Partagez | 
 

 Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Ven 7 Juin - 18:58






Un petit bateau arriva au port du Royaume de Trader et à peine s'était il cogné arrêté à bon port qu'une jeune fille sauta par-dessus bord pour poser les pieds à terre. Elle s'étira le sourire aux lèvres et observa les alentours. Le port où elle s'était accosté était rempli de bateau tous plus gros les uns que les autres et remplis de marchandises : nourritures, armes, vêtements, matériaux, peut être même cartes aux trésors ou fruits du démons qui sait.

Le sourire de la jeune harpie s'agrandi d'autant plus, dans une ville pareille, elle trouverait bien le moyen de voler quelque chose, mais les commerçants avaient surement engagés des mercenaires pour protéger leurs business, s'ils étaient un minimum intelligent du moins. Peu importe, ils ne pouvaient pas être partout et s'il le fallait elle combattrait, il fallait juste qu'elle évite de s'attaquer à un gros poisson.

De toute manière, elle n'était pas là pour ça, elle devait trouver en premier lieu un équipage pirate à intégrer pour pouvoir traverser la Reverse Mountain et continuer son voyage.

Mais ou pourrait-on trouver un équipage Pirate ? Dans une taverne malfamée surement, mais Safira n'aimait pas vraiment ces lieux lugubres... peu importe, il faudra bien qu'elle rentre dans ce genre d'endroit, elle avait décidé de devenir Pirate après tout.

Elle soupira un peu et se dirigea vers le centre-ville, cherchant un bar plutôt agité qui pourrait contenir des pirates et elle sembla trouver son bonheur quand des cris se firent entendre dans une petite taverne à deux mètres de là entre deux marchands de fruits, en grande rivalité.

La jeune fille s'y dirigea et ouvris la porte déjà a moitié détruite par un pauvre civil malchanceux renommée à l'occasion "fusée humaine", le malheureux avait eu un petit accrochage avec un pirate tout juste arrivé dans le Royaume.

A peine fut elle entrée dans la taverne que tous les regards se tournèrent vers elle, il faut dire que ce n'était surement pas très courant de voir des jeunes filles rentrer dans un endroit pareil. Safira leurs répondis avec un sourire innocent et se dit :


"Non, hors de question que je rejoigne l'équipage de ce vieux barbu poisseux semblant aussi faible"

Elle se dirigea donc vers le tavernier et les discutions reprirent peu à peu, elle lui demanda donc le plus doucement possible de manière à ce que les pirates ne l'entendent pas :

-Dites monsieur, vous savez où je pourrais trouver un équipage pirate un peu plus intelligent et expérimenté que ces guignols ?

Le tavernier lui souri et lui dit avec un air narquois : Vous voulez devenir pirate Mademoiselle ?

-ça, cela ne vous regarde pas n'est-ce pas ? Lui répondit-elle le sourire aux lèvres




Dernière édition par Safira Daishizen le Jeu 11 Juil - 11:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 17 Juin - 17:18

 


La journée commença très mal pour Ranmaru qui lors de son arrivée sur les Lieux croisa un petit groupe de la marine qui se rua sur lui. Il décida donc rapidement, de les éviter afin de ne pas causer d'ennui à d'autres personnes, mais la malchance fit que ceux-ci appelle des renforts pour le capturer. C'est rapidement qu'il se retrouva en train de fuir une dizaine de soldat de la marine, de bon matin. Généralement, il prenait la peine de vérifier s'il n'y avait pas de patrouille ou quoique ce soit, les habitudes de l'île faisaient que normalement, il ne devait pas y avoir de soldat de la Marine. D'après ce qu'il savait sur ce Royaume, les commerçants eux-mêmes payaient des mercenaires afin d'assurer leurs protections contre les pirates. Ranmaru pensait donc qu'en se pointant là, il n'aurait pas trop de problèmes, mais il fallut que ce jour-là il y ait un contrôle de la marine. C'est comme ça qu'il se retrouva à courir entre les bâtiments afin d'échapper à un groupe de soldat qui avait décidé de le capturer aujourd'hui et par la même occasion d'empocher les Trent Millions de Berries sur tête. C'est sans grande difficulté, qu'il parvint même encerclé par la marine à leur échapper et à prendre la fuite et se fondre dans la masse.
 
Aujourd'hui, il avait décidé de se rendre dans le Royaume de Trader afin d'y faire ses courses. La dernière fois qu'il avait fait les courses, c'était quand il avait dû libérer les esclaves de Leck et par la même occasion, il leur avait donné une bourse de Berry afin qu'ils puissent sans sortir sans encombre jusqu'à la prochaine île. A présent, il se trouvait dans une situation incertaine concernant les vivres. Grâce à plusieurs services rendu à des gens rencontrés sur la route, il est parvenu à rassembler assez d'argent pour faire le plein de provisions et continuer sa route sur Grand Line. Ah oui, il arrivait de Grand Line... Comment il se trouvait là ? Grâce ses amis les plus fidèles, Baigon, Tsubaki et Shun'o les Faucons Géants. Depuis la rencontre avec eux, Ranmaru parcours les îles sans trop de problèmes, simplement par le fait qu'ils soient Géant et donc Robuste, mais en plus de ça ils sont très intelligents et l'aide pour beaucoup de choses. En plus étant de très bons animaux de compagnie, ils sont de très bons chasseurs et ça il ne peut pas s'en plaindre. La pour cette fois, c'était uniquement Tsubaki qui avait accompagné Ranmaru pour la recharge. Pour les remerciements, Mori prit soin de prendre de quoi les rendre heureux et de montrer qu'il pensait à eux.
 
Se trouvant donc dans le quartier commerçant, il commença par passer par le magasin d'arme et s'en suivi plusieurs magasins, vendant divers produits, de la nourriture, jusqu'à de l'équipement maritime. Il n'y avait rien à dire, pour le voyage cela n'était autre que l'endroit parfait. Lorsqu'il eut fini ses courses, il se dirigea vers l'auberge la plus proche afin de collecter tout de même des informations sur la manière dont le monde se porte. Il se rendait vite compte que depuis qu'il avait pris la peine de se faire discret, les choses devenaient de pire en pire à cause du gouvernement mondial. Il prit donc le temps de s'asseoir au comptoir et de commencer à lire les nouvelles. Il commanda une boisson et par là même occasion, il écoutait également ce que les gens autour disaient. Dans le brouhaha, il pouvait entendre « Nakata Fenice des Tengoku no Seigi... » Et le second nom qui sortit fût « Tsukiyo no Hato ». Ces deux-là semblaient retenir l'attention du gouvernement mondial. De l'autre côté, Ranmaru apprenait qu'une fois de plus Loyckh montait en grade... Il se demandait encore une fois s'il allait bien. Alors qu'il lisait attentivement le journal, le silence pesa soudainement dans le bar. Mori resta tranquille et tenta de jeter un simple coup d’œil en direction de l'entrée, où il remarqua l'arrivée d'une jeune fille qui se dirigea directement vers le comptoir et encore pire à côté de lui. Celle-ci commença alors à parler. Elle cherchait apparemment un équipage pirate... Agaçant. Le nombre de gamin qui voulait devenir pirate de nos jours ne faisaient que s'accroître comme-ci il s'agissait d'un jeu. Sachant qu'en suivant ce chemin, il avait perdu un bon nombre de compagnon, il ne put s'empêcher de se mêler à la conversation.
 
Mori : Sais-tu seulement ce qui t’attends dans la piraterie petite ?
 
C’est d’un air désagréable et froid à la fois qu’il posa la question à la jeune fille.



Dernière édition par Mori Ranmaru le Mar 25 Juin - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 17 Juin - 23:09



La jeune fille venait à peine de poser sa question au serveur de l'auberge qu'un homme se mêla de la discussion. Il avait les cheveux bouclés et blancs et les yeux rouges semblerait-il, un albinos ? Peu importe, de quoi se mêlait il celui-là ? Était-il pirate ? Ou seulement un trop grand donneur de leçon ?

Sais-tu seulement ce qui t’attends dans la piraterie petite ?

Ce qui l'attendait dans la Piraterie ? Bien sûr elle s'en doutait et pas qu'un peu d'ailleurs, cela faisait un an qu'elle fuyait sans relâche le gouvernement mondial qui voulaient lui faire la peau parce qu'elle avait tuée une ordure. Elle avait décidé de devenir pirate pour se venger du gouvernement qui l'avait envoyé dans une vie d'esclave après avoir massacrés sa famille. Mais à cette allure là elle finirait par mourir, il lui fallait absolument rentrer dans un équipage pour pouvoir aller plus loin sur les mers, devenir plus forte et voyager en plus grande sécurité.

