-31%
Le deal à ne pas rater :
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable robuste
68.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Déboires nocturnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1274
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
Déboires nocturnes Left_bar_bleue39/75Déboires nocturnes Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
Déboires nocturnes Left_bar_bleue99/350Déboires nocturnes Empty_bar_bleue  (99/350)
Berrys: 153.598.000 B

Déboires nocturnes Empty
MessageSujet: Déboires nocturnes   Déboires nocturnes Icon_minitimeVen 23 Nov - 21:14


Déboires Nocturnes
1
(Je tiens à préciser entre ses parenthèses toutes les choses auxquelles j'ai pensé durant l'écriture de ce Rp. Je pense que je vais faire pareil pour les autres Rps futur, ça vous immergera dans mon passe-temps favori. Je commence donc après cette phrase. Dans cette histoire, je ne ferais pas intervenir Foxy, sauf pour dire qu'elle est sur le bateau, donc quand je parle de la vigie, ce sera Yasuyoshi. Je tiens à préciser que j'affectionne particulièrement le système des portes, surtout lorsqu'elle grince... Pourquoi, j'en ai aucune idée. Vous me direz aussi : Pourquoi je parle des portes ? Tout simplement parce que je suis à la fin du paragraphe deux (pour l'instant) et j'ai eu envie de rajouter une porte qui grince... Vous verrez que j'ai une logique imprenable ! Exemple : "Ils arrivèrent presque en même temps et les premiers durent attendre le dernier.")

Dans cette petite pièce qui compose à la fois son bureau que sa chambre, Daisuke dormait profondément. Le rythme régulier de sa respiration avait été décidé il y a de cela plus d'une demi-heure. Dans un silence tombal, le jeune commandant se reposait dans le noir. Seul le hublot qui menait à l'extérieur apportait de la lumière. Celle de la lune cachée par des nuages fonçait. Autant dire qu'il faisait presque nuit noire. On ne pouvait distinguer que quelques courbes, à l'endroit où la lumière était la plus forte. L'on pouvait tout de même voir que la mer était extrêmement calme pour une virée sur Grand Line. Seul les nuages pouvaient gâcher cette nuit, et encore. Les quelques monstres marins qui vivaient de nuit ne se trouvaient qu'à plus d'une centaine d'heure de navigation. Autant dire qu'il était improbable d'en rencontrer, ce soir-là. Pourtant une chose est sûre, là-haut, sur le poste de vigie, au moins une personne observait. Attendant qu'une houle emporte le bateau, qu'un bateau ennemi ou allié approche, qu'un de ces monstres apparaissent ou tout simplement que l'ile qu'indiquait le log pose se dessine à l'horizon. Cette personne, c'était bien sûr Yasuyoshi, ou peut être Foxy. Dans les deux cas, le Commandant avait confiance en eux. Il pouvait leur laisser ce rôle. Dans les chambres voisines, il devait y avoir Okita qui devait somnoler aussi. Kazuma s'entrainait sûrement encore, à cette heure. Firo, lui, dormait ou préparait des médicaments. Enfin, tout le monde vivait sa vie. C'était une petite vie tranquille qu'ils avaient depuis leur départ d'Alabasta.

Sentant quelque chose de bizarre, la vigie observa le log pose qui changeait de direction, lentement. Sans doute un courant marin qui les faisait dériver. Pour tout incident, il avait pour ordre de prévenir le Capitaine, Daisuke, ce qu'il allait faire. Il ouvrit la trappe qui menait au mat, en dessous et il agrippa au bois sec et râpeux. Il referma, avec puissance, la porte verticale qui menait poste qu'il occupait plus tôt et entama sa descente, plutôt lente. Il était déjà tombé auparavant, de plus bas. Il avait eu un mal de chien à remonter là-haut ensuite, mais il s'y réhabitué rapidement, mais pour le moment, il préférait être plus prudent que rapide. Une fois arrivé en bas, il fit un tour d'inspection, un coup à droite, l'autre à gauche, il regardait au loin, sur la mer, au cas où quelque chose soit apparu durant sa descente, rien. Il regarda de nouveau le log pose et alors que tout allait bien dehors, celui-ci avait complètement changé de direction... Ils faisaient demi-tour. Il se hâta donc pour aller prévenir Daisuke. Il se dirigea donc, en premier, à l'intérieur du vaisseau marine. La porte qui y menait était épaisse, pour éviter que trop d'humidité y entre et elle était plutôt lourde. Cependant, la nuit, elle l'était encore plus, car les membres évitant de faire trop de bruit avec, la prenait avec délicatesse. Elle grinçait quand même, comme lorsqu'on essaye de faire moins de bruit avec une porte normale, mais qu'on en fait autant, mais en plus long, car on va doucement. Le petit crac qui dure une éternité à ce moment-là... Tout le monde le connait. Avec le bruit que faisait cette satané porte, Sano ne pouvait que ce maudire de s'être encore fait avoir par ce bout de bois grinçant. Et comme d'habitude, lorsque vint le moment de descendre les cinq marches, il ne ferma pas entièrement cette machination qui ne devrait pas exister, la porte. Quand il fut sur le point de finir sa seconde descente, il réalisa que le log pose continuait à tourner, en fait, il faisait des cercles... C'était plus dangereux ? Lui ne le savait pas, il n'avait aucun moyen de le savoir, il n'était que vigie, pas navigateur. Il devait se dépêcher de rejoindre Daisuke pour le prévenir.

