Partagez | 
 

 [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Dim 14 Avr - 1:44



La bataille faisait rage à quelques mètres seulement des portes du Palais. Un groupe restreint de Révolutionnaires avaient décidé d’attaquer le siège du pouvoir Royal de front mais heureusement, la Marine était présente sur le lieu pour stopper les dangereux criminel et contrer leur projets. L’issue de cette bataille serait déterminante pour chacun des deux camps.





Ordres de passage :
  • Maître-Jeu
  • Harlock Zora
  • Alvin Tales
  • Kabayochi.M.Kiru
  • Lion Kirito
  • Meiday
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Mar 16 Avr - 2:04

Combat Aride

Épisode 4 : Pris en Sandwich !




Souvenez-vous, Zora était parvenue jusqu’à la salle du trône, mais avait eu la surprise de trouver cette dernière complètement vide. Plutôt, le jeune Fly l’avait avertie du mouvement de l’un des soldats, qui semblait se diriger quelque part dans le désert, au lieu de rester sur les lieux. Nul besoin d’être une lumière pour comprendre que la Marine avait décidé de faire sortir le Roi de son Palais, pour le mettre en sécurité, une situation qu’elle n’avait pas envisagée et qui mettait la Révolution dans l’embarras. Dans tous les cas, c’était à elle de rebondir et d’opter pour la meilleure solution possible. Entre courir après un Roi, au risque de se frotter à un puissant officier, et rester en vie pour pouvoir mieux frapper plus tard, la Demoiselle n’eut pas à réfléchir longtemps. Elle s’approcha rapidement de la baie vitrée, qui donnait sur le très grand balcon. A vrai dire, ce balcon était aussi grand qu’un semi terrain de foot. Du gazon, des dalles en pierre, des statues, des palmiers et une vue imprenable sur l’ensemble de la ville, ce gigantesque balcon était bien aménagé.

- Mais qu’est-ce que … ? !
Réflexe salvateur, Zora eut la présence d’esprit de bondir en arrière. En effet, à peine s’était-elle penchée pour mieux observer la Place qu’un escalier, probablement projeté par l’un des combattants en dessous, était venu s’écraser sur le balcon géant. En se relevant, la demoiselle réalisa qu’à présent qu’elle savait le roi absent, elle avait un important choix à faire. Soit elle poursuivait William Fly, dans la direction qu’il avait indiquée dans le désert, soit elle rejoignait Kiru, pour l’aider à survivre le temps que les autres arrivent ! Certains soldats, plus « radicaux » dans leurs idées n’auraient pas hésité une seconde à sacrifier leur camarade pour mener à bien leur mission. Zora faisait souvent semblant d’être comme ça, mais en vérité, elle préférait tant que possible rester « humaine ». Sans réfléchir d’avantage, elle laissa pendre son corps en s’accrochant sur le rebord du balcon et se laissa tomber en contre bas, où elle amortit la chute d’une habile roulade. Problème, il ne restait plus grand-chose des escaliers… Elle se retrouvait donc dos aux imposantes portes du Palais, mais sans voie directe vers la Place.

- Hey ! Les toutous du Gouvernement ! Venez vous frotter à moi plutôt !
Elle venait d’hurler pour attirer l’attention des soldats, afin de permettre à Kiru de se retirer à son aise. Car en effet, le jeune homme s’était mis à courir vers l’autre côté de la Place. Pendant ce temps, la demoiselle parvint tant bien que mal jusqu’au plancher des vaches. Elle s’avança en calmement vers la troupe de Marines occupés avec Kiru et ses hommes. Ces derniers seraient pris en étaux. La centenaire dégaina une courte lame rougeoyante, qu’elle pointa en direction de ses adversaires, avant de prendre une expression soudainement très confiante. Elle savait d’ores et déjà que la victoire ne serait pas pour aujourd’hui, alors tout ce qui lui restait à faire était de se battre pour pouvoir partir d’ici.


Citation :
Prenez en compte le dernier post de Kiru, dans le sujet original
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Mer 17 Avr - 0:23



Une invitée surprise !
Les débats sont relancés...



Le combat faisait rage désormais sur le champ de bataille ; un combat opposant deux révolutionnaires contre mon ex-capitaine et moi. L’un des deux assaillants du palais avait démontré un pouvoir effrayant, se changeant en golem dès le début de l’assaut. Voulant se concentrer sur lui dans un premier temps, le second s’opposa à notre assaut, nous obligeant à modifier notre plan.
Ce dernier, qui avait dévié mon coup quelques temps auparavant, venait donc de subir un enchaînement assez violent de la part de Lion et moi-même. Puisque pour atteindre le dénommé Kiru, il fallait d’abord se débarrasser de son compagnon, nous avions détourné nos attaques vers lui. Le nuage de poussière soulevait par notre combinaison m’empêchait de voir si notre objectif était atteint, mais partant du principe que notre échec avait été impossible, j’enchainais immédiatement vers l’homme de pierre.

Je m’étais jeté sur le golem, prêt à le frapper de mon revêtement, mais ce dernier anticipa mon assaut et, diminuant sa taille, esquiva mon coup et ceux de Séphiroth qui nous avait rejoins, ainsi que la lame de mon camarade. Cette lecture de la situation était assez étonnante de sa part… est-ce-que cela révélait ce fameux haki de l’observation dont m’avait parlé le gardien de la prison d’Impel Down ou m’avait-il simplement entendu parler à l’escargophone avec notre supérieur, lui permettant ainsi de se mettre en garde et de se préparer à nous recevoir ? Cela restait un mystère pour le moment, la suite du combat nous le révélerait.
Kiru avait réussi à éviter le pire et commençait à s’éloigner de nous. Je voulus relancer immédiatement l’assaut pour ne pas lui laisser une seconde de répits, mais une voix nous interpella, lui laissant le temps de se placer en face de nous, de l’autre côté de la place et laissant un léger intermède dans cet affrontement.

- - Hey ! Les toutous du Gouvernement ! Venez vous frotter à moi plutôt !

Je me retournai afin de voir de qui il pouvait bien s’agir, c’est alors que mes yeux tombèrent sur une demoiselle, pas bien imposante aux premiers abords, mais à la détermination débordante.
Au centre de la zone de combat, le nuage de fumée se dissipa enfin, dévoilant un révolutionnaire très mal en point, visiblement un bras en charpie et inutilisable… ce dernier s’était carrément détaché de son corps. Bien qu’adversaire, voir un tel dévouement pour son ami m’insufflait un souffle de respect envers lui ; rare se faisaient les personnes prêtes à se sacrifier pour autrui de nos jours. Je jetai un coup rapide autour de nous afin de constater des dégâts déjà occasionner en si peu de temps… des bouts d’escaliers avaient été détachés de leur emplacement et se retrouvaient désormais encastrés dans les murs du palais ; de plus, les fissures et cratères sur la place elle-même n’étaient même plus dénombrable
Je profitai de cette pause pour faire part de l’évolution de la situation au contre-amiral Elimane.

- Contre-Amiral, la situation vient d’évoluer sur la place du palais… nous avons réussi à écarter l’un des révolutionnaires, pour un moment en tout cas, cependant, une jeune femme vient de sortir du palais. Elle semble être associé au dénommé Kiru et un nouveau combat est sur le point de s’engager…

Nous fûmes rapidement suppléés par de nouveaux soldats du gouvernement, seulement ces derniers ne firent pas long feu face au golem qui venait de reprendre sa taille de géant, encore moins lorsque ce dernier fut à son tour rejoins par des compatriotes. De l’autre côté, la nouvelle arrivante semblait elle aussi prête à en découdre, la bataille allait donc reprendre d’ici peu. Je laissai l’escargophone en activité le temps de recevoir la réponse de notre supérieur, tout en me préparant à recevoir nos opposants. Si celui qui avait perdu un bras revenait en jeu, nous serions alors à trois contre trois, changeant complètement la donne par rapport à la situation de départ.
L’homme de pierre lança l’assaut d’un côté, envoyant d’immense cailloux dans notre direction, tandis que de l’autre côté, la jeune femme avançait vers nous couteau en main.

• Colossus •

Je transformai tout mon corps en matière solide afin de recevoir les roches qui s’abattait sur nous. J’en brisais quelques uns avec mes poings renforcés, protégeant ainsi mes camarades et en bloqua un dans le but de le renvoyer sur celle qui était dans notre dos.

