Le deal à ne pas rater :
HERO – Valise Cabine 50x35x20 cm 4 Roues ABS à 9,99 €
9.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue36/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue19/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeLun 8 Juil 2013 - 0:39




Je vous en ai déjà beaucoup dit sur mon passé... Peut-être même trop. Des aventures d'enfance, en passant par ce qui fait de moi ce que je suis aujourd'hui, vous avez maintenant connaissance de l'essentiel. Vous raconter des histoires ne servant qu'à éclaircir mon passé ne montre plus grand intérêt... Vraiment. Mais comme je ne peux pas que vous conter mes aventures en compagnie de cet équipage où je fais office de bretteur, le Yume'Hiryû, il faut bien s'attarder sur mon passé. Nécessairement. Comme il faut bien le faire, pourquoi ne pas plutôt vous raconter des histoires inutiles ? Mon passé ? À ce stade, cela ne sert vraiment plus à rien, pour peu qu'il n'y ait plus mystère à vos yeux. Mettons donc sur la table des anecdotes. N'est-ce pas là une bonne idée? Histoire tellement inutile, mais ô combien drôle à faire découvrir... Ou du moins, de quoi avoir quelque chose à dire. Et bien, pourquoi tarder ? Lançons-nous ! Je n'arbore le titre de pirate que depuis très peu de temps. Tout juste cinq mois. Depuis que j'ai rejoint cet équipage me faisant office de nouvelle famille ! Avant cela, j'étais une sorte de Globe Trotter. Je voyageais, de part et d'autre des Seas. Je n'avais pour seul but que de devenir plus fort, améliorer mon Kenjutsu et ma cuisine. C'était là mes seules vraies quêtes. Mais nécessairement, en parallèle, je devais trouver un moyen de vivre. Ma cuisine m'y aidait partiellement, pour peu que je puisse me faire engager dans un restaurant ou un bistrot, le temps d'un séjour sur l'île où je me situais. Mais je ne subsistais pas que par cela. Quand je n'étais pas un cuisinier rémunéré, sous un statut de civil, je devenais un mercenaire. Je vendais mes services aux plus offrants. Bien évidemment, je restais dans mes principes. Parfois des services de protection, parfois de banales courses, il y avait de tout. Et cette « entreprise », si néanmoins je pouvais la nommer ainsi, était, somme toute, assez rentable.

Ne pouvant vivre de mon Kenjutsu, refusant catégoriquement de le faire quand les rares occasions se présentaient, ne réussissant pas toujours à me servir de ma cuisine pour réussir à remplir ma bourse, le fait de devenir mercenaire était véritablement le meilleur moyen de manger à sa faim. Ainsi, j'avais parcouru la quasi-totalité des Seas Blues de cette manière, réussissant à vivre avec seulement ce dont j'avais besoin. Je ne m'en plaignais pas, j'avais su me débrouiller seul et cela m'avait porté loin. Et cette fameuse anecdote m'avait emmené vers un certain lieu de ma mer natale, East Blue. Pour un passage de South Blue vers East Blue, un équipage marchant avait engagé un groupe de personne pour la traversée. Et j'en faisais partie. Le danger n'était pas spécialement gros, par rapport à Grand Line, mais c'était une précaution qu'ils avaient préféré prendre en engageant ces quelques gardes du corps : la cargaison était assez conséquente, il fallait écarter les risques. Ainsi, je réussissais à la fois à faire mon travail de « garde », mais je m'occupais aussi des fourneaux ! Alors que je prenais soin de mes lames, chose que je faisais (que je fais toujours, même) régulièrement, la vigie nous annonça que quelque chose était en vue. Ce n'était pas une terre... Mais ce n'était pas non plus un bateau. Enfin, ce n'était pas un bateau conventionnel. L' « oeil du navire » nous dévoila sans plus attendre ce qu'était vraiment cet... objet flottant non identifié : il s'agissait en réalité du Baratie. Ce célèbre navire restaurant réputé pour sa légendaire cuisine et pour son personnel pour le moins... Atypique. Notre équipage n'était pas très gros, nous prenions donc la décision qu'aujourd'hui, nous mangerions en ce Saint Lieu gustatif.

Personnellement, c'était une occasion rêvée. Ce navire n'avait pas de point d'attache fixe, il était constamment en mouvement sur les Seas... Et moi, en ma qualité de cuisinier, je voulais absolument y poser les pieds. Pour parfaire ma cuisine... Autant que pour avoir la preuve que leur cuisine était divine. L'envie de me poser à l'une de leurs tables ne me manquait donc pas. Par conséquent, je ne repoussais donc pas la proposition du capitaine de la caravelle. Pour dire, j'étais même prêt à lui dire de soustraire la note de ma prime... Même si je doutais fort qu'il paie pour nous... Toujours est-il que nous finissions par poser pied sur le fameux navire restaurant. Déjà, l'odeur des fourneaux m'attirait, comme la lumière attirait les insectes. Et si j'essayais de m'y faire engager comme cuisinier ? Ne serait-ce pas là une bonne idée ? À voir, ou plutôt, à essayer. Comme mes compagnons de traversée, j'entrais. L'intérieur prouvait une certaine qualité dans l'accueil. La décoration était belle, comme attirante. À voir de cette manière, on ne se doutait absolument pas que le personnel était presque entièrement composé de flibustiers repentis. On avait plutôt l'impression que le service était impeccable, tout comme l'accueil... Le stéréotype parfait du restaurant quatre étoiles. Mais non. On disait qu'un seul faux pas ici et c'était les anciens forbans qui se chargeaient de vous. Malgré tout, en ce lieu, on servait absolument tout le monde, sans distinction... Pour peu de respecter et de payer sa note.

