Partagez | 
 

 Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 18 Jan 2013, 17:05


Un assaut combiné de Daisuke et de Kazuma permit aux gouvernementaux d'écarter le pirate de Foxy qui pouvait enfin respirer, ne serait-ce qu'un petit peu. Tout d'abord, elle tomba à genoux, soufflant un bon coup. Elle avait réellement cru qu'elle allait y passer, cette fois-ci... la puissance qu'avant Clyde n'était clairement pas une légende. La demoiselle comprenait d'ailleurs bien plus facilement comment il avait pu mettre une colonel de la Marine en danger aussi facilement... Pouvoir vaincre la force que procurait un zoan de type carnivore n'était pas un exploit banal. Ce mec était vraiment dangereux. Il fallait à tout prix l'arrêter ici, pendant cette guerre, avant qu'il n'aille trop loin et ne perpétue plus de massacres que son équipage n'en avait déjà fait. De toute façon, l'équipage d'Harushige en entier devait succomber ici... Et si Doji tombait lui aussi, la bataille n'aurait été que parfaite. Concernant l'équipage du Fenice, la dame d'Alabasta ne connaissait pratiquement rien d'eux. Mais au vu de leurs agissements ici, sur cette île, aux côtés des gouvernementaux pour combattre des ennemis plus dangereux, ils n'étaient pas forcément mauvais. D'ailleurs, sans eux, la victoire aurait été impossible... Combattre le second du sanguinaire seul était déjà une prouesse presque irréalisable pour l'équipage du commandant Aurola, alors avec un ou deux lieutenants en plus, ils n'auraient certainement rien pu faire. D'ailleurs, même la haut-gradé, qui n'avait pas eu d'adversaire définitif depuis le début des hostilités, n'aurait rien pu faire face à Harushige. Ce hors-la-loi était à un tout autre niveau... Et pouvoir ne serait-ce que l'effleurer prouvait une certaine force chez un combattant, tant mentale que physique.

La révolutionnaire fini par se redresser lentement, après avoir repris un peu de force. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller ainsi, pas encore. Le but était de vaincre ce gros lard... Et l'équipage devait à tout prix y arriver. Sans quoi Kazuma et Daisuke s'en voudrait éternellement... La Kurusogami allait donc, une fois de plus, faire diversion, lorsque les autres se chargèrent de monter un plan en l'excluant pour le moment, lui laissant certainement un peu de temps de repos bien mérité. La lieutenante avait d'ailleurs mal aux avants-bras. Les os avaient du morfler pendant le dangereux bras de fer qu'elle avait eu avec ce forban... La maudite demanderait plus tard à Firo de l’ausculter. Ce n'était pas encore le moment. D'ailleurs, c'était le médecin lui-même qui faisait diversion, cette fois... Mais la vigie ne laisserait pas quelqu'un d'autre mourir devant ses yeux durant ce conflit. Serrant les mâchoires, elle se prépara à se propulser dans sa direction d'un soru si les choses tournaient mal, afin de l'entraîner au loin. Okita, quand à lui, était venu aux côtés de la jeune blonde tandis que les autres combattaient encore et toujours face à leur adversaire. A ce moment-là, une explosion eut lieu. Puissante, dangereuse, menaçante. Par chance, la demoiselle ne fut qu'effleurée par un morceau de ferrailles qui la fit saigner à l'épaule gauche. Elle serra les dents en mettant sa main droite sur la plaie rapidement, par réflexe pur et dur. Toutefois, si la justicière pouvait s'estimer chanceuse, le cri de douleur qu'avait poussé l'épéiste à ses côtés prouvait réellement qu'à quelques centimètres près, elle aurait pu y passer. La dame des sables se précipita sur son allié avant de constater la blessure au niveau de la jambe. Il était sacrément amoché... Mais le pire était sûrement qu'au milieu d'un tel chaos, personne ne pourrait le prendre en charge pour le remettre sur pieds rapidement...

C'est à ce moment-là que l'ordre d'évacuation fut donné par Den Den Mushi. Le capitaine détruisit l'instrument, faisant mine de n'avoir rien entendu. La lieutenante comprit immédiatement et fit de même, comme si de rien n'était. Les ordres d'en haut étaient absolus dans un régime comme celui du Gouvernement Mondial. D'ailleurs, la Révolution aussi était basée sur un système hiérarchique strict, mais dans cette situation-là, les ordres ne valaient, pour Foxy, absolument rien. La vigie fit signe à un groupe de soldats de venir rapidement. Ceux-là s'exécutèrent et elle donna ses ordres, en tant que gradée de l'endroit :

-Menez-le en lieu sûr.

Evidemment, elle parlait d'Okita... Elle se retourna d'ailleurs vers ce dernier et lui accorda un sourire chaleureux en déclarant qu'il n'avait pas de soucis à se faire, que tout irait bien. Puis la demoiselle se tourna, une fois encore, en direction de Clyde. L'offensive des deux autres était en marche... Et elle allait s'y joindre, follement. D'un soru, la Kurusogami se plaça devant le médecin et envoya tout simplement et un rankyaku rapide en direction de la tête du combattant. Celui-là voudrait très certainement se défendre mais, dans tous les cas, ne prêterait clairement pas attention aux autres attaques qui se déroulaient... Il n'était qu'un imbécile de forban, après tout.




Revenir en haut Aller en bas
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 19 Jan 2013, 10:43


Relais


Les poings des deux combattants s’étaient percutés avec choc. Il n’y avait eu aucun mot, pourtant à cet instant, ils s’étaient communiqués leurs émotions. La différence de puissance était significative. Shin n’avait pas eu de la chance de ce côté-là. Sa sœur Adel était pourtant une femme poisson de type requin à pointe noire. Avec sa force et son tempérament excessif, leur père avait très vite du trouver un moyen de canaliser cette énergie. Et si aujourd’hui elle n’avait plus rien à voir avec la fille impulsive qu’elle était auparavant, elle restait un adversaire de combat particulièrement redoutable. Shindô s’en souvenait encore très bien, plus jeune, elle était souvent intervenue pour le sauver d’attaque d’autres enfant du District. Ses dents pointues et son air rude suffisaient à l’époque pour faire peur aux autres garçon de son âge, mais elle s’était adoucie avec le temps. Le Fugu se surprit lui-même à penser à elle en de telles circonstances. Il ne l’avait plus vue depuis longtemps, peut-être faudrait-il penser à descendre au Royaume, prochainement. Ce serait une bonne idée, il devrait y aller avec Dust et lui faire visiter le milieu dans lequel il avait grandi.

Mais revenons au combat. Sous la pression du poing de ce Squale, Shindô avait clairement senti certaines de ses phalanges se briser. L’onde de choc provoquée par l’impact avait soulevé pas mal de poussière et fit même onduler la chevelure de jais de notre Homme poisson. Il fut tout de même le premier à rompre le contact et annula le « bras de fer » en reculant d’un bond vif, mais l’homme requin ne comptait pas abandonner si vite, il projeta littéralement sa mâchoire qui fendit droit vers un Shindô prit par surprise. Les dents pointues perforèrent sa chair sans aucun problème. La machoire s’enfonça ainsi sur son épaule droite. Sur le coup, le Fugu voulut hurler de douleur, mais il se retint, car si lui connaissait les propriétés liées aux machoires des requins, Noctis devait très certainement l’ignorer. Et l’humain ne pourrait très certainement pas supporter une blessure si critique. Prenant son courage à deux mains, Shindô se redressa alors que la douleur était maximale et cala sa vitesse sur celle du second projectile. Au moment précis où la deuxième mâchoire devait toucher le musicos, il s’interposa sur sa trajectoire et ces dents s’enfoncèrent alors dans son genou. Cette fois, il poussa un cri de douleur.

- Hey... Noctis, tu vas faire quelque chose pour moi, prends le relais et achève ce type. Quand t’auras fini, n’oublie pas de me ramasser. Tu devrais pouvoir y arriver sans problème, il perd trop de sang avec son bras arraché. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne tombe dans les vapes à son tour…
En préservant Noctis de cette attaque, Shindô avait agit par stratégie et par instinct de survie, plutôt que par sentimentalisme. En effet, contrairement à tout combattant présent ici, l’orchestre sur pattes n’avait subit aucune blessure depuis le début des affrontements. Il était indemne alors que tous les combats arrivaient à leur terme. A l’opposé, Shindô cumulait les blessures et ne serait qu’un boulet inutile pour la suite. Bras en miettes, flanc droit perforé, multiples hématomes sur le corps, poing droit en bouillie, épaule et genoux gauche transpercés par une multitude de dents affûtées comme des lames de rasoirs… Tenir debout après tout ça tenait encore de l’exploit. Encore une fois, il allait goûter à l’amertume de la défaite.

- Avant que mon pote te démonte, j’aurai aimé connaître ton nom. Moi c’est Shindô…
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 19 Jan 2013, 17:05

VS

Ruuk VS Shindô & Noctis : Allons bon... Ces types, ces pauvres cafards, avaient réellement réussis à l'obliger à s'arracher un bras pour éviter la défaite ? Pathétique... Le premier, l'homme-poisson, avait une force ridicule à côté de Ruuk qui avait du se faire briser un bon nombre d'os de son bras après le choc de puissance brute qu'ils avaient échangés. Même pour un humanoïde de ce style, le fugu restait incroyablement faible... Combattre quelqu'un d'autre aurait certainement pu se montrer un peu plus intéressant... Comme le Fenice, un peu plus loin. Après tout, ce type se battait au corps-à-corps... Il aurait pu être intéressant à affronter. Mais bon, malheureusement, Harushige voudrait le butter lui-même... Et ça se comprenait, après tout. Dans tous les cas, le requin avait poussé son adversaire à s'écarter. Celui-là reçut les dents du pirate soudainement, au niveau de l'épaule droite qui commençait déjà à saigner sous la blessure assez terrifiante. Toutefois, le guerrier amphibien n'en avait pas fini et voulait toucher l'humain en même temps. Après tout, même s'il n'était qu'un vulgaire habitant de la surface, il possédait un fruit du démon et cela suffisait à en faire un ennemi assez dangereux pour inquiéter n'importe quel combattant... Même si le compagnon du sanguinaire n'en avait au final pas grand chose à faire. Il suffisait d'éviter les attaques en se déplaçant pour sortir des zones de danger, et le tour était joué. Enfin bref... Dans tous les cas, le requin fut surpris de voir le fûgu se placer sur la trajectoire de son dangereux dentier qui vint alors se planter dans le genou du combattant, l'empêchant très certainement de poursuivre le combat. D'ailleurs, ce type était dans un état assez déplorable... Pitoyable, réellement. Comment un homme-poisson pouvait-il être aussi faible. Ruuk poussa un soupire en se redressant lentement. Quoi qu'il en était, il commençait à avoir vraiment mal à ce qui lui restait de bras... Il avait besoin d'un médecin. Mais bon, pour le moment, ça n'était pas le temps d'y penser. Il devait d'abord envoyer ces deux raclures dans la mort pour leur montrer que les équipages des Nebulas étaient vraiment affreux et terrifiants.

Mais le musicien surpris vraiment Ruuk qui le fixa avancer. Il jouait à quoi, là ? Il s'approcha jusqu'à être à quelques décimètres seulement du forban qui fronça les sourcils en s'apprêtant de bondir dans sa direction pour l'envoyer au tapis. Au corps-à-corps, ce type n'avait strictement aucune chance... Sauf que le vigie décida tout d'abord d'écouter ce qu'il avait à dire. Grossière erreur. C'est de cette manière que le maudit put utiliser une technique surprenante. Les ondes musicales partirent de sa main qui s'était mutée en instrument pour l'occasion. La première lame vint entailler profondément le pirate au niveau du torse et il écarquilla les yeux de surprise, par réflexe. Comment était-ce possible de faire ça avec un simple instrument de musique ? D'un bond, l'homme-requin souhaita se mettre hors de danger. Cependant, une deuxième entaille réussit à apparaître avant qu'il ne soit hors de la zone de pouvoir. Fort heureusement son intuition avait été bonne : l'attaque se déroulait dans une aire autour de l'utilisateur, et pas en ligne droite... Dans le cas contraire, il aurait fini dans un bain sanglant. Un X de blessures se trouvait désormais sur son torse, rejoignant son palmarès déjà bien fourni de cicatrices en tout genre. Serrant les dents, l'homme-poisson reprit son calme et se remit en garde calmement. Il allait terrasser ce morveux dès ce prochain assaut... C'est avec cette conviction qu'il s'élança dans sa direction en tentant un nouveau Senmaigawara Seiken. Avec rage, il hurla son nom à ce Shindô :

-Je suis Ruuk, de l'équipage du Sanguinaire !

Nebula Doji VS Vice-amiral Pacifique : Doji s'était remis face à son adversaire le plus intéressant. Véritablement le seul homme qui mérite de le combattre, sur ce champ de bataille... De la bravoure à revendre, même si sa force était réellement pathétique. Enfin, c'était son courage qui était le plus surprenant... Et malgré le nombre de blessures qu'il avait actuellement, ce foutu gouvernemental devait forcément cacher quelque chose. Un atout capable de mettre le pirate en danger, de le mener dans une impasse... Quelque chose d'excitant et qui pourrait renverser la tendance, en outre ! Un fruit du démon, peut-être ? Non, certainement pas... Mais une technique foudroyante était parfaitement envisageable, en comparaison ! Le suspens était à son comble, et la tension se maintenait dans les airs. Apparemment, les gouvernementaux semblaient avoir compris que si John perdait, le champ de bataille serait considéré comme perdant, obligatoirement... D'ailleurs, même les larves qui se battaient contre Harushige en ce moment-même devraient y passer. Le haki des rois et un zoan mythique, dans le même équipage... Forcément, plus on leur laissait le temps de s'entraîner, plus ils deviendraient dangereux. Ces types étaient de véritables prétendants pour la prochaine ère... Dommage pour eux : ils avaient croisés la route du démon. Celui-là allait les réduire en pièce, mais dans la bonne humeur, au moins. Peut-être devrait-il en laisser un ou deux en vie ? Histoire de laisser persister une envie de vengeance, poussant donc l'unique survivant à s'entraîner pour le surpasser... Oui, cela pouvait promettre encore plus de défi, à l'avenir. Malheureusement, l'homme-cornu n'eut pas plus le temps de réfléchir : en effet, le vice-amiral parla, le coupant net dans ses pensées. Que commençait-il à raconter ? Il faisait le lèche-cul, là ? Il voulait sauver ses subordonnés, et tout le reste des débutants ici présents ? Il prit un Den Den Mushi et donna un ordre. La fuite. Le haki de l'observation du Shouten lui avait indiqué ce que venait de dire le haut-gradé de la Marine. En fait, ses oreilles en auraient été incapables, à cause des hurlements déchirants de souffrances et des explosions multiples qui pouvaient être perçues dans les environs. Vraiment, cet endroit faisait penser à l'enfer... Mais le démon, lui, jubilait intérieurement. Quoi de mieux que l'enfer pour le maître du feu ?

