Partagez | 
 

 Le Monde tourne. [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Jeu 6 Déc - 19:00


Event ~
L'ange vole...




Sans prétention, le freelance se doutait qu'il ne toucherait pas son adversaire avec une attaque frontale telle que celle-ci, mais il avait tenté, sur le coup de l'envie. Il voulait juste se battre, et voir cet homme qui ne faisait que le faire valdinguer ou esquiver simplement le mettait hors de lui. Même s'il finissait couper en deux en quelques secondes, il préférait ça à une humiliation, telle qu'elle était là. Il finissait donc sa course dans l'assemblé de pirate qui se trouvait plus loin. Le premier qu'il percuta fut surpris, car sa vitesse était telle qu'il était presque impossible de le voir venir. Les deux hommes firent des tonneaux sur une vingtaine de mètres avant de s'arrêter... L'un était K.O, l'autre juste un peu secoué. L'ange se releva rapidement, au centre d'un tas de ramassis de hors-la-loi. Ils venaient de battre une troupe de marine et se trouvait maintenant sans ennemis. Se tournant vers le Kitamura, qui venait de mettre hors d'état de nuire l'un de leur copain, ils savourèrent le moment où il se releva. Voulant se le faire pour avoir oser faire ça à leur pote, quel esprit de camaraderie malsain...

Il se releva, presque essoufflé et regarda autour de lui, il vit alors où le combat se situer, il était plutôt loin. Il vit la colonne de feu entourer le marine et les deux autres qui se battaient contre son ennemi continuaient de l'attaquer. Lui, était encerclé par cette bande de larve qui s'approchait, arme à la main... Que c'était énervant de voir ce ramassis de... Il prit son arme et utilisa sa technique fétiche, Dragon Slash, ce qui eu pour effet de découper tout ceux qui se trouvait dans un rayon de 4 mètres... Après ça, les autres se sont mis à s'éloigner rapidement de cet ange. Au même instant, la colonne de feu disparu, laissant apparaitre son prisonnier, le fou. Il était parvenu, grâce à sa technique semblable à celle d'Hikari, à faire disparaitre le feu du pirate. Il s'était ensuite téléporté derrière le gars aux cheveux gris. De là où il était, l'ange avait pu le voir se déplacer. Certes, il n'avait pas vu tout ses mouvements, mais il avait pu voir où il se dirigeait par la suite, en voyant le début de son "pas". Car il avait remarqué qu'avec cette technique, presque comparable à son splendid gear, il ne pouvait faire que des lignes droites, en étant "invisible". S'il devait tourné, il devait arrêter sa technique, quelques dixième de seconde et reprendre, dans une autre direction. Ce désavantage lui permit de comprendre que le marine venait dans sa direction. Sourire aux lèvres, il l'attendait.

Lorsqu'il apparut face à l'ange, les deux hommes étaient souriant et se préparaient tout deux à une attaque. Il l'attendait, certes, pas exactement là, mais il était juste en face, c'était sûrement mieux. L'ange lança un Demon Slash en direction du marine, qui, au même moment lança un rankyaku sur le Kitamura. Le choc des deux techniques fut plus impressionnant que le premier, de toute à l'heure. Mais juste après, le fou disparu une nouvelle fois pour repartir là où se trouvait l'autre pirate aux cheveux blonds. L'assaut contre lui l'avait marqué, car il avait ressenti comme un semblant d'ignorance. L'autre marine ne le considérait-il pas comme un adversaire de taille ? Il attaquait et laissait ses adversaires comme ça, tout le temps ? Ce genre de combattant l'énervait et le passionnait à la fois... C'était étrange, mais il ne pouvait pas le combattre seul, il en avait la certitude, maintenant. Il se posait maintenant la question s'il devait se battre ou partir... Se battre avec d'autres contre une seule et même personne, ça ne lui ressemblait pas... Vraiment pas... Mais fuir un combat, c'était encore pire...

Il s'arrêta de réfléchir un moment et regarda autour de lui. Il vit, sur le toit d'une maison, Mikasa qui l'observait de loin. Il tourna la tête et vit un autre combat d'une ampleur presque aussi élevée que celle contre le fou. Il fit volte face et vit un groupe de marine qui venait écraser les survivants pirates. C'était la guerre... Il n'aimait pas la guerre... Il aimait se battre... Mais la guerre, il détestait... Il se retourna une nouvelle fois vers la marine qui rigolait comme un fou et soupira... Il se dirigea de nouveau vers ce combat, se jurant de survivre et de ne plus vivre ce genre de situation. Marchant lentement, il réfléchissait à une stratégie pour battre cet homme qui leur faisait face...

Revenir en haut Aller en bas
Kanade Hitomi
Disparu
avatar
Messages : 110
Race : humaine ಠ_ಠ
Équipage : ಠ_ಠ

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
61/80  (61/80)
Berrys: 19.045.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Ven 7 Déc - 14:22

Drake Kotori, elle s'en souviendrait de cet homme qui l'avait déjà beaucoup aidé. Son rôle était terminé, elle devait maintenant se débrouiller seule, mais Kanade semblait déterminé à aider les personnes du village. Les collines étaient certainement sûres. Elle devait les emmener là bas, le temps que tout s'arrête. Gardant le Katana en main elle se mit à courir vers les maisons, faisant attention à ne pas trop se montrer, sait on jamais si des pervers sur patte la voient. Approchant chaque portes et forçant les villageois à lui ouvrir, c'est ainsi que Kanade passait à travers les petites ruelles avec des groupes de villageois effrayés, apeurés et perdus. Cette guerre n'aurait pas du avoir lieu pensa la jeune femme, mais, comme beaucoup de fois, le destin a voulu que ça se passe ainsi. Frappant à une maison discrètement et en observant trois combattants qui s'affrontait, Kanade dit aux personnes à l’intérieur :

"Ouvrez ! Je suis là pour vous aider, ne vous en faites pas!"

La porte restait fermée. Les personnes à l'intérieur ne semblaient pas vouloir ouvrir quand la fenêtre fut un peu entrouverte. Kanade regardait les personnes occupées à se battre et passa par la fenêtre lentement et discrètement. Quand elle referma la fenêtre et regarda les personnes à l'intérieur, elle fut surprise de voir quelques blessés et deux vielles personnes. Ils avaient dû, sûrement, trouver refuge chez ses personnes. Elle s'approcha lentement, regardant les blessés et dit à tous :

"Je suis venue pour vous emmener sur les collines, il y a un groupe avec moi, on peut porter les blessés qui ne peuvent pas se déplacer, il faut se mettre en sécurité."

Tous se regardèrent, l'air de dire : "si on pouvait le croire", mais Kanade sortit par le même moyen qu'elle était entrée et revint avec quelques hommes forts du village tout en disant :

"Il faut prendre les blessés, il y a une sortit à l'arrière ?"

Le viel homme hocha la tête en montrant le chemin et Kanade se dirigea vers cette sortit l'ouvrant un peu pour observer ce qu'il se passait derrière puis en grand car la voie était libre. Leur faisant signe tous de sortir. Elle envoyait petit à petit les villageois vers les collines. Au bout d'une vingtaine de minutes, sans doute, elle avait réussi à amener tout le monde là bas. Du moins c'est ce qu'elle pensait, car regardant la ville du haut des collines, une femme commença à pleurer. Venant supplier la jeune vendeuse de retrouver son fils resté dans le village. Kanade la regarda avant de mettre ses mains sur son épaule.

"Je ramènerais votre fils madame."

Elle regarda de nouveau la ville, pensant que c'était dangereux, mais elle devait y retourner trouver le petit et le ramener à sa mère. Courant de nouveau pour descendre et rejoindre la ville, elle avait gardé le katana de tout à l'heure ou cas ou. Cherchant dans chaque recoins de cette ville, elle trouva l'enfant au milieu d'un combat qui pleurait en demandant sa maman. Sans trop réfléchir, la jeune vendeuse fonça sur lui et s'agenouilla devant lui avant de dire :

"Je vais t'emmener à ta maman..."

