Partagez | 
 

 Retrouvailles multiples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Retrouvailles multiples   Dim 10 Fév - 2:53





Musique n°10: Le vent de la révolution et départ sous hautes tensions ♫




Il y a cinq jours, j'ai reçu une lettre me donnant rendez-vous ce soir, derrière une bijouterie. A la base je n'avais nullement l'intention de m'y rendre, mais étant à la recherche d'informations pour me rendre sur Grand Line, cette rencontre pourrait m'être utile. J'aurai dû demander à ce jeune homme répondant au nom d'Hato, s'il savait, mais avec la rencontre plutôt spéciale que j'ai eue avec lui, cela m'était totalement sorti de la tête. Enfin bon, heureusement que ce soir j'allais enfin avoir ma réponse... la réponse d'un type que je ne connais toujours pas d'ailleurs.




Le soir venu, je me mis en route vers le point de rendez-vous que l'on m'avait fixé. La lune offrait un croissant des plus lumineux. Le vent frais de la nuit soufflait dans mes cheveux et sur les arbres fragiles de fin d'année. Une silhouette était apparu dans mon champ de vision, ça devait être lui, après c'est mon intuition féminine qui parle. Le nouvel individu sortit de l'ombre pour apparaître sous les lumières des astres nocturnes. Il portait un long manteau blanc lui arrivant aux pieds, possédait des lunettes qui cachaient des yeux d'un marron qu'ils en étaient presque couleur or, comme les miens. Son regard n'était pas très expressif, mais il avait le sourire aux lèvres, peut-être signe de reconnaissance. Il avança par des pas silencieux vers ma personne qui était plus qu'intriguée par cet énergumène. Mais ce qui m'avait le plus interpellé chez lui, c'était ça coupe de cheveux... Non mais c'est vrai quoi ! Déjà il a deux couleurs, il est blond et... bleu. Il avait une tignasse blonde et du sommet de sa tête partait une mèche bleue qui formait une spirale autour de sa tête.








<< Bonsoir mademoiselle Celosia. >>
<< T'es qui, toi ? >>
<< J'oublie les bonnes manières, je suis Weiss Sternforscher. Je vous ai contacté pour vous dire que nos supérieurs vous compte parmi les nôtres. >>
<< Les vôtres ? Mais vous êtes qui ? >>
<< Vous ne vous souvenez pas ? On s'est déjà rencontré il y a quelques jours et vous aviez déjà accepté de nous rejoindre. J'ai alors contacté mes supérieurs et leurs ai parlé de vous. Pour eux vous êtes déjà l'une des nôtres. >>
<< Qu'est-ce que tu racontes ? C'est la première fois qu'on se voit. >>
<< Vous avez donc oublié ? Rappelez-vous, c'était il y a quelques jours. >>




Alors comme ça on se connaît tous les deux ? Pas possible. J'ai beau ne pas retenir les visages qui m'importent peu, mais un type avec une coupe pareille, je m'en serai quand même rappelé. Je n'ai pas une mémoire sélective à ce point-là, j'espère ! Il y a quelques jours... quelques jours... je n'étais pas sur Illusia.... j'étais... Ah !...



~Flash Back~


Mais ouais, je m'en souviens! Le souvenir commençait à refaire surface dans ma petite tête. C'était lors de mon départ, lorsque j'ai quitté Senzo. J'avais refusé de m'agenouiller devant un type avec une sorte de bulle autour de la tête –en même temps quelle impératrice s'agenouillerai devant quelqu'un d'autre- et je l'avais frappé. Un grand nombre de soldats de la marine s'étaient mis à mes trousses et j'avais dû partir de l'île où je me trouvais. C'est là qu'il est apparu, le type avec sa coupe bizarre. J'étais dans le port cherchant un bateau, sauf qu'il n'y avait rien où mon regard se posait. Je devais faire vite avant que le groupe armé me rejoigne. J'avais pensé qu'ils ne m'auraient pas fait grand-choses, mais on ne sait jamais, je devais me dépêcher de prendre la mer et de les fuir au plus vite. A ce moment, je n'avais pas trop l'intention de me battre. J'avançai, encore et encore sans rien trouver. Quand soudain, j'avais aperçu un bateau et un type dessus qui m'interpellait, c'était donc Weiss.



