Partagez | 
 

 Ah, l'enfance... [PV Kururu !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 13:22









Ah, l'enfance...












Un navire d'une taille peu banale s'approchait de Water Seven à vive allure. Vent dans les voiles, il progressait sans rencontrer d'obstacles, quels qu'ils soient. Sur ce navire se trouvait un enfant. Nakata fixait l'île qui s'approchait avec l'émerveillement qui lui était propre. Douze ans, pas une année de plus. Le matelot, encore considéré comme un gosse parmi les fiers soldats de la marine, s'approcha de la rambarde avec un sourire innocent. Cette fontaine géante lui donnait vraiment une hâte immuable de rejoindre l'île et de la visiter. Tout paraissait mille fois plus féerique que dans son village d'enfance, ici... Le jeune homme avait passé les dernières semaines à vagabonder sur Grand Line, à bord du navire du Vice-amiral qui avait décidé de le prendre comme élève peu après les événements qui étaient survenus à la caserne de son île d'enfance. Katana à la ceinture, le blondinet attendait impatiemment que leur bateau ne s'arrête à quai. La venue du haut-gradé avait dû faire beaucoup parler, ces derniers jours, et le Fenice se doutait qu'il y aurait un grand nombre de civils au port, comme sur les îles où ils avaient accostés précédemment ! Le sabreur en herbe resta donc face à cette île, silencieusement, profitant de la vue sous le regard amusé des autres hommes de la justice qui avaient apprécié sa présence des derniers jours comme un nouveau souffle de vie. Avoir un gosse aussi vivant sur un navire n'était pas quelque chose de fréquent, mais celui-ci, en plus, savait jouer de certains instruments comme un véritable professionnel ! Pour eux, c'était clair : il aurait tout aussi bien fait de devenir musicien, et il aurait vite percé, même si son talent précoce dans le combat ne faisait aucun doute également.

Le vent marin vint faire bouger la chevelure du garçonnet qui n'arrivait pas à contrôler son envie de descendre. Il avait gardé son katana mais avait ôté sa veste, gardant la chemise et la cravate qu'il était contraint de porter en toutes circonstances. Nakata tournait alors en rond sur le pont, tandis que le reste de l'équipage préparait l'arrivée et réglait les derniers problèmes pour stabiliser totalement l'embarcation. Une fois cela fait, le blondinet ne prit pas le temps de réfléchir : il se mit à courir et posa une main sur la rambarde avant de se propulser au-dessus de celle-ci pour retomber habilement sur le pont... Ou presque. Il avait en effet mal jugé sa chute et retomba en plein dans l'eau, de l'autre côté du ponton. Sa malédiction l'emportait, désormais, et il coulait lentement, très lentement, sans pouvoir rien faire. Une main vint attraper son bras et le ramener sur le bois où il toussa, comme à chaque fois, tandis que le reste des soldats riaient à grands éclats, comme d'habitude également. Les civils présents n'arrivaient pas vraiment à camoufler leur envie de rire, et l'enfant poussa un soupire en se redressant, se demandant pourquoi cela lui arrivait toujours. Il prit alors une décision : quand il serait plus grand, il ferait des pontons plus larges pour permettre aux gens de sauter dessus avec une classe incroyable !

Dans tous les cas, le Fenice ne perdit pas plus son temps ! Il voulait visiter l'endroit, et ce le plus rapidement possible ! Sa curiosité piquée au vif comme jamais, il se mit à courir en passant entre la foule avec un sourire enjoué sur le visage malgré sa précédente mésaventure. L'un des soldats voulut le rattraper pour lui dire de ne pas s'en aller tant que le vice-amiral n'avait pas donné son accord, mais celui-là fit un signe qui voulait dire "Laissez le faire". Au fond, ce gosse lui rappelait son propre être, plusieurs décennies auparavant.

Mais alors que le marine en herbe courait, il tourna sans prendre la peine de vérifier s'il y avait quelqu'un. Et bam ! Il ne vu pas le choc venir et tomba sur les fesses en se frottant les cheveux et en fermant les yeux :

-Aïe... Désolé ! Je n'ai pas regardé où j'allais...


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 14:24


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.







Pa était partit tôt se matin vers le port. Comme chaque jour, il voyageait un peu partout sur l’ile pour travailler. Mais aujourd’hui, ce n’était pas un jour comme les autres, c’était l’anniversaire de Pa, sauf que l’homme l’avait complètement oublié. Alors Kururu avait décidé de lui faire une belle surprise. Elle allait travailler dur et lui faire un énorme bento pour ce midi, exactement comme ceux que faisait Ma. La petite fille se mit donc au travail. Elle voulait faire ça bien : une grosse boite avec du riz et une autre avec du poulet, des petites saucisses de l’omelette de légume. Enfin ce serait le repas parfait réalisé avec tous ce qui avait dans le frigo.

Kururu réalisa ses préparations de son mieux et elle y mit tout son cœur pour le faire. Elle s’était même levée en même temps que son père pour être certaine que tout soit près à temps. Et elle avait eu raison de commencer bien à l’avance. Il lui fallut un peu plus de 3 heures pour tout faire. Au moins le résultat était là. Tout était bon, elle avait gouté chacun des éléments du son super bento spéciale anniversaire. L’apparence était aussi présente à condition bien sur de faire abstraction des diverses taches de sang qui trainaient un peu partout. Mais ce n’était pas sa faute, c’était celle du couteau de cuisine qui avait été méchant avec elle. Avant de mettre tout dans des boites et de les apporter à son père, elle colla à peu près une dizaine de pansements sur toutes ses coupures de guerres qu’elle s’était faites aux mains. Au bout de quelques minutes, elle avait enfin fini.

Kururu prit un sac pour mettre ses 5 boites dedans, elle préparé plus de nourriture que prévu mais elle avait quand même tout pris. Elle accrocha le sac sur sa précieuse clé pour faire un balluchon improvisé avant de se mettre en route. Elle sortit de la maison en laissant derrière elle une cuisine complètement ravagée, mais ce n’était qu’un détail, elle rangerait tout plus tard. Dehors, le soleil brillait sans aucun nuage pour le gêner. C’était vraiment une très belle journée. Un sourire sur le bout des lèvres, l’enfant se dirigea doucement vers le port. En marchant, elle réfléchit où il devait être à cet heure-ci. Si elle se souvenait bien, il devait d’abords allez dans un magasin puis à l’auberge qui était face au port. C’était là bas qu’il devait être, elle en était certaine.

Plus Kururu se rapprochait de sa destination, plus les rues devenaient animées. Qu’est ce qui pouvait bien se passé au port ? Pourquoi y avait-il tant de monde ? Curieuse, la petite fille décida de faire un petit détour et de suivre la foule. Elle avait encore du temps devant elle, il était loin d’être midi. Elle était impatiente de voir ce qui se passait. Tout le monde semblait tellement heureux, l’événement devait être formidable. Elle était presque arrivée à destination. Quand soudain, quelqu’un sortit de nulle part à toute vitesse. La collision était inévitable et Kururu tomba par terre sous le choc. Pendant sa chute deux boites sortir de son sac. Elle ne sait pas vraiment comment elle avait fait, mais elle réussit à en rattrapé une.

-Aïe... Désolé ! Je n'ai pas regardé où j'allais...

En s’excusant, l’inconnu avait déconcentré la petite fille dans sa tentative de sauvetage. Et la dernière boite lui retomba sur la tête. Elle resta une seconde silencieuse à regarder le garçon qui venait de la faire tombée avant d’éclater de rire. Elle trouvait que la situation était vraiment trop drôle. Elle se retrouvait par terre avec un inconnu, avec une boite sur la tête et les cheveux remplissent de riz blanc et rouge. C’était un peu dommage pour la nourriture mais heureusement, elle en avait fait plus pour Pa. Kururu essaya de calmer son fou rire.

C’est rien.

La petite fille retira la boite de sa tête avant de se relever. Puis elle tendit sa main vers le garçon pour l’aider à se relever lui aussi.

Ca va ? Tu ne t’es pas fait mal ?

Kururu avait l’habitude de tomber donc maintenant elle n’avait plus mal en tombant. La force de l’habitude pouvait être très utile. Mais ce garçon n’avait pas la maladresse naturel de la petite fille, il pouvait s’être fait très mal. Dans le doute, elle avait quand même demander.








_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 14:47









Ah, l'enfance...












Comme si elle était apparue de nulle part, une boîte de nourriture retomba sur la tête de la demoiselle qu'il venait de faire tomber, face à lui. Nakata n'avait pas compris tout ce qu'il venait de se passer, tant l'action avait été rapide, mais il pensait cerner la totalité de la scène après une petite analyse. La petite fille avait du marcher tranquillement avec des boites lorsque le blondinet l'avait percuté de plein fouet. Sous la force du choc, les deux boites avaient du s'envoler, mais elle avait réussi à en rattraper une. Malheureusement, la seconde lui était tombé sur la tête, provoquant un fou rire immédiat chez cette petite fille. Le jeune soldat de la marine fut soulagé et poussa un soupire avant de rire un petit peu lui aussi. Au moins, elle n'était pas fâchée, c'était une bonne chose. Parce que là, il avait été totalement en tort, à cause de son envie pressante de visiter l'île ! Elle eut du mal à se calmer mais fini par le faire en déclarant que ce n'était rien. Le Fenice garda un sourire aux lèvres en la regardant se relever. Elle lui tendit sa main et il l'attrapa avec un air amusé en se relevant avant d'écouter son interrogation polie. Il tapota son pantalon pour ôter la poussière qui s'était installée dessus et il répondit avec une joie non camouflée :

-Non, tout va bien de mon côté.

Il reprit un air embêté en regardant le bento décédé de son interlocutrice et fronça les sourcils avant d'ajouter :

-Pas comme lui...

Il laissa un sourire s'inscrire sur son visage, une fois de plus, en regardant autour de lui. Maintenant qu'il faisait plus attention aux lieux, il se rendait compte que c'était vraiment différent de tout ce qu'il avait pu vérifier. Il y avait d'énormes bâtiments avec de petites ruelles, mais aussi et surtout un canal aquatique entre les deux rues. C'était vraiment étrange, comme disposition, mais étant donné qu'il se trouvait sur une fontaine géante, le maudit ne trouvait pas cela si bizarre que ça. Après ce bref état des lieux, il regarda à nouveau la demoiselle en se mettant au garde-à-vous :

-Ah, j'oubliais ! Sergent Fenice Nakata, pour vous servir !

Il sourit à nouveau en se détendant un peu et en demandant à la jeune fille en penchant légèrement la tête, l'air interrogatif :

-Tu t'appelles comment, toi ?


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 15:42

@Kokoro Kururu a écrit:

Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.







Le garçon attrapa la main de Kururu pour se relever. Puis, il écouta la question de la petite fille avant de frotter la poussière qu’il avait sur son pantalon. De son coté, elle ne prit pas la peine de le faire, de toute façon au point où elle en était avec ses grains de riz dans les cheveux, elle n’était plus à quelques poussières près. Finalement, il déclara joyeusement que tout allait bien. Ce qui fit sourire la petite fille, c’était une bonne nouvelle. Puis il continua en désignant le cadavre de son bento.

-Pas comme lui...

C’est vrai que sa préparation avait souffert durant l’opération. Plus personne ne pourra la mangée maintenant. Quel dommage, alors qu’elle avait reussit encore une fois à dompté le couteau, grand maitre du bento, pour pouvoir tout faire. Bon peu être pas le rit mais c’était quand même sa grande alliée la casserole. Heureusement cette dernière était plus gentille que son chef. Par contre, elle ne voulait pas qu’il soit triste juste pour ça. Aussi pour satisfaire sa propre curiosité puisqu’il regardait à présent les alentours, elle prit un des grains dans ses cheveux avant de le manger.

Il est encore bon. Mais il ne sera plus manger par quelqu’un. Au moins, il aura lui aussi vu les alentours avant de finir comme ça.

