Partagez | 
 

 Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Sam 10 Nov - 21:10

Boisson boisson, décidément il faudrait que j’arrête de noyer ma tristesse afin de devenir joyeuse grâce à l’alcool. Heureusement que j’ai l’alcool joyeux d’ailleurs sinon cette soirée aurait vraiment mal finit. A la place nous nous étions vraiment bien amusés avec mes amis. Surtout des hommes avec qui je faisais mon service. Nous étions en congé pour quelques jours et nous en profitions. Et malheureusement, comme dans toutes les soirées acceptables, il y a l’épisode des paris. Des paris qui vont dans tout les sens, allant simplement d’un verre supplémentaires à la demande en mariage ou bien encore a s’exposer devant d’autre personne. Et c’est donc à cause de ce genre de pari. Que je me retrouvais dans un défiler de mode.

A peine deux jours plus tard, rien que de pensée à la soirée ma migraine revenais. Je levais les yeux au ciel en me demandant ce que mes amis avaient dans la tête lorsqu’ils avaient lancé ce pari stupide. A cause d’eux, j’étais entrain de stresser. Et je déteste stresser. Il n’y a rien de pire que de stresser a cause d’un pari. J’étais à l’arrière, caché du public entrain d’être préparé. Et oui, ce n’était même pas moi qui me préparer toute seule. De toute façon, je ne savais même pas me maquiller correctement. Maquillage, robe rouge fendue sur le côté. Je déteste le rouge. La seule couleur que j’aimais porter en dehors de l’uniforme de marine était le noir, et ce n’était pas prêt de changer. Soupirant, je ne fis même pas attention au faite qu’elle s’arrêtait au niveau de la poitrine laissant ainsi tout ce qui était au dessus à l’air libre. Ainsi, une partie de mon tatouage était dévoilé bien que légèrement caché par l’écharpe de fourrure que l’on venait de poser sur mes épaules tombant le long de mon corps. Chaussure rouge a talon haut. Je n’avais marché qu’une seule fois avec ce genre de chaussure et heureusement que m’on sens de l’équilibre était plutôt bon. Tout allait bien, jusqu’au moment ou ce fus mon tour.

J’avais l’impression de marcher vers ma mort, lentement, faisant un léger balancement des hanches comme on me l’avait demandé. Après tout, je devais satisfaire la demande, et j’avais toujours aimé faire mon boulot du mieux que je pouvais. Gardant la tête haute, je fis tout le chemin demandé. Jetant à peine un coup d’œil à ce qui était autours de moi. Non, c’était bien trop stressant de penser aux yeux qui me regardaient avec insistance. Pas après pas, je parvins au bout de mon chemin ; je portais les mains a mes hanche, faisant deux tours lent sur moi-même puis rebrousser chemin. Et j’eus le malheur de regarder la foule. Immédiatement mes yeux s’accrochèrent à un jeune homme différent des autres, il me regardait. Des cheveux orange, beaucoup moins long que les miens, heureusement pour lui d’ailleurs. Partant dans tout les sens de manière désordonnée. Un bandeau sur la tête munit d’une plaque de métal sur laquelle était gravée un symbole, de nombreux piercing et des yeux d’une couleur étrange. Il me regardait et je lui fis un léger clin d’œil. Pourquoi ? Je ne sais pas, une envie, il était différent des autres, et rien que cela m’avait donné cette envie. Après tout, j’en avais bien le droit. Relevant les yeux, je terminais cette course stressante.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mar 13 Nov - 22:10




« Visite à Logue Town, un défilé de mode! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Nya, qu'est-ce que j'étais content, ce matin dès mon réveil, Minami Senchô m'avait annoncé que nous allions allés sur une autre île pour quelque temps. Mais ce fut encore mieux quand, j'avais appris que notre destination, serait cet endroit, que je voulais tant voir depuis, que nous avions aménagés sur East Blue. Oui, nous nous rendions sur 'Logue Town', là où le très célèbre 'Kaizoku Ô' était né et avait été exécuté par la marine, faisant alors débuter le 'Grand Âge d'Or' de la piraterie.

_ C'était donc dans la joie et la bonne humeur que je préparais rapidement mes affaires. J'emportais simplement le minimum requis, à savoir des rechanges pour me changer après une bonne douche. En parlant de ça, comme il faisait chaud ses derniers temps, j'avais pas mal sué cette nuit, aussi, je retirais mes habits d'un mouvement et l'instant d'après, j'étais déjà la baignoire. Traîner dans l'eau chaude était l'un de mes petits plaisirs, du coup, je passais énormément de temps allongé à profiter de la chaleur après m'être bien nettoyé.


*J'en reviens pas, je vais fouler les endroits que Lui à foulé...*

_ Dès que je fus satisfait, je vidais l'eau de mon bain et la regardais partir en un petit tourbillon. Prenant ma serviette, je m'essuyais rapidement, avant de retourner dans ma chambre afin de me vêtir. Mettant les habits avec lesquels j'étais à l'aise quand j'étais en déplacement, je me regardais dans la glace, je ne faisais pas petit ado de 14ans. Était-ce à cause des mes yeux hors du commun? Ou alors à cause de tous ses piercings? J'en avais pas la moindre idée, mais j'avais toujours fait plus vieux que ce je l'étais. Je finis par revêtir ma veste fétiche que j'enlevais avant chaque combat afin de ne pas l’abîmer... Et en sautillant gaiement je descendais auprès de celui qui était devenu mon grand-frère.

_ Cela faisait longtemps que je n'avais pas prit la mer, ça faisait plaisir de toucher à nouveau à une barre, de regarder le compas pour voir si je nous dirigeais dans la bonne direction. Nous venions juste de partir que j'étais déjà impatient d'arriver là-bas, ma curiosité n'avait jamais été aussi élevé, même lorsque nous avions accostés à 'Water Seven'. Quand Minami me releva au commande, je partis m'allonger sur le pont et posant ma tête sur mes bras croisés, j'admirais le ciel en attendant que nous attendions notre destination.

*Logue Town, j'arrive!*

_ Quand nous arrivions, le soleil avait déjà commencé sa descente vers l'autre côté du globe, nous accostâmes donc à un ponton et nous attachâmes le navire. Il ne restait maintenant plus qu'à trouver une chouette petite auberge afin d'y passer les nuits où nous resterions sur place. Après quelques minutes, nous trouvâmes notre bonheur, pas trop loin du port et centré par rapport à la ville elle-même. Le gérant était vraiment sympa et comme nous venions de loin pour plusieurs jours, il nous offrit notre repas du soir, ce dont nous ne nous privâmes pas. C'est donc bien repu que nous allâmes nous coucher afin d'attaquer demain en forme.

_ Alors que le soleil se levait, cela faisait déjà quelques temps que j'étais debout, comme habituellement, je venais de faire mon petit jogging quotidien et je rentrais me laver. Une fois terminé, je redescendais et une fois dehors, je commençais ma petite exploration de touriste, vu que j'en étais un. Mais, contrairement à ce que j'avais cru, rien ne sortait vraiment de l'ordinaire, il y avait exactement ce qu'il se trouvait dans chaque grande ville. C'est alors que mes deux yeux violets tombèrent sur une affiche qui parlait d'un défilé de mode... Bien que je n'étais mordu de ce genre de chose, je décidais d'y aller, ça permettrait de tuer le temps.

_ Cest ainsi qu'à l'heure prévue, j'étais assis dans une des places qui étaient réservées pour les personnes qui viendraient regarder, ces magnifiques mannequins défiler. Cependant, elles avaient beau être sublimes, aucune d'elles n'arrivaient à réellement captiver mon attention, comme-ci il manquait quelque chose. C'est alors que la suivante fit son entrée, elle était plus petite que celles qui avait défilées jusqu'à maintenant et ce malgré qu'elle portait de haut talon rouge. Elle portait une magnifique robe fendue sur le côté et vachement aéré sur le haut, de même couleur que ces chaussures. Et pour finir, une écharpe de fourrure tombait sur ses épaules.

_ Pour une raison qui m'échappait, je me sentais comme attiré par elle... Je devais bien avoué qu'elle était belle, mais bon, quel était donc ce sentiment? Je savais juste que ce n'était pas de l'amour, car pour le moment, je n'avais pas changer de couleur de teint et mes pommettes ne chauffaient pas. Quelle grâce dans son déplacement, elle tourna quelques fois sur elle-même, repartit et avant de quitter la scène, son regard croisa le mien. Et là, une nouvelle qui était hors de ma compréhension se produisit... Elle venait de me faire un clin d’œil... Mais pourquoi donc...? C'est dans cette incompréhension que je me levais d'un bon et que je partais en direction de ce qui me semblait être la loge des mannequins.
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Sam 24 Nov - 2:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mer 14 Nov - 0:37

Je finis par me sortir de ce lot de regard. Je ne savais pas si j’étais parvenus à captiver la foule, à faire mon boulot. Mais cela ne m’intéressais pas. Mon employeur qui avait accepté le pari avec un sourire me rendit mes vêtements. Me mettant dans un coin derrière des rideaux, j’enlevais lentement mes talon qui n’était pas non plus les chaussures les plus confortable puis, la robe rouge et la pliait avant de la poser sur une chaise ; enfin, j’enlevais l’écharpe et la déposé au dessus de la robe. Nue, sans aucune gène, je respirais profondément afin d’évacuer le stress Fermant les yeux, je ne doute pas que quelqu’un m’ais vue, peut-être le dirigeant. Je m’en fichais, cela n’était pas important, après tout, je n’avais rien à cacher. Je m’assumais parfaitement.

Lentement, j’attrapais mes propres vêtements. Je touchais lentement, fait de soie, ils étaient parfait, en plus ils étaient noire, pile ce qu’il me fallait. Lentement, je mis mes sous vêtement puis ma robe noire à fleur plus foncé encore. Un unique vêtement, je ne le portais pas souvent, mais je l’appréciais beaucoup. J’enfilais donc ma robe tranquillement avant de mettre mes chaussures, sans talon. Enfin je retrouvais ma taille normal, cela faisait bizarre d’être plus grande qu’habituellement Petite fine et noire, je n’aurais su dire qu’elle type de chaussure je possédais puisque je n’y connaissais rien. En tout cas je les aimais, et c’est tout ce qui comptait, du moins de mon point de vue. Lentement, je sortis de derrière le rideau, ma robe remonté jusqu’à la base de mon cou changeant énormément par rapport à la précédente. Je remercier le patron de m’avoir accepté puis partie.

Tranquillement je sortis du lieu servant de préparation aux filles qui défilait. Parce que oui, il n’y avait que des filles qui défilait ici. Du moins pour aujourd’hui Enfin dehors, d’un côté ou il n’y avait aucun spectateur, je pris le temps de m’étirer. Cela faisait du bien, beaucoup de bien d’en avoir fini. Et comme je mi attendais, aucun de mes amis n’était venus m’attendre. Bon après tout ils étaient tous en service mais quand même. Je commençais à partir lentement lorsque j’aperçus un jeune homme s’approchait. Il n’était pas bien vieux, ça non, mais pas trop jeune non plus. Lorsqu’il s’approcha, je reconnus avec surprise celui a qui j’avais fait un clin d’œil. Cela me fit sourire et je continuais d’avancer dans ça direction. Il était vraiment différent des autres, je le regardais, les cheveux orange, un grand nombre de piercing. Je passais à côté de lui et m’arrêter.

