Partagez | 
 

 Shigan... la perceuse du doigt !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Shigan... la perceuse du doigt !   Mar 3 Sep - 21:28


Shigan
l'art de percer avec un doigt.





La belle Loguetown s'éveillait en ce jour plutôt frais, et Rin avec. Le paresseux qu'était Rin levé à l'aube, cela n'arrivait que très rarement et pour de grandes occasions. Mais aujourd'hui n'était pas n'importe quel jour, c'était le début d'une nouvelle permission pour Rin, éternel paresseux ne demandant jamais plus de travail que nécessaire. Fini d'aller chercher les chatons pour les vieilles dames, Fini de faire le messager pour chaque citoyen, ou le porteur pour un tavernier. Uniquement la détente. Car il faut bien le dire, dans une ville comme Loguetown, les sous-officiers comme Rin ne s'occupaient que des basses tâches, ce que le jeune homme trouvait bien injuste étant donné qu'il y avait les soldats non gradés pour ça. Le jeune homme, bien évidemment pas décidé à sortir, prit un bon livre qu'il avait déposé au pied de son lit, un grand livre à la couverture blanche strié bleue relatant les magnifiques aventures d'un ancien haut gradé de la marine. Le livre en général n'avait rien de palpitant, à part pour les passages ou les combats étaient retranscrits. Rin les trouvait passionnants, la bravoure du soldat était plutôt modérée, il savait se montrer pragmatique et abandonner un combat si le besoin en était. Rin n'était pas cet avis et trouvait peu de convictions et de combativité au personnage. Mais Rin se fichait magistralement de tout le charabia du livre, il attendait juste chaque combat avec impatience, car en  fait il appréciait beaucoup le pouvoir de prédilection du protagoniste : Le Shigan. Cette technique qui permet à l'aide d'un seul doigt de percer n'importe lequel des matériaux les plus compactes de ce monde. Rin avait tenté de demander à ses supérieurs de lui apprendre à utiliser cette technique mais aucun n'accepta, allez savoir pourquoi... Il eut même la mauvaise idée d'essayer tout seul, mais tout ce qu'il apprit fût de ne jamais taper sur un mur avec un seul doigt sous peine de souffrir un mois durant. Rin commençait à s'ennuyer de longues scènes barbantes et longues du livre. Il commença donc à chercher d'autre occupations, regarder son animal de compagnie dormir n'était pas amusant, regarder les murs blancs non plus. Rin s'ennuyait de ce petit appartement de Loguetown. Mais pas le temps de commencer à rêvasser le Den-Den fixe de l'appartement sonne. Rin se lève sans grande conviction pour aller décrocher le téléphone. Il marche, pose la main sur le téléphone et décroche.

Foutu paresseux ! Ramène toi ! Tout les soldats sont convoqués, tu sais bien que le colonel ne le tolérera jamais !

Rin raccrocha le téléphone, le visage décomposé et pâle, on aurait pu croire qu'il avait vu c'était un autre sergent de la base, un avec qui il avait fait connaissance qui l'appelait, au contraire de Rin c’était un homme extraverti mais très carré, il pouvait inspirer à Rin un second père malgré le fait qu'il soient au même grade. Mais pas le temps de commencer à épiloguer sur le sergent, Rin était en panique totale, ne trouvant plus son uniforme il commence à chercher un peu partout dans son petit appartement, car en effet le sergent du Den-Den avait raison tout les soldats étaient convoqués à la caserne pour l'arrivée d'un nouveau soldat à Loguetown. Puis Rin regarda dans son armoire, ce qui semblait logique de faire en premier à tous, sauf pour Rin en pleine panique. Quand Rin panique il perd ses moyens et fait n'importe quoi, ce qui l'a poussé à chercher partout sauf dans son armoire. Enfin, le problème étant résolu, Rin ne met même pas l'uniforme, il prend juste le grand manteau de la marine et le met sur ses épaules, tel une cape. Rin sort enfin de chez lui, manteau sur le dos et chat sur l'épaule. Rin marche à travers les plus petites rues en évitant les grandes artères, pour une bonne raison, il a une réputation à Loguetown, les gens lui demandent tout le temps et à chaque sortie pour de petites tâches ingrates. Mais cette fois, Rin n'a plus le temps d'aider tout le monde il est déjà même en retard. Rin s'active mais sa technique rate. Un enfant reconnaît Rin et lui demande

