-44%
Le deal à ne pas rater :
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz – DDR4 – CAS 16 RAM ...
99.99 € 177.27 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeMer 26 Déc - 23:19

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

Alabasta, soleil cuisant, nausées à répétition, quelle île. Rien n’était fait pour moi dans un endroit comme celui-là et jamais je n’aurais supporté y vivre. Cela dit, les nuits froides et noires y sont charmantes, agrémentées d’une légère lune rouge sang. Je m’étais, une fois de plus, incrusté dans un navire marchand. Je n’avais aucune idée de sa destination, mais nous nous étions mit d’accord avec Nakata, nous devions recruter avant de revenir sur grand line, et nous nous retrouverions cap jumeau dans quelques semaines. Chose intéressante, j’avais autant le sens de l’orientation qu’un poisson rouge à mémoire de trois secondes dans un océan d’étoile. Elisabeth était à mes côtés, me suivant comme mon ombre où que j’aille. Nous nous étions confortablement installés dans la calle, comme des voyageurs clandestins, après avoir payé un tribut au capitaine du navire, pour qu’il nous escorte sans dommage vers sa destination, quelle qu’elle puisse être. Mais ce soir là, c’était visiblement trop demandé. Nous venions pourtant de lever l’encre, quinze minutes auparavant, mais déjà nous nous stoppions, un raffut assourdissant venant de l’extérieur. Je ne le sentais pas, ce coup-là. Je m’étais dirigé vers le pont, après avoir pris soin d’attacher mes deux katanas à ma ceinture, pour rejoindre le capitaine du rafiot.

« Ce n’est pourtant pas faute d’avoir payé, faut toujours qu’on nous fasse chier… »

En simple réponse, il pointa un peu plus loin. Des marines ? Mais pour quoi foutre dans un lieu aussi paumé ? Nous sortions d’Alabasta, bien sure, j’avais entendu parler des histoires causées par le Fenice avant que je n’arrive sur l’île, mais de là à en créer un barrage de contrôle. La raison était-elle autre ? Un simple voyage de routine ? Ma tête était déjà mise à prix, et s’il devait fouiller le navire, je n’en sortirai surement pas indemne et sans combat. Je m’installais à une table de marchand, visiblement en train de jouer aux cartes avant que la perturbation n’arrive. Je leur intimais l’ordre de s’assoir de nouveau et de reprendre leurs activités normales, éviter tout comportement suspect. Si problème il devait y avoir, j’en serai la cause, et il était hors de question que des innocents payent un tribut pour moi. Le moyen le plus sur de passer à travers les mailles du filet aurait encore été de faire comme si ils n’existaient pas. Je jouais paisiblement, surveillant du coin de l’œil les membres de l’équipage. Tout ceci n’avait rien de naturel. Bien trop de stress, de déglutissement, ils avaient si peur que cela ? J’étais un pirate, mais pas assez recherché pour déclencher ici une guerre, ils avaient des choses à cacher eux ? Ou bien était-ce là la manifestation de la crainte de ce que j’étais ? Aucun risque qu’ils aient pu s’en apercevoir sans que je n’agisse dans cette optique là.

« Ok, on est baisé… »

Des lumières, vers nous, ce genre de lumière qui réclament un arrêt total du bâtiment et la mise à nu de l’équipage. C’était donc bien un contrôle de routine ? Cet enfoiré de Fenice, saloperie de phœnix, le jour où je t’aurais en face de moi je t’arracherai les plumes. Ce ne pouvait pas être un hasard si la sécurité s’était aussi fortement renforcée. Soupirant longuement, je détachais mes cheveux, laissant des mèches retomber devant mon visage et gardais les yeux clos. Voilà les signes distinctifs de ma personne à cette époque, mes cheveux nouées, mon regard d’or. Ainsi les yeux clos, cela éviterai de me faire griller trop rapidement et je pourrais réfléchir un temps à comment procéder pour m’en tirer sans trop de casse. Mais je réfléchissais trop je pense. Il arriverait ce qui devrait arriver, à quoi bon ce cacher. Et d’autant plus que c’était là tentative désespérée, si vraiment je souhaitais me cacher, j’aurais en premier retiré mes katanas de ma ceinture, chose qui m’était alors impossible de faire, ce serait comme séparer un nécromancien de ses âmes. Arrêtons de faire des suppositions et voyons plutôt ce qui va advenir de nous, il me semble que je vois une ombre se dessiner dans la brume nocturne.

« Hé capitaine… Ils sont là. »






Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 0:30

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


Savourant les plaisirs du petit déjeuné à la lueur du levé de soleil sur le grand océan depuis mes quartiers sur Alabasta, je recevais néanmoins une nouvelle quelque peu ennuyante en plein milieu du repas. J’avais pour ordre de mission de faire une série de contrôle en mer afin de mettre en exergue la surveillance du gouvernement mondial aux populations locales ainsi que la mise aux fers de plusieurs malchanceux se trouvant sur notre route. Au début je râlais un peu, en effet, j’avais pris la journée de congé, or les contrôles intensifs devaient commencer aujourd’hui et durer trois jours. Evidemment j’avais pour obligation d’y participer. Au final, cela allait sans doute me permettre de me rafraichir un peu car à partir de dix heures, le temps prêtait à canicule.

Le GWNS 128 m’accueillait en son sein. C’était le plus petit de la flotte d’Alabasta, aussi, il me fallait à bord pour combler le manque de soldats en cas de grosse pointure. Non seulement je devais faire de la surveillance un jour de congé, mais en plus je risquais de me battre. Et bien voyons, comme par hasard ! J’aurais mieux fait de rester peinard sur Shabondy. Certes j’étais plus souvent sollicité, mais au moins c’étaient par des pirates et non par des missions pourries dans ce genre. Je suis certain qu’il n’y aura aucune arrestation grandiose et que je n’aurais pas à intervenir. Aussi je laissais Yan et Patoune à terre, et pris la judicieuse initiative de prendre un transat. Ils pouvaient profiter de la gentillesse de Meyrine, ma chérie du moment. Un beau brin de fille aux cheveux roses et aux yeux magnifiques. Je les enviais même ces deux là, ils allaient sans doute bien s’amuser.

Toute la journée je restai sur le pont supérieur à siroter un jus de fruit, regardant les oiseaux dans le ciel ou lisant un livre. Aucune arrestation et aucun signe de pirates ou hors-la-loi. Chou blanc, nada, que dalle, niet,… rien du tout. Je le savais, j’en étais sûr ! On devait aussi patrouiller la nuit. Vu que personnellement je n’avais rien foutu de la journée, j’étais en forme le soir. (Évidence quand tu nous tiens !) Je restais donc allongé sur mon transat et comptait les étoiles. Une brume vint casser la belle ambiance stellaire pour en introduire une autre, moins bien à mes yeux, fort nébuleuse. On restait tout de même dans une configuration astronomique.

La vigie signala le trentième navire de la journée. Il devait être dix-neuf heures, une chique dans cette zone là. Je continuai la lecture, arrêtée pour scruter la voute céleste une heure plus tôt, de mon ouvrage sur la stratégie militaire des Corinthiens, peuple fascinant par la technique de leur armée qui réussit à conquérir presque entièrement South Blue avec moins de mille hommes. Une prouesse mondiale, ils manœuvraient tellement bien que leurs ennemis étaient déjà battus avant même de commencer les hostilités. Plongé dans mon livre, je me fis interpeller quelques minutes plus tard par un matelot. Je relevai mon képi et le regardai dans les yeux.

« Oui, que me veux-tu première classe Garoji ? »

Il m’expliqua qu’on avait besoin de moi sur le navire en question. Un des passagers ressemblait à un homme recherché. Je pris donc la peine de me lever et marcha jusqu’au ponton reliant les deux bateaux entres-eux. La mer, si calme, laissait les deux bâtiments navals totalement immobiles. J’arrivai sur le pont principal des marchands. Un ennemi chez eux ? Sans doute un voyageur clandestin. Je m’approchai de l’homme en question, un blond aux yeux bleus ressemblant à Noda, un Nébula semant la terreur partout où il passait. Ce n’était évidemment pas lui. Je feuilletai les affiches afin d’être certain de moi mais un capitaine pirate primé à plus de deux cents millions faisant route avec des marchands et ne se rebellant pas lors d’un contrôle par des militaire, il y avait tout de même peu de chance. Je rendais alors les affiches de primes au sergent se trouvant à ma droite avant de repartir vers mon transat. Mais à peine avais-je fait trois pas que le sous officier s’interrogea sur la première affiche visible dans ces mains. Le personnage sur la photo ressemblait à un autre membre de l’équipage marchand. Il avait le teint pâle, les yeux et les cheveux foncés. Il tenait en plus des sabres à sa ceinture. La ressemblance frappante avec le bretteur Tsukiyo No Hato était frappante pour le sergent.

