Partagez | 
 

 [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Mer 5 Oct - 21:41





Robert José Gabrielle Deniro, drôle de nom, c'est pourtant celui du capitaine pirate sur lequel je suis censé faire des recherches et mieux, le retrouver et l'arrêter. D'après certaines informations de sources non certaines, il se trouverait sur cette île mais malgré nos recherche, rien à faire, nous n'avons trouvé aucun indice menant à ce brigand. Ah si... Le bras droit de ce dernier a été aperçu il y a deux heures non loin du village fushia, mais je ne suis pas certain de l'y trouver. Je dois pourtant m'en assuré, c'est pourquoi je suis en chemin vers le fameux agrégat de maisons rurales. La journée étant superbe: le ciel bleu traversé par les rayon d'un soleil resplendissant ainsi qu'un léger vent rafraichissant forment un temps splendide, je me promène plus que de faire des recherches. Les gazouillis des oiseaux, les arbres verts et le paysage me laissent rêveur, un paradis, je retombe en enfance. J'ai bien envie de faire une petite sieste près de cet érable. L'arbre centenaire abrite un couple d'écureuil qui, une fois mes yeux clos, me monte dessus et commence à fouiller dans mes poches. L'un trouve un biscuit et l'autre mon denden... "Hep, pas touche". Le rongeur bondit d'un coup avant de s'enfuir, laissant l'appareil de communication en place. Yan, mon chien, me rejoint peu après. Il était parti je ne sais où encore, mais cela ne me préoccupe pas, son dressage a été tellement poussé qu'il ne fera pas de bêtises, j'en suis sûr. Il se couche près de moi et s'endort lui aussi.

Un jeune marin haletant me réveille en s'excusant et m'explique en quelques mots qu'ils sont en plein combat avec un membre des Star Bustier, nom de l'équipage de Robert Deniro. Ils ont besoin d 'aide d'urgence. Je chausse mes patins et fonce vers le village, Yan me suit en courant. Arrivé sur place, le bandit me voit et me fonce dessus. "Pas malin mon ptit gars...". Le voici frigorifié au niveau des mains, la couche de glace continuant son trajet car cet imbécile n'a pas dans l'idée de les retirer de mon poitrail. Il recule enfin d'un pas, je lui propose de se rendre avant qu'il ne finisse congelé. Il accepte ma demande et se laisse menotter. Après une demi-heure d'interrogatoire, le pirate nous explique qu'il est vigie dans l'équipage des Star mais qu'il s'est perdu il y a trois jours sur cette île. D'après nos sources, il ment, mais d'après notre spécialiste diagnosticien, il dirait la vérité... Bon et bien je ne sais pas quoi faire, je donne l'ordre de continuer les recherches aux hommes, moi, je me sens fatigué, mais vraiment fort fatigué, ça doit être le bon temps qui me ramollit. Je me dirige vers le bar et là, un visage familier.

Mais c'est... hem... Fr... Fran, voilà. Je l'interpelle alors. On se dit bonjour comme il se doit et nous rentrons dans le bar car je lui propose un vers. Après une brève discussion sur la boisson que je viens de prendre, un lait de chèvre, je lui explique ma venue sur cette île. "C'est vraiment un hasard qu'on se retrouve ici. En plus, j'ai une bonne nouvelle pour toi, la Marine cherche un pirate dénommé Robert Deniro. Il a une belle prime de 5millions de berry's. Si tu veux, nous pouvons partir ensemble à sa recherche, voici son affiche de prime. Mais on partage hein! Je commence à être short niveau liquidité. Enfin voilà je te propose si tu veux, moi c'est comme tu le sens."

Après avoir recommandé un lait de chèvre pour moi, une autre boisson pour lui et une coupelle d'eau pour Yan, nous commandons à manger. La discussion tourne toujours autour du pirate recherché, j'explique qu'il a les yeux clairs et une barbe rousse comme ses cheveux. Qu'il n'a pas de fruit du démon mais que son lieutenant est maudit.Il possèderait par contre une technique particulière en combat, mais on a pas plus de renseignements là dessus." Le poulet compote que j'ai commandé est vraiment succulent, faudra que je revienne ici un de ces jours. Dehors, le soir assombrit le village, le soleil mettant un terme à sa course journalière s'enfuit vers l'horizon, colorant le ciel en orange. C'est bien pratique d'être près d'une fenêtre à l'étage d'un restaurant, sinon, je n'aurais pas pu voir ce magnifique spectacle... Dju, je deviens un peu trop sensible là. Loyckh, reprend toi. Fran est moi reprenons la conversation de plus belle.