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que des hommes qui s’ennuyaient surement, approchaient, armés. Serrant les dents, Kanade prit le manche du katana en main, prête à la moindre attaque. Les deux hommes fonçèrent sur elle et elle se releva contrant la première arme de justesse, tournant sur elle même. Elle frappa du revers de la lame le deuxième homme qui se prit le mus et trancha un peu le ventre de l'homme qui s'écroula par terre. S’arrêtant net après ce qu'elle avait fait, elle lâcha le katana, regardant les deux hommes horrifié. Elle venait de blesser l'un des deux, sans vraiment avoir fait exprès. Pourtant, reprenant ses esprits, elle prit le petit garçon et s'enfuit avec vers les collines.


Dernière édition par Kanade Hitomi le Jeu 3 Jan - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dan Eudoras

avatar
Messages : 1642
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
126/250  (126/250)
Berrys: 67.488.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Mar 11 Déc - 21:06



Ce gars là n'était pas un rigolo, il venait de se défaire d'une stratégie bien monter de ma part. Il était rare que j'utilise autant ma cervelle pour des enchaînements, mais si je le faisais, c'est que ce gars le méritait. Cependant, ce fut en vain que je venais de lancer ces quelques flammes. En temps normal, ça en serait finit de la part de mon adversaire, il se serait manger mes poings un à un. Mais celui-ci avait quelques choses de spécial. Sans même les voir approcher, il réussit à les esquiver et ensuite, il sortit sans problème de cette véritable prison de feu. Il fallait réfléchir et vite alors qu'il venait de lancer de nouvelle attaque vers mes deux alliés du combat. Ne me préoccupant pas trop avec ça et en leurs faisant un minimum confiance, je préparais donc ma prochaine attaque, mais sans trop savoir où aller. A priori, ce gars avait une sorte de don pour anticiper les attaques, mais je ne comprenais pas trop son fonctionnement. Qu'aucune attaque ne l'ai atteint, je trouvais ça réellement étrange et surhumain.

Le combat prit une drôle de tournure. Le Marine se plaça entre nous trois et ne bougea plus un sil. C'était sûrement le moment de contre-attaquer ou attendait-il tout simplement que l'un de nous s'avance pour ensuite esquiver et nous attaquer. Ma prochaine attaque devrait donc être redoutable et sans possibilité d'esquive, mais sa vitesse d'exécution compliquait énormément les choses. Si ce n'était pas mon fruit, il m'aurait déjà éclater tout à l'heure avec ses lames de vent. Il fallait donc trouver quelques choses de rapide et d'efficace. J'allais donc tente r le combat au corps à corps. La phase d'analyse était terminé, je pouvais dorénavant tout donner sans me soucier de ramasser quelques coups, s'il en était réellement capable. Me ruant vers lui, j'activais instinctivement deux techniques.

« Mera Mera no Kick »


« Mera Mera no Kousoku »


Ma vitesse venait de passer à un niveau supérieur et en plus, un beau tracé de flamme suivait derrière moi. En effet, mes pieds se retrouvaient couvert de flamme pour ainsi amplifier la puissance de mes coups et le brûler à chacun de ces derniers. Arriver à bonne distance, un petit saut, mais d'une vitesse hallucinante fut effectué et des coups donnés aux niveau de la tête. En retombant, une petite balayette pour tenter de le faire tomber, et toutes ces actions toujours avec les jambes pour bénéficier du bonus de dégât. En me relevant tout aussi vite que je m'étais approcher, j'effectuais un salto arrière pour me retrouver debout sur mes jambes.

« Mera Mera no Kyouakaen »


« Mera Mera no Kyuu Tama  »


Un nouvel enchaînement improvisé sur le moment, mais qui pourrait attirer beaucoup d'ennui aux Marine. La première technique, venait réchauffer la température ambiante jusqu'à la faire monter à un stade insupportable à l'être vivant. Le bois commençait lentement à se chauffer et s'approchait de la combustion, il suffisait donc d'imaginer le résultat sur des vêtements pas préparer à accepter cette chaleur. Ensuite avec la deuxième techniques, je créais des petites boules de feu que je lançais en direction de mon adversaire. Ces boules, dut à la chaleur ambiante, grossissait à vu d’œil jusqu'à obtenir un bon mètre de rayon. Pour ce coup-là, ces lames de vent ne servirait à rien, vu que la chaleur faisait automatiquement monter l'air et ainsi annulerait son attaque. Bouger resterait un problème vu que la température des lieux étaient supérieur aux quarante degrés.

« Maintenant, c'est qui qui rigole espèce de salop ? »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1407

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Sam 15 Déc - 14:19

VS

Ezra ne bougeait plus depuis quelques instants lorsqu'il remarqua que l'épéiste brun approchait de lui lentement, sans doute en cherchant un plan pour terrasser le marine le plus rapidement possible. Ce dernier sourit lentement. Même ensemble, ils ne trouveraient aucun moyen de le battre, et pour cause : l'écart de force était bien trop grand. Même l'intangibilité de l'autre pirate avait ses limites, et il n'était qu'un débutant, en fin de compte. Il finirait bien par être épuisé, à force d'utiliser son élément... Dans le pire des cas, le vice-amiral se rapprocherait peu-à-peu de la mer et pourrait donc, au bout d'un moment, utiliser l'eau pour contre-attaquer, par exemple en se recouvrant de ce liquide pour éviter les blessures trop sérieuses. Mitsu passa subitement à l'action. Il semblait vouloir en découdre le plus vite possible... Sans doute avait-il comprit qu'un combat d'endurance ne serait pas une bonne chose face à un soldat aussi expérimenté que celui qui lui faisait face. En effet, c'était bien là une certitude : le haut-gradé du gouvernement avait affronté de bien pires adversaires, et des heures durant... Alors quelques minutes face à un quatuor de nazes issus des Seas, cela ne l'inquiétait pas le moins du Monde. La seule chance que possédaient donc ces quatre guerriers était d'en finir le plus rapidement possible, afin d'éviter de trop se fatiguer. C'était peut-être avec cette conviction que s'était élancé le blond... Laissant des flammes là où il passait, il se dirigea bien rapidement en direction de son adversaire qu'il tenta d'abattre d'une série de coups de pieds. Lent, il était lent... Et surtout, effroyablement prévisible. Le marine ferma les yeux et sourit par pure provocation avant d'éviter les assauts successifs en bougeant simplement le haut du corps, sans la moindre difficulté. Il ouvrit à nouveau ses paupières lorsque l'autre tenta une balayette et fit un saut périlleux arrière, retombant simplement sur ses pieds, sans la moindre trace de blessure qui aurait été causée par ces techniques consécutives.

La deuxième partie de l'enchaînement de l'adversaire du taré était cependant un peu plus pensée, et allait certainement se montrer bien plus efficace. En effet, celui-ci commença par réchauffer l'atmosphère. Une telle technique allait classer le terrain dans des conditions extrêmes. Fort heureusement, Ronald avait combattu à bien des endroits désertiques et brûlants, mais il savait au fond de lui qu'un maudit type logia du feu sortirait largement avantagé de ce genre de situations. Il devait donc trouver un moyen de rééquilibrer l'affrontement, et surtout un moyen de toucher ce gosse... Mais comment ? Dans le pire des cas, Focker possédait des gants en granit marin et si le haut-gradé les utilisait, il pourrait terrasser son adversaire en un rien de temps, malgré le fait qu'étant lui-même en contact avec cette pierre marine, il ne pourrait pas utiliser sa malédiction... Sinon, il pouvait simplement demander à cette jeune femme de venir taper sur le blond, non ? Oui, c'était une possibilité... Surtout qu'elle avait fini par triompher de Miss Dia et qu'elle cherchait désormais quelqu'un pour lui tenir tête plus d'une petite minute. Elle serait servie, dans ce cas-là... Dans tous les cas, le gouvernemental regarda avec un sourire qui lui convenait parfaitement les boules de feu se créer petit-à-petit. Le capitaine Mitsu avait caché sa vraie force, apparemment... Comment se sortir d'une telle passe ? Une idée ne tarda pas trop à venir au cerveau d'Ezra qui ne put s'empêcher de sourire. C'était bien sûr... En utilisant du vent, il pourrait non seulement refroidir les environs, en les aérant, mais aussi dévier les projectiles enflammés ! Mais quelle technique pourrait-il bien utiliser pour créer une telle quantité de vent ? Souriant, le marine se mit sur ses deux mains et commença à tourner rapidement, la tête en bas et les jambes écartées, en haut. Il finit par crier :

-Rankyaku, Amane Dachi !

