Partagez | 
 

 « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Jeu 31 Jan - 13:38

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

Tout ça n'avait fait que commencer et j'avais déjà des envies de meurtre, j'avais envie de l'attraper, de lui enfoncer le crâne dans un mur, de l'éviscérer, de le découper en morceaux, l'immoler, le démembrer, l'émasculer ou je ne sais quoi d'autre comme atrocités encore, il me mettait littéralement hors de moi, si je n'avais pas tant à y gagner, je crois sincèrement qu'il aurait déjà passé l'arme à gauche depuis un bon moment cet espèce de pervers ! Je tenais à bout de bras la tenue qu'il m'avait ordonné de passer, non mais sans déconner pour qui il me prenait ! Il fallait vraiment que ça ne tourne pas rond là dedans ou qu'il soit frustré pour me demander de porter un truc pareil !!! Après avoir déposé ma chemise, ma jupe ainsi que ma veste dans un coin de la pièce, j'enfilais dos à mon « maître », bordel que ce mot me répugnait, une tenue de soubrette, non mais franchement, je devais avoir l'air plus que ridicule... Je fis taire un soupire d'exaspération qui menaçait de s'échapper d'entre mes lèvres... J'aurais bien organisé une petite rencontre entre ce tordu et mes jolis bébés toujours accrochés à mes cuisses... Faire l'esclave ok, mais mes armes elles restaient en place en espérant que leur vue calme quelque peu les hardeurs de ce type... Mais il faut bien l'avouer j'avais tout de même un sérieux doute là dessus...

Puis c'était quoi cette couleur de cheveux là ?! On aurait pu croire qu'il avait un énorme chewing-gum ROSE de collé sur la tête, et dire qu'on s'étonnait souvent de mes cheveux blancs et de mes yeux rouges, les autres auraient mieux fait de rencontrer ce détestable personnage avant moi, là il fallait le dire, il y avait matière à dénigrer...
Passant une de mes mains dans la poche de mon tablier je trouvais une étrange chose, une sorte de morceau de tissu avec des froufrous et du ruban de chaque côté... mais qu'est-ce-que c'était encore cette connerie ? Je fourrais l'objet sans ménagement là où je l'avais trouvé un peu plus tôt. De un je ne savais pas où ça pouvait bien aller et de deux même si j'avais su il était ABSOLUMENT hors de question que je porte un truc pareil !

Franchement, rien qu'à voir le luxe de l'hôtel dans lequel il créchait, il aurait pu avoir n'importe qui de plus « qualifié » que moi et qui sans aucun doute aurait pu lui garantir le fait d'exécuter le moindre de ses désirs. Ouais, j'admets c'était exactement ce que j'allais être obligée de faire, mais la tâche s'annonçait déjà difficile, il n'y avait qu'à voir le regard assassin que je posais déjà sur lui, si mes pistolets c'étaient trouvés à la place de mes prunelles incandescentes, il serait mort des millions de fois depuis que nos regards c'étaient croisés, dès les premières secondes il m'avait semblé louche, un de ces types complètement barré qui n'avaient probablement pas l'eau et le gaz à tous les étages comme on le dit parfois... Il n'y avait qu'à voir sa dégaine pour s'en rendre compte, et son rire son affreux rire, un truc du genre : « fufufufufu », non mais c'était quoi ça ?! Exaspérant hein avouez-le... Vous aussi vous auriez envie de lui faire avaler son dentier si un mec portant un énorme chewing-gum rose sur la tête passait son temps à ricaner de la sorte à vos côtés... Et si comme cela ne suffisait pas, ce mec était un porc, il n'y avait pas d'autre comparaison possible, il y en avait partout ! Ne me demandez pas quoi, la plupart des choses jonchant la chambre étaient devenues indescriptibles et non identifiables... Vraiment dégueulasse. Sans compter qu'il voulait que je nettoie tout son bordel et que je lui serve des verres de saké alors qu'il était en train de bidouiller je ne sais quoi dans un espèce de laboratoire improvisé !

Oui, je vous l'avez déjà bien dit avant, ce mec est un taré, il s'amuse avec ses éprouvettes dans un bâtiment rempli de civils et autres personnes en déplacement probablement, j'ai juste envie de vous dire un seule et unique chose : Normal ! Tout est normal !
Ce type est tout bonnement un danger pour l'humanité ! Le rayer de la carte aurait peut être était une bonne chose finalement... Un mal pour un bien comme on dit hein ? Puis j'aurais très certainement reçu les honneurs pour avoir abattu ce fou... Enfin tout cela ne pourrait rester qu'une agréable pensée ma foi fort tentante... Après tout n'avais-je pas une fois lu dans un des livres se trouvant chez le vieux cette tirade : «  L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. » Bon ok tout n'était pas vrai là dedans, une soumission totale, c'était tout bonnement impossible pour moi, ensuite pour ce qui est de résister, c'était en effet assez déconseillé, et en ce qui concerne l'assassina, là on pouvait toujours s'arranger hein... Un sourire naquit sur mes lèvres à cette seule douce pensée.

Tout en pestant intérieurement contre lui et imaginant les différentes façons dont j'aurais pu user pour l'éliminer, je m'étais dirigé vers l'endroit qui me semblait le plus approprié pour y ranger des verres et une bouteille de saké. Lorsque je les eu trouvés tout deux, je servi un verre bien dosé alors que pendant quelques secondes je me voyais me prendre une bonne rasade du breuvage voir même plusieurs pour me donner du courage, chose que je me retins pourtant de faire... J'avais en effet grandement besoin de toutes mes capacités pour arriver à tenir le coup et ne pas le louper en cas d'une quelconque ouverture, car une chose était sure, je n'allais pas arriver à garder mon calme et mon professionnalisme bien longtemps avec lui...
Une expression visiblement énervée et agacée sur le visage, le pas raide je me rapprochais du scientifique et posais avec violence le verre de saké à côté de lui avant de rajouter cette réplique, à laquelle j'aurais bien rajouté un « du con », de ma voix la plus froide et tranchante :

« Le saké..... »

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Lun 4 Fév - 22:26

J'adore les esclaves !

J’avais besoin de faire mes courses. Voilà la raison de ma venue sur cette île. Enfin… C’est ce que je me disais. J’essayais de relativiser avec l’équipage d’abrutis qui me faisait voguer dans toutes les Blues sans jamais me mener à mon but… C’était exaspérant, mais il y avait certains avantages. Comme le fait que j’avais réussi à mettre les pieds sur cette super île. Bon on voyait bien qu’il y avait trois styles de gens présent sur cette île. Les commerçants : toujours chaleureux et surtout prêt à faire n’importe quoi pour vous vendre quelque chose… Sûr qu’ils seraient prêts à vendre leur mère pour une poignée de berrys. Certes une bonne poignée mais une poignée quand même… Ensuite, il y avait les mercenaires : avide de sang, ils attendaient la moindre accroche pour fondre sur les emmerdeurs. Eux ils ressemblaient à de vrais vampires… S’ils pouvaient boire le sang de leurs victimes, je pense qu’ils le feraient sans hésiter. Mais pas de chance pour eux, le règlement de l’île interdisait ce genre de nourriture… Vraiment bizarre cette île quand même ! Et enfin il y avait les gens comme moi. Les voyageurs quoi. On était les cibles des deux autres catégories… On se faisait donc sans cesse agressé…

- Tu veux m’acheter ça ? T’inquiète pas je te fais un prix d’ami

- Viens regarder ma collection de katanas exceptionnels ! L’exception prend tout son sens chez moi tu verras

- Tu as faim ? Viens gouter à mes supers glaces à la saleté et son gratin de poussière !

