Partagez | 
 

 Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 6 Jan - 0:16









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Nakata et ses amis étaient arrivés à la première île de la septième voie, enfin ! Celle qui commençait leur long périple, celle qui allait très certainement leur promettre des aventures exceptionnelles et incroyablement palpitantes ! Le jeune capitaine ne pouvait qu'en baver d'avance. Il avait hâte de savoir ce que leur avenir leur réservait... Des combats ? Sûrement. Des rencontres ? Certainement. Dans les deux cas, les aventures qu'ils allaient vivres s'annonçaient tout bonnement absorbante, et le musicien voulait s'y préparer le plus possible. Pour cela, il y avait, à ses yeux, deux étapes obligatoires. La première était d'apprendre à se battre le mieux possible, pour assumer son statut de meneur le plus correctement possible et promettre à ses amis une existence calme et à l'abri des dangers majeures. La seconde, et très certainement la plus importante, était d'apprendre à connaître ses nakamas, sur tous les points, que ce soit mentalement et aussi physiquement. Lors de combats en groupe, ils devraient développer des tactiques, des techniques pour gagner à tous les coups et sans trop se mettre en danger. Il avait eu, sur le Cap des Jumeaux, un mince aperçu de ce dont étaient capables ses nouveaux alliés, mais n'en savait toujours pas assez sur leurs pouvoirs respectifs et sur leurs aptitudes pour commencer à monter des plans. En fait, la seule qu'il connaissait vraiment sur le point des combats était Holly, avec qui il avait passé la majorité de son temps durant ces derniers jours. Le duo avait traversé de bien nombres entraînements et ils connaissaient donc presque parfaitement les forces et les faiblesses de l'autre. C'était une bonne chose, un très bon début, et le maudit du zoan souhaitait arriver à un tel stade avec tous les autres aussi. De toute façon, il n'avait pas le choix : pour le moment, ils étaient toujours sur Grand Line, donc le danger était amoindri grâce à son expérience, mais lorsqu'ils s'élanceraient sur le Nouveau Monde, le Fenice serait tout aussi perdu que les autres... Il lui fallait donc, et ce le plus vite possible, apprendre à connaître le reste de l'équipage et tisser des liens avec eux. Cette tâche s'annonçait ardue, d'autant plus que ce n'était pas lui qui les avait recruté, mis-à-part pour Hato et Holly. C'était donc Méliandre et Suji qu'il souhaitait rencontrer et apprendre à connaître en priorité, puisqu'elles étaient pour le moment encore presque des inconnues à ses yeux.

L'ancien révolutionnaire était donc sur le pont du navire, un jour calme et ensoleillé, amarré à côté de l'île de Kaiten-sû. Une plaine s'étendait sous leurs yeux. L'endroit était parfait pour s'entraîner... L'idée de demander à la navigatrice si elle voulait se joindre à ses échauffements traversa le crâne du blond et il pensa immédiatement que cela pourrait être une très bonne idée. Ainsi, il se mit à marcher sur le bateau en la cherchant, simplement. Lorsqu'il finit par la trouver, il lui adressa un sourire sympathique et lui demanda tout simplement :

-Je vais aller m'entraîner, dehors. Tu veux te joindre à moi ?

Il attendit une réponse calmement, en regardant la demoiselle, un sourire toujours accroché aux lèvres.



© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 6 Jan - 12:25

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Nous avions repris la mer depuis notre petite aventure avec le groupe de Marines au Cap des Jumeaux, nos périples nous avaient mené de plus en plus loin sur Grand Line, si bien que nous étions arrivé sur la première île de la voie numéro sept Kaiten-sū, lieu dirigé par la révolution où nous ne serions pas forcément bien vu, mais au moins nous étions sûrs de ne pas croiser de marines, un peu de repos ne serait pas de refus, même si vu notre destination finale il n'était pas non plus question de se laisser aller...
Depuis que nous étions arrivés et que mon « travail » sur le bateau n'était plus devenu indispensable, je m'étais retirée dans un coin tranquille de la cale afin de me reposer et surtout de consigner dans un carnet tous mes souvenirs de la journée passée à l'écart des regards indiscrets.
En effet depuis l'épisode de notre rencontre au Cap des Jumeaux et mes nouveaux oublis, j'avais décidé de faire en sorte que ma vie passée ne ressemble plus à un vieux tissus troué, ainsi avais-je fait l'acquisition d'un petit carnet à la couverture de cuir noir travaillée qui me permettrait d'avoir une « trace » des évènements qu'ils soient heureux ou non. Ne pas savoir d'où l'on vient, ne plus se rappeler des liens créés avec telle ou telle personne ou encore oublier la mission qui m'avait été donnée pouvait parfois avoir un résultat désastreux ou tout au moins me mettre dans un sacré embarras...

Installée sur un tonneau, le dos appuyé contre la paroi du navire, plume à la main je finissais de retranscrire mes souvenirs de la journée passée même si celle-ci n'avait pas été réellement mouvementée, si bien que je terminais bien vite mes écrits et rangeais prestement le petit livre dans une poche intérieure de ma veste, alors que des bruits de pas se firent entendre au dessus de moi, des allers-retours incessants, un peu comme s'il l'un de mes nakamas en cherchait un ou une autre, les jambes quelques peu engourdies par la position peu confortable dans laquelle je m'étais retrouvais pendant un petit moment, je décidais de quitter ma place et d'aller voir ce qu'il en était, peut être que la journée d'aujourd'hui serait beaucoup plus amusante que la précédente ? Peut être qu'un gros primé se baladait sur l'ile ou encore un groupe de marine dans lequel nous allions bien gentiment faire le ménage !
Un petit sourire naquit sur mon visage à cette idée et je pris la direction de la cabine de Nakata pour remonter sur le pont, alors que j'arrivais non loin de l'escalier et revêtais mes armes que j'avais posé là, le blondinet se montra un sourire plutôt enjoué aux lèvres.

« Je vais aller m'entrainer, dehors. Tu veux te joindre à moi ? »

Bon ok, ce n'était pas un gros primé qui se baladait dehors, ni même un groupe de marines à qui défoncer le crâne, juste en entrainement, mais après tout ça ne pourrait me faire que le plus grand bien, un peu d'exercice n'avait jamais fait de mal à personne, même si au fond je savais très bien que le capitaine allait me réduire en bouilli sans trop de difficulté, alors que moi j'avais passé le reste de mon temps à attraper de petites frappes ou tout simplement réceptionner ou voler des objets pour d'autres lui avait déjà vogué sur les mers et avait ainsi fait l'acquisition d'une force bien supérieure à la mienne...
Enfin cela me sortirait du bateau et me permettrait peut être de faire la paix avec Ruby, elle n'était plus vraiment là ces derniers temps, me délaissant encore pour ce qui s'était passé au Cap des Jumeaux, c'était un véritable poison, oui il fallait l'avouer, mais sans elle je n'étais pas vraiment moi-même, sans elle je n'avais pas la rage de gagner ni même l'envie, elle était le moteur de tout mon être mais avant tout elle était celle qui ne m'avait jamais abandonné contrairement à tous les autres.
Je tournais la tête vers mon capitaine et lui adressais mon plus beau sourire avant de lui répondre :

« Pas sure de finir en un seul morceau, remarque nous sommes déjà deux, mais avec grand plaisir cap'taine, ça me dérouillera un peu depuis le temps... »

Puis sans attendre quoique ce soit comme réponse de sa part, de toute façon il n'y avait pas grand chose à répondre, je sautais sur l'escalier et regagnais le pont à grand pas avec une mine des plus réjouies. Un petit vent doux vint me caresser le visage, prenant une grande inspiration j'adressais un simple signe de main à Damon en guise de bonjour avant d'aussi sec quitter le navire, posant pied pour la première fois sur cette île qui m'était encore inconnue, une plaine immense s'étalait devant mes yeux, l'endroit était vraiment parfait pour un entrainement, et je devais l'avouer le fait que Nakata soit venu me voir pour me proposer de venir m'entrainer avec lui provoquait chez moi un certaine fierté, non pas par rapport à mon niveau non, juste parce qu'il avait pensé à moi pour cela...
Je m'étirais écartant les bras de chaque côté de mon corps avant de me retourner face au bateau et de lancer au blondinet un petit sourire en coin aux lèvres :

« Prêt à nous écrabouiller Cap'taine ? »



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Mar 15 Jan - 13:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 6 Jan - 17:34









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Il avait écouté la réponse de la jeune femme sans vraiment trop la comprendre, sans savoir vraiment pourquoi elle avait dit qu'elle était déjà en deux morceaux... Mais bon, il s'en fichait. Nakata regarda la demoiselle se diriger vers le pont avant de la suivre en poussant un soupire. Il n'aimait pas réellement qu'on l'appelle Capitaine... Il trouvait cela trop cordial, pas assez amical. Distant, certainement. Dans tous les cas, ce n'était, et de loin, pas le surnom qu'il préférait... Nak', Naka' et d'autres étaient largement plus intéressants à ses yeux. De toute manière, il ne dit rien et se contenta de suivre sa navigatrice lorsqu'ils arrivèrent enfin sur le pont. Là, celle-ci salua Damon qui était assis un peu plus loin avec une coupelle de saké. Le Fenice fit de même, avec le même sourire qu'il donnait à ses amis en général, et poursuivit à nouveau Méliandre. Le blondinet descendit du navire à son tour et alla marcher un peu sur l'herbe fraîche de la plaine, prenant ses distances avec la jeune femme. Il se tourna ensuite dans sa direction et se mit en garde avec un sourire impatient. Les entraînements lui étaient plaisants. Combattre avait toujours été l'un de ses points forts, alors quand il n'y avait strictement aucun enjeu à la clé, cela le ravissait. Le musicien écouta donc la phrase de la combattant avant de pousser un autre soupire et de répondre calmement :

-J'aime pas ce surnom...

Après cette phrase, il reprit son air calme et sérieux, regardant la jeune femme sans bouger d'un poil malgré le vent qui soufflait sur lui, faisant virevolter sa chevelure dorée. Il cherchait une faille, quelque chose qui lui permettrait d'attaquer directement, sans perdre de temps. Il savait que Méliandre était maudite, mais n'avait pas tout-à-fait cerné son pouvoir. Il connaissait également son don pour l'usage de fouets et de pistolets. Elle restait donc quelqu'un d'assez dangereux... Même si avec son fruit du démon, l'artiste ne s'en faisait pas trop. C'est pour ça qu'avec un sourire amusé, il reprit :

-Bats-toi à fond, j'arrive.

Appuyant tout simplement sur la pointe de son pied droit, le combattant au corps-à-corps se propulsa en direction de la pirate avec une rapidité étonnante et vertigineuse. Commencer un affrontement ainsi n'était qu'une excellente chose, pour lui... Il aimait beaucoup surprendre ses adversaires en utilisant l'un de ces déplacements dont il avait le secret. C'est ainsi qu'il arriva bien vite devant la jeune femme en tentant quelques mouvements basiques, pour tester ses réflexes et sa rapidité. Tout d'abord, un simple coup de pied circulaire, dont le menton de la demoiselle était la cible. Puis il reposa son pied droit sur le sol et prit appui sur celui-ci pour relever son talon gauche, dos à son ennemie du jour. Le pied gauche se dirigea vers l'abdomen de la demoiselle, dans le but de la frapper d'un coup sec. Puis il s'écarta de quelques mètres, mettant une distance de sécurité au cas-où elle sortirait un pistolet et ferait feu. Le maudit savait pertinemment que, malgré sa vitesse, il ne pourrait jamais éviter un tir à bout portant... Il se remit en garde lentement en observant le résultat de son premier assaut.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 6 Jan - 20:46

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

En l'entendant dire qu'il n'aimait pas ce surnom je laissais échapper un petit rire, il ne l'aimait pas ? Tant mieux voilà une bien jolie aubaine pour le pousser un peu plus et jouer avec ses nerfs... Je connaissais l'ampleur de son pouvoir, il en était pratiquement intouchable pour moi malgré le fait qu'il ne soit pas un logia, il ne me restais donc pas beaucoup de possibilité pour éviter de finir en bouilli ou du moins de gagner un peu de temps avant d'être mise hors d'état de nuire, la seule faille que je voyais pour le moment était les mots, le pousser à l'énervement pour qu'il ait ne serait-ce qu'une minute d'inattention pour que je puisse en finir et l'endormir ou du moins le faire somnoler, je n'avais pas spécialement d'animosité envers lui, il était même quelqu'un de sympathique même si son utopie permanente était absolument abjecte, c'est pourquoi l'idée d'utiliser une de mes armes contre lui me répugnait, je ferais sans tant pis, même si ça me promettait probablement une bonne raclée enfin...
Un petit sourire naquit sur mon visage me rappelant qu'il n'avait pas encore vu l'effet de mon fruit, l'effet de surprise, oui voilà encore une jolie carte, et même malgré son expérience ça pouvait jouer en ma faveur... Du moins un peu... Non ?