Les deux lames de vent furent générées par ses pieds et partir à 360 degrés, s'amplifiant mutuellement. La puissance destructrice alla jusqu'à découper les murs alentours. Naturellement, les quatre adversaires d'Ezra pourraient être blessés s'ils n'esquivaient pas, car essayer de parer une telle offensive n'était clairement pas possible pour quelqu'un de leur force. Le Rankyaku, en plus de cela, créa un fort courant d'air, déviant comme prévu les boules de feu qui terminèrent leurs courses dans plusieurs explosions incandescentes. En plus de ça, la chaleur baissait peu-à-peu et permettait au vice-amiral de reprendre une certaine aisance. Il se remit sur ses pieds en fixant le blond, un sourire toujours sur les lèvres. D'un soru, il se propulsa vers celui-là et s'arrêta juste devant lui, subitement. Par la suite, il exécuta une autre technique du rokushiki :

-Shigan Ouren !

Il tenta de percer son ennemi plusieurs fois en moins d'une seconde, souhaitant simplement le blesser même s'il doutait que cela marche aussi facilement. Il recula ensuite à nouveau, laissant une distance de sécurité entre eux deux, près à se défendre à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Sam 15 Déc - 19:32


Event ~
L'ange revient !




Le fou était clairement plus fort que ses adversaires et aujourd'hui, Hikari ne pourrait pas le battre, sans avoir de chance. La lame de son sabre rasait le sol en le suivant. Il s'avançait vers les autres et réfléchissait à comment son adversaire faisait pour éviter si facilement les attaques. Surtout, ce qui l'avait étonné, c'était qu'il avait été capable d'esquiver sa propre attaque, alors que même l'ange n'avait pas eu le temps de trop y réfléchir. Il allait si vite qu'il ne se contrôlait plus. La chance, seule elle pouvait l'aider. Analysant la situation tout en se rapprochant encore des deux combattants qui s'affrontaient maintenant au corps à corps, Hikari se rendit compte d'une chose. Il n'y avait pas trente mille solution. Soit l'homme en face d'eux utilisait un fruit du démon, qui lui permettait d'esquiver toute les attaques, soit il avait une technique qui lui permettait de savoir ce que font les autres, ou peut être qu'il pouvait lire dans les pensées. C'était les trois idées que Hikari avait retenue et il se supprima l'hypothèse du fruit, car sinon, il était tout simplement invulnérable. Et ça... L'ange ne l'accepterait pas. Il restait donc deux solutions, mais laquelle choisir. Car chacune des deux nécessitaient une tactique différente. Hikari n'était pas vraiment du genre stratège, mais aimait se préparer au combat difficile. Les combats contre des gens sans sabre n'était généralement pas aussi amusant et ils avaient des capacités bien spéciales qui l'empêchait de s'amuser réellement.

C'est au moment où il fit son choix que le marine blond, piégé dans une aire de chaleur où il était presque impossible de vivre, utilisa une technique surprenante et pourtant la même que précédemment. Ses lames de vents qu'il créaient avec ses pieds, mais cette fois, à 360 degré et donc, dans tout les sens. Il l'utilisait aussi ses deux jambes et donc la puissance était décuplée. En faisant cela, il pu se protéger des boules de feu que lui lancer le pirate, mais aussi attaquer tout ce qui se trouvait pas loin, dont Hikari. Cette lame de vent était clairement plus puissante que les précédentes, mais il l'avait vu arriver et donc, il en profita pour s'en servir. Il sauta donc assez haut pour l'éviter et utilisa le courant qu'elle créait pour l'absorber et partir comme une furie sur son adversaire. L'air était plus chaud encore que toute à l'heure et donc l'air était un peu plus facile à absorber et à rejeter, il allait donc encore plus vite, une chance. Mais ce n'était pas tout, le vent qu'avait créé le marine avait fait venir de l'air d'en haut, plus froid, qui se mélangeait à l'autre en un coup, provoquant une nette différence, en s'approchant du centre. C'était là la seconde chance qu'espérait Hikari. Il fusa non loin du centre et utilisa son Dragon Slash, qui grâce à l'air plus compact, était plus puissant que jamais. Il fit remonter l'air froid et avec, fit revenir l'air chaud. Il aurait espéré que son adversaire soit pris dans l'attaque, mais il était parti en direction de l'autre blond et tentait de le transpercer de divers coup de doigt, certainement inutile. C'est là que lui vint une nouvelle idée. Cependant, il était très mal placé pour la faire.

Il leva de nouveau son sabre et attaqua le marine d'un Demon slash, tentant, par la même occasion de lui faire perdre la concentration qu'avait le fou sur le logia du feu. Ce n'était pas tout, Hikari se mit à tournoyer autour du marine, grâce à la légèreté de l'air chaud... Il tournait encore et encore jusqu'au moment où...



Revenir en haut Aller en bas
Kanade Hitomi
Disparu
avatar
Messages : 110
Race : humaine ಠ_ಠ
Équipage : ಠ_ಠ

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
61/80  (61/80)
Berrys: 19.045.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Dim 16 Déc - 11:10


Courant à travers la ville, les cadavres, elle se dépêcha de rejoindre les collines où la mère de l'enfant l'attendait. Elle ne s'attarda pas à regarder les environs, tout n'était que guerre maintenant. Après cette guerre plus rien ne serait comme avant pensa Kanade qui commençait à monter les collines. Une fois au sommet, elle posa l'enfant au sol qui alla rejoindre sa mère en pleur qui était heureuse et rassuré. Kanade eu un sourire en les voyant s'enlacer, puis elle alla dans un coin s'asseyant au sol regardant la ville où certaine partie était détruite ou en feu. Le regard triste sur ce spectacle abominable, elle se demanda quand tout cela cesserait ? Elle ne savait pas et cela la rendait encore plus dégoûté de ces gens qui ne pouvait pas vivre ensemble.

Sans bouger, elle resta assises, pliée sur elle-même, observant sur la ville, mais elle entendait les villageois parler. Il disait qu'ils ne pouvaient pas laisser ses gens détruire leur vie comme ça, cela parlait de révolte. Kanade ne disait rien et ne bougeait pas. Un débat se fit entre les personnes sur la colline, certains pensaient que c'était de la folie de s'opposer à des marines et les autres. D'autre disaient que la marine ne s'attaquerait jamais à eux. Kanade tourna son regard vers le débat et écouta en silence, sans rien dire ne sachant pas vraiment quoi penser de tout ça. La jeune fille regarda de nouveau la ville et resta muette attendant que les villageois se décident enfin.

Que pouvait-elle faire de plus à part attendre? Elle était comme eux, simple civil, qui était pris dans une guerre sans vraiment connaitre la raison. Si les habitants décidèrent de se rebeller, alors elle les suivrait sans broncher, si ils décidèrent d'attendre, elle attendrait avec eux. De tout façon la jeune femme ne pouvait rien faire de plus, elle n'était pas comme Drake, elle était simplement Kanade, une vendeuse de pain.