Eh ! Le monsieur de la marine ! Tu peux me chercher mon ballon ? Il est bloqué sur le toit

Bah... le voilà embarqué, comme les autres jours dans une nouvelle galère, mais pas le temps de faire la chose à la régulière, Le Sergent-chef crée une échelle de mains et l’escalade pour finir sur le toit de l'immeuble. Une fois sur le toit et bien en retard, Rin prend le petit ballon et le descend pour le donner au petit garçon avant de s'en aller en courant sans demander son reste. Manteau sur la tête, Le jeune homme dissimule son visage et cours, il sait bien que le courroux du colonel de la base peut être bien pire que l'attaque d'un roi des mers, qui sont pourtant parmi les bêtes les plus féroces de ces mers. Il court puis arrive finalement à la caserne, essoufflé. Mais le colonel ne compte pas lui laisser de répit, un blâme pour insubordination et un long sermon de plus d'une heure sont de mise dans l'affaire « Ericteus ». Le jeune paresseux commence même à douter de son engagement dans la marine, à vrai dire il l'avait fait pour une personne en particulier, mais cette personne est morte, et peut être faudrait il penser à tourner la page, plus il va, et plus Rin se rend compte que la justice de la marine est bien différente de ce qu'il croyait... pour la marine les dommages collatéraux sont nécessaires et inévitables. Pour Rin, mieux vaut retarder une action que de créer des dommages. Aujourd'hui Rin arrive a un point de questionnement à cause d'un tout petit blâme qui fait bien réfléchir... Mais pourquoi y penser il est aujourd'hui engagé dans la marine, il ne peut qu'essayer de la changer de l'intérieur, un défi pourtant quasiment impossible...
mais pas la peine de monologuer sur cette affaire puisque le nouvel arrivant pointe enfin son museau à la caserne...






Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   Mer 4 Sep - 15:01


Le commandant Houjim, qui venait tout juste d'apercevoir Logue Town à l'horizon sur le navire de la marine qui le portait dans ses voyages sur les Seas, hurla aux marines à bord de se préparer pour accoster rapidement. Il avait un peu de retard, à cause d'un monstre marin ayant tenté de les gober un peu plus tôt... Évidemment, grâce à son art de combat plus qu'efficace et secondé des canons, le combattant avait pu le terrasser en bien peu de temps ! Mais c'était tout de même cinq minutes de perdues, qui n'étaient clairement pas négligeables : il était un homme sérieux, et n'avait pas le droit de laisser attendre des recrues bêtement alors qu'il était censé être là depuis plusieurs minutes ! D'autant plus qu'il amenait toujours avec lui trois de ses apprentis, les plus prometteurs, ceux qui lui avaient juré de l'accompagner jusqu'à la fin de sa carrière. Ceux-là, à part un, ne maniaient pas le geppou... Impossible donc de songer à y aller plus rapidement, par la voie des airs. En bref, le quadragénaire se retrouvait bel et bien coincé sur le bateau de la marine, devant poireauter pour qu'ils puissent enfin se diriger vers la base où il devait se présenter afin d'apporter son soutien au colonel et aux forces locales. Il en entraînerait une poignée, surtout au tekkai qui se montrait plus qu'utile sur ces mers où les brigands véritablement dangereux n'étaient que peu nombreux...