Je passais le porche de l'entrée et j'allais me mettre à une table. Contrairement aux autres, j'étais seul. La solitude ne me gênait pas spécialement. Le menu que proposait le restaurant montrait déjà pleinement le potentiel des cuisiniers. Et peu de temps après avoir fait mon choix, le serveur vint me prendre ma commande. J'attendis patiemment que cette dernière arrive à moi et, lorsque ce fut fait, je ne me fis pas prier pour me régaler. Mais bien évidemment, un élément perturbateur se sentit obligé de faire son apparition. En effet, alors que je profitais de cet intense plaisir gustatif, un homme s'était levé et s'était lancé dans un scandale, pour je ne sais quelle raison. J'essayais tant bien que mal de ne pas y faire attention, tout en continuant ma dégustation. Mais ce dernier avait poussé le bouchon un peu plus loin en venant brailler près de ma table. Il ne tenait pas à sa vie celui-là. S'il y avait bien une chose qui me répugnait, c'était qu'on vienne me déranger alors que je mangeais. Plus encore, cuisinier oblige, c'était aussi qu'on fasse preuve d'un manque de respect si flagrant de la cuisine d'autrui. Il ne tenait vraiment pas à sa vie. Commençant à me taper sur nerf, je me contentais d'un premier coup de semonce, tout simple, lui demandant tranquillement s'il pouvait s'asseoir et ruminer en silence, tout en laissant les autres manger en paix. La malheureux vint me répondre en me lançant des piques et en me provoquant. Il était définitivement suicidaire. Ne pouvant plus m'empêcher, je me levais d'une manière autant brusque que déterminée. Et je me plantais devant ce fou. Décidément, il était petit, pour une si grande gueule... Se croyant tout permis, il continua à me provoquer. Dès lors, j'affichais un grand sourire carnassier, tout en venant faire craquer mes doigts. Je ne comptais pas aller à l'apogée de ma violence, loin de là. Je souhaitais juste lui montrer ce qu'était la « politesse » ainsi que la « bienséance ».C'est alors qu'il fit l'immense erreur de laisser fuser une insulte, tout en remarquant la sombre aura qui planait autour de moi. Je ne pus m'en empêcher plus longtemps et je laissais partir ma main. Mon but n'était pas de le frapper et je me contentais de l'attraper, pour l'envoyer valser là où il ne pourrait faire aucun réel dégâts... C'est à dire sur le mur d'entrée. Ne m'arrêtant pas là, je le rejoignais même... Pour l'attraper une nouvelle fois et le faire passer le seuil de la porte. Personne ne m'en voudrait, vu comment il s'était comporté. Suite à quoi, je tournais le dos pour rejoindre ma table, tout en élevant la voix pour expliquer clairement mes actions.

« Première règle : toujours respecter la cuisine d'autrui, surtout dans un restaurant. Seconde règle : quand les autres mange, on la ferme, quand on mange, le silence est de mise. »








©odé par Higuen Arkio

_________________
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue37/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue70/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 15:39

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres !
Drake & Méliandre


Le soleil était à son zénith et seulement deux bruits venaient troubler le calme de cette journée celui des vagues venant paresseusement se briser contre la coque de la petite barque dérobée quelques jours auparavant à bord du bateau marchand sur lequel j’avais embarqué clandestinement au royaume de Trader. Le second bruit n’était rien d’autre que mon propre estomac se tordant dans tous les sens et laissant exprimer son irrésistible envie de se remplir à nouveau… Voilà plusieurs jours que je n’avais plus rien à mettre sous la dent et cela commençait à vraiment se faire ressentir.
Etalée dans le fond de ma barque et les yeux fixés sur un point invisible dans le ciel d’un bleu azure, il fallait bien l’avouer je n’avais pas fière allure... Mon regard était trouble et je commençais à croire que j’allais bel et bien finir par y passer cette fois, non pas sous les coups d’un employeur mécontent mais plutôt à cause de la soif et de la faim, en voilà une mort qui serait bien pitoyable, finir par crever de faim après tout ce que j’avais pu déjà traverser. Ah je l’entendais déjà se foutre de moi intérieurement, je l’entendais à nouveau me susurrer ses paroles venimeuses, assurant qu’elle me l’avait toujours prédit, une existence pitoyable mène forcément à une fin pitoyable, alors que elle, elle si je l’avais laissé prendre l’entier contrôle et ce depuis le jour où il avait une fois de plus claqué cette porte devant nous tout aurait été différent, tout aurait été tellement mieux pour nous… Elle ne nous aurait pas laissé finir ainsi, ça non, nous serions couverte de gloire et d’or et surtout elle aurait fini par leur faire regretter à tous ce qu’avait été notre enfance, un à un elle les aurait traqué avant de les rayer purement et simplement de la surface de ce monde. Elle n’était que haine et vengeance, absolument rien d’autre. Tout son monde tournait uniquement autour de telles choses, mais j’avais toujours refusé, refusé de me laisser à nouveau envahir par ses sentiments, il est vrai et je ne le cache pas que j’ai maintes et maintes fois étais tentée de laisser les choses aller ainsi, se laisser porter vous semble parfois la solution la plus simple dans les pires moments et pourtant…