Le Nebula, en tout cas, écouta la phrase de son adversaire avec un grand intérêt. Un duel singulier, sans personne pour protéger et gêner qui que ce soit. Entre autre, un duel à mort. Duel que Doji était certain de gagner... Que faire ? Sa curiosité, celle qui le poussait à vouloir connaître l'étendue des forces de Pacifique, lui demandait d'accepter, pendant que son envie de sang lui chuchotait d'aller botter le cul des forces de la justice pendant qu'elles étaient encore présentes. Sacré dilemme... lui-même ne savait pas trop quoi choisir. Cependant, il savait une chose : cette colonel-rokushiki, ce commandant-fumée, ce pirate-phoenix et ce pirate-royal voudraient tous le chasser, dans le Nouveau Monde... Ils seraient de potentiels futurs ennemis. Ils étaient tous jeunes, et prometteurs... C'est pour cela que le forban sourit à pleines dents et répondit à John :

-Marché conclus. Je ne poursuivrais pas les forces Gouvernementales après notre combat... mais s'ils sont toujours à portée de ma gourde, je les coulerais. Oh, et d'ailleurs... Sais-tu à combien de kilomètres je peux tirer avec ? Je vais te le dire...

Le combattant mis son arme sur son épaule et sourit d'un air carnassier :

-7,5 kilomètres.

Aussitôt, une boule de feu se créa au bout de la gourde et partit en direction de John, avec une puissance et une rapidité hors du commun. L'affrontement reprenait de plus belle...

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 20 Jan 2013, 07:59









Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Nakata n'avait pas remarqué Hato qui attaquait Harushige au même moment pour tenter de le mettre hors-service le plus rapidement possible. En réalité, son esprit s'était focalisé sur le dernier être qui avait atteint sa pensée, le dernier être qu'il voulait à tout prix tuer. Désormais, son fruit du démon prenait peu-à-peu entièrement possession de son corps... Et prenait son indépendance, lentement. Tout d'abord, il attaquerait, après le Sanguinaire, les autres personnes que le Fenice considérait comme des ennemis. Il s'agissait, sur ce champ de bataille, des sbires du Nebula et de Doji qui, un peu plus loin, était toujours aux prises avec le vice-amiral Pacifique, le seul capable de leur apporter le salut de ce côté là. Puis viendraient les adversaires amicaux du musicien. Il s'agissait cette fois de John lui-même, de la colonel, des troupes gouvernementales présentes sur l'île mais aussi de l'équipage de Daisuke lui-même. Suite à ceux-là viendraient les autres alliés, les chasseurs de primes. Et enfin, l'équipage de l'artiste... En son for intérieur, qu'il ne pouvait désormais plus quitter, assailli par une douleur exceptionnelle, largement plus grande que celle qu'il avait ressentit lors de l'attaque du l'épéiste qui lui avait ôté un bras, le blondinet ne voulait pas que cela arrive. Il ne voulait que protéger ses amis... mais s'il les tuait de ses propres mains, il ne pourrait jamais plus avancer. Il n'avait pas le droit, en tant que capitaine, de les mettre ainsi en danger... Dans le but de terrasser le forban qui leur faisait face, l'ancien révolutionnaire avait troqué sa raison contre un pouvoir immense, celui des zoans mythiques. Toutefois, il en venait actuellement à regretter son choix... Peut-être que sans cette forme semi-éveillée, en gardant son calme, il aurait tout de même réussit à égaler ce hors-la-loi, face à lui ? Après tout, le haki de l'armement, il ne l'avait toujours pas utilisé lors de la lutte... mais penser à tout cela devenait largement trop complexe, tant les maux qu'il éprouvait grandissaient. Hurlant mentalement, le jeune homme tentait tant bien que mal de reprendre le contrôle de son enveloppe corporelle, même s'il savait éperdument qu'il ne pourrait ainsi que ralentir la domination totale de la malédiction. Tristement, il comprenait désormais Méliandre et sa double personnalité... Il commençait à comprendre à quel point vivre avec un tel poids relevait du surnaturel. Mais de toute façon, désormais, il n'avait plus le choix : le combattant devait se battre afin de retarder le moment où il serait susceptible de s'en prendre à Hato et aux autres...


Damon fixait Nakata, qui était repartit aussi brutalement au combat. La situation commençait lentement mais sûrement à glisser d'entre leurs doigts... le vigie n'avait pas tout donné, n'avait pas montré la pleine étendue de ses pouvoirs, mais face à un capitaine déchaîné et possédant une telle rapidité, il ne ferait pas le poids. Harushige lui-même pourrait-il arrêter le Fenice ? L'interrogation restait entière, mais l'Hasabusa voulait tout d'abord s'occuper des autres amis qu'il pouvait observer sur le terrain. Holly combattait un peu plus loin contre des faibles. Rien d'inquiétant, entre autre : la demoiselle avait largement la force de les clouer au sol une fois pour toute, le jeune bretteur en était parfaitement certain. Toutefois, c'était Méliandre qui était au centre de ses préoccupations actuelles... Elle venait de foncer en direction du Sanguinaire pour rejoindre Hato et le blond dans leur lutte folle. Serrant les dents, le sabreur se propulsa en direction de la jeune femme qui était, fort heureusement, ralentie par un bon nombre d'adversaires. Lorsqu'il arriva à sa hauteur, il terrassa un bon nombre d'ennemis d'un simple mouvement d'épée. Il rangea aussitôt son arme et se tourna vers la navigatrice avant de lui dire :

-Reprend ton calme, Méliandre ! Tu ne dois pas y aller ! Ils sont trop forts, largement ! Actuellement, tant toi que moi, nous ne sommes que des boulets si nous rejoignons l'affrontement ! Il faut qu'on ouvre une voie de sortie jusqu'au bateau pour le permettre de fuir si tout tourne mal !

Quoi qu'elle réponde, le garçon était déterminé : au péril de sa propre vie, il ne la laisserait pas passer. Cette entreprise n'était que folie et finirait par décimer l'équipage... Pourquoi seulement avaient-ils du croiser de telles pointures, au début de leurs aventures ?


De son côté, le zoan mythique se déchaînait, purement et simplement. Le premier coup avait été paré par la très large lame d'Harushige qui semblait prendre un plaisir fou sur ce champ de bataille, malgré le fait que ses alliés tombent les uns après les autres. Le second, une nouvelle fois, avait été tout juste bloqué par la main de l'épéiste qui, malgré la grande force déployée dans l'assaut, avait réussit à garder un tant soit peu d'équilibre afin de ne pas mourir sous les attaques du second de Nakata. Le dernier coup de celui-ci, plus rapide mais surtout bien plus puissant que les précédents, l'attaque circulaire de la jambe droite, avait réussi à toucher le bras gauche du Sanguinaire avec force, en brisant très certainement tous les os sur le chemin. Ce mec ne pourrait plus se battre convenablement des deux bras avant un petit moment... Toutefois, le maudit était bien loin d'avoir fini sa petite affaire. Il reprit une position normale plus que rapidement, profitant étrangement du fait que le Sanguinaire porte attention à Méliandre pour passer une nouvelle fois à l'offensive. D'une vitesse extrême, le Fenice tendit son bras droit en arrière et l'envoya avec rage en direction du plexus solaire de l'adversaire. La force déployée dans le choc ? Facilement cinq fois supérieure au coup de pied précédent, surtout grâce aux bons appuis que venait de prendre le musicien. L'attaque souhaitait quérir le torse du Nebula. Si tout cela se passait ainsi, le sabreur serait mis hors-service en un coup : la cage thoracique éclaterait en morceau, écrasant au passage le coeur et les autres organes présents contre la colonne vertébrale. Même avec une parade, le Sanguinaire serait très certainement envoyé dans le décor...


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 20 Jan 2013, 16:11

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

Ce type ne semblait pas humain, il avait paré mon premier coup avec le corps de son partenaire, déjà voilà ce qui reflétait bien de la connerie de cet homme et de sa lâcheté. Ensuite, il avait simplement placé sa lame dans son dos, mais c’était là sans compter qu’il arriverait à parer les coups de Nakata. Il venait de quelle planète celui-là ? Je me réconfortais au bruit qu’avait fait son bras au contact du pied du blondinet musicien, mais ce n’était en rien une raison. Entre temps, Méliandre avait prit la responsabilité de venir seule au front. Je ne savais pas que la transformation en être nocturne faisait de nous des êtres suicidaires. Mais a quoi pouvait-elle bien penser sans déconner ? J’hésitais, à ce moment précis, à passer dans son dos pour lui mettre un bon coup dans la nuque, de quoi la mettre hors service pour ne plus qu’elle ne vienne nous gêner, mais cela aurait été inutile, d’autant qu’Harushige semblait avoir prit les devant, il venait de lever violemment son pied en sa direction, mais c’était sans compter sur l’intervention de l’ex révolutionnaire. Une aubaine, je voyais là comme un semblant d’espoir, Harushige allait déguster pour cette faute suprême !

L’ouverture suprême, la suprématie de notre aventure, la faille dans sa défense, la plus grosse erreur de sa vie, à trop avoir confiance en sois, on fini toujours par en crever ! Le sanguinaire s’était amouraché visiblement de Méliandre qui avait tenté une approche, mais elle fut stoppé par le second bretteur de l’équipage au moment ou l’enfoiré de Nébula envoya valser son pied, une attaque perdue, trop de distractions, appuies inexistants. Pour un bretteur, ce genre d’occasion ne se rate pas pour placer un bon coup de lame, mais je ne pourrais pas le finir dans ma position. Soupirant en crachant une nouvelle gerbe de sang au sol, j’allais permettre à Nakata de porter un coup décisif. Mon haki de l’observation m’avait précisé la démarche à suivre, ou du moins, m’avait indiqué les mouvements du sanguinaire, mais je pouvais briser cette prédiction. S’il désirait parer, ce serait rater. Passant entre sa lame et son dos, je saisis avec force son poignet en le tirant un coup net vers le bas, ayant pour effet de lui faire arquer le dos, offrant son torse au phénix, et au passage de lui exploser le seul bras qui semblait encore être en état chez lui. Timming parfait, chance de réussite du coup du capitaine : optimale. Son coup partit au même moment, prenant à une vitesse fulgurante vers le thorax de l’autre sanguinaire tandis que je lui coupais toutes tentatives d’esquive ou de fuites. Son bras était à moi, et à moins de se l’arracher, il n’en sortirait pas vivant.






Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 21 Jan 2013, 12:01


Le monde tourne





D
u sang. Encore et encore du sang. Sur ses vêtements, sur le sol. Tout ça n’était qu’une tuerie de bas étage. Quelle idiotie. Le sang, le bruit. Elle en avait marre. Marre de cette guerre sans queue ni tête. Elle faisait souvent preuve de sang-froid, mais tous ces combats commençaient à lui taper sur le système. Elle en avait marre, était fatiguée. Elle voulait revoir Volpha. Secouant la tête, elle esquiva un autre coup de sabre. Etait-il possible qu’elle réfléchisse tranquillement ? Franchement, la guerre n’était pas faite pour elle. Pourquoi attaquait-elle encore ces sous-fifres ? Elle se fatiguait peut-être pour rien. Une occupation comme une autre ? Drôle d’occupation en tout cas. Du coin de l’œil elle observait ce qui se passait près d’Harushige, espérant qu’ils s’en sortent tous indemnes. Le fait que Méliandre tente de l’attaquer n’était que folie. Elle avait certes réussie à effleurer l’autre crétin de blond, mais celui-là était d’un autre acabit. Il ne se laisserait pas avoir si facilement. Pourtant, elle ne tenta pas le moindre geste pour l’arrêter. Elle était trop loin pour l’intercepter et puis, Hato voire même Damon, pourrait s’en charger. Oui, surement … Grimaçant légèrement, Holly se concentra à nouveau sur ceux qui voulaient la tuer. N’avaient-ils pas compris que tout ceci n’était qu’une idiotie, qu’il n’y arriverait jamais ? A part bien sûr, si dans le lot, l’un d’entre-eux possède une arme en granit marin, même si ça l’étonnait quand même. Soupirant, elle utilisant à nouveau le sabre qu’elle avait créé avec son logia, touchant ceux lui barrant le chemin. Finalement, elle allait sans doute y aller aussi elle. S’approchant rapidement de Méliandre, elle entendit la fin de la phrase de Damon, se demandant tout de même quand il était intervenu. Elle n’avait pas fait attention à ce détail, mais s’en fichait à l’heure actuelle. Ce type avait raison, ils seraient un poids contre ce monstre. Déjà que Nakata s’était fait arracher un bras, alors eux, ce n’était même pas la peine de croire lui porter un coup et survivre.

-Il a raison, nous on s’éloigne de là. Si Nakata et Hato ont du mal, tu crois qu’on peut réussir nous ? C’est stupide Méliandre.

Elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas aux premiers abords, mais s’en fichait. La rose espérait que la navigatrice l’écoute, elle et Damon. Qu’elle fasse preuve de bon sens et ne joue pas les entêtés. Mais rien n’est jamais sur vis-à-vis du comportement des autres. Fronçant les sourcils, elle observa le combat contre Harushige. Ils étaient forts, beaucoup plus fort qu’eux. Damon pourrait sans doute tirer son épingle du jeu, mais Méli’ et elle-même c’était pratiquement impossible. Elle était énervée. Enervée contre sa propre faiblesse. Rien que pour battre un membre de l’équipage de l’autre, ça n’avait pas été une partie de plaisir. Grimaçant légèrement, elle se retourna, jetant un regard noir à ceux qui criaient derrière eux. Encore des sous-fifres. Ils commençaient vraiment à l’énerver là. Fermant les yeux, la rose murmura pourtant calmement Yukinokesshō, envoyant ainsi des cristaux extrêmement coupants vers eux. Vivement que tout ça se termine et que le calme revienne …

Crédit: Cali' in epicode

Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mar 22 Jan 2013, 14:24

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Après avoir envoyé un coup de pied dans la mâchoire d'un nouveau sous-fifre, je pris une impulsion et me jetais droit sur le sanguinaire, c'était de la folie, c'était du suicide, mais tant pis, je n'avais que faire de la raison, que faire de la sagesse, je ne voulais plus être seule, plus jamais même si cela signifiait crever ici, crever avec eux, je m'en foutais, nous étions deux « lui », il l'avait dit lui même, et deux parties d'une seule et même personne ne se séparent pas, et ce foutu utopiste, il me manquerait lui aussi s'il lui arrivait quoique ce soit, mais même si cela devait mal finir, je ne voulais pas rester là à regarder le massacre de l'un d'eux si cela devait aller jusque là...

