Partagez | 
 

 Engagez-vous mon père ! [Flash Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Engagez-vous mon père ! [Flash Back]   Lun 23 Sep - 16:21


Il y a des événements dans une vie que l’on ne peut pas maitriser, comme les forces de la nature ou même sa croissance en elle-même, mais pourtant il n’y a pas que ça. On ne peut pas agir à cent pour cent sur son futur. Un avenir est fait de méfaits et de bienfaits, cependant personne ne peut agir sur la venue de ces futures péripéties. C’est pourquoi la vie est un long chemin à arpenter, des collines et de montagnes, de forêts et de marais, des trous et de falaises. Qui sait ce qui lui arrivera demain ?

Après quelques années passées, je venais de massacrer les miens. Mon avenir n’était plus parmi les miens, je devais quitter ma colonie pour en créer une ! Enfin pour le moment elle se constituait d’un seul et unique membre ; moi ! J’étais  en pèlerinage, je voyageais de villes en villes, de villages en villages, à la recherche de nouveautés, de nouvelles civilisations, de nouvelles communautés. A force de promenades, un beau jour, je me lançais un défi peut-être stupide, peut-être sans avenir, mais l’idée était là. J’étais un homme heureux, qui vivait au dépend de lui-même c’était ça, pour moi la belle vie ! Mon dieu me suivait partout où j’allais, mes prières étaient quotidiennes et répétées. Je vivais que pour lui.

Je me rappelle de ce jour, là où tout a commencé. A la longue, en voyageant, en me promenant, j’avais perçu le long de ce périple de nombreuses et infinies injustices. Pillages, tueries, escroqueries etc… etc… La liste est longue. Je ne savais pas quoi faire pour arrêter tout ce carnage. C’est alors que je décidais de m’engager dans les forces armées. L’idée est totalement stupide, bête et irréfléchie ! Mais qui pour m’en empêchée personne ? Donc l’idée était devenue en un claquement de doigt, une limite à dépasser. Pourquoi n’avais-je pas choisi la voie de la tranquillité, prêtre dans une église, évêque et pourquoi pas Pape ? La réponse était toute simple, cela ne me suffisait pas ! C’est facile de faire le bien derrière un livre religieux ou encore derrière des lamentations. C’est pourquoi je devais partir de l’avant pour pallier cette inactivité.

Je m’en rappelle comme si c’était hier, c’était un vendredi, le jour de poisson à la cantine. Je venais de prendre la vingtaine et mon tour du monde était assouvi. C’est alors que je m’accourus un matin, dans la ville de LogueTown, je me dirigeais vers la base marine la plus proche et je vins taper à la porte. D’un air très poli et surtout respectueux, je tentais de parler directement au chef de la base, mais en vain, je tombais sur un sous fifre, aussi con que ses pieds. Une conversation s’entama :

- « Bonjour Monsieur, je viens me renseigner ! »

Le Marine bien impoli, me répondit tout de même gentiment :

- « Que me voulez-vous mon père ? »

Son air abruti me prenant pour la dernière des merdes m’agaça très rapidement, mais mon calme était si grand que je pris sur moi et continuais à parler !

- « Je voudrais m’engager Monsieur ! S’il vous plait ? Mais quelle sottise de vouloir sauvez le monde derrière des livres, je voudrais connaître la paix, mais l’utopie est un monde imaginaire à l’image de chacun, mais je voudrais m’en rapprocher le plus possible, ainsi, je vous demande de faire part de ma demande de rejoindre vos rangs ! »

Le secrétaire Marine embarrassait, ne voyant pas l’utilité d’un curé dans les rangs de l’organisation Mondiale, me répond avec méprit !