« Bats-toi à fond, j'arrive. »

Un nouveau rire s'échappa de ma gorge, comment pouvait-il croire ça ? Comment pouvait-il imaginer que j'allais gentiment opiner, gentiment m'exécuter ? J'avais toujours détesté les ordres, tout comme les conseils d'ailleurs et ce n'était vraiment pas prêt de changer, et puis je n'en avais aucune envie, certes je n'avais pas avec lui les même liens qu'avec Hato, nous étions loin d'être très proches même, mais il était le seul sur le bateau avec qui j'avais pu parler et confier mes doutes sur ma place parmi eux, je n'avais absolument aucune raison de me jeter sur lui avec haine et de tenter de le trouer comme une passoire, non... Je ne me battais pas sans raison « à fond » comme il le disait, pour ça il aurait fallu qu'il me donne une bonne raison, et pour tout dire ce n'était pas du tout le cas...
Le blondinet se propulsa avec une vitesse vertigineuse dans ma direction, il aimait les débuts spectaculaires à ce que je voyais, il voulait jouer et bien jouons ensemble mon capitaine... Mais ne t'attends pas à de la haute voltige de ma part... Mon petit sourire en coin habituel aux lèvres j'attendais patiemment et sans bouger d'un millimètre attendant sa première attaque, mes yeux figés droit dans les siens.
Coup de pied circulaire, je me cambrais rendant mon menton hors d'atteinte et effectuais un salto arrière, hummm basique, montres moi la suite Nakata... Nouveau coup de pied, me remettant juste sur les miens je manquais d'un quart de seconde et son coup fit mouche, certes pas totalement à l'endroit espéré mais toucha cependant mon flanc, je retins une légère grimace et relevais la tête en direction du blondinet.

« Quoi c'est tout ? Tu as que ça dans le ventre ? Tsss, sérieusement arrêtes de jouer, tu m'as bien dit de me battre à fond non ? Alors fais le toi aussi, même si je ne riposterais pas sans une bonne raison à cela... »

De quoi avait-il peur pour s'être tant reculé ? Que je le trou de part en part ? Tsss comme si j'allais le faire sérieusement... Nous étions sur la dernière voie de Grand Line, ce n'était pas vraiment le moment que notre « capitaine » ait un petit accident de parcourt aussi idiot que celui-ci... Mes pistolets ne sortiraient pas, quoiqu'il me dise, quoiqu'il tente de faire, rien n'y ferait, aucune balle n'en sortirait. Pour le fouet en revanche... Il y avait toujours une possibilité mais ça la suite du « combat » nous le dirait... Passant ma langue sur mes lèvres je l'observais encore quelques instant avant de reprendre.

« Alors ca-pi-tai-ne ? Qu'est-ce-que tu attends hein ? »

Un nouveau petit rire s'échappa d'entre mes lèvres, je défis d'une main experte mes lanières de cuire et laissais tomber mes pistolets défiant du regard le phénix me faisant face et attendant patiemment sa réaction.



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Mar 15 Jan - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Lun 7 Jan - 22:05









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Nakata regarda la demoiselle calmement, toujours positionné en garde, immobile. Son premier coup n'avait fait qu'effleurer Méliandre, sans réellement la toucher. Le second, lui, avait atteint son objectif, mais pas suffisamment pour déstabiliser la jeune femme autrement que délicatement. Quelque part, le blond était content de n'avoir pas réussi ce premier assaut. Cela prouvait que la navigatrice savait un minimum se battre et saurait résister aux ennemis normaux de Grand Line sans trop de difficulté. Elle devait avoir, approximativement, le niveau de combat du musicien lorsque celui-ci s'était élancé en direction de l'archipel Shabondy, en compagnie de son compagnon d'aventure, Fran... En tout et pour tout, elle pourrait, sans trop de difficulté, doubler sa puissance jusqu'au Nouveau Monde, en s'entraînant souvent et correctement. De quoi savoir se défendre, grosso modo... Largement, même. Dans tous les cas, lorsqu'elle prit la parole, le Fenice sourit doucement, d'amusement. Elle voulait l'agacer pour le forcer à s'énerver et à faire une erreur, c'était certain... Mais cela ne marcherait pas, non. Même si l'artiste avait réellement envie de crier pour lui dire d'arrêter de l'appeler ainsi, il ne répliqua que par une autre provocation, empiétant sur son terrain sans aucun scrupule :

-Même en te battant à fond, tu ne pourrais pas me vaincre... Alors autant montrer un peu de conviction, non ?

Il garda son sourire sur les lèvres en la regardant laisser tomber ses pistolets. De toute évidence, la demoiselle voulait seulement s'échauffer, rien de bien sérieux... Il reprit donc la parole calmement, en la fixant à nouveau :

-Et puis, même tes pistolets rouillés ne sauraient trouer ma peau.

L'ancien révolutionnaire resta immobile un instant, observant la jeune femme tandis que le vent soufflait calmement sur la plaine. Bon, puisque celle-ci ne semblait pas vouloir le combattre à fond, il la forcerait à le faire... Prenant une impulsion aussi subite que précédemment, il s'élança dans sa direction et utilisa l'une de ses techniques de bases, mais pas inefficace pour autant : Hīru. Une fois près d'elle, le pirate bondit en levant sa jambe droite vers les cieux avant de tenter de l'abattre sur son amie. La puissance qu'il possédait était largement supérieure de celle-ci, et la dame serait donc contrainte d'éviter, d'un côté ou de l'autre, pour ne pas se faire blesser par l'assaut de son capitaine... Or, l'attaque qu'il venait d'user n'était en réalité qu'une feinte. Juste après avoir bondit dans les airs en menaçant la jeune femme, il anticipa son déplacement, en espérant qu'elle aille sur l'un des deux côtés et pas en arrière, sans quoi ses bras seraient trop courts pour la toucher. Tendant les mains derrière lui, il enchaîna en effet avec un Yūi. La force qu'il avait mis dans l'offensive n'était pas exponentielle, mais enverrait Méliandre à terre sans aucun soucis si cette dernière ne trouvait aucun moyen de se défendre un tant soit peu...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Mar 8 Jan - 17:06

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

« Même en te battant à fond, tu ne pourrais me vaincre... Alors autant montrer un peu de conviction non ? Et puis, même tes pistolets rouillés ne sauraient trouer ma peau. »

Je laissais échapper un petit rire en l'entendant s'exprimer, il rentrait sur mon terrain de jeu ? Peine perdu mon cher Nakata, c'était limpide comme de l'eau de roche, mais ça tu le savais probablement déjà non, un soupire s'extirpa d'entre mes lèvres, provocation ou pas, cela ne changerait pas je n'allais tout de même pas le trouer de part en part même si son fruit lui permettait de cicatriser beaucoup plus vite que la moyenne, oui cela ne lui aurait pas posé de problème, mais pour le principe même c'était tout bonnement une chose que je m'interdisais. A défaut de réellement le considérer comme mon supérieur mais pas de là non plus à encore le nommer « ami » il était tout de même une personne importante à mes yeux même s'il disait présentement des choses absurdes...
Puis pour les pistolets il n'avait peut être pas tord, il serait peut être temps de les changer, mais cette idée ne m'enchantait pas réellement depuis le temps qu'ils me suivaient il s'était noué un espèce de lien entre mes armes et moi-même, cela pouvait paraître étrange pour certains mais c'était une réalité pour moi, un peu comme si ma main n'avait sa place que sur leurs cross, un peu comme si elles n'avaient été prévues que pour mes propres paumes...

« Qu'est-ce-que tu crois arriver à faire en agissant ainsi hein ? En ce qui concerne les mots ne t'inquiètes pas j'ai été il y a de cela longtemps conditionnée pour ne plus qu'ils m'atteignent aujourd'hui... »

Mon esprit divagua jusqu'au Royaume de Drum, mais comme beaucoup de mes souvenirs tout ça n'était que de vagues images, des regards méprisants, la peur dans les yeux de certains, de simples mots tranchants qui me revenaient en pleine figure, « monstre » et tellement d'autres insanités encore, il était à présent bien loin ce temps où nos pas foulaient l'un à côté de l'autre l'étendue enneigée qui avait rythmé notre enfance, nos pas nous avaient à présent mené bien loin de tout cela, pour finalement nous retrouver à nouveau...
Je secouais doucement la tête me rappelant soudain de l'endroit où je me trouvais mais surtout ce qu'il était en train de se passer, j'eus juste le temps de relever la tête pour apercevoir Nakata au-dessus de moi prêt à abattre son pied sur moi, il était trop tard pour esquiver son mouvement et celui-ci me semblait bien trop simple pour ne rien cacher d'autre...
Plus d'esquive possible, deux choix s'offraient à moi soit me laisser écraser tout en sachant que contrairement à blondie mon fruit du démon ne me serait d'aucune... Hein mais qu'est-ce-que je racontais bien sûr qu'il pouvait m'aider, mais non pas tout de suite, si je loupais mon coup cela risquait de faire mal, non attendons encore un petit peu avant de lui montrer ce qu'il en est vraiment de ma « malédiction », attendons pour lui faire comprendre pourquoi on m'avait toujours vu comme un croquemitaine...

D'un geste rapide et bien rodé ma main se saisi de mon fouet que je lançais en direction de son pied pour l'enrouler autour de celui-ci et le tirer et l'envoyer dans le sens opposé, bon ok c'était certain cela ne servirait pas à grand chose il lui suffirait de se transformer en forme hybride pour pouvoir parer ma défense, mais au moins cela me permettrait peut être de pouvoir me décaler et me mettre hors de son atteinte au mieux.
Je tirais sur mon fouet avant de le refaire claquer lançant une sorte de petite lame en sa direction tout en l'accompagnant d'un coup de pied devant l'atteindre au niveau du plexus, peine perdue autant le dire, il avait tenté de me provoquer mais au fond il n'avait dit que la vérité j'étais bien loin d'avoir son niveau et dans un combat réel je n'avais pas vraiment de chance de survivre sauf si j'avais l'opportunité de le toucher et de l'endormir, sans ça, je n'étais rien, absolument rien, ce qui avait fait mon malheur était ma plus grande force aujourd'hui...
Les mots du « vieux » me revinrent en mémoire : « Il y a un monstre en toi. Pour lui survivre, tu n'as pas mille possibilités. Tu peux tenter de te cacher. Tu peux tenter de le combattre. Mais tu peux aussi faire un autre choix. Tu peux choisir de devenir ce monstre. » Je l'étais aujourd'hui bien plus qu'hier et bien moins que demain... C'était une réalité à laquelle je ne pouvais pas échapper à présent...