Dernière édition par Kanade Hitomi le Jeu 3 Jan - 18:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Révolutionnaire
avatar
Messages : 548
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Lun 17 Déc - 15:49




Je m'étais encore lancé dans une situation pour le moins dangereuse... Cet officier, il ne jouait pas, même à quatre contre lui seul, nous avions du mal. Mitsu avait réussi à le bloquer dans un cercle de flamme, mais d'une manière ingénieuse, ce dernier avait pu en sortir. Déjà, on voyait là une grande expérience du combat. Quant à moi, mon esprit se mettait déjà en action, en effet, je n'attendis pas pour voir comment le soldat se battait. Directement, je n'en avais aucune idée, mais je voyais déjà ses armes : tout d'abord, ses jambes. En effet, il pouvait lancer des sortes de lames d'air avec ses membres inférieurs, c'était notamment comme cela qu'il avait déjoué la stratégie du capitaine. Ensuite, il pouvait se... téléporter ? Était-ce seulement possible cela ? Je n'avais jamais vu ça ! Quoi qu'il en soit, c'était comme cela qu'il était sorti de mon champ de vision. Se téléporter... Non, cela était tout bonnement impossible ! Il y avait sûrement quelque chose là-dessous, mais comment en être sûr ? Nous verrons donc cela en temps et en heure. Déjà, mon esprit mettait en place diverse stratégie, mais je ne pouvais pas vraiment faire appel à ces dernières, il fallait que j'observe plus ce monstre... Surtout que je ne maîtrisais pas du tout ce qui me venait à l'esprit. Dans un cas comme celui-ci, avant de s'élancer, il fallait avoir un plan d'action, le mien commençait à peine à se former. Et dieu sait que je n'aimais pas me jeter dans un combat au feeling... Je n'étais pas très puissant, certes. Mais avec un esprit vif, je pouvais m'en sortir...

Je décortiquais la situation, quand le cap'tain fit quelque chose pour le moins assez étonnant : une fournaise. C'était le mot parfait. En effet, il avait usé de son pouvoir pour augmenter considérablement la température de la zone. Chaud. Très chaud. Il faisait très chaud. Mais d'un sens, ce qu'il faisait là n'était pas du tout bête. Je ne sais pas s'il avait fait cela en connaissance de cause, mais en tout cas, cette montée de chaleur serait parfaite pour neutraliser les Rankyakus adverses. En effet, ces derniers étaient des lames d'air. Et la base dans le domaine de la météorologie était de savoir que l'air chaud, étant plus léger et moins dense que l'air froid, « montait », alors que l'air froid, plus lourd et plus dense que l'air chaud, « descendait ». Certes, mon domaine à moi, c'était la cuisine, mais j'avais lu dans un livre que j'avais trouvé dans la bibliothèque de maman un jour un livre qui traitait de la météorologie. Ce dernier expliquait beaucoup de choses, dont je n'avais pas tout compris, j'y avais donc appris des choses. Ayant une bonne mémoire, j'avais plus ou moins retenue cela. Mais donc, je ne vous explique pas là la théorie. Cette dernière est que l'air froid, au niveau du sol, avait tendance à se réchauffer en contact de l'air froid, ce qui faisait que cet air auparavant froid, prenait de l'altitude et montait. Où je veux en venir ? Mais c'est très simple ! La chaleur que produisait Mitsu allait tout bonnement annulé les lames d'air de ce foutu Marine ! Enfin... Normalement... Mieux encore, Mitsu bombardait des boules de feu sur ce haut gradé. Pas bête, car ces boulets prenaient de l'ampleur grâce à la chaleur !

En effet « normalement », car l'ennemi avait trouvé un moyen pour le moins efficace et violente. Tout d'abord, la chaleur n'avait pas pu annuler les Rankyakus, plus encore, il avait tenté de refroidir l'air ambiant avec cette même technique, avec un « Amane Dachi ». Coupe circulaire au 360°, que, par un bien beau réflexe, j'avais réussi à esquiver en me jetant par terre. Il fallait que Mitsu y aille franchement pour annuler ces foutues lames... Le mieux serait qu'il lance ses flammes à pleine puissance et non juste augmenter la température à s'en étouffer. Il fallait qu'il en profite, il pouvait directement changer la température alors que le soldat, lui, ne le faisait qu'indirectement. C'est là que mon plan pourrait parfaitement fonctionner. Le soldat pouvait « rafraîchir » l'air, Mitsu, lui le réchauffait. Si on ne pouvait pas entraver ses Rankyakus par la chaleur, on utiliserait directement la météorologie. Chose étonnante que j'avais vu dans le même livre chez ma mère, un certain courant. Les courants de convection, vous connaissez ? Et bien sachez que c'est la base d'un tourbillon ou même d'une tornade, a plus grande échelle. L'air froid au niveau du sol se réchauffait en contact d'une masse d'air chaud, en mouvement ascendant se formerait. Mais parallèlement, l'air chaud se refroidissait en altitude, l'air froid étant beaucoup plus dense que l'air chaud, un mouvement descendant apparaîtrait. Principe d'un mouvement centrifuge, cela forme un courant de convection, un courant « tourbillonnant » si vous préférez. Logiquement, à ce moment-là, non seulement les Rankyakus se disperseraient avec l'air chaud, mais mieux, si l'on trouvait en moyen d'augmenter le courant convectionnel, les lames aériennes, une fois prises à l'intérieur de cette sorte de centrifugeuse mineure, s'annuleraient tout bonnement. Enfin, c'était là de la théorie, suffisait plus que de mettre en pratique... Et surtout, que je communique tout cela au capitaine en breffant un peu. Après tout, il était la clé de tout cela...

En fait non, on peut oublier tout ça... Car suite à son fameux « Amane Dachi », il s'était « téléporté » vers Mitsu avant de le transpercer avec son doigt.... Oh, mon dieu que c'est gore... Je sais pas comment il va aller le chef après ça, mais ça doit faire mal j'imagine... Profitant de cela, je vois que l'homme que j'avais rencontré sur West Blue profite de la concentration qu'à ce Marine sur mon compagnon pour tenter une approche offensive. Apparemment, on avait eu la même idée, sauf que lui avait été plus rapide... Quand à moi, plusieurs choix s'offraient à moi, tenter directement l'attaque, ou privilégier ce que j'appelais une « approche avantageuse »... Mon Dial bien sûr. Vous savez, ce coquillage ayant des facultés particulières, venant apparemment d'une mer se trouvant au-delà des nuages. Le mien, c'était un Flash Dial, j'étais tombé sur ce bijoux grâce à une énorme chance, sur le royaume d'Illusia. J'avais dû y mettre le prix, mais le résultat était impressionnant, de plus qu'avec mes lunettes, c'était du tout bénef'. Si je réussissais à toucher ce malade du Gouvernement, je pourrais certainement profiter de son aveuglement pour enchaîner les coups. Je m'élançais donc, préparant un Celestial Fury tout chaud pour le vice-amiral. Il suffisait juste que j'active le coquillage... Je n'avais jamais vraiment pu tester cette chose, c'était le moment parfait. J'étais maintenant parti. Je ne savais pas si mon attaque allait porter ses fruits ou pas, mais il fallait tenter quelque chose.

« Un conseil, ferme les yeux, on ne sait jamais. » Avais-je conseillé au second bretteur pour ne pas importuner sa rétine.

Mon arme partait maintenant vers l'autre gars... Faites que ça marche. Je n'étais pas très puissant, je le savais, mais je ne pouvais pas rester là à regarder la scène. De son côté, j'espérais que Mitsu allait bien... Même après une attaque comme celle-ci... C'était un Logia après tout ! Celui du feu qui plus est !