« Hey toi, comment tu t’appelles ? Montre un peu tes armes et ne fait pas d’histoire. »

Je me retournai pour voir la réaction lorsqu’un flash me vint en tête. Instinctivement je demandais à tout le monde de se baisser et je lançai une Ice Ball vers le suspect. Celle-ci était sensée le congeler en partie afin de l’immobiliser. J’espérais ainsi éviter un lourd combat contre un pirate ou hors-la-loi recherché !

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!


Dernière édition par Loyckh le Jeu 27 Déc - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 12:10

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

Ha, ça n’avait pas tardé. Voilà qu’un des hommes me demandait déjà de dévoiler mon identité et de présenter mes katanas. En soupirant, je vins saisir mes armes, prêt à les détacher de ma ceinture avant de n’être prit d’une certaine anxiété, il se passait quelques chose, qui me fonçait droit dessus. Sans relever la tête, je m’accroupis en effectuant une rotation, balayant le marine qui était à mes côtés, laissant la boule de glace s’écraser sur la cabine derrière moi. Je me redressais en soupirant, regard l’homme qui me faisait face avec insistance. Elimane Loyckh, j’avais déjà entendu parler de lui et de son fruit du démon. Il commençait à faire parler de lui sur la première moitié de grandline, mais je pensais avoir face à moi quelqu’un de réfléchis, au lieu de cela, il semblait bien trop agressif pour être quelqu’un de dialogue, mais peut-être craignait-il juste pour la vie de ses hommes ? Il était vrai, la nuit venait de tomber. Je vins rattacher mes cheveux en une simple queue de cheval avant de planter mon regard d’or droit dans celui du marine.

« Avez-vous perçu en moi une quelconque menace qui vous permette de m’attaquer en mettant en péril la vie de marchands innocents ? »

Après quoi, je lui souris. J’avais mine de rien du respect pour ce mec à travers ce que l’on racontait sur lui, notamment à Impel Down, quand j’y étais encore. Il n’était alors qu’une simple recru mais avait un potentiel démentielle et n’hésitait pas à envoyer les bandits en prison. C’est dommage que ce sens aiguë de la justice ne soit pas régit par un côté légèrement plus humain que cela. La justice pour la justice, le mal à l’échafaud, est-ce la tout ce qui t’intéresses ? Je marchais maintenant dans sa direction, lentement, ses hommes étaient toujours à terre, visiblement dans l’attente d’une nouvelle attaque de leur supérieur, mais il n’en ferait rien si il était vraiment éprit de justice, pas avec autant de marchand. Je regardais le capitaine du navire avant de le remercier chaleureusement du regard, insistant en regardant vers le sol pour lui signifier qu’Elisabeth resterait à bord, elle. Je vins soupirer en m’arrêtant à un mètre du maudit. Il était grand, autant que moi, d’un brun presque agressif pour les yeux, je préfère de loin le noir de jais. Ses yeux, bleus océan ; sa voix ? Glaciale. Comment un homme peut-il être si froid face à un semblable, est-ce l’effet de l’avis de recherche ?

« Je me permets d'insister, Elimane Loyckh, je ne veux pas me battre contre vous. Ramenez vos hommes sur votre navire et laissez-nous partir. Nous ne ferrons pas d’histoire. Combien de personnes ici mourraient inutilement d’un affrontement comme celui-ci… ? »

Menace indirect, mais il avait très bien compris où je voulais en venir. Le regard insistant, je venais par la présente de lui faire comprendre que s’il me forçait à dégainer mes sabres, se serait la vie d’un maximum de marine que je viendrai prendre et cela sans la moindre once d’hésitation. Je n’en avais que faire de leurs vies, du moment qu’ils attentaient à celle des marchands. Je ne pouvais pas supporter cette facette de la marine, c’est cela qui pousse mes idées aux portes de la révolution. Ils sont lâches, fuyard, couard ! Marines, ne savez-vous pas vous battre autrement qu’en prenant à parti les citoyens ? Elimane, je suis sur que tu as plus de valeur que cela, à moins que ta réputation ne soit basée que sur des faux ? Je repris la parole, en le tutoyant cette fois-ci, montrant en ma voix un léger agacement, bien que restant calme et réfléchis.

« Je ne souhaite pas de mort, n’as-tu que faire de la vie de tes hommes ? »





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 15:13

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


La réaction typique d'un homme sachant se battre. Plus aucun doute, le criminel était démasqué. Il s'avança ensuite vers moi tout en me parlant. Il devait sans doute me prendre pour une brute sans cœur qui n'avait de cesse que de pourchasser les bandits. Pourtant ce n'était pas le cas, un pressentiment m'avait fait lancé cette attaque nullement meurtrière afin simplement que ce dernier ne vienne à tuer inutilement mes hommes. Je l'écoutai sans rien dire, jusqu'à son arrivée devant moi. Il me dit qu'il ne voulait pas combattre mais menaça quiconque touchait un cheveu des civils marchands. Il avait du courage et le simple fait qu'il respectait la vie humaine le fit remonter dans mon estime. Je ne le considérai déjà comme un homme bien, malgré la prime sur sa tête. La brume se dissipa lentement aux alentours du navire et permit à la lune d'éclairer fortement les lieux. L'homme devant moi me ressemblait un peu. Il dégageait une certaine puissance qui ne laissait indifférents les soldats derrière lui, prêts à se battre. Pour ma part, je ne pouvais laisser partir un homme tel que lui, en tous les cas, pas sans avoir livré au préalable un combat.

Toujours silencieux, je réfléchissais à la bonne solution. Lorsqu'un des hommes arriva vers moi pour me signaler que le GWNS 236 arriverait dans quelques minutes. J'eus alors une idée afin de sortir de cette situation délicate. Car effectivement, si on se battait, il n’hésiterait sans doute pas à tuer des gens, et personnellement, me battre sur un navire avec plein de civils n’était pas mon fort. Je pris donc la parole et expliqua d’une traite ce que j’avais en tête.

« Excusez moi pour tout à l’heure, j’ai eu un doute quand à vos motivations. Néanmoins, cette technique ne blesse pas l’adversaire, elle ne fait que le paralyser pour ensuite l’emprisonner. J’ai conscience d’avoir été impoli mais tout homme entrainé pouvait éviter cette boule. Et vous avez effectué une esquive parfaite. Malheureusement malgré votre non violence, surtout envers les civils innocents, je ne peux vous laisser repartir sans rien dire. Les renforts arriveront d’ici quelques instants, aussi, je sais que vous ne pourrez faire le poids face à nous tous. Cependant, afin de vous prouvez que je ne suis pas une brute sans cœur à cheval sur mes principes, je vous propose un duel. Vous contre moi sur le navire des forces gouvernementales pour éviter les pertes collatérales. Le plus petit des deux afin d’épargner une lourde perte financière à la marine en cas de naufrage du bâtiment suite à notre affrontement. En cas de victoire de votre part, je vous laisserai repartir sans autres sanctions. Evidemment je donnerai auparavant l’ordre à mes hommes de ne pas vous pourchasser ni donner votre signalement aux autres bases proches. En cas de victoire de ma part, je laisse repartir les marchands mais demande à mes hommes de vous escorter jusqu’à la prison militaire la plus proche. Qu’en pensez-vous ? Cela vous permettra peut être de vous échapper et de mon coté, je pourrais apprécier la force d’un adversaire d’une force peu commune. De plus, je vous avoue m’être ennuyé toute la journée. »

Je regardai ensuite mes homes afin qu’ils quittent le pont marchand et aient vider le GWNS 128 et donc remplir l’autre. Ce dernier venait d’arriver à flanc du notre, il était quatre fois plus grand et plus long. Je laissai mon adversaire se décider. En même temps il n’avait pas trop le choix, sans cet accord, un combat s’engagerait malgré moi ici même pouvant à ce moment faire un nombre inutile de mort et blessés. Je ne doutais pas de sa bonne fois lorsqu’il disait vouloir épargner le plus de gens possible. Allait-il appuyer son envie de sauver les civils ou serait-il retenu par la peur d’une trahison de ma part sur mon engagement? Quoi qu’il en soit mes hommes commençaient déjà le déménagement entre les deux navires. Cela ne prendrait pas plus d’une dizaine de minutes. Largement assez pour que mon adversaire sache prendre une décision réfléchie et satisfaisante pour chacun.