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Mar 15 Jan - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Mer 9 Jan - 17:22









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Méliandre avait largement surpassée les espérances de Nakata lors de cet assaut qu'elle su contrer efficacement. En effet, la jeune femme usa de son fouet, entourant habilement la jambe de son capitaine et l'empêchant ainsi d'attaquer avec la force qu'il avait mis dans l'attaque. Mais en plus de ça, d'un autre geste du poignet très bien mesuré, elle le repoussa puissamment. Le blond ne réagit pas assez vite et fut contraint de poser ses mains sur le sol pour glisser légèrement, sur quelques mètres, freinant sa courses avant de se rétablir sur les pieds calmement. Alors comme ça, la navigatrice était capable de briser cette enchaînement ? Certes, le Fenice n'y avait pas mis toute sa hargne et toute son ardeur, mais le fait qu'elle puisse trouver le point faible de sa technique et ce, rapidement, ne pouvait qu'être une excellente chose. Au final, elle possédait un bon niveau... C'est avec un sourire amusé que l'ancien révolutionnaire se rendit compte que la demoiselle n'avait pas perdu son temps. Profitant en effet de la course incontrôlée de l'autre pirate, elle venait de propulser une lame d'air grâce à son fouet. Trop tard pour l'esquiver... Le forban avait donc deux solutions pour éviter de se faire blesser bêtement en tout début de combat. Le premier, et certainement le plus simple, aurait été de se changer en phoenix complet. Ainsi impalpable, l'attaque propulsée de son amie n'aurait tout simplement fait que le traverser, sans jamais le mettre en danger. Mais cela aurait été assez mauvais joueur, au final... Pas très fair-play. Le garçon n'avait absolument jamais affectionné sa possibilité de se rendre ainsi intouchable. Il trouvait que cela était bien trop simple... Certes, certains l'utilisaient pour prendre l'avantage, poussant les forces de leurs logias au paroxysme et mettant donc toutes leurs forces dans l'affrontement pour remporter la victoire, mais tant que l'adversaire qu'il affrontait était moins fort que lui, le musicien évitait clairement d'utiliser ce petit atout. Il décida donc tout bêtement de passer au deuxième coup qu'il réservait... Avec un sourire, il prit la parole l'air amusé, dévoilant ainsi le nom de sa technique :

-Busou Shoku.

Le haki de l'armement, rien que ça... Une plaque défensive de celui-ci vint en effet recouvrir le dos de sa main gauche et d'un revers simple, il fit exploser l'offensive de Méliandre sans aucune difficulté. Cela avait donc suffit, et largement, à le placer hors de danger... Mais la demoiselle ne s'était pas arrêtée là. Elle visait son plexus solaire d'un coup de pied rapide et qui aurait pu se montrer efficace... Si Nakata lui-même n'avait pas été l'un des pratiquants du corps-à-corps. De sa main droite, encore en place, il bloqua tout simplement le membre de la jeune femme, le sourire toujours présent sur ses lèvres. Elle avait du courage à revendre, même si agir ainsi en vrai combat pourrait rapidement devenir un véritable danger pour sa vie... Mais après tout, les entraînements étaient fait pour apprendre. Ainsi, son capitaine comptait bien lui montrer qu'une telle tentative relevait du défi face à un expert de ce style... D'un simple mouvement du bras, il la souleva et tenta de l'envoyer un peu plus loin, dans les airs, à trois ou quatre mètres de hauteur. Le but, tout simplement, était de pouvoir la réceptionner avec un peu plus de force pour la renvoyer du sol... Si le jeune homme réussissait son combo, la demoiselle serait rapidement mise hors-jeu. Il se mit donc à courir et bondit, changeant ses bras en ailes un court instant, le temps simple pour se retrouver au-dessus d'elle. Un sourire recouvrit son visage, une fois encore, tandis qu'il tendait son bras en arrière, visant clairement l'abdomen de la navigatrice... Mais il ne frappa pas. Non, au contraire, il se changea juste en phoenix et alla se reposer sur le sol avant de reprendre sa forme humaine. Le maudit se remit lentement en garde en prenant la parole une fois encore :

-Tant que tu ne te battras pas à fond, moi non plus.

Comment Méliandre allait-elle bien vouloir répondre à cette nouvelle pique ? L'artiste s'en fichait plus ou moins, en fait. Ce qu'il avait dit était tout simplement un fait. Qu'elle le fasse ou pas, il attendrait tout simplement la continuité de ce duel qui s'annonçait toutefois palpitant...

© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Ven 11 Jan - 18:22

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Contrairement à ce que j'avais pu imaginer, ma défense avait plutôt bien marché et j'eus même l'impression qu'elle avait quelque peu surpris mon capitaine, un petit sourire apparu alors sur mon visage, je me défendais tout de même un peu plus que je ne l'aurais imaginé face à lui, mais tout cela n'était pas encore terminé, loin de là et même s'il ne se battait pas « à fond », je n'avais aucun intérêt à relâcher de nouveau mon attention et la suite allait me le prouver.
Bosou Shoku ? Hein c'était quoi ce truc ? Le haki de l'armement ? J'en avais bien souvent entendu parler, mais je n'avais encore jamais vu de mes propres yeux l'étendu de son pouvoir, c'était vraiment impressionnant cette facilité avec laquelle Nakata avait brisé ma lame d'air... Vraiment intéressant, et juste parfait pour un combat au corps à corps comme lui.
Comme je l'avais pressenti auparavant, mon coup de pied n'avait pas servi à grand chose, le capitaine n'avait eut absolument aucun mal à le bloquer, et cette fois ci un magnifique vol plané m'attendais, j'espérai qu'Holly avait prévu de quoi nous requinquer à bord sinon ma foi j'étais mal...

Aussitôt dit, aussitôt fait, d'un simple coup il m'envoya valser plusieurs mètres au dessus du sol et n'allait probablement pas me laisser tout simplement retomber et peut être me rattraper plus ou moins pour éviter une blessure grave. Les bras de blondie ne tardèrent pas à se couvrir de plumes bleues, elles étaient vraiment magnifiques, j'avais toujours plus ou moins fait une fixation sur les oiseaux, les enviant de pouvoir si facilement se déplacer, de sentir le vent les caresser et être libre, libre de tout mouvement, de tout choix, ils étaient l'incarnation même de mon rêve et de mes envies d'ailleurs, mes envies de liberté...
Il esquissa un coup mais se rétracta, terminant sa transformation il se reposa au sol avant de prendre forme humaine, je ne le comprenais pas, je ne le comprendrais probablement jamais, il ne se battait pas, comment voulait il arriver à me faire riposter, il n'y avait que deux possibilités de me toucher et me pousser à me battre, la première était tout simplement de s'en prendre à LUI, la seconde, de me faire sentir faible et misérable, toucher mon ego pour dire les choses simplement, me pousser à me surpasser et sauver le peu d'estime qu'il me restait de moi même, il n'avait pas encore réussi à cerner ma faiblesse, et je dois dire que cela ne me blessait pas le moins du monde, je dois dire que cela m'arrangeait dans un certain sens...
Je me réceptionnais plus ou moins bien au sol, tentant d'éviter de me fouler quoique ce soit, mais dans tous les cas je n'échapperais pas aux ecchymoses... Me redressant haletante, je fis face à mon capitaine, essuyant la poussière qui s'était accumulée sur mes vêtements du revers de la main, je le fixais droit dans les yeux.

« Tant que tu ne te battras pas à fond, moi non plus. »

Devant cette affirmation je levais les yeux au ciel tout en poussant un long et bruyant soupire, non mais sérieusement, c'était ÇA ses réponses cinglantes, ses piques ? Franchement s'il n'avait rien de mieux il baissait grandement dans l'estime qu'il avait peu à peu gagné pour moi...
Non sincèrement, tout comme dans le combat, il devait avoir plus de poigne, plus de hargne dans son langage... Je laissais échapper un petit rire méprisant.

« Pauvre petit capitaine si tu n'es pas capable de faire cela, c'est que tu es quelqu'un de faible, tu finiras par tomber blondie, tomber sans pouvoir défendre ceux que tu aimes et tu sais pourquoi ? Parce que ton utopie te mèneras à ta perte, tu fais confiance aux autres, bien trop confiance, et si j'avais été une personne infiltrée, si j'avais profité de me lier à toi pour au final que tu me proposes cet entrainement hein ? Si j'en avais profité pour te faire croire à ma faiblesse pour au final me jouer de toi ? Tu ne connais pas l'étendu du pouvoir de mon fruit, sais-tu seulement quelle en est sa nature ? Non. Continues comme ça capitaine, tu reproduiras purement et simplement les erreurs passées... »

Pour accompagner mes dernières paroles, je lançais violemment mon fouet en sa direction utilisant ma technique « Rzeź » me préparant à le frapper à plusieurs reprises au niveau de l'abdomen.



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Mar 15 Jan - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 12 Jan - 10:41









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Le discours de Méliandre fit sourire, tout simplement, son capitaine. En effet, il poussa un soupire amusé. Elle débitait réellement des paroles qui se voulaient agressives, là... Elle n'y allait pas de main morte. En plus de ça, la technique avec laquelle elle souhaitait attaquer Nakata n'était pas des plus bénigne... Combinant force et rapidité, le fouet voulait apparemment quérir l'abdomen du blond pour le mettre au tapis rapidement. Pas une mauvaise idée, face à un ennemi lambda... Mais contre un habitué au corps-à-corps, cela ne marcherait pas. Le seul moyen qu'avait la navigatrice de toucher le musicien était de l'attaquer à distance, avec son fouet mais également, et surtout, ses pistolets. C'était de cette manière que le commandant de la Marine Daisuke avait pu mettre en danger le Phoenix un certain nombre de fois... Ainsi, si elle ne se battait pas ainsi, elle ne pourrait jamais l'atteindre. Mais peut-être la pirate en avait elle-même pleinement conscience... Dans tous les cas, l'artiste prit la parole, souriant toujours :

-Mon utopie ? C'est sans doute elle qui forme mon être, en effet. Pourquoi est-ce que je te fais confiance, à ton avis ? Tout simplement parce que nous serons amenés à combattre côte-à-côte, face à des ennemis plus puissants et peut-être même plus nombreux. Pour ce qui est du fruit du démon, certes...

Le garçon arrêta de parler un instant, changeant ses bras en ailes bleutés et magnifique, avant de prendre une impulsion d'une rapidité extrême. Il se plaça à côté de la demoiselle à une vitesse folle, disparaissant tout simplement de la trajectoire de l'assaut de celle-ci. Avec un sourire amusé, il continua à répondre :

-Mais tu ignores tout du mien également.

La vitesse qu'il avait pris suite à cette course lui permit d'enchaîner avec un coup de pied qui se voulait brutal et qui visait le poignet de la jeune femme. S'il réussissait son coup, celle-là serait contrainte de lâcher son arme, sous la douleur vive mais qui ne durerait pas très longtemps. Après cela, le Fenice pourrait tout simplement donner un coup de pied puissant dans le fouet pour empêcher Méliandre de le reprendre. Ses flammes bleues disparurent alors, faisant place, à nouveau, à ses bras musclés et puissants.
Elle avait parlé de répéter ses erreurs passés, mais lui ne l'entendait pas de cette oreille. La dernière fois qu'il avait tout perdu, et qu'il avait été obligé de fuir avec Fran sans pouvoir aider les autres à s'en sortir, ou encore quand il avait fait face à ce commandant de la Marine en mettant Turn en danger, ne se reproduirait plus. Même s'il devait mourir, il sauverait ses compagnons d'aventure... Le capitaine en était certain.

Le jeune homme recula suite à son petit enchaînement. Il ne savait pas vraiment si tout cela avait marché mais ne voulait pas perdre de temps. Ainsi, il tira la flûte de sa poche avec un sourire amusé. Il commença tout simplement à jouer, véritablement bien. Ceux qui chantaient ses louanges en tant que musicien ne mentaient pas. Mais derrière ce son d'une douceur exceptionnelle se cachait une technique... Et la plus redoutable que Nakata ait appris sur le point de vue musical. Tengoku no merodī. Pendant plusieurs instants, il ne se passa tout simplement rien... Jusqu'au moment où vinrent une meute de chiens depuis la ville. Aboyants, ils se placèrent entre le forban et son amie, grognant sur celle-ci l'air féroce. Le garçon interrompit sa musique un instant avec un sourire et déclara à l'intention de la jeune femme :

-Si tu es incapable de les vaincre eux, alors tu n'auras aucune chance de me battre... Oh, et puis, ne te prend pas de pitié pour ces chiens, hein. Je pourrais les soigner, j'ai une technique pour ça... Et dans le pire des cas, il y a Holly.