Mais juste parce qu’il avait voulu voyager, elle allait devoir jeter cette partie de bento, c’était un peu triste. Après avoir admirer le paysage, le garçon regarda à nouveau la petite fille. Puis il plaça sa main au niveau de son front et étant bien droit. Elle ne savait plus comment cela s’appelait mais c’était exactement le signe que faisaient les marines pour se saluer. Pourquoi le faisait-il ? Kururu ne tarda pas à avoir sa réponse car le garçon prit la parole :

-Ah, j'oubliais ! Sergent Fenice Nakata, pour vous servir !

Donc il s’appelait Nakata. C’était chouette comme prénom. Mais elle n’en revenait pas ! Il était un sergent. Voila pourquoi il agissait comme un marine, il en était un tout simplement. C’était incroyable, il ne semblait pas beaucoup plus vieux que Kururu et il était déjà gradé. Par contre elle ne savait pas trop comment le prendre. C’était lui aussi un méchant marine ? Pourtant, il ne ressemblait pas à ceux qu’elle avait rencontré peu de temps après son arrivée. Du coup, elle ne savait pas trop comment elle devait réagir avec lui. Puis Nakata continua sur sa lancée et il ajouta en penchant sa tête sur le côté d’un air interrogatif :

-Tu t'appelles comment, toi ?

Il avait juste l’air d’un petit garçon normal, alors elle reprit confiance en elle. C’était un gentil, il n’essaierait pas comme ses collègues de l’accusée à tord…Ou du moins elle voulait le croire. Alors, elle sourit et se présentant en imitant de façon hésitante son salut.

Je suis Kokoro Kururu, Sergent Fenice.

Kururu ne savait pas vraiment si c’était comme ça qu’elle devait se présenter à un marine ou si elle était complètement à côté de la plaque. La petite fille n’avait pas vraiment l’habitude de parler à un membre des forces de l’ordre. Elle le regarda encore un peu. Il avait de cheveux blonds, et surtout il semblait vraiment jeune. Nakata était à des années lumières de l’image que l’enfant se faisait du sergent. Elle pensait que c’était des grands messieurs avec une moustache et des cheveux gris ou des femmes très bien habillées. Mais dans les deux cas avec un air très strict et sévère. Elle n’arrivait pas à croire qu’un enfant pouvait vraiment en devenir un. Alors elle posa la question, juste pour être sur.

Tu es vraiment un sergent ? Tu ne dois pas être beaucoup plus vieux que moi…





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 17:47









Ah, l'enfance...












La demoiselle avait fait une petite blague avant que Nakata ne lui pose une question, déclarant que le repas avait pu voir les alentours, au moins. Cette remarque fit sourire le jeune homme mais il ne s'y attarda pas. Il posa son interrogation, lui demandant comment elle s'appelait, et la jeune fille répondit qu'elle s'appelait Kokoro Kururu avant de l'appeler Sergent Fenice. Ce surnom le fit sourire à nouveau, mais il attendit qu'elle pose sa question à son tour. Elle lui demandait, cette fois, s'il était bel-et-bien sergent. C'est vrai qu'à son âge, c'était assez surprenant, mais quand on regardait le parcours des plus grands justiciers du Monde, la plupart avaient commencés comme lui, voir avaient fait mieux que lui ! Il n'avait donc, de ce fait, pas le droit de baisser les bras et il répondit à la question de la demoiselle avec un sourire amusé :

-Oui, mais tu sais, c'est pas super ! Je suis l'un des plus bas gradé du bateau, même si je suis le plus jeune. Ah, et puis tu peux m'appeler Nakata, hein !

Le blondinet n'avait en effet rien à faire des grades. Pour lui, un amiral, avant d'être amiral, était un homme, au même titre que le premier des civils. Les grades n'étaient que le reflet d'une sorte de société hiérarchisé et non-égalitaire, au final. Et même si le maudit n'allait véritablement prendre conscience de cela que bien plus tard, il n'en demeurait pas moins clairvoyant. Après avoir soulevé cette petite remarque, le jeune homme regarda la dernière boite que portait la dénommée Kururu, avant de lui demander gentiment :

-C'est toi qui les a fait ? Tu dois bien cuisiner !

Il releva son regard jusqu'au visage de la demoiselle. Elle devait avoir un ou deux ans de moins que lui, à tout casser. En tout cas, le Fenice n'avait jamais vu de chevaux aussi roses et ils lui paraissaient presque irréels, renforçant l'émerveillement qu'il avait eu tout-à-l'heure en arrivant sur l'île de Water Seven. Cet endroit n'était vraiment pas comme les autres, même les petites filles étaient différentes ! Il réfléchit un nouvel instant et lui posa, une nouvelle fois, une interrogation, tout en espérant ne pas trop l'embêter :

-Au fait, je viens d'arriver au port... Tu penses que je devrais visiter quoi en premier ?

La réponse que pourrait lui donner la petite fille pourrait véritablement changer son excursion du tout au tout ! Il espérait qu'elle allait être gentille et ne pas l'envoyer balader en direction de la première boutique de souvenirs, ce serait assez idiot, au final...
Le soleil s'était déjà bien élevé dans le ciel. Le garçonnet se demandait quand il devrait rentrer sur le navire du vice-amiral pour manger, mais il pensa que rester seul un repas ne changerait pas grand chose. Aujourd'hui, c'était son jour : il allait faire tout ce qui lui plairait ! Quitte à devoir s'expliquer à ses supérieurs après... De toute façon, il allait sûrement déjà se faire tirer les oreilles pour n'avoir pas dit où il allait, alors autant en profiter au maximum ! Et puis, de ce qu'il en savait, cet endroit était calme, il n'y avait sûrement pas de chance d'un bandit lui tombe dessus pendant sa petite balade... Et puis, même s'il croisait un mec de ce style, il pourrait le combattre !
C'était donc la tête pleine d'envie que le sergent attendit une réponse de son interlocutrice, un sourire aux lèvres, patiemment.


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 23:11


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.







Malgré son titre très impressionnant pour son âge, le jeune marine resta modeste. Et il expliqua à Kururu qu’il était en fait le moins gradé de son équipage, ce qui n’était pas si bien que ça. Mais la petite fille trouva quand même ce titre très bien. Elle sourit quand le garçon l’autorisa à l’appeler par son prénom. Elle ne savait pas vraiment comment elle devait faire. Maintenant ce problème était définitivement régler. Ensuite Nakata observa un peu la boite de repas qu’elle venait de sauver avant de lui demander si c’était elle qui l’avait préparé. Elle acquiesça d’un signe de la tête et le garçon continua de parler. Il supposa ensuite qu’elle devait bien cuisiner. Même s’il n’avait jamais gouté sa cuisine, la petite fille apprécia le compliment.

Merci. Mais j’ai encore beaucoup de progrès à faire

Ensuite Nakata la regarda quelques instants. Elle devait être magnifique avec ses grains de riz. Et finalement il lui expliqua qu’il venait d’arriver au port. Ce qui expliquait toute l’animation dans le port, un équipage de marine venait de débarquer. Et là, il lui demanda une question tout à fait normale pour un nouvel arrivant : qu’est ce qu’il y avait d’intéressant à voir à Water Seven. Sur son ile natale, elle aurait pu tout lui expliquer jusqu’au moindre petit caillou, sauf qu’elle aussi venait d’arriver sur l’ile. Du coup elle était bien embêtée. Qu’est ce qu’elle pouvait bien lui indiquer d’intéressant à faire. Tout lui parait important à voir. Elle réfléchit un long moment. Qu’est ce qui pourrait être bien ? Les magasins pouvaient être bien mais ils étaient pareils que sur les autres iles. Donc c’était chouette de les faire seulement en fin de séjour. Non le mieux à Water Seven était toute l’eau qui avait dans la ville, c’était vraiment magnifique. Mais en partant de là, tous les lieux pouvaient offrir de belles vues. Oui c’étai exactement ça qu’il devait faire en premier.

Je ne sais pas vraiment, tout est tellement intéressant à voir. Mais d’après moi, le meilleur moyen de commencer c’est de faire une ballade sur les canaux. C’est surement le meilleur moyen pour tout observer.

Voilà, elle avait tout dit. Dans un sens c’était dommage car maintenant qu’il savait quoi faire, Nakata allait surement partir. Elle aurait bien aimé le connaitre plus, même un enfant marine pouvait devenir un bon compagnon de jeu. Peu être accepterait-il qu’elle vienne visiter la ville avec lui. Une visite est toujours plus amusante à plusieurs. Mais est ce qu’il voudrait bien, Comme il venait de débarquer, il préférait peu être rester les pieds sur la terre ferme. Elle n’y avait pas pensé. Soudain deux grosses mains arrivèrent par derrière pour la chatouiller.

Alors comme ça tu va t’amuser toute seule en ville ? Et moi alors ?

Surprise Kururu se retourna. Un grand homme aux cheveux noirs lui souriait. Directement, la petite fille le reconnu.
Pa !

Kururu était vraiment contente de le voir, comme ça elle n'avait pas à le chercher. L’homme sourit en regardant sa fille. Puis il remarqua le petit garçon qui l’accompagnait.

Alors qu’est ce que tu fais en dehors de la maison ? Et qui c’est ce garçon ? tu me le présente ton ami.

Pa avait toujours été très protecteur. Il aimait savoir avec qui et où sa fille chérie était. Car même s’il n’était pas du même sang, il tenait énormément à elle. Kururu lui sourit et entama les présentations. Comme il y avait moins à dire pour son père, elle décida de commencer par lui et puis seulement présenter Nakata.

Nakata, voici mon père. Pa je te présente Nakata Fenice. Je viens juste de le rencontrer pendant que je te cherchais pour… Ah !

Kururu se rappela soudain pourquoi elle était venue jusqu’au port. C’était pour offrir le bento d’anniversaire qu’elle avait préparé ce matin à son père pour fêter son anniversaire. Enfin plutôt ce qu’il en restait, une des boite était morte en chemin. Elle détacha le sac qui si trouvait sur sa clé et plaça la boite qui venait d’être sauvée dessus. Puis elle les tendit à Pa.

Tiens Pa c’est pour toi. Joyeux anniversaire.

L’homme parut d’abords surpris, puis il se rappela enfin qu’aujourd’hui c’était effectivement son anniversaire. Un grand sourire se dessina sur son visage quand il prit les paquets en remerciant Kururu. Il regarda à l’intérieur et découvrir les 4 boites survivantes remplies à ras bords de délicieux plats.

Ca à l’air délicieux Kururu, merci. Mais tu en a fait beaucoup trop, je n’arriverais jamais à tout manger. Tu veux bien m’aider Kururu.

La petite fille acquît. Elle aimait bien manger avec Pa ; surtout que les jours où il travaillait, il ne rentrait pas souvent pour dimer.

Veux-tu te joindre à nous Nakata ? Il y en a largement assez pour trois.

Quel bonne idée que Pa venait d’avoir. Comme ça Kururu pourrait en apprendre plus sur sa nouvelle connaissance. Le garçon devait avoir beaucoup d’aventure passionnante à raconter. Elle était curieuse de les entendre. En plus ce serait une bonne occasion d’avoir un avis correcte sur ses talents de cuisinière, et pas juste une supposition. Intérieurement, la petite fille espérait que le marine ne soit pas obligé de retourne sur son navire pour manger, ou qu’il soit appeler pour une mission quelconque. Et s’il n’avait pas faim et qu’il préférait visiter ? Elle l’observa en attendant une réponse. Peu importe ce qu’il déciderait, elle devait attendre qu’il le dise.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 04 Mai 2013, 23:54









Ah, l'enfance...












La petite fille répondit qu'elle ne savait pas trop quoi lui conseiller étant donné que tout était vraiment intéressant sur cette île, mais qu'une simple balade au bord des canaux serait suffisant pour lui montrer un bon aperçu de la ville. C'était effectivement ce que lui avaient dit les autres soldats un petit peu avant le débarquement, mais il avait préféré être sûr de ceci : ça n'aurait pas été la première fois qu'ils se seraient moqués de son innocence, et ça n'aurait très certainement pas été la dernière !