« Reprends ton calme, Méliandre ! Tu ne dois pas y aller ! Ils sont trop forts, largement ! Actuellement, entre toi et moi, nous ne sommes que des boulets si nous rejoignons l'affrontement ! Il faut qu'on ouvre une voie de sortie jusqu'au bateau pour leur permettre de fuir si tout tourne mal ! »

Alors qu'il terminait sa phrase, la vigie m'attrapa le bras et me tira brutalement en arrière pour m'empêcher de me jeter sur cet espèce d'enfoiré qui n'en finissait pas de jouer avec mes nerfs et avait déjà esquissé un coup de pied qui aurait dû m'arriver en plein visage. L'éviscérer, le massacrer, le réduire en miettes, tout est poussière et tout redeviendra poussière, putain que j'aimerais que ce soit une réalité, que je voudrais que ce salop finisse ainsi !
Je lançais un regard mauvais en direction de notre vigie et me mis à me débattre pour que celui-ci me lâche avant de me mettre à lui hurler à travers :

« Lâches moi et fermes la toi ! Si tu veux te tirer tires toi c'est pas mon problème ! »

J'avais les nerfs à fleur de peau et aucune envie de l'écouter, je voulais juste le voir finir en morceau, les mots de Damon ne faisaient que glisser sur moi, c'est seulement à ce moment là que je me rendis compte de la présence d'Holly à nos côtés.
Mes mains se mirent à trembler et les jointures de mes phalanges devinrent blanchâtres tant je serrais mes armes, je n'avais pas envie de fuir, je n'avais pas envie de rester là à rien faire, et puis créer une voie jusqu'au bateau serait-ce seulement suffisant si cela tournait mal ?

« Il a raison, nous on s'éloigne de là. Si Nakata et Hato ont du mal, tu crois qu'on peut réussir nous ? C'est stupide Méliandre. »

Je ne saisi que la dernière phrase de la rose qui me mit littéralement hors de moi, je levais mon arme et tirais dans le genoux d'un blondinet qui s'avançait vers nous, j'en avais par dessus la tête qu'ils viennent tous se mêler de ce qui ne les regardait pas, j'en avais assez de cette faiblesse qui ne me lâchait pas, j'en avais assez de ne même pas être en mesure de les protéger alors qu'eux n'avaient toujours fait que ça, alors qu'eux allaient probablement crever pour nous sauver nous. Je laissais échapper un juron avant de me retourner vers ma nakama et de répondre d'une voix tranchante.

« Allons la tailler cette foutue voie, mais si jamais les choses tournent mal, ne comptez pas sur moi pour rester ici et les regarder se faire massacrer ! Oui c'est peut être « stupide » comme tu sembles tant aimer le dire Holly, mais j'en ai strictement rien à foutre, je préfère encore crever mais crever en ayant essayer de les aider. Ma vie ne vaut pas grand chose à l'heure d'aujourd'hui, mais elle vaudra moins que rien si je reste passive face à tout ça et qu'on finisse par les perdre... »

Je me tournais alors en direction du navire, poussant un long soupire je jetais un dernier regard vers Hato et Nakata avant de murmurer « je vous interdit de mourir » et de me jeter droit dans le tas de sous-fifres qui se trouver sur la route menant vers notre navire.

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan 2013, 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 23 Jan 2013, 17:55

VS




John Pacifique Time !

Sortir le grand jeu. Oui, il était temps d’accélérer la cadence, de déployer plus de force, plus de moyens. De donner des coups avec la volonté de faire plier l’autre. Notre héros avait constaté avec une certaine satisfaction ses troupes quitter les lieux. Pour la première fois depuis le début du combat, il allait pouvoir combattre sans avoir à se soucier des autres. Cela incluait un fait important : désormais, il lui était permis d’esquiver, un détail qui pouvait faire toute la différence. Comme il s’y attendait, son adversaire avait accepté la demande de duel, ajoutant qu’il pourrait de toute façon couler n’importe quel navire dans un périmètre de 7,5 kilomètres, une annonce qui fit sourire notre Vice-Amiral. Il n’aurait pas le temps de s’occuper du moindre navire sans que ça ne lui coûte une sérieuse blessure, pas de souci à se faire de ce côté.

- Footwork !
Alors que cette première boule de feu lui fonçait dessus, l’Officier créa soudainement trois répliques exactes de lui-même, qui furent toutes balayées par la sphère. Cette dernière continua sa course rectiligne, tandis que le véritable John, en vérité déporté sur le côté pour esquiver l’attaque, était déjà sur le flanc droit du démon, prêt à donner son premier coup de poing. Chargé de volonté, tel le fer de la Justice destiné à pourfendre le Crime, ce direct du gauche se dirigeait en ligne droite vers les côtes du démon – forcément, la tête du Vice-Amiral arrivait au dessus des hanches du Cornu – et pourrait sans aucun problème perforer nettement la roche.

- Tekken !
Il était focalisé sur son combat, mais quelque chose allait lui faire perdre sa concentration et… autre chose peut-être. (nous y reviendrons)

Mystery Time !

Sans ne rien demander à personne, ni se retourner une seule fois, Red l’avait fait. Il était arrivé jusqu’à un petit endroit de l’autre côté de l’île. Il reconnut le pavillon de l’équipage du Phénix et ne put s’empêcher de balancer une pierre sur la coquer du navire, en poussant un juron. Les voix de tout à l’heure s’étaient calmée, mais il y’en avait encore quelques unes. A présent, il cherchait frénétiquement une petite embarcation qui lui permettrait de quitter définitivement cet enfer. En parcourant le rivage du regard, il finit par apercevoir une petite barque. Se lancer ainsi sur Grand Line tenait au suicide, il fallait être fou ou très chanceux pour oser une telle entreprise. Mais il n’avait plus de choix, ni de temps de toute façon. Résigné, il commença à descendre vers l’eau lorsqu’il eut soudain comme une mauvaise impression. Attrapant ses deux battes croisées dans son dos, il fit brusquement volte-face, en position de combat.

- Qui êtes-vous ?


Il ne s’était pas trompé, devant lui se tenaient deux personnes de taille humaine, mais leurs visages étaient cachés par l’ombre d’un bâtiment. L’un d’entre eux s’avança calmement dans la lumière, révélant alors son masque blanc. Red dévisagea un moment cette mystérieuse personne. Il s’était attendu à entendre de nouveau ces voix caractéristiques dans sa tête, mais il n’y avait rien.

- Vous êtes Red, n’est-ce pas ?

- Comment connais-tu mon nom ?

- Cela n’a pas d’importance. Red, je comprends la douleur que vous devez à présent ressentir, je sais que vous vous posez une série de question, notamment en ce qui concerne ces voix, dans votre tête. Si vous nous suivez, moi et mon ami, nous pourrons vous aider.
Le pirate rangea ses deux armes en soupirant. Il n’avait rien à faire dans l’immédiat et il pouvait bien suivre ces deux personnes juste pour voir ce qu’ils avaient à proposer. De toute façon, si ça ne lui plaisait pas, il leur règlerait leur compte et se casserait. C’est donc curieux, qu’il fit un pas vers l’inconnu au masque et ils furent bientôt rejoints par le troisième homme, plus haut.
Croyant avoir entendu du bruit, une petite fille qui n’avait pas pu évacuer avec sa famille venait de faire irruption dans les lieux, mais il n’y avait déjà plus personne…

Kisa Time !

Mojoni Kisa, 19 balais, était déçue de sa performance aujourd’hui. Hormis quelques interventions bien placées, elle n’avait rien fait d’extraordinaire. Elle qu’on appelait la Prodige, la Gracieuse, n’avait été qu’un piètre combattant, incapable de protéger ses hommes. Encore pire, elle avait même dû être protégée par d’autres soldats. L’ordre du Vice-amiral résonnait encore dans sa tête, comme la sonnerie signalant la fin de l’examen et elle avait échouée. Pour palier à ce sentiment, la jeune femme avait mis du cœur à faire évacuer tout le monde. Un lieutenant était déjà parti du côté de l’île pour y trouver les rares civils encore vivant pour partir avec le navire amarré de l’autre côté. De son côté, elle devait s’assurer qu’il ne resterait plus aucun soldat sur ce champ de bataille.

Alors qu’elle était sur le point de partir, elle remarqua qu’une bande de Marine combattait toujours contre le bras droit du Sanguinaire. Qu’avaient-ils en tête ? Pourquoi discutaient-ils les ordres du Vice-Amiral ? Etaient-ils fous ? Furieuse, elle executa un rapide Soru, qui souleva beaucoup de poussière et arriva derrière l’officier.

- Commandant Daisuke, qu’est-ce que vous….
Son intuition féminine ne l’avait prévenue que trop tard. Cette même boule de feu, qui avait brulé l’un des pirates d’Harushige se dirigeait droit vers elle. Une « balle perdue » du combat entre les deux colosses, un peu plus loin. Quoi qu’il en soit, la sphère était trop proche que pour tenter une esquive… Au ralenti, son visage se déforma en grimace, tandis que les flammes rongèrent les différentes parties de son corps. Elle tomba alors au sol, inerte…

Clyde Time !

A l’instant où il avait bloqué ce qui semblait être un coup de batte (précédent tour), le corps du beau gosse avait repris son apparence disgracieuse. Le gros lard était de retour ! Et il comptait bien jouer à ses adversaires un mauvais tour ! Harushige lui avait souvent dit que sa plus grande faiblesse, c’était sa facilité à être distrait par son environnement. Depuis, pour pallier à ce défaut, Clyde avait bossé jusqu’à mettre au point la plus puissante de toutes ses techniques. Tout autour de lui, les ennemis s’agitaient, mais il ne leur prêtait déjà plus aucune attention. Dans une série de gestes théâtraux, il sortit de sa poche deux bouchons qu’il enfonça dans les oreilles et se remit dans sa formation de départ, le cauchemar de ces dames, le fléau de ces messieurs, j’ai nommé LA CLYDE BALL !

Et un flot d’attaque vint s’écraser contre la sphère humaine immobile. Des lames d’air, des battes, des balles, etc… L’armure invisible qui entourait la Clyde Ball ne faisait aucune distinction. Rien ne passait. Les lames entaillaient très superficiellement la peau, les balles enfonçaient un peu la chaire, sans même la perforer, quant aux battes, lorsqu’elles ne se tordaient pas, elles rebondissaient simplement avec violence. Clyde savait qu’il ne courrait aucun danger, aucun de ces gens n’avait la force physique nécessaire ni même des bases de Haki. Et avec ses deux bouchons bien enfoncés dans les oreilles et sa tête inaccessible (vue la forme de boule de son corps, seul son cou était visible à l’extérieur), il était… INDESCTRUCTIBLE !

Quelque chose attira par contre son attention. En effet, il ressentit soudain une forte vibration dans le sol. Les séismes recommençaient ? Non, c’était différent. Curieux, il abandonna sa formation pour voir ce qui avait causé ces vibrations. La scène était à mourir de rire ! Devant lui, la fillette aux sabres, de la Marine, venait d’exploser en flammes, comme Fuma !

- Mouhouhouhouhouhouhouh (Mohohohohohohoh)
Quelle nulle ! Elle était morte ou pas ? Clyde lui était mort, mais de rire !

Harushige Time !

Grâce à la brèche dans son esprit, lire en lui était un jeu d’enfant. J’avais toujours une longueur d’avance sur lui, tout comme sur son pote vampire. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi, mais celui-là je le trouve un peu trop arrogant depuis le début. Son petit manège, je l’avais également pressentit. Sa poigne se referma sur ma droite restante, certes, mais rien n’allait se passer comme il devait probablement se l’imaginer. Ces deux-là avaient tendance à se faire des gros films dans leur tête. Quelqu’un devait se charger de les ramener à la réalité.

- Comment as-tu pu penser que ta force était comparable à la mienne ?
Ignorant totalement la pression qu’il exerçait sur mon membre, j’effectuai un rapide tour sur moi-même, empoignant la lame planté au sol pour parer le puissant coup de l’autre oiseau. Mais mes appuis étaient trop mauvais, contrairement à la dernière fois, je n’étais pas dans une très bonne posture et il avait engagé d’avantage de force dans ce coup… Le Vol plané que j’ai fais après ! Dans ma tête j’étais genre : « I believe I can fly ». J’ai traversé un mur, puis un second. Mais évidemment, j’ai fini par me rétablir avant de me crasher à nouveau et j’ai enfoncé ma lame dans le sol pour me stopper.

- Classes les vitraux !
Ouais, ces bouffons m’avaient éjectée dans l’église du village. Le genre d’endroit où je ne traînais pas habituellement. Me tenant immobile à la moitié de l’allée centrale, je frottai ma tenue pour y enlever les débris de pierre. Une blessure au torse et un bras gauche en compote, rien de bien méchant. Par contre, ce foutu combat à deux contre un commençait à me taper sur le système. Bordel, si j’avais su, je me serais pris un partenaire et on leur aurait éclaté leur tronche. En même temps… à par Clyde, tous les autres ne sont que des larves.

- Deux contre un, c’est pas fair-play. Enfin bon, pour deux insectes dans votre genre ça doit être difficile de faire autrement, j’imagine.
Cool, ma voix résonnait dans la salle. Et j’avais pas remarqué le halo de lumière qui descendait pile sur moi. Super classe ! Bref, Finissons-en messieurs.

Pacifique Time ! (encore)
Le combat contre Doji battait son plein, mais soudain prit d’un effroyable pressentiment, John se risqua à détourner son regard pour scruter les environs. Il vit alors avec effroi cette émanation de flammes au loin et s’efforça d’étendre la zone d’influence de son Haki, pour attendre le corps au milieu des flammes. Il grimaça, comprenant que le pire était en train d’arriver. Il hurla vers les protagonistes sur les lieux.

- Bon sang, Foxy, Commandant ! Dégagez d’ici !
Sa voix trembla légèrement, il devina aisément ce qu’il venait de se passer, Kisa avait du s’interposer pour protéger ceux-là. Elle devait probablement être tomber amoureuse du Commandant. Ou alors, le Commandant était amoureux de Foxy et désirait lui montrer sa force. Mais cet amour ne pouvait mener à quelque chose, puisque Foxy était déjà prise… Elle avait Rohan, qui devait l’attendre, s’inquiéter pour elle, à Alabasta. Mais oui ! Ce commandant en plus de ne pas écouter les ordres, il était un briseur de couple ? Et il poussait les autres à faire comme lui, probablement ! Mais le plus triste dans l’histoire, c’était le sort de la petite Kisa. John avait rencontré ses parents lors d’une réception il y a quelques mois. De charmantes personnes. Ils seraient probablement très affectés par la nouvelle.

- Ce type n’a pas conscience de la portée de ses actes. A son grade, c’est une erreur qu’on ne peut se permettre, une erreur qui causera probablement notre perte…
Pas le temps pour les sermons, il fallait contenir ce monstre et se remettre à défendre, en attendant qu’ils se cassent. John aurait tout souhaité sauf ça. Il n’était plus censé encaisser, mais n’avait pas le choix. Contre Doji, personne ici n’avait aucune chance.



Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 6.121.533.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 24 Jan 2013, 05:26




    Chaos... The God Of Discord !




    Chaos...The God of Discord :


    Chaos:
     

    Le pouvoir de Chaos n'était plus à remettre en cause, Archer fut protégé de juste du lancé de dentier de l'ennemi par la genou téméraire de Shindô, une protection aussi idiote qu'inutile au yeux de l'hôte du Chaos qui dans son état actuel ne considérait ses alliés que comme des pions. Néanmoins, derrière le masque du Chaos, Noctis reconnaissait l'espèce de fraternité qui venait de naître entre lui et le Fugu. La chose était simple à comprendre, au début de l'affrontement, le requin possédait un avantage clair sur les deux chasseurs, mais dès l'instant où il s'arracha le bras, il causa son arrêt de mort. La fin de cette homme était proche, pourtant, il ne le remarquait même pas ou ne voulait peut-être pas.

