Partagez | 
 

 Bon appétit bien sûr ! [Solo-Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Bon appétit bien sûr ! [Solo-Flashback]   Mar 02 Juil 2013, 21:02




Bon appétit bien sûr ! 




Une bonne chose de faite... Je venais tout juste de sortir de la Villa Loca, cet étrange établissement de chasseurs de primes, où j'avais rencontré mon nouvel employeur, un homme-poisson dénommé Shindô, quand je décidai de me saisir du fruit que j'avais emprunté sur le navire marchand quelques minutes plus tôt. Je n'avais aucune conscience du pouvoir véritablement destructeur qu'il allait me donner, me léguer. Non, je le voyais bel-et-bien comme un bête fruit, une variété que je n'aurais pas encore connu suite à mes trop peu nombreux voyages sur les Seas Blues. Dans tous les cas, je pensai alors à tout ce que je venais de traverser, à cet entretien mystérieux et à la mission que j'avais désormais. Piller et détruire. Rien de bien complexe, en somme. D'autant plus que visiblement, il n'y avait pas de garde qui se respecte à cet endroit. C'était presque une porte ouverte aux vols et aux autres larcins, pour un type comme moi en mal de fric, d'argent. Et sur le coup, il fallait dire que le prix que me proposait l'autre humanoïde était plus qu'alléchant. Dix foutus millions de berrys... Plus que je n'en avais jamais gagné. La perspective d'une carrière propulsée d'un coup d'un seul m'excitait véritablement. J'étais comme obligé de réussir cette mission que l'on venait de me confier. D'ailleurs, dans le cas contraire, je pouvais dire au revoir à ma mission de mercenaire... A moins que je ne fasse suffisamment de bruit pour que la marine ait peur de moi et appose une petite mise-à-prix sur ma tête masquée. Dans un sens, je crois qu'être primé ne m'aiderait pas réellement puisque j'aurais bien moins de facilité à agir dans la plus parfaite des légalité. Mais a contrario, mes futurs employeurs auraient plus facilement confiance en moins, et me prendraient largement plus au sérieux. Pour le moment, malheureusement, je ne passais que pour le pauvre homme-cornu naufragé du Nouveau Monde... Mais j'avais bel-et-bien l'intention de changer cette vision des autres sur ma propre personne. Et une fois que cela serait fait, peut-être même que je pourrais songer à créer ma propre organisation, à l'image de celle de ce Shindô... Cependant, cela deviendrait rapidement une organisation hors-la-loi. Rien à voir avec ces pseudos défenseurs de la justice, qui défendaient largement plus leur porte-monnaie que les civils, soit dit en passant.  

Enfin bref... A cet instant précis, je remontai donc en direction du navire qui devrait me guider jusqu'à Logue Town, où la boutique du pauvre inconnu se trouvait. Le fait de ne rien connaître, ou presque rien dudit inconnu ne me stressait pas le moins du monde. A moins qu'il ne s'agisse du mystérieux bretteur qui m'avait déjà mis au tapis plus d'une fois, je n'avais de toute manière aucune appréhension. Non, le seule chose que je craignais, c'était la force de la marine locale. Il y avait sans aucun doute un colonel, là-bas. Un colonel du Quartier Général, qui plus est. Un vrai gradé, entre autre, qui méritait son rang et possédait largement assez de force pour calmer les quelques pirates assez téméraires pour venir prier sur le lieu de l'exécution de leur précédente divinité, Gol D. Roger. Je doutais donc qu'il ait de la difficulté à s'occuper de mon propre cas. Quand bien même j'étais un guerrier originaire du Nouveau Monde, je savais ma force réduite depuis mon étrange amnésie. Je devais réapprendre à me mouvoir, à frapper comme j'avais pu le faire auparavant. Cela n'était évidemment qu'une question de temps mais ce même temps était suffisant pour me mettre en danger face à un haut-gradé d'East Blue. Outre le colonel, je doutais cependant que quiconque puisse me mettre véritablement en danger. Dans le pire des cas, je devrais courir et utiliser mon agilité, ma réactivité pour les semer dans les rues de la ville. Dans ce genre de situations, j'étais un professionnel, réellement. Et j'étais prêt à voir ce dont était capable ledit colonel avant de le semer dans le dédale que composaient les rues de Logue Town.

C'est à ce moment précis que ma vie bascula. En réfléchissant, j'avais machinalement mené le fruit que j'étais loin de soupçonner d'une malédiction à mes lèvres, et j'avais mordu dedans. Sur le coup, j'avais cru qu'il était moisi, et je l'avais recraché presque aussitôt. Malheureusement, il était déjà trop tard et j'eus le temps, pendant cette mauvaise expérience, d'avaler une bouchée de ce fruit du démon que je jetais au sol rapidement. Je toussai, menant une main à ma gorge. Le goût était infect, horrible. Il n'y avait réellement rien d'autre à redire... Épouvantable, peut-être ? Oui. Quoi qu'il en soit... Je me souviens parfaitement de ce qu'il se passa, à la suite. La peur que j'avais ressenti jusque dans mes tripes ne me permettra jamais d'oublier ce moment où je suis devenu l'un de ceux que je détestais tant : un maudit. J'avais acquis un pouvoir, puissant et menaçant, mais qui, par chance, ne serait effectif que rarement, me permettant ainsi de rester un être vivant comme les autres, même si je ne pouvais déjà plus nager. Revenons-en donc à mon état du moment... Tout d'abord, je me sentis pris d'une puissante fièvre. Bien trop pour que cela ne soit naturel, d'ailleurs. Je me souviens même qu'une touffe d'herbes sèches, à mes pieds, s'embrasa et disparut en un nuage de fumée. La surprise n'avait d'égal que la frayeur que me causait cette nouvelle propriété brûlante de mon corps. Ce dernier, d'ailleurs, commençait peu-à-peu à rayonner. Et avant même que je n'eus la possibilité de chercher à refroidir la température astronomique qu'atteignait mon enveloppe charnelle, j'explosai.


Lorsque je me réveillai, je me trouvai dans un lit agréablement chaud, chez un habitant local, sans doute un chasseur de prime étant donné qu'ils sont les seuls à pululer sur Whiskey Peak. Il m'expliqua brièvement qu'il m'avait retrouvé au milieu d'un petit cratère, une marque de brûlé ayant vraisemblablement été soufflée autour de moi, suite à un bruit puissant provoqué une vingtaine de minutes auparavant. Il avait pris soin de moi pendant une petite demie-heure avant que je ne reprenne conscience. Ce fut à ce moment-là que je comprenais. Je venais d'être maudit par le fruit que j'avais ingurgité et j'étais devenu un homme explosion. Au final, cela facilitait les choses, pour mon boulot... Je me mis donc en route suite à cela sachant pertinemment que la richesse et la gloire n'attendaient pas. Une nouvelle aventure commençait, et j'allais en être le protagoniste principal.




Revenir en haut Aller en bas
 

Bon appétit bien sûr ! [Solo-Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et bon appétit bien sûr !!
» [Flashback - Entrainement solo] Il faut savoir se mouiller pour ses amis
» Tribulations d'une naine [solo & flashback]
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: Whiskey Peak-