Partagez | 
 

 Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Dim 17 Mar - 19:05



Je me frottais les poignets en regardant le ciel du Royaume d’ Illusia. Décidément les menottes en dehors du lit c’était pas mon truc. Sa irrite la peau, surtout que en général elles sont trop serrées. Pourtant, même si elles l’étaient un tout petit peu moins il serait impossible de s’échapper. Mais non, pour ceux qui menottes il faut obliger serrer jusqu’à écorcher les poignets. Et tout sa pour rien. Putain d’organisation de merde. Je pestais, au moins ils m’avaient laissé ma réserve de drogue ainsi que mon skate et mon étoile. Au final, je le sentais mal. On m’avait laissé partir beaucoup trop facilement, sans vraiment chercher à me faire taire définitivement. Sans faire en sorte que je ne révèle rien. Bon d’accord, à la base j’étais venus pour conclure un accord avec eux afin d’obtenir des informations. Un accord normal que n’importe qui aurait accepté. Mais pas eux. Mais bon, j’avais eu ce que je voulais. Une erreur d’un subordonné m’avait donné le nom de leur chef. J’avais même son physique et pourtant j’étais en vie. Décidément je ne comprenais pas.

Secouant la tête je montais sur mon skate et m’éloignais, zigzaguant dans les ruelles afin de m’éloigner de leur repère. Mon étoile à la main je n’attendais qu’une chose une embuscade. Sous ce magnifique soleil il y aurait eu du sang. Oui, je ne sais pas me battre et le faite d’être sur mes gardes était simplement pour la dissuasion. Mais si je me faisais attaquer, je ne tiendrais pas dix secondes en face à faces. Et la course, vue la quantité de drogue et de fumée que j’ai inhalé dans ma vie. Bah mon endurance en avait prit un coup. Ce n’est pas pour rien que j’étais sur un skate pour me déplacer. Mais heureusement pour moi personne ne vint pour me tuer. Personne ne vint même pour me donner un avertissement.

De retour sur la grande rue je cherchais un bar. Je devais me détendre, c’était obligatoire. Le stress mène au retour d’acide, et j’avais pas du tout envie de m’en taper un maintenant. Déjà que c’était en plein jour et que la drogue est sensé être interdite. Mais que en plus si je courrais après un singe alors que quelqu’un essayait de me tuer cela diminuerait drastiquement mon espérance de vie. Je me posais lourdement sur une terrasse et commandais un café. Oui, un café se serait bien. Et après je partirais, loin d’ici. Cette île devenait dangereuse pour moi, du moins pour le moment. Il valait mieux que je m’éloigne pendant un certain temps afin de préserver ma vie. Oui, je fermais les yeux en attendant ma commande en respirant profondément.







b
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14268
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
55/1000  (55/1000)
Berrys: 5.599.876.002 B

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mer 20 Mar - 16:33









Une organisation

foireuse











Quatre ans avant les aventures que vivent nos héros à ce jour, sur un navire de la marine de taille moyenne, un petit lieutenant, katana à la ceinture, fixait sans bouger une île qui s'approchait. Pointée dans cette même direction, la figure de proue semblait promettre au Royaume d'Illusia un avenir pacifiste, et sans l'animosité dangereuse que maintenaient les hors-la-loi se dénommant révolutionnaires, ceux qui ne souhaitaient que répandre le chaos en prétextant vouloir le bien de l'humanité. Evidemment, un bateau comme celui-là pourrait être coulé avant même qu'il n'atteigne le port, sauf que voilà. Quatre même navires se tenaient derrière lui. Le but n'était clairement pas de faire une descente et de rapatrier autant de criminels que possible, non. De toute façon, les effectifs dépêchés ne seraient jamais suffisant pour venir à bout de toutes les forces hostiles présentes. Il fallait simplement que les meilleurs éléments issus des cinq bâtiments navals aillent directement sur les quais et cherchent quelques informations. Et bien entendu, le jeune homme, debout sur le pont, qui attendait le bon moment pour s'élancer dans les airs, était l'un de ceux-là. A un peu plus d'une centaine de mètres, sans doute même le double, les bateaux cessèrent leur avancée. Ils n'iraient pas plus loin, et attendraient fixement le retour des quinze envoyés, si toutefois ils revenaient tous vivants. Le Gouvernement Mondial savait tout bêtement que réussir cette mission serait un parfait miracle, et que les pertes seraient de toute façon de mise, mais ils espéraient aussi et surtout que les guerriers envoyés fassent leurs preuves et que les plus brillants se démarquent par la suite avec une carrière brillante. Ce dont ne se doutaient toutefois pas du tout les stratèges de la "justice", c'était que ce premier contact avec la Révolution serait certainement l'un des éléments qui pousserait le blondinet à les rejoindre par la suite, lui ajoutant plus d'une once de curiosité.

