Partagez | 
 

 On a besoin d'un heal ! [PV Mori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Mar 20 Aoû - 23:12



On a besoin d'un heal !
-Whoa. Pas mal lugubre, par ici.

Nakata regardait l'endroit qui s'étendait à ce moment-là sous ses yeux. C'était assez impressionnant... Tout n'était alors que ruines, désolations, destructions. Déroutant, c'était le moins que l'on puisse dire. Comme si un cyclone était un jour passé, n'épargnant strictement rien, anéantissant l'île à un tel point que personne n'avait rien pu faire pour la reconstruire. Seul vestige du passé, le château triomphait à quelques centaines de mètres de là. Même depuis la "plage", si l'on pouvait appeler ce tas de gravats ainsi, on pouvait l'observer. En même temps... Tout était assez plat, et totalement dénué de végétations. A part les ruines, les pans de murs et les rochers, rien n'entravait sa vue. Quelques sapins semblaient se dresser un peu plus loin en une forêt encore plus obscure que le reste de l'île, comme si un puissant sortilège s'était abattu en ses lieux pour lui fournir une identité si sombre, si démoniaque. Il se sentait presque mal-à-l'aise, et pouvait même sentir quelques fragrances de fer et de sang, s'il y prêtait réellement attention. Mais peut-être n'était-ce là que son imagination... Le Fenice n'en savait trop rien, et s'en fichait. Ce qu'il comptait alors faire ? Passer une nuit brève en ces lieux, sans doute au manoir où il serait au moins à l'abri des vents, et s'en aller comme il était venu. Sa prochaine destination était Red Line... Il avait été quelque peu poussé à bout par tous ces combats et ces territoires de désolation durant les dernières semaines... Grand Line était éprouvant, surtout pour un aventurier le plus souvent seul. Quand il y repensait... Ces derniers temps, il n'avait eu de cesses d'affronter des personnes plus puissantes et dangereuses les unes que les autres. Daisuke Aurola, l'homme-fumée, l'étrange homme-golem de West Blue, ou encore le type pour le moins... ténébreux. Des têtes d'affiches pourtant bien anodines, en ce Monde. Il restait encore beaucoup de chemin au pirate avant de pouvoir changer le Monde, que ce soit aux côtés de Raphaël ou seul... Et il le savait. C'était pour cela que celui qui était encore un escrimeur décida de profiter des temps à venir pour s'entraîner autant que possible. Son fruit du démon était sans conteste le plus grand atout dont il aurait pu rêver, mais le maudit ne souhaitait pas trop s'appuyer sur ce dernier. Après tout, son expérience au sein de la marine lui avait suffit pour apprendre que le granit marin, une pierre marine assez rare, possédait la propriété d'annuler tous les pouvoirs de ces fruits... Alors si un jour, un agent du Gouvernement Mondial réussissait à lui passer les menottes au point, il devrait tout de même réussir à se battre, ne serait-ce qu'un court instant...

Quand il y repensait, le forban se disait que le gros atout du zoan du Phoenix, c'était tout simplement que même s'il l'empêchait, quelque part, d'être blessé, son possesseur recevait tout de même des coups, là où les logias se contentaient tout bêtement d'être impalpables. Grosso modo, l'ancien révolutionnaire avait pu expérimenter son corps afin de le rendre suffisamment résistants à l'épreuves des coups pour pouvoir combattre un homme plus fort que lui pendant quelques instants sans trop risquer. Bien entendu, cela ne faisait pas de lui quelqu'un d'invincible pour autant... Mais le combattant était sûr de ses capacités, et c'était également un point fort.
Nakata se décida donc à marcher en direction du manoir. Ne se pressant tout de même pas, il finit par sentir comme des présences étranges, qui l'épiaient. Il balaya l'endroit où il passait du regard, mais n'y débusqua rien. Son imagination devait sans doute lui jouer des tours... Aussi le blondinet reprit-il sa route, calmement, posant tout de même une main sur le pommeau de son katana, au cas où. Et visiblement, il eut raison d'instaurer cette mesure de sécurité : peu de temps après qu'il ait repris sa progression, une sorte de masse sombrâtre sauta de derrière un mur et fondit dans sa direction, tentant de le couper en deux avec ce que le Fenice avait analysé comme étant une hache. Le garçon para le coup sans grande difficulté, mais fut tout de même renvoyé un peu plus loin, à deux mètres de là. Il se rattrapa agilement et regarda son agresseur avec méfiance, avant de découvrir un singe géant, stupéfait. Il se retint alors de rire, un court instant, et se redressa pleinement. Puis le jeune homme se mit à courir en direction de l'adversaire, avec la ferme intention de lui faire regretter son attaque. Certes, ça n'était qu'un animal... Mais ce n'était pas non plus une raison pour l'agresser ! Cependant, alors qu'il bondit brusquement et essaya un coup vertical, sa cible eut le réflexe de sauter en arrière, évitant le fer du sabre. Le maudit retomba sur le sol et se jeta sur le côté juste à temps pour éviter une masse, qui venait de son côté droit. Il se redressa, découvrant alors un second singe, un peu plus costaud que le premier.

-Bordel, c'est quoi leur problème ?

