Partagez | 
 

 Un entrainement hors norme [FB - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Un entrainement hors norme [FB - Solo]   Sam 13 Avr - 2:20



Un entrainement hors norme



Cela faisait maintenant un moment que j’étais lieutenant de la marine, un grade plutôt élevé comparé à la plupart des gouvernementaux que je croisais régulièrement dans les couloirs de la base de la ville de Shell où j’avais été affecté. Et pourtant, malgré cela, on me considérait encore comme un petit nouveau, un jeune ayant gravi les échelons trop rapidement, si bien que l’on me confiait que des tâches ingrates et sans réelles intérêts, à mes yeux en tout cas, car je n’aidais pas à combattre la criminalité grandissante des ces mers.
En effet, en ce jour ensoleillé, on m’avait confié la lourde tâche d’entrainer des marines au combat… J’étais vraiment mitigé, mais entrainé des jeunes recrus à devenir plus fort était mieux que rien ; le jour où leurs actions seraient reconnues, je pourrai me sentir fier. Cependant, ce ne fut pat ce genre de personnes que je dus aider, je ne m’attendais vraiment pas à cela. En effet, alors que j’attendais tranquillement l’arrivée de mes « élèves » sur le terrain d’entrainement, je pus enfin les voir arriver au loin, de très loin même, impossible de les rater.
Le groupe était composé de cinq membres ayant tous un point physique commun et largement visible… ils étaient tous gros, des gars balèze en sommes, grands et costauds, mais très enrobés, avec un tour de taille impressionnant.

- Hé collègues, comment ça va ? me lança l’un d’eux, celui qui semblait être le leader à en jugeait par les espèces d’épaulettes improvisées sur la tenue de ce dernier.

Il se prenait déjà pour un grand marine, jouant un rôle qu’il était cependant incapable de tenir s’il était ici… il me faisait peine à voir. Je n’arrivais vraiment pas à croire que ces gars était du gouvernement… ils en avaient pas vraiment le profil. Je regardais celui qui avait pris la parole avec interrogations, ce dernier commença alors à s’énerver.

- Quoi ? Tu me crois pas ? Tu veux que je te montre ?

Mon interlocuteur entama alors une course dans ma direction, pris appuis sur un rocher et sauta pour m’atteindre ; je pouvais lire la détermination dans son regard, il voulait vraiment me prouvait son rang, enfin il voulait me persuader qu’il le méritait. Son poing était déjà prêt, cependant son bond fut trop court et il s’écrasa lamentablement au sol, à quelques centimètres de mes pieds… je n’avais même pas eu à bouger.

- Aide-moi à me relever… s’il te plait !

Sa voix termina la phrase dans un son aigu, limite strident ; il faisait vraiment peine à voir, pour ne pas utiliser un autre terme blessant, si bien que je me décidai à lui porter secours, mais je dus appeler deux de ses camarades à la rescousse pour le remettre sur pied, car ce type était vraiment très lourd.

- Nous sommes minables n’est-ce pas ? C’est pour ça qu’on nous refile jamais de missions importantes, on est des boulets ! Mais on aimerait tant pouvoir se rendre utile, arrêter de la vermine.

Je restai impassible et n’émis aucune réaction, je ne savais plus trop comment réagir. D’un côté, après la façon dont il avait agit, je n’avais pas vraiment envie de leur venir en aide, mais d’un autre côté, leur situation me faisait un peu penser à la mienne… on voulait tous pouvoir en faire bien plus, mais on ne nous en laisser pas la chance.

- Aidez-nous… s’il vous plait !

Je me retournai sans lu répondre et après une minute de réflexion, finis par lancer.

- Très bien, j’accepte de vous entraîner. De toute façon je n’ai pas vraiment le choix, me lançai-je à moi-même tout doucement.

Par contre, je pouvais choisir de vraiment les aider ou de faire semblant… j’optai donc pour la première option.
Un sourire se dessina alors sur leur visage et ils se disposèrent tous autour de moi pour pouvoir m’écouter attentivement. J’invitai celui qui m’avait attaqué à me rejoindre pour faire la démonstration aux autres qui n’auraient donc qu’à reproduire la même chose.

- Un de vos handicaps évidents… c’est votre poids. Ce dernier influe sur votre vitesse et votre agilité qui ne sont donc pas des points forts. Cependant, en tout être ce cache une capacité qui peut être mise en avant… la votre est aussi très évidente, votre force physique et votre défense… vous devez donc en jouer.
- Comment ça ?

Mon regard se détourna vers la belle bouée qui entouré mon interlocuteur, histoire d’appuyer mes dires.

- Votre… couche de graisse offre une très bonne protection contre les coups, comme un tapis qui amortit les chocs, vous offrant donc une bonne capacité défensive.

Le capitaine émit alors un grand sourire, content de savoir qu’ils possédaient un tel talent, avant que son visage change de mine, tirant alors sur un air renfrogné, comme si il venait de se rendre compte que ce compliment cachait tout de même une atteinte morphologique. Il alterna simultanément ces deux têtes une bonne grosse minute avant que je ne l’interrompe en continuant mes explications.