Dernière édition par Loyckh le Jeu 16 Fév - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Ven 7 Oct - 19:42




    Mon voyage continuait, d’île en île, à la recherche de nouvelles aventures intéressantes. Sur presque chaque île où je m’arrêtais, je parvenais à mettre la main sur un contrat, m’accordant, suite à la capture d’un pirate primé, une certaine somme d’argent, le plus souvent comptée en millier de berrys, et quelques fois, en millions. Il est évident que les occasions de capturer des hommes à plusieurs millions de berrys ne sont pas à louper, sachant qu’au final, il rapporte une bonne quantité de pactole. Je m’étais donc posé cette fois sur l’île de Dawn, dans la paisible ville de Fushia. J’étais installé dans au bar d’un petit bar-restaurant, buvant un soda en lisant un livre de médecine et en consultant mes fiches Wanted. Pour un bar, l’ambiance était plutôt calme, à vrai dire. Surtout que j’essayais désespérément d’écouter une conversation au bout du bâtiment, qu’un groupe d’hommes avait lancé. D’après ce que j’arrivais à décrypter, ils parlaient d’un équipage de pirate qui stationnait depuis un moment sur cette île, les Star Bustier. Intéressant.. Cependant, je ne savais pas du tout si ils étaient spécialement recherchés ou pas. Je ne pouvais donc pas me baser sur de simples choses telles que celles-là, pour me mettre en tête que j’aller gagner encore un peu d’argent. Je me levai donc et sortis du bar, laissant les quelques billets sur le comptoir. Au passage, en sortant, je fus limite aveuglé par la lumière du soleil, tellement le bar était sombre. Mais ce ne fut pas la seule chose. J’entendis un jeune homme m’interpeller. Après quelques secondes où je ne voyais plus grand-chose, je vis qu’il s’agissait du marine que j’avais croisé au cirque la dernière fois. Je ne me rappelais plus vraiment de son nom mais le plus important était que je me rappelais de lui ! Dès que je m’approchai de lui, il me proposa un verre dans le bar se situant juste derrière moi, celui dont je venais de sortir ! Je fis un hochement de la tête en esquissant un léger sourire. Nous entrâmes donc de nouveau dans le bar, prîmes place chacun sur un siège devant le comptoir, et il se mit à me parler. Il me raconta qu’un pirate du nom de Robert Deniro était recherché par la marine, et qu’il était censé se trouver sur cette île. Quelle coïncidence, il s’agissait peut être du capitaine des Star Bustier ! Il m’expliqua également qu’il avait une prime de 5 Millions de Berrys et que si j’acceptais de l’aider, nous partagerions cette somme. Je lui répondis alors au tac-au-tac.

    « 5 Millions de Berrys ? J’dois avouer que c’est une belle somme. Je crois même que c’est la plus grosse parmi toutes celles que j’ai pu collecter. Donc si j’ai bien compris, tu veux que j’aide la marine à retrouver cet homme et à le capturer, pour recevoir en prime, 2.5 millions… Tu sais bien que je suis à l’affût de chaque pirate possédant une prime plus ou moins importante pour le moment… Donc, oui, j’accepte de t’aider ! »

    Après avoir dit cela, je m’aperçois qu’il continue de me donner des informations sur ce pirate et son équipage. Apparemment, celui-ci ne serait pas un détenteur de fruit du démon, ce qui nous assurerait déjà quasiment la victoire. Cependant, son lieutenant en aurait un, lui. Par contre, il ne me donna pas d’information sur son type. Ce n’était pas très grave en soit. Le plus important était qu’il connaissait déjà quelques trucs sur l’équipage. Par contre, il n’avait pas l’air de connaître leur position actuelle. C’était là que j’intervenais. Effectivement, suite à l’écoute de la petite conversation du groupe de bandits du bar, j’avais pu entendre qu’il ne se trouvait pas très loin d’ici. Je lui annonçai donc, pendant qu’il semblait pensif, regardant par la fenêtre le soleil se coucher.

    « Tout à l’heure, avant de te rencontrer, j’ai entendu quelque chose qui pourrait nous intéresser. Au fond du bar, il y avait plusieurs hommes qui parlaient justement d’un équipage de pirates qui stationnaient ici depuis un petit moment. Et, vu ce que tu m’as dit, j’ai le fort pressentiment qu’il s’agit bien de lui. J’ai cru comprendre qu’ils s’étaient arrêtés aux alentours du Grey Terminal, une immense déchetterie. Après, je ne sais pas si ils y sont toujours… »




Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Lun 10 Oct - 13:40





« 5 Millions de Berrys ? J’dois avouer que c’est une belle somme. Je crois même que c’est la plus grosse parmi toutes celles que j’ai pu collecter. Donc si j’ai bien compris, tu veux que j’aide la marine à retrouver cet homme et à le capturer, pour recevoir en prime, 2.5 millions… Tu sais bien que je suis à l’affût de chaque pirate possédant une prime plus ou moins importante pour le moment… Donc, oui, j’accepte de t’aider ! »

Ah, et bien tant mieux, cela me fait une bonne recrue en plus. D'après ce que je sais, ce chasseur de prime manie le sabre de façon très adroite. Il sera donc fort utile si l'un de nos adversaire est aussi un épéiste.