• Arm Lock •
Mes bras devinrent totalement rigides, me permettant ainsi de capter une roche sans me faire écraser et de la relancer derrière sur la fille au bandana.
Kiru était trop loin pour que je puisse tenter quoique ce soit sur lui, je laissai donc le soin à Lion de s’en charger, pouvant l’attendre plus facilement que moi… j’allai donc m’occuper de notre invitée surprise, laissant le choix à Séphiroth de soutenir celui qu'il voulait ou de s'occuper du manchot.

- Lion, je te laisse t’occuper du tas de pierre, je m’occupe de la fille !


Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Mer 17 Avr - 7:26


Un renfort, le début de la fin!


Kiru fixait la place avec intensité, en fait plutôt la partie devant le palais car il avait là-bas aperçu quelque chose qui, si elle était vraie, allait complétement changer la donne de ce combat! Il attendit alors quelques secondes que le nuage de poussière se dissipe et sourit lorsqu’il distingua Zora qui venait se joindre à la bataille. C’était un renfort de poids qui devrait faire pencher la bataille en faveur des révolutionnaires. Cependant Kiru se reprit alors et son visage s’assombrit. Zora était venue ici pour se battre, sans donner l’ordre de repartir et Will lui n’était pas là. Quelque chose clochait, il devait y avoir eu un problème. Dans tous les cas il fallait en finir avec ces marines avant de pouvoir envisager autre chose donc autant ne pas se faire prier. Le Golem tendit son bras gauche devant lui et activa son pouvoir, la main que lui avait empruntée la femme sortit alors de ce qui devait être un sac et traversa la place à toute vitesse pour finalement venir se placer au bout de son bras gauche, se transformant par la même occasion en forme complète. Désormais elle ne devrait plus en avoir besoin et le retour de cette main renforçait ses forces car il pouvait non seulement se battre avec deux mains mais surtout de nouveau se diviser pour contrer une attaque. Il empoigna alors sa lame dans sa main gauche et se prépara à en finir avec ses rats qui se prétendaient des protecteurs de la justice.


Tandis que son jeune capitaine se préparait de nouveau au combat, persuadé de ne pas avoir à s’en faire pour son mentor, Lorka avait réussi à se relever et était désormais au bord de la place, éloigné des combats. Il avait repéré un marchand de tissu et venait d’en prendre une pour s’en faire un garrot. Utilisant son bras droit et sa bouche il réussit tant bien que mal à le serrer autour du moignon à vif qui prenait désormais la place de son bras. Il grimaçait de douleur mais l’adrénaline du combat lui permettait de passer outre et de pouvoir retourner au combat. Certes il savait qu’il venait de perdre une grande partie de ses capacités et qu’il ne serait donc plus très utile mais il le serait encore assez pour servir son capitaine, même s’il devait mourir aujourd’hui. Il s’avança alors rapidement vers les simples soldats de la marine qui affrontaient les quelques révolutionnaires avec qui Kiru et lui étaient venus. Ils ne feraient pas long feu car ils n’avaient rien d’exceptionnel et les marines étaient plus nombreux. Mais avec son aide ils réussiraient sûrement à faire plus de dégâts. Il se jeta alors dans la bataille, usant de sa vitesse et frappant essentiellement avec ses pieds pour ne pas tenter de se servir de son bras manquant. Même s’il n’était pas encore mort il savait au fond de lui qu’il entamait là sa dernière bataille, il combattrait donc avec la fougue et la folie du condamné.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 19 Avr - 6:19

Fiche Technique


Kirito Lion | Kirito Lion



-----------------------------------------------


La bataille faisait rage sous le soleil ardent qui se montrait plus puissant qu’à mon arrivée. Sous cette chaleur intense, nous tentions de repousser une seconde fois les assaillants qui s’attaquaient au palais du roi. Mais rien de grave, puisque notre sujet fut escorté loin de ce champ de bataille. Un seul homme pouvait assurer notre victoire et notre réussite… et cet homme était en compagnie du roi, tout pour bien aller. Quoiqu’avec quelques renforts, nous pourrions décidément remporter la bataille plus facilement. Notre altercation contre un dénommé Lorka, celui-ci perdit un bras après le fameux assaut qu’on lui avait porté, moi et Alvin. La seule chose qu’il poussa fut assez horrible. D’un cri d’effroi, baignant dans son sang et gémissant comme un ver de terre, l’homme ne pouvait plus rien pour son membre.

Tous les trois avons tenté de mettre le golem H.S,, mais celui-ci usa des pouvoirs de son fruit du démon pour se transformer en mode hybride et ainsi esquiver notre assaut. Le révolutionnaire se releva et s’attaqua aux deux bâtiments qui l’entouraient. Ceux-ci projetèrent des éclats dans toutes les directions, réduisant en miettes le balcon où le roi avait l’habitude de donner ses discours. La porte qui menait au palais était à présent inaccessible dût au fait que les décombres se trouvaient devant ce fameux passage. Rien à craindre pour le roi, il était en lieu sûr et rien ne pourrait briser cette sécurité de haut niveau. Après tout, le Contre-Amiral Loyckh n'avait pas obtenu son grade en comptant le nombre de tuiles que comptait le bâtiment du Quartier Général de la marine, qui sous-entend, Marineford.

Le commandant Alvin démontra une force incroyable en bloquant chaque débris des deux tours s’effondrant en notre direction. (WTC…) Du moins, c’est ce que je croyais… Sous un gros bloc de marbre, un seul homme manquait à l’appel… Le seul homme en qui je pouvais donner toutes les responsabilités, et ce sans même demander quoi que ce soit en retour… Mon cher collègue Sephiroth était écrasé à 94 % de son corps sous cet amas de roche… Vu le poids de ce dernier, tous ces os devaient être en miette. Et comme je devais opérer sur l’entièreté du corps du sujet, je ne pouvais rien pour ce dernier. Encore une fois, j’échouais à ma quête de protéger quiconque met le pied sur mon navire. De plus, ne pouvant guère abandonner le combat et me sauver avec l’ange noir, je ne pouvais faire autrement que de le laisser là… Mourir dans d’atroce souffrance. Je m’étais approché de lui, lentement, traînant mon épée sur le sol dévasté par le combat. Mon monde semblait s’être arrêté, de nouveau… Avec douleur, mais volonté, il m’interpella.

« Kirito, je crois bien que notre aventure se termine ici. Si tu veux bien me rendre deux services. Je veux que tu élimines ce salopard de golem… Deuxièmement, mets un apogée à ma souffrance… Fait ça pour un bon ami, s’il te plait… »

Mon rythme cardiaque augmentait de plus en plus vite, je sens mon cœur pomper jusque dans mes tempes… Je ne voulais absolument pas éliminer mon second, mais si je ne l’éliminais pas, il souffrirait encore plus… Je n’avais nul autre choix que de remédier à ses souffrances en tuant ce dernier.

Je pris ma lame de revers, empoignant la poignée avec les deux mains, fermant les yeux pour ne pas voir le dernier regard de l’homme qui m’avait conduit si loin jusqu’à présent. Tout en poussant un cri assourdissant, j’ai planté mon arme dans la tête de ce dernier et la retira aussitôt… J’avais senti le crane de mon collègue se fendre d’un bout à l’autre, une sensation horrible.Extérieurement, je ne laissais pas paraître mes émotions, mais intérieurement, mon coeur pleurait intensément. C'était un autre échec parmi les milliers d'autre le précédant.

Cependant, une personne inattendue apparut sur le balcon en nous criant dessus… Une autre révolutionnaire sûrement, quoi qu’avec ces paroles, il n’y eût aucun doute.

Hey ! Les toutous du Gouvernement ! Venez vous frotter à moi plutôt !

Même si elle me disait ça, elle ne m’intéressait pas plus, mon ennemi était Kiru et en temps et lieu, elle le deviendra, mais avant de m’occuper d’elle, je devais me débarrasser du golem, comme je l’avais promis à mon ami le navigateur, Seph. Peu à peu, je me suis mis à attendre plusieurs voix, ainsi que des idées dans ma tête, plusieurs personnes parlaient, mais mis à part Kiru, la nouvelle venue, Alvin et mon second, Sephiroth, personne n’était près de nous et encore… Ils devraient crier plus fort que ce que la dame venait de faire… Toutes ces petites voix commençaient peu à peu à me rendre fou… Chacune d’entre elles s’entremêlait dans ma tête… D’un côté je pouvais entendre ; appeler un médecin ! D’un autre je percevais ; lancer l’assaut ! Nous ne devons pas les laisser passer !

