Partagez | 
 

 Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Mer 10 Juil - 21:47

br>
Un vol explosif !


Sai fixait l’île vers laquelle ils se dirigeaient, ils étaient partis d’Himitsu Shima quelques jours plus tôt et arrivait désormais enfin à leur destination, l’Archipel Shabondy. Ils? C’étaient lui et plusieurs hommes de la mafia. Effectivement la protection de Konan lui permettait de faire partie de son organisation, et de ce fait il pouvait participer à quelques sorties réalisés par ses hommes afin de récupérer quelques objets supplémentaires à vendre. Il avait donc attendu qu’une attaque vise quelque chose qui l’intéressait avant d’y prendre part. Aujourd’hui ils allaient tenter de mettre la main sur un gros stock d’explosifs et armes diverses. Le deal qui avait été conclu était que si Sai les aidaient à voler ce stock et que tout se déroulait bien il aurait le droit à un stock de dix bombes à impulsion à seulement un million de berrys alors qu’elles devaient valoir au moins cinq fois plus chères sur le marché. Leur cible était donc une bande d’une vingtaine de malfrats qui commençaient à devenir trop gourmand pour qu’on les laisse tranquille, le vol de leur stock leur ferait donc passait un message mais là où la Main Silencieuse était conquise c’était que dans le but que ce message soit bien assimilé par leurs cibles ils avaient le droit de tuer. Pas que Sai ait jamais eut besoin d’un accord pour tuer mais le fait qu’on l’y encourage de cette manière lui plaisait vraiment. Au final cette protection qu’on lui avait un peu forcé à accepter se révélait certainement être l’une des meilleures choses qui lui soit arrivé.


Leur bateau s’immobilisa sur le bord du Groove 21, ils étaient en plein dans la zone de non-droit, remplie des pires racailles et pourritures de Grand Line. Lorsqu’on voyait cette partie de l’archipel il était dur de croire qu’a à peine quelques groove se trouvaient une grande base de la marine. Dans tous les cas l’île fourmillaient littéralement, les rues étaient remplies et il valait mieux savoir où on allait si on ne voulait pas se perdre. Sai descendit à la suite du chef des opérations du jour, un dénommé Kal assez balèze et dont la hache à double tranchant accroché à son dos faisait comprendre qu’il ne fallait mieux pas l’énerver. Sans un mot de l’escorte d’une dizaine d’hommes se mit à avancer dans le groove à la suite de Kal. Tous savaient ce qu’ils avaient à faire, Sai y compris! Il ne savait pas comment mais Konan savait quel était son pouvoir et Kal lui avait assigné un rôle qui en tirait parti dès qu’il était monté sur ce bateau. Ils avancèrent ainsi en groupe pendant près d’une minute avant que Kal ne bifurque sur la droite avec Sai et deux autres mafieux, les autres partirent sur la gauche. Ils se trouvaient désormais dans une partie beaucoup moins fréquentées que l’endroit où ils avaient accostés et la majeure partie du travail de la Main Silencieuse était de faire en sorte qu’elle le reste grâce à son pouvoir. Ainsi ils pourraient prendre le temps de régler ce qu’ils avaient à faire au lieu de devoir se presser. Ils avancèrent quelques mètres avant de se mettre à l’abri derrière une sorte de vieille carcasse métallique. Il y avait devant eux quatre hommes qui parlaient fort autour d’une table devant l’entrée d’un bâtiment. Les autres membres de la bande devaient donc se trouver à l’intérieur du bâtiment avec le stock qu’ils étaient venus chercher. Désormais c’était à l’assassin de jouer!


Sai se décala légèrement afin de se rapprocher du bâtiment et de s’assurer que la totalité de la bâtisse se trouve dans sa sphère de pouvoir. En plus il avait les quatre gardes en pleine ligne de mire  au cas où quelque chose ne se passe pas comme prévu. Kal hocha alors la tête en direction des deux autres mafieux qui se préparèrent à avancer vers les gardes. Sai fit alors tomber le silence sur la bâtisse et sur les quatre gardes. Le contraste










entre le vacarme créé par les quatre hommes en train de jouer aux cartes et le silence paisible que venait de créer l’assassin était saisissant et ses compagnons se levèrent aussitôt, pistolet au poing et se mirent à tirer sur les quatre hommes. Les balles se mirent à pleuvoir en silence sur les gardes et avant qu’ils ne se rendent compte qu’ils étaient attaqués deux d’entre eux étaient déjà mort. Sai se leva et s’apprêta à avancer pour continuer la suite du plan lorsqu’il vit dans l’ouverture de la porte un homme qui s’apprêtait à sortir. Il devait certainement être derrière la porte lors de l’attaque puisqu’il était impossible qu’il ait entendu quoi que ce soit. La Main silencieuse sortit alors avec rapidité un de ses couteaux de lancer et en apercevant la bombe que l’homme tenait à la main il le lança droit dans son bras. Aussitôt l’homme lâcha l’explosif et attrapa sa main dans une expression de douleur. Sai créa alors un chemin entre lui et ses alliés afin qu’ils puissent l’entendre sans stopper son pouvoir et leur cria :

A couvert!

Sur ces mots il se jeta à terre, espérant que la puissance de l’explosion ne serait pas trop forte. Il eut juste le temps de voir ses alliés se jeter à terre et leurs cibles tenter de sortir des armes avant qu’ils n’explosent, projetant des bouts de membres un peu partout autour d’eux. L’explosion n’avait fait aucun bruit et ne les avait pas touché, se contentant d’abimer l’entrée et de tuer les trois hommes restant mais elle avait formé un gros nuage noir qui attirerait sûrement l’attention. Il fallait juste espérer que personne ne se sentirait l’âme d’un héros et viendrait tenter d’aider ses malfrats. Même si au fond de lui Sai espérait bien que des renforts arriveraient, maintenant qu’il avait commencé à tuer il espérait bien pouvoir continuer encore longtemps. Son expression avait changée au moment où il se releva et sortit ses deux katanas. La bête était lâchée et tous ceux qui n’étaient pas venu avec lui étaient ses proies!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Mer 10 Juil - 23:20
















Daniel Strachleigh

« AMOUR ET ILLUSION [SOLO] »

Après un réveil puis une épopée, je me disais que j’allais pouvoir vivre tranquille un moment, quitter cet archipel de malheur remonter un peu vers les Seas et puis se forger un nom comme le fond tous truands de la galères. Je passais des mangroves trente à vingt, je passais l’endroit de passage, je passais par-dessus l’eau qui était une surface que je détestais. Mon corps débectait cette surface à tel point que ma force y était absorbée. Je possédais de tout mon temps, je devais préparer mes affaires enfin le peu que j’avais à prendre et partir dans la prochaine embarcation qui se dirigeait vers les Seas. C’est alors qu’en dessous du point de passage, je vis une grenouille qui faisait des bons de nénufars en nénuphars. Je décidais de m’amuser un peu comme un gamin de cinq ans. Je m’accroupie au bord des rives. J’attendis que la grenouille se remette à sauter, et je me mis à activer les effets de mon fruit, c’était très drôle car la grenouille ne comprenait pas ce qu’il se passé, elle faisait un bon mais retourner à sa place initiale. Elle répéta plusieurs fois l’opération, jusqu’à perdre patience et plongé sous l’eau.