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 16:25

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

« Excusez moi pour tout à l’heure, j’ai eu un doute quand à vos motivations. Néanmoins, cette technique ne blesse pas l’adversaire, elle ne fait que le paralyser pour ensuite l’emprisonner. J’ai conscience d’avoir été impoli mais tout homme entrainé pouvait éviter cette boule. Et vous avez effectué une esquive parfaite. Malheureusement malgré votre non violence, surtout envers les civils innocents, je ne peux vous laisser repartir sans rien dire. Les renforts arriveront d’ici quelques instants, aussi, je sais que vous ne pourrez faire le poids face à nous tous. Cependant, afin de vous prouvez que je ne suis pas une brute sans cœur à cheval sur mes principes, je vous propose un duel. Vous contre moi sur le navire des forces gouvernementales pour éviter les pertes collatérales. Le plus petit des deux afin d’épargner une lourde perte financière à la marine en cas de naufrage du bâtiment suite à notre affrontement. En cas de victoire de votre part, je vous laisserai repartir sans autres sanctions. Evidemment je donnerai auparavant l’ordre à mes hommes de ne pas vous pourchasser ni donner votre signalement aux autres bases proches. En cas de victoire de ma part, je laisse repartir les marchands mais demande à mes hommes de vous escorter jusqu’à la prison militaire la plus proche. Qu’en pensez-vous ? Cela vous permettra peut être de vous échapper et de mon coté, je pourrais apprécier la force d’un adversaire d’une force peu commune. De plus, je vous avoue m’être ennuyé toute la journée. »

Alors tu es ce genre d’homme Loyckh ? Un sourire vint se dessiner sur mon visage, finalement, si, tu n’avais pas usurpé ta notoriété, elle était même en dessous de la réalité. Cependant, il parlait de renfort, et qu’il me laisserait partir si je gagnais, mais des renforts c’était bien pour un capture non ? Il n’aurait pas besoin de plus d’homme que ceux présents si il venait à me mettre hors d’état de nuire. De plus, Elisabeth était toujours dans la cale du navire, attendant que la tempête passe, et qu’allait-il advenir d’elle si je devais être capturé ? Mon regard se posa sur le capitaine du navire marchand, une fois de plus, mais il ne dit rien, je pensais à ce moment-là pouvoir lui faire confiance. Je lui avais donné l’argent, et il semblait être un homme de parole, alors pourquoi cherchais-je toujours la bête noire dans les plans, même s’ils tournent bien ? Finalement, un navire au moins quatre fois plus grand que celui du gouvernemental face à moi vint au flanc de l’autre navire. Les soldats commençaient à vider le premier bateau pour remplir le second, et surtout, ils avaient quitté le pont sans toucher à un seul civil.

« Vous êtes noble, je pense que votre parole est d’or, Elimane Loyckh. Je suis Tsukiyo no Hato, vous devez me connaître en temps qu’hors la loi et déserteur d’impel down, mais je tiens à rajouter une précision… Depuis la nuit passée, je suis le second du nouveau capitaine pirate Nakata Fenice, le phoenix, qui vient de créer un équipage dans le but de vous renverser. Tengoku no Seigi, c’est sous ses couleurs que je me bats, l’échec ne m’est donc pas permit et j’irai jusqu’au bout. En tous les cas, je suis enchanté d’avoir fait votre connaissance, Loyckh. J’espère que je saurai répondre à vos attentes. »

*Autant que Mifune à Répondu aux miennes…*

Après quoi, je sautais sur le pont marine, le temps des présentations pouvait très bien continuer à bord de notre future zone de combat non ? Hm, je n’allais pas être aidé face à lui. Il semblait pouvoir attaquer à distance, chose que je pouvais difficilement faire encore. Au moins le ton était posé, le fait que je lui ais ainsi déclaré mon union avec un pirate fraichement primé faisant parler de lui, cela ne pourrait que le motiver d’avantage. Mais ce n’était pas mon but premier, je voulais que mon nom, que notre but, que tout ceci reste gravé dans sa mémoire, qu’il en fasse rapport s’il trouve cela nécessaire, mais que cela ce sache, les pirates du Tengoku no Seigi ne reculeront devant rien pour créer le monde utopique dont ils ont la lubie. Je vins alors poser la main sur la garde de mes katanas en sifflotant, regardant la lune. Elle était belle, ce soir là, le ciel semblait dégagé, douce lune d’argent, ce soir encore je vais user de tes bienfaits sur mon corps. Je ne le tuerai pas, quoi qu’il arrive, mais je ne vais pas pouvoir me modérer face à ce pouvoir, ça allait commencer brutalement, mais avant tout je tenais à lui préciser quelque chose, lui adressant de nouveau un sourire sincère et véritable.

« Ha, Une fille du nom d’Elisabeth se trouve dans la calle, elle est ma compagne, mais avant tout une civil, puis-je croire en votre promesse quant au fait de ne pas toucher les civils ? »





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeJeu 27 Déc - 22:49

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


« Vous êtes noble, je pense que votre parole est d’or, Elimane Loyckh. Je suis Tsukiyo no Hato, vous devez me connaître en temps qu’hors la loi et déserteur d’impel down, mais je tiens à rajouter une précision… Depuis la nuit passée, je suis le second du nouveau capitaine pirate Nakata Fenice, le phoenix, qui vient de créer un équipage dans le but de vous renverser. Tengoku no Seigi, c’est sous ses couleurs que je me bats, l’échec ne m’est donc pas permit et j’irai jusqu’au bout. En tous les cas, je suis enchanté d’avoir fait votre connaissance, Loyckh. J’espère que je saurai répondre à vos attentes. »

Ainsi donc il faisait partie de l’équipage de cet homme, Fenice Nakata. J’en avais entendu parler sur Shabondy. Un rookie mais à la réputation montante. Sans doute un futur adversaire. En regardant le hors-la-loi, je me dis que son capitaine savait s’entourer d’hommes sérieux et près à tout pour lui. Bien que cela était dangereux pour la Marine, mon but n’était pas le même. Le sens de la justice échappant à beaucoup de gens dans les hautes sphères, j’utilisais la mienne dans de pareil cas. S’il savait gagner sa liberté, ainsi soit-il. Il n’en veut pas aux civils et semblait accepter de croiser des militaires sans un besoin avide de les découper. Une qualité rare chez les pirates. Je lui laissai donc une chance.

Il bondit sur le pont du GWNS 128 et marcha quelques mètres avant de s’arrêter. Il regarda les étoiles puis se retourna vers moi. Je l’avais suivi et regardé si le déménagement avançait. Je doute qu’on puisse encore utiliser ce navire, sauf si un de nous deux surpassait totalement l’autre, mais aucune certitude de ce coté. J’étais tout de même content qu’il ait accepté mon offre, cela me servirait aussi d’entrainement. Aucune haine ne semblait se dégager de lui, c’était réciproque. Cependant nous appartenions à deux factions différentes et bien évidemment ennemies. Si lui pouvait me laisser tranquille, mon devoir était avant tout de l’arrêter. Même si ce combat dérogeait à la règle. Il se retourna vers moi et me dit :

« Ha, Une fille du nom d’Elisabeth se trouve dans la calle, elle est ma compagne, mais avant tout une civil, puis-je croire en votre promesse quant au fait de ne pas toucher les civils ? »

« Bien évidemment, d’ailleurs si vous préférer être certain de ma position, je peut proposer à mes hommes de s’en aller. Je garde un denden muchi sur moi et pourrai les appelé dès que nous en aurons terminé avec ce combat. Pour plus de sécurité, nous allons de toute façon écarter ce navire de celui de vos compagnons. Je ne m’en prends jamais aux civils, je les défends. Si un des mes hommes manque à son devoir et à mes ordres, je n’hésiterais pas à me retourner contre lui et au besoin, le descendre aux fers. Est-ce là une réponse satisfaisante à vos yeux ? »

Je me tu un moment pour faire signes à mes hommes de s’en aller et aux civils de faire pareil. Le déménagement était terminé, il ne restait plus que la structure du navire et nous deux. Plus aucun objet vagabond. Les deux bateaux s’en allèrent et s’arrêtèrent loin de nous. Je continuai ensuite mes paroles entremêlées à mes pensées.

« Pour en revenir à tantôt, j’admire votre courage et la dévotion que vous semblez porter à votre capitaine. Il m’est inconnu mais sachez que s’il croisait ma route par un pur hasard, je n’hésiterais pas non plus à le combattre. Si vous réchappez de ce combat, vous pourrez le lui dire. Qu’il se tienne près. De toutes façons, victoire ou défaite, nous nous reverrons. C’est un fait certain. Maintenant en garde, je ne me retiendrais pas ! »

« Ice Block Pheasant Peck ! »

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeVen 28 Déc - 12:05

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

« Bien évidemment, d’ailleurs si vous préférer être certain de ma position, je peux proposer à mes hommes de s’en aller. Je garde un denden muchi sur moi et pourrai les appelé dès que nous en aurons terminé avec ce combat. Pour plus de sécurité, nous allons de toute façon écarter ce navire de celui de vos compagnons. Je ne m’en prends jamais aux civils, je les défends. Si un des mes hommes manque à son devoir et à mes ordres, je n’hésiterais pas à me retourner contre lui et au besoin, le descendre aux fers. Est-ce là une réponse satisfaisante à vos yeux ? »

Un noble, je ne voyais dans ses faits et gestes aucunement les agissements d’un marine. Il tendait vers la révolution. Enfin, ce qui différencie les pirates de la révolution, c’est avant tout l’argent, mais bien des pirates ont des idéaux semblables aux révolutionnaires, alors pourquoi pas lui, cet Elimane ? Un sourire en coin apparu sur mon visage, je le laissais agir sans prêter attention aux mouvements de ses hommes, je ne sentais aucune menace émanant de lui, pour le moment. Je restai en garde cela dit, je me devais de toujours faire attention, surtout après nos déclarations respectives. Elisabeth, au moins toi tu auras la vie sauve, et si je ne reviens pas, tu iras prévenir Nakata de ce qu’il s’est passé. Cet homme face à moi semble d’une autre catégorie encore, plus proche de mon niveau que Mifune, certes, mais au combien dangereux aussi. Un sang froid à en glacer plus d’un, une expérience du combat visible sur son visage, Elmimane, qui de nous deux partiras en paix et entier ce soir ? Ho, avais-je a peine eu le temps de songer à tout ceci que déjà les deux bateaux étaient loin, il ne restait que lui et moi sur ce navire désormais, et ça allait devenir sportif dans bien peu de temps.

