Partagez | 
 

 Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mer 24 Avr - 2:02









Dans l'obscurité

naît la lumière












Nakata venait tout juste de quitter l'île de Miqueot, voilà déjà trois longues années. Il avait là-bas fait la surprenante rencontre de Mike Tay, un jeune musicien de son âge, à qui il avait appris quelques techniques. Une amitié avait alors vu le jour et s'était en espérant le revoir que le Fenice avait reprit la route. Malgré tout, le forban demeurait quelqu'un de déjà lancé dans la vie de combattant, et il se doutait que les jours qui suivraient n'allaient pas tous être aussi cléments. D'ailleurs, peu avant sa rencontre avec le rouquin, il avait combattu le marine Daisuke Aurola... Alors il était mieux placé que personne, à cet instant précis, pour savoir que des gars comme lui, avec, évidemment, une fâcheuse tendance pour s'attirer les ennuis, n'avaient que rarement droit aux instants de calme et de sérénité qu'avaient apporté la rencontre avec l'autre artiste.

Lorsqu'il se posa ici, sur cette île de Yakoutie Island, le blondinet avait déjà eu un mauvais pressentiment. Il ne savait pas pourquoi, mais il ne sentait pas cet endroit. Malgré tout, il avait obligation d'y faire escale : même chaudement vêtu, il avait grand mal à progresser sur North Blue en volant. Par chance, les îles n'étaient pas très éloignées les unes des autres et il pouvait donc se reposer d'une auberge à une autre... D'ailleurs, un quart d'heure après être arrivé seulement, il était déjà assis sur un banc à l'intérieur de la première taverne qu'il avait trouvé, près du bon feu de cheminée et un plat de résistance copieux et réchauffant entre les mains. Tout était donc pour le mieux concernant l'ancien lieutenant du Gouvernement Mondial qui poussa un long soupire de soulagement, étant heureux, une nouvelle fois, de n'avoir pas vu son périple s'arrêter brusquement au milieu des eaux à cause d'un engourdissement trop prolongé.

-Serveur, une bière s'il-vous-plaît !
-Tout de suite !

Le garçon arriva bien rapidement à sa table, un sourire aux lèvres, semblant bien content de voir un client étranger et dépensard dans son établissement. Le maudit ne se fit pas prier lorsque son homologue lui tendit la bouteille. Il l'attrapa avec la vivacité qui lui était propre et il la décapsula avant de la boire tranquillement, profitant de chaque gorgée comme un véritable rafraîchissement. Puis il se redressa, et alla payer le repas complet au comptoir avant de leur prendre également une chambre pour la nuit.

Afin de patienter jusqu'à la tombée de l'obscurité, le jeune hors-la-loi sortit du lieu de consommation et arriva dans la rue calme et froide de la ville où il avait décidé de séjourner un jour ou deux. Autant visiter un peu... C'est avec cette idée en tête que Nakata prit la direction du centre-ville, les mains dans les poche, le katana à la taille, le ventre plein, l'air guilleret et perdu dans ses pensées. Il essayait de ne pas faire attention à ses mauvais pressentiments... De toute façon, il saurait tôt ou tard s'il avait eu raison de sortir de la taverne, ou pas.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mer 24 Avr - 13:00








Tous les enfants étaient couché à cette heure-ci, je n’avais donc plus de personnes à embêter. C’était dommage car j’aimais vraiment ça. Leur faire peur avant qu’ils n’aillent au lit, quelle jouissance infinie. De petits êtres faibles, qui n’ont rien demandés mais qui se retrouvent obligés de subir leurs pires craintes. C’est très marrant, comme situation. M’ennuyant donc à mourir, je trônais sur le toit d’une auberge servant également de taverne, regardant les vieillards et ivrognes entrer et sortir. Rien de bien intéressant en soi. La nuit tombait peu à peu, le ciel s’assombrissait, et les rues aussi par la même occasion. C’était pourtant le moment rêvé pour effrayer les choses fragiles. On pouvait entendre quelques bruits, des chats hurlants, ou bien des malfrats en quête d’argent s’activant pour trouver des victimes. Une soirée tout à fait normale donc. De mon côté, je chantais, pour occuper un peu mon temps, du haut de ce toit quelque peu glissant.

« Tu es en vie juste pour moi
J'accroche des décorations sur ton visage
Tu m'es totalement soumise
Tu m'aimes, car je ne t'aime pas

Tu saignes pour le salut de mon âme
Une petite entaille et tu t'excites
Ton corps est déjà tout déformé
Peu importe, ce qui plaît est permis

Je te fais du mal
Mais ça m'indiffère
Ça te fait du bien
Écoute comme ça crie… »

La fraîcheur de la nuit venait balayer mon visage à moitié caché par mes longs cheveux grisâtres. Cela me faisait le plus grand bien. Malheureusement, ou plutôt, heureusement, je dû m’interrompre dans cette magnifique chanson lorsqu’un jeune homme de même pas vingt-ans sorti de la taverne, tout guilleret. Il n’avait vraiment pas l’air dangereux, et son attitude, son visage, ses mimiques m’interpellaient. J’étais chanceux. Ce soir-là, je n’avais pas le droit aux enfants, mais j’allais pouvoir me distraire avec lui. Quelle douce libération. Je me relevai, presque trop rapidement, glissant sur quelques centimètres, sur le toit du bâtiment. Malgré ça, je parvins à rester assez discret, me reprenant en main. L’épaisse fumée noire que représentaient les ténèbres s’entendit sur la surface de l’auberge et se propagea ensuite sur le sol, rejoignant bien assez vite le jeune homme qui partait dans le sens opposé à celle-ci. Ses pieds allaient rapidement être pris à l’intérieur s’il ne bougeait pas. Et pendant ce temps, je me dirigeai lentement vers lui, à travers les ténèbres, mon rire machiavélique se faisant entendre, lorsque je fus près de lui.

« Ce corps est plutôt moyen. Non, il n'est même pas moyen...Il n'y a aucune plaie et la bouche n'est même pas fermée.. »




Dernière édition par Samson Gray le Mer 24 Avr - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mer 24 Avr - 13:43









Dans l'obscurité

naît la lumière












Lorsqu'un rire se fit entendre, transperçant l'atmosphère avec une pointe de dangerosité et de folie, Nakata su immédiatement que son impression du voyage, celle de trouver un lieu hostile et où il risquait la vie, allait être honorée. Faisant totalement confiance en son fruit du démon et en le sixième sens qu'il lui prodiguait, celui de vouloir vivre, le jeune homme se tourna immédiatement en tirant son katana de son fourreau, de sa main droite. Le geste, même s'il avait été totalement mécanique, avait conservé une vivacité incroyable, et le Fenice fut bientôt près pour contempler l'étrange spectacle qui lui faisait face. Une mer noire, sombre, annonciatrice de bien mauvais présages, lui faisait face et avançait dans sa direction.

-Fruit du démon ?