En bref, lorsqu'enfin l'équipage arriva à bon port et que l'ancre fut jetée, le gradé sauta habilement sur le ponton, suivit du trio de jeunes derrière lui. Les civils applaudirent son arrivée, poliment et avec un sourire joyeux pour la plupart. La présence d'un second gradé du Quartier Général de la Marine détériorait sérieusement les chances des pirates ou des autres brigands de s'en sortir s'ils tentaient quoi que ce soit ici ! Houjim passa une main dans ses cheveux pour les rabattre en arrière et sourit à son tour avant de lever une main pour saluer les citoyens. Appréciant toujours ce genre d'acclamations, comme tout homme normalement constitué, il entreprit cependant de prendre le chemin en direction de la base locale. Il n'avait après tout vraiment pas de temps à perdre ! Ainsi le justicier se mit en route, tandis que le reste de l'équipage de la marine s'affairait à vider les cales du navire pour les remplir à nouveau, avec des marchandises plus fraiches et plus aptes à la vie sur la mer pendant quelques mois.

L'agent gouvernemental arriva donc à la base où, bien en rang, les plus hauts-gradés du coin saluaient son arrivée. La plupart ne monteraient pas plus dans leur carrière... Cela se voyait par leur air trop strict, manquant cruellement de rêve et de jeunesse. Lui-même avait fait cette erreur, par le passé... Le manque d'ambition était le pire fléau que pouvait connaître l'homme ! On avait dit, par le passé, alors qu'il avait une vingtaine d'années, qu'il aurait aisément pu finir colonel, voire contre-amiral... Malheureusement, il avait négligé son entraînement, et la blessure qu'il reçut durant un affrontement l'empêcha alors de plus progresser. Ainsi était-il devenu un vieux bougre avant l'heure, errant sur les mers pour former les jeunes gens, capable de relever un peu le niveau de la justice d'East Blue et de South Blue notamment. Leur contrôle devait être plus absolu... Elles étaient, ces mers, les principaux nids à rookies de Grand Line, si l'on acceptait bien sûr North Blue, reconnut pour au contraire les maintenir à leur place, et West Blue, qui ciblait bien plus la Révolution...

Quoi qu'il en soit, malgré le nombre affligeants de vieillards dans les rangs, il y avait aussi de nombreux jeunots. Ils étaient les véritables hérauts de la justice à venir... La génération prochaine de pirates n'attendait qu'eux pour les envoyer directement à Impel Down ! Mais celui qui attira le plus le regard du commandant, ce fut ce jeune homme aux cheveux rouges. Encore légèrement débraillé, comme s'il s'était préparé dans l'extrême urgence, il contrastait fortement avec le reste de l'ambiance, plus dure, stricte et quelque part, bien plus froide. Ainsi, Houjim avança jusqu'au colonel et prit la parole, annonçant à ce dernier qu'il comptait entamer les entraînements tout de suite. Les trois jeunots à sa suite s'occuperaient de tout ce qui était épée et corps-à-corps. Lui s'occuperait du rokushiki. Lorsque le gradé lui demanda par qui il souhaitait commencer, le quadragénaire n'hésita pas un instant. Il se tourna alors vers le mystérieux jeune homme aux cheveux rouges et prit la parole :

-Toi, mon garçon, est-ce qu'apprendre une technique du rokushiki te conviendrait ?

Un sourire malicieux sur les lèvres, il attendit sa réponse sous le regard ahuri du responsable de la base, qui s'attendait sans doute qu'il choisisse quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   Mer 4 Sep - 16:58


Le vieux et son entraînement





Enfin sorti du bureau de cet espèce de tortionnaire qui servait de plus haut gradé à la caserne, oui le colonel qui, juste avant venait de coller un blâme au jeune marine pour une minute ou deux de retard, que lui appelait insubordination. Il fallait désormais se mettre en rang dans la cour de la caserne pour attendre le fameux invité qui avait pu mettre la caserne en effervescence pendant plus d'une semaine, une effervescence qui n'avait plus été depuis plusieurs mois voire une ou deux années. Quoi qu'il en soit Rin était toujours en colère contre le colonel mais ce dernier ne comptait pas le lâcher d'une semelle pour autant. Le jeune homme retrouvait juste son petit chaton qui, toujours en vadrouille n'importe ou dans la ville finissait toujours par rejoindre son maître. Le colonel devait s'être levé du mauvais pied pour à ce point en vouloir à Rin. Il prit la parole sur un ton autoritaire et méprisant.