Bien sûr, elle savait très bien que ce n'était pas un jeu d'enfant, ni une partie de plaisir, que ce serait un voyage dangereux et qu'elle pourrait en mourir, mais il était hors de question qu'elle reste caché sur une petite île jusqu'à sa mort après tout ce qu'elle avait vécu jusqu'ici.

De plus, étant donné qu'elle avait déjà tuée quelqu'un et voler deux ou trois petits bateaux depuis le début de sa fuite, elle avait déjà un minimum d'expérience en tant que hors-la-loi et pour finir, elle avait déjà rencontrée plusieurs pirates depuis, certaines s'étaient bien passées, d'autres pas, mais au moins elle avait fini par voir d'un peu plus près ce qu'était la piraterie. Bien sûr ce n'était pas suffisant pour se prétendre pirate accomplie, mais elle connaissait plutôt bien la piraterie.

Elle se tourna donc vers le jeune homme et le regarda déterminé à lui faire comprendre qu'elle n'était pas une gamine uniquement attirée par l'aventure et les trésors que rapporte la piraterie, elle lui sourit et dit toujours à voix basse

- Oui je sais à quoi m'attendre en cherchant à devenir pirate, j'en ai rencontré quelques-uns pendant mon voyage, très différents les uns des autres et pour diverses raisons personnels je suis déjà, même sans être pirate, poursuivit par pas mal de mercenaire du gouvernement, alors je pense que chercher un équipage pirate n'est pas forcément la pire idée qui me soit venu à l'idée dans ma situation. De plus, j'ai déjà décidée de devenir pirate pour... une histoire de vengeance envers la marine et pour la liberté que cela peut procurer, je ne changerais pas d'avis et au cas où vous vous poseriez le la question, oui je sais me battre, en tout cas je me débrouille. Mais vous avez l'air de vous y connaitre, vous êtes un pirate monsieur ?

Maintenant qu'elle y pensait, mieux fallait-il qu'il soit pirate, car s'il était révolutionnaire, ça pouvait encore passer mais s'il était du gouvernement ou un chasseur de prime cela pouvait s'avérer problématique et elle devrait à nouveau s'enfuir. Si c'était un civil, il fallait seulement espérer qu'il ne la dénonce pas. La jeune fille avait assez fuit et combattus ces derniers temps.


Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 1 Juil - 16:33

 

Quand Ranmaru c'était mis en tête de venir faire les courses, il n'imaginait pas une seconde qu'il allait se retrouver dans ce genre de situation. Le genre de situation que l'on pense prévenir, mais quand elle nous tombe dessus on se rend vite compte que finalement, on peut prévoir n'importe quel situation, mais au final le plus dur est de réussir à gérer celle-ci. Il se trouvait tranquillement dans un bar et entendait une gamine qui disait qu'elle voulait devenir pirate... C'était son choix. Cependant, il avait pour habitude de non seulement détester les gamins, mais en plus de ça ne pas supporter quand ils font des caprices... Et oui, pour Ranmaru la moindre blague pourrie ou encore caprice d'enfant étant un moyen efficace de croiser le fer avec le responsable. Cela dit, il n'était quand même pas idiot et n'agissait pas tout bêtement sans réfléchir à ce qu'il allait faire.

Alors donc qu'il prenait du bon temps dans l'une des auberges de la ville contenant un bar, l'attention du pirate fût attiré par une jeune fille blonde qui semblait chercher à rejoindre la piraterie par tous les moyens. Il s'intéressa donc à son cas, sans forcément montrer que cela l'intéressait réellement et se lança en lui posant une question simple. Il avait pour habitude de voir d'abord la réaction de la personne avant de pouvoir donner un commentaire sur elle. La manière dont elle allait répondre et la façon dont les choses se passeraient avec elle. La raison de l'intéressement était simple, il s'inquiétait déjà pour elle... En fait, pour lui elle était tout simplement naïve et ne savait pas dans quoi elle pouvait réellement s'engager. Celle-ci ne perdit pas de temps pour répondre en souriant et en lui retournant une question qui laissa Mori sans réponse :

Safira : Vous êtes un pirate monsieur ?

Il regarda la jeune fille avec un air complètement perdu avant de revenir à lui et de répondre par un simple « Je ne sais pas vraiment... ». Avec une telle petite voix qu'elle dû certainement se rapproche afin d'entendre ce qu'il venait de marmonner. Il laissa alors son verre pour le rendre au Barman, quand soudainement un mec l'attrapa au niveau de l'épaule en l'interpellant par son surnom. C'était un mercenaire du Royaume, celui-ci tenait quelque chose dans la main et le dirigea directement vers Ranmaru qui constata avec stupéfaction l'image sur le bout papier, qui n'était autre que lui-même. Cependant, ce n'est pas vraiment ça qui le surprenait mais plutôt les chiffres qui étaient affichés sous son nom de « Star »... Il regarda attentivement et le dit avec insouciance sans s'en rendre compte à haute voix :






Mori : 30 000 000 de Berry ? Depuis quand ma prime a augmenté ?

A cet instant, la plupart des personnes se tenant dans le bar se turent. Les regards également se tournèrent en direction de Mori qui venait de faire semble-t'il une gaffe. Il se leva doucement essayant de ne pas faire d'histoire, mais il fut retenu par le mercenaire qui lui serra l'épaule afin de l'empêcher de partir. C'était ce qu'il détestait le plus, qu'on le force à faire quelque chose qu'il n'a pas envie. Sa réponse fut directe et précise lorsqu'il demanda au mercenaire quel était le problème avec son bras. La seconde d'après le pirate à la chevelure argenté tenait son bras dans sa main et exerça une pression assez puissante pour biser en deux bras du mercenaire.

Comme-ci de rien n'était, il commença à se diriger vers la sortie du bâtiment, mais les choses ne semblaient pas se passer comme il aurait voulu actuellement. Voulant à tout prix éviter de se faire embarquer, maintenant il se dirigea donc de force vers la sortie en éjectant de son passage tous ceux qui s'y trouvait, c'est la raison pour laquelle dans le feu de l'action, il envoya deux des mercenaires traverser les murs de l'auberge. Jetant ensuite une bourse au tavernier pour les dégâts, il se mit alors à courir quand il entendu au loin « C'est Gin'Kami no Mori, on l'a retrouvé... Il faut l'arrêter ». Il s'agissait des soldats de la marine qu'il avait croisée un peu plutôt dans la journée, les voilà qui revenait à la charge et ils semblaient plus nombreux. Avant de partir entièrement du bâtiment, il se tourna vers la jeune fille et lui adressa quelques paroles sur son ton habituel :

Ranmaru : Si c'est cette vie que tu veux, alors tu sais ce qu'il te reste à faire... Pour ma part, je ne peux laisser une personne comme toi errer ici... C'est pourquoi, je te propose de terminer la discussion dans un autre endroit, si tu me suis.

Toujours sur un ton froid et désagréable, il répondit donc à la demoiselle avant de commencer une course vers Tsubaki qui devait l'attendre non loin de la sortie de la ville. Pendant sa course il crut entendre d'autres personnes hurler comme-ci il courait après quelqu'un d'autres, il jeta un coup d'oeil en direction de la marine en espérant voir également la jeune fille, puis regarda à nouveau devant lui. « Je me suis mis d'autres poursuivants à dos ? Les choses vont se compliquer si je ne pars pas tout de suite »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 1 Juil - 17:56


Fuite à deux





L'inconnu la fixait maintenant depuis une dizaine de seconds avec une tête d'abrutit qui venait de se faire coincer et qui ne savait pas quoi répondre. Il ne pensait surement pas que la jeune fille était aussi déterminée et encore moins qu'elle lui poserait cette question, du coup il réagit d'une façon surprenante en répondant quelque chose qui n'avait absolument aucun sens.

- Je ne sais pas vraiment...

Il l'avait chuchoté, comme s'il avait honte de le dire et il y avait de quoi, ce n'était pas une réponse après tout, il aurait dû répondre « oui » ou « non », voir « peut-être » pour y mettre un peu de doute et de mystère... mais pas « je ne sais pas vraiment », ça n'avait aucun sens, c'était débile comme réponse. La jeune fille le fixa pendant quelques secondes avant de pouffer de rire, les humains étaient décidément bien étrange quelques fois. Elle en déduisit donc par son comportement que c'était le cas et qu'il était bel et bien pirate et les évènements allaient très vite lui montrer qu'elle avait raison

En effet, tout de suite après, un homme vint le voir et lui posa une main sur son bras, il avait une tête de mercenaire ou de chasseur de prime qui avait trouvé sa proie. Elle avait croisée beaucoup de mercenaires ces temps-ci, elle avait donc fini par les reconnaitre par leurs manières de se comporter, même s'il y en a toujours qui passaient inaperçu. L'homme leva alors l'avis de recherche qu'il tenait dans son autre main depuis maintenant un petit moment et la petite Harpie reconnue avec stupéfaction le visage de l'homme installé à côté d'elle avec une jolie prime en dessous.