Peut-être le Phoenix était-il sur leur territoire... Mais quand bien même c'était le cas, il ne comptait pas s'en aller ! Un combat semblait donc se dessiner à l'horizon...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger




Dernière édition par Fenice Nakata le Jeu 22 Aoû - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Jeu 22 Aoû - 4:00

 




Il ne savait pas depuis combien de jours il se trouvait actuellement sur cette île. La seule façon qu'il avait de le savoir était de se fier au mouvement des étoiles, mais même là en ayant des connaissances dans le domaine, il ne pouvait rien faire étant donné l'atmosphère lugubre de l'île. La vie qu'il menait sur celle île faisait qu'il connaissait parfaitement le fonctionnement de celle-ci, les meilleurs endroits afin d'être à l'abri des Humandrills, qui semblent-ils ont juré de le pourchasser à travers toutes l'île afin d'en finir avec lui. C'est la raison pour laquelle, l'on peut même à travers constater parmi les bâtiments en ruine des ombres passer de manière instantané. Celle-ci se croisent, s'entrechoquent, se séparent, puis se courent après... Ce que l'on voit là un simple combat qui oppose Mori Ranmaru au groupe d'Humandrill qui le pourchasse depuis son arrivée et cela chaque jour, sans qu'il ne puisse vraiment se reposer... C'est exactement cette situation qui fait qu'il connaisse aussi bien les meilleurs endroits de l'île pour se cacher.De plus grâce à ça, il a réussi à repousser ses limites dans l'utilisation de son pouvoir et donc il se sentait maintenant capable de galoper pendant des heures pour devoir fuir les singes qui comparés à lui n'avaient pas cette capacité. Cependant, il avait noté une chose complètement insensée. Ils avaient tout de même une endurance à toute épreuve, il arrivait à suivre la cadence du Samouraï malgré le fait qu'il ait l'aide d'un fruit du démon, mais il restait d'autres choses qui ne pouvaient pas passer inaperçu. Ils avaient la capacité de soigner leurs blessures à l'aide de leurs salives, non pas un mais tous. A croire qu'ils n'étaient vraiment pas normaux. Seulement la chose qui était resté en mémoire au Samouraï, c'était leurs capacités de pouvoir copier les mouvements d'une autre personne... En effet, il avait utilisé plusieurs fois ses techniques de combat apprise pendant plusieurs jours et c'est en à peine quelques secondes que ceux-ci pouvaient prétendre utiliser ces mêmes techniques... Le monde était vraiment peuplé de choses de tous genres.

La journée qui commença donc si on peut le dire puisque notre chère pirate se levait tout juste, commença donc par une nouvelle course poursuite. Dès l'instant où il se leva, il prit dans ses affaires pour changer d'endroit et commença sa course. Aussitôt qu'il se mit à courir, il pouvait entendre les animaux arriver derrière lui et commencer la grande course à l'humain. Ce qui semblait le plus étrange dans l'histoire, c'était que ça ressemblait plus à un entrainement pour l'un et une sorte d'amusement pour les autres. En fait, il ne voulait pas le dire mais à force de rester dans les environs et de combattre comme il le faisait, ceux-ci semblaient avoir pris un plaisir malin à faire ça, surtout qu'ils n'attaquaient pas quand il dormait, mais plutôt lorsqu'il se mettait à courir. L'avantage dans tout ça, c'est que tout le monde y gagnait et donc pourquoi donc arrêter ?

La nouvelle course qui commença donc, se prolongea comme d'habitude dans les ruines qui menaient au manoir que Ranmaru n'avait pas encore fini de visiter. Les chemins qu'ils parcouraient étaient les meilleurs pour passer rapidement et esquiver les attaques multiples des Humandrills, qui semblaient connaitre eux aussi la façon dont avançait cheveux d'argent dans les moitiés de bâtiments. Il courra donc vers le manoir et là, il remarqua qu'il avait de moins en moins de mammifère qui lui barrait la route. Il se posa donc deux questions... Ce n'est pas dans leurs habitudes, donc soit ils sont veulent tendre une embuscade, soit autres choses attirent leurs attentions. C'est quand il remarqua une silhouette humaine qu'il comprit la vite pourquoi. Ils allaient s'en prendre à lui, ou plutôt ils avaient déjà commencé... Il n'y a pas à dire, ils sont vraiment très rapides. Il s'incrusta alors dans le but d'aider la personne présente, mais aussi d'imposer son autorité face aux Babouins. C'est alors en modifiant la structure cellulaire de son corps qu'il arriva à toute allure sur les lieux, plaçant plusieurs coups sur les murs à moitié brisé dans le but d'envoyer les morceaux de brique et de parpaing en direction des Humandrills qui n'avaient aucun mal à repousser ou à esquiver ceux-ci. Il se positionna donc non loin de la personne qui se trouvait là, puis s'adressa aux singes :

Ramenez-vous... C'est moi votre adversaire !


Dès lors le groupe se divisa en deux. L'un fonça directement vers l'étranger, quant au restent ils se ruèrent sur le pirate aux cheveux d'argents qui solidifia ses muscles afin d'éviter que les assauts ne soit trop dévastateur. Un combat s'engagea alors entre le pirate argenté et les singes avec l'inconnu qui se trouvaient également dans la trajectoire des attaques de tout le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Jeu 22 Aoû - 12:14



On a besoin d'un heal !
Alors que Nakata venait tout juste de se remettre en garde, en jurant, les singes semblèrent soudainement sentir une autre présence. En effet, ils se retournèrent alors que le musicien ne pouvait encore rien voir. Il se doutait que ces animaux avaient une bien meilleure oreille que lui, mais là n'était pas la question : qui d'autre pouvait bien se trouver sur cette île ? En tout cas, il espérait de tout coeur que ce soit quelqu'un capable de lever une épée. Il aurait en effet bien du mal à tenir à distance ces soldats bestiaux avec un boulet à protéger... Le Fenice fut alors assez rassuré de voir un homme à l'allure de samouraï foncer dans sa direction, également poursuivi par ces animaux. Par contre, c'était là également un mauvais point : le nombre d'ennemis venait quasiment de double, d'autant plus que quelques singes venaient de montrer leurs têtes, visiblement attirée par le tapage que provoquaient les combats. Le blondinet regarda l'autre type commencer à provoquer ses adversaires en leur envoyant des morceaux de ruines dessus. Cela ne semblait pas leur faire grand chose mais au moins, il les provoquait... Soudainement, comme par un accord tacite, les singes se divisèrent en deux groupes. Le premier fonça bien évidemment sur le nouvel arrivant, le second sur le forban qui, par le fait, resserra sa garde afin de ne pas se laisser surprendre. Au moment propice, le jeune homme laissa un sourire apparaître sur son visage et il murmura quelques mots :

-C'est dangereux de s'approcher autant... Tatsumaki burēdo !