Bon vous l’aurez compris. On se fait interpeller par tous les commerçants. Pas moyen de faire ces emplettes tranquille. Et on nous propose même des trucs vraiment chelou… Mais bon il parait que ses glaces sont excellente… Je testerais peut-être un jour… Ou pas ! Mais il y a aussi les :

- Fais gaffe tête de con ! Tu as frôlé les objets de ce magasin !

- Ho du gland ! Regarde où tu mets les pieds ! Mes chaussures ne sont pas faites pour faire jolies ! Y a des trucs dedans !

- Regarde-moi encore une fois avec ce ton là et j’te découpe ! Pecnot !

Encore une fois, vous voyez les agressions de cette ville. Parfois ça va vraiment loin et je pense que ces mercenaires sont pour la plupart des abrutis fini… Surtout le mec qui m’a parlé de « ton » pour un regard… Bon passons. Je cherchais donc un moyen de faire mes courses sans faire mes courses. Là vous devez tous me regarder avec un regard « WTF » ! Bon je vais donc mieux m’expliquer… Alors j’aimerais obtenir les objets de mes désirs sans avoir à me coltiner tous ces emmerdeurs ! Là la moitié doit avoir compris je pense. Donc pour la deuxième moitié, bin en fait c’est simple je veux une personne qui aille acheter les choses à ma place. Et pour la troisième moitié… Bin un esclave quoi ! Y a pas de troisième moitié ?! Et alors ! Je dis ce que je veux d’abord !

Un esclave… J’en bavais. Ça faisait longtemps que je rêvais d’avoir ce genre de personne à mon service. Et il fallut que ce soit une femme. Pas une ravissante femme, mais une femme quand même et ça valait tous les hommes de la terre. J’étais aux anges. Cette femme faisait tout ce que je lui ordonnais et sans rechigner. Enfin… Bon elle faisait ce que je lui demandais et c’était déjà bien.

Comme premier ordre la tenue de soubrette… Je lui avais fait mettre une tenue de soubrette… C’était vraiment le pied. Une jeune femme dans une petite tenue. Houlala j’en avais plein les yeux ! Des jambes parfaites ! Avec la balafre qu’elle avait sur la joue, j’avais peur que tout son corps soit meurtri mais j’avais peur pour rien. Elle était vraiment top dans cette tenue. Une reine ! En plus elle m’appelait « Maitre » ! N’est-ce pas le rêve de tout homme ? Alala j’en pouvais plus… Toutes les cellules de mon corps m’ordonnaient de lui sauter dessus et… Mais je me retenais… Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. Peut-être la vue de ses flingues. En tout cas je ne savais pas si j’allais pouvoir me retenir indéfiniment…

Alors pour me faire un peu oublier sa magnifique tenue, je me suis mis à travailler. Mais bon ce n’était pas mon esclave pour rien alors je lui ai demandé d’aller me chercher du saké. Sans lui dire où il était bien sûr. La voir remuer dans tous les sens, frétiller, se mettre à quatre pattes pour chercher mon breuvage était un délicieux spectacle. Quand elle posa enfin le saké près de moi, je pris le verre et le brisant par terre.

Je déteste le saké ! Idiote !

J’étais vraiment un enfoiré parfois… Mais j’adooooooooooooorais ça !
Je lui tendu ensuite une liste de chose à aller acheter. Une liste de course quoi.

Allé ! File esclave ! Rends-toi utile ! Dépêches-toi d’aller me chercher tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Mar 5 Fév - 23:42

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

Bordel s'il continue de me reluquer comme ça je lui fait avaler tout ces produits plus étranges les uns que les autres un par un et j'utilise son scalpel pour lui retirer chacun de ses organes à vif et je les revendrais au marché noir !! Pour qui il se prend hein ?! Je ne suis pas ce que tu penses pauvre fou, je ne suis pas ton jouet, il va falloir que tu finisses par le comprendre, sinon je vais être obligé de te le faire comprendre moi-même et franchement je ne pense pas que ça plaise à quelqu'un d'autre qu'à moi cette histoire...
Quoi ?! Mais.... Mais qu'est-ce-qu'il foutait encore ?! Ce malade venait de jeter le verre au sol, le laissant se briser et son liquide se répandre. Non mais je rêve là ! Je sentis mon sang ne faire qu'un tour dans mes veines, je fermais les yeux quelques secondes tentant de ne pas attraper un morceau de verre brisé et de lui trancher la gorge avec.

« Je déteste le saké ! Idiote ! »

Ma mâchoire se serra un peu plus, je me jetais sur lui, mes mains enserrant son cou, son visage devint peu à peu violet, son corps se mit à tressaillir, tentant de lutter comme il le pouvait pour survivre, puis un dernier sursaut de vie parcouru son corps avant qu'il retombe inerte pour mon plus grand plaisir, ses yeux révulsés... Un soupire de plaisir s'échappa d'entre mes lèvres, malheureusement tout cela n'était rien d'autre qu'un rêve, le chewing-gum continuait de déverser son flot de paroles détestables... Mais il va pas la fermer lui ?!

« Allé ! File esclave ! Rends toi utile ! Dépêches toi d'aller me chercher tout ça ! »

Oh que oui ! Aucun problème ! Ça tu n'auras pas besoin de me le demander deux fois !!! Partir d'ici, être loin de toi crevure, rien ne me plaira plus au monde à ce moment précis ! Un sourire radieux naquit sur mes lèvres à cette seule idée, libre, tranquille, loin de cet enfoiré !!! Enfin une bonne chose et Dieu seul sait si elles étaient rares depuis que j'avais croisé son chemin en cette satanée journée ! Pour la première fois je ne lui adressais pas un sourire hypocrite et me dépêchais d'empoigner la liste avant de me hâter vers la sortie. De l'air et vite !!!
Cependant avant de passer la porte, je me retournais vers mon tortionnaire et lui adressais un clin d'œil ainsi qu'un petit signe de la main, pure moquerie cela va de soit... Je priais pour qu'il entende mon message mental « Crèves durant mon absence ça rendra les choses plus simples pour nous deux ! »

Une fois dehors, je jetais un coup d'œil rapide à la liste assez conséquente que venait de me donner Oxy, bon des trucs avec des noms vraiment étranges, des trucs de savants quoi et d'autres un peu plus communs, ça ne devait pas être bien sorcier de trouver tout ça ici ! Et... Mais... Attendez là, y a un truc qui me chiffonne... Il est où le fric ?! Il ne m'en a pas donné ! Non mais sans déconner il croit sincèrement que je vais payer TOUS ces trucs ?! Non mais il rêve là et puis quoi encore ?! Je veux bien faire la boniche, et encore, mais régler ses dépenses à ça non ! Il serait mon ami, pourquoi pas, mais il ne fallait pas se leurrer il n'était pas le genre de type que j'avais envie d'aider...
Tsss et ces cons là qui me reluquaient comme si j'étais un morceau de viande ou je ne sais quoi, ils avaient pas bientôt fini ?! Ils n'avaient jamais vu de nana habillée par un pervers ou quoi ?! Je sentais la veine sur ma tempe se faire de plus en plus apparente... Lorsqu'une main vint se poser sur mon arrière train je me senti exploser, Ruby prenant le dessus et fracassant littéralement la mâchoire du gros lourd qui venait d'oser poser sa sale main sur moi. Marre de tous ces obsédés !!
Soubrette, pour quelque temps, mais toujours mercenaire au fin fond de moi-même non mais j'allais pas me laisser emmerder par des types comme lui, je jetais un regard mauvais aux autres attendant de voir si un de ces messieurs voulait encore tâter quoique ce soit qui m'appartienne... Visiblement leurs ardeurs semblaient plus ou moins s'être calmées... Sans faire plus attention à leur petite personne j'allais faire les poches du lourdaud et l'allégeais de ses berrys avant de me diriger vers une taverne, j'avais bien besoin d'un remontant et de quoi endurer les longues heures qui me restaient aux côtés de l'autre fou furieux !