Mais maintenant qu'il avait eu son renseignement, Nakata devait visiter la ville. Kururu allait sûrement aller manger chez ses parents ou ses grands-parents, puisqu'elle avait préparé le repas... Peut-être voulait-elle faire une surprise ? Dans tous les cas, le blondinet ne voulait vraiment pas s'inviter et la gêner et s'apprêtait donc à la saluer quand un homme vint derrière elle et posa ses mains sur elle pour la faire rire en prenant la parole d'un air bienveillant. Il lui demanda si elle allait s'amuser en ville. La réplique amena un petit sourire sur le visage du Fenice qui regarda le nouvel arrivant légèrement intrigué. Visiblement, c'était le père de la petite fille... Quelque part, cela rassurait un petit peu le maudit : si un autre marine voulait visiter l'île le plus vite possible et rentrait à son tour dans la petite cuisinière, son père pourrait la rattraper, elle et son repas !

Ladite cuisinière passa aux présentations une fois que l'homme lui demanda de présenter celui qu'il définissait comme étant son ami. Comme on le lui avait appris, à l'annonce de son nom, le jeune justicier joignit ses deux mains et s'inclina doucement en signe de respect avant de sourire un peu plus encore qu'auparavant. Rencontrer des gens lui plaisait vraiment. Il y avait un contact humain qu'il appréciait toujours. Il était comme ça depuis son plus jeune âge et savait déjà qu'il ne changerait jamais. Aussi, comme le jeune homme bien élevé qu'il était, il resta en retrait pendant que Kururu offrait un cadeau à son père, pour son anniversaire. Ce genre de scènes, il aurait aimé les vivre, mais n'était pas jaloux pour autant. Il avait une famille, après tout... Ces gars étaient des débiles finis, mais ils étaient gentils et veillaient tous sur lui. Même le vice-amiral, d'ailleurs...

Mais l'artiste en herbe fut soudainement tiré de ses pensées lorsque l'adulte présent l'invita à se joindre à eux pour le repas. Légèrement surpris, il ne su pas vraiment quoi dire dans un premier temps et finit par se gratter l'arrière de la tête avec un sourire gêné :

-Je ne voudrais pas vous embêter...

Nakata ne s'était jamais retrouvé dans une telle situation et ne savait donc pas s'il faisait bien de répondre ainsi. Il essayait d'être poli autant que possible mais là, il se retrouvait dans un cul-de-sac. Se joindre à eux aurait véritablement été un plaisir, puisqu'ils habitaient apparemment l'île et qu'ils pourraient le renseigner un peu plus franchement sur les plus belles choses à découvrir tout en parlant de sujets divers. Mais d'un autre côté, c'était peut-être un peu brusque et malvenu de sa part de se joindre à une fête d'anniversaire familiale...


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Dim 05 Mai 2013, 13:07


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






Nakata semblait plus embêter qu’autre chose par l’invitation de Pa. Elle s’en doutait, il avait autre chose à faire. C’était vraiment dommage. Mais en fait non ! C’était juste qu’il ne voulait pas déranger la réunion de famille. Si tout le monde pensait comme ça, personne ne serait jamais invité à manger et tout le monde resterait dans son coin tout seul. La petite fille échangea un regard complice avec son père. D’un commun accord, la petite fille attrapa le garçon par la main avec un grand sourire.

Allez viens ! Tu ne nous dérange pas du tout. Plus on est de fou et plus on rit.

Sur ses mots, Kururu le tira vers l’avant. Son père aussi poussa dans le dos Nakata pour le faire avancer presque de force. De l’extérieur, cela pouvait ressembler à un kidnapping de marine en herbe mais la famille Kokoro n’allait pas s’attarder sur des détails. Le duo traina l’enfant jusqu’au canal le plus proche. Un peu plus sur la droite se trouvait des bancs avec un table de pique-nique installer près d’un marchand de boisson un peu plus sur le côté. Quand la famille aperçut l’endroit, ils laissèrent Nakata tranquille. Ils l’avaient déjà fait avancer jusqu’au bout de la rue, il était assez grand pour faire le reste sans assistance.

La petite fille récupéra le sac et se dirigea vers une des tables. Elle s’installa d’un côté avant d’installer les quatre boites au milieu. Puis elle retira les couvercles pour laisser apparaitre les délicieux plats qu’elle avait préparés dans la matinée. Elle sortit aussi les couverts. Heureusement, elle en avait prit assez pour trois ce matin. Normalement, ils ne devaient être que deux mais elle avait tellement l’habitude que Ma fête avec eux les anniversaires, qu’instinctivement, elle en avait pris pour trois personnes. Fièrement, elle admira ses préparations avant de s’assoir. Puis elle attendit un grand sourire sur le visage que les garçons la rejoignent.

Pendant ce temps, Pa était allé chercher à boire. Comme à son habitude, il s’était pris une boisson alcoolisée mais pour les enfants, il avait pris du jus d’orange pour les deux. Il ne savait pas vraiment ce que le petit garçon aimait alors il était resté classique. En se dirigeant vers la table que réservait sa fille, l’homme passa à côté du marine.

Désolé pour tout ça, tu avais surement mieux à faire. Mais reste encore un peu si tu veux. Je l’expliquerais à tes parents plus tard s’il le faut.

Il sourit au garçon avant de retourner près de sa fille. Il lui donna son verre avant de poser celui pour Nakata à coté d’elle et de s’installer en face des deux enfants. Il dit une petite blague sur l’était sanglant des plats. Kururu réagit vivement pour lui expliquer que ce n’était pas sa faute. Avant de se rendre compte qu’il manquait quelqu’un. Et la petite fille agita ses mains en l’air pour bien montrer au garçon de venir s’assoir avec eux.






_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Dim 05 Mai 2013, 13:57









Ah, l'enfance...












Alors qu'il ne s'y attendait vraiment pas, Kururu attrapa la main de Nakata en déclarant que sa présence ne les embêtait pas le moins du Monde. Il écarquilla un peu les yeux sous la surprise, un peu décontenancé, mais le fait que la petite fille et son père ne lui laisse pas le força à accepter la proposition. La demoiselle le tira en avant tandis que l'adulte, lui, vint se placer derrière lui pour le pousser un peu en avant. Le blondinet avança donc, suivant le mouvement sans rien répondre, ne sachant une nouvelle fois pas trop quoi dire. Après avoir marché quelques instants seulement, une table de pique-nique fut en vue. C'est à ce moment-là que les deux habitants de Water Seven relâchèrent le Fenice qui les regarda marcher devant avant de les suivre en tournant la tête pour observer le canal et l'endroit dans sa totalité. Il fallait avouer que l'endroit était reposant. Cette île aurait été un parfait lieu de vacances pour une famille nombreuse, et le marine en herbe se jura de se souvenir de cet endroit s'il devait un jour choisir une destination de repos mais qu'il hésitait. Le jeune garçon était quasiment certain qu'il y avait un grand nombre d'endroits au moins aussi beaux à travers le Monde, mais cette île-fontaine disposait d'un charme qui lui était propre et qui l'attirait vers elle. Peut-être que son interdiction de nager la plus stricte le poussait à venir en ces lieux totalement aquatiques ? C'était une hypothèse qui valait ce qu'elle valait, et avant même qu'il ne s'en soit rendu compte, ses pensées l'avaient amenées directement devant la table où les deux Kokoro avaient choisi de manger.

Kururu fut la première à s'asseoir tandis que son père sembla vouloir aller acheter quelque chose à boire. Il alla donc dans un commerce alentour tandis que le sergent du Gouvernement Mondial, lui, fixait les environs avec un air légèrement admiratif. La vue était superbe depuis cet endroit, et sa nouvelle amie avait eu bien raison en déclarant qu'il fallait se balader pour profiter au maximum du charme de Water Seven et de ses canaux. Sur la table, cette dernière avait disposé les plats en préparant les trois paires de couverts, comme si elle avait anticipé le fait qu'un invité allait surgir pour manger avec eux pendant le repas d'anniversaire de son géniteur. Le musicien, lui, resta debout, les mains dans les poches, un peu gêné de se retrouver catapulté au milieu d'un duo de personnes qui devaient se connaître mille fois mieux que ce qu'il avait conclu de leur personnalité avec la courte discussion qu'ils avaient pu échanger.

Nakata fut une fois de plus tiré de ses songes lorsque le seul adulte présent revint sur les lieux avec des boissons. Il s'excusa auprès de l'enfant en déclarant qu'il devait avoir mieux à faire mais qu'il s'excuserait auprès de ses parents si c'était nécessaire. Le blondinet cligna des yeux, ne s'y étant pas vraiment attendu, et répondit alors en levant les mains comme pour faire signe que ça ne serait pas nécessaire :

-Non non, ne vous en faîtes pas, ça n'est pas la peine, j'ai toute la journée.

Enfin, toute la journée, il n'était sûr de rien, mais comme le Fenice portait constamment sur lui un petit Den Den Mushi pour être parfaitement joignable et ce en toutes circonstances, il savait qu'il serait prévenu si on avait besoin de lui. En attendant, il doutait sérieusement que le reste des marines lui demandent de les rejoindre pour leur prêter main forte : ils étaient tous bien trop fiers pour ça... Pendant que ses pensées, une fois de plus, s'étaient envolées, l'homme avait placé les verres sur la table et s'était assis en face de sa fille en lui faisant une petite vanne sur l'état de la nourriture. Celle-ci répondit que sa n'était pas sa faute et fit signe au gouvernemental de se joindre à eux pour le repas et il fit un signe de la tête un peu gêné, une fois de plus, avant de s'avancer jusqu'au banc où était déjà assise sa jeune amie. Il détacha son katana de sa ceinture et le plaça contre la table délicatement, en appui. Il s'assit ensuite en joignit ses mains en fermant les yeux :

-Merci pour l'invitation !

Sa politesse ne s'était pas vraiment faite déstabilisée par ladite invitation et le blondinet reprit une position plus sereine pour manger. La chose qu'il espérait le plus, c'était que les deux habitants de l'île ne regrette pas de l'avoir invité, mais ça, il le saurait bien tôt ou tard...


©️ Never-Utopia


Désolé, c'est pas génial pour continuer le RP, ça te laisse un peu dans l'état avec lequel tu avais laissé les choses, mais je vois pas trop quoi faire à Nak' Razz Ceci dit, je devrais un peu plus parler au poste prochain !

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Dim 05 Mai 2013, 14:59


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






Pa s’installa devant la petite fille suivit par le marine qui accepta enfin l’invitation un peu forcée. Kururu espérait juste qu’il ne leurs en voulait pas pour ça. Mais il n’avait pas l’air fâché, heureusement. Il les remercia même pour l’invitation. Avant de s’assoir, le garçon déposa un long katana contre le pied de la table. La petite fille ne l’avait pas remarqué quand le garçon était debout, larme devait être très dangereuse. Déjà rien qu’avec un petit couteau elle se faisait très mal, elle n’arrivait pas à imaginer comme Nakata faisait pour ne pas se blesser avec une lame pareille. Le père de la petite fille remarqua l’arme aussi. Il n’était pas du tout convaincu qu’un enfant pouvait transporter un objet si dangereux.

Que fais tu avec cet arme Nakata ? Ce n’est pas un jouet.

Pa avait tendance à couver trop les enfants. Mais la petite fille le comprenait, avec toutes les mésaventures qu’elle avait eu avec un couteau, l’homme se méfiait. Mais Kururu ne voulait pas que Pa ennuie déjà le garçon avec ses remarques. Il allait partir sinon. En plus elle était impatiente que son père goute ses plats. Sans laisser le temps au marine de la faire, elle répondit pour lui.

C’est parce qu’il est un sergent de la marine ! Bon alors tu goute ton cadeau ?

