Partagez
 

 Je t'aime, moi non plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeSam 1 Juin 2013 - 10:02






Une île surprenante




Bob venait d'être châtier de l'île qui avait fait de lui un homme foudre. Il voyageait à bord d'une barque de fortune, tout juste assez grande pour qu'il s'assoit. Originaire d'Alabastra, il n'avait presque aucune connaissance des Blues. Il connaissait les îles les plus populaire, du moins leurs noms, rien de plus, il ne savait pas où il était ni où il allait. A défaut d'aller là où ses pieds le guidaient, il allait là où la mer l'emportait.
Après plusieurs jours en mer, il se retrouva sur une île de West Blue, Attraction Town! Un endroit qui lui était inconnu mais également une île très étrange. En effet, notre héros ne le savait pas encore, mais cette île avait une sorte de pouvoir mystique. Il semblerait qu'une fois que vous posez le pied sur l'île, vous tombez amoureux d'une personne s'y trouvant et cela de façon aléatoire. Autrement dit, en arrivant ici, Bobby pouvait tomber amoureux d'un bambin, d'un vieillard, d'un homme, d'une femme... Enfin bref, de quoi vous rendre complétement fou! Voilà donc l'endroit où était le rasta, bien entendu il ne savait pas tous cela et allait découvrir ce petit jeux malgré lui.

Les quelques jours passés en mer avait donné faim à notre héros, par conséquent, la première chose qu'il eut fait fut de se rendre dans un restaurant. Il en trouvant un assez drôle, en forme de coeur, bien qu'il n'était ni accompagné, ni amoureux, Bob tenta d'y entrer... En vain malheureusement.


-Monsieur que faite vous?

-Hein? C'est un restaurant non? Alors je vais manger, ce qui me parait logique.

-Désolé mais vous devez être accompagné pour manger ici. Revenez votre conjoint si vous voulez.

-Tss... J'irais manger ailleurs

Après s'être vu refuser le droit de manger, ou plutôt le droit d'entrer dans un restaurant, Bob se dirigea vers un autre un peu plus simple. Il était rose et les décors étaient tous liées à l'amour, au couple... Enfin vous voyez le genre. Cette fois, personne n'avait interdit Blacko de rentrer. Il s'installa, prit sa commande, se fit péter le bide comme on dit, et s'en alla! J'ai oublié quelque chose? Comment? Il faut payer? Oui c'est exact, il faudrait payer mais, quand on a pas un sous sur soit, on s'en va en se faisant discret et le tours et joué! En tout cas pour cette fois, c'était mission accomplie, personne n'avait remarqué notre héros. En sortant du bâtiment, il regarda le ciel et chuchota "Pardonne moi Jah, je n'avais pas le choix...", comme si Dieu étaient en contact avec lui et qu'il venait de lui reprocher de ne pas avoir payé. Enfin bref, le rasta était curieux de voir ce qui pouvait se trouver dans cette ville et il se mit aussitôt à visiter. Il entra dans plusieurs boutique, toutes aussi loufoque les unes que les autres! Il n'y avait rien sur la botanique, rien d'historique, rien de musical... Tout cela était bien ennuyeux...
Soudainement, au beau milieu de cette visite paisible et calme, une femme sauta au coup de notre héros! Son premier réflexe fut bien entendu de la repousser gentiment mais elle persista! De nouveau le rasta la repoussa! Le problème n'était pas que demoiselle était laide, bien au contraire! Elle était sublime, des formes généreuses, un visage harmonieux, une femme parfaite ou presque! Cette fille ne semblait pas vouloir abandonné, ses yeux étaient remplis d'étoiles, comme si elle voyait l'homme de sa vie! Bob fut rapidement agacé par cette situation et le fit savoir.


[b]-Hoy, c'est pas bientôt fini? On se connait?!

-Cela ne fait que commencer mon chaton! Je t'aime à la folie! Je suis folle de toi depuis l'instant où je t'ai vu! Marions nous s'il te plait!

-AAAYAAA!!! Tu veux te marier avec moi? On se connait même pas, ça ne veut rien dire!

-Peut importe, je sais que tu es l'homme de ma vie! Fait moi l'amour grand fou!!

-Non attends, ce n'est pas possible... Enfin je veux dire c'est insensé! Comm...

Le rasta n'eut pas le temps de finir sa phrase que la cinglé qui lui faisait fasse l'embrassa! De nouveau il la repoussa, voyant que le dialogue ne menait à rien, il ne lui restait plus qu'à fuir! Il ne perdit pas de temps et couru à vive allure dans les rues de la ville pour échapper à cette sorcière! Seulement elle n'abandonnait toujours pas et courait comme une dératé pour rejoindre Bobby. Après plusieurs minutes, il se réfugia dans une boutique au hasard... Oui, un drôle hasard d'ailleurs.
Bob reprenait son souffle avant de voir où il était arrivé... Une boutique qui vendait des produits pour le moins étrange. Il y avait des menottes, des chaines, des sortes d'huiles de massage, des tenus dont vous n'aurez aucune descriptions et même des... Le rasta s'approcha et prit l'objet dans ses mains, il était surpris et à la fois curieux de voir si cela était bien réel. Il regarda à gauche... Personne... A droite... Personne non plus, il regarda alors dans son pantalon, entre ses jambes pour être plus précis.


[b]-Quoi?! Plus gros que le miens! Tss, c'est du faux c'est certain... Comme si truc comme ça existait réellement...

-Je savais que je te trouverais ici, GRAND FOU!!!

-AAYAAA!!!!

Bob lâcha l'objet, bouscula légèrement la femme qui, était la même que tout à l'heure, et prit la fuite de nouveau! La course poursuite repris donc son déroulement mais, la deuxième partie fut bien plus courte puisque Bobby se retrouva dans un cul de sac... Seule face à cette folle qui voulait le violer! Enfin le violer, j'exagère bien entendu mais, c'est juste pour vous dire que blacko est la victime dans l'histoire! Enfin bref, sans issue, il joua le jeu et fit mine d'être séduit. La demoiselle s'approcha alors de lui pour l'embrasser, le rasta se laissa faire et profita du contact pour envoyer une légère décharge électrique, juste assez pour qu'elle dorme un petit moment...
Après cette longue et horrible épreuve qu'il venait de vivre, l'homme foudre se dirigea au port, pensant être plus tranquille. Il y avait pas de monde mais il n'y prêtait pas attention, de peur de revoir une femme lui sauter dessus. Aucun chien du gouvernement ne semblait être présent, Bob s'en roula un bon pour décompresser. Une fois rouler, il le déclara et savoura, se mettant bien à l'aise sur un banc. Après l'avoir fini, il balança le cul de Simone et soupira. Qu'allait-il faire maintenant hein? Il ne pouvait pas resté ici en tout cas, sinon l'autre folle lui retomberait dessus à coup sûr! Ne voyant pas de solution pour le moment, il se mit alors à regarder les gens... Ils semblaient démotivé pour la plupart, presque triste. Certain avaient l'air complétement déprimé! Notre héros aurait voulu leurs remonter le moral à tous, mais c'était impossible, il y avait bien trop de monde pour leurs parler un a un. Il ne lui restait qu'une seule chose à faire. Il se leva, monta sur le banc sur lequel il était assis et se mit à chanter, espérant ainsi égayer la journée de tous ses gens...


[b]-Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses,
visiter les places où le destin me dépose
Et devant les merveilles du monde je prendrais la pose.

Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses
Quelque part, sur la route, il y a bien quelque chose
Repère ton étoiles et décroche-la si tu l'oses.

On me dit,
Tâcher de faire pour vous le choix qui est le bon
Je choisis que les mots et la basse vont à l'unisson,
Qualifié de sauvage pour avoir le coeur vagabond
Je ne laisserais pas dormir mes rêves sur le paillasson.
Ma vie seras trop courte et même si elle dure un siècle,
je ne la passerais pas confiné comme un insecte,
Stupide et ivre non je vivre, libre, que la musique me délivre
Que mes amis que mes amours, puissent lui en moi comme un livre.
J'aimerai

Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses,
visiter les places où le destin me dépose
Et devant les merveilles du monde je prendrais la pose...

Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses
Quelque part, sur la route, il y a bien quelque chose
Repère ton étoiles et décroche-la si tu l'oses.

Ne jamais se freiner à explorer des territoires,
Car plus on les connait et mieux on comprendra l'histoire.
Je veux de l'air, je veux de l'eau
J'ai besoin d'espace vert pour sauver ma peau
Je ne parle pas de quelque chose que l'on peut chiffrer mais,
Je crois bien que le monde regorge de trésors cachés
Bien sûr on peine encore à bien se les imaginer
Mon champs de roses n'existe pas pourtant l'image est née!

Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses,
visiter les places où le destin me dépose
Et devant les merveilles du monde je prendrais la pose.

Parcourir le monde et voir ce que la vie propose
Vivre au grand air et marcher dans les champs de roses
Quelque part, sur la route, il y a bien quelque chose
Repère ton étoiles et décroche-la si tu l'oses.


Après quoi, il se rassit comme s'il n'avait rien fait. Il s'était sans doute faire remarqué mais, il ne pouvait pas chanter une chanson de plus... Le fait d'avoir déjà chanté juste après avoir fumé lui avait desséché la bouche! Il avait ce que l'on communément, la pâteuse!







Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMar 4 Juin 2013 - 7:51


Cela faisait quelques semaines que je voyageais avec le même groupe de commerçant à travers West Blue. Malgré les nombreuses escales que nous faisions je ressentais de plus en plus le besoin de sortir du bateau. C'était peut-être l'odeur de poisson pas frais ou le fait que je voyais mon portefeuille perdre de son épaisseur à chaque jour passé sur cette embarcation d'arnaqueurs. En même temps il ne fallait jamais faire confiance à un marchand ambulant alors voyager avec plusieurs d'entre eux... Enfin le bateau s'était finalement arrêté sur une île, ou plutôt loin d'une île. Pour une raison quelconque les commerçants n'avaient pas amarré le bateau au port, mais plutôt à plusieurs mètres de la côte. Ils avaient préparé les barques en les remplissant de matériel et j'étais partis dans l'une de celles-ci avec eux. Juste avant de partir j'avais entendu plusieurs rires et encouragements provenant des marchands qui restaient sur le bateau ce qui me semblait relativement suspect. Si j'étais bien informé cette île se nommait Attraction Town, un nom étrange et qui me donnait de légers frissons dans le dos sans que je ne sache trop pourquoi... En débarquant les premières choses qui me sautèrent aux yeux étaient les couleurs, du rose, du rouge, du blanc partout et des formes de cœur à perte de vu, c'était vraiment horrible et triste à la fois. Juste le fait de regarder les rues de cette ville me donnait mal aux yeux et comme si ça ne suffisait pas il y avait des couples partout. J'avais rarement eu autant envie de balancer des bombes sur tout ce qui m'entoure et pourtant, de façon générale, je suis pacifique ! Enfin je me baladais dans les rues pleines de restaurants romantiques, de lieux de mariages et de magasins disons un peu douteux. Mais où se trouvaient les magasins d'arme ? Franchement dans une ville pleine de couple marié il devrait logiquement y avoir un grand nombre de société se chargeant du divorce non ? Et qui dit divorce dit arme à feu et couteaux qui volent un peu partout... Ce qui était un peu plus étrange c'était les couples qui ne semblaient parfois qu'à moitié amoureux. En effet, certains d'entre eux avaient l'un des deux individus en amour fou avec l'autre qui semblait mal à l'aise, limite dégouté.