Revenir en haut Aller en bas
Dan Eudoras

avatar
Messages : 1642
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
126/250  (126/250)
Berrys: 67.488.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Mer 19 Déc - 20:31



Impénétrable, c'est ce que pouvait sembler sa défense. Aucun de mes coups n'avaient réussi à le toucher ne serait-ce qu'une seule et unique fois. J'avais beau usé de mon cerveau dans la plupart de mes attaques, lui semblait lire en moi comme dans un livre ouvert. La stratégie servirait vraiment à quelques choses face à lui ? Une question que je me posais réellement pour le coup. Un don, c'est la seule réponse que je voyais. Il avait une sorte de don naturelle pour pouvoir contrer chacune de mes attaques. Quelque chose qui lui permettait de prédire en quelque sorte l'avenir ou tout simplement mes pensées. Quoi qu'il en soit, l'abandon n'était certainement pas une option dans ces cas-là. Il fallait persévérer et gagner le combat. Vu que la stratégie ne fonctionnait pas contre ce salop, il fallait user de la force brute tout simplement. Utiliser ma vitesse d'exécution et mon fruit en même temps pour réaliser le plus grand nombre de dégât possible sur sa petite face d'arrogant. Pour ce qui était de mes coéquipiers de bataille, je n'eus pas trop le temps de voir ce qui se passait. Une chose était sûr, le blondinet de la Marine vint en ma direction à sa vitesse affolante de base et tenta de me perforer la poitrine avec son gros doigt. Pour être franc, là sur le coup, je le regardais d'un air niais, un regard blasé comme pour me dire que ce gars était assez... spécial mentalement parlant. Son action effectué, il repartait dans une autre direction attaquer le reste du groupe à mon avis.

La prochaine attaque serait mon atout majeur et si ce coup-ci ne marcherait pas, je ne voyais vraiment pas ce que je pourrais faire. La zone serait totalement détruite et en feu, mais c'était pour une bonne cause. Je regrettais réellement ce qui pouvait arriver aux habitants de ce village, mais si ce taré s'échappait, il serait capable de faire souffrir bien d'autres villages. C'est pourquoi j'allais pas hésiter à lui sauter déçu avec mon plus puissant atout. Une marée de flamme, qui allait se déverser dans un large périmètre. Ce ne serait sûrement pas son Rankyaku qui pourrait le sauver de cela et pour conclure, il aurait beau courir, la zone sera totalement brûlé, il ne pourra pas y échapper. Sûrement ma meilleure carte et qu'il le veuille ou non, la fuite sur ce coup-là était impossible. Le terrain en feu, j'allais pouvoir m'approcher de lui et le frapper jusqu'à ce que mort s'en suive. C'était là mon dernier et ultime plan. Foncer dans le tas !

« Mera Mera no Kasen'Taiga »

Une marée de flamme partait désormais de mon point jusqu'à entouré une large zone. Mes compagnons d'arme serait sûrement atteint, mais je me faisais pas de souci à les voir éviter cette attaque. Je les imaginais assez fort pour contrer ces quelques flammes. Cependant, je leurs déconseillais de ce mettre directement au dessus. C'est bien connu, la chaleur monte. Comme tout le centre-ville serait enflammé, il faudra partir loin pour espérer échapper à la puissance dévastatrice de cet incendie.

« Mera Mera no Kick  »

« Mera Mera no Koutetsu  »

Le moment de la force brute avait sonner. Je me mis à courir en direction de mon adversaire le plus rapidement possible, toujours avec la technique de tout à l'heure activé, ce qui me faisait arriver à une vitesse élevée et je me lançais à l'assaut. C'est à ce moment-là que je remarquais un énorme flash qui fusait en direction du blond. En tournant ma tête, je remarquais que c'était Drake qui l'avait lancer. Si ce coup l'avait atteint, il serait aveugler pour de bon et ne pourrait pas prévoir toutes les attaques en même temps. Parce que je suis sûr que je serais pas le seul à lancer l'assaut. En bref, j'arrivais donc à sa hauteur et commençait à enchaîner avec mes jambes d'une vitesse phénoménal. Ma première technique m'avait permit d'entourer mes pieds de flamme pour ainsi brûler mon adversaire au contact et lui créer bien plus de dégât. Et la seconde, elle me permettait d'augmenter encore ma vitesse d'exécution, ce qui rendait mes coups super rapide et qui augmentait par la même occasion ma puissance. Sur ce coup-là, si ce Marine de pacotille s'en tirerait, il ne me resterait plus qu'une simple et dernière technique. Mon incendie était d'une ampleur telle que le Marine ne pourrait pas l'éteindre. C'est pas pour rien que même les pompiers galèrent à en éteindre un feu de cette efficacité. En gros, mon coup était le plus puissant que je pouvais imaginer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Ven 21 Déc - 13:56





L’attaque se dirigeait vers le blond qui était encerclé par les flammes du capitaine pirate, il aurait du mal à esquiver nos attaques maintenant qu’il avait moins de place pour se mouvoir correctement. Zunder avait parlé trop vite, l’homme s’échappa de cette mauvaise situation d’un jeu de jambe appelé le « soru », il frappa une dizaine de fois le sol en un laps de temps très court et se retrouva en dehors des flammes avec comme seul égratignure une petite entaille sur la joue provoqué par un des fils. Le mec se mit à éclater de rire et lança :
-J'dois admettre que vous êtes meilleurs que les autres boulets de tout à l'heure ! Bon, à moi ?
Il envoya une trentaine de rankyakus qui partirent directement en direction du pirate blond qui était actuellement face à lui. Mais son petit tour ne s'arrêtait pas là. D'un autre soru, il se plaça derrière le mec aux fils et attaqua avec un shigan. Le hors la loi fut surpris et eu du mal à esquiver, il se prit au final l’attaque à l’épaule et fut projeter contre un bâtiment. Il perdit connaissance à cause de la force de l’impact.



Zunder ouvrit subitement les yeux, combien de temps était-il resté enseveli par cet amas de pierre ? Une douleur se réveilla à l’épaule pour lui faire comprend qu’il était bien réveillé. Il poussa la pierres de son chemin et sortit de la dessous, il regarda tout autour de lui et vit le blond qui avait l’air de s’amuser comme un jeune bambin avec un nouveau jouet. Ses collègues ou plutôt ses alliés avaient l’air d’en chier un maximum, j’avais un peu la tête dans le cul donc je ne compris pas tout sur le moment, mais une voix se fit entendre dans mes oreilles

Mera Mera no Kasen'Taiga

Des énormes flammes jaillir du poing de Mitsu, il fallait vite que je m’échappe, à l’aide d’un de des fils Zunder se projetait sur la terrasse d’un bâtiment avec tant bien que mal. La chaleur était horrible mais supportable, avec toute cette agitation même pour le taré il serait difficile d’esquiver les attaques. Il se trouva pas très loin et tenta de l’attaquer par le ciel pour que le soleil puisse l’aveugler.

Ito ito no capture

L’attaque se dirigeait vers sa cible il restait plus qu’à espérer que cela fonctionne.






Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1407

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Sam 22 Déc - 15:09

VS

En partant à l'attaque sur l'homme de feu, le vice-amiral avait, par la même occasion, évité une offensive de l'épéiste brun qui semblait avoir retrouvé en vitesse et en puissance. Celui-là avait fini par se stabiliser à nouveau et, désormais, lui envoyait une nouvelle technique... Un tranchant comme étaient capable d'en faire apparaitre certains de ces types, sur Grand Line. Cela ne pourrait jamais faire de mal à un marine aussi fort qu'Ezra, mais c'était bien tenté, comme technique... D'un simple rankyaku retourné, le gouvernemental brisa la technique sans la moindre difficulté. C'était une bonne chose de faite, mais déjà les autres repassaient à l'attaque... Et, cette fois, ils étaient trois. Déjà, le mec qui semblait accompagner Mitsu, le logia des flammes et enfin, pour finir, l'autre type que Ronald avait eu d'un shigan et qui pouvait balancer des fils. Deux maudits, donc, et un autre sûrement simple épéiste. Ils n'étaient, au cas-par-cas, pas très dangereux pour le taré, mais pourraient réussir à le toucher si les trois s'alliaient contre lui... D'ailleurs, le premier à passer à l'offensive fut le pirate armé d'un dial et d'une épée. Son but était clair, aveugler le haut-gradé pour le découper rapidement et furtivement. Malheureusement, ce n'était que trop lent pour une telle pointure. En plus de ça, grâce au haki de l'observation, il savait ce qu'il allait tenter avant même qu'il ne sorte son objet... Ce fut donc tout naturellement que le Marine ferma les yeux pour éviter de se faire mal avec la lumière aveuglante du dial. Par la suite, il utilisa son tekai, simplement. La lame de l'autre vint se heurter contre son corps sans le blesser le moins du monde. Bien, c'était une bonne chose de faite. Maintenant, il passait du domaine de la défensive à celui de la contre-attaque. Ouvrant les paupières une nouvelle fois, il sourit d'un air complètement fou avant de donner un coup de pied circulaire à ce mec. Le choc ne le tuerait pas, mais pourrait l'envoyer un peu plus loin, brouter le gazon. Une bonne chose de faite, entre autre. Mais désormais, c'était un assaut plus construit qui allait avoir lieu. En effet, le primé et son soutien, du haut des bâtiments, passaient de nouveau à l'attaque. L'un balançait simplement un filet, pour capturer Ezra. Celui-là garda un sourire amusé sur les lèvres. Ce combat continuait mieux qu'il n'avait commencé, c'était bien moins ennuyeux que ce qu'il aurait pensé avoir à faire... La prime ne voulait pas dire grand chose, tout compte fait : ces trois non-primés et ce dernier, bas-primé, résistaient bien mieux que l'autre soit-disant supernova ! Ce genre d'affrontements était très intéressant...

Dans tous les cas, le gouvernemental devait s'en sortir, là. Parce que le filet, encore, n'était pas très menaçant, surtout seul, mais l'incendie que venait de créer l'autre type l'était un poil plus. La chaleur augmentait, peu-à-peu... Et si le logia était dans son élément, la hyène, elle, n'avait qu'une seule envie, pour une fois : aller se battre près de l'eau. A part un rankyaku géant, comme le précédent, Ronald ne savait pas trop quoi faire pour rétablir la situation à son avantage... En plus, son ennemi lui fonçait déjà dessus. Bon, pour le filet, ce fut vite fait : un rankyaku dans sa direction le trancha en deux, le faisant retomber sur les flammes qui le cramèrent sans aucune difficulté. Mais maintenant, c'était le coup de pied de l'autre qui menaçait la santé du gouvernemental... Comment faire pour éviter cette technique ? Un soru aurait pu être une bonne idée, mais pour aller où ? Chercher les gants en granit marin ? Oui, pourquoi pas... Mais de toute façon, c'était déjà trop tard pour réfléchir. L'autre passait à l'action... Une série de coups de pieds tous plus dangereux les uns que les autres. Le marine usa une nouvelle fois de son haki de l'observation. Il se reposait certainement un peu trop sur celui-ci, durant cet affrontement, mais bon... Il n'avait pas le choix. Puisqu'il ne pouvait pas toucher ce fichu logia, il devait simplement se contenter d'éviter les blessures trop sérieuses. Il évita donc les coups avec facilité, même si deux d'entre eux le cramèrent. L'un à la joue, l'autre au niveau du torse. Ca n'était que deux blessures superficielles mais à ce rythme là, cela pourrait devenir un peu plus gênant... Enfin bon. Le vice-amiral avait connu bien pire et n'allait pas perdre pour si peu. Lorsqu'il eut évité toute la série, il entendit enfin son Den Den Mushi sonner. Encore ? C'était agaçant... D'un soru, il se mit hors de portée de ses adversaires et décrocha l'appareil en leur faisant signe de la main de se calmer. Oui, il leur donnait presque un ordre... Ils étaient ennemis, mais bon. Cela ne leur empêchait pas de garder des manières civilisées...

-Vice-amiral Ezra, j'écoute.
-Amiral Akainu. Ezra, où êtes-vous ? Votre aide est demandée à Marineford, de toute urgence.
-Ah, oui, mais... En fait, des pirates se sont mis sur ma route. De toute façon, je n'y serais pas à temps...
-Nous vous chargeons de traquer les Révolutionnaires s'ils réussissent à s'enfuir. Grâce à votre zoan, ce sera une tâche simple, n'est-ce-pas ?
-Oui, mais je suis toujours sur East Blue...
-Alors dépêchez vous.
-Bien...

Il raccrocha avant de pousser un long soupire. Il regarda ses ennemis et haussa les épaules avant de leur tourner le dos en partant simplement. Il prit la parole à l'intention de la commandante Focker :

-Occupez vous de ces rigolos, j'me casse, moi... A la prochaine...

La demoiselle fut assez surprise mais hocha la tête et se mit donc face à ses quatre nouveaux adversaires. Elle devait faire face, mais n'était pas certaine de pouvoir les battre tous...



PS : j'ai dis que Drake attaque avant Mitsu par soucis de cohérence, sinon il se serait totalement crâmé en marchant sur les flammes de l'incendie... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Sam 22 Déc - 18:28


Event ~
L'ange s'en va...




Les derniers échangent qu’avaient eu le marine avec ses ennemis furent intenses. D’un côté, le pirate au corps de feu continuait d’attaquer. L’homme aux fils s’était relevé et attaquait aussi. Drake, avait tenté un assaut aussi. Mais tous avaient échoués. Même Hikari qui avait commencé cette nouvelle salve d’attaque. Le vice-amiral avait donc riposté renvoyant beaucoup des attaques…

Hikari continuait d’observer cet homme qui était clairement trop puissant pour eux. Il voulait l’attaquer autant qu’il voulait le fuir. Ce combat n’était pas le sien. Il n’était que neutre, dans ce monde. Il n’aime pas s’engager dans ce genre de…guerre. Il s’arrêta. Il regarda les autres tenter d’attaquer cet adversaire inaccessible. Fini… Ce combat l’était au moment où le marine répondit à son escargophone. Pour on ne sait quelle raison, il quitta le champ de bataille qu’ils avaient formé, à eux cinq et se dirigea, grâce à sa technique de déplacement instantané, vers son sublaterne. Hikari, de là où il était, avait pu entendre ce qu’il lui dit :

« Occupez vous de ces rigolos, j'me casse, moi... A la prochaine... »

Il quittait le combat. C’était un mal pour un bien. Le Kitamura ne se battrait pas contre plus fort, mais il survivrait. C’est ce qu’il se disait. Il était parti défaitiste. Il n’aurait jamais pu le battre. Il rengaina alors Soho, son sabre. Il fit volte-face, se dirigeant en dehors du centre du combat. Le chef des marines ayant quitté l’affrontement, il partirait aussi. Il n’était venu que pour le battre, lui. S’il partait, Hikari aussi.