-Tu a besoin d’aide pour quelque chose ? On dirait que tu n’ais pas d’ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Jeu 15 Nov - 19:53




« Fin du défilé?! Ce que je n'aurais dût voir! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ La loge des mannequins était désormais comme mon 'objectif'... Car j'avais envie de la voir de plus près, afin d'essayer de comprendre la raison de cette attirance que je ressentais là pour la première fois de ma jeune vie. Je marchais tranquillement, les mains dans les poches de ma looongue veste, puisque je ne pouvais les mettre dans celles de mon pantalon. C'est alors que j'arrivais en vue du but de ma recherche, l'endroit où elle était très certainement puisque son défilé venait de se terminer.

_ Même si je savais que l'on ne pouvait savoir ce que j'étais réellement en me regardant simplement, la prudence était quelque chose avec laquelle j'avais grandie. Donc sans faire le moindre petit bruit, en avançant sur la pointe des pieds, je me dirigeais vers ce qui semblait être un rideau. Il se trouvait là, sûrement dans le but d'empêcher une quelconque personne de venir épier les magnifiques mannequins qui se changeaient afin de monter sur scène ou après en être descendu. Ne voulant pas voir des choses qui n'étaient pas vraiment de mon âge, je m'arrêtais alors devant le pan droit de cette fameuse 'protection'.

*Allez, courage!* pensais-je en me tapant les joues

_ C'est alors que je laissais mes yeux s'aventurer à l'intérieur à la recherche de celle qui m'avait 'marquée'. Quelques secondes suffirent à la trouver, elle était pas très loin de ma position et était de dos. Même si je l'avais pas voulu, mon regard se posa sur son dos et cette immense marque qui le parcourait. Jusqu'où allait-il? De ce que je pouvais voir, il descendait jusqu'à son fessier et montait jusqu'à l'un de ses bras. C'était là un magnifique tatouage, cependant, avec la faible lumière qui se trouvait là où elle était, je ne parvenais pas à deviner ce qu'il représentait.

_ Tandis que j'admirais ce chef d’œuvre, elle se tourna d'un coup afin de récupérer ce qui semblait être des vêtements. Cependant, je n'avais pas envie d'être 'repéré' alors d'un mouvement éclair, je me déplaçais loin de là où j'étais. Lorsque je fus suffisamment loin, je me stoppais net avant de m'asseoir sur une des marches qui étaient à proximité. Je soupirais bien fort, au point même d'attirer l'attention des gens qui passaient par là, qu'aurais-je dit et fait, si elle m'avait vu? Rien que d'y penser, mes pommettes prirent un teint rosâtre. Repensant alors à ce fameux tattoo, je réfléchissais à ce qu'il pouvait bien être, quand une idée qui m'avait comme échappé m'arriva tel un boulet de canon... Je l'avais vu complètement nue... Mon visage rose devint complètement rouge. Je n'allais plus pouvoir la regarder normalement dans les yeux si je venais à la recroiser un jour...

*Non mais je suis vraiment un boulet!*

_ Me relevant doucement, je regardais autour de moi et je remarquais que j'étais dans un endroit qui m'était complètement inconnu. Par conséquence, je ne savais pas comment j'allais faire pour rentrer à mon hôtel, ce qui voulait dire que j'étais complètement paumé. N'aimant pas rester à rien faire, je pris un chemin au hasard, après tout, si je me perdais un peu plus, il n'y aurait pas de différence hein. Puis, avec mon pouvoir, si jamais je venais à avoir des ennuis, je pourrais facilement m'en défaire à l'aide d'une technique ou deux.

_ Après quelques minutes de marche, les bâtiments qui m'entourais commençaient à me rappeler vaguement quelque chose, mais quoi donc? Pour m'aider à me souvenir, je continuais alors tout droit et là, quel manque de bol, je me trouvais en face de la scène du défilé de mode que je venais de quitter. Je soupirais alors, pourquoi avait-il fallut que je reviennes sur mes pas? Et si en plus de ça, je venais à tomber sur elle? Que de pression pour un petit ado de quatorze ans seulement. Puis, mes oreilles à l’affût, un bruit sur les dalles du sol me parvint clairement. Me tournant dans la direction d'où il venait, je vis qu'ELLE avançait vers moi. Cela ne pouvait pas être une coïncidence, non, c'était sûrement quelque chose de prévu, le destin.

*Bon et bien, c'est partit...*

_ Prenant mon courage à deux mains, je me rendis à sa 'rencontre', espérant que tout irait pour le mieux. Respirant au mieux afin de ne pas penser à ce qui se passerait si elle m'avait vu l'épier, j'avais l'impression qu'un seul de mes pas en valant en réalité beaucoup moins que ça. Au point de croire que je faisais comme du 'sur place'. Puis la réalité vint tout remettre en ordre dans ma tête, nous étions désormais côte à côté, sa douce et élégante voix atteignit mes oreilles.

-Tu a besoin d’aide pour quelque chose ? On dirait que tu n’ais pas d’ici.

Euh... Euh... Vo...us... avez... raison... je... ne... suis... pas... d'ici... Je... suis... perdu...
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Sam 24 Nov - 2:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Jeu 15 Nov - 20:54

J’étais donc prêt de ce jeune homme. Je ne savais pas qu’elle âge il avait, pour ma part je lui en aurais donné seize, voir dix-sept. Mais pas plus. Non, peut-être moins même. Qui sait ; Je le regardais, un regard peu insistant, signe que j’attendais une réponse à ma question. Bon, d’accord, peu de gens pose des questions sans en attendre une réponse, mais j’avais déjà vue ça. C’est…. Étrange. Il ne semblait pas à l’aise, comme si il était intimidé. Je souris, c’était amusant. Ça réponse ne ce fit pas attendre, et elle confirma parfaitement mon impression. Il n’était pas à l’aise. Bégayant, il confirma aussi qu’il n’était pas du coin. Et le pire c’est qu’il était perdu. Cela ne m’étonnait même pas. Marcher seul en ville, dans un lieu que l’on ne connait pas, dans des rues que l’on ne connait pas. Rien de mieux pour ce perdre. Il était à peu près de ma taille, légèrement plus petit. Je réfléchissais, oui, j’avais largement le temps pour l’aider.

-Perdue ? Tu cherche à aller où ? Je connais bien la ville donc je peux te ramener ou tu veux.

J’avais décidé de ne pas faire remarquer son bégaiement, si il était timide, ce n’était pas de ça faute. Et je ne comptais pas aggraver cela. Encore si je le connaissais mieux, cela m’aurait amusé et je l’aurais un peu embêté avec. Surtout qu’en ce moment, j’étais de bonne humeur. Pour une fois. Sans lui demander, puisque de toute façon ce n’était pas lui qui allait diriger ma vie, je m’allumais une cigarette. Comme une drogue, cela terminerais d’évacuer mon stress. Ho bien sur, beaucoup diraient que ce n’est pas une bonne méthode, qu’il ne faut pas. Fumer est mauvais pour la santé. Fumer tue. Fumer t’empêche de te battre correctement. Oui, dire ça c’est bien beau mais en général, ceux qui le dise ne connaisse même pas les effets de la cigarette, le bien être que l’on ressent lorsque l’on tire un coup. Je tirais, inspirant la fumer puis, faisant bien attention de ne pas en envoyer sur mon interlocuteur, je la soufflais pour la faire sortir de mes poumons. Oui, j’ai beau fumer sans demander l’avis aux gens, je possède un minimum de politesse et j’évite d’envoyer toute ma fumée dans la figure des gens.

Un nuage cacha le soleil pendant un instant, la journée était belle, tout ce passer bien et pour le moment, aucun ennuie n’était en vue. C’était parfait tant que cela continuait comme cela. Ce que je me demandais en faite, c’était les conséquences d’autant de piercing. Je savais que pour un tatouage, il n’y avait plus de risque lorsque tout était finit et correctement incrusté. Mais les piercings c’était une autre histoire, après tout, le métal peut rouiller, tout peut s’infecter. Je me décider donc de lui poser la question, mais plus tard, lorsqu’il serait un peu plus a l’aise avec moi, je ne savais pas si ce malaise était du faite que j’étais plus vieille que lui, ou parce que j’étais une fille. Ou bien les deux. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Ven 16 Nov - 0:46




« Tête à tête?! une Proposition Inattendue! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Tête à tête, la situation que je redoutais le plus était maintenant arrivée. Le hasard ou le destin l'avait sans doute voulu, mais ça ne changeait pas le fait, que j'étais plus que mal à l'aise en sa présence. Pour commencer, c'était une femme et rien que ce fait mettait en avant ma grande timidité. Ensuite, elle était 'Magnifique', 'Gracieuse' et 'Élégante'. Pour terminer, de part ma stupide curiosité, j'avais plus que ce que j'avais prévu et du coup, je ne savais pas comment réagir face à cela. Histoire de ne pas croiser son regard, je fis balader le mien sur le sol et je remarquais que ses chaussures n'étaient pas celles qu'elle portait lors du défilé. Ainsi, poussé par la curiosité, je montais doucement et je vis qu'elle portait une robe noire, complètement différente de la rouge de tout à l'heure, celle-ci montant jusqu'à son cou. Mes yeux violet se posèrent alors dans les siens couleur marron.

-Perdue ? Tu cherche à aller où ? Je connais bien la ville donc je peux te ramener ou tu veux.

A... mon... auberge... mais... ce... n'... est... pas... pressé...

_ Jamais je m'étais attendu à ce qu'une lady me proposerait de me raccompagner et je ne savais pas vraiment comment réagir. Non en fait, c'était pas uniquement cela, car de toute manière, dès que j'étais en compagnie de personnes féminines, je perdais tous mes moyens... Alors que je réfléchissais à pourquoi mon comportement été ainsi, je la vis sortir un paquet de cigarettes de sa poche, en prendre une et l'allumer dans la foulée. Elle tira dessus et recracha la fumée par la bouche dans la direction qui se trouvait à l'opposée de la mienne. Tient, voilà qui était très attentionné de sa part. Car en général, ceux qui fumaient, ne prêtaient pas attention à l'entourage et bon nombre de fois, j'avais finit avec cette odeur dans le nez. Et tout ceci avait eu pour conséquence, que je ne supportais pas la senteur de quelqu'un qui fumait.

*Quelle horreur, cette odeur!*

_ Pour ne pas penser à tout ça, je revins poser mes yeux sur sa robe qui montait jusqu'à son cou. Pourquoi donc allait-elle si haut? Bien que je pensais connaître une probable réponse, j'avais du mal à comprendre. Bien que je n'étais pas sur, je me doutais qu'elle désirait 'camoufler' le tatouage qui se trouvait sur une grande partie de son corps. Avait-elle de savoir que des gens pourraient le voir? Qu'est-ce que cela pouvait bien cacher? Bien que j'étais tiraillé par cette envie de connaître la réponse, je ne pouvais lui demander, car j'avais déjà du mal à dire des phrases pourtant si facile... Alors qu'est-ce que ça donnerait avec des plus complexes et plus intimes? Rien de bien bon, à n'en pas douter. La regardant droit dans les yeux et prenant mon courage à deux mains, je tentais de formuler une demande.

P... Pourrais...-tu... me... faire... visiter... s'il... te... plaît...?
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Sam 24 Nov - 2:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Ven 16 Nov - 2:17

Il m’examiner, de haut en bas, c’était amusant. Autant il n’arrivait pas à parler correctement, autant m’examiner ne semblait pas le déranger. Je fumais tranquillement en faisant tout de même attention à ce que la fumée ne parte pas vers lui. Oui, la cigarette avait beau être une addiction, je pouvais tout de même faire en sorte qu’il ne reçoive rien. Ce serait dommage qu’il ce mette à fumer par ma faute. Le soleil revînt et il répondit. Il voulait que je lui fasse visiter la ville, soit disant qu’il avait le temps avant de retourner à son auberge. Comme si c’était marqué guide touristique sur mon front. Je souris. Pourquoi pas, cela m’occuperais et au moins, il ne serait pas retrouvé perdue au fond d’une ruelle. Ce serait déjà ça. Je hochais la tête et répondit.