« Pour en revenir à tantôt, j’admire votre courage et la dévotion que vous semblez porter à votre capitaine. Il m’est inconnu mais sachez que s’il croisait ma route par un pur hasard, je n’hésiterais pas non plus à le combattre. Si vous réchappez de ce combat, vous pourrez le lui dire. Qu’il se tienne près. De toutes façons, victoire ou défaite, nous nous reverrons. C’est un fait certain. Maintenant en garde, je ne me retiendrais pas ! »

« Disons qu’il ma donné de quoi vivre, mais pour pouvoir l’atteindre soyez sur que je ne suis pas là, Loyckh. Mais pas besoin de le connaître personnellement car bientôt… » Retirant mon katana de son fourreau. « …Le monde entier nous reconnaîtra comme des libérateurs, et vous, ennemis du gouvernement mondial ! »

Finalement, il prit l’initiative, Il matérialisa de nulle part un énorme faisan de glace qui semblait foncer en ma direction, cela semblait trop simple pour être une réelle attaque. Juge-t-il ma force ? Etait-ce la un simple test ? Ou alors une stratégie visant à me faire éviter l’attaque de front pour passer sur le côté ? Pourquoi tant de réflexion quand il suffit d’un coup de lame ? Rapidement, je saisis mon deuxième katana de ma main libre en joignait les deux lames face à moi dès la sortie du fourreau, un iai coupant ainsi le faisan qui passa d’une moitié sur ma gauche et de l’autre sur ma droite, en soufflant un léger « Shi… », Rangeant mes armes dans leur fourreau. Je plongeais finalement mon regard dans le sien durant une seconde qui sembla durer une éternité, il était fort, je n’allais pas devoir lésiner sur les moyens moi aussi, il était clair que ceci était un test, test pour test, j’allai à mon tour le jauger. Je pris appuie sur mes jambes avant de me propulser vers lui usant de ma vitesse que me procurait l’astre lunaire. Rien à voir avec ma lenteur de la journée sur Alabasta, je me sentais comme revivre ici, en pleine mer. Rapidement, je me trouvais face à lui et pris appuie sur mes jambes en m’accroupissant légèrement, avant de remonter brutalement vers lui en dégainant de nouveau, pour accroître la vitesse de la lame, visant son épaule. Ce mouvement me forçait, à cause de la rotation du au fait de dégainer lors de l’impulsion, à me retrouver en l’air, c’était là une position assez dérangeante quand je n’enchainais pas directement avec une autre technique lors de la chute, mais je préférais attendre de voir ce que lui allait faire désormais.

« Nana ! »


Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Shi"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Techniques de type iai, l'utilisateur dégaine ses sabres et tranche net quelque chose de volumineux comme s'il n'y avait qu'une seul coupure. Cette techniques peut trancher l'acier.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Switch !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ L'utilisateur cour a très grand vitesse, et utilise un katana s'il doit changé subitement de direction afin, de prendre ses adversaires de vitesse. Soulève une grande quantité de poussière en cas de changement de direction.

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Nana"
♣♠♣ Description ♣♠♣ septième mouvement, Après une esquive [pas d'esquive ici] en se baissant, remonte violemment en projetant sa lame vers les cieux, en sautant.





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeVen 28 Déc - 16:53

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


« Disons qu’il ma donné de quoi vivre, mais pour pouvoir l’atteindre soyez sur que je ne suis pas là, Loyckh. Mais pas besoin de le connaître personnellement car bientôt. Le monde entier nous reconnaîtra comme des libérateurs, et vous, ennemis du gouvernement mondial ! »

Il libéra un de ses sabres à la suite de ses dires. Il resta en position face à mon faisan, droit et imperturbable. Lorsque la masse de glace n’était plus qu’à quelques mètres de lui, il dégaina son second sabre et trancha mon attaque sans sourciller. Les deux moitiés passèrent de part et d’autre de lui provoquant une bourrasque de vent dans ses cheveux et habits. Il n’avait nullement semblé intimidé par mon pouvoir et d’une facilité déconcertante, paré mon attaque pour ensuite remettre ses armes en place. Un adversaire comme m’avait été peu donné de mesurer. Je me demande d’ailleurs si son capitaine ne serait pas un homme pour moi. En effet, il semble encore bas dans la chaine des pirates, s’il continuait à monter en puissance comme maintenant, la Marine aurait difficile à le maintenir calme et non gênant. Si un de ses hommes peut maintenir tête à un militaire de mon niveau, je donne cher de la puissance de son équipage car les colonels ne courent tout de même pas les rues. C’était tout vu, après mon affrontement face à ce Hato, je me renseignerais sur cet homme, Fenice Nakata et je me mesurerais à lui. Mais trêve de pensée, mon adversaire du moment n’était pas encore battu et rien ne disait qu’il le serait. J’avais peut être tord de penser à l’avenir lorsque mon présent était menacé. En avant !

Rapidement, il fonça dans ma direction. J’avoue avoir été un moment surpris par sa vitesse qui dépassait de loin celle d’un humain, même entrainé. Arrivé devant moi, il reprit un sabre de son fourreau et trancha mon épaule. Même si je l’avais voulu, je n’aurais pas eus pas le temps d’esquiver. De la glace vola partout autour de moi. Tsukyo No Hato se trouvait à présent dans les airs, mon bras, lui, par terre. Je me dématérialisai le temps de son vol pour pouvoir recouvrir une partie du pont et laisser une couche glissante dessus. Une fois cette manœuvre réalisée, je me reformai et décidai de faire un peu de corps à corps. Son premier coup ne m’ayant pas touché, je supposais qu’il ne connaissait pas ou avait difficile d’utiliser le haki de l’armement. L’occasion d’en savoir plus se présentait à moi. En combat rapproché, il avait plus de chance de me toucher que si je faisais des techniques à longue distance. Mes mains et pieds recouverts d’une épaisse couche de gel très solide, je m’élançai vers lui.

« Ice Fight Right Shoot »

J’effectuai une vrille de mon bassin afin d’accompagner mon pied dans sa course et permettre ainsi une plus grande puissance et une rapidité accrue. J’enchainai ensuite avec un coup de poing gauche avant de monter au ciel avec mon pas de lune. Je pressentis là une attaque de contre, d’où mon déplacement aérien. Je n’avais pas encore forcé, je jugeai d’abord sa force avant de me donner à fond. En l’air, je voulais me remettre en position pour lui foncer dessus. Je cambrai donc mon dos en arrière pour réaliser un demi-salto arrière. La tête en bas en direction de mon adversaire, je frappai l’air au dessus de moi pour accroitre ma vitesse de manière foudroyante et ainsi arriver devant mon adversaire sans qu’il n’ait le temps de bouger.

« Tsujo No Rensa! »

« Ice Fight Direct Left - Direct Right – Knees Left »

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!


Dernière édition par Loyckh le Dim 30 Déc - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeSam 29 Déc - 16:35

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

Mon coup était passé. Aussi simple ? Réellement ? Non, ce n’était pas possible, il n’avait rien fait volontairement ? Mais un bras. Mon regard se posa alors sur son membre au sol qui ne tarda pas à ce dématérialisé. Loyckh, Colonel, possesseur du logia de la glace. J’étais encore bien tombé moi, je n’avais jamais affronté un adversaire possesseur de logia, et la légende veut qu’ils soient totalement intangible, ou presque. Malheureusement la technique permettant de les atteindre, je ne la maîtrise pas encore. Mais comment faire alors ? Quelle est la faiblesse première de la glace ? Je n’eus pas le temps de réfléchir plus longtemps, je devais préparer ma défense, Loyckh venait de geler le sol sur une courte zone, préparant une attaque. Touchant, je manquais de perdre l’équilibre, je me rattrapais de justesse en plantant un katana dans le sol. Maudit marine, encore les fruits du démon, sommes nous condamné à cloitre sous votre toute puissance ? N’y comptez même pas ! Je deviendrais le sword master ! Il était déjà là, la perte d’équilibre m’allait être fatale. Il valait au final mieux tomber pour éviter ça non ? Il tenta un coup que j’esquivai de peu en accentuant ma chute, au final il valait mieux cela. Mais attends, je rêve ou de la glace recouvre ses pieds et mains ? J’esquivai son pied de peu avant de me prendre une droite, me projetant avec d’autant plus de vitesse, je me relevais en pestant contre moi-même, essuyant la goutte de sang perlant à la commissure de mes lèvres. En haut. Je relevais la tête rapidement, plongeant mon regard dans le sien avec une détermination sans précédent depuis notre rencontre. Nous allions donc commencer à réellement jouer Loyckh ! A peine eussé-je le temps de bouger qu’il était déjà là, face à moi. Il effectua une suite de trois coups consécutifs que je pris respectivement dans la joue, l’épaule, et le thorax. Je pris du recul sous ses coups, en profitant pour instaurer une légère distance entre nous.