« Occupez vous de cette drôle de femme, j’me casse, moi… A la prochaine… »

Il s’en alla alors. Mikasa apparut à ses côtés. Elle avait plongée dans le vide avant de s’accrocher sur une des façades en face et s’était propulsé. Ils quittaient cette île… Ensemble…

Un peu plus loin. Ils rencontrèrent des villageois qui avaient survécut aux assauts incessants des nombreux volants. Ceux frappés par le marine qui partait…


Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Révolutionnaire
avatar
Messages : 548
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
5/350  (5/350)
Berrys: 39.701.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Mer 26 Déc - 18:05




Ce marine... il était fort... terriblement fort. Aussi, il avait quelque chose de spécial. Je ne savais pas trop quoi. Mais j'en étais certain. Par exemple, mon offensive au dial avait été un véritable échec. Je ne savais pas du tout comment, mais l'ennemi semblait savoir que j'allais tenter de l'aveugler avec ce Flash Dial... Impossible, tout bonnement impossible, c'était la première fois que je tentais de lui assener un coup. Je ne savais ce qui se cachait derrière cela, mais il y avait un truc. Il avait fermé les yeux au moment où j'étais passé à l'attaque. Soit il lisait dans les pensées (sceptique sur ce coup-là), soit il s'attendait vraiment à cela... Il y avait sûrement une explication rationnelle, mais je n'en avais pas. Suite à ce flash sans utilité pour ce coup, ma lame put quand même le toucher... Sans dégâts encore une fois... En effet, mes épées avaient bien eu la cible, mais ces dernières étaient venues s'entrechoquer avec sa peau, mais tout ce que j'en eus fut une résistance... Une terrible résistance. C'était plus un entrainement qu'on offrait aux soldats du gouvernement, c'était carrément du dopage là... Mais ne s'arrêtant pas là et comme dit le proverbe « jamais deux sans trois », d'un coup de pied circulaire. Ce n'était certes qu'un coup de pied n'ayant pas de quoi me donner grande peine, mais il y avait de quoi me faire valdinguer à l'autre bout du terrain de combat... Chose qui fut faite... Et par cela, je fis un vol plané jusque 10 mètres plus loin, dans le gazon... Coriace le gars... Vraiment coriace.

Maintenant, j'étais au sol, toutes mes lames tombées autour de moi... Il croyait vraiment que j'allais me laisser faire ? Non mais ! Je savais que je n'étais pas de taille, je savais que c'était suicidaire, mais je savais aussi que rester là à profiter de la situation manquerait à mon honneur. Je me réarmais donc, prêt à repartir au front. Je relevais les yeux, pour voir un paysage ou le feu se faisait un peu plus que présent... Mitsu... Il avait vraiment poussé à l'extrême là... Attendez mais... Il cramait une ville pour zigouiller un soldat quoi... Il n'exagérait pas un peu là ? Un peu beaucoup ? Bon maintenant le pire, si on en survit, je ne vois pas ce qu'on pourrait faire de plus ici maintenant qu'on avait tout cramé... Quand j'y pense, j'espère que cette jeune demoiselle avait pu aider des villageois, moi-même n'ayant pas pu lui porter une aide pour accomplir cela... Si problème il y avait, garant je m'en portais... A mieux y penser, je n'aurai jamais dû lui laisser accomplir cela seule, au lieu de me jeter à corps perdu dans la baston... J'ai été bête, je n'ai pas réfléchi et maintenant, j'espérais de toute mon âme que personne n'était pris dans les flammes, sous les bâtiments... Je n'aurai jamais cru dire ça... Mais il pouvait être vraiment cinglé Mitsu... Certes, je ne le connaissais depuis pas si longtemps, mais il s'était un tout petit peu laissé emporter là...

Une seconde fois, je m'élançais... Je savais qu'il pouvait contrer mes lames sans même bouger, je n'avais pas la certitude qu'il puisse savoir les coups avant qu'ils n'arrivent. Mais je pouvais tenter un truc, je ne savais pas quoi encore, mais je trouverais ! À peine m'étais-je élancé, que je vis le marine faire quelque chose pour le moins étrange... Il s'était retiré du combat pour sortir un je-ne-sais-quoi... Je ne pouvais pas dire qu'il abandonnait, la cause en était sûrement la chose qu'il tenait entre ses mains. Il faut bien le dire, je n'avais pas une très bonne vue... Au pire, cela ne me gênait pas vraiment, j'vais une prédilection au corps à corps, Ken Do oblige ! Toujours est-il qu'après une petite attente (qui parut très longue, surtout avec une « pokerface » à côté), le soldat finit par s'en aller... quittant totalement le terrain enflammé... Il fuyait ? Non, encore une fois, c'était impossible ! Il avait l'avantage, pourquoi fuyait-il ? Oh et puis, pourquoi je m'en plaignais ? Il s'en allait, quant à nous, nous ne faisions pas le poids... Je revenais enfin d'où j'avais décollé, ressentant la terrible chaleur du lieu (merci Cap'Tain encore une fois) pour remarquer que l'homme que j'avais rencontré sur West Blue quittait aussi le lieu du combat... Bon, il se passait quoi ici ? Tout le monde désertait ? Du coup, il ne restait plus que Mitsu, un autre gars semblant être avec nous et moi... Et une femme ? Celle-là je ne la connaissais pas et vu comme elle se tenait sur le terrain qu'était cette fournaise... Ah non ! Là je refuse, je n'allais pas me mettre à combattre une femme maintenant ! Oui, car là j'en mettrais ma main au feu (surtout que y'en a partout autour) qu'elle était avec l'autre cinglé là... Hors de question que je me bastonne avec elle... Enfin, sauf si elle manquait de me tuer... Là ce serait autre chose...

Nous nous retrouvions à quatre sur le terrain, avec deux en moins et un en plus. Et moi, je me dirigeais vers le pyroman du jour. Pour avoir des « directives » dirait-on. Il comptait continuer la bataille ou s'en aller, maintenant que l'autre mec n'était plus là. Quoi qu'il en soit, je le suivrai.

« On fait quoi maintenant ? Parce que bon, combattre contre une femme, il faut avouer, ça m'enchante pas vraiment quoi... Et au fait... Tu te sentais vraiment obliger de cramer la ville pour l'avoir ? » Avais-je dit avec une pointe d'ironie dans la voix.






Revenir en haut Aller en bas
Dan Eudoras

avatar
Messages : 1642
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
126/250  (126/250)
Berrys: 67.488.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Ven 28 Déc - 1:45



Terminer, c'est le verbe qui correspondait le mieux au combat. Notre malade mentale ici présent, s'était arrêté en plein combat pour répondre à un escargophone. Quoi qu'il ait pu discuter, il était parti. Totalement déserter l'île en nous laissant avec la femme qui avait éclater les pirates tout à l'heure. Personnellement, je ne savais plus trop quoi penser de la situation. C'était quelques choses des plus étranges. Un sentiment de haine envers cet homme se créa. D'où on abandonnait un combat aussi palpitant ? Jusqu'à aujourd'hui aucun de mes adversaires ne m'avaient donné autant de mal et finalement quand j'étais sur le point de trouver la faille et que j'allais commencer à le toucher beaucoup plus, il décidait de fuir le combat pour laisser un sous-fifre s'amuser à sa place. Si ce n'était pas dégueulasse ce qu'il était en train de faire. Il y avait longtemps que je rêvais d'un tel affrontement et au moment où j'avais l'impression de l'avoir trouvé, il était déjà terminé. Maintenant restait à savoir ce que valait cette femme.

Pour être totalement franc, le combat m'avait plus que lasser et j'étais épuiser. Courir dans tous les sens, face à un haut gradé comme lui, ce n'était pas du gâteau si je pouvais me permettre l'expression. J'avais beau avoir tenter le maximum pour le dégommer, il arrivait toujours à s'en sortir. Maintenant affronter quelqu'un d'autre qui semblait en forme et qui avait l'air d'avoir également de l'expérience dans le combat, c'était peut-être pas la meilleure des solutions. Comme le proposait Drake, c'était peut-être le moment de partir. De plus, nous avions un chemin à parcourir plus loin et ce combat nous avait assez retenu. Pour conclure, je crois vraiment que j'allais devoir quitter les lieux le plus rapidement possible pour ne pas perdre mon temps inutilement dans un combat qui est même pas sûr d'être intéressant. Je regardais donc en arrière pour me rendre compte de la distance qui nous séparait du port et c'est à ce moment-là que je me tournais dorénavant vers Drake et lui lançait ces quelques mots :

« Franchement, que ce type se tire comme ça sans trop chercher à conclure le combat, ça m'a dégoûté. Et pour être franc, je suis exténué par le combat que j'ai mené contre lui. Je n'ai plus vraiment la force d'affronter cette femme qui semble savoir manier les poings quand même. Je propose donc qu'on s'arrête là pour maintenant, on aura sûrement l'occasion de les recroiser un jour et de les déboîter à ce moment-là. »


Aussitôt dit, aussitôt fait, mais je n'allais pas partir les mains vides. Je voulais vraiment faire un truc qui allait retenir la Marine le temps qu'on puisse partir en toute sécurité. C'est pourquoi je réutilisais ma technique de tout à l'heure pour accéléré ma vitesse et me positionnait à environ cinq mètres d'elle pour ensuite lui lancer une attaque qui la bloquerait pendant au minimum une bonne minute.