Alors que mon esprit continuait de divaguer attendant fatalement le moment qu’elle aurait jugé propice pour enfin se manifester et laisser se déverser son venin, la mer se fit plus agitée, comme si je m’étais rapprochée d’un bâtiment plus gros, ou encore qu’un léger vent s’était levé, pourtant je ne sentais pas la moindre brise effleurer mon visage. Faire la morte, ouais c’était la meilleure chose à faire… Je fermais les yeux et laissais ma respiration se ralentir de plus en plus jusqu’à ce qu’elle paraisse quasi imperceptible.
Les laisser passer, rester calme… De quoi ? Mais qu’est-ce-que je raconte moi ?! Faire la morte et louper l’occasion de me retrouver sur un navire avec de la nourriture ?! Pauvre tarée !! Au pire je finirais dans une cale quelques jours mais au moins mon ventre arrêterait de crier famine ! Animée par une force que je ne soupçonnais pas moi-même je me redressais d’un bond et posais mes yeux directement sur un bâtiment immense, ma bouche s’entrouvrit légèrement, Le Baratie. Tout un tas de bruits en sortaient, des bruits de vaisselles, des rires, des chansons s’échappant des cuisines, ravivant encore plus mon envie de m’en mettre plein la panse. Je me mis à farfouiller dans la barque jusqu’à mettre la main sur ma bourse bien ronde et la fourrais avec avidité dans la poche intérieure de ma veste avant de me mettre à ramer aussi vite que possible pour rejoindre le restaurant l’eau à la bouche.

Alors que j’attachais ma barque et montais sur le navire restaurant un gros bruit se fit entendre à l’intérieur comme si une bagarre était en train d’éclater suivi par des éclats de voix. Haussant les épaules je m’avançais vers l’entrée. Après tout il pouvait bien se passer n’importe quoi je m’en fichais tant qu’il leur restait assez de nourriture pour me servir… Je n’étais à présent plus qu’à quelques pas de la porte lorsqu’elle s’ouvrit avec fracas laissant voler un homme qui m’arriva dessus tel un boulet de canon. Je n’eus que le temps de laisser échapper un juron que je me le prenais en pleine face terminant avec lui dans l’eau. Me servant de l’homme assommé comme bouée je finis tant bien que mal par me hisser de nouveau sur Le Baratie.
Mon sang bouillonnait dans mes veines alors que je trainais derrière moi l’inconnu, trempée jusqu’aux os et émanant une aura meurtrière je poussais la porte et balançais mon fardeau dans l’entrée.

« Qui a balancé CE TRUC ?! »

Alors que je laissais échapper ces mots, mon ventre émit un énième grognement affamé. Je posais prestement ma main sur mon estomac tout en claquant de la langue de manière agacée.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue36/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue19/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeSam 10 Aoû 2013 - 23:06






C'est étonnant ces jeunes de nos jours... Toujours à se plaindre pour un oui ou pour un non et surtout, jamais satisfaits. Certains même poussaient aux extrêmes, mais quel était les meilleurs moyens pour réagir aux extrêmes ? Évidemment, c'était d'user de l'extrême. Après tout, ne disait-on pas qu'il fallait combattre le feu par le feu ? Il y en avait qui était contre la violence... Surtout la violence « éducative ». Et bien moi, j'étais tout à fait pour. Et je ne m'étais pas gêné ici. Ce jeune homme avait fait l'erreur d'insulter une très bonne cuisine, plus encore, il m'avait insulté. Comment pouvais-je laisser passer cela ? Oh, j'aurai bien pu utiliser la méthode du sermon, mais est-ce que cela servait vraiment ? La parlote... C'était elle qui ne résolvait rien et non la violence ! Avec deux coups bien placés, on pouvait calmer toutes situations et ce, très rapidement... Alors qu'en parlementant, on pouvait prendre quelques bonnes heures. C'était pour cela que j'avais envoyé cet effronté dans le décor, littéralement parlant. Certes, je ne savais pas pourquoi il avait lancé ce scandale, mais après tout... Je ne voulais pas le savoir. Il avait insulté les plats de très bons cuisiniers, à l'intérieur même d'un restaurant. C'était là un fait inadmissible à mes yeux de cuistot. Je ne l'avais pas frappé, enfin, pas vraiment, je l'avais juste attrapé par le col pour l'envoyer valdinguer hors de l'établissement. Au moins, en l'envoyant faire un vol plané au travers de la porte, j'espérais bien dégager tous problèmes.

Mais c'était là que j'avais fait une erreur. En laissant parler la brute affamée qui était en moi, je l'avais dégagé avec pour seul but de manger en paix... Mais je n'avais pas pensé aux possibles dommages collatéraux. « Un coup de pied dans le derrière et tout sera réglé », avais-je pensé d'une manière des plus archaïques qui soit... Et j'avais « oublié » de penser aux dégâts pouvant arriver à cause du tir. Ainsi, j'avais nettoyé les lieux en évitant d'abîmer les façades du bateau-restaurant, mais je n'avais absolument pas fait attention aux clients que j'aurais pu intercepter. Quand une brute agit, voilà ce que ça donne... Toujours est-il qu'alors que l'indésirable traversait la pièce pour venir fracasser la porte d'entrée, je n'avais pas remarqué la demoiselle qu'il avait intercepté et c'est tout naturellement que je m'étais redirigé vers ma table pour finir mes plats. Alors que je m'apprêtai à m'asseoir la porte claqua une seconde fois, suivi d'un bruit de quelque chose tombant sur le sol... Comme une loque. Bizarrement, je sentais que mon impulsivité allait me retomber dessus. Instinctivement, voyant venir ma bourde, je me retournai, pour voir une jeune femme toute trempée, avec à ses pieds l'homme-boulet de canon. À en juger la grosse veine au niveau de ses tempes, elle était en colère. Pourquoi ? Ce n'était pas vraiment difficile à comprendre... L'air excédé, les veines, l'autre pauvre bougre qui était KO par terre... Je mettrai ma main à couper que j'avais transformé ce gars en balle perdue ! Et, d'après les paroles de la demoiselle... C'était exactement ça !