Une petite bataille entre les loyaux soldats du roi et les révolutionnaires du pays faisait rage un peu plus bas la ville. Les autres voix passaient trop vite dans ma tête et je ne pouvais les comprendre correctement sans me faire interrompre par trente autres qui se plaçaient dans ma tête au même moment. C’est pénible, je développe peut-être une psychose… Mais pour l’instant, je devais me concentrer sur mon combat contre le golem de pierre…

Avant même que je ne dise quoi que ce soit, Alvin venait de terminer une brève conversation avec notre supérieur et fonça droit sur la révolutionnaire en me disant qu’il s’occupait d’elle et que je devais m’occuper du déterré. J’ai regardé ce dernier, pointant la pointe de ma lame vers lui.

« Kabayochi M. Kiru… Tu finiras le reste de tes jours dans une prison à sécurité maximale ! Ceci n’est que le début de la fin dans ce périple d’enfer ! » Lui avais-je dis enragé.

Je me suis élancé vers lui à une vitesse aveuglante, imperceptible à l’œil et tout en me trouvant derrière mon ennemi, je m’étais gonflé d’air durant ma venue et en déchargea tout le contenu contre le golem. Dix sphères s’étaient formées beaucoup plus vite qu’à l’habitude et allèrent s’écraser contre une matière quelconque élevant un gros nuage de poussière. Mais, rien n’était terminé, les petites sphères projetées en direction du révolutionnaire se mirent soudainement à exploser comme des sauvages créant un rugissement semblable au Lion.

Ne laissant aucune minute de répit à mon adversaire, je pris mon envol et regarda la scène. J’ai positionné mes mains à l’horizontale de mon corps et aspira de l’air.

« RIEN N’EST TERMINÉ GOLEM ! » Lui avais-je crié.

Dans un mouvement rapide, je m’étais projeté sur lui comme un fauve chasse sa proie. Juste à la limite du nuage, j’ai expulsé une puissance de vent équivalent les Mach 15 ! La vitesse des vents ne pouvait guère être esquivée. Restant toujours dans les airs et montant encore plus haut afin d’être à l’abri du maudit et sa longue portée. Les voix se mirent à circulés de nouveau dans ma tête et elles se mêlaient encore que la dernière fois… Si seulement je pouvais me faire faire un diagnostic de ce problème de psychose, si c’en est un, ce ne serait pas de refus ! Malgré ma puissance de frappe, j'avoue avoir perdu le 1/6 de mon énergie...


__________________________________________________________________________
TECHNIQUE UTILISÉE
__________________________________________________________________________
Sonic Combo 2 : (Sonikkukonbo2 (ソニックコンボ2)) [Niveau Dix-Huit]
à cet instant, contrairement au Sonic Combo 1, Kirito peut faire un mélange de maximum trois techniques de n'importe quelle méthode de combat. Exemple ; corps à corps, longue distance avec épée, fruit du démon.
- Sonic Speed: (Onsoku(音速))
- Microsphère perforante : (Senkō mikurosufea (穿孔ミクロスフェア))
- Explosion de l'air : (Kūki no bakuhatsu (空気の爆発))

Répulsion Mach 15 (Shōgeki mahha 15) :
La technique devient de plus en plus puissante au fil du temps, celle-ci commence de base, soit Mach 5 et évolue à sa pleine puissance, qui est Mach 25.
À sa pleine puissance, cette technique nécessite un temps de concentration très élevé. Lorsque l’air nécessaire est finalement rassemblé, Kirito expulse l’air par les valves dans ses mains. L’air expulsé est d’une incroyable force qui est capable d’éradiquer toute la surface d’une île. D’ailleurs, lorsque l’air est expulsé, elle crée un nuage de singularité de Prandtl-Glauert. Mais la technique en question est dangereuse pour Kirito. Son corps ne peut assimiler l’impact causé par l’expulsion. L’air est projeté à plus de 8466 mètres seconds à pleine puissance.
(Impact Assimilé, niveau 22 atteint)

L'envol du Lion : (Furainguraion (フライングライオン)) [Niveau Quatorze]
Kirito saute dans les airs et prend son envol. Il expulse de l'air par ses mains pour se diriger et par ses pieds pour voler. En bref, il vole comme Iron Man. [Vitesse: Subsonique]



Haki de l'observation

Observation niveau 0 : Kirito se sert du Haki de l'observation inconsciemment afin d'entendre les voix, mais sans plus. Ce qui peut aussi le pousser dans une démence et une perte de contrôle, puisqu'il ne comprends pas ce qu'il lui arrive.



Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Mar 23 Avr - 18:16

Tour de Meiday sauté.



Face à l’ampleur que prenait la bataille sur la Place principale de la ville, les civils comprirent qu’il valait mieux fuir s’ils tenaient à leur vie. Certains s’offusquaient car parmi les belligérants, certains n’hésitaient pas une seconde à détériorer les infrastructures, détruisant ainsi un patrimoine vieux de plusieurs siècles. Personne n’était vraiment au courant de ce qu’il se passait, mais dans le doute, beaucoup utilisèrent leur Escargophone pour signaler le combat.

Le Vice-Amiral Pacifique, normalement en charge de l’île, venait à peine de se rétablir et ne serait pas opérationnel avant un petit moment. C’est pourquoi les bases Marines avoisinantes envoyèrent quelques troupes. Le trajet en bateau serait long, les ennemis n’étaient apparemment pas nombreux, mais mobiliser tant de soldats avait du sens, car d’après certaines sources, les responsables du grabuge étaient des Révolutionnaires. Il s’agissait là d’une occasion en or de mettre la main sur de potentielles sources d’informations. Tout acte pouvant être nuisible à Arias ne devait pas être écarté.

Dans le palais, les nombreux soldats de la Garde royal encore présent s’étaient rassemblés. Grâce à une habile manœuvre, ils comptaient encercler la place, empêchant ainsi toute tentative de retraite.






Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Jeu 25 Avr - 19:40



Combat Aride


5 : Disparaître dans le Désert.




Situation critique. Lorsqu’on se rendait compte que ce genre de stress intense était commun, on réalisait alors à quel point sa vie pouvait être démesurée. Combien de fois s’était-elle retrouvée dans pareilles situations, combien de fois avait-elle du ruser et se surmener pour rester en vie ? Son expérience de ce genre de moment critique était telle qu’elle parvenait à rester confiante, même dans les pires situations. C’était cette façon de penser qui lui avait permis de quitter Marineford en vie, malgré sa faible efficacité au combat. Aujourd’hui, cette confiance permettrait aux quelques Révolutionnaires présents sur les lieux de quitter l’île libre et vivant. Peut-être pas indemne, peut-être pas victorieux, mais au moins libres et vivants, le strict minimum. Cette idée allait directement influencer tous ses actes, ainsi que toutes ses décisions pour la suite.

Il y eu alors une scène très étrange. Vraiment très très étrange. Limite glauque … A tel point que cela faillit ébranler la confiance de la centenaire. Visiblement blessé par l’attaque de Kiru, l’un des soldats de la mouette semblait ne plus pouvoir se battre. Ce dernier supplia alors son supérieur – qui pour Zora semblait vraiment n’être qu’un jeune enfant – de l’achever… Ce que ce dernier fit, en lui enfonçant sa lame dans le crâne. Etait-il fou, dérangé, ou avait-il simplement oublié de prendre ses médicaments ? Personne n’était censé mourir, même Kiru n’avait pas pour consigne d’éliminer qui que ce soit…et ironie de la chose, le seul homme à avoir tuer un Marine… Etait lui aussi de la Marine ! La prochaine fois qu’elle croiserait ce garçon… elle n’hésiterait pas à lui faire la moral à ce propos. Achever son ami n’avait aucun sens, la division scientifique de la Marine était connue pour ses prouesses médicale… Il aurait suffit de stabiliser son état en attendant qu’ils puissent le recevoir et ils auraient arrangé ses problèmes… Mais laissons tomber tout ça et revenons à ce qu’il se disait plus haut. Notre demoiselle et les siens quitteraient les lieux, libres et vivants.