Son épée dessina alors un cercle tout autour de lui, et créa une sorte de tornade qui repoussa les attaquants trop loin pour être affectés. Les autres reçurent une coupure, au niveau du torse pour la plupart, et furent envoyés dans les airs. Cependant, ils se rattrapèrent sans difficulté, avec une agilité déconcertante, et s'appliquèrent de la bave sur les blessures, laissant le jeune épéiste sans voix. Ce dernier détourna le regard à son coéquipier du moment, souhaitant aller l'aider mais sachant pertinemment que ses ennemis ne le laisseraient pas faire. Il fallait à tout prix réduire l'écart de force... Aussi, lorsqu'un nouvel adversaire, déjà blessé, se mit à courir en direction du Phoenix, ce dernier ne réfléchit pas plus. Ne lui laissant pas le temps d'abattre la hache qui lui servait d'arme, il fit un geste vertical avec son katana, prenant à nouveau la parole :

-Suichoku sekushon !

La lame d'air partit, découpant à nouveau son adversaire qui recula sur deux bons mètres avant de s'arrêter. Une nouvelle fois, il appliqua de la bave sur la blessure, semblant croire que cela allait refermer la plaie dans la minute qui venait. Poussant un soupire, le pirate se remit en garde avant de courir en direction de l'un de ses ennemis, exaspéré. Et ce fut là sa première erreur de l'affrontement : laisser ses sentiments dicter sa conduite. L'animal en profita, envoyant soudainement une lame de vent, semblable à celle que le maudit avait propulsé quelques instants plus tôt. Écarquillant les yeux, ce dernier s'arrêta subitement, plaçant sa lame sur la trajectoire du projectile. La force de ce dernier le força à reculer sur cinq ou six bons mètres, mais il parvint à la briser sans trop de difficultés après qu'elle ait usé sa force. Les singes applaudirent en poussant des cris de joie, et le garçon fronça les sourcils avant de se rendre compte qu'un de ses ennemis était derrière lui. Il se retourna en tentant de le couper en deux, mais ce fut trop tard : ce dernier, de son épée bâtarde, fit une sorte de tourbillon qui découpa Nakata au niveau du torse et de l'abdomen avant de l'envoyer contre un mur, élevant un nuage de poussière. Les animaux applaudirent à nouveau, avec plus de conviction encore, et commencèrent à se désintéresser de l'épéiste, semblant croire qu'il était mort. Cependant, soudainement, une lame d'air partit du nuage de poussière, le dissipant, et entailla le singe qui l'avait blessé de l'épaule à la taille, le faisant tomber en arrière, lourdement. Ses compagnons semblèrent se calmer aussitôt et se mirent à nouveau face au Fenice, qui s'était remis en garde... Sans la moindre trace de blessure. Il prit alors la parole à l'intention de l'autre humain, dont il s'était rapproché pendant les combats :

-C'est quoi ces trucs ?

Il espérait que ce mystérieux combattant en sache plus que lui, mais n'y croyait pas trop. La force de ces trucs était stupéfiante... Après plusieurs instants de combat, l'ancien gouvernemental n'en avait vaincu qu'un seul... Et encore plus inquiétant, ils avaient démontré la capacité à recopier ses mouvements. A cette allure, la lutte allait devenir de plus en plus complexe : s'ils copiaient le moindre des gestes qu'il faisait, il ne pourrait plus rien faire sans le risque qu'ils lui renvoient cette technique. A moins que...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Jeu 29 Aoû - 17:27

 

Son entrée en scène avait certainement été spectaculaire pour certains ou même complètement raté aux yeux d'une autre personne, mais il avait réussi à accomplir ce qu'il avait prévu de faire. Attirer l'attention des Babouins vers lui. Il fallait dire qu'ils étaient quand même assez intelligents pour savoir comment mener une bataille, comment encercler l'adversaire. Le résultat d'une bataille s'étant déroulé ici, il y a bien des années... A en croire ce qu'il avait pu obtenir comme information jusqu'à aujourd'hui, il était maintenant sûr et certain que ces adversaires n'étaient pas comme les autres. Bref, il se devait donc de s'occuper d'eux avant qu'ils ne finissent par lui faire la peau. Malgré le nombre de fois où il a pu les affronter, Mori Ranmaru a toujours beaucoup de mal pour tenir tête à ce groupe de Babouin. Il savait tout de même comment les choses allaient se passer, pourquoi il se mit en garde sans dégainer ses Katana. Il s'empressa de renforcer ses muscles afin de résister donc aux attaques qui lui étaient destinées. S'éloignant légèrement de l'étranger, en utilisant un pas rapide. A l'instant où il se déplaça justement, remarqua l'attaque du blond qui venait de repousser une partie des Humandrills, qui s'étaient rués sur lui. Il fallait le dire c'était impressionnant, mais Ranmaru savait très bien qu'il s'agissait là d'une attaque qui ne ferait pas reculer les animaux. La preuve, malgré les coupures qu'ils venaient de se faire, ils se rattrapèrent tous sans problème. La suite, il la connaissait déjà... Ils allaient se soigner et repartir à l'attaque.

Cheveux d'argent, prépara ses poings et commença alors sa contre-attaque. Il commença dans un premier temps par esquiver le trio qui lui fonça dessus à l'unisson. Après quoi, il utilisa un pas rapide pour se propulser dans les airs et donc préparer un coup vers le sol. Il leva donc sa jambe vers les cieux, le talon pointé vers le bas avant de se laisser tomber et même temps porter un puissant coup de talon en direction du sol où son fruit du démon ferait le reste du travail. En effet, lorsque son talon percuta le sol, il s'écria « Tsuten Kyaku ».




