Partagez | 
 

 Le monde n'est pas si rose...[Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Le monde n'est pas si rose...[Clos]   Jeu 29 Nov - 18:18

Plusieurs jours s'étaient déjà écoulés depuis mon départ. J'avais quitté celui qui est comme un père pour moi afin de parcourir ce monde qui me semblait si grand. Partir seule était un peu dangereux, cependant je n'ai pas eu le choix et puis malgré tout, j'étais forte. Durant ces quelques jours, je n'avais pas vraiment rencontré de problèmes. Une fois, une bête aquatique m'avait attaqué par surprise mais, elle n'était pas très grosse et j'ai facilement pu la repousser. Mis à part ce petit détail, je n'avais encore pas rencontré une seule petite île ou bien une seule personne. Peut-être que c'était tant mieux pour moi, que j'avais échappé à des gros malheurs. Le problème c'était que je m'ennuyais beaucoup trop. L'aventure était, à mes yeux, censée représenter quelque chose d'incroyable qui ressemble à ce que l'on dit dans les livres. En tout cas, celle de Jiro était vraiment passionnante. Toutefois, à cet instant, je passais mes journées à regarder l'horizon, dormir et aller droit vers des directions inconnues. J'étais donc bien loin de toutes ces fameuses légendes.

D'ailleurs, l'un de mes autres problème était la navigation. Je n'avais jamais imaginé que c'était aussi compliqué de savoir diriger un bateau. Je croyais que tout le monde était capable de le faire et bien dorénavant, je ne pouvais que respecter ceux qui avaient des connaissances dans ce domaine. Bien sûr, il y avait aussi un problème au niveau de la nourriture qui commençait à me faire défaut. Même si je réussissais à pêcher une bête, je ne pourrais en aucun cas la manger crue. Néanmoins, faire un feu sur mon petit bateau entièrement fait de bois, qui ressemblait plutôt à une barque, reviendrait à me suicider. Bref, je découvrais maintenant le merveilleux monde de l'aventure en solitaire. Quoique j'en aurai bientôt terminé étant donné que je n'avais pas rempli mon estomac depuis un trop long moment. Je sentis même à un moment, tiraillée par la faim, mes yeux se fermer doucement et m'emporter dans un doux sommeil qui sonnait dans ma tête comme la fin. Pourtant, Dieu sait que je n'avais aucune envie de mourir de la sorte et si tôt qui plus est.

Je rêvais...Oui, ce devait être ça. J'étais à ce moment dans un monde totalement féérique. Je voyais tous les gens que j'avais perdus au cours de ma vie qui courraient vers moi, un large sourire sur les lèvres, avec des plats qui m'avaient l'air délicieux. Tout brillait autour de moi et je me sentais vraiment bien. J'en ai donc conclus que je me trouvais au paradis et non pas dans un rêve. Aussitôt, je me suis mise à courir vers eux en secouant les bras et en bavant un peu face à ces plats exquis. Soudain, une odeur attira mon attention. Elle n'avait rien de particulier excepté le fait que c'était la seule. J'entendis une voix d'homme et le monde disparut tout à coup. Je sentis mes yeux s'ouvrirent face à un plafond fait de bois et le visage d'un jeune homme. Sous la surprise, je n'ai pas pu m'empêcher de crier et de donner un coup de poing au visage qui s'enleva alors de mon champ de vision.

Eh mais t'es dingue ou quoi ?! Ça fait mal putain...C'est comme ça qu'on remercie ses sauveurs ?

Les informations arrivèrent petit à petit dans ma tête. Je m'étais évanouie plus tôt, affamée et, j'ai dû rêver. Ce n'était donc pas le paradis et je n'étais donc pas morte. Je me suis aussitôt relevée et j'ai observé le jeune homme que je venais de frapper et à qui je fis de profondes excuses. Il me tendit une assiette qui n'était pas vraiment appétissante en soit, mais qui, à la vue de mon état, ressemblait à un cadeau des Dieux. J'ai rapidement terminé l'assiette et il dut même amener d'autres plats pour couvrir ma faim. Je n'étais habituellement pas une gloutonne cependant, lorsque l'on passe deux ou trois jours à faire la diète, je peux vous assurer que l'on ne se prive pas. Une fois rassasiée, le garçon m'expliqua que lui et son équipage m'avaient trouvé à moitié morte sur une barque et m'avait alors ramené sur leur bateau. Je ne comprenais pas bien dans quelle situation je me trouvais, mais je l'ai grandement remercié.