Ainsi, lorsque les débris lancés par Kiru s’écrasèrent sur le corps solide du soldat, qui en profita pour les dévier de manière à ce qu’ils atteignent Zora, plutôt que d’amorcer une riposte – ce qui aurait été tout à fait possible, vu les failles que laissait le garçon – la demoiselle accéléra le pas puis profita de son élan pour poser ses deux mains au sol. Ses pieds quittèrent les dalles de pierre pour s’élever dans les airs, formant ainsi une gracieuse roue, puis revinrent percuter le sol avec une certaine force, prodiguant au corps de la Révolutionnaire l’élan nécessaire pour véritablement décoller dans le ciel, corps groupé pour réduire la taille de la cible. Les rocs censés l’abattre manquèrent leur cible. Ils rasèrent son corps de très près, mais allèrent s’écraser quelques mètres plus loin. Rondade, suivi d’un double salto groupé, un élégant enchaînement de figures qui lui permit deux choses : se rapprocher de son adversaire et esquiver cette première offensive.

- Rends service à tout ceux qui se battent ici jeune homme … et ne me suis pas. dit-elle d’un ton pragmatique, sans même adresser le moindre regard à son interlocuteur.
Elle s’était rapprochée, mais n’avait pas brandit son arme pour autant. La lame rouge toujours serrée dans son poing, Zora changea son rythme de course et sprinta, tout en changeant de direction. Les deux Officiers qui leur faisaient face semblaient s’être répartis les tâches, bien décidés à appréhender les rebelles présents. On pouvait le deviner en observant avec attention, en combat singulier, ils n’auraient probablement pas eu la moindre chance de victoire, mais dans les circonstances actuelles il valait mieux renoncer à se battre.
La centenaire venait donc de passer le premier Commandant et arrivait à hauteur du second, qui après une petite démonstration de ses capacités venait littéralement de s’envoler. Le timing était parfait ! Elle n’eut qu’à continuer sa course jusqu’à arriver à côté de Kiru. En décollant, le dénommé « Lion » avait crée un épais nuage de poussière dans lequel Zora s’enggoufra. Elle continua en ligne droite, devinant la présence de Kiru, sans pour autant le voir et s’adressa pas seulement à lui, mais également à son partenaire, sans s’arrêter de courir.


- On arrête tout, c’est terminé. S’ils nous attrapent, on vivra un enfer. Pour l’instant il faut courir !
Sans même vérifier si elle était suivie ou non, Zora continua donc dans les ruelles situés derrière Kiru. La meilleure chose à faire pour l’instant était de quitter la place pour courir dans la ville. Pourquoi ? Parce que les deux monstres qui leur servaient d’adversaire possédaient des pouvoirs particulièrement destructeurs. Même en voyant leur cible parmi la foule de civils, ils ne pourraient pas risquer d’attaquer sans être certain de blesser des innocents. Or dans la ville, un vent de panique s’était répandu parmi les habitants. Certains s’étaient mis sur les toits pour essayer de voir ce qu’il se passait près du palais, tandis que d’autres, témoins des combats, fuyaient tout simplement les lieux.
Elle courrait, elle fuyait, mais elle n’arrêtait pas de réfléchir. Ce qui n’avait été qu’une rumeur pour la Marine au début de cette mission s’était finalement avérée être un fait. Et comme ils ne pourraient cracher sur l’occasion de capturer un membre gradé, actif, de la Révolution, il était fort probable que des renforts soient déjà présents sur l’île, ou encore en route.


* Sortir d’Alubarna pour tenter d’atteindre Nanohana et espérer quitter l’île est trop risqué. S’ils ne nous attrapent pas dans le désert, ils le feront au port, ou alors ils nous piègeront sur les eaux… Il faut quitter les lieux d’une autre manière… Raa, et William qui reste injoignable ! *

La jeune tortue-île qui servait à la centenaire de compagnon et de moyen de transport savait parfaitement qu’en cas d’approche de Navire gouvernemental, elle devait plonger, s’éloigner et rester cachée jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Zora ne s’inquiétait donc pas trop de ce côté. Elle continua à courir, abandonnant l’idée de communiquer par Escargophone avec les autres, surtout qu’à présent, il y avait un fort risque qu’elles soient interceptées. Il fallait absolument que les quelques Révolutionnaires présents aux alentours de la Place l’aient vu courir et comprennent le message. Ils fallaient qu’ils comprennent d’eux même et agissent en conséquence ! Dans le plan qui avaient été prévu à la base, après avoir escorté Zora et Meiday jusqu’aux murs de la Bibliothèque, Bran, un simple membre de la Révolution et surtout un habitant du royaume, était censé préparer des chameaux aux abords de la ville, pour permettre aux Révolutionnaire d’atteindre la ville portuaire plus rapidement. C’était vers cet endroit qu’elle se rendait, toutefois pas pour rejoindre Nanohana. Non, les Révolutionnaires devaient « disparaître dans le désert ».

- Ne posez pas de questions et suivez-moi, je vous promets que personne ne se fera arrêter.
Si par malheur ils se faisaient attraper, Impel Down ne serait pas le pire. En tant que Révolutionnaires, ils seraient très probablement interrogés des heures, voir des jours entiers, par des agents du Gouvernement, dans des bureaux froids d’Enies Lobby. On tenterait de les briser, moralement comme physiquement, et peut-être même qu’à la fin, on les exécuterait. La Révolution ne se lancerait jamais dans une bataille ouverte pour les récupérer, car cela mettrait en péril des années de luttes… pour de simples commandants. Enfin, chacun connaissait les consignes dans ce genre de cas… mourir était préférable que de donner n’importe quel information. Zora se demanda toutefois si elle serait vraiment prête à mourir plutôt que de coopérer, … Mais elle chassa rapidement ces interrogations de son esprit, car de toute façon, la situation ne se présenterait jamais.









Dernière édition par Maître-Jeu le Lun 6 Mai - 15:30, édité 3 fois (Raison : fautes d'orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Dim 5 Mai - 16:52


Fin Du Combat, Fin D'un Etre!


Kiru fixait ses adversaires choqué, il ne pensait pas réellement que son attaque puisse porter ses fruits mais l’un des marines s’était fait écraser en grande partie par un bloc de pierre. Il devait très certainement souffrir mais Le Golem avait entendu parler des exploits de la marine en médecine et ne doutait pas qu’il pourrait survivre, pour l’instant il était hors-jeu et c’était parfait. Mais c’est alors que Kirito lui planta sa lame dans le crâne d’un coup sec. Le Révolutionnaire n’avait pas bien compris ce qui venait de se passer mais au vu de la tête du marine qui se releva et le fixa avec rage il n’y avait aucun doute qu’il était complétement fou. Fou de rage sans aucun doute mais avec un petit truc en plus. Et cela était très dangereux car si un marine avait tendance à faire attention aux civils lors d’un combat il savait pertinemment qu’énervé celui-là s’en fichait royalement, après tout il n’avait pas hésité à détruire complétement la base marine devant laquelle ils s’étaient affrontés sur North Blue afin de le battre. Tuant ainsi des dizaines de marines et autant de civils. Et bien sûr il lui avait mis ça sur le dos. C’est alors qu’il se rappela du visage de l’homme qui venait de mourir, il était présent lors de la bataille sur North Blue avec Kirito, cela signifiait que c’était un proche du marine, sûrement comme lui-même et Lorka. Lorka! Où était-il d’ailleurs? Il ne l’avait plus vu depuis le début du combat et ça commençait à être inquiétant!


Il était encore perdu dans ses pensées lorsqu’il vit le marine disparaitre en face de lui et sentit alors qu’il allait être attaqué de dos. Aussitôt il se divisa de manière verticale pile au centre de son corps et, utilisant ses mains, se sépara pour s’envoyer brutalement heurter les bords des bâtiments avoisinant. Il avait réussi à s’écarter pile au bon moment puisque seulement deux sphères le touchèrent, lui provoquant une certaine douleur. Il se rappelait d’elles puisqu’elles lui avaient coûtés cher lors de leur dernier combat. Un nuage de poussière se forma et Kiru en profita pour revenir en un seul bloc, guettant la prochaine attaque. Il vit alors une ombre arriver d’un côté du nuage de fumée et s’apprêtait à frapper lorsqu’il entendit la voie de Zora et se retînt, elle l’avait échappé belle car ça ne les aurait pas arrangé dans leur combat s’il l’avait frappé. Elle lui ordonna alors de cesser le combat et qu’il devait s’enfuir désormais. Kiru ne compris pas très bien, cela voulait sans aucun doute dire qu’il y avait eu un petit problème dans le palais, Zora était ressortie sans Meiday et alors qu’il aurait eu besoin de lui William semblait avoir disparu. Effectivement il fallait sûrement partir d’autant plus que des renforts avaient dû être déployés vers l’île, ou même sur l’île!


