Partagez
 

 ✖ Sans repos ✖ [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

✖ Sans repos ✖ [Quête] Empty
MessageSujet: ✖ Sans repos ✖ [Quête]   ✖ Sans repos ✖ [Quête] Icon_minitimeSam 15 Déc - 22:17


✖ Sans repos ✖


Drôle de journée. Belle journée ? Non. Une journée ennuyante ? Ohh ça, non ! Une journée étrange remplie d'action ? Ouais, on pourrait définir ça comme ça. Mais je devrais peut-être vous la raconter pour que vous compreniez ?.. Bon, et bien ce matin j'ai débarqué sur une petite île avec un radeau que j'avais fabriqué moi même et un rideau volé qui m'avais servit de voile. Et ouais, sans pognon on fait comme on peut, hein. Je venait donc d'accoster sur l'île avec mon petit radeau et me suis allongé sur le sable. Je n'avais ni soif, ni faim, j'étais simplement épuisé. Besoin de m'allonger, de me reposer, et même si le sable était confortable, en tournant la tête j'avait remarqué au loin deux palmiers liés par un hamac. Un hamac ?! Ouiiii ! Quel jour de chance, j'allait pouvoir me reposer tranquillement en contemplant le ciel et je n'hésita pas une seule seconde à me relever et me diriger vers ce dernier. En effet qui serait assez idiot pour rester se reposer sur le sable alors qu'on a un hamac à portée de main ?

Les mains sur mon bandana, je m'approchait petit à petit du hamac. Personne aux alentours, l'île était plutôt calme. Il y avait quelques habitations au loin, mais personnes dans les alentours. J'allait donc pouvoir me servir du hamac, bien tranquillement, sans risquer de me faire engueuler par son propriétaire. Le repos pouvait enfin débuter. J'allais me mettre à regarder le ciel pendant une dizaine de minutes, puis tenter de m'endormir. J'avais déjà tout prévu, tel était mon plan pour l'après-midi. Une après-midi tranquille, sans course-poursuite, sans combats, sans bruits, une après-midi tout simplement calme et relaxante. Je regardais les nuages défiler, les bras derrière la tête. Je commençais d'ailleurs à bailler, et certains nuages m'amusaient, puisqu'ils me faisaient penser à certains monstre, animaux ou objets en tout genre. Tout se déroulait comme prévu, et parfaitement bien. Bien entendu dans ce genre de situations, on s'attend pas à se faire attaquer, engueuler, projeter je ne sais où, enfin bref, avoir une grosse d'adrénaline d'un coup. Personne ne s'en douterait une seule seconde, sauf moi. Je commençais à prendre habitude. En effet je n'arrivais jamais à être tranquille pendant quelques instants, il faut toujours que les trucs de malchanceux tombent sur moi. Et là Bingo, je venais de toucher le Jackpot. En effet je venait d'entendre des bruits de pas qui venait de derrière. Je n'étais absolument pas étonné d'ailleurs. Je me suis simplement relevé, et regardait derrière moi, pour identifier la personne ou l'animal qui se rapprochait de moi. Mais quelle fût ma surprise, lorsque je remarqua que la "personne" ou "l'animal" qui était censée s'approcher de moi était en fait.. Une plante en mouvement !

• C'est.. Quoi encore cette connerie ?.. Disait-je alors d'une voix basse.

Je me suis donc relevé, et me dirigeait vers la plante en question, comme si tout était normal. Mais quelle fût mon autre surprise, lorsque je remarqua que la plante en question n'était autre qu'un homme, déguisé en plantes, avec des branches sur la tête, dans les poches, un habit fait de feuilles, qui paraissait totalement ridicule. L'homme en question s'est alors mit à courir dans ma direction d'un air apeuré, lorsqu'il me remarqua. Bordel, sur quel dingue est-ce que je venais encore de tomber ? Ce type avait l'air totalement cinglé et se dirigeait vers moi comme si j'allais pouvoir lui venir en aide. Et merde.. Ca voudrait signifier que j'allais encore devoir aider un inconnu et que jamais je n'aurais mon après-midi de repos.

• Je vous en supplie vous devez m'aider !.. Des singes fous furieux sont à ma poursuite, alors que je me baladait simplement sur l'île !

• Des singes mangeurs d'hommes déguisés en plante.. ? C'est quoi encore cette histoire ? Mais vous êtes qui d'abord, et qu'est ce que vous foutez avec toutes ces feuilles et branches sur le corps ?..