« Qui a balancé CE TRUC ?! »

« Oops » ne pus-je m'empêcher de me dire. Non mais sérieux, on va encore mettre la faute sur mon dos... Pourquoi elle était dans la trajectoire de l'autre, elle aussi ?! Bon, par politesse, je me devais tout de même de répondre. Sachant qu'elle faisait tout de même assez peur la p'tite dame ! Ainsi, pour lui donner une réponse, je levais la main, pour répondre d'une manière que beaucoup pourraient juger de « provocatrice ».

« Pardon m'dame, ça se reproduira plus m'dame ! »

Après quoi, je tournai le dos à la loque et à la dame pour aller retrouver ma nourriture. C'est que j'avais faim moi ! Rester dans un bateau, à la vigie, à supporter des cris de gosses... Y'a pas à dire, ça creuse ! Espérons juste qu'elle n'ait pas pris mes mots d'une mauvaise manière... Oh et puis, j'm'en fiche un peu, tant que je peux manger tranquillement !








©odé par Higuen Arkio

_________________
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue37/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue70/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeMer 14 Aoû 2013 - 19:38

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres !
Drake & Méliandre


Tous les regards étaient rivés sur moi, je n’aurais su dire si cela tenait du fait que je me retrouvais trempée en plein milieu d’une salle de restaurant en trainant derrière moi un mec complètement dans les vapes ou du fait que mon ventre venait de laisser échapper un cri de famine des plus tonitruants. Au fond peu m’importait de savoir pour quelle étrange raison tous ces yeux se retrouvaient posés sur ma personne, il ne devait pourtant pas être rare de croiser des gens bizarres ou encore amoché dans un endroit tel que Le Baratie puisque toutes les personnes y travaillant se trouvent être d’anciens forbans… Alors, une bagarre, une arrivée mouvementée, tout cela n’aurait pourtant dû n’être rien d’autre qu’un moment banal, enfin…
Mes yeux parcoururent la salle à la recherche d’une éventuelle âme pouvant répondre d’une manière ou d’une autre à mon interrogation. Rien, rien d’autre que tout un tas de loques me fixant avec leurs yeux de merlans frits, rien d’autre ? Non, pas tout à fait. Un homme assis un peu plus loin dans la salle leva la main, un peu comme à l’image des élèves dans une salle de classe et laissa échapper :

« Pardon m’dame, ça se reproduira plus m’dame. »

Je soulevais un sourcil quelques secondes quelque peu interloquée avant de finir par me ressaisir et m’avancer directement vers lui d’un pas décidé trainant toujours dans mon sillage l’autre qui commençait peu à peu à reprendre conscience et laisser échapper quelques grognements visiblement mécontent de se retrouver trainé sur le sol malgré sa demie conscience.
Une fois arrivée devant la table, sans prendre de gants ni même me soucier du fait que l’inconnu était en train de manger, je déposais la loque sur la chaise voisine à la sienne sans le moindre ménagement tout en lâchant d’une voix ne cachant rien de l’état d’énervement dans lequel je me trouvais, à vrai dire il était peu sympathique de se recevoir une « chose » en pleine face et de terminer à la mer après avoir passé plusieurs jours à errer sans fin sur l’océan alors que l’on venait d’entre apercevoir la merveilleuse opportunité de faire un bon repas.

« Je crois que ceci est donc à vous… Et que vu ce que vous venez d’en faire je mérite amplement une compensation et vous en remercie d’avance…»

Sans même faire attention à sa réaction dont autant le dire je me foutais ouvertement, je me saisissais de son assiette et ses couverts avant de me mettre purement et simplement à manger. Quoi ? Mal polie ? Moui probablement… Et alors j’avais faim, je n’avais aucune envie de m’étaler sur le pourquoi du comment, ni même sur quoique ce soit d’autre ni même de monter dans les tours tout en essayant de m’expliquer avec cet homme que je ne connaissais d’ailleurs ni d’Eve ni d’Adam, je n’étais même pas certaine s’il n’était pas porteur d’une quelconque maladie ou je ne sais quoi qu’il aurait pu me refiler tout en mangeant dans la même assiette que la sienne. A cette pensée je laissais apparaitre sur mon visage un rictus de dégoût tout en continuant à manger, si jamais une telle chose devait arriver je n’aurais qu’à trouver un médecin sur la prochaine île où je débarquerais voilà tout.
Tout en m’empiffrant joyeusement, je laissais échapper sans même m’en apercevoir des petits râles de bonheur. Il n’y avait pas à dire la bouffe était tout bonnement excellente sur ce rafiot. Comme quoi parfois les reconversions professionnelles avait du bon… Il serait peut être d’ailleurs temps que j’y songe… La vie de mercenaire n’était pas mal payée il n’y avait pas de doute là-dessus et elle lui permettait de laisser libre court à ses pulsions sans pour autant qu’il y ait trop de dommages collatéraux, cependant ce n’était pas réellement la vie que je m’étais imaginée pour nous, non. Si j’avais quitté le royaume de Drum c’était avant tout pour le retrouver lui, pour essayer de trouver des réponses à mes questions, pour voir s’il existait vraiment quelque part cette vie dont il m’avait parlé, cette autre vie rien qu’à nous, cette autre vie dans laquelle nous pourrions enfin être heureux sans que nos propres différences soient des obstacles pour nous, sans que nous soyons obligés de vivre sans cesse avec des regards lourds et accusateurs posés sur nous…
Pourtant au jour d’aujourd’hui je n’avais pas encore une seule fois eut le loisirs de contempler cette vie, je n’avais fait que la rêver, c’est tout ce que j’avais pu faire jusque là, je n’avais même pas réussi à le retrouver lui… Je n’étais au fond peut être qu’une erreur de la nature comme aimait souvent me le répéter Ruby, rien d’autre qu’une simple erreur de la nature, une étrangeté parmi tant d’autres dont la place ici bas était loin d’être indispensable…
A cette pensée je laissais échapper un soupir de lassitude sans pour autant arrêter un seul instant de me gaver jusqu’à ce qu’il ne reste plus la moindre miette dans l’assiette de mon vis-à-vis.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue36/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue19/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeSam 17 Aoû 2013 - 23:19






