Partagez | 
 

 Corleone D. Dust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Corleone D. Dust    Jeu 6 Déc - 20:38

Corleone Dust



"Seuls les fous se limitent à la logique de ce qu’ils pensent être le réel. "





- Diamond Dust







Dust était très pensif, depuis le début , cette affaire lui semblait suspecte , un pirate recherché qui se rendrait de lui-même sur les eaux calmes de North-Blue … C’était presque tellement irréaliste . Sans doute que cette extravagance était finalement ce qui l’avait convaincu que toute cette histoire ne pouvait être que réelle. Pourquoi le célèbre Postalo viendrait mouiller dans la baie de la lune courbe, baie qui plus est , était même compte tenu de sa situation éloignée, territoire royal de son altesse ou plutôt de son imposture le roi actuel autoproclamé des terres blanches de la principauté appartenant jadis à la propre famille de Dust, les Montblant.

Exilé depuis son enfance, il avait mis ce nom de côté, pour prendre celui d’un justicier dont il se faisait lire les histoires les soirs d’hiver au pied du sapin familial, dans le salon de velours du palais par Mandy ou Parker, respectivement Femme de chambre et Majordome au service du petit prince qu’il était. De toute évidence, sa famille, bien qu’il l’aimait beaucoup, n’avait pas été assez présente dans le peu de vie commune qu’ils aient partagé. Corleone lui par contre, était là chaque soir dans ses rêves et ensemble ils partaient à la chasse aux pirates et aux bandits, refaire le monde juste le temps d’une nuit. En fait , Corleone c’était un moyen pour Dust de se rappeler l’enfant qu’il était, pour lui rappeler qu’il n’était jamais trop tard que tout le monde avait la possibilité de redevenir ce qu’il était au fond de lui. C’est pour cette raison qu’il s’était juré de ne jamais oublié son ancien ami Corleone.

Notre impétueux aventurier avançait , sûr de lui . Si Dust pouvait se vanter d’une chose , c’était bien son courage , à toute épreuve il avait cette capacité de ne jamais revenir en arrière , de jamais fuir , de ne jamais abandonner. Non pas pour quelque raison extérieure que ce soit , c’était plus que cela , comme une sorte de .. de démon, un démon qui l’habitait, qui le poussait toujours plus haut, toujours plus loin, repoussant sans cesse ce qu’il considérait comme ses propres limites. Il aperçu son objectif au loin, descendant presque au ralenti les dunes blanches balayées par les vents marins, un sourire se profila sur son visage encore vierge de toute cicatrice. Le sable lui empêchait une progression rapide, mais son rythme ne ralentissait pas. Dust continuait, regardant au loin l’épave échouée qui était censée servir de repaire au très recherché Postalo, pirate dont la prime s’élevait au delà de la centaine de millions.

N’importe quel autre chasseur de primes sans véritable expérience du métier derrière lui , parti en chasse d’un pirate valant plus que 100 millions aurait ne fut-ce que ressenti une, cette petite goutte de sueur, qui vous glace, qui parcourt votre être, vous faisant même parfois trembler. Mais non ! Pas Dust . Dust lui n’était pas comme ça, il n’était pas faible et il le savait au plus profond de lui-même. Sa survie, il ne la devait qu’à lui-même, à lui-même et à personne d’autre. C’est ce qui faisait de notre jeune homme un être suffisant en toutes circonstances bien que la vie ait encore bien des choses à lui apprendre.

Arrivé face à la mer de couleur turquoise qui semblait agitée, il alluma un cigare. Si son ancien maître avait été la , il l’aurait sûrement giflé et aurait ensuite jeté le cigare encore fumant à la mer. En effet son ancien maître et ami, Blue, détestait par-dessus tout les pratiques qui détérioraient le corps humain, et ce, sous toutes les formes que ce soit. Au fond de lui, Dust connaissait très bien la raison pour laquelle il fumait ces cigares. En fumant , c’était comme si Blue était là , comme si il pouvait apparaître à chaque instant pour le réprimander comme si sa large main tannée par des années d’entraînements aux arts shandias était toujours posée sur l’épaule de notre jeune chasseur de primes. Comme si son regard bienveillant le guettait encore du haut de ses deux mètres. Peut-être que Blue le regardait en ce moment du haut d’un nuage, qui sait. Dust se surpris à jeter un regard vers l’immensité qu’était le ciel illuminé de Luvneel éclairé par une aurore lunaire.

Un bruit le fit revenir à lui, il s’agissait plutôt d’un brouhaha en réalité. Dust se retourna et compris instantanément le guêpier dans lequel il s’était fourré et il se dit que cette fois-ci serait en fin de compte peut-être la dernière de Corleone D. Dust.