Pa était très impressionné par le titre mais il ne pouvait pas faire grand chose face à sa fille. Il regarda un peu ce que sa fille lui avait préparé. Puis il choisit un bon d’omelette pas trop rouge et mangea. Kururu le fixa, très sérieuse. Elle retenait son souffle pour savoir le résultat. D’un air très satisfait, il annonça son verdict.

C’est bon. Tu as fait mieux que l’année dernière.

Kururu sourit, très contente que son cadeau plaise à Pa. Puis elle commença à manger à son tour après avoir souhaiter un bon appétit à tout le monde. C’était bon. Dommage qu’il manquait une boite de riz sur les deux, il n’y en aura surement pas assez… Le temps était magnifique et avec l’air frais qui venait du canal, c’était très agréable. La petite fille adorait manger en extérieur. Comme ça, elle pouvait admirer la vu tout en dégustant de bon petit plats. A la maison c’était toujours le même mur avec le même papier peint décoloré, rien de très réjouissant. Pour ne rien gâcher, des oiseaux chantaient un peu plus loin. Au bout d’un instant, Pa bu un coup avant de demander au jeune garçon.

Alors comme ça tu es un membre de la marine, impressionnant! Ca te plait bien ? Les grands ne sont pas trop durs avec toi ?

Pa était aussi un peu curieux face à ce petit gouvernemental et il venait de poser une des questions que se posait Kururu. Elle voulu ajuter toutes ses autres questions à la liste. Comme par exemple d’où il venait ? Pourquoi est-il devenu marine ? Qu’est ce qu’il avait vu sur les autres iles ? Est-ce qu’il avait déjà arrêté beaucoup de criminels ? Comment avait-il fait ? Combien de temps allait-il rester ? Sur quelle ile allait-il après ? Et beaucoup d’autre encore. Pour résumé, même si elle avait quelques doutes sur la bienveillance des marines adultes, cela ne l’empêchait pas de vouloir tout savoir, car pour elle, Nakata restait un grand aventurier des mers avec beaucoup d’aventures passionnantes à raconter. Mais en générale toutes ses questions étaient pareil : Où ? Quand ? Comment ? Avec qui ? Et évidement qu’est ce qui c’est passé ?

Son père connaissait bien Kururu et il devina ses intentions. Avec un regard insistant pour laisser la parole à leurs invité, il montra clairement à sa fille de reporter son interrogatoire à plus tard. L’enfant se résigna à reporter ses questions à plus tard. Elle reprit une petite saucisse avant de se tourner vers Nakata pour écouter ses explications.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Dim 05 Mai 2013, 16:01









Ah, l'enfance...












Quand il avait posé sa lame contre la table, Nakata avait remarqué les regards surpris des deux personnes qui l'avaient invité à manger. Il devait forcément admettre que c'était assez rare de voir un enfant de son âge se balader avec un katana tel que celui-ci, aiguisé de surcroît. C'est ainsi que vint naturellement la question du père, à laquelle Kururu se hâta de répondre, ne laissant pas vraiment le temps au marine de s'expliquer. L'adulte avait tout simplement demandé, en bonne personne responsable, d'ailleurs, ce que le blondinet faisait avec une arme de ce style. Là où certains enfants auraient mal pu le pendre, le Fenice, lui, trouvait la remarque assez censée et gentille. Il prouvait qu'il s'inquiétait un peu de voir des enfants porter des armes pourtant majoritairement destinées à des adultes, capable de s'en servir sans risquer de se couper un doigt. Sa fille répondit cependant bien avant le maudit légendaire qui se contenta d'écouter et de sourire à la dernière réflexion. Elle était visiblement pressée d'entendre le verdict de son géniteur, de savoir si c'était à son goût ou pas. Ce dernier s'empressa de choisir un morceau d'omelette et le goûta avant de dire que c'était bon, sous le regard des deux jeunes gens. La demoiselle sembla se rassurer presque immédiatement et commença à se servir après avoir souhaité bon appétit aux deux garçons présents. Le marine lui répondit avec un sourire et se servit à son tour en profitant de manger quelque chose de plus intéressants que ce que faisaient les cuisiniers du bateaux pour les bas-gradés. C'était véritablement meilleur que ce à quoi il avait généralement le droit.

Après quelques instants, le père de Kururu prit la parole d'un air interrogatif. Il demanda en effet au jeune gouvernemental si la marine lui plaisait et si les adultes n'étaient pas trop durs avec lui. L’intéressé sourit à nouveau et avala avant de répondre un peu amusé :

-Oui, ça me plaît, même s'ils n'arrêtent pas de m'embêter... Ils doivent être jaloux de moi !

Il rit un instant et reprit presque aussitôt :

-Ils ne veulent jamais que je combatte, ils préfèrent me laisser la garde du bateau... C'est presque embêtant, à force, mais je m'y fais. De toute façon, j'ai pas vraiment le choix...

Après cette nouvelle phrase, qui se termina par une mine légèrement boudeuse, le blondinet attrapa son verre et but une gorgée calmement avant de reprendre en haussant les épaules :

-En fait, les combats que je fais sont plutôt de l'entraînement, pour me préparer aux vrais missions que j'aurais à faire quand je serais plus grands... Par exemple, là, on va à Shabondy pour arrêter un pirate ! Le vice-amiral a promis de me laisser me battre la dernière fois, donc je l'obligerais à me laisser participer !

Il rit une nouvelle fois avant de regarder les deux habitants de Water Seven en leur demandant :

-Et vous ? Qu'est ce que vous faites ?

Il avait autant posé la question à l'adulte, concerné son probable travail, qu'à la petite fille, qui devait avoir l'âge de chahuter avec ses amis à longueur de journée. Peut-être suivait-elle des cours ? Il n'allait pas tarder à le savoir !


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Lun 06 Mai 2013, 09:01


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






Nakata avait l’air de bien se plaire dans son équipage de marine. Il supposa même que les adultes étaient jaloux de lui, le garçon devait être très doué. Cette constatation amusa beaucoup le garçon qui se mit à rire avant de continuer son récit. Malgré son talent, il ne pouvait pas aller combattre avec les autres, le sergent devait simplement garder le bateau. Pour la jeune fille s’était déjà bien. En voyant son air boudeur, elle pensa le réconforter en lui disant que c’était un poste très important mais finalement, elle le laissa tranquillement continuer.

Il expliqua qu’il ne combattait qu’aux entrainements mais qu’un vice-amiral lui avait promis qu’il pourrait participer à la prochaine mission. Celle-ci se trouvait à leur prochaine destination, l’ile Shabondy . L’enfant allait aider à arrêter un pirate. Kururu ne savait pas où était cette ile mais une chose était sûr, une grande aventure attendait Nakata. Après un nouveau rire, il questionna la petite famille sur ce qu’il faisait. Pa répondit en premier, très fier de son travail.

Je passe de boutique en boutique pour vendre du vin. Cela me prend beaucoup de temps mais une fois que je me serais fait plusieurs bons clients, je pourrais enfin ouvrir une boutique sur l’ile. Et comme ça, mon commence s’étendra même sur Grand Line.

Pa était heureux de décrire son travail, il l’adorait et pouvait en parler durant des heures sans s’arrêter. La petite fille savait que si elle ne l’arrêtait pas maintenant, les enfants allaient devoir subir toute l’histoire des vins et de la compagnie de son père. Elle était très longue et pour l’avoir déjà coutée une bonne dizaine de fois, la petite fille ne la trouvait pas si passionnante que ça. Profitant que l’homme reprenait un peu de nourriture, elle répondit à son tour à la question de Nakata :

De mon côté je ne fais pas grand-chose. J’aide Pa de temps en temps dans son travail et je m’entraine à cuisiner. Un jour je ferais comme toi et j’irais d’ile en ile pour que mon talent soi reconnu par tout le monde et vivre pleins d’aventures différentes !

Pa faillit avaler son morceau de crevette de travers. C’était la première fois que Kururu disait haut et fort qu’elle voulait voyager. Bien sûr elle aimait découvrir de nouveaux horizons, et elle avait adoré son voyage en mer jusqu’à Water Seven, mais elle n’y arriverait jamais. L’homme en était persuader, la petite fille ne serait jamais prête à prendre le large. Elle finirait par se faire tuer par quelqu’un ou tout simplement par elle-même, elle ne tenait même pas un couteau correctement. Le commerçant soupira :

Je te l’ai déjà dit tu ne serais pas capable de naviguer en pleine mer. Et même si tu y arriverais tu te tuerais dans tes fameuses aventures. Tu ne sais même pas tenir un couteau correctement.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’il avait raison…La petite fille savait bien qu’elle n’était pas très douée, qu’elle se blessait tout le temps et que chaque fois qu’elle préparait à manger, son couteau la blessait à chaque fois. Mais avec de l’entrainement, elle y arriverait, c’était sûr ! En attendant, elle ne trouva rien à répliquer à Pa, elle était obligée d’admettre qu’il avait entièrement raison. A son tour, Kururu paru un peu boudeuse qu’une fraction de seconde, très vite, elle retourna vers un sujet beaucoup plus important. Avec un grand sourire, elle demanda très intéressée à Nakata :

Tu as déjà beaucoup voyagé avant d’arriver jusqu’ici ? Qu’est-ce que tu as vu ? Où as-tu été ? Qui as-tu rencontré ?

La petite fille avait complètement craqué. Au début, elle s’était dit qu’elle reporterait son interrogatoire à plus tard. Mais parler de ses propres projets de voyages et de grandes aventures, que sa curiosité avait repris le dessus. Même si Pa ne voulait pas qu’elle parte en mer pour le moment, car elle trouverait un moyen quelconque pour lui faire changer d’avis, rien n’empêchait l’enfant de se renseigner sur les aventures des autres. A la place de les vivre elle-même, c’était toujours mieux que rien du tout.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Lun 06 Mai 2013, 19:18









Ah, l'enfance...












Le premier à répondre à sa question fut le père de Kururu, qui paraissait particulièrement enjoué de raconter son travail à l'enfant pour la toute première fois. Il déclara en effet qu'il vendait du vin de boutique en boutique et qu'un jour, il ouvrirait son commerce à tout Grand Line. Le but final était vraiment grandiose, et Nakata pria pour qu'il y parvienne. Avec un sourire amusé, il transmit ses plus sincères encouragements à l'homme avant de se tourner vers la demoiselle qui prenait la parole pour exposer son objectif, elle aussi. Elle déclara qu'elle ne faisait pas grand chose pour le moment mais qu'un jour, elle aussi parcourrait le monde pour devenir connue et réputée dans le domaine de la cuisine. C'était un but louable, et le Fenice était certain qu'elle y arriverait puisque déjà aussi jeune, elle parvenait à faire de la bonne nourriture ! Cependant, son père semblait nettement moins enjoué à cette idée et déclara, comme principal argument, qu'elle n'en serait pas capable et que tout serait bien plus dangereux, qu'il risquait de lui arriver un malheur. Sur ce point-là, l'habitant de Water Seven n'avait clairement pas tort. Le zoan ne pouvait en tout cas pas dire le contraire, puisque lui-même avait frôlé la mort un bon nombre de fois ! Mais bon, à bord d'un bon navire, il n'y avait généralement aucun risque... Il fallait avoir une sacrée poisse pour croiser un équipage de forbans réellement dangereux ou un monstre marin sur ces eaux calmes ! Ou peut-être avait-il cette impression parce qu'il vivait sur le navire d'un très respecté vice-amiral ?

Mais malgré sa mine boudeuse pendant quelques secondes, l'enfant ne se laissa pas abattre et demanda au gouvernemental plusieurs choses. La première concernait la durée globale de son voyage. La seconde, ce qu'il avait vu. La troisième, les endroits qu'il avait visité. Et enfin, la dernière, les gens qu'il avait rencontré. Un sourire encore plus amusé que le précédent vint prendre place sur le visage du blondinet qui but une nouvelle gorgée de son jus d'orange avant de répondre en se grattant la joue dans une mine perplexe, ne souhaitant rien oublier :

-Je viens d'une petite île de South Blue ! Et ça fait déjà deux ans que je suis sur le navire du vice-amiral. Mais j'étais un simple mousse, au début, et je me contentais de cirer le parquet ! J'ai traversé tout South Blue avant de passer sur Grand Line il y a quelques semaines. Un lieutenant à bord m'a appris quelques techniques de katana et du coup, j'ai pu rester à bord du navire !