Puis il reprit sa mélopée, envoyant les six créatures en direction de la demoiselle.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 12 Jan - 21:13

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Ce sourire constamment peint sur son visage commençait sérieusement à m'agacer, il n'était même pas fichu de voir à quel point tout ça était stupide, ses pensées et toutes ces autres conneries...
Plus nombreux, forcément il est rare de se retrouver en face d'un seul ennemi lorsque l'on se déplace sur Grand Line, et je ne pense pas que qui que ce soit soit assez fou pour s'attaquer à un équipage au complet, écoutait-il seulement les conneries qu'il était en train de débiter, probablement que non.
Le blond ne tarda pas à esquiver mon attaque avec facilité et vint se placer à mes côtés, pour son fruit, il n'était pas difficile de voir qu'il s'agissait de celui du phénix même si certes je ne savais jusqu'à quel point il avait su tirer profit de celui-ci, enfin... Je laissais échapper un petit soupire d'agacement.

Son pied vint frapper mon poignet violemment me faisant lâcher mon fouet, le visage grimaçant je lâchais mon arme et attrapais mon poignet, mes pistolets étaient loin, il me faudrait un peu de temps pour les récupérer, mon fouet, aucune utilité seul, du coup je crois qu'il est temps de passer aux choses sérieuses...
Alors que blondie se mettait à jouer de la flûte, je retirais mes gants même si utiliser mon fruit contre lui ne m'enchantais guère mais bon, je commençais à en avoir marre de jouer, ce n'était pas amusant du tout, il ne réagissait pas, il ne faisait que sourire encore et toujours, sourire ! C'était lassant, voir énervant. Utopie à la con...
Tout un tas de chiens se mit à accourir de la ville et vinrent se placer entre moi et Nakata, des cabots ? Mouais pourquoi pas, la suite promettait d'être intéressante, qu'allait-il donc faire avec ses bêtes là ?

« Si tu es incapable de les vaincre eux, alors tu n'auras aucune chance de me battre... Oh et puis, ne te prends pas de pitié pour ces chiens, hein. Je pourrais les soigner, j'ai une technique pour ça. Et dans le pire des cas, il y a Holly. »

Je laissais échapper un ricanement.

« Me prendre de pitié pour des cabots ? Je n'en ai déjà pas pour les humains à l'exception de deux ou trois alors pourquoi voudrais-tu que j'en ai pour ces bestioles ? Sérieusement Nakata arrêtes de raconter des conneries... »

Je lançais un léger coup d'œil vers mes armes lorsque les six chiens se jetèrent sur moi, j'envoyais celui qui arriva en premier prendre un peu de recul d'un coup de pied bien placé, alors qu'une idée germa dans mon esprit, je laissais alors le second se jeter sur moi et posais ma main sur le haut de son crâne avant que celui-ci ne referme ses mâchoires sur moi, un petit sourire naquit sur mes lèvres lorsque la bête se releva et se jeta sur une autre des bêtes qui allait m'attaquer, profitant de l'ouverture je me jetais sur mes pistolets, un chien sur mes talons, ce dernier me sauta dessus, alors que ma main se refermait sur mes joujoux, sans plus réfléchir je lui tirais un coup droit dans le crâne à bout portant, absolument dégueulasse... Pendant ce temps le cabot dont j'avais bourré l'esprit de biens jolies choses continuait de s'en prendre à ses congénères.
Sautant par dessus mon capitaine je me hâtais de récupérer mon fouet et me replaçais en garde face à lui.


« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Mar 15 Jan - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 13 Jan - 1:11









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Méliandre combattit face aux chiens avec rage et force. Elle en écarta un avec un coup de pied vif et mit l'autre de son côté étrangement grâce à une simple tape sur le haut du crâne. Son fruit du démon. Comment Nakata pouvait-il s'en douter ? En réalité, la demoiselle avait ôté son gant, quelques instants plus tôt, et il l'avait déjà vu faire cela... Son pouvoir ne devait marcher que par contact physique, mais le Fenice pensait, jusqu'à maintenant, qu'il ne lui permettait que d'endormir les gens... Alors quelle sorte de sorcellerie pouvait bien être suffisamment puissante pour lui permettre de mettre un animal, gros comme celui-là qui plus est, de son côté ? Le quadrupède se fichait maintenant totalement de la musique du musicien... Assez impressionnant. Apparemment, la navigatrice avait dit vrai : son capitaine connaissait bien peu de choses sur sa malédiction... Mais c'était au final quelque chose qui allait pouvoir mettre un peu de piment dans l'affrontement. Le garçon rangea sa flûte après une dernière note. Les carnivores qu'il avait sous sa domination s'en allèrent... La demoiselle avait de toute façon réussit à atteindre ses pistolets et à abattre froidement l'un d'entre eux. Elle n'avait clairement pas usurpé le rang de pirate, au moins... Avec un léger sourire, le blond s'approcha de la créature qui lui faisait face, qui était elle sous l'entière domination de la combattante. Il prit la parole calmement :

-En effet, ton fruit te permet un bon nombre de pouvoirs intéressants...

Par principe, il n'avait jamais sous-estimé une malédiction, quelle qu'elle soit. De toute façon, il partait du principe que chaque pouvoir permettait une multitude d'offensives et de techniques différentes. Même quelque chose qui pourrait sembler basique à première vu pouvait, après un petit échauffement, devenir plus que redoutable... Si la jeune femme pouvait immédiatement dompter un chien, peut-être pouvait-elle le faire également avec un dinosaure, chose que venait à peine de réussir l'ancien révolutionnaire grâce à sa musique ? Une chose était claire en tout cas, dans ses pensées : les pouvoirs qu'offraient ces fruits étaient largement supérieurs à ceux que l'on pouvait obtenir avec un entraînement basique... Et certainement bien plus performants aussi d'ailleurs.
De toute manière, le combattant ne laissa pas à la pauvre créature le temps de lui sauter à la gorge. D'un mouvement rapide mais effroyablement basique, prouvant qu'il avait très clairement une certaine habitude à faire cela, il assomma le quadrupède qui tomba lourdement sur le sol, perdant toute conscience. Il se redressa ensuite en regardant Méliandre dans les yeux, amusé. Le véritable duel commençait là, apparemment... Pendant qu'il calmait le carnivore, celle-ci était retournée quérir son fouet afin de reprendre l'affrontement à zéro. Une bonne chose, sans doute, mais également une mauvaise : dans un sens, elle pourrait se battre plus efficacement mais dans un autre, elle ne souhaiterait peut-être toujours pas utiliser ses armes à feu... Peu importait à l'artiste de connaître ses plans. Nakata se remit en effet simplement en garde, reprenant un air sérieux pour l'une des premières fois depuis le début de l'entraînement. Comment reprendre après ce léger break ? Attaquer de front aurait pu se montrer intéressant afin de tester, une fois de plus, les réflexes de la navigatrice... Mais c'était du déjà vu. Le forban savait clairement que la dame pourrait réagir à temps pour éviter les blessures trop dangereuses et contre-attaquer efficacement, suffisamment pour l'éloigner d'elle en tout cas. En jouant ainsi, ils finiraient par tourner en rond...
Mais à vrai dire, c'était pour cela qu'il avait entraîné son art musical au combat, non ? Après tout, c'était le seul domaine artistique qu'il pouvait user pour combattre... Alors autant s'en servir dans ce genre de situations. Il tira une nouvelle fois sa flûte, calmement. Mais cette fois, ce qu'il allait faire serait totalement différent du précédent assaut... Le Fenice prit la parole en chuchotant et en laissant le vent porter ses paroles :

-Des ptits trous, des ptits trous ♫

Le nom de cette technique pouvait paraître idiot, enfantin... Mais c'était plus que le sens propre de la chose. Sa flûte allait réellement faire des trous... Il porta l'instrument à ses lèvres et commença à jouer, doucement. L'inconvénient de cette technique était sans doute qu'il ne pouvait que difficilement bouger, mais la dangerosité était là. Et la première sphère à partir, à la vitesse d'une balle de pistolet, le fit clairement comprendre à Méliandre. En effet, la bulle d'air avait été chargée au bout de l'arme improvisée pendant quelques dizaines de secondes et, soudainement, avait été propulsée. Elle passa à côté de la tête de la jeune femme et continua sa course tout simplement, s'arrêtant seulement quand un arbre vint se mettre sur sa trajectoire mais en laissant une belle petite marque sur le tronc tout de même. L'affrontement reprenait, et Nakata n'allait pas faire semblant, cette fois...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Lun 14 Jan - 17:34

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Haletante, je suivais du regard les canidés qui repartaient en direction de la ville, tien, il laissait déjà tomber sa petite bande de toutous ? L'animal dont j'avais touché la tête s'était placé entre mon capitaine et moi-même grognant contre ce dernier, prêt à se jeter sur lui au moindre de ses mouvements. Lorsque ce dernier s'avança vers la bête, elle se mit à grogner plus fort et ses poils s'irisèrent sur son dos.

« En effet, ton fruit te permet un bon nombre de pouvoirs intéressants... »

Je ne répondis absolument rien, de toute façon qu'y avait-il à répondre, pas grand chose, j'aurais pu simplement me contenter de hocher la tête mais cela n'aurait été qu'une perte de temps. Lorsque Nakata « calma » l'animal alors que celui-ci allait manifestement se jeter sur lui je ne cillais pas, après tout ce chien ne représentait absolument rien pour moi, juste une marionnette pour quelques minutes, enfin rien de bien important si ce n'est que cette « utilisation » avait commencé à éprouver un peu plus mon énergie, mes yeux se fermèrent un bref instant, le temps pour moi de me concentrer à nouveau sur notre affrontement, fini de jouer, il était temps de se bouger Méliandre...

« Des petits trous, des petits trous ♫ »

C'était quoi ça ? Une expression d'incompréhension s'afficha sur mon visage, non mais qu'est-ce-qu'il foutait avec sa flûte encore et c'était quoi cette espèce de chanson, on aurait dit une de ces comptines idiotes que les enfants s'amusent à chanter à tue tête et sans cesse de manière à agacer leurs parents. Un de mes sourcils se souleva lui signifiant clairement et simplement que si sa mélodie se résumait seulement à cela je n'allais pas tarder à me ficher ouvertement de lui et sans le moindre état d'âme... J'avais envie de rire, me demandant s'il n'était juste en train de perdre les pédales ou encore retomber en enfance, peut être était-il lui aussi atteint d'une quelconque maladie mentale lui aussi... Y avait-il quelqu'un d'autre dans « sa tête » à lui aussi, mais pas vraiment comme Ruby non, lui j'aurais plutôt penché vers un enfant au lieu d'une folle à lier, enfin cela ne faisait pas parti des choses qui pouvaient se demander...
Une chose étrange, toute petite et d'une forme rondelette fit son apparition au bout de l'instrument de blondie, fronçant légèrement les sourcils, les yeux plissés j'essayais d'en distinguer la nature. L'étrange apparition sorti à la vitesse d'une balle de pistolet de la flûte et frôla mon visage me faisant légèrement sursauter, une sorte de... balle musicale ? Étrange, vraiment étrange et surprenant cette sorte de combat...

Cependant il était facile de deviner quel était l'inconvénient de cette technique, il devait jouer en continu pour pouvoir former ces espèces de balles, donc autant dire qu'il aurait du mal à se mouvoir. Une aubaine, oui peut être même si je me doutais bien que Nakata avait plus d'un tour dans son sac et qu'il ne se laisserait pas avoir aussi facilement, puis pour mettre fin à notre combat il faudrait que je puisse le toucher, et ça il le savait très bien pour m'avoir déjà vu mettre à l'œuvre mes propres techniques... Soudain je la senti se réveiller et commencer à s'énerver à l'intérieure de mon être, elle n'avait jamais réellement réfléchi à une attaque, contrairement à moi elle était plutôt du genre à bomber dans le tas sans avoir mit au point le moindre plan, parfois c'était une bonne chose parfois non... Et je dois avouer que lorsqu'elle agissait ainsi ça ne me plaisait pas vraiment, ça me foutait même une certaine trouille, elle jouait avec mon corps tout de même et ce sans même me demander mon avis... Elle finit par prendre peu à peu contrôle de mon corps avant de me balancer d'une voix froide et tranchante.