Et comme si ça ne suffisait pas j'assistais maintenant à une scène d'agression en plein milieu de la rue où une magnifique beauté se faisait attaquer par un homme horrible avec des dreads ! Bon elle courrait dans sa direction et s'accrochait à lui, mais il était clair que ce type essayait de s'en prendre à cet ange tombé du ciel ! Malheureusement, avant d'avoir eu le temps d'intervenir cette femme parfaite avait déjà couru au loin pour fuir le monstre qui la poursuivait. Sans attendre je m'étais lancé à leur trousse pour faire sauter ce sale pervers qui sortait maintenant d'une boutique très suspecte avant de tourner le coin. Après encore une bonne minute de course j'étais totalement anéanti, j'avais perdu leur trace. Mon esprit était écrasé par les images de choses atroces que pouvait faire vivre cet homme à ma future femme ! Je me retrouvais à courir à travers la ville à la recherche du bruit d'un cri ou d'un coup. À la place j'entendais maintenant une chanson et la voix de celui qui la chantait sonnait exactement comme celle du sale pervers que je cherchais. Alors, en plus de l'agresser ce monstre chantait en perpétrant ces actes immondes ! Sans perdre de temps je m'étais dirigé vers la source de la voix qui semblait provenir du port dans lequel j'avais mis les pieds un peu plus tôt. Il était là debout sur un banc et chantait toujours, mais la femme à qui il s'était attaqué un peu plus tôt n'était pas à ses côtés. La simple idée qu'il pouvait l'avoir tué ou pire encore m'avait paralysé. Mais après quelques secondes j'en étais venu à la conclusion qu'elle s'était sans aucun doute faite kidnapper par ce hors-la-loi ! L'homme aux dreads avait finalement arrêté de célébrer son acte vil et s'était assis sur le banc, c'était le bon moment pour le forcer à me dire où il avait enfermé mon amour.

-Où elle est hein ?! Répond moi ou je vais réduire chaque os de ton corps en poudre psychopathe !

Décidément j'étais plein d'énergie aujourd'hui...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 16:38






Encore des problèmes?




Le rasta venait tout juste de terminer de chanter, quelques personnes avaient applaudit, d'autres n'avaient prêté aucune attention au spectacle. Bob n'avait que faire de ce qu'ils pouvaient tous penser, le principale pour lui était de voir des visages souriants, ce qui fut chose faite. Il avait donc, en quelque sorte, réussi sa mission.
Après cela, il s'était de nouveau assit sur le banc et s'apprêter à en rouler en autre. Alors qu'il s'apprêtait à sortir le tout le matériel, il fut stopper dans son élan par un homme.


-Où elle est hein ?! Répond moi ou je vais réduire chaque os de ton corps en poudre psychopathe !

Il était assez grand, du moins c'est ce pensait Bobby depuis sa position assise. Il se leva pour constater qu'en réalité, il était un tout petit plus grand que son interlocuteur, après avoir vérifié ce détail, il s'était assit sur le banc et analysa ce type. Il avait une chevelure blanche, comme si c'était un vieillard. Cependant il ne semblait avoir qu'une vingtaine d'années, on voyait encore du lait couler de son nez! Ce jeune homme ne devait pas être bien vieux finalement. Un scientifique? C'était possible, il portait une sorte de blouse blanche comme tous les autres alors... Blacko n'était pas sûr de cela, il ne faisait que des suppositions. Enfin bref! Le jeunot avait parlé et n'avait toujours pas obtenu de réponse! Il avait dit quoi d'ailleurs? Arf... Le joint fumé à peine dix minutes avant causait déjà des troubles de la mémoire à notre héros. "Elle est belle? Moi je vais réduire ses os en poudre de psychopathe?" Ouais voilà! Il avait dit ça... C'était étrange mais bon.


-Yo man, tu parles de quoi? C'est vrai qu'il y a pas mal de jolie femme mais, si tu ne me montre pas de qui tu parles je ne peux pas te dire si elle est belle... Dit moi, la poudre de psychopathe, c'est une de tes inventions? J'ai jamais entendu parler d'une telle poudre, ça sert à quoi? Oh au faite, moi c'est Bob Makihara, tu peux m'appeler Bobby, sinon quand j'étais esclave on m'appeler Blacko! A toi de voir donc, et toi tu es?
Vas-y assis toi au faite, je termine mon affaire et je suis à toi.

Bob prit donc le temps de rouler son pétard sans vraiment faire attention au type aux cheveux blanc. Ayant répondu complétement à côté de la plaque, il ne se doutait pas qu'il pouvait avoir mis le scientifique en colère. L'affaire terminé, il posa son pousse sur le bout du joint puis, il utilisa juste la chaleur de la foudre pour l'allumer. Après avoir tiré dessus et recracher la fumée en faisant des cercles, il continua.

-Sinon t'es d'ici? Parce que bon, sans vouloir t'offenser, je trouve que cette île est assez étrange. Les magasins sont assez douteux, les restaurants assez spéciaux et les gens... Ils sont complétement fou! Tout à l'heure, une femme me courrait après, elle voulait se marier avec moi! Je la connaissais même pas alors j'ai refusé mais elle voulait rien savoir, elle continuait de me suivre, me sautant dessus et essayant de m'embrasser à plusieurs reprises. Je sais que ma couleur de peau et les rumeurs sur mon pénis peuvent donner envie mais bon... Y'a des limites tu trouves pas?

Le rasta continuait de fumer tout en parlant, il se rendit compte qu'une fois de plus, il parlait un peu trop. C'était encore un effet de la Ganja, mais bon au moins ça ne le rendait pas violent. Il regarda ensuite le ciel, un bleu azur parfait qui n'était pas gâché par le moindre petit nuage, le soleil était seul maître du ciel.
Puis il regarda de nouveau Zeke... Une étrange sentiment venait de le gagner, son coeur se mit soudainement à battre la chamade, il voyait en son interlocuteur un être parfait au physique angélique! C'était quoi ça? Il n'était pas... Non ce n'était pas possible! Bob aimait pourtant les femmes! Comment pouvait-il, si soudainement tomber amoureux d'un homme?! Bobby avait beau essayé de chercher des défauts, tenter de chasser ce sentiment, rien ne changeait au fond de lui. Le pire restait encore à venir. Il se saisit de la main de Zeke et le regarda droit dans les yeux.


-Dis man, t'accepterais d'aller voir un verre avec moi?

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMar 18 Juin 2013 - 8:44




L’homme à la peau sombre assis sur le banc me dévisageait maintenant avec une expression qui lui donnait un peu un air attardé. Tout en me fixant il avait expulsé une grande quantité de fumée par la bouche qui était parvenue jusqu'à mes narines. Ce qu’il fumait sentait étrangement comme cet homme que j’avais croisé quelques années plus tôt  qui semblait un peu perdu et  avait le sourire aux lèvres. Enfin, ce détail n’avait pas d’importance je devais trouver un moyen de soutirer l’emplacement de ma bien-aimé à ce kidnappeur et ce, même si  je devais employer la force. Mais maintenant que mon interlocuteur était debout je réalisais que j’allais avoir un léger problème, en effet non seulement l’homme était assez baraqué, mais en plus il était plus grand que moi ce que, honnêtement, je n’avais pas eu souvent l’occasion de voir dans ma vie. Après m’avoir dévisagé pendant un moment il était retourné s’asseoir sur son banc pour fumer encore un coup et me sortir la plus grosse connerie que j’avais jamais entendu.


-Yo man, tu parles de quoi? C'est vrai qu'il y a pas mal de jolie femme mais, si tu ne me montre pas de qui tu parles je ne peux pas te dire si elle est belle... Dit moi, la poudre de psychopathe, c'est une de tes inventions? j'ai jamais entendu parler d'une telle poudre, ça sert à quoi? Oh au faite, moi c'est Bob Makihara, tu peux m'appeler Bobby, sinon quand j'étais esclave on m'appeler blacko! A toi de voir donc, et toi tu es? Vas-y assis toi au faite, je termine mon affaire et je suis à toi.

-Non mais tu… heu quoi ?

J’écoutais l’homme aux dreads parler et j’avais l’impression que mon cerveau était sur le point de fondre. J’avais l’impression d’avoir parlé dans le vide ou plutôt que j’aurais mieux fait de parler dans le vide. Apparemment il tentait de cacher le fait qu’il avait enlevé la femme que je cherchais ou du moins c’est ce que j’avais cru comprendre au milieu des conneries qu’il venait de me dire. S’il croyait que j’allais abandonner aussi vite juste parce que j’étais un peu confus il me prenait vraiment pour un abruti. Ce n’est pas comme si j’avais pu me tromper d’individu, après tout, un excentrique dans son genre pas moyen d’en trouver deux en même temps sur une île. Enfin, il fallait que je me concentre, visiblement ce type n’était vraiment pas ordinaire, après tout je n’avais jamais vu personne s’allumer de quoi fumer avec le pouce…

-Sinon t'es d'ici? Parce que bon, sans vouloir t'offenser, je trouve que cette île est assez étrange. Les magasins sont assez douteux, les restaurants assez spéciaux et les gens... Ils sont complétement fou! Tout à l'heure, une femme me courrait après, elle voulait se marier avec moi! Je la connaissais même pas alors j'ai refusé mais elle voulait rien savoir, elle continuait de me suivre, me sautant dessus et essayant de m'embrasser à plusieurs reprises. Je sais que ma couleur de peau et les rumeurs sur mon pénis peuvent donner envie mais bon... Y'a des limites tu trouves pas?

J’avais de plus en plus l’impression de me faire prendre pour un con. Il cherchait vraiment à me faire croire que cet ange s’était jeté sur lui ? J’avais clairement vu la scène, il s’était attaqué à elle c’était plus qu’évident ! Bon je voulais bien admettre que c’était une scène d’agression relativement inhabituelle, mais je refusais de croire qu’une telle beauté avait pu vouloir volontairement se jeter au cou de cet homme. Après tout il n’avait rien pour attirer les femmes il était juste grand, musclé et avait une grosse bosse dans le pantalon si s’était suffisant pour faire fantasmer le sexe opposé ça se saurait non ?... Pas vrai ? Enfin, peu importe, je savais ce que j’avais vu et je n’allais tout de même pas le laisser s’en tirer comme ça ! Mon interlocuteur me fixait maintenant avec les yeux grands ouverts et une sorte de confusion dans le regard. Après m’avoir saisit la main et expulsé encore un peu plus de fumée de ses poumons il me fit une proposition à laquelle je ne pu m’empêcher de répondre sans réfléchir.