Arrivé aux abords de la seconde porte à gauche, c'est à dire celle qui menait à la chambre du commandant, la vigie vit que la porte un peu plus loin s'ouvrit, c'était en fait Kazuma, qui sortait, transpirant de sa chambre. Il venait, en effet de terminer un entrainement éprouvant et allait sûrement se laver avant d'aller dormir. Quand il vit son grand frère, il se dirigea vers lui, une serviette sur la nuque. Dans les quelques mètres qui les séparaient, il se frotta les cheveux avec elle et la reposa ensuite, lorsqu'ils étaient assez proche, sur son épaule gauche. Sano, l'avait attendu et lui montra directement le log pose. Dans la position où ils étaient, il ne pouvait pas comprendre en le voyant, seulement. Il regarda l'aiguille qui bougeait lentement, puis il releva la tête pour regarder son frère, perplexe.

"Je pensais prévenir Daisuke. On tourne en rond, ça fait presque cinq minutes. Il faut l'avertir.
Non, je pense que ça ira, viens avec moi.
"

Kazuma était le second de l'équipage, en gros, il était le plus gradé après Daisuke. Donc, même si c'était son frère, Yasuyoshi se devait d'obéir à son petit frère. Enfin, la plupart du temps, c'est quand même lui qui décide de ce qu'il doit faire. Ils sortirent sur le pont et la porte ne les génèrent pas autant qu'à la vigie, plus tôt. C'est lui-même qui l'avait fermée, délicatement, ensuite il rejoint Kazuma qui s'était dirigé jusqu'à l'avant du bateau. Le sergent-chef regardait loin devant et ne vit rien, comme son grand frère. Il demanda le log pose et cherchait à savoir ce qu'il se passait. Lorsqu'il eut en sa possession, il alla à bâbord et observa le mouvement du log pose. Il tournait dans le sens des aiguilles d'une montre, ça voulait dire qu'ils tournaient, vers la gauche. Beaucoup plus rapidement que Yasuyoshi, il monta au poste de vigie, sans passer par la trappe qu'il avait fermé, un peu plus tôt. De là, il essaya de voir s'il se passait un truc, et il vit ce qu'il se passait. Une sorte de trou s'était formé et emportait le navire à l'intérieur. Il devait quand même se trouver à quelques centaines de mètres, voire même plus d'un kilomètre. Ils avaient le temps de s'en échapper... Le sergent-chef sauta du haut du mat et atterri correctement en bas, en pliant les jambes, pour amortir l'impact. Les lattes de bois souffrirent dans un petit craquement, mais ne se démembrèrent pas sous son poids. Il se dirigea vers la vigie et il lui indiqua de changer la direction du bateau, il fallait qu'ils aillent à tribord toute, pour sortir de cette spirale infernale. Il se dirigea ensuite à l'intérieur, non pas pour prévenir son commandant, mais pour chercher les autres membres de l'équipage. Bizarrement, il oublia de prévenir Foxy... M'enfin. Il frappa à la porte en face de celle de sa chambre et entra immédiatement. Firo-kun fut surpris par l'intrusion de son supérieur et fit tomber une poudre à terre, qu'il essaya, en vain, de récupérer. Ensuite, il alla dans la chambre de Okita-san, mais il n'y était pas. Lorsqu'il en sorti, il vit que Firo sortait aussi de sa chambre, en l'observant. Son comportement était étrange pour le médecin du bateau, qui le regardait d'un air ébahi. Dans la cuisine, le sabreur se cuisinait un petit truc rapidement lorsqu'il fut interrompu par Kazuma. Cette fois, le sergent-chef lui parla, pas comme à Firo. "Suis-moi". Ces seuls mots, avec l'expression qu'il avait, suffirent à faire obéir le cuisinier. Ils sortirent tous les trois en courant, car le médecin les avait suivi aussi et ils se rendirent sur le pont.

Yasuyoshi avait rejoins la barre et avait virer à tribord. Il la tenait fermement, mais il commençait à ressentir la puissance du courant qui repoussait le bateau vers l'arrière, maintenant. Les voiles étaient attachées pour la nuit, il fallait donc les ouvrir et utiliser la force du vent pour s'échapper du trou. C'est donc les trois hommes qui venaient de sortir qui s'occuperaient de ça. Okita, certainement le moins souple des trois montait grace au mat au centre du bateau. Les deux autres étaient passés par l'extérieur, par les filets qui rejoignait le haut du navire. Ils arrivèrent presque en même temps et les premiers durent attendre le dernier. Décordant en même temps, la grande voile blanche marqué de la mouette bleu de la marine descendit d'un coup laissant le vent s'engouffrer à l'intérieur. La bateau eu alors une légère secousse du au changement de vitesse. Car il continuait à reculer, mais plus lentement et plus ça allait, plus il ralentissait. Enfin, quand tout le monde était revenu sur le pont et que Okita avait repris la barre, le bateau avait commençait à avancer, petit à petit. Le vent était assez fort pour contrer la force du courant marin, et heureusement pour les passagers du bateau.

Les quatre hommes présents se sentaient maintenant soulagés. Le pire était derrière eux... Enfin... C'est ce qu'ils croyaient...





© Never-Utopia

_________________
Déboires nocturnes 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Déboires nocturnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-