« Tout à l’heure, avant de te rencontrer, j’ai entendu quelque chose qui pourrait nous intéresser. Au fond du bar, il y avait plusieurs hommes qui parlaient justement d’un équipage de pirates qui stationnaient ici depuis un petit moment. Et, vu ce que tu m’as dit, j’ai le fort pressentiment qu’il s’agit bien de lui. J’ai cru comprendre qu’ils s’étaient arrêtés aux alentours du Grey Terminal, une immense déchetterie. Après, je ne sais pas si ils y sont toujours… »

Ca part exemple c'est une chance, le seul homme que je connaisse ici en dehors de Marine est là par hasard et détient des informations assez précises sur les pirates que nous recherchons. Le destin construit parfois certaines routes de façons magistrales. Nous buvons nos verres, je paie en offrant la tournée à Fran et sort du bar. Direction le Grey Terminal. Avant cela, je préviens un soldat passant par là et muni d'un denden de communication. "Équipage recherché aperçu au Grey Terminal. Je pars devant avec un allié". Voilà, la caserne prévenue, je m'enfonce dans la forêt du mont Corbo. Une horde de brigands sort de par derrière les fourrés et attaque sans prévenir. Sans utiliser mon fruit, je parviens à en mettre trois à terre, un autre essaie de m'enfoncer sa lame dans la chaire mais son armes se brise avant de m'atteindre... Il faudrait qu'ils rachètent de nouvelles armes! Un gros balèze se présente à moi. Il s'appelle Choubaka et mesure bien trois mètres de haut, est très poilu, il manie une hache aussi grande que lui. Je me présente aussi afin de rester poli, je rajoute qu'il doit me laisser passer sous peine d'être refroidi. Ayant visiblement mal pris mes dires, il soulève son arme et l'abat sur moi... Un peu trop court, je saute cependant sur le coté en lui envoyant une grosse Ice Ball. Et voilà, le yéti est prisonnier des glaces. Je l'avais pourtant prévenu. Soudain, les barbares derrière moi sont pris de panique et s'enfuient toutes jambes devant en criant "Au monstre, attention."... J'ai rien compris, je me retourne mais ne vois rien d'anormal au paysage. Boh, certainement qu'un écureuil enragé les aura donné une crise de nerfs.

La fameuse décharge, enfin... L'ascension de grosses collines comme celle-ci est souvent semée d’embûches. On a eu un gros tigre, un lama gigantesque et une troupe d’alligators qui barrèrent le chemin vers le dépotoir mais ils eurent vite fait de dégager. La vue est dégueulasse, les débris jonchent le sol, des gens aussi épais qu'un clou cherchent désespérément de la nourriture dans cette poubelle à ciel ouvert et le grand mur pas beau de l'autre coté, barrant la ville et la déchetterie rendent le lieux vraiment exécrable.

Direction le bateau pirate. Plusieurs navires sont ancré dans la baie, mais un seul est celui que je cherche. Pas de chance, je ne connais pas la description de celui-ci, de plus, je n'ai pas non plus de données concernant le drapeau... C'est con ça, il va falloir chercher. Sans plus attendre, je fais mon gros bourrin en m'adressant d'une façon peu délicate à la foule de gens amassés dans ce qu'on pourrait appelé "un port".

« Salut à vous, je suis actuellement à la recherche d'un gars appelé Robert Deniro, c'est un capitaine pirate recherché par la Marine et j'aimerai le rencontrer. Si vous le voyez, dites lui qu'Elimane Loyckh aimerait faire sa connaissance...»

Je sonde la foule du regard dans l'espoir de voir l'un ou l'autre regard expressif marquant de façon évidente que cette personne connait mon gars ou sait certaines infos qui pourraient m'être utile mais pas grand chose ne se présentes. J'ai alors une petite idée.

« Ah, j'allais oublié, j'ai beaucoup de berrys sur moi à remettre à tout informateur ainsi qu'à ce capitaine Deniro. »

De suite une trentaine de mains se lèvent et beaucoup d'entre eux me préviennent que l'homme recherché s'est installé au milieu du dépotoir. J'envoie une sacoche en l'air et plein de pièces en sortent. Il doit y avoir 10.000berrys dedans. Pas grand chose pour moi mais un trésor pour certains d'entre eux. Cette petite diversion me permet de m'en aller en direction du centre. Bon, j'espère que le plus difficile est passé et que ce pirate ne va pas me chercher des noises!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Jeu 13 Oct - 20:33



    Après notre rencontre devant le bar et la petite discussion que nous avons eu, moi et le marine, nous sortîmes du bâtiment, laissant la monnaie sur le comptoir, comme la première fois. Nous nous dirigeâmes vers le Mont Corbo, passage par lequel nous étions obligés de passer pour nous rendre au Grey Terminal et donc retrouver les pirates concernés par l’affiche de prime. Le chemin était semé d’embûche, on y croisa de tout : des bandits ainsi que des animaux de tailles variables. Tous voulaient nous effrayer mais il en fallait plus pour nous faire peur, surtout que nous étions déterminés et prêts à nous battre dans toutes les circonstances. Il ne fallait vraiment pas nous chercher pour le moment ! Je sentais l’argent à plein nez, cette odeur qui devenait de plus en plus forte au fur et à mesure que l’on avançait. Le marine se chargea rapidement des bandits qui nous barraient la route, sans même avoir besoin de son fruit du démon. Il les mit tous à terre en moins de deux. Cependant, lorsqu’un gros balèze de plusieurs mètres arriva en renfort, il usa d’une de ses techniques pour en faire un glaçon, littéralement. C’était plutôt impressionnant. C’était seulement la deuxième fois que je voyais quelqu’un possédant un fruit du démon, mais un de ce type, c’était la première fois.