-Dis man, t'accepterais d'aller voir un verre avec moi?

-Non mais tu vas arrêter de te foutre de ma gueule ?!

Plus je discutais avec lui plus j’avais l’impression qu’il me suppliait de lui enfoncer une bombe dans le cul et de mettre fin à ses souffrances. Comment pouvait-il  vivre avec un esprit aussi tordu ? Je commençais vraiment à douter de mes chances de pouvoir lui soutirer les informations que je voulais. Mais peut-être qu’au final je devais jouer le jeu ?  Essayer d’être aussi ridicule que lui pour avoir une chance de le coincer ?

-Bon écoute, Bob c’est ça ? Je me rends compte que j’ai oublié de me présenter, tu peux m’appeler Zeke. Et pour ton invitation, je veux bien accepter si c’est ce qu’il te faut pour que tu répondes à mes questions. Allons dans ce bar.

Sans attendre je m’étais dirigé vers le petit établissement, aussi  rose et couvert de cœurs que les autres, à quelques mètres de ma position. Tout en m’approchant de l’hôte à l’entrée je m’assurais de garder un œil sur l’homme aux dreads.

-Quel magnifique couple vous faites. Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMer 19 Juin 2013 - 17:41






Un... Deux... Trois...


-Dis man, t'accepterais d'aller voir un verre avec moi?

-Non mais tu vas arrêter de te foutre de ma gueule ?!



L'homme aux cheveux blancs pensait donc que le rasta se foutait de lui, il semblait y avoir un léger mal entendu entre les deux types. Il est vrai que Bobby avait répondu complétement à côté de la plaque mais, ce n'était pas volontaire! Il n'avait vraiment pas compris ce qu'avais voulu dire son interlocuteur, de ce fait il ne pensait pas se foutre de qui que se soit. Il fut donc assez surpris d'entendre ces mots prononcés à son encontre. Il se sentait presque triste qu'on lui réponde de la sorte, comme si on venait de lui briser le coeur. Heureusement, Zeke poursuivit et se rattrapa de ses mauvaises paroles ce qui rassura le rasta.


-Bon écoute, Bob c’est ça ? Je me rends compte que j’ai oublié de me présenter, tu peux m’appeler Zeke. Et pour ton invitation, je veux bien accepter si c’est ce qu’il te faut pour que tu répondes à mes questions. Allons dans ce bar.


-Tu m'as fais peur, j'ai cru pendant une seconde que tu en avais après moi... Bien dans ce cas allons-y, et si tu veux vraiment me poser des questions alors, et bien... J'y répondrais volontier! Mon chou.



Ce dernier mot avait été prononcé à voix basse, avec une certaine gêne. Comme si le coeur de blacko avait voulu le dire mais, que son esprit essayé tant bien que mal de faire le contraire. Une sorte de bataille intérieur entre deux sentiments partagé. L'un étant l'amour pour Zeke, aussi incroyable que cela puisse être, l'autre étant l'amour increvable qu'éprouve le rasta pour la gente féminine. Qui allait sortir vainqueur de ce duel? Nul ne peut le savoir, comme dirait l'autre, un match n'est pas fini avant le coup de sifflet final! Une chose était certaine, Zeke avait pris l'avantage pour le moment, allait-il en profiter pour faire le break?
L'homme aux cheveux blancs avait finalement décidé de bouger, se dirigeant ainsi vers une petite taverne rose avec plein de coeur comme la plupart des bâtiments de l'île. Bobby se leva donc et suivit celui dont-il était tombé sous le charme... Contre son gré. Les deux hommes furent accueillit par une femme au corps angélique. Des formes généreuses, une jupe assez courte de couleur rouge accompagné d'un débardeur également aux couleurs de l'hémoglobine.



-Quel magnifique couple vous faites. Bienvenue !


-Yosh, merci vous n'êtes pas mal non plus vous savez...



Après cette petite remarque anodine, le rasta entra le premier dans la taverne et pris place sur l'une des rares tables libres. Il prit le temps d'analyser les lieux, les gens qui s'y trouvaient. Les tables ne pouvaient accueillir que deux personnes. Par conséquent les clients étaient tous en couple ou du moins, en tête en tête. Le problème était que les couples présent étaient tous hétéro, seul Bob et Zeke formaient un couple gay. En règle général, une telle situation aurait gêné notre héros mais, cette fois, il était à l'aise et se fichait de ce que les autres pouvaient bien penser. Il faut croire que Redbull n'est pas le seul à donner des ailes! Très vite, Blacko fut rejoins par Zeke et fut donc sortie de ses rêveries. Un serveur arriva à la table pour prendre les commandes.[/i]


-Bien le bonjours messieurs, comment allez vous? Que désirez vous? Nous offrons plusieurs alcool aux effets aphrodisiaques si vous voulez, bien entendu, nous possédons également des boissons plus classique.



-Bien bien merci et vous? Et bien vous pouvez apportez du saké... Disons... Deux litres pour commencer et je te ferais signe si on a besoin.


Après avoir pris les commandes, l'homme se retira et revint assez rapidement pour apporter les boissons. Bob savait qu'il n'avait pas de quoi payer, il espérait que Zeke pourrait assurer ce petit détails. Dans le cas contraire, les deux hommes devraient se faire tout petit pour quitter l'endroit sans se faire repérer. Bob se servit un premier verre qu'il bu d'un trait, puis s'en servit un second. Préférant être honnête avec son interlocuteur, le rasta se sentit obligé d'avouer qu'il n'avait pas un rond.


-Dit Zeke, t'as de quoi les payer après? Perso j'ai rien du tout, enfin j'ai bien quelques pièces qui trainent dans mes poches mais, ce n'est pas suffisant pour payer l'addition et puis, je préférerais m'en servir plus utilement... Enfin on verra, tu viens d'où toi sinon? Tu fais quoi de ta vie?
Désolé j'avais oublié, tu voulais me questionner c'est bien ça? Alors je t'écoute, je sais pas trop en quoi je peux t'aider mais si je le peux, je le ferais sans soucis.



Bob venait de finir son second verre, il s'en servit donc un troisième qu'il bu aussi rapidement que le premier. Il enchaina sur un autre qu'il buvait tout en écoutant Zeke... 

Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeSam 22 Juin 2013 - 8:02



Une fois arrivé devant l’hôtesse je m’étais abstenu de répondre à sa remarque principalement parce que mon attention était tournée vers Bob. Il déshabillait la jeune femme des yeux c’était vulgaire et inapproprié, mais bon je n’en attendais pas moins d’un pervers qui enlevait les jeunes femmes au milieu de la rue.


-Yosh, merci vous n'êtes pas mal non plus vous savez…


Enfin, j’avais déjà compris que la personnalité de mon interlocuteur était bien différente de la mienne. À première vue l’homme aux dreads semblait très sympathique bien qu’un peu perdu dans son propre univers. Quelques parts j’étais un peu déçu de savoir que quelqu’un de bien était en fait un monstre sans cœur, mais bon je préférais éviter de m’attacher. Il était passé devant moi pour entrer dans l’établissement et pour être honnête je préférais cette situation, non seulement je pourrais mieux l’observer, mais en plus j’arrêterais peut-être enfin d’avoir cette sensation désagréable comme si je me faisais observer d’une drôle de façon… Le bar était petit, puait le parfum et comme pour le reste de cette fichue île, était plein à craquer avec des couples ce qui franchement me tapait sur les nerfs. La vue de ces amoureux insipide ne me donnait franchement pas envie de relaxer, d’avoir une discussion et de boire un coup, surtout en pensant qu’en ce moment même j’aurais pu être avec ma bien-aimé, dans ce même bar, pour pouvoir apprendre à la connaitre. À la place j’étais coincé avec son kidnappeur qui, en comparaison avec celle que je cherchais, était aussi magnifique qu’une poubelle musclé et aussi intéressant qu’un poisson mort. Bon au moins la situation était relativement bonne pour moi, je n’avais pas besoin de combattre et la table était juste assez loin de la sortie pour éviter que Bob ne quitte les lieux trop vite.


-Bien le bonjours messieurs, comment allez vous? Que désirez vous? Nous offrons plusieurs alcool aux effets aphrodisiaques si vous voulez, bien entendu, nous possédons également des boissons plus classique.


Non mais il croyait qu’on était en couple ou quoi ? J’avais vraiment l’air amoureux de ce type aussi délicat qu’un bateau en feu au milieu d’une tempête ?


 -Bien bien merci et vous? Et bien vous pouvez apportez du saké... Disons... Deux litres pour commencer et je te ferais signe si on a besoin.


Deux litres de saké ? Il cherchait à me saouler j’imagine. Enfin peu importe c’était encore mieux il suffisait de le laisser boire un coup et je pourrais lui soutirer des informations plus facilement.


-Je me contenterai d’un verre d’eau plein de glace de mon côté merci.


-Dit Zeke, t'as de quoi les payer après? Perso j'ai rien du tout, enfin j'ai bien quelques pièces qui trainent dans mes poches mais, ce n'est pas suffisant pour payer l'addition et puis, je préférerais m'en servir plus utilement... Enfin on verra, tu viens d'où toi sinon? Tu fais quoi de ta vie?


Franchement il m’invitait à boire un verre et il n’avait pas de quoi payer ? De plus, comme par hasard, il m’annonçait ça seulement après avoir pris les commandes, au final avec mon simple verre d’eau j’allais me retrouver à payer sa consommation pour lui, en plus de devoir l’interroger. S’il ne le faisait pas exprès il portait vraiment malheur… Au moins payer ne serait pas un problème après tout l’avantage d’être fabriquant d’arme dans un monde en plein chaos comme celui-ci c’était que la paye était bonne au moins.


-Désolé j'avais oublié, tu voulais me questionner c'est bien ça? Alors je t'écoute, je sais pas trop en quoi je peux t'aider mais si je le peux, je le ferais sans soucis.


Au moins, j’allais pouvoir commencer à l’interroger, quand on pense qu’il m’avait posé plus de question que je n’avais eu le temps de le faire moi-même. En le regardant descendre son troisième verres je me demandais bien qu’elle quantité d’alcool il faudrait pour saouler un corps de cette taille. Enfin, après avoir bu une gorgé d’eau je lui répondit en mâchouillant un gros cube de glace, après tout il fallait bien que je réponde à ses questions avant de lui poser les mienne.


-Hum, disons que pour faire simple je suis un inventeur originaire d’une île de West Blue.


Après avoir réduit en morceau la glace dans ma bouche je me rendis compte que mon interlocuteur était bien trop à l’aise. Il semblait de bonne humeur comme s’il prenait un verre avec un bon ami.


-Bon écoute, ce petit jeu c’est bien beau, mais tu devrais savoir que je peux être dur. Si on était dans un lieu moins public ça fait longtemps que je t’aurais montré mes talents et que tu te serais retrouvé à quatre pattes au sol me suppliant et répondant à mes questions. Mais bon, comme tu semble équipé de ton côté et que tu semble savoir te défendre contre les attaques par derrière je préfère y aller doucement. Alors dis-moi cette femme qui ta attaqué dans la rue plus tôt où l’as-tu caché ?


