Partagez | 
 

 Perle, un animal adorable [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 943
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
74/250  (74/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Perle, un animal adorable [Flashback]   Dim 25 Nov - 13:11


Flashback


Il y a deux mois et 3 jours avant le début de l’évent….
Un mois et 3 jours avant le début d’une nouvelle vie…
Sur Kawaii Kazan Shima, ile « natale » de Kururu.





Aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres…Au plutôt une semaine comme les autres. C’était le jour du couronnement de Katrina. Du coup pendant toute la semaine, la ville allait être décorée et la fête bâterait son plein. Chaque année, il y avait un événement diffèrent. Kururu se demandait, vraiment ce qui allait se passé cette année. L’année dernière c’était vraiment magistral surtout que c’était l’intronisation de la reine actuelle. Bien que le début avait vraiment été triste à cause de l’enterrement de sa mère. Cette fois, la petite fille avait choisit elle-même se qui se passerait. C’est donc tôt au matin que Kururu s’était rendue en ville. Il y avait déjà énormément de monde. Il y avait un grand attroupement derrière une estrade juste en face du port. Dessus il y avait une tache rose accompagnée de deux personnes plutôt grande. La jeune fille se rapprocha. Et elle reconnu tout de suite le groupe. C’était Katrina en personne dans une robe rose à froufrou avec ses deux frères. Elle paraissait furieuse. La petite fille se retourna vers eux et s’écria.

Ils sont en retard!

Allons calme toi. Ils ne vont plus tarder. Tenta l’ainé pour la calmé.

Ce qui ne marcha pas vraiment. Pendant encore une dizaine de minutes la reine s’impatienta de plus en plus énervée par les retardataire. Mais qui pouvaient-ils être pour l’énerver comme ça…Surement un invité de marque. Finalement, la reine se calma. Une musique venait de se faire entendre. Un peu comme une fanfare. Plusieurs bateaux multicolores arrivèrent. La reine se précipita à leur rencontre. Kururu ne comprit pas vraiment ce qu’elle leur disait. Mais d’après les grands gestes qu’elle faisait avec son nounours et les signes d‘excuse d’un homme en face, la conversation devait vraiment être animée. Puis, ses frères l’appelèrent pour lui signalé qu’il était temps pour elle de faire une annonce. La petite fille retourna aussi vite sur l’estrade qu’elle l’avait quitté. Elle s’avança près du bord face à la foule, la peluche royale bien installée dans ses bras. Elle parla fort, confiance et un peu hautaine :

Je vous salue mes chers sujets. Merci à tous de vous être déplacer pour le début de cette semaine de festivité. Aujourd’hui commence la célébration de ma première année de règne. Pour cette occasion, je vous offre le cirque. Ne cherche pas de chapiteaux, il sera dans toute la ville. Alors amusez vous et profité de la semaine. Merci à tous de votre soutien.

Elle salua la foule d’un signe de la main et reçu en retour un tonnerre d’applaudissement. Katrina était vraiment une merveilleuse reine même si elle était très jeune. Pendant qu’elle parlait, le cirque avait déjà commencé à se disperser dans toute la ville. La reine s’en alla en continuant de faire un signe de la main. Puis elle disparu dans la ville suivie de ses grades du corps pour profité de sa propre fête en son honneur. Pendant toute la journée et le jour suivant, Kururu parcourra toute la ville. Il y avait des équilibristes partout. Certain était sur des échasses. D’autres avaient même installé des trapèzes. Le pus impressionnant était les funambules qui marchaient sur des fils minuscule sans filet. Et ils traversaient toute une rue comme ça à deux mètres du sol comme si c’était tout à fait normal. Mais ce n’était pas les seuls à toucher le ciel. Il y avait des acrobates sur des bascules ou des barres russes. Ils faisaient aussi des portés, des pyramides et beaucoup d’autres numéros. Bien sur il y avait des jongleurs qui pouvaient utiliser à peu près tout et n’importe quoi. Tous les artistes étaient dans des lieux bien spécifiques. Sauf des clowns qui se baladaient partout. En revenant au port, Kururu remarqua qu’il n’y avait pas un seul cirque mais plusieurs. C’était pour ça qu’il y avait autant de personnes qui animaient les rues. Les organisateurs des festivités avaient vu les choses en grand. De tous, l’endroit préférer de Kururu restait la scène des animaux. Elle était un peu plus en retrait de la ville. Il fallait beaucoup d’espace et une distance de sécurité. Car certains animaux restaient un peu sauvages. Ils y avaient des animaux de tous les jours, comme des chiens. Mais il y e avait des moins commun dans la région. Tous les fauves par exemple. Surtout que certains était littéralement gigantesque. Et c’était le cas de le dire. Il faisait presque 4 mètres… Kururu se demandait s’il y avait vraiment des iles où des animaux de cette taille étaient simplement normaux. Tout ce passait pour le mieux. Le bonheur et la joie remplissait toute la ville principale qui pour l’occasion était bondée…Tout ou presque. Pendant la nuit du mardi au mercredi, un des animaux s’enfuit du cirque s’en que personne ne le remarque. L’ile entière se reposait de la journée de festivité. Sinon, quelqu’un l’aurait remarque vu la taille de l’animal. C’était une tigresse géante. Le lendemain, quand Katrina l’apprit, ce fut catastrophique. Comme Kururu, la reine aimait énormément ce numéro. La jeune fille pu admirer de près la colère de sa reine. Cette dernière était juste en face de l’autre côté de sa scène, dans la loge royale. Elle entra dans une colère noire.