- 30 000 000 de Berry ? Depuis quand ma prime a augmenté ?

Tous les hommes présents dans le bar avait arrêtés leurs occupations pour se retourner, mais quel idiot, il avait parlé à voix haute, mais maintenant la jeune fille avait sa réponse. Elle lui fit un sourire narquois et dit en pouffant encore :

-Baka~

Oui, c'était le terme exact pour décrire le jeune homme en cet instant précis, qu'est ce qui lui avait pris de dire ça à haute voix, d'accord il avait surement été surpris par sa nouvelle prime, mais il pourrait faire attention tout de même ! Cet homme était décidément bien marrant.

Par la suite, tout se passa très vite, le dénommer Mori se leva de sa chaise et s'apprêtait à partir quand le mercenaire qui l'avait abordée l'arrêta et le pirate lui broya donc ça la main. Il se dirigea alors vers la sortie du bâtiment en fonçant sur les mercenaires qui tentaient de bloquer le passage, une fois cela fait il s'adressa à la jeune fille


- Si c'est cette vie que tu veux, alors tu sais ce qu'il te reste à faire... Pour ma part, je ne peux laisser une personne comme toi errer ici... C'est pourquoi, je te propose de terminer la discussion dans un autre endroit, si tu me suis.

La jeune fille releva la tête après avoir bien ri de la situation et sauta de sa chaise pour suivre son futur Nakama en souriant, bien sûr que c'était la vie qu'elle voulait, comme dit précédemment, elle avait besoin de compagnons, de plus cette situation l'amusait beaucoup, ce n'était pas la première fois qu'elle fuyait depuis un an, mais pour une fois elle n'était pas seule. En tout cas s'il lui avait proposé de le suivre c'était qu'elle ne passait pas complètement pour une gamine inconsciente.

-C'est Gin'Kami no Mori, on l'a retrouvé... Il faut l'arrêter

Alors c'était cela son nom ? Elle le rejoint au plus vite avant d'éclater de rire et de dire

-Si je ne fuis pas toute seule ça me va ! Une raison de plus pour être pirate !

Les marines semblèrent se multiplier, mais tous ne semblaient pas être à leur poursuite.

-Je me suis mis d'autres poursuivants à dos ? Les choses vont se compliquer si je ne pars pas tout de suite

A moins que les poursuivants de la jeune fille ai rejoint ceux du jeune homme ou qu'il y avait un autre primé ou hors-la-loi dans le coin.

-Oups, j'ai oubliée de payer... bah tant pis... ou est-ce qu'on va ?




Codage by Lilianna
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 1 Juil - 21:03

 


 L'heure était à la poursuite et à la bêtise pour notre camarade pirate. C'était la première fois depuis très longtemps qu'il n'avait pas trouvé une situation de ce genre, amusante. La dernière personne avec qui il s'amusait autant été Jacob, qui est mort il y a bien longtemps de cela. Il se souvenait de la fois où ils ont infiltré une base de la marine, ce jour-là ils se sont retrouvés complètement encerclé comme des idiots. C'est grâce l'intervention de Leck et Element qu'ils ont pu s'en sortir sans trop de problèmes au final, mais après ça Jacob disparut subitement ce qui laissa à Ranmaru le soin de penser qu'il était mort durant la bataille.

Actuellement se trouvant dans le Royaume de Tarder, l'on pouvait entendre dans les allés du marcher et entre les bâtiments qui formaient le quartier, des coups de feu et des cris résumant la poursuite de personne en cavale. Le principal coupable de tout ce vacarme n'était autre que Mori Ranmaru le pirate à la chevelure argenté. Il avait provoqué une patrouille de la marine, en se promenant la tête libre dans le quartier marchand, il fallait croire qu'aujourd'hui il avait complètement la tête ailleurs. D'autant plus que les choses ne s'arrêtaient pas vraiment là. Il rencontra lors de son arrêt une jeune fille qui souhaitait devenir pirate. Comme à son habitude, il fit celui qui était méchant, mais il n'avait envie que d'une chose c'était de l'aider, alors il lui proposa de venir avec lui afin qu'il discute tranquillement de l'avenir de la jeune fille qui, semblait faire confiance à Gin'Kami. Il se dirigea directement vers l'endroit où se trouvait Tsubaki à savoir non loin du port.

Foulant à grands pas les différentes allées du quartier, Ranmaru vérifia si la jeune fille se trouvait toujours derrière lui. Elle était bien là et le suivait de près. Celle-ci fit une remarque plutôt exagéré puisqu'elle affirma qu'elle n'avait pas payé ce qu'elle venait de consommer. Il fronça les sourcils, mais continua de courir dans le but de ne pas se faire arrêter, il savait que la bourse qu'il avait donnée au gérant servirait largement à couvrir leurs consommations plus le prix de réparation des murs. Bref, il n'avait pas vraiment à être inquiet pour ça, mais alors qu'il pensait à autres choses il ne remarqua pas tout de suite le groupe de marine qui se positionna devant lui et la blonde. Il tourna donc sur la droite afin de les éviter et de prendre un raccourci, mais ceux-ci avaient de l'avance.

Effectivement devant il y avait encore un gars et la pire des choses, c'était qu'il s'agissait d'un cul de sac. Il fallait dire qu'il avait bien joué sur ce coup-là. Les forcer à se rétracter dans cette impasse pour les avoir en sandwich, c'était vraiment pas mal. Cependant, Mori n'abandonnait pas aussi vite les choses. Il accéléra le mouvement en prévenant Safira de ne pas s'arrêter. C'est tout en disant cela, qu'il attrapa Murasame toujours dans son fourreau et qu'il le dirigea en face de lui dans le but de toucher l'ennemi. Dans course vers l'impasse, il prononça à vive voix les mots qui invoquaient l'une des attaques de Murasame. Il s'agissait en fait du nom qu'il avait donné à la première technique de son katana lorsqu'il se trouvait encore dans son fourreau :

Mori : Lame du Ressentiment : Murasame !

Bondissant vers sa cible, il la toucha sans problème avec rapidité, mais ne s'arrêta pas seulement là. Il continua alors jusqu'à toucher le mur de planche qui comportait le bâtiment en face. Il frappa assez fort pour passer à travers le mur et se frayer un passage à travers les pièces du bâtiment, qui semblait être un bain public...




Pas le temps de s'excuser. Il continua donc sa route et qui le mena rapidement sur le port où d'un coup il hurla le nom de « Tsubaki » afin qu'il débarque et l'emmène directement. C'est exactement ce qui se passa lorsqu'il hurla le nom du faucon géant qui apparut dans les airs et se précipita directement sur son maître accompagné de la blonde :

Mori : Accroche-toi où tu peux, on décolle !

Il poussa alors sur ses jambes qu'il aida de son fruit du démon et sauta assez haut pour que lorsqu'il passerait, il tombe pile sur le dos de son compagnon. Cela servait aussi à voir comment réagirait son accompagnatrice dans un moment pareil, dans tous les cas il la récupèrerait au passage. Tout en ayant confiance en ce qu'elle avait dit plus tôt, il ordonna directement au Faucon de s'envoler jusqu'au Cap Jumeaux. Une fois là-bas ils s'arrêteraient pour une pause. Alors qu'il venait donc de quitter la terre ferme sur Tsubaki, Ranmaru profita du moment pour se tourner sur vers sa collègue et lui dire avec le sourire :




Mori : Au fait, moi c'est Mori Ranmaru et lui Tsubaki et toi ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Lun 1 Juil - 23:00


Présentations





Le pirate fronça les sourcils quand la jeune fille dit ne pas avoir payé le bar pour sa boisson, un pirate qui s'énervait pour cela, c'était plutôt marrant en soit, ce n'était pas quelque chose qui dérangeait les pirates habituellement.

Quelques minutes de fuites passèrent et les deux jeunes gens se retrouvèrent avec des marines à leur nez, ils tournèrent et encore des marines, il semblerait qu'ils se soient faits bloquer entre plusieurs murs, voilà qui étaient forts embêtant, Safira pourrait toujours s'envoler pour s'enfuir vers la voie du ciel, mais elle était bien incapable de porter le Pirate en même temps, quoi que peut être qu'en grandissant sa taille ce serait possible. La jeune était sur le point de tenter le coup quand Mori lui fit signe de continuer d'avancer sans s'arrêter, avait-il eu une idée plus sûre que celle de la Harpie, elle allait bientôt le savoir.