En terminant ma phrase, j’avais vidé mon verre d’eau laissant au fond la glace histoire de la laisser fondre un peu. Tout en attendant la réaction de Bob je regardais autour de moi pour m’assurer que nous n’allions pas être interrompus…
ockquote>


Dernière édition par Zeke Lundren le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeDim 23 Juin 2013 - 16:18






Au secours!!




-Dit Zeke, t'as de quoi les payer après? Perso j'ai rien du tout, enfin j'ai bien quelques pièces qui trainent dans mes poches mais, ce n'est pas suffisant pour payer l'addition et puis, je préférerais m'en servir plus utilement... Enfin on verra, tu viens d'où toi sinon? Tu fais quoi de ta vie?


-Désolé j'avais oublié, tu voulais me questionner c'est bien ça? Alors je t'écoute, je sais pas trop en quoi je peux t'aider mais si je le peux, je le ferais sans soucis.


Une fois encore le rasta parlait trop, ne laissant pas le temps à son interlocuteur d'en placer une! Heureusement, il avait remarqué que celui-ci faisait une drôle de tête. Peut-être était-il gênait pas tant de question alors, qu'au départ, c'était lui qui voulait en poser. Peut-être qu'il était juste en train de s'énerver intérieurement. Sinon, l'expression de son visage était peut-être dû au fait que Bob n'avait pas un rond et que Zeke allait devoir payer.


-Hum, disons que pour faire simple je suis un inventeur originaire d’une île de West Blue.


Il prit tout de même la peine de répondre finalement. Une réponse assez brève et sèche, qui montrait finalement une forme d'agacement. C'était compréhensible mais tout de même, il aurait pu retourner la question et faire un minimum semblant de s'intéresser à notre héros.


-Bon écoute, ce petit jeu c’est bien beau, mais tu devrais savoir que je peux être dur. Si on était dans un lieu moins public ça fait longtemps que je t’aurais montré mes talents et que tu te serais retrouvé à quatre pattes au sol me suppliant et répondant à mes questions. Mais bon, comme tu semble équipé de ton côté et que tu semble savoir te défendre contre les attaques par derrière je préfère y aller doucement. Alors dis-moi cette femme qui ta attaqué dans la rue plus tôt où l’as-tu caché ?


Ce petit jeu? De quoi il parlait? Il avait remarqué que Bobby était sous le charme? A quatre pattes au sol? Il voulait déjà coucher avec lui? Serait-il lui aussi, tombé sous le charme du grand et puissant rasta? Une chose était certaine, il avait remarqué que notre héros était assez fort. En effet Zeke venait tout juste avouer y aller doucement car il craignait les représailles... Il avait raison de rester mignon, le pauvre ce serait s'en foute fait foudroyer par le foudroyant foudroyeur! Enfin bref, le pirate s'était montrant assez agressif dans ses paroles, il donnait une sorte d'avertissement au rasta. Une chose que Bob n'appréciait pas trop, il se disait qu'autrefois, il l'aurait choppé par le col pour remettre en place. Cependant, il avait changé, il n'était plus ce jeune garçon téméraire qui agissait sans réfléchir. Cela lui arrivait encore parfois, comme on dit, chassez le naturel et il revient au galop! Il avait décidé de rester calme cette fois car il ne voyait aucune raison de créer un conflit.


-Je vois pas de  quoi tu parles mais bon, restons tranquille tous les deux s'il te plait. La violence n'apporterait rien, tu pourrais même me battre à mort, tu n'aurais pas réponse à tes questions. Quand à moi, que gagnerais-je en t'attaquant? T'es menaces n'ont pas lieu d'être l'ami. Pour ce qui est de cette femme, enfin de ce pot de colle plutôt... Je... J'ai été forcé de l'endormir. Jah en est témoin, si je l'avais pas fait, elle m'aurait sans doute violer dans cette ruelle! Je ne pouvais la tuer, elle était si belle et puis, c'était une femme! Au pire, elle aurait juste une petite brûlure derrière la nuque, mais je pense y avoir été doucement donc bon... 


Bobby détourna un instant son regard vers la fenêtre... Sa bouche venait soudainement de s'ouvrir et semblait ne plus vouloir le ferme, ses yeux était devenu aussi gros que des balles de ping-pong! La femme de tout à l'heure, elle était là, à la fenêtre! Elle était déjà réveillé, impossible! Bob n'en revenait pas. Elle lui fit un signe de la main en lui adressant un large sourire avant de se décider à forcer l'entrée.


-Mais qu'es-ce que vous faites?! Aïe!!


-Mon amour!! Je suis là!!!!!!


-AAYAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!


La folle venait de foutre un coup de poing à la femme qui était à l'entrée afin de rentrer dans le bâtiment... Elle se dirigeait droit vers les deux tourtereaux.


-Elle est là! S'il te plait Zeke, aide moi! T'as vu ce qu'elle a fait à l'autre? J'ai pas envie de devoir l'endormir devant tout le monde si tu vois ce que je veux dire...


Notre héros s'était levé et se caché derrière le pirate, il comptait l'utiliser comme bouclier pour ne pas que la cinglée puisse l'atteindre. D'un autre côté c'était l'occasion parfaite pour s'approchait un peu plus de celui qu'il aimait secrètement! Les autre couples regardaient tous le spectacle et au lieu d'être outré, ils semblaient plutôt amusé de voir tous ça! C'était limite si certain ne tapaient pas dans leurs mains en lançant des encouragements. La femme tentait maintenant d'attraper Blacko qui bougeait de gauche à droite derrière le pirate pour esquiver. Quelques types riaient devant la situation qui commençait à désespérer l'homme de paix.


-Allez là! Fais quelque chose!


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeSam 29 Juin 2013 - 7:43


J'avais tenté d'être direct pour forcer Bob à répondre à mes questions, mais mes menaces ne semblaient pas avoir eu l'effet escompté, d'ailleurs pourquoi j'avais dis ça moi ? Enfin, mon interlocuteur semblait relativement offensé par ce que je lui avais dit, mais bon il s'attendait à quoi ? Je n'étais pas vraiment ici pour avoir une petite discussion tranquille, j'avais un but. Mais en y pensant j'étais peut-être un peu trop agressif au fond, d'habitude j'étais quelqu'un de relativement calme pourtant...

-Je vois pas de  quoi tu parles mais bon, restons tranquille tous les deux s'il te plait. La violence n'apporterait rien, tu pourrais même me battre à mort, tu n'aurais pas réponse à tes questions. Quand à moi, que gagnerais-je en t'attaquant? T'es menaces n'ont pas lieu d'être l'ami. Pour ce qui est de cette femme, enfin de ce pot de colle plutôt... Je... J'ai été forcé de l'endormir. Jah en est témoin, si je l'avais pas fait, elle m'aurait sans doute violer dans cette ruelle! Je ne pouvais la tuer, elle était si belle et puis, c'était une femme! Au pire, elle aurait juste une petite brûlure derrière la nuque, mais je pense y avoir été doucement donc bon...

Je devais admettre qu'il avait raison sur un point, la violence n'était vraiment pas nécessaire dans ce cas-ci, mais bon de toute façon je n'avais jamais vraiment eu l'intention de combattre ce type. J'avais espéré que quelques menaces en l'air l'obligeraient à répondre à mes questions, mais apparemment il n'était pas vraiment effrayé et ça se comprenait un peu je n'étais pas exactement le type le plus effrayant de West Blue non-plus. Il semblait également vouloir gérer la situation de façon pacifique, bref plus je discutais avec lui, plus j'avais l'impression de m'être trompé de personne. Pourtant, il avait bien avoué avoir rencontré la beauté que je cherchais, mais il s'acharnait toujours à dire que c'est elle qui l'avait attaquée et qu'il n'avait fait que se défendre. Peut-être qu'au fond j'avais vraiment mal vu ce qui s'était passé et peut-être que la femme s'était seulement faite assommer dans une ruelle ? Je m'apprêtais à lui demander de me conduire vers cet endroit, mais je le visage de Bob m'avait stoppé. Il regardait par la fenêtre avec un air qui mélangeait en quelque sorte surprise et terreur. J'entendais maintenant du bruit venir de l'entrée sans pouvoir bien voir ce qui se passait parce que j'avais Bob devant moi. En m'inclinant légèrement sur la gauche je pouvais assister à toute la scène. Une furie nous fonçait maintenant dessus avec un grand sourire tout en défonçant à grand coup de poing tout ce qui se trouvait sur son chemin.

-Mon amour!! Je suis là!!!!!!

-Elle est là! S'il te plait Zeke, aide moi! T'as vu ce qu'elle a fait à l'autre? J'ai pas envie de devoir l'endormir devant tout le monde si tu vois ce que je veux dire...

J'avais mis quelques secondes à réaliser que Bob était allé se placer derrière moi avec un regard toujours aussi terrifié. Mais peu importe je venais finalement de réaliser qui se trouvait devant moi, elle était juste là, devant moi, la beauté que je cherchais depuis des heures ! Elle avait les cheveux un peu ébouriffés, ses vêtements étaient tâchés et elle avait une trace de terre sur le bord de la gueule, mais c'était elle ! Alors que j'étais toujours assis elle tentait d'attraper quelque chose derrière moi. Je m'étais levé brusquement les bras tendus dans sa direction avant de tomber aussi vite au sol. Même son poing était merveilleux ! En me levant de nouveau je m'étais retrouvé devant une scène plutôt particulière. La femme dont j'étais amoureux tentait soit d'arracher les yeux de Bob, soit de le prendre dans ses bras alors que lui tentait de la retenir.

-Allez là! Fais quelque chose!

Alors, il ne m'avait pas menti après tout ? Apparemment il se faisait vraiment pourchasser par cette femme, alors je l'avais soupçonné pour rien après tout ? Après une légère hésitation entre m'excuser et tenter d'aider Bob je m'étais décidé à essayer de les séparer. Malgré une légère gène je m'étais accroché à la femme pour tenter de la tirer vers l'arrière et cela en tentant d'éviter ses coups de poings. Le public semblait acclamer la scène pour une quelconque raison, mais ça ne semblait pas être le cas de l'homme qui venait d'arriver. Une sorte de géant barbu se tenait maintenant à ma droite avec un regard qui semblait dire qu'il allait nous arracher les poumons et les transformer en sac de voyage. Enfin quand je dis géant je le pense ! Ce type n'était pas juste plus grand et large que moi, il l'était probablement même plus que moi et Bob réunit ! À ses côtés se trouvait la femme qui se trouvait à l'entrée plus tôt avec une main sur la joue sur le bord des larmes.

-Heu... vous seriez pas le gérant par hasard ?


Dernière édition par Zeke Lundren le Ven 9 Aoû 2013 - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMar 2 Juil 2013 - 16:11






Round one... Fight!