• Pas le temps de discuter l'ami, ils arrivent ! Préparez vous, j'espère que vous savez vous défendre ! Disait-il en sortant une arbalète de sa veste en feuilles.

• Mais qu'est-ce que vous faites avec une arbalète ? Vous pensez vraiment que des singes fous furieux seraient à votre pou... ?

Oh le bordel. L'homme complètement taré à la tenue végétale avait raison. Des singes arrivaient en courant derrière lui. C'est alors que l'homme se retourna et tira une flèche sur l'un d'entre-eux. Les singes s'arrêtèrent tout d'un coup et observèrent le cadavre de leur confrère. C'est alors que des cris effroyables se firent entendre sur l'île. Les gorilles se sont alors mit à fuir, tandis que les rugissements étaient de plus en plus forts, ce qui voulaient signifier que les choses qui gueulaient si fort étaient entrain de s'approcher.

• Baaaaahhh !! C'est quoi ces trucs géants ?!

• Préparez-vous, ce sont les yétis..

• Des ... ?!

Je n'avait pas eu le temps de terminer ma phrase, que l'homme à l'habit végétal venait de tirer une seconde flèche, sur les Yétis en approche. Tout se déroulait tellement vite, et tellement lentement à la fois. Les yétis approchaient à grande vitesse, et mon nouveau coéquipier pour ce combat commençait à reculer doucement, tout en tirant quelques flèches. Mais une flèches ne suffisait pas à faire tomber l'un de ces monstres. J'allais devoir utiliser mon don. Mon fruit du démon. Ma bête sauvage. J'allais pouvoir me prouver que le pus grand carnivore de l'antiquité pouvait venir à bout de cette bande de babouins géants. J'étais devenu sérieux. Je ne comptait pas crever ici, et j'en avait marre d'être toujours emmerdé par n'importe quoi, tandis que je cherche simplement à me reposer.

Je ne me préoccupais plus de se que faisait mon compagnon à présent. J'étais concentré sur toutes les bêtes sauvages qui arrivaient en même temps et m'approchait d'eux doucement, tout en me transformant en forme hybride. J'étais à présent devenu plus grand, et étais doté de pattes de T-Rex et de sa puissante queue. Une bête sauvage à ne pas sous-estimer. Au bout de quelques instants, je me mit à courir droit sur eux, tandis qu'eux me chargeaient aussi. Je voyais quelques flèches filer devant moi, pour finir sur le corps de l'un de ces "Yétis" comme il les avait appelés. Mais cela ne suffisait pas pour les voir s'écrouler au sol.

• Yakushin' !

Je venait de bondir sur l'un d'entre eux et le plaqua au sol. C'est alors que je me servit de mes poings pour le tabasser au visage. J'étais retombé sur son torse et réussit à lui faire une grosse entaille au niveau du torse, grâce à mes pattes de tyrannosaure. L'animal n'avait visiblement plus aucune chance de se relever, mais je continuais toujours à utiliser mes poings pour le frapper au visage et tenter d'en finir avec lui, étant donné que la colère m'avait emportée. Les autres Yétis avaient eu le temps de m'encercler, mais celui qui se trouvait derrière moi et qui s'apprêtait à me sauter dessus venait de s'écrouler au sol, comme une bouse. En effet, mon cher camarade avait réussit à lui tirer une flèche au niveau du crâne de l'animal. Leurs têtes était donc leur point faible. Mais malgré le fait que deux d'entre eux venaient de tomber, il en restait encore pas mal. Je fit simplement un signe de la tête vers mon camarade pour le remercier puis tout d'un coup, je me suis retrouvé au sol. L'une de ces bêtes avaient réussit à me plaquer au sol et les autres commençaient à arriver à grande vitesse.