Le sabreur sorti son sabre de son fourreau et visa l'ennemi avec, les marines furent totalement repoussés par l'attaque tandis que le jeune homme continuait sa route droit devant lui pour finir par traverser le mur d'un bâtiment et atterrir dans des bains publics.

- Lame du Ressentiment : Murasame !

A peine arrivés, déjà repartis, la jeune fille jeta un coup d'oeil rapide à l'intérieur pour se rendre compte du genre d'endroit où ils avaient atterris, elle fit un petit sourire aux hommes à l'intérieur, leurs fit un signe d'excuse rapide et suivi Mori à nouveau. Si elle n'était pas en pleine fuite, elle aurait bien fait une petite farce digne d'une fane de yaoi à ces pauvres hommes innocents, malheureusement elle était bien trop pressée.

- Tsubaki !

Qui était Tsubaki ? Un allié ? Un oiseau même. Cela tombe bien, la jeune hybride adorait les oiseaux. C'est ainsi qu'un énorme faucon géant entra dans son champ de vision et que le forban sauta jusqu'à lui pour s'en servir comme monture volante, un saut plutôt impressionnant il fallait l'avouer.

- Accroche-toi où tu peux, on décolle !

Ah oui, elle en avait presque oublié qu'elle partait avec eux et qu'elle était toujours à terre, la jeune fille plia donc légèrement le dos avant d'ouvrir grandement ses ailes qui étaient restées pliés jusqu'ici pour ne pas prendre trop de place ou ralentir sa course, elle les battit deux ou trois fois et se retrouva au-dessus du faucon. Elle se posa doucement sur ce dernier et referma les ailes avant que l'oiseau géant ne décolle pour s'envoler plus loin, hors de tous dangers. Le pirate se tourna alors vers elle et avec un grand sourire digne des plus grands idiots mondiaux il se présenta

- Au fait, moi c'est Mori Ranmaru et lui Tsubaki et toi ?

La jeune fille lui sourit, ce comportement lui allait bien mieux que le visage froid et grincheux qu'il lui avait montré plus tôt.

- Je m'appelle Safira Daishizen, je viens du Nouveau Monde et j'ai bien l'intention d'y retourner, je peux t'accompagner ?

Directe en effet, mais la jeune fille ne voulait plus voyager toute seule à présent et Mori avait l'air bien sympathique.



Codage by Lilianna
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

avatar
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
66/120  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Mar 2 Juil - 13:13



En trois gestes précis, elle avait enfermé le livre qu'elle lisait et ses nouvelles lunettes avec les autres objets dans la boite de métal. Elle la coinça sous son bras et se mit à escalader les caisses. Quelqu'un arrivait. Elle était sur l'île de Trader et elle était suffisamment reposée pour s'enfuir. Bien sûr, son corps la faisait toujours souffrir. Y était-elle condamnée ? Cela faisait bien longtemps à ses yeux qu'elle ne s'était pas sentie bien. Un an presque. Un an déjà. Depuis qu'elle était séparée de son capitaine. Aujourd'hui, elle était fatiguée. Aujourd'hui, il était temps d'aller le retrouver.

Hana crocheta le bord du toit et s'y hissa d'un mouvement souple, puis elle s'y coucha, ventre à terre. Ses yeux suivirent le groupe de mercenaire qui entra dans l’entrepôt. Comment allait-elle se sortir de ce guêpier ? Si Trader la trouvait ici, elle ne donnait pas cher de sa peau.

Elle resta silencieuse. Les hommes sortirent et partirent. Hana se redressa lentement. Ses vêtements étaient déchirés, maculés de sang séché et de sel. Elle soupira. Lentement elle défit le turban qui nouait ses cheveux. Elle souffla lorsqu'ils lui tombèrent devant les yeux. Elle avait grand besoin d'une paire de ciseaux. Elle abandonna le turban et sauta du toit, roulant sur le sable chaud, la boite de métal toujours coincée sous son bras. Elle se dirigea vers l'entrepôt. Il devait bien y avoir des vêtements ou du tissu dans le coin. Il y avait des gardiens. Hana s'arrêta net. Comment entrer sans se faire repérer ?
Était-ce au moins possible ?

N'ayant pas la moindre envie de monter un quelconque plan, Hana fit glisser ses couteaux dans ses mains et sortit de sa cachette. Elle s'avança lentement vers les mercenaires.

« Arrêtez-vous ! Arrêtez-vous j'ai dit ! »

Elle s'arrêta.

« Un problème ?
- Que faites-vous par ici ?
- Eh... Elle n'a pas l'air très fréquentable, regarde ses vêtements ! C'est... du sang ?
- ... J'ai l'impression que je la connais.
- On dirait... eh !
- C'est Set !
- C'est un mec Set, j'te rappelle.
- Bon peu importe ! Qu'est-ce que tu fais ici toi ?
- Franchement, messieurs, ce n'est pas ainsi que l'on parle à une femme. »

Un coup de vent fit voler ses cheveux et dévoila son visage.

« Mec... J'crois bien que c'est vraiment Set... Y a pas trente-six milles bonhommes avec des yeux pareils. T'façon, Set avait une face de meuf. » chuchota le premier mercenaire au second.

Un sourire mauvais éclaira l'espace d'un instant le visage de la jeune femme. Elle avança de nouveau.

« Dites-moi messieurs... Y a-t-il du tissu dans ces hangars ?
- Eh ! Tu crois tout de même pas qu'on va te le dire ?
- Eh bien, je crois que oui, vous allez me le dire. » les menaça-t-elle en faisant tourner un couteau entre ses doigts.

Les deux hommes froncèrent les sourcils avec une synchronisation parfaite.

« Si tu penses pouvoir passer, tu te mets le doigt dans l’œil ma vieille. »

Ah... Mais elle n'était pas si vieille ! Elle soupira. Quelque part, se cacher sous une autre identité lui manquait. Elle s'arrêta à quelques pas des deux mercenaires. Ils étaient sérieux. Elle le serait aussi. Elle plia les jambes, doucement, et attendit. Iles ne bougeaient pas, arme à la main.

Elle s'élança. Le combat fut rapide. Elle tournoya pour éviter la lame du premier et envoya trois couteaux vers le second qui se retrouva épinglé à la porte. Elle sauta. L'épée du mercenaire lui coupa quelques cheveux. Elle s'accrocha à la corde du monte charge et tira. Celle-ci lui glissa entre les mains, tombant sur le mercenaire. D'un coup de point à la tempe elle le sonna puis le saucissonna avec la corde, l'attachant au monte-charge par la même occasion. Elle se frotta les mains.

« Vous permettez je présume. »

Alors elle retira le pantalon à l'un, la chemise à l'autre, s'habilla et partit.




Un peu plus tard...

« Eh mec, c'était vraiment Set.
- Quoi !? T'arrête avec ça !
- J'viens de voir l'inscription dans son cou...
- Oh merde, c'était Set ?
- C'était Set.
- Attrape c'te putin d'escargophone d'alarme !
- Parce que tu veux qu'on se fasse défoncer par Trader ?!
- Crois-moi, vaut mieux lui dire... »




Ailleurs...

Ils lui tombèrent dessus d'un seul coup. Elle n'avait rien vu venir. Un coup lui frappa la nuque et elle roula à terre. Ses yeux se fermèrent sous le choc. Elle porta sa main à son épiderme.

« Outch...
- Alors Set ! On fait moins le fier ! Ou devrais-je dire... la fière ! »

Elle ouvrit les yeux, roula hors de portée du groupe et sauta sur ses pieds.

« Trader... C'est rare pour toi de sortir de ton trou. Tu n'as pas peur ? »

L'horrible bonhomme grimaça.
Elle se mit à courir.

Dans certains cas, la meilleure solution, c'est la fuite. Hana n'avait, lui semblait-il, jamais couru aussi vite. Elle dépassa un carrefour puis tourna sur la droite. Sautant sur une charrette elle crocheta le bord d'un toit et s'y hissa, échappant de justesse à une balle qui lui aurait troué le cerveau.

« Ouf, c'est dangereux... »

Elle se remit à courir. Elle aimait mieux les toits car on voyait mieux ce qui se passait autours, mais en retour on était aussi plus facilement visible. Elle sauta par-dessus une ruelle. C'est alors que son ventre gronda. ... Non, pas son ventre. Il se passait quelque chose sous elle. Un éboulement. Oh, oui, un sacré éboulement. Le sol se déroba sous ses pieds et elle tomba la tête la première dans un bain chaud.