- De plus, d’après votre imposante carrure, vous devez avoir une force impressionnant, que vous pouvez valoriser avec un minimum de vitesse d’exécution.
- Oui c’est vrai, nous sommes les hommes les plus forts de cette mer, dit-il fièrement, bombant son torse tel un roi.
- Votre but va donc être de limiter au maximum les déplacements, afin de ne pas trop vous fatiguer et de ne pas vous mettre en difficulté, et d’attendre que l’adversaire vienne à vous pour contre-attaquer en puissance.
- Compris !

Je me mis alors en garde afin de tester cette tactique et de la mettre en situation, je voulais voir si ce que j’avais dit pouvait effectivement fonctionner.

- C’est partit !

Je me ruai sur lui à pleine vitesse, trop rapide pour lui, il n’avait même pas eu le temps de lever la main ; je commençai alors à le frapper, mais sans succès… mes poings arrivaient bien au contact de sa peau, mais il ne bougea pas d’un pouce, il semblait ne rien sentir. A chaque coup que je lui donnai, ma main s’enfonçait dans une couche de graisse impressionnante, amortissant les chocs et ralentissant mes mouvements. Au final, même si je pensais qu’entrainer ces gros tas était une perte de temps, cela représentait en fait un bon exercice pour moi-même.
Le capitaine, prenant conscience que ma cadence ralentissait, se décida enfin à intervenir et, envoyant son bras vers l’arrière, me frappa avec une force encore plus grande que ce que je pensais. Ce coup m’envoya valser à une dizaine de mètres de là, mais la suite fut une grosse erreur de sa part. Dans un excès de confiance, mon adversaire se mit à courir vers moi pour me porter un coup de bélier dévastateur, mais comme je lui avais dit auparavant, sa vitesse était un point faible. J’avais donc eu le temps de me relever et de bondir sur le côté avant qu’il arrive à moi, laissant juste trainer ma jambe et le poussant légèrement au niveau de l’épaule afin de le déséquilibrer dans sa course… le colosse s’écroula par terre, tête la première.

- Je t’avais prévenu, dès que tu commences à bouger, tu donnes un avantage certains à ton adversaire… attends-le et frappe, comme t’as fais la première fois.

Il se releva péniblement et acquiesça d’un signe de la tête. Sans un mot, je repartis à l’assaut pour voir s’il avait bel et bien compris. Je me lançai sur lui de la même façon que la première fois et il se passa exactement la même chose, sauf que cette fois-ci, j’avais prévu son coup identique au précédent et avait donc anticipé en évitant ce dernier et en me glissant derrière lui pour lui asséner un coup de pied dans les côtes. Mais comme avec les membres supérieurs, ce dernier resta figé dans le corps du marine et, au moment où je voulus le retirer, le gouvernemental le bloqua avec son premier bras, me fit tourner pour m’amener directement sur le deuxième, me clouant littéralement au sol. Cette fois-ci il semblait avoir tout compris, apportant même de la vitesse à son attaque pour plus de puissance. Heureusement pour moi, j’avais activé mon pouvoir juste avant l’impact, me protégeant ainsi de l’atteinte physique directe.

Mon objectif était rempli, j’avais réussi à lui prouver qu’il pouvait être efficace et qu’il pouvait avoir confiance en ses capacités ; une confiance qu’il s’empressa de mettre en avant en me demandant de continuer le combat… on était passé d’un simple entrainement à un véritable duel, même si ce dernier restait tout à fait amical.
Je m’exécutai donc et passa à nouveau à l’attaque. Le leader avait bien chopé le truc, il ne bougeait pas ou très peu, me laissant me fatiguer tout seul contre lui… j’en avais bien conscience. Cependant, maintenant que les choses sérieuses avaient commencé, je ne me fis pu avoir comme avant, j’esquivai chacun de ses coups ; aucun d’entre nous arrivait à prendre le dessus, mais il était temps d’en finir.
C’était à mon tour de parfaire mon entrainement et de tester mon efficacité au combat…

• Meteorite Punch •

Mon poing se durcit et vint l’attendre au niveau de la tête ; malgré sa résistance, il s’écroula rapidement sans plus bouger.
L’entrainement était terminé, j’attendis que mon camarade se relève avant de quitter les lieux, mais avant de partir, les cinq hommes me remercièrent pour ce que je leur avais appris et moi je leur souhaitais simplement bonne chance pour la suite.
Finalement, cette mission n’aura pas été si inutile que ça, je n’aurai pas perdu ma jourée.

Revenir en haut Aller en bas
 

Un entrainement hors norme [FB - Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un entrainement hors norme [FB - Solo]
» Entrainement hors slack
» [hors de la cité]Entrainement de la milice
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}
» [Flashback - Entrainement solo] Il faut savoir se mouiller pour ses amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Ville de Shell-