« Elimane, vous surpassez toutes mes attentes, votre vitesse n’a presque rien à envier à la mienne et vous maitrisez votre fruit à la perfection, j’en serai d’autant plus fier lorsque je partirai victorieux ! Kyu !»

Pas le temps à la réflexion, il fallait contre-attaquer, et cela sans lui laisser une once de répit, déjà le fourreau fonçait en sa direction, mais ce ne serait qu’une diversion. Elimane Loyckh, voyons ce que tu sais faire si je m’attèle un peu plus sérieusement à la tâche. La glace et le feu ne font pas bon ménage, mais te laisser croire que tu as le dessus peut être intéressant pour le moment, et pourquoi prendre un risque inutile si cela ne te fait au final rien du tout ? Il fallait que je sois plus instinctif. Mes yeux se clorent avant que je ne passe à l’acte. « Premier mouvement - Ryu no Shoutensai. ». Je fonçais vers lui avec une vitesse supérieure à celle précédemment utilisée, mais cette fois-ci je n’allais pas en ligne droite, je courrais entre les quelques tonneaux restés ici et les mats, soulevant de la poussière en laissant mon katana heurter le sol lors de mes changements de direction. Finalement j’arrivais en dessous de lui en glissant, usant de la vitesse de la course pour me retrouver sur mes appuies, déjà prêt à bondir. Il n’y avait pas à hésiter, Logia ou pas, j’allais être informé de mes chances de victoire après ce mouvement. Je remontais brutalement contre lui, lâchant un râle tant ma volonté de blesser se faisait sentir, la lame heurta son ventre ? Bonne question, tangible ou non, le katana découpe tout, comment réellement savoir la chose sur un logia alors ? Mon ascension continuait pour finalement passer sur son côté gauche lors de l’impulsion, le retournant en même temps à 180 degrés, paré pour la suite. « Second mouvement - Ryu no Fukkireru. » Voilà que la lame vint de nouveau se confronter à la glace, mais cette fois-ci, je n’allais pas le laisser s’en tirer avec simplement un membre coupé, la fonte, le choc de la chaleur et de la glace. Au moment ou mon katana allait heurter ce qui devrait être son dos, j’enclenchais le mécaniste, laissant la lame s’enflammer à quelques millisecondes de lui, Que vas-tu faire Loyckh ?


Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Kyu"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Neuvième mouvement, donne une attaque verticale avec le fourreau, consistant à projeter ce dernier avec violence.

Enchaînement du Dragon Volant

Premier mouvement - Ryu no Shoutensai
L’ascension du dragon
L’utilisateur, après une brève course, bondit et glisse sur ses appuis d’une façon assez spectaculaire pour se retrouver dans une position assez basse, face, accroupie, à son adversaire. Arrivé à ce niveau, il frappe de bas en haut vers le ventre de son adversaire.

Second mouvement - Ryu no Fukkireru
L’envol du dragon
Uniquement suite à une ascension du dragon réussie, l’utilisateur peut rabattre vers le sol son katana, projetant sa victime violemment sur le sol tout en se dégageant, lui et son arme.





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeDim 30 Déc - 21:12

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


« Elimane, vous surpassez toutes mes attentes, votre vitesse n’a presque rien à envier à la mienne et vous maitrisez votre fruit à la perfection, j’en serai d’autant plus fier lorsque je partirai victorieux ! Kyu !

Il s’était pris mes attaques, avait compris la nature de mon fruit et contre-attaquait. Quel adversaire, aucun doute, ce duel partait vraiment bien. J’étais curieux de voir comment il réagirait face à mon intangibilité. Il possédait des qualités rares et précieuses : une rapidité à toutes épreuves, une maitrise de ses armes plus qu’admirable et une certaine résistance physique. Après tout, il pouvait se relever sans aucun mal, même après plusieurs coups directs et non retenus. Le sol gelé sembla fonctionner un moment, mais il en tira le maximum d’avantages par la suite. Un pirate puissant, intelligent et semblant noble. Ma curiosité sur cet équipage s’accru au fur et à mesure de l’affrontement. Fenice Nakata, si tes hommes valaient autant, je suis curieux de voir comment tu t’en sors en combat. Etait-ce un capitaine reclus derrière trois rangées d’hommes et de canons ou un homme de terrain surpassant la puissance de tous comme beaucoup d’équipages ? Quoi qu’il en fût, il ne fallait pas perdre de vue que mon adversaire se trouvait devant moi et non de l’autre coté de l’océan.

Je le regardais foncer vers moi, je me laissai approcher, malgré une vitesse incroyable, il m’étais toujours possible de suivre ses mouvements et de réagir. Je ne voulais cependant pas lui laisser trop de loisir. Le zigzague qu’il effectua sans soucis, malgré le gel au sol m’impressionna, il se servait de son sabre et de ses appuis faibles mais existants pour combler le manque d’accro du pont. Arrivé à ma hauteur, il glissa pour passer entre mes jambes. Je tournai ma tête pour suivre l’exécution de son attaque. Même si j’avais voulu, à ce moment là je n’étais pas assez rapide pour contre attaquer directement. Il me trancha le ventre mais sans haki, celui-ci se reforma dix centimètres à peine après le passage de la lame. Dans son mouvement, il continuait son enchainement. Je sentais, grâce à mon haki, que sa prochaine attaque était à éviter. Pour connaitre la signification exacte de cette vue future, je plongeai ma main droite en poche et dirigeai promptement ma main gauche derrière mon dos par delà mon épaule. Mon adversaire continuait son mouvement de rotation, sa lame devant lui. Une petite stèle de glace sortit de ma main libre pour joindre le sol et elle-même, l’autre, toujours en poche, attrapait mon dial. Un appui de ma jambe droite sur la mini colonne blanche me permit de partir vers le haut tout en restant agripper celle-ci via la main gauche. Je décris rapidement un demi cercle ayant pour centre le haut du tronc de glace et, la tête en bas, vit que le sabre de mon adversaire fuma puis brûla, tout en tranchant ma création éphémère. En retombant, je sorti mon dial et le pointa vers l’épaule de mon adversaire. Je l’enclenchai ensuite, libérant un choc dont le retour me fit exploser à moitié.

« Impact! »

Lorsque je touchai le sol, je reformai mon bras tout en le regardant. La montée faible mais existante de la chaleur rendait mon pouvoir déjà moins puissant. Tshh, quel gêne, je n’arrivais toujours pas à renforcer inconsciemment mon pouvoir lorsque la chaleur envahissait les lieux. Malgré tout mon entrainement et le temps passer au royaume d’Alabasta pour éradiquer ou du moins, diminuer cette faiblesse qui était mienne. Je décidai donc de dégager plus de froid de mon corps afin d’affaiblir une autre attaque de ce genre. Celle-ci avait d’ailleurs été bien pensée, sans observation, j’aurai eu pas mal de dégâts. Une attaque chauffante suivant une attaque basique dans le même mouvement, quelle excellente idée. Je le regardai ensuite avant de sauter en l’air et lancer mon attaque les bras vers l’avant.

« Tu agis bien face à l’adversité et évolue excellemment bien en fonction de ton combattant. Je suis impressionné. Prépare-toi, je me lâche ! »

« Geppou, Ice Bloc Dragon Rage »

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeDim 30 Déc - 22:21

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

C’est quoi ça ? Faculté d’analyse ahurissante, mouvements rapide, l’expérience de nombreux combat. Je pestais de rage face à ce tronc de glace que je venais de découper. Une esquive parfaite et superbement orchestrée, mais ce n’était pas tout, le marine avait sortie de sa poche ce que je reconnu comme étant ensuite un dial, et pas n’importe lequel. Il tenta de l’apposer vers mon épaule, pivotant une nouvelle fois, je laissais ma lame se confronter à son coup, je n’avais strictement aucun appuie suite à mon pivot et était littéralement dans les airs, le contact avec le sol allait être fracassant. Elimane Loyckh, tu seras sans aucun doute un de mes adversaires principaux et un bon rival si je sors d’ici en vie. Le moment du contact. J’avais beau eu y réfléchir, je n’avais pas d’autre moyen qu’une chute douloureuse. Il cria un mot dont je ne perçus pas le mot, mais j’en connaissais la nature étant donné la puissance du choc. Je m’étais littéralement explosé sur le sol de bois du pont, lâchant un râle de douleur, si c’était mon épaule et non ma lame, elle serait en miette à ce moment-là. Le choc était tel que même une partie du corps du colonel sembla voler en morceau. Ce type est ce que l’on peut appeler un adversaire de taille. Léger mouvement en arrière, effectuant une roulade pour me retirer de son assaut en prenant une impulsion sur mes bras, me redressant directement. J’avais subis là une attaque dévastatrice. Il se tenait face à moi maintenant. Le souffle coupé par le choc, je reprenais peu à peu mes esprits. Ok, plus d’échauffement ou d’analyse, si je ne m’y mettais pas rapidement, je risquais d’y passer.