Elle releva la tête furieuse. Ce n'était pas elle ! Ele avait parfaitement contrôlé son fruit, ce n'était pas elle ! Elle releva la tête et son regard tomba sur un homme nu. Non... des hommes nus. Eh... Des hommes nus ?

« TSUBAKIIII ! »

Quel demeuré pouvait hurler comme ça ?! On ne pouvait même pas être choquée tranquillement deux minutes ici ! Son regard tomba sur une tache blanche qui traversait la salle à toute allure et explosait le mur d'en face.

C'était lui ! C'était lui le fautif ! Elle allait lui en dire deux mots ! Mais avant qu'elle n'est pu même se lever une brique vint lui heurter le visage et la fit retomber dans l'eau.

Errrh ! Je vais le tuer !!

Elle s'élança à la poursuite du jeune homme qui était suivit d'une petite femme étrange avec des ailes dans son dos alors que les hommes de Trader et la marine s'élançaient à leur suite. La marine ? Hm, ce bonhomme et cet étrange oiseau étaient eux-mêmes poursuivis apparemment. Peu importe ! Elle allait lui dire sa manière de penser !

Elle fut totalement prise au dépourvu lorsqu'ils sautèrent tout deux sur un immense faucon. Elle faillit s’étouffer avec sa salive, mais l'heure n'y était pas. Elle sauta sur l'oiseau et s'accrocha à ce qu'elle put... hm... c'est à dire, ses pattes. Un poursuivant l’attrapa par les bottes et tira. Elle grimaça.

Si ce salaud abîme mes magnifiques bottes, je le trucide !

Finalement, à force de gigotement, elle réussit à lui faire lâcher prise et il tomba dans la mer.

Ah ! Bien fait !

Puis elle se concentra sur l'oiseau. Le tout était maintenant de grimper sur son dos pour aller tirer les oreilles de l'autre blanc bec !




Dernière édition par Golden Hana le Mer 3 Juil - 3:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Mar 2 Juil - 23:33

 

 Un départ réussit. Un démarrage extra. Une synchronisation parfaite entre Ranmaru et Tsubaki. Un Saut Majestueux et de belle présentation, cela résumait très bien ce qui c'était passé avant que Mori Ranmaru ne se trouve dans le ciel sur le dos de son camarade, accompagnée visiblement de sa nouvelle trouvaille, une jeune fille ayant la capacité de voler. Un Fruit du Démon ? Cela n'y ressemblait pas, mais ça semblait tout de même intriguer le pirate qui avait pour habitude de s'intéresser aux choses de ce genre. Il savait qu'il existait différent type de créature dans le monde où il vivait et d'après ce qu'il avait pu entendre par-ci et par-là, il ne se souvenait pas de l'existence d'être comme elle. A partir de ce moment, il se mit à chercher silencieusement comment se nommait déjà ce type de créature... Créature ? Ce n'était pas vraiment le bon terme, puisqu'elle semblait tout de même être à moitié humaine, donc ce n'était pas une créature, mais bel et bien un être humain qui avait seulement des ailes en plus. Une veinarde ? Ouai, elle aurait pu s'enfuir de l'île sans problème en fait. Voilà encore une chose qui surprenait Gin'kami.

Il se tenait donc assit sur le dos de Tsubaki, qui semblait être embêté par quelque chose. En fait, le samouraï s'en rendit compte une fois qu'il était beaucoup plus loin de l'île. Temps de réaction zéro. D'habitude Tsunaki prenait plus d'altitude et surtout il prenait plaisir à y voler haut, mais là il semblait vraiment être dérangé par quelque chose, Ranmaru ne pouvait pas laisser Tsubaki s'il avait un problème. C'est la raison pour laquelle, il se laissa glisser sur le cou de l'oiseau pour voir si quelque chose le dérangeait en dessous. Il regarda furtivement, mais rien de suspect à l'horizon. Restant tout de même accroché à l'envers, regardant la tête de Tsubaki du bas, il lui demanda quand ce qui se passait... Celui-ci fit un mouvement de la tête montrant qu'il y avait réellement quelque chose. Mori le connaissait assez bien pour comprendre qu'il n'allait pas supporter longtemps, le nombre de personne ? Le nombre de personne ? Pourquoi se plaignait-il ? Il n'était pourtant que deux sur l'oiseau. Il se remit en place alors pour rejoindre Safira qui venait de lui donner son prénom et qui parla aussi du Nouveau Monde. Le Nouveau Monde ? Il avait déjà entendu ça quelque part. Il prit soin alors à ce moment-là de se retourner vers la jeune demoiselle, dans le but de commencer enfin une discussion plus sérieuse quand soudainement, ce fût le silence total... Il resta surplace sans faire un seul mouvement. Fixant la personne qui se trouvait derrière Safira... C'est qui ? A quel moment ? Comment ? Pourquoi ? Et surtout... Pourquoi, il ne le remarque maintenant ?

Il se leva doucement se trouvant toujours sur le dos de son compagnon. D'une petite tape de la main, il toucha la tête du prédateur géant, qui se mit petit à petit à descendre. En plus de cela, le temps venait littéralement de changer. Il y a quelques secondes il faisait un très beau soleil, mais tout de suite après qu'il soit remonté sur le dos de Tsubaki, la pluie se mit à tomber faisant tomber plusieurs gouttes d'eau sur le visage du pirate à la chevelure argenté. Celui-ci prit immédiatement un air sérieux et releva en même temps la tête pour s'adresser à la personne en trop qui se trouvait sur le dos de Tsubaki :




Ainsi je te rencontre enfin... Set !




Sur le dos de l'oiseau qui s'approchait de Grand Line, il allait se passer quelque chose. Personne mis à part Mori, ne pouvait s'attendre à ce qu'il reconnaisse la personne devant lui, mais ce qui intriguait encore mieux les choses n'étaient autre que le fait qu'il réagisse de cette manière. Et surtout pas Set, elle-même. L'atmosphère changea soudainement sur les lieux, la pluie qui frappait sur le visage de chacun, les battements d'ailes du prédateur accompagné du son de la mer agitée. Les choses prenaient une tournure assez inattendue pour tout le monde. Ne s'arrêtant pas sur ces seuls mots, il continua à parler afin qu'elle comprenne mieux les choses :

Mori : Tu ne peux pas te souvenir de moi...Donc pour te rafraîchir la mémoire, je vais faire simple. On s'est croisé une fois, te souviens-tu avoir détruit le bâtiment de la Marine dans la ville de Shell sur East Blue ? Ça te revient n'est-ce pas ? Cet endroit où tu as causé la disparition de mes camarades...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Ven 5 Juil - 0:00


Un passager clandestin ?




Ils s'étaient envolés depuis maintenant une minute ou deux mais l'oiseau appelé Tsubaki ne volait décidément pas très haut, aimait-il tant que ça voler à ras de la mer, à moins que ce soit son maitre qui aime ça, ou alors ils étaient trop lourds ? La jeune fille rampa légèrement jusqu'à la tête de l'oiseau pour lui demander ce qui n'allait pas, en effet être une Harpie apportait certains avantages, comme par exemple pouvoir voler sans fruit du démon ou pouvoir parler aux oiseaux, elle lui demanda donc ce qui l'empêchait de voler plus haut et celui-ci lui répondit dans son langage d'oiseau que le nombre de passager était trop élevé. Pourtant, Mori aurait dû être au courant s'il ne pouvait pas transporter deux personnes et dans ce cas il n'aurait surement pas permis à la jeune fille de monter sur le dos de l'oiseau. De plus, la petite Harpie était tout sauf lourde, cela ne devrait pas vraiment poser de problème si elle rejoignait Mori sur le dos de Tsubaki. La jeune fille se redressa et se présenta au jeune homme vu qu'elle ne l'avait toujours pas fait, ce dernier qui semblait lui aussi papoté avec l'oiseau pour trouver la cause de ses mots, se redressa alors pour lui répondre,, mais la regarda soudainement très bizarrement, comme si elle avait un fantôme derrière elle, elle se retourna à nouveau et sursauta en voyant qu'une jeune fille s'était faufilée derrière elle ? Passager clandestin ? Depuis quand ? Etait-ce une marine qui les avait suivis ? Il ne semblerait pas, mais qui alors ? Et pourquoi ?