Au même moment où il entra en contact le sol, celui-ci trembla avant de partir en morceau sous son poids. Un coup puissant servant à prévenir les Babouins qui reculèrent tous en même temps, afin de sortir du nuage de fumé qui venait de recouvrir la zone. Mori n'avait pas terminé son assaut. Il profita du fait qu'il se trouvait dans le nuage de fumé pour dégainer son sabre et ainsi lancer une attaque parfaite, connaissant la position de ses cibles, il dégaina alors rapidement ses katana couplant son attaque à ses pas rapides, dans le but d'agir plus rapidement et de les surprendre. Son attaque eut l'effet escompté, mais pas entièrement. Alors qu'il arriva donc à toucher quatre de ses adversaires, le cinquième avait esquivé l'attaque et avait attendu qu'il termine pour l'attraper à la tête et la lui fracasser contre le mur d'en face. La force utilisée pour le fracasser contre le mur fut tellement puissante, qu'évidemment le mur partit en fumé également. Il y avait qu'une seule raison au fait Ranmaru soit toujours indemne. Il avait utilisé la régénération cellulaire pour au bon moment pour réduire la puissance de l'impact, en durcissant son visage.

La Babouin qui pensait avoir réussi son attaque tenta de reculer afin de prendre de la distance, mais remarqua alors qu'il avait une chaîne attachée à son bras. Il s'agissait d'une des chaînes du Katana de Mori qui tira avec force le singe vers lui et se relevant également par la même occasion. Il frappa alors avec force sur l'abdomen du singe, ce qui l'envoya percuter le mur de l'autre côté « Asobi Murasame... Juzutsunagi ». Il prononça ces mots énonçant donc sa technique, puis rengaina son Katana. Il remarqua donc son nouveau coéquipier vers lequel, il s'était rapproché sans faire attention tout en gardant un oeil sur les Humandrills qui se relevaient avec beaucoup d'assurances. L'étranger posa alors une question qui n'avait rien d'étonnant pour Mori qui s'était posé la même question à son arrivé. Il prit donc le temps de regarder autour et regarda au sol avant de répondre à son interlocuteur, tout en posant un puissant coup de poing vers le sol :


Pas ici... Okasho !



A ce moment-là, le sol se brisa sous leurs pieds. Ils se retrouvèrent rapidement dans des ruines sous les ruines où ils se trouvaient déjà. Mori avait ça pour une seule raison, il commença alors à se diriger vers l'endroit le plus calme et s'arrêta tout en sachant que les humandrills ne viendraient pas là. Il prit alors un ton sérieux :


Ce sont des humandrills... Ils sont très futés et surtout très dangereux.

Il se positionna alors de façon à exécuter une sorte de danse avant de se retourner direction de l'inconnu en lui demandant :





Je suis Mori Ranmaru et toi ? Qui es-tu donc ?

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Ven 30 Aoû - 1:52



On a besoin d'un heal !
Nakata s'était rapproché autant que possible de l'autre combattant, sans pour autant se coller à lui. En cas de manœuvre d'urgence afin d'esquiver un voire plusieurs coups, ils auraient besoin d'espace. Se regrouper au même endroit facilitait la tâche à leurs ennemis en large surnombre, d'autant plus que les deux épéistes ne se connaissaient absolument pas et que, de ce fait, ils ne pouvaient pas combattre en équipe. Il avait ensuite posé sa question, attendant en reprenant son souffle, sans desserrer sa garde ne serait-ce qu'un instant. Toujours être à l'affût. Surveiller, tant par la vue que la l'ouïe, le moindre des mouvements des ennemis. Tout ça, le jeune blond avait fini par l'apprendre à force de combats... Mais pour le coup, il était quand même plus ou moins dérouté. Il n'avait en effet que rarement pu combattre d'adversaire aussi doué que ces singes... Alors des animaux ? Grand Line était définitivement une partie de la planète bien étrange... Et pourtant, le Fenice l'avait déjà arpenté, par le passé. Apparemment, le Monde lui réservait encore beaucoup de surprises... Ceci dit, c'était tant mieux : une vie plate ne mérite clairement pas d'être vécue. Cependant, ce n'était pas vraiment à cela qu'il pensait à ce moment précis. Il songeait plutôt au fait que son camarade du moment semblait également savoir combattre, assez bien. Au moins autant que lui. Malheureusement, le pirate n'en avait pas vu assez pour pouvoir le juger : entre les parades et les esquives, il n'avait que très peu eu de temps pour l'observation... Il fallait donc que le duo parvienne à faire une percée, si possible, afin de s'enfuir de là le plus vite possible... Mais peut-être ces bêtes sauvages allaient-elles les poursuivre ? C'était une possibilité à ne pas oublier... Mais grâce à son fruit du démon, le zoan pourrait toujours les écarter pour couvrir la fuite de l'autre jeune homme avant de le rattraper. Il imaginait que ces créatures n'avaient jamais vu d'oiseau légendaire de leur vie... Donc autant jouer sur ce fait. Cependant, l'autre jeune escrimeur ne semblait pas l'entendre de cette oreille. Il frappa en effet le sol rageusement, faisant s'effondrer celui-ci. Surpris, l'ancien gouvernemental ne put que chuter, et se rattrapa agilement lorsqu'enfin le sol le lui permit.

