Partagez
 

 "Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Left_bar_bleue0/0"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Left_bar_bleue0/0"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Empty
MessageSujet: "Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre   "Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Icon_minitimeDim 22 Sep - 23:00


"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Allema11"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Lin_ad12"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre Gumi_211
Marineford. Un navire de guerre de la marine s'approchait lentement de cette cité militaire à l'allure impeccable et à la grandeur incomparable, parfait symbole de la justice qui officiait avec une implacable dureté sur les mers du globe. Place forte par excellence, elle était généralement associée directement aux amiraux qui, eux, n'étaient ni plus ni moins que les protecteurs des civils, les défendant au péril de leur vie, allant jusqu'à combattre des forbans et des révolutionnaires parfois plus puissants ou plus nombreux qu'eux. En bref, si cet endroit était vu par la majorité des citoyens comme étant un lieu saint, qui leur permettait tout simplement de vivre en paix, les hors-la-loi eux le considérait comme un immondice qu'ils auraient bien voulu raser, si toutefois ils en avaient été capable. Malheureusement, bien peu d'hommes dans le Monde pouvaient prétendre à une telle prouesse : la preuve la plus irréfutable était l'échec des hommes du redoutable Arias et du célèbre yonkou Tengen, lors de la Grande Guerre précédente. Malheureusement, la nouvelle qui allait inévitablement se répandre sur les mers dans les mois à venir n'allait certainement qu'entacher cette réputation pourtant si longtemps considérée comme inébranlable...

Sur le pont du navire qui s'approchait des quais se trouvaient les trois rescapés de ce massacre littéral qui avait eu lieu quelques instants plus tôt. Asya Lida, alias Chairoka, fixait les marines du port les bras croisés, une mine plus que pensive trônant sur le visage. A ses côtés, la vice-amirale Elkens Camille se mordillait la lèvre inférieure, semblait déborder de regrets. Le contre-amiral Turoi Nagate, lui, se contentait tout simplement de garder les yeux clos, attendant que tous arrivent près de Pacifique pour lui expliquer la situation aussi efficacement que possible. Grâce à son fruit du démon, l'amirale avait pu libérer quelques matelots capables de mouvoir le navire afin de leur permettre de regagner le quartier général. Malheureusement, il ne restait donc en tant que gradés partis en mission que le trio, bien que ceux-là ne pouvaient manifestement pas s'empêcher d'espérer voir surgir certains alliés qui auraient pu s'en sortir également. Mais il fallait se faire à l'idée que pour le coup, Centes les avait bien eu... Cela avait été un coup magistral de sa part. Le Gouvernement Mondial aurait bien du mal à s'en relever... Mais la marine n'avait pas déposé les armes pour autant, loin de là. Amaji D. Mohero, l'un des hommes les plus importants pour le Gouvernement Mondial avait en effet appelé la demoiselle un peu plus tôt, après avoir appris la nouvelle, en l'invitant à prendre les mesures qu'elle souhaitait. Elle avait donc carte blanche pour régler la situation...  

Alors que les trois fiers justiciers sautaient agilement sur les quais, le vice-amiral Pacifique, accompagné de son collègue Ezra et de sa subordonnée la contre-amirale Mojoni vint se mettre devant eux. Il n'en revenait toujours pas, même si Chairoka l'avait appelé déjà quelques heures plus tôt... Comment tout cela avait-il pu partir ainsi de travers ? Il s'apprêta à ouvrir la bouche pour prendre la parole, mais Asya le coupa tout simplement, sachant parfaitement ce qu'il allait dire :

-Ce n'est pas votre faute. Ce n'est la faute de personne. Centes a mieux joué que nous et de toute évidence, nous n'aurions rien pu faire pour nous en sortir...
-Mais tout de même...
-Non, Pacifique. Personne. Il a réussi à piéger Kamiji.
-Quoi ?

La nouvelle qui venait de s'abattre sur le pauvre baroudeur l’atterra au plus au point. L'amirale poussa un soupire en regardant Ronald, qui lui, semblait jubiler de la situation actuelle. Plus d'ennemis, plus de cadavres à venir. Plus de combats. Son instinct de tueur ne pouvait donc que se réjouir... Elle prit la parole à son intention :

-Vice-amiral Ezra, appelez immédiatement AOI. Il faut arrêter l'usurpateur.
-Bien, j'y vais de ce pas.

Le gradé tourna les talons et s'éloigna, laissant les cinq autres sur place. Asya se tourna à nouveau en direction de John et reprit la parole, calmement :

-Avec l'absence de Jacob, d'Anna et de William, je deviens la plus haute gradée de la marine. J'endosse donc le rôle d'amirale-en-chef. Mais ce n'est pas tout. Je vais avoir besoin d'aide, pour pouvoir remettre la Marine sur pied... Pacifique, je vous prie donc d'accepter le rôle d'amiral provisoirement. Il en va de même pour vous, Elkens.

Les deux intéressés furent plus surpris encore qu'auparavant, mais ne purent contester en vue de la situation qui exigeait d'agir rapidement. Ils se mirent donc au garde-à-vous et Chairoka reprit la parole, un air toujours aussi calme sur le visage bien que son expression semblait un peu plus paisible, comme rassurée :

-Bien. Vos noms seront désormais Shirokuma et Midoritaka. Contres-amiraux Mojoni et Turoi, veuillez également accepter le rôle de vices-amiraux.

Cette fois encore, les deux promus se mirent au garde-à-vous, ne voyant rien à dire de plus. Levant une main jusqu'à sa tempe droite qu'elle massa lentement, la plus haute gradée prit une nouvelle fois la parole :

-Vice-amirale Mojoni, veuillez appeler le Général d'armée Amaji D. Mohero immédiatement. Expliquez lui rapidement la situation. Nous aurons besoin de son soutien direct à l'avenir. Vice-amiral Turoi, faites de même avec le directeur du huitième Cipher Pol, Poka Viktor.

Les deux jeunes hochèrent la tête avec obéissance et partirent chacun de leur côté, au pas de course. Il fallait essayer de gérer la situation avant qu'elle ne parte totalement de travers... Certes, un retour dans le passé ne pouvait être effectif, mais il fallait au minimum s'assurer que rien n'empire.
Revenir en haut Aller en bas
 

"Le Monarque ordonne, les sujets suivent." Quatrième Chapitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quatrième Chapitre; Acte Final; Partie Un; Le pachyderme charge les fauves
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» Chapitre 690
» Chapitre 198 et 199

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-