jour, et puis elles ne tenteraient probablement pas une nouvelle attaque dans les heures à venir, après tout ce serait du suicide...
Tout le M.O.T semblait pris d'une étrange effervescence, rassemblant le peu de force me restant et poussée par ma curiosité, je me redressais et attrapais d'une main tremblante ma cape que je jetais d'un geste peu assuré sur mes épaules avant d'en rabattre la capuche sur ma chevelure. Le visage déformé par la douleur, je me hissais en haut des marches comme je le pu, mes ongles s'enfonçant dans le bois à moitié vermoulu des escaliers menant au pont, laissant derrière moi des gouttes de sang tombant à un rythme plus ou moins régulier.
Au prix d'un effort surhumain je fini par atteindre le haut des marches et m'arrêtais dans l'encadrement de la porte agrippée à cette dernière. Mon regard légèrement brouillé par la douleur parcouru l'ensemble du pont. La vigie, l'autre espèce d'énergumène dont je n'avais même pas retenu le nom, Holly, Nakata et... Et lui.
Mon cœur aurait probablement raté un battement s'il avait encore eut la chance de battre, c'était comme si je recevais un nouveau coup, comme si la douleur de mes tympans percés et des bruits continuant de les assaillir n'étaient rien comparé au fait de recroiser un jour son regard.
Un passage de ma tentative désespérée de laisser s'échapper mes sentiments et d'alléger quelque peu mon âme dans cette bouteille me revint à l'esprit : « Une fois de plus je t'ai laissé partir, une fois de plus je n'ai pas été capable de te dire combien j'avais besoin de toi, de te dire combien je voulais partager tes nuits et tellement plus, je n'aurais peut être pas pu t'offrir tout ce dont tu aurais eu besoin, je n'aurais peut être pas été capable de te donner tout ce que tu aurais voulu mais je sais que j'aurais fait tout ce qui été en mon pouvoir et probablement même plus pour toi, c'est débile je ne me reconnais plus, je ne sais plus ce que je fais, je fais tout et n'importe quoi quand tu n'es pas là, j'en perds complètement les pédales, c'est comme s'il me manquait une partie de moi-même... Tu es moi et je suis toi, nous sommes un tout tu l'as dit toi même mais comment l'être si une partie du tout est loin de l'autre... Si pour toi je ne suis rien, si je ne suis pas indispensable à ta vie dis le, perce l'abcès fais-le, fais-le d'une façon nette, dis-moi les choses, demandes moi de t'oublier, demandes-moi de te rayer de ma vie, demandes-moi de tirer un traits sur tout ça, fais-le, fais-le même si au final je sais très bien que je ne pourrais pas oublier, je m'effacerais tout simplement de ta vie sans arriver à t'effacer de la mienne. Je n'avais jamais aimé avant mais je n'aimerais jamais plus comme je t'aime toi. Pour beaucoup on ne peut pas aimer la même personne toute sa vie, oui c'est peut être vrai, au fond je n'en sais rien et je ne veux même pas le savoir, la seule chose que je sais c'est que je n'aimerais personne d'autre comme je t'ai aimé et t'aime toi... »

Sans m'en rendre compte j'avais reculé de quelques pas, la bouche légèrement entre ouverte et des larmes s'étant mise à rouler le long de mes joues, je ratais une marche et me mis alors à dévaler les escaliers dans le sens inverse, sentant chaque marche heurter une à une mon dos et l'arrière de mon crâne.

« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue52/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue879/1000[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeLun 30 Sep - 21:44


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] 130929011032623675


« Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! »
PV les Tengokus

Le duo venait tout juste d'arriver à bord du MOT après des retrouvailles pour le moins mouvementées que déjà Namusa et Hato faisaient connaissance. Le vampire semblait assez enclin à discuter avec celui qui n'était au final qu'un inconnu, et cela vint perturber Nakata pendant un court instant. Il avait vraiment l'air de s'être sociabilisé pendant ces dernières semaines. Non pas qu'il était par le passé un être grognon et malpoli, mais bien qu'il semblait actuellement plus apte à ressentir un minimum de joie de vivre et d'envie de connaître. Ce n'était pas une mauvaise chose, d'autant plus lorsque l'on naviguait avec quelqu'un comme le blondinet... Ce dernier lui-même ne pouvait et ne voulait pas le nier. La vie sur ce navire qui devenait au fil du temps épave était plus vivante que nulle part ailleurs, à n'en pas douter. Mais étant donné qu'ils visaient un but qui pouvait passer pour utopique, il était tout naturel que ces forbans tentent de vivre dans un bonheur journalier, consacré à l'instant présent. A quoi bon chercher à changer le Monde, si les hors-la-loi eux-même ne pouvaient se convaincre de la beauté de ce Monde, après tout ? Le Fenice écouta par la suite Hato déclarer qu'il n'y avait plus qu'à attendre tranquillement que la demoiselle n'arrive sur le pont en croisant ses bras et en s'adossant contre le bastingage avant de bailler ostensiblement. Vraiment, cette nuit l'avait fatigué plus que toute autre... En même temps, il avait réussi l'exploit de l'entamer avec un combat face à des bêtes endémiques à l'île et qui étaient visiblement les habitants eux-mêmes, et il l'avait terminé avec une lutte singulière face à son bras-droit qui était bien l'un des seuls à pouvoir le pousser dans de tel retranchement, sur le première partie de Grand Line tout du moins. En bref, le Phoenix décida de prendre son mal en patience, s'abstenant de tenter de remboîter l'épaule tout seul, tandis que Damon et Namusa semblaient également décider de rester tranquilles.