Même si la surprise était au rendez-vous, lorsque la voix d'un type vint sonner à ses oreilles, le jeune homme réagit impulsivement et se tordit en arrière. Posant sa main gauche sur le sol, il l'utilisa comme appui pour se propulser un peu plus loin et ainsi s'éloigner de cette masse dangereuse. C'est lorsqu'il se redressa que le forban reconnut enfin la silhouette d'un homme, au milieu de ce tourment malheureux. Il se mit aussitôt en garde, serrant le pommeau de son épée avec force et serrant les dents, ne montrant ni peur, ni crainte :

-Qui êtes-vous ?

Visiblement, il devrait, une fois encore, combattre un possesseur de fruit du démon... Mais pas des moindres. S'il avait pu changer le sol en cette matière si étrange et si dangereuse, peut-être était-ce un logia ? Peut-être que cette dite matière ne l'avait pas changé mais le recouvrait simplement ? Dans ce sens là, une question vint à l'esprit du maudit du phoenix : s'il prenait son envol, cette chose serait également capable de l'attaquer en l'air ? La question méritait d'être posée, mais il se doutait qu'il aurait sa réponse tôt ou tard... Un nouvel affrontement semblait se déclencher, mais l'ancien marine devait clairement avouer qu'il ne commençait pas en sa faveur. Si son intuition était exacte, cette masse sombre était une ombre... Seul problème : la nuit tombait... Les ombres allaient donc se multiplier avec l'apparition de la lune comme seul phare céleste, et sa propre lumière ne servirait sans doute à rien. Mais de toute manière, il était bien trop tôt pour tirer des conclusions et Nakata se contenta de rester en garde silencieusement. De toute façon, passer à l'attaque en premier lui paraissait absurde : il ne connaissait rien de la probable dangerosité de ce gars... Et puis, c'était même lui qui était passé à l'offensive en premier, le Fenice n'avait absolument rien contre lui, pour le moment... Non, le plus sérieux était tout simplement de rester sur la défensive, de comprendre comment fonctionnait cette étrange aptitude et à quoi elle servait. A ce moment précis, l'ancien gouvernemental ne se doutait pas le moins du monde qu'il se trouvait face au pouvoir des ténèbres et qu'il était bien peu de choses face à cette immondice...
Il comptait utiliser ses lames d'air pour tenir l'inconnu à distance et l'empêcher de le toucher avec cette fumée. En un sens, cette chose lui rappelait le fruit du démon de Daisuke Aurola, qu'il avait combattu quelques temps auparavant... Après tout, même si la couleur différait, les deux semblaient être volatiles, pas vraiment palpables. Mais bon, le blondinet avait poussé son premier ennemi dans ses retranchements, alors il ferait de même avec ce gars-là s'il s'obstinait à vouloir sa peau.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mer 24 Avr - 15:44








Le jeune homme, cette proie, venait d’esquiver mon assaut silencieux. Pas mal du tout. Il n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds alors. C’était plutôt une bonne chose en fait. Au moins, avec une personne telle que lui, j’allais peut-être avoir plus de distraction qu’il ne m’en fallait. Un sourire narquois et diabolique se dessina sur mon visage blaff, alors que j’étendais lentement mes bras contre moi, les remontant peu à peu à hauteur de son torse. Le blondinet, lui, s’était relevé de ses acrobaties, et il me regardait, d’un air très sérieux, ne montrant aucune crainte. Hmm j’aimais ça. Un jeune garçon, essayant de camoufler son appréhension. Celui-ci allait être surpris, réellement. Posant sa main sur le pommeau de son sabre, il prit la parole pour me demander qui j’étais. Allais-je lui dévoiler mon identité si facilement ? Bien sûr que non ! Ce n’était pas mon habitude voyons. Bien au contraire, je voulais jouer avec lui. Je fermai mes poings, à une vitesse relativement faible, pour ne pas donner l’impression de préparer quelque chose, puis je lui répondis.

« Je te dirai tout ce que tu veux... A condition que tu me fasses rire ! »

A ce moment-là, mes paroles à peine terminées, j’ouvrai les mains d’un coup, mes doigts tremblant quelque peu. Qu’était-ce ? L’apparition de mes ténèbres, tout simplement. Ceux-ci s’étendirent à divers endroits tout autour du jeune blondinet, prenant une forme ovale, et commençant à exercer leur forte pression. L’attraction se faisait de plus en plus forte, de chaque côté, si bien qu’il en finirait pas être immobilisé. Je le regardais, avec un air presque méprisant et sadique, pendant que j’étendais mes ténèbres d’un autre côté, en une grande vague noire, ensevelissant l’auberge, peu à peu. On pouvait toujours voir la forme de celle-ci, mais elle était recouverte d’une substance sombre. Le spectacle allait bientôt pouvoir commencer… Oui… Destruction, peur, souffrance, cauchemar… J’adorais ces mots et ce qu’ils signifiaient. Le bâtiment commençait progressivement à disparaître dans les profondeurs ténébreuses, comme aspiré par un trou noir et le jeune homme ne pouvait rien y faire. Juste regarder. Les personnes présentes à l’intérieur allaient elles aussi être aspirées, comme de vulgaires bestioles, et cela me faisait bien rire. Cela m’emplissait de plaisir, même.

« Tu vois, cette auberge où tu as pu reprendre des forces ? Tu peux lui faire tes adieux sur le champ. Car sache qu’avec moi, le jour devient nuit, le sucre se change en sel, le bleu devient Or et la mort l'emporte sur la vie. »

J’accentuais d’autant plus l’attraction de mes trous noirs, autour de lui, plus le temps passait. Et pendant ce temps, l’auberge disparaissait totalement, ne laissant plus qu’un vide, comme si rien n’avait jamais été construit à cet emplacement. Les matériaux, les hommes, les femmes, tous avaient disparus en l’espace de quelques secondes. Je voulais le voir s’énerver, voir ses capacités, ce dont il était capable. J’avais vraiment besoin de me distraire, rien de plus. Et s’il le fallait, j’étais prêt à raser cet endroit, sans aucune pitié. Fermant les yeux et les rouvrant en à peine deux secondes, je le provoquai, verbalement cette fois.

« Montre-moi de quoi tu es capable, blondinet ! Je veux connaître tes capacités, afin de savoir ce que je vais faire de toi. »


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mer 24 Avr - 16:15









Dans l'obscurité

naît la lumière












Nakata s'était mis en garde le plus rapidement possible et fixait désormais son possible adversaire droit dans les yeux, prêt à passer à l'offensive s'il le fallait. Combattre des inconnus pour la seule raison qu'ils avaient commencés, c'était l'un de ses principaux passe-temps, mais il fallait avouer que ce gars là ne le rassurait pas le moins du monde... Et la phrase qu'il prononça non plus, ne le rassura pas. Le faire rire ? Ce type devait vraiment être un taré... Est-ce que le musicien avait seulement l'air d'être un bouffon ? S'il voulait rire, il n'avait qu'à aller regarder un spectacle, au lieu de m'être de presque honnêtes voyageurs en danger... Sauf que sans que le Fenice ne s'en soit rendu compte, ce malade mental avait fermé les mains et les avait ouvertes d'un coup sec, libérant subitement plusieurs vagues sombre qui encerclèrent le blondinet. Celui-ci serra les dents en restant en garde, ne souhaitant pas utiliser sa propre malédiction aussi tôt dans le combat pour s'en sortir d'un piège qui semblait totalement banal. Mais d'un seul coup, et sans qu'il ne s'y attende, les zones ténébreuses commencèrent à exercer une forte pression, comme si la gravité était devenu plus lourde. Il tomba à genoux en luttant pour ne pas s'allonger, plantant son épée dans le sol pour s'en servir comme d'un autre point d'appui.