Nakata marqua une courte pause pour reprendre sa respiration et réfléchir à ce qu'il allait bien pouvoir dire par la suite. Après un petit instant, le Fenice ajouta calmement, l'air émerveillé, appréciant réellement ce qu'il avait vécu :

-Depuis, nous avançons sur la troisième voie de Grand Line, celle-ci ! J'ai vu Holiday Island, une sorte d'île de vacances, mais on n'y est pas resté très longtemps. Ensuite, on était passé sur l'archipel de Boyn, mais comme c'est une faune très hostile, on ne s'était pas beaucoup aventuré. D'ailleurs, cette île est une fleur, et elle se referme sur elle-même pour manger les créatures marines qui s'y aventurent ! Tout est en nourriture, là-bas. C'est vraiment un endroit dangereux, et si le vice-amiral ne m'avait pas empêché d'y aller, j'aurais sûrement perdu la vie à ce moment là !

Il rit un instant, comme pour se moquer de sa propre naïveté. Le sergent de la marine but une nouvelle gorgée du breuvage fruité et reprit tout de suite après :

-Ensuite, on est allé sur Alabasta ! C'est une île immense, où il fait extrêmement chaud, bien plus qu'à South Blue ! C'est la première île de Grand Line que j'ai vraiment pu visiter, c'était grandiose ! Les palais sont fascinants. Mais c'est dommage qu'à cause des déserts, les lieux sont secs et les habitants n'ont pas beaucoup à boire. Pour finir, avant d'arriver ici, on était allé sur Longrind Longland. C'est une île qui a l'air normale, de loin, mais en fait, tout est beaucoup plus long que normal ! Les animaux font plusieurs mètres de long, c'était marrant.

Une nouvelle fois, il rit en se remémorant l'image de ce chien qui était venu les saluer à leur arrivée. Après cet instant de gaieté, il reprit un peu plus calmement :

-J'ai rencontré beaucoup de gens, surtout des civils et des gouvernementaux, bien sûr ! Les pirates nous évitent quand on arrive sur une île. Les gardes d'Alabasta étaient vraiment sympas, pas comme ces crétins qui me servent de coéquipiers !

Son sourire laissait entendre que ceux qui l'accompagnaient au jour le jour n'étaient pas si crétins que ça. Il arrêta son monologue là, se disant qu'il aurait encore beaucoup à déclarer mais qu'il lui faudrait une semaine entière pour faire un compte-rendu digne de ce nom !


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Lun 06 Mai 2013, 23:37


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






La petite discussion père-fille avait l’air d’amuser Nakata. Dans un sourire, il bu encore un peu de jus d’orange, puis il commença à raconter son histoire. Kururu était contente, elle allait enfin entendre un grand récit d’aventure. Elle fixa le garçon en restant très attentive pour ne pas perdre une miette de ce qu’il allait raconter, même Pa l’écouta attentivement en sirotant sa propre boisson.

Le marine venait lui aussi de South Blue. C’était une coïncidence très amusante car parmi les milliers d’enfants et de marines sur Water Seven, elle en avait rencontré un qui venait exactement du même endroit qu’elle. Bon pas exactement de la même ile, mais presque. Le garçon était passé sur toutes les iles de South Blue avant d’intégrer son équipage actuel. Mais les deux enfants devaient s’être raté de peu, elle ne l’avait jamais vu avant aujourd’hui. Un des membres de l’équipage de marine lui avait même appris les bases du katana et grâce à cet enseignement, il était resté avec eux.
Après une courte pause pour respirer un peu, Nakata continua d’expliquer son voyage. Et quelles merveilleuses aventures le garçon avaient vécues. Il était passé par une ile consacrée aux vacances. Il avait aussi été jusqu’un archipel qui appartenant un monsieur Boyn. Et ce qui était incroyable, c’était que l’ile était une fleur géante et en plus, l’ile devait être très appétissante, le garçon avait ajouté que tout était comestible. La petite fille aurait voulu y aller pour tout gouter. Mais elle changea vite d’avis quand le sergent annonça qu’il avait faillit mourir en allant là bas.

Ensuite, il avait exploré Alabasta, la première où il a débarqué quand il est entré sur Grand Line. Il raconta qu’il y faisait très chaud. Mais la petite fille n’avait rien à faire du temps, ce qui l’intéressait, c’était les beaux palais et les animaux allongés. Surtout les animaux, elle les aimait bien et voir des chiens, des chats ou même des éléphants saucisses devait être très drôle à regarder. Finalement, Nakata conclu en parlant des gentils gardes de l’ile qui était plus intelligents que ses compagnons, mais son sourire montrait bien qu’au fond, il aimait bien ses nakamas.

Par contre Kururu était déçue, l’histoire était déjà terminée. En l’écoutant parler, c’était un peu comme si elle y allait en pensée. Et l’enfant voulait encore voyager même si ce n’était pas réellement, alors elle était triste quand l garçon s’arrêta. Mais elle s’était beaucoup amusée et avait beaucoup appris sur les autres iles. Elle sourit à son nouvel ami.

Merci pour l’histoire. Mais je ne m’attendais pas à ce que tu viennes de South Blue, nous aussi notre ile est là bas.

Maintenant que sa petite constatation était dite, la petite fille voulu reprendre quelque chose à manger…Mais elle ne réussit pas à le faire. L’enfant avait tellement été absorbée par le récit qu’elle n’avait pas arrêté de fixer son conteur, laissant les plats à la merci de Pa. L’homme avait évidement vidé toutes les boites, il ne restait rien du tout. Au moins, cela signifiait que ses plats étaient bons. Soudain, son père commença à tout remballer. Avec un air vraiment désolé, il s’excusa :

Vraiment désolé les enfants, mais je dois absolument aller voir un client. Ma petite Kururu, tu rentre à la maison ?

Pa s’en allait déjà…La petite fille aurait voulu qu’il reste encore un peu, c’était son anniversaire en plus… Mais elle
comprenait qu’il devait travailler. Alors elle se résigna à le voir ce soir. Par contre elle ne voulait pas rentrer tout de suite.

Déjà ? Je peux rester encore un peu avec Nakata ?

Pa sembla réfléchir un long moment à la demande de sa fille. Finalement, il jugea qu’elle ne risquait rien avec ce garçon, surtout qu’il était un membre respecté de la marine. En cas de problème, il devrait savoir gérer la situation.

Très bien, mais quand il repart, tu rentre directement.

Avec un grand sourire, Kururu acquiesça. Puis l’homme se tourna vers Nakata.

Surveille là bien et amuser vous tous les deux.

Travaille bien Pa.

L’homme emporta tous les déchets du repas et les boites en partant. La petite fille regarda son père partir d’un pas pressé jusqu’au moment où il disparut derrière un coin de rue.

Alors, que veux-tu voir en premier ? Si je sais où c’est je te guiderai jusque là.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Mar 07 Mai 2013, 22:52









Ah, l'enfance...












Après sa longue tirade, Kururu reprit la parole en déclarant qu'eux aussi venaient de South Blue. Nakata cligna des yeux au départ, ne comprenant pas trop avec de sourire l'air surpris. C'était tout de même une sacré coïncidence ! Le fait qu'un marine itinérant croise la route d'une demoiselle, lui rentre dedans par hasard et mange avec elle et son père était tout de même assez étrange, alors si on rajoutait en plus qu'ils venaient du même océan et qu'ils se croisaient à plusieurs milliers de kilomètres de là, la rencontre devenait carrément supernaturelle ! Cependant, le blondinet ne put pas s'extasier devant l'étrangeté du destin puisque le père de la petite fille prit la parole, attirant donc leur attention sur lui. Il s'excusa en déclarant qu'il devait aller travailler et le Fenice sourit en se relevant en signe de politesse et de salut. L'adulte continua sa déclaration en demandant à sa fille si elle rentrait tout de suite. Celle-ci demanda presque au tac-au-tac si elle pouvait rester un peu plus longtemps avec le zoan de l'oiseau légendaire, et son géniteur, après un moment d'hésitation, accepta en ajoutant que dès que le maudit s'en irait, elle devrait rentrer. Un sourire de joie était apparu sur le visage du sergent qui était bien content de rester avec sa nouvelle connaissance un peu plus longtemps. C'était tout de même beaucoup plus amusant de visiter l'île avec quelqu'un d'autre plutôt que tout seul ! Le père de la jeune fille se tourna alors vers lui en lui demandant de la surveiller et c'est avec une certaine fierté que le membre du Gouvernement Mondial se mit au garde-à-vous avec un sourire sur les lèvres :

-Ne vous en faites pas ! Bon courage pour votre travail !

L'expert en vignobles prit les déchets qui étaient restés suite au copieux repas offert gracieusement par la demoiselle aux cheveux roses et s'en alla alors. Au moment où il disparut au coin d'une rue, Kururu se tourna vers Nakata qui fit de même. Elle lui demanda ce qu'il souhaitait visiter en premier et il se gratta les cheveux d'un air hésitant. Après avoir reprit son katana et l'avoir de nouveau attaché à sa ceinture, l'épéiste en herbe répondit lentement :

-Mmm, je sais pas trop... Peut-être un endroit en hauteur, pour voir la ville d'en haut ? Il y a ça, ici ?

C'est après avoir pris la parole que le Fenice prit une attitude un peu plus calme et reposée, posant sa main sur le pommeau de son épée comme il avait l'habitude de le faire. Pour le moment, et par chance, il n'avait pas été dérangé par ses collègues... Avec un peu de chance, ils le laisseraient tranquille ce jour-là. Il s'était beaucoup donné en mer avant d'arriver ici, après tout... Le garçonnet était resté éveillé un moment à tenir la barre, ou encore à plier et déplier les voiles en fonction des vents dominants ! Sans parler évidemment de l'attaque des monstres marins qu'il avait du régler avec les autres gradés... Si le vice-amiral décidait de lui laisser la journée de libre, le blondinet aurait une fière chandelle à lui rendre ! Après tout, l'après-midi s'annonçait bien sympathique. C'était rare que pendant ses voyages, le soldat trouve une âme intéressante et charitable de son âge. La plupart du temps, il devait parler avec des adultes qui, même s'ils étaient bien gentils, ne le comprenaient pas aussi bien que Kururu.


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Jeu 09 Mai 2013, 19:49


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






Pa la couvait de trop et avait décidé que Nakata serait son chaperon. Kururu voulait bien que le garçon était un marine et qu’il devait bien se battre, mais elle était grande maintenant. Elle avait quitté son ile, navigué sur l’océan et commençait à bien cuisiner, en combinant tous ces éléments, la petite fille estimait qu’elle savait se débrouiller toute seule. Et puis la ville était tranquille, elle ne risquait rien. Surtout qu’elle ne comptait pas construire quelque chose, juste visité, il n’y avait aucun risque d’une explosion quelconque. Le pire qu’elle risquait, c’était de se faire mal en tombant par terre ou éventuellement dans un canal, ce qui n’était pas un problème en soi puisqu’elle nageait très bien.

Heureusement le marine le prit bien que Pa lui donne du boulot en plus un jour de repos. Le garçon rassura l’homme avant de l’encourager. Contente de rester un peu plus avec son nouvel ami, Kururu s’était empressée de lui demander où il voulait aller. Nakata réfléchit un long moment tout en reprenant son arme. La petite fille en profita pour reprendre elle aussi ses affaires. Comme Pa avait reprit le sac, les boites vides et ramassé les déchets, il ne lui restait plus que sa clé. Complètement équipé, le garçon répondit enfin à la petite fille. Il voulait voir un aller dans un endroit très haut pour pouvoir voir toute la ville. Kururu ne savait pas trop où aller. Où y-avait-il un beau point de vue. Elle regarda partout autour d’elle.