Je croyais avoir été clair à ce sujet ! Non seulement tu arrive en retard un jour de convocation générale mais tu te permet d'y apporter ton animal de compagnie...

Rin serra le poing et fit signe à son animal d'aller se balader autre part que dans la caserne. Il se mit en retrait par rapport au reste des soldats qui eux s'étaient déjà placés en haie d'honneur tels de bons « chienchiens » Rin lui était encore en retrait et les mains dans ses poches vides.
Mais enfin les cris enthousiaste de l’extérieur cessaient, peut être qu'enfin le très fameux invité allait enfin montrer le bout de son nez. Et bien oui, aucune erreur possible, un quadragénaire carré dont la raideur se lisait sur le visage entrait dans la cour de la caserne. Il commençait à avancer avec son trio de larbins derrière agglutinés comme des sangsues dans son dos. Il dévisageait chaque soldat de la caserne puis passait à un suivant, Rin n'aimait pas cette espèce de genre « loup alpha » qu'il se donnait. Le jeune homme ne se donnait même pas la peine de se mettre au garde à vous, et encore moins de s'arranger les vêtements, puis il se dirigea vers un soldat suivant, il n'avait aucun sourire, aucune émotion, le visage neutre et sérieux. Il continuait sa petite examination de chaque soldat en avançant petit à petit , les trois larbins suivent soit les yeux au sol soit regardant le beau bâtiment qu'était la caserne de Loguetown. Il marchait encore et encore en dévisageant chaque soldat, un jeu qui commençait à énerver Rin. C'est vrai après tout ! Comment un nouvel arrivant peut il se croire tout permis à ce point, Rin se permettait tout juste d'arriver en retard d'une minute et prenait un blâme alors que ce quadragénaire sans gène dévisageant chaque personne ne prenait même pas une remarque sous prétexte que c'était un invité. Puis le fameux « V.I.P » et sa rangée de larbins arrivèrent devant le colonel à se murmurer des choses incompréhensibles a une distance ou les soldats et Rin étaient. Le jeune homme au cheveux rouges n'avait qu'une envie, se servir de son fruit du démon pour faire pousser une oreille au plus proche et écouter la conversation mais il ne le fit pas, trouvant cela puéril. Puis ce fut le tour de Rin de se faire dévisager, il leva les yeux au ciel, n'aimant pas du tout cette manière, puis le quadragénaire pris la parole, parlant au Rin :

Et toi mon garçon, est ce qu'apprendre une technique du rokushiki te conviendrait ?

Les yeux de Rin étaient soudainement illuminés comme ceux du gamin le jour de noël ou celui du pirate qui trouve le One piece, enfin Rin était simplement heureux qu'on lui pose cette question, il en avait même oublié ses précédents a priori sur le soldat, il eut un instant de réfléxion puis il repensait à son livre de chevet, ou le héros utilisait le Shigan comme technique de combat principal, ce qu'on appelait aussi avoir un sacré doigté, Rin décida donc de répondre de manière claire et simple :

Le Shigan

Puis il levait son index comme pour le designer et le montrer comme « prêt à l'entrainement ». Il s'approcha ensuite du soldat quadragénaire comme pour le défier du regard.


e
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   Sam 14 Sep - 10:50


Le commandant posa sa question en toute simplicité, sachant d'avance que l'autre répondrait affirmativement s'il connaissait le rokushiki. Personne ne pouvait refuser une telle offre : cet art de combat était d'une efficacité surprenante, et chacune de ses techniques se complétaient avec efficacité. Tant et si bien que certains justiciers, en ce monde, basaient leur style de combat uniquement sur celles-là. C'était d'ailleurs son cas ! Mais il était loin d'être l'un des meilleurs dans le domaine, force était de le reconnaître... Cependant, cela serait largement suffisant pour entraîner ce jeune soldat si, toutefois, il le désirait. Et comme Houjim l'avait prévu, il répondit avec empressement, les yeux remplis de cette si caractéristique envie d'apprendre. Il ne put s'empêcher d'éclater de rire devant tant de fougue, tant d'impétuosité... C'était de plus en plus rare que de croiser de jeunes soldats porteurs d'espoir ! Mais il en fallait, pourtant. Ce n'était pas sa génération qui assurerait d'ici une dizaine d'années la protection sur les îles du Monde entier, bien loin de là ! Et pour faciliter le travail à ce jeune garçon aux cheveux rouges, tout ce qu'il avait à faire, c'était l'entraîner... Acceptant avec joie, ce rôle, le gradé reprit son calme et sourit franchement à son interlocuteur :