Il est ensuite parti, en me disant qu'il allait dire aux autres que j'étais réveillée. Pour ma part, je suis retournée sur les quelques draps qui formaient mon lit lorsque j'ai soudain senti qu'il me manquait quelque chose. J'ai alors fouillé toute la chambre sans aucun résultat. Mon fusil et mes affaires avaient disparu ou du moins, ils n'étaient pas avec moi. Je repris mon calme en me disant qu'ils avaient dû les mettre autre part tout simplement. Je suis alors sortie de ma chambre et la lumière du soleil me força à froncer les yeux et à mettre mon bras devant ces derniers afin de lutter face à cette lumière soudaine. Mes yeux s'habituèrent petit à petit au soleil et j'aperçus alors un équipage de plusieurs personnes, des hommes seulement. En me voyant sortir, tous se sont groupés face à moi et un homme qui portait un grand chapeau bleu se mit à l'avant de la troupe.

Ah, enfin réveillée ! Permet moi de me présenter, je suis le capitaine de ce navire et voici les membres de mon modeste équipage.

Gênée devant autant de personnes, je n'ai pu que me pencher légèrement pour les saluer et dire rapidement mon nom. Le capitaine renvoya ses hommes au travail et me proposa de me faire visiter le bateau sur lequel je me trouvais. J'ai donc marché à ses côtés pendant que je traversais le bateau de long en large et j'admets de ne pas avoir vu les regards suspicieux de certains membres ou ne pas avoir entendu les petits rires sournois dans mon dos. Enfin, le bateau était assez petit et seulement constitué d'une seule chambre pour tout le monde, d'une pièce de stockage ainsi que d'une cabine pour le capitaine. Une fois la visite terminée, il me montra ce dont il était le plus fier : le drapeau noir accroché sur son mât sur lequel était dessiné une tête de mort. Les histoires de Jiro m'en avaient appris beaucoup et notamment le fait que ce genre de drapeau représentait la piraterie. Il ne me fallut donc pas longtemps pour comprendre.

V...Vous êtes des pirates ? Super ! J'étais justement à la rechercher d'un équipage, vous m'accepteriez ?


Dernière édition par Mila Werthsome le Dim 2 Déc - 8:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le monde n'est pas si rose...[Clos]   Jeu 29 Nov - 20:46

Pirate...C'est un mot qui effraie la plupart des gens et qui me fait pourtant rêver. Lorsqu'on est un pirate, cela signifie que l'on est libre de faire ce que l'on veut. Seulement, je ne m'étais jamais dit que faire ce que l'on voulait pouvait mener à quelque chose de mal. Enfin, après ma demande enthousiaste de rejoindre l'équipage avec lequel je me trouvais en ce moment, le capitaine de ce dit équipage m'accepta rapidement parmi eux sans prendre le temps d'y réfléchir. Je n'avais pas cherché à comprendre, j'étais très heureuse d'avoir enfin trouvé des nakamas, des gens qui m'accompagneront longtemps. Le capitaine proposa, en hurlant, de faire une fête afin de célébrer mon entrée parmi eux. Là, j'ai cru voir un lueur fourbe dans les yeux de ce dernier, un court instant, mais je pensais avoir rêvé. Tout à coup, une pensée me traversa l'esprit. J'ai demandé à mes nouveaux amis où étaient entreposés mes affaires et ils me les ramenèrent gentiment, comme de bons camarades. Au cous de la journée, j'ai aussi découvert que mon petit bateau était accroché au plus gros par une grosse corde. D'un côté, j'étais rassuré bien que je savais qu'il y avait un moment où j'aurais dû l'abandonner.