« Putain mais jamais tu la fermes Méli, jamais tu agis, faut vraiment que t'arrêtes de trop réfléchir, un jour tu finiras par nous faire hacher menues avec tes conneries, tu veux pas lui faire du mal à ce piaf hein ? Tsss pauvre idiote, il est comme tous les autres, rien de plus et lorsque tu ne lui serviras plus il t'abandonnera comme ce vampire l'a fait il y a des années, il recommencera à nouveau... A nous deux blondie. »

Ruby se mit à courir vers Nakata et d'un geste précis et sûr envoya mon fouet s'enrouler autour du corps de notre capitaine, et tira plusieurs fois dans sa direction sans réellement regarder si oui ou non son attaque avait réussi, elle tira un grand coup sur le fouet pour le défaire et lança violemment son pied en avant, non mais elle n'avait vraiment aucune jugeote, elle avait bel et bien vu qu'avec Nakata le corps à corps n'était absolument d'aucune utilité, je soupirais intérieurement priant pour qu'elle s'active et évite au mieux les balles de flûte, je n'avais pas vraiment envie de finir trouée comme une passoire !!!


« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Mer 16 Jan - 16:35









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











La voix glaciale que venait de prendre Méliandre contrastait étrangement avec la précédente qu'elle avait usé. Les yeux ronds, le capitaine écouta son monologue en arrêtant de jouer de son instrument. Il se passait quoi au juste ? Elle se parlait à elle-même ? Soudain, tout sembla s'éclairer dans l'esprit de Nakata... Il était idiot, c'était indéniable, mais pouvait faire preuve d'un certain esprit et d'une réactivité assez grande, du moins lorsqu'il devait en faire preuve. Schyzophrénie... Cela n'arrangeait pas vraiment l'affaire. Ce qui aurait du être un entraînement tout simple avec sa navigatrice venait de se transformer en combat à mort ? Peut-être dans le cas de la jeune femme, mais pas dans le sien... En fait, le capitaine ne savait pas trop comment réagir à tout ça... L'immobiliser ? Continuer comme si de rien n'était ? La mettre KO d'un coup, comme ça ? C'était assez étrange de se retrouver dans cette situation, et jamais le musicien n'aurait imaginé voir ça de ses propres yeux. Bon... Que faire ? Ses pensées furent interrompues par la demoiselle qui semblait vouloir passer à l'action et ce, le plus vite possible. L'artiste avait toujours la flûte dans la bouche mais réussit à sauter au bon moment, à l'horizontal, entamant une sort de saut périlleux arrière. Il attrapa par la suite le fouet devenu étrangement lasso d'une main, la gauche, en rangeant la flûte de la droite. Il ne pourrait plus l'utiliser : cette ennemie tenterait très certainement de l'attaquer avec ses pistolets si elle le trouvait trop résistant... Le Fenice fut tiré dans sa direction subitement, comme il l'avait prévu. La navigatrice tentait désormais un coup de pied dans sa direction... C'était assez intelligent et bien construit. Malheureusement pour elle, la vitesse qu'avait réussit à prendre le garçon en s'accrochant à son arme était telle que le coup de pied paraissait bien obsolète. Les bras du capitaine se changèrent en ailes bleues au dernier moment et il se retourna, passant de la tête en avant au pied en avant. En fait, toujours à l'horizontal, il arrêta sa course les pied à quelques millimètres seulement du crâne de la jeune femme. S'il avait poursuivi une telle offensive, la pirate aurait pris un beau coup sur le crâne... Peut-être lui aurait-il remis les idées en place ? Poussant un soupire, le maudit battit des ailes en s'écartant rapidement pour éviter de recevoir une balle. Cette personnalité là, il ne la connaissait pas encore et il ne pouvait donc absolument pas se permettre de faire l'idiot face à elle en prenant des risques.

Une fois à dix ou onze mètres de distance, Nakata reprit une forme parfaitement humaine et se remit en garde, le visage de nouveau sérieux. Il avait nargué sa subordonnée dans l'attaque précédente, lui avait clairement montré que même dans cette état, elle ne pourrait pas le forcer à combattre à fond. Non, pour le moment, le Fenice cherchait tout simplement un moyen de mettre sa nakama hors-service sans avoir à lui briser des os. L'assommer simplement, comme il l'avait fait avec le chien, aurait pu être une bonne idée, mais pour le moment, l'ancien révolutionnaire souhaitait voir de ses propres yeux ce dont était capable la demoiselle, tout simplement. Il voulait savoir si, pendant ces crises, elle risquait de se mettre un peu plus en danger qu'en temps normal ou si, au contraire, sa force et sa dangerosité augmenteraient exponentiellement. En fait, dans tous les cas, cela serait plus ou moins embêtant pour le maudit de légende... Avoir des amis saints d'esprit était sûrement préférable. Mais bon, quoi qu'il en était, maintenant que Méliandre était dans son équipage, le capitaine ne la laisserait certainement pas s'en aller ! Il le vivrait comme une défaite, en fait... Voir pire. Un samourai, dans cette situation, se ferait hara-kiri sur le champ... Oui, en fait, peut-être que son honneur serait bafoué. Enfin, de toute manière, l'heure n'était pas aux pensées futiles sur ce que pouvait apporter l'avenir...

Il se propulsa une nouvelle fois en direction de son ennemie, prenant les devants. Réapparaissant à nouveau, juste devant la demoiselle, il voulut lui attraper le poignet de la main gauche pour la forcer à lâcher l'arme qu'elle tenait, une nouvelle fois. Le but du maudit était simple : la désarmer. Au corps-à-corps, la navigatrice n'était clairement pas à son niveau... Après, il ne resterait plus que l'affaire des pistolets. Bon, par contre, ceux-là risquaient de devenir et ce, rapidement, un problème... Préférant s'occuper du fouet pour le moment, de la main droite, Nakata tenta un simple revers pour frapper au niveau de l'abdomen et propulser la forban un peu plus loin, la forçant ainsi à lâcher son arme, tout simplement.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Jeu 17 Jan - 19:34

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Ruby laissa échapper un rire dément lorsqu'elle vit les pieds de Nakata se stopper à seulement quelques millimètres de notre tête. Je le sentais mal cette histoire, vraiment mal... Dieu seul savait de quoi cette folle était capable, je la suppliais intérieurement de se stopper, d'arrêter avant qu'elle ne fasse quelque chose qui pourrait nous porter préjudices, mais elle ne m'écoutait pas, elle se foutait complètement de ce que je pouvais bien penser, les yeux fixés droit sur le blondinet qui avait mis une bonne distance entre eux.
Avait-il compris ? Avait-il vu qui nous étions vraiment ? Avait-il fini par voir ce qu'il en était vraiment, comprenait-il pourquoi je doutais du fait d'avoir ma place parmi eux, comprenait-il enfin toute la porté de mes mots cette nuit là où nous nous étions retrouvé sur le pont du navire peu de temps avant d'amarrer sur la première île de la voie numéro sept de Grand Line ?
Ruby siffla entre ses dents avant de s'adresser directement à notre capitaine :

« Quoi qu'est-ce-qu'il te prend hein blondie ? T'as peur d'abimer son mignon petit corps ? Voyons, ne me dis pas que tu as de l'estime pour elle, ne me dis pas que tout comme elle tu as peur de ce que tu pourrais lui faire hein ?! Frappes, aller vas y qu'est-ce-que tu attends hein CA-Pi-TAI-NE ! Même si je doute que ce titre puisse te convenir réellement... »

Nakata se propulsa droit sur nous, agrandissant un peu plus le sourire de Ruby qui s'empressa de retirer nos gants et se jeta à son tour dans la direction de notre vis à vis tout en poussant un cri, alors que le jeune homme entrepris de lui attraper la main, la jeune femme lui pointa son pistolet en plein sur l'estomac et tira sans sommation ne pouvant esquiver le coup qu'il lui porta au niveau de l'abdomen.

« C'est ça que tu veux ? Le fouet, prends le j'ai tout ce qu'il me faut... Śpiącej Królewny ~ ♥ »

Le coup envoya Ruby à quelques mètres de notre nakama, elle cracha un peu de sang qu'elle essuya du revers de la main avant de se redresser et repris sa course de plus belle tout en tirant sur Nakata, alors qu'elle allait propulser son genoux dans le menton de ce dernier, je repris quelques secondes possession de mon corps, juste le temps de lui murmurer de faire ce qu'il avait à faire, que je ne lui en voudrais pas. Lorsqu'elle reprit le contrôle, sa rage n'en était que décuplée, elle se projeta en arrière stoppant net son geste, sa respiration était saccadée, énervement, fatigue qui commençait à se faire sentir, son regard se porta sur mon fouet qui gisait non loin de blondie.

« Fini de jouer... Maintenant. Tu ne contribueras pas à sa perte toi aussi, elle est à MOI quand allez vous le comprendre ?! »

Je priais intérieurement pour que son attaque n'ai pas marché, pour qu'au pire elle l'ait seulement un peu fatigué mais rien de plus, je voulais qu'elle s'en aille, je voulais qu'elle me laisse enfin tranquille, je l'avais retrouvé, j'avais trouvé en plus de tout cela une espèce de seconde famille même si j'avais encore du mal à les voir de cette façon là, je ne voulais pas que tout recommence, je ne voulais pas reprendre cette vie d'errance et d'opportunisme que j'avais vécu depuis qu'il avait quitté le Royaume de Drum, je ne voulais plus de tout cela, plus jamais...
Des larmes se mirent à perler le long de mes joues, stoppant de nouveau Ruby qui passa mes doigts sur une de mes joues et fixa étrangement mes larmes.

« Putain mais t'as pas fini de chialer, c'est qu'un mec, rien de plus ! »



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Jeu 17 Jan - 21:00









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











L'offensive de Nakata s'était soldée par un échec, mais également par une brillante réussite. En réalité, tout s'était passé si rapidement que lui-même avait eu du mal à comprend le tout. D'abord, la demoiselle lui tira une balle de pistolet dans le ventre à bout portant. Retenant sa douleur du mieux qu'il le pouvait, le capitaine frappa donc comme prévu pour propulser Méliandre un peu plus loin, histoire de pouvoir laisser son fruit du démon faire effet calmement. La flamme bleue apparut donc naturellement au niveau de la blessure pour faire sortir le bout de métal et ainsi refermer convenablement la plaie. Le garçon avait su rester calme malgré toute la dangerosité du coup de feu. Il était habitué à de telles attaques de la part de ses adversaires, et avait appris à maintenir son sang froid dans ces situations là. En fait, pour quelqu'un d'autre que lui-même, il devait réellement paraître comme étant un monstre, simplement... Une puissance effroyable, un pouvoir sans limites... C'était cela que lui avait offert sa malédiction. Les paroles de sa nouvelle ennemie, peu avant qu'il ne se propulse dans sa direction, le Fenice n'y avait prêté aucune importance. Ce n'était de toute manière pas sa navigatrice qui parlait... Et l'avis d'autres personnes que celui de ses amis, le blond n'en avait que cure. Que tel ou tel être le haïsse, que tel ou tel être le trouve faible, il s'en fichait éperdument. Tout ce qu'il voulait être était un musicien sympathique, charismatique mais surtout capable de protéger ses alliés quel que soit la situation dans laquelle ils se retrouveraient tous. Rien de plus.

Lors de l'assaut de l'artiste, donc, ce dernier avait réussi à ôter le fouet des mains de sa nakama sans trop de difficulté. Maintenant, l'arme gisait sur le sol, à côté même du blondinet qui se remit en garde calmement, attendant seulement que la demoiselle se redresse. Que préparait-elle ? Apparemment, elle souhaitait utiliser son fruit du démon... Ses mains ne portaient plus les habituels gants. L'affrontement sérieux démarrait désormais. Tout du moins, pour Nakata... Il n'allait pas attaquer avec autant de puissance qu'il le pourrait en temps normal. Non, après tout, même si l'esprit était différent, le corps était semblable. Et c'était absolument contre ses principes de blesser une amie, même si celle-là l'attaquait de toute sa rage... Dans tous les cas, l'ancien gouvernemental fixa la guerrière foncer dans sa direction en tirant avec son pistolet plusieurs fois. Cette tentative fit sourire le forban qui esquiva les projectiles sans grande difficulté avant de prendre la parole calmement :

-Pour continuer sur les provocations de tout-à-l'heure, j'ai connu plus fameux tireur...