Bob se trouvait donc derrière le pirate pour se protéger de l'autre folle! Il bougeait de gauche à droite pour ne pas se faire attrapé par la belle, devenu aussi sale qu'un vieux torchon. Zeke se leva pour tenter d'aider le rasta mais, se prit un belle droite qui le fit tomber par terre. Bobby, qui était tombé amoureux de l'homme aux cheveux blanc malgré lui, voulait lui donner un coup de main pour se relever. Seulement il n'eut pas le temps, la femelle venait de l'attraper notre héros et ne semblait pas décidé à le lâcher. Zeke se releva, il devait sans doute avoir compris que l'homme de paix n'était pas un mauvais gars, qu'il était honnête et qu'il n'avait jamais voulu de mal à personne. De ce fait, il se positionna derrière la femme et s'agrippa à elle pour tenter de la tirer vers l'arrière. La problème était qu'elle était foutrement bien accroché! De la colle n'était pas aussi efficace qu'elle c'est vous dire.
Cette scène de ménage dura quelques minutes qui semblaient, pour notre héros, durer des heures. Un autre homme fit son apparition, il se tenait juste à côté du pirate et n'avait pas l'air de vouloir rigoler. Il était grand, bien plus que Blacko, il était aussi très costaud, un vrai monstre de la nature! La jeune femme ayant remarqué la présence de l'homme, lâcha le rasta et se tourna vers lui avec un grand sourire. Les rires qui se faisaient entendre quelques secondes plus tôt avaient cessé. Visiblement, la folle était la seule à être contente de voir ce gros tas de muscle. C'est alors que le pirate pris la parole, il avait l'air impressionné par le nouvel arrivant et c'était compréhensible.


-Heu... vous seriez pas le gérant par hasard ?

-Ah! Merci vieux, je sais pas qui t'es mais grâce à toi l'autre cinglé m'a lâché...

-Oui je suis bien le gérant. Et toi là, avec ta serpillère sur la tête, qui tu traite de cinglé?


Bob se contenta de montra la femme du doigt, ne voulant pas vraiment la vexé, il ne se doutait pas de qu'il allait découvrir.

-Humm... C'est ma fille que tu traite de cinglé?! Sais-tu au moins qui je suis?!

-Qu.... QUOI?!?! Ta fille?!? Qui l'eut cru... Et oui je suis qui t'es, tu viens de dire que t'es le gérant.

-Hoy hoy, toi et ton camarade vous seriez pas en train de vous foutre de moi?

-Papa! Je ne permet pas de parler comme ça à celui que j'aime!

-De qui tu parles ma fille?

-De celui avec une serpillère sur la tête papa

-Comment? T'es tombé amoureuse d'un type comme lui?! Va dans ta chambre et n'en sort pas avant que je ne t'en donne permission.


Aussi incroyable que cela puisse paraître, la jeune femme s'exécuta et s'éclipsa dans sa chambre. Blacko avait retrouvé le sourire, il savait qu'il pouvait être tranquille maintenant. Il pensait que ses problèmes étaient résolu et qu'il pourrait continuer son séjour tranquillement. Il donna une tape dans l'épaule du colosse en lui faisant un petit clin d'oeil.

-Merci l'ami! Tu viens vraiment de me sauver, qui sait ce qu'il me serait arrivé si tu n'étais pas intervenu. Merci à toi aussi Zeke, je n'oublierais jamais ton soutiens! Tout ça m'a donné soif moi pas vous?

Bob se servit un autre verre de Saké qu'il bu d'un trait, puis un deuxième qu'il ingurgita de la même façon avant de s'essuyer la bouche. Il n'avait pas remarqué que le père de la folle perdait patience!

-T'as fini de faire le clown toi? Et j'espère que t'as de quoi payer ta consommation demi-portion... Dans tous les cas, je vais te réduire en miette.

-Hey attends, pourquoi se battre alors qu'on p...

C'était trop tard, Le géant venait d'envoyer son poing dans la mâchoire de notre héros qui fut projeté sur la table derrière. Il se releva aussitôt et se dirigea pour son agresseur, non pas pour lui rendre la monnaie de sa pièce mais pour tenter de stopper cette violence. Cette fois il était sur ses gardes, tout en tentant de résonner son opposant, il fut contraint d'esquiver deux ou trois coups avec quelques difficulté. Malgré la corpulence du gérant, il était tout de même rapide et comme Bob se refusait d'employer la force, il était dans une situation assez délicate.

-Vous gagnez quoi en me tapant dessus hein? Pensez-vous qu'en réagissant de la sorte, notre monde vivra en paix un jours? Nous n'avons besoin que d'amour car il répand le bien, la haine elle, n'engendre que la haine et créé un cercle vicieux qu'il est difficile de briser! Voyez un peu l'état du monde aujourd'hui!


Ce petit discours ne semblait pas avoir d'effet, le rasta fut saisit et projeté par la fenêtre, se trouvant ainsi dehors. Au lieu de se relever, il s'était assit au sol en réfléchissant. Il entendait encore du grabuge à l'intérieur, ce devait être au tour de Zeke de subir la foudre du colosse. Enfin la foudre... Ce n'était pas comme s'il pouvait vraiment invoquer la foudre, c'est juste une expression. Toujours est-il que Bobby attendait l'arrivée de Zeke qui, ne tarda pas à se retrouver dehors lui aussi, suivit de très près par le gérant de la taverne. Bob savait qu'il était impossible de le raisonner, lui qui voulait apporter la paix dans le monde allait être contraint de faire le contraire. Il ne pouvait tout de même pas continuer de subir comme ça, il avait un minimum de fierté. Il se leva donc et se positionna à côté du pirate.

-Yo Zeke... J'aurais préféré pouvoir le calmer avec la diplomatie, je fonctionne toujours comme ça mais sur ce coup là je crois qu'il est impossible de le ramener à la raison. Il à l'air très fort et même si je pourrais le terrasser en quelques secondes, je préfère qu'on s'associe pour le mettre au tapis. Mon pouvoir est bien trop grand pour que je me permette de l'utiliser pour des futilités... Et puis, je risquerais de le tuer, chose que je ne veux absolument pas.

-Qu'es-ce vous racontez les tourtereaux?! Allez venez, vous ne serez pas trop de deux pour tenter ne serais-ce, que de casser une dent.


On pouvait dire qu'il était assez sûr de lui, peut-être un peu trop d'ailleurs! Bob fit un signe de tête à son camarade, comme pour dire qu'il était prêt. Il adopta aussitôt la position du serpent, positionnant sa jambe droite devant lui et la gauche un peu en retrait pour avoir de bon appuis, il avait également fléchis ses jambes pour avoir une position plus basse. Sa main droite était porté vers l'avant tendit que la gauche restait prêt du corps. La main droite bougeait de gauche à droite, de la même manière que la tête d'un serpent. Ses mains étaient ouvertes puisqu'il allait frapper uniquement avec le bout de celle-ci. La position du serpent, privilégie la rapidité et la fluidité, avec le bout de ses doigts, il allait tenter de toucher des points vitaux. Le colosse s'avança alors, Bob était prêt à toute éventualité, il contra un premier coup de poing avant de planter ses doigts dans le foie de l'adversaire. Du moins ce qu'il aurait voulu faire mais, la musculature hors-norme du colosse avait annulé tous les effets du coup. Aussitôt, Blacko enchaina et frappant la base du cou de l'opposant. De nouveau, le surplus de muscle avait fait une défense parfaite. Les attaques du rasta n'avaient eut aucun effet! Un coup de pied vint alors le déséquilibrer et un autre coup de poing le fit tomber au sol.
Ce petit combat s'avérait bien plus difficile qu'il ne devait l'être...






Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeVen 5 Juil 2013 - 9:37


Sur le coup en voyant le géant se trouvant juste à côté de moi j'avais cru faire un arrêt cardiaque. Entre son regard de meurtrier et sa taille, j'hésitais sur quelle partie de lui était la plus effrayante. Étonnamment l'homme était le père de la beauté qui s'attaquait à Bob un peu plus tôt. Donc, d'une certaine façon cet homme allait devenir mon futur beau-père ! Enfin, je pourrais toujours essayer de bien me faire voir auprès de ma future belle-famille pour l'instant j'étais plutôt soulagé, comme Bob, que la situation se soit calmé.

-Merci l'ami! Tu viens vraiment de me sauver, qui sait ce qu'il me serait arrivé si tu n'étais pas intervenu. Merci à toi aussi Zeke, je n'oublierais jamais ton soutiens! Tout ça m'a donné soif moi pas vous ?

J'avais l'impression qu'il se calmait peut-être un peu trop vite et comme si ça ne suffisait pas il se remettait déjà à boire ! L'air toujours aussi énervé du gérant me donnait l'impression qu'il n'avait pas vraiment envie de nous rejoindre à notre table.

-T'as fini de faire le clown toi? Et j'espère que t'as de quoi payer ta consommation demi-portion... Dans tous les cas, je vais te réduire en miette.

Comme je le pensais le géant ne cherchait pas vraiment à entretenir une relation amicale avec nous. Quelque part j'étais bien content que Bob ait attiré autant l'attention sur lui il se faisait cibler à ma place de cette façon. Il tentait bien de calmer son adversaire, mais ses paroles ne semblaient pas vraiment avoir d'effet sur le monstre enragé. En voyant Bob se faire défoncer mon regard commençait sérieusement à se tourner vers la porte d'entrée. C'était le bon moment pour fuir la scène et revenir plus tard quand le géant se serait calmé, mais fuir alors qu'un innocent se faisait frapper ce n'était pas mon genre... Bon en même temps, cette décision était un peu facilité par le fait que le seul chemin vers la sortie, était bloqué par les deux combattants.

-Vous gagnez quoi en me tapant dessus hein? Pensez-vous qu'en réagissant de la sorte, notre monde vivra en paix un jours? Nous n'avons besoin que d'amour car il répand le bien, la haine elle, n'engendre que la haine et créé un cercle vicieux qu'il est difficile de briser! Voyez un peu l'état du monde aujourd'hui!

Franchement ce type était vraiment un pacifiste jusqu'au fond de son âme. J'ignorais s'il se faisait frapper volontairement, car il ne voulait pas riposter ou s'il était juste trop faible pour combattre le gérant. La plupart des clients eux, s'étaient contentés de partir sans terminer leur repas et sans même payer. Les autres étaient terrorisés dans leur coin et étaient incapables d'atteindre la sortie, comme moi. De son côté Bob s'était fait projeté par la fenêtre par la montagne de muscle qu'il affrontait. Avec un peu de chance le géant chercherait à aller l'achever dehors et j'aurais ma chance de sortir pour m'éloigner de l'action. Enfin, mes espoirs s'étaient vite estompés lorsque le monstre s'était retourné dans ma direction...

-Heu... si vous voulez je peux payer pour notre consommation sans problème si ça peux vous calmer !

-J'ai déjà dis que j'allais vous massacrer peu importe ce que vous tentiez ! Et de toute façon je doute que tu puisse réparer les dommages que mon bar vient de subir !