-D’accord, viens, suis moi.

Je fis demi tour repartant de la d’où je venais. Sauf que je ne m’arrêtais pas à mon ancien lieu de travail, je passais juste a côté continuant vers la place principale. La ou il y avait l’échafaud. Tout les nouveaux venus venait toujours pour cela. Pourtant, il n’avait rien d’extraordinaire.

-Je suppose que tu es d’abord venu pour voir l’échafaud, comme tout le monde.

Je m’étais mit à sa hauteur pour pouvoir lui parler, après tout, je n’étais pas guide à l’origine et je préférais être à côté d’une personne pour montrer des choses. Nous venions d’arriver dans la rue principal, bondé, comme toujours. Mais c’était le chemin le plus rapide afin d’aller jusqu’à notre destination. Je jetais un coup d’œil dans ça direction et dis tranquillement. Décidément, il avait beaucoup de piercing, cela ne devait pas être si dangereux que cela. Bon après, à mon avis il ne fallait pas ce retrouvé devant un aimant géant qui les arrache de force. A moins que ce soit un métal spécial qui n’est pas attirer par ce genre de chose.

-Tu peux poser n’importe qu’elle question, je répondrais dans la mesure de mes moyens. Ha oui, je voulais savoir, c’est dangereux les piercings pour la santé ou non ?

Il pouvait poser n’importe qu’elle question, je m’en fichais. Je n’étais pas du genre à m’offenser pour une question, même la pire. Surtout lorsque j’avais proposé moi-même de répondre à tout. Je savais assumer mes actes. Terminant rapidement ma cigarette, je l’écrasais contre un mur et la jetais dans une poubelle. Oui, j’avais besoin de ça réponse afin de savoir si moi-même je m’en ferais un plus tard ou non. Pour le moment je n’avais pas assez d’argent, j‘avais tout dépensé pour mon tatouage. Il m’avait coûté les yeux de la tête. Plusieurs années d’économie partit sur mon corps. Mais au moins, cela j’allais le garder jusqu’à la fin. J’aurais voulu qu’il soit à l’aise avec moi, pour avoir un interlocuteur digne de ce nom. Peut-être que quelque chose le dérangeait chez moi. Ou bien il était naturellement comme cela. Ce n’était pas vraiment un avantage dans les relations mais bon, ce n’était pas mon problème. Nous étions bientôt arrivés à destination. Encore quelques minutes et il saurait que cette endroit n’a rien d’extraordinaire. Du moins de mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Ven 16 Nov - 13:41




« Demande Acceptée?! Yata, j'ai une Guide*.* »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ C'est tout souriant que je regardais, les alentours de la scène du défilé de mode. Car j'attendais tranquillement la réponse que me donnerait la belle demoiselle. Malgré la présence de grands immeubles, le ciel était parfaitement visible, rien ne venait obstruer cette magnifique vue. Les yeux fixés sur cette étendue bleuté au-dessus de ma tête, je remarquais que ce n'était pas aujourd'hui, que le beau temps serait 'menacé' par un quelconque arrivage de nuages remplis d'eau. Mon regard revint se poser sur la jeune femme dont, je ne connaissais toujours pas le nom, elle tenait toujours fermement, cet espèce de truc qui détruisait le corps de l'intérieur. Peut-être était-ce par que je n'avais essayé, mais j'avais du mal comprendre comment les gens arriver à inhaler cette putride odeur avant de la recracher...

-D’accord, viens, suis moi.

_ J'étais content de savoir qu'elle acceptait de me faire visiter cet endroit si beau et surtout si important pour moi pour une seule et unique raison: Gol D. Roger. N'ayant rien à redire, je me contentais de sourire pour la remercier de 'prendre soin' de moi en me guidant un peu partout dans Logue Town. Elle fit alors un demi tour et nous partîmes dans la direction de là où avait eu lieu le show de mannequins. Cependant, nous ne fîmes que passer à côté, continuant notre chemin vers ce qui semblait être une grande place.

-Je suppose que tu es d’abord venu pour voir l’échafaud, comme tout le monde.

N... Non... Je... suis... là... parce... que... mon... Nii-san... avait... des... choses... à... faire... ici...

_ Quand j'eus répondu, je vis alors qu'elle reculât de sorte à se mettre à ma hauteur. Voilà qui était, une fois encore, bien gentil de sa part, au moins, je n'aurais pas à égosiller pour formuler une demande ou pour articuler une réponse. J'espérais cependant qu'elle continuerait de bien envoyer la fumée de la cigarette loin de mon visage, car sinon, j'allais me mettre à éternuer. Je n'eus pas le loisir de réfléchir à cela, car mon attention fut comme attiré par la ruelle dans laquelle nous pénétrions. Elle était remplit de part et d'autres de personnes 'diverses et variées'. Il y avait tellement de monde, que j'avais l'impression que l'on se marchait les uns sur les autres. Cependant, je ne pouvais rester fixé sur ce qui était autour de moi, sinon, j'allais finir par perdre la demoiselle de vue et je ne voulais pas me retrouver seul et perdu ici... Je me rapprochais alors le plus possible d'elle et en y regardant de plus près, je vis qu'elle jetait souvent des petits coup d’œil sur mon visage...

*J'ai une tâche sur le nez c'est ça?*

_ Je prenais alors ma main et commencez à essayer d'enlever les traces que je croyais avoir sur le visage. Quand alors, je compris la réelle raison, il s'agit de ÇA! Alala, quel boulet j'étais, croire un truc si stupide, alors que mon visage était bombardé de piercings. Pour couronner le tout, ils n'étaient pas vraiment 'normaux' ou 'classique'. Oui, c'était avec mes magnifiques yeux, le détail que j'étais de ne trouver que chez moi et moi seul. Et même si, ayant apprit à vivre avec, je trouvais qu'ils m'allaient plutôt pas mal, je ne souhaitais à personne d'avoir les mêmes, car c'était pas un bijoutier bien gentil qui me les avaient fait hein.

-Tu peux poser n’importe qu’elle question, je répondrais dans la mesure de mes moyens. Ha oui, je voulais savoir, c’est dangereux les piercings pour la santé ou non ?

E... Euh... tout... dépend... de... qui... le... fait..., des... matériaux... utilisés... pour... faire... le... trou... et... du... métal... choisi... pour... combler... le... vide...

_ Voilà qui était plutôt étrange, alors que nous nous connaissions à peine, elle s'engageait à répondre à n'importe quelle question que je poserais... Elle termina de tirer la dernière latte de sa clope et après l'avoir éteint contre un mur, elle la jeta dans la poubelle qui était à proximité. Nous étions arrivé à ce qui, me semblait être, la moitié de la grande rue où nous étions, au loin, sur la place, j'apercevais encore plus de monde, que ce passait-il donc pour attirer autant les foules? Enfin bref, reportant mon attention sur la lady qui marchait à côté de moi, un sourire aux lèvres, j'essayais de m'exprimer.

E...Est...-ce... que... tu... as... honte... de... ton... tatouage...?
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Sam 24 Nov - 2:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Ven 16 Nov - 15:06

Hmmmm, ainsi il avait simplement accompagné son grand frère. Et bien, c’est une occupation comme un autre et c’était son choix. Personnellement, suivre quelqu’un partout n’était pas ce que je préférais faire. Quoi que, cela dépendait des destinations choisis. Je devais avouer que je ne trouvais rien de bien intéressant à logue town, mais bon. Après tout j’avais toujours habité la donc je n’avais presque plus rien à découvrir. Je décidais donc de poursuivre mon chemin vers l’échafaud. La seule chose qui pourrait être intéressante pour lui. Bien que ce soit simplement un morceau de bois. Il répondit à ma question, oui, les piercings était dangereux en fonction de qui les faisait et de ce que l’on utiliser. Normal. Dit comme cela ça me paraissait logique, mais il devait y avoir certaine règle à respecter. Nous n’avancions pas vite à cause de la foule, il fallait ce frayer un chemin. Et sur la place, c’était encore pire. Il posa une question, me demandant si j’avais honte de mon tatouage. Cela me fit sourire, je le regardais attentivement. Ça voie était toujours hésitante, mais au moins il posait des questions. Je ne serais donc pas seule à diriger la conversation.

-Avoir honte ? Non, je ne dirais pas ça comme ça. C’est plutôt que aujourd’hui, je ne porte pas les vêtements qu’il faudrait pour qu’il se voit. Et tant qu’on ne le voit pas entier, cela n’a pas grand intérêt.

Oui, et pour le voir entier, il fallait que je sois nue. Mais cela je le gardais pour moi. Après tout, il était un peu jeune pour ce genre de chose. Du moins de mon point de vue. Je regardais autours de moi pour tenter de trouver un chemin un peu plus pratique, avec moins de monde. Lorsque mon regard tomba sur une petite ruelle ou deux hommes avait coincé une jeune femme. Je soupirais et lâchais.

-Attend moi ici ou accompagne moi, fait comme tu veux y’a un petit problème à régler par las bas.

Je pénétrais rapidement dans la ruelle, je pouvais déjà entendre les crie de protestation de la jeune femme. Argent, viol, tout pouvait arriver. Tout pouvait être enlevé. Lorsque j’élevais la voix criant à l’homme qui s’apprêt de lui arracher ces vêtements, ils se retournèrent.

-Bien bien, si vous la laissiez tranquille maintenant et que vous retourniez chez vous. Ça serait mieux pour tout le monde non ?
-Vas te faire voire, A moins que tu ne veuille prendre ça place ?

Ils dégainèrent chacun leur couteau alors que trois personne tombait derrière nous. Je levais la tête, il restait encore deux opposant en haut pour nous empêcher de fuir par les toits, aucun moyen de s’en sortir. Sauf en ce battant. Je regardais un instant celui que je guidais et lâchais.

-Au faite, je me suis toujours pas présenté, je m’appel Revinial Jula. Si tu sais te battre, je t’invite à le faire, mais évite de trop les abîmer.

J’étais de côté par rapport à celui que j’avais interrompu dans sa sale besogne et d’un seul coup, je tombais vers lui. Naturellement, comme si j’allais m’écrasé sur le sol. Ce n’était même pas un pirate, simplement un voyou de bas étages habitant dans la ville. Avant de toucher le sol, je pris une impulsion et me projetais vers ma cible. Trop lentement à mon goût mais cela serait suffisant pour le surprendre. Je me retrouvais près de lui. Je n’avais eu que six mètre à parcourir. Une seconde m’avais suffit pour arriver près de lui. Ma main droite ce dirigea vers lui, et je le frappais d’un bon coup de poing dans le ventre. Oui, j’avais beau être une épéiste et une femme. Je savais frapper à coup de poing. Nous y étions tous entraîner un minimum. Pour savoir comment frapper et pour pouvoir ce défendre en toute condition. Il tomba sur le sol et je me redressais tranquillement prête à recevoir les assauts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Jeu 22 Nov - 15:24




« En un instant, Tous au pays des rêves! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Malgré ma grande timidité, j'avais réussi à poser ma question, non sans grande difficulté certes. Bien que personnellement, à cause de ma 'bêtise', j'avais vu le tatouage intégral, j'étais curieux de connaître la raison pour laquelle, elle ne l'exposait pas à la vu de tous. Après tout, si elle l'avait, c'était parce qu'elle avait été voir une personne et lui avait demandé de le faire, non pas parce que des gens l'avaient décidé à sa place... Donc oui, j'avais besoin de savoir, pourquoi était-il désormais cacher sous sa robe qui montait jusqu'à son cou?