Les soldats des milices privés appartenant aux maisons châtaigne, marron et champignon étaient tous réunis. On pouvait les reconnaître à leurs coiffes respectives, emblèmes de leurs différentes affiliations. Il l’avait berné, depuis le début. Toute cette histoire n’était qu’un guet-apens, construit sans aucun doute par l’usurpateur dans l’unique but de supprimer l’héritier légitime du trône de la famille Montblant, Corleone D. Dust , supprimant par la même occasion toute possibilité aussi infime soit-elle que ce dernier accède un jour de son plein droit à son héritage trop longtemps bafoué.

Le silence se faisait pesant. Malgré l’apparent déséquilibre des forces en présence, Corleone ne sourcillait pas, il continuait impertinemment à fumer, tel un ultime affront fait au tyran de ces terres blanches. Il savait que si il mourrait ce serait en guerrier, tout comme Blue.

Spoiler:
 

Corleone D. Dust de son vrai Nom Montblanc D. Dust, ayant été rendu coupable par le tribunal aux trois étoiles de crimes de complot contre la royauté, de meurtre et de vol de propriétés royales. Au nom de Judas , procureur de Luvneel , je vous déclare en état d’arrestation.


Dust avait pris le temps d’estimer la situation, et cela le désolait, mais il était fait comme un rat , cerné de toute part. Il embrassa sa croix en argent qui avait jadis appartenu à son bien aimé maître et ami et ferma les yeux un court instant inspirant profondément.


Emparez vous de lui !

Après avoir donné son ordre, l’homme recula rapidement , laissant la marée de soldats courir à la rencontre de Dust. Ce dernier jeta son cigare et s’élança, tel un démon, seul face aux soldats. Il criait. Nul ne saurait vous décrire ces hurlements, c’était à vous glacez le sang. Les soldats aux premiers rangs eurent un mouvement de recul. Mais qui était ce fou ? ce démon qui courait sans crainte, seul faisant face à 150 guerriers expérimentés.
Dust sauta et s’écrasa dans la mêlée. Il dansait, esquivant deux hommes qui tentaient de le saisir dans son dos, il roula au sol avant de briser la mâchoire d’un troisième homme qui tentait de le frapper à l’aide d’une masse d’arme. Dust était redevenu le démon de shandora, ce démon que Blue avait essayé sans succès de chasser à plusieurs reprises. Il mordait arrachant la chair, frappait, sans ressentir de douleur et petit à petit les cadavres commencèrent à s’accumuler autour de lui. Mais Dust n’était pas invincible et il sentait que son corps était gravement endommagé , ce dernier accumulant petit à petit blessures sur blessures.

Profitant des préoccupations momentanées du chasseur de pirates, un homme lui planta une lance dans la jambe droite, une douleur lancinante, presque une brûlure le traversa, il ne put réprimer le filet de sang qui dégoulina de sa bouche et c’est à ce moment précis que il sentit une balle lui transpercer l’épaule, une balle explosive, spécialité de la maison champignon. Le choc lui fit perdre l’équilibre et il tomba à genoux. Les cris commençaient déjà à retentir dans le groupe de soldats qui était toujours en vie.


C’est bon ! Hardi ! Encore un peu d’effort !

C’est un des hommes de la maison champignon qui l’a touché à l’épaule, un tireur d’élite !
Mais instantanément le silence se rétablit . Tous était devenus soudainement muets et regardait l’homme qui avait la jambe transpercée d’une lance , et dont l’épaule était l’hôte temporaire d’une balle explosive , ou plutôt des éclats de celle-ci , se relever doucement la tête baissée mais le regard encore plus déterminé . Il cracha un mince filet de sang et arracha la lance qui l’empêchait de se tenir droit dans une gerbe de liquide écarlate.


Je suis Corleone D. Dust !! Et je ne me mettrai à genoux devant personne, devant personne !!!!


Il termina sa phrase en lançant le javelot encore ensanglanté dans la masse, tuant un homme sur le coup.
Les regards des soldats se firent moins sûrs et les sourires s’effacèrent rapidement des visages. Les murmures d’abandon commençaient à se répandre dans la petite armée. Telle une maladie contagieuse la peur était en train de tous les contaminer.


C’est …

C’est un démon, moi je me barre, il a déjà tué 50 de nos meilleurs hommes.

Ouais il est pas humain, moi jme tire avant qu’il me pointe comme il a empalé ce mec de la maison marron.


Les soldats prirent donc la fuite , la peur ayant envahi leurs rangs. Dust lui était resté droit , immobile , il était à la limite de la mort , il le savait , mais il y avait cette chose qui le retenait ici , ce démon à l’intérieur de lui qui l’empêchait de mourir maintenant . Pas maintenant, non pas maintenant son heure n’était pas encore venue. Le monde allait encore devoir compter avec lui, le monde entendrait bientôt résonner le nom de Corleone D. Dust !





© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 

Corleone D. Dust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» DUST : 1947, les alliés ont merdé : la 2ème GM n'est pas finie.
» Dust Ball
» PIXIE DUST ❥ VERSION 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Royaume de Luvneel-