    La technique Harmony Song de l'élu du Chaos porta ses fruits en partie, laissant un beau " X " sur le torse du requin avec une belle profondeur. L'ennemi sous-marin devait être douté d'une certain intelligence pour comprendre le principe des techniques du musicos, problème pour lui, jamais, mais au grand jamais ! Noctis n'avait retiré sa main de ses lèvres, il avait simplement arrêté sa musique pour parler. L'homme-poisson mut par la colère ne dut surement pas s'en rendre compte et fonça tête baisser vers le Mozart de Renaissance. En un instant le chaotique joua un début de mélodie qui l'engloba lui et Shin', étant donner que le Fugu était proche de lui, et utilisa sa Pression zone avec cette fois sa main en forme de cor.

    Technique:
     

    Bloquant l'attaque en un instant, le mur de pression l'empêchant de frapper Archer qui en serait sans doute mort. Transformant rapidement son torse en batterie, le musicos se mit à taper dessus en rythme, activant ainsi son Amplification Song de quoi booster Shin', certes son corps était dans un piteux état, mais s'il arrivait à bouger, la technique fonctionnerait encore un peu.

    Technique:
     

    Espérant que sa musique fonctionne, Noctis se déplaça brusquement sur les côtés et rompit le dôme protecteur en poussant son allié poisson avec lui... Le Chaos ne semblait plus contrôler le corps de l'hôte, en réalité Chaos et hôte venait de s'accorder pour ce combat. Faisant apparaître un ampli dans la paume de sa main libre, il la redirigea vers le poisson ennemi et utilisa son Cry Song V2 sur l'ennemi en espérant le bloquer. En diffusant le son ainsi il s'assurait de ne pas toucher son coéquipier qui n'avait sans doute pas besoin des effets néfastes de cette musique.

    Technique:
     

    Il espérait de tout coeur avoir surpris l'ennemi et gardait le silence pour ne pas perdre son rythme, tout en gardant le cor dans ses lèvres. Son acolyte n'aurait qu'à réagir par lui-même s'il le pouvait. La seul tactique était : " A l'attaque !"




[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 24 Jan 2013, 12:33


Quelque chose que tu ne comprends pas.


C’était honteux. De toutes les personnes présentes ici, il était celui qui mordait la poussière. Que fallait-il en conclure, qu’il faisait partie des faibles, ou qu’il était le moins chanceux ? Pour Shindô, il n’y avait pas d’excuses à se chercher, il était au sol parce qu’il était malgré tout un piètre combattant, encore trop faible, pas suffisamment entraîné. Comment espérait-il vaincre Kryun alors qu’il ne pouvait même pas vaincre un simple homme requin ? Il n’éprouvait pas de haine envers ce type, il n’avait aucune raison d’être en colère, il respectait sa force et lui avait demandé son nom pour s’en souvenir comme il le faisait pour chaque défaite. Il n’avait pas oublié les Brumeria, il n’avait pas oublié Dust, il n’avait pas oublié Nakata, pour ne citer qu’eux.


- Ruuk..
La défaite n’était pas venue quand il avait encaissé les deux mâchoires, sur l’épaule et le genou. Non, il avait perdu à l’instant précis où Noctis s’était immiscé dans le combat. De toute façon, ce n’était plus ses affaires à présent, Ce combat n’était plus le sien et malheureusement, il ne pourrait jamais avoir de revanche contre l’homme poisson, si le musicos faisait convenablement son boulot. Le dernier acte de Shindô pouvait susciter l’interrogation, mais il avait bel et bien agit par interêt. A partir du moment où il n’y avait plus de duel, il n’y avait plus rien à faire ici. Plus vite cette carcasse de poisson tombait, plus vite les deux membres de Renaissance quitteraient ce lieu. En tournant la tête, le Fugu avait pu voir que les soldats du Gouvernements avaient déjà commencé à quitter les lieux, il fallait les suivre. Il s’attendait à entendre à tout moment une grande explosion, ou quelque chose dans le genre, puis Ruuk qui pousserait un cri de douleur, puis l’autre qui le ramasserait. Pourtant, rien de la sorte n’arriva. Incapable de faire quelque chose pourtant assez simple, Noctis s’était cru capable d’arrêter le poing de cet homme, alors que Shindô lui-même n’en n’était pas totalement capable. L’attaque devait probablement être plus puissante encore avec la rage. Tout ce que son « bouclier de pression » ferait, serait de se briser comme une vulgaire coquille d’œuf.

- Pourquoi... faut-il toujours, que tu fasses les choses de travers ? L’achever avec une technique, c’était… pas compliqué…
A l’instant, Shindô venait de prendre dans le ventre le plus magistral des coups de poing qu’on puisse lui avoir donné ses derniers jours ; il cracha beaucoup de sang. Avant que le Requin ne puisse briser la vulgaire protection de l’humain pour ensuite lui broyer les os, Shindô avait puisé dans ses dernières ressources pour se relever d’un bond et encaisser l’attaque. Au moins il avait stopper l’autre Squale dans sa course, il ne fallait plus traîner maintenant. Shin’ fut éjecté sur cinq mètre et ne fit rien pour s’arrêter. Son corps s’immobilisa un peu plus loin sur la terre humide. Ses forces vitales l’abandonnaient et il ne pouvait clairement discerner les nuages à cause de sa vision, de plus en plus trouble.

- Pff, la mort nulle... si Dust apprend ça, il va me tuer…
Il aurait du mal à le faire... puisque… déjà… enfin voilà.


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 25 Jan 2013, 03:44



La marine quelque peu en déroute


Merci de votre lecture !

« Commandant Daisuke, qu’est-ce que vous… »

Alors qu'il pensait le combat contre Clyde décidé, le jeune Aurola entendit la voix de la colonel frappait à ses oreilles tel un avertissement. Il n'eut pas le temps de se tourner qu'il sentit la déflagration dans son dos. Le jeune fille brûlait sous les flammes du démoniaque Doji. Contre-coups d'un combat de titan. Alors que jusqu'à présent le Vice-amiral retenait les attaques du pirates, il l'avait laissé passer celle-là qui vint déchirer la chair de la marine sous la puissance du feu.
La jeune Kisa prenait feu sous les yeux ébahis de Daisuke qui restait démuni. Les attaques contre le pirates ne l'avaient affectés en rien... enfin, en apparence. Ils semblaient incapable d'en finir, littéralement. L'homme s'était transformé de nouveau en gros lard et avait, par la même occasion, perdu sa vitesse, mais il était devenu dur comme... l'acier. Il avait paré la plupart des assauts, mais certains l'avaient atteins, sans pour autant qu'il ne s'en rende compte lui même...
La fille cramait toujours autant jusqu'à ce que les flammes ne s'éteignent subitement, comme elles étaient apparues. Son corps, inerte, tomba au sol tel un sac de pomme de terre qu'on aurait jeté là. Elle ne bougeait plus...

« Bon sang, Foxy, Commandant ! Dégagez d’ici ! »

Comme le glas de la victoire, les mots du vice-amiral résonnèrent en Daisuke. Il avait raison. Il fallait partir. Il fallait voir si elle avait survécut. Il savait qu'il avait agit par vengeance. Égoïsme. Il ne pouvait maintenant plus faire marche arrière. Ses choix avaient été fait. Il voulait que tout ça soit terminé, que tout s'arrête. Les cris des blessés. Les rires des tueurs. Les pleurs des enfants, des civils, des marines, des pirates... Il voulait que ça s'arrête.

« Mouhouhouhouhouhouhouh (Mohohohohohohoh) »

Le choc. Comme un coup de tonnerre, le rire du gros lard vint couper l'élan du commandant. Alors que tout espoir semblait perdu. Comme si le temps s'était arrêté. Personne de son équipage n'avait bougé depuis qu'ils avaient tentés leur sorte d'ultime assaut, il s'élança vers son pistolet. Il l'avait lâché un tout peu plus tôt. D'un de ses chargeurs de base, il fit tomber une balle. Laissant le chargeur basique tomber au sol, il inséra la balle dans l'autre et le fit glisser à l'intérieur de l'arme.

« Foxy... Kazuma... Firo... Allez vous-en... »

Il chargea et visa rapidement le pirate. La tête serait sa cible. Il visait la tête, sans préavis, il fit feu. Alors que l'autre riait toujours, entre les deux yeux. Il le voyait comme un avertissement et non comme une attaque vraisemblable. Il était toujours là. Il ne le laisserait pas. Quitte à y perdre la vie...

Alors qu'il avait dit ça. Il vit la scène derrière le gros lard. Kazuma n'avait pas du tout supporté le rire démoniaque du second du sanguinaire. Il avait pris une nouvelle arme et avait sauté pour atteindre le type au gros ventre. Le jeune marine tomba alors, sous le choc. Comme si la balle l'avait aussi percuté. Daisuke hurla alors.

« Kazuuuuuuuuu !!! »

Son réflexe fut de vouloir aller le soutenir, mais il ne bougeait pas. Le gros lard était toujours entre eux deux. Ce ne fut pas le seul à crier, Firo aussi. Il hurlait, de douleur. Sa personnalité principale revenait et les deux se partageaient en ce moment même le corps. Ça le faisait atrocement souffrir. Il ne tarda pas, alors, à poser les genoux à terre et à se tenir la tête, comme pour atténuer les maux. Tout devenait encore plus confus pour Daisuke. Tout s’enchaînait mal. Comme si le sort s'acharnait sur eux.

Seule Foxy était en état... ou presque... Il s'approcha d'elle et lui dit :

« Foxy... Amènes-les loin d'ici. Je m'occupe de le retenir. Ne m'attends pas... Ce n'est pas un ordre. C'est que je ne veux plus voir personne blessé. Fais moi confiance, je reviendrais. Dépêches-toi ! »

À ces mots il mit un autre chargeur dans son pistolet, laissant tomber le dernier. C'était son avant dernier plein. Les balles étaient basiques, mais elles ne lui serviraient à rien d'autre qu'à attiré l'attention sur lui. Il attendrait que Clyde fasse un mouvement. S'il attaquait la blonde, il lui tirerait dessus pour le faire venir à lui. Si il ne faisait rien, il ne ferait rien...
Kazuma refuserait sûrement que Foxy l'emporte, mais elle saurait sûrement, avec le ton qu'avait pris le commandant, qu'il ne fallait pas le laisser revenir. Le combat de Daisuke était fini. Il semblait avoir échoué. Il n'aurait donc pas pu venger le frère de son meilleur ami. Son ami. Sano. Il aurait fait tout ça pour perdre un de ses amis. En plus de ça, son manque d'obéissance avait fait perdre la vie à la jeune colonel. C'est ce qu'il pensait...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 25 Jan 2013, 17:57


Clyde avait repris son apparence de gros lard. Sa vitesse s'en trouvait donc amoindrie, visiblement, étant donné que Foxy avait réussit à discerner une nette évolution de puissance entre l'avant-régime et le pendant-régime. En fait, sa graisse empêchait très certainement au forban de combattre normalement et avec vitesse, mais lui donnait en revanche une meilleure défense : quel coup de poing, réellement, pouvait atteindre l'un des organes de ce type en passant par une telle masse graisseuse ? Malheureusement, ce hors-la-loi avait prévu encore mieux en matière de protection : il se roula tout simplement en boule. Les tentatives d'attaques rebondirent sur lui, ou ne firent que l’égratigner. Ce type commençait vraiment à énerver la lieutenante qui, un instant, se décida à reculer un peu, histoire d'éviter d'être prise dans une contre-attaque immédiate qui l'aurait mis hors-service d'un seul coup. Ses bras lui faisaient mal, très mal. Un repos serait obligatoire pour reprendre totalement, elle en était persuadée... La Kurusogami fut soudain surprise. La colonel venait d'apparaître non loin de Daisuke, lui demandant apparemment ce qu'il faisait encore là. En fait, la dame des sables avait mal compris à cause d'un bruit, d'un sifflement, qui parvenait du combat majeur qui se déroulait encore un peu plus loin. Une boule de feu, immense, percuta la gradée avant que la maudite n'eut le temps de l'avertir du danger. Incrédule, celle-ci fixa tout simplement sa supérieur s'écraser sur le sol, inerte. Impossible... Comment quelqu'un de son rang pouvait-il tomber aussi facilement ? La demoiselle tourna son regard en direction des autres affrontements. C'est à ce moment-là précisément qu'elle prit conscience de la différence de pouvoir qu'il y avait encore entre elle et les puissants de ce Monde. Actuellement, elle ne pouvait rien faire, ici... Même vaincre le second d'un Nebula était chose impossible pour elle... Sans doute aurait-elle échouée pitoyablement face à un simple lieutenant, même... Serrant les dents, la combattante revint alors au combat actuel, qui allait soudainement reprendre. Ce gros lard riait... Il riait du fait que l'une des marines des plus gradées, sur cette île, soit tombée au combat. Et ça, même si elle était une révolutionnaire infiltrée, la vigie ne le tolérait pas. Elle s'apprêta à attaquer une nouvelle fois, avec plus de rage encore, lorsque la voix de John résonna dans son esprit. Le reste sembla flou pour la blonde qui ne bougeait plus d'un poil. Kazuma tomba, rejoignant alors Okita dans l'inconscience. Firo, de son côté, tomba également à genoux, en hurlant de douleur. Les cris de Daisuke lui parvenaient également... Au loin, des explosions et des coups de feu se faisaient de plus en plus bruyants. A quoi rimait donc ce champ de bataille ? A quoi bon s'affronter en mettant autant de vies innocentes en danger ? Serrant les dents, la marine se retint de fondre en larme devant son impuissance claire et nette. Mais elle tint bon, s'interdisant de lâcher maintenant. Le commandant vint la voir en lui demandant de prendre les autres et de partir. Elle acquiesça lentement, d'un geste de la tête, étant parfaitement incapable de dire quoi que ce soit. D'un soru, elle se plaça aux côtés de Kazu et le prit rapidement par le bras avant d'user un autre soru et de rattraper Firo de la même manière. Puis, rapidement, elle disparut.

Sa technique l'avait directement menée devant l'un des navires gouvernementaux. En voyant les blessures qui recouvraient les corps des nouveaux arrivants, les soldats se précipitèrent sur eux pour les prendre en charge. Foxy, pourtant, les empêcha de la soigner et tourna les talons avant de retourner sur le champ de bataille. Okita et les autres étaient en sûreté maintenant... Mais ça n'était pas le cas de la colonel. Réapparaissant subitement à côté de celle-ci, la Kurusogami espéra tout simplement qu'elle soit encore vivante. La prenant délicatement, elle disparut une fois de plus de l'endroit, ne laissant qu'un peu de poussière qu'elle avait soulevé dans ses derniers déplacements. C'était désormais à son capitaine de jouer...