Qui était cette jeune femme aux longs cheveux blancs ? Je n'en savais rien. Et franchement, je n'en avais que faire. J'étais ici pour me nourrir, pas pour discuter ou rendre des comptes. En mettant ce fauteur de trouble dehors (si l'on pouvait le dire de cette manière), j'en avais déjà trop fait. Pourtant, elle ramenait vers moi cet indésirable. Fallait-il vraiment que je lui refasse prendre la direction de l'entrée ? Ou plutôt de la sortie, dans le cas présent ? Car évidemment, après avoir eu sa réponse, ne se contentant pas qu'à cela, elle s'était dirigée vers moi. Ne pouvait-on vraiment pas manger en paix ? Certes, j'aurai pu l'ignorer royalement... Mais il restait tout de même en moi ne serait-ce qu'une once de bienséance, surtout envers les demoiselles. Ainsi, même si je m'apprêtais à reprendre mon plat, je l'attendis tout de même. Néanmoins, apparemment, ce fut une mauvaise idée de ma part. En effet, au moment où elle posa l'indésirable sur la chaise m'étant voisine, je ne pus m'empêcher de lui envoyer un regard très légèrement courroucé. Qui était-elle pour me ramener ce déchet ? Aux dernières nouvelles, c'était un malappris qui n'avait rien à faire ici et non un boomerang... Elle avait tout de même de la chance de n'avoir pas fait autant de bruit que l'autre.

« Je crois que ceci est donc à vous… Et que vu ce que vous venez d’en faire je mérite amplement une compensation et vous en remercie d’avance…»

Elle n'était pas gênée dites donc... Tout d'abord, j'avais rendu service en jetant dehors cet imbécile, de plus, elle m'avait demandé si c'était bien moi qui l'avais fait traverser la porte... Et elle osait encore demander une compensation en échange ? N'allait-elle pas un peu trop loin ? D'ailleurs, en parlant du « projectile », j'avais profité du fait qu'il soit bien sonné et dans l'incapacité de se mouvoir pour, d'un rapide coup, venir le pousser et le faire tomber de la chaise. Pour justifier mon acte, je me contentai d'un simple « Pas de déchets à table, merci. Suite à quoi j'attrapais ma fourchette, prêt à continuer mon repas, quand une main intruse fit son apparition dans mon champ de vision. Instinctivement, ma fourchette était déjà prête pour embrocher le membre, mais ce dernier fut plus rapide que moi. Ainsi, le couvert se fichait dans la table que la demoiselle était déjà en train de se régaler dans mon plat... Les femmes de nos jours, tous des sans gênes ! Néanmoins, je la laissais faire... Après tout, c'était bel et bien moi qui avaisbalancé cet homme sur elle non ? Malgré mon caractère bien souvent insolent, il me restait tout de même un fond de politesse... Par conséquent, la meilleure chose à faire n'était-il pas de l'inviter ? Et puis, ne serait-ce pas mieux que de manger directement dans mon plat ? De plus, le cuisinier que j'étais avait pour principe de ne jamais laisser quelqu'un avoir faim : si l'on faisait attention aux cris de son ventre, ainsi qu'à ses râles, elle ne pouvait qu'être affamé. Certes, ce ne serait pas moi qui préparerais les plats, mais l'important était qu'elle se remplissait la panse... Et surtout, si elle tenait vraiment à quelque chose en retour, je pouvais bien lui offrir la note ! Après tout, il fallait savoir être économe dans la vie, d'autant plus que si je prenais ses paroles au pied de la lettre, je ne faisais que lui donner ce qu'elle voulait. Moi arnaqueur ? C'était assez rare, mais quand l’occasion se présentait pour en devenir un, ne fallait-il pas s'en saisir ?

D'un rapide coup d'oeil par delà la chaise, je m'assurai que l'homme ne puisse se relever avant un moment. De cette manière, je n'avais pas à le refoutre dehors une seconde fois, non ? Suite à quoi, d'un air nonchalant, je donnais un petit coup de pied dans la chaise pour la rapprocher de la demoiselle, la proposant implicitement de s'asseoir. Manger dans cette position ne devrait pas vraiment être confortable... Suite à quoi, je faisais signe au serveur. C'était officiellement l'heure de plumer de la pigeonne... Elle avait faim ? Elle pouvait manger... Quant à moi, mon gros estomac en réclamerait sûrement en plus, la note allait donc sûrement être assez salée... C'était dommage qu'elle voulait avoir quelque chose en échange n'empêche... Mais si elle y tenait vraiment, je ne pouvais refuser ! Huhuhu...