-Tu me plais ! Bien, mène-moi à la salle d'entraînement !

Le commandant s'apprêta à suivre le jeune homme dès que celui-ci prendrait la direction de cette salle. Le colonel, de son côté, était resté bouche bée devant ce spectacle, ne savait pas trop comment réagir.


Voilà voilà, sorry, c'est court, mais je voulais pas prendre plus de temps ^^ Désolé, j'avais totalement zappé ce RP >_< N'hésite pas à me up sur skype si tu vois que je poste pas après trois jours ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   Dim 22 Sep - 2:35


Tant de mal, pour une salle...





Voila que l'homme qu'une minute ou deux plus tôt, Rin détestait lui proposait d'apprendre une des techniques préférées. Une aubaine pour le jeune homme qui une heure auparavant rêvassait encore sur un livre, croyant la technique inaccessible pour lui... Voila enfin qu'il s'apprête à l'apprendre, le fameux Shigan, la technique qui lui permettrait enfin de briser ses ennemis d'un doigt et au sens littéral du terme. Il fallait redoubler de prudence dans les couloirs, et le jeune homme suivi de l'officier de marine en fit assez vite l’expérience. À peine entré à l'intérieur même de la base, un régiment arrive dans l'autre sens pour sortir. Non seulement en retard au rendez vous fixé, ils devaient sortir uniquement pour se faire réprimander, l'officier étant entré. De retour à la case départ, les couloirs étant trop étroits pour passer sur le côté quand un régiment entier passe.
Et c'est reparti, le jeune soldat avance dans les couloirs que même après plusieurs années il a du mal à distinguer les uns des autres. Au détour d'un couloir il faut encore qu'une tuile arrive au jeune combattant. Un rapport non rendu, et hop ! Le colonel sur son dos, cette fois bien remonté il se débrouille pour faire comme si il n'avait rien entendu et accélère la marche pour semer le colonel dans le dédale de couloirs de la base. Et ça aurait été trop beau que cette petite promenade les ai directement envoyés à la salle d’entraînement. NON ! Une nouvelle fois dans la cour de la caserne, ou il ne restait que les deux trois soldats qui flânaient entre deux tours de gardes. Et de deux ! Deux demi tour, cette fois, pas question de se faire « emmerder » comme l'aurait dit Rin, cette fois on va droit au but. Mais pas de bol, ce rapace de colonel à envoyé son fidèle « fayot »,un jeune fraîchement recruté, tout frêle qui sert d’esclave au colonel, pour chercher le jeune homme aux cheveux rouges. Le sergent, pour ne pas se faire repérer, fait un grand détour, au point de passer par la salle de la chaudière, qui se trouvait à l'opposé de la bonne direction. Allez ! Courage ! Enfin pourrait-il peut être se diriger vers la salle d’entraînement. Il marche droit jusqu'au grand couloir en cul de sac ou la porte de la salle d’entraînement se trouve. Mais décidément ce fichu colonel en veut à Rin, il est posté devant la porte assis en tailleur, prêt à accueillir le jeune homme de pied ferme. Rin ne tient pas à retarder don entraînement, tant pis pour les sentences qui s'en suivront. Il cogite un moment puis s’assoit contre un mur en tailleur les mains sur les genoux et ferme les yeux. Il fait apparaître derrière une porte ouverte une main et une bouche cachée puis dit grâce à la seconde bouche.

Mon colonel j'ai fini mon rapport venez donc voir !