C’est alors qu’il senti comme une aspiration, une aspiration qui ne lui disait rien de bon car c’était celle qui avait annoncée l’attaque destructrice du marine sur North Blue, et qui l’avait mis K.O. Si la puissance de l’attaque était la même qu’autrefois il y résisterait sans trop de problème mais si elle avait augmentée il risquait d’avoir du mal à partir et à résister aux autres marines. De plus il ne donnait pas cher des bâtiments alentours et cette fois-ci le marine ne pourrait pas lui mettre ces destructions sur le dos. Des centaines de civils risquaient de mourir pour la seule incompétence du gouvernement à faire respecter quelques règles à ses unités. A ce moment précis il détestait encore plus la marine que jamais il ne l’avait détesté. Il sentait l’attaque proche mais ne pouvait rien y faire, le marine était sans aucun doute en l’air, là où lui ne pouvait pas l’atteindre. C’est alors que du nuage de poussière surgit Lorka qui lui dit simplement :

Lance-moi droit devant toi!

Sans chercher à comprendre Kiru plaça son bras droit en arrière tandis que son mentor sautait dessus et de toutes ses forces lança son bras en avant, propulsant ainsi Lorka dans les airs. Son mentor pensait décidément à tout, si le lancer était bon et qu’il arrivait à temps il pourrait alors stopper le marine, mais sinon ... Un frisson parcouru le corps de Kiru à l’idée de ce qui pourrait arriver et ses yeux s’écarquillèrent en découvrant, tandis qu’il s’envolait, l’absence d’un des bras du révolutionnaire. Que s’était-il donc passé? Il n’eut pas le temps d’y penser plus en détail qu’un gigantesque vent souffla le nuage de poussière et parcouru la ville. Mais ce ne fut qu’un coup de vent, pas du tout destructeur il avait à peine fait bouger quelques tuiles. Kiru regarda en l’air et comprit, malheureusement. Lorka avait fait barrage de son corps en arrivant devant le marine, encaissant ainsi la totalité du coup. Mais ce qui fit frissonner le Golem fut le fait qu’il réussissait à voir le marine à travers son mentor qui tombait dans sa direction, projeté par la puissance du coup. En le réceptionnant il constata avec horreur qu’un trou c’était formé dans le ventre de l’homme qui l’avait entrainé. Celui-ci le regarda avec tristesse et lui dit simplement :

Vas! Accomplis tes objectifs! Et sert la Révolution comme je t’ai servi!

Sans attendre plus longtemps Kiru se transforma en forme hybride et parti à la suite de Zora, portant le corps de Lorka sur son dos. Malgré l’absence de mouvements, de bruits ou de quelque signe de vie que ce soit Kiru refusait de se dire que son mentor était mort. Il savait que s’il l’acceptait maintenant la rage qui montait en lui permettrait au Golem de reprendre le pouvoir et il perdrait tout contrôle sur son pouvoir. Il se mettrait alors à détruire et tuer tout ce qu’il verrait, les civils, les marines ou même les révolutionnaires. Même s’il serait certainement capturé ou tué à la fin les dégâts et le nombre de morts seraient catastrophiques. Il se refusait donc à y penser, à ne serait-ce que l’envisager et courait à la suite de Zora qui semblait lui parler, il ne l’écoutait pas vraiment mais avait compris l’essentiel. Ils devaient courir pour l’instant s’ils voulaient survivre.




Désolé pour le retard j'ai pas beaucoup de temps de libre en ce moment

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Mer 8 Mai - 6:02

Fiche Technique


Kirito Lion | Kirito Lion



-----------------------------------------------

Alors que mon compagnon pourchassait la révolutionnaire et que de mon côté, je tentais de venger la mort de mon second, ainsi que navigateur ; Sephiroth Kether, le révolutionnaire à qui je venais de lancer une série d’attaques meurtrières semblait tout de même avoir résisté à cet assaut. Car, la suite des évènements était surement la plus troublante et la plus choquante, même si je venais de mettre fin à la vie d’un membre de mon équipage. Peut-être que pour la révolution, je semblais être un marine sans pitié et froid, mais comme je ne laissais pas paraître mes émotions, je passais tout dans ma rage et ma soif de vengeance. De l’intérieur du nuage de sable, le golem venait tout juste de me lancer son collègue à pleine vitesse. Avec mon Shogeki Maha 15… l’homme qui fut propulsé en ma direction prit mon coup de plein fouet. À un point tel que la puissance des vents l’avait transpercée de bord en bord, laissant un trou énorme dans le tronc du corps. Même moi, qui n’aurais pas su sauvé Seph, une blessure aussi grave ne pourrait être guéri par personne… Même les plus grands médecins n’y arriveraient pas ! Kiru venait tout juste de lancer son compagnon dans son dernier voyage. Même s’il avait servi de bouclier, les vents étaient parvenus à dégager le nuage que formait le sable. Je pouvais clairement voir mon ennemi regarder son ami tomber dans le vide dans une chute de plusieurs mètres. Un truc que j’avais remarqué plus tôt, mais que je n’arrivais pas trop à croire, lorsque j’ai lancé mes sphères sur le golem, celui-ci s’était divisé en quelques parties pour esquiver mon coup, ce qui avait créé un nuage de sables. La question était : comment ? Bon, c’était peut-être le pouvoir de son fruit, comme il est constitué de roche et de terre, il pouvait faire un truc du genre… Et encore… Comment arrivait-il à flotter ? Était-ce à cause de ce pouvoir qu’il était parvenu à détruire les marches d’un seul coup ? L’endroit où se tenait le révolutionnaire avait été quelqu’un peu été dévasté par ma dernière attaque, chose que je ne pensais pas possible, même à cette distance… Mais semblait-il que la puissance des vents en avait la force à présent. Sans trop savoir ce qui venait de se passer, encore sous le choc de ce que ledit Lorka venait de faire, l’ennemi de la marine prit le cadavre de son ami et prit ses jambes à son coup… Le combat était fini… Nous étions parvenus à nos fins, soit protégé le roi…

Cependant… Je devais en terminer avec ce maudit golem… J’avais peut-être tué son allié, mais ce n’était guère assez pour atténuer ma rage. Le voyant filé à l’anglaise à côté de la dame aux cheveux blancs. Je regardais le commandant Tales et sans même l’avertir de quoi que ce soit, je pris en chasse les deux révolutionnaires. Comme il n’avait aucune chance de rivaliser avec ma vitesse, je pus les rattraper en quelques secondes.

Au même moment que j’arrivais près des fuyards, une personne que je ne m’attendais pas à voir intervint. C’était notre cher contre-amiral Loyckh. Il prit la forme d’une sorte de golem de glace, parfait pour rivaliser avec le golem de terre. Avec le contre-amiral, nous n’avions aucune chance de perdre, surtout avec un fruit de type Logia. L’envie de combattre était encore plus forte.

— Kiru ! Je t’avais dit que ce n’était que le début !

J’avais bien l’intention de l’envoyer finir le reste de ses jours à Impel Down.

— Contre-Amiral, la situation au palais se résume à plusieurs dommages collatéraux, une trentaine de blessés, une dizaine de morts, dont l’un des membres de mon équipage, Sephiroth Kether. Du côté de la révolution, il ne reste plus que cinq-six partisans. Donc, Kabayochi.M.Kiru, la dame aux cheveux blancs et quelques autres petits révolutionnaires qui doivent maintenant se cacher.

Dans un mouvement agile, j’ai apposé ma main sur le bras du golem et me suis propulsé devant lui, le plat de la main en sa direction. Tout en pompant de l’air dans ma preste combinaison, j’ai par la suite expulsé une onde de choc, qui j’espérais ferait reculer les deux membres de la révolution de quelques mètres. Un autre combat qui s’annonçait intéressant au côté du célèbre Contre-Amiral. Il n’y avait pas beaucoup de membres de la marine qui se rendaient à un tel prestige.

Le clash final qui déterminerait ,pour un certain temps, notre victoire sur les ennemis du gouvernement. De plus, arrêter ces deux membres ferait mal au niveau des rangs de la révolution. Encore une fois de plus, la marine contrecarrait les plans de ces adversaires peu commodes.