« Tu agis bien face à l’adversité et évolue excellemment bien en fonction de ton combattant. Je suis impressionné. Prépare-toi, je me lâche ! »

« C’est flatteur, merci bien, votre coup précédent était d’une violence inouïe, vous auriez pu me broyer l’épaule si votre glace ne m’avait pas servit de pivot. J’essaie de jouer de votre élément, mais c’est assez instable ! Allons-y Franchement, Elimane ! »

Il sauta dans les airs en tendant sa main droite face à moi. Il était sérieux là ? Un dragon ? Ses attaques étaient tout simplement trop conséquentes ! Comment esquiver un truc de cette taille ? Je devais l’affronter de front, en usant le maximum de chaleur. Mais comment couvrir mon corps complètement de chaleur ? De plus, l’air s’était totalement refroidit, il fallait que je réchauffe tout ça au risque de le laisser prendre un avantage considérable, déjà que son fruit creusait un trou entre nous deux. Ni une ni deux, serrant mon katana contre ma poitrine, je le fis s’enflammer une fois de plus en le faisant tournoyer dans ma main, donnant simplement un cercle de flamme aux traits continus, c’était trop peu, bien trop peu. Accentuant la vitesse en regardant l’attaque de Loyckh arriver sur moi, je pris une grande inspiration avant de planter mon katana dans le sol, dessinant un cercle de flamme sur le bois avant de remonter violemment le katana en direction du ciel en criant à plein poumons. Une colonne de feu s’éleva alors du sol jusque haut dans les airs, empêchant la pénétration du dragon dans ce qui venait d’être ma zone de sureté, le faisant fondre au fur et à mesure de sa tentative d’atteinte sur ma personne. « Hi no En’chuu !! ». Loyckh, tu m’auras forcé à improviser. Il ne fallait pas que j’arrête là, haletant, le laissais le Katana en flamme frotter le sol, utilisant le switch pour faire rapidement le tour du navire, y mettant le feu ça et là pour affaiblir au maximum son pouvoir pour m’arrêter dans son dos, en fonçant toujours sur lui, le regard perçant et déterminé, la colonne de feu venait de s’éteindre, vide. Ce n’était pas mon cas, mes vêtements brulaient à moitié, mais c’était là le seul moyen d’esquiver totalement son attaque, la laisser fondre en le laissant croire que j’étais toujours au centre des flammes pour qu’il ne change pas de direction, passer au travers exigeait des sacrifices. « Nii ! ». A défaut de couper la glace, brisons-la avec des flammes, le revers de mon katana vint percuter ce qui semblait être ses jambes. En prenant un nouvel appui sur sa droite lors de sa chute dû à son précédent saut, j’espérais par ce coup lui faire perdre l’équilibre et venir le percuter lors de l’atterrissage, maintenant !

« GO ! »

Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô en'chuu"
♣♠♣ Description ♣♠♣ créer une colonne de feu ou d'eau ou d'eau avec courant électrique, brûlant ou mouillant et paralysant tout sur son passage, pouvant aussi l'englober pour le protéger. Dans le cas de protection, la colonne est dirigée vers le ciel. Peut bloquer une personne dans un des éléments durant 1 tour. [feu] => tu deviens la cause de la création de cette technique. xD

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Nii"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Second mouvement, consiste à frapper l'adversaire avec le revers de la lame au niveau des jambes, pour déséquilibrer. [feu]

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Go"
♣♠♣ Description ♣♠♣ Cinquième mouvement, consiste à transpercer l'adversaire au sol à un point décidé sur le moment. {feu]





Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeLun 31 Déc - 11:35

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


« C’est flatteur, merci bien, votre coup précédent était d’une violence inouïe, vous auriez pu me broyer l’épaule si votre glace ne m’avait pas servit de pivot. J’essaie de jouer de votre élément, mais c’est assez instable ! Allons-y Franchement, Elimane ! »

Après cette technique, je lui envoyai une autre attaque, plus conséquente cette fois. Mon dragon de glace lancé en sa direction, je ne savais ce qu’il allait pouvoir inventer pour s’en sortir. Même avec son épée en feu, cela n’allait sans doute pas être suffisant ! Il exécutait quelques sortes de mouvements quand soudain, une colonne de flamme sembla sortir de l’intérieur du navire à travers le pont. Etait-il totalement fou? Il cramerait sans aucun doute à rester là ! Mon dragon périt dans la gerbe incandescente, laissant retomber quelques blocs au sol dans un fracas monstres. Je compris ensuite en voyant la propagation du feu au reste du navire. Ce n’était pas naturel, il n’était donc pas à l’intérieur de la colonne et celle-ci même n’avais pas de feu en son centre.

Sa vitesse montait encore, tout bonnement incroyable. Etait-il humain ? Ce n’était pas une succession de soru, la méthode semblait différente. Un technique à lui, apprises je ne savais comment. Il fit le tour du navire pour se retrouver à m’attaquer par l’arrière. Je voulu monter plus haut dans les airs mais trop tard, il me tranchait déjà les mollets avec son sabre brulant. Je retombai à terre tout en voyant mes deux autres membres flotter au dessus de moi. Un geppou sans ses pieds, je pouvais le dire, c’était impossible. Dans ma chute, je plongeai ma main une nouvelle fois dans ma poche droite. L’attaque qu’il allait faire ensuite userait sans aucun doute d’une flamme, il fallait que j’esquive, mais ça ne serait pas facile. Ma tête heurterait le sol d’ici une cinquantaine de centimètre et, à ce moment là, je vis son sabre en flamme piquer vers moi à toute vitesse.

« Impact »

Lchoc m’était purement destiné. Par cette manœuvre, je pu me désintégrer en plusieurs milliers de cristaux de glace. La chaleur du feu me gêna fortement mais je partis de cette zone rapidement. Il ne lui était pas possible de voir où j’étais puisque ma dématérialisation me rendait impalpable. Je me reformai quelques mètres plus loin. L’incendie prit peu à peu de l’ampleur sur tout le navire. Se battre dans cet enfer rendrait ma tâche bien plus difficile. Après sa dernière attaque, une partie de ma jambe souffrait déjà d’une brûlure. Superficielle certes mais j’allais finir par réellement avoir mal si ça continuait.

« Allons-y pour les grands moyens ! »

Je sautai hors du navire et retombai sur un bloc de glace formé immédiatement, avant même d’avoir toucher l’eau. Mon froid s’étant intensifié pour palier à la chaleur des lieux. Je me mis debout et regardai en l’air. Un, deux, trois et enfin quatre gros bloc de glace envoyé très haut dans le ciel. Ils allaient mettre du temps à retomber ceux-là. Cette technique s’apparentait à l’Ice Armageddon mais il n’en était rien car je ne visai pas le bateau. Je sautai ensuite en l’air afin d’éteindre le feu par la techniques qui suivait. Elle pouvait aussi être très gênante pour Tsukyio No Hato. Je générai une immense quantité de glace sous forme de petit cristaux et de petits piques de givre. Ma technique ressemblait à une tempête de neige dans son aspect mais ravageait bien plus de par la nature des flocons. Ils n’étaient pas mous ou fondant, chacun d’eux se compactait pour former une tempête de grêlons gelants ou coupants suivant leur forme. Avec cette chaleur, la transformation en eau des trois quarts d’entres-eux suffirait à éteindre l’incendie.

« Ice Storm »

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeLun 31 Déc - 12:42

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

Mon premier coup était passé, mais pas le second. Encore cette technique, il avait cette fois-ci utilisé son dial contre lui-même pour voler en éclat. Intéressant, les logia sont rellement fascinant ! Retirant mon katana qui s’était planté dans le sol, je poussais un léger « Tss » d’agacement avant de ranger mon arme dans son fourreau. Elimane, tu es fort. Il était à quelques mètres de moi, je pouvais sentir sa voix, mais que ce préparait-il à faire à ce moment-là ? Je n’en avais pas encore la moindre idée, le plus sage était d’attendre sur place qu’il refasse surface pour utiliser le terrain à mon avantage, une fois son corps à découvert. Il n’était surement pas intact lui non plus, c’était cela le plus intéressant, ce n’était pas un combat destiné aux forces brutes, ce serait celui qui passe le plus de coup bien placé qui vaincra, affaiblissant l’adversaire. Mais je craignais de ne pas avoir les pouvoirs nécessaires pour vaincre un Logia. Soupirant de nouveau, je regardais les flammes se faire de plus en plus insistantes sur mes monceaux de bois formant le navire. Dans quelques minutes, il n’en resterait plus rien. A l’eau, moi je pouvais me permettre ce luxe, mais de part mes ancienne fréquentations, je savais que l’eau, l’immersion totale, affaiblissait grandement les possesseurs des fruits. Mais oui ! Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt ? C’était un pari risqué, mais à prendre.