    Bref, nous continuâmes donc après ça notre ascension vers le Grey Terminal, sans beaucoup de mal. Nous arrivâmes enfin au bout d’une dizaine de minutes de marche. Nous étions frais comme des gardons, prêts à en découdre ! Quelques navires étaient présents ici, mais nous ne savions pas du tout lequel correspondait à notre recherche. Le marine n’hésita alors pas à demander des informations aux clochards se trouvant au milieu des ordures.

    « Salut à vous, je suis actuellement à la recherche d'un gars appelé Robert Deniro, c'est un capitaine pirate recherché par la Marine et j'aimerai le rencontrer. Si vous le voyez, dites-lui qu'Elimane Loyckh aimerait faire sa connaissance...»

    Avec cette première demande, les clochards n’eurent pas vraiment l’air de vouloir répondre. Ils restaient impassibles, comme si celui-ci ne leur avait pas adressé la parole. Mais le marine ne baissa pas les bras pour autant, il leur fit une proposition. De l’argent contre des mots.

    « Ah, j'allais oublier, j'ai beaucoup de berrys sur moi à remettre à tout informateur ainsi qu'à ce capitaine Deniro. »

    Bizarrement, en proposant de l’argent, ça allait beaucoup mieux ! Tout le monde se précipita sur nous en nous criant des infos, tout en nous suppliant de les payer. Le marine, Loyckh, leur lança alors un sac de pièces pour les rassasier. D’après eux, les pirates étaient installés au milieu de la décharge. Très bien, nous n’avions plus qu’à y aller. Je posai ma main sur le fourreau de mon sabre, en jetant un regard à mon allié, puis, d’un seul coup, je bondis en avant, donnant un rapide coup de sabre dans le gros tas de déchet se trouvant juste en face de nous. Après quelques secondes, le tas fut littéralement coupé en deux, laissant apparaître un chemin entre les détritus, venant presque directement au centre du Grey Terminal et donc, par la même occasion, aux pirates que l’on recherchait : « Bachiryu.. Iajutsu no Javanaise ! »





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Ven 21 Oct - 14:25




Fran, mon compagnon de mission, passe devant moi et mets sa main gauche sur son étui de sabre. Il bondit en avant et formule une phrase tout en moulinant du bras armé. Un passage menant directement au centre de la décharge est apparu soudainement, je n’ai pas trop compris, mais c’est une technique pratique, j’espère qu’il n’a pas blessé des gens au passage, nos recherches se portent sur les pirates et les habitants n’ont pas à en pâtir. Enfin soit c’est plus facile ainsi, on aurait facilement pu se perdre là dedans.

« Bachiryu.. Iajutsu no Javanaise ! »

Chemin faisant, je remarque une multitude d’ombres et silhouette se cachant à notre passage. Je ne savais pas qu’on pouvait habiter des lieux si impropres et pleins de maladies. La plupart des gens que nous croisons sont soit malades soit en piteux état. Je me demande pourquoi le gouvernement n’intervient pas pour ces pauvres malheureux, ils risquent de devenir des délinquants ou des criminels. Enfin soit, j’en parlerais d’en mon rapport, je ne suis pas certains que les autorités en tiendront compte mais au moins je n’aurais pas éclipsé ce problème aux yeux de mes chefs.

Le centre se laisse approcher, nous arrivons sans encombres à celui-ci et, surprise, les flibustiers nous y attendent… Qu’est ce qu’ils mijotent ceux-là ? Ils ne savent peut-être pas que nous sommes là pour leurs têtes… Fran en temps que chasseur de prime et moi en temps que représentant de l’ordre. Enfin soit, nous tentons d’éviter les combats dont nous ferions part, en mettant en place une approche quelque peu délicate. Nous voulons que certains membres se retourne contre leur capitaine, ça nous fera ça en moins à combattre et puis c’est assez chiant le menu fretin. Puis en montrant un gars d’équipage au milieu des autres, je commence ma pseudo ruse.

« Hey, salut la compagnie.. Toi au centre, tu ne serais pas le capitaine ? Ah mais si, je m’en souviens, t’as même dis que tu étais entouré d’incapables sauf des quelques uns qui étaient avec toi ce jour là. »

Je montre alors d’autre membres se trouvant à la droite de celui-ci. Le vrai capitaine le regarde alors méchamment et se lève, le vice capitaine le suis dans ses moindres faits et gestes. Ce dernier est un homme poisson mais de race encore inconnue pour moi. Je n’en avais d’ailleurs jamais vu de pareil, il n’est pas très attirant, il faut bien le signaler. J’en profite alors pour continuer les provocations.