__________________________________________________________________________
TECHNIQUE UTILISÉE
__________________________________________________________________________
Onde de choc : (Shōgekiha(衝撃波)) [De Base]
Le jeune homme relâche une onde de choc repoussant tous les ennemis en face de lui. La force de l’impact dépend de la quantité d’air relâcher. Peu importe la forme.

L'envol du Lion : (Furainguraion (フライングライオン)) [Niveau Quatorze]
Kirito saute dans les airs et prend son envol. Il expulse de l'air par ses mains pour se diriger et par ses pieds pour voler. En bref, il vole comme Iron Man. [Vitesse: Subsonique]

Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Jeu 9 Mai - 14:21

Knights and Lords by Audiomachine on Grooveshark

En atterrissant, je constatai qu’en réalité, les révolutionnaires s’en allaient. Je vis une sorte de grosse entité de pierre courir auprès d’une femme aux cheveux d’argent qui m’était familière et une petite troupe de rebelles. Lorsque la révolutionnaire parla à ses hommes en courant, elle tourna la tête et nos regards se croisèrent. Nul doute possible, c’était bel et bien Harlock Zora. Ce devait être la troisième rencontre, même si cette dernière n’était pas la meilleure ni même la plus longue. Un léger pincement au cœur me rappela ton son humanité malgré l’appartenance de cette jeune dame au coté révolutionnaire. A Marineford, elle semblait prendre autant de responsabilité que lors de cette fuite. Il était dommage que nos camps ne pouvaient s’accorder car, dans mes souvenir, elle rêvait d’un monde presqu’identique au mien.

Je chassai ces pensées de ma tête, Zora était une ennemie en déroute, je ne devait donc plus trop me concentrer sur elle et ses acolytes de retraite. Je regardai autour de moi afin de rechercher d’éventuels semeurs de trouble mais force était de constater qu’il n’y avait plus aucun rebelle debout sur la place. Par contre, gisait un nombre incroyable de corps blessés ou morts. Le plus inquiétant fut qu’on comptait des civils parmi ces corps. Je n’étais là que depuis quelques secondes mais je réalisai déjà qu’on avait un rien forcé la donne ici. Il y avait pas mal de sang et la population avait elle aussi souffert de notre intervention. Je relevais la tête vers les fuyards car, dans cette même direction, le commandant Kirito m’interpellait.

« Contre-Amiral, la situation au palais se résume à plusieurs dommages collatéraux, une trentaine de blessés, une dizaine de morts, dont l’un des membres de mon équipage, Sephiroth Kether. Du côté de la révolution, il ne reste plus que cinq-six partisans. Donc, Kabayochi M Kiru, la dame aux cheveux blancs et quelques autres petits révolutionnaires qui doivent maintenant se cacher. »

Quand il eut fini son mini rapport, il effectua une passe au dessus du golem de pierre afin de l’attaquer. Il voulait encore continuer les hostilités dans cette ville ? Non, il fallait mettre un terme à tout ceci, les révolutionnaires ne constituaient plus une menace ni pour la Marine, ni pour le royaume, ni pour la population civil. De plus, je savais qu’une troupe d’une cinquantaine d’hommes devait arriver par le désert et ne devait plus être très loin. Ils croiseraient sans doute nos ennemis lorsque ces derniers arriveraient aux portes d’Alubarna. J’effectuai alors un soru afin de me rapprocher de mon commandant et envoyai une « Ice Weel » horizontale et non tranchante afin de stopper son attaque et lui-même par la même occasion.

« Arrêtez-vous commandant Kirito, c’est un ordre. La révolution est en débâcle, nous devons avant tout nous occuper de la population et des blessés. Nous les stopperont plus tard, nul ne sert d’enfoncer le couteau dans la plaie au risque de perdre encore des hommes et de mettre en danger cette ville. »

J’arrêtai ensuite mon mouvement en remarquant un dragon dans le ciel qui fonçait à toute allure vers le groupe de révolutionnaire en déroute. Il allait sans doute leur porter assistance ! Il est vrai qu’ils auraient su tous tenir sur son dos, excepté peut être le colosse de pierre. Je fis demi-tour et mon équipement de glace disparu. J’appelai des médecins afin qu’ils arrangent tous les hommes et femmes blessés. Aussi bien Marines que civils ou encore révolutionnaires. Ces derniers seraient de toute façon incapables de s’enfuir, le sergent Tifelle venait d’arriver avec ses hommes et investissaient la place rapidement.

Mes ordres avaient été de ne faire aucun quartier à l’ennemi mais vu que celui-ci ne constituait plus de menace pour le royaume et ses habitants, je fis comprendre au sous-officier que les combats étaient terminé et qu’il valait bien mieux s’occuper de donner des soins à ceux qui en avaient besoin plutôt que de continuer la chasse à deux-trois hors-la-loi qui battaient en retraite. De surcroit, l’art de la guerre interdisait quiconque d’attaque des troupes en repli. Cela constituait un grave manquement aux règles martiales et punissable par n’importe quelle cours militaire, y compris celle d’Enies Lobies.

Je regardai en direction du dernier endroit des fuyard mais n’y voyais que de la poussière. Au loin, une grosse masse sombre volait à vive allure à travers le désert. Le dragon appartenait donc bien à la révolution… Mais était-ce un homme maudit ou un animal ? Soit, j’aurais tout de même dû être un peu plus prudent, un tel pouvoir entre les mains ennemies n’était pas sans conséquence. Aussi, je préférais retenir son nom, entendu lorsqu’un des révolutionnaires le vit fondre vers lui tout à l’heure… William Fly. Je savais aussi que je reverrais bientôt Zora. Après tout, ces dernières semaines, nous avions triplé le nombre de rencontre. Je me remis à donner des instructions sur la grand place désormais remplies de soldats aidant à enlever des gravas ou tout simplement, à transporter les corps meurtris. Tout autour de l’espace non construit, une foule de plus en plus dense de curieux, espionnait nos faits et gestes et se mettait au courant des derniers potins ou informations importantes. Je n’y prêtais guère attention et continuais ma mission.

« Amenez cet homme là bas. ... Et ici, il faut un médecin ici ! … Vous là avec votre stéthoscope, vous êtes médecin ?! Venez aider cet enfant, il a la jambe en sang…. Là, j’entends des bruits, quelqu’un sait m’aider à soulever cette dalle ?... Sergent Tifelle, aller me chercher les médecins royaux, ils ne sauront pas de trop ! … Geler cette blessure pour arrêter l’hémorragie ? Ok, je m’en charge ! … »

Et ainsi de suite. Nous en avions pour plusieurs jours à remettre cette ville en ordre, à compter nos pertes et à reconstruire les édifices abimés. Nous avions évité le pire mais tout ne s’était pas déroulé comme prévu. Je sentais que la journée allait être encore longue et que cela ne s’arrêterait pas de sitôt…
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Jeu 9 Mai - 20:23



Combat Aride


6 : Sens moral




La stratégie de fuite pour laquelle avait opté la rebelle consistait à atteindre l’extérieur de la ville en empruntant les grands axes, plutôt que les petites ruelles. Ainsi, les civils serviraient indirectement de « bouclier », empêchant aux soldats toute tentative de poursuite. Enfin, cela reposait surtout sur le bon sens. Zora se pensait hors de danger dans l’immédiat, mais eut tout de même un frisson lorsque son regard croisa celui d’une connaissance, quelques secondes avant de quitter la place. Il était là, il était là depuis le début. Il était probablement derrière toute la mise en scène de la salle du trône. Un jeune esprit brillant, qui luttait pour quelque chose de juste. En un sens, savoir que cet homme l’avait mise en déroute aujourd’hui la réconforta.