Dans tous les cas, les navires ainsi arrêtés laissèrent descendre cinq canaux dans l'eau. Remplis des hommes envoyés, ils se dirigèrent rapidement en direction de l'île-but. Mais le musicien, lui, n'avait en aucun cas besoin d'une si petite embarcation. Avec un sourire, il décida d'attirer un peu les regards des criminels sur place en leur faisant comprendre qu'il en profiterait pour leur inculquer quelques bonnes leçons de civisme. Ses bras se changèrent en ailes flamboyantes, ses jambes en serres azures, son nez en bec doré. Ce n'était plus un homme qui était debout sur le navire, mais bel-et-bien un phoenix. Phoenix qui battit des ailes subitement, soulevant la très fine couche de poussière présente, placée là entre deux balayages intensifs. L'oiseau légendaire prit alors son envol, se levant dans le ciel clair de ce jour-là, attirant irrémédiablement, et comme prévu, le regard des personnes qui regardaient les bateaux gouvernementaux à ce moment là. Cependant, le maudit ne fit pas attention aux cris de surprise et d'admiration que l'on pouvait entendre sur le port et se dirigea droit vers celui-ci.

Le petit gradé continua son vol jusqu'à la ville et il se changea alors en humanoïde, en plein air. Avec une agilité hors du commun, il exécuta une roulage en touchant le sol, évitant de ce fait de se fracasser par terre et de devoir repartir en urgence, avant même le véritable commencement de sa quête. Nakata poussa un soupire en se redressant et en entendant beaucoup d'éclats de voix venir dans sa direction. Il était évident que son atterrissage allait attirer des curieux, et il devait disparaître tout bonnement avant que ceux-ci ne le trouvent et sonnent l'alerte. Enfin, de toute manière, les révolutionnaires étaient sans doute déjà au courant de la présence adverse sur leur propre territoire... Une intervention de leur part ne serait que question de secondes, et c'était pour cela que le blond voulait s'en aller avant de risquer sa peau. Se mettant à courir, il passa dans une ruelle proche, puis dans une autre. Il s'arrêta alors entre deux conteneurs, s'adossant contre le mur, expirant en silence. Les gens qui venaient d'arriver sur la place qui l'avait accueillie devaient désormais être bien déçus d'avoir perdu sa trace... Mais bon, l'épéiste ne s'en faisait pas trop pour eux : ils auraient tout le loisir d'admirer ses magnifiques flammes lorsqu'il deviendrait amiral ou, a fortiori, amiral-en-chef ! Evidemment, à son âge, qui baignait dans l'adolescence tout de même, vu qu'il était désormais dans sa quinzième année, le Fenice avait de grandes ambitions pour l'avenir !

Outre ses ambitions, il souhaitait, dès à présent, se mettre au travail. Se redressant, il reprit son chemin parfaitement silencieusement, afin d'éviter d'élever les soupçons des hommes sans aucun doute encore présents à une vingtaine de mètres seulement. Le jeune artiste passa donc dans une rue adjacente, puis dans une autre, avant de déboucher sur la Grande Rue, assez animée. Il sourit en commençant à marcher dans la foule. Ce groupe de parfaits inconnus devenait en réalité un parfait hospice : dans un attroupement aussi dense, aucun ennemi ne pourrait le voir et lui sommer de s'arrêter ! Quelle idée de génie ! Parfois, le sabreur était véritablement fier de lui... Il continua son chemin avant d'arriver, comme par hasard, sur la terrasse d'une petite échoppe. Sans doute un bar, en vue des personnes présentes et qui sirotaient quelques alcools. Bon, évidemment, son uniforme bleuâtre ne passa pas aussi facilement inaperçu qu'il ne l'aurait voulu, et il poussa un soupire tandis qu'un gars se jetait dans sa direction.