Au bout de plusieurs heures je finis par me dire qu'il était tout de même temps de rentrer, même si cette idée il fallait bien le dire était bien loin de m'enchanter... Après avoir payé mes consommations, je repris la route de l'hôtel, la fête était fini, le calvaire allait reprendre. Je ne pris même pas la peine de frapper à la porte et entrais dans la chambre occupée par le gros chewing-gum rose, je récupérais la liste dans la poche de mon tablier et la froissais sans ménagement avant de la balancer sur le crâne de mon « maître ».

« Pas de fric pas de course c'est ce que les marchands m'ont répondu, après ils ont dit que je pouvais les payer en nature, mais je doutais que vous accepteriez... Maître... » dis-je d'une voix tout à fait innocente et une petite moue adorable aux lèvres.

Vas-y énerves toi, fais moi rire pauvre idiot... Dis je pourrais te défoncer le crâne avant de partir ? Ah non mince, c'est vrai, ce n'est pas du tout prévu dans le contrat, c'est fort dommage d'ailleurs...

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Sam 9 Fév - 0:22

J'adore les esclaves !

En partant, ma « superbe » esclave me fit un clin d’œil accompagné d’un petit signe de la main… A la coquine ! Je le savais ! Elle me voulait ! Elle voulait mon corps ! Avant, j’étais aveugle et maintenant je vois ! Toutes ces petites positions sexy, cette tenue de soubrettes, cette serviabilité, … Et puis maintenant ça ! Je comprenais enfin ! Alala j’avais hâte qu’elle rentre. J’étais dans tous mes états. Il fallait que je me calme. Il fallait que je trouve de quoi m’occuper, me défouler. Un simple regard autour de moi et mes expériences reprirent de plus belle. Tout en pensant à ma petite esclave je versais le contenu de fioles dans d’autres fioles mais de manière incontrôlé… Je n’étais plus maître de mon corps. Méliandre occupait toutes mes pensées. Pas qu’elle était grosse ou quoi, mais j’étais sous le charme !

Elle était partie déjà quelques heures… Juste le temps pour moi d’exploser quatre fois l’appartement à cause de manip’ hasardeuses, mais toutefois fortes intéressantes. Enfin c’est que je disais à tous mes voisins qui venaient me faire chier pour les petits bruits et les petits trous que je causais…

C’est pour la science ne vous inquiétez pas !
C’était l’une de mes phrases préférés. Ne me demandez pas pourquoi… Bon je vais vous le dire quand même, hein. En fait c’est parce que c’est l’un des plus gros mensonges qui sort de ma bouche et il est tellement récurant que ça en devient hilarant. Ou c’est peut-être l’inhalation de tous ces gaz qui me rend comme ça. Bon en tout cas, ils pouvaient tous crever en un instant si je faisais un truc trop dangereux, ce qui n’est pas du tout mon cas d’ailleurs… Pourtant cette phrase effaçait toute leur peur et leur énervement. Et semblait même les réjouir… Pauvre gens. Ils me faisaient vraiment pitié quand même parfois.

Puis elle est rentrée. J’étais soulagé qu’il ne lui soit rien arrivé. Toujours aussi… Aussi sexy voilà et un peu éméché je pense. En tout cas ce style lui allait bien et lui donnait du caractère. Elle venait de me balancé un truc dessus… Enfin à travers moi quoi, fufufu. Pour cette « agression » je ne lui en voulais pas. Elle était si magnifique dans sa petite tenue. Puis elle me parla du problème qu'elle avait rencontré dans sa lourde tache :

« Pas de fric pas de course c'est ce que les marchands m'ont répondu, après ils ont dit que je pouvais les payer en nature, mais je doutais que vous accepteriez... Maître... »
Pauvre petite… J’avais oublié ce point super important… Mais bon il y avait un problème… Moi ben je n’avais pas de tunes ! Et puis elle avait raison !

Bien sûr que je n’aurais pas accepté qu’ils souillent ton corps, car ton corps m’appartient ! Ton corps est mien, fufufu. Tu as bien fait !

Bon tout ça est super cool mais il ne faut pas que je lui montre que je suis à ses pieds ! Et en parlant de pieds… Lui tendant mon pied :

MASSE-MOI, ESCLAVE !
Puis quelques secondes après, j’ai enchainé avec :

J’espère que tu vas prendre ton pied… Fufufu
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Dim 10 Fév - 12:55

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

A peine avais-je terminé ma phrase que mes yeux se posèrent sur la pièce, c'était un vrai capharnaüm mais comment pouvait il mettre autant de bordel à lui tout seul !! Jusque là je n'avais pas fait attention au bazar qui se trouvait là, on aurait pu croire qu'une tornade était passé dans la chambre, sans compter les nombreuses traces de brûlures et les trous dans le plafond ou encore les murs, je pouvais même apercevoir les autres clients de l'hôtel dans leur propre chambre. Ma bouche s'entrouvrit légèrement ils ne disaient rien ? Aucun d'eux n'était venu lui demander des explications, aucun n'était tout simplement venir lui mettre sur la tronche pour avoir saccagé leur séjour ? Et la sécurité elle foutait quoi ?! On était tout de même dans un établissement prestigieux, il devait donc disposer de personnes des plus compétentes pour protéger le lieu, mais non, ce débile n'avait pas une seule égratignure, chose étrange d'ailleurs quand on regardait l'état même de la pièce enfin...
Il se mit à me parler mais pour tout dire je n'avais pas écouté la moindre de ses paroles, sincèrement je plaignais la femme de ménage qui devrait passer derrière lui, enfin je ne suis même pas certaine qu'une femme de ménage ferait l'affaire, à ce stade là je pense que la direction allait devoir faire appel à des artisans... Il allait falloir tout refaire, sans parler des dégâts causés aux chambres environnantes, enfin au fond tout ça je m'en foutais le moment venu j'aurais déjà mis les voiles, je ne comptais vraiment pas moisir ici avec le chewing-gum !
Tout un coup l'autre se mit littéralement à beugler, oui il n'y avait aucun mot qui pouvait mieux convenir, me faisait légèrement tressaillir, je relevais les yeux dans sa direction que je quoi ?!

« MASSE MOI ESCLAVE »

Et il me tendait son pied, non mais il se foutait de moi là, et bientôt il allait me demander de les lui baiser aussi... Il y avait des limites tout de même... L'idée de retirer mes gants et de venir gentiment lui effleurer me traversa l'esprit, au moins j'aurais la paix ! Seul bémol et qui n'est pas des plus anodins j'allais avoir du mal à trouver ce foutu truc qu'on m'avait demandé si auparavant je ne pouvais pas lui soutirer quelques informations... Bon pas la peine que je me voile la face j'allais encore devoir le supporter, ma sortie en ville me semblait déjà à des années lumières. Définitivement, jouer les esclaves ce n'était vraiment pas pour moi !!