_ Après tout, j'étais l'exemple parfait de tout ça, même si c'était bien complexe et profond en réalité. Ces piercings si 'visible' et si 'nombreux' sur mon visage n'était pas là par ma volonté... Mais pourtant, après quelques mois à vivre avec, j'avais commencé à apprécier les porter et désormais, j'étais content de les avoir, j'en étais presque fier, car ils étaient maintenant une trace de ce que j'avais vécu il y a quelques années.

-Avoir honte ? Non, je ne dirais pas ça comme ça. C’est plutôt que aujourd’hui, je ne porte pas les vêtements qu’il faudrait pour qu’il se voit. Et tant qu’on ne le voit pas entier, cela n’a pas grand intérêt.

D'a... D'accord...

_ Voilà donc la raison pour laquelle elle préférait le camoufler... Et là comme un 'éclair' quelque chose me frappa soudainement... Mais qu'est-ce que je pouvais être bête... Je connaissais déjà la réponse à ma propre question, pourquoi donc, n'avais-je pas tilter avant? Alala, j'étais vraiment idiot par moment... Enfin bref, je n'avais que quatorze, je pouvais bien laisser échapper quelques petits détails n'est-ce pas? Finalement, je venais de comprendre l'ultime raison, qu'elle n'avait cependant pas donnée et un petit sourire de satisfaction s'afficha sur mon visage.

_ Reportant mon attention sur elle, je remarquais qu'elle cherchait un chemin pour nous rendre plus facilement sur la place. Suivant son regard du mien, je vis alors la même chose qu'elle, une chose que je ne supportais pas de voir... Deux hommes se croyant supérieur, maltraitait une lady... Toucher ainsi, à ce qui, pour moi, était les 'Plus Beaux Trésors' de notre monde était un crime irréparable et même la prison ne serait pas suffisamment douloureux pour les salopards de ce genre. Elle aussi semblait ne pas apprécier cela, elle soupira alors et prit la parole.

-Attend moi ici ou accompagne moi, fait comme tu veux y’a un petit problème à régler par las bas.

Bien entendu que je viens!

_ Tient, voilà que ma timidité c'était comme 'évaporé'... Maintenant que j'avais un objectif en tête et que j'étais plus focalisé sur la belle demoiselle que j'accompagnais, ben, j'étais de nouveau, complètement moi-même. Elle rentra la première dans la ruelle et la suivant de près, j'y entrais à mon tour. Car même si elle me paraissait capable de se défendre seul, je ne pouvais pas laisser une si belle femme être blessé. C'est alors que la 'discussion' commença.

-Bien bien, si vous la laissiez tranquille maintenant et que vous retourniez chez vous. Ça serait mieux pour tout le monde non ?

-Vas te faire voire, A moins que tu ne veuille prendre ça place ?

_ Alala, les criminels, tous pareils, ils croyaient vraiment que nous serions venu ici, si nous n'avions pas eu les moyens de les arrêter... Deux vrais boulets ces types-là. Enfin, un peu d'action n'était pas de refus, j'allais pouvoir monter dans l'estime dans la lady quand elle verrait de quoi j'étais capable. Cependant, le nombre d'ennemis augmenta subitement, trois venaient de tomber derrière nous afin de nous 'empêcher' de fuir et deux autres bloquaient l'accès aux toits, sans oublier les idiots qui étaient avec la femme. Sept, voilà qui était un bon chiffre, ça suffirait à faire un bon échauffement.

-Au faite, je me suis toujours pas présenté, je m’appel Revinial Jula. Si tu sais te battre, je t’invite à le faire, mais évite de trop les abîmer.

Enchanté Jula-chan, je suis Miraï D. Kilik!

_ Dès que j'eus terminé, l'offensive fut entamé par Jula, elle fit semblant de tomber au sol pour mieux se propulser sur le type le plus près d'elle. Voilà qui était rapide pour un 'humain' mais comparé à moi, c'était plus que lent. D'un bon coup de poing dans le ventre, elle l’assomma direct. Il tomba alors la tête première au sol, tandis qu'elle se redressait. Posant mon regard violet dans le sien, j'étais près à enchaîner.

Hihihi, ouvre bien les yeux! Hihihi

_ Sans plus, utilisant mon déplacement éclair, je disparaissais de ma 'place'. J'arrivais tout d'abord devant les types se trouvant derrière, apparaissant devant le premier, mon pied atteignit sa figure, faisant de même pour le second et terminant le troisième avec un poing dans le ventre. Toujours avec ma vitesse spéciale, je fonçais alors sur le toit et profitant de ma rapidité, je frappais les deux dans les parties génitales avant d'aller auprès du dernier debout, qui était près de Jula. Sortant ma dague, j'arrivais près de lui comme d'habitude et d'un bon coup sur la tête, je l'envoyais dormir à son tour. Retournant alors à la place que j'occupais au début. Comme-ci de rien n'était, je souriais. Les six corps tombèrent alors d'un seul coup.

Voilà, menace décimée et pas trop abîmée, Jula-chan!

_ Mais était-ce vraiment terminé pour autant? Quelle était donc cette grande ombre qui se profilé loin dans la ruelle et dont le regard semblait avoir besoin de se nourrir de sang...
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Mar 4 Déc - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Sam 24 Nov - 16:23




L’ombre qui se dessine dans les ténèbres n’a rien de rassurant. Elle s’avance, irrémédiablement, dans le but précis de mettre un terme à cette folie ayant envahit son lieu, sa ville, son île, ce pourquoi il s’était installé ici. Vous avez fait un beau travail, vous êtes fort, très fort, mais peut-être pas assez pour lui. Le chef de l’organisation que vous venez de démanteler sans même le savoir commençait petit à petit à étendre son pouvoir sur ce territoire, sur cette mer, son influence était grandissante, et deux petits moucherons osent se mettre en travers de sa route. Vous êtes courageux, ou suicidaire ? Ce hors-la-loi et d’un niveau totalement différent des autres. Vous pouvez l’entendre maintenant, ce bruit de métal crisser sur la route au fur et à mesure qu’il s’approche, laissant entrapercevoir son visage en continuant sa marche funeste vers vous. La haine sembla avoir envahit son corps tout entier, et cela se ressent parfaitement dans ses yeux. Dans ses mains, une hache à double tranchant qu’il semble avoir prit comme jouet de prédilection, mais pourquoi diable a-t-il fallut que ce soit précisément ce jour que vous veniez foutre la merde ?

« Bande de moucherons, je vais vous écraser ! »

L’ombre bouge alors rapidement, à une vitesse ahurissante dépassant l’entendement humain, elle est déjà derrière vous et vous ne semblez même pas vous en être rendu compte. C’est en un cri de rage, en un cri de haine, de colère, de manifestation de toute sa rancœur que son arme s’abat sur le sol, fissurant ce dernier en laissant l’onde de choc faire trembler la terre sois le métal froid. Il est là, juste là, à quelques centimètres et semble cette fois-ci dans de bonnes dispositions. Jula, tu sembles l’irriter au plus haut point. Kilik, tu n’as même pas idée à quel point il te méprise. Son regard est empli de folie, cet endroit sera votre tombeau. De nouveau, il se déplace, rapidement, très rapidement, se calant entre vous deux avant d’effectuer un mouvement de rotation à trois cent soixante degrés avec la hache à bout de bras. Logia, n’espère pas y échapper, son haki est plus fort que ton intangibilité.

[Ouverture des hostilités. Il se place entre vous deux et vous attaque les deux en même temps. Enjoy.]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Sam 24 Nov - 19:46

Je me relevais après avoir mit mon ennemis a terre, une petite frappe. Comme toujours dans ce genre de cas. Celui que j’accompagnais s’appeler donc Miräi D. kilik. Pourquoi ce D ? C’était une question qui faudrait que je lui pose, mais plus tard. Oui, pour le moment je l’appellerais Kilik, ce serait déjà pas mal. Je me redressais et je vis mes adversaires s’effondrer tout seul. Comme si quelque chose les avait frappés. Je me tournais vers Kilik, Il souriait et annonça que tous les ennemis étaient éliminés sans trop de dommage. Il faudrait que je lui pose des questions, beaucoup de questions. Mais d’abord il fallait partir d’ici.

Un bruit parvins a mes oreille, quelque chose approchait. Ou plutôt quelqu’un. Je regardais dans la direction du bruit. Une ombre apparaissait doucement, menaçante. De là ou j’étais, je pouvais sentir l’envie de me tue. Un frisson me parcourue et je ramassais un couteau sur le sol. Ce n’était pas un katana, mais c’était mieux que rien. Je pus voir quelques instant son visage ; effrayant, il était en colère. Tenant une hache à la main. Double tranchant. C’était problématique. Même avec un katana je n’aurais pas pu parer une arme comme la sienne. Cela l’aurait brisé immédiatement et je serais morte dans la fouler. Alors un couteau. Il ne fallait même pas y penser. Il parla, une voix ignoble. De base, j’avais envie de le tuer, surtout qu’il venait de m’insulter. Eux fois. Moucherons et le faite qu’il allait nous écrasez. Il ne fallait pas rêver. Il disparut. Passant derrière nous et frappas le sol de son arme. Le sol en trembla. Il était fort. Il ce déplaça enfin entre moi et Kilik, toujours avec cette vitesse ahurissante. Et frappa.

Un coup circulaire, destiné à nous frapper tout les deux. Instantanément, je bondis en arrière et grimaçais lorsque je sentis la lame me toucher. Légèrement au niveau du ventre. Le sang gicla, la robe était coupée. Mon tatouage abîmé. Je dérapais en arrière et posé une main au sol avant de lancer mon couteau dans sa direction. Je ramassais le second couteau qui trainait un peu plus loin et avançais lentement vers lui. Il était dangereux. Trop dangereux. Plusieurs armes étaient tombées au sol dû à l’escarmouche précédente. Dont un katana. Mon arme de prédilection. Il fallait que je le récupère afin de pouvoir me battre correctement. Mais l’homme était proche de l’arme, trop proche. Lentement, je me penchais en avant et, juste avant de toucher le sol, je fonçais vers le katana. Allais-je l’atteindre. Cela il fallait l’espérais, je comptais beaucoup sur Kilik pour le distraire pendant ma manœuvre. Nous avions un avantage, nous étions deux. Je lançais mon deuxième couteau dans la direction de mon adversaire et tendis la main droite pour attraper le katana. Oui, il fallait que je l’ai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Dim 25 Nov - 23:54




« le Boss arrive, Alors, c'est partit! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Hihihi, quelle joie c'était d’assommer des incapables qui se croyaient supérieur à tout le monde. Et heureusement pour eux, Jula m'avais demandé de ne pas y aller fort. Mais maintenant que c'était fait, nous étions 'prêt' pour le grand méchant loup. Euh, pardon, le chef, se trouvant à la tête de cette bande de malfrats. En plus de son ombre que je voyais grandir petit à petit, un bruit de métal en contact direct avec le sol. Voilà qui promettait d'être déjà plus intéressant que ses sous-fifres qui ne tenait pas à un coup de poing, pied ou de dagues à la vitesse de l'éclair. Quoi comment ça, c'était de ma faute? J'allais trop vite, ils n'avaient pas eu le temps de réagir? Ben euh, je vais pas réduire ma vitesse juste pour permettre à des pecnots de me suivre.