« Hahaha, le gros pas beau tout vert là, c’est lui que tu aimerais virer de l’équipage parce qu’il est trop ideux ? »

L’homme d’équipage un peu stressé n’a pas le temps de réagir qu’il reçoit un coup d’épée qui le transperce d’avant en arrière par le sous capitaine. S’en suit alors une bagarre entre les hommes de gauche, ceux donc que j’avais montré, et ceux de droite, soit disant fidèle à Deniro. Dit comme ça, on croirait une campagne politique… Voilà, ça nous évite de se dépenser pour rien. Et en plus j’ai faim…Voyant qu’il ne reste plus que cinq hommes debout, tous de droite, je prends dans mon sac ma veste avec le sigle de la Marine ainsi que mon grade noté derrière. Sans prévenir, nous commençons l’attaque avec Fran. J’exécute un Ice Arrows en direction du reste des membres lambda d’équipage. Le vice capitaine fonce vers moi dans une rage folle. Le combat va pouvoir commencer, je suppose que Fran se chargera du capitaine. Le gros balourd se présente en temps que premier lieutenant des Star Bustier au nom de Gorail Samsagun, homme-poisson de la race des poissons chats. Je n’ai encore jamais combattu un gars come ça, faudra faire attention, je ne sais quelle pourrait être ses capacités. Enfin bon il est vice capitaine d’un pirate pas vraiment très puissant. Il prononce quelques mots dans sa bouche avant de m’attaquer. Une sorte de cylindre translucide se forme au bout de ses mains en position avant et se déploie vers moi. Je ne pense même pas à éviter, ça va me passer au travers. Pas de chance, se sent comme une vive poussée au niveau du ventre puis sa technique m’envoie valser dans les débris derrière moi. Ca m’a touché !!? C’est quoi ce bordel ? Je suis sensé être un logia et donc intouchable sauf si on utilise du haki contre moi. J’essuie le bord de ma bouche lassant apparaitre une goutte de sang dégoulinant vers mon menton. Il retente une action contre moi mais je me protège avec un mur de glace devant moi. Je ne sais que faire pour me défendre efficacement contre lui, il faudrait que j’examine ses techniques mais il n’arrête pas de changer celles-ci, de bouger et de vouloir se rapprocher de moi, c’est pas facile dans ces conditions.

En regardant mon compère se battre, on dirait qu’il n’a pas plus facile que moi ! Ce n’est pas de chance… On est tombé chacun sur un os Je tente une Ice Ball mais l’épéiste en réchappe grâce à une subtile esquive de coté. A voir ses mouvements, il parait évident que cette race est physiquement bien supérieure à un homme normal. J’enchaine moi aussi les attaques mais elles lui font autant d’effet qu’une mouche lancée à 100 à l’heure sur une botte en cuir. Je peine vraiment à trouver une solution, bien que de son coté, le poisson chat n’arrive plus à me retoucher. Les quelques passes d’épée qu’il a fait n’ont rien donné de plus que des mouvements d’air. Il m’invective plusieurs fois mais je ne prends pas attention. Après tout, un grossier personnage doit automatiquement déblatérer des insultes sinon il n’arrive pas à se battre. Je regarde encore en direction de Fran et le vois en même posture que moi… Je lui crie alors qu’on devrait changer d’ennemi ça pourrait nous être bénéfique.

« Yop Fran, ça te dirais un poisson-chat épéiste ? Moi je suis allergique aux poils et j’ai plus de lait sur moi pour qu’il se calme. »

Un peu de plaisanterie ne fait de mal à personne, et puis j’aime bien moi aussi injurier certaines personnes. On échange alors de combattant, on verra ce que cela donnera. Juste à ce moment là, je repense à se première technique, c’était de l’eau, c’est pour cela que ça m’a toucher… J’aurai du émettre plus de froideur hors de moi et ses attaques auraient gelées bien avant de m’atteindre. Bah tant pis, je le saurais pour la prochaine fois. Capichef, à nous deux !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Mar 25 Oct - 13:53