-C'est quoi... cette connerie...

Mais alors que le forban essayait de se redresser, l'autre criminel attira son attention en lui désignant l'auberge que le jeune homme venait de quitter. Celle-ci, encerclée par cette masse sombrâtre, semblait véritablement aspirée et finit par disparaître rapidement, sous les yeux véritablement surpris, effarés de l'ancien gouvernemental. Que venait-il de se passer ? Où étaient-ils, tous ceux qui y avaient été présents, peu de temps auparavant ? Tant de questions sans réponses... mais l'épéiste était sûr d'une chose : s'il était resté là-dedans que l'autre cinglé avait utilisé son pouvoir, il n'aurait sans doute pas pu s'en sortir. Malgré son envie de bouger, Nakata sentait la force d'attraction devenir de plus en plus forte. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Quelle était cette matière qui recouvrait le sol, autour de lui ? Pourquoi un fruit du démon qui semblait être un logia procurait-il une capacité qui semblait contrôler la gravité environnante ? Mais la provocation de l'inconnu le poussa hors de ses gonds et il redressa son regard en direction de ce dernier en répondant, tout en se relevant peu à peu :

-T'es un sacré taré, toi... Où sont les personnes qui étaient dans l'auberge ! Réponds moi !

Le Fenice, malgré toute la difficulté avec laquelle il tenait debout, retira son épée du sol et se remit en garde avant de faire un geste vertical.

-Suichoku sekushon !

Ce fut une lame d'air que l'épée envoya en direction de l'inconnu. Quelques instants après, à cause de la gravité trop pesante, l'artiste posa de nouveau un genou au sol, gardant les mâchoires et les poings serrés, attendant de voir ce qui allait se passer avec sa toute première offensive.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Jeu 25 Avr - 12:19








Le jeune blondinet était sous mon emprise, totalement désemparé, accablé par la puissance d’attraction des ténèbres. Pauvre garçon, moi qui le pensais plus résistant, plus combattif, j’avais bel et bien tort. Il tentait souvent de se relever, de combattre cette force, mais en vain, la plupart du temps. Il n’était pas assez fort pour s’en débarrasser. Je le regardai avec mépris, un air totalement sadique m’envahissait. Malgré tout, j’étais heureux, car j’avais prévu de le faire souffrir. J’avais d’abord commencé par détruire cette auberge dans laquelle il était allé, mais ce n’était pas terminé, il y avait encore bien d’autres choses à faire… Oh oui… Le jeune garçon ne semblait pas vraiment comprendre ce qui lui arrivait. Je pouvais voir son visage, totalement effaré, déconcerté. Et ça me faisait plaisir, au plus profond de mon être. Cependant, l’énervement l’atteignit tout de même, lui donnant un soupçon d’énergie, suffisant pour se relever l’espace d’un instant. Selon lui, j’étais complètement fou. Après tout, il n’avait pas tort, et je l’assumais entièrement ! Il tenait à savoir où était passé le bâtiment et les personnes qui étaient à l’intérieur. Malheureusement, je ne comptais pas vraiment lui dire. Ou tout du moins, verbalement. Il allait le savoir bien assez tôt, de toute façon. Une fois relevé, le jeune homme sortit son épée du sol et envoya une lame d’air dans ma direction. Je pouvais l’éviter, avec une grande facilité, mais pour lui redonner un peu confiance, je me laissai toucher. Celle-ci vint me percuter au niveau du torse, laissant le sang et la douleur jaillir de celui-ci. Je poussai un cri strident, en baissant la tête en arrière, avant de la relever, arborant un délicieux sourire de contentement, ainsi qu’un rire diabolique. Je pris une goutte de mon sang, à l’aide de mon index, et la déposai sur ma langue, poussant un long soupir de plaisir. Pendant ce temps, les ténèbres vinrent se poser sur cette plaie, dissipant immédiatement la douleur de la blessure.

« Aaaaaaaaaaah, c’était exquis ! Tu ne dois pas être n’importe quel bretteur pour faire ce genre de choses, pas vrai ?! Ça m’intéresse. »

Sur ces mots, j’augmentai encore un peu plus l’attraction de mes trous noirs, afin de le faire totalement succomber, pour ne pas qu’il puisse décoller du sol. Je voyais sa mâchoire se resserrer, il était stressé, il ne savait que faire, le pauvre. Et je me souvins d’une chose. Une question qu’il m’avait posée. Ah oui, où étaient les gens auparavant présents dans l’auberge ? Pour lui répondre, je claquai simplement des doigts. Et à ce moment-là, une brèche, d’assez grande taille, apparu au-dessus de lui. De centaines de débris, ainsi que des cadavres en sortirent, se dirigeant tout droit vers son propre corps, presque immobilisé par la pression. Qu’allait-il pouvoir faire ?

« Tu voulais savoir où étaient les ivrognes ? Les voilà, regarde-les bien, gamin. »


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Jeu 25 Avr - 12:45









Dans l'obscurité

naît la lumière












Nakata, un genou sur le sol, la main droite prenant appui sur son katana de nouveau enfoncé dans la terre, et sa main gauche à côté de son genou, fixa sa lame d'air avancer dangereusement en direction de l'inconnu. Il ne bougeait pas... pourquoi ? Le bretteur savait pertinemment que s'il avait voulu esquiver, il n'aurait eu qu'un pas sur le côté à faire pour être hors de danger. A quoi jouait-il ? Peut-être n'avait-il pas prévu une telle résistance ? Peut-être ne pouvait-il rien faire, et se contentait-il de fixer l'offensive arriver vers lui bêtement ? Non, ça n'était pas ça... Il ne craignait pas cette attaque. Son regard, son sourire, tout indiquait au Fenice qu'il ne le craignait pas mais que cette situation l'amusait au plus haut point. Ce gars était un véritable taré... Serrant les dents, l'ancien gouvernemental regarda la lame d'air atteindre son but en tranchant le torse de l'autre maudit qui se contenta de se pencher en arrière en poussant un cri aigu. Il y prenait du plaisir, ou quoi ? Sans rien comprendre, le forban le regarda se redresser en prenant une goutte de sang sur son doigt, avant de la lécher et de l'avaler. Vraiment un geste digne des plus gros cinglés de ce Monde... Le blondinet resta immobile, ne cherchant plus vraiment à lutter. Il attendait le moment opportun pour passer à l'attaque, quand ce gars serait à portée directe de sa lame. A ce moment-là seulement il chercherait à se fatiguer... Pousser sur ses muscles inutilement ne servirait qu'à le mettre dans de mauvaises dispositions pour la suite de l'affrontement, et tout cela était déjà assez périlleux sans qu'on y rajoute de surcroît une fatigue trop grande.