_ Ah tient, le voilà qui entrait sortait de l'obscurité, vu de plus près, en fait, il était plutôt classe. Il était jeune, des cheveux blond coiffaient en pics. Des piercings aux oreilles, un costume noir, chemise blanche et ce qui ressemblait à une cravate, en terminant par des chaussures de ville, vernies et noir.. Mais le détail qui me marqua le plus était ses yeux de la même couleur que les miens, mais en bien moins classe. Car les siens, en dehors du violet, ben ils étaient dans la 'normalité'. Ce qui n'était et ne serait jamais le cas des miens.

« Bande de moucherons, je vais vous écraser ! »

Je suis impatient de voir ça! rétorquais-je sur un ton de provocation

_ C'est alors qu'avec une grande vitesse, il se déplaça jusqu'à se trouver derrière nous. Il poussa alors ce qui semblait être un 'cri de courage' et frappa brutalement le sol de sa hache à double tranchant. Lorsqu'il leva son arme, je pouvoir qu'il n'avait pas une force à sous-estimer, il avait fait un beau trou et les petits dalles en partant du son attaque étaient comme soulevé. D'un autre mouvement, il se ramena entre moi et Jula. Il commença alors une rotation avec son big hachoir, mais à l'aide d'un 'déplacement éclair' je reculais suffisamment loin de sa portée. Voilà qui risquait d'être plus ennuyant que ce que j'avais prévu.

_ Mes yeux se mirent alors à chercher Jula. Elle était un peu plus loin et avait évité de justesse la lame meurtrière. Car une belle marque rouge était visible au niveau du ventre. Alors que je m'inquiétais à son sujet, je la vis envoyer, ce qu'elle tenait en main, droit vers notre ennemi commun. Comme lors de son attaque contre le type de tout à l'heure, elle 'tomba' au sol afin de se propulser. Regardant de plus près, je compris qu'elle désirait une des armes tombaient tout à l'heure après mon attaque sur les six sous-fifres. Un sourire sur mes lèvres naquit, la contre-attaque était sur le point de sonner. J'envoyais rapidement mon bras droit devant moi, le recouvrant de mon élément, le faisant ensuite condenser avant de l'envoyer dans la face du malfrat.

Raiken

_ De part mon élément, non seulement elle fusa droit sur lui, mais en plus de ça, elle était imprégné d'un pouvoir destructeur suffisant. Grâce à cela, Jula eut le temps qu'il fallait pour récupérer l'arme convoité. D'un déplacement dont j'étais le spécialiste, je la rejoignais et l'attrapant par les hanches délicatement, je repartais aussi vite vers là d'où je venais. Maintenant, nous avions quelques minutes afin de parler, sans avoir à se focaliser sur l'autre. Il nous fallait établir un plan d'attaque, sinon, nous ne parviendrons pas à le vaincre. Et ça, je ne le désirais pas du tout, mon aventure ne faisait que commencer hein.

Je suppose que tu t'en doute, mais nous allons devoir unir nos efforts pour le mettre K.O! Tu as un plan?
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Miräi D. Kilik le Mar 4 Déc - 8:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Dim 2 Déc - 15:34




La fille avait réussi à éviter de justesse. Elle était blessée. L'autre, en revanche, grâce à son fruit du démon, avait réussi à s'écarter assez vite pour éviter la hache plus que dangereuse. Vuka, le chef des hors-la-loi, s'arrêta, en frappant le sol de sa hache une nouvelle fois, fissurant celui-ci sans aucune difficulté, les dents serrées et les lèvres entrouvertes dans une expression de haine pure et dure. La première à attaquer fut la gamine. Celle-ci balança un couteau en direction du chef qui, de sa main libre, attrapa la lame sans difficulté. Une deuxième lame partit également et, toujours de la même manière, le type la bloqua. Ensuite, ce fut le rouquin qui passait à l'attaque, tandis que la fille attrapait un katana... Bah, le bandit n'avait aucune envie de l'en empêcher. Ils étaient tous les deux des cafards, et avec ou sans armes, il les écraserait. Le poing de foudre de l'autre type fonçait dans sa direction. Une attaque qui aurait pu être dangereuse... Tout du moins, si le combattant qui lui faisait face n'avait pas eu une lame en fer et surtout, le haki de l'armement. Enduisant sa lame de ce pouvoir, le criminel bloqua l'éléctricité grâce à son arme, la stockant sur celle-ci sans se blesser. En effet, son manche n'était pas en acier, et n'était pas direction en contact avec la foudre... De cette manière, il ne craignait strictement rien. Il frappa le sol à nouveau, laissant l'élément s'échapper par la terre et la pierre avant de regarder les deux autres qui lui faisaient face. Il allait passer aux choses sérieuses à partir de maintenant.

Tout d'abord, il envoya ses deux couteaux en direction du rouquin, après les avoir recouvert, bien sûr, du haki de l'armement. Il s'agissait en réalité des deux couteaux qu'avait balancé Jula quelques instants auparavant... Suite à cela, il bondit en direction de la demoiselle, levant sa hache avec une force époustouflante. Il la fit retomber en direction de la jeune femme dans le but simple de la tuer sur le coup. Une lame telle que celle-ci ne résisterait jamais à un choc aussi fort, surtout que l'arme de Vuka était recouverte de haki également... Comment pourrait-elle faire pour échapper à la mort ? Parer reviendrait à se suicider... Peut-être pourrait-elle éviter de justesse, même si sa blessure l'handicaperait ? Dans tous les cas, le maudit, lui aussi, avait du soucis à se faire. Les deux couteaux le visaient, mais pas son ventre : ses deux bras. Ainsi, s'il tentait d'esquiver sur le côté, il y avait de fortes chances qui soit touché tout de même...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mar 4 Déc - 0:06

J’ignore totalement ce qu’il ce passa pendant que je récupérais mon arme. Une brusque lumière failli m’aveugler, il y avait comme du courant dans l’air. Un choc sourd sur le sol au moment ou je récupérais la lame. C’était parfait. Kilik apparue à coter de moi, je sentis une grande impression de vitesse. Difficilement supportable. Nous venions de nous déplacer. Il me reposa et j’oscillais légèrement sur mes jambes. Aucune préparation, aucune habitude. Cela faisait un choc et je regardais légèrement halluciné Kilik qui me parla. Un plan, je hochais négativement la tête. A l’origine, j’étais en congé. Pour une fois. Alors me retrouver face a quelqu’un comme sa au milieu de logue town pendant une visite touristique improvisé et après un défilé de mode. Et maintenant il fallait que j’improvise un plan. Je lâchais juste assez fort pour qu’il l’entende.

-Je fais l’appât, dés qu’il y a une ouverture, tu l’élimine.

C’était tout ce qui m’était venus à l’esprit. Je regardais à nouveau mon adversaire et remarquais qu’il tenait les deux couteaux que je lui avais lancés. Problématique. Je m’éloignais légèrement de Kilik et il lança les couteaux vers celui-ci. Avant de me foncer dessus et de m’attaquer verticalement. Trop rapide pour que je puisse esquiver correctement. Trop puissante pour pouvoir parer normalement. Mon arme ce briserait sur le coup, et je mourrais derrière. Une chose que je n’avais absolument pas envie. Mourir à cause d’un hors la loi stupide qui voulait juste dominer les rues. Cela m’énerva et je décidais de contre attaquer sur son attaque. Me baissant légèrement pour obtenir un meilleur appui, je donnais un coup en diagonal vers le haut. De toute la puissance que je pouvais. Juste avant l’impact, j’appliquais une forte rotation tout en accélérant encore ma frappe. Une violente douleur me saisit au niveau du ventre au même moment mais je tins bon. J’avais subit bien pire pour mon tatouage et je n’allais pas faiblir pour si peu.

Je touchais la hache sur la lame. Un coup puissant, mon katana explosa entièrement faisant voler des éclats de métal un peu partout. La hache fut repoussée comme je l’escomptais. Tout comme moi. Je fermais les yeux, projetais en arrière je reçus quelque morceau de métal au niveau du ventre. Blessure plus ou moins légère qui ne mettrait pas ma vie en danger. A moins bien sur qu’ils s’enfoncent encore plus. Je grognais en espérant avoir offert à Kilik une opportunité de contre attaquer sinon, cela allait mal finir. Pour nous. Je me redressais lentement, les mains sur le ventre en retirant les morceaux de métal un par un. Je n’avais plus d’arme, les bras engourdie par le choc, je n’aurais de toute façon pas était en états de lancer une nouvelle attaque de cette ampleur.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mar 4 Déc - 13:51




« Ça passe... Ou ça casse! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ La vitesse de l'éclair, c'était là, ce que je préférais parmi toutes les possibilités que m'offrait l'obtention de mon élément. Même si je ne crachais pas sur la puissance et rapidité de frappe. Ni même, sur les attaques que j'avais développés ou qui viendraient encore à l'avenir. Partir d'un point A et atterrir à un point B en quelques millièmes de secondes était vraiment là, ce que je kiffer par-dessus tout. Car, presque rien, ne pouvait me contrer quand je venais à m'en servir, puis, au moins, je ne perdais pas trop de temps, lorsque j'étais pressé d'accomplir telle ou telle chose.

_ Pour exemple, actuellement en mauvaise posture, Jula avait essayée de récupérer une arme pour l'affrontement contre le 'boss'. D'un beau déplacement éclair, je lui avais permit d'être jour de ce monde et nous étions actuellement côte à côte. J'espérais de l'adulte qu'elle était, une stratégie qui serait efficace, car je n'avais pas envie de trépasser, j'étais bien trop jeune pour cela. Comme le dirais Nii-san, j'ai encore 'toute la vie devant moi'. J'espérais donc, qu'elle parviendrait à élaborer quelque chose, qui nous permettrait de nous sortir de ce guêpier.

-Je fais l’appât, dés qu’il y a une ouverture, tu l’élimine.

Ok, je ne raterais pas l'occasion que tu créeras! répondis-je fermement

_ Bien que, je n'aimais pas l'idée de la laisser attirer l'attention, nous n'avions pas vraiment d'autre options. Aspirant de l'air, je devais me faire une raison et me concentrer sur ce type, qui nous regardait avec son regard noir et haineux. L'enfoiré tenait en mains, les deux petits couteaux que la demoiselle lui avait lancé dessus, qu'avait-il prévu de faire avec? A peine m'étais-je posé la question, qu'il les lança tout simplement dans ma direction, Jula s'écarta de moi et d'un mouvement, le type bondit sur la lady et abattit sa hache verticalement.

_ Afin, de ne pas les perdre de vue trop longtemps, je regardais la trajectoire des lames qui fonçaient sur moi. Un sourire sur le visage, j'utilisais ce que je préférais, à savoir un déplacement éclair et je me plaçais à l'écart des traits mortel. Une explosion eut lieu quand ils frappèrent le bâtiment qui était juste derrière moi. En voyant les deux trous, j'étais content de ne pas être resté là, pensant que mon logia fonctionnerait. Une menace était maintenant 'éliminée' mais ce n'était pas pour autant terminé, il restait la 'cause' de tout ça et il ne serait vraiment pas aisé d'en venir à bout.