Mais comme l'avait prévu le vigie, Holly ne tarda pas vraiment, ayant certainement du être réveillée un peu plus tôt à cause des bruits du combat. C'était du moins ce qu'avait cru comprendre le capitaine en la voyant arriver sur le pont l'air encore ensommeillée, comme une gamine qui viendrait se plaindre dans le salon en traînant un ourson en peluche. Cependant cet air maussade sembla s'effacer au profit d'un sourire enjoué lorsqu'elle découvrit à son tour la présence du vampire sur le pont. Néanmoins, une fois de plus, la botaniste ne put s'empêcher d'afficher une mine ennuyée et presque désespérée en constatant les blessures de l'un et les tâches de sang sur les vêtements de l'autre. Elle énonça l'hypothèse d'un combat amical entre les deux combattants et Nakata sourit alors l'air amusé, ne pouvant s'en empêcher. C'était vrai que s'affronter à ce point-là paraissait étrange pour quelqu'un qui ne les connaissait pas vraiment, ni eux ni leur relation, mais pour les deux jeunes qui symbolisaient à merveille le jour et la nuit, il n'y avait pas d'autre choix que de tester l'autre autant que possible afin de pouvoir se reposer totalement sur lui, en lui faisant confiance. Comment auraient-ils pu s'estimer en tant que guerriers s'ils avaient presque tout ignoré l'un de l'autre sur ce plan-là ? Et puis, ils étaient désormais tout deux Supernovas, et avaient par conséquent un grade lourd à porter... Quitte à y laisser la vie, le blondinet préférait amplement que ce soit face à des types renommés et puissants plutôt que face aux premiers venus. Alors que la demoiselle aux cheveux roses se mit en tête de houspiller le Fenice, lui rappelant que deux connaissances de longue date se croisant à nouveau feraient mieux de boire un verre ensemble plutôt que de se taper dessus, ce dernier retint un rire amusé. Ils avaient sans doute l'air malin, les deux espoirs du Monde, à ce moment-là ! La jeune femme se tourna ensuite en direction de l'épéiste pour lui demander s'il avait une autre blessure à signaler, l'air sérieuse, semblant prendre très à cœur son rôle de médecin. En la voyant ainsi dévoué, le Phoenix ne put s'empêcher de penser qu'il avait réellement fait le bon choix en lui demandant de rejoindre Tengoku no Seigi, quelques semaines plus tôt... Elle était désormais membre à part entière, au même titre que Damon et que Méliandre qui, à son tour, se décida à pointer le bout de son nez.

Dans un premier temps, Nakata, bien trop occupé par la scène qui se déroulait sous ses yeux, ne remarqua absolument pas la présence de la navigatrice. Ce ne fut que lorsqu'il entendit des bruits dans les escaliers, comme quelqu'un chutant, qu'il y reporta alors son attention l'air surpris.




Je laisse le luxe à Hato de faire son joli-cœur ! xD

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeMar 5 Nov - 11:27

"Miss you..."




Spoiler:
 

Si, elle avait vu assez juste en fait. Nous étions certes de ceux qui aiment la boisson au point de s’en retourner la tête, mais après une absence comme la précédente, l’envie la plus prenante était encore celle de tester les évolutions de son confrère, non ? Quoi de plus logique pour des guerriers qui ne jurent que par leurs poings et armes pour servir de bras vengeur à la justice ? Quoi qu’il en soit, j’étais assez mal en point. Enfin, si je puis dire, hormis une légère fatigue, c’était surtout mon épaule qui était gênante, ce n’était pas spécialement douloureux mais comment dire… Inconfortable. Je souriais bêtement à Holly en m’avançant vers elle pour qu’elle me remette en place, visiblement dans tous les sens du terme, mais c’était sans compter sur l’entrée fracassante de Méliandre. Toujours aussi gauche ? Alors qu’elle venait de faire une superbe chute dans les escaliers, je m’étais dirigé vers elle sans pour autant me précipiter, le mal était déjà fait après tout. Je m’abaissais légèrement pour atteindre son niveau avant de l’attraper par le bras pour la relever.

« Le suicide n’est pas la solution. »

Ton ironique. Cela pouvait paraître totalement déplacé dans le contexte mais elle était surement la seule à pouvoir comprendre ce que je venais de dire. Un visage gravé sur le faciès, je n’avais de cesse de la regarder de haut en bas. Elle avait changé elle aussi. Pas physiquement, mais elle semblait plus imposante, dotée d’une volonté plus importante. A n’en pas douter, son niveau n’était pas si éloigné du mien, malgré le fait qu’elle, elle ne puisse se battre sans être envahit de pensées parasites. Finalement debout, je l’emmenais, visiblement encore sonnée, vers le reste de l’équipage. Je n’avais toujours pas eu le luxe de me faire attribuer des soins qu’elle allait devoir passer devant moi, cette vampire naissante. Elle semblait avoir fait du chemin, mais une chose continuait de titiller mon attention. Je claquais des doigts vers elle mais aucune réaction.

« Elle est devenue sourde ou c’est une impression… ? C’est quoi ce bordel ? »

Finalement, je soupirai. Ce n’était pas forcément un mal que de perdre un sens, les autres ne s’en trouveraient que grandement améliorés. Mais bon, des trucs de cette importance, j’aimerai que l’on m’en informe par den den mushi, c’était la moindre des choses, surtout que j’étais plus ou moins garant de sa sécurité et de sa vie dorénavant. J’étais son géniteur en quelque sorte. Je m’assieds alors en face d’Holly pour qu’elle me soigne. Prenant de nouveau la parole en fixant Méliandre, attendant qu’elle retrouve ses esprits.