Le type étrange prit une nouvelle fois la parole, après avoir apposé ses étranges ténèbres sur sa plaie. La première question qui vint se heurter à l'esprit du combattant face à lui, c'était bien évidemment l'impact de ce geste. Allait-il lui permettre de se soigner ? Dans ce cas-là, cela voulait dire qu'il y avait un logia qui pouvait totalement outrepassé les pouvoirs du zoan mythique du phoenix... Et ça n'était pas bon du tout pour Nakata. Seulement, celui-ci parvint à se soulager un minimum en voyant que la blessure était toujours-là. Peut-être cette opération n'était-elle destinée qu'à ôter la douleur ? C'était probable, oui... mais dans ce cas-là, il n'était pas sadomasochiste, ce qui risquait de rendre la suite de l'affrontement encore plus complexe puisqu'il ne se laisserait pas toucher. Sauf que voilà, le sourire était revenu sur le visage du blondinet qui commençait à cerner le pouvoir de cette étrange malédiction. Si elle pouvait enlever la douleur des blessures, elle ne pouvait visiblement en rien supprimer le manque de sang, l'endommagement des muscles, des os et des organes. Sur ce point là, le Fenice partait avec un très, très gros avantage...

Mais le forban fut contraint d'arrêter de sourire quand l'attraction augmenta à nouveau, le forçant alors à se concentrer sur les paroles de son interlocuteur. Il avait déclaré qu'il ne devait pas être n'importe quel genre de bretteur pour envoyer de telles lames d'air... Effectivement, ça n'était pas à la portée du premier venu, mais ce genre d'offensives était monnaie courant sur Grand Line... Peut-être qu'il n'y était tout simplement jamais allé ? Dans ce cas-là, cela donnait au hors-la-loi un nouvel avantage, celui de l'expérience du combat. Malheureusement, il ne put s'empêcher d'être plus que surpris lorsque, au-dessus de lui, l'auberge réapparut. C'était quoi, ça ? Ce gars pouvait recracher ce qu'il avait aspiré par le biais de son pouvoir ? Cela risquait de compliquer considérablement la suite de l'affrontement... Mais le maudit du zoan ne comptait pas s'arrêter en aussi bon chemin. Oh que non... Avec les dents serrées dans une expression de haine et de rancoeur, il parvint à se redresser en retirant, une nouvelle fois, son épée du sol. En tant que musicien, il avait un timing parfait, et pour une fois, cela allait grandement lui servir en affrontement...

Son idée était simple. En réalité, il savait que, même s'il aurait pu s'en sortir parfaitement en situation normale, les masses sombres dispersées sur le terrain de combat l'empêcheraient nettement de bouger comme il le souhaiterait et donc, de se mettre hors de danger. Or, s'il ne bougeait pas, il finirait dans un bien piteux état... Mais la taverne qui tombait droit sur Nakata était fragilisée à plusieurs endroits, en allant des simples fissures aux trous et aux pierres manquantes. Son idée lui vint rapidement. Alors que le premier mur était à une dizaine de centimètres seulement de son crâne, il se changea subitement en phoenix. Le gars face à lui ne pouvait pas l'avoir vu car l'action avait été trop rapide... Dans le pire des cas, il aurait vu un éclat de lumière rapide, mais trop bref pour l'identifier. Mais maintenant que le Fenice était devenu l'oiseau légendaire bleuté, le bâtiment ne lui posait plus aucun problème. Il se faufila entre les brèches, comme son fruit du démon le lui permettait. Grâce à sa nouvelle condition animale, bouger était devenu plus facile, puisqu'il possédait plus de force pour s'extraire des puissants attracteurs. Tant et si bien qu'il prit son envol sur deux mètres tandis que toute l'auberge s'était écrasée au sol.

Ainsi dans les airs, il savait que son adversaire aurait vite fait de reprendre la situation en main... Sauf que voilà. Il comptait bien profiter de l'effet de surprise engendré... Se changeant à nouveau en humain, l'épéiste prononça quelques mots avec hargne :

-Kōsoku katto !

Son katana commença à dessiner plusieurs lames d'air qui partirent avec vitesse en direction de l'ennemi. Malheureusement, ce dernier geste avait fait perdre au pirate tout équilibre et il retomba sur le sol, allongé cette fois. Serrant les dents, il regarda la dizaine de lames foncer en direction de l'autre maudit, priant pour que sa technique réussisse à toucher l'ennemi. Dans le cas contraire, il était dans de beaux draps...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Jeu 25 Avr - 20:16








J’étais toujours en position de supériorité à l’égard du blondinet. Rien de particulier ne lui était encore venu à l’esprit pour essayer de me combattre, de me contrer. Peut-être qu’au fur et à mesure, il trouverait ? Je pouvais toujours me le dire. Je venais de relâcher les décombres de l’auberge, juste au-dessus de son corps, gisant sur le sol, presque incapable de bouger le petit doigt. Cependant, je ne pouvais pas y voir grand-chose. S’était-il pris tous les dommages ? Etait-il déjà mort, ou bien seulement blessé ? S’en était-il sorti sans encombre, simplement ? J’allais le savoir bien assez tôt. Les décombres tombés au sol, laissant une épaisse fumée grisâtre se dégager du sol, je n’aperçus aucune silhouette. Seulement de la poussière. Où était-il passé ? Je regardai autour de moi, à gauche, puis à droite, et enfin en l’air. Je ne vis d’abord rien, jusqu’à ce que son corps ne m’apparaisse. Son sabre à la main, il tenta une nouvelle fois une seconde offensive. Mais cette fois-ci, il ne s’agissait pas seulement d’une lame d’air, mais plusieurs, fonçant à toute vitesse vers moi. Quel stupide gamin… Ces lames d’air, j’allais en faire mon affaire. Rien de bien compliqué. Même avec leur vitesse et leur nombre, j’allais pouvoir m’en débarrasser sans soucis. Pour sûr. Ses lames se rapprochant de plus en plus, je levai simplement la main d’un coup brusque, levant une couche de ténèbres juste en face de moi. L’air vint s’enfoncer directement à l’intérieur, disparaissant dans ce trou noir infini…

« Belle tentative, garçon. Mais, je suis certain que tu as quelque chose d’autre à me montrer, pas vrai… ? Aaaaaaaaaaaaaaaaaah »

Le jeune homme était maintenant allongé sur le sol, et il regardait en ma direction, déçu par l’échec de son offensive. Il était en mauvaise posture. Positionné de cette façon, c’était presque comme si je pouvais faire de lui ce que je souhaitais… Je m’approchai alors, mes mains se laissant parcourir par la substance noirâtre que j’utilisais. Savait-il ce que je lui réservais ? Probablement pas. Certains de mes portails encore présents dans la zone, j’en utilisai un pour aspirer son sabre auquel il tenait tant, avant d’annuler l’emprise, simplement pour que celui-ci soit envoyé quelques mètres plus loin. Même s’il ne s’agissait que d’un simple sabre, je ne comptais pas le lui broyer. Une fois un peu plus près de lui, je tendis la main, et murmurant « Kurouzu… », le jeune homme se retrouva aspiré par une force invisible. Il se retrouva rapidement à portée de mes coups, ma main sur son épaule. Je poussai un rire maléfique, sadique, avant de sortir mon pistolet à silex, de mon autre main. Et, déposant mon doigt sur la gâchette, je le plaçai au niveau de son abdomen. Il était temps. Quatre coups de feu retentirent, alors que je lui glissai quelques mots à l’oreille.