*Attentif! Attentif!* pensais-je en me donnant des claques sur les joues

_ Même si je me demandais comme elle allait se sortir de là, je lui faisais confiance. Nous venions juste de nous connaître, cela ne pouvait pas déjà se terminer, surtout pas de cette manière-ci. C'est dans cet optique là, que tout en me concentrant sur les deux, je commençais à enrober mon bras droit de mon élément. N'étant pas pressé, je pus faire une bien belle couche qui s'enroula tout autour du membre que j'utilisais pour mettre des droites. Après quoi, je stoppais l’afflux d’élément et le fit condenser, afin d'apporter la puissance et le voltage nécessaire pour défaire un tel adversaire.

_ C'est là que je fus estomaqué, elle se baissa et en remontant, sa lame décrivit une diagonale en direction du gars à la hache. Quelques secondes avant l'impact, elle pivota rapidement sur elle-même, ainsi, la rotation permettait de donner plus puissance à sa technique. C'est alors que les deux armes s'entrechoquèrent. Le katana de Jula se retrouva complètement brisés en pleins de morceaux de métal, tandis que l'autre était seulement repoussé au loin. Voilà l'occasion que j'attendais depuis tout à l'heure, d'un petit mouvement de pieds, j'utilisais mon déplacement éclair. En quelques dixièmes de secondes, je me retrouvais derrière le 'mafieux'. Tout sourire dehors, j'armais mon bras recouvert de foudre et le lançant dans la direction de mon adversaire, mon élément partit rapide et puissant.

Raiken

_ J'espérais de tout mon cœur que mon coup avait atteint la cible, car si ce n'était pas le cas, nous étions fichus. D'un autre déplacement éclair, je rejoignais Jula, qui enlevait des bouts de métaux qu'elle avait reçu à cause de l'impact de tout à l'heure. Une fois à ses côtés, je compris qu'avec le nombre de blessures qu'elle avait, même si elles n'étaient que légères, elle ne pourrait plus résister bien longtemps. Sans parler, que sans elle, je ne pourrais pas non plus faire grand-chose, car ça serait alors du un contre un et vu sa puissance, je serais tué et point final. Je lui sourirais, car si l'autre s'en sortait, ben au moins, nous trépasserions ensemble.

On a fait notre possible! On a plus qu'à y croire!
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Jeu 6 Déc - 20:27




Une nouvelle fois, ces cloportes l'agaçaient au plus haut point. Comment osaient-ils, maintenant, lui résister ? Ils avaient décimés son groupe... Cela ne leur suffisait donc pas ? Et pour preuve : la femme, qu'il avait attaqué d'un puissant coup de hache, réussit à repousser sa force brutale d'un coup habile et qui paraissait très technique. Malheureusement pour elle, la lame qu'elle venait d'utiliser avait volé en éclats... C'était bien dommage : Vuka n'aurait plus aucune résistance qui valait la peine d'être vécue de sa part, apparemment... Bof, tant pis. L'autre rouquin serait certainement une cible intéressant, plus qu'elle : il avait réussit, une nouvelle fois, à éviter son attaque en utilisant un déplacement extrêmement rapide... Les fruits du démon étaient réellement effrayants. En tout cas, pour les hommes qui, différemment au hors-la-loi, n'avaient aucun moyen pour les stopper... Car celui-ci savait bien qu'un coup de hache recouverte de haki dans le bide le couperait en deux comme un mec des plus normaux. Enfin bref... Le percé avait profité de l'occasion qu'avait offerte la demoiselle en faisant une parade pour envoyer un poing de foudre rapide en direction de son adversaire. Cela aurait pu se montrer très efficace, comme offensive, si le criminel n'avait pas déjà comprit une chose : le métal attire l'électricité... C'est en pensant à cela que le bandit jeta sa hache en direction de cette attaque. L'arme, en passant sur celle-ci, entraîna tout l'élément et alla se planter simplement dans un mur en pierre, empêchant ainsi le maudit de toucher sa cible comme il l'aurait souhaité. Mais l'utilisateur de cette arme blanche n'était pas du tout prêt à s'arrêter là...

Et pour cause. Lorsque les deux autres furent côte-à-côte, un sourire malsain émergea sur le visage du hors-la-loi. C'était le moment qu'il attendait... Certes, il était bon, voir excellent au maniement de la hache, mais il avait un autre atout... Son corps-à-corps. Il se propulsa avec une vitesse incroyable, utilisant le fait que les deux autres devaient le penser mort pour les prendre par surprise. Recouvrant ses deux poings de haki de l'armement, il visa les deux visage de deux coups de poings particulièrement rapides et puissants. Ils ne seraient sûrement pas meurtriers mais pourraient amocher ces cloportes assez efficacement, et placer ainsi Vuka en position un peu plus confortable. Il savait que son adversaire maudit serait le plus chiant à buter à cause de sa vitesse, mais seul, celui-là ne pourrait absolument pas le vaincre. Donc pour le moment, ce qu'il voulait faire avant tout était supprimer la jeune femme qui avait déjà été assez correctement blessée par les éclats de sa précédente épée... Peut-être serait-elle sonnée à cause de cette force ? Sans doute, oui... Et dans le pire des cas, le criminel enchaînerait avec quelques coups de pieds dans les côtes, histoire d'aggraver un peu les blessures et les cicatrices qui apparaissaient sur son corps féminin. Ils allaient payer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mar 11 Déc - 11:52

Je ne pus voir ce qui ce passait juste après ma contre attaque, préoccuper par mes multiples problème qui se compliquerait si je m’en occupais pas immédiatement, je ne pouvais pas bouger et je terminais de retirer les morceaux de métal lorsque kilik arriva prêt de moi. A la même vitesse qu’à son habitude. Décidément, je ne m’y habituerais pas. Oui, comme il disait, il fallait croire qu’il était hors d’état de nuire. Cela aurait était parfait. Mais ce n’est pas ce qui arriva. Bon, il était désarmé, c’était déjà sa, ça hache ne nous menaçait plus et pourtant. Il n’arrêta pas de ce battre et n’alla pas non plus chercher son arme. Il fonça sur nous, sur de lui, certain de nous battre. De plus il était rapide. Et je n’avais plus que la garde ainsi qu’une minuscule lame de quelques centimètre, fragilisé mais encore tranchant. Si il était si sur de lui, c’est qu’il devait penser pouvoir nous tuer en quelque coup. Pourtant à main nue c’était pas le plus simple. Me relevant je souris. Oui, je n’allais pas laisser un gamin se faire massacrer. Je l’avais emmené la dedans, c’était à moi de l’en faire sortir.

-Bon, maintenant vaut mieux que tu partes, j’vais me charger de lui. Si tu reste, attaque, même si je suis prit dedans.

J‘avançais, sans me préoccuper de mes blessure qui entravait légèrement mes mouvements. Je serais la première à prendre les coups. Non, la première à l’occuper. Comme auparavant. Kilik possédait une plus grande force d’attaque que moi en ce moment, il ne fallait donc pas hésiter. Au moment où j’allais être touché, j’esquivais. La technique la plus difficile que je connaissais. Ou presque. Imprimant une rotation sur mon corps je voulus passer sur le bord droit. Malheureusement, je n’étais pas assez entrainer. Je reçus son poing droit dans les côtes gauches stoppant nettes ma rotation. Par réflexe, je m’accrochais à lui en plantant le reste de ma lame dans son bras. Je hurlais de douleur en crachant du sang. Ce coup de poing était anormalement puissant. Un craquement c’était fait entendre signifiant que ce combat, si jamais je survivais, laisserait des marques. Longtemps. Je me sentis reculer alors que le bandit avancer. Cela allait mal, très mal. Si kilik était partit, au moins il serait sauvé. Si il était resté, c’était la dernière occasion que je pourrais lui fournir, entravant les mouvement du bandit. Il fallait juste qu’il n’ait pas de scrupule à attaquer. Oui, les scrupules sont inutile lorsque la survie et l’extermination d’un bandit de ce calibre était en jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mar 11 Déc - 15:05




« la Dernière... des Dernières Chances... »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Fichu combat, cela commençait réellement à me sortir par les oreilles... Comment avions-nous pu en arriver-là? Alors que nous voulions, juste protéger une pauvre citoyenne, d'une bande d'affreux. Si seulement ce type, si moche mais, à la fois si classe, n'avait pas débarqué, nous aurions tranquillement repris notre route à travers les ruelles de 'Logue Town'. En ce moment-même, nous aurions pu être tranquillement sur la place, au soleil, à boire une boisson et manger quelques petits trucs... Mais non, le destin s'acharnait sur nous. Et après deux contre-attaque, le 'Monstre' était toujours indemne, ce qui prouvait la difficulté de la situation à laquelle nous faisions face, pourtant avec courage.

_ Grâce à la diversion que m'avait procuré la demoiselle et dans un excellent timing, j'avais lancé la meilleure technique que je maîtrisais... Car à mon âge, c'était pas comme-ci, j'avais une grande variété de choix, vu que j'avais tant de progrès à faire dans le domaine du 'Contrôle de mon Élément'. Pensant que, j'avais fait mouche, ce qui était, probable à 75%, vu ma vitesse éclair et ma proximité, j'avais rejoint Jula, qui souffrait à cause de la précédente attaque du blond. Ma phrase était rempli d'espoir, car j'espérais réellement que nous pourrions en finir et vite avec ça, préférant passer du temps à marcher avec elle, que de combattre à ses côtés.

*Si seulement j'étais plus fort*

_ C'est là qu'un bruit de métal attira mon attention, mes yeux cherchèrent rapidement la 'Source' du son. Il s'agissait de la hache à double tranchant du type, qui venait de s'encastrer avec force dans l'un des murs qui nous environnaient. Reportant mon regard sur lui, je vis qu'il fonçait vers nous, à l'aide de sa vitesse surhumaine. Il n'avait pas la moindre trace de blessure sur le corps, preuve que mon attaque n'avait servie à rien. Et c'est là, que je fis enfin le rapprochement... L'enflure avait jouer avec le matériau dont son arme était faite, afin de servir de 'Paratonnerre' … Ainsi, il avait pu éviter mon 'Raiken' et sa lame s'était retrouvé propulsée contre le mur à sa place...

_ Je regardais alors notre situation, et sans le cacher, elle me semblait plutôt mal en point... Jula était blessée et allait avoir du mal à continuer le combat bien longtemps... En plus de cela, elle n'avait plus que le manche de son arme et une lame d'une dizaine de centimètres, ce qui n'était pas près de suffire pour stopper le 'Boss' des hors-la-loi. Qu'allais-je bien pouvoir faire du coup? J'étais bien sur prêt à me sacrifier pour elle, si il le fallait... Mais je ne pouvais pas m’entêter à croire que nous pouvions vaincre ce truc, qui était loin de valoir, des pirates de grandes renommées...

-Bon, maintenant vaut mieux que tu partes, je vais me charger de lui. Si tu reste, attaque, même si je suis prit dedans.

Jamais je laisserais une lady derrière moi... Puis, je ne suis pas un fuyard, je préfère perdre que fuir... Donc, ensemble, jusqu'au bout!

_ Alors que le type arrivait vers nous à grande vitesse, ses deux poings visaient nos têtes, Jula avança et se mit entre moi et l'affreux... Non, une fois encore, elle comptait encaisser à ma place, jouer le rôle de 'l’appât'... BORDEL! Pourquoi étais-je si faible? Incapable de protéger une demoiselle et pire que cela, afin que nous survivions, elle était obligé d'attirer l'attention, pendant que j'avais le rôle de l'esquive et de la contre-attaque... Cela ne me plaisait vraiment pas du tout et c'était la dernière fois, que je laissais pareille chose se produire...