J’avais pensé trop vite. Il était sorti du bateau et avait commencé à lancer une tempête à l’intérieur du navire pour en éteindre l’incendie. Bien pensé, c’était surement le plus logique à faire. Soupirant longuement, de nouveau, je pris le temps de me mettre à l’abri en coupant le pont du navire pour me retrouver à l’étage inférieur, coupé des courants d’airs et des grêlons. Il était puissant, mais si je mettais le feu par le bas, cela suffirait à réchauffer le pont pour faire fondre toute la glace et évaporer l’eau, avant de finalement revenir mettre le feu aux planches. Le souci d’une stratégie comme celle-ci était qu’au moindre écart de flamme, je risquais de trouer la coque du navire et de le faire sombrer, ce ne serait pas à l’avantage de mon adversaire, mais je devrais garder cette technique comme carte de secours. Elimane, es-tu plus fort que l’eau ? Je fonçais vers le côté du navire, tranchant le bois pour me retrouver en l’air, à l’extérieur de ce dernier. Je n’étais pas sorti vers la position de loyckh, mais à son opposé, cela me permettait en même temps de me reposer. Voilà donc la situation, moi d’un côté, sous l’eau, Le navire, et Loyckh de l’autre côté. Je tentais donc le tout pour le tout, après mure réflexion, un trou de taille modérée pourrait faire sombrer le navire lentement. Une sorte de décompte en le faisant se remplir par le fond, nous aurions le temps de nous voir sombrer. Saisissant mon katana, j’assignais de nombreux coups dans le fond de calle afin d’y creuser un trou permettant mon entrée dans le navire, laissant en même temps l’eau s’immiscer. Je remontais finalement sur le pont, sans me presser, par les escaliers. Arrivant sur le pont.

« Elimane, vous n’avez plus beaucoup de temps et moi non plus. Je vous propose de lancer un ultime assaut, je ne peux pas me permettre de laisser Elisabeth partir sans moi. »

Ma main vint se poser sur la garde de mon katana, le prochain coup serait de technique dites Iai, A jouer la confrontation directe, j’avais bien plus de chance qu’en le laissant à distance où il serait intouchable autrement que par des lames d’air, de feu ou autre. J’avais conscience que ce tour paraitrait inutile et que cela pourrait sembler bizarre, mais attaquer un fantôme en dehors du champ de bataille ne sert à rien. J’avais, plutôt que de tenter cette action inutile, endommagé notre aire de jeu, espérant qu’à un moment je pourrais en tirer un profit suffisant.






Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeLun 31 Déc - 15:04

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


La tempête passée, je cherchai du regard une statue, un amas de glace vivant, un corps ou simplement un épéiste debout parmi toute cette étendue gelée. L’océan aux alentours du navire semblait ne pas avoir été trop atteint par mon attaque, quelques mini iceberg y flottaient mais sans plus. Quand aux flammes, il n’en restait plus que des cendres, tous les foyers ayant été éteints. Après tout, je n’avais pas fait tout cela pour rien. Malgré ma recherche de loin, je ne voyais pas mon adversaire. Je savais qu’il était dans les parages mais aucun signe de lui. Quand je vis que de la glace tombait du pont vers l’étage inférieur du navire via plusieurs tranchées. Sa disparition s’expliquait enfin, il profita de la faible visibilité des lieux lors du brouillard généra par l’attaque pour se cacher ou plutôt, pour se protéger plus bas.

« Elimane, vous n’avez plus beaucoup de temps et moi non plus. Je vous propose de lancer un ultime assaut, je ne peux pas me permettre de laisser Elisabeth partir sans moi. »

Il se préparait à lancer une attaque. Une main sur la garde d’un sabre, il ne cessait de me regarder avec insistance. Mais au fait, pourquoi une telle phrase ? « Elimane, vous n’avez plus beaucoup de temps et moi non plus. ». Je ne comprenais visiblement pas ce qu’il voulait dire par là. Après tout, nous n’étions tout les deux que très légèrement blessé. Lui sans doute plus que moi. Je ne voyais rien de bien méchant dans cet endroit, la mer restait calme, aucun signe ennemis dans les environs et même les deux navires, militaires et civils, formaient deux ombres au loin mais sans grossir. Je regardai ensuite le ciel et souris.

« En effet, j’allais de toute façon lancer tout ce que j’ai durant celui-ci. Si vous décidez que ce sera le dernier, je compte me surpasser ! Préparez-vous ! »

Les blocs de glace lancés il y a quelques minutes retombaient. Ils ne toucheraient pas le navire, ce n’était d’ailleurs pas le but. Je me préparai à l’attaque. Je sautai sur le pont du navire tout en regardant mon ennemi poser son pied sur le pont du navire, nous semblions coordonnés cette fois. Je forçai ensuite sur mon corps afin de faire sortir le plus de froid possible. Mon Ice Aura était automatique, mais plus je me concentrais, plus la température de mon corps baissait. Je regardai une dernière fois au ciel, les blocs de glace n’étaient plus qu’à une dizaine de mètres chacun. Je fermai les yeux et attendis le moment où ou toucheraient l’eau. Le gros fracas qu’ils firent en plongeant m’indiqua le bon moment pour ouvrir les yeux. Les vagues qu’ils créèrent submergèrent le navire. L’humidité de l’air ne pouvait être plus chargée. Mon froid permit de ne pas recevoir de l’eau liquide sur moi, elle durcissait bien avant. Le pont trempé, l’air lourd, mon adversaire à porté, j’effectuai un soru afin de me rapprocher de lui. Qu’il me brûle, peu m’importait. Je lançais là ma meilleure attaque. Arrivant à sa hauteur, je fermai les yeux.

« Ice Breath »

Je voulai qu’il utilise son dial. De toute façon, sans sa chaleur il était condamné à être changé en statue de glace dans les secondes qui suivaient ! Renforçant encore le souffle, je me préparais à l’attaque ultime que je possédais. Lorsque j’arrêtai le souffle, je fermai les yeux et prononça mon attaque. Peut importe son dial, mon attaque serait trop froide. J’étais certain que celui-ci ne pourrait pas l’aider cette fois !

« Ice Lotus Petal »

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeLun 31 Déc - 16:48

Elimane Loyckh
"I'm a trader !"




Spoiler:
 

Je n’avais pas desuite compris d’où venait la menace, les blocs qui descendaient du ciel heurtèrent l’eau dans un fracas assourdissant. Le colonel passait à l’action. L’eau qui avait volé dans tout les sens m’avait partiellement trempée, et je n’étais pas en mesure de bouger face à sa nouvelle technique. Ice breath, un souffle glacial formant une multitude de cristaux hein ? Je sentais ma peau qui me brulait tant le froid était prenant. Sans faire de mouvement inutile, je sortis mon katana de son fourreau en regardant le reflet de mes propres yeux "Ultimate...". Déjà des cristaux de glace se formaient sur ma peau, dans mes cheveux, ce n’était pas une sensation foncièrement désagréable, mais c’était surement dangereux, à la longue. C’était la première fois que j’utilisais cette technique sur ma propre personne, ça allait être éprouvant et me pousser dans mes derniers retranchements, mais je n’avais pas le choix. Mon katana sembla fumer, mais sans vouloir directement s’enflammer, l’air ambiant semblait trop humide pour se prêter à cela. Lâchant un râle de douleur sous la morsure du froid, j’apposais la lame bouillante sur ma propre personne. Je grimaçais sous la douleur que le choc thermique faisait ressentir à mon corps, c’était comme si tout mes vaisseaux sanguins explosaient en même temps, mais au moins, je ne gelais que partiellement. Je coupais rapidement l’habit qui me servait de cape – gelé comme elle l’est, elle ne sert pas à grand-chose si ce n’est me gêner - pour révéler mes autres vêtements, bien plus fin et sec que les autres.