Je repris ma route, je venais de poser le pied sur les mangroves de non-droit numéro de 20 à 29. Pas de loin de là, un enceinte était bâti. Sa construction datait, la végétation semblait avoir pris le dessus sur les éléments de l’homme. Les murs de l’enceinte étaient ternis par le temps et les intempéries. Elle avait l’air tout à fait normal. Cependant, après avoir fait le tour pour continuer ma route vers un poste d’embarcation, au-dessus de ses murailles un nuage noir tacha le ciel. Quelque chose de pas nette se tramait par ici. C’est alors que Skypie intervint :

- « Tu ressens ce que je ressens ? Il y a des gens à l’intérieur, mais leur discrétion est impressionnante, la détonation n’a fait aucun bruit, où alors nous sommes vraiment sourd… Va voir de plus près ! »

Sous les ordres de Skypie, je m’avance pour faire de façon à arriver devant la grande porte de l’enceinte. J’étais posté à l’endroit d’où venait la fumée épaisse noirâtre. Des hommes gisaient sur le sol. D’après un sens de la déduction plutôt poussé, je sentis que nous avions à faire à des professionnels et que les personnes qui venaient de pénétrer dans l’enceinte n’était pas des amateurs. Sans aucun bruit, il avait réussi à pénétrer dans le bâtiment. Il était doté de silencieux extrêmement performant, permettant de camoufler n’importe qu’elle bruit de balle. Dans les murs des impacts de douilles incrustaient la pierre. Je me devais alors de rentrer dans cette enceinte.

Mon compagnon de route émit :

- « Je surveille tes arrières camarades, rentre dans la structure. Nous devons vérifier ce qui se trame par ici, peut-être sommes-nous tombés dans un coup fourré, en tout cas cette bande de gars agisse d’une façon remarquablement discret c’est impressionnant ! »

C’était étrange aucun bruit émanait de l’infrastructure, comme si cette endroit de la terre faisait abstraction des bruits environnant. C’était assez dérangeant. Je ne perdis pas de temps pour sortir de son fourreau Monsieur Z. en personne. Skypie était sur ces gardes, moi de même et Monsieur Z. prêt à trancher de la chaire. Mon chapeau haut de forme sur la tête, mon costume du dimanche, j’étais paré pour un éventuel danger !

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Jeu 11 Juil - 6:13

br>
Deux Bêtes Dans Un Couloir !



Sai essuyait avec sa langue la goutte de sang qui venait d’atterrir sur le coin de sa bouche. Il arborait un sourire de joie intense tandis que les cadavres jonchaient le chemin qu’il avait pris. L’entrainement qu’il s’était infligé sur Himitsu Shima lui permettait de se contrôler assez pour ne pas attaquer ses alliés mais tous ceux qui n’en faisaient pas partie étaient en sursis. Après l’épisode de la bombe il avait dit à Kal de rester l’extérieur avec ses hommes et d’empêcher les hommes à l’intérieur de sortir. Le chef de l’opération n’avait pas eu l’air d’apprécier mais en voyant le regard de la Main Silencieuse il avait hoché la tête et envoyé les deux autres mafieux prévenir leurs compagnons. La seule chose qu’il lui avait dit était d’en laisser un en vie et de lui amener. Ridicule, l’assassin avait toujours trouvé que toute personne en vie dans ce type de situation était une erreur. Cependant Kal restait le chef de l’opération et Sai devait obéir à cette demande s’il ne voulait pas avoir de problèmes, déjà qu’il avait été un peu loin avec son ordre déguisé pour eux de rester à l’extérieur. Il était alors entré dans la bâtisse, l’ombre de la Faucheuse derrière lui.


La totalité des malfrats qu’il traquait dans ce vieux bâtiment étaient réellement du menu fretin, lents et complétements affolés par l’absence de bruit l’assassin prenait plaisir à les voir mourir sous ses lames. Il devait en avoir tué six pour l’instant et déjà ses lames avaient tranchées toutes les parties du corps d’un homme. S’enfonçant dans la chair de ses ennemis comme dans du beurre ses katanas laissaient place à ce que certains appelleraient un carnage. Pour Sai c’était de l’art, son art! Un art éphémère avec lequel il prenait plaisir à ôter la vie à ses victimes. Le corps du sixième homme qu’il venait d’éliminer gisait devant lui, pissant encore le sang. Le fou l’avait supplié à genoux de l’épargner, avait-il vu la moindre once de pitié dans le regard de son bourreau pour osait demander une telle chose? Plaçant un katana de chaque côté de son cou il l’avait décapité avec plaisir, allant jusqu’à lécher la goutte de sang qui avait giclé du corps jusqu’à sa joue. Il jubilait littéralement! Comme ces situations de chaos et de mort avaient pu lui manquer, enfin il redevenait lui-même, laissant libre-cour à son appétit meurtrier. Il aperçut un mouvement dans la pièce de l’autre côté du couloir par l’ouverture de la porte. Sa prochaine victime semblait vouloir se faire la malle, rapidement il sortit un couteau de lancer et visa la jambe de l’homme qui voulait se mettre à courir. La lame rentra dans la chair dans un léger éclat de sang et l’homme tomba dans un cri silencieux.


Sai aurait pu le tuer avec ce lancer en visant la gorge mais il n’y avait strictement aucun intérêt à tuer comme ça, il préférait le faire lentement à sa manière, avec son art! Il se jeta en avant, se ruant sur sa proie telle une bête sauvage, les lames de ses katanas trainant sur le sol derrière lui. Cependant il aperçut un mouvement en traversant le couloir de la porte d’entrée et se stoppa net. Il se releva et se retourna lentement vers celle-ci, découvrant un homme en costume et haut de forme. Celui-ci, la lame à nue, ne semblait pas du tout être de la même trempe que la chair à canon qu’il dépeçait actuellement. En réalité en le regardant dans les yeux Sai sut qu’il n’était plus la seule bête de la maison. L’homme dégageait une telle aura qu’il était impossible qu’il ait quoi que ce soit à voir avec la vermine que les mafieux attaquaient. La Main Silencieuse sortit son pistolet et du coin de l’œil il descendit son ancienne proie d’une balle dans la tête. Rangeant son pistolet il aperçut Kal s’approcher de l’homme qu’il avait certainement vu entrer. Il n’avait pas une attitude offensive mais plutôt celle sereine d’un homme blasé qui venait chercher un gamin qui perturbait les jeux des grands. Aussitôt il créa le chemin entre eux pour lui dire :







Je m’occupe de lui! Finissez-en avec la bande!