« Que comptes-tu faire maintenant ? Reconnais ton infériorité. Tu ne m’es pas de taille, pas encore… Ce soir, tu n’es qu’un jouet, une marionnette me servant de divertissement. Tu as beaucoup de chance que je ne sois pas d’humeur massacrante… Cependant, j’ai tout de même envie d’aller un peu plus loin. Tu m’excuses ? »
Laissant un léger gémissement aigu, je relâchai son épaule, le laissant tomber au sol. Puis je me dirigeai un peu plus loin, là où d’autres habitations se trouvaient. Qu’allais-je bien pouvoir faire d’elles ? Hmm… Les détruire ? Les faire disparaître, elles et tout ce qu’il se trouvait à l’intérieur ? Bonne idée !


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Jeu 25 Avr - 21:05









Dans l'obscurité

naît la lumière












Allongé et incapable de faire le moindre petit geste, Nakata assista impuissant à l'échec totale de son offensive pourtant bien mieux menée que la première. Certes, si une simple lame d'air n'était pas vraiment menaçante pour un combattant digne de ce nom, une dizaine devenaient en revanche bien plus dangereuses et ce type avait du comprendre qu'il risquait sa vie en les encaissant toutes. Il n'avait donc certainement pas jugé bon de rester immobile comme il l'avait fait la dernière fois, et son pouvoir intervint avec une vitesse incroyable, dressant un petit mur entre lui et le blondinet. Les lames d'air de ce dernier furent aspirées sans aucun soucis et disparurent dans les ténèbres. Le Fenice fronça les sourcils en gardant les mâchoires serrées. Quel était ce fruit du démon qui prodiguait tant de pouvoirs à son utilisateur ? Il n'allait pas tarder à en avoir la réponse. En effet, l'inconnu commençait à bouger, à se diriger vers lui. L'épéiste tenta de se relever, sans succès. Déception, énervement, toutes ces émotions le traversaient de part en part tandis que ses muscles refusaient tout bonnement de le relever. L'autre maudit utilisa une nouvelle fois son pouvoir pour faire disparaître son katana. Gardant les dents serrées, le musicien fut contraint de le voir réapparaître quelques mètres plus loin, hors de portée. En tout cas, il était intact et c'était une bonne chose... S'il réussissait à l'attraper, il pourrait mener une contre-attaque plus puissante et que l'autre ne pourrait pas esquiver, cette fois-ci.

Mais l'ancien gouvernemental fut une nouvelle fois de plus obligé de laisser son ennemi faire. Ce dernier tendit une main dans sa direction et l'attira subitement. Avec surprise, le forban ne put strictement rien faire pour se retenir, que ce soit au sol ou avec une autre prise. Le terrain était trop peu favorable pour ceci, et en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, Nakata était devant son adversaire. Le gars lui attrapa l'épaule d'une main et sembla sortir un objet de sa poche. Sans aucun moyen de défense, le jeune blondinet encaissa les quatre coups sans qu'il n'eut aucune occasion d'éviter. Les paupières écarquillées et les dents serrées, il retint un cri de douleur pendant que le sang montait de sa gorge et quittait déjà son corps. Visiblement las de ce combat trop facile pour le moment, l'étranger chuchota quelques mots à son oreille, pour l'énerver encore plus avant de le relâcher, le laisser s'écraser à plat ventre sur le sol. Le Fenice resta immobile, feintant le mort, ou le grièvement blessé. Mais un sourire avait de nouveau pris position sur son visage. C'était le moment parfait, celui qu'il avait attendu jusqu'à maintenant. Même s'il n'avait pas son sabre à portée, l'autre combattant semblait penser qu'il n'avait aucun autre atout et c'était grâce à ceci notamment que le pirate allait pouvoir passer à l'action et mener une offensive encore plus féroce que ce qu'il n'aurait pu imaginer quelques secondes auparavant.

Ses flammes passaient déjà à l'action au niveau des blessures, ôtant les balles et refermant les plaies. Même si la douleur avait été présente, cette fois, elle n'était plus. Et l'inconnu ne pouvait tout simplement pas s'en être rendu compte, puisqu'elles étaient cachées sous le jeune homme lui même, allongé sur le sol dans une parfaite position. Maintenant que le tireur en herbe se dirigeait vers d'autres civils, il laissait le champ libre au blondinet pour attaquer et réussir son coup. Mais malheureusement, ce dernier ne savait pas se décider sur quel technique utiliser. Son épée n'étant plus à ses côtés, son répertoire offensif devenant grandement réduit. Il était bien capable de frapper avec les poings, mais ça n'était pour le moment pas sa spécialité... Il restait évidemment son fruit du démon, mais il hésitait franchement à l'utiliser. Le garder secret encore un peu n'aurait pas pu être mauvais... Mais Nakata savait qu'il se devait de choisir. Le malade mental cherchait des proies et, dès qu'il en aurait trouvé, ne ferait que répandre le chaos. Le Fenice avait donc rapidement choisi. Il utiliserait la forme hybride, qui surprendrait l'adversaire sans lui donner tous les renseignements que voulait tant garder caché l'artiste.

Subitement, ses bras se changèrent donc en ailes, et le jeune blond utilisait sa première vraie technique de l'affrontement. Supairarukikku. Ses ailes orientèrent sa course et il se mit à tournoyer, pied en avant, fonçant à une allure extrême droit vers le dos du criminel, visant entre les deux omoplates. C'était le début de la contre-attaque.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Sam 27 Avr - 19:25