Des maisons…Des maisons...Encore des maisons mais derrière le canal… Tout ça ne l’arrangeait pas car aucun de ces éléments n’était plus haut que les autres. Elle continua de regarder en réfléchissant à l’endroit idéale. Elle aperçut même un très gros bateau touristique passer juste à côté d’eux ; Et là, elle le vit au loin! Le point de vue idéal était loin droit devant le duo d’enfant. Il était simplement caché par l’arrivée de l’embarcation. Kururu regarda avec un grand sourire Nakata qui avait déposé sa main sur son katana. Elle pointa du doigt l’endroit qu’elle venait de repérer.

Là-bas ! L’endroit à l’air assez haut pour être un beau point de vue.

Sans attendre, Kururu commença à avancer dans cette direction. Elle ne savait pas si c’était loin ou pas puisqu’elle n’y avait encore jamais mit les pieds. Mais comme elle venait de le dire, il avait l’air assez haut pour voir toute cette partie de ville et surement un petit bout de mer. En plus, il était visible de loin, ce qui est très pratique pour vérifier s’il allait dans la bonne direction. Enfin pour le moment ce n’était pas compliqué, il n’y avait qu’un chemin qui longeait le bord de l’eau. Au bout de quelques mètres, elle remarqua qu’il manquait quelque chose. Ou plutôt qu’il manquait une personne, elle avait oublié d’attendre le garçon. Elle se retourna vers Nakata :

Tu viens ?





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Ven 10 Mai 2013, 17:32









Ah, l'enfance...












Après que le jeune homme ait posé sa question, Kururu se mit à chercher l'endroit le plus indiqué pour observer l'île d'un point de vue parfait. Elle n'avait pas l'air de connaître totalement les lieux, quand Nakata y repensait... On aurait plutôt dit qu'elle était une toute nouvelle arrivante, d'ailleurs ! Mais bon, il fallait prendre un peu de distance... Le blondinet n'était pas certain de pouvoir mener quelqu'un sur l'endroit le plus élevé de son île natal, car à force de vivre dans un lieu, on ne faisait plus vraiment attention à ce que l'on voyait... La plupart des gens au travers du Monde s'accorderaient sans doute à le dire, d'ailleurs. Dans tous les cas, le Fenice imita sa jeune amie en tournant la tête et en cherchant quelque chose de suffisamment élevé pour pouvoir profiter de la vue. Il n'y avait pas grand chose, il fallait l'avouer... Il avait beau chercher, le jeune homme ne trouvait rien. Ce fut d'ailleurs la demoiselle qui trouva l'endroit rêvé en première, suite au passage d'un navire sur le canal. Il avait camouflé l'endroit aux yeux du duo pendant quelques secondes mais désormais, il était parfaitement visible et effectivement, cela semblait être la meilleure place pour observer les environs ! Ce fut d'ailleurs ce que souleva la gamine en prenant la parole pendant que le bas-gradé de la marine la regardait avancer. Il cligna des yeux en la regardant se retourner pour lui dire de la suivre et sourit avant de se mettre en marche pour la rejoindre, main toujours sur le pommeau de son katana. Au fil du temps, cet objet était presque devenu une partie de lui-même, et il lui était pour le moment parfaitement impossible de se battre sans. De toute façon, il n'avait pas encore assez de force physique pour faire face aux adultes autrement... Il y réfléchirait sans doute d'ici quelques années !

Le duo marcha encore quelques minutes avant d'arriver à l'endroit tant souhaité. Le gouvernemental regarda la vue avec un air d'admiration. D'ici, on pouvait presque tout voir, même le navire de la marine au port et les soldats qui s'affairaient à monter des caisses, sans doute de provisions, afin de ne pas mourir de faim pendant le prochain voyage. Les canaux construisaient des rues parfaitement parallèles et d'une rigueur extrême. On voyait à certains endroits des bateaux, à d'autres de petites embarcations tractées par des animaux étranges. C'est avec curiosité que le soldat demanda à sa jeune amie :

-C'est quoi qui est devant les barques ?

Le blondinet plissa les yeux en attendant la réponse de sa comparse, essayant tant bien que mal d'observer les animaux étranges avec un peu plus d'efficacité. Il ne voyait cependant pas assez bien pour être sûr de leur forme, mais le haut du corps, qui dépassait de l'eau, ressemblait étrangement à celui d'un cheval. Après les crabes géants d'Alabasta et les animaux allongés de Longrind Longland, il avait droit à des sorts de chevaux aquatiques ! Chaque aventure, chaque île lui amenait réellement une connaissance et un plaisir inégaux. Depuis sa plus jeune enfance, il en était sûr et ce jour-ci, cela se confirmait : il était fait pour voyager, pour connaître, pour rencontrer. C'était ainsi qu'il voulait mener sa vie, et il était décidé à n'arrêter pour rien au Monde !


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 11 Mai 2013, 09:44


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.





Nakata démarra à son tour. Le duo d’enfant marcha un peit moment en silence. Le garçon n’avait rien dit durant tout le trajet, du coup Kururu n’avait rien dit non plus. Il préférait surement un peu de calme pour se laisser emporter par l’atmosphère sereine de la ville. Car oui Water Seven était une ville fontaine magnifique. L’enfant le compris encore plus lorsqu’ils arrivèrent au point de vue qu’elle avait indiqué un peu plus tôt. Sans le savoir, la petite fille avait bien choisit car d’ici, elle pouvait tout voir. En plus l’endroit était plus proche qu’il n’y paraissait car le duo était rapidement arrivé à destination.

Au loin, un minuscule bout de mer essayait de se faire voir à travers les bateaux du port et les maisons. Les habitants de la ville étaient tout petit et vacant tranquillement à leurs occupations, l’effervescence de l’arrivée des marines était passée. Des barques avançaient doucement sur l’eau bleutée des canaux dont l’eu bleutée qui s’écoulait paresseusement en reflétant légèrement les rayons du soleil. La petite fille profitant de cette vue splendide avec son nouvel ami. Quand Nakata rompit le silence pour lui demander quels animaux tiraient les petites embarcations. Kururu réfléchit quelques secondes. Pa lui avait dit leur nom la première fois qu’ils en avait vu un, mais elle avait du mal à retomber sur le bon nom. Finalement, elle réussit à s’en souvenir et elle expliqua tout ce qu’elle savait au marine avec un grand sourire.

Ce sont des yagaras. D’après Pa c’est comme un gros serpent avec une drôle de tête. Ils ont un dos assez grand pour poser de petite barque dessus ils transportent leurs passagers sur l’eau. Un peu comme un cheval mais aquatique.

Elle aimait bien ces drôles de bestiole. Les yagaras étaient assez imposant en eux-mêmes mais ils étaient gentils. Elle appréciant tout particulièrement leur tête car elle avait l’impression qu’ils souriaient tout le temps. C’était exactement ce qu’il fallait faire, sourire était beaucoup plus agréable. Kururu regarda les animaux passer au loin. Puis elle tendit son doigt vers l’avant pour montrer quelque chose à son ami.

Regarde, c’est là bas que nous avons mangé. Il parait si petit d’ici.

Elle désigna le lieu de pique-nique qu’ils avaient quitté. Les tables paraissaient si petites, alors que tout près, au moins 6 personnes pouvaient s’y assoir sans la moindre difficulté. C’était amusant à voir. Et si elle remontait la rue, elle voyait l’endroit où elle avait rencontré Nakata. Mais il n’était pas très visible à cause des maisons qui étaient devant contrairement aux tables de pique-nique qui était au bord de l’eau.






_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Lun 13 Mai 2013, 21:39









Ah, l'enfance...












Nakata avait attendu la réponse de la demoiselle avec impatience. Elle avait l'air de chercher de quoi il parlait, ou peut-être tout simplement de chercher dans sa mémoire le nom ou les particularités de ces bêtes étranges. Sa réponse suffit à enchanter le marine au plus haut point, et après l'avoir regardé pendant qu'elle prenait la parole, il détourna une nouvelle fois son regard pour fixer les animaux rapetissés avec émerveillement. C'était sûrement de cet endroit qu'il garderait les meilleurs souvenirs, et pendant un petit moment ! A côté, Alabasta avait été ennuyeux à mourir... Il fallait dire que c'était vraiment la première fois que le Fenice croisait une petite fille de son âge et qu'il restait une journée avec elle ! Plus qu'une pause, cela avait été un véritable repos. Ça n'en avait peut-être pas l'air, mais vivre constamment avec des adultes, à bord d'un navire, était grandement fatiguant au bout d'un certain moment. Ils n'avaient pas d'heures, se couchaient souvent tard malgré le régime strict du Gouvernement Mondial, et faisaient parfois la fête pour un oui ou pour un non, quand ils réussissaient à capturer un bandit renommé, par exemple. Le vice-amiral était quelqu'un d'assez sympathique, au contact facile, et pensait que les hommes étaient toujours plus efficaces au travail quand ils étaient amis. Le blondinet pensait qu'il avait raison, sur ce point-là, et le respectait, mais aurait sûrement encore plus aimé que ce soit son sommeil qui soit respecté !

Après un instant de contemplation naturelle parfaitement silencieux, la petite fille pointa la table en déclarant que c'était l'endroit où ils avaient mangé seulement quelques minutes auparavant. Le bas-gradé garda un sourire heureux sur son visage en fixant l'endroit, hochant la tête quand son amie ajouta que c'était particulièrement petit vu d'ici. C'est à ce moment-là que le garçonnet eut une idée. Il se tourna vers la civile avec un grand sourire sur les lèvres et lui demanda en pointant le ciel du doigt :

-Dis, ça te dirait de voler ?

Posée sans détour, sa question était sincère. Son fruit du démon le lui permettait, alors pourquoi ne pas tout simplement en profiter ? Cela paraîtrait sûrement étrange pour Kururu qui ne savait pas qu'il était maudit, et qui ne connaissait peut-être même pas la présence de fruits du démons sur cette planète, mais il n'était jamais trop tard pour apprendre !



© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Mar 14 Mai 2013, 20:56


Flashback


Il y a 8 ans
Sur Water Seven.






Kururu observait toujours la ville. D’ici, elle avait un beau panorama. La petite fille venait de découvrir un très beau point de vue. En plus, il était calme, c’était assez reposant. Ce calme la changeait des champs de bataille de sa cuisine. Nakata devait aussi l’apprécié, il souriait. Quand elle lui dit qu’elle trouvait les tables de pique-niques petites vues d’ici, la sourire du marine s’agrandit encore plus. Dans un geste théâtrale, il pointa du doigt le ciel en lui demandant si elle voulait voler. Comme pour accompagner sa question, un oiseau traversa le ciel bleu. Pouvoir se promener dans le ciel à côté des oiseaux et traverser la mer blanche de nuage. Cela devait amusant et la vue de là haut devait être encore plus belle que de leur point de vue. La petite fille adorerait s’envoler et voir le monde d’en haut. Elle était très motivée par l’idée de pouvoir aller dans les airs. Sans vraiment y réfléchir plus, elle répondit avec un grand sourire.

Oh oui j’adorerais voler. L’ile doit être magnifique vue du ciel. Et puis en pouvant voler, on doit pouvoir aller où on veut et vivre de grande aventure. Et rencontrer plein d’oiseaux aussi et voler avec eux.

Comme pour illustrer ce qu’elle venait de dire, Kururu marcha un ou deux mètres avec les bras grand ouvert pour imiter un oiseau en plein voler. Puis elle fit demi-tour pour faire face à Nakata. Elle tourna un peu vite et perdit un peu l’équilibre. Heureusement avec ses bras ouvert, elle réussit à rester debout. Mais cette chute contrôlée la ramena à la dure réalité. Une humaine comme elle ne pouvait pas voler, c’était impossible. Elle ne possédait pas d’aile dans le dos pour s’envoler et faire comme les oiseaux. Elle resterait toujours au sol. Un peu déçue par sa constatation, elle ajouta.