Le soir venu, tout le monde alla sur le pont pour danser, manger ou boire à souhait. Il y avait de la musique, de l'alcool à gogo et la nourriture était plutôt bonne. L'ambiance était vraiment amusante et agréable pourtant, quelque chose clochait. Je n'avais aucune envie de m'amuser comme ils le faisaient, je ne me sentais vraiment pas à ma place. Peut-être que c'était parce que j'étais toute nouvelle. Enfin, j'ai tout de même essayée de bien m'intégrer sans résultat. Comment allais-je faire par la suite avec cet état d'esprit ? Sur le moment, je me suis juste éloignée de la fête et je suis allée dans ce qui me servait de chambre c'est-à-dire, la pièce de stockage. Je me suis ensuite allongée sur mon lit, perdue dans mes pensées. Jiro était toujours tellement heureux et enthousiaste lorsqu'il me parlait de ses anciens compagnons, pourquoi je n'avais pas le même effet que lui ? Un bruit me sortit de mes songes, quelqu'un venait d'entrer.

En me relevant, j'ai aperçu deux de mes nouveaux compagnons qui avaient les joues rouges et qui avaient beaucoup de mal à marcher. Ils se sont avancés vers moi tant bien que mal et ont commencé à dire des choses incompréhensibles. J'ai essayé de les faire partir gentiment, n'étant pas trop à l'aise devant eux, mais sans succès. L'un d'eux essaya de me sauter dessus sauf qu'il avait mal visé et qu'il était tombé à côté de moi, droit contre le sol. Il a ensuite commencé à serrer le vide et à faire des choses très étranges. Le deuxième pirate, lui, attrapa mes bras avec force et m'empêchait de me débattre. Je ne savais pas ce qu'il comptait faire toutefois, je ne comptais pas me laisser faire. J'ai réussi à bouger et à le repousser grâce à mes jambes. Il parla à nouveau et cela commençait à devenir plus compréhensible. J'en ai profité pour lui demander ce qu'ils faisaient.

T'crois pas t'incruster dans l'quipage si facilement hein ? On veut profiteeeer d'avoir une fille maint'nant...

Étrangement, je ne mis pas longtemps à comprendre ce que cela voulait dire. Autrement dit, si j'avais été acceptée si facilement, c'était surtout parce que j'étais une fille et qu'ils espérait faire je ne sais quoi. Mais ils étaient mal tombés s'ils pensaient pouvoir faire ce qu'ils voulaient. Laissant le deuxième pirate faire des bisous et des câlins dans le vide, j'ai pris mon fusil pour assommer celui qui venait de lever le voile sur mon entrée si simple dans leur équipage. Je suis ensuite sortie, de manière discrète, dans le but de m'enfuir de ce bateau. Ainsi, j'ai réussi à passer plus ou moins inaperçue en rampant sur le pont ou plusieurs pirates s'étaient déjà écroulés ivres morts. Quelqu'un m'est même tombé dessus pendant ma traversée, m'écrasant de tout son poids. J'ai dû forcer beaucoup pour réussir à le faire partir puisqu'il s'était endormi ou évanoui à cause de l'alcool. C'est d'ailleurs grâce à leur état que j'ai pu passer sans me faire remarquer.

Je suis donc arrivé à l'arrière du bateau, où le mien se trouvait, en ayant été vue qu'une fois par quelqu'un qui avait couru vers moi et qui était, il me semble, tombé à l'eau en glissant sur de la nourriture renversée sur le sol. Seulement, alors que je comptais enfin monter sur ma barque, j'ai surpris le capitaine et un autre homme discuter. Je n'ai pu entendre que quelques bribes cependant, ils parlaient de tuer, détruire et piller le village d'une île qui ne semblait apparemment plus très loin. Pourquoi faire ça sans raison ? En tout les cas, je ne pouvais pas les laisser s'attaquer à des personnes innocentes qui n'avaient rien demandé. Je suis donc retournée dans ma pièce d'où j'ai jeté les deux hommes dehors. J'avais vraiment agit bêtement en voulant intégrer cet équipage sans rien savoir du tout. Le point positif de cette histoire, c'était que je pourrais apprendre de mes erreurs. Il me fallait maintenant penser à un moyen d'arrêter les pirates à moi seul. En voyant les quelques tonneaux d'alcool qu'il restait et en fouillant des tonneaux qui contenaient autre chose, une idée traversa mon esprit.