Les divers bâtiments et habitations qui constituaient ce village me tendaient les bras. Tous ce qu’ils désiraient, c’était leur destruction, et pour cela, j’étais la personne toute désignée. Les ténèbres se dispersaient à partir de mes pieds, englobant toute une zone, assez importante pour recouvrir tout le village qui nous entourait. Les préparatifs étaient terminés et le jeune garçon qui finalement semblait un petit peu plus coriace que je ne le pensais était toujours à terre, ses forces l’abandonnant petit à petit. Allait-il être capable de se relever ? Allait-il pouvoir me blesser une seconde fois ? J’espérais au moins qu’il réussisse à se relever, rien que cette fois-ci, et même s’il pouvait s’agir de la toute dernière fois. Regardant le paysage avec insistance, je laissai les ténèbres s’en emparer, aspirant tous les bâtiments, les uns après les autres. On pouvait entendre les cris des victimes depuis notre position. Je les savourais… Oui, ces cris… J’en voulais encore, toujours plus… Tout se faisait engloutir et au bout de seulement quelques secondes, le terrain était devenu complètement désert. La seule chose qu’il restait était le sable qui surplombait le sol. Pendant ce temps, j’avais pu entendre le jeune garçon se relever. Certes, le son était atténué, mais je pouvais tout de même entendre quelques mouvements de sa part. C’était une bonne chose. Finalement, il ne s’était pas laissé avoir comme un vulgaire insecte. Il voulait se battre, tenter de me vaincre, faire quelque chose d’utile. Tournant légèrement la tête sur le côté, je le regardai du coin de l’œil. Il avait changé, son apparence n’était plus tout à fait la même. Des ailes lui étaient poussées à la place des bras. Une sorte de volatile alors… Un fruit du démon de type Zoan. Il se mit à foncer sur moi, à toute vitesse, entraîné par une rotation extrêmement rapide. Me retournant d’un coup sec, je tendis légèrement la main, l’attirant vers moi comme la dernière fois. Cette force était beaucoup trop forte contre quelqu’un de son genre. Il était donc très difficile d’y échapper.

« Apparence volatile, facteur régénérant… Tu n’es pas quelqu’un de banal, toi. Le seul oiseau connu pour sa régénération cellulaire est le Phoenix, capable de renaître de ses cendres… Tu as donc énormément de chance. Tu le sais ça ? Ce type de fruit est extrêmement rare. Encore plus qu’un type Logia. La seule façon pour moi de te vaincre, c’est de te tuer alors que tu es dans l’impossibilité d’utiliser ton pouvoir… »

Le jeune phoenix s’approchait de plus en plus de moi, alors que je sortais mon pistolet à silex, une nouvelle fois. Mais cette fois, ma visée était ailleurs… En effet, au lieu de viser le ventre, j’avais plutôt en tête de tirer plus haut, bien plus haut. Mon bras était tendu face à lui, le canon au niveau du haut de son crâne. Qu’allait-il faire maintenant ? Encore quelques centimètres et son corps était collé à ma main. Je lui glissai quelques mots, presque en chuchotant, avec un large sourire.

« Je te laisse une dernière chance… Je suis généreux cette fois-ci, mais ce sera bien ma seule gentillesse ! Aaaaaaaaaaaaaaah ! Je te propose quelque chose… Abandonne. Fuis, et je te laisserai la vie sauve… Mais si tu décides au contraire de rester, je ferai exploser ta magnifique cervelle… Elle pourra se rependre sur le sol, accompagné de ton sang. »




Dernière édition par Samson Gray le Dim 28 Avr - 18:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Sam 27 Avr - 21:54









Dans l'obscurité

naît la lumière












Malheureusement, et contrairement aux espérances de Nakata qui aurait aimé que son adversaire ne se doute de rien jusqu'à son coup de pied, ce gars réussit à l'entendre et se retourna à temps pour le voir arriver. Sa capacité d'analyse semblait sacrément développée, mais il n'avait pour le moment que la possibilité de faire des suppositions. Le Fenice n'en avait pas assez montré pour que ce type soit sûr et certain qu'il s'agisse d'un zoan mythique, qui plus est celui du phoenix. Il n'avait d'ailleurs montré que sa version hybride... En plus de cela, les tournoiements dans lesquels il s'était engagé pour réaliser sa technique devait empêcher le cinglé de discerner totalement son ventre et donc l'état de ses précédentes blessures. En outre, ce meurtrier devait penser qu'une balle dans la tête suffirait pour le vaincre, mais l'ancien gouvernemental savait pertinemment qu'il faudrait, en plus de ça, qu'il la place bien. Il n'était pas rare qu'un homme survive après l'impact d'une balle en plein crâne... Sauf que voilà : grâce à son même fruit du démon, entre autre, mais aussi grâce à un entraînement des plus intensifs, le blondinet avait su augmenter sa capacité à réagir et pouvait donc éviter plus facilement les offensives ennemis. Au moins, il pourrait utiliser ses réflexes pour se mettre hors de danger une fois ou deux... D'ailleurs, s'il n'avait pas eu ces mêmes réflexes lors du combat face à Daisuke Aurola, il n'aurait clairement pas survécu et serait déjà sous les verrous.

Alors voilà. Malgré les menaces immédiates de son ennemi, Nakata ne baissa pas les bras. De toute manière, pour toucher une tête à moitié cachée par un tournoiement de flammes bleutés, il fallait être un sacré pro... Et puis, dans le pire des cas, allongé horizontalement comme il était pour avancer en direction de ce foutu hors-la-loi, l'angle de tir de ce dernier ne devait pas être des plus incroyables et il aurait du mal à toucher sa cible du premier coup. Sauf que voilà : ce fou furieux, aussi débile était-il, semblait l'avoir compris et avait tendu son autre main en direction du pirate pour l'attirer... Grossière erreur. En plus de sa vitesse déjà accumulée lors de sa projection, le maudit du zoan, désormais attiré par la main de son adversaire, redoublait en vitesse et commençait à entament une course folle et incontrôlée. Son corps luttait pour se retourner, mais le Fenice ne cédait pas, gardant les pieds pointés droit vers son ennemi. Cela pouvait paraître idiot, mais ne l'était pas du tout. En effet, ce ne serait pas son épaule, mais son pied droit que la main adverse recevrait de plein fouet. Et à cette allure, ça n'allait pas faire que du bien... Pas du tout, même.

Le psychopathe prit la parole, lui proposant tout simplement de le laisser en vie s'il fuyait. Tout en continuant sa folle course, le musicien serra les dents et répondit avec fureur :

-Hors de question !

Au même moment, il accéléra sa course d'un battement d'ailes quasiment imperceptible et frappa la main ennemi violemment avec son pied. Sa malédiction sembla annulée au même moment et il retrouva son corps humain. Mais à cause de la vitesse, il perdit le contrôle de celui-ci et chuta au sol avant de rouler sur quelques mètres. Se rattrapant au sol, d'une main, l'artiste se redressa lentement et leva le regard en direction du malade mental, avec l'espoir de l'avoir touché même s'il n'était pas certain à avoir réussi à le blesser correctement.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Dim 28 Avr - 18:08