Avant même qu'elle ne puisse réagir, Mori se leva sur le dos de son compagnon volant et commença à parler avec à nouveau un air sérieux sur le visage, connaissait-il cette personne ? A moins qu'il ne soit juste pas heureux de voir un passager clandestin sur le dos de son ami l'oiseau. La pluie commença à tomber comme si le temps venait en même temps que les humeurs du pirate.

- Ainsi je te rencontre enfin... Set !

Set ? Alors ils se connaissaient vraiment ? Quoi que, il n'aurait pas dit ça dans ce cas, mais plutôt un « je te revois enfin » ou « comme on se retrouve », quel était leurs liens au juste ? La jeune fille se décala de manière à ne pas se retrouver plus longtemps entre ses deux personnes qui étaient sur le point de se sauter dessus à tout moment, la tension était plutôt forte entre ces deux-là. La pluie commença à recouvrir ses ailes, ce que Safira ne supportait pas vraiment à vrai dire, avoir les ailes mouillées était vraiment très désagréable.

- Tu ne peux pas te souvenir de moi...Donc pour te rafraîchir la mémoire, je vais faire simple. On s'est croisé une fois, te souviens-tu avoir détruit le bâtiment de la Marine dans la ville de Shell sur East Blue ? Ça te revient n'est-ce pas ? Cet endroit où tu as causé la disparition de mes camarades...

Avait-il l'intention de se battre contre ce Set ici même, sur le dos de Tsubaki ? Ou tentait-il juste de lui rafraichir la mémoire ? Et comment ce faisait-il que ce Set ne se souvienne pas de lui ? Avait-il des pertes de mémoire ? Amnésique ? En tout cas cela ne la regardait pas, elle n'avait juste pas vraiment envie qu'une bataille éclate dans un si petit espace. Elle les regarda donc à tours de rôle en se demandant ce que répondrait l'inconnue et ce qui se passerait ensuite.




Codage by Lilianna
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

avatar
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
66/120  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Mar 9 Juil - 17:37



La jeune femme grimaça. Elle était suspendue d'une main à la patte d'un oiseau géant et tenait coincé sous son autre bras une boite métallique. Cette situation précaire et quelque peu instable était plutôt... critique. Son regard erra sur l'océan qui défilait sous elle. Elle était mal barrée. Grave ! Grave mal ! Si elle tombait c'était la mort qui l'attendait. Elle serra les dents en poussant un petit grognement de désespoir. Si seulement la vie était plus simple ! Une maudite tension nouait ses épaules, sa nuque et pressait sur son torse si bien qu'elle avait du mal à respirer. Elle ferma les yeux, deux minutes. Elle prit une grande inspiration pour se calmer.

Tout va bien, tout va bien Hana. Tu vas t'en sortir.

Son bras commençait à lui donner des crampes, ses doigts glissaient.

Tu as fait pire que ça Hana. Tu as vécu pire. Tu vas t'en sortir.

Elle rouvrit les yeux, déterminée. Le jeune femme glissa la boite entre ses jambes qu'elle tint puissamment fermée. Puis elle s'accroche des deux mains à la patte de l'oiseau qui commençait à remuer.

Il me sent. Ah... Bon ! Allons-y.

Elle se hissa d'une traction sur la patte, y posa son fessier et d'un même mouvement, récupéra la boite d'une main et entoura la patte de ses jambes. Une espèce d'euphorie la pris et elle faillit éclater de rire.

J'aurais vraiment tout fait dans ma vie ! Grimper à la patte d'un oiseau... Bah tiens !

Hana sursauta lorsqu'elle entendit l'homme parler à l'oiseau. Elle l'avait complètement oublié lui ! Enfin... pour le moment, elle avait d'autre choses à faire et elle méritait bien cette escapade en oiseau après ce qu'il lui avait fait subir ! Le seul problème... Elle ignorait totalement où ils allaient. Cependant elle s'en aviserait plus tard. Sa situation était moins précaire que quelques instants au paravent mais le restait tout de même. Elle serra de nouveau les dents.

Elle se redressa, la boite métallique toujours à la main, et glissa son corps le long de celui de l'oiseau. Elle passa son bras libre sur son dos et se saisit de ses plumes en priant pour qu'elles soutiennent son poids.

Pitié, faites qu'il soit résistant.

Alors elle se hissa de sa seule main. Elle accrocha ses jambes et ses bras comme elle put et comme par miracle, elle se retrouva sur le dos de l'oiseau. Un soupir de soulagement franchit ses lèvres. Bien.

Et maintenant ?

Des gouttes de pluies commencèrent par lui tomber dessus, mouillant ses cheveux et ses vêtements de fortune. Elle faillit soupirer bruyamment.

Génial !

De plus, elle allait certainement devoir affronter les divers sentiments des deux voyageurs.
Cependant, de tout ce qu'elle avait pu imaginer, jamais, non, jamais elle n'aurait pensé à la réaction qu'eut l'homme aux cheveux blancs.

Tout d'abord, tout lui parut normal. L'homme se retourna pour répondre à l'étrange femme avec des ailes. Il s'arrêta net et écarquilla les yeux en l’apercevant. Son visage prit un air très sérieux. Après avoir donné une petite claque dans le cou de l'oiseau, il se redressa entièrement pour lui faire face, la regardant droit dans les yeux avec une telle souffrance et une telle dureté qu'Hana retomba brusquement dans le véritable monde. Des regards comme celui-là, elle en avait observé des centaines, des milliers. Des regards comme celui-là, elle-même en avait eu. Des regards comme celui-là... Elle avait oublié qu'on pouvait en avoir. Son coeur se mit à battre plus vite. Elle se sentait mal. Elle sentait le danger. La boite de métal posée devant elle, sa main glissa jusqu'au pommeau de son sabre. Et, encore, à cet instant, cette réaction était légitime. L'inattendu était à venir.

La femme-oiseau se retourna elle-aussi et elle se décala instantanément, n'ayant visiblement pas envie de se trouver entre ces deux personnes. Ce qu'Hana comprenait totalement. Hana n'aimait pas du tout qu'on la domine, elle se sentait menacée par l'homme qui s'était levé. Pourtant, elle ne fit aucun geste suceptible de déclancher une quelconque bataille. Elle redoutait l'animosité de l'homme.

Soudain, il parla. Et les mots qui sortirent de sa bouche étaient très loin de ceux qu'Hana pensait entendre.

« Ainsi je te rencontre enfin... »

Comment ça ?

« Set ! »

Pour Hana, ce fut comme ci le monde avait cessé de tourner. Le choc qu'elle subit fut si violent qu'elle s'arrêta même de respirer. Elle figea. Ne bougea plus. Du tout. Mais le pire était à venir.

« Tu ne peux pas te souvenir de moi...Donc pour te rafraîchir la mémoire, je vais faire simple. On s'est croisé une fois, te souviens-tu avoir détruit le bâtiment de la Marine dans la ville de Shell sur East Blue ? Ça te revient n'est-ce pas ? Cet endroit où tu as causé la disparition de mes camarades... »

Ah... bien sûr. Set avait tué beaucoup de gens. Beaucoup beaucoup de gens. Elle avait fait de son tatouage, son nom et sa renommée de mercenaire. Elle s'était salie les mains dans les pires missions du monde. Mais Shell... La ville de Shell où elle avait faillit laisser la vie à cause de son fruit. C'était la première fois qu'elle tuait inconsciemment des gens. Son coeur se mit à taper si fortement dans sa poitrine qu'elle fut certaine que les autres pouvaient l'entendre... ou alors étais-ce le sang qui lui montait à la tête et pulsait dans ses oreilles pour l'assourdir ? Elle reprit une grande inspiration, manquant de suffoquer. Elle se mit à tousser puis revint à elle. Soupirant, elle replia les jambes pour s'asseoir à genoux. Le calme descendit brusquement dans ses veines, lui rendant sa sérénité et sa conscience.

On ne s'habituait pas à tuer. Jamais. Cela faisait toujours la même impression, ce poids sur le coeur. On était rongé par ses démons. Pour toujours.

Elle s'inclina légèrement vers l'homme, les mains posées sur les genoux en signe de paix.

« Je suis désolée d'avoir pris la vie de tes compagnons. Telle n'était pas mon intention. »

Elle releva le regard pour lui permettre de lire au plus profond de son regard.

On dit que les yeux sont les fenêtres du coeur et les portes de l'âme.

« Je ne me délègue pas de mes responsabilités et, si tu veux te battre contre moi pour les venger, j'accepterais sans conditions. Cependant, tu sais autant que moi que je suis incapable de les ramener à la vie. »

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas parlé autant. Sa voix commençait à se faire rauque, mais elle continua.