Le lendemain matin, l'équipage fit un bruit du diable. En sortant, j'ai entendu crier qu'une île était en vue. Mon plan allait pouvoir démarrer, le plan que j'avais échaffaudé dans la nuit. Désormais, je voyais nettement tout ces mauvais regards et ces murmures fourbes qui étaient déjà là depuis mon arrivée. Je comprenais aussi pourquoi je ne m'étais pas senti bien parmi eux. J'observais la distance qu'il nous restait à parcourir avant de demander au capitaine de partir en éclaireur, pour prouver ma loyauté. Il accepta et me laissa partir sur ma barque en avance. Une fois arrivée sur l'île, j'ai rapidement chargé mon arme avant de viser le capitaine de loin. La balle que j'avais tiré n'avait néanmoins réussi qu'à lui enlever son chapeau, à cause de la distance. Maintenant, j'étais vraiment mal. Je ne pouvais pas tuer le capitaine et profiter de la confusion pour détruire le bateau, mon plan était tombé à l'eau. Le bateau avança d'ailleurs rapidement vers l'île, mais je ne pouvais même pas fuir en laissant les villageois sans défense. J'attendais donc face à mes ennemis qui arrivaient bien que j'avais peur. Ils débarquèrent rapidement toutefois, ils n'attaquèrent pas tout de suite. Le capitaine se mit devant son équipage, comme à son habitude.

Pourquoi vous voulez attaquer ce pauvre village innocent ? Quel est l'intérêt ?

Je vois que tu étais au courant... Nous sommes des pirates tu sais, on est libre de tuer ou de piller qui l'on veut. C'est d'ailleurs tellement amusant de le faire ! Si tu nous aides, je te pardonnerais et te reprendrais dans mon équipage.

Je ne voulais même pas répondre, ce genre de pirates ne me plaisaient pas du tout. Je savais qu'ils n'étaient pas tous ainsi, que certains profitait de leur liberté autrement. Enfin, en guise de réponse, j'ai pointé mon arme face à eux, bien que je n'avais aucune chance. Il me restait une chance encore de m'en sortir, je devais la saisir. Le capitaine envoya ses hommes m'attaquer et j'eus juste le temps de tirer sur quelques-uns d'entre eux que déjà, d'autres avaient réussi à me toucher. Bizarrement, ils n'avaient pas l'air de vouloir me tuer. Leur coups n'étaient pas meurtrier et pas très violents non plus. En voyant le visage de certains, j'ai compris qu'ils ne comptaient effectivement pas me tuer, mais qu'ils avaient une idée bien plus vicieuse en tête. Je me devais d'agir rapidement et d'enfin passer à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Le monde n'est pas si rose...[Clos]   Sam 1 Déc - 15:37

J'avais un plan en tête, afin d'arrêter ces pirates, mais il me fallait tout d'abord me sortir de ma situation. J'étais entourée de toutes parts par des hommes qui tentaient de m'affaiblir. Je n'avais plus le choix, j'ai chargé mon arme avec une Bomb Ball que j'ai tiré en l'air, au-dessus de la foule. Je me suis ensuite plus ou moins cachée derrière un homme juste avant que la balle ne retombe contre le sol, provoquant ainsi une explosion. Cette dernière balaya les ennemis à divers endroits. Pour ma part, j'avais réussi à ne pas subir des dommages directs néanmoins, je n'avais pas eu le temps de bien me couvrir alors j'ai quand même été blessée. Désormais, le nombre d'ennemis était réduit et je n'étais plus encerclée. Ma cible principale était le capitaine face à moi qui semblait ne vouloir rien tenter du tout, étrange...

Plusieurs pirates placés entre ma cible et moi s'étaient relevés et comptaient bien prendre leur revanche. Ils ne savaient pas que rien ne pouvait entraver un tireur et sa cible, absolument rien. J'ai donc chargé mon arme à nouveau puis j'ai tiré plusieurs balles en directions de leurs jambes. Mes Glue Balls les avaient ainsi collé contre le sol et j'ai équipé mon fusil de balles normales pour les finir en vitesse et me laisser le champ libre face à mon ennemi. Cependant, les autres hommes qui pouvaient encore se battre semblaient avoir compris mes intentions et s'étaient placés au même endroit que les précédents. Décidément, je n'allais pas en finir si vite. Utiliser la même technique que la précédente n'aurait aucun effet maintenant qu'ils en connaissaient le secret. Mais, je leur ai tiré des Trap Balls et bien qu'ils se doutaient de quelque chose, le filet lâché par ces balles les avaient tout de même surpris. Cette fois, je ne comptais pas tous les tuer comme auparavant.Je n'ai tiré que deux balles droit vers le capitaine.