Attiré par le pouvoir d’attraction de mes ténèbres, le jeune homme se rapprochait de moi à toute vitesse. Il était déjà rapide, grâce à sa nouvelle forme et à l’action qu’il venait de faire. On pouvait donc dire qu’avec ça, celui-ci était devenu encore plus rapide. Sa rotation était des plus incroyables et je voyais son pied se diriger vers moi à vive allure. Malheureusement, je n’allais pas être en mesure de l’éviter. Pas à ce moment-là. Je n’avais pas été assez réfléchi sur cette action. J’avais été bête, tout simplement. Mais ce n’était pas très grave. J’allais facilement m’en sortir. Au même moment, alors qu’il arrivait, le blondinet prit la parole, en criant, pour me dire qu’il refusait de fuir. Il n’était pas si faible que ça, alors. Intéressant. Soudain, sa vitesse augmenta encore un peu, en l’espace d’une milliseconde, jusqu’à ce qu’il ne percute ma main de plein fouet. Grâce à ma capacité, il perdit ses pouvoirs, sur le coup, tombant au sol. Mais de mon côté, son coup me fit tournoyer sur moi-même sur quelques mètres. Je secouai alors ma main de haut en bas, pour dissiper un peu la douleur, avant que les ténèbres ne viennent l’annuler. Il m’avait fait mal, cet oiseau ! Je lui lançai un regard, en m’approchant à nouveau de lui, déambulant presque comme un cadavre ambulant. Les ténèbres étaient déjà plus ou moins présentes autour de lui, suite à mes anciennes utilisations. Une aura des plus sombres vint s’emparer de mon corps. Il était trop tard… Je m’apprêtais à utiliser une puissante technique. L’une des plus puissantes. Toutes les zones sombres s’étendirent à une vitesse folle, se rejoignant, et montant en altitude, tout en s’élargissant, jusqu’à former un véritable dôme tout autour de nous. La lumière disparaissait peu à peu, jusqu’à ne laisser qu’une obscurité totale. Moi-même, je ne pouvais rien voir à l’intérieur. Mais pour palier à ce défaut, je sortis mes lunettes infrarouges, que je plaçai sur mes yeux. Ainsi, j’étais en mesure de voir ses faits et gestes avec facilité.

« Voici ma plus puissante technique, à l’heure qu’il est… Kage no rerumu… »

L’attraction la plus puissante s’exerçait sur toute l’étendue du dôme, rendant les mouvements du jeune blondinet très difficiles. Serait-il en mesure de faire quelque chose, maintenant ? C’était moins sûr. Tendant la main en avant, je cherchai à l’attraper, une nouvelle fois. Sauf qu’à ce moment-là, j’avais une autre idée. Alors qu’il se retrouvait projeté en avant, je bougeais mon bras avec force, afin de le faire dévier, le faire changer de trajectoire. De cette façon, je le faisais monter, descendre, et aller sur les côtés, afin qu’il percute le sol à plusieurs reprises. Puis, je fonçai vers lui, sous forme de fumée noire et dense, me plaçant juste en dessous, pour finalement le récupérer avec mes mains, grâce à mon Kurouzu.

« Essaie de m’échapper, gamin… Ce n’est plus le moment de s’amuser. »
Un bruit sourd se fit entendre à l’intérieur du dôme. Des morceaux de débris, de métaux et de bien d’autres choses sortirent de tous les endroits possibles, se dirigeant rapidement vers le corps de Nakata, se trouvant juste au-dessus de moi. En plus d’y avoir des débris, il y avait aussi des armes tranchantes. Et même si elles avaient été presque totalement détruites par la pression, leur tranchant était toujours présent…

« QUE DIS-TU DE CA ?! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH »

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Mar 30 Avr - 22:43









Dans l'obscurité

naît la lumière












Nakata, après sa série de tonneaux acrobatiques, parvint enfin à se stabiliser et redressa la tête immédiatement en direction de son adversaire pour voir son état, sans même prendre la peine de se relever. De toute façon, ça n'était pas la peine puisqu'il était certain d'avoir touché l'autre homme qui devrait prendre un petit temps avant de se remettre d'un coup aussi puissant, et parfaitement frontal... C'était tout du moins les espérances du forban qui resta bouche bée en fixant l'inconnu s'approcher de lui l'air plus qu'énervé. L'attaque l'avait apparemment touchée, mais pas assez pour le mettre réellement en danger... Le Fenice devrait faire mieux pour le mettre complètement hors d'état de nuire, visiblement. Il serra les dents en se redressant rapidement, laissant ses appuis prêts à le projeter hors de danger à la moindre technique adverse. Le problème était qu'à ce moment-là, il n'avait plus son katana et donc absolument aucune possibilité de vraie contre-attaque... L'épée gisait à plusieurs mètres de lui. Il avait réussi à s'en rapprocher un petit peu inconsciemment avec sa chute mais ça n'était pas encore assez pour l'attraper subitement, l'autre maudit réussirait forcément à s'en rendre compte avant et la ferait disparaître une nouvelle fois. L'artiste était donc bien décidé à prendre son mal en patience, pour une fois, et à attendre le bon moment pour le rattraper et enfin prendre sa revanche.

Face à un fruit du démon comme celui-là, même avec le sien, il faisait bien pâle figure. En même temps, en plus d'avoir d'énormes possibilités défensives, ce gars avait aussi la possibilité de mener des offensives violentes et douloureuses. Le blondinet, lui, n'avait que des possibilités parfaitement protectrices, afin d'éviter d'être vaincu trop facilement... Sauf qu'en plus de ça, son adversaire possédait un pouvoir visiblement capable d'annuler le sien lorsqu'il entrait en contact direct avec lui ! De quoi l'énerver et le pousser à bout... Ses soins ne marchaient que quand il restait à distance, mais son ichitoryu ne pouvait fonctionner parfaitement qu'au corps à corps. Un vrai casse-tête, entre autre. Enfin de toute façon, pour le moment, son but était de rester loin des possibles coups, afin d'éviter d'être blessé bêtement en attendant de trouver une bonne brèche à exploiter... C'était son instinct de guerrier confirmé, son instinct de pur combattant, qui lui disait d'attendre, patiemment. Il allait pouvoir prendre sa revanche, ne serait-ce qu'un court instant... Il allait le pouvoir, oui.

C'est quand son attention était à son comble que Nakata dû écarquiller les yeux, n'en croyant pas ce qu'il voyait. Ce gars devenait complètement cinglé à cause d'une pauvre petite blessure, c'était ça ? En effet, il amplifia son pouvoir, formant une sorte de dôme géant autour des deux combattants en quelques instants. Et aussi soudainement, la lumière disparut, laissant place à une obscurité parfaite. Le Fenice tendit ses bras en avant comme un aveugle, tentant de rester silencieux et se demandant si son ennemi n'était pas un peu idiot. Pourrait-il le voir, lui ? Oui, il devait forcément avoir prévu quelque chose pour ça... Peut-être des capteurs de mouvements, ou des lunettes thermiques ? Les deux possibilités étaient parfaitement probables mais le maudit du zoan aurait largement préféré les lunettes thermiques. Pourquoi ? Parce que même si l'adversaire pourrait le voir bien plus facilement, quelque chose d'autre passerait totalement outre son scanner...