Elle arriva, une fois de plus, devant le bateau. Cette fois, ce furent une nuée de soldats qui vinrent prendre en charge la haut-gradée, de peur qu'il ne soit trop tard. Malgré les ordres de son capitaine, la révolutionnaire n'avait qu'une seule envie : retourner là-bas et leur montrer à quel point elle pouvait être dangereuse... Mais dans un ultime geste, elle attrapa un mini Den Den Mushi et dirigea son appel sur ceux appartenant au Gouvernement Mondial dans le secteur proche :

-Ici la lieutenante Kurusogami. Les blessés sont en sécurité. Daisuke, vice-amiral... Je vous interdis de mourir !

Cela pouvait paraître ironique, pittoresque. Elle, en bas de l'échelle, qui donnait des ordres à ses supérieurs les plus directs qu'il soit... Mais c'était tout simplement un fait : elle ne voulait perdre ni l'un, ni l'autre. Elle monta par la suite sur le navire du Gouvernement, laissant alors seulement à ce moment-là des hommes la prendre en charge, surtout pour ses bras.

Fini pour Foxy, donc o/
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 26 Jan 2013, 06:27

VS

Ruuk VS Shindô & Noctis : Le combat battait de son plein, mais semblait nettement s'essouffler. Peu-à-peu, ces deux larves devaient comprendre qu'ils n'étaient pas de taille face à un pirate tel que Ruuk, mais ce dernier ne baissait pas sa garde pour autant. En un-contre-un, il les aurait dominé sans aucun soucis, mais le pouvoir d'un fruit du démon allié à un homme-poisson, cela pouvait devenir rapidement un combo dévastateur. Fort heureusement, ce même homme-poisson semblait arriver au bout de ses forces... Et l'assaut du requin en était la preuve la plus pure. Celui-là, en effet, avait essayé de mettre l'humain au tapis, d'une attaque dévastatrice : le Senmaigawara Seiken. Malheureusement, ou heureusement, suivant le point de vue, le dénommé Shindô se jeta sur la trajectoire du poing de son adversaire et encaissa l'attaque de plein fouet. Pathétique... La technique, pourtant simple, possédait une force exponentielle. La pression du musicien n'avait d'ailleurs servis à rien, mis-à-part à ralentir légèrement l'offensive, durant quelques dixièmes de secondes. C'était d'ailleurs sûrement grâce à cela que le chasseur de prime n'était pas mort sur le coup... S'il recevait des soins, il pourrait peut-être marcher à nouveau d'ici quelques années, peut-être ? C'était envisageable, mais une chose était sûre pour le vigie du Sanguinaire : il ne poserait plus jamais problème, celui-là. La maudit avait semblé vouloir utiliser une technique de soutien. La mélodie qui avançait en effet en direction du forban se montrait attristante et poussait celui-là à se rappeler ses échecs. Cela aurait pu être intéressant si l'autre combattant avait été en état d'attaquer pendant ce temps là, mais vu qu'il était désormais au sol, un peu plus loin, la réussite ne s'en retrouvait que largement amoindrie... Le nakama d'Harushige profita de ce temps-là pour balayer le champ de bataille du regard. Son capitaine avait été envoyé bouler par le Fenice et avait terminé sa course dans une église en ville, un peu plus loin. Un deux-contre-un semblait se dessiner... Au moins, il y aurait de l'amusement de ce côté, mais la force de monstrueuse du sabreur était largement trop grande, même pour deux combattants de ce type. Un peu plus loin, les amis du blondinet fracassaient des pirates, les larbins qui avaient attaqués en même temps que l'équipe la plus dangereuse qu'il soit. Ils voulaient apparemment rejoindre leur bateau, ouvrir la voie pour permettre au capitaine et à son bras droit de revenir le plus vite possible par la suite. Intéressant... Ruuk aurait volontiers voulu leur bloquer le chemin, mais malheureusement, il avait déjà un ennemi. D'ailleurs, il ne fallait pas sous-estimer ce trio. Le fait qu'ils aient envoyés Noda à terre prouvait bien que la force ne leur faisait pas défaut... Un peu plus loin, le corps fumant de Fuma était inerte, sur le sol. En continuant de regarder l'endroit, l'homme-requin remarqua que le vice-amiral semblait prendre une sacrée raclée... Ce démon était encore plus abominable que selon les rumeurs. L'un des seuls Nebulas à pouvoir combattre un Yonkou, selon les dires de certains combattants... Pour conclure, le commandant de la marine combattait Clyde en un-contre-un, maintenant. Il devait forcément être suicidaire pour faire ça... Enfin bon.

La créature amphibie se tourna à nouveau en direction du maudit qui lui faisait face. Un sourire carnassier apparut sur son visage. Il voulait en finir à la prochaine attaque... Cependant, il commençait à voir trouble. Le sang qui coulait en abondance était une mauvaise chose : il ne pourrait plus se battre à fond. Cicatriser la plaie aurait été une bonne chose... Mais le médecin de l'équipage était aussi à terre, un peu plus loin, sans doute terrassé à cause d'une boule de feu de Doji. Celui-là était presque problématique d'ailleurs. L'équipage du Sanguinaire semblait sombrer, peu-à-peu... Mais lui ne tomberait pas. L'humanoïde était prêt à tout pour vaincre... Il se mit à courir en direction de l'humain, dans le but de lui décocher, à nouveau, un Senmaigawara Seiken, même si celui-là serait clairement moins puissant que le précédent : il arrivait au bout de ses réserves de force.

-Mange ça !

Nebula Doji VS Vice-amiral Pacifique : La boule feu avait été envoyée avec force en direction du vice-amiral qui semblait déterminé, plus que jamais, malgré le fait que ses précédents assauts n'aient été qu'inutiles. Bonne nouvelle... Le sourire amusé qui vint recouvrir le visage de Doji n'était, en ce sens, pas une bonne chose du tout. Lui aussi, allait se donner à fond, pour pouvoir s'occuper le plus vite possible des autres larves. Dans l'ordre de priorité, c'était clair et net : Harushige d'abord, puis le second du Fenice, avec le haki des rois. Ensuite viendrait le capitaine lui-même. Pourquoi ? Bah en fait, son fruit du démon semblait sympathique : le Nebula aurait beau lui taper dessus, ce gosse se relèverait. Un défouloir parfait, en somme ! Une fois qu'il serait KO à son tour, les autres marines tomberaient les uns après les autres... Les nakamas du phoenix ne seraient également qu'une formalité. Mais bon, l'heure n'était pas à la réflexion... Pacifique était déjà en place, prêt à l'attaque. La puissance du coup de poing qu'il souhaitait utiliser n'était pas à prouver du tout. D'ailleurs, le Nebula en avait eu quelques échos : une force effroyable, capable de faire exploser une mondiale. Mythe ou réalité ? C'était le moment de le savoir. La main gauche du monstre vint s'interposer sur la trajectoire du poing adverse tout en se recouvrant d'une couche protectrice du haki de l'armement. Toutefois, le choc fut tout de même plus impressionnant que ne l'aurait cru le pirate du Nouveau Monde : il fut forcé de reculer sur un bon mètre avant de pouvoir se rétablir correctement. C'est à ce moment-là qu'une explosion eut lieu, un peu plus loin. Sans doute à cause de la boule incandescente, envoyée par l'homme-cornu... Dans tous les cas, cette fois, c'était la colonel qui avait été envoyée au sol. Le pirate éclata de rire, en même temps que Clyde, mais d'un rire amusé, semblant dénoncer directement John. Il voulait protéger ses alliés et pourtant, c'était eux qui en payaient les pots cassés. Le Shouten eut du mal à se calmer totalement, tant la crise de rire qui l'avait saisie avait été énorme. Il essuya une larme qui perlait sur sa paupière gauche et prit la parole :

-Z'êtes de sacrés rigolos, vous, les membres du Gouvernement Mondial...

Pacifique hurla alors à ses alliés de s'en aller. Bon, en fait, cette partie là, Doji s'en foutait totalement. C'est pour ça qu'après s'être calme, il posa sa gourde sur le sol, goulot en direction du ciel. Une boule de feu se créa alors au bout de celui-ci, avant de sortir d'un seul coup sous la forme d'une sorte de lame, de trois mètres de long. Le démon reprit ce qui ressemblait désormais à une épée et sourit à nouveau :

-T'en fais pas, ce truc ne coupe pas... Par contre, c'est chaud. Fais gaffe...

Et comme pour prouver que c'était dangereux, le Nebula posa la lame sur un rocher proche. Celui-ci finit par fondre sous la chaleur dégagée. D'ailleurs, près du forban, il faisait facilement 40 degrés. Si cela pouvait être problématique pour un combattant banal, ça ne l'était pas pour celui que l'on surnommait le démon : celui-là pouvait faire une sieste dans un bain de flammes, alors bon...

-Aller, finissons en, le comique.

Il attaqua subitement, horizontalement, ciblant le torse de l'adversaire. En fait, même si la lame semblait continue, ça n'était pas le cas du tout. En réalité, les flammes étaient constamment propulsées, et s'éteignaient au bout d'une certaine distance. Il était donc plus dangereux, largement, de toucher la base des flammes que le bout de celles-ci, nettement moins chaudes.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 26 Jan 2013, 08:01









Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Si, par chance, ce foutu Sanguinaire n'avait pas réussi à placer sa lame sur la trajectoire du coup, il aurait très certainement été brisé en deux, d'un seul coup. Malheureusement, il avait réussi, justement, une parade habile. Celle-ci lui permit de ne par recevoir de coup directement. Cependant, la puissance du choc fut si puissante qu'elle envoya Harushige en direction de la ville. L'épéiste ne put pas se rattraper correctement avant un bon moment. En fait, c'est uniquement au niveau de l'église qu'il put enfin se remettre droit. De son côté, le musicien n'avait plus bougé depuis la fin de son geste. Lentement, il se redressa et, subitement, poussa un hurlement de colère, mélange de rage et de souffrance intérieure. Son fruit du démon, peu-à-peu, prenait le dessus. Et maintenant, il ne contrôlerait absolument plus rien de son corps. Les attaques qu'il utiliserait ne serait plus les siennes... Mais surtout, la puissance qu'il allait user n'avait plus rien à voir avec la précédente. Il se laissa tomber en avant pendant une demie-seconde et, d'un seul coup, se propulsa en direction de son adversaire. En un instant seulement, avec une vitesse semblable à celle d'un éclair à vu d'oeil, Nakata se trouva devant le Nebula, le poing armé. Celui-là était encore plus dangereux que le dernier. La poussière qu'avait soulevé l'artiste était tout simplement une preuve de sa bestialité, de sa force grandissante, de sa vitesse extraordinaire. Il voulait tuer, et ne s'arrêterait pas tant qu'une quelconque créature aurait la vie sauve, sur cette île. Cette fois, il ne ferait plus de différence entre amis et ennemis. Il voulait ôter la vie, tout simplement. Mais en son for intérieur, le Fenice souffrait. Il souffrait à un tel point que sa voix hurlait, celle perceptible par le haki de l'observation. La douleur emplissait son mental, à chaque instant. Il sentait ses organes vibrer, il sentait ses os se serrer, il sentait son cerveau broyé. Les malédictions étaient plus que dangereux. Les zoans, certainement capables de donner une volonté propre à leurs utilisateurs, devenaient réellement dangereux s'ils étaient utilisés n'importe comment. Et le capitaine venait d'en faire les frais. Prisonnier de lui-même, il n'avait qu'une chose à faire : souffrir, et attendre que ce supplice soit enfin terminé, que tout rentre dans l'ordre... Même s'il doutait de la possibilité que cela se passe ainsi. Sur ce champ de bataille, il était devenu sûrement plus dangereux qu'Harushige lui-même... Plus incontrôlable, plus inarrêtable. Dans peu de temps, il n'y aurait plus rien, ici...

Méliandre se débattait mais Damon, stoïque, ne bougeait pas. La laisser passer ne lui effleurait même pas l'esprit. C'était hors de question, tout simplement. Si elle y allait, Harushige aurait vite fait de la couper en deux... Et même une attaque perdue de l'un des deux autres pourrait avoir raison d'elle. La phrase que lâcha la navigatrice ne fit pas douter le vigie un seul instant qui, au contraire, continua de penser qu'elle ne devait absolument pas y aller. C'était son devoir, pendant que les deux autres affrontaient le Sanguinaire, que de veiller sur le reste de l'équipage. Et jamais il n'irait contre ce devoir, il en était certain. Fort heureusement, Holly arrivera peu de temps après. Elle prit la parole, allant dans le sens de l'épéiste qui remercia la demoiselle mentalement. Si elle avait également voulu rejoindre l'affrontement un peu plus loin, l'ancien révolutionnaire aurait eu du mal à les arrêter les deux... De rage, la navigatrice tira dans le genou de l'un des pirates qui s'avançait, le clouant au sol. Puis la demoiselle se jeta dans la bataille, déclarant vouloir ouvrir la voie. C'était une bonne chose... Damon se mit en garde et couru en direction d'un adversaire dont il trancha le torse verticalement, rapidement, avant de faire un coup d'estoc sur une autre cible pour lui faucher la vie. Les deux pauvres combattants s'effondrèrent, morts sur le coup, tandis que le sabreur, lui, se redressait calmement. Le Nebula venait d'être envoyé un peu plus loin, en ville, sans doute par une attaque causée par Nakata. Dans tous les cas, cet affrontement n'était pas celui du bretteur et il le savait... Toutefois, un peu plus loin, le marine qui avait déjà combattu le Fenice par le passé semblait vouloir entamer un un-contre-un face au bras droit du Sanguinaire. Il ne pouvait sûrement pas gagner, vu que son équipage entier avait subis une défaite... Le hors-la-loi serra les dents avant de se tourner en direction de Méliandre et d'Holly :

-Continuez sans moi, j'arrive !

Tout était simple, en réalité. Si ce Clyde réussissait à venir à bout du gouvernemental, il irait très certainement prêter main forte à son capitaine, auquel cas les deux autres ne pourraient pas gagner même en alliant leurs forces. Il fallait donc venir à bout de ce gros lard avant qu'il ne soit trop tard. Et Damon était prêt à tout pour l'envoyer au tapis. Cette fois, il allait combattre à fond... Il n'avait pas le choix, de toute manière.

-Satsujin-sha wa ishi.