« J'espère que tu vas prendre ton pied... Fufufu. »

En entendant cette dernière tirade je ne pu m'empêcher de pokerface... Prendre mon pied ?! C'était quoi ce sous entendu douteux là ?! Tu vas voir ce que tu vas pas tarder à prendre gros pervers ! Je senti des fourmis commencer à monter le long de mes bras avec la furieuse envie de lui fracasser la mâchoire tout comme je l'avais fait quelques heures plutôt avec l'autre énergumène...
Je fermais les yeux quelques secondes tentant de refouler mes pulsions en moi et finis par m'agenouiller dans les débris devant le pied que me tendait ma future victime, un large sourire venait d'apparaitre sur mes lèvres, il voulait un massage hein ? Pas de problème il allait être servi...
Avant de devenir un vieux fou sénile pour les gens du village, celui qui m'avait recueilli avait été pour eux l'un des meilleurs médecins qu'ils avaient pu avoir, sa bibliothèque regorgeait de livre sur la médecine, mais franchement ce n'était pas vraiment quelque chose qui me passionnait, moi ce que je préférais c'était les romans d'aventure et les livres sur la navigation et les changements climatiques ! Je n'avais pas soif d'altruisme comme lui, j'avais seulement soif d'aventure... Le reste je m'en foutais complètement et encore plus quand cela touchait les villageois, ils n'étaient que des êtres sans cervelles !
Le « vieux » avait bien tenté de m'apprendre quelques rudiments de la médecines et comment soulager certains maux, mais c'était toujours rentré par une oreille et ressorti par l'autre, lui même avait fini par baisser les bras et vexé de ne pouvoir faire de moi celle qui prendrait sa relève m'avait interdit l'accès à la bibliothèque, mais bon il ne fallait pas être dupe, ce n'était pas de simples paroles qui allaient m'arrêter... Bref, à cet instant une image présente dans son ancien cabinet m'était revenu en tête, il s'agissait d'un dessin de pied justement ! On pouvait y voir tout le dessous d'un pied divisé en plusieurs parties où il était à chaque fois indiqué sur quel organe l'on pouvait agir en exerçant une pression à tel ou tel endroit....... Nous n'allions pas tardé à voir s'il me restait quelques notions de ce qu'il avait tenté de m'apprendre, cela s'annonçait des plus divertissants !

Je n'avais jamais été douée pour ça, je ne tournais pas dans le « bon sens » d'après lui et je risquais plus de détraquer un éventuel patient que de lui faire du bien, s'en suivait tout le temps des remontrances, ah pauvre fou te serais-tu seulement un jour douté que mes erreurs me serviraient un jour, à vrai dire je ne le pensais pas vraiment moi-même jusqu'à aujourd'hui...
Je pris le pied de mon tortionnaire entre mes mains en retenant un haut le cœur, bordel rien que l'idée de faire quelque chose pour lui me donnais l'envie de gerber, depuis quand arrivais-je à me plier aux ordres de quelqu'un.... Heureusement que le jeux en valait la chandelle car mon ego était en train d'en prendre un sacré coup disons le clairement. Je peux te jurer que quand j'en aurais l'occasion je ne te raterais pas raclure, tu regretteras tout ce que tu m'obliges à faire, et il te restera un goût amer de cette journée...
Je me mis alors au travail, effectuant des pressions sur son pied dans le sens inverses des aiguilles d'une montre, je vais tout te détraquer, tu vas pas tarder à avoir des envies de vomir, les poumons qui vont t'oppresser et j'en passe... Enfin espérons seulement que je ne me trompe pas dans les points d'acupuncture !!!


« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Dim 10 Fév - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Dim 10 Fév - 13:51

J'adore les esclaves !

Elle se mit à genoux pour mon plus grand bonheur. Dans cette position je me sentais si supérieur. Je me sentais poussé des ailes ! En la voyant ainsi, je me pris à rêver de centaines de femmes à mes pieds. Des femmes prêtes à passer tous mes caprices, tous mes désirs… Les yeux pleins d’étoiles, je pensais qu’il fallait que je me bouge pour ouvrir un harem parce que rien que l’idée de penser que des dizaines de femmes soient à mes pieds, me chatouillait l’esprit.

Bon pour l’instant je n’en avais qu’une et c’était déjà sympathique. Elle était obéissante et super sexy dans sa petite tenue racoleuse… En tout cas elle prit mon pied avec ses mains gantées… Pourquoi gantées d’ailleurs ? Avait-elle peur de mes pieds ? Étaient-ils si moches ? Si flippants ? Puis en me penchant je compris pourquoi elle gardait ses gants… Elle aurait pu aussi mettre un masque vu l’odeur, fufufu.

En tout cas, elle commença à me masser… Enfin à me toucher les pieds parce que je ne sais pas ce qu’elle faisait mais c’était vraiment bizarre… Au début je me sentais tout excité, puis une douleur vint me marteler le crâne ! Je ne sais pas trop ce qu’elle était en train de faire mais je souffrais énormément. Et là ce fut la pression de trop ! Lui mettant un coup de pied en pleine face pour me dégager de son étreinte, je couru rapidement en direction des chiottes. Sans prendre le temps de fermer la porte, en fait elle était inexistante… Surement dû à une explosion, hein ! J’irais me plaindre à l’hôtel tiens ! En tout cas, son massage me donna l’horrible envie de faire la grosse commission. Donc sur mon super trône je me délesté de ce poids devant la jeune femme à genou…

La situation était vraiment bizarre, mais en même temps si on fait un peu gaffe on peut s’apercevoir que ce genre d’histoire m’arrive assez fréquemment… Enfin pas de faire ma pause caca devant une femme à genou, mais plutôt le fait d’être ridicule devant de nombreuses personnes. Je dis « nombreuses personnes » parce qu’en fait il n’y avait pas que mon esclave qui était victime de ce magnifique spectacle… Mes voisins de chambres me regardaient tous à travers les trous que j’avais causés précédemment… A croire que j’étais une bête de foire ! Un pitre ou je ne sais quoi d’autre !

VOUS AVEZ QUOI A TOUS ME REGARDER BANDE DE DÉGÉNÉRÉS ?! C’EST POUR LA SCIENCE ALORS REGARDER VOS FESSES ET PAS LES MIENNES !

Encore une fois je faisais preuve de grande classe devant une dame… Mais bon c’était mon esclave donc ce n’était pas vraiment une femme à proprement parlé. Et puis j’avais fini mon travail. Mon envie était partie en même temps que le bruit de la chasse d’eau avait retenti. Je pouvais enfin vaquer à mes occupations.

Alors où en étions-nous ma petite esclave ? Tu étais en train de me bidouiller le pied c’est ça, hein… Bon comme tu n’as pas l’air très habile de tes dix doigts je vais te confier une tache que même toi tu pourras faire… Tu vas me transporter jusqu’au centre-ville. Et vu que j’ai mal aux jambes je vais m’assoir sur ton petit dos.

Lui claquant délicatement les fesses :

ALLEZ HOP HOP HOP ! A QUATRE PATTES ESCLAVE !
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Dim 10 Fév - 18:00

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

Me retenant de vomir à plusieurs reprises je m'affairais sur ces pieds à l'odeur plus qu'immonde en priant intérieurement pour arriver à lui faire passer l'envie que je le masse même si je n'atteignais pas forcément les points de son anatomie voulus... Au bout d'un petit moment je vis avec ravissement que mes gestes commençaient à porter leurs fruits, le visage du chewing-gum se crispait de plus en plus dans une expression de douleur, me tirant un nouveau sourire je me mis à malaxer avec encore plus d'ardeur qu'auparavant son immonde pied, il ne tiendrait probablement pas longtemps encore, allé juste un petit moment à patienter encore...
J'étais tellement absorbé par mon but que je ne vis pas le moment fatidique arriver et je me pris son pied en plein dans la figure, comme quoi j'avais vraiment pris un pied, mais pas vraiment comme il l'avait sous entendu... Je le lâchais sous le choc et me retrouvais sur les fesses, un morceau de verre planté dans la main, un juron s'échappa d'entre mes lèvres, mais quel con ce type !!
Après avoir retiré le morceau de verre non sans serrer les dents et traiter de tous les noms le révolutionnaire je relevais les yeux et l'aperçu sur son trône, la porte ayant explosé me laissé voir cet admirable spectacle. Je ne pu m'empêcher d'exploser littéralement de rire en le voyant dans cette position avec tous nos voisins en train de le fixer par les brèches qu'il avait lui même créé. J'en avais les larmes aux yeux, je n'avais pas vraiment réussi à faire ce que j'espérais mais au moins il ne m'avait pas fait subir ce supplice pendant des heures même si j'allais très probablement avoir de jolis bleus au visage, au moins voyons le point positif mon nez n'était pas cassé c'était déjà un bon début... Mes rires redoublèrent lorsque je l'entendis à nouveau se mettre à beugler :