Etant fou de rage, je me suis alors transformé en forme complète et me suis servi de ma mâchoire pour venir à bout de la bête qui m'avait plaquée en lui mordant le visage. La tête étant leur point faible, la bête s'est alors écroulée et j'en ai profité pour me relever rapidement. Les autres Yétis arrivaient à grande vitesse et n'étaient plus qu'à une dizaine de mètres de moi, tandis que l'une d'entre elle tomba à nouveau. Une nouvelle flèche. Mon coéquipier était vraiment doué à l'arbalète visiblement. Mais les bêtes étaient encore bien trop nombreuses pour que je m'y attaque seul, je devais trouver un moyen de les stopper et ne pas me faire attaquer de touts les côtés. C'est alors que je me suis mit à rugir, et ayant une taille et une corpulence plus imposante que la leurs, ma technique était une réussite. Les babouins géants venaient de s'arrêter et poussaient à leurs tours, quelques rugissements. tout en me tournant autour. Quelques flèches passaient par-ci par-là. L'homme au costume végétal avait tout de même un peu de mal à les avoir du premier coup.

Le temps était devenu plus lent, et je devais rester très attentif pour ne pas me faire avoir bêtement. Je contemplait les yétis un par un, essayant de deviner lequel d'entre-eux allait me bondir dessus en premier. Il n'y avait aucun mâle alpha parmi eux, aucun dominant. Ils étaient différents des loups. Tout d'un coup, l'un d'entre eux tentât de me bondir dessus, mais je le balaya et lui fit causer une violente chute, d'un coup de queue. Une simple attaque, non meurtrière, mais tout de même puissante. Ma queue était un grand atout pour repousser ce genre de bêtes sauvages.

C'est alors que les quelques bêtes restantes se jetèrent sur moi, voyant que l'un de leur confrère était à nouveau tombé. L'homme à l'arbalète avait une nouvelle fois lui aussi réussit à en tuer l'une d'entre-elles.

• Dohatsuten' Wotsuku !

Remplit de rage, cette technique me permettait de me défouler sur plusieurs cibles, tout simplement en me défoulant sur elles à coups de griffes et de morsures. L'un des singes géants avait réussit à me monter sur dos à me frapper plusieurs fois à l'arrière du crâne à coup de poings, tandis que je déchiquetait l'un de ses confrère. Je me suis alors retourné brutalement pour le faire chuter et le finir à coups de griffes et de morsures. Le Dohatsuten' Wotsuku était ma meilleure technique pour me défouler sur ce genre de bêtes sauvages. La bête qui auparavant, m'avait assénée plusieurs coups au niveau du crâne avait tout de même réussit à m'étourdir très légèrement.

Après en avoir terminé avec les quelques Yétis qui étaient encore debout, je reprit ma forme humaine et regardait si tout allait bien au niveau de mon coéquipier improvisé. Ce dernier était au sol et venait d'abattre le dernier Yéti restant, mais était tout de même blessé au niveau de la jambe.

• C'est complètement dingue ! T'as mangé un fruit du démon qui te transforme en Dinosaure ?! .. En tout cas, merci pour m'avoir aidé et surtout sauvé de cette bande de yétis sauvages. Sans toi je serais sûrement en quelques morceau dans l'estomac de l'un d'entre eux ..

• Tu déconnes, ce qui est plutôt dingue c'est que tu sois déguisé en plante et que tu te sois fait coursé par une bande de babouins sauvages.. ! Disais-je alors en m'écroulant auprès de l'homme.

Nous nous reposions quelques instants, allongés par terre et écoutant le silence. L'homme était entrain de se faire un bandage autour de sa jambe avec un bout de tissu, tandis que moi je reprenait mon souffle. J'étais d'ailleurs entrain de me dire que la bête qui sommeillait en moi était bel et bien d'une énorme puissance. J'étais parvenu à abattre une dizaine de Yétis en compagnie d'un homme cinglé en possession d'une arbalète. N'est-ce pas incroyable ? n'est-ce pas fou ? N'est pas là, une journée totalement dingue et remplie d'action ?

• Tu m'a sauvé la vie et saches que ça, je ne l'oublierais pas. J'ai mes propres raisons pour ce costume. En guise de remerciement, je tiens à te donner mon arme, mon hamac et bien entendu quelques berrys étant donné que tu es un pirate. J'ai bien remarqué que ce hamac te plaisais beaucoup. En tout cas, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant amusé.

L'homme avait sûrement dû comprendre mon statut de pirate en me voyant combattre et en voyant ma tenue vestimentaire. Une véritable tenue de pirate. Je l'ai donc remercié et me suis reposé encore quelques heures sur la petite île, avant de repartir sur mon beau radeau, en quête de nouvelles aventures totalement folles.

Revenir en haut Aller en bas
 

✖ Sans repos ✖ [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» La forteresse du Val sans Retour
» 6 mois sans gouvernement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-