Silencieusement, le blondinet regarda le fautif se diriger vers un endroit qui semblait nettement plus calme que là-haut. Sans vraiment lui poser de questions, supposant qu'il connaissait les lieux, l'artiste entreprit de le suivre, gardant cependant katana en main au cas où ces singes feraient une nouvelle apparition. Lorsqu'ils s'arrêtèrent, l'inconnu prit la parole, souhaitant visiblement répondre à l'interrogation qu'avait posé le musicien un peu plus tout. Ce dernier fut donc rassuré et soulagé d'entendre que celui-là savait qui étaient ces bestioles. Des humandrills... Concernant le fait qu'ils étaient futés et dangereux, ça, le bretteur en avait déjà fait les frais. S'il devait s'y frotter à nouveau par le futur, Nakata ferait bien attention à couvrir ses arrières... Cette capacité à reproduire une technique rapidement, à peine en la voyant était plus que menaçante. Mais le garçon se reconcentra et revint à l'instant présent lorsqu'il aperçut l'étranger commencer à gesticuler étrangement. Restant silencieux dans un premier temps, il observa son extravagante façon de se présenter sans bouger le moindre doigt. Il y avait vraiment des types bizarres dans le coin... Décidant de ranger son sabre à son tour, jugeant qu'il n'y avait plus de danger, le Fenice prit alors la parole, calmement :

-Je suis Nakata. Nakata Fenice. Merci de m'avoir porté secours, j'aurais eu du mal à m'en sortir seul.

Bien sûr, s'il s'était battu à fond, le hors-la-loi aurait certainement eu les moyens de faire fuir ses assaillants... Mais en terme pur d'ichitoryu, il n'avait pas vraiment fait le fier, sur le coup. Par principe, il préférait donc s'avouer vaincu, pour le moment. Il comptait bien reprendre une revanche, d'ici quelques temps... Peut-être même plus tôt qu'il ne le pensait. Après un instant de silence, il croisa ses bras, prenant une mine surprise avant de reprendre la parole :

-Oh, d'ailleurs. Tu connais cette île, n'est-ce pas ?

Ce n'était pas vraiment dans les habitudes du criminel que de tutoyer un parfait inconnu, mais comme ce dernier avait commencé... Il n'allait pas s'en priver. Les distances maintenues par la politesse n'étaient pour lui que des barrières, au final. Elles empêchaient de faire connaissance plus rapidement. C'était idiot. Un homme n'avait qu'une vie... Mis-à-part dans certains cas. Mais des cas assez restreints, soit dit en passant. En bref, l'ancien révolutionnaire resta donc à sa place, silencieusement et immobile, attendant patiemment que l'autre bretteur ne daigne lui donner une réponse digne de ce nom.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Dim 17 Nov - 12:06

 

Les rencontres les plus improbables se faisaient toujours dans les endroits les plus improbables. Jamais Ranmaru n'aurait pu imaginer qu'il rencontrerait sur cette île, une personne ayant un pouvoir se rapprochant au sien de cette manière. La guérison... Le pouvoir des Cellules. Cela faisait quelques années déjà que Mori avait ce pouvoir lui permettant de se guérir, mais plus le temps passa plus il se rendit compte que son pouvoir allait bien au-delà de la guérison, celui-ci s'immisçait dans le territoire cellulaire. Il pouvait changer la structure de ses propres cellules ou celle d'une autres personnes de manière à ce qu'il puisse devenir plus fort, qu'il puisse résister à la fatigue et bien d'autres choses... Le pouvoir de la guérison se prolongeait même dans l'immatériel. C'est pourquoi, il utilisait donc son pouvoir pour combattre et non pour la guérison elle-même... Il avait le pouvoir de tout guérir et en même temps de tout changer.

Arrivant donc dans les ruines souterraines du lieu de combat, Mori se présenta à son nouveau partenaire afin de savoir dans un premier temps, comment il s'appelait donc et par la même occasion il saurait peut-être comment il avait fait pour se retrouver là. Donnant son statut en premier donc, il exécuta une danse étrange qu'il ne comprit pas vraiment lui-même avant que son interlocuteur, ne lui réponde à son tour. Mori l'écouta forcément prêter attention. Effectivement, il fixa les murs qui l'entouraient. A vrai dire, il n'avait pas encore été dans cette partie-là des ruines. Il se stoppa net lorsqu'il comprit qu'il venait de détruire une partie de l'histoire de l'île... Son visage passa du questionnement au blaser. Il se mit alors à marcher en direction du plafond qu'il avait détruit. Dans le même temps, celui qui disait s'appeler Nakata Fenice lui demanda s'il connaissait l'île. Sans même s'en rendre compte, les deux personnages se parlaient familièrement.

Mori ne fit pas attention à ce détail puisqu'il était trop préoccupé par ce qu'il venait de faire. Le mur c'était effondré de manière à bloquer la route aux humandrills, mais cela avait causé des dégâts beaucoup plus importants et il se devait donc de remettre les choses en place. Il fit un signe de la main à son nouveau camarade lui signalant de patienter un instant. Il ferma les yeux afin de se concentrer. Dès des flammes vertes sortirent de ses mains pour aller sur les débris du mur. Ceux-ci commencèrent à s'élever dans les airs soulevés par les flammes vertes. On pouvait lire sur le visage de Mori la concentration, vu qu'il semblait ne pas vraiment tenir... L'instant d'après le mur c'était remis en état, mais l'on pouvait tout de même remarquer les fissures sur celui-ci. Le pirate à la chevelure argenté lâcha alors et s'écroula au sol suant à grosse goutte. Il était tombé sur le dos la tête en direction de Nakata qui attendait certainement une explication à ce qui se passait et également une réponse à sa question. Laissant passer cinq secondes, il se releva doucement croisant ses jambes, mais restant assis au sol. Il fixa Nakata avant de lui répondre sereinement :

Mori : Ça fait déjà un moment que je suis cette île. Je suis Archéologue et j'essaie de donner une histoire à cet endroit. Ce que tu peux voir sur les murs et le plafond peuvent constituer des informations... C'est pour ça que j'ai dû guérir le plafond.
Il fallait dire une chose, la phrase qu'il venait de sortir serait certainement étrange pour le visiteur qui se demandait certainement comment il pourrait guérir un bâtiment. Remarque dans le monde où ils vivent, cela ne pouvait pas vraiment sembler étrange vu les personnes qui s'y trouvaient déjà. Il se releva complètement avant histoire de faire bonne impression et s'adressa une nouvelle fois au blond :

Mori : Je pense qu'on devrait avancer... Si les humandrills nous sentent, ils risqueraient de débarquer en trombe et franchement, je ne suis pas en état de leur tenir tête comme tout à l'heure. Et d'ailleurs, qu'est-ce qui t'emmène sur cette île cher Nakata ?

