Partagez | 
 

 Fight Festive [Chasse aux trésors - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Fight Festive [Chasse aux trésors - Solo]   Sam 13 Juil - 9:49
















Daniel Strachleigh

« FIGHT FESTIVE »

Après avoir connu divers épopées après mon sommeil profond dans les bas-fonds des mangroves de non-droits. Je décidais de prendre quelques jours de congés, même si on ne peut pas dire que je suis en droit de travailler pour le moment. Ayant perdu mon emploi, il y a de cela quelque temps. Je ne disposais d’aucune activité rémunérée seulement, quelques billets dans les poches pour avoir de quoi me nourrir. Je me trouvais dans une île non loin de l’archipel de transite des Rookies essayant d’atteindre le nouveau monde. Je me sentais l’âme aventurier ces temps-ci. C’est pourquoi, avec mes maigres moyens, je pris un moyen de locomotion pour atteindre l’île qui se situait plein nord par rapport à l’archipel. Je posais le premier pied à terre, c’est alors que je pus conclure que cet endroit était charmant, accueillant et joyeux. Je crois que j’arrivais pile le jour de la fête de la ville ou du marché hebdomadaire. Je pris alors la décision de me lâcher un peu. Skypie qui était peu bavard depuis quelque temps prit la parole et soutint :

- « Très accueillant, les gens ont l’air heureux non ? Tu crois qu’ils ont conscience du danger dans lequel ils sont en perpétuellement ? Les plus grandes racailles passent non loin de là et c’est la joie. Bref, nous sommes ici pour nous amuser alors festoyons Daniel ! »

C’était la première fois que je constatais un comportement aussi décontracte de la part de mon second. C’est alors que nous traversions les stands, il y avait de tout et n’importe quoi. Des spécialités culinaires et artisanales. Des marchands d’armes, des magiciens et clowns, l’ambiance était décidemment à la fête. Je levais le nez pour regarder les bâtiments qui ornaient cette charmante petite place, un carré d’environ 100 mètres de long voire plus. Le style architectural ne datait pas de ce siècle, bien plus ancien. La végétation avait pris le dessus sur certains bâtiments ce qui donnait une allure plus vieillot à la cité. Je profitais alors de ce moment assez tranquille et décontracté. Je pris un morceau de viande, une espèce de saucisson, mais d’une viande très tendre, composé de très peu de gras. C’était succulent, c’est dans le barouf de la fête qu’une voix plus audible que les autres retentit jusque dans le fond de mes tympans.

- « Mesdames et Messieurs, venez nombreux affronter le terrible Méggalo. Le gagnant remportera cette superbe carte aux trésors ! Oui Mesdames et Messieurs vous m’avez bien entendu, une carte aux trésors. Avez-vous l’âme d’un aventurier ? La richesse vous tends les bras dite lui oui elle vous sourira ! »

Ces paroles me tentèrent, pas pour le pactole, mais bien pour l’esprit d’aventurier. C’est pourquoi je m’avançais derrière le stand. Celui-ci était doté d’un ring comme ce que l’on utilisait pour la boxe. Sur le sol gisait un corps qui ne semblait pas donner de signe de vie, enfin si, sa respiration était saccadée et son corps parsemait de coup et de blessure. Ce colosse dénommée Méggalo semblait à posteriori très fort et musclé. C’est alors que le troubadour reprit de plus belle :

- «  Allez y mesdames et messieurs, l’inscription est gratuite et le lot final est gros à vous de voir, mais vous loupez quelque chose de gros ! Qui est tenté, personne par ici, personne par-là ! Oui, oui je l’a vois cette main levée, approchez-vous monsieur. »

C’était bien moi, je venais de tendre la main vers le ciel pour que le speaker me voit et annonce mon entrée dans le ring. Il me regarda et m’interloqua pour en savoir plus sur ma personne.

- « Bonjour Monsieur, vous donc le valeureux qui affrontera le géant colosse Méggalo ! Pourrions-nous avoir quelques renseignements sur vous mon bon monsieur ? »

Tous les yeux étaient rivés sur ma personne, la timidité n’était pas une facette de ma personnalité qui était un défaut. Je pris la parole et cria dans le micro :

- « Bonjour à tous, je m’appelle Daniel Strachleigh, je suis magicien ! Et je serais le détenteur de cette carte aux trésors ! »

Le speaker aima beaucoup ma réflexion, il sentait que je prenais de l’aise ce qui allait donner du piment au combat. Il reprit la parole pour dire au peuple :

- « Un combat des plus épiques nous attend sur le ring, je rappelle les règles, c’est un combat à mains nues, aucune arme, outil ou quoique ce soit n’est autorisé. Si c’est le cas le candidat sera disqualifié. De plus, aucune magie, aucun pouvoir n’est accordé au candidat. C’est un combat à la seule force des poings et à la force humaine ! Que le combat commence ! »

La foule se densifiait peu à peu, je pénétrais dans l’arène. C’est alors que dans le coin du ring, je commençais à me déshabiller. Je gardais mon pantalon, mais j’enlevais mon grand manteau qui me rendait si gentlemen, ainsi que mon petit foulard rose, ma redingote. Il ne me restait plus que ma chemise et mon chapeau haut de forme. C’est alors que je trouvais plus soigneux d’enlever le chapeau. Mes affaires étaient pliées de façon symétrique et ordonnées dans le coin du lieu de combat. C’est en me retournant que je ne vis pas le gros bonhomme arriver pour me décoller une droite sensationnelle. Mon visage percuta le sol tellement fort que je vis des étoiles me tournaient autour de la tête. Je mis quelque temps à me remettre de cette forte frappe. C’est alors que le speaker reprit de plus belle :

- « Mais quelle frappe de Méggalo ! Une énorme droite en direction du sol qui ne laisse aucune chance à Daniel Le Magicien. Mesdames et messieurs faites place aux paris, c’est du 4 contre 1 à vous de jouer ! »

Je me relevais, puis je regardais le grand colosse d’une façon assez drôle, mon œil droit était à moitié fermé. Je cherchais la moindre faille de sa part. C’est alors que Skypie et moi nous composions une technique d’atteinte pour pouvoir mettre le méchant monsieur au tapis en peu de temps et en peu de mouvements. Je ne comptais pas me salir, ni transpirer. C’est alors comme deux âmes réunies, nous dictons la plus belles des offensives :

- « Primo : détournez l’attention puis bloquer son cou en aveugle. Répliquer par crochet sur joue gauche. Désorienter. Étourdi, il va tenter d’asséner un coup décisif. Parer du coude, frapper au foie, bloquer gauche puissante, fragiliser mâchoire droite puis fracturer. Casser côtes déjà fêlées, atteindre le plexus, disloquer mâchoire entièrement, coup de talon au diaphragme. En résumé : oreilles qui siffles, mâchoire cassée, trois côtes fêlées quatre cassées, hémorragie du diaphragme. Récupération physique : six semaines. Récupération psychologique entière : six mois. Capacités à cracher sur nuque : neutralisée. »

Sur cette offensive stratégique le combat était clos, la victoire était mienne ainsi que la carte. Personne ne pouvait résister à une telle attaque. Chaque coup était analysé de façon à ce que le coup suivant soit fatal. Je détournais son regard, c’est là qu’il dégaina une droite très rapidement, je parai son coup à l’aveugle de façon à contrattaquer d’un crochet sur son flanc gauche. La puissance de la frappe était telle qu’il était un peu étourdi et désorienté. Dans la colère d’avoir encaissé un coup, il essaya une offensive, forte, de toutes ses forces. Son coup allait être décisif. Je parais du coude, d’une façon très virulente, et une nouvelle fois, je lui envoyai mon poing dans le foie (point sensible de tout le truand, je pense que vous avez deviné pourquoi). C’est alors qu’il tenta une nouvelle offensive, de la même façon, je parai avec mon bras gauche, comme je l’avais fait avec mon bras droit. C’est alors que l’adversaire mouvra une porte géante. Je lui décimai une droite effrénée à la mâchoire. Cette attaque le rendit à ma merci. Je continuai de façon à l’achever pour de bon d’un coup du talon dans le diaphragme. Les conséquences étaient nombreuses : oreilles qui siffles, mâchoire cassée, trois côtes fêlées quatre cassées, hémorragie du diaphragme. Récupération physique : six semaines. Récupération psychologique entière : six mois. Capacités à cracher sur nuque : neutralisée.

Le combat était terminé, je venais de neutraliser la bête sans être dans un sale état. Le speaker n’en revenait pas, il ne savait plus quoi dire. J’étais au milieu du ring avec le colosse allongé de tout son long sur la terre. Je me sentais comme un gladiateur. Un homme puissant et victorieux. J’étais comme l’un de ses Rookies ayant quitté l’archipel Shaboady : c'est-à-dire puissant ! Je pris la carte des mains du speaker, c’est alors qu’il réussit à sortir quelques mots :

- « A notre plus grandes surprises, Daniel Le Magicien sort vainqueur de ce combat. C’est ainsi qu’il remporte la carte aux trésors… »

Son ton était descendant, je sentais sa déception dans le ton de sa voix. Après avoir parlé dans le micro, il le coupa et me soutint :

- « Dites-moi mon brave, ça ne vous tente pas de rester dans cette attraction quelques temps, avec vous je serais sûr de me faire des couilles en or avec tous les paris que l’on pourrait faire sur vous. »

Je le regardais l’air très pensif, du genre, je vais dire oui mais non. Je lui dis d’une façon très ironique.

- « Ce n’est pas que je ne veux pas, mais j’ai un truc dans la main qui va me donner bien mieux de ce que vous pouvez vous, me donner ! »

Mon ironie n’avait d’égal que ma fierté. Je continuais ma route avec la carte dans les mains. Je rêvais déjà de son contenu…

Revenir en haut Aller en bas
 

Fight Festive [Chasse aux trésors - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse aux trésors
» Chasse au trésor
» sous le soleil d'Hawaï, rien de mieux qu'une chasse aux trésors !
» Chasse aux trésors
» Chasse aux trésors dans un vieux Manoir abandonné [Jared]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-