« VOUS AVEZ QUOI A TOUS ME REGARDER BANDE DE DÉGÉNÉRÉS ?! C’EST POUR LA SCIENCE ALORS REGARDER VOS FESSES ET PAS LES MIENNES ! »

Pour la science ?! Il se rendait sur le trône pour la science nan mais sérieusement qu'est-ce-qu'il ne fallait pas entendre ! S'il n'avait rien de mieux c'était bien triste pour lui... Puis il fallait tout de même l'avouer entre le bruit et l'odeur qu'il produisait il était assez compliqué de ne pas se tourner en sa direction... La science, ah elle avait bon dos la science, à mon avis il leur avait probablement dit la même chose en ce qui concernait les différentes explosions, vraiment pitoyable, j'en étais presque triste pour lui, j'ai bien dit presque, je n'en suis tout de même pas encore arrivé à ce point là et vu à quel point il était détestable il était fort peu probable que j'éprouve quoique ce soit d'autre que du dégoût vis à vis de lui...
Sa majesté finit par se relever de son trône et se dirigea dans ma direction avant de se remettre à déverser un flot de paroles, jamais il arrêtait sérieusement je commençais à me demander s'il n'y avait pas dans ses fioles un liquide qui pourrait le rendre aphone pour mon plus grand plaisir...

« Alors où en étions-nous ma petite esclave ? Tu étais en train de me bidouiller le pied c’est ça, hein… Bon comme tu n’as pas l’air très habile de tes dix doigts je vais te confier une tache que même toi tu pourras faire… Tu vas me transporter jusqu’au centre-ville. Et vu que j’ai mal aux jambes je vais m’assoir sur ton petit dos. »

Bidouiller le pied, euh non pas vraiment de l'acupuncture inculte !!! Et si la preuve que je suis habile du con d'où crois tu que ta douleur venait ? Crois-tu être le seul à connaître quelque chose dans le domaine de la science ? Bon ok mes savoirs là dedans étaient très limités, mais le peu que j'en avais gardé pouvais servir la preuve !
Hein pardon ?! Je devais avoir loupé un épisode là je crois... Le « transporter jusqu'au centre-ville » ? Sur mon « petit dos »... mais oui bien entendu.... Et pourquoi pas voler aussi ?! Alors là il rêvait il avait qu'à se démerder il était hors de question que je fasse ça je n'étais pas un animal ni un moyen de transport faut pas déconner !!

« ALLEZ HOP HOP HOP ! A QUATRE PATTES ESCLAVE ! »

Nouveau pokerface. Il... Il venait de me claquer sur la fesse où j'avais rêvé... C'était le truc de trop cette fois, je ne pu contrôler mon geste et mon coude se souleva de lui même et vint lui asséner un violent coup droit dans la mâchoire. Mon sang bouillonnait dans mes veines, la veine de ma tempe vint s'ajouter au tableau témoin de mon agacement plus que présent même si le mot agacement se trouvait être un peu faible pour décrire le champ de bataille qu'était mon cerveau à ce moment là luttant mentalement pour ne pas purement et simplement le trucider...

« Il est hors de question que je te porte sur mon dos démerdes-toi !!! J'en ai assez de jouer la gentille fille que je ne suis pas bordel !! »

Qu'il aille au diable lui et ce commanditaire avec sa mission à la con ! Pourquoi je l'avais accepté déjà hein ?! J'en savais rien en plus !! Fallait vraiment que je sois masochiste ! Pourquoi j'avais accepté de perdre aussi facilement à ce jeu de carte dans cette foutue taverne et SURTOUT comment avait-il fait pour ne pas voir que c'était totalement calculé, le « paquet » que je devais récupérer avait intérêt à être un truc super important, mais à voir à quel point ce mec était pitoyable et ridicule je commençais sérieusement à avoir des gros doutes ! Comment un mec pareil pouvait bien posséder quoique ce soit qui puisse intéresser quelqu'un ?! Il n'était qu'un pauvre savant raté qui n'était même pas foutu de faire son boulot correctement à en juger par l'état de la pièce ! Les bras croisés sur la poitrine je le fixais droit dans les yeux tout en fulminant de rage.

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Dim 10 Fév - 19:01

J'adore les esclaves !

Plongé dans mes songes en attendant qu’elle se mette à quatre pattes, je repensais à l’acquisition de ma petite merveille. Cette esclave était vraiment une bénédiction. Et tout ça simplement parce que j’avais parié à un jeu de carte… Au début c’est vrai que j’avais vraiment peur de perdre vu que ma main était d’une telle faiblesse, seulement avec mon 3 de cœur ainsi que mon 7 de trèfle… Mais il s’est avéré que j’avais une meilleure main que mon esclave vu qu’elle s’était couchée… A moins que ce soit dû à mon super bluff ! Ouais ça devait être ça, fufufu. Quel jeu d’acteur ! J’étais vraiment quelqu’un d’exceptionnel ! En tout cas grâce à ce petit pari j’avais gagné une esclave. Tous mes désirs allaient être comblés ! Enfin presque tous ! Euuuuh… Plutôt une partie. Je dirai même une infime partie… Mais une partie quand même !

Sa gueulante me fit sortir rapidement de mes superbes pensées… Quoi ?! Elle refusait mon ordre ?! L’ordre de son maitre ! De son super maitre même ! Puis je me suis pris un coup de coude de cowboy direct dans ma mâchoire… On pouvait se demander si c’était vraiment une femme vu la puissance du coup. Ca faisait vraiment mal… J’étais tellement absorbé par ses formes que je n’ai même pas vu le coup arriver… En même temps c’était de ma faute. J’aurais dû lui caresser la fesse, pas lui claquer. Elle avait dû avoir peur ou même pire avoir mal ! J’étais un monstre mais pour me faire pardonner je ne la forcerais pas à me porter sur son dos. J’étais vraiment trop gentil avec elle…

Ben si tu ne veux pas me porter jusqu’au centre-ville j’irais tout seul ! Mais avant cela tu vas me divertir !

ALLEZ DANSE ESCLAVE ! REMUS-TON BEAU POPOTIN, FUFUFU ! FAIS-MOI VIBRER PAR LE MOUVEMENT DIVIN DE TON POSTERIEUR !
Alala j’avais hâte d’assister à ce spectacle qui allait sans doute me booster pour au moins trois mois ! Mon imagination n’avait jamais été aussi fructueuse, pourtant cette partie de mon cerveau était celle qui bossait le plus.

C’est là que j’ai remarqué tous mes voisins masculins, ainsi que certaines « femmes » avec de gros traits masculins et une barbe, en train de regarder la scène ! Ces enfoirés voulaient profiter du spectacle alors qu’il n’était que pour moi ! C’était mon moment ! Ma scène ! Je leur ai donc crié :

VOUS AVEZ TROIS SECONDES POUR ARRÊTER DE REGARDER CHEZ MOI, BANDE D'ENFOIRÉS ! SINON JE VOUS JURE QUE JE VOUS EXPLOSE !
Trois secondes plus tard aucun d’eux n’avaient bougé… Il fallait que j’agisse ! Parce que c’était MON spectacle !