« Je ne vais pas rester longtemps. Quelque chose de gros se passe, je ne pense même pas passer la journée entière à vos côtés. Je peux les entendre partout autour de moi, ces voix… Nous ne sommes seuls nulle part en ce moment. Même en pleine mer j’étais arasé par ces hurlements qui réclament du sang à n’en plus finir. Vous savez tous ce qu’il se passe non… ? »





Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue35/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue224/250[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeVen 8 Nov - 18:37






Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Exaspération. Voilà ce qu’elle ressentait à ce moment-là. De l’exaspération face aux deux personnes en face d’elle. Entre le « capitaine » qui se retenait assez difficilement de rire bêtement et le second qui, lui, ne cherchait pas à cacher un sourire un peu idiot, elle n’était pas gâtée. A croire qu’ils le faisaient exprès. Holly leva brièvement les yeux au ciel, posant Areia au sol. L’animal allait devoir attendre avant de recevoir sa pitance. En espérant qu’elle ne se venge pas dans la journée sur les livres de la botaniste. La rose fronça ensuite les sourcils, cherchant à se souvenir de ce qu’on lui avait appris, de la manipulation exacte à la remise en place de l’épaule. Et également de ce qui s’en suivait ensuite, même si elle doutait qu’on l’écoute réellement. C’était un peu comme Damon au fond, elle aurait beau parler, donner des directives, elle doutait qu’il les suive. Une sorte de sixième sens en somme. Holly allait pour s’occuper de l’épéiste, quand un bruit sourd se fit entendre dans les escaliers, attirant son attention. Méliandre. Il n’y avait plus qu’elle pour faire ça, pour tomber au vu du bruit. Inquiète, elle s’avança, Hato ayant déjà pris les devants et remontant déjà avec la navigatrice. Bien, trois personnes ayant besoin de soins en peu de temps ? Une tempête risquait de s’abattre sur cette île, à n’en pas douter. Retenant un vague sourire en coin suite à cette pensée, la rose s’approcha de Méliandre, qui était allongée, sonnée. Se mettant à genoux à côté d’elle, Holly commença son examen, écoutant vaguement la question d’Hato. Méliandre sourde ? Pas à sa connaissance. Et ce détail la chiffonnait quelque peu si c’était véridique. Après tout, cela signifierait qu’elle était une bien piètre médecin. Se mordant dans un geste nerveux la lèvre inférieure, elle termina son examen dans un soupir, tournant son regard vers son second patient qui était assis en face d’elle.

- Des bleus et une grosse bosse à l’arrière du crâne. Rien de bien méchant.

Holly avait murmuré ça plus pour elle-même qu’autre chose, faisant la liste dans sa tête de ce que la navigatrice allait avoir besoin pour calmer la douleur. Si elle acceptait, ce qui n’était pas un combat gagné d’avance non plus. Rapidement, elle se releva, se dirigeant vers l’épéiste avant de s’installer derrière lui. Remettre une épaule en place, l’une des choses qu’elle n’appréciait pas trop. Même sur Dwarf Town, pour les rares fois où elle devait le faire, c’était surtout parce qu’elle n’avait pas le choix. Fronçant les sourcils, elle commença à manipuler le bras, se souvenant des gestes à faire au fur et à mesure. Le bras plié en angle droit, l’avant-bras à l’horizontal vers l’avant. Hato s’était remis à parler, ce qui fit sourire la rose. On ne pouvait pas dire que cela le gênait outre mesure. D’un mouvement rapide, elle fit faire une rotation rapide au bras, le replaçant dans un craquement. Une vague grimace s’afficha alors sur son visage, tandis qu’elle remettait le bras à sa place, manipulant légèrement pour s’assurer que tout allait bien. La partie qu’elle détestait le plus venait de passer : le craquement. Holly prit la parole ensuite, interrompant le début de conversation pour sa partie à elle.

- C’est mieux de le faire quand le patient ne s’y attend pas vraiment, désolée si cela t’a surpris. Par contre, si tu ne restes pas longtemps, il va tout de même falloir que tu fasses attention aux gestes trop brusques. Donc autant éviter au mieux les combats …

Elle doutait que ses recommandations soient prises en compte, mais on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir essayé. S’il voulait jouer les têtes brûlées, il n’aurait qu’à assumer.

- Et … Qu’est-ce qu’il se passe ?

La rose avait posé la question, prenant le risque d’être prise pour une idiote. Certes, elle était mal informée, mais lire les journaux n’étaient pas sa tasse de thé. Reprenant Areia dans les bras, Holly se releva, attendant une certaine explication sur « ces hurlements qui réclament du sang », comme il avait dit.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue37/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue70/350[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeSam 16 Nov - 14:54

Retrouvailles, Tengoku No Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Lorsque mon corps atteignit enfin le bas de l’escalier tout mon corps se trouvait endolori, les bleus devaient déjà commencer à apparaitre un peu partout sur ma peau d’albâtre. Légèrement sonnée je levais les yeux et aperçu son visage près du mien, il me tira un râle de douleur presque inaudible lorsqu’il m’attrapa par le bras pour me relever, le marteau dans mon crâne continuait de frapper sans cesse. Mal de crâne à s’en jeter à la mer. Ses lèvres se mirent à remuer et sa voix me parvint comme si elle se trouvait à des kilomètres.

« Le suicide n’est pas la solution »

J’avais envie de rire, d’un rire jaune, le suicide ? J’y ais déjà pensé et il y a mille façons tellement plus simple maintenant que tu as fait de moi ce que je suis… Je sais déjà comment je finirais si je finissais par choisir cette option là, je finirais là où tout avait REELEMENT commençais et ce n’était pas sur le M.O.T. J’avais envie de lui cracher au visage, j’avais envie de lui jeter au visage toute la colère qu’il avait fait naitre en moi, envie de venir planter mes crocs dans sa chaire, envie de lui faire tout aussi mal qu’il m’en avait fait et continuait encore à m’en faire, pourtant aucun mot ne sorti d’entre mes lèvres, la douleur m’empêchant d’articuler quoique ce soit, du sang couler toujours de mes oreilles bien que se faisant moins important.
Alors que nous arrivions sur le pont aux côtés des autres, j’esquissais un mouvement pour me débarrasser de son soutient mais finis rapidement par retomber contre lui encore trop sonnée pour pouvoir tenir seule sur mes jambes. Je terminais allongée sur le bois froid et humide, les yeux dans le vague, écoutant à peine les voix lointaines, peu m’importait je ne voulais même pas savoir de quoi ils étaient en train de parler. Je savais pertinemment que de toute façon tout finirait comme cela avait toujours fini.