_ Elle entama alors, comme à son habitude, une rotation, bien que celle-ci était moins 'Classe' que les autres, à cause des nombreuses blessures... Profitant de son 'Ombre', je me préparais à attaquer, tout en regardant la scène avec de grand yeux... Comme je l'avais déjà fait deux fois, je recouvrais mon bras de foudre, la laissait durcir... Quand soudain, Jula fut stoppé par un des coups de poing, qui venait de se loger sur le côté gauche de ses côtes... Était-ce par habitude, ou par réflexe, mais elle s'accrocha alors fermement au bras qui la touchait, au point d'y planter le bout de lame qu'elle tenait toujours en main... Elle se mit à hurler de douleur, après coup et à cracher le liquide rouge se trouvant en chacun de nous...

*C'est notre dernière chance! Ne la gâche PAS!* me dis-je à moi-même, en me donnant des coups pour rester attentif

_ Comme elle ne lâchait pas prise du bras du type, je serais suffisamment à bout portant... Et comme il n'avait plus sa hache, il ne pourrait pas s'esquiver cette fois-ci... Le seul point négatif, auquel, je ne parvenais pas à me résoudre: je ne voulais pas l'embarquer elle aussi dans ma technique... Je réfléchissais donc, rapidement à ce que je pourrais bien faire, pour éviter une telle chose... Quand c'est alors, que la solution m'apparut, je me devais de tenter le tout pour le tout... Dans un beau flash bleu, j'apparaissais à côté d'elle, je me mis sous elle, de sorte à la caler sur mon épaule, puis d'un bon en arrière, je faisais feu, euh, éclair pardon.

Raiken

_ D'un nouvel éclat ciel, je disparaissais de la place où je me tenais avec Jula, avant d'apparaître sur un toit, dans une ruelle d'à côté... Je la déposais alors contre un petit muret, là, elle serait à l’abri de l'autre, s'il venait à être toujours dans la 'Course'. Avec un beau sourire, je la regardais, j'espérais qu'elle irait mieux désormais... Que les coups qu'elle avait reçu finirait par partir, sans venir 'Tâcher' son corps de magnifique lady. Mon regard dans le sien, je lui souriais tendrement et comme elle m'avait pas laisser le choix de faire l'appât, je m’apprêtais à faire quelque chose et son avis n'était pas le bien venu.

J'y retourne pour voir l'évolution de la situation et je reviens au plus vite! Je te le promet!

_ Maintenant, qu'elle était saine et sauve et que j'avais placé ma petite phrase, il était temps de faire ce que j'avais annoncé. A l'aide ma vitesse, je me plaçais sur un des toits, où s'était trouvé auparavant, les deux types qui nous bloquait l'accès... Mon regard alla aussitôt à l'intérieur de la ruelle, qui grâce à un rayon de soleil, était maintenant bien éclairée. La fumée était toujours là, avait-il encaissé le coup? Qu'allais-je devenir?
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Mer 12 Déc - 17:43




Tout se passa assez rapidement. La jeune femme, sans doute pour espérer une chance de victoire en préservant le maudit, avait essayé d'empêcher le hors-la-loi de le toucher. D'une habile et gracieuse roulade, elle avait voulu éviter le poing recouvert de haki de l'armement de Vuka... Mais ça n'avait pas totalement marché. En effet, malgré sa belle tentative, ses blessures l'avaient faite souffrir et elle s'était retrouvée obligée de calmer un peu le jeu, ce qui permit au bandit de la frapper avec force au niveau des côtes. Le choc provoqua quelques craquements... Une de moins. Elle ne serait pas en état de se battre avant un bon petit moment... C'était une bonne chose, puisqu'il ne restait désormais que le percé en tant que potentiel adversaire dangereux. Cependant, il avait baissé sa garde concernant la demoiselle un instant de trop, et elle avait su en profiter. Avec les dernières forces qui lui restaient, et dans un réflexe rapide, elle planta le bout de lame qui lui restait dans les mains dans les bras du chef qui serra les dents sous la douleur lancinante. Cette femme allait vraiment prendre, là... Elle l'avait énervé bien plus qu'il ne le permettait. D'abord, son clan et ensuite, elle osait le mutiler lui-même ? Non, il n'allait pas laisser ce geste impuni... Cependant, c'est à ce moment là que son acolyte décida de passer à l'action également. Le fourbe... Il passa sous la demoiselle et se propulsa en arrière, l'entraînant avec lui. La lame, elle, resta bloquée dans le bras du bandit qui s'apprêta à bondir pour attaquer une nouvelle fois et les mettre hors d'état de nuire une fois pour toute. Malheureusement, il n'en eut pas l'occasion...

Car le rouquin avait bien préparé son coup. Il envoya, une nouvelle fois, un poing de foudre en direction de son adversaire qui, cette fois, ne put ni parer, ni éviter. L'électricité projetée avait été bien trop rapide, même pour lui... Il fut donc entraîné avec force jusqu'à une maison qu'il heurta avant de traverser un mur, en retombant lourdement sur le sol. Il avait mal de partout, mais surtout au niveau de son bras blessé par la lame... En effet, celle-ci avait fait paratonnerre également, regroupant l'électricité au niveau de ce membre désormais inutilisable. Vuka se redressa en crachant du sang sur le côté avant de retirer le bout d'épée de son bras en retenant un cri de douleur. Les sales petits enfoirés... Totalement remonté, le chef des bandits se releva. Il allait se les faire... malgré tout, il était dans un bien piteux état. Ses vêtements étaient déchirés, de multiples blessures étaient visibles sur son corps et son bras gauche était désormais inerte... Il ne pouvait donc compter plus que sur un de ses membres pour mener l'offensive. La meilleure chose qu'il aurait pu faire à ce moment là était de reprendre sa hache, évidemment. Il se battait bien mieux avec elle que sans...

C'est pour cela qu'il se mit subitement à courir. Il remarqua son adversaire percé sur un toit, non loin. Sans réfléchir, il lui envoya le bout d'acier tranchant qu'il venait de recouvrir de haki de l'armement, histoire de faire diversion même si l'offensive était dangereuse et pouvait bel-et-bien s'avérer dangereuse pour son ennemi. Il courut ensuite droit vers son arme à double-tranchant qu'il empoigna fermement avant de se retourner vers le rouquin, priant pour qu'il soit encore là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Ven 21 Déc - 23:57




« QUOI? Eh, oui... Il était toujours Là! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ La fin, oui, c'était ce qui m'attendait, où tout du moins, ce que j'espérais trouver... Alors que je retournais sur les lieux du combat, avec ce type, plus que coriace... Au point ou ça en devenait énormément emmerdant. En plus d'être puissant, ça se voyait, qu'il avait l'habitude de combattre, contrairement à moi, qui n'était qu'un tout jeune ado... Je n'avais, que très peu d'expérience, dans les affrontements divers et variés. Bien que j'avais grandit sur 'Grand Line', c'était toujours ou presque, Minami Senchô et les autres, qui étaient ciblés, donc Sora et moi, nous nous contentions du 'Menu Fretin' quoi.

_ Pour rajouter un peu plus de poids à ma faiblesse... Nous en étions là, uniquement, car Jula, avait servit d'appât à mainte et mainte reprises... Si j'avais était un vrai homme et non un gamin, jamais cela ne se serait passé ainsi... Dès que nous rentrerions chez nous, je me concentrerais comme jamais sur mon entraînement... Je devais maîtriser complètement mon élément et agrandir ma 'Panoplie' de techniques... Je soupirais, tellement j'avais honte de moi, je me donnais envie de vomir... c'était pitoyable... Si elle n'avait pas été présente, je serais mort depuis belle lurette.

Kuuuuuuuuuuuuuuuso

_ C'est alors que mon attention fut attirée par du mouvement venant du bâtiment, où cet horrible mec avait été éjecté. Tssss, cela signifiait, que ce n'était pas terminé... Jusqu'où était-il résistant? Cela ne finirait donc jamais? Je ne désirais plus une chose là, prendre un bon bain et piquer un bon roupillon. Mais cela ne serait possible, qu'une fois la menace détruite. Il sortait enfin et je remarquais alors, que mon coup, avait fait plus de dégâts que ce que j'avais imaginé. Pour preuves, ses habits étaient partiellement amochés, des blessures étaient visible ci et là... Mais, ce qui comptait le plus, était son bras gauche qui était inerte... Il en avait perdu le maniement, jusqu'à la fin du duel.

_ Un léger sourire s'afficha sur mon beau visage de 'Teen', car il me restait de l'espoir. Cela ne serait, mais alors pas du tout, une partie de plaisir, mais vu les dégâts qu'il avait subit, mon pourcentage de vaincre, venait de grimper. Ne le quittant pas un instant des yeux, je remarquais qu'il courait maintenant... Du coin d’œil, je parvins à savoir qu'il cherchait son arme, après tout, ce n'était pas pour du vent, qu'il la manier quoi hein... Cependant, je ne pouvais rien faire pour l'empêcher de la récupérer... Après tout, il venait de me balancer un truc... Qu'est-ce que ça pouvait bien être? Enfin, vu la puissance dont il faisait preuve, je n'avais pas confiance, aussi je m'écartais de sa trajectoire.

Je le conçois, tu es Puissant et Rapide! Mais en vitesse, tu ne m'arrive pas à la cheville!

_ Aussitôt, je donnais forme, pas une, mais deux épées de foudre, une dans chacune de mes mains. Petit à Petit, un plan était en train de naître dans mon esprit, j'espérais juste qu'il fonctionnerait. Pour commencer, je marchais tranquillement, toujours perché sur la toiture, puis, d'un coup, une des deux armes fondit dans sa direction. Je savais d'avance, que cela ne suffirais pas à le toucher, mais bon, ce n'était là, qu'une petite partie de mon plan. Alors qu'elle n'avait pas toujours pas atteint sa cible, je lançais la seconde, qui fonçait à son tour sur, lui, venant cependant, d'un autre direction.

_ Afin de le surprendre, je devais compter, sur mon seul et unique 'Atout', la vitesse éclair qui était la mienne. Dans un flash bleuté, je disparaissait alors et suivant ma stratégie, j'apparaissais dans ce que je pensais être la seule brèche de mes deux lancés d'épées. Mon bras était maintenant recouvert de foudre, car je m'apprêtais à lui balancer, encore et toujours, la meilleure de mes attaques actuellement... Celle qui m'avait été inspiré, d'une personne qui était maintenant, un allié et un ami, ce bon vieux Mitsu. Levant le visage pour bien le regarder, je bougeais mon bras droit en avant.

Raiken

_ La seule dont j'étais certain, c'était que mes trois attaques frappèrent au même moment... Par contre, ce que j'ignorais complètement, était simplement: Avait-il était touché? Avait-il pu éviter? Au fond de moi, j'espérais un 'Yes' à la première des deux questions, car ainsi, le combat arriverait à son terme. Mais avec lui, je n'étais, vraiment pas sur, alors je préférais prendre mes précautions et reculer, suffisamment loin, pour éviter toute contre-attaque surprise.
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Sam 22 Déc - 14:11

Décidément ça faisait mal. Mais maintenant, Kilik pouvait attaquer tranquillement. A travers moi, sans aucun soucie. Il était probable que je mourrais après, ou bien que je me retrouverais à l’hôpital pour blessure très grave. Mais cela n’avait pas grande importance. Nous devions être sans pitié avec les hors la loi, et je n’hésitais pas à mettre ma vie en jeux pour éliminer une menace. L’attaque ne vint pas, pas aussi vite que je l’aurais espérait. Par contre, je me retrouvais brutalement soulevé. Très vite, avec cette vitesse que je ne supportais pas. Je devinais que Kilik venait de me sauver la vie. J’avais lâché le reste de mon arme. J’entendis un bruit de choc, peut-être que Kilik avait touché sa cible. Mais déjà, avec cette même vitesse, nous étions sur un autre toit. Pas très loin de la ruelle ou nous nous battions. Mais suffisamment loin pour être hors de danger. Il me déposa contre un petit muret en position assise. Et ce qu’il dit me glaça le sang. Il allait y retourner pour terminer le travail si jamais il n’était pas mort. Cela ce voyait qu’il ce battrait jusqu’au bout. Mais je ne pus l’empêcher d’y aller. Il était bien trop rapide et désormais je peinais a bouger.