CLAPOGAZ !
Avec la gigantesque explosion que je venais de faire, tous ces enfoirés disparurent ! Les trous dans les murs s’agrandirent et la gueule de mon esclave changea un peu… Je crois que j’avais encore un peu forcé sur les doses de gaz… Dans un espace quasi fermé c’était vraiment dur d’évaluer ma force… En tout cas ça lui donnait un certain style cette coupe mi-cramée, mi-ébouriffée ainsi que le fait qu’elle soit mi-nue… J’aimais bien moi. Seulement, elle, ça n’avait pas l’air de lui plaire beaucoup…

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Mar 12 Fév - 2:03

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

« Ben si tu ne veux pas me porter jusqu’au centre-ville j’irais tout seul ! Mais avant cela tu vas me divertir ! ALLEZ DANSE ESCLAVE ! REMUS-TON BEAU POPOTIN, FUFUFU ! FAIS-MOI VIBRER PAR LE MOUVEMENT DIVIN DE TON POSTERIEUR ! »

J'avais envie de me mettre à beugler à mon tour ! Il voulait y aller seul très bien qu'il y aille ça me fera des vacances ! Nouveau pokerface. Que je quoi ?! Remuer mon « beau popotin » ? Le faire « vibrer » par le « mouvement divin de MON postérieur » ?! Ce mec voulait crever, ouais il devait être sacrément suicidaire, ce n'était pas possible autrement, après il restait aussi la possibilité qu'il soit tout simplement con... Mes poings se mirent à trembler dangereusement, je n'allais pas tarder à réellement péter les plombs et au diable la mission, en plus je ne savais même pas ce que je devais récupérer exactement, je savais juste qu'il s'agissait d'une de ses nombreuses expériences. Avec ça j'étais bien avancée !
Alors qu'une nouvelle fois je m'apprêtais à lui sauter dessus purement et simplement avec l'idée délicieuse de l'éviscérer, il se remit à beugler me coupant dans mon propre geste.

« VOUS AVEZ TROIS SECONDES POUR ARRÊTER DE REGARDER CHEZ MOI, BANDE D'ENFOIRÉS ! SINON JE VOUS JURE QUE JE VOUS EXPLOSE ! »

Tien, je ne pensais même plus à eux ! De toute façon je doutais fortement qu'ils réagissent en me voyant trucider ce soit disant savant, si l'on pouvait le nommer ainsi... Ses connaissances me semblaient pourtant ne pas le laisser accéder à ce titre, du moins c'était mon point de vue après tout il valait ce qu'il valait, autant dire probablement pas grand-chose pour lui... Mais qu'importe je n'allais pas non plus lui demander son avis sur la question !!
Bien entendu ni les hommes ni les travelos présents n'avaient esquissé le moindre geste pour détourner le regard ou même pour retourner vaquer à leurs occupations... Une femelle vous imaginez ?! Tsss bande de mâles en rute. Pitoyable, juste pitoyable. Et puis fallait pas déconner non plus qui allait écouter un mec avec un chewing-gum rose fushia en guise de cheveux ? Nan mais sérieusement...
J'allais d'une voix cinglante lui faire remarquer le fait qu'il y avait tout de même peu de chance qu'il obéissent à un détraqué comme lui, mais une fois de plus avant que je ne puisse faire ou dire quoique ce soit, qu'il venait de frapper dans ses mains en beuglant de nouveau un truc étrange... Un détraqué je vous dis...

Une explosion s'en suivi, là je comprenais mieux d'où provenaient tous ces trous dans les murs... Les autres avaient tout bonnement fui et je commençais à penser que je devrais peut être finir par faire la même chose... Une odeur étrange attira mon attention et je poussais un cri d'horreur en apercevant mes cheveux moitié cramés moitié ébouriffés dans le miroir de la salle de bain qui bizarrement avait survécu à l'attaque. Mes yeux se posèrent ensuite sur ma tenue, enfin si on pouvait la nommer ainsi pour le peu qu'il en restait...
Je me retournais alors vers lui et lui lançait un regard meurtrier. C'était fois c'était bon il avait atteint le point de non retour, plus rien à battre de cette mission, adieu Méliandre et bonjour Ruby...
Je n'eus pas le besoin de l'appeler ni quoique ce soit d'autre, mon charmant second moi apparue d'elle même...

« QU'EST CE QUE TU AS ENCORE FOUTU INCAPABLE ! TU CROIS QUOI SANS DECONNER ! TU CROIS QUE TU L AS GAGNER PAR HASARD CETTE FOUTUE PARTIE DE CARTES HEIN ?! BAH NON PAUVRE CON ! »

Mais c'est pas vrai ! J'avais envie de me taper la tête contre les murs pour la faire taire... Mais pourquoi elle parlait de ça ! Elle était aussi détraquée que lui nom de Dieu ! Elle allait tout faire capoter cette idiote !!! Comment voulait-elle qu'on arrive à quoique ce soit si elle dévoilé tout à l'autre énergumène ! Il me fallu user de toute ma volonté pour arriver à la faire taire et à reprendre ma place, l'arrêtant alors qu'elle allait décrocher un crochet du gauche à notre « victime » du moment.
Je me mis soudain à faire semblant de pleurer ou plus exactement de chouiner et pour changer de sujet comme si de rien n'était je pris la main de mon exécrable « maître » et le tirais vers la sortie...

« Je ne veux... plus rester ici... avec tous ces pervers !!! Sortons ! »

Et voilà maintenant à cause d'elle j'allais devoir me retrouver à moitié à poil dans la rue, non mais franchement dans quoi je m'étais embarquée moi encore !

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Dim 17 Fév - 16:16

J'adore les esclaves !

Son regard me fit froid dans le dos ! Cette fois je croyais que c’était la fin ! Vous avez cru que c’est ce que j’allais dire, hein ? Et bin non fufufu. Je suis un logia moi ! Je ne crains rien ni personne ! Je suis invincible !

« QU'EST CE QUE TU AS ENCORE FOUTU INCAPABLE ! TU CROIS QUOI SANS DÉCONNER ! TU CROIS QUE TU L’AS GAGNER PAR HASARD CETTE FOUTUE PARTIE DE CARTES HEIN ?! BAH NON PAUVRE CON ! »
Je ne comprenais pas trop ce qu’elle racontait… Cette explosion m’avait offert un super sifflement dans les oreilles. C’était parfait ! Elle gesticulait, semblait vouloir me faire passer un message clair et terrifiant mais grâce à ma nouvelle ouïe, j’étais tranquille. Je crois que je venais de découvrir le rêve de tout homme. Maintenant je n’avais plus qu’à hocher de la tête pour faire semblant de l’écouter. Ensuite elle approcha rapidement sa main de moi, enfin plutôt son poing mais bon. Voulait-elle me proposer un truc ? Danser ? J’en savais rien seulement la seconde d’après elle retira sa main… Devant ce geste je restais perplexe. Elle était peut-être timide. Elle venait sans doute de me faire une super proposition. Cet acouphène venait surement de me faire rater quelque chose de grand ! D’énorme même ! Si ce que je pensais était la vérité… Alala… Rien que d’y penser j’en bavais déjà.

Puis elle me prit la main… J’avais raison ! Je m’aperçus ensuite qu’elle pleurait. L’émotion était tellement intense entre nous qu’elle en avait les larmes aux yeux ! Ce que c’est beau l’amour quand même.