« C'pas mieux de s'asseoir pour manger ? Sinon, j'espère que t'as juste faim et que t'as pas la rage... Mais sinon, si t'es pas infectée d'une quelconque manière, tu peux quand même manger, si tu tiens tant à avoir une compensation. Surtout que t'as l'air d'avoir faim... »








©odé par Higuen Arkio

_________________
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue37/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue70/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 13:54

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres !
Drake & Méliandre

Ayant terminé l’assiette de l’individu je la reposais devant lui et posais la main sur mon estomac qui émis un nouveau grognement, le reste qu’avait contenu cette assiette était loin de suffire à calmer les cris de désespoir de ce dernier, très loin même… Je n’étais pas une goinfre loin de là, mais cela faisait tout de même un sacré moment que je n’avais rien avalé.
Mes yeux finirent par se poser sur le déchet qui m’avait fait terminer à l’eau, ce dernier ne se trouvait plus sur la chaise sur laquelle je l’avais laissé tomber mais sur le sol, je levais un sourcil interrogateur ne m’ayant pas rendu compte de sa chute puis fini par hausser les épaules, après tout ce n’était tout bonnement pas mon problème si cette loque préférait le sol à une chaise. J’avais assez de soucis comme ça pour ne pas avoir à me préoccuper de ceux des autres et encore plus ceux d’un inconnu méritant plus que je le taille en pièce plutôt que je lui porte une quelconque attention.
Un raclement de chaise se fit entendre et cette dernière vint s’arrêter contre ma jambe, mon regard quitta l’homme pour venir se poser sur celui se trouvant toujours à table, je n’ouvris pas la bouche, me contentant de le fixer pour deviner la suite des évènements. Qu’avait-il en tête ? Je venais de dévorer ce qu’il lui restait de son repas et à présent il me présentait la chaise qui se trouvait à ses côtés ? Soit il était complètement idiot soit il avait déjà une idée derrière la tête, bonne ou mauvaise pour moi je n’en savais strictement rien, mais une chose était certaine j’allais rester sur mes gardes un petit moment. Je finis par m’assoir sur la chaise alors qu’il ouvrait la bouche :

« C'pas mieux de s'asseoir pour manger ? Sinon, j'espère que t'as juste faim et que t'as pas la rage... Mais sinon, si t'es pas infectée d'une quelconque manière, tu peux quand même manger, si tu tiens tant à avoir une compensation. Surtout que t'as l'air d'avoir faim... »

Je ne répondis pas tout de suite, je claquais des doigts pour faire venir un serveur et lui demander la carte de l’établissement. Mes yeux la parcoururent en long en large et en travers avant de finir par commander, puis me retournant de nouveau vers l’étrange individu je finis par répondre à ses pseudos interrogations d’une voix totalement dénuée de sentiments :

« En effet il est plus agréable d’être assise pour déjeuner même si c’est également dans un certain sens une perte de temps considérable. Si j’ai faim, je pense que vous en avez déjà eu un certain aperçu et qu’il n’est donc pas nécessaire de s’étendre plus sur le sujet… En ce qui concerne la rage, il se pourrait en effet que je sois infectée d’une certaine manière ou d’une autre d’une quelconque maladie, peut être même plus affreuse que la rage, la folie probablement, oui ce serait certainement ça, la schizophrénie également, au fond je n’en sais rien, mais croyez-moi il y a bel et bien des choses pires que la rage… Bien pire que vous ne pouvez même l’imaginer… »

A la fin de ma tirade, un petit sourire sadique avait étiré mes lèvres alors que mes doigts caressaient doucement la crosse de mon pistolet droit solidement accroché à ma cuisse par sa lanière de cuir.
Mon entrée finit par arriver au même moment me tirant de ma rêverie, je remerciais le serveur d’un signe de tête et entrepris de commencer à déguster mon plat avec moins de sauvagerie et plus de classe que je l’avais fait avec le plat de mon vis-à-vis.




« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue36/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue19/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeDim 1 Sep 2013 - 0:38






La demoiselle semblait avoir accepté mon invitation, que dis-je, mon piège plutôt ! Ainsi, après m'avoir jeté un regard, elle était venue s'asseoir sur la chaise que je lui avais proposée. Parfait, tout bonnement parfait, avec cette jeune femme, j'allais pouvoir faire de bonnes économies. Elle n'était pas obligée de vider les stocks du restaurant, certes, mais pour ma part, je n'allais pas me gêner pour me régaler tel un guerrier du Valhalla. Le mieux, dans tout ça, était que la note finirait pour cette charmante femme. Que demander de mieux ? J'étais venu ici pour profiter de l'argent que j'avais mis de côté et voilà que je prévoyais de manger gratuitement. Cette demoiselle et ses demandes tombaient vraiment parfaitement ! Qu'elle vienne, qu'elle ait faim, qu'elle mange ! Tout serait à ses frais ! D'ailleurs, elle ne fut apparemment pas réticente quant à se remplir la pense. En effet, elle s'était peut-être assise, mais elle avait aussi pensé à faire venir un serveur pour passer commande. Elle s'attela de longues minutes sur le menu de l'établissement, pour enfin rendre le verdict. Après quoi, elle était venue me répondre à mes questions posée d'une manière pouvant être perçue comme provocantes, certes avec un temps de latence.