En plus de vouloir nous tuer il nous mettait les dommages qu'il avait causé sur le dos c'était franchement bien parti. Enfin, l'homme venait à peine de terminer sa phrase qu'il m'avait déjà balancé une table sans faire attention aux clients derrière moi. J'avais réussi à éviter le projectile de justesse même si ce n'étais pas vraiment le cas du type derrière moi. Les réflexes avaient rapidement pris le contrôle de mon corps et je m'étais jeté par la seule sortie en vue, la fenêtre qu'avait défoncé Bob un peu plus tôt. Après quelques prières intérieures en sautant j'avais réussi à traverser le cadre sans me faire attraper par le géant. Franchement lorsqu'il s'agissait de fuir j'avais toujours une chance de malade ! À l'extérieur se trouvait Bob étendu au sol au milieu des éclats de verres et malheureusement pour moi, le gérant avait fait le tour en quelques secondes pour sortir par la porte d'entrée.

-Yo Zeke... J'aurais préféré pouvoir le calmer avec la diplomatie, je fonctionne toujours comme ça mais sur ce coup là je crois qu'il est impossible de le ramener à la raison. Il à l'air très fort et même si je pourrais le terrasser en quelques secondes, je préfère qu'on s'associe pour le mettre au tapis. Mon pouvoir est bien trop grand pour que je me permette de l'utiliser pour des futilités... Et puis, je risquerais de le tuer, chose que je ne veux absolument pas.

-Hein quoi ?! Mais ça sert a quoi de combattre ce type on pourrait juste fuir non ?! En plus je peux pas me donner a fond contre un civil je risquerais de le tuer ou de toucher la population !

Je préférais franchement éviter d'avoir à me servir de mes bombes puisqu'elles n'étaient pas exactement faites pour neutraliser sans danger une personne. En plus j'étais nul au corps à corps alors franchement mes options étaient plutôt limitées. Bob était déjà en position de combat à côté de moi comme s'il avait totalement ignoré ce que je venais de lui dire. Il semblait plutôt sur de lui, mais honnêtement je préférais éviter de prendre des coups pour rien.

-Pfff... Franchement t'arrête pas de me créer des problèmes... Bon tu peux y aller je vais essayer de t'offrir du support à distance, mais fais attention mes attaques ne font pas vraiment dans la précision...

-Qu'es-ce vous racontez les tourtereaux?! Allez venez, vous ne serez pas trop de deux pour tenter ne serais-ce, que de casser une dent.

De mon côté j'avais discrètement sorti deux bombes de mes poches en m'assurant d'en choisir deux qui ne risquaient pas de blesser gravement notre adversaire.



Dernière édition par Zeke Lundren le Ven 9 Aoû 2013 - 1:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeLun 8 Juil 2013 - 18:10






Au secours!!



-Yo Zeke... J'aurais préféré pouvoir le calmer avec la diplomatie, je fonctionne toujours comme ça mais sur ce coup là je crois qu'il est impossible de le ramener à la raison. Il à l'air très fort et même si je pourrais le terrasser en quelques secondes, je préfère qu'on s'associe pour le mettre au tapis. Mon pouvoir est bien trop grand pour que je me permette de l'utiliser pour des futilités... Et puis, je risquerais de le tuer, chose que je ne veux absolument pas.

-Hein quoi ?! Mais ça sert a quoi de combattre ce type on pourrait juste fuir non ?! En plus je peux pas me donner a fond contre un civil je risquerais de le tuer ou de toucher la population !

-Fuir? Tu veux rire? Un grand sage m'a dit un jour "Là où il n'y a le choix qu'entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence"... Hors de question que je passe pour un lâche, nous n'avons pas d'autres choix.

-Pfff... Franchement t'arrête pas de me créer des problèmes... Bon tu peux y aller je vais essayer de t'offrir du support à distance, mais fais attention mes attaques ne font pas vraiment dans la précision...

-Des problèmes? Hey c'est toi qui est venu me voir le premier l'ami... T'en fais pas pour moi, je ne crains pas grand chose, préviens moi juste quand tu passe à l'action et je me protégerais.

Bob se relevait alors, frottant son pantalon pour enlever la poussière qui s'y était déposé. Il savait qu'il allait devoir frapper bien plus fort pour espérer blesser le géant. Il prit le temps d'ôter son maillot, il en fit une boule et le jeta par terre. Sans que personne ne puisse le voir, les parties interne de son corps reliant les muscles au cerveau étaient changées en foudre. De cette façon, il était bien plus réactif, plus rapide et plus puissant.
La première offensive était un véritable échec et le rasta voulait faire déchanter le colosse en lui montra qu'il lui était supérieur, et de loin! Il utilisa sa technique d'immobilisation, créant des jus d'électricités difficilement visible à l'oeil nu, une fois la cible touché, elle verrait l'un de ses membres paralyser pendant un très court instant. Bobby avait décidé d'immobiliser une jambe afin d'être certain de ne pas rater son coup. Une fois cela fait, il utilisa une vitesse foudroyant pour se retrouver juste devant l'ennemi, il fit ensuite un saut en l'air. Une fois à hauteur de son visage, le rasta infligea un violent coup de poing. Il y avait mis toute sa force et celle-ci, combinée à la vitesse de la foudre, devenait encore plus grande! L'attaque avait fait mouche et le gérant de la taverne était au sol. Il se releva et essuya le sang qui coulait de sa bouche avant de recracher une dent.


-Tu disais quoi à propos de tes dents?

-Hoy c'est quoi ça? C'est toi qui retenait ma jambe hein?! Tu dois être le détenteur d'un fruit du démon... Mais peu importe, ton pouvoir ne pas être bien grand pour faire des attaques aussi minable!

-Tu devrais arrêter de sous-estimer les gens... Tu ne sais pas encore de quoi je suis capable...
.

Après ce petit échange, l'opposant revint à la charge et enchainait les coups, Bob parvenait à esquiver et contrer les coups, seulement la force impressionnante du géant empêchait notre héros de riposter comme il l'aurait voulu. En effet, même la plupart des coups étaient bloqué, l'impact infligeait tout de même des blessures gênante au rasta. Cela provoquait une certaine gêne, occasionnant une douleur également. Pour dire vrai, l'homme de paix se faisait surmener à sa grande surprise. Peut-être que lui aussi, sous-estimait son adversaire, ou alors il était peut-être trop sûr de lui allait savoir. Il savait qu'il pouvait finir se combat en deux secondes mais il ne le pouvait pas, la puissance de la foudre pouvait causer bien trop de dommage et blesser des innocents. Quelque chose que ne pouvait se permettre un futur révolutionnaire, encore moins quand ce dernier prônait la paix. C'était une situation assez délicate, Blacko avait du mal à accepter de se sentir inférieur, il n'aimait pas se sentiment d'infériorité car cela lui rappelait son passé d'esclave... Dans ce cas là, ce sentiment était encore plus difficile à accepter puisque, dans le fond Bob savait parfaitement qu'il était supérieur. Toujours est-il que devait prendre sur lui et trouver rapidement une solution. C'est alors qu'il se souvenu qu'il n'était pas seul dans ce combat.

-Zeke, si tu pouvais apporter ton soutien ça serait vraiment cool! Je vais tenter quelque chose, à toi de choisir le meilleur moment pour attaquer...

Sur ses mots, Bobby fonça tête baissé sur son opposant et, tel un grand rugbyman, la plaqua au sol en attrapant ses jambes! Et oui c'est bien connu, le hommes de son gabarit n'ont pas un bonne équilibre et il est facile de les faire tomber en visant les jambes. Les deux hommes étaient donc par terre et le rasta faisait de son mieux pour que le gérant de la taverne ne se relève pas. Zeke pouvait maintenant utiliser ses bombes, Bob ne craignait pas se genre d'attaque et sortirait indemne de l'explosion, seulement le pirate n'était pas forcément au courant de cela... Qu'allait-il décider?




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMer 10 Juil 2013 - 1:50



Décidément le rasta semblait plus que déterminé à combattre le gérant du bar. Il avait même pris la peine de me sortir une excuse qui, honnêtement, ne voulait rien dire pour moi. Ce type se disait pacifique, mais plutôt que de fuir il préférait affronter un civil en colère ? Au fond il était plutôt contradictoire, un peu comme moi d'ailleurs. La fuite restait selon moi la meilleure façon d'éviter la violence, mais bon je ne pouvais tout de même pas le laisser derrière. Enfin bref, Bob venait de lancer la seconde offensive et il m'était franchement difficile d'intervenir vu son style de combat. En quelques secondes il s'était retrouvé devant son adversaire qui semblait surpris comme si quelque chose le gênait. La vitesse du rasta était également des plus impressionnante je ne l'avais même pas vu se déplacer en direction de son adversaire. Éviter de le combattre était apparemment la meilleure idée que j'avais eu aujourd'hui. Il avait même réussi à mettre le monstre au sol d'un seul coup de poing.

-Tu disais quoi à propos de tes dents?

-Hoy c'est quoi ça? C'est toi qui retenait ma jambe hein?! Tu dois être le détenteur d'un fruit du démon... Mais peu importe, ton pouvoir ne pas être bien grand pour faire des attaques aussi minable!

-Tu devrais arrêter de sous-estimer les gens... Tu ne sais pas encore de quoi je suis capable....

La jambe du gérant avait été immobilisé ? S'il avait raison et que mon allié temporaire possédait vraiment les pouvoirs d'un fruit, comme moi, j'avais intérêt à découvrir lequel si les choses tournaient mal avec lui. Bon de toute façon savoir s'il possédait vraiment des pouvoirs ou pas était secondaire il fallait que je me concentre sur le combat. La situation devenait problématique, la foule commençait à s'agglutiner pour voir ce qui se passait après tout le combat n'était pas vraiment discret. Avec la population de plus en plus nombreuse et avec Bob qui ne s'éloignait pas du géant il devenait encore plus difficile pour moi d'arriver à placer une attaque sans blesser personne. En plus mon coéquipier se faisait maintenant dominer par les coups de son adversaire et semblait en mauvaise posture. Je lui avais pourtant dit de faire attention, mais vu sa situation il m'était difficile d'intervenir. De plus, je voyais bien qu'il attendait de l'aide de ma part, mais j'étais certains de le toucher en cas d'attaque a moins d'être extrêmement précis.

-Zeke, si tu pouvais apporter ton soutien ça serait vraiment cool! Je vais tenter quelque chose, à toi de choisir le meilleur moment pour attaquer...