Mais c’est impossible de s’envoler comme un oiseau. Personne ne possède des ailes comme eux.


C’était le triste sort des homes, ils étaient obliger de rester sur le sol pour toujours. Le ciel était le royaume des oiseaux et personne d’autre ne pouvait y aller. Le seul moyen qu’elle avait trouvé pour voler dans le ciel, c’était de nager dans la mer un jour de beau temps. Dans l’eau, elle avait l’impression de flotter et comme le liquide avait la même couleur que le ciel, c’était presque pareil. Mais la sensation de voler devait être vraiment différente de celle de nager. La question du garçon avait donné envie à Kururu de savoir. Mais sa curiosité ne serait jamais surement satisfaite et elle était très déçue à cause de ça.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Mer 15 Mai 2013, 17:55









Ah, l'enfance...












Kururu répondit avec cette conviction et cette naïveté qui sont propres aux enfants. Nakata ne put qu'en sourire, et il la regarda battre des bras, mimant d'être un oiseau qui voletait avec grâce. Mais lorsqu'elle se retourna, la petite fille perdit l'équilibre et faillit tomber. Fort heureusement, elle parvint à se rattraper à temps. Qu'est-ce que son père aurait bien dit si elle s'était blessée pendant que le marine devait la garder ? Enfin, c'était la déception de son amie qui attirait désormais son attention. Ses paroles laissèrent tout simplement aller ses pensées, déclarant qu'il était parfaitement impossible pour un homme de voler. Elle ne connaissait donc pas les fruits du démon... Le Fenice laissa un sourire sur ses lèvres apparaître. Un sourire de malice, d'amusement. Il adorait utiliser sa malédiction pour surprendre les gens, et il aimait encore plus voler avec eux. Faire plaisir devenait finalement une seconde nature. Bien sûr, il aimait arpenter les cieux seul... mais c'était tellement plus intéressant de le faire avec quelqu'un d'autre ! C'est donc après un instant que le garçonnet répondit en faisant un bref clin d’œil :

-Un humain, non.

Et d'un seul coup, sa peau se recouvrit de flammes bleutés, provoquant une vive lumière l'espace d'un instant. Ses bras se changèrent en ailes, ses jambes en pattes et ses pieds en serres. Pour finir, des flammes vinrent former un panache au niveau de son bassin et sa tête devint celle d'un phoenix. Sur les pattes devant la petite fille, il la regardait les ailes repliées, avec une expression qui semblait tout simplement être un sourire, même s'il ne pouvait pas esquisser le moindre rictus sous cette forme. Il reprit la parole calmement à l'intention de Kururu :

-Un maudit, si !

Il décida cependant de se lancer dans quelques explications, étant donné que sans ça, la petite risquait de prendre peur et de s'en aller en courant. Non pas que son apparence était particulièrement repoussante, mais surtout parce que pour des civils normaux, cela passait pour du paranormal pur et simple.

-J'ai mangé un fruit du démon. J'ai reçu l'un des pouvoirs des plus puissants, celui du Phoenix. Il appartient à la sous-classe la moins répandue, celle des zoans mythiques. Pour faire simple, il y a trois classes : les zoans, qui permettent de se changer en animaux réels ou irréels, présents ou passé. Les paramecia, qui changent les propriétés du corps. Et enfin, les logia, qui permettent à leur utilisateur de se changer et de pouvoir créer un élément. En revanche, ceux qui mangent un fruit du démon perdent la possibilité de nager et se noient s'ils sautent dans l'eau !

Nakata réfléchit un instant, vérifiant qu'il avait tout dit. Après s'en être assuré, il se tourna lentement et écarta les ailes pour permettre à la demoiselle de monter sur son dos :

-C'est sûrement moins bien que de voler seul... Mais si ça peut te faire plaisir alors vas-y, monte ! Et hésites pas à t'accrocher surtout !

Il attendit sa réponse, espérant qu'elle ne parte pas en hurlant au monstre.


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Mer 15 Mai 2013, 23:17


Flashback
 

Il y a 8 ans
                         Sur Water Seven.

 
 


 
Nakata s’amusait visiblement à la taquiner. La preuve était simple, il sourit en voyant la déception de Kururu.  Un petit silence s’installa entre eux, puisque c’était comme ça, elle ne dirait plus rien. C’est le marine qui brisa le calme en premier. Accompagné d’un clin d’œil, Il répéta que pour un humain c'était impossible. Mais la petite fille le savait bien, il n’avait pas à le lui rappeler.
 
Soudain, quelques choses de très étrange se produisirent. Le garçon prit feu d’un seul coup.  la petite fille recula d’un pas surprise et aussi un peu par peur. Mais les flammes étaient très étranges, elles étaient bleues au lieu du traditionnelle rouge. Même si la scène pouvait avoir un aspect un peu effrayant au début, elle observa toute la transformation avec attention. Elle fixait le garçon avec de grand yeux à la fois curieux, émerveillé et étonné. C’était la première fois qu’elle voyait un tel spectacle et elle ne voulait pas en perdre une seule petite seconde.
 
Après les flammes, une paire d’ailes remplaça les deux bras de Nakata. Les jambes du garçon changèrent de forme et des serres apparurent à la place ses pieds jusque là tout à fait normaux. Puis le feu s’étala jusqu’à son bassin. La tête de son ami changea elle aussi pour laisser la place à celle d’un oiseau.  Kururu n’avait plus un humain devant-elle mais un magnifique et majestueux oiseau bleuté. La petite fille ne savait pas trop ce qui c’était passé, tout avait été si vite. Une chose était sur, ce qu’elle venait de voir était juste magique, c’était vraiment incroyable.  Elle n’aurait jamais cru admirer quelque chose comme ça, même si quelqu’un lui aurait dit.

L’oiseau ou Nakata, elle ne savait plus trop, lui annonça qu’un maudit pouvait voler. Elle était un peu rassurée car elle venait de reconnaitre la voix du garçon, même si c’était un oiseau qui parlait. Il continua en expliquant ce qu’il était vraiment. La petite essaya d’écouter attentivement ce qu’il disait, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Elle était complètement admirative face à l’étrange animal.  C’était juste trop géniale, elle ne trouva pas d’autre mot pour définir cette métamorphose.  Le marine l’informa qu’il n’était pas un simple volatile quelconque, mais un phoenix qui venait d’un fruit mythique. Et depuis, il ne pouvait plus nager, à la place, il pouvait se transformé en oiseau provenant directement de la mythologie et des contes fantastiques.
 
Kururu apprit aussi qu’il existait 3 types de fruit du démon : celui comme Nakata qui transformait le propriétaire en animal, celui qui permettait de changer les propriétés de son corps et surtout des fruits qui transformaient des personnes en éléments. C’était un peu comme des supers fruits avec des pouvoirs magiques mais qui empêchait de nager. Peu être qu’un jour, elle aussi mangerait un de ses fruits qui était surement très rare. Enfin…Elle ne savait pas trop si elle le mangerait, même si elle réussissait à en trouver un.  Elle aimait beaucoup trop nager pour ça, d’un autre côté ça devait être super  d’avoir des pouvoirs.  Mais bon, elle avait encore tout son temps pour y réfléchir, et elle n’en verrait peu être jamais de sa vie. Au moins maintenant, elle avait apprit beaucoup de choses très intéressant sur les maudits. Elle était vraiment contente.
 
Après son explication, Nakata réfléchit un moment.  Kururu resta silencieuse tout en continuant à le regarder. Elle n’arrivait plus à regarder d’un autre côté,  elle l’observait du mieux qu’elle pouvait pour fixer cette image dans ses souvenirs. Par contre, elle ne commenta pas ce changement d’apparence. Ce n’est pas qu’elle ne voulait pas, c’est qu’elle ne savait pas quoi dire. Puis le phœnix commença à bouger. Il se retourna  et écarta ses ailes pour monter son dos à la petite fille.    Le garçon avoua que c’était surement mieux de voler tout seul. Mais il l’invita quand même à monter sur son dos pour l’emmener voir le ciel. Il ajouta bien qu’elle devait s’accrocher. Un grand sourire illumina le visage de Kururu.
 
Oh oui ! J’adorerais voler avec toi.
 
Puis elle regarda le dos de l’oiseau et un problème de taille apparut…Comment voyageait-on sur un oiseau ? C’était la grande question du jour. Après un moment d’hésitation, elle monta avec précaution sur le dos de Nakata avant de passer ses bras autour de son cou. Elle n’avait trouvé que cette idée là pour ne pas lui tirer les plumes. Avant qu’il ne l’emmène dans les nuages,  Kururu lui dit doucement pour ne pas le rendre sourd. Après tout elle ne savait pas où se trouvaient les oreilles d’un oiseau.
 
Merci beaucoup Nakata. Mais tu me le dit si je te fais mal.
 
Ce serait terrible si elle le blessait ou même simplement lui faisait mal. Le garçon était tellement gentil de la transporter sur son dos, elle ne voulait rien lui faire. Mais comme c’était son premier et peu être unique voyage à dos de phœnix, elle ne savait pas trop si elle s’y prenait bien ou pas.
 
 
 


_________________



Dernière édition par Kokoro Kururu le Ven 16 Aoû 2013, 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 18 Mai 2013, 16:05









Ah, l'enfance...












Nakata avait utilisé son fruit du démon d'un seul coup, dans la surprise la plus totale pour la petite fille qui lui faisait face et qui semblait tour-à-tour effrayée et émerveillée. Elle semblait avoir compris que les flammes, qui ne brûlaient pas et ne dégageaient aucune chaleur, n'avaient rien d'hostiles. Mais en même temps, qui n'éprouve réellement aucune frayeur devant un phénomène qui lui est parfaitement inexplicable, qu'il n'a jamais vu et ne verra probablement plus jamais ? Malgré sa peur, Kururu décida de rester et fixa le garçonnet lorsque celui-ci parti dans ses explications. Dès lors, elle sembla se rassurer, et sembla également comprendre qu'elle ne risquait absolument rien, que celui qui lui faisait face était toujours le sergent-chef qui l'avait rencontré quelques instants plus tôt dans les rues de Water Seven. Dans tous les cas, après sa brève mais efficace explication sur les fruits du démons, dont il était lui-même l'un des possesseurs, le jeune homme se retourna pour lui laisser l'opportunité de monter et de voler, comme elle en avait sans doute rêvée. C'est à ce moment-là que sa jeune amie sembla être le plus émerveillée, souriant comme aurait souri un enfant allant au parc d'attraction. La jeune amie en question monta par la suite sur son dos doucement en essayant de ne pas lui faire mal, avec une précaution infinie. Le gouvernemental en était amusé. Elle n'avait vraiment aucune envie de faire du mal à qui que ce soit, et cette enfant était d'une candeur sans limite. Peut-être que cela lui vaudrait de nombreuses blessures et de nombreux maux, mais le justicier était certain que ce genre de personnes ne pouvaient que vivre heureuses. Il ignorait, lui aussi, encore beaucoup de la vie.

Après l'avoir escaladé furtivement et délicatement, la Kokoro remercia le Fenice qui sourit, malgré le fait qu'elle ne pouvait pas le voir. Elle était vraiment gentille, c'en était presque attendrissant. Il répondit donc en gardant les ailes écartées pendant qu'elle se stabilisait du mieux qu'elle le pouvait :

-Ne t'en fais pas, tu peux t'accrocher plus fort si tu veux !

Il attendit encore quelques instants en demanda une nouvelle fois :

-Prête ? C'est parti !