Il entama alors une marche en espérant être suivi par son collègue du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Ven 22 Nov - 22:12



On a besoin d'un heal !
C'est donc les bras croisés et d'une posture assez droit que Nakata attendait désormais une réponse de son interlocuteur, qui pourrait dès lors le renseigner un peu plus sur cet endroit qui lui était parfaitement inconnu. Qui sait, peut-être ce type aurait-il même des conseils pour tenir les babouins guerriers à distance ? C'était probable, surtout qu'il était sur l'île depuis un certain temps : personne, pas même un bretteur, ne s'infligerait une telle lutte aussi longtemps sans avoir envie d'un moment de répit... Et à moins qu'il ne soit capable de terrasser les singes quand l'envie lui en prenait, ce dont le blondinet doutait fortement quand bien même l'autre pirate avait montré des signes d'une puissance effroyable, il aurait forcément cherché une méthode pour les écarter de lui, ne serait-ce que pendant une heure ou deux histoire de se reposer et de se nourrir. Mais après tout, le Fenice était vraiment comme un petit nouveau ici : il ne savait même pas si ces singes guerriers s'évertuaient à chasser tout être humain où s'ils s'en étaient pris à lui parce qu'il passait sur leur territoire... Toutefois, dans les deux cas, ils risquaient de se montrer embêtants assez rapidement pour le Phoenix, qui songeait déjà à aller se chercher une île un peu plus hospitalière dans le coin pour se reposer... Grand Line et ses surprises, pour une fois, ne l'amusaient pas le moins du monde, au contraire même. Et le musicien ne semblait d'ailleurs pas être au bout de ses peines. En effet, il avait visiblement parlé dans le vide, ou tout du moins l'inconnu ne lui avait pas franchement prêté attention : en effet, le prénommé Mori s'approchait désormais des décombres qu'il avait provoqué en leur permettant de fuir de l'attaque de ces singes. Maintenant qu'il y prêtait attention, l'artiste se rendait compte de la richesse des ruines qui l'entouraient : elles étaient sans doute le vestige d'une civilisation passée, et étaient peut-être historiquement très importante... Il amena donc l'hypothèse que ce type voulait tenter quelque chose pour réorganiser les débris, ou tout du moins essayer de les remettre à leur place. Il resta cependant bouche bée lorsqu'il assista au magnifique spectacle que lui offrit l'autre maudit.

En effet, ledit maudit, par ce qui semblait être la simple force de son esprit et de sa concentration, fit lentement apparaître des flammes vertes de nul part. Celles-ci soulevèrent les pierres visiblement sans grande difficulté, laissant un Nakata stupéfait et médusé. Il avait déjà vu de nombreuses malédictions de fruits du démon, mais, s'il s'agissait bien de l'une d'entre elles, il devait avouer qu'elle semblait rivaliser avec son propre pouvoir. Apparemment, Mori pouvait reconstruire tout ce qu'il brisait à volonté, et peut-être même sa malédiction était-elle plus étendue encore... Le Phoenix resta silencieux devant ce spectacle, appréciant les flammes vertes que lui offrait l'autre jeune forban avec admiration. Il était rare qu'il se retrouve nez-à-nez avec des flammèches d'une couleur peu commune, et les siennes, azures, étaient rapidement devenues synonyme d'inlassable routine. Autrement dit, le Fenice était comme un gamin face à un spectacle émerveillant. Lorsque l'autre samouraï eut terminé et tomba au sol, il contempla le travail de son allié du jour avec un grand respect. Même si quelques fissures étaient encore visibles, et que le jeune avait apparemment été poussé à bout par cette utilisation poussée, les réparations étaient là et étaient indéniables : même son zoan mythique ne lui permettait pas d'influer sur autrui, et a fortiori sur des objets. Il restait désormais à savoir si le pouvoir du maudit lui permettait d'étendre son domaine à d'autres capacités ou s'il était restreint à la réparation de dégâts matériels. Quoi qu'il en soit, il prit la parole, revenant sur les mots prononcés par le blondinet quelques instants plus tôt et répondant donc à ses interrogations. Comme l'intuition dudit blondinet l'avait laissé entendre, ce type était bien sur l'île depuis quelques temps. Et il était donc archéologue... Ce qui expliquait pourquoi il s'était acharné à reconstruire l'ouvrage détruit.

Par la suite, l'épéiste se redressa en reprenant la parole. Il commença la marche en déclarant qu'il ne souhaitait pas être pris par surprise par les humandrills, chose que comprenait aisément Nakata qui, lui non plus, ne rêvait pas d'une confrontation directe avec ces bestioles dans l'immédiat. La question de l'autre pirate le tira de ses songes et il se mit à marcher à ses côtés, contemplant l'endroit sans scrupule, admirant le travail des anciens habitants de l'endroit :

-Pour tout dire, je suis juste de passage. Je comptais me reposer ici... Mais ça ne va manifestement pas être possible.

Et ça, le Fenice le déplorait. Il aurait bien passé une nuit dans ces décombres, avec un petit feu de camp en dégustant un animal capturé un peu plus tôt et dont la chaire aurait été attendrie et léchée par les flammes... Oui, cela aurait été une situation rêvée pour le garçonnet. Néanmoins, il devait faire une croix dessus : finalement, c'était ça, la vie de pirate. Ne jamais pouvoir rien prévoir, vivre dans le suspens le plus total... C'était quelque chose que l'aventurier n'aurait pu se résoudre à abandonner, même contre tout l'or du Monde.

Quoi qu'il en soit, le Phoenix décida de se laisser également aller à la curiosité. Son interlocuteur lui avait posé une question, c'était à lui de l'interroger désormais : il n'allait donc pas s'en priver. Il prit donc la parole :

-Tu es maudit, non ? C'est bien grâce à un fruit que tu as pu réparer ce plafond ?