-Descente de la marine, dites moi ce que vous savez de la Révolution je vous prie... Ah, et puis, vous seriez bien sympathiques de me désigner toute personne droguée. Ca fera toujours bonne impression si je ramène un camé ou deux.

En prononçant ses paroles, l'adolescent tira son katana de son fourreau et dessina une croix sur le torse de l'opposant, avant même que ce dernier n'ait le temps de bouger. Il tomba en arrière dans une gerbe de sang tandis que le garçon baillait ostensiblement et continuait :

-Ah, et si quelqu'un veut se battre, qu'il n'hésite pas...


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant




Dernière édition par Fenice Nakata le Mer 20 Mar - 18:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mer 20 Mar - 17:26



Ma commande arrivait, lentement mais c’était déjà ça, après tout je ne pouvais pas vraiment râler au risque de me faire remarquer. En plus, je ne me sentais pas vraiment très bien, un peu malade. J’avais l’impression d’avoir légèrement consommé alors que je n’avais encore rien prit. C’était bien ma veine. Y’a qu’à moi que ça arrive dans ces moments-là. Sans doute le stress. Un retour d’acide, la chose tout simplement amusante sauf lorsque l’on risque d’être tuée. Je remerciais le serveur et le payais avant de commençais à boire tranquillement mon café. Oui, un bon petit café, rien de mieux pour se détendre. Enfin non, le mieux c’est un bon petit pétard mais bon, je ne pouvais pas me permettre de consommer maintenant. Ma vue ce troubla un instant et je vis un papillon fluo passer devant moi. Je dus me retenir pour ne pas courir après. Oui, j’adorais les papillons fluo mais si je pouvais éviter de me faire remarquer ça ne serait pas plus mal. J’étais complétement perdue dans mes pensées lorsqu’une voix me ramena à la réalité. Je me tournais vers celui qui avait parlé. Il portait l’uniforme de la marine et mit hors d’état de nuire celui qui l’avait agressé sans aucune difficulté.

    -Putain de merde.




Je murmurais, personne ne pouvait m’entendre mais il ne manquait plus que ça. La marine. Pourquoi elle venait fourrer son nez sur cette île encore ? Elle n’avait rien à faire la ! Je m’étonnais même qu’il soit parvenu jusqu’ici bien que vue comment il avait découpé son adversaire il semblait être un bon combattant. Je l’observais silencieusement. Il était jeune, bien plus jeune que moi mais sans aucun doute bien meilleurs et en meilleurs santé que moi. Cette journée était décidément pourrie. Complétement pourrie. Bon j’avais réussis à obtenir quelques informations intéressantes à vendre. Mais maintenant si je me faisais attraper c’est des informations sur la prison que j’allais obtenir. ET ça, je m’en passais volontiers. Bon je n’avais encore jamais visité de prison mais ça ne me tentais absolument pas. Je vis un homme sortir un pistolet et je me dis que c’était pour tuer le marine. Mais non, il le dirigea vers moi et tira. Sous la surprise j’avais glissé et la balle m’érafla la gorge alors que je tombais sur le sol. Un homme derrière moi s’écroula et tout le monde se tournèrent vers nous. Putain fallait que l’organisation ramène ses fesses maintenant. ET en plus ils n’étaient même pas assez malin pour faire sa quand y’avait pas la marine. Non, y fallait que les deux s’accumulent pour me mettre encore plus dans la merde ! Bon dieu bon soir…

Je ne réfléchissais plus, sans m’occuper de ce qui se passais autours de moi j’attrapais mes affaire et me mis à courir. L’homme avait sorti un poignard et s’apprêtais à me sauter dessus. Arme de secours au cas où il raterait son coup. Il avait bien fait. Enfin bon heureusement que nous étions sur la terrasse. Prise de panique je courus de toute mes forces et sautais au-dessus de la barrière de bois. Ma vision devenait floue par moment et je trébuchais à l’atterrissage m’étalant lamentablement. Je me relevais aussi rapidement que je pu et, titubant, prête à me défendre avec mon étoile quitte à blesser des gens je me remis à courir. Enfin si l’on pouvait appeler sa une course. Un gamin de dix ans m’aurais doublé sans aucun problème mais c’était toujours mieux que d’attendre la mort. ET puis avec un peu de chance quelqu’un viendrais m’aider. Tant que c’était pas la marine c’était toujours sa. Même si c’était une autre organisation foireuse de cette île moisit je pourrais au moins sauver ma peaux. Et puis pourquoi j’avais emmené ma réserve de drogue avec moi ? Pourquoi fallait-il que je prenne sur moi de quoi m’inculper comme dealeuse alors que c’était ma consommation personnel ? Ça c’était dur à expliquer, dieu que je pouvais être stupide par moment.






Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14268
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
55/1000  (55/1000)
Berrys: 5.599.876.002 B

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mer 20 Mar - 17:42









Une organisation

foireuse











Tout se passa assez rapidement, par la suite. Profitant sans doute du trouble que venait de provoquer l'apparition d'un membre de la Marine sur une île pourtant clairement sous l'influence de la Révolution, un type sortit un pistolet et tira droit en direction d'une jeune femme, assise à une table non loin de Nakata. Cette dernière réussit à éviter la trajectoire du projectile par miracle, mais le bougre derrière elle n'eut pas cette chance. Il prit la balle en plein dans le ventre et s'effondra par terre dans une flaque de sang. Bah voilà, à peine le gouvernemental apparaissait qu'il y avait déjà deux cadavres sur le sol... Comment être discret... Mais du tout, en tant que représentant de la justice, le garçonnet ne pouvait clairement pas laisser passer un pire dans une foule de civils ! Ce mec, le tireur, devait payer ! Et puis, d'ailleurs, même s'il n'y avait eu personne d'autre que lui et sa cible, il devait être un sacré taré pour attaquer quelqu'un comme ça, sans crier gare... Enfin, il eut beau sortir un couteau, il n'eut pas vraiment l'occasion de s'en servir. Il rattraperait la demoiselle sans trop de mal, vu la vitesse à laquelle celle-ci avançait, mais malheureusement pour lui, le Fenice n'allait pas laisser passer cela ! Il se mit en garde en s'orientant dans sa direction et se propulsa soudainement vers lui, se plaçant sur son autre flanc en quelques dixièmes de secondes seulement. Une nouvelle gerbe de sang s'éleva et retomba sur le sol en même temps qu'un troisième corps sans vie. Les derniers citoyens présents prirent immédiatement peur et se mirent à courir en poussant des hurlements tandis que le maudit rangeait son katana en poussant un soupire. Quel superbe début de mission, c'était vraiment génial...

Il tourna son regard en direction de la jeune femme qui venait de se vautrer en essayant de passer la barrière de limitation. Le combattant fut d'ailleurs assez surpris de voir quelqu'un de cet âge dans cet état. Peut-être que la balle l'avait plus durement touché qu'elle ne souhaitait le montrer ? Dans tous les cas, il était assez sympathique de la voir courir, mais le lieutenant ne devait clairement pas se moquer d'autrui ! Il enjamba donc la barrière et la rejoignit au pas de course, se plaçant à côté d'elle et avançant à son allure sans trop de mal :

-Vous pouvez vous arrêter, j'ai mis l'autre cinglé hors d'état de nuire ! Vous êtes blessée ?

Il attendit donc simplement la réponse de son interlocutrice, se demandant bien ce qu'elle avait. Peut-être qu'au final, son intuition concernant les drogués avait été parfaite...


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant




Dernière édition par Fenice Nakata le Mer 20 Mar - 18:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mer 20 Mar - 18:00



Je courrais, lentement mais au moins j’avançais. Peut-être que j’aurais dû monter sur mon skate afin de mettre un peu plus de distance. J’entendis des hurlements de peur, apparemment il c’était encore passer quelque chose. Peut-être que le marine était intervenus. Maintenant il ne fallait pas qu’il vienne vers moi. Non surtout pas. Ma vue était trouble et je n’avais qu’une envie, m’arrêter. Surtout qu’une voix venait de me dire que je pouvais vue qu’il n’y avait plus de danger. Je me tournais vers lui en continuant d’avancer et sursautais. Putain la merde c’était le marine. Là c’était définitivement une mauvaise journée. Surtout qu’il en avait éliminé un, peut-être par chance mais il en restait plein. Sa j’en étais sûr, apparemment j’en savais trop et mon élimination était devenus un de leur but. M’arrêter ? Oui, c’était si tentant. Oui, j’allais le faire, je parcourus encore quelques mètre et m’arrêtais. Sa servait à rien de courir de toute façon. Et c’était mauvais pour ma santé. Oui, le sport est mauvais pour la santé, surtout lorsque l’on se drogue et que l’on est en manque. Ou bien qu’un retour d’acide commençait à ce pointer. Heureusement pour moi, pour le moment il n’était pas très puissant, j’avais donc encore une chance de m’en sortir. A peu près. Du sang coulais le long de ma nuque, je le sentais, partant lentement vers ma poitrine. Personnellement ça ne me dérangeais pas, mais, nerveuse je l’essuyais tout de même comme je pouvais.