Il battit des ailes, soulevant quelques particules de poussière environnantes, qui traînaient ça et là sur la ruelle de pierre. Dans le même temps, il commença à se soulever dans les airs, lentement. D'abord quelques centimètres, puis un mètre, puis deux. Bientôt, il dépassait les toits des plus basses maisons et un grand nombre de passants avaient remarqué l'étrange créature sur laquelle siégeait une demoiselle. Nakata ne leur prêta aucune attention et commença à avancer en continuant de prendre de la hauteur, en restant près de l'endroit où le duo s'était rencontré désormais plusieurs heures auparavant. Ils montaient de plus en plus vite, et arrivèrent bientôt près des nuages. Les marines encore présents sur le bateau du vice-amiral faisaient des signes, comprenant que leur jeune mousse utilisait ses pouvoirs pour fasciner la petite fille qui était sur lui.

Après quelques instants, ils pouvaient désormais voir la ville et l'océan s'étendre sous leurs yeux. Un vent rafraîchissant les frappait doucettement, tandis qu'un soleil brillant déversait son agréable chaleur sur leurs corps enfantins. Le blondinet prit alors la parole, hurlant presque pour se faire entendre :

-Alors, tu trouves ça comment ?



© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kokoro Kururu
La Princesse de Coeurs
avatar
Messages : 970
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
142/250  (142/250)
Berrys: 31.795.001 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Jeu 28 Nov 2013, 11:12


Flashback
 

Il y a 8 ans
                         Sur Water Seven.

 
 



 
-Prête ? C'est parti !

Doucement, l’oiseau commença à battre des ailes en soulevant quelque nuage de poussière. Finalement, Kururu commençait à avoir un peu peur de ce qui allait se passer. Le trac du premier vol sûrement. Nakata commença à s’élever dans les airs. Pas de grand-chose au début, elle ne voyait pas la différence avec leur niveau d’avant. Ils montaient centimètre par centimètre. Quand il commença à accélérer, la petite resserra un peu son étreinte en cachant sa tête dans les plumes. Elle ne voulait pas tomber. Elle ne voyait rien comme ça, mais au moins, elle ne serait pas emportée par le vent.

Sa curiosité était trop forte, et elle observa quand même l’ascension du phœnix en regardant doucement au-dessus de qui devait être l’épaule du garçon. Ce qu’elle découvrir était vraiment incroyable. Ils venaient de dépasser un premier toit, puis un second. Par une fenêtre ouverte, l’enfant aperçut un habitant de Water Seven qui venait de lâcher sa tasse de café, surpris de sa vision matinale. Tous les regards se portaient sur Nakata qui prenait de plus en plus vite de l’altitude. Sauf celui de la petite fille émerveillée qui découvrait la ville sous un nouveau jour.

Tout lui paraissait si diffèrent. A chaque battement d’aile du phœnix, la ville devenait plus petite et ses habitants ressemblaient de plus en plus à des poupées. Rapidement, la petite fille aperçut l’océan avec le port juste devant. Entre deux bateaux un groupe de petites personnes habillées tout en bleu faisait de grand signes dans leur direction. C’était peut-être l’équipage de son nouvel ami. L’enfant les observa un moment. Mais elle n’osa pas leur faire aussi un signe pour montrer qu’elle les avait vus. Elle avait trop peur de glisser en essayant. De plus, elle se connaissait bien et elle était certaine qu’elle tomberait si elle lâchait un tout petit peu le marine. Nakata continuait de monter toujours plus haut. Le sol s’éloignait encore et bientôt, la petite fille put apercevoir toute l'étendue de l'océan. L'eau bleue scintillait sous les rayons du soleil. Des vagues s’échouaient sur des parties de l’île qu'elle n'avait jamais vue avant. L'étendue bleutée s'entait à perte de vue. Sa seule limite était l’île fourmi et la ligne d'horizon. Kururu en avait le souffle coupé. Finalement, son ami se stabilisa pour lui demander son avis.

Je n'ai jamais vu une chose pareille. C'est vraiment magnifique. Non c'est encore plus beau que ça.  Merci.

Kururu avait parlé vraiment très fort pour que l'oiseau l'entende. Nakata resta un peu comme ça. Un petit vent soufflait doucement sur le duo. C'était vraiment agréable et très rafraîchissant. Comme l’ascension était terminée, l'enfant se détendit un peu.  Petit à petit, elle desserra son emprise, et se redressa un peu. Le phœnix avait pris un rythme plus régulier, plus rassurant. Alors, elle commença vraiment à profit de son vol, elle était plus détendue. Surtout que la petite fille avait fini par trouver son équilibre sur le dos de son compagnon de vol. Mais elle ne regarda pas qu'en bas. Elle regarda aussi au-dessus d'elle. Les nuages semblaient si proches. Si elle tendait son bras, elle était presque centaine de touché la petite étendue blanche. Elle se demandait même si les nuages étaient aussi doux qu'ils le paraissaient.

Par contre Kururu ne tenta pas de les toucher. Enfin, elle ne réussit pas à le faire. Prenant son courage à deux mains, elle avait complètement desserré sa prise avec sa main droite. Au moment où elle allait essayer de la retirer pour toucher un nuage, un groupe de mouette passa autour deux.  Elle ne les avait pas vus arrivées. Du coup,  le vent que leur passage venait de provoqué lui donna l'impression qu'elle allait être emportée. Surprise, elle se cramponna à nouveau au maudit.  Elle resta comme ça quelques secondes, silencieuse. Finalement, la situation la fit rire. C'était juste des oiseaux qui volaient dans le ciel, la situation était parfaitement naturelle. La petite fille s'amusa beaucoup de sa réaction. Mais ce n'est pas pour ça qu'elle lâcha une nouvelle fois Nakata. Elle ne voulait plus tenter l'expérience. Enfin pas avant un moment, ça c'est certain.

Kururu était bien installée. Et elle admirait les oiseaux les yeux remplis d'étoiles. La petite fille n'avait jamais vu des oiseaux d'aussi près, à part le marine un peu plus tôt dans la journée. Mais là, c'était complètement différent. Elle pouvait voir de tout près leurs ailes se déployer et bouger de haut en bas dans un rythme régulier. Les plumes semblaient invincible faces au vent. Elles portaient imperturbables leur propriétaire vers de nouveaux horizons. Du dos de son ami, elle continua d’observer la scène, rêveuse. Elle s’imaginait avec ses propres ailes en train de voler. Nakata avait beaucoup de chance de pouvoir s’envoler quand il le voulait. Et grâce à ça, il pouvoir voir ce beau paysage autant de fois qu’il le voulait. Le groupe d’oiseau était assez gros, donc il lui fallut quelques minutes pour passer le duo. Certaines mouettes poussaient un petit cri pour les saluer. A moins que ce soit pour leur demander de bouger ? L’enfant n’en avait aucune idée. Elle ne connaissait pas leur langage. Peut-être que le phœnix le savait. Mais il y avait trop de bruit pour qu’elle demande une traduction.  Et ce n’était pas si important que ça. La petite fille leurs répondaient par un sourire radieux.

Kururu était bien sur son perchoir d’un jour et elle profitait de chaque seconde. La petite fille essayait de graver dans sa mémoire chaque détail, chaque sensation. Ce jour ne se reproduirait peut être jamais et même si elle était très jeune, elle le savait. Son nouvel ami était vraiment incroyable de lui avoir permis de voir le ciel de si près et le monde de si haut. L’enfant se laissa porter tranquillement par Nakata en continuant d’admirer la vue. Le dernier oiseau du groupe la dépassa en deux trois mouvement et continua son voyage avec ses amis.
 
 



Je suis vraiment, vraiment, vraiment, vraiment désolée pour l'attente

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14680
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
57/1000  (57/1000)
Berrys: 2.240.026.002 B

MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   Sam 30 Nov 2013, 16:18









Ah, l'enfance...












Nakata et sa jeune amie volaient donc, surplombant la magnifique ville de Water Seven. Cette fontaine géante était absolument sublime depuis les airs, et même le blondinet, qui avait l'habitude de arpenter les nuages de cette manière, n'était pas certain d'avoir vu plus éblouissant spectacle par le jadis. Le jeu du soleil sur les eaux, les bâtiments clairs et les tâches colorées qu'offraient les commerces et les habitants eux-mêmes formaient tout ensemble un ballet merveilleux exceptionnel. Il était donc heureux d'avoir croisé Kururu ici, pour lui montrer la vue aérienne de l'endroit : elle n'aurait sans doute pas eu plus belle première expérience en terme de balade céleste. Le garçonnet se permit un sourire l'air amusé en entendant les paroles de sa jeune amie et en la sentant se rassurer progressivement sur son dos. Il rit un léger instant lorsqu'elle le remercia et répondit alors :

-Me remercie pas pour ça, c'est rien !

Le Phoenix s'appliqua donc, à partir de ce moment précis, à garder un vol aussi stable que possible afin de ne pas désarçonner sa nouvelle connaissance. Evidemment, il aurait pu la rattraper en pleine chute si tel avait été le cas... Mais il préférait tout de même jouer la corde de la sécurité et s'épargner ce genre de problèmes et de frayeurs. Il préférait d'ailleurs se concentrer sur le paysage mémorable qui s'étendait sous eux, son âme d'artiste juvénile s'éveillant petit-à-petit. Le Fenice eut même, pendant un court moment, l'envie de peindre ce panorama formidable. Il raya cependant l'idée de son esprit en se disant qu'il n'avait de toute façon aucun matériel, que ce soit ici ou sur le navire. Le seul art qu'il entraînait réellement depuis son entrée dans la marine quelques mois plus tôt était la musique, quand bien même il lui arrivait souvent d'écrire quelques vers sur un parchemin vieillissant avant d'aller se reposer.

Des mouettes arrivèrent par la suite, forçant Kururu à se raccrocher à l'oiseau légendaire qui sourit à nouveau, attendri. Il la suivit dans ses éclats de rire, prenant garde à ne pas heurter de volatiles au passage, mais celles-ci semblaient s'écarter à temps. Lorsqu'elles furent toutes derrière Nakata et sa jeune amie, et après un concert de piaillements, ce dernier revint à l'instant présent et se rappela que le jour commençait, lentement mais sûrement, à décliner. Cette balade aérienne avait durée plus longtemps que ce qu'il n'avait cru... Il prit donc la parole, assez fort, comme auparavant, pour qu'elle puisse l'entendre :

-Il va falloir qu'on rentre... Je te ramène où ?

Tant qu'à faire, le Fenice comptait bien ramener la demoiselle jusqu'à sa maison. Non pas qu'il s'inquiétait de sa sécurité, sachant que Water Seven était tout de même une ville globalement protégée et où les pirates évitaient généralement de se faire remarquer, mais bien parce qu'il souhaitait rester avec elle aussi longtemps que possible. Ce caprice enfantin s'expliquait facilement : comme il était très rare que le blondinet ne croise d'enfant de son âge, il profitait au maximum des moments d'amusement passés avec eux qui l'éloignaient de sa morne vie d'adulte, en parallèle... Même s'il n'avait évidemment pas les mêmes obligations et les mêmes devoirs que ses collègues plus âgés. Les responsabilités étaient lourdes à assumer, et l'enfant souhaitait donc retarder autant que possible son retour sur le navire qui serait obligatoirement synonyme de contraintes et de corvées. C'était peut-être le point qui le gênait le plus dans la vie d'agent du Gouvernement Mondial : l'obligation de suivre un code strict, de s'atteler à la tâche fréquemment. Mais comme cela permettait à tous ses coéquipiers de vivre tranquillement et que finalement, l'équipage marine se suffisait à lui-même, il n'avait pas vraiment de raisons de se plaindre...

Quoi qu'il en soit, le blondinet attendit patiemment la réponse de Kururu, profitant de ces derniers instants de vol pour décrire des boucles au-dessus de Water Seven, calmement pour ne pas la gêner outre mesure.


©️ Never-Utopia



Pas de soucis Razz
Du coup, on finit ça bientôt nan ?

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ah, l'enfance... [PV Kururu !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ah, l'enfance... [PV Kururu !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Papa c'est qui la petite fille? [FB Pv Kururu]
» Kokoro Kururu [notation]
» Première sortie publique des zorks de P****ze
» Fan Club de Kururu Sumeragi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Water Seven-