    Je venais de tracer le passage à l’intérieur de l’immense déchetterie, avec l’une de mes plus puissantes techniques au sabre. Le gros tas d’ordures avait été carrément découpé en deux, envoyant valser quelques hommes se trouvant derrière au passage. Il s’agissait sûrement d’innocents, d’autres sans-abris, vivant ici. Je me demandais comment allait se passer notre rencontre avec l’équipage de pirates que nous recherchions, mais je n’avais pas peur, non. J’étais seulement curieux de savoir qui nous allions affronter, leur potentiel. Bref, une fois que j’eus fais le passage, nous avançâmes droit devant nous. On voyait déjà des silhouettes au loin, ainsi que deux hommes particulièrement louches. L’un des deux était très grand, un géant sûrement. J’avais hâte de tous les couper en morceaux et d’empocher l’argent mis sur leur tête… Mais Loyckh, le marine, n’avait pas l’air de vouloir faire un carnage pour avoir ce qu’il voulait. Il préférait avancer avec stratégie. Il décida de « diviser pour mieux régner ». Effectivement, il s’adressa à un homme, lui disant des choses visant à séparer les simples pirates de leur capitaine. Bien sûr, toutes ces choses n’étaient que des inventions. Loyckh n’avait jamais entendu du capitaine qu’il était entouré d’incapables. Je devais avouer que c’était une bonne stratégie, bien sûr. Cependant, cela aurait été plus gratifiant de tous les envoyer valser à travers le décor, pour mettre un peu d’ambiance ! Suite à ses propos, l’équipage se sépara en deux parties : les opposants et les alliés du capitaine. Tous se mirent à s’affronter à mort, pour trahison. Ensuite, de façon spontanée, je vois le vice capitaine, un homme poisson, foncer à toute vitesse vers le marine, qui esquisse un léger sourire. Peut-être qu’il est confiant… Moi, je m’occupe donc du capitaine de l’équipage, le géant dont je parlais tout à l’heure. Celui-ci avait l’air de se battre à l’aide d’une énorme masse. Au sabre, même avec mes plus puissantes techniques, je n’étais pas sûr de pouvoir lui faire quelque chose. Après tout, pour lui, mon sabre ressemblait plutôt à un cure-dent qu’à autre chose. Je levai alors mon chapeau en forme de grenouille, et le posai sur le sol, avant de lancer un regard un peu plus confiant au géant.

    « Je ne vais pas être si facile à battre sous cette forme, tu sais ? »



    Je pris pour la première fois aux yeux du monde, mon apparence Jurassique. L’apparence qui m’avait été donnée par l’ingurgitation d’un fruit du démon, le Kyôryû Kyôryû no mi ! Dès que je fus sous ma forme de Tyranosaurus Rex, je fonçais sur le géant, lui assénant une puissante morsure au niveau de la jambe. Ça avait l’air de lui faire mal donc je resserrais ma mâchoire de plus en plus, pour peut-être avoir la chance de le faire tomber à terre et donc provoquer quelques dégâts. Cependant, je ne savais pas vraiment si c’était une bonne idée, sachant que beaucoup de sans-abris vivaient ici. A un moment, je lâchai donc prise, pour éviter le pire, et il profita pour me donner un coup d’épaule, me faisant reculer sur plusieurs mètres. Je voyais que du côté de Loyckh, c’était assez serré aussi. Il semblait avoir du mal contre l’homme poisson épéiste. A chaque fois que je tentais une offensive, le géant contre-attaquait, m’éloignant de lui et aussi, me blessant par la même occasion. Je ne tenais pas à tuer des innocents, même sans le faire exprès. Je ne pouvais donc pas me battre à fond contre ce capitaine. C’est alors que le marine me proposa un échange. Il souhaitait se battre contre le géant, et que moi, je m’occupe de l’épéiste. Ça me semblait être un bon compromis. Contre lui, je n’aurais pas besoin d’utiliser mon fruit du démon et puis, ce serait un bon rival au combat d’épée… Je lui répondis alors.

    « Ouais, je pense que ça pourrait être une bonne idée. En plus, je ne peux pas me battre à fond contre le capitaine, je n’ose pas le faire tomber.. A toi de jouer alors. »





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Ven 4 Nov - 23:20




« Ouais, je pense que ça pourrait être une bonne idée. En plus, je ne peux pas me battre à fond contre le capitaine, je n’ose pas le faire tomber. A toi de jouer alors. »

Je ne l’ai pas remarqué de suite, mais Fran s’est transformé en dinosaure, je n’ai jamais vu ça, une sorte de gros lézard tout vert se tenant sur deux pattes et ayant une mâchoire gigantesque. Un zoan ancien de type carnivore, la famille la plus puissante de toutes, géniale ! Il accepte l’échange de combattant car il a lui aussi du mal à venir à bout de son adversaire. Enfin pour sa part, c’est plutôt par peur de blesser les spectateurs aux alentours en faisant tomber son adversaire. Il est vrai que ce petit géant ne l’est pas vraiment… Oxymore formelle… Je dois donc moi aussi essayer de le battre sans le faire tomber, plus facile à dire qu’à faire, comment retenir un colosse de cette taille, il doit atteindre les six mètre de haut facilement. Le congeler entièrement reste la solution la plus plausible mais étant donné sa corpulence, sa force physique doit être elle aussi conséquente, or si je le congèle il se peut qu’il se libère de mon emprise glaciale en quelques coups. Il me faut une solution alternative !