Et comme il l'avait pensé, l'ancien gouvernemental fut soudainement en proie à une nouvelle force d'attraction puissante. Bien trop pour bouger normalement. Malgré tout, il parvint à ne pas poser un genou à terre, bien décidé à ne pas flancher, cette fois. Il n'allait pas se laisser faire aussi facilement, oh non... Le pirate resta immobile, calmement, retenant le plus possible sa respiration pour localiser l'ennemi. Mais presque aussitôt après, l'oiseau légendaire fut entraîné en avant par l'attraction, puis légèrement décalé pour heurter le sol. Ne s'y attendant pas, il ne put se contenter que de cracher du sang en encaissant bêtement le coup. Et voilà que l'autre se décidait à faire mumuse... Le blondinet commençait vraiment à perdre patience, et deux choix s'offraient à lui. Utiliser son fruit du démon, que ce soit en forme hybride ou totale, non seulement pour ralentir ses mouvements mais aussi et surtout pour éclaire, ou bien demeurer en forme humaine et tester quelque chose de plus risqué mais qui pourrait s'avérer payant si tout se passait comme il le souhaitait. Après un instant bref de réflexion, n'ayant pas beaucoup plus, malheureusement, il choisit la deuxième option en priant tout simplement pour que tout se passe comme il le souhaitait.

Lorsque Nakata sentit un bras l'attraper, après quelques secondes de chocs douloureux, il ne put empêcher un sourire rassuré revenir sur son visage. Mais soudainement, le bruit au dessus de lui le laissa un peu plus perplexe. Il n'était pas certain de ce qu'il allait faire mais n'avait plus le temps de réfléchir. Alors, rageusement, il planta son katana dans le bras du type, avec l'espoir que ce soit suffisant pour qu'il le lâche.

Que c'était-il passé ? Durant sa course, le Fenice avait réussi, in extremis, à attraper le pommeau de son épée qu'il avait cherché en laissant pendre un bras au sol, feintant le membre cassé. De cette manière, grâce à ses mouvements, il avait pu l'attraper et le conserver malgré les coups qu'il avait mangé. En plus de ça, les quelques blessures qu'il avait eu lui avait permis d'éclairer doucement autour de lui, mais pas assez sans doute pour que l'adversaire discerne l'épée. D'ailleurs, ce même adversaire semblait bien avoir un objet thermique, ne pouvant donc déceler la présence de l'outil du sabreur...

Sauf que voilà. Maintenant que son katana était planté, une tonne d'objets retombaient vers le musicien qui n'avait aucun moyen d'en réchapper. Il ferma donc les yeux et serra les dents, attendant le choc. Il n'avait que ça à faire...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14074
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.598.696.002 B

MessageSujet: Re: Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]   Ven 3 Mai - 22:13









Dans l'obscurité

naît la lumière












Il flottait. Ça ne lui était jamais arrivé par le passé. Il ne comprenait pas, se retrouvait dans cette masse sombrâtre que les gens normaux appelaient inconscience. Ou peut-être n'était-ce là que le pouvoir de ce cinglé ? Peut-être que ce fou, après avoir reçu l'épée dans le bras, s'était énervé à un tel point qu'il avait fini par l'engloutir, lui aussi... Mais qu'est ce que cela changeait ? Réellement, Nakata s'en fichait. Maintenant qu'il était là, il comprenait qu'il avait vécu à fond, sans regret. Il avait fait ce qu'il avait voulu faire, complètement. Et puis, d'ailleurs, quoi de mieux pour un justicier que de mourir au combat face à un dangereux hors-la-loi ? En tout cas, c'était clair que les autres allaient se foutre de lui, quand ils apprendraient qu'il avait perdu contre un débutant sur North Blue... Oui, les autres... Mais quels autres ? Etrangement, et subitement, le jeune blond commença, au contraire, à éprouver des regrets. Il avait vécu sans regrets, oui, mais ses envies l'avaient poussé à détruire chaque lien d'amitié inscrit profondément en lui. Il devait, en finalité, être le seul à voir un problème dans le système mondial actuel ? Peut-être, oui... Mais à ce stade là, le Fenice ne pouvait faire que des hypothèses, quand bien même cela le débectaient. Il n'aimait pas ne pas savoir, réellement. Il trouvait cela idiot de se poser des questions qui n'avaient pas de réponse... Et celle-ci en était peut-être une. Son existence se résumait aux valeureux combats qu'il avait mené. Daisuke Aurola aux cheveux d'or... Ce type allait vraiment aller loin, s'il continuait sa carrière de marine. Mais ironiquement, même s'il s'agissait de son ennemi, et de son rival en devenir, le musicien espérait que lui se rende compte de cette fausse égalité régie par les puissants de ce Monde. Il espérait que ce tireur prenne sa suite, et puisse réussir là où lui avait échoué.

Oui, à ce moment-là, le zoan du phoenix pensait mourir. Il pensait même l'être déjà. Et c'est avec un sourire aux lèvres, malgré le fait qu'ils ne voulaient pas quitter cette Terre aussi vite, qu'il se remémora les images de son existence. Au final, deux personnes avaient été plus importantes que les autres pour lui, sans compter Raphaël qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de connaître. Damon, son ami de la Révolution, excellent sabreur, et justicier hors-pair, mais aussi et surtout Misa, demoiselle qu'il avait aimé de tout son cœur et qui avait décidé de rester dans la Marine alors que lui l'avait quittée. Par un accord tacite, les deux anciens amoureux avaient décidé de se considérer du jour au lendemain comme des ennemis. Sans doute pour ne plus souffrir. C'était ces deux liens là que Nakata regrettait. Mais ils savaient qu'eux finiraient par faire bouger les choses. Il avait foi en eux.

Alors qu'il était prêt à mourir, le Fenice ouvrit les yeux. Il inspira brusquement en se redressant en position assise brutalement, balayant les environs du regard, l'air surpris. Il n'avait été qu'inconscient à cause du choc des objets ? Oui, c'était certainement ce qu'il s'était passé... Mais l'autre devait être là. Le fou... Il ramassa son katana qui était à côté de lui et se mit en garde immédiatement, sans réfléchir. C'est seulement après quelques instants que l'artiste se rendit compte que les lieux étaient silencieux, et vide de toute présence humaine à part la sienne. Autour de lui, il y avait un grand nombre de débris en tout genre. Sa carcasse aurait pu s'y ajouter... Il se souvint que lorsqu'il avait enfoncé sa lame dans le bras de l'ennemi, ce dernier l'avait lâché. A ce moment-là, il avait pu retrouver ses pouvoirs de soins mais n'avait pas eu le temps de se changer en oiseau légendaire. Il avait encaissé le choc. Mais par miracle, il était bien vivant.

Le forban rangea son katana dans sa garde en poussant un soupire de soulagement. Cette île froide n'allait donc pas être son tombeau éternel... Ce n'était pas une si mauvaise chose que ça. Ce qu'il avait comprit de cet affrontement ? Qu'il ne devait pas vivre en solitaire, sauf si la situation l'obligeait. Il s'étira en levant les yeux en direction des nuages. L'image de ses amis, une nouvelle fois, lui apparut. Avec un sourire amusé, il se changea en phoenix et, une nouvelle fois, prit la direction du Royaume des Traders.

-Raphaël, j'arrive !


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans l'obscurité naît la lumière [PV Samson]
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une lumière dans l'obscurité [Mobali]
» Obscur le démon de l'obscurité
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Yakoutie Island-