Une nouvelle fois Sai poussait un peu loin son influence mais la démonstration qu’il venait de faire lui avait certainement permis de gagner le respect de Kal puisque celui-ci se contenta d’hocher la tête et se dirigea vers ses hommes afin de lancer l’assaut sur l’arrière de la bâtisse, l’avant venant d’être nettoyé par l’assassin. Sai reporta son regard sur l’inconnu qui avait entendu la phrase puisqu’il se trouvait sur le chemin qu’avait créé le maudit et lui lança avec un sourire :

Alors de quelle manière va tourner cette rencontre?

Sai sentait ses katanas qui le démangeaient, ils trancheraient bientôt de nouveau, mais la cible dépendrait seulement de la réponse de l’inconnu. Il semblait être puissant et l’assassin jubilait déjà intérieurement de pouvoir trouver un adversaire qui en valait la peine entre ses assassinats si faciles.  L’ombre de la mort planait déjà sur le bâtiment et un corps de plus ou de moins n’y changerait pas grand-chose.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Jeu 11 Juil - 7:58
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Je m’apprêtais à m’avancer à l’intérieur de l’enceinte, mais un homme vint interrompre mon avancée. Il était assez loin de moi, sa silhouette était très petite, je n’arrivais pas à distinguer les traits de son visage. A vu d’œil, d’où je me situais, sa taille devait être d’un petit mètre soixante-dix. De là où j’étais, il faisait très chétif comme individu, tout mince, maigre. Quelque chose ne se passait pas comme je voulais que ça se passe. L’individu n’avait aucun raison de venir vers moi. La seule raison qui pouvait le pousser à venir vers moi, c’est le fait que j’ai pu être une surprise à son intervention dans leur enceinte. Je savais d’ores et déjà que lui et sa troupe n’étaient pas ici pour une simple visite de courtoisie.

Il se rapprochait, je remballais mon sabre pour faire plus courtois et poli pour ne pas montrer à l’adversaire directement que le combat était la seule issue. J’ai donc enfilé Monsieur Z. dans son fourreau. Il était nécessaire pour moi de faire un avec l’environnement qui m’entourait. Une fuite n’était pas la bonne option, vu l’étendu de terrain qui s’offrait à moi, j’étais à la merci des balles de snipers ou de tireurs d’élite. Mon seul moyen de survie, si mon adversaire était plus fort que moi, était de jouer à cache-cache dans l’enceinte de l’infrastructure, et d’attendre le moment propice pour s’évader. C’est alors que Skypie entra en scène, ma seconde âme soutint :

- « A première vue Daniel, il n’a pas l’air méchant enfin je ne sais pas comment tourner ça, mais il a l’air inférieur à toi. Cependant, il a l’air dérangé un peu fou, enfin tu vois le genre ? Regarde son corps, regarde son visage, il est couvert de sang. Il ne cesse de se lécher depuis toute à l’heure. Mon cher Daniel, je crois que nous avons trouvé une faille à notre prochaine rencontre ! »

Je décidais d’avancer vers lui, en tout bonne conscience, notre silhouette était plus distincte. Il était coiffé d’une coupe au bol un peu ébouriffée par le temps, ce qui lui donnait un air de vieux rockeur. Ces yeux par contre étaient étranges et dérangeants, pour tout vous dire, j’avais l’impression qu’il ne regardait que moi, mais vraiment que moi alors que ces pupilles n’avaient posé vue aucune fois sur ma personne. C’est comme si ses yeux faisaient télescopiques, il regarde un point, mais il semblerait qu’il en regarde d’autres. C’est assez dérangeant. Des gouttelettes de sang étaient éparpillées sur son visage, ses cheveux étaient ornés de sang, ce qu’il lui donnait une teinture très originale. Les gouttes s’écoulaient sur son visage, autour de sa bouche des trainés de sang parcouraient le contour de sa muqueuse buccale, comme s’il s’était amusé à lécher le contour de celle-ci. Sa petite taille ne l’aidait pas à donner une allure imposante, son carrure de loin comme de près lui donné toujours une allure chétive et pauvre de caractères. C’est alors que sous les conseils de mon amis Shypie qui me soutint :

- « Règle n°1 avec les inconnus fait le premier pas, fait comme si de rien n’était, fait comme si tu ne savais pas pourquoi tu étais, fait le lèche couille comme qui dirait ! »


Sa façon de s’exprimer était dérangeante, mais je venais de comprendre son message. Je me lançais donc dans une conversation avec un inconnu assez spécial.

- « Bonjour à toi jeune inconnu, que me vaut l’honneur de cette rencontre ? Vous désirez quelque chose ? Je passais en tout bonne entendeur dans le coin, je tentais de rejoindre la côte pour quitter l’île. Je vois que vous préparez un joli coup ? Je peux donc vous laissez gérer vos affaires, je continuerais ma route seul. »

Cette façon assez neutre de l’aborder ne déclarait pas la guerre et ne déclarait pas non plus l’amitié. C’était bref, précis sans pour autant raconter ma vie. Cependant, je ne savais pas comment il allait le prendre, enfin on verra bien, sera-t-il vorace comme le prétend sa description ou doux et poli comme le dément son physique ?

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Jeu 11 Juil - 10:02

br>
Contretemps Inutile!


Sai continuait de regarder l’inconnu qui s’approchait, l’observant sans réellement le faire. Son esprit venait une nouvelle fois de se dissocier sous le coup de ses pulsions mortelles. Il savait pertinemment le type de discours qu’allait lui tenir son autre-lui mais tout se passerait bien tant qu’il ne prenait pas le contrôle de son corps. Il était vrai que ça n’était pas arrivé depuis leur "fusion" mais il savait pertinemment que ça pouvait se produire n’importe quand, il en avait déjà fait l’expérience dans sa jeunesse. Tandis que l’homme face à lui avait rangé son arme et commençait à lui parler l’autre partie de lui-même commençait à se faire entendre dans sa tête :

Mais qu’est-ce que tu fous? Tu laisses ce mec brailler sans rien faire? Il devrait déjà avoir ta lame dans sa gorge! Allez tues le bon sang!