Bien évidemment c'était un piège pour notre vieux colonel qui fonce tête baissée dans un piège aussi évident, une fois ce dernier dans la pièce, Rin se rue dans le couloir, ferme la porte et la bloque avec un balai qui était juste à coté. Mission accomplie pour Rin ! Même si les sanctions seraient forte il aurait appris la technique. Il se prépare donc à entrer quand il entend le bruit du fer qui se casse. Derrière lui de la fumée et la silhouette massive du colonel de la base avec un morceau de la porte ou il était enfermé à la main.

Riiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin !!!

e
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   Dim 22 Sep - 17:56


Ainsi le commandant fit-il de nouveau face à ce jeune homme qui semblait plein de volonté et d'ardeur, un sourire aux lèvres. Tout cela serait sans doute fort intéressant à vivre... Ce genre d'entraînements lui permettait non seulement d'apprendre à la nouvelle génération, à ces marines qui se devaient d'être forts, mais en plus cela lui permettait d'apprendre à lui à juger ces nouveaux soldats qui, il fallait le dire, n'étaient pas les mêmes que ceux du jadis. Après tout, lui avait été élevé dans la part du célèbre Gol D. Roger et de l'un de ses plus anciens ennemis, l'un des pirates au plus dangereux passé, l'effrayant Tenryon Hades ! Tout ce beau monde avait été une source de motivation chez eux, les soldats d'antan, alors que la nouvelle génération n'éprouvait sans doute pas les mêmes choses à l'encontre de Tengen et d'Eko, qui étaient largement plus raisonnables que leurs prédécesseurs... Bien que forbans tout de même. Houjim sourit donc un peu plus en voyant le jeunot partir en direction des couloirs et il le suivit en papillonnant, légèrement distrait, profitant de la balade pour regarder à droite et à gauche, inspecter la base et, pourquoi pas, signaler des soucis au colonel de l'endroit, afin qu'il arrange tout ceci dans les plus brefs délais. Néanmoins tout semblait parfaitement en ordre, aussi le gradé abaissa à nouveau son regard sur la silhouette du jeune soldat qui... Avait tout bonnement disparu. Un peu surpris, il balaya l'endroit où il se trouvait du regard, et se surprit au milieu d'un couloir parfaitement vide. Poussant un soupire l'air ennuyé, il remit ses cheveux en ordre en passant une main dans ceux-ci et se remit alors en marche, avançant parfaitement au hasard dans le but de croiser une bonne âme qui saurait lui indiquer par où il devait aller afin de se rendre à la salle d'entraînement. Le quadragénaire fini tout de même par trouver une femme de ménage à qui il demanda son chemin. Celle-là le lui indiqua d'une main, continuant à astiquer le sol de l'autre. Pas très polie... Mais bon, elle était en plein boulot, l'agent du Gouvernement Mondial ne pouvait donc en aucun cas la tenir pour responsable ! Il reprit le chemin dans la direction indiquée, sifflotant doucement.

Le commandant arriva alors juste devant une scène bien anodine... Le colonel, en effet, tenait un morceau de porte et semblait particulièrement remonté contre le pauvre élève de l'instructeur, qui ne put s'empêcher de pouffer de rire. Tout cela lui rappelait ses aventures passées, avant qu'il ne soit un prestigieux gradé de Grand Line ! Il avança donc en direction des deux autres soldats et prit la parole l'air amusé :

-Allons, colonel, laissez-le donc pour aujourd'hui. Accordez-moi cette faveur !

Houjim attrapa alors le jeunot pour l'aider à entrer et avança un petit peu sur le terrain d'entraînement avant de le relâcher, toujours avec un air étrangement bienveillant. Il reprit la parole :

-Tu veux donc t'entraîner au shigan, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Shigan... la perceuse du doigt !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shigan... la perceuse du doigt !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shigan... la perceuse du doigt !
» On ignore toujours d'où venait le doigt dans le chili...
» QU AVAIT IL SUR SON DOIGT ?
» Juste un doigt ! [Beth]
» Silivrien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-