Tandis qu'il fermait les yeux, une aura rougeâtre commença à l'entourer. Celle-là était tout simplement son pouvoir, qui allait rapidement augmenter sa force et sa vitesse. Le Busou Shoku du gros serait sans doute plus solide qu'une plaque de fer, mais le garçon comptait bien lui couper un membre au minimum... Avec une vitesse énorme, même si elle était bien loin de celle de son capitaine, Damon se plaça aux côtés de Daisuke et, rapidement, utilisa une technique simple mais dévastatrice en direction du second d'Harushige : Suichoku surasshu. Les vibrations rouges foncèrent en direction de Clyde dans le but de le découper, avec force. Le vigie tourna son regard vers le commandant de la marine :

-Ne me voyez pas comme un ennemi, pour cette fois.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 27 Jan 2013, 11:31

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

Une église ? Le coup était pas, pas avec une violence suffisante pour le faire pousser son dernier soupir, mais il n’en était surement pas sorti indemne. Lâchant un râle d’agacement, je vins ranger mes lames dans leurs fourreaux en écoutant le Nebula jubiler de sa trouvaille. C’était la première fois qu’il se trouvait dans une église ? Surement pas. Enfin, c’était un peu gros. Mais en toute, je n’en avais aucune idée, d’autant que je sache, pénétrer dans un lieu sain comme celui-ci pourrait m’anéantir, ou du moins m’affaiblir de manière ahurissante, enfin, c’était ce que disait les rumeurs, je n’avais jamais pris le risque d’essayer, je n’étais pas encore suicidaire. Je marchais tranquillement en direction de l’église, sifflotant un air pirate en souriant faiblement. J’étais fortement blessé, mon thorax avait fait les frais d’un restant de lame d’air et le katana du bretteur d’Harushige m’avait percuté également. J’étais rapide et résistant physiquement mais je ne pouvais pas entraîner mon corps à résister aux attaques d’armes blanches. La voix du blondinet était inexistante, si l’on peut dire. Elle semblait hurler, déchirer l’air mais silencieusement, qu’est-ce-qui pouvait bien se passer en lui pour qu’il réagisse de la sorte ? Si je perdais mon sang froid à mon tour, pour sûr, nous y passerions tous. Je chantais, doucement, pour me détendre, en avançant. Je laissais le Fenice passer à côté de moi à une vitesse hallucinante pour venir tenter de frapper de son poing le sanguinaire. C’était là toute la haine qui le possédait, sa rage contre le monde entier, sa colère sans distinction, j’allais devoir l’aider, mais à distance pour ne pas risquer de prendre un coup mal placé de sa part.

« Yoho ~ Sur l’heure ~ Hissons nos couleurs ~ Hissez-haut, l’âme des pirates ~ Jamais ne mourra ~ »

C’est toujours chantonnant cet air que je m’étais amusé à chanter avec le musicien que je dégainais rapidement, envoyant diverses l’âme électrique en la direction du sanguinaire, mais le tout de manière assez hasardeuse tout en évitant Nakata, le but de cet manœuvre était de faire finalement tomber totalement cet édifice religieux en paralysant la bête. Si une lame le frôlait ou le touchait, il serait assuré de mourir sous un des coups du capitaine. Je jetais par la même occasion un œil aux combats alentours, Méliandre et Holly était en train de tracer une route vers le bateau, dégageant la voix des marines et pirates gênant notre départ, c’était une bonne initiative, car que l’on perde ou que l’on gagne, il nous faudrait quitter l’île rapidement pour ne pas devenir la cible des super puissance présente ici, nous étions d’ailleurs déjà hautement visé. Je remerciais intérieurement le démon Doji et le vice Amiral de leurs présences. Un œil se tourna vers Damon qui avait rejoint le marine enfumé qui se battait contre le bras droit d’Harushige, bonne initiative, il pourrait devenir une gêne. Au final, je n’avais rien d’autre à faire que de tenter de détruire la battisse avec le sanguinaire dedans, Nakata, vue sa vitesse de réflexion – qui n’était pas la sienne – il n’aurait pas de mal à se mettre à l’abri, soit. Brassant l’air, j’envoyais des lames miniatures en forme de cercle juste devant moi, créant une dépression d’air électrisé que j’envoyais en direction de l’église. Rapidement, cette dépression ce transforma en vents violents puis en tornade, j’allais arracher l’édifice ainsi que le restant des bâtiments debout par la présente, après quoi, j’userai de ma meilleure technique pour bloquer et tuer le nébula.




Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô nami"
♣♠♣ Description ♣♠♣ lance une l'âme d'eau, d'eau avec courant electrique, ou de feu tranchante (variante de la l'âme d'air,) (électrique)

♣♠♣ Nom ♣♠♣ "mizu/hi/Raï nô sen'puu "
♣♠♣ Description ♣♠♣ créer une tornade de feu ou d'eau, ou d'eau électrifié en tournant l'arme en main, dévastant une zone sur son passage, les gens prient dedans ne peuvent pas en sortir durant le prochain tour, inflige des dégâts élémentaires. Attaque de zone. (électrique)




Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Lun 28 Jan 2013, 15:58


Le monde tourne





E
lle avait froncé les sourcils quand les paroles de Méliandre avaient retentit à ses oreilles. Elle non plus, elle ne voulait pas les perdre, pas la peine de le prendre comme ça. Il fallait qu’elle se mette en tête qu’il était inutile qu’ils soient tous blessés, que si certains restaient à l’écart ils pourraient venir en aide aux autres. Mais bon, c’était inutile de partir dans un débat comme ça. Surtout quand les différentes parties étaient énervées. Soupirant, la rose commença à avancer, Aisusōdo toujours en main. Il fallait faire une voie, elle la ferait alors cette foutue voie ! Elle commençait à trancher comme ça, avec plus ou moins de force dans ses coups. Parfois elle les mettait à terre en une fois, parfois il fallait deux ou trois coups supplémentaires. Elle n’était pas escrimeuse elle ! Instinctivement son regard se porta en arrière, essayant de voir où en étaient Nakata et Hato. Ce n’est pas parce qu’elle ne venait pas les aider qu’elle ne s’inquiétait pas pour eux, loin de là. Elle eut à peine le temps d’essayer de les voir qu’un autre gars s’approcha d’elle avec un sabre, voulant l’affronter. Affrontement qui se solda par sa défaite cuisante quelques secondes après. Tellement pitoyable. Un autre arriva ensuite, puis un second. Qu’est-ce qu’ils étaient collants eux. Elle les mit également à terre rapidement, rejoignant ainsi Damon. Y’avait pas à dire, des types comme ça tout du long c’était fatiguant. Très fatiguant. Quand il prit la parole pour leur dire de continuer sans lui elle le regarda avec des yeux ronds, essayant tant bien que mal de lui dire de rester là, mais c’était trop tard, il avait été trop rapide. Bordel. Il disait qu’il ne fallait pas courir de risque et il allait affronter un autre type pratiquement aussi dangereux que l’autre ? Folie. Pure folie. Bordel ! Lâchant un juron, la rose continua la route, détournant son regard de Damon. De toute manière c’était inutile d’aller le chercher par la peau des fesses. C’était même immature. Soupirant, elle para le coup d’un autre type, l’envoyant dans les roses. Y’en avait encore combien des comme ça ? Car là ils commençaient légèrement à lui taper sur le système.

-Bon les gars, vous êtes méchants, vous êtes pas beaux et vous commencez à me saouler.

Remarque inutile, mais qui venait du cœur au moins. Bon, ça n’arrangeait pas trop ses affaires car cela les énervaient plus qu’autre chose, mais ça faisait du bien de dire ce qu’on ressentait de temps à autre. Même si là encore elle avait été gentille. Un peu trop ? Sans doute. D’autres commencèrent à l’attaquer et le manège reprit, avec des parades, des esquives, des ennemis à terre, une fatigue qui grandissait petit à petit. Et des nerfs vraiment mis à vifs. Coûte que coûte elle allait la faire cette fichue voie et ils pourraient tous l’emprunter, que ce soit Nakata, Hato, Méliandre et Damon, ils pourraient tous quitter cette fichue île et repartir à l’aventure. Vivement qu’ils repartent à l’aventure.

Crédit: Cali' in epicode



Dernière édition par Holly Wate le Mar 29 Jan 2013, 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Méliandre DeVitto
Pirate
avatar
Messages : 409
Race : Vampire
Équipage : Tengoku no seigi

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
70/350  (70/350)
Berrys: 1.349.500 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mar 29 Jan 2013, 13:21

« Le monde tourne »
C'est du suicide, mais c'est pour la bonne cause non ?

Je n'avais plus lancé un seul regard en arrière depuis que j'avais prononcé mes dernières paroles, je laissais mes pistolets faire leur travail, trouant de part en part marines ou pirates, de toute façon que ce soit les uns ou les autres peu importait il fallait juste qu'on atteigne ce fichu navire et qu'ils puissent nous rejoindre au plus vite, que l'on quitte enfin cet enfer, je n'en pouvais plus de tous les voir, de sentir ces odeurs de sang et de chairs brûlées, les nerfs à vif j'étais fatiguée de tout ça...
Le marine qui s'avança vers moi se retrouva décapité, j'en avais assez de jouer, le jeux n'avait à présent plus aucune saveur, faible, incapable de les aider, des boulets, le terme utiliser par Damon n'arrêtait pas de résonner à mes oreilles, je poussais un petit cri de rage et plantais mes crocs directement dans la gorge d'un autre marine qui m'avait pris part surprise et enfonçait son fleuret dans le flanc tâchant peu à peu ma chemise de sang...
Et merde... Une cicatrice de plus. Je portais ma main sur la blessure laissant échapper un soupire, une fois de plus les événements me ramenaient un peu plus à la réalité, j'étais incapable de protéger les autres, perdu dans mes pensées je n'entendis même pas Damon nous dire de nous débrouiller sans lui, je continuais d'esquiver et d'attaquer progressant petit à petit vers le bateau la voix d'Holly me ramena quelque peu à la réalité du champs de bataille.

« Bon les gars, vous êtes méchants, vous êtes pas beaux et vous commencez à me saouler. »

Je me stoppais et la regardais bizarrement, me demandant si elle aussi elle ne commençait pas par perdre les pédales à son tour... Sa remarque sembla énerver un peu plus ceux qui se trouvaient à proximité de ma nakama, elle était une logia, je ne me faisais pas trop de soucis pour elle et même si j'étais un « boulet » je ferais ce que j'avais à faire si jamais ça prenait un mauvais tournant. Après avoir envoyé un sous-fifre du Sanguinaire à terre, je me rendis compte que la vigie ne se trouvait plus à nos côtés, mais où était-il passé maintenant bordel ?!
Tout en esquivant les attaques je tentais de voir où il se trouvait, je me stoppais net en posant mes yeux sur lui et ne pu retenir un juron :

« Mais qu'est-ce-qu'il fout bordel ?! »

Il m'avait empêché de rejoindre Nakata et Hato, il m'avait sorti son beau discours comme quoi nous étions des faibles, des boulets ou tout ce qu'il voulait d'autre de péjoratifs, que nous ne pouvions pas les aider et voilà que maintenant il se battait contre le second du pirate et qui plus est aux côtés d'un commandant de la Marine ?! Non mais sans déconner c'était à ne plus rien y comprendre ! Il se foutait de nous, ce n'était pas possible autrement ! Un ex-révolutionnaire qui devient un pirate et à présent aide un Marine à ne pas crever ?! Le monde ne tournais vraiment pas rond décidément...
J'eus juste le temps d'esquiver un puissant coup de pied et me jeter de nouveau dans la bataille jusqu'au navire pour aider Holly à se frayer un chemin parmi les pirates restants, les marines ces couards commençaient petit à petit à quitter les lieux, franchement, ils n'avaient aucun courage et aucune tripe... Comment pouvaient ils partir ainsi, laissant cette ville ainsi, aux mains des pirates ? C'était un comportement vraiment étrange, j'espérais qu'au moins ils avaient fait évacuer les civils, il devait y avoir eut déjà assez de morts parmi eux...

« La mort est une loterie méprisable, ordinaire, illogique, même sur le champ de bataille. »
Code by AMIANTE


Dernière édition par Méliandre DeVitto le Jeu 31 Jan 2013, 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 30 Jan 2013, 20:02

VS




John Pacifique Time !

Doji avait jugé utile de commenter le drame. Il y avait peu d’espoirs pour la jeune Kisa, mais il restait un espoir. La section scientifique de la Marine était capable de faire des miracles. Il n’allait donc pas être perturbé par une remarque du genre. Garder son sang-froid en toute circonstance était son devoir en tant qu’homme. S’il montrait sa faiblesse, qu’adviendrait-il des autres ? Occupé à penser au sort de son Colonel, il ne remarqua qu’au dernier moment la préparation de son adversaire et la lame de feu qu’il brandissait à présent. Ses yeux balayèrent instantanément la scène, évaluant la situation afin de trouver une éventuelle solution. Mais une soudaine détonation lui fit perdre sa concentration. Les nerfs visibles sur ses tempes témoignaient de son énervement.

- Vous êtes encore là ? Un mort sur le dos ça ne vous suffit pas ? Vous n’êtes qu’un danger pour vos collègues et vos hommes, des gens comme vous ne méritez pas ….
Pas le temps de conclure, la chaleur venait de brusquement augmenter. Par réflexe, il para l’attaque de son bras droit, mettant au même moment son jeu de jambe à profit pour se mettre hors de portée. Cette fois-ci, son membre était out, il ne pouvait plus rien en faire. La lame de feu qui venait de l’effleuré avait suffit à le brûler définitivement. Cela donnait un aperçu de la puissance des flammes concentrée dans cette épée de feu. Il fallait le laisser pendre et se débrouiller avec le bras restant. Il s’approcha de l’un des nombreux rocs qui jonchaient la zone et usa de son Tekken pour enfoncer son poing gauche dans l’un d’entre eux. Il comptait charger avec pour éviter les flammes. Inutil de dire qu’à un tel niveau, le Haki était omniprésent.


Clyde Time !

Epilogue. Il était tellement loin dans le rire, qu’il n’avait rien pu faire contre cette dernière attaque. Son corps était à présent étalé sur le dos, visage figé dans une expression hilare. Du sang coulait de l’orifice au milieu de son front, qui fumait encore. Le petit sabreur pouvait agiter son jouet comme bon lui semble, pourfendre de la chair sans vie n’avait aucun intérêt.
Il avait vécu sans regret, rien ne le prédisposait à la vie de forban. Sa rencontre avec Harushige avait changé son destin, il était à présent temps de quitter la scène.



Harushige Time !

Depuis trois minutes, je ne fais qu’esquiver sans placer une seule attaque. C’est pas bon, d’habitude quand mes ennemis arrivent à ce stade, c’est qu’ils sont sur le point de perdre. Faut dire que j’avais pas mal de blessure et tout ça commençait à faire un mal de chien. Il fallait l’achever avec la même technique que tout à l’heure, en me dépêchant de tout découper en petit morceaux avant qu’il n’ait le temps de se régénérer cette fois. Oui, c’était ma seule chance d’espérer en venir à bout et pour cela, il fallait que j’utilise ma fameuse technique, le Focus Slicer. Mais avec mon bras gauche en purée, pas moyen de tenir ma lame convenablement. Il fallait se contenter du Focus. En étendait mon Haki de l’observation dans une zone donnée – à savoir, de ma position jusqu’au trou dans l’immense porte que j’avais traversée – et en concentrant ce dernier, je parvenais à « étendre » mon sens du toucher. Il ne s’agissait pas d’écouter la voix des choses qui entraient dans la zone, mais bien de détecter instantanément toute chose, vivante ou non et avoir une idée précise de sa forme. Avec une telle technique, je pouvais surpasser la faiblesse que pouvaient être par moment les yeux humains.