Je n’avais pas le choix, il fallait que je bouge, et vite, au risque de mourir lorsqu’il lancerait sa prochaine attaque. Après avoir retrouvé une température suffisamment haute, la lame s’enflamma, je vins l’apposer sur mes propres vêtements, me laissant tout simplement prendre feu, faisant peu à peu fondre la glace. Je ne sentais pas spécialement de douleur, mais c’était là l’unique bénéfice de mon auto hypnose. Finalement il passa à une nouvelle offensive. J’éteignis les flammes de mon katana en avançant droit sur lui. Je pouvais les sentir, les flammes caresser ma chaire, ses morceaux de glaces tentant de germer sur mon corps ankylosé. Je n’aurais pas le temps de t’atteindre, Elimane, mais je ne peux pas non plus te laisser m’emporter avec toi. J’étais à un mètre a peine de toi quand la lame vint se planter dans le sol, faisant fondre la glace instantanément avant que je ne libère une colonne d’eau en direction du bas, trouant tous les étages du navire avant de laisser l’eau de la mer envahir le bord. Finalement, sa technique eut raison de mes flammes et vint éteindre le peu de vêtements me restant. Je tombais au sol, tête vers le ciel, tentant de trouver son regard. Je ne sentais plus mes jambes, j’avais été négligeant et ses dernières étaient prises dans la glace. Le haut de mon corps lui avait échappé à cela, hormis quelques mèches de cheveux qui elles aussi avaient cristallisées.

« Halala… J’ai perdu hein ? Haha… » Passant une main sur mon torse. « Ces brûlures vont laisser des cicatrices… » Portant ma main dans mes cheveux avant de saisir le katana de nouveau pour tailler la glace au niveau de mes jambes, les libérant de son emprise. « J’accepte ma défaite, je ne chercherai pas à fuir, de toute façon le froid m’a totalement engourdi… Surtout les jambes ! Haha. » Tournant la tête vers lui. « Hé, Elimane, la prochaine fois, je serai en mesure de palper les logias… Je t’interdis de perdre avant de te battre de nouveau contre moi ! » Après, ce fut simplement le noir. J’avais perdu connaissance, le choc thermique, l’augmentation de mes facultés physiques pour ne pas geler, j’avais trop poussé, mais j’étais décidément moins fort que ce possesseur du fruit du démon. Elimane, Vas-tu finalement me tuer ? Non, tu n’es pas ce genre d’homme. Me mettre en prison ? Ce serait logique, mais n’aspires-tu pas à autre chose ?

Merci, pour ce combat…


Citation :
Résumé :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "Ultimate !"
♣♠♣ Description ♣♠♣ L'utilisateur utilise son hypnose pour débloquer les peurs/blocages mentales de ses alliés et ainsi booster leur puissance de frappe. (épuise rapidement la « victime ») [peut-être utilisé sur un adversaire pour le fatiguer mais c'est risqué].

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô en'chuu"
♣♠♣ Description ♣♠♣ créer une colonne de feu ou d'eau ou d'eau avec courant électrique, brûlant ou mouillant et paralysant tout sur son passage, pouvant aussi l'englober pour le protéger. Dans le cas de protection, la colonne est dirigée vers le ciel. Peut bloquer une personne dans un des éléments durant 1 tour. [Ça a été utilisé sur le sol quand j'étais à un mètre de toi, trouant simplement du pont jusqu'en bas, pour faire sombrer le navire.]




Revenir en haut Aller en bas
Elimane Loyckh
Vice-AmiralVice-Amiral

Elimane Loyckh
Messages : 4309
Race : Humain
Équipage : Solo

Feuille de personnage
Niveau:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue38/75Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Left_bar_bleue96/350Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty_bar_bleue  (96/350)
Berrys: 1.000.409.790 Berry

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeLun 31 Déc - 17:46

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Tumblr_mbte89BNfi1qlrtd3o1_500
Pandora by Immediate Music on Grooveshark


Le froid commençait à faire son œuvre. Hato, lui, tentait de parer mon attaque, avais-je été assez rapide, donné assez de puissance dans cette dernière attaque ? Finalement, on souffle glacial eut plus d’effet qu’escompter, mon adversaire résistait du mieux qu’il pouvait à cette technique.

« Halala… J’ai perdu hein ? Haha Ces brûlures vont laisser des cicatrices… J’accepte ma défaite, je ne chercherai pas à fuir, de toute façon le froid m’a totalement engourdi… Surtout les jambes ! Haha. Hé, Elimane, la prochaine fois, je serai en mesure de palper les logias… Je t’interdis de perdre avant de te battre de nouveau contre moi ! »

Il tomba ensuite dans une sorte de coma. Soudain, ma dernière attaque fit effet. Une myriade de fleurs de lotus apparu sur le navire et en mer, emprisonnant totalement le navire. On aurait dit un champ en fleurs. De mon coté je regardais le bretteur, les lotus avaient aussi complètement recouverts son corps. Je repensai à sa dernière phrase « La prochaine fois, je serai en mesure de palper les logias… Je t’interdis de perdre avant de te battre de nouveau contre moi ! ». Etait-il sérieux ? Pensait-il réellement que j’allais le laisser s’enfuir, lui, un pirate hors la loi faisant partie d’un équipage montant qui risquait de terroriser l’océan et ses habitants… Je me retournai et fit signe au navire civil de venir à notre rencontre. Le petit jour se levait, on pouvait admirer une splendide montée de soleil à l’horizon. Coupant l’astre en son milieu, l’océan sembla lui aussi se réveiller, les vagues prirent le pas sur la mer auparavant calme si on met de coté le lieu des hostilités. Tout en marchant vers les arrivants, je repris mon manteau, tombé lors du combat et lui répondis.

« Soit… J’ai plus qu’apprécié notre combat. Tu sembles être un homme de parole lorsque tu disais ne pas en vouloir aux civils. Ceux-ci semblent effectivement t’apprécier. Je te laisse la vie sauve et ta liberté afin qu’on puisse remettre ce duel à plus tard. »

Les marchands abordèrent le pont en quelques instants. Ils regardaient autour d’eux comme s’ils n’avaient jamais vu un tel chantier. Leur impression en me regardant me faisait penser à la mienne lorsque j’avais aperçu la première fois le Colonel Hend se battre face à un révolutionnaire dont le nom m’échappait. Un sentiment de puissance bien que modeste m’envahi légèrement. Ce n’était pas si mal que cela. Je me tournai vers le capitaine du navire qui regardait son ami prisonnier des glaces, sans un signe de vie.

« Il n’est pas mort, pas encore. Passez-le sous une douche tiède et attendez que ça fonde. Si vous ne brusquez pas le phénomène, il sortira indemne de sa douche. Regardez tout de même son état physique, je ne sais s’il a encore tous ses os en état. »

Le bougre me regarda étonné et paniqué. Il hésita un moment puis demanda à ses hommes de transporter le corps du hors-la-loi dans ses quartiers en faisant un maximum d’efforts pour ne pas cogner la statue. A bord de leur navire, une femme tremblait à voir cette prison de glace passer devant elle. Je parcouru des yeux le trajet décrit par mon adversaire et ses quatre porteurs puis, une fois ceux-ci disparu à l’intérieur, je fis demi-tour. Je dis au revoir au capitaine marchand en lui serrant la main et monta sur le rebord du navire en ruine. Avant de sauter à l’eau je m retourna vers la cabine du capitaine où on pouvait voir l’activité frénétique de ses occupants.

« Au revoir Tsukyio No Hato. Garde parole, je serai vigilant, ne t’en prends pas aux innocents et ma décision aura été bonne ; tues en ne serait-ce qu’un et je ne te laisserai aucun répits jusqu’au trépas ! Devient encore plu fort, surpasse-moi ! Nos routes se recroiseront, j’en suis certain. Je me ferai un honneur de te combattre une nouvelle fois avec, qui sait, peut être ton mystérieux capitaine que tu nommes "Le Phoenix"»

Je sautai ensuite à la mer en retombant comme à mon habitude, sur le bloc de glace formé par mon froid à son contact. Je marchai ensuite vers le GWNS 236 qui semblait savoir que je rentrai car il faisait route en ma direction. Lorsque je montai à bord, certains soldats furent surpris voir choqué. Je boitai légèrement, une cicatrice ornait mon genou droit et un peu de sang dégoulinait de mon arcade sourcilière. Sans prisonnier avec moi et dans un état peu commun pour un maudit possédant un logia, il était normal qu’ils ne sachent quoi dire. Je passai au poste de navigation, demanda au lieutenant de faire route en prenant un verre et sortis. Il me demanda si tout allait bien et ce que j’avais fait du pirate. Je me retournai, souris et lui dit que tout était ok ! Je repris ma route en m’arrêtant devant mon transat. Je m’assis dessus et leva ma tête au ciel avant de m’allonger. Le navire repartais vers la base d’Alabasta et je m’endormai.

_________________
Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] 1354039540-signature-loyckh-2
La justice sans la force est impossible, la force sans la justice est tyrannique.
Suis tes idéaux mais reste dans le droit chemin sinon gare à toi, Invité, je serai là!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitimeMar 1 Jan - 11:18

Fini ! Merci pour ce RP Loyckh. Au plaisir de te revoir dans peu de temps en RP, a un niveau plus consequent ! (Comme au present) Smile

EDIT Loyckh: Plaisir partagé, ce fut un beau combat Wink
Quand tu veux le prochain et oui, au présent ça va super bien donner XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Empty
MessageSujet: Re: Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]   Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un contrôle de routine ? Merde. [PV Loyckh] [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-