Si ça n'était pas ça, l'ancien révolutionnaire n'avait pas la moindre idée sur l'origine d'un tel pouvoir... Parfois, certains combattants avaient des dons depuis la naissance, mais pouvoir reconstruire un plafond par la simple force de la pensée lui paraissait un peu trop gros à avaler. De toute manière, même si ça n'était pas très sécuritaire, Nakata ne s'inquiétait pas du tout sur l'origine du pouvoir de l'homme qu'il, finalement, ne connaissait absolument pas. Pour le moment, il n'avait pu en observer que des capacités défensives... Il y avait peu de chance qu'il puisse donc se montrer réellement menaçant à l'avenir. Mais dans le cas contraire, le bretteur saisirait sa lame sans aucune hésitation. Il ne restait qu'à voir si Mori voulait être, ou non, un bon compagnon d'un jour...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Mer 1 Jan - 22:02

 

La démonstration de son pouvoir avait semble-t-il fait effet. Il est vrai que ce n'est pas tous les jours qu'on voit une personne réparer un plafond en béton avec une telle facilitée. Cependant, de son côté Mori ne fut pas surpris d'entendre qu'il cherchait un endroit où se reposer, la plupart des personnes qu'il avait rencontrés sur cette île, ce qui se limitait à deux pour le moment était venu avec les mêmes motivations et avaient été surpris de voir ce qui se passait sur les lieux. Par chance ceux qu'il avait croisés étaient des combattants, mais qu'en était-il des différents marchands et voyageur qui avaient pris la décision de visiter l'endroit ? Aucune idée à vrai dire, puisque Ranmaru n'en justement pas croisé. Il était clair qu'il n'avait pas pu s'enfuir vivant de cet endroit. Surtout quand on remarque les différentes carcasses qui peuvent se trouver autour.

Mori avait donc décidé de se déplacer afin qu'il ne puisse pas être attaqué de nouveau par les Humandrills. C'était la raison qu'il avait donné au dénommé Nakata, ce prétexte pour être suivit. Non pas qu'il voulait le piéger ou le dévaliser, mais il avait une bien meilleure idée en tête. Il marcha donc pendant un moment lorsque celui-ci lui posa une question. Il ne répondit pas tout de suite, prenant le temps d'observer les environs... Il touchait doucement les murs et quelques fois, il murmurait des choses comme-ci il se parlait à lui-même. Dans le même temps, il écrivait tout ce qu'il remarquait sur une sorte de carnet qu'il sortait à chaque fois de l'une de ses poches. Il fallait bien travailler, même en faisant visiter l'endroit à un étranger.

Alors qu'il marchait tranquillement et arriva accompagné de son camarade dans une pièce plus grande, il s'arrêta doucement et se tourna en direction du visiteur. Il le fixa silencieusement et se mit à réfléchir. La personne en face pourrait penser qu'il avait de gros problèmes et pourrait se braquer, mais cela n'inquiétait pas vraiment le pirate aux cheveux d'argent, puisqu'il rangea tranquillement son matériel d'archéologue avant de prendre la parole.

Tu es fascinant dans ta manière de combattre... Je ne m'attendais pas à tomber sur une personne comme toi ici. Depuis que je suis ici, je me rends compte qu'il existe beaucoup de type de personne...

Tout en disant cela, il se déplaçait dans l'espèce de salle qui ressemblait un peu à une sorte d'arène. C'était bien construit et cela devait être secret puisque Ginkami, c'était dirigé là sachant clairement où il allait. Il commença alors à dégainer ses armes et se tourna vers Nakata qui normalement devrait se poser des questions sur le changement soudain du pirate.

Tu cherches un endroit où te reposer n'est-ce pas ? Je suis d'accord pour partager mon logis, si tu me laisses t'affronter en duel. Il est rare que je rencontre des individus comme toi ici... Selon moi, tu t'es clairement retenu contre les humandrills, ce qui a donc éveillé ma curiosité. Donc qu'en dis-tu ? Un combat amical ? Sachant qu'ici, tu peux y aller à fond ça ne craint rien.

Sans même attendre la réponse de son adversaire, il s'élança dans un bond vers celle-ci afin de la faire réagir. Il pointa ses katanas dans sa direction dans le but de l'empaler. Enfin c'est ce qu'il prévu avec l'un des katanas, mais le second arrivait d'une autre direction. L'un fonçait vers le ventre de Nakata et le second tranchait de manière diagonale. Le but était de le trancher tout son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Sam 4 Jan - 15:27



On a besoin d'un heal !
Ce type semblait plutôt distant, et même... Assez distrait, c'était le moins qu'on l'on puisse dire. En effet, plutôt que de répondre aux interrogations de Nakata pour faire plus ample connaissance, comme l'aurait fait n'importe quel être censé et poli, il s'était contenté d'avancer dans les couloirs en ruines, touchant les murs et les vestiges çà et là, semblant prendre un plaisir fou à découvrir ces lieux, certes impressionnants, mais plutôt dénués d'intérêt aux yeux de celui qui était pourtant un artiste, un écrivain. Il concevait réellement que certaines personnes pouvaient apprécier l'archéologie, mais ce type face à lui en semblait tout simplement fou. Un passionné. Oui, il devait être un passionné. Dans le cas contraire, il était très certainement un bandit voulant endormir la méfiance du Fenice pour pouvoir le dévaliser un peu plus loin dans les tunnels, là où personne ne pourrait lui prêter main forte. Mais le blondinet chassa cette grossière pensée de son esprit en se rappelant plusieurs choses assez idiotes, finalement : premièrement, s'il avait vraiment été quelqu'un de mal intentionné, l'autre bretteur n'aurait eu qu'à le laisser combattre les humandrills sans prendre la peine de l'aider à s'en sortir. Deuxièmement, il n'avait pas réellement de raison à l'emmener un peu plus loin pour le tenir à l'écart de témoins... Puisqu'il y avait pas de témoins sur cette île sombre et froide. Au final, le Phoenix songea tout simplement que l'autre maudit était quelqu'un de facile à divertir. Il décida malgré tout de le suivre, sachant pertinemment qu'il ne trouverait rien en avançant seul de son côté et que celui qui devait être un habitué des lieux était le seul en capacité de l'aider à trouver un endroit où dormir pour la nuit. L'oiseau légendaire reporta son attention sur les murs et les débris divers, admirant autant qu'il le pouvait leur beauté, espérant toutefois que Mori quitterait rapidement son état de trans particulièrement étrange et mystérieux.