Ils courraient à toute haleine dans les rues de la Capitale. Pour empêcher les forces présentent sur la Place de les arrêter, Lorka avait procédé à un sacrifice stratégique. Mais Zora ne s’était pas arrêtée pour autant. La manière d’agir de Kiru résonnait avec l’acte démentiel du soldat volant. En parlant du loup, ce dernier survola assez rapidement la place et les rues, jusqu’à se retrouver nez à nez avec les Révolutionnaires. Totalement stupéfaite, la centenaire attrapa par réflexe la main du commandant, derrière lui – ce qui le métamorphosa en jeune bébé – et sauta dans une ruelle perpendiculaire, sur sa droite, bébé dans les bras, pour éviter l’onde de choc. Elle regarda la rue, inquiète de savoir que cette terrible attaque allait souffler les nombreux civils présents. Amère déception quant à l’image de la Marine. Et dire qu’elle pensait qu’ils pourraient faire preuve de Bon sens…

Une femme et son enfant avait été bousculée par les Révolutionnaire dans leur course folle. A terre, elle vit cette violente bourrasque fondre vers elle, totalement impuissante. Sachant sa fin proche, guidée par son instinct maternelle, elle serra le petit garçon contre sa poitrine, en fermant les yeux. « Au moins, il ne serra pas seul » devait-elle penser. Heureusement, avant d’avoir eu le temps de faire des victimes, l’attaque Céleste fut bloquée par un disque de glace, qui fut suivi d’un cri autoritaire. Zora esquissa pour deux raisons : premièrement parce que Loyckh était décidément l’un des rares ici à posséder un bon sens moral – heureusement, il était le plus gradé et avait de bon réflexes – et secondement parce qu’il venait de lui donner le nom de l’officier qui viendrait s’ajouter à sa liste des : « malades à neutraliser pour le bien de ce monde ». Le Commandant Kirito y rejoignait un certain Nakata Fenice, ou encore Centes Decima. Aussi étonnant et paradoxal que cela puisse paraître, les Gouvernementaux étaient peu dans cette liste.

- C’est à cause de personnes comme vous que nous avons encore beaucoup de travail, Commandant Kirito… soupira-t-elle à voix basse.
Comme prévu, Bran était là, à l’extrémité de la ville. Il avait préparé des chameaux, bien qu’à l’horizon, on pouvait deviner les formes de renforts envoyés pour aider à la capture. Ils intercepteraient probablement le groupe si ce dernier s’évadait en plein désert. Mais Zora restait confiante : « Le plus dur a été fait ». C’est à ce moment qu’elle reconnut la forme caractéristique de William Fly dans le ciel. Il arrivait depuis l’autre côté, survolant la ville pour venir se poser avec le groupe. Kiru était toujours sous forme de bébé, car il serait ainsi bien plus facile à transporter. Fly serait le ticket de sortie du groupe, mais il ne volerait pas en dehors du pays. Les navires postés aux alentours finiraient par le descendre.

- Direction Yuba.
Elle brandit une carte prodiguée par Rohan Déval, jeune Révolutionnaire rencontré quelques semaines plus tôt. De nombreuses « sorties de secours » avaient été envisagées. Yuba était le plan d’extrême urgence. Sans perdre d’avantage de temps, Fly décolla, emportant avec lui tous les primés. Les autres pouvaient rester sur les lieux sans craindre de représailles, puisqu’ils n’étaient pas fichés. Le dragon survola le désert, offrant un panorama incroyable sur ce qui était définitivement l’un des plus beaux paysages du monde.

* En d’autres circonstances, j’aurais pu profiter de cette vue imprenable. *

[…]

L’arrivée à Yuba se fit dans la précipitation. Ce petit village, bien éloigné de la Capitale et de ses problèmes n’était pas au courant de ce qu’il se déroulait à seulement quelques kilomètres de là. Zora ne mit pas longtemps à repérer la grande arche qui trônait au centre de la petite bourgade. Yuba s’était construite autour d’une Oasis. On y trouvait donc en son centre un grand lac d’eau potable ainsi que beaucoup de végétation. Et parmi tout cela trônait une sorte de bouche de métro immense, sur laquelle on pouvait lire : « Ukkari, Hot Spring Island ». Il s’agissait de l’entrée d’un immense tunnel menant droit à Ukkari, île relativement proche toutefois alignée sur un signal électromagnétique différent. Des crabes déménageurs faisaient office de Bus sous terrain et partaient toutes les demi-heures. Grâce à son pouvoir, Zora transforma l’ensemble du groupe en enfant, bénéficiant ainsi d’une ristourne importante. Lorsqu’on lui demanda pourquoi aucun adulte ne les accompagnait, elle répondit tout simplement que leurs parents les attendaient déjà à l’intérieur du bus.

- Arrivé à Ukkari, nous retournerons sur la Terre Blanche, il va falloir discuter de ce qu’il vient de se passer.

Son air grave laissait deviner que ce ne serait pas une discussion joyeuse.





Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Dim 12 Mai - 5:32


La Fuite!


Kiru continuait de courir à la suite du commandant Zora lorsque Kirito le marine apparu devant lui, ses yeux encore plein de rage le fixaient tandis que le marine semblait une nouvelle fois se préparer à lancer une attaque dévastatrice. Cet homme n’avait vraiment aucune conscience à être prêt à massacrer des centaines de civils pour tenter d’arrêter un révolutionnaire. Ça en devenait carrément pathétique. Kiru allait lui faire regretter ses actes, il allait encaisser la totalité du choc mais il savait pertinemment qu’il y survivrait et même si la blessure était trop importante il l’écraserait avant de ne plus pouvoir se battre. Il s’apprêtait à se transformer et à foncer sur le marine lorsque la commandante Zora le prit par la main et les transforma lui et Lorka sur son dos en enfant avant de bifurquer dans une petite ruelle. Le Golem comprenait la réaction de la révolutionnaire même s’il n’était pas réellement en accord avec celle-ci mais il semblait que tous aujourd’hui aient fait à un moment donné un mauvais choix, la mission était un fiasco total. Il regarda rapidement derrière lui le marine aveuglé par la rage qui allait lancer son attaque sur de pauvres civils jusqu’à ce qu’un disque de glace le stoppe et le rappelle à l’ordre. Ce devait certainement être le troisième homme qu’il avait aperçu en haut des marches au tout début de la mission. S’il utilisait la glace pour se battre il devait être très fort et Le Golem était content de l’avoir éviter.


Il tourna finalement les yeux sur le corps désormais infantile de son mentor les yeux fermés et perdant du sang qu’il trainait sous l’impulsion de Zora. Dans un dernier espoir il arracha une partie de sa tunique et en entoura le corps de Lorka, ainsi s’il était toujours vivant le sang arrêterait au moins de couler, augmentant ses chances de survie. Ils arrivèrent alors à l’extrémité de la ville où Bran les attendait avec des chameaux mais c’est là que Kiru pu voir avec plaisir William débarquer par les cieux. Ils allaient pouvoir partir par les cieux et donc de manière bien plus simple. Ils montèrent rapidement sur le dos du dragon et se dirigèrent aussitôt vers Yuba. Le Révolutionnaire aurait pu apprécier ce moment exceptionnel au-dessus du désert et de la vue imprenable qu’ils avaient de tout là-haut dans d’autres circonstances mais là il avait tout sauf l’envie de se réjouir. Il faisait tout son possible pour s’empêcher de penser à la blessure de Lorka et à son état actuel, il ne voulait même pas vérifier s’il était encore en vie car s’il ne l’était pas il savait pertinemment qu’il ne pourrait se contenir et sauterait à terre pour aller régler son compte à ce marine inconscient. Se persuadant de la survie de son compagnon il fixait le lointain, attendant seulement de pouvoir voir la ville vers laquelle ils se dirigeaient.


Une fois à Yuba ils se précipitèrent vers le tunnel qui rejoignait Alabasta à Ukkari dans lequel ils entrèrent sous forme d’enfants afin de passer inaperçu. Grâce au garrot qu’il lui avait fait avec sa tunique personne ne se rendit compte de l’état de Lorka croyant simplement voir un enfant endormi avec ses amis qui allaient rejoindre leurs parents dans le bus sous-terrain. Zora leur expliqua qu’il devrait faire un débriefe de ce qu’il venait de se passer lorsqu’ils seraient à Ukkari. Kiru lui restait muet les yeux fixant le vide luttant de plus en plus pour ne penser à rien et éviter ainsi que ses pensées s’égarent vers des souvenirs douloureux, ce qui aurait pu poser quelques problèmes. Il resta ainsi silencieux jusqu’à ce qu’ils sortent du tunnel du côté d’Ukkari. A ce moment il regarda Zora dans les yeux et lui dit :

Redonnes nous nos formes, je vous rejoindrais plus tard.