    -ça.. ça va…




J’étais effrayé, je regardais tout autour de moi, vive, c’était bien la seul chose que je pouvais faire. La paranoïa peut toujours avoir un avantage et normalement je ne le suis pas. Mais là, lorsque l’on est passé au bord de la mort et qu’un marine me fais face. Je ne pouvais que l’être. Oui, décidément je n’avais pas envie d’aller en taule. Lentement je reculais, encore plus lentement que ce que je pouvais courir. Pour certain cela paraissais dur à faire, pour moi c’était normal. Non, la vitesse n’était pas faite pour moi. Je sentis ma lèvre tressautais légèrement alors que j’articulais avec peine.

    -ça iras, merci, vaut mieux que je vous laisse.



Je m’inclinais légèrement en vacillant. C’était pas une bonne idée. Peur, stress, retour d’acide et tension. Un mélange tout simplement horrible qu’il ne vaut mieux pas tester pour sa santé. Je me redressais papillonnant des yeux et m’éloignais en titubant. Au final, j’avais pas finis mon café. Dommage, j’avais encore dépensé pour rien. Il n’y avait presque plus personne autours de nous mais je ne savais pas par où aller, oui, chacune d’entre elle pouvait essayer de me tuer, et la personne la plus proche de moi pouvait m’emprisonner à tout moment. Je n’étais pas en mesure de résister a qui que ce soit mais je devais quand même partir, oui, partir. Je me détournais du marine en marchant vers le port. La ça devenait compliqué, oui, il fallait que je parte. Vite. Partir.









Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14268
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
55/1000  (55/1000)
Berrys: 5.599.876.002 B

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Sam 23 Mar - 12:36









Une organisation

foireuse











La jeune femme fit encore quelques bons mètres avant de s'arrêter lentement, Nakata faisant de même à côté d'elle. Elle semblait assez étrange, mais cela ne voulait peut-être pas dire qu'elle était droguée... Même si le lieutenant commençait franchement à avoir des doutes. Sa vitesse de réflexion, sa vitesse de course, tout tournait au ralenti, chez elle. Il comptait bien savoir pourquoi, et il se tourna donc vers elle silencieusement. A cette heure-ci, les autres gouvernementaux avaient du arriver sur l'île. Sans doute qu'ils commençaient leur enquête chacun de leur côté, couverts par le boucan qu'avait fait le blondinet à l'instant. D'ailleurs, celui-ci se doutait que trois meurtres en pleine rue ne passeraient pas inaperçus très longtemps pour les forces en présence, donc les révolutionnaires, et il se disait également qu'il ne fallait pas trop traîner. Toutefois, l'adolescent voulait d'abord savoir pourquoi ce tireur s'en était pris à cette jeune dame, en allant jusqu'à une tentative de meurtre. Quelque chose de louche devait forcément traîner autour de cette personne ! Et même s'il devait casser la gueule à une dizaine de gardes avant de savoir, le sabreur finirait par être au courant ! Peut-être même que cela était en relation avec la Révolution, alors il fallait se dépêcher de comprendre... Le Fenice se demanda, concernant les autres marines, si eux avaient pensés à se changer avant d'arriver sur l'île. Sans doute avaient-ils placés des vêtements dans les barques... Enfin non, c'était même quasiment certain. Il n'y avait que lui pour faire l'idiotie de venir en uniforme sur une île adverse... Il poussa un soupire et reporta rapidement son attention sur son interlocutrice, une nouvelle fois bien décidé à en savoir plus.