Sans attendre le rasta avait foncé sur le géant en lui prenant les jambes et avait réussi à le faire tomber au sol. D'une certaine façon il n'avait fait qu'empirer les choses en se rapprochant encore plus de son adversaire, mais il m'avait effectivement donné une opportunité d'attaquer en immobilisant le gérant. Je devais changer de tactique au dernier moment j'avais donc dû ranger l'une de mes bombes sortie précédemment pour en récupérer une autre plus petite cette fois. Celle-là était bien un explosif contrairement aux autres, mais elle était spécialement conçue pour viser avec précision l'ennemi. Certes, attaquer un civil avec une bombe possiblement létale ne me plaisait pas trop, mais vu la taille de ma cible et la faible puissance de l'explosif je savais qu'il s'en sortirait. D'un geste rapide et précis j'avais envoyé l'explosif de la taille d'une balle de golf directement dans le visage du géant. De son côté Bob n'avait heureusement pas été touché vu la bonne distance qui le séparait du géant, mais il était encore trop près pour que je puisse utiliser quoi que ce soit de plus puissant. Le gérant de son côté s'était relevé en position assise avec l'intention d'attraper le rasta probablement pour me lancer lui aussi quelque chose en plein visage. Par réflexe, j'avais envoyé l'autre bombe qui était resté dans ma main gauche un peu plus tôt pour qu'elle frappe le torse de l'homme, qui avait encore moins de dents qu'un peu plus tôt à cause de l'explosion. Celle-ci était plus puissante que la précédente, mais je n'avais pas la moindre inquiétude pour mon allié puisque cet explosif était spécialement fait pour éviter de blesser trop gravement mon adversaire. En éclatant, entre Bob et le géant, la bombe libéra comme prévu un puissant vent suffisant pour faire reculer 1 ou 2 mètres plus loin un humain normal sans le blesser.

-Désolé si cette attaque était un peu plus violente que la précédente, mais je t'avais prévenu de faire attention. Enfin il devrait être encore un peu étourdit à cause de la première attaque c'est le moment de le finir.

Spoiler:
 



Dernière édition par Zeke Lundren le Ven 9 Aoû 2013 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 18:03

center>




Moment tranquille



Après avoir réussi à immobiliser le gérant, Zeke pouvait enfin passer à l'action. Il avait commencé par envoyé une petite balle qui explosa à l'impact, c'était ce qu'on pouvait appeler à Front-Shot puisque le projectile avait frapper le colosse en plein front! Bob pensait que l'explosion serait suffisante et baissa complétement sa garde. Cependant, l'adversaire s'était relevé ou plutôt, il s'était assis par terre. Alors qu'il allait se saisir du rasta pour on ne sait quelle raison, le pirate jeta un deuxième projectile qui explosa entre notre héros et l'adversaire du moment. L'explosion créa une violente vague de vent qui fit soulever la poussière, occasionnant un petit nuage l'espace de quelques secondes. Bob resta sur ses deux jambes, il recula tout de même de quelques centimètre mais n'avait subit aucun dégât! Le gérant quant à lui, s'effondra au sol, hors combat, il ne lui restait que très peu de dents ce qui fit rire Bobby. Il regarda d'ailleurs autours de lui... Il venait seulement de se rendre compte qu'un attroupement c'était formé autours de lui et son allié du jour.

-Désolé si cette attaque était un peu plus violente que la précédente, mais je t'avais prévenu de faire attention. Enfin il devrait être encore un peu étourdit à cause de la première attaque c'est le moment de le finir.

-Pas de soucis mon amour, j'...

-Vous croyez m'avoir avec ça?


Bob regarda le colosse qui commençait à se relever, faisant une tête d'étonné complétement débile du genre "WTF? Pourquoi t'es encore là toi?". Comme Zeke venait de le dire, c'était le moment d'en finir avec lui. Blacko posa alors sa main sur la tête du géant, celle-ci s'était recouverte de foudre et qui fut envoyée directement dans le cerveau du type afin de l'endormir un petit moment.

-Yosh, je crois que c'est bon c'est fois, il va faire un bon petit dodo... Je crois par contre qu'il est grand temps pour nous de s'éclipser, j'aurais pas vraiment envie de voir la marine débarquer. Laisse moi faire, on sera à l'abri en peu de de temps!

Bobby s'approcha alors du pirate, une fois devant lui, il l'attrapa et se positionna dans son dos. Un peu comme un père qui porte son enfant quoi! Après lui avoir dit de bien s'accrocher. Bob utilisa la vitesse de la foudre pour s'enfuir sans que personne ne puissent les suivre. Les deux hommes se retrouvèrent alors au port, à côté du banc où ils s'étaient rencontrés. Le rasta s'était assit juste après avoir posé Zeke au sol, il avait déballé le matos pour s'en rouler un. Il fallait bien qu'il décompresse après ces péripéties.

-Et bien, j'aurais pas cru que je vivrais tout ça en venant ici! M'enfin c'est la routine quoi, je me demande si je pourrais avoir une journée tranquille un jour! Au faite, tu crois toujours que je suis mauvais type? Ou ce qu'il vient de se dérouler t'as permis de me faire confiance? Parce que bon, j'aurais pas envie qu'on dise de moi que je suis un forban! Je suis tout le contraire, la seule chose que je veux c'est voir le monde entier vivre en paix... Je ne sais pas si je le verrais de mon vivant mais j'y croirais toujours!

Notre héros avait fini de rouler son pétard et, n'ayant pas de briquet, il fit chauffer son pouce pour l'allumer, comme il l'avait fait un peu plus tôt. Il prit une première taff qui le fit tousser un peu, comme souvent il l'avait trop chargé et la première bouffée lui prenait à la gorge. Il continua ensuite à parler tout en fumant...

-Tu comptes faire quoi maintenant? T'as des nakamas quelque part? Tu serais pas d'accord pour te joindre à moi? J'ai entendu parlé des révolutionnaires... Ils veulent renverser le gouvernement et semblent être les héros du peuple. Je me dis qu'en me joignant à eux, je pourrais accomplir mon objectif! Tu m'as l'air d'être un gars bien alors, si tu veux m'aider à rendre ce monde meilleurs, je serais honoré de t'avoir à mes côtés. Je comprendrais aussi si tes ambitions différent des miennes...
Au faite, tu veux fumer? C'est de la bonne celle-là crois moi! C'est ma récolte personnel et je partage pas avec n'importe qui.


Bob tendait alors la cigarette magique à son collègue en affichant un large sourire.






PS==> Désolé de la médiocrité du poste, je voulais répondre au plus vite comme je t'ai déjà fait pas mal attendre... :/
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeLun 5 Aoû 2013 - 6:27


L'explosion de la dernière bombe ne semblait pas avoir blessé Bob, j'étais plutôt satisfais. Je n'avais encore jamais eu l'occasion d'essayer cette invention en situation réelle, mais au vu des résultats elle fonctionnait à merveille... Mais évidemment j'étais également soulagé que mon allié du moment soit en un seul morceau bien sûr, c'était juste un peu moins important quoi. Enfin bref, le géant n'était toujours pas k.o ce qui ne m'étonnait pas vraiment, après tout je n'avais utilisé que des armes de faibles puissances ou non-létal  jusqu'à maintenant. Je réfléchissais déjà à un moyen de le neutraliser lorsque le rasta s'était levé, plutôt confiant et s'était dirigé vers le gérant du bar. Il avait tout bonnement placé sa main sur la tête de l'homme et en un instant celui-ci gisait inconscient sur le sol. Je commençais de plus en plus à penser que Bob avait quelque chose de particulier et franchement ça ne faisait que me confirmer que j'avais bien fait de m'abstenir de l'attaquer.

-Yosh, je crois que c'est bon c'est fois, il va faire un bon petit dodo... Je crois par contre qu'il est grand temps pour nous de s'éclipser, j'aurais pas vraiment envie de voir la marine débarquer. Laisse moi faire, on sera à l'abri en peu de de temps!

Il avait raison sur un point il fallait s'éloigner vite de la scène le combat n'avait pas été des plus discret après tout. J'ignorais s'il y avait une base de la marine dans le coin, mais franchement je n'éprouvais aucune envie de le découvrir. Sans trop m'expliquer ce qu'il cherchait à faire le rasta était passé derrière moi en me ceinturant avec ses bras. C'était un peu troublant sur le coup, mais ce qui suivi l'était encore plus. En à peine quelques secondes j'avais été transporté plusieurs mètres plus loin jusqu'au banc de parc sur lequel se trouvait Bob un peu plus tôt. C'était plutôt efficace comme sortie, mais j'avais vu plus discret. On pouvait encore entendre la foule crier de surprise un peu plus loin, mais celui qui venait de m'offrir ce déplacement pour le moins étonnant ne semblait pas s'en soucier plus que ça. Il s'était déjà assis pour se rouler de quoi fumer encore un coup et semblait toujours aussi détendu. Les pouvoirs de cet homme semblaient très intéressants, enfin j'en avais moi-même, mais les sien semblaient être d'un tout autre niveau.

-Et bien, j'aurais pas cru que je vivrais tout ça en venant ici! M'enfin c'est la routine quoi, je me demande si je pourrais avoir une journée tranquille un jour! Au faite, tu crois toujours que je suis mauvais type? Ou ce qu'il vient de se dérouler t'as permis de me faire confiance? Parce que bon, j'aurais pas envie qu'on dise de moi que je suis un forban! Je suis tout le contraire, la seule chose que je veux c'est voir le monde entier vivre en paix... Je ne sais pas si je le verrais de mon vivant mais j'y croirais toujours!

-Hum, pour être honnête j'admet t'avoir peut-être mal jugé et je m'en excuse. Je suis capable d'admettre mes erreurs et je crois que cette fois j'ai sauté un peu trop vite aux conclusions. D'après ce que j'ai vu dans ce combat tu semble vraiment chercher a résoudre les situations de façon pacifique tu ne peux donc pas être bien mauvais...

-Tu comptes faire quoi maintenant? T'as des nakamas quelque part? Tu serais pas d'accord pour te joindre à moi? J'ai entendu parlé des révolutionnaires... Ils veulent renverser le gouvernement et semblent être les héros du peuple. Je me dis qu'en me joignant à eux, je pourrais accomplir mon objectif! Tu m'as l'air d'être un gars bien alors, si tu veux m'aider à rendre ce monde meilleurs, je serais honoré de t'avoir à mes côtés. Je comprendrais aussi si tes ambitions différent des miennes...
Au faite, tu veux fumer? C'est de la bonne celle-là crois moi! C'est ma récolte personnel et je partage pas avec n'importe qui.


-Des nakamas... Pas vraiment, en fait je suis plutôt a la recherche d'un tel groupe, mais j'y vais un peu au hasard. Et pour ton offre je te remercie, mais je ne crois pas que la révolution soit vraiment faite pour moi, disons que j'ai un peu de difficulté a me dévouer corps et âme pour une cause qui ne me touche pas tant que ça... Enfin qui sais je changerai peut-être d'avis plus tard si l'on se rencontre de nouveau, mais pour l'instant je dois suivre mon propre chemin. Ha et non merci je ne fume pas...

Quelque part j'enviais un peu le rasta d'avoir des intentions aussi nobles, de mon côté j'étais un peu plus égoïste et malheureusement mon métier m'empêchait un peu de véritablement vivre en paix. Je ne comprenais pas vraiment comment une personne pacifique pouvait s'intéresser à la révolution qui tentait de prendre le pouvoir par la force, mais bon je suppose qu'il avait ses raisons.