« En effet il est plus agréable d’être assise pour déjeuner même si c’est également dans un certain sens une perte de temps considérable. Si j’ai faim, je pense que vous en avez déjà eu un certain aperçu et qu’il n’est donc pas nécessaire de s’étendre plus sur le sujet… En ce qui concerne la rage, il se pourrait en effet que je sois infectée d’une certaine manière ou d’une autre d’une quelconque maladie, peut être même plus affreuse que la rage, la folie probablement, oui ce serait certainement ça, la schizophrénie également, au fond je n’en sais rien, mais croyez-moi il y a bel et bien des choses pires que la rage… Bien pire que vous ne pouvez même l’imaginer… »

La laissant parler, quand bien même j'écoutais ses paroles, je m'en désintéressais totalement et je préférais renouveler ma commande après du serveur. Je n'aime pas quand ça parle trop... Surtout quand c'est l'heure de se remplir l'estomac. Non mais sérieux, tout ça pour dire qu'elle n'avait peut-être pas la rage, mais qu'elle n'était tout de même pas seule dans sa tête... Comme quoi, il n'y avait pas besoin d'épiloguer pendant cent cinq ans ! J'étais quand même bien tombé... Une folle, qui allait me payer ma note... En effet... Oui. Toujours est-il que, même si j'avais laissé ses paroles s'engouffrer dans un vent digne des plus dangereuses tempêtes, ce n'était pas pour autant que je l'avais totalement quitté du regard. Ainsi, tout en finissant de parler, un sourire se voulant sadique était apparu à ses lèvres alors que ses doigts effleuraient son arme. Elle croyait vraiment faire peur là ? D'ailleurs, pour répondre à son espèce d'avertissement silencieux, j'étais venu attraper mon couteau, pour le mettre bien en évidence devant elle sur la table et ce, tout en gardant un visage impassible. Avec ça, j'espérais aussi au moins me faire comprendre. Dans tous les cas, elle n'avait pas la rage, c'était sûrement le plus important. Je n'aimais pas vraiment quand il y avait une personne qui m'était similaire à côté de moi... Deux personnes enragées côte à côte pouvait vraiment donner sur une mauvaise fin.

« En gros, t'es pas seule dans ta tête. Tu sais, t'as pas besoin d'épiloguer pour que je puisse comprendre. Mais tant que t'es pas enragée, c'est bon, ça peut toujours s'arranger, tant qu'je mange dans la tranquillité. Avais-je tout d'abord dit en jetant un regard de biais vers l'homme gisant toujours au sol.Ouais bon, en tout cas « ravi » de partager cette table avec toi... D'ailleurs, j'suis censé t’appeler comment? La Folle ? La Schizo ? Ou simplement l'Affamée ?

Alors que je terminais ma question, le serveur arrivait déjà avec nos entrées. Le service se voulait bel et bien parfait. Non seulement la nourriture de cet établissement était exquise, mais les commandes étaient également rapides. Néanmoins, j'imaginais bien que pour le facteur « prix », la donne allait changer du tout au tout... Mais après tout, qu'en avais-je à faire ? Ils pouvaient mettre des prix dérisoires s'ils le voulaient : ce ne serait pas moins qui réglerait ma note. Je sens que cette demoiselle et moi allons devenir de grands amis ! Toujours est-il que je n'attendais pas plus longtemps pour m'emparer de mes baguettes et commencer à faire tourner cette usine me servant d'estomac. Mais bien évidemment, malgré toutes les piques que je pouvais envoyer à cette dame, je n'en restais pas moins un homme civilisé (ou presque du moins), par conséquent, avant d'aller au front, je laissais échapper un simple « Itadakimasai ». Aujourd'hui, j'allais me faire un véritable festin... Et je ne pouvais qu'en remercier cette mystérieuse femme.








©odé par Higuen Arkio

_________________
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
Méliandre DeVitto
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue37/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue70/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeSam 28 Déc 2013 - 12:18

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres !
Drake & Méliandre

En l'entendant parler je ne pu me retenir de lever les yeux au ciel avant d'aussitôt remettre le nez dans mon assiette. N'en avait-il pas marre lui aussi de poser des questions dont il se fichait royalement des réponses, à quoi bon discuter, nous nous fichions éperdument autant l'un que l'autre de ce que nous étions respectivement, et à vrai dire je n'étais pas certaine qu'il aurait été intéressant d'en savoir plus à son sujet, il ne m'inspirait aucune sympathie ni même rien d'autre, pas de curiosité, nada.
Je jetais ensuite un regard vers le couteau qu'il venait de poser sur la table, croyait-il m'impressionner avec son mini couteau suisse ? Comme c'était mignon, l'idée de l'attraper et de m'amuser avec me traversa l'esprit, mais je doutais grandement que l'équipe de l'établissement ne soit pour le fait que je m'amuse avec celui-ci sur leur table, sans compter que toute l'équipe n'était autre que d'anciens pirates, autant dire que ce n'était pas le meilleur des endroits pour provoquer quelqu'un même si dans un certain sens cela avait quelque chose d'excitant...

Les plats continuèrent de se succéder, je garder le silence et me délectais des mets plus délicieux les uns que les autres sans me soucier de la note pharaonique qui n'allait pas tarder à arriver, il y aurait toujours une manière pour s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre, ne disait-on d'ailleurs pas que chaque problème avait sa solution ?
De toute façon je n'avais pas le moindre centimes à dépenser dans cet endroit, ni nul part ailleurs d'ailleurs...
Une fois mon dessert terminé je posais la main sur mon ventre, juste à l'endroit où un petit gonflement se dessinait. Le repas avait été un vrai délice, mais le temps n'était plus à la délectation, il fallait trouver et vite une solution pour s'éclipser au plus vite et avec un minimum de classe, ou pas finalement...

Un petit sourire naquit sur mon visage, comment se faisait-il que je n'y avait pas pensé plus tôt, la réponse à mon interrogation était tellement évidente pourtant ! Je baissais les yeux sur mes mains et retirais un à un mes gants avant de les ranger dans la poche intérieure de ma veste.
Je laissais échapper un petit merci pour le repas à l'adresse de l'homme étrange et m'emparais de son couteau sur la table et l'envoyais droit au milieu d'une table pleine à craquer afin de donner l'impression que mon vis à vis en était l'auteur.
Je lui adressais un petit clin d'œil avant de me baisser pour éviter un tabouret qui était déjà en train de voler dans notre direction alors que les occupants de la table voisine commençaient à se lever et à quelque peu élever la voix visiblement contrariés.