<< J'ai vu ce que vous avez fait et je souhaiterai vous aider. Je m'appelle Weiss St...>>
<< Bouge du bateau, j'ai pas le temps ! Moi c'est Celosia. Merci ! Au revoir ! >>
<< Comme vous devez le savoir, ce monde est dirigé par la Marine, ils font la loi, car ils détiennent la puissance et par moments ils en en abusent de cette puissance. De ce fait ils font souffrir des gens innocent et presque personne ne veut s'opposer à eux. >>
<< Presque ? >>
<< Oui, c'est exact et nous les révolutionnaires somme ce presque. A travers le monde, nous cherchons des personnes courageuses, fortes, des personnes ayant une certaine intelligence, ou encore des personnes rêvant simplement de liberté. Notre groupe cherche à faire retrouver la liberté à ce monde. Que nous ayons à nous battre contre la Marine, notre plus grand ennemi, ou encore d'autres groupes de personnes cherchant à priver les autres de leur liberté, nous serons là pour intervenir. >>
<< Vous êtes en quelques sortes des justiciers qui combattent la justice. >>
<< Vous pouvez le voir comme cela. >>
<< Alors dans ce cas, vous pouvez dors et déjà me compter parmi les vôtre. Et merci pour le bateau. >>



~Flash Back~



<< Ah, oui... C'est vrai... Mais j'avais besoin d'un bateau à ce moment... >>
<< Vous vous souvenez, donc... Vos idéaux sont les mêmes que les nôtres. >>
<< Le hasard fait bien les choses pour certains. Comme je vous l'ai dit, je suis avec vous. Mais n'allez pas croire que j'irai suivre chacun de vos ordres à la lettre, j'agirai seulement si je trouve cela nécessaire. >>
<< Combien sont dans votre cas... Passons. Voulez-vous que je vous emmène au quartier général ? >>
<< Non, c'est bon, je préfère entreprendre mon voyage avec mes propres moyens. >>
<< Dans ce cas tenez. C'est un Den Den Mushi, ainsi nous pourrons nous contacter. Bonne nuit mademoiselle Celosia. >>




C'est sur ces mots que Weiss me quitta. Un homme bien étrange faisant partie d'un groupe ayant les mêmes dessins que les miens, les révolutionnaires dont leur but est de créer un monde de liberté. Il m'avait donner un truc qui ressemblait à un animal... Mais c'est un animal ! Qu'est-ce qu'il veut que je fasse avec ça. C'était une petite bête flasque avec une carapace dessus. Sur une extrémité de son corps, il avait deux antennes aux bouts desquelles il y avait des yeux tout ronds... J'ai pas que ça à faire de m'occuper de ce truc ! Cependant, il avait l'air de dormir, alors je vais le garder un peu tout compte fait. Weiss a ajouté que grâce à lui je pourrais le contacter dans l'avenir ? Bizarre cette histoire. Intégrer la révolution aussi facilement me paraissait tout aussi étrange, mais bon. Etrangement la tronche de Weiss ne me revenait pas, il avait le même regard vide et mépriseur que lui... Dans ses propos, il semblait tellement juste, même trop juste ce qui ne concordait pas avec l'expression qu'arborait son visage, il tenait la même fausse politesse que lui. Bien que je vienne de le rencontrer, Weiss me faisait beaucoup trop penser à ce type... Je dois sûrement être folle pour parler comme ça de quelqu'un qui veut m'aider, mais ces ressemblances me marquèrent à un certain point... Et voilà, l'impératrice démoralisée... Il en faut vraiment peu en fin de compte. Bref, pour me détendre, je pris une sucette, m'allongeai dans l'herbe et regardai des étoiles dans le ciel. Qu'est-ce qui pourrait bien m'attendre maintenant que j'ai définitivement choisi mon camp dans ce monde-ci ? Les questions fusaient dans ma tête et je finis par me perdre dans mes pensées. Une bonne dizaine de minutes d'ennui passèrent quand soudain un cri vint perturber le calme qui régnait. Une fille portant une robe assez spectaculaire était venue à ma rencontre et elle n'avait pas l'air très contente.





<< Eh toi, je t'ai retrouvé !!! >>
<< Celosia, 21 ans révolutionnaire célibataire et libre comme la lumière, qu'est-ce que je peux faire pour toi ? >>
<< Tu ne te souviens pas de moi ? >>
<< A vrai dire, non. >>
<< T'as gâché mon mariage, j'allais épouser cet idiot de prince et devenir princesse. Juste au moment où j'allais l'embrasser, une porte m'est tombé dessus. Quand je me suis réveillé, le mariage était fini depuis 2 jours ! Sauf qu'il ne s'est pas marié avec moi et c'est de ta faute ! >>
<< Il t'aimait pas... >>
<< Moi non plus, je voulais la gloire, mais t'as tout gâché ! >>
<< C'est triste, hein ? >>
<< Tu te fous de ma gueule ? >>
<< Sérieusement ?... Ouais ! >>
<< Je vais le dire à mon père, c'est un homme très très très riche, il va envoyer toute la marine te chercher et t'iras en prison pour toujours ! >>
<< C'est cool tout ça. Si t'as rien d'autre à dire moi j'y vais. C'est pas que tu m'ennuie... en faite, si, tu m'ennuies. Demain je reprends mon voyage. >>




Revoir cette personne à ce moment, m'a fait bien plaisir. Bien que je me contre-fiche de sa vie, elle m'a fait retrouver le sourire. Bref, il est tard. Je devais retourner à mon auberge, car comme je l'ai déjà dit, demain je continue mon voyage. Laissant la princesse piquer sa crise en m'insultant de tous les noms, je me dirigeai vers mon lieu de repos. Arrivé dans mon lit, je m'écroulai oubliant tout ce que contenait mon cerveau et me dirigeant ainsi vers le pays des rêves.