Mais cela n'était pas important. Ce qui l'était plus, en revanche, était le fait que Méliandre bondissait désormais dans sa direction. Coup de genou rapide, peu puissant. Cible : menton. Ce que voulait faire la deuxième personnalité de la navigatrice ? Très certainement un contact simple, même court, dans le but d'utiliser son pouvoir rapidement. Ainsi, le fruit du démon faisant effet, le capitaine ne pourrait qu'être fatigué ou même endormi... Mais la phrase que lui glissa la véritable facette de la jeune femme le fit réagir, rapidement. Il prit sa propre écharpe de sa main gauche et la retira avant de parer l'offensive avec, créant un voile le protégeant tout simplement de la puissance du pouvoir adverse. La jeune femme s'écarta une nouvelle fois, avec un peu plus de colère qu'auparavant, visiblement. Peut-être le fait qu'elle ait relâché sa conscience à l'autre demoiselle la contrariait-elle ? Sûrement. Toutefois, l'ancien révolutionnaire écouta les phrases que lâcha la femme face à lui tandis qu'il regardait la larme perler sur sa joue avant d'être balayée par la main de la hors-la-loi. Il était resté immobile un certain moment, l'écharpe dans sa main, avant de sourire en se remettant en garde lentement :

-Contribuer à sa perte ? Ne te méprends pas. Le jour où sa perte arrivera, je serais mort depuis belle lurette. Elle n'est pas à toi. Méliandre n'appartient qu'à elle même. Et peut-être que je ne suis qu'un homme, en effet... Mais... J'essaie d'être un ami, simplement.

Puis, plus doucement, le garçon reprit la parole, cette fois à l'intention de la véritable navigatrice, celle à qui il avait proposé cet entraînement qui, finalement, semblait avoir dégénéré :

-Ne t'en fais pas, Méliandre... Je ne te laisserais pas partir. Tu es ma nakama, notre nakama. Tu es la navigatrice de Tengoku no Seigi. Tu es mon amie.

La sincérité du garçon le poussa à se redresser. Non, il n'allait pas passer à l'offensive en premier. Il ne ferait que se défendre, peu lui importerait le temps que cela prendrait. Nakata savait tout simplement qu'esquiver lui serait possible bien facilement et ce presque éternellement... Enfin, dans tous les cas, l'ancien gouvernemental n'allait pas tarder à le savoir.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 19 Jan - 19:28

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

« Tu entends ça Méliandre ?! Tu es son amie, tu es leur nakama... Qu'est-ce-qu'il ne faut pas entendre ! Qu'est-ce-qu'il essaye de faire d'après toi hein ? Seulement t'appâter, seulement t'utiliser pour naviguer au mieux, après tout, ta fonction est ce qui est sorti en premier d'entre ses lèvres, bien avant le mot amie, ce mot, il est des plus détestable, il n'est rien d'autre qu'une illusion que l'on jette aux yeux de l'autre, un baume que l'autre lui passe pour finir par arriver à ses fins. Non Méliandre, tu ne peux pas le croire, tu ne peux pas te laisser berner par les sornettes de ce blondinet, tu es bien plus intelligente que ça, tu sais bien que durant toutes ces années j'ai toujours été là pour toi, j'ai toujours été la seule sur laquelle tu as pu compter, je suis la seule à nous avoir sorti de ces merdiers ! Eux ont-ils été là, non, une quelconque personne t'a-t-elle aidé ?! Non jamais, il n'y a jamais eu que toi et moi Méliandre, tu sais aussi bien que moi qu'ils finissent tous par fuir un jour ou l'autre ceux qui se disent tes amis, ils ne font toujours qu'un bref passage dans ta vie, alors que nous deux... Nous deux nous sommes unies, nous deux nous ne faisons qu'un malgré tout ce qu'ils voudront te faire croire ! Tu es moi et je suis toi... Tu le sais tout comme moi... »

Un nouveau rire s'échappa des lèvres de Ruby alors qu'elle terminait de déverser son flot de paroles, certes tout n'était pas faux dans ce qu'elle disait, mais je n'avais pas envie d'y croire, pour une fois dans ma vie, j'avais envie de sortir la tête de l'eau, je ne voulais plus me trouver dans son ombre, je ne voulais plus la regarder faire et agir à ma place, je ne voulais plus être spectatrice de chacun de ses faits et gestes avec mon propre corps, je ne voulais plus croire qu'elle était moi, je n'étais pas comme ça, je n'étais pas elle !
Mon double se remit à courir en direction de Nakata répétant qu'elle ne me laisserait pas de nouveau prendre le dessus, qu'elle ne referait pas la même erreur, que ce qu'elle allait accomplir, elle le faisait pour moi, simplement pour moi et mon bien être... Connerie, pure connerie, qu'est-ce-qu'elle en savait de ce qu'il me fallait ou non ? Certes je ne connaissais pas extrêmement bien le blondinet, certes nous ne nous étions pas rejoint depuis des années, mais je ne voulais plus de cette vie d'errance, je ne voulais plus me retrouver seule, pour rien au monde, et après tout, si je n'essaye pas je ne saurais jamais ce que c'était qu'avoir des « amis », un équipage sur qui compter...
Ruby senti se revirement de situation, cette envie nouvelle m'envahir, nous envahir, comme un souffle nouveau, comme une force naissante, un quelque chose au fond de mon estomac qui me semblait alors pouvoir déplacer des montagnes, était-ce ça avoir confiance en soit ? J'avais passé mon temps à laisser mon « double » agir à ma place, je n'avais fait que feindre un semblant de confiance, je n'avais fait que créer une image, une carapace, de quoi me cacher au yeux des autres, une barrière pour me protéger du monde extérieur, au fond elle n'avait pas tord, tout ce temps j'avais été faible, rien de plus qu'une personne faible...

Elle se stoppa net dans sa course alors qu'il ne restait plus que deux à trois mètres entre Nakata et nous. Je luttais intérieurement afin de tenter de reprendre le contrôle de mon enveloppe charnelle, après tout, si elle était là c'est que je lui avais laissé le droit de s'immiscer en moi, et si je lui en avait laissé le droit, si je l'avais laissé venir de mon plein grès, je devais probablement être capable de l'en faire sortir... Non ?
Alors que l'expression sur son visage se tordait dans un rictus de rage mêlée à de l'incompréhension, je repris peu à peu le contrôle, sentant de nouveau la mobilité dans ma main droite.

« Mais qu'est-ce-que tu essayes de faire pauvre folle ! Tu crois que tu peux reprendre le dessus ?! Tu crois que tu peux me faire disparaître ?! »

« Oui il y a un moyen très simple pour ça Ruby.... »

Un petit sourire apparue sur mon visage quelques secondes avant de retrouver l'expression que portait Ruby auparavant, je levais lentement mon pistolet et le plaquais contre ma tempe.

« Tu vois comme ça je ne t'entendrais plus... Tu veux toujours jouer ? »

Ma seconde main se jeta sur la première tentant de reculer le pistolet de mon visage, scène qui aurait pu paraître très étrange vu de l'extérieure, voir même incompréhensible et qui en aurait probablement fait fuir plus d'un...
J'espérais juste une chose, que mon capitaine comprendrait que j'essayais de gagner du temps et qu'au lieu de rester les bras ballants à nous regarder de façon étrange, il sauterait sur l'occasion pour nous mettre hors-service, me rendant un énorme service, l'envie ne fait pas toujours tout, et lutter contre sois même est tout bonnement impossible, toutes les failles sont connues et peuvent donc être évitées et contournées... Tout cela me fatiguait...



« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 19 Jan - 22:01









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Nakata décida volontairement de ne pas réagir au discours que prononça la nouvelle Méliandre, même si tout cela n'était qu'un vaste tissu de mensonges. Certes, nombreux étaient les profiteurs, sur cette terre, mais pourquoi vouloir profiter de cette demoiselle ? Ses dons de navigation ? Autant en profiter en tant qu'amie... Pour quelqu'un de la même nature que le blondinet, cela paraissait totalement absurde, idiot, de se méfier de lui pour ce genre de raisons. En réalité, le fait était que durant sa vie et ses pourtant nombreuses aventures, personne n'avait jamais profité de lui, de ses pouvoirs et de sa force. Et pourtant... Il était quelqu'un qui, de nature, accordait extrêmement vite sa confiance. Du moins, pour les personnes qu'il jugeait digne de recevoir un tel honneur... Au fond de lui, il savait immédiatement si une telle personne était bonne, ou non, et si elle lui donnerait de la joie ou bien de la tristesse. Le Fenice se reposait bien souvent, peut-être trop, sur les premières impressions. Quand il avait rencontré la jeune femme qui lui faisait face ce jour là, au moment où Hato était revenu jusqu'au Cap des Jumeaux, l'artiste avait tout de suite su qu'il pourrait lui faire confiance. Pourquoi ? Il n'en avait strictement aucune idée, mais il avait toujours été comme ça... De toute façon, comment être un bon capitaine si l'on devait toujours se méfier de ses camarades ? C'était encore plus absurde que tout le reste... Au final, pour atteindre le Monde sur lequel il souhaitait marcher, pour réaliser un tel objectif, l'ancien révolutionnaire savait éperdument que la méfiance ne lui serait qu'un obstacle inutile. Alors autant le supprimer tout de suite... Comme il l'avait dit plus tôt à la jeune femme, l'équipage pourtant naissant devrait tôt ou tard rencontrer des adversaires plus fort qu'eux, les obligeant ainsi à faire équipe pour en venir à bout. C'était une certitude pour le jeune garçon... La vie sur les mers ne pouvait sûrement pas être monotone et facile. Non, sinon, cela n'aurait plus rien d'excitant, de passer d'une île à une autre pour vivre de folles épopées... Qui d'ailleurs n'auraient plus rien de folles.

En revenant au temps présent, Nakata resserra sa main autour de son écharpe, la tenant fermement. Elle serait la seule possibilité de parer les dangereux assauts de la hors-la-loi et ce pendant quelques temps. Jusqu'au moment où il réussirait à la ramener à la raison, du moins... Mais était-ce seulement possible ? Le musicien ne connaissait absolument rien à ce genre de maladies. Il ne savait pas comment les contrer et encore moins comment les soigner, si cela était toutefois possible... Le problème majeur, de plus, n'était pas la situation actuelle. Non, dans le pire des cas, un combattant comme ce forban saurait se sortir de cette situation sans aucune difficulté, avec quelques mouvements experts de son art de combat, le corps-à-corps. Le pire viendrait si cette facette de la personnalité de Méliandre resurgissait lors d'un moment crucial, par exemple lorsqu'il faudrait combattre l'un avec l'autre... Que se passerait-il à ce moment-là ? Le Fenice l'ignorait, mais il devait à tout prix trouver un moyen de ramener la navigatrice à la raison le plus rapidement possible si c'était le cas.