-Enfin bref, maintenant qu'on est un peu plus au calme et que je ne te prend pas pour un tueur psychopathe on pourrait peut-être prendre le temps de se connaitre un peu. Alors, d'où tu viens au juste ?

J'écoutais patiemment la réponse de mon interlocuteur les deux mains fourrées dans mes poches, cachées sous mon manteau, debout comme à mon habitude. Je m'apprêtais à répondre lorsqu'une voix familière me parvint aux oreilles.

-Hé gamin ! On te cherchait ! Faut partir plus tôt que prévu on a eu un... imprévu. Alors tu veux toujours nous suivre ou on te laisse ici ?

C'était l'un des marchands qui me laissait squatter son bateau. Il traînait avec lui l'un de ses camarades qui tentait d'enfoncer sa langue dans la gorge d'un lézard qu'il tenait dans sa main... Décidément, il arrivait toujours quelque chose sur cette île, c'était un concentré de chaos au milieu de la mer...

-Bon apparemment je dois y aller. On se reverra peut-être un jour qui sait ? En attendant je te souhaite bonne chance pour tes objectifs tu en aura besoin dans ce monde !


Dernière édition par Zeke Lundren le Ven 9 Aoû 2013 - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 16:34

Bob Makihara a écrit:




La fin d'une aventure




-Et bien, j'aurais pas cru que je vivrais tout ça en venant ici! M'enfin c'est la routine quoi, je me demande si je pourrais avoir une journée tranquille un jour! Au faite, tu crois toujours que je suis mauvais type? Ou ce qu'il vient de se dérouler t'as permis de me faire confiance? Parce que bon, j'aurais pas envie qu'on dise de moi que je suis un forban! Je suis tout le contraire, la seule chose que je veux c'est voir le monde entier vivre en paix... Je ne sais pas si je le verrais de mon vivant mais j'y croirais toujours!

-Hum, pour être honnête j'admet t'avoir peut-être mal jugé et je m'en excuse. Je suis capable d'admettre mes erreurs et je crois que cette fois j'ai sauté un peu trop vite aux conclusions. D'après ce que j'ai vu dans ce combat tu semble vraiment chercher a résoudre les situations de façon pacifique tu ne peux donc pas être bien mauvais...


Zeke était également une bonne personne à n'en pas douter. Au début, le rasta l'avait mal jugé également, il pensait qu'il avait une tête brulé en face de lui. Le genre de personne qui agit sans réfléchir puisque c'est ce qu'il avait fait en agressant Bob au début du petit périple. Toujours est-il que notre héros était soulagé de savoir que le pirate avait changé de point de vue à son égard. Ce n'était pas grand chose mais, pour lui c'était important, il ne voulait surtout pas passer pour quelqu'un qu'il n'était pas.

-Tu comptes faire quoi maintenant? T'as des nakamas quelque part? Tu serais pas d'accord pour te joindre à moi? J'ai entendu parlé des révolutionnaires... Ils veulent renverser le gouvernement et semblent être les héros du peuple. Je me dis qu'en me joignant à eux, je pourrais accomplir mon objectif! Tu m'as l'air d'être un gars bien alors, si tu veux m'aider à rendre ce monde meilleurs, je serais honoré de t'avoir à mes côtés. Je comprendrais aussi si tes ambitions différent des miennes...
Au faite, tu veux fumer? C'est de la bonne celle-là crois moi! C'est ma récolte personnel et je partage pas avec n'importe qui.


-Des nakamas... Pas vraiment, en fait je suis plutôt a la recherche d'un tel groupe, mais j'y vais un peu au hasard. Et pour ton offre je te remercie, mais je ne crois pas que la révolution soit vraiment faite pour moi, disons que j'ai un peu de difficulté a me dévouer corps et âme pour une cause qui ne me touche pas tant que ça... Enfin qui sais je changerai peut-être d'avis plus tard si l'on se rencontre de nouveau, mais pour l'instant je dois suivre mon propre chemin. Ha et non merci je ne fume pas...

-Je vois... Ce n'est pas grave, tu as le courage d'être honnête et c'est une bonne chose. Tant qu'on y est, je dois aussi être honnête avec toi, je pensais que tu étais un de ses abrutis qui fonce tête baissé et qui réfléchit après avoir agit... Cependant, je ne pense pas que se soit le cas alors pardonne mon mauvais jugement. On m'a pourtant appris à ne pas juger aux premiers abords mais que veux tu... C'est dans la nature humaine et comme on dit, chassez le naturel et il revient au galop!

-Enfin bref, maintenant qu'on est un peu plus au calme et que je ne te prend pas pour un tueur psychopathe on pourrait peut-être prendre le temps de se connaitre un peu. Alors, d'où tu viens au juste ?

-Wouha, tu pensais vraiment que j'étais un tueur en série? J'avoue que là t'as de l'imagination l'ami! Sinon je viens d'assez loin sur Grand Line, Alabasta tu connais? J'ai été enlevé très jeune à mes parents et je me suis retrouvé à être un esclave je ne sais où. Je était sauvé par un équipage pirate qui n'était pas aussi bon que je le pensais, le capitaine conspirait contre moi en réalité. J'ai fuis et je me suis retrouvé sur une île dont je ne connais même pas l'emplacement... Et puis maintenant je me retrouve ici. Et toi alors, raconte moins un peu ton histoire, d'où viens tu mon ami?


Alors que le pirate allait répondre, un type un peu gras et de petite taille mit un terme à la discutions.

-Hé gamin ! On te cherchait ! Faut partir plus tôt que prévu on a eu un... imprévu. Alors tu veux toujours nous suivre ou on te laisse ici ?

-Bon apparemment je dois y aller. On se reverra peut-être un jour qui sait ? En attendant je te souhaite bonne chance pour tes objectifs tu en aura besoin dans ce monde !


Bob se leva alors, serra la main de Zeke tout en lui faisant une sorte de calin. Le rasta savait qu'il avait fait une bonne rencontre sur l'île d'attraction town, il espérait qu'il pourrait revoir ce type un jour.

-Je vais partir également alors. Bien sûr que nous nous reverrons, si Dieu le veut. Merci, tant que je garde la foie en Jah, la chance me suivra je ne me fais aucun soucis. Prend soin de toi, je voudrais pas te retrouver dans un état végétatif la prochaine fois!

Puis le pirate s'en alla, laissant Bobby seul face à lui même. Il retourna à sa barque et pensait à tous ce qui s'était passé ici... Il venait de laisser filer l'amour de sa vie, ce beau pirate aux cheveux blanc... Des perles d'eau salées commencèrent à ruisseler sur les joues de notre héros. Il était vraiment triste d'avoir du quitter Zeke mais, il n'avait eu le choix. Finalement il embarqua, continuant de pleurer comme un gosse. Lentement il s'éloigna de l'île, centimètre par centimètre jusqu'au moment où il revint à la raison.

-Merde pourquoi je pleure moi déjà? Et pourquoi j'avais des pensées étranges avec Zeke? Pourquoi je pensais à lui comme ça? Peut-être qu'il m'avait ensorcelé et que je ne m'en suis pas rendu compte... C'est bizarre...

-Bizarre, vous avez dit bizarre?

-Euu ba ouais j'ai bien dit ça

-Comme c'est étrange!

Un navire passait par là au même moment et un homme avait surpris Bob en train de parler tout seul. Son intervention avait été forte inutile mais bon, c'était une bonne façon de terminer cette aventure.







Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
Zeke Lundren
Messages : 1653
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue39/75Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Je t'aime, moi non plus... Left_bar_bleue10/350Je t'aime, moi non plus... Empty_bar_bleue  (10/350)
Berrys: 7.275.879.733 B

Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitimeJeu 8 Aoû 2013 - 23:07


-Wouha, tu pensais vraiment que j'étais un tueur en série? J'avoue que là t'as de l'imagination l'ami! Sinon je viens d'assez loin sur Grand Line, Alabasta tu connais? J'ai été enlevé très jeune à mes parents et je me suis retrouvé à être un esclave je ne sais où. Je était sauvé par un équipage pirate qui n'était pas aussi bon que je le pensais, le capitaine conspirait contre moi en réalité. J'ai fuis et je me suis retrouvé sur une île dont je ne connais même pas l'emplacement... Et puis maintenant je me retrouve ici. Et toi alors, raconte moins un peu ton histoire, d'où viens tu mon ami?

L'intervention de l'homme m'avait empêchée de répondre à la dernière question de mon interlocuteur, mais de toute façon je n'avais pas grand-chose à dire depuis mon départ je n'avais pas vécu beaucoup d'aventures. En fait, le futur révolutionnaire m'avait offert ma première histoire digne d'intérêt et j'avais bien failli me faire tuer... Le marchand semblait déjà s'impatienter, en même temps il était occupé à empêcher son collègue de s'enfuir avec son animal. Mais je tenais à dire au revoir à Bob comme il se doit après tout c'était la moindre des choses après l'avoir accusé injustement.

-Je vais partir également alors. Bien sûr que nous nous reverrons, si Dieu le veut. Merci, tant que je garde la foie en Jah, la chance me suivra je ne me fais aucun soucis. Prend soin de toi, je voudrais pas te retrouver dans un état végétatif la prochaine fois!

Après une bonne poignée de main je m'étais dirigé vers le bateau en ignorant complètement l'homme qui était venu me chercher. Apparemment, les marchandises qui n'avaient pas été vendu avaient déjà été chargé sur le pont du bateau. Alors que le bateau quittait le port je me disais que notre séjour sur l'île avait été extrêmement court. Je me disais qu'il faudrait bien que je revienne pour revoir ma bien aimé avec qui je n'avais pas eu le temps de discuter... Mais en fait je m'en foutais complètement. Pourquoi j'avais des sentiments pour elles quelques heures plus tôt moi ? Tomber en amoureux ce n'étais vraiment pas mon style. C'était le genre de choses qui risquaient seulement de ralentir mon processus créatif ! Plus je voyais l'île s'éloigner plus elle m'énervait, plus jamais je ne remettrais les pieds là-bas.

-T'as l'intention de venir nous aider à transporter les caisses dans la cale ou tu vas rester là à rien faire ?

-Je paye déjà pour le transport non ? Pourquoi je travaillerais en plus ? Et j'ai eu une journée éprouvante je peu bien me reposer un peu.

Après avoir regardé le marchand s'éloigner en grognant je m'étais replongé dans mes pensées. J'aimais bien l'idée de rencontrer le rasta à nouveau, qui sait peut-être deviendrait-il un jour le héros du peuple qu'il souhaitait être. Même s'il attirait des problèmes sans arrêt sa technique de combat et ses objectifs étaient plutôt intéressants. D'ailleurs notre combat avec ce gérant m'avait donné une idée pour une nouvelle arme...

-Je vais dans ma chambre prévenez moi quand nous auront atteint la prochaine île !

J'allais passer le temps pendant ce voyage comme je le faisais toujours, en restant enfermer pour travailler sur ma nouvelle idée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Je t'aime, moi non plus... Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus...   Je t'aime, moi non plus... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'aime, moi non plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Attraction Town-