Et fort heureusement, ses espoirs furent honorés. Le duo de forbans s'arrêta dans une salle circulaire plus grande que les précédentes, et qui ressemblait vaguement à une arène de combat. Nakata regarda le samourai face à lui tandis qu'il recevait enfin une réponse approximative à ses questions. En effet, alors qu'il pensait pouvoir obtenir ladite réponse, Mori préféra visiblement se lancer dans des critiques élogieuses de son art de combat, déclarant notamment qu'il n'aurait jamais cru croiser quelqu'un comme lui sur cette île de Grand Line. C'était plutôt sympathique de sa part, et bien évidemment toujours appréciable de voir son ego se faire gonfler même pour un homme simple comme le Fenice, mais il ne l'avait pas suivi pour recevoir des compliments à torts et à travers. Il se préparait déjà à reposer ses questions, pensant tout simplement que l'autre jeune homme ne l'avait pas entendu, quand ce dernier poursuivit sa tirade. Un marché, maintenant... Un duel contre un logis. C'était un échange plutôt intéressant, et le Phoenix n'était pas vraiment contre un combat face à ce type capable de choses plutôt effarantes, même s'il commençait à fatiguer et qu'il était loin d'être certain de pouvoir gagner. Lorsqu'il comprit que le Ranmaru ne lui laissait aucunement le choix, fonçant déjà dans sa direction katanas dégainés, un léger sourire amusé apparut sur son visage. Le bretteur en herbe tira également son épée et se mit en garde, attendant avec calme que son adversaire du moment s'approche de lui pour tenter un premier assaut, affichant désormais une expression bien plus sérieuse et presque froide. Il constata bien rapidement que son allié d'antan n'allait pas retenir ses coups, et il compta donc bien faire de même. Il brisa lentement sa garde en faisant tourner son katana autour de lui, d'une main à l'autre, et en prenant la parole :

-Tatsumaki !

La lame d'air circulaire fut libérée d'un seul coup, menaçant de trancher Mori s'il ne faisait rien pour se protéger. L'autre bretteur avait donc plusieurs possibilités distinctes dans l'esprit du Fenice : soit il sautait en arrière pour éviter la tornade tranchante libérée par son katana, soit il tentait de la contrer en la tranchant elle, soit il répondait de la même manière, à savoir en utilisant des lames d'air. Mais quoi qu'il advienne, Nakata était pratiquement sûr d'être hors de danger pour le début de l'affrontement. Il se remit en garde lentement, attendant la réponse de l'autre pirate, décidant de jouer la défensive pour le moment. Il n'en savait pas assez sur les pouvoirs de l'adversaire, et avait justement envie d'en savoir un peu plus avant de le combattre réellement.


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13995
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: On a besoin d'un heal ! [PV Mori]   Lun 21 Avr - 13:11



On a besoin d'un heal !
Les deux jeunes hommes étant d'habiles épéistes, dont les capacités des fruits du démon respectifs permettaient une ténacité et une endurance exceptionnelle, l'affrontement se poursuivit pendant aisément une quinzaine de minutes sans que ni l'un, ni l'autre ne parvienne à prendre le dessus. Ils finirent par tomber de fatigue, et Nakata remercia son adversaire du jour avec un rire amusé, remarquant que l'un de ses premiers combats en un contre un sur Grand Line l'avait bien plus épuisé que tous ceux qu'il avait pu réaliser sur les Seas Blues. Cela n'était finalement guère plus qu'une mise-en-bouche de ce qu'il allait pouvoir vivre par la suite, lorsqu'il reviendrait sur cet océan tumultueux avec des amis et un équipage soudé. En attendant, le Phoenix comptait bien s'entraîner, et s'améliorer à un tel point qu'il ne serait jamais un point mort, et ce pour personne. Après quelques secondes de répit bien méritées, qu'il passa principalement allongé sur le sol, les bras en étoile, le blondinet se redressa lentement et s'étira en dépoussiérant ses vêtements. Après une courte discussion avec Mori, il convient que l'île pourrait bel et bien l'accueillir la nuit durant : il repartirait donc le lendemain matin, comme il était venu, c'est-à-dire par la voie des airs. Son cap immédiat serait Red Line, depuis lequel il pourrait se diriger plus aisément vers l'un des quatre océans où son épopée continuerait. Le Fenice et son nouveau compagnon passèrent donc la nuit dans ces ruines, à l'abri des humandrills, et veillèrent une bonne partie de la période lunaire à discuter de leurs vies, de leurs objectifs, de leurs souhaits les plus profonds.

Ainsi, une fois qu'il fut réveillé, le blondinet se dirigea vers la plage en prenant garde à ne pas croiser les singes qui risquaient de lui porter préjudice et de l'affaiblir avant le trajet. L'oiseau mythique n'avait pas spécialement envie de tomber dans l'eau, c'est pourquoi il prit garde à ne pas affronter les bestioles. Une fois sur le sable fin, Nakata se changea une fois de plus en un Phoenix azure et prit son envol de quelques battements d'ailes, se propulsant avec ardeur vers un lendemain qui serait, à n'en pas douter, des plus épiques.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

On a besoin d'un heal ! [PV Mori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On a besoin d'un heal ! [PV Mori]
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Présentation Memento Mori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 6 :: Île de Kuraigana-