« Ah, c’est donc toi maintenant que je dois combattre ? D’abord un lézard vert ensuite un lilliputien aux yeux mauves. Vous me prenez pour une lopette ? Tu vas ramasser sale marin ! »

Tout en parlant, il exécute quelques passes avec son énorme massue en ma direction. Mais de mon coté, je reste sur place, sans bouger ; je réfléchis à une solution. Je remarque par la même occasion que l’équipage du pirate n’est plus, ils se sont tous ou presque annihilés, bien que la plupart ne soit que blessés ou dans les vapes. Les habitants des lieux les dépouilles ni une ni deux de leur effets, certains se retrouvent même en calçons. Bah il fait chaud en cette saison, je ne pense pas qu’il risque un quelconque rhume. Je regarde un coup vers mon compagnon chasseur de prime, pas d’inquiétude à avoir, il se débrouille comme un chef. Bon toujours pas d’idée digne de ce nom, je commence le combat contre l’énorme type. Mon "Ice Saber" ne va pas être efficace contre son truc tout pointu, à moins que…

« Huge Ice Saber »

En gros, me voici avec une épée de la taille d’Excalibure, difficile à magner, j’avoue. Elle doit faire deux mètre de long et peser une bonne centaine de kilos, c’est peut être surestimé ma force ça. Je mouline deux trois fois, à la manière d’un vol de faisan, c’est irrégulier maladroit et complètement ridicule. Bref, je laisse tomber cette épée un peu trop lourde pour moi, elle a le mérite de faire rire le gros tas de graisse me servant d’ennemi. La déconcentration lui fait même couler des larmes sur la joue. Vision perturber, voilà un ouverture. Quelle technique choisir, je ne dois pas non plus le laisser, tomber à terre, un tremblement de terre et une bouillie de spectateur n’est pas dans mes intentions.

« Ice Time Capsule »

Ma main au sol, la glace parcourant les détritus jusqu’à Robert, congelant ses jambes et le fixant ainsi fermement au sol. Je prends alors une position digne de robin des bois : jambes droit et gauche écartées à soixante degrés, buste tourné d’un demi tour à droite, face au géant ; bras droit en avant, bras gauche plié horizontalement à quarante-cinq degrés, main gauche à hauteur de ma joue ; le regard fixe et sérieux, les cheveux dans le vent… Un arc en glace se forme devant moi, sans cordes et pas vraiment très lisse !

« Ice Arrows »

Les premières flèches sont aisément déviées par Deniro grâce à son arme, mais les trois dernières lui arrive en plein dessus, cible touchée ! Celles-ci congèlent un peu plus le géant. Ma glace lui arrive presqu’aux fesses et au bassin. Mais le monstre, tout en me fixant d’un regard noir commence à gueuler partout qu’il va me tuer, que c’est impardonnable de l’avoir cloué sur place. Il frappe alors de toutes ses forces sur le gel qui le paralyse. Les éclats volent, l’un d’eux me passer même très proche de l’oreille, ça ne tiendra pas, c’est évident, j’essaie alors de lui faire changer d’idée en courant autour de lui et me mettant derrière. Comme il ne sait pas se tourner, il va essayer de me regarder et donc ne pensera plus à péter le givre ! Miracle, ça marche, l’intelligence ne fait pas partie de ses capacités on dirait ! Je regarde vite en direction de Fran, il a l’air de s’amuser avec l’homme tout vert, pas d’inquiétude à avoir, l’épéiste est d’un niveau supérieur au niveau d’escrime de l’homme poisson. Retournons à Deniro, mon petit moment de battement lui à laissé le temps de briser la glace, le voici qui fonce en ma direction, il lui reste des ecchymoses au niveau des genoux, c’est donc là que je vais devoir frapper, mais avec quoi ? Je me tâte, la masse m’arrive dessus et en s’abattant sur moi, cette dernière m’explose en centaines de morceaux. Pourquoi n’ai-je pas esquivé, je n’en sais rien, ce que je sais par contre c’est qu’il n’a pas les moyens de me toucher, contrairement à son lieutenant. Le rire qu’il laisse échapper de sa bouche, enfin si on peut appeler ça un rire, je dirais plutôt un son bruyant et dérangeant. Soit, je me matérialise sous ses yeux ébaillis, un filet de morve descendant de son nez en direction de sa lèvre supérieure. Eurk ! Je m’approche calmement de lui et pose ma main sur sa cheville.

« Ice Time »

La rapidité de la congélation le laisse sans voix et le colosse n’a le temps de bouger ou même de comprendre ce qui se passe que le voilà entièrement blanc de givre. Finalement j’aurais du faire ça depuis le début, mais je n’y pense jamais… Je me retourne vers le reste de l’équipage pirates et les lie entre eux grâce à des cordes d’abordage trainant sur les détritus du Grey Terminal. Je remarque que Fran à lui aussi terminer avec son bretteur, je lui envoi de quoi menotter l’homme poisson et va m’assoir sur une chaise semblant être propre. Je m’adresse ensuite au chasseur de prime.

« Enfin, j’en avait marre moi, j’ai vu que ça s’était bien passer contre le fishman, il n’était pas doué à l’épée ?»