Elle me dit ensuite encore un truc incompréhensible. Mais heureusement que je savais lire sur les lèvres. Et ouais moi je suis un type plein de ressources, fufufu. Grâce à mes supers talents je comprenais ce qu’elle m’avait dit. Je pensais la même chose… En venait de me dire : « Je t’aime ! Je veux qu’on se marie tout de suite ! »

Après ça elle me tira dehors. En la regardant je me suis dit que ses habits n’étaient pas présentables pour un mariage. Enfin surtout pour MON mariage ! Je lui ai alors dit :

Attends ! On ne peut pas y aller comme ça. Il faut qu’on se change et qu’on mette des habits plus adaptés à la situation !
On s’est donc rendu dans un magasin de vêtement. Et c’est moi qui ai choisi nos tenus ! Pour moi ça serait un costume violet super classe et pour elle une magnifique combinaison moulante en latex ! Dans ces sapes, c’était sûr qu’on allait faire fureur ! Lui tendant son tenue :

Voilà ton costume chérie !
Et puis je ne vous ai pas dit ! C’est à ce moment-là que je l’ai embrassé, fufufu.

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Lun 18 Fév - 11:52

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

Il ne me répondit même pas et se contenta de me suivre, étrange... Vraiment étrange, lui qui d'habitude ne se taisait jamais n'avait pas émis le moindre son ? Pas la moindre proposition ? Pas la moindre beuglante ? Non il y avait un truc pas rond, il devait préparer un truc, un truc louche et complétement débile pour changer... Mon instinct ou tout simplement Ruby allez savoir, me hurler d'en finir au plus vite avant que tout ça ne finisse pas vraiment déraper et prendre à nouveau une tournure peu agréable...
Et je dois avouer que jusque là le peu d'instinct que je possède ne m'avait pas trahis, chose qui n'allait pas tarder à être vérifier une nouvelle fois...

« Attends ! On ne peut pas y aller comme ça. Il faut qu'on se change et qu'on mette des habits plus adaptés à la situation ! »

Tiens... Je l'avais bien dit que c'était étrange qu'il se taise... Le silence ne dure jamais longtemps avec ce type, c'était bien dommage d'ailleurs... Lorsqu'il avait la bouche fermé, mise à part la couleur de ses cheveux et ses odeurs corporelles assez prononcées, il aurait presque l'air normal, j'ai bien dit presque... Je baissais les yeux sur ma tenue avant d'inspecter la sienne, dans un sens il n'avait pas tord, nous ne portions pas vraiment de tenues « correctes », on aurait pu nous croire tout droit sortis d'un champ de bataille ! Au fond c'était plus ou moins ça vu l'état dans lequel nous avions laissé la chambre d'hôtel !
M'enfin je n'allais pas m'apitoyer sur le sort de l'établissement, si celui-ci pouvait se payer les services de mercenaires, faire réparait l'endroit ne serait pas non plus un problème pour eux ! Et puis il fallait bien noter le fait extraordinaire qui était en train de se dérouler ! C'était bel et bien la première fois que cet abruti ouvrait la bouche pour dire quelque chose de censé comme quoi tout est toujours possible !

Sans ajouter la moindre parole, pour éviter qu'il ne change d'avis et reparte dans ses délires je le suivis docilement dans un magasin de vêtements qui en apparence m'avait l'air assez classe, cette fois-ci j'allais peut être échapper à la tenue de soubrette ! Je le laissais partir de son côté et me mis à fouiner dans les rayons, les yeux pleins de petites étoiles je mis la main sur des vêtements ressemblant à ceux qui venaient de brûler dans l'explosion créée par le « savant » s'il est possible de l'appeler ainsi. Mais ces derniers étaient d'une toute autre qualité, sans parler des jolies broderies qui ornaient la veste et ces boutons ! Un vrai travail d'artiste !!
Soudain l'odeur pestilentielle qui m'avait quitté un court instant ne tarda pas à faire sa réapparition, et merde moi qui pensait être tranquille un bon petit moment, c'était visiblement raté. Je me retournais dans sa direction tout en poussant un petit soupire. Lorsque mes yeux se posèrent sur lui, je ne pu inévitablement ne pas voir ce qu'il portait sur lui mais également ce qu'il me tendait. Je manquais de m'étrangler, non mais c'était le comble du mauvais goût ! Dans cet immense magasin classe il avait fallu qu'il aille dégoter les trucs les plus immondes qu'il devait y avoir !
C'était quoi ce costume ?! Il ressemblait à une grosse aubergine un peu trop mûre peut être...
Et ce.... ce truc là c'était quoi ? Du latex ?! Non mais il m'avait pris pour qui lui ?! Je préférais mille fois me balader à moitié à poil dans le reste de ma tenue de soubrette que de mettre un truc pareil ! Cette fois c'était définitif je ne penserais plus jamais que ce mec pouvait dire, penser ou faire quoique ce soit d'un minimum censé...
La veine sur ma tempe se mit à enfler dangereusement et mes mains se crispèrent sur le cintre que je tenais encore, prémisse d'une catastrophe à venir... Ça devenait tout bonnement inévitable, voilà trop longtemps que je taisais mes pulsions et surtout les siennes, je l'entendais tourner en rond comme un animal en cage qui ne laisserait pas passer la moindre occasion de s'échapper si elle se présentait...

« Voilà ton costume chérie »

Ché quoi ?! Chérie ?! Il veut vraiment crever lui ! Je lâchais violemment le vêtement que j'avais dans les mains et m'apprêtais à me jeter sur lui pour lui arracher les yeux lorsque le chewing-gum me devança et... ET M'EMBRASSA ?! Je lui mordis violemment la lèvre. Simple et pur réflexe. C'était quoi cette haleine ?! On aurait cru qu'il avait mangé un rat crevé depuis plusieurs semaines déjà. Mon corps ne me répondait plus, elle avait pris le contrôle, il avait fait le geste de trop, il aurait mieux valu qu'il se contente de me tendre son horreur, il aurait mieux valu au fond que je refuse cette mission à la con... Enfin il était trop tard pour avoir le moindre remords, après tout il n'allait avoir seulement que ce qu'il méritait... Nous ne sommes pas son jouet, nous ne sommes le jouet de personne.
Elle lui arracha d'un coup sec son horreur en latex et l'envoya valser à travers le magasin, notre regard incendiaire ancré droit dans le sien. Me nichant bien confortablement au sein de moi-même je la laissais faire ce que bon lui semblait avec notre « maître », ça ne pouvait lui faire que du bien après tout...
Ruby attrapa le chewing-gum par sa cravate et le plaqua brutalement contre le mur avant de lui asséner un violant coup de poing dans l'estomac.

« Je peux savoir pour qui tu t'es pris ?! Qu'est-ce-que tu as cru pauvre con ?! Que nous étions de gentilles fifilles bien obéissantes... »

Sans attendre la moindre réponse elle laissa sa main glisser sur le corps de notre vis à vis et pris une voix douce et mielleuse, lui adressant un petit sourire en coin :

« Je suis désolée maître mais je crois que nous n'avons pas VRAIMENT les mêmes attentes l'un de l'autre... Fini de jouer maintenant. »

La chemise du révolutionnaire termina en lambeaux tandis que mon double laissait échapper un petit rire démoniaque, l'un des vendeurs commença à s'avancer dans leur direction mais elle n'y prêta pas la moindre attention, gardant toujours son regard plongé dans celui d'Oxy. Sa main se serra un peu plus sur la cravate et elle rapprocha son visage à quelques millimètres seulement de l'oreille du « savant ».

« Maintenant les rôles vont devoir s'échanger si tu ne veux pas que les choses tournent mal... »

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Jeu 21 Fév - 15:33

J'adore les esclaves !

Donc je l’ai embrassé mais la conne m’a mordu la lèvre ! Cette conne venait de me faire saigner ! Elle venait de faire couler mon sang divin ! Elle enchaina ensuite en balançant sa super tenue de mariage ! Et enfin et me pris et me colla contre le mur avant de me raconter sa vie. Ne la quittant pas une seule seconde des yeux, je n’écoutais même pas ses paroles… Pour moi c’est une bataille de regard ! Le premier qui lâcherait serait la lopette ! La femmelette ! Le soumis même ! Et une chose est sure, ça n’allait pas être moi !