Poussant un soupire en se remettant lentement en garde, le musicien fixa son ennemie courir dans sa direction. Une nouvelle fois, elle menait l'assaut. Une nouvelle fois, elle voulait le blesser, le mettre à mal... N'avait-elle plus rien de raisonnable, de réel ? N'était-elle plus qu'une bête enragée, souhaitant se battre jusqu'à la mort ? Car une chose était certaine : l'artiste la surclassait en tout point, pour le moment. Il lui faudrait de nombreux entraînements pour venir à bout d'un adversaire de ce type... Mais quelque chose étonna immédiatement le maudit qui regarda son amie s'arrêter subitement, à quelques mètres pourtant. Que se passait-il, cette fois ? Il comprit mieux, toutefois, lorsque la voix de cet être résonna dans les airs. Alors comme ça, Méliandre tentait de reprendre le contrôle de son enveloppe corporelle, de force ? C'était peut-être dangereux... En fait, une nouvelle fois, le maudit légendaire n'en savait rien du tout. Ses connaissances en médecines étaient vite dépassées et c'était actuellement le cas, d'ailleurs. Mais lorsque la femme leva le pistolet jusqu'à sa tempe, il écarquilla les pupilles. Voulait-elle vraiment mettre fin à ses jours ? Non... Sûrement pas... Il devait y avoir quelque chose derrière tout cela, forcément. C'est à ce moment là que l'ancien gouvernemental comprit ce que voulait faire sa nakama. Elle souhaitait lui ouvrir le chemin pour lui permettre de la mettre hors-service. Souriant alors, le blondinet prit une impulsion sur le sol et, à une vitesse vertigineuse, se plaça derrière son ennemie du jour. A ce moment-là, il ne fit qu'un simple geste, visant la nuque de l'arrête de la main pour l'assommer sur le coup avant de s'apprêter à la rattraper, si cela avait marché.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Lun 21 Jan - 20:22

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Visiblement le blondinet ne faisait pas partie des gens qui seraient restés béas et incapable de faire le moindre geste devant notre petite conversation avec Ruby, il ne resta pas les bras ballant, il prit une impulsion et s'envola dans les airs pour se placer derrière nous.
Malheureusement le problème avec une double personnalité c'est que celle-ci en plus de faire partie de vous entend vos pensées et si celle-ci est très attentive peut même parfois arriver à anticiper vos gestes, chose ma foi assez pratique parfois alors qu'à ce moment précis c'était tout bonnement tout le contraire, lorsqu'elle senti pondre en moi un espoir elle tourna la tête et aperçu Nakata dont la main était prête à s'abattre droit sur sa cible.
Un sourire mauvais naquit sur son visage, mais elle ne bougea pas pour autant, la main de mon capitaine vint alors s'abattre droit sur notre pommette portant une cicatrice. Le choc fut brutal et nous fit légèrement chanceler, alors qu'elle reprenait quelque peu l'équilibre, elle se saisi de mon second pistolet et tira droit dans la main de mon capitaine avant de lui cracher au visage.

« Qu'est ce que vous avez cru pauvres idiots ?! Que je vous laisserai vous en tirer aussi facilement ?! Comme si tu allais mettre fin à tes jours alors que tu venais juste de retrouver celui qui hantait tes nuits... Pitoyable ! »

Elle ne me laissa pas le temps d'essayer d'imaginer un autre stratagème ni même d'esquisser le moindre mouvement, elle effectua un salto arrière et récupéra mon fouet. Un éclat meurtrier traversa son regard alors que son habituel sourire sadique étira ses lèvres.
Il allait devoir arrêter de vouloir protéger mon corps, il allait devoir arrêter de me voir à travers elle, il allait devoir se battre pleinement, il allait devoir ne plus se retenir et la mettre hors-service pour pouvoir la stopper, à présent on ne pouvait plus se contenter de jouer, il allait devoir la tenir en respect et lui démontrer qui il était vraiment...
Je n'étais pas sûr que cela servirait réellement à la contenir, mais peut être que s'il finissait par lui inspirait du respect en tant que combattant elle se tairait quelque peu, peut être qu'elle nous laisserait un peu plus tranquille et qu'elle accepterait enfin le fait que j'ai préféré les rejoindre au lieu de continuer mon errance à ses côtés.

Mais rien n'étais jamais sûr avec elle, son comportement était tout à fait incontrôlable, ou du moins je n'étais pas encore assez forte mentalement pour arriver à la contenir, et plus le temps passait plus j'avais peur de ne jamais y arriver, j'étais faible, oui sur ce point là elle avait entièrement raison, je l'étais et en plus de cela je n'étais qu'un boulet pour les autres, je me laissais bien trop souvent envahir par mes sentiments et finissais par faire des choses complètement insensées, ma vie n'était pas grand chose à mes yeux...
D'un pas lent Ruby se rapprocha de Nakata, elle remit mon fouet à ma ceinture et rangea mes pistolets, elle se planta à quelques millimètres de lui et planta son regard droit dans le sien.

« Tu crois sincèrement que tu pourras la garder ? Ne te voiles pas la face blondie... Il te faudra du courage... beaucoup de courage et bien plus que ce que tu as tenté de faire aujourd'hui pour arriver à tes fins. »

Sur ce mon double tourna les talons et pris la direction du navire laissant échapper un long rire, elle fit un petit signe de la main au capitaine avant de reprendre sa place tout au fond de moi-même. Je finis par me retourner vers mon nakama et murmurer un désolé avant de partir en courant en direction de la forêt.




« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Mer 23 Jan - 14:35









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Nakata essaya donc d'assommer Méliandre rapidement, histoire de la mettre hors-service une fois pour toute et qu'elle puisse enfin se reposer un petit peu à l'intérieur du bateau. Cependant, celle-ci bougea au dernier moment, l'empêchant ainsi d'atteindre correctement sa cible. Elle reçut le coup au niveau de la pommette et chancela un peu avant de reprendre son équilibre. L'offensive n'avait pas suffit à mettre la demoiselle hors du combat. C'était bien dommage... Il aurait du mal à la vaincre, apparemment. La pirate repassa à l'attaque, cette fois. Elle avait un sourire mauvais sur le visage... Le doigt sur la détente, elle tira en direction de la main de son capitaine qui serra les dents. Il n'avait pas une seconde à perdre et prit la parole instantanément :

-Busou Shoku !

La balle s'arrêta donc au dernier moment contre la main du forban, sur laquelle venait de se rassembler une couverture en haki de l'armement. Celle-ci, parfaitement indestructible, du moins pour un projectile de ce type, empêcha le Fenice d'être blessé d'une quelconque manière que ce soit, et quelque soit la gravité de la blessure. Quand il y pensait, le musicien se disait vraiment que le haki et son fruit du démon s'alliaient vraiment bien sur le point de vue défensif. Après tout, la première parade, l'aptitude, empêchait la majorité des offensives d'atteindre son corps et d'ainsi le blesser. La seconde parade, la malédiction, le soignait elle si jamais, d'aventure, un quelconque assaut le touchait. Cependant, le deuxième geste de Méliandre fut particulièrement imprévisible. Elle cracha au visage de l'artiste qui ne bougea pas, restant parfaitement calme, stoïque. Pendant ce temps, la double personnalité de la navigatrice avait repris possession de son fouet... Bon, une arme de plus ou de moins, ce ne serait pas un énorme problème, dans tous les cas. L'ancien révolutionnaire avait également écouté les paroles prononcées par la jeune femme en silence, sans rien y répondre. Il était vrai que si un tel stratagème, aussi basique, avait réussi, cela aurait été largement trop facile pour être réel...
Rangeant ses armes, la maudite se rapprocha du blond qui ne bougeait toujours pas, la fixant dans les yeux d'un regard parfaitement calme, détendu. Nakata attendit qu'elle soit juste en face de lui, à quelques centimètres seulement, et écouta passivement les nouvelles déclarations de Méliandre. Par la suite, il sourit une nouvelle fois, perdant toute son impassibilité en quelques instants avant de répondre tout simplement :

-On prend les paris ? J'y arriverais, c'est tout.

Après quoi la jeune femme tourna les talons et s'écarta à nouveau. Poussant un soupire, le musicien s'approcha de la mer et s'allongea sur le bord de celle-ci en mouillant son visage pour se nettoyer. La navigatrice était retournée sur le navire... Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle quitte également le corps de son hôte, sans quoi la compagnie de celle-ci serait certainement moins agréable que d'habitude. Le Fenice se redressa ensuite, en tailleur, et regarda l'autre combattante qui s'excusa auprès de lui, au loin. Il n'avait pu entendre les mots distinctement, mais le maudit avait su lire sur les lèvres de sa nakama pour comprendre ce qui était le sujet de ses phrases. Poussant un soupire, il se redressa une nouvelle fois avant de prendre la parole :

-Méliandre, attend !

C'était la seule chose qu'il allait faire, cette fois... Ce n'était, après tout, pas à lui de lui ordonner de rester sur le bateau. Il se considérait comme étant son ami, pas comme étant son supérieur simple. Le musicien voulait donc qu'elle comprenne qu'elle pouvait faire ce qui lui chantait pour se changer les idées... Soit elle continuait en direction de la forêt pour profiter d'un peu de calme et de solitude, soit elle se tournait en direction du capitaine qui essaierait de trouver les mots juste pour la réconforter. Dans tous les cas, le garçon ne lui en voudrait aucunement.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Jeu 24 Jan - 17:40

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

Tout se mélangeait dans ma tête, les pensées, les idées, les bribes de souvenirs, tout fusé en tout sens, mon esprit ne ressemblait plus qu'à un bri-à-brac innommable, un véritable bordel... Les larmes me montèrent aux yeux, une fois de plus les choses me démontraient que je n'avais rien à faire ici, que je n'avais rien à faire parmi eux, elle et moi, c'était un peu comme un cocktail explosif, une bombe à retardement dont on ne pourra jamais prédire le moment où tout finira par partir en vrille, j'étais un danger pour moi-même et encore plus pour eux...
Alors pourquoi ? Pourquoi continuait-il à s'acharner, pourquoi ce fichu blondinet continuait-il de s'obstiner, où arrivait-il à trouver toute cette force, c'était quelque chose que je n'arrivais plus à comprendre, à condition que j'y ai réussi un jour ou l'autre. Comment pouvait-il arriver à croire en moi alors que je n'y arrivais plus moi-même ? Ces derniers mots qu'il avait prononcé « J'y arriverais, c'est tout », sa voix n'avait pas tremblé, il avait gardé tout son calme, il n'y avait eu aucune hésitation dans sa voix, seulement de la détermination, une détermination sans faille...

Il s'était assis non loin de la mer et était bien trop loin pour m'entendre prononcer quoique ce soit, mes excuses au fond n'étaient peut être pas réellement pour lui, peut être étaient elles simplement pour moi, pour apaiser quelque peu ma conscience, me dire que tout ceci n'était pas de ma faute, que je n'avais pas créé moi-même ce monstre de toute pièce, mais c'était faux, tout cela était faux, l'être humain est certes d'une hypocrisie sans pareille, mais je ne pouvais pas me voiler la face, je ne pouvais pas proférer de telles paroles, elle, nous, tout ça ne résultait que de mon esprit torturé par son absence, j'avais un manque à combler, un manque constant qui me dévorait et m'empêchait d'avancer, c'était idiot, je me sentais faible, je me sentais minuscule dans un monde un peu trop grand pour moi, trop oppressant où je n'avais pas l'impression d'avoir réellement ma place, ma vie je la voyais un peu comme ces photos d'où le personnage fait l'effet d'avoir été rajouté, un photo-montage raté, et ce même si à présent j'étais entourée, c'était un sentiment étrange et destructeur à la fois... Celui de ne plus savoir où l'on va ni pour quelle raison.

« Méliandre attends ! »

Malgré la distance, ses mots avaient raisonné en moi comme un dernier écueil auquel me raccrocher ou sur lequel m'échouer, pour le moment je n'en savais rien, je ne voulais pas le savoir, je ne voulais pas connaître l'avenir, je ne voulais plus rien programmer, seulement laisser le destin et non pas un commanditaire choisir à ma place l'endroit où je me trouverais le lendemain, la somme qui irait grossir ma bourse, ma prochaine cible ou quoique ce soit d'autre à propos de moi, de mon avenir et à présent... d'eux.
Ma course s'était peu à peu ralentie contrairement à mon cœur qui lui battait à tout rompre. Mes pas finir par se stopper, toujours dos à Nakata je serrais les points, tentant de réfréner la rage mêlée à mes larmes, j'avais envie d'hurler, envie d'exploser, je voulais que tout s'arrête, j'aurais voulu ne plus être incapable de la contrôler, de me contrôler, je ne voulais pas être un poids de plus pour eux, je ne voulais pas finir par me perdre moi-même dans ma folie...
Mes jambes ne me répondaient plus, elles n'en faisaient plus qu'à leur tête, avant même que je m'en rende compte j'avais fait demi tour et me retrouvais devant mon capitaine.