« Et au vues de vos poursuivants, je dirais que vous n'étiez pas non plus tout blancs et que connaissiez les risques du métier. »

Elle reprit une inspiration. Sans se demander pourquoi, pour une fois, elle avait envie de tout expliquer. Pourquoi pour une fois elle avait envie qu'on la comprenne et qu'on ne se médise pas sur ses pensées.

« Ce jour-là, j'ai faillit mourir moi aussi. Je voulais juste sauver une vie et j'ai été complètement inconsciente de mes capacités. J'ai été imprudente. Aujourd'hui j'ai compris. Je ne prendrais plus des vies de cette façon, mais je sais que j'en prendrais encore pour protéger ce qui m'ait cher. Alors, si tu souhaites faire prendre un tour différent au destin, libre à toi. Si tu souhaites te battre, je me défendrais. Si tu souhaites autre chose, j'en discuterais. »

Elle garda les yeux rivés sur les siens, retraçant dans sa tête les reflets sombres de ses yeux dorés.

Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
avatar
Messages : 563
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
161/200  (161/200)
Berrys: 57.721.523 B

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Mer 31 Juil - 23:50

 

L'heure était maintenant aux déclarations... La révélation venait d'être faite. Mori Ranmaru avait attendu le bon moment, le bon endroit pour dire ce qu'il avait sur le coeur ? Pas spécialement au final. Ce n'était pas son style de jouer les sentimentales. En fait, il était toujours le genre de personnes à ne pas supporter les gamineries... En effet, lorsque cela arrivait il avait tendance à prendre les choses au premier degré et à réagir de manière complètement imprévisible. Cela le caractérisait la plupart du temps, comme étant quelqu'un n'acceptant pas les blagues. Pourtant aujourd'hui, il avait carrément agit tout différemment. Normalement, lors de sa rencontre dans le bar avec Safira il aurait dû réagir de cette manière... L'on pouvait se rendre compte qu'au final, ce qui l'avait empêché de le faire était la hâte et surtout la marine autour, mais comme à son habitude il vint en aide à la fille qui demandait à rejoindre un équipage pirate.

Une chose en entraînant une autre, il se retrouva rapidement en train de fuir la marine accompagnée de la jeune fille. Dans le même lot, il avait réussi à en arriver à son but celui de mettre la main sur Set... En parlant de Set ! Celle-ci ne ressemblait pas vraiment à la description qu'on pouvait lui donner. Les gens leurs manières d'exagérer les choses. Heureusement que Ranmaru savait à quoi elle ressemblait, sans quoi il n'aurait jamais pu mettre la main sur elle aussi facilement.

D'après les paroles et ce qu'il venait de dire à l'instant, l'on pouvait croire qu'il allait se passer une chose terrible, sur le dos de Tsubaki qui semblait de plus en plus perdre en force. Le pirate à la chevelure argenté fixait tranquillement celle qui se faisait surnommer Set. Ses yeux perdus dans les siens, il ne pouvait pas la quitter du regard. Elle était toujours aussi... Alors qu'il était perdu dans ses pensées, elle se mit à répondre. Comme il pouvait s'y attendre, elle agit exactement de la manière dont il pensait... Il était présent ce jour-là et savait clairement comment les choses c'étaient passées. Pourtant, il se tenait là à écouter les réponses de la jeune femme. Elle parlait expliquant les choses, le ton de sa voix changeait au fur et à mesure, il l'écoutait ses yeux dans les siens, il resta de marbre, il ne disait aucun mot, il ne faisait qu'écouter. A côté, il y avait Safira qui assistait à la scène... La pauvre est-ce que c'est ce qu'elle espérait en le suivant ? Il ne pouvait pas le savoir et ne voulait pas le savoir. Elle l'avait suivi de son plein gré après tout.




Toujours là à la fixer. Il avait la main posée sur taille à proximité de son katana comme-ci il allait le dégainer à tout moment. Elle continuait de parler, expliquant la situation comme elle le pouvait, mais de manière claire. Il ne laissa pas cependant pas terminer ce qu'elle disait, il la coupa donc alors qu'elle parlait et se mit à expliquer les choses à son tour :

Mori : Ce jour-là... Je me souviens clairement. Nous étions en train de prendre d'assaut la base et il y avait plusieurs intrus. J'avais réussi à récupérer ce qui m'était dû et je me suis confronté à l'un des Lieutenant de la zone... J'ai ensuite été rejoint par mes amis qui étaient entourés par des membres de la marine et prêt à être capturé, nous étions dans une situation vraiment délicate. C'est à ce même moment-là qu'il y a ce séisme qui a emporté tous les soldats de la marine dans les souterrains. J'ai également été pris dans celle-ci, j'ai trébuché mais j'ai réussi à m'accrocher à un rebord. Mes amis étaient hors de porter et tout continuait de s'effondrer, ils ne pouvaient rien faire pour moi et moi je pouvais rien faire de plus que tomber...

Il s'arrêta un instant pour changer de ton et dans le même changement, lever son bras de sa taille pour le laisser trainer le long de son corps, puis reprit la parole :

Mori : Ils ont tout fait pour me sortir de là, mais je leur ai dit de partir car pour moi la route s'arrêtait ici... Ils n'ont pas voulu y croire et pourtant, c'est lorsque l'endroit où j'étais accroché a rompu, que j'ai vu leurs regards me dirent au revoir et ainsi ils ont disparu de ma vue en même temps que je chutais dans les abysses... Je me suis réveillé beaucoup de temps après, j'étais gravement blessé, cependant mon don de régénération cellulaire avait fait ce qu'il avait à faire, mais cela restait tout de même du miracle que j'avais pu survivre. C'est après cela que je t'ai aperçu avec ce garçon... Mitsu. J'ai compris que c'était toi qui avais fait ça et j'ai également vu ton état. Je suis d'accord sur le fait que tu as failli y laisser des plumes.

Il s'arrêta encore une fois et prit une grande inspiration avant de balancer sur le visage de la concerner une de ses Geta, après quoi il disait ce qu'il avait à dire :




Mori : Baka... Si je te dis cela, ce n'est pas pour te blâmer ou encore t'accuser de quoique ce soit... C'est pour te remercier, parce que si tu n'avais pas utilisé ton pouvoir mes amis ne seraient pas libres aujourd'hui, ton action a empêché qu'il termine comme mes parents... Merci Set.

Il se retourna en direction de la tête de Tsubaki et tournant toujours dos aux femmes, il prononça une dernière phrase avant de faire à son compagnon de route de commencer à descendre :

Mori : Et au fait... Tu es pardonné pour tout ce que tu as pu faire !

Pendant qu'il disait cela, il remarquait un peu plus bas un navire qui semblait descendre le long de Red Line à une vitesse folle. Dans le même temps, Tsubaki semblait complètement fatigué et se dirigeait à toute vitesse vers le navire en question de façon assez inquiétante :




Je crois qu'on a un soucis là... Tsubaki ? Qu'est-ce que tu fous bordel !!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]   Sam 3 Aoû - 1:22


Tout ça pour ça ?




Quand Mori dit ces mots, la jeune fille parut se figer sur place, comme si le monde entier s'était écroulé autour d'elle, elle ne respirait même plus, était-ce parce que l'homme aux cheveux blancs l'avait reconnue et pris au dépourvu, ou peut-être était-ce parce que cela ressassait des mauvais souvenirs. D'après ce qu'avait dit Mori elle ne devrait pas s'en souvenir, ou peut-être était-ce seulement de Mori dont elle ne se souvenait pas. Tout cela état flou, si cette jeune femme avait tué les compagnons du forban il était normal qu'il veuille se venger, mais en même temps, la jeune femme ne semblait pas méchante, ni dangereuse, alors quelle était la vérité dans cette histoire ? Qui avait raison ?

L'humaine repris alors une grande inspiration, si grande que la jeune hybride cru qu'elle allait s'étouffer, d'ailleurs c'est ce qu'elle fit à moitié, elle suffoqua, toussa un peu et revint à elle pour cette fois si soupirer. Etait-elle à ce point désespérée par la situation ? Elle plia les jambes et s'assit à genoux, le calme revient à nouveau, Mori était toujours debout à la fixer avec son air sérieux et la jeune Harpie les regardait tous les deux à tours de rôles attendant de voir si le jeune homme allait continuer la discussion ou si la jeune fille allait se décidé à parler, au final la jeune fille s'inclina légèrement en face de Mori en s'excusant

- « Je suis désolée d'avoir pris la vie de tes compagnons. Telle n'était pas mon intention. »

Elle releva ensuite la tête et regarda le forban dans les yeux, la jeune femme avait de beaux yeux dans lesquels se reflétait le visage de Mori, comment allait-il réagir ? Allait-il accepter ses excuses ? Elle semblait sincère dans ses propos en tout cas, à moins que ce ne soit une ruse pour échapper à un combat en plein vol sur un oiseau qui commençait à fatiguer. La jeune femme continua alors sur sa lancée.