Chut fermes-là! On en a assez à tuer comme ça, celui-là est différent et on a pas de temps à perdre.

C’est quoi ces excuses bidons?! Avant tu lui aurais sauté dessus avant qu’il ait pu ouvrir la bouche! Et tu sais bien qu’on n’en aura jamais assez à tuer. Non mais regardes le qui te débite tout son charabia finis-le bon sang!

La ferme j’ai dit! On le tue pas pour l’instant faut qu’on finisse le boulot pour Konan. Si on y va tout de suite on pourra encore s’amuser un peu.

Sur cet échange effréné Sai planta son regard dans celui de l’homme qui lui faisait face, celui-ci semblait désormais attendre une réponse à une question que l’assassin avait écoutait à moitié. De toute façon peu importe ce qu’était la question La Main Silencieuse n’aimait pas cet homme qui parlait tant pour dire si peu. Les actes parlaient généralement bien plus que les paroles, et lui qui était habitué à vivre dans le silence le savait très bien. Continuant de fixer l’inconnu il se contenta de dire :

Tu parles trop! Vas donc voir ailleurs s’y on y est.

Sur ces mots il se retourna et commença à se diriger vers l’arrière de la bâtisse, ses pulsions meurtrières remontant de nouveau à la surface. Désormais il ne se préoccupait plus de l’homme qu’il venait de voir et ne pensait à nouveau plus qu’à tuer!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Ven 12 Juil - 0:07
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Le jeune homme devant moi agissait de façon très étrange, même très bizarre pour vous dire, il était encore plus bizarre, je venais de lui souffler ces mots : « Bonjour à toi jeune inconnu, que me vaut l’honneur de cette rencontre ? Vous désirez quelque chose ? Je passais en tout bonne entendeur dans le coin, je tentais de rejoindre la côte pour quitter l’île. Je vois que vous préparez un joli coup ? Je peux donc vous laissez gérer vos affaires, je continuerais ma route seul. » Cependant, il semblait déconnecté de la conversation, comme ce que je venais de lui débiter de façon très neutre ne cherchant ni le combat, ni la complicité. Il en avait que faire. Mais quelque chose n’allait pas bien chez lui. Avant de sortir quoi que ce soit, il semblait hésiter, il semblait pensif, comme si il communiquait avec quelqu’un de l’intérieur. Il ne pouvait pas être fou que je pouvais l’air. C’est alors que Skypie entra en scène.

- « Qui aime bien châtie bien comme qui dirait, ce genre de mec et dur à cerner. Je le sens, il n’est pas seul. Tu le vois bien en ce moment, tu viens de lui parler et lui il ne trouve rien à te dire. Tu veux que tu te dises pourquoi ? Simplement qu’il est en pleine réflexion avec qui ? Cela je ne peux pas te le dire mon petit gars ! »

C’est alors que dans la plus grande des surprises, il débita quelques mots. L’homme plus étrange que farouche déblaya :

- « Tu parles trop! Vas donc voir ailleurs s’y on y est »

Son arrogance et son impolitesse étaient très irritante, je laissais alors le jeune fou partir comme se de rien n’était. Cependant cette façon de s’exprimer comme un adolescent en pleine crise de puberté avait (sans devenir vulgaire) le don de me briser les couilles. Il reprit sa route vers sa boucherie. Pour lui donner une leçon, je me précipitai d’un coup vif et furtif, je plaçais ma canne entre les deux jambes du jeune homme. Je ne savais pas comment allait-il réagir. Je crois qu’il n’avait pas pris conscience à qui il venait de parler. Son puérilité, cette forme d’enfantillage avait pour don de mérité les casses noisettes, mais là, je ne pouvais rester sur cette échec. Je ne venais de me faire remballer par un mioche, mais où va le monde ? Je ne savais vraiment pas comment il pouvait réagir. En l’observant de prêt, je vis qu’il semblait être armé de façon assez impressionnante. C’est pourquoi je devais faire de la prévention. Sabre prêt à être dégainé, pouvoir démoniaque prêt à faire feu comme la gâchette d’un pistolet. J’avais de quoi contrer la moindre offensif ou parade de sa part. Cela allez être difficile pour lui me toucher, mais son cas ne m’avait pas l’air d’être si faible qu’il n’y paraissait. Sa plus grosse faiblesse semblait être plus mentale que physique.

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Lun 15 Juil - 7:42


Début de la Partie!


Sai commençait à accélérer pour reprendre la tuerie qu’il avait commencé en rejoignant ses alliés à l’arrière du bâtiment lorsqu’il entendit un léger frottement suivi d’un sifflement quasiment imperceptible pour un humain normal. Cependant le fait qu’il soit habitué au silence total faisait de l’assassin un homme à l’ouïe absolument exceptionnelle. De plus le fait était que tout ce qui l’entourait était subit à son pouvoir, ne pouvant donc propager aucun son excepté la partie où était placé l’homme qu’il venait de rencontrer. Et un bruit si rapide et si léger ne pouvait signifier qu’une chose, une attaque. La Main Silencieuse sourit rien qu’à cette idée! Une attaque par derrière, en traitre de la part de cet homme. Sai sentait qu’il allait s’amuser tandis que l’autre partie de lui comprenait qu’elle allait obtenir la mort de cet individu mystérieux. L’assassin dans son mouvement initial effectua une roulade en avant dans le but d’esquiver toute lame tranchante de la part de celui qui était désormais son adversaire. Il se releva alors avant de se retourner face à l’homme en costume avec un sourire radieux. Le fixant dans les yeux il lui dit ce qui serait certainement la dernière phrase que celui-ci entendrait à l’intérieur de cette maison, peut-être même la dernière qu’il entendrait de sa vie :

Tu viens de louper une grande occasion! Maintenant on va jouer un peu, mais chut il ne faut pas faire de bruit.

Sur ces paroles l’assassin rétablit le silence total entre eux, l’homme ne pouvait désormais plus produire ni entendre le moindre bruit. Sortant deux couteaux de lancer il les envoya avec rapidité sur son adversaire avant de se jeter dans la pièce adjacente à travers l’ouverture de la porte. Désormais il allait mettre à profit son entrainement et ses capacités d’assassin pour attaquer et vaincre son adversaire sans que celui-ci ne le repère. Il ramassa rapidement une grenade tombé au sol et la dégoupilla avant de la lancer derrière lui. L’explosion en plus de pouvoir blesser l’homme si jamais il avait tenté de le suivre créa un nuage de poussière permettant à Sai de disparaître littéralement, la séquence de camouflage et de chasse dans la maison avait commencée. La Main Silencieuse utilisa ses deux katanas pour créer un trou suffisamment gros pour qu’il puisse s’y glisser dans le plafond de cette pièce et sauta sur le mur, s’y appuyant afin d’atteindre l’orifice ainsi créé. Il venait d’atteindre le premier étage et préparait déjà sa stratégie d’attaque sur son adversaire.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Mer 17 Juil - 12:57
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Je venais de faire une balayette dans les jambes de l’individu qui se trouvait devant moi. Je procédais à une sorte de dénigrement. Je le titillais en faisant ce croche patte pour lui tendre une perche, lui sous-entendre : « Allez viens te battre ». Cela faisait certes un peu grosse brute sans cervelle, mais de la façon dont je venais de le tourner à la dérision. La grosse n’était pas celui qui lancer le combat, mais bien celui qui l’accepter. En bref, l’idiot n’était pas moi mais bien lui.