Lorsque mes yeux rencontrèrent les siens, j'eus une impression étrange, comme si une sorte de barrage venait de se briser en moins laissant mes sentiments se déverser dans un fouillis sans nom, je me laissais tomber contre le blond, passant mes bras autour de son cou alors que mes épaules étaient secouées de sanglots. Mes ongles s'enfoncèrent dans sa peau comme un naufragé se serait désespérément raccroché au moindre petit reste de son navire qui aurait pu lui permettre de flotter encore quelques heures avant de sombrer, comme on s'accroche à la moindre petite lueur d'espoir en priant pour que demain soit toujours meilleur que ne l'a été la journée passée...

« Je... Je suis.... dé-désolé.... Na...kata... »




« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 26 Jan - 0:49









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Rassuré, le capitaine regarda la navigatrice s'arrêter. Au moins, elle l'avait entendu... Il fut par la suite légèrement surpris, lorsqu'elle se retourna et qu'elle commença à marcher dans sa direction. Elle semblait avancer mécaniquement, sans vraiment prendre conscience du fait que ses jambes faisaient ce qu'elles voulaient à ce moment-là. Nakata ne bougea pas, la laissant arriver jusque devant lui sans rien dire d'autre. Son visage calme reflétait néanmoins un peu de tristesse. Il était triste, oui, de n'avoir pas pu aider Méliandre par sa propre force. Au final, c'était sa double-personnalité qui s'en était allée d'elle-même, sans réellement le prendre en considération... Il avait beaucoup de choses à revoir pour devenir un capitaine parfait, le Fenice le savait lui-même. Mais après tout, il ne cherchait absolument pas à être parfait mais bien à être sa propre personne. A quoi bon être sans reproche ? Il avait des défauts et les avouait sincèrement, sans difficulté. Son utopie en faisait partie, évidemment, mais pas seulement. Il restait, généralement, assez impulsif, et peut-être un peu trop enfantin suivant les situations. Mais dans tous les cas, le musicien était un homme d'honneur : il avait dit à la demoiselle qu'il ne la laisserait pas partir aussi facilement et ce serait clairement le cas. Tant qu'elle n'aurait pas une excellente raison pour quitter l'équipage, le blondinet ne la laisserait pas s'en aller, tout simplement. Pour lui, une maladie mentale n'était pas du tout quelque chose que l'on pouvait qualifier d'excellente raison, d'ailleurs. La jeune femme devrait donc trouver une autre excuse pour partir du groupe, si toutefois l'envie lui prenait de partir... Et il faudrait encore que les autres l'acceptent aussi, d'ailleurs.

De toute manière, l'ancien révolutionnaire garda ses yeux plantés dans ceux de sa nakama, silencieusement, pendant quelques instants. Quand celle-ci se laissa tomber contre lui, il sourit doucement, en gardant néanmoins un air légèrement triste. Il la prit dans ses bras, passant ceux-là autour de la taille de sa jeune amie en la réconfortant d'une étreinte solennelle du mieux qu'il le pouvait. Son contact se voulant rassurant, réconfortant et amical. Il garda Méliandre contre lui pendant qu'elle parlait, écoutant ses paroles en fermant les yeux lentement. C'était étrange de voir à quel point une personne pouvait changer en quelques minutes seulement, à quel point la situation en faisant une créature totalement opposée. Auparavant, la navigatrice avait toujours été parfaitement froide et distante, même avec Nakata, ne lui parlant que peu et préférant généralement la solitude à la vie en groupe. Désormais, elle se collait contre le jeune homme, se calant dans ses bras pour trouver un tant soit peu de réconfort qui, sans aucun doute, avait du lui manquer pendant les précédentes années de son existence. Après quelques moments de calme, il répondit doucement, dans un murmure que seule la demoiselle pouvait espérer entendre :

-Ne sois pas désolée, Méliandre. Tu n'as rien fait de mal.

Il la garda donc contre lui pendant quelques instants avant de la relâcher un peu, reculant lentement en gardant toutefois une main dans son dos. Sa main droite, elle, vint essuyer les larmes de la pirate avant de revenir la prendre à l'arrière du crâne pour la serrer à nouveau contre lui, calmement, la laissant tout simplement extérioriser ses sentiments. Etant un artiste avant toute chose, le Fenice comprenait parfaitement que la maudite devait avant tout avoir envie de relâcher la pression, de se laisser aller au moins une fois pour pouvoir se rebâtir plus facilement, par la suite. C'était d'ailleurs compréhensif, même pour l'esprit le plus sot que l'on puisse trouver sur cette terre... Et en tant que capitaine, c'était le devoir du forban que de la laisser faire, et de l'aider même.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Sam 26 Jan - 15:56

«Quoi de mieux qu'un entrainement de bon matin ? »
Nakata & Méliandre

A chaque minute mes ongles s'enfonçaient un peu plus dans sa peau, comme si j'avais voulu ne jamais me défaire de sa présence réconfortante, de la chaleur de sa peau et de ses battements de cœur, j'avais craqué, j'avais laissé se déverser des choses trop longtemps enfouies, la situation en elle même n'était pas la cause de cela, non, cela résultait tout bonnement d'un tout, d'un trop plein et d'un manque à la fois... Je sursautais imperceptiblement lorsque les mains de mon capitaine se posèrent sur ma taille, pendant un moment j'avais eu peur qu'il me repousse, me rejette comme beaucoup l'avaient déjà fait auparavant, je ris intérieurement moi même en pensant à ma propre bêtise, il n'était pas eux, il était bien trop désireux d'être le meilleur des capitaines, plus ami que dirigeant. Il n'avait pas l'étoffe d'un « vrai » capitaine au sens que lui donnait les autorités, mais au fond les on s'en foutait des normes après tout non ?

« Ne sois pas désolée, Méliandre. Tu n'as rien fait de mal. »

Lorsque le jeune homme me relâcha, mes ongles se défirent petit à petit de leur emprise, je relevais doucement le visage vers lui, des larmes continuant de perler le long de mes joues. J'étais faible beaucoup plus faible que je ne le montrais, je m'étais au cours des années forgée une carapace, me cachant derrière ma froideur et en restant à l'écart des autres, après tout on ne souffre qu'à partir du moment où l'on s'attache à quelqu'un ou quelque chose, et à en voir la tournure que les événements étaient en train de prendre, tout cela n'allait pas s'arranger, loin de là.
Je le laissais me séparer de lui et essuyer mes larmes sans bouger d'un pouce même si je n'aimais pas spécialement qu'il fasse ce geste, j'avais l'impression d'être encore plus pitoyable, j'allais finir par détourner la tête lorsqu'il me repris contre lui, posant sa main à l'arrière de mon crâne. Je finis par me racler doucement la gorge pour reprendre un minimum de prestance et me défis complétement de son étreinte, je le fixais quelques secondes et posais doucement ma main sur sa joue, m'accordant un dernier et court moment de proximité avec le blondinet.

« Si, je suis incapable de contrôler le monstre que j'ai moi-même créée de toutes pièces, et tu sais aussi bien que moi qu'elle finira un jour ou l'autre par nous porter préjudice. A tous. »

Ma main quitta sa joue et je me reculais de quelques pas, me dirigeant vers la mer pour me passer un peu d'eau sur le visage et effacer les dernières traces de mon instant de faiblesse. Lorsque je me relevais toute trace de tristesse avait disparue, j'avais de nouveau revêtu mon masque d'indifférence, mais tout ça n'était qu'une apparence, une apparence qui avait tendance à un peu trop flancher à mon goût en ce moment, il allait falloir remédier à cela, si je me laissais de nouveau submerger par mes émotions comme étant enfant je risquerais de laisser de nouveau libre court à ma folie et au « croquemitaine »...
Je finis par tourner la tête vers Nakata et tout en affichant un petit sourire je lui lançais :

« Je crois qu'il est tant de rentrer au navire, les autres doivent nous attendre. Le dernier arriver devra récurer le pont à la brosse à dent et pas de triche ! »

Sans plus attendre je me lançais dans une course folle en direction du navire, courir m'avait toujours fait un bien fou, c'était peut être bête à dire, mais lorsque le vent fouettait mon visage, lorsque mes pas foulaient le sol, j'avais l'impression de tout oublier, le bon comme le mauvais, le présent comme le passé, mon esprit été vidé, c'était une sensation tellement agréable que le fait de ne rien penser, de ne rien ressentir. Un vide bénéfique, quelque chose d'indispensable pour ne pas sombrer complètement...




« Je connais mes limites, c'est pour ça que je vais toujours au-delà... »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14127
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
356/750  (356/750)
Berrys: 5.599.726.002 B

MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   Dim 27 Jan - 0:49









Quoi de mieux qu'un

entraînement

pour forger des liens ?











Il ne retint pas Méliandre lorsque celle-ci s'écarta, après quelques instants de réconfort et de calme plus que mérités, tant pour elle que pour Nakata. Lui était content d'avoir pu servir à quelque chose, d'avoir appris qui était réellement sa navigatrice mais surtout de pouvoir lui être un tant soit peu utile. Elle se racla la gorge avant de poser sa main sur la joue du Fenice qui se laissa faire, souriant toujours tristement, demeurant malheureux à cause du fait qu'il n'était tout de même pas aussi efficace dans son rôle qu'il n'aurait voulu l'être. La demoiselle prit la parole, déclarant que c'était bien sa faute si sa double-personnalité était ainsi, et qu'elle était incapable de la contrôler. Pour une fois, le capitaine de l'équipage pirate ne répondit rien. Non pas qu'il n'avait rien à dire, non, mais surtout que ce n'était pas nécessaire. Effectivement, d'un certain point de vue, c'était à la jeune femme de s'entraîner afin de pouvoir se contrôler et de ne plus mettre qui que ce soit en danger, mais il restait convaincu qu'elle n'était coupable en rien. Après tout, ce genre de maladies mentales arrivaient de temps-en-temps, et sévissaient à cause d'un traumatisme généralement du à l'enfance... Le blondinet n'était pas médecin du tout, mais connaissait un bon nombre de choses sur ce domaine-là. En fait, tout ce qu'il espérait, c'était que cela passerait avec le temps et que grâce à l'aventure des forbans, la navigatrice puisse empêcher son autre elle prendre le dessus et la contrôler sans aucune difficulté.

La main de Méliandre quitta la joue de l'ancien révolutionnaire qui la regarda s'en aller jusqu'à la mer où elle se rinça grâce à l'eau. Il leva les yeux en direction du ciel, observant alors le vol d'un oiseau, là-haut. Le vent qui venait fouetter doucement son visage le rafraîchissait plus que ne l'aurait fait l'eau de la mer elle-même, alors il préférait rester ici et attendre, tout simplement. Quelques bruits étaient perceptibles de la ville. Sans doute y avait-il là-bas un quelconque marché ou quoi que ce soit d'autre. Dans tous les cas, le maudit n'y prêta que peu attention et baissa à nouveau les yeux en direction de sa nakama qui avait fini par se redresser. Un sourire recouvrait désormais son visage. C'était très certainement un masque, mais le musicien pouvait remarquer de sa position que sa jeune amie jouait très bien les rôles qu'elle avait appris. Il poussa alors un soupire en levant les yeux en direction du ciel, une nouvelle fois, et en écoutant ses paroles calmement. Dans un chuchotement, les lèvres prenant la forme d'un sourire amusé, il prit la parole :

-Comment veux-tu que j'y ailles à fond, quand j'ai une nakama face à moi ? T'as rien compris de l'entraînement...

Nakata regarda à nouveau Méliandre qui courrait en direction du navire et il leva une main jusqu'à ses cheveux, se grattant l'arrière du crâne en avançant doucement vers l'embarcation également :

-J'vais en avoir pour un moment, moi... Ma galanterie me perdra...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quoi de mieux qu'un entraînement pour forger des liens ? [PV Méliandre - Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Kaiten-sū-