- Encore une double attaque, saoulant…

Je n’avais donc pas anticipé ces deux lames d’air ou encore le Phénix, qui venait de passer par le trou du portail. Non, je venais de les sentir. A présent, j’avais toute la distance entre mon corps et cette porte pour bouger en conséquence. Une puissante attaque horizontale soufflerait certainement les deux lames du vampire, mais serait insuffisante pour stopper le Phénix. Usant de tout mon agilité, j’opta finalement sur un énorme bond de côté, en pleins sur les rangées de chaises. Mais une de ces saletés me frôla la jambe droite, dans mon saut. Du coup, je ne pus me rattraper convenablement et m’écrasai sur le sol, fracassant quelques chaises en bois. Ce fourbe d’Hato utilisait de l’électricité pour contracter mes muscles et me paralyser. J’étais au sol, impuissant, non loin de cet oiseau de malheur.

- Attends Nakata ! Mon vieux, je sais que tu m’entends à peine mis reprends-toi un peu. Dans votre état, vous pensez vraiment avoir une chance contre Shouten Doji ? Quand il en aura terminé avec l’Officier, il vous explosera, comme il l’a fait avec Fuma.
Dans ce genre de moment là, il ne fallait pas réfléchir. J’agissais à l’instinct.

- Sans moi, toi et ta troupe de… enfin, ton équipage, vous ne quitterez pas cette île vivants. Ton pouvoir ne te sera d’aucune aide face à ce monstre, crois-moi.
Je sais pas ce que c’était, mais y avait comme un bruit étrange… Peut-être que la fille de tout à l’heure était de retour. En tout cas, de la poussière tombait en masse depuis le plafond, tout ça ne présageait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1649
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 6.121.533.528 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 30 Jan 2013, 20:53




    Chaos... The God Of Discord !




    Chaos...The God of Discord :


    Chaos:
     


    Espérant que sa musique fonctionne, Noctis se déplaça brusquement sur les côtés et rompit le dôme protecteur en poussant son allié poisson avec lui... Le Chaos ne semblait plus contrôler le corps de l'hôte, en réalité Chaos et hôte venait de s'accorder pour ce combat. Faisant apparaître un ampli dans la paume de sa main libre, il la redirigea vers le poisson ennemi et utilisa son Cry Song V2 sur l'ennemi en espérant le bloquer. En diffusant le son ainsi il s'assurait de ne pas toucher son coéquipier qui n'avait sans doute pas besoin des effets néfastes de cette musique.

    Technique:
     

    Il espérait de tout coeur avoir surpris l'ennemi et gardait le silence pour ne pas perdre son rythme, tout en gardant le cor dans ses lèvres. Son acolyte n'aurait qu'à réagir par lui-même s'il le pouvait. La seul tactique était : " A l'attaque !"

    Le problème est que toutes les techniques du musicos se montrèrent inefficaces sur l'homme. Il brisa la technique défensive du musicien en projetant littéralement le corps du Fugu ! Archer venait de faire la plus grand erreur de sa vie ! Il venait de favoriser une technique sournoise à une technique destructrice.

    Il allait payer cette erreur par le sang d'Hikaru. Il n'y avait plus Shindô, plus de bouclier vivant, plus de frère d'armes. Oui ! Un frère d'armes ! Shin' venait de devenir un frère pour l'hôte du Chaos au même titre que Jujika lors de leur bataille à Jaya. Parce pacte viril l'élu chaotique venait de promettre qu'il vengerait son ami en se lavant de son erreur.

    Il siffla alors, et en un instant une créature, un renne volant pour être plus exact arriva à une vitesse quasi supersonique ! La créature se posta à côté du Fugu, prêt à le soulever. Néanmoins la créature ne possédait pas d'assez puissants bois pour soulever l'homme-poisson. C'est alors alors qu'une personne, arriva et souleva le Fugu. L'humanoïde était relativement lourd, mais la demoiselle réussit à le poser en position coucher sur le renne qui s'était baissé pour le faire monter plus simplement.

    La créature se releva difficilement puis s'envola, en un instant de sa vitesse impressionnante !

    " Jettes-le sur le bateau de pirate."

    Dit doucement l'individu au renne avant qu'il s'envole, pour ne pas dévoiler son plan à l'ennemi. La voix de cette personne était désormais reconnaissable.

    Il s'agissait de Sanae !

    La demoiselle qui devait partir depuis les évènements en ville s'était contentée de donner l'illusion de la fuite, mais avait suivit discrètement son époux. Quoi de plus normal ? Après tout elle ne se gène jamais pour lui exprimer le fond de sa penser et déranger Noctis dans toutes ses affaires.

    Néanmoins, alors que Shindô s'envolait pour le bateau à une vitesse qui l'empêchait d'être observé par les autres, Archer devait faire face à son ennemi. Malgré le Cry Song du chasseur, le requin fonça à coup de poing vers lui !

    ~ La suite de cette action pourrait choquer certaines personnes, mais il faut la lire. Elle marquera une nouvelle étape de la vie de Noctis ~

    Le coup de poing arrivait à toute allure, sachant que sa défense musicale ne lui servait à rien, Archer se mit en garde pour bloquer l'assaut, quitte à sacrifier ses bras pour cela, il ne laisserait personne toucher son tronc ou encore le tuer. Le tuer car il risquait la mort face à ce choc, mais le tronc car rappelons-le, Hikaru le petit chaton noir de l'hôte du Chaos se trouvait toujours et en tout temps dans son vêtement !

    Quand soudain ! Alors que l'hybride requin se trouvait à quelques pas de l'artiste, deux yeux se mirent à briller du col du haut de l'individu, et d'un coup Hikaru sortit du vêtement de son maître bondissant sur le poing de l'adversaire !

    1
    2
    3 !


    L'animal venait d'exploser sous la pression du poing de l'homme-poisson. Le temps ralentit instantanément autour de l'élu de Chaos qui reçut le sang de son plus fidèle compagnon en plein visage et sur son vêtement. Hikaru venait de se sacrifier pour son maître. En moins d'une seconde des larmes ruisselèrent sur le visage de l'élu, mais dans les secondes qui suivirent l'impact, le musicien chaotique frappa violemment ses mains l'une contre l'autre ! Le choc fut tel qu'il ressemblait véritable à une explosion ! La technique Boom du Mozart du Chaos venait de se produire sur la tête de l'homme-requin ou du moins c'est ce qui devait arriver.
    Mais comme-ci il n'en avait pas fini avec son adversaire, Archer plaça rapidement ses mains dans la position du Super Slash et les sépara brusquement produisant la technique dans laquelle il venait de vider toute sa force !

    Désormais un pilier de la stabilité de Noctis n'existait plus et à compter de ce jour l'hôte du Chaos livrerait son âme pour Renaissance pour venger son ami, tuer par la barbarie du monde. Le sang allait couler, sur ces techniques Archer hurla.

    " Gloire à Renaissance !"

    Sanae prise de douleur sortit son arme prête à finir le travail dans le cas où le chasseur musical avait échoué dans son assaut massacreur.

    [spoiler=Technique]

    Boom : Noctis frappe ses deux mains les une contre les autre, elles font alors un bruit proche de celui d'une explosion, elles font office de tambour. Ce son crée une explosion sur une partie du corps d'un individu ou sur une surface. L'explosion peut arracher un membre si elle touche une articulation. Elle cause de lourds dégâts. [Lvl 20]

    Super Slash : Noctis place ses deux mains l'une contre l'autre en position semblable à la brasse, puis il les sépare violemment afin de créer un bruit proche de celui d'une coupure. En réalité, dans la paume de ses deux mains sont apparus des basses qui créèrent un bruit tel un sabre. Une lame d'air est plus grande et coupe même le fer.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Mer 30 Jan 2013, 21:07

Complètement oublié de préciser le tour précédent, mais Shindô est inconscient. Et vu qu'on approche de la conclusion, il ne va pas se relever ici. Inutile de poster pour moi, c'est donc à Dai d'envoyer la purée !
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Jeu 31 Jan 2013, 10:12



Die hard


Le coup de feu s'évanouit lentement sur le champ de bataille. Il avait défait son adversaire et l'avait tué... enfin. Il avait atteints son objectif, mais à quel prix. Ses amis étaient blessés. Lui aussi. Pour lui, le combat était terminé. Lorsqu'il vit enfin l'autre pirate approcher, il comprit. Clyde est mort. C'était bel et bien vrai. Saisissant le peu de force qu'il lui restait, il se releva, comme lorsqu'on se relève après s'être fait tabasser. Il rangea son arme dans son étui, machinalement. D'un soru rapide, il se déporta au dessus du corps de Yasuyoshi.

"Je suis réellement désolé..."

Il le pensait. Il se baissa et l'attrapa. Il prit soin de ne pas le prendre dans une mauvaise position. Il récupéra alors les deux colts de son meilleur ami et utilisa de nouveau le soru. Cette fois, il se retrouva au dessus du corps du corps du pirate aux cheveux blonds. Il leur en avait fait voir de toutes les couleurs. Daisuke se souviendrait longtemps du sourire qu'il avait lorsqu'il écrasa Sano. Du sourire qu'il avait lorsqu'il frappa le commandant. Du rire qu'il poussait lorsque la colonel flamboyait. Il s'en souviendrait toujours.
Il se tourna un peu pour voir le combat contre le démoniaque Doji. Certainement qu'à cause de ses actes, le Vice-amiral avait dû parer certains coups qu'il aurait pu éviter. Il y avait beaucoup de tristesse en Daisuke lorsqu'il quitta le corps du gros-lard.

Au lieu de se diriger, comme tout le monde, vers les bateaux civils qui se tenaient au port, il traversa ce qu'il restait de la ville. Zigzaguant entre les ruines et les cadavres en piteux états. Il se retrouva beaucoup plus lentement dans la foret qui la contournait. Là-bas, il ralenti encore.
Perdant quelques fois l'équilibre, il se rattrapait tout juste à chaque fois, il arriva à son bateau. Il savait qu'il lui serait impossible de quitter la rive seul, mais il s'y sentait obligé. Il sauta, en se transformant partiellement en fumée et atterrit sur le pont du bateau. Nombreux souvenirs de Sano souriant l'abordèrent lorsqu'il fut là-haut. Cependant, lorsqu'il frôla le bois, il ne put se poser correctement et se laissa tomber. Il fit cependant en sorte d'éviter que le corps de Yasuyoshi ne soit trop "bousculé". Il s'évanouit presque, mais se releva avec un dernier soupir. Il s'approcha du bord du bateau et créa de la fumée. Cette même fumée poussa le bateau, lentement...

Il fut très lentement en mer, mais pas assez loin pour pouvoir partir. Il était toujours un peu dans le sable et ne pouvait pas partir. Le commandant, lui, était maintenant au sol, non loin de la barre, qu'il n'avait pas réussi à rejoindre avant de se laisser aller à sa perte de connaissance...



PS: C'est terminé pour moi pour l'évent ~
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 01 Fév 2013, 15:23

VS

Ruuk VS Noctis : L'offensive avait été parfaitement lancée et le musicien ne pouvait déjà plus esquiver, Ruuk en était certain. La victoire lui était offerte. Plus facile, il n'y avait pas... Après avoir défoncé cet humain, il irait directement se faire soigner le bras. Une blessure comme celle-là ne devait pas rester béante trop longtemps... Il avait d'ailleurs déjà la tête qui tournait. Pas énormément, certes, mais cela risquerait de devenir gênant par la suite. Il était bien loin de pouvoir combattre à fond... A cause de l'autre homme-poisson, en plus de ça. Un vulgaire chasseur de prime qui avait fini par rendre l'âme lui aussi, complètement hors-service... Enfin bon, ça n'était pas extrêmement grave. Comme prévu, le compagnon du Sanguinaire irait se faire greffer un bras métallique pour bénéficier d'une puissance encore plus grande que celle de base... Tous les moyens étaient bons à ses yeux pour devenir plus fort et ainsi pouvoir gagner un peu plus d'argent de ses propres mains. Son capitaine était un bon employeur et il lui filait pas mal de berrys, étant donné que la créature amphibie faisait aisément parti du top 5 des combattants de l'équipage, mais passer dans le top 3 voir prendre la place de Clyde aurait été encore mieux. Après viendrait le tour d'Harushige, et quand lui aussi serait plus faible que le vigie, ce dernier irait chercher un nouveau leader sur la seconde moitié de Grand Line. Un yonkou ferait peut-être l'affaire...
Un peu avant que le pirate ne parte explorer le monde de ses pensées, une femme était arrivée, avec une sorte d'herbivore étrange capable de voler. Il avait embarqué le dénommé Shindô, en espérant peut-être pouvoir le ramener parmi les vivants... C'était possible, mais pas certain non plus. De toute manière, l'homme-requin s'en foutait complètement. Ce type étant hors-service, qu'il soit soigné ou pas, il ne pourrait pas affronter un type de Grand Line d'une puissance même basique avant un certain moment. Et puis, de toute façon, maintenant, c'était le maudit que voulait tuer Ruuk... Seulement le maudit. Les autres hommes présents sur le champ de bataille ne l'intéressaient plus du tout. Ce mec avait permis à son camarade de blesser le requin... C'était un crime impardonnable. Le coup de poing qui fut envoyé par ce dernier, cependant, ne toucha pas sa cible. Il heurta simplement une petite bestiole qui s'était jetée sur la trajectoire du Senmaigawara Seiken avant d'exploser tristement... C'était quoi ce délire là ? Maintenant, l'humain pleurait... Un tableau aussi attristant donnait au forban une incroyable envie de vomir, mais il se retint tout de même. D'ailleurs, l'affrontement semblait reprendre de plus belle, avec une intensité encore plus grande qu'auparavant, au grand dam du hors-la-loi. Malgré le fait que le chaton ait encaissé la majeure partie du coup de poing du karaté homme-poisson de Ruuk, son maître avait du prendre un choc quand même... Après tout, la puissance de cette technique ne résidait pas dans le geste brut mais bien sur le mouvement des particules humides qu'il bougeait dans l'air ambiant et donc dans le corps humain. Cependant, le compagnon d'Harushige n'eut pas le temps de penser à ça... L'autre allait taper dans ses mains. Tellement prévisible... L'humanoïde se pencha en arrière pour éviter l'explosion qui apparut quelques instants plus tard. Malheureusement, elle fut plus puissante qu'il ne l'avait imaginé et des flammes vinrent brûler le côté droit de son visage. Il tomba à genoux en poussant un hurlement et en mettant aussitôt sa dernière main libre sur son crâne. Sauf qu'étant sur les genoux, la lame envoyée par le maudit était juste à la bonne hauteur pour le décapiter... Et cela eut lieu. Le sang impur de l'homme-requin se répandit sur le sol frais de l'île, rejoignant celui de tant d'autres, pendant que sa tête roulait sur le sol. Le dernier lieutenant du Sanguinaire était tombé... Et avec lui, les espoirs de celui-ci de s'en sortir comme si de rien n'était.