Celle-là recula, étrangement lentement. Visiblement, l'artiste avait tapé dans le mille quand il avait pensé que chez cette personne, tout fonctionnait au ralenti... C'était un sentiment exceptionnel qui se dégageait d'elle, mais surtout bizarre. Tout était bizarre, ce jour-ci... D'ailleurs, pourquoi les forces en présence n'étaient-elles toujours pas arrivées sur place ? Peut-être étaient-ils occupés ailleurs... Le jeune homme chassa ces pensées de son esprit et se focalisa sur la demoiselle qui commença à parler, à nouveau. Elle le remercia en s'inclinant et dit qu'elle allait le laisser, s'en aller. Le maudit cligna des yeux l'air un peu surpris, ne s'attendant certainement pas qu'elle s'en irait aussi vite, et prit donc la parole en espérant la retenir encore un peu :

-Attendez ! Pourquoi cet homme vous a attaqué ?

Il n'était pas suspicieux, simplement interrogatif. Noyé dans les questions, Nakata tentait d'en savoir plus, quelque soit le domaine sur lequel il en apprendrait. De toute façon, ses supérieurs le lui avaient clairement dit : toute information est bonne à prendre. Bon, pas concernant l'heure à laquelle se levait telle petite vieille pour sortir son chat tout aussi rabougri non plus... Mais cette histoire était louche, et le musicien voulait en savoir plus !


© Never-Utopia


_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mar 26 Mar - 11:14



Ce marine m’inquiétait, il fouinait trop loin, et puis il n’avait absolument rien à faire la. A part risquer sa vie et celle de tous ceux qu’il approchait c’était tout ce qu’il faisait. Encore il aurait enlevé son uniforme. Mais non, il était resté comme ça. Encore un abrutit voulant à tout prit représenter la justice. Je me détournais de lui, apparemment il ne me cherchait pas moi, c’était déjà sa. Oui, les forces présentes ici auraient très bien pu informer de ce que j’étais et se débarrasser de moi sans laisser de trace. Ce n’était pas un problème pour eux et de toute façon, personne ne viendrait chercher mon cadavre. C’est la loi à Night Love, ils étaient capables de faire fonctionner le commerce seule et si jamais je disparaissais totalement, et biens ils changeraient de chef. Ils ou elles d’ailleurs puisqu’il y avait de tout dans ce bâtiment. Mais malheureusement le marine ne me laissa pas tranquille, si je partais sans lui répondre il me poursuivrait, j’en étais certaine. Pourtant si je lui répondais franchement ce ne serait pas beaucoup mieux. Je lâchais sans me retourner.

    -Les mafias du coin, les groupe bizarre, y aime pas les étrangers et ceux qui se mêle de leurs affaire. Vaut mieux partir.



Au moment où je terminais ma phrase, un flash se produisit dans mon cerveau m’obligeant à poser un genou à terre. J’aurais très bien pu être touché par une balle peut de gens aurait vue la différence. Sauf qu’il n’y avait pas eu de détonation. Non, c’était simplement mon retour d’acide qui était entrain de m’envoyer des hallucinations. Ma vue se brouillait, parsemé de flash. Des arbres apparaissaient par endroit et une musique résonnait à mes oreilles. Je repris ma route avec difficulté. Disparaître sans mourir, voilà ce que je devais faire désormais. Ce n’était pas un choix mais une obligation. M’éloigner de la marine et de mes poursuivants, trouver un coin sombre ou me reposer tranquillement jusqu’à ce que mes hallucinations disparaissent, puis, prendre un navire et changer d’île. C’était sa le plan, à condition qu’on me laisse tranquille.

Et ça ce n’était pas gagner, je m’éloignais en titubant. Sans vraiment voire ou j’allais, peut à peu, de la forêt apparaissait devant moi. Mais je savais parfaitement que j’étais en pleine ville. J’avais beau avoir des hallucinations visuelles, mon cerveau fonctionner encore. Un peu. Et ainsi je parvins à avancer encore. Je trébuchais plusieurs fois, sur rien du tout, simplement en butant contre le sol plat manquant à chaque fois de m’aplatir lamentablement. C’était fatiguant mais je n’avais pas le choix.








Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14268
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
55/1000  (55/1000)
Berrys: 5.599.876.002 B

MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   Mer 27 Mar - 13:57









Une organisation

foireuse











Nakata n'arrivait pas à sentir cette demoiselle, peu importait qu'il essaye de ne pas se focaliser sur ses gestes. Elle était vraiment trop étrange, que ce soit dans sa façon de parler, son attitude, et l'aura qu'elle dégageait même. Si elle avait été une cible d'une tentative d'assassinat, cela ne pouvait forcément pas être pour rien... Il devait y avoir une raison, cachée, quelque part. Peut-être était-elle une pirate, ou un autre hors-la-loi de ce genre, et qu'elle s'était attirée des ennuis sur cette île ? Dans ce cas là, ironiquement, le lieutenant aurait empêché à la justice de sévir... Ce qui paraissait tout aussi étrange que les gestes de cette bonne dame. Non, le Fenice avait l'intuition qu'il y avait quelque chose de plus profond, de plus énigmatique, et ce fut en partie pour satisfaire cette intuition qu'il posa sa question, sans détour. Il demanda à la fille de dire pourquoi elle avait été attaquée, purement et simplement, espérant juste qu'elle répondrait à son interrogation sans rechigner. Bon, cela paraissait assez peu probable, mais il voulait tout de même essayer... Et il ne fut finalement pas déçu.

Elle avoua au musicien que c'était en réalité la mafia qui la menaçait. Bon, au moins, désormais, le gouvernemental était certain qu'elle trempait forcément dans une affaire un peu louche... Mais pourquoi une jeune demoiselle comme elle ne pouvait-elle pas se contenter de rester au calme ? Il fallait dire que de ce côté là, le blondinet était assez mal placé pour parler, vu que la majorité des jeunes de son âge apprenaient à lire, écrire et calculer pour préparer leurs études supérieurs. Lui était de toute façon un homme d'action, il n'aurait jamais pu choisir un métier trop calme et le préparer sans demander son reste ! Son sang lui ordonnait à chaque instant de réagir avec fureur et force, comme le ferait un lion acculé.

Dans tous les cas, le futur forban regarda la demoiselle tomber à genoux, légèrement surpris. Il ne comprenait pas pourquoi elle venait de faire ça mais, par sécurité, porta une main à son pommeau de katana en balayant les alentours du regard. Rien, personne. Il abaissa ses yeux vers elle en se détendant légèrement et remarqua également qu'elle n'avait pas d'autres blessures que celle causée par le tireur de la terrasse. Nakata poussa un soupire en la regardant se relever tant bien que mal. Cette bonne femme était sérieusement louche... Mais il ne fit rien pour l'arrêter. Non, le maudit resta immobile en la regardant partir, sans rien dire de plus. Il y avait de fortes chances qu'elle soit droguée, ou alcoolisée jusqu'aux os, mais de toute façon, l'adolescent avait bien d'autres chats à fouetter. Sa mission n'allait pas se remplir toute seule, il devait trouver des renseignements sur la Révolution. En analysant les paroles de cette civile, il avait compris qu'elle était une parfaite étrangère qui en savait juste un peu trop sur les réseaux criminels de l'île. Ce n'était pas passible d'une peine, en soit. C'est pour cette raison que le bretteur décida de ne pas l'arrêter : il avait bien plus important. Poussant un nouveau soupire, il la regarda légèrement triste pour elle tandis que cette dernière s'effondrait sur le sol et se relevait en titubant. Si un hors-la-loi la rattrapait dans cet état, elle était fichue, c'était certain... Mais bon, de toute façon, l'escouade de la marine mettrait un bordel pas possible sur le Royaume d'Illusia pendant quelques bonnes dizaines de minutes. Personne ne pouvait suivre sa cible dans ces conditions.

L'enfant se tourna donc en reprenant sa route de son côté, espérant tout de même qu'il n'arrive rien à cette fille qui paraissait malgré son aura d'étrangeté, bien gentille.


© Never-Utopia




On fini là ?

_________________
“Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas.” Léonard de Vinci
“Tu dois, donc tu peux. Une volonté libre et une volonté soumise à des lois morales sont une seule et même chose.” Emmanuel Kant


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une organisation foireuse [PV: Fenice Nakata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nakata Fenice [Fiche Technique]
» Flash Back - Allons au bal- Fenice Nakata & Cloé Bellavi
» ☼ Quand le Cœur lâche, Rien ne va plus! ☼ {Pv Fenice Nakata!}
» Nakata Fenice [Notations]
» Le début d’une rivalité au sein de la Marine ! [PV Nakata Fenice][Flashback]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-