Le lendemain, après un sommeil banal, je me levai de mon lit avec difficulté. Ce lit m'avait servi pendant mon séjour dans le royaume d'Illusia, mais aujourd'hui je devrai lui faire mes adieux. Je pris ma réserve de sucette, laissai l'argent que je devais et me mis en route. Aujourd'hui, le ciel était dégagé, aucun nuage, un beau soleil lumineux, un jour pour un départ, quoi ! Je marchais dans les rues du royaume casque aux oreilles me dirigeant vers un port, histoire de trouver un bateau. Finalement, j'arrivai à destination après deux petites bonnes heures de marche -ouais, je ne connais pas l'île par cœur en même temps- et aperçus quelques bateaux. Je me mis à courir vers l'un des bateaux au hasard et embarquai dessus par l'intermédiaire d'un grand saut. A l'atterrissage, tout le bateau s'était mis à vaciller... Si un bateau de quelques tonnes tremble parce que je viens de sauter dessus, ça pourrait porter à confusion... Il faut qu'on soit clair sur le fait que je ne suis pas si lourde que ça, hein ! Dans la seconde qui suivit mon entré fracassante, tout un personnel s'était invité sur le pont du bateau et un personnel pas très accueillant si je peux me le permettre. Ils étaient tous arrivés armés jusqu'aux dents. Parmi ces gens, une tête m'était familière. C'était un homme aux cheveux verts portant un chapeau sur le sommet de la tête, ayant aussi un cache-œil et une peluche dans la main. Ouais, j'en suis sûr maintenant, ce type c'est...








<< Numéro 5 ! >>
<< Je suis capitaine et t'es qui toi ?! >>
<< Capitaine... C'est la fille de l'autre jour. >>
<< Celle qui a écrasé le mât de notre bateau avec son bateau tombé du ciel ?! >>
<< En effet. >>
<< C'est pas vrai ! Dégage du bateau ! >>
<< C'est bon, je veux juste que vous m'emmeniez sur une autre île, comme la dernière fois. >>
<< Crève ! >>




A ces mots j'avais mis une droite à Dist qui s'endormit sur le coup. Tous les pirates se précipitèrent autour de leur capitaine adorée. Ils me pointaient du doigt comme si je l'avais tué, certain était même en train de pleurer et d'autres me faisaient des grimaces. Non, mais, de quel droit il me dit de mourir, lui aussi ? Je devais bien lui rappeler qui était la chef ici ! J'avais repris mes fonctions de capitaine remplaçant de ce navire et ordonnai le grand départ, c'est sans rechigner que les pirates obéirent. Le bateau quittait le port, les voiles étaient poussées par les vents et notre amarrage voguait au rythme des vagues. J'eus un petit moment de nostalgie en repensant à ma rencontre avec le prince d'Illusia, ma rencontre avec Hato, mais aussi ce chat bleu qui pouvait parler. Je me demandais bien quels types de rencontre j'allais effectuer la prochaine fois. Ce monde est assez plaisant en fin de compte et j'espère m'amuser encore. Derrière moi, la terre d'Illusia se faisait de plus en plus petite. J'allai ensuite m'allonger dans un fauteuil le temps du voyage. Je fermai les yeux et attendis.



Soudain, une ombre plana au-dessus du bateau, les vagues devinrent très violentes et les membres de l'équipage commençaient à crier. J'ouvris les yeux, histoire de voir ce qui se passait quand je vis un gros monstre qui sortait de l'eau.







Il était immense, j'étais figée sur place, je ne savais pas ce que c'était. Bordel, c'est quoi ce monde ?! Depuis quand il y a des monstres dans l'eau ?! Le bateau se faisait aspirer dans sa grande bouche et rien ne pouvait nous empêcher de finir dans ce précipice. Les pirates tirèrent au canon pour repousser le bateau dans le sens opposé, mais rien à faire. J'entendais des exclamation telles que: ''le Roi des Mers va nous manger'', ''Normalement, on en trouve que sur Grand Line des trucs comme ça'', ''C'est cette fille qui nous porte malheur, la dernière fois c'était le Dragon Céleste, aujourd'hui c'est un Roi des Mers'', '' On va mourir''... Bref, rien de bon pour la suite, si j'en crois ce que j'écoute. Je vais pas mourir comme ça, quand même ? La seule chose que j'avais trouvé à faire, c'était de manger une sucette. Le temps de la sortir de son emballage, il était trop tard. Le Roi des Mers avait fermé sa gueule, avalant le bateau et moi à son bord.





♫ Fin de la musique ♪
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles multiples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-