Trouvez-le ! Trouvez-le ! Je veux voir le spectacle et je veux le voir maintenant !

Que dire là-dessus… C’était peu être son plus grand défaut. Elle était trop impatiente. En tout cas grâce à ce caprice ou plutôt à cause. L’animal en question fut retrouver avant le couché du soleil. Car tous les marines de l’ile et la troupe propriétaire de la tigresse avaient été assigné à la recherche ; Les autres troupes continuaient à assuré la fête. Kururu aida aussi aux recherches. Mais elle ne trouva rien. Finalement c’est un marine qui la retrouva. Il prévient tout de suite la troupe par den den mushi. La tigresse avait traversé presque toute l’ile. Elle était dans un coin reculé de l’ile. Le marine ne savait pas la ramener. Pas vraiment qu’il n’aurait pas pu mais surtout il ne voulait pas s’approcher de l’animal. C’est donc ses soigneurs qui la remmenèrent au bateau de la troupe. Avec une surprise en plus. Il y avait trois adorables bébés tigres. Ils étaient vraiment, vraiment très mignons. Ce qui était amusant c’était leur taille. Comme il venait de naitre ils étaient minuscules. Surtout comparé à leur mère qui était à vue d’œil 30 fois plus imposante. Kururu alla les voir touts les jours après leur arrivée. Elle les adorait. Surtout un qui était encore plus adorable que ses frères. Elle apprit par un des soigneurs qu’en réalité c’était une femelle et pas un mâle. Mais elle était triste…Bientôt tous les animaux devrait repartir. Elle ne les reverrait plus jamais…Alors, elle profita des derniers jours que le cirque passait sur l’ile pour être avec eux et en apprendre plus sur les tigres blancs. Le soigneur très gentils, lui expliqua beaucoup de choses. En plus il paraissait heureux de voir quelqu’un s’intéresser autant à son travail. Donc, les tigres mangeaient énormément de viandes. Surtout à l’âge adulte. C’était des carnivores nés. Mais comme le cirque voyageait beaucoup en mer. Et la viande ne se conserve pas éternellement. Alors, le soigneur avait un truc. Dés la naissance, il habituait ses animaux à manger autre choses en complément, principalement du poisson. Car il était facile de les pêcher en mer. Sauf que les premières semaines, les bébés se nourrissaient principalement du lait de leur mère pour être sevrés. Le dernier jour arriva plus vite que ce que la jeune fille pensait. Ce jour là, elle revit Katrina. Avant le départ des cirques, la reine avait désiré voir l’envers du décor. Et là, la petite fille les vit. Sans s’apercevoir de la présence de Kururu, elle courut jusqu’à la cage des bébés tigres, la faisant presque tomber au passage. La reine regarda des étoiles dans les yeux les bébés. Puis vivement, elle se retourna vers son grand frère en désignant le préféré de Kururu.

Je le veux. Il est trop mignon.