- « Je ne me délègue pas de mes responsabilités et, si tu veux te battre contre moi pour les venger, j'accepterais sans conditions. Cependant, tu sais autant que moi que je suis incapable de les ramener à la vie. »

En effet, ramener les morts à la vie était tâche impossible, sinon cela faisait bien longtemps que la jeune Harpie aurait ramené sa famille et abandonné cette histoire de vengeance.

Elle ne devait pas parler très souvent dans sa vie car sa voix était rauque et faible, voilà une preuve de sincérité, quelqu’un d’habituellement silencieux qui se met à beaucoup parler pour s’excuser cela ne peut être que sincère, mais le forban ne répondit pas encore.

- « Et au vues de vos poursuivants, je dirais que vous n'étiez pas non plus tout blancs et que connaissiez les risques du métier. »

En effet, vu la prime de Mori, il avait dû faire des choses qui n'avaient pas plu au Gouvernement Mondial, quant à la jeune fille, même si ce n'était qu'une personne et une ordure par-dessus le marché, elle avait tuée quelqu'un et il s'était avéré qu'il était très proche du Gouvernement Mondial. Comment se mettre des mercenaires sur le dos avant même d'avoir une prime ? Suivez l'exemple de Safira, même si ce n'était pas vraiment pour le « métier » qu'elle avait fait ça.

La jeune fille repris une inspiration et continua

- « Ce jour-là, j'ai failli mourir moi aussi. Je voulais juste sauver une vie et j'ai été complètement inconsciente de mes capacités. J'ai été imprudente. Aujourd'hui j'ai compris. Je ne prendrais plus des vies de cette façon, mais je sais que j'en prendrais encore pour protéger ce qui m'ait cher. Alors, si tu souhaites faire prendre un tour différent au destin, libre à toi. Si tu souhaites te battre, je me défendrais. Si tu souhaites autre chose, j'en discuterais. »

Le monologue de la jeune fille était maintenant terminé, elle fixa à nouveaux le primé en attendant sa réponse. Safira aussi attendait, elle ne disait rien et se contentait d'observer, après tout, cette affaire ne la regardait pas, c'était une histoire entre cette « Set » et Mori, elle n'avait pas le droit d'intervenir. Bien-sur cette histoire l'intéressait un peu, elle voulait savoir comment cela allait se terminer, tout le monde à sa place le voudrait. De plus ce n'était pas comme si elle pouvait aller plus loin pour ne pas écouter leur discussion et les laisser seul à deux, Tsubaki était grand, mais pas à ce point et Safira n'avait pas vraiment envie de voler jusqu'à que leur discussion se termine, elle se fatiguerait pour rien.

La pluie continuait à tomber et la jeune pirate, fatiguée de toute cette pluie sur ses ailes, les secoua un bon coup pour se sécher un maximum, décidément elle détestait vraiment la pluie, ses ailes étaient toutes sales après. Mori avait la main posée près de son katana et semblait prêt à dégainer à tout moment pour pourfendre son ennemi, il se contenta cependant de la couper dans son monologue pour commencer le sien et expliquer ce qu'il savait « des évènements de ce jour-là ».La jeune hybride commençait tout de même à se sentir un peu à l'écart dans cette discussion où elle semblait de trop vu qu'elle n'était pas sur place « ce jour-là » et qu'elle ne savait rien de l'histoire, peut être qu'une fois le récit du forban terminé cela ira mieux.

- Ce jour-là... Je me souviens clairement. Nous étions en train de prendre d'assaut la base et il y avait plusieurs intrus. J'avais réussi à récupérer ce qui m'était dû et je me suis confronté à l'un des Lieutenant de la zone... J'ai ensuite été rejoint par mes amis qui étaient entourés par des membres de la marine et prêt à être capturé, nous étions dans une situation vraiment délicate. C'est à ce même moment-là qu'il y a ce séisme qui a emporté tous les soldats de la marine dans les souterrains. J'ai également été pris dans celle-ci, j'ai trébuché mais j'ai réussi à m'accrocher à un rebord. Mes amis étaient hors de porter et tout continuait de s'effondrer, ils ne pouvaient rien faire pour moi et moi je pouvais rien faire de plus que tomber...

Ce genre de situation faisait un peu penser à une histoire de vieux film ou le chef meurt pour ses hommes, quel cliché ! Mais cela avait l'air d'une histoire vrai, mais dans ce cas comment à t'il survécu ? Et pourquoi dit-il que Set à provoquée la mort de ses amis ?

Mori changea alors le ton de son récit après avoir fait une brève pause.

- Ils ont tout fait pour me sortir de là, mais je leur ai dit de partir car pour moi la route s'arrêtait ici... Ils n'ont pas voulu y croire et pourtant, c'est lorsque l'endroit où j'étais accroché a rompu, que j'ai vu leurs regards me dirent au revoir et ainsi ils ont disparu de ma vue en même temps que je chutais dans les abysses... Je me suis réveillé beaucoup de temps après, j'étais gravement blessé, cependant mon don de régénération cellulaire avait fait ce qu'il avait à faire, mais cela restait tout de même du miracle que j'avais pu survivre. C'est après cela que je t'ai aperçu avec ce garçon... Mitsu. J'ai compris que c'était toi qui avais fait ça et j'ai également vu ton état. Je suis d'accord sur le fait que tu as failli y laisser des plumes.

Régénération cellulaire ? Avait-il mangé un fruit du démon lui aussi ? Cela semblait intéressent comme fruit ? Cela lui permettait de se soigner si la jeune Harpie avait bien compris. Mitsu ? Qui était-ce encore que celui-là ? La petite pirate n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps, car déjà il continuait.

- Baka... Si je te dis cela, ce n'est pas pour te blâmer ou encore t'accuser de quoique ce soit... C'est pour te remercier, parce que si tu n'avais pas utilisé ton pouvoir mes amis ne seraient pas libres aujourd'hui, ton action a empêché qu'il termine comme mes parents... Merci Set.

Hein ? Comment ? Et pourquoi autant de tension dans un si petit espace alors ? Sa sert à rien pour des remerciements. Tout ça pour ça ? Tout ce stress pour rien.

La jeune fille soupira à la fois de soulagement et d'énervement, quelle journée !

- Et au fait... Tu es pardonné pour tout ce que tu as pu faire !

Quel drôle de type celui-là. La jeune Harpie n'arrivait pas encore bien à le cerner, mais ce dont elle était sûre c'est qu'il était sympa, c'est le principal. Elle le regarda avec un petit air désespéré.

- Abrutit... tu m'a fait peur, j'ai vraiment cru que vous alliez combattre sur ce pauvre Tsubaki...

Le temps s'était calmé et ils étaient maintenant arrivés sur Red Line, au moins toute cette agitation sur Tsubaki aura fait passer le temps. Un navire descendait actuellement de Red Line à très grande vitesse mais étrangement, il ne s'éloignait pas vraiment du petit groupe. Tsubaki était pourtant sensé volé à la même hauteur sur toute la route, pourquoi la jeune fille avait-elle l'impression de descendre.

- Je crois qu'on a un souci là... Tsubaki ? Qu'est-ce que tu fous bordel !!
Ah d’accord, ils descendaient réellement, Tsubaki devait vraiment être épuisé après tout ce temps à voler.


- Je crois que vous l'avez crevé à vous agiter ainsi sur son dos.

Etait-elle trop calme ? Non, pas vraiment, c'est juste qu'elle n'avait pas de soucis à se faire au sujet d'une éventuelle chute, elle pouvait très bien s'envoler et retomber habilement sur ses pattes. C'est d'ailleurs justement ce qu'elle allait faire

- J'espère que vous avez un bon moyen pour atterrir en douceur sur ce bateau parce que je ne pense pas pouvoir vous porter tous les deux...

Elle illustra ses paroles en se levant et en ouvrant ses ailes, prête à s'envoler à tout moment.

Elle pouvait augmenter sa taille ainsi que sa force et son poids par la même occasion, mais pour l'instant elle ne pouvait pas encore beaucoup augmenter sa taille et elle n'aurait donc pas assez de force pour porter deux personnes, en fait même une personne ça pourrait être dur.

Comment allaient-ils se débrouiller pour atterrir ?




Codage by Lilianna
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre, Un nouveau départ [Mori, Hana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-