Surprise Shoot


Dès que mes balles furent tirés, je les ai suivi en courant de très près tout en sortant plus ou moins discrètement mon pistolet. J'ai sauté par dessus les pirates piégés puis, lorsque mon adversaire avait réussi à contrer mes balles, j'étais déjà face à lui avec mon pistolet pointé sur sa tempe. Il semblait un peu surpris, bien qu'il m'avait vu partir en courant, mais ne semblait pas vouloir le montrer. Il se mit à hurler à ses compagnons de m'abattre immédiatement et même s'ils avaient maintenant réussi à se libérer de leurs filets, il était trop tard. Je lui ai adressé un dernier regard, un regard froid, avant de tirer et de mettre fin à sa misérable vie. Il ne méritait pas de paroles d'adieu. Je ne prenais pas plaisir à tuer autrui, je préférais l'éviter en général toutefois, je ne pouvais pas laisser vivre cet homme qui aurait continué à faire du mal. Il me restait un problème, ses hommes étaient devenus plus que remontés contre moi et allaient me tuer dans peu de temps.

J'ai couru avec vitesse jusqu'à ma barque tout en tirant quelques balles dans la corde qui la retenait puis j'ai commencé à m'éloigner de l'île. Mes assaillants avaient réagi exactement comme je l'avais voulu et étaient montés sur le bateau pour me suivre sur la mer. Bien évidemment, j'étais moins rapide qu'eux, mais il me fallait juste attendre d'être assez loin de l'île. J'ai donc ramé de toutes mes forces pendant un petit moment jusqu'à ce que je mettes mes lunettes de visée devant mes yeux et que je tendes mon fusil en direction du bateau-pirate. J'attendais que le bateau se rapproche, petit à petit. Au bout d'un moment, j'étais enfin à la bonne distance et j'ai alors tiré plusieurs balles sur un endroit précis du bateau jusqu'à créer une étincelle. Celle-ci arriva au bout de la septième balle et me fit étirer un sourire.

Explose !

Peu de temps après mon dernier tir, plusieurs explosions eurent lieu dans le bateau et il se mit également à brûler. La nuit dernière, j'avais en fait découvert deux tonneaux qui contenaient de la poudre à canon ainsi que plusieurs tonneaux de saké. J'avais alors pris le soin de faire un tracé, grâce à la poudre à canon, qui partait de l'extérieur du bateau jusqu'à plusieurs Bomb Balls posés très près des tonneaux d'alcool. Ainsi, la poudre à canon avait servi de chemin pour l'étincelle et cette dernière avait fait explosés mes Bomb Balls, entraînant aussi des dégâts plus importants grâce à l'alcool. Sans ce bateau, l'équipage ne pouvait plus continuer à provoquer les méfaits comme auparavant. Toute cette histoire étant finie, je me suis laissée tomber dans ma barque en souriant. J'avais peut-être fais une mauvaise expérience, mais grâce à moi, il y aura un équipage mauvais en moins. Du moins, pendant un certains temps.

Jiro...Ce n'étais pas l'équipage avec qui je pourrais vivre ce que tu as toi-même vécu... Mais je ne perds pas espoir, je sais que je le trouverais !

Je parlais seule et cela pouvait paraître fou néanmoins, à cet instant, personne ne pouvait me traiter de folle. Je me suis relevée en position assise et j'ai commencé à ramer pour m'éloigner de l'autre équipage. Je ne savais toujours pas vers où je me dirigeais et ça m'importais peu. J'étais déjà en train de m'imaginer un super équipage qui m'accepterait, etc. Tout en pensant, je m'étais décidée à voir l'état de mes armes, au cas où elles aient subies elles aussi des dégâts. Mais, puisque je pensais en même temps, j'ai, sans faire exprès et par pure maladresse, tirée une balle dans ma barque. Il y avait maintenant un trou où l'eau pouvait s'infiltrer et je ne savais pas quand j'allais arriver à une prochaine île...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le monde n'est pas si rose...[Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde n'est pas si rose...[Clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Théorie] Pokémon serait le monde réel ?
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Tour du monde virtuel
» II. Pays d'Autremonde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-