« L'âme n'a pas de secret que la conduite ne révèle. »
Code by AMIANTE

_________________
[22:08:36] Zeke Lundren : Méli reine des amazones martiennes sanguinaire ''comme elle est féminine dans ce bain de sang *0* ''


« There's something wrong with me, and I hear it in the way you say no really it's okay, you say there's something wrong with me I know so go away ... »
Redsky
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue36/75Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Left_bar_bleue19/350Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitimeSam 25 Jan 2014 - 20:08






« Dans ce cas, la Tarée... Je pense que ça va merveille. » Avais-je répondu à son indifférence. Mais je finissais tout de même par l'imiter, en plongeant dans mon plat. Moi aussi, je n'en avais rien à faire d'elle. J'avais juste balancé quelqu'un sur elle et ce n'était tout de même pas dramatique... Elle croyait vraiment que j'allais lui donner une compensation . Bien au contraire même, grâce à elle, j'allais faire des économies et lui laisser toute la note. Moi, galant ? Moi qui payais la note d'une femme ? Moi qui cherchais à me faire pardonner ? Non mais ! Et puis quoi encore. Elle avait l'air de bien se remplir la panse, soit : elle n'en était peut-être pas consciente, mais tout sur cette table serait à ses frais. Qu'elle se nourrisse, qu'elle fasse un festin, moi-même je ne me gênerai pas, mais qu'elle s'apprête aussi à se faire sucrer tout son argent... Son revolver ne me faisait pas peur et je n'aurais aucun scrupule à lui faire payer le repas. Mon porte-monnaie, lui, en serait très ravi !

Mon attention était fixée sur mes plateaux et tout ce qui passait devant mes yeux. Mon appétit d'ogre frappait ! Ainsi, un à un, les plats se vidaient à une vitesse ahurissante. D'ailleurs, c'était comme si nous nous étions lancés dans un concours du plus gros mangeur, sans pour autant nous en rendre compte. En levant les yeux, j'avais pu apercevoir qu'elle aussi, elle pouvait manger des tonnes sans problème. À vrai dire, nous mangions presque la même vitesse, enchaînement les assiettes sans compter. Les seuls bruits que l'on pouvait entendre étaient le bruit de la viande se déchirant, nul ne parlait, tous étaient concentrés. Très vite, une véritable dune se forma sur notre table, une dune immaculée, formées par des plats parfaitement blancs, tant nous n'avions rien gaspillé. Mon ventre se remplissait, alors que ma méfiance se tapissait... Lorsque le dessert arriva enfin, tant pour elle que pour moi, j'eus presque du mal à le terminer. Quand ce fut fait, je libérai même un petit rot, prouvant que j'étais maintenant parfaitement repu. La question qui survenait maintenant... Serais-je seulement en mesure de me relever ?

Je m'apprêtais à vérifier cela, en ayant au préalable appelé le serveur pour le prévenir que cette charmante demoiselle se chargerait de la totalité de la note, au moment où l'étrange femme enleva ses gants. Certes, cela pouvait sembler tout à fait anodin comme geste et, dans un premier temps, je n'y portai pas vraiment attention, même si son sourire semblait très suspect... Je restais tout de même un tant soit peu sur mes gardes. Je n'avais pas confiance en la jante opposée ! Et j'avais eu raison, car après un léger remerciement de sa part à mon égard, elle se saisit du couteau et le lança sur une table opposée... Malheur, la fourbe ! Elle avait tout prévu elle aussi ! Et bien soit, j'allais la prendre de vitesse ! Les autres clients prirent le couteau lancé comme une attaque et la tension monta très vite.

Elle osa me faire un clin d'oeil, pour ensuite se baisser et éviter de justesse un tabouret, qui se dirigea alors vers moi. Dans un parfait réflexe, je dégainai ma lame pour trancher le projectile en deux et ainsi l'arrêter en vol... Chose que j'aurai dû éviter de faire d'ailleurs, le personnel pourrait maintenant m'en vouloir d'avoir sorti mes armes... Tant pis alors, il fallait que je me tire vite d'ici ! Un autre tabouret vola, mais cette fois-ci, j'évitais d'utiliser mon sabre et préférais l'écarter d'un revers de la main pour le faire s'écraser sur une nouvelle table et empirer la chose. Finalement, utiliser mon épée aurait été mieux... Dès lors, plusieurs personnes s'échauffaient et le staff du restaurant, composé principalement d'anciens forbans, précisons-le, commençait à montrer son nez... Ça sentait la baston et mon instinct m'ordonnait de ne pas rester plus longtemps ici ! Interpellant le serveur qui était déjà décidé à remettre de l'ordre dans cet établissement, je posais une pièce sur la table en indiquant simplement « Pourboire ! ». Suite à quoi, tout en regardant cette femme, j'indiquais qu'elle se chargerait de payer le tout.

« Vous laisserez la note à cette femme-là. Trop tard miss, j'crois que j't'ai pris de cours ! »

Tournant le dos tout en lui faisant un salut de la main, je me dirigeai vers le porche, même si je sentais que sortir d'ici n'allait pas être si simple...








©odé par Higuen Arkio

_________________
Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Empty
MessageSujet: Re: Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]   Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un restaurant est-il synonyme de nourriture ? Non, il est synonyme de rencontres ! [PV Méliandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: Le Baratie-