Elle fixa le garçon avec des yeux froid qui empêchait tout refus. Et c’est après un long soupir, il commença à parlementé avec le soigneur. Au début, celui-ci refusa. Mais le prince n’abandonna pas. D’après Kururu, s’attirer les foudres de la reine devait vraiment être terrible. Finalement, le soigneur céda face à un argument de choix : l’argent. Le cirque avait besoin de beaucoup d’argent pour fonctionner. Et il resterait encore deux petits. Mais il n’était pas tout à fait près à quitter sa mère. Il leur fit remarquer, mais la petite fille ne voulait rien savoir. Alors le soigneur annonça quand même en désignant Kururu, car il ne lui avait pas demandé son nom:

Alors au moins prenez cette fille. Cela fait plusieurs jour qu’elle vient voir les bébés. Et je lui ai expliqué ce qu’ils devaient manger.

La reine suivit la direction qu’indiquait l’homme. Et elle remarqua enfin la jeune fille aux cheveux roses. Elle l’examina un moment de la tête aux pieds d’un regard critique. Kururu retenait son souffle en attendant le verdict de la reine. Mais elle lança quand même un regard de remerciement accompagné d’un grand sourire au soigneur. Si la reine acceptait, elle allait pouvoir rester auprès du tigre qu’elle aimait temps.

Mmm... elle fera l’affaire. Va préparer tes affaires. Et va au château. Tu y vivras toute la période ou tu soigneras Perle. On te fournira une tenue de travail là bas.

Elle fit un grand sourire et s’inclina face à Katrina.

Très bien majesté.

Kururu se retira. Avant de retourner chez elle. Elle commença à préparer quelque affaire. Quand elle réalisa seulement sa situation. Elle allait déménage en plein cœur de l’ile. Ce qui signifie qu’elle ne pourrait plus aller nager quand elle le voulait. Et encore moins partir en mer…enfin pour le moment, elle venait d’acquérir un travail que beaucoup de gens aurais voulu. Elle le quitterait si jamais, elle pourrait partir en voyage. Pour l’instant cela lui convenait. Comme prévu, elle reçu une robe de servante à son arrivée au château. Elle l’enfila après avoir déposé son sac. On lui expliqua sa tache. Suivre les moindres mouvements de Perle, la nouvelle tigresse de la reine, et faire en sorte qu’elle ne manque de rien. Au moins le nom qu’avait choisit Katrina allait très bien au bébé. Perle lui allait comme un gant. Elle n’aurait pas mieux choisit. Kururu adhérait complètement au nom. Mais elle ne resta pas longtemps au service de sa majesté. Tout allait pour le mieux pourtant. Son travail était irréprochable. Bon, elle avait déjà commencé à habitué Perle au poisson en plus de la viande. Mais ça, les autres n’étaient pas cessés savoir que c’était une alimentation différente des autres tigres. Et au moins si la reine décide un jour de faire un tour en bateau, il fallait mieux que Perle soit parée. Non. La cause du pseudo licenciement de Kururu était que Katrina ne voulait plus de son tigre. Tout se passait bien au début. Perle était aussi adorable que sa propriétaire pouvait le souhaité. Mais celle-ci n’arrêtait pas de prendre la tigresse dans ses bras. L’animal était devenu la nouvelle peluche royale. Mais derrière cette adorable petite frimousse et se poil soyeux, il y a un cœur qui bat. Et Perle en a eu marre de se faire trimbalé partout sans quand lui demande son avis. Alors, elle mordit la reine. La petite fille lâcha son animal en poussant un hurlement. Tout de suite une foule de serviteurs accourut paniquer.

Majesté vous allez Bien ?

Non j’ai mal…Perle m’a mordue.

La reine était au bord des larmes. Et un serviteur s’approcha en hâte pour examiner la mais de sa maitresse.

En fait, elle n’est pas mignonne du tout. Jetez là dans le cratère.

Quoi ? Le cratère ? Mais non, elle ne pouvait pas faire ça. Pas à sa Perle. En plus c’était Katrina la fautive. Bien sur comme c’était la reine, elle faisait ce qu’elle voulait…mais Kururu ne pouvait tout simplement pas laisser faire ça. Avant qu’un serviteur ne s’empare de Perle, la jeune fille tenta une action désespérée pour la sauvée. Elle n’était pas sur que ça fonctionne. Mais si elle ne faisait rien maintenant, ce serait trop tard. Et la jeune fille savait qu’elle le regretterait après.

Euh majesté.

Quoi tu vois bien que je suis très souffrante.

Katrina exagérait surement mais bon, elle ne s’attarda pas sur ce détail et continua.