Nous n’allons pas rester là, ça grouille de maladie, je prends donc l’initiative d’emmener le géant et compagnie hors de la décharge, mais comment faire, il est trop lourd ! Nous demandons aux locaux leur aide moyennant quelques berrys. Heureux de nous donner un coup de main rémunéré, les gens se rue sur le colosse afin de le porter vers l’orée de la forêt, l’équipage quand à lui sait marcher à coté de nous. Une fois arrivé aux arbres, je paie la modique somme de quinze milles berrys en tout aux aidants et sonne au QG afin qu’une troupe soit envoyée dans notre direction, je demande aussi la somme proposée pour la capture de Robert Deniro, il faut bien rémunérer notre chasseur de prime. En attendant, je m’offre un petit bain de soleil allongé dans l’herbe, tout en gardant un œil sur les prisonniers, il ne s’agit pas d’en paumer un !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   Jeu 10 Nov - 19:21







    Le combat prit une allure différente lorsque Loyckh et moi, échangeâmes nos adversaires. Lui se retrouvait contre le géant que je n’avais pas osé faire tomber, et moi, contre un Homme-Poisson de la race du Poisson-Chat, épéiste. C’était l’occasion de tester ses aptitudes au sabre. Je lançai un léger regard à celui-ci, laissant se dessiner sur mon visage un petit sourire moqueur. Je lui fis signe de la main, d’approcher, comme si je lui disais que je l’attendais de pied ferme, en me vantant. C’était la meilleure façon de tester sa mentalité en premier lieu. L’homme poisson me regarda en fronçant petit à petit les sourcils, et il avança d’un pas, avant de se ruer en ma direction, le sabre à la main. Zéro barré au niveau de la mentalité… Pour moi, un véritable épéiste, devait respecter certaines règles, deux très exactement. La première étant de ne jamais répondre aux provocations.

    « Tu as échoué dans le premier test. Un épéiste digne de ce nom ne répond pas aux provocations de ses adversaires, quelles qu’elles soient. Montre-moi maintenant ce que tu sais faire en combat. »

    Le poisson chat cracha un coup sur le sol, me montrant qu’il n’en avait complètement rien à faire de ce que je lui disais, puis il abattu son sabre de haut en bas, au-dessus de mon crâne. Je pris mon sabre en main, le laissant dans son fourreau, et je le mis juste entre ma tête et son sabre, le parant sans aucune difficulté «Trop lent. ». Cet homme semblait certes avoir de la force, mais il ne fallait pas que ça pour maîtriser cet art… Il essaya un bon nombre de fois de m’atteindre, mais à chaque coup, je parais ou esquiver. Cela le rendit encore plus furieux qu’au début. De son côté, Loyckh avait l’air de bien s’en tirer, grâce à ses attaques à distance, tant mieux. J’étais certain qu’il réussirait à le battre sans le faire chuter une seule fois. Bref, dès que je rendis mon beau regard à ce poisson hideux, je gardai ma main sur le manche de mon sabre, le laissant regarder le sol. J’avais l’intention d’y aller dans la surprise cette fois, histoire de m’amuser un peu avant de l’achever. Je le positionnai ensuite contre mon torse, pointe vers le ciel puis j’avançai vers lui, plus ou moins rapidement, avant de donner un simple coup en direction de son visage, faisant recule d’un pas par surprise et pour ne pas se prendre ce coup. Il s’agissait de mon sous-style, le Dark Moon Javanaise. En utilisant ce style, je me battais non pas avec la lame de mon sabre, mais avec le sabre à l’intérieur du fourreau. En tout cas c’était parfait. Il avait réagi exactement comme je le voulais. J’esquissais alors un très léger sourire du coin des lèvres. Je posai ensuite fortement mon pied gauche sur son pied se trouvant en avant, et de l’autre, je donnai plusieurs coups au niveau de son genou. Ça allait l’handicaper un peu pour la suite mais bon, aucune importance. Je comptais bel et bien en finir au prochain coup alors… Pendant qu’il se tordit de douleur, je fis un assez long saut en arrière, et reparti de suite en sa direction, avec plus de vitesse qu’auparavant. Mais cette fois, en arrivant près de lui, je me penchai vers le sol avec de sortir mon sabre de son fourreau et de décocher et rapide et puissant coup de sabre vers le haut, faisant jaillir le sang et l’envoyant valser en l’air. Il s’agissait cette fois de ma technique Tsune no Serenade. Suite à cela, je me retournai vers Loyckh qui semblait lui aussi avoir terminé son combat. Il me demanda si ça s’était bien passé, et si les facultés de l’homme poisson étaient bonnes. Je lui répondis alors.

    « Très mauvais.. Je ne peux même pas le qualifier d’épéiste. Certes c’est un homme poisson, donc il possède une force environ dix fois plus grande que la nôtre. Cependant un vrai épéiste doit savoir contrôler la vitesse et la force de ses coups. Et puis.. je dois dire que sa mentalité m’a elle aussi déçue. »

    Suite à cette capture, le jeune marine et les autres qui arrivèrent un peu plus tard, me donnèrent une part de la prime du Géant Robert Deniro, une belle petite somme pour un début. Effectivement, je ne comptais pas m’arrêter là dans le gain d’argent, et ce de n’importe quelle manière !




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Deniro le conquérant rentrera sagement chez maman [PV Fran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guillaume le conquérant
» CONAN LE CONQUERANT (série TV)
» Présentation d'un conquérant
» Guillaume le Conquérant
» IMPORTANT ▲ La chronologie générale de Westeros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Île de Dawn-