-Putain de merde.

J’avais étais sauvé par un gamin. Ce même gamin qui retournait au combat pour « vérifier » que c’était bien gagné. Et si ça ne l’était pas, j’étais sur qu’il ce battrait. Un gamin que moi, une marine, ne pouvait plus aider et cela me mettait la rage. Je tentais de me relever mais mes blessure m’en empêchèrent, un petit gémissement échappa de ma bouche alors que je glissais de côté m’aplatissant sur le toi. Je crachais à nouveau surmontant la vague de douleur. Du sang apparus, encore. J’étais bien touché, son coup de poing ne m’avait pas raté. Je grommelais une vague d’insulte en espérant que Kilik survive. Mes yeux ce fermèrent et juste avant de sombrer dans l’inconscience, je me fis la promesse de mettre une baffe à ce gamin qui courrait toujour vers la mort. Si jeune et si téméraire. Je m’évanouis.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Sam 22 Déc - 14:42




Vuka courrait toujours, sans trop réfléchir. De toute façon, avec un bras en moins, sa hache était son seul salut possible. Il ne pourrait certainement pas venir à bout d'un logia à mains nues, même avec son haki de l'armement... Enfin, il se serait agi d'un logia lent, ou qui ne changeait rien de ce point de vue, ça aurait été possible, mais là... Ce gosse était quasiment insaisissable. Trop chiant... Il n'avait même pas vérifié si son lancer d'arme avait marché, en fait. Il se contentait d'avancer, bêtement et peut-être même imprudemment. Le hors-la-loi, de toute façon, n'avait pas trop le choix... Soit il atteignait son arme, auquel cas il pourrait vaincre, soit il ne réussissait pas à y arriver à temps, auquel cas il n'avait que très peu de chance de se défaire de son ou de ses adversaires, suivant l'état de santé de la jeune femme. Elle n'interviendrait certainement plus, vu le coup de poing qu'il avait réussit à lui donner... Mais bon, si jamais elle pouvait revenir à la charge, elle poserait certainement très rapidement problème. En un contre un, ça pourrait aller, mais rien qu'avec cette épéiste, cela deviendrait un poil plus dur. Enfin, sauf si le criminel parvenait à la prendre en otage... Cela pourrait être une bonne idée, d'ailleurs. Il aurait du y penser avant... Il aurait pu obliger l'autre mec à se blesser, à se mutiler, pour prendre le contrôle de l'affrontement. La prochaine fois qu'il se retrouverait dans une telle situation, il y penserait... Même si ça n'était pas sûr qu'il retrouve un jour deux ennemis de ce type. Après tout, il fallait déjà qu'il survive à ce combat là... Et ça n'était clairement pas gagné. Car déjà son ennemi repassait à l'attaque... Ce mec était une véritable teigne. Apparemment, il avait évité le bout de lame recouvert de haki et maintenant, il envoyait deux épées en direction du hors-la-loi avant de disparaître subitement. Encore sa vitesse... Il se plaça à un autre endroit et envoya un poing de foudre, cernant complètement le bandit avec ses deux techniques. Le lâche... Si seulement il avait voulu se mesurer à Vuka au corps-à-corps, il aurait bien moins rigolé. Mais bon, pour le moment, il n'y avait rien de trop dangereux, même si l'enchaînement était bien construit... Malgré tout, il lui faudrait de la chance et beaucoup de réactivité pour s'en sortir sans la moindre blessure. La première offensive qui arriva près de lui fut l'épée de foudre. Il se baissa, l'évitant in extremis. Ca, c'était fait... La seconde lui força de s'arrêter subitement en faisant un saut en arrière. Elle l'entailla au niveau du torse, lui donnant un coup de jus au passage. Celui-là le déstabilisa et lui empêcha d'éviter le poing de foudre correctement. Une explosion eut lieu.

Par la suite, la fumée se dissipa lentement. Lui était toujours debout, le visage en direction du ciel. Il n'avait plus de haut, qui avait été définitivement brûlé par la précédente technique qu'il avait encaissé. Dans un dernier réflexe, il s'était recouvert de haki de l'armement, mais ça n'avait pas suffit pour bloquer l'intégralité des dégâts. Il avait mal, surtout au niveau du ventre où une blessure avait fait son apparition. En plus de ça, son bras gauche semblait encore plus inerte qu'auparavant et du sang en coulant en abondance. Une veine avait du sauter... Pour finir le tout, il y avait des traces de blessures jusque sur son visage. Il baissa son regard sur le gosse. Si jeune et pourtant si puissant... Vuka désirait avoir un fruit du démon. C'était un voeu qu'il faisait, désormais. Le pouvoir qu'ils offraient était terrifiant... Même avec son haki de l'armement, le criminel ne pouvait pas en venir à bout. De toute façon, il ne savait même pas s'il pouvait encore marcher, là... Lentement, il ferma ses paupières et tomba en arrière, sur le sol froid de la rue. Une flaque de sang s'accumula autour de son corps. Il était mort.


PS : Félicitations, fini pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]   Lun 24 Déc - 2:23




« Enfiiiiiiiin Terminé! C'est Partit pour... l’Hôpital! »

« L'île du Commencement et de la Fin! Quel aventure y trouverais-je?! » ► Miraï D. Kilik
_ Ma toute dernière idée venait d'être 'Mise sur la Table' et j'espérais, qu'elle fonctionnerait. Car si ce n'était pas le cas, je serais alors, complètement à la merci de ce type, sans scrupule. J'étais là, quelque pas derrière le type, je le vis alors tenter de s'en sortir et je devais dire, qu'il était impressionnant. La première de mes deux épées passa au-dessus de sa tête, car il s'était baissé, grâce à sa vitesse étonnante. Il fit un saut en arrière et la seconde, ne fit que l'effleurer au niveau du torse, ce qui fut tout de même suffisant, pour lui infliger une légère décharge. Un léger sourire de satisfaction se devinait sur mon visage.

_ C'est là, que ma plus puissante attaque entra en scène et, pour ma plus grande joie, elle tapa ma cible et provoqua une belle explosion, qui me fit valdinguer au loin, seul le mur parvint à stopper ma course. J'étais désormais à bout de force, mais je ne pouvais pas, tomber dans les pommes maintenant... La fumée s'estompa petit à petit, laissant apparaître le gars... QUOI? Il était encore debout. Mais comment? Je m'avançais, aussi lentement qu'une tortue vers lui, afin d'y mettre un terme, une bonne fois pour toute. C'était lui ou moi, plus d'autres alternatives n'étaient possible. Mais là, à mon plus grand étonnement, il bascula en arrière, les yeux fermés... Il venait de rejoindre l’au-delà, tout comme ses compagnons, avant lui.

Fini... C'est Fini!

_ Maintenant que la menace n'était plus, l'adrénaline, qui m'avait maintenu actif jusque là, partait peu à peu. La fatigue, l'épuisement, commençaient à faire leur entrée. J'allais m’effondrer sur le sol, tête première, quand soudain, un éclair me traversa l'esprit. Réflexe, mes deux mains me protégèrent du choc. Non, je n'avais pas le droit, pas encore. Elle devait être mise en lieu sur avant toute autre chose. Dans un ultime flash bleuté, je retournais auprès de la demoiselle, à qui je devais la vie. Quelle ne fut pas ma surprise, lorsque, arrivant sur le toit, je remarquais, ses yeux fermés.

_ J'accélérais alors le pas... Non, elle ne pouvait pas être morte... Pas déjà... Pas de cette manière là... Mais elle avait subit tellement de coups, que ce n'était pas non plus illogique... Enfin, comme on me l'avait souvent dit: « Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué! » Donc, avant toute chose, je devais vérifier pour être sur, qu'elle n'était plus de ce monde... Bien que j'espérais de tout cœur, qu'elle était toujours avec moi. Luttant contre ma timidité, je m'approchais d'elle, je tendais ma main et la posais sur son cou, afin de prendre son 'Pouls'. Oui, elle respirait toujours, elle avait donc seulement perdue conscience.

Tient bon, je vais t'emmener en lieu sur!

_ Je plaçais délicatement ses deux bras, autour de mon cou, puis, d'un mouvement de hanches, je la montais sur mon dos et pour finir, je l'asseyais sur mes deux bras. N'ayant plus la force, ni l'envie de lui faire le moindre mal supplémentaire, je descendis les marches une par une pour sortir du bâtiment. Veillant à ne pas la cogner contre les autres passants, je me dirigeais trèèèèèèès lentement, mais également, trèèèèèèès sûrement vers la grande place. Une fois là-bas, je pourrais demander mon chemin à quelqu'un et ainsi, trouver un endroit, où nous pourrions tous les deux, nous reposer et surtout, récupérer de ce combat si acharné. Après une longue demi-heure, j'étais enfin au niveau d'un magasin, une boulangerie d'après l'enseigne. A l'aide de ma jambe, j'ouvrais la porte et j'entrais avec mon 'Précieux Chargement'. Une fois devant la caissière, la conversation s'engagea.

« Bonjour, que puis-je pour vous? »

En fait, je ne suis pas Logue Town et nous aurions grand besoin, moi et mon amie, d'un hôpital ou une clinique, afin d'être soigné et de reprendre des forces!

« Ah oui, c'est vrai qu'elle a pas l'air en forme. Attendez trente secondes et je vous guiderais, c'est mon temps de pause. »

C'est vraiment gentil de votre part!

_ Quelle joie de tomber sur des personnes gentilles, j'étais content, nous allions, enfin, avoir le repos que nous méritions. Quelques secondes plus tard, comme elle l'avait promit, la demoiselle, sortit vêtu de sa tenue normale et d'un manteau. Elle m’emboîta le pas et nous marchâmes pendant quinze bonne minutes, à travers plusieurs petites ruelles. Quand nous ne fumes plus loin, elle me montra du doigt le bâtiment, une petite clinique, toute mimi, voilà qui était donc idéal. Je me dirigeais dans cette direction, quand je remarquais, qu'elle ne venait plus... Je me tournais vers elle.

« Je vous laisse, je dois retourner travailler! »

Je comprends, Arigato Gozaimas!

_ Sans plus, je reprenais ma route vers ma nouvelle destination. Je souriais, ce cauchemar était terminé et j'étais content de m'être 'réveillé'. Devant les marches, toutes mes missions étaient désormais accomplies, mon énergie me quittant soudainement, je succombais dans les pommes, m’effondrant avec la demoiselle, toujours dans mon dos.
► Miraï D. Kilik


† Raijin † Jula

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
 

Pari, défiler, rencontre [ flashback PV: Miräi D. Kilik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De chefs de gang à chefs d'entreprise: pari tenu
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Petit pari entre amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Logue Town-