Je ne suis pas sourde pauvre idiot, pas totalement du moins, juste les migraine une fois de plus, juste incapable de gérer correctement ce foutu don à la con que tu m’avais offert en même temps que l’éternité…. Ils n’en savent pas plus que toi, et puis qu’est-ce-que ça peut bien leur faire de toute façon, ça ne concerne que moi et seulement moi.
En l’entendant à peine dire qu’il ne resterait pas longtemps un rire s’échappa d’entre mes lèvres alors que je me redressais comme je le pouvais contre le bastingage du navire les oreilles bourdonnantes. J’essuyais le sang qui subsistait dans mon cou et portais mon regard vers l’océan, pauvre conne que j’ai été il y a tant d’années… Tu t’en mordras les doigts, tu le regretteras tu verras, il est comme les autres, elle l’avait dit, un menteur de plus et pourtant cela me coûtait de le dire, voir même de le penser.
J’avais fait une erreur de plus, oui encore une de plus et visiblement c’était encore loin d’être terminé. Etre dépendante à ce point était une des choses les plus idiotes du monde et pourtant même en étant consciente de cela ce n’était pas pour autant que j’arrivais à lutter contre, au fond peut être n’en avais-je pas envie tout simplement, j’étais pitoyable, une vrai loque… Mes ongles s’enfoncèrent dans ma cuisse et mes yeux virèrent au carmin alors qu’ils se reposaient sur Hato.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue52/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue879/1000[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeSam 16 Nov - 22:05


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] 130929011032623675


« Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! »
PV les Tengokus

Le premier à se mouvoir suite au bruit de la chute de Méliandre dans les escaliers fut Hato, qui disparut de la vue des forbans sur le pont en allant dans la direction de celle-ci. Quelques instants plus tard, il vint l'aider à remonter près des autres, la navigatrice n'étant vraisemblablement pas en état de bouger seule. La chute avait dû être particulièrement douloureuse... Cela faisait bien longtemps que Nakata n'avait plus ressenti ce genre d'états d'inconscience mineure, grâce à son fruit du démon pour le moins pratique dans ce genre de situations. Et il n'allait pas s'en plaindre, oh que non... S'il regrettait quelque chose par rapport à sa malédiction, c'était bien de ne plus pouvoir nager comme bon lui semblait, mais comme il avait eu de la chance en obtenant le don de voler, au final, tout s'équilibrait parfaitement et il était sans aucun doute le maudit le plus heureux au Monde concernant son pouvoir. Les deux vampires se rapprochèrent d'Holly qui se dépêcha de prendre soin d'eux tandis que le bras droit de Tengoku no Seigi prit la parole, déclarant qu'il ne resterait pas longtemps. Le Fenice retint une moue ennuyée en se doutant que la DeVitto n'apprécierait pas franchement cette nouvelle, étant donné qu'il était la seule personne à qui l'albinos pouvait se raccrocher pour le moment. La botaniste en profita pour remettre le bras pendant du bretteur en place d'un coup sec, histoire de ne pas lui permettre d'appréhender avant de s'excuser de sa manière de faire. Elle n'avait pas à le faire, songea le capitaine : elle remplissait parfaitement son rôle de médecin, et le fait de placer ses patients dans de bonnes dispositions pendant qu'elle les traitait en faisait bien évidemment partie. Quoi qu'il en soit, le Phoenix se concentra un tant soit peu sur les paroles qui amenèrent le silence sur le pont du MOT pendant que Méliandre se relevait. Il ferma ensuite lentement les paupières, d'un air calme et sérieux, son tempérament de leader reprenant naturellement le dessus dans ces moments-là avant de prendre la parole :

-J'ai rapidement lu le journal, et en effet, l'apogée du Gouvernement Mondial semble être loin derrière. La Marine garde probablement la plupart des informations importantes secrètes, mais ce que je sais, c'est que les traîtres semblent se faire de plus en plus nombreux... Sans compter les agissements dangereux des Yonkous. On dirait que leur invitation à mon égard arrive au bon moment...

Le blondinet se permit un sourire avant de se rappeler que le Tsukiyo ne devait pas comprendre de quoi il parlait. Il lui jeta donc un regard bref avant d'ajouter, toujours aussi calmement, en tirant une enveloppe qu'il gardait sur lui constamment depuis qu'il l'avait eu quelques jours plus tard :

-Le Gouvernement Mondial nous a envoyé une lettre. Ils veulent faire de moi le prochain Schichibukai.

Nakata tendit la lettre à son ami, comme pour lui prouver la véracité de ses dires. Il n'avait, pour le moment, pas réussi à prendre une décision finale concernant cette affaire, étant donné que la navigatrice l'avait fait douter pendant leur dernière discussion. Mais il devait admettre que l'idée de rejoindre les sept corsaires était plus que séduisante : de cette manière, il gagnerait instantanément en crédibilité et en renommée. Son nom serait, dans un premier temps, craint sur toutes les mers, et serait même chanté sur le Nouveau Monde. Il lui faudrait donc du travail pour faire en sortes que les paroles qu'on dirait alors sur son compte deviennent élogieuses, mais le Fenice était prêt à tout pour y parvenir. Il le savait, désormais, ça n'était qu'une simple question de temps pour qu'il puisse bouleverser l'ordre mondial...
Namusa, le tireur, se racla la gorge pour attirer les regards et les attentions dans sa direction. Il prit ensuite la parole d'un air pensif, calmement :

-J'étais pas non plus au courant... Mais c'est une bonne chose. Ça veut dire que le Gouvernement Mondial retient également secrètes ce genre d'informations. Ce qui te laisse naturellement plus de temps pour te décider, capitaine.

Le Phoenix hocha la tête avant de pousser un léger soupir, l'air amusé :

-Mais ce qui est le plus intéressant, c'est qu'avant que le Gouvernement ne remette en question le poste d'un Schichibukai, celui-là a de grandes possibilités de semer le chaos... Il suffit de prendre l'exemple d'Horus, qui a dévasté la moitié de Grand Line avant d'être arrêté par une amirale. Leur patience est largement suffisante pour nous permettre d'agir comme bon nous semble mais surtout, en étant légalement protégés.