Après l’avoir fait tombé, il fit une sorte de pirouette pour se remettre dans le droit chemin et s’éviter une chute drôle et honteuse. Une détonation vient changer son regard de focus, il semblait regarder derrière lui, mais dès le moment où il me soutint ceci je compris que ça seule envie était de me tuer et de ne plus voir mon corps envie :

- « Tu viens de louper une grande occasion! Maintenant on va jouer un peu, mais chut il ne faut pas faire de bruit. »

Une sensation me parcourra sur tout mon long, comme si le monde ne réagissait plus, comme s’il avait perdu de son authenticité. Plus aucun bruit ne venait à mes oreilles, plus aucun son ne venait taper dans mes tympans. La sensation était très bizarre et dérangeante, voici donc la sensation que ressentent au quotidien les sourds. Je tentais alors de lancer une vocalise :

- « Les vaches sont des invertébrés ! »

Une phrase débile ayant ni queue ni tête, mais ma déduction était la bonne. Ce n’était pas le monde qui venait de faire abstraction de ses douces vocalises, mais bien l’individu en face de moi qui avait ôté au monde ses douces vocalises. Je ne savais pas par quel moyen, il venait à faire cette prouesse, en tout cas le résultat était remarquable. Ma seule déduction plausible était un phénomène surnaturel, voire démoniaque. Ce qui donnait dès lors un combat de démon en quelques sortes. Ce qu’il ne savait pas c’est que contrairement à lui, moi je disposais d’une connaissance sur mon adversaire : ses capacités démoniaques. Alors que lui ne connaissait rien sur ma personne.

Mon ouïe m’était ôtée, je devais m’appuyer sur le reste de mes sens, la vue et le toucher seront mes principaux atouts dans ce combat. Il fallait que je le garde dans mon viseur. C’est alors qu’il lança deux sortes de couteaux dans ma direction. A pleine vitesse l’esquive n’était si simple que ça. Certains mouvements donnaient une possibilité de contre pour l’adversaire. C’est alors que Monsieur Z. entra en jeu. Le premier objet tranchant percuta le dos de la lame et le second moins précis que le premier passa non loin de ma tête, préférant assurer, je fis un mouvement de côté pour l’éviter.

Dans la seconde qui suivit, il s’en alla, il partit, il déserta. Je ne savais pas ce qu’il avait dans le crâne. Il se fourra dans une pièce adjacente par l’embrasure de la porte. Je restais alors bouche bais sans faire un pas, mon adversaire venait de prendre la fuite… C’est alors que pas loin de moi je vis un objet, rond, d’un couleur terne. De là où j’étais je ne compris pas tout de suite, mais c’était une bombe. Je fis un saut en arrière, puis un plongeon et pour finir je me mis en tailleur à l’extérieur du bâtiment de façon à attendre l’individu. Je n’avais pas que ça à faire de courir après. Nous n’étions pas au jeu du chat et de la souris. C’est alors qu’un Skypie peu bavard depuis quelque temps se réveilla et soutint :

- « Alors mon vieux tu t’en sors comment de ton côté ? Du mien, j’ai réussi à déceler quelques trucs sur ton feuillard là. Comme tu as pu le deviner c’est un détenteur d’un fruit démoniaque. Il réussit à emprisonner les sons. Je ne connais pas du tout cette capacité, en tout cas cela reflète parfaitement son style de combat. C’est un assassin. Il agit dans l’ombre pour tuer ses victimes. Discrétion, silence et rapidité sont ses mots d’ordre. Alors pour ce faire, comme tu l’as déjà fait reste sur un terrain plat, sans relief, ne surtout pas entrer dans un bâtiment. Il faut que le terrain soit un désavantage pour lui. Alors tu vois cette étendue-là, celui fait environ cent mètres carré. Positionne-toi au milieu et tu attends que l’individu sorte de sa cachette. »

Ma technique était levé, prendre son adversaire de recul pour mieux attaquer ensuite. Quel génie ! Je ne savais en aucun cas comme il allait réagir, en tout cas le combat s’annonçait très distant…

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Dim 21 Juil - 13:31


Echec en Un Coup!


Sai se déplaçait avec prudence à l’étage, il ne savait pas réellement où se trouvait son adversaire et tant que ça serait le cas il devait agir avec le plus de précautions possibles. Il venait de tomber sur une petite réserve personnelle d’armes des bandits qu’il avait attaqués, il allait donc pouvoir s’amuser à attaquer l’homme en haut de forme sans l’affronter pour autant. Il fit rapidement l’inventaire de ce qu’il voyait, cherchant ce qui pourrait  lui servir et de quelle façon. Il y avait quelques bombes, des armes de poing et des armes blanches. Il récupéra plusieurs couteaux qui pourraient lui servir de couteau de lancer, plus il en aurait et mieux ce serait. Il récupéra aussi quelques bombes à retardement et se dirigea vers le rez-de-chaussée. Cependant dès qu’il passa devant la fenêtre qui donnait sur l’entrée du bâtiment je pus voir l’homme dehors, au plein milieu de la zone à découvert assis en tailleur qui semblait perdu dans ses pensées. S’était-il enfui? L’assassin aurait-il sous-estimé le fou qui avait osé tenter de l’agresser? Cependant l’homme ne semblait pas vouloir fuir, bien au contraire. Il semblait plutôt être en train d’attendre la Main Silencieuse. Il était vrai que l’analyse de l’homme qui l’avait visiblement amené à se dire qu’il ne valait mieux pas se battre dans la bâtisse était bonne. Néanmoins s’il comptait débusquer l’assassin du bâtiment et le faire sortir à découvert de cette façon il se mettait le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Bien au contraire il venait d’offrir à Sai une ouverture dans laquelle le hors-la-loi allait s’engouffrer.