Excuser-moi, je sais que vous avez besoin de soin. Mais pourriez-vous reconsidérer la sanction de Perle.

Qu’est ce que tu dis ? Tu oses remettre en cause ma décision.

Bien sur que non. Je ne permettrais jamais. Je la trouve juste un peu excessive. Répond avec précaution Kururu.

Idiote ! Cet animal m’a mordu ! Il s’est permit de blessé ta reine. Tu te rends compte de ce qu’elle a fait au moins.

Oui c’est vraiment un acte horrible. Mais Perle n’est qu’un bébé. Ce n’était surement qu’un jeu pour elle. Il faut juste un peu mieux l’éduqué. Elle ne sait pas encore grand-chose. Et la faire disparaitre dans le cratère est surement un peu exagéré. Regardez comme elle est adorable avec ses yeux bleus et son pelage tout blanc.

La reine regarda Perle. Son serviteur avait finit le bandage et s’était retiré. Kururu savait bien qu’elle n’avait presque rien eu. Mais elle voyait bien qu’elle avait réussi à touché un point sensible. L’air colérique et triste de Katrina commençait à se décomposé. Surtout que Perle avait commencé à lui faire des yeux doux. Comme si ce bébé avait pressentit sa mauvaise situation et essayait de regagner les faveurs de la reine. En faisant une tête boudeuse, elle fini par dire :

C’est vrai qu’elle est mignonne.

Vous trouvez aussi majesté. Alors peut être pourriez-vous alléger sa sanction ? Pour laissé cette adorable petit bébé en vie ?

Kururu sourit pour appuyez sa demande. Katrina semblait perdue dans ses pensées. Elle parla si soudainement que cela surprit Kururu :

Très bien. Tu pourras admirer à quel point je suis généreuse. L’anniversaire de mon règne vient juste de se finir. Et pour cette occasion je serais encore un peu clémente. Mais je ne peux définitivement pas garder dans mon château quelque chose qui pourrait me tuer. Prend cette animal et part. Nous n’avons plus besoin de vous deux ici. Mais je l’épargne seulement aujourd’hui. Si je le revois, elle ira définitivement dans le cratère. C’est compris.

Oui ma reine. Merci beaucoup.

Sans demander son reste, Kururu s’inclina. Puis elle prit Perle à bras et se dépêcha de partir avant que la petite fille change d’avis. Il lui fallut un moment pour se remettre de sa conversation avec Katrina. Elle ne se préoccupa même pas de Perle qui était en train de la griffé et de la mordre avec ses toutes petites dents. Parler à une reine était trop éprouvant pour ses nerfs. Elle a bien cru à plusieurs moments qu’elle se serait retrouvée au fond du volcan. En plus, la petite fille avait du grandir trop vite et elle parlait trop bien pour une fille de treize ans. Cela faisait vraiment bizarre. Mais la royauté devait surement obligé ce genre de choses. Finalement, elle rentra chez elle soulagée. Elle libéra enfin le bébé tigre. Et c’est seulement à ce moment là qu’elle sentit la douleur de ses bras. Cela faisait mal. Perle s’était bien défoulée durant le trajet. D’ailleurs maintenant elle dormait dans un coin. Kururu en profita pour se soigner. Ce n’était que des égratignures un peu profondes. Elle avait l’habitude de ce genre de coupure. Elle mit plein de pansements et le tour était joué. Puis la vie reprit son court normal. Avec en plus un adorable animal de compagnie pour Kururu. La jeune file fit bien attention à ne pas prendre à bras Perle au moins la première semaine après son retour chez elle. Même si c’était vraiment très tentant. Mais au début, la petite tigresse était très craintive. Comme, elle voyait bien que la jeune fille était gentille, elle prit peu à peu confiance. Surtout que c’était elle qui apportait toujours à manger. Petit à petit, le duo devient presque inséparable. Et surtout Perle apprit l’obéissance. Car si elle n’était pas sage, sa maitresse la punissait. Et le plus important, si elle faisait tout bien, comme Kururu le demandait, elle était récompensée. Une belle amitié était née entre les deux. Même plus que ça. La jeune fille était comme la seconde maman de Perle.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
 

Perle, un animal adorable [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perle, un animal adorable [Flashback]
» Animaux et végétaux de la Rivière
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Quizz (mon animal preferer)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Kawaii Kazan Shima-