Le musicien songea dès lors que même si cette manière de faire était plutôt lâche, et pouvait passer pour fourbe aux yeux de bien des personnes, elle n'en était pas moins bien plus intelligentes que de continuer bêtement dans les semaines qui viendraient. S'il refusait l'invitation, il n'y avait aucun doute que de nombreux agents de la justice le poursuivraient pour lui faire payer cet affront. L'envie de combattre ne lui manquait pas, bien sûr, mais son rôle de capitaine lui obligeait avant tout de veiller sur la sécurité de ses compagnons. Ils auraient bien tous l'occasion plus tard d'être en danger, le Nouveau Monde n'était d'ailleurs plus aussi loin qu'un mois plus tôt...



_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeSam 23 Nov - 17:47

"Miss you..."




Spoiler:
 

« Shichibukai ? »

Un simple mot prononcé d’un air des plus agacé. Alors c’était là ce qu’il était devenu en mon absence ? Non, il ne pouvait pas, il n’avait simplement pas le droit de prendre une telle décision seul. Pourquoi vouloir devenir Shichibukai maintenant ? C’était débile, nous venions de traverser près de la moitié du monde connu pour le faire briller du glaive de la justice et de l’équité, et tout cela pour quoi ? Devenir Shichibukai ? C’était simplement remettre en cause tout ce que nous avions fait jusqu’à présent pour revenir à ces lois déjà en place dans le monde actuel, celui gouverné par la marine. Je me devais de réfléchir posément. Pourquoi Nakata souhaitait ce poste ? Etait-ce simplement pour agir en toute impunité ? Non, c’était débile, il l’avait toujours fait en toute circonstance, alors pourquoi une telle passion pour les lois et l’immunité diplomatique, si je puis dire ?

« J’arrive pas à te comprendre. T’es débile ou quoi ? Je ne te suivrai pas sur les mers avec un statut comme celui-là. Le seul cas ou je pourrais l’accepter, ce serait pour entrer en une base marine pour la détruire de l’intérieur, gradé compris. »

Je fis un pas de recul avant de me retourner pour prendre appui sur le bord du bateau. Comment pouvait-il prendre ce genre de décision seul ? Cela ne semblait enchanter personne, ou presque. Et c’était quoi ça encore hein ? Je pouvais la sentir cette aura meurtrière qui me visait, celle de Méliandre. Je décidais simplement de ne pas y prêter attention, ce serait ridicule et créerait plus de tension que nécessaire. Alors, que faire maintenant ? Moi j’allais partir, je ne savais pas quand j’allais devoir, ou tout du moins pouvoir revenir. Mon regard se posa sur le blond.

« Tu penses à quoi exactement ? »




[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
Holly Wate
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue35/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue224/250[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeDim 24 Nov - 13:56






Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Soucieuse, elle avait regardé Méliandre se relever, essayant de voir si elle allait bien, si elle se sentait bien. Il y avait une légère nuance entre les deux termes, qu’en bon médecin elle se devait de voir, de détecter. Après tout, c’était son rôle sur ce navire. Et la navigatrice ne semblait pas se sentir bien. Son regard se fixa sur elle, cherchant ce qu’il en était, tandis que Nakata prenait la parole, l’éclairait par la même occasion sur ce qu’il se passait dans le monde maintenant. La marine était en déclin ? Des traîtres ? C’était intéressant, beaucoup plus palpitant que de chercher le nom latin d’une plante pour un quelconque échantillon. Intérieurement, Holly se promit d’ouvrir le journal un peu plus souvent. Ou alors de simplement demander les nouvelles intéressantes aux quelques lecteurs à ce bord. Son regard se porta sur le capitaine quand celui-ci parla de la proposition qu’il avait reçue pour le poste de Shichibukai. Proposition qui n’avait pas été accepté à l’unanimité. Méliandre avait été contre et l’avait fait savoir, haut et fort. Ca l’avait amusé, mais bon, que penser de ça ? Etre à la botte du gouvernement mondial n’était pas ce pourquoi elle était devenue pirate. Non, certainement pas. Un raclement de gorge de la part de Namusa attira son attention et elle tourna la tête doucement, écoutant simplement d’une oreille distraite ses dires. Paroles qui furent suivies de la réponse de Nakata, à laquelle elle tiqua légèrement. Semer le chaos en étant légalement protégé ? C’était tentant, mais surtout ennuyant. S’ils devaient semer le chaos, ils n’auraient qu’à assumer leurs actes au lieu de se cacher derrière un stupide titre. Finalement, elle n’aimait pas tant que ça cette proposition.

La voix d’Hato rompit le silence. Le simple mot qu’il avait dit, ce « Shichibukai » sur un ton agacé, donnait l’impression d’être la pire horreur qui soit. Par un simple mot il avait montré son désaccord et un petit sourire amusé éclaira le visage de la rose. On pouvait dire que pour l’instant, Nakata n’avait pas grand monde de d’accord avec lui. La suite la fit légèrement grimacer, tandis qu’Areia remuait de plus en plus dans ses bras. Au moins, le second était tout aussi direct que la navigatrice. Un mal pour un bien en quelque sorte. Une question fut alors posée, mais Holly n’y prêtait plus attention réellement. Elle écoutait sans vraiment le faire, sa main caressant le pelage doux du fennec dans ses bras.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue37/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue70/350[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeDim 24 Nov - 15:31

Retrouvailles, Tengoku No Seigi au grand complet !
Tengoku no Seigi

Et ça y est il avait lancé un boulet de canon en laissant la conversation sur son « envie » d'accepter l'offre de rejoindre le gouvernement, c'était peut être la pire chose qu'il aurait pu faire, comment avait-il seulement penser que Hato accueillerait cette annonce. Et la suite ne se fit pas attendre, je réprimais un sourire en entendant vaguement ce que venait d'annoncer le second.
J'avais la sensation désagréable d'un regard posé sur moi, je détournais la tête et posais mon regard droit dans celui du médecin. Qu'avait-elle ? Les choses se lisaient elles aussi facilement sur mon visage ? Je détournais de nouveau la tête après l'avoir fixé quelques secondes.
Je n'avais aucune envie de me trouver là, la seule et unique envie que j'avais à ce moment précis était de fuir, purement et simplement, je n'avais plus envie de voir quoique ce soit ou qui que ce soit, je ne voulais plus les entendre même si le volume était mille fois plus bas que d'habitude.
Je fermais les yeux quelques instants alors que les images me revenaient en mémoire encore plus blessantes maintenant qu'il était là.