Pendant que nous nous regardions intensément, elle massacra ma super chemise et me susurra un truc à l’oreille :

« Maintenant les rôles vont devoir s'échanger si tu ne veux pas que les choses tournent mal... »

FUFUFUFU… FUFUFUFU… FUFUFUFU ! Tu me fais bien rire saleté d’esclave ! Tu n’es qu’une bonne à rien et tu crois que tu vas commencer à dicter TES règles au grand Oxy ? Non, non, non, je ne crois pas ! Moi je crois plutôt que tu vas vite te remettre dans ton rôle d’esclave sinon je vais devoir me fâcher !
C’était l’heure de reprendre mon intangibilité ! Toutes ses émotions m’avaient rendu palpable, mais maintenant je redeviens maitre de mon corps et surtout de mon logia !

POUF !

Et voilà ! J’avais disparu. Son étreinte m’avait quand même bien fait mal… Cette femme avait vraiment de la poigne. Mais tout ça est fini ! Cette vermine n’est rien face au Gazu Gazu No Mi ! Et elle va bientôt le comprendre !

C’est là qu’un type a commencé à chercher l’embrouille à MON esclave. Fufufu, les gens font vraiment tout pour me rendre fou aujourd’hui, c’est ça ? Tout le monde est ligué contre moi, hein ! Et ben ça ne va pas se passer comme ça croyait moi !

Je me suis donc interposé entre Méli et le vendeur, puis j’ai fait inhaler un peu de mon gaz à ce cher gentilhomme… Bon il s’écroula d’un coup ce qui rameuta tous les mercenaires du coin… Mon super plan de « je-sauve-courageusement-et-avec-classe-mon-esclave » s’est transformé en « chacun-pou-sa-peau-ma-belle »… Non je rigole. Je lui ai proposé une alliance provisoire. Elle et moi ensemble pour vous jouer de mauvais tour. On serait sur le même pied d’égalité le temps de régler cette affaire. C’est vrai que moi j’aurais pu me sortir de ce mauvais pas en m’éclipsant comme par magie, seulement j’y tenais vraiment à mon esclave. Mon rêve…

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: « Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]   Ven 22 Fév - 23:04

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. »
Oxy & Méliandre

« FUFUFUFU… FUFUFUFU… FUFUFUFU ! Tu me fais bien rire saleté d’esclave ! Tu n’es qu’une bonne à rien et tu crois que tu vas commencer à dicter TES règles au grand Oxy ? Non, non, non, je ne crois pas ! Moi je crois plutôt que tu vas vite te remettre dans ton rôle d’esclave sinon je vais devoir me fâcher ! »

Non mais il se prenait pour quoi celui-là ?! Il va finir déchiqueter Méliandre n'a pas pu terminer le travail, JE vais le finir... Je vais me le faire ! Elle avait enfin totalement lâché prise, voilà un petit moment qu'elle ne m'avait pas laissé l'entière possession de notre corps, ce mec était un amour au fond... Il l'avait fait foutre le camp... Mon petit Oxy tu riras moins d'ici quelques temps, ne t'inquiètes pas pour ça... Te fâcher, je t'en prie, montres moi ça il me tarde tellement de découvrir cet aspect de ta bien étrange personnalité, mais au jeu du plus fou je ne suis pas certaine que ce soit toi qui remporte la coupe.
Mais avant que je ne puisse lui montrer à quel point j'étais une bonne à rien et surtout à quel point je n'allais pas répondre à ses attentes, il « disparu » purement et simplement de ma poigne, c'était quoi encore ce bordel ?! Ce mec avait dévoré un logia ?! Non c'était tout bonnement impossible ! Pas lui ! Il ne le méritait pas, il n'avait ce qu'il fallait pour posséder une telle capacité ! Ça ne le rendait que plus détestable à mes yeux...
Le chewing-gum s'interposa entre le vendeur et ma personne, mais qu'est-ce-qu'il fichait encore celui-là ?! Comme si j'avais besoin de son aide à lui ! Une fois de plus il utilisa son gaz et le mec tomba raide, non pas mort, tout de même pas, mais à mon avis il allait avoir un peu de mal à s'en remettre... Ce genre de combat était quelque peu malsain tout de même...

Bien entendu tout un tas de mercenaires venaient de se ramener... En même temps, au Royaume de Trader il n'avait rien d'étrange à cela... Je laissais échapper un soupire, tiens v'là la cavalerie, enfin les collègues, j'allais devoir laisser tomber notre couverture et je n'aurais probablement pas la joie de démolir moi-même cette raclure, mais tant pis...
Ahah idiot ! Encore plus idiot que je le pensais au final... Une alliance ? Non mais sans déconner et puis quoi encore, chacun pour sa tronche mon gars, tu t'y es mis comme un grand alors tu t'en sors de la même façon... Un grand sourire sadique s'afficha sur mes lèvres.

« Aha et puis quoi encore tu crois que je vais taper sur mes collègues ?! Démerdes toi mon vieux c'est pas mon problème ce qu'il va t'arriver ou non ! »

Sans lui lancer le moindre regard je m'avançais vers le groupe de hors-la-loi qui avaient accouru et leur fit un petit signe de la main. Je me plaçais fièrement devant eux les mains sur les hanches et fixais Oxy d'un air de défi lorsque je senti un violent coup s'abattre dans mon dos, me retournant vivement je me mis à hurler :

« Nan mais ça va là ?! Je suis du même camps que vous ! DeVitto ça vous dit rien bande de poulpes dégénérés ?! »

Visiblement ce n'était pas le cas, j'eus juste le temps de me baisser pour éviter un nouveau coup. Non mais ils sont tarés eux aussi ! A croire que tous les gens ici avaient un grain ! Et après c'est moi qu'on ose traité de malade mentale non mais franchement ! J'effectuais un salto arrière et me retrouvais de nouveau aux côtés de l'autre timbré.
Bon c'était vraiment à croire que le destin était contre Méliandre et moi aujourd'hui... Espérons seulement que ce cauchemar allait vite se terminer et que chacun d'entre nous pourrions reprendre là où nous en étions, c'est à dire que le chewing-gum finisse entre mes mains expertes dans un lieu tranquille...

« Bon j'crois qu'on a pas le choix au final, mais je te préviens que tu t'en tireras pas comme ça... »

Sans attendre la moindre réponse de sa part je sorti un de mes pistolets et mon fouet avant de foncer droit dans le tas essayant de ne pas penser à la douleur qui parcourait encore mon dos. Après tout ce n'était qu'une information envoyée au cerveau, nous n'étions pas obligé de l'accepter, même si je dois bien avouer que celle-ci était assez difficile à ne pas prendre...
Je me mis à tirer dans le tas tout simplement, je n'avais pas envie de réfléchir, ils n'étaient rien, rien d'autre que des moins que rien incapables de reconnaître ceux qui étaient des leurs, ils ne méritaient pas l'appellation de mercenaires... Qu'ils crèvent tous...
Mon fouet s'entoura autour du cou de l'un d'entre eux et sa tête ne tarda pas à rouler à mes pieds énervant un peu plus ses acolytes.

« L'esclave est un serviteur qui ne discute point et se soumet à tout sans murmure. Quelquefois il assassine son maître mais il ne lui résiste jamais. »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 

« Un Homme qui se fait esclave d'un autre ne se donne pas, il se vend. » [Oxy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un homme qui veut en tuer un autre ne le menace pas, et quand il le fait, c’est qu’il ne veut pas le tuer
» (zak) l'homme ne se fait pas détruire, il se détruit lui-même.
» Ozon fait des films, et on lui donne 3 T...
» L'homme n'est tout à fait humain que lorsqu'il joue ♥︎ Kyaw
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-