- « Je suis désolé mon père, mais nos rangs sont désormais complets, nous n’avons pas besoin de troupes supplémentaires ! »

Son mensonge était impardonnable, sur le panneau de son bureau était écrit en gras et sur une affiche ; « Engagez-vous la Patrie a besoin de vous ! ». C’est pourquoi, je me levais de mon siège, je ne lançai aucun regard à l’individu et je fis mine de sortir par la porte de son bureau. Cet employé gérant les ressources humaines était un moins que rien ! Dans un mouvement furtif, je le pris par le col de sa chemise blanche, je pris de l’autre main l’affiche en question et lui soutint :

- « Croyez-vous en dieu mon jeune ami ? »

Sous le coup du stress et de la peur, il répondit très rapidement et sans hésiter une seconde :

- « Je suis baptisé, mais pas pratiquant mon père ! »

La pression est un très bon moyen de faire divulguer des informations, c’est pourquoi je continuais à blablater :

- « Le mensonge est un péché mon fils, prêtez-y attention ! J’aimerais avoir à faire à votre supérieur s’il vous plaît ! Et non pas à un incapable qui squatte cette chaise toute la journée, à se gaver de friandises !! »

L’homme de main s’accourut, il s’en alla chercher son supérieur. C’est en attendant quelques minutes qu’un homme bien plus noble et sérieux se rangeant devant moi. Il prit la parole, sa voix rauque et atlante bourdonnée dans mes oreilles :

- « Mon père ? Que me vaut l’honneur de cette visite ? »

Je ne savais pas, si son collègue l’avait renseigné sur ma venue dans ses lieux en tout cas ou si lui aussi joué l’ignorant je lui soutins le même discourt que tout à l’heure qu'avec le gros lard :

- « Je ne vais pas y aller par quatre chemins mon fils, je voudrais m’engager ! »

Le Marine gardé à, je ne sais pas quel échelon, eut les yeux gros comme des obus, mais il redescendit très vite de sa surprise et reprit :

- « Venez avec moi, nous allons en discuter dans mon bureau, laissons la paperasse à mon secrétaire, si vous le voulez bien ? »

Je suivais l’homme en cape blanche et il m’ouvrit la porte de son bureau, ensuite il me fit signe m’assoir et nous reprenions notre conversation :

« - Alors comme ça mon père vous faîtes dans le social désormais ? »

Ils commençaient tous à me courir sur le haricot avec leur arrogance, c’est pourquoi je dis avec franchise :

« - Arrêtez de jouer au plus malin avec moi Monsieur ! Ne vous fixer pas à la collerette qui orne mon cou ou ma longue robe noire que je porte ! Vous vous méprisez sur mon compte et vous serez surprit de mes capacités, c’est indéniable, il faut savoir rester humble dans la vie certes, mais dans ces conditions le péché est pardonné ! Si vous continuez à me prendre pour le dernier des abrutis, je vous jure que je ferais un rapport pour que vous deux, vous et l’autre secrétaire, soyez limogé dans le pire endroit du globe ! Alors donné moi les papiers à remplir et faites vissa ! »

Le Marine fut outré par mon ton, mais il le fallait c’est alors qu’il répondit :

- « Ne le prenait pas sur ce ton mon père, nous allons faire les démarches administratives, pour cela je vais vous demander de répondre à quelques questions ! Pour commencer, c’est très formel, je vous laisse remplir, je vais juste vous demander quel serez le poste qui vous conviendrez le plus et quel genre de militaire êtes-vous ? »

Même si il voulait être gentil, il m’agacer quand même, ses questions étaient barbantes, c’est alors que je lui répondis très gracieusement !

- « Pour ce qui est du poste ne vous en fait pas pour ça, je serais peut-être votre supérieur ! Et pour le type de militaire, je pencherais pour le justicier ! Ouais ça sonne bien ça ! »

La fiche administrative remplie, je sortis par la grande porte. C’est ainsi que je suis rentré dans la Marine, avec l’aide (ou plutôt l’inutilité) d’incapable ! Mais pourtant, j’ai rencontré un membre de ma future troupe ! Et je suis devenu Lieutenant !

Revenir en haut Aller en bas
 

Engagez-vous mon père ! [Flash Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Engagez-vous, Rengagez-vous, qu'ils disaient...
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-