Dans un sourire il souleva légèrement le vêtement qui recouvrait son dos, masquant le pistolet de précision qui s’y trouvait. Il le détacha et le posa sur son épaule en le tenant d’une main tandis qu’il réfléchissait à son plan d’attaque. Il prit deux bombes à retardement et attacha une ficelle autour de chacune des goupilles. Il disposa alors une bombe à sa droite, sur un petit meuble juste en-dessous d’une fenêtre donnant sur l’entrée. Il répéta la même opération à sa gauche, conservant avec lui seulement l’autre extrémité des fils qu’il avait attaché aux goupilles. Il se plaça donc devant la fenêtre du centre, prenant soin d’être discret afin de ne pas se faire repérer par l’homme. Il se mit à genoux et plaça son fusil sur son épaule, tenant son adversaire dans son viseur. Il commença à s’apaiser, se concentrant sur son viseur, pointé sur la tête de l’homme en haut de forme assis un peu plus loin. Le tir n’était pas vraiment très difficile vu le peu de distance qui le séparait de sa cible, mais il savait qu’il ne fallait pas manquer ce coup-ci car après son adversaire serait plus méfiant et donc plus dur à atteindre. Finalement Sai retint sa respiration, vérifiant une dernière fois son viseur il engloba la balle d’un cône de silence qu’il allait projeter en même temps que son tir. Il pressa la détente et dans un silence absolu la balle traversa la vitre et fila vers la tête du fou qui avait osé défier l’assassin. Son adversaire était d’ores et déjà Echec, et sans doute bientôt Mat.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Mar 23 Juil - 17:40
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Ma position actuelle était une stratégie pour que l’assassin ne puisse pas m’atteindre. C’était très bien vu de ma part, mais mon plan était doté d’une faille. En y réfléchissant bien, la marchandise dont il parlait était un stock d’arme donc ce qui veut dire que dès l’instant où il est entré dans ce bâtiment et l’instant où il me verrait. J’étais à sa merci ! N’importe quelle balle pouvait me toucher sans problème. Le problème n’était pas d’être à la merci des balles, mais plutôt de ne pas entendre celle-ci venir. Je ne suis pas censé vous rappeler qu’il détient un pouvoir maudit permettant de couper les sons. Cette faculté était un atout suprême pour tout bon assassin !

Je me devais de courir, courir vite ! Une cible en mouvement est une proie dure à attraper. C’est pourquoi je commencé à me mettre sur mes talons quand je vis sur le sol une démarcation, une sorte de trou dans le sol. Il venait de me canarder avec un sniper. Je vis des morceaux de verre tomber. Le malade mental qui essayait de me démonter de loin était tout bonnement un adversaire de taille. Je devais trouver un moyen des plus simples et des plus intelligents pour pouvoir l’attaquer en corps à corps ! Mais comment ?

Mais oui la solution était sous mon nez ! Il suffisait de le prendre par surprise dans son avantage. Son point fort est la discrétion, je dois donc l’attendre là où il m’attend et contrattaquer avec mon fruit du démon. C’est pourquoi pour éviter de prendre une balle de plein fouet, j’accourus pour me cacher dans le bâtiment. J’étais placé derrière un recoin, derrière une infrastructure. Dans cette position je n’étais ni touchable derrière, ni sur les côtés, puisque les pavements du mur en angle me servait de bouclier. Ce pavement faisait une sorte d’arche qui donné sur une pièce très petite avec un escalier. L’assassin avait surement du l’emprunter pour qu’il puisse m’atteindre avec ses armes à feu.

Dans cette position, je pouvais donc prendre l’ascendant sur mon adversaire donc son élément ! Dans mon état actuel, je pourrais créer un espace de 75 m², dans cet espace les sens directionnels y seraient, mais l’assassin fin comme il y est se rendrait compte de la supercherie ! Je devais donc être patient et attendre qu’il vienne à moi pour attaquer ensuite. Je mis en place un espace d’inversion des sens, de façon à ce que tout ce qui se passe derrière moi, ne soit pas un point faible. Avec cette stratégie n’avait plus qu’à me concentrer sur ma vision de face. Dès lors que l’assassin entrera dans le périmètre de mes pouvoirs, je n’aurais plus qu’à le transpercer. Cependant, je dispose d’un léger avantage sur lui, il sait que je suis dans le bâtiment, mais il ne sait pas où je suis exactement, il devra donc procéder à tatillon et pourquoi pas tomber dans mon piège !

C’était un risque à prendre, je le prenais donc ! C’était du 50-50 ! Coming Soon !

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Sam 3 Aoû - 5:45


Deuxième Tentative!


Sai regardait son adversaire courir à l’intérieur du bâtiment pour se cacher. Il avait réussi à éviter la balle sans que l’assassin ne comprenne réellement comment il avait fait. Il ne pouvait pas avoir entendu de bruit alors avait-il vu quelque chose, La Main Silencieuse en doutait car il ne l’avait regardé qu’après avoir vu l’impact formé par la balle et que le verre de la fenêtre soit tombé au sol. Donc soit il avait eu beaucoup de chance, soit il avait un pouvoir spécial lui permettant d’anticiper les attaques. Auquel cas le combat serait extrêmement difficile car le simple fait de l’atteindre serait un défi en soit. Cependant si jamais il avait un tel pouvoir il ne devait pas avoir une grande portée car l’homme n’avait réagi qu’au tout dernier moment. Dans tous les cas son adversaire était désormais dans l’enceinte de la bâtisse, obligeant Sai à revoir son plan d’action. Sans même regarder ses cibles il lâcha le fusil de précision pour sortir les deux pistolets de poings qu’il avait placé dans sa veste et tira une balle dans les vitres de chacune des vitres qui l’entourait, les cassant ainsi et libérant l’espace qu’elles encombraient. Aussitôt il lâcha les deux pistolets et tira sur les deux fils qu’il avait conservés devant lui d’un coup sec. Les grenades qu’il avait attachées au bout traversèrent alors l’espace anciennement occupé par les fenêtres, se dégoupillant sous la force du coup. Finalement elles atterrirent à peine quelques mètres devant le bâtiment pour exploser dans un silence absolu. Cependant la violence des deux explosions simultanées fit trembler la vieille bâtisse d’une manière assez importante. L’assassin aperçu même un vase placé sur la cheminée de la pièce où il se trouvait tomber et se casser par terre.


Aussitôt la déflagration des grenades terminée l’assassin se releva, préparant déjà dans sa tête les prochaines actions qu’il allait réaliser. Désormais il ne savait plus où se trouvait son adversaire mais il avait l’avantage d’être habitué au silence, il s’agissait de son élément, on aurait même pu dire qu’il s’y trouvait comme un poisson dans l’eau. Il devait donc débusquer sa proie et pour cela plusieurs solutions s’offraient à lui. Il pouvait facilement prendre les grenades qui restaient dans la boite et se balader dans la maison en déblayant le passage devant lui en balançant des grenades sur son chemin mais ça ne serait pas vraiment très discret malgré le fait que ça resterait silencieux. Non il fallait quelque chose de plus recherché, de plus effrayant malgré toute l’attraction qu’il pouvait avoir pour la première solution. Finalement il était tellement attiré par cette solution qu’il l’intégra à sa nouvelle tactique.