Sur ces mots il partit avec le corps toujours sans signe de vie de Lorka vers la forêt sans même se soucier si la commandante de Zora accéderait à sa requête.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Dim 12 Mai - 21:04

Fiche Technique


Kirito Lion | Kirito Lion



-----------------------------------------------

Après tout le chemin que j’avais parcouru pour arriver aussi près de mon ennemi, sa supérieure le transforma lui et Lorka en enfant. De par son réflexe astucieux, les révolutionnaires purent esquiver mon onde de choc, mais aussi, l’intervention faite par mon supérieur venu jouer un rôle important. Derrière les fuyards se trouvaient une femme et son enfant qui regardaient l’onde de choc arriver à pleine vitesse en leur direction. Mais, le contre-amiral Loyckh fut assez rapide pour parer le coup avec une sorte de roue en glace. La dame et son enfant craignaient pour leur vie, même après la parade de leur sauveur.

— Arrêtez-vous commandant Kirito, c’est un ordre. La révolution est en débâcle, nous devons avant tout nous occuper de la population et des blessés. Nous les stopperons plus tard, nul ne sert d’enfoncer le couteau dans la plaie au risque de perdre encore des hommes et de mettre en danger cette ville.

Ma rage voulait me pousser à les tuer, mais comme le contre-amiral m’avait ordonné de m’arrêter, je ne pouvais faire autrement que de l’écouter, au risque de perdre mon grade. Je ne pouvais point me permettre une telle malédiction, surtout lorsque je vise un lieu tel que le G5. Au même moment que l’ordre fut lancé, un dragon descendait des cieux en notre direction… Je n’arrivais pas à y croire… Comment une créature mythologique telle qu’un dragon pouvait exister à Alabasta ? Loyckh ne semblait aucunement choqué de l’existence d’une telle créature. Peut-être l’avait-il déjà vu même combattu ? Après tout, il ne serait pas revenu à la capitale pour rien. Je repris une position normale, tout en enlevant le sable qui s’était posé sur moi depuis le tout début de l’affrontement. La dame aux cheveux blancs m’adressa la parole. Je ne comprenais pas trop ce qu’elle entendait par ; C’est à cause de personnes comme vous que nous avons encore beaucoup de travail, Commandant Kirito… avant de ternir sa phrase dans un soupir.

— Ce n’est que partie remise ma chère dame… La prochaine fois, je serai en charge des opérations et personne ne pourra m’empêcher de vous arrêter. Vous êtes des ennemis potentiellement dangereux et votre place est à Impel Down. Vous n’aurez pas autant de chance la prochaine fois.

Je me suis par la suite pressé à donner des soins aux personnes dans le besoin. Mais, une fois de plus, toutes les voix se mirent à tourbillonner dans ma tête. Comme si des poltergeists essayaient de me jouer des tours, ou encore de me faire peur. Je commence de plus en plus à croire que je suis en train de devenir schizophrène. La première chose que je ferai à Logue Town sera de me faire diagnostiquer mon problème mental. À moins que le fameux Loyckh arrive à me dire ce que c’est…

Je regardais aux alentours à sa recherche, afin de lui demander… Quoi qu’il puisse me dire que je suis en train de devenir fou et que je doive aller me faire soigner dans un hôpital psychiatrique. Au moins, aucune d’entre elles ne me disait de tuer quiconque. La seule voix qui me disait de tuer quelqu’un était la mienne et elle s’adressait au golem de pierre, Kiru. J'ai décidé de laisser faire cette option, mieux valait pour moi de garder ce secret pour moi présentement.

Alvin Tale de son côté tentait d’aider les médecins en les aidant avec la chaleur qu’il pouvait émettre avec son pouvoir. Un homme prometteur cet Alvin, surtout à la vitesse qu’il a gravi les échelons. Étant le dernier membre de mon équipage, il héritait dès lors, le titre de second du capitaine. Je tentais aussi de montrer la tristesse que j’éprouvais face à la mort de Sephiroth, mais je n’arrivais pas à penser à autre chose que ce qu’il avait fait et j’approuvais délibérément le fait qu’il soit mort. Au nombre de fois que j’avais tenté de le tuer, mais que j’avais dit que c’était un accident, j’avais enfin réussi.


__________________________________________________________________________
TECHNIQUE UTILISÉE
__________________________________________________________________________
[/color]


Dernière édition par Lion Kirito le Lun 20 Mai - 2:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 17 Mai - 11:29

Du coup c'est à qui de poster? Car Loyckh a fini donc Zora je sais pas si tu veux faire un dernier post moi j'en ferais certainement un si personne ne veut répondre à la suite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 17 Mai - 11:50

L'event est terminé il me semble. Mon précédent post était déjà le dernier et la demande de notation a déjà été effectuée !
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 17 Mai - 11:52

Ah j'avais vu que la demande de nota de Loyckh donc je croyais que certains voulaient continuer à poster (pour le brief par exemple) donc du coup je vais me faire un dernier post pour finir de mon côté alors

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 4324
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
96/350  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 17 Mai - 11:54

Moi je ne sais pourquoi Lion me pose une question, je ne vais pas faire un post juste pour lui répondre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Ven 17 Mai - 14:30

-_- C'est normal de poser une question à un supérieur qui lui, connait probablement la réponse. Ça l'éviterait de lui-même ce faire passer pour un fou -_-
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2828
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
389/500  (389/500)
Berrys: 341.428.650 B

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Lun 20 Mai - 1:20


La Fin D’Un Homme!


Kiru marchait en titubant, portant encore et toujours le corps sans vie de son mentor. Cela faisait désormais presque une heure qu’il marchait ainsi, errant sans but, sans savoir où aller et ne cherchant qu’à s’éloigner de la civilisation. Des larmes coulaient désormais sur ses joues alors qu’il avait admis le fait qu’il venait de perdre son meilleur ami qui était aussi comme le père qu’il avait perdu étant jeune. Il luttait contre lui-même tandis que revenait sans cesse des images des circonstances horribles où il avait perdu son père, des atrocités qu’il avait subies en tant qu’esclave ainsi que des moments qu’il avait passé avec Lorka. Il continuait à avancer bien qu’il ne sache pas vers où il se dirigeait mais il avait la certitude que s’il s’arrêtait il perdrait totalement le contrôle de lui et il ne voulait plus que cela arrive, il devait bien ça à l’homme qui s’était sacrifié pour lui. Il lui devait une tombe digne du grand homme qu’il avait été durant sa vie. Il continuait d’avancer ainsi sans réel but, juste à la recherche de quelque chose auquel il ne prêtait aucune attention dans l’immédiat.


Il continua ainsi pendant quelques minutes de marche alors que ses pieds le faisaient de plus en plus souffrir puisqu’il était resté pied-nu sous forme humaine malgré les ronces et toutes sortes d’obstacles qu’il avait rencontrés. Il voulait souffrir comme si la souffrance lui permettait d’évacuer la rage et la tristesse qui s’agitaient en lui. Finalement il arriva sur le bord d’une falaise qui faisait face à l’océan agité. Là il déposa le corps de son ami doucement sur le sol et se transforma en forme complète. Sous cette forme puissante Le Golem se mit alors à utiliser ses mains pour creuser la terrer au niveau de la pointe de l’île. En quelques secondes il avait ainsi créé un gros trou assez grand pour accueillir le corps de son ami. Il l’y plaça avec précaution et le recouvrit avec la terre qu’il venait d’extraire. Il se dirigea alors vers le bord de la falaise et entreprit de casser les morceaux de pierre qui s’y trouvaient. Il tailla ensuite les blocs de roche, les sculptant de manière à réaliser une sorte de grande arche qu’il plaça sur la tombe de son mentor. Une fois qu’il eut fini il reparti sans un mot vers la côte où ils avaient laissés le bateau. Il savait pertinemment qu’il allait falloir qu’il fasse un débriefe avec Zora et les autres révolutionnaires et il n’essayerait pas d’y échapper mais une chose était sûre, dès que celui-ci serait fini il prendrait le bateau volés aux marines qu’ils avaient prévu pour rentrer sur les Blues. Il était temps pour lui de rentrer! Il avait pu constater qu’il n’avait pas les capacités nécessaires pour affronter Grand Line et il allait retourner s’entrainer sur West Blue afin de revenir un jour sur cette mer. Mais cette fois-ci il ne fuirait pas et écraserait ses adversaires sur son passage.




Voilà fini pour moi ce serait bien de supprimer les messages spoil pour faciliter la correction

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   Lun 20 Mai - 2:02

Poste modifié, je ne te pose plus de question.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event]Groupe 1 : Capitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mini-Event]Groupe 1 : Capitale
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Royaume d'Alabasta-