//FLASH-BACK//

Je frissonnais de plaisir sous ses caresses, mais le froid morbide de sa peau n'était pas non plus étranger à cela. Serais-je comme ça à mon tour d'ici peu, ressentirais-je le besoin à mon tour de venir me réchauffer auprès de « vivants » ? Serais-tu toujours mon obsession après cela ou un substitue viendrait-il se glisser entre nous deux ? Je dois l'avouer, cette pensée m'effraie, mon sang te rend fou et tu te donnes à moi sans penser à elle, me donnerais-je ainsi à quelqu'un d'autre en t'oubliant toi mon amour ?
Ses mains glacées descendant le long de mon échine me tira de mes réflexions, un petit gémissement de douleur s'échappa d'entre mes lèvres lorsque ses doigts vinrent s'enfoncer dans ma peau y laissant probablement de longues griffures. Il luttait, je n'en doutais pas le moins du monde, était-ce aussi difficile que ça Hato ? Il y avait il au monde quelque chose qui te ferait totalement perdre tes moyens, je laissais échapper un petit rire intérieure, et qui plus est cette « chose » c'était moi...
La tête commençait à me tourner, il devait prendre une décision me vider complètement de mon nectar vital ou faire de moi ce qu'il est, je me sentais peu à peu partir, c'était un peu la même sensation que lorsque l'on monte un escalier dans la nuit, lorsqu'on atteint le seuil et que l'on veut poser son pied sur une dernière marche inexistante... Cette même sensation étrange où vous avez l'impression de basculer en avant et de tomber alors que non, votre pied se pose simplement plus bas que vous ne l'auriez imaginé... Léger vertige.

Choc brutal, me revoilà face contre ce mur glacé et humide, mes ongles tentant de s'y raccrocher pour soutenir mon squelette, mes forces commençant à se faire rares, mes mains cherchaient avec avidité une quelconque prise à laquelle me raccrocher. Ma vision se brouillait peu à peu. Ses lèvres continuaient de m'effleurer, me tirant un nouveau gémissement, les nerfs à fleur de peau, impuissante face à ce qu'il provoquait en moi et l'impossibilité de faire quoique ce soit, figée les yeux dans le vague, je goûtais à un bien étrange plaisir, celui de sentir en moi se vide se combler, te sentir tout simplement, avoir une place ici bas, l'impression d'enfin exister pour ce que je suis, pour ce que je veux et non pas pour eux... Pour moi, pour nous et rien d'autre.
Une nouvelle morsure, douce et brutale à la fois, emprunte d'un tel désir, marque démoniaque, marquerait-elle la fin de ma vie, signerait-elle mon agonie ou mon éternité ? Tu étais à présent le seul maître de mon destin, à toi seul revenait le devoir de faire ce choix... Je n'ai pas peur, je ne tremble pas, je n'en aurai pas la force... Désarmée, à nue, je ne m'opposerai pas à toi quelque soit ta décision, fais de ce que je suis ce que tu désires, rien n'importe à présent, tout est floue, tout est si doux, j'ai froid, des fourmillements se font sentir dans mes membres et mes mains cherchant toujours désespérément un échappatoire pour ne pas sombrer, pas maintenant, pas tout de suite, je voudrai te voir une dernière fois, je voudrai graver en moi ce visage qui a toujours été présent dans mes pensées, rêves et cauchemars, je voudrai peut-être pour la première et dernière fois t'entendre prononcer ces mots...
Lorsque je sentis son souffle près de mon oreille, un instant, seulement un instant j'ai cru mon envie se réaliser, mais ce que sa voix suave vint me murmurer n'était pas la phrase tant espérée...

« Méliandre, tu veux devenir ce que je suis ? Nous serons alors à jamais lié, dans l’obscurité… Je ne peux te donner ce que tu désires avec tant de violence, mais je peux faire de toi une partie de moi… »

En l'entendant prononcer sa dernière phrase, la réalité me frappa en plein visage, il ne serait pas mien, il ne verrait jamais réellement ce qu'il est pour moi, il ne pourrait jamais savoir les pensées qui m'animent, il ne pourrait jamais réaliser tout cela, de quelques artifices il use pour lire en moi, jamais il ne saurait, jamais il ne pourrait le mesurer à sa juste grandeur... Les larmes me montèrent aux yeux, sentiments détestable que l'amour, j'avais envie de hurler, la raison m'avait quitté, une partie de lui, comme si ce n'était pas déjà le cas, comme si depuis toutes ces années il en avait été autrement. Je te hais probablement autant que je t'aime mon amour, et tu me détruis autant que tu me fais du bien... J'aurai donné n'importe quoi pour me rapprocher au plus près de ce que tu es, de ce que tu vis chaque jour, de cette malédiction et de ce poids que tu portes sur tes épaules, j'aurai voulu être celle qui t'aide à supporter tout cela, j'aurai voulu être celle qui veille sur tes nuits et qui rend tes journées plus supportables, j'aurai voulu alléger ton cœur de tous tes doutes, de toutes tes rancœurs, de tes peurs et regrets...
La folie semblait prendre en otage mon esprit, réveillant en moi une rage insoupçonnée envers mon amant, je l'aimais, certes, mais ne dit-on pas que l'amour et la haine sont deux sentiments extrêmement proches, qui se mêlent et s'entre-mêlent sans cesse ? Je te hais, je te hais du plus profond de mon être, je te hais pour faire ce que tu fais de moi, cet être faible et complètement perdu, je hais cette obsession que tu es et qui me dévore un peu plus de jour en jour sans que je ne puisse rien y faire, sans que je n'ai envie d'y changer quoique ce soit ! Et toi que vois-tu de tout cela ?! Rien absolument rien. Auras-tu seulement ouvert les yeux cette nuit ? Auras-tu seulement su lire en moi ? Auras-tu seulement mesuré la puissance que tu avais sur moi ?