Nebula Doji VS Vice-amiral Pacifique : Et encore ! Encore une fois, le vice-amiral adressait la parole aux autres larves de la marine un peu plus loin pour les sermonner ! Il n'avait pas compris que Doji, dans le moment présent, ne lui ferait strictement aucun cadeau ? C'est donc à cause de cette faiblesse que John perdit l'utilité de l'un de ses deux bras, voulant parer la lame incandescente du démon. Bon, en soit, ça n'était pas une si mauvaise idée que ça, mais il fallait savoir qu'étant donné que même la pierre fondait sous la chaleur dégagée, un membre humain était presque calciné sur le coup... Cela n'affecta visiblement pas le mental du soldat qui se prépara à repasser à la charge. Prenant un morceau de rocher en guise de gant, il chargea ensuite en direction du Nebula qui, à son tour, perdit un peu de concentration. Il leva la main gauche immédiatement et prit la parole :

-Minute, papillon...

Amplifiant alors son haki de l'observation, il parvint à se rendre compte que plusieurs choses avaient changées, sur le champ de bataille, un peu plus loin. D'abord, l'homme-poisson qui accompagnait Harushige, ainsi que le second de celui-ci, avaient péri... En se rendant compte de cela, le Shouten explosa littéralement de rire, encore plus qu'avec la défaite de la colonel :

-Bordel, vraiment tous des merdes !

Alors comme ça, même l'équipage du tristement célèbre Harushige n'était constitué que de pleutres ? La belle affaire ! Et dire que l'homme-cornu avait pensé que les tuer en digestif aurait été amusant... En fait, il se rendait maintenant compte que c'était bien loin de ça ! Après avoir repris ses esprits, il se rendit également compte que le commandant de la Marine était partit, que l'un des deux chasseurs de primes était hors-service mais qu'une autre voix, plus faible, était présente, et enfin que l'épéiste en carton du Nouveau Monde semblait prendre une raclée aussi. Les larmes revinrent aux yeux du Nebula qui explosa de rire à nouveau avant de hurler :

-Bordel, Harushige, tu fais pitié !

Mais à cause de cette bonne blague, il ne fixait plus son attention sur le Pacifique... Ce mec allait-il réussir à renverser la situation à son avantage ou, comme auparavant, ses offensives seraient inutiles ?
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 14013
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Ven 01 Fév 2013, 15:52









Le Monde tourne.

2ème groupe Grand Line











Nakata, toujours sous l'emprise trop puissante de sa malédiction, s'était élancé en direction d'Harushige dans le but de lui décocher un coup de poing qui se serait montré mortel si l'épéiste l'avait reçu de front. La lame que ce dernier avait balancé n'avait fait qu'entailler le corps-pantin du Fenice qui, automatiquement, et sans aucune difficulté, avait refermé la plaie dans une apparition de flammes bleutés et vives. Ces dernières disparurent d'ailleurs aussi vite qu'elles étaient arrivées, peu avant le coup de poing du capitaine qui se solda par un échec, finissant en effet sa course dans le vide. Mais le Sanguinaire n'avait pas pu esquiver les lames d'Hato également... Et l'une d'entre elles le cloua au sol, paralysant le membre touché, tout simplement. La foudre ne ferait peut-être pas effet très longtemps, mais cela serait largement suffisant pour le mettre en très grand danger... Lentement, alors qu'il débitait son lot de conneries, le zoan semi-éveillé tourna son regard en direction de ce type. Les mensonges qu'il usait atteignirent toutefois bel-et-bien l'esprit du blondinet, à l'intérieur de la prison que constituait désormais son propre corps. Et il aurait d'ailleurs voulut y répondre... S'il avait pu le faire, le musicien aurait tout simplement ordonné à Harushige de se taire. Dans l'état actuelle des choses, l'artiste préférait mille fois mourir de la main de Doji plutôt que de celle de ce bretteur en carton... Alors, instinctivement, il laissa un peu plus de liberté à son fruit du démon avant de hurler de douleur, une nouvelle fois. Sa voix, toujours imperceptible pour le commun de mortels, semblait se déchirer en même temps que sa propre âme... Mais pendant ce temps, l'ancien révolutionnaire avait repris ses pas. Lents, lourds, résonnants dans l'église malgré les bruits déjà sourds qui s'y répercutaient, un homme banal aurait jugé voir la mort s'avancer doucement en direction de l'un de ses clients. C'était sûr et certain : ce meurtrier n'en réchapperait pas. De toute manière, l'écrivain savait pertinemment que le laisser s'en aller, même sans son équipage, serait une lourde erreur. Il finirait par tuer, encore et toujours, répandre le sang sur sa route et ce, par pur plaisir... Au final, il était aussi sinon plus foncièrement mauvais que le démon lui-même. C'était pour cette raison qu'il devait mourir, rejoindre l'autre monde.

Ce fut étrangement, malgré la lenteur de ses pas, que Nakata se rapprocha rapidement en direction de son ennemi. Peut-être était-ce tout simplement dans ces moments-là, où l'atmosphère se faisait de plus-en-plus lourde, où une vie semblait arriver à sa fin, que les actions même lentes se déroulaient extrêmement vite. Le Fenice, même s'il avait voulu laisser son adversaire en vie, n'aurait pas pu s'y obliger. Non, son corps n'était plus le sien. Et le poing qu'il leva après s'être stoppé doucement devant le Sanguinaire n'était pas non plus le sien. Le membre partit presque aussitôt, à une vitesse exponentielle, se dirigeant vers le crâne d'Harushige. Si ce dernier ne trouvait pas un moyen d'éviter, de parer ou autre chose, il succomberait sans aucun doute. La force déployée serait également largement suffisante pour faire tomber toute l'église, surtout à cause du fait que celle-là était déjà fragilisée par les précédents tremblements de terre... Ni Hato, ni Méliandre, ni Damon, ni Daisuke ni même Holly n'étaient présents dans l'esprit de blondinet. Seul cet homme y était. Ce criminel, ce vulgaire hors-la-loi... Le hurlement qui sortit de la bouche du semi-éveillé en même temps qu'il accomplissait le funeste geste était terrifiant, ampli de haine, de colère, de souffrance, d'envie de tuer.

Ce même hurlement, Damon l'entendit. Il venait de s'arrêter après avoir constaté, un sourire sur les lèvres, que le commandant de la marine avait réussi à venir à bout du second du Sanguinaire sans trop de difficulté. Il n'avait pas besoin de son aide, au moins... L'épéiste se retourna toutefois immédiatement en direction de l'église lorsqu'il reconnut la voix de Nakata. Il serra les dents et se tourna en direction de Méliandre et d'Holly. Que faire ? En tant que plus ancien ami du blondinet dans le lot, il se sentait obligé de le rejoindre pour l'aider... Mais ses responsabilités l'en empêchaient. Il se remit donc en route en direction des deux jeunes femmes, envoyant une lame rougeâtre en direction de quelques ennemis afin de les clouer à terre et d'ouvrir un peu plus le chemin.


© Never-Utopia


_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Sam 02 Fév 2013, 07:36

NAKATAAAAAA !
">"La couleur du conquérant !"




Spoiler:
 

Mais que ce passait-il encore ? Tout ce que je pouvais faire, c’était envoyer des lames dans les murs de l’église, filtrant à travers ce dernier, pour finalement sentir Harushige stopper tout mouvement. Sa voix n’était pas la même que quelques secondes auparavant, il avait stoppé tout mouvement, je l’avais donc eu. Une bonne nouvelle, mais maintenant il fallait encore que Nakata lui donne le coup de grâce, qu’il ne faiblisse pas, ne pouvant pas moi-même entrer dans ce lieu sain pour lui trancher la gorge. S’il hésitait encore une seule fois, il mourrait, et si ce n’était pas des mains de la sanguinaire, ce serait des miennes. Mais le peu que j’avais pu entendre, le peu que j’avais constaté, tout cela était vrai. Le démon Doji, le vice-amiral, comment y échapperions-nous ? En les laissant se battre entre eux, et à en juger par l’état du marine, cela nous laissait une marge de manœuvre de cinq minutes. Je regardais ma tornade dévaster la zone en ce rapprochant dangereusement de l’église où se trouvait encore Nakata, il fallait qu’il se magne de l’achever, maintenant, maintenant…

« MAINTENANT ! T’ATTENDS QU’IL CREVE NOS AMIS ?! »

Les pierres formant l’édifice commençaient déjà à voler dans tous les sens, laissant des jours énormes dans la pierre, laissant la lumière pénétrer les lieux accoutumé sombre et déprimant. Religion, sacrement, bla bla bla, tout ça ce n’était pas pour moi, pas du tout. Nakata, que fous-tu merde ? Je te promets que si tu ne tus pas maintenant, je te tuerai, moi. Je me retournais alors vers le reste de la troupe, regardant Damon du coin de l’œil. Il venait de rejoindre les filles, c’était une bonne chose, je craignais un peu pour leurs vies sur ce champ de bataille légèrement anarchique, même si les voix s’éteignaient une à une, laissant pour mort les marines, les pirates, les civils. Une guerre qui ne se faisait surement pas que sur cette île. Le monde était en train de tourner et de grandes choses étaient à prévoir, nous n’avions pas le droit de disparaitre maintenant sans voir les évènements à venir desquelles nous étions maintenant acteurs. Nous commencions notre ascension dans la légende de ce monde, en tant qu’anonyme, mais nous allions très rapidement nous faire un nom, et ce démon, sur le nouveau monde, je le tuerai. Je sommais alors un ordre, fait rare mais que je détestais voir décliné, je n’étais pas là pour plaisanter, et ils le savaient tous. J’étais en temps normal plus nihiliste que cela, mais il ne fallait pas les laisser là, eux, encore trop fragile pour pouvoir réellement être utile.

« Damon, allez au bateau, toi et les filles. Je vous remmène Nakata dans cinq minutes, commencez à mettre les voiles. » Après quoi, l’air sévère, je me retournais pour de nouveau faire face à l’église a moitié détruite en dégainant. J’en avais arraché le toit avant qu’elle ne déviât, ma tornade, pour détruire le peu de bâtisses restantes dans la ville. Je tournais légèrement en souriant. « De toute façon, nous n’avons pas le droit de mourir… ». Avant de me propulser sur le toit restant en un bond. De là la vue était autre, Nakata semblait au dessus de l’Harushige, son poing armé. S’il n’esquivait pas, son crâne se fracasserait dans le sol en même temps que l’église s’effondrerait. Bon timing, du haut je plongeais mon regard dans celui du sanguinaire en lui souriant, rien ne sert de lutter face à cela, un regard pareil, tu ne peux pas le fuir, tu es mien dès l’instant ou tu me vois, et là, tu es cloué au sol la sanguinaire. Je t’interdis de bouger….


Citation :
♣♠♣ Nom ♣♠♣ "You're mine ♥"
♣♠♣ Description ♣♠♣ "Hypnotise son adversaire pour en faire son jouet. => Lors du regard depuis le toit.




Revenir en haut Aller en bas
Holly Wate
Pirate
avatar
Messages : 1277
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
224/250  (224/250)
Berrys: 6.433.750 B

MessageSujet: Re: Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]   Dim 03 Fév 2013, 09:20


Le monde tourne





T
out avait une fin, ce champ de bataille en était la preuve. Rester plus longtemps ici ne rimait plus à rien. Le fait de créer une voie était maintenant pratiquement inutile. Les marines quittaient les lieux, les pirates étaient soit mort, soit en train d’essayer de sauver leur peau. Pathétique, mais tellement prévisible. Après tout, qui voudrait s’éterniser ici ? Pas elle, loin de là. Esquivant un nouveau coup, elle frappa le type avec force, l’envoyant à terre. Le corps à corps ? Très peu pour elle. Elle ne se battait pratiquement jamais ainsi, alors commencer maintenant se révélait difficile. Cette voie se créait petit à petit, les mètres les séparant du navire s’amoindrissant de minutes en minutes. Des minutes qui lui semblaient durer des siècles. Un grognement la sortie de ses pensées et la personne devant elle s’écroula. Clignant des yeux, la rose observa la nouvelle arrivante avec étonnement, avant de se reprendre et prendre un air fâché.

-Qu’est-ce que tu fiches ici ? C’est dangereux !

Un nouveau grognement lui répondit et Volpha sauta sur un autre adversaire, lui réservant le même sort qu’au premier. La louve n’écouterait jamais ses ordres apparemment. Malgré tout, un sourire s’afficha sur son visage. Si elle était parvenue jusqu’à elle, cela voulait dire qu’elle avait légèrement fait le ménage de son côté. Tant mieux en quelque sorte. Même si cela allait être galère par la suite. Soupirant, elle continua d’attaquer, couvrant parfois la louve, se faisant parfois aider par celle-ci. Un bon travail collaboratif en somme. Travail qui fut arrêté quand les paroles du sabreur retentirent à ses oreilles, leur demandant de partir au navire maintenant et de mettre les voiles. Il ramènerait Nakata hein ? Intérieurement la rose espérait qu’il ne serait pas trop amoché, qu’il n’en aurait pas trop fait. Même si ces pensées étaient absurdes. Après tout, ils avaient été en plein cœur d’une guerre, alors en sortir indemne relèverait du miracle. Un miracle qui ne semblait pas vouloir s’accomplir vu le hurlement qui suivi les paroles d’Hato. Un hurlement qui lui glaça le sang. Qu’est-ce qui se passait encore ? La dernière fois c’était quand il avait perdu son bras, maintenant pourquoi ? Elle voulait aller voir, mais la louve l’en empêcha, s’interposant entre Holly et la direction d’où venait ce hurlement. La rose la regarda alors avec incompréhension, avant de fermer les yeux pour se calmer et réfléchir d’une manière qui se voulait logique. Elle, elle était faible, alors inutile de courir un risque. Pas quand elle avait comme rôle celui de médecin de bord.

-D’accord, on y va.

C’était plus un murmure qui était sorti de sa bouche. Elle voulait jouer celle qui avait la tête sur les épaules, mais sa réaction d’avant prouvait le contraire. Après tout, ses réactions étaient dictées par ses sentiments, pas par sa logique. A contrecœur elle commença à nouveau à attaquer le peu de pirates qu’il restait, avant de se diriger rapidement vers le navire. A nouveau, les secondes lui semblèrent durer des siècles. Phénomène étrange. Plus elle courrait, plus elle avait l’impression que le navire s’éloignait, comme s’il ne souhaitait pas être rejoint, comme s’il agissait de son propre chef. Hallucination due à la fatigue ? Sans doute. Affligeant. Elle réussit néanmoins à le rejoindre, montant rapidement sur le pont, toujours suivi de la louve. Pelage blanc tacheté de rouge. Contraste saisissant. Détournant son regard du pelage de Volpha, elle s’appuya sur le bastingage, observant au loin si les autres arrivaient. Sa respiration était rapide et son inquiétude grandissait au fur et à mesure. Elle n’avait pas fait attention au fait que Suji soit là ou non, préférant se concentrer sur les autres. Serrant les poings, elle attendit. Elle n’y connaissait rien en cordage, elle serait inutile pour mettre les voiles. Elle ne savait que soigner les gens, et encore, elle n’avait pas toujours toutes les solutions. Inutilité, quand tu nous tiens …

Crédit: Cali' in epicode


C'est fini pour moi ~
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le Monde tourne. [Event, 2eme groupe Grand Line]
» Le Monde tourne. [Event, 1er groupe Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» Le Monde tourne. [Event]
» Le Monde tourne. [Event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-