« Mera Mera no Enjoumou »


Un mur infranchissable était ainsi créer devant la demoiselle et je repartais dans l'autre direction qui était celle du port. Je prenais Drake au passage et continuait de courir comme un dérater. Au passage, je faisais un petit signe de la main pour saluer notre copain manieur de fils et lui laissait tomber un petit mot juste devant lui. Je continuais donc ensuite de courir vers le port pour rejoindre le bateau où Dino Capone, notre navigateur des plus grincheux nous attendait.

Pour en revenir au petit billet que j'avais poser devant notre manieur de fils, c'était pour m'assurer que je pourrais le recroiser un jour ou l'autre pour taper au moins la discussion avec lui. Dans ce petit mot était glisser un petit message des plus agréables qui l’empêcherait sûrement dormir selon son humeur et son envi de me revoir.

« Salut et désolé de fuir comme ça, mais je n'en peux plus de ce combat. Prends le comme tu veux, pour de la peur ou de la faiblesse, mais j'en ai rien à cirer. Une chose est sûr, j'aimerais bien te reparler et c'est pourquoi je te mets mon numéro d'escargophone à la suite pour qu'on puisse en rediscuter calmement. Sinon pour la femme, tu ferais mieux de partir également, elle a l'air redoutable. »


C'est ainsi que je lâchais cette île où je n'y avais amener que terreur et chaleur sans même le vouloir réellement. Je n'étais pas un de ces pirates qui cherchaient à détruire tout sur leurs passages, mais il était vrai que je m'emportais très facilement lorsque je voyais un Marine devant moi. Et cette fois-ci, j'avais presque dépasser les limites de l'acceptable. Déjà la dernière fois à Log Town avec l'autre Marine responsable des lieux, j'avais fait un carnage et cette fois-ci, cet homme du Gouvernement Mondial m'avait réellement pousser à bout et réussit à faire pire que sur l'île phare.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1407

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Sam 29 Déc - 21:09

VS

La commandante Focker restait là à fixer ses adversaires, tour-à-tour. Elle ne savait pas trop si elle pourrait faire le poids, face à eux quatre en même temps, mais c'était là les ordres de son supérieur direct... Elle n'avait pas le droit de refuser. Elle devait se battre. La jeune marine fut alors assez surprise en regardant l'épéiste brun s'en aller, simplement. Il n'avait aucune prime sur sa tête et rien ne prouvait qu'il était un hors-la-loi... Il avait combattu face aux gouvernementaux, certes, mais finalement, Lim ne savait absolument rien de lui. C'est donc à cause de cela qu'elle le laissa s'en aller sans rien ajouter. Une jeune femme tomba d'ailleurs au côté de cet illustre inconnu... Il n'était absolument pas la priorité de la gradée qui se retourna plutôt face à Mitsu et son ami. Le logia était primé à 40 millions de berrys... C'était encore une petite frappe mais s'il s'en sortait, il prendrait pas mal d'argent sur sa tête. Il avait dévasté la ville et combattu un vice-amiral sans sourciller... Ce mec deviendrait très certainement un pirate reconnu et dangereux à l'avenir. La demoiselle devait à tout prix empêcher cela. Néanmoins, ce fut le capitaine qui bougea en premier. Celui-ci arriva rapidement devant la guerrière qui, elle, ne bougea pas d'un poil. Elle avait déjà vu largement plus impressionnant. Rien que Miss Dia, à qui elle venait de fracasser le crâne, quelques minutes auparavant, semblait bien plus dangereuse pour elle... Enfin bref. La jeune dame fut, dans tous les cas, surprise lorsqu'un mur de flammes s'éleva entre elle et le reste du groupe. Serrant les dents, elle se maudit intérieurement. Elle avait sous-estimé ce gosse... Ce qu'il voulait n'était pas se battre, mais fuir, également, sans doute avec l'autre forban et le maudit des fils, qui devait toujours être présent en haut de l'immeuble légèrement dévastée. La marine se retourna vers un lieutenant qui l'accompagnait et lui hurla ses ordres :

-Dirigez-vous vers le port avec une escouade ! Essayez d'arriver avant eux et de les bloquer ! Je les prendrais de revers !
-Bien !

L'homme se mit à courir, un groupe de types à sa suite, tous armés de fusils et d'épées. Malheureusement, un tel bataillon n'arrêterait jamais un logia, surtout celui du feu. C'est donc sur Lim que la stratégie reposait surtout. Celle-là, cependant, ne s'arrêta pas là et hurla à un autre groupe de marines :

-Vous ! Traquez le mec avec ses fils ! Ne le laissez pas partir !
-Bien !

Une nouvelle fois, un groupe de soldats partirent de leur côté, mais les deux rassemblements hurlèrent bientôt à la gradée qu'ils ne pouvaient plus progresser dans la ville. Les flammes de ce Mitsu étaient présentes et nombreuses, et certains bâtiments effondrés empêchaient les justiciers de passer pour arriver au bon endroit. La commandante serra les dents de plus belle. Le mur incandescent était bien trop dangereux, même pour elle... Et de toute façon, si elle faisait le tour, pour arriver jusqu'au port, au final, les pirates seraient partis depuis un bon moment. Se retournant, elle hurla de nouveaux ordres, les derniers :

-Prenez les primés capturés pendant la bataille et emmenez-les en prison.
-Bien !
Revenir en haut Aller en bas
Kanade Hitomi
Disparu
avatar
Messages : 110
Race : humaine ಠ_ಠ
Équipage : ಠ_ಠ

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
61/80  (61/80)
Berrys: 19.045.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   Dim 30 Déc - 14:09


Toujours plié sur elle même, la jeune vendeuse regardait la ville tristement, elle ne pouvait rien faire, elle se sentait faible et inutile face à cette guerre. Si seulement, elle aussi, elle pouvait aider ce village, mais elle ne pouvait rien faire car elle n'est qu'une simple vendeuse de pain, sans capacité particulière. Kanade se leva soudainement quand elle vit l'incendie grandir partout. C'était...incroyable, surprenant et irréaliste! Comment cela pouvait arriver!? Elle ne savait pas et les villageois non plus. Le malheur s'est abattu sur cette ville et tous regardaient le désastre, désespérés, impuissants.

Il fallut attendre que tout l’incendie finisse pour que la partie de villageois que Kanade avait trouvé pour pouvoir descendre et faire un bilan des dégâts. C'était désastreux, il y avait rien à redire dessus. La jeune vendeuse marchait à travers les décombres et soupira avant de se diriger vers le port. Elle ne pouvait rien faire de plus que ce qu'elle avait fait. Kanade voulait rentrer au plus vite, rejoindre sa petite île tranquille. Oubliant le petit panier de pain qu'elle avait au début, elle monta dans son bateau et elle prit la mer jusqu'à son île, laissant derrière elle des villageois qui on beaucoup perdu et des souvenirs horribles qui méritent d'être oublié. C'est en regardant le ciel que la jeune vendeuse ferma les yeux, espérant ne jamais revivre cela.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde tourne. [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]
» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-