Plus tu me dévores, plus tu viens puiser en moi et plus j'ai l'impression d'être vivante, je me sens partir, comme si je prenais réellement conscience de mon existence pour la première fois, j'avais passé tout ce temps à être spectatrice de ma vie et cette nuit, je prenais enfin une décision bonne ou mauvaise, qui aurait pu le dire ? Je n'ai jamais su faire la différence entre les deux, et cette différence m'importe encore moins aujourd'hui...
Tous ces sentiments se mêlant en moi, torturant un peu plus mon esprit tout comme nos deux corps cette nuit se cherchant et se repoussant dans un élan d'envie si longtemps contenu, dans cette ruelle, dans cette vie insignifiante qui finirait tout comme nos ébats lorsque la lune cédera sa place...
Je me retournais vivement séparant nos deux corps avant de me jeter sur lui à nouveau usant des dernières forces me restant, vois-tu ce que tu fais, vois-tu la folie que tu fais naitre en moi, d'abord Ruby et maintenant tu effaces le peu de raison me restant, le peu qui me maintenait à ma place, je ne veux plus de tout ça, je ne veux plus me retenir, je veux laisser libre court à mes envies, à mes folies, laisser mon esprit malade glisser à son grès sur la pente douce de mon auto destruction...

« Ne me laisses... plus jamais... seule... »

Mes lèvres glissèrent sur lui, ma langue vint jouer avec ses nerfs, et si cette fois nous inversions les rôles, si je devenais le traqueur et toi le traqué, que se passerait-il ? Et si je t'apposais moi-même ma marque, qu'en serait-il ? Mes prunelles incandescentes, entre désir et folie pure se figèrent dans les siennes, je le scrutais quelques secondes, un petit sourire aux lèvres. Sans plus attendre, mon visage vint se nicher dans son cou et je plantais mes dents dans celui ci sans aucun ménagement pendant que l'une de mes mains s'agrippait à son épaule et que l'autre était venue fourrageait dans sa chevelure d'ébène. Tu m'avais fait goûter au plaisir, donnant un aspect des plus plaisant à mon sang malgré son amertume des années passées, j'en avais assez de ce goût, de ces souvenirs que j'aurai souhaité voir s'effacer comme tous les autres, je te veux toi à présent, je veux savoir quelle douceur tu me caches, je veux sentir le goût de la mort, je veux puiser l'essence même de ton être... Je veux être celle qu'elle ne sera jamais, je veux pouvoir goûter à ce dont elle n'a pas eut le privilège... Même si cela signifiait ne plus pouvoir profiter de la douceur du jour, fuir cet astre brûlant et tuer par nécessité ou pur envie, peu importe ce que je devrais endurer, peu importe le prix de cette nouvelle vie...
Tu avais rythmé chacun des jours de ma vie, à présent, dans un dernier soupir, je t'offre mon trépas.

//FIN DU FLASH-BACK//

Lorsque j'ouvris à nouveau les yeux des larmes coulaient le long de mes joues. Mensonges, tout n'était que pur mensonge. Je laissais échapper un sifflement et Zima déboula de la cale jusque sur le pont. L'ours blanc s'avança jusqu'à moi et frotta sa tête contre ma joue avant de se coucher sur le sol pour me laisser monter sur son dos. M'accrochant à sa fourrure qui se tachait peu à peu de mon sang, je me hissais sur lui et lui murmurais dans un souffle de m'emmener loin de cet endroit.
L'animal laissa échapper un petit grognement et quitta le navire avant de s'enfoncer dans les méandres de la forêt.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue52/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue879/1000[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeSam 30 Nov - 18:09


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] 130929011032623675


« Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! »
PV les Tengokus

La réaction d'Hato à l'intention des dires de Nakata fut plus brutale que ce dernier ne l'avait cru... Mais aussi et surtout que ce dernier ne l'avait espéré. Il ne put cependant pas s'empêcher de sourire d'un air amusé en écoutant son ami prendre la parole pour expliquer son point de vue. Franc, concret, direct... Il le reconnaissait bien là. Et évidemment, c'était compréhensif : quel pirate digne de ce nom pouvait bien accepter de ranger ses armes pour se mettre du côté de ces pseudos justiciers ? Le blondinet, lui aussi, avait eu du mal à accepter cette triste réalité, au départ... S'il avait quitté la marine, ça n'était selon lui pas pour revenir aider le Gouvernement Mondial en tant que Schichibukai par la suite. Malgré tout, l'offre était là, et plus tentante que jamais de part les possibilités qu'elle lui offrait, qu'elle leur offrait à tous. Tengoku no Seigi ne pouvait se promettre un avenir plus radieux qu'en mettant sa fierté de côté pendant un petit moment, pour atteindre les hautes strates de ce Monde et en marquer son histoire, à jamais. Et le Fenice en était justement le capitaine... Son rôle, en plus de veiller à la sécurité de ses nakamas, était de s'assurer de leur avenir glorieux, de l'ampleur de la marque qu'ils laisseraient derrière eux et qui ne disparaîtrait pas au fil du temps. C'était tout du moins le genre de leader qu'il était : celui qui calcule au maximum les probabilités de changer le Monde durablement, afin d'en faire quelque chose de bon, un système louable et qui vaille la peine qu'on se sacrifie pour lui. Mais pour le moment, ce qui allait être le plus dur pour le maudit, cela allait être de convaincre son bras droit qu'il s'agissait d'une bonne idée... Holly, Namusa et Damon, véritablement spectateurs, restèrent immobile pendant que le vampire s'adossait au bastingage. Méliandre, quant à elle, finit par s'en aller du MOT, avec son ours blanc en guise de monture improvisée. Le musicien la regarda s'éloigner sans rien dire pour l'en empêcher : l'instant n'était pas à une crise de nerf, et il valait mieux qu'elle prenne un instant de répit en les laissant discuter au calme que d'envenimer la situation comme bon lui semblait.

Nakata leva donc le regard en direction des cieux, où une mouette voletait tranquillement. La liberté dont jouissait ses oiseaux était exceptionnelle, et il l'avait ressenti, par le passé. Avant de prendre la lourde décision de tout bousculer, de tout perturber afin d'instaurer un Monde et un ordre meilleur. Il s'était volontairement enchaîné à des difficultés pour permettre aux autres hommes qui viendraient sur cette terre de pouvoir la ressentir, la toucher, cet affranchissement. Alors bien sûr que non, le Supernova ne comptait pas tout gâcher en devenant un chien de compagnie obéissant aux moindres désirs des cinq étoiles. Non, il ne comptait pas aider la Marine à asseoir son autorité et non, il ne souhaitait en aucun cas voir les Tenryubitos subsister, privilégiés par leurs simples ancêtres. Beaucoup pensaient que leur place, bien qu'injuste, ne devait pas être contesté : le Fenice, lui, était prêt à tous les tuer de ses propres mains pour briser cette infamie. C'est pour cette raison qu'il ramena son regard sur le bretteur, en face de lui, et qu'il prit la parole d'un air plus sérieux que jamais :

-Je veux raser Mariejoa. Je veux détruire le Gouvernement Mondial et les Tenryubitos, leur montrer qu'ils n'ont aucune légitimité et que Tengoku no Seigi les fera choir. Je veux combattre pour la liberté, pour l'égalité, pour la justice.

Le blondinet avait mis tous ses sentiments, toutes ses convictions dans ces dires. Il ferma les paupières un instant, calmement, et déclara à nouveau quelques mots :

-Le poste de Schichibukai nous permettre d'approcher sans qu'ils ne se méfient. La Marine n'a pas d'effectifs aussi puissants qu'auparavant, à cause de la situation actuelle. Nous en jouirons. Nous les trahirons et tuerons les Tenryubitos s'il le faut, et nous partirons alors sur le Nouveau Monde, ne laissant derrière nous que les vestiges de cette mascarade.

Il ouvrit à nouveau les yeux, regardant Hato droit dans les yeux avant de compléter sa tirade :

-S'il faut que je combatte un amiral ou un autre Schichibukai à Mariejoa, alors je le ferai. Mais ce qui est sûr, c'est qu'en tant que pirates, nous ne pourrons pas nous en sortir aussi facilement. C'est une occasion à prendre, je n'en doute pas un seul instant.

Nakata attendit donc la réponse de son ami, ou des autres forbans présents à bord du navire. Il ne savait pas ce qu'ils pensaient de tout cela, au fond d'eux. Mais ce dont il était persuadé, en revanche, c'était que Damon le suivrait où qu'il aille du moment qu'il ne perde pas son objectif de vue. Namusa semblait également plutôt fidèle sur ce point-là, et c'était une bonne chose... Restait donc à voir ce qu'en pensaient les autres.



_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue52/75[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Left_bar_bleue879/1000[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitimeMer 11 Déc - 17:14


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] 130929011032623675


« Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! »
PV les Tengokus

Nakata avait à peine eut le temps de finir de parler que le temps avait tourné à l'orage, les vents amenant les nuages de l'océan et coupant net Hato dans sa réponse qu'il n'avait même pas eu le temps de formuler. Le blondinet jeta un regard aux cieux qui s’obscurcissaient et poussa un léger soupir, un sourire légèrement amusé sur les lèvres. C'était comme si les dieux eux-mêmes ne souhaitaient pas voir l'équipage discuter de leurs plans à l'avenir... Et puis de toute façon, avec Méliandre qui n'était pas là, ce n'était pas tellement la peine de songer à faire un débat qui pourrait en conclusion satisfaire tout le monde. Et c'était finalement quelque chose qui gênait également le jeune homme : il n'aimait pas vraiment répéter deux fois les mêmes choses, inlassablement, comme la plupart des personnes de manière générale. Toute cette histoire risquait de le fatiguer bien vite s'ils ne prenaient pas tous leurs précautions pour s'arranger aussi parfaitement que possible. Bien sûr, le Fenice doutait qu'il n'arrive à tous convenir de leur futur, mais que l'idée générale soit acceptée serait déjà un bon avantage. Alors autant prendre le temps de discuter de tout ceci ensemble, au calme, une fois que l'émotion serait passée. Et puis, le Phoenix se doutait bien que les deux vampires avaient des choses à se dire, après le long moment d'absence de la part d'Hato... Le mieux était donc de les laisser reprendre contact à leur allure. De toute manière, l'affaire ne pressait pas : l'invitation du Gouvernement Mondial à son égard ne risquait clairement pas de s'envoler, et ils lui avaient laissé suffisamment de délai pour qu'il se décide. Les premières gouttes de pluie commençaient à tomber lorsque le capitaine de Tengoku no Seigi prit donc la parole, en commençant à marcher en direction de la porte qui menait vers l'intérieur du MOT :

-On reparlera de ça une prochaine fois, on dirait que le temps n'a pas envie qu'on continue... Hato, va chercher Méliandre, veux-tu ? Je vais tenter d'aider Namusa pour préparer un truc mangeable...

Le tireur sourit et fit un signe positif de la tête avant de suivre son supérieur tranquillement, les mains dans les poches. Peu lui importait quelle direction prendrait l'avenir, de toute façon : il avait trouvé un équipage constitué de membres bien sympathiques et aux valeurs sûres, il ne comptait pas les laisser tomber pour si peu. Damon, quant à lui, se redressa également, souhaitant aller s'abriter aussi quelques instants afin de voir si la tempête passerait ou perdurerait pendant quelques heures. De toute façon, la crique naturelle dans laquelle s'était amarré le navire leur permettait à tous de rester au calme malgré les vagues qui devaient faire fureur au large...  




Un mini-poste histoire de clore ça.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Empty
MessageSujet: Re: [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]   [Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Léger Flashback] Retrouvailles, Tengoku no Seigi au grand complet ! [PV les Tengokus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-