Sai n’avait désormais plus du tout l’air d’un faible gringalet mais plutôt d’un gros bourrin prêt à tout faire sauter. Les quatre ceintures d’explosif qu’il avait placé autour de ses épaules lui donnaient un air de fou à lier. Il n’y avait aucun doute que la dose d’explosif qu’il portait autour du corps était largement suffisante pour faire sauter la bâtisse entière et ne laissait qu’un vulgaire tas de cendres et cette voie lui plaisait vraiment. Il passa devant le trou qu'il avait crée afin de rejoindre l'étage et y balança une grenade afin de faire le ménage. La déflagration fit de nouveau trembler la bâtisse dont les murs semblaient de plus en plus fragile. A ce que pouvait en juger Sai il suffirait d’à peine quelques explosions supplémentaires pour qu’ils s’écroulent sur eux même. La bâtisse était vraiment plus fragile que ne l’avait jugé La Main Silencieuse sur un premier abord.  Peu importe où se cachait son adversaire avec son prochain coup il allait l’atteindre. Il s’assied dans un coin face à la porte afin de s’assurer de pouvoir voir arriver quiconque voudrait l’atteindre.










Il noua alors avec un fil quelques une des grenades de ses ceintures avant de décrocher ces dernières. Il en lança finalement une à sa droite, une autre dans la pièce qui lui faisait face, une autre dans la cage d'escalier et il laissa tomber la dernière dans le trou au milieu de la pièce. Il vérifia la vitre qui donnait sur le dehors et constata qu'un vieux tas de paille était placé juste en dessous, à croire que tout avait été fait pour qu'il réussisse son attaque. Il tenait désormais quatre fils dans sa main, d’une balle il brisa la vitre qui se tenait à sa gauche et sauta au travers avec un sourire pervers. Il était à peine à la moitié de sa chute lorsque les quatre fils lâchèrent tous en même temps, signification que les grenades avaient étés dégoupillées. Aussitôt qu'il atterrit dans le tas de paille il se redressa et se mit à courir loin de la maison. Il n’avait dégoupillé qu’une grenade par ceinture mais la déflagration de celle-ci entrainerait l’explosion de la totalité de la ceinture ce qui provoquerait une explosion absolument exceptionnelle. La bâtisse ne serait bientôt plus qu’un lointain souvenir et si l’inconnu était à l’intérieur il était de nouveau Echec, mais serait-il Mat cette fois-ci? Sai sauta à terre, se plaquant contre le sol pour éviter d’être touché par un objet propulsé par l’explosion. Le seul point noir était le fait qu’en s’éloignant il avait annulé la zone de silence sur le bâtiment et donc que la détonation allait être entendue sur toute l’archipel sans aucun doute. Les bandits ne devraient donc pas trop trainer dans le coin s’ils voulaient éviter les ennuis. Mais Sai était dans un mode où il se fichait totalement des conséquences de ses actes tant que ceux-ci amenaient la mort.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Mar 6 Aoû - 11:18
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Ma stratégie était en place, c’était un peu comme jouer au chat et à la souris. Ce qui n’était pas compatible avec ce jeu pour enfant c’est quand fait tout le monde était caché, et nous attendions tous les deux un mouvement docile de l’adversaire. Il fallait bien que je réfléchisse aux moindres mouvements que j’adoptais, Skyppie lui n’était toujours venu, il se cachait. C’était pas bon signe. Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais comme un mauvais présage, comme si l’individu aux couteaux avait déserté, mais pourtant je l’avais bien vu rentrer dans la bâtisse. C’était de ce point qu’il avait essayé de me canarder à coup de fusil viseur.

Peu de temps après avoir m’être caché derrière ce mur à première vue peu solide. Des secousses retentirent, tremblement de terre ? Géant ? C’est deux cas était tout bonnement impossible ! C’est alors que je conclus que mon adversaire essayait de me trouver en me canardant de grenades ! C’est en sentant les secousses, que mon cerveau s’alarma ! L’esprit de mon adversaire semblait quelque peu troublait, la folie n’en était pas moins de lui. On aurait dit un petit foufou ! Mais pourtant son esprit au combat était très perspicace ! Il avait pas tort d’un côté, cette façon dont il avait de me chercher, il ne se faisait pas chier en fait ! C’était un peu comme le dicton qui dit chercher une aiguille dans une botte de paille, pour lui c’est tout simplement facile, il suffit de faire bruler la paille. C’était exactement de cette façon-là qu’il procédait pour me trouver.

Le silence était de marbre dans la bâtisse ! C’était effrayant, il ne manquait plus que la musique d’enterrement et c’était le bouquet final. Le combat n’était pas encore terminé, mais je sentais que quelque chose se passait, mais dans mon dos donc je ne pouvais pas sentir la moindre tentative d’attaque de mon adversaire. Je ne savais pas quoi faire bouger, rester en place, fuir comme un lâche.

J’étais bel et bien bloqué. C’est alors que mon cher Skyppie arriva :

- «  J’ai bien dormi moi ! /*Baillement*/ Et dit donc ! Tu te bas comme une merde dit moi, pourquoi tu l’attends ? Vas-y franco de porc, je commence en avoir ras le cul moi que tu te laisses marcher sur les pieds par tous tes adversaires ! Ça devient chiant à la fin… T’es une mer… »

Le pauvre homme il venait de faire couper dans sa connerie ! Un petit bruit retentit dans la bâtisse, c’est alors que dans la fraction de seconde après le bruit qui retentit dans le baraquement, Skyppie s’égosilla :

- « SORS !!! SORS !!! IL EST PARTI !!! LES EFFETS DE SON FRUIT SONT DISSIPES ! »

Sans perdre un instant, je piquais un sprint à toute allure, comme si j’étais poursuivi par un lion géant ou un monstre marin. Mon plan n’était pas si mal que ça parce que mon emplacement était tout près du hall donc près de la sortie. C’était dans un mouvement de vigueur à environ 10 à 15 mètres de la sortie, je plongeais comme dans les films, mais pour moi ça ne marcha pas ! La détonation péta avant que je saute, des débris de pierres, de bois, de verre éclatèrent dans les airs. Des morceaux de la grande porte en bois me rentrèrent dans le dos, et dans les cuisses. Mon réflexe me sauva la vie !  Mais le bougre c’était échappé ! J'étais encore un peu sonner, je mis du temps à reprendre mes esprits, mais il le fallait car l'homme était tout près, mais je ne sais pas où il pouvait contrattaquer sans la moindre hésitation. Je devais donc de me relever le plus rapidement possible pour sauver ma peau...

Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Ven 9 Aoû - 7:17


Un Départ Précipité!


Sai serrait les dents tandis que ses mains agrippaient le sol,  ses oreilles bourdonnaient légèrement tellement l’explosion avait été puissante. Elle avait envoyé des projectiles dans tous les sens et même à terre un bout de bois gros comme un œuf d’autruche s’était planté au niveau de son épaule gauche. Il se releva en grimaçant, observant le bout qui s’était introduit dans son dos. Finalement après quelques secondes il posa sa main sur le projectile et le retira d’un coup sec dans un cri silencieux. Le sang se mit aussitôt à couler et l’assassin défit sa cape afin de panser la plaie et de l’empêcher de trop saigner. Une chose était sûre, il ne pourrait plus se battre aussi bien avec une telle blessure. Ses chances de victoire venaient de fortement diminué mais le fait était que son adversaire se trouvait à l’intérieur de la maison avant l’explosion. S’il n’était pas sorti avant celle-ci il était désormais éparpillé un peu partout mais même s’il était sorti au vu du fait que la face du bâtiment était dégagée il avait surement subi des blessures lui aussi. Dans tous les cas lorsque Sai regardait les restes fumant de la bâtisse dont quelques murs persistaient à rester en partie debout il ne voyait aucun homme. Mais il valait tout de même mieux aller s’en assurer, et finir le travail si ce n’était pas déjà fait. Il s’apprêtait à partir fouiller les ruines lorsque Kal débarqua de derrière une sorte de remise avec un air à la fois hagard et furieux. Il ne savait pas exactement ce qui s’était passé mais se doutait certainement que la Main Silencieuse y était pour quelque chose. Avant même que l’assassin n’est pu ouvrir la bouche le hors-la-loi lui lança :

Merde qu’est-ce que t’as foutu?! Allez viens on bouge faut pas qu’on reste là maintenant, on a eu ce qu’on voulait et je crois que mort ils nous emmerderons plus!

Sur ces mots Kal tourna les talons et reparti de là où il était arrivé sans vérifier que Sai le suivait. L’assassin regardait effectivement fixement le tas de gravât qu’il venait de faire sauter, tentant d’y apercevoir un signe quelconque de survie de la part de son adversaire sans en voir. Il avait un sentiment de travail inachevé qui ne lui plaisait pas, il aurait voulu fouiller ces ruines jusqu’à trouver le corps, ou même un bout du corps de l’inconnu qui l’avait défié afin de s’assurer d’avoir fini son job. Mais le mafieux avait raison ils ne pouvaient plus trainer ici, ils leur restaient à peine quelques minutes avant que cet endroit ne soit envahi par des curieux ou des marines. Avec regret l’assassin tourna les talons après avoir jeté un dernier regard vers les ruines qu’il laissait derrière lui. Il n’aurait su expliquer pourquoi mais il sentait que l’homme était en vie, si tel était le cas il serait l’un des rares adversaires de Sai à être encore en vie et leurs chemins se croiseraient de nouveau le moment venu, et à ce moment-là Sai finirait son travail minutieusement. Enfin tout ça c’était s’il était encore en vie ce qui était loin d’être certain.


L’assassin rejoint le groupe de mafieux qui sortait du vieil hangar avec des caisses d’armes, il jeta un regard rapide à l’intérieur du bâtiment, constatant quelques corps à terre mais surtout ceux attachés sur des chaises, des éclaboussures et des mares de sang autour d’eux. Ceux-là avaient été torturés et le fait que Sai n’en soit pas l’auteur lui faisait maudire cet inconnu qui avait osé le défier. Il rattrapa le groupe de hors-la-loi et repartirent tous au bateau. Ils y arrivèrent sans encombre tandis que l’agitation semblait gagner le groove, l’explosion et la venue des marines commençait à se répandre mais ce serait surtout la nouvelle du massacre qui finirait d’agiter la population de ce groove. Mais d’ici là ils seraient déjà bien loin. La mission était accomplie même si tout ne s’était pas déroulé exactement comme prévu et Sai sentait que Kal lui en tenait un peu rigueur mais le fait était qu’il n’avait eu aucun mort,








juste un blessé qui avait pris une balle dans la jambe et l’assassin dont l’épaule saignait. Comparativement à leurs adversaires on pouvait même dire qu’ils s’en sortaient merveilleusement bien. Tandis qu’ils repartaient pour Himitsu Shima la Main Silencieuse alla voir le mafieux en charge de la mission et lui donna le sac qui contenait le million de berrys dont ils avaient convenus, en échange de cette somme l’homme vérifia une petite caisse puis fit une croix dessus avant de la donner à l’assassin. Sai venait de faire l’acquisition de bombes avec détonateur qui se vendrait comme des petits pains à sa boutique où il les vendrait bien plus chers que le prix où il les avait achetés. Mais bon comme qui dirait "business is business".





Bon voilà fini pour moi ce fut un plaisir même si la fin aura été plus laborieuse que le début à la prochaine ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   Lun 12 Aoû - 21:10
















Daniel Strachleigh

« UNE RENCONTRE EXPLOSIVE [PV SAIRENTO SATSUJIN] »

Un réveil assez mouvementé, cela semble s’agiter autour de moi, mais ma vue est floue, mon corps semble très lourd et très dur à bouger. Je le regarde, des tas de gravats ornent mon corps, des échardes de bois sont plantées dans les cuisses et un peu dans le dos. La douleur ne semble même plus être là ! Je ne sens plus rien mon corps semble être insensible.

Je sens au loin des pas, il faut vite que j’accours sinon je vais me faire prendre, mais est-ce des Marines qui arrivent ? Ou l’enflure de toute à l’heure ? Je ne sais pas mais en tout cas, il faut que je me casse de là, au plus vite. C’est dans cette ambiance lugubre, et dans les décombres que je quittai le champ de bataille qui s’annonçait être une défaite. Mais mon adversaire venait de déserter. En somme résultat passable !

Je prenais mes jambes à mon coups et adieux !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre explosive [PV Daniel Strachleigh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Like a flower [Daniel]
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Daniel Edouard, boxe ayisyen, chanpyon WBA pwa mwayen latin/ameriken
» Invitation au voyage (Daniel)
» LOIN D'ÊTRE UNE FARCE LE CATHOLICISME ,